Twilighters France


*** Twilighters France, votre source française depuis 4 ans!
 
AccueilTwilighters FranceFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Elliana Crawlers - Fic originale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elliana-Crawlers
Départ de Phoenix
Départ de Phoenix


Féminin
Nombre de messages : 2
Age : 17
Date d'inscription : 14/10/2012

MessageSujet: Elliana Crawlers - Fic originale   Dim 14 Oct - 18:16

Hello tout le monde! J'ai vu, revu et re-revu les films Twilight ainsi que les livres et ça m'a donné de l'inspiration pour écrire mon propre roman... J'espère qu'il vous plaira je vous laisse donc le découvrir... Bisous! study Razz



Prologue

Comment dire à une personne qui sait ce que l'on est vraiment, qui nous connaît par cœur, qui sais les dangers qu'elle coure en restant avec l'autre personne, qu'on l'aime?





ELLIE
5h30 du matin, je rentrais chez moi... Une petite maisonnette dans la campagne près du bourg de Cléan en Bretagne. Mon pull vert canard était taché d'une tâche rouge sang au niveau de mon épaule droite. J'ouvris doucement la porte, bien qu'il n'y ai personne à réveiller...
Mais où son passée mes bonnes manières? Je me nomme Elliana Crawller j'ai seize ans. Je suis différente des autres jeunes filles savez-vous pourquoi? Parce que je suis une créature qui peuple beaucoup de légendes, une créatures maléfique, une créature détestée de tous... Je n'ai pas un régime alimentaire courant car je me nourris de sang. A partir de ce moment je pense que vous pouvez deviner ce que je suis?
Je suis un vampire.
Cela fait cent quarante-cinq ans que je n'ai pas changé physiquement. J'ai toujours les mêmes cheveux brun, longs et raides, les mêmes yeux verts, le même teint mâte... Je suis immortelle et je peux vous dire que ce n'est pas toujours drôle, premièrement car j'ai vu toute ma famille mourir sans avoir rien pu faire, et que ma vie est toujours pareille, tous les jours... Je dors le jours ou je lis, la nuit je chasse... Bref pour ne plus avoir à vivre la même routine je me suis inscrite au lycée de la ville voisine et comme je suis prévoyante, j'ai donc déniché un collier qui me permet de rester au soleil sans risquer de me transformer en un tas de cendre. La rentrée était à huit heure. J'allais donc à la salle de bain prendre une douche. Après avoir fini j'entrepris de choisir mes vêtements. Un pantalon slim beige, un tee-shirt blanc clair et une veste marron en chaussures je choisi des genre de mocassins beige très clair presque blanc. Je retournais donc à la salle de bain, attachais mes cheveux en queue de cheval je mis mes boucle d'oreilles favorites les plumes blanches. Je pris la trousse à maquillage. Je pris le khôl noir, le mascara et j'en mis. Une fois ça terminé il était déjà six heure et demie. Je retournais donc dans ma chambre, allumais mon ordinateur et consultais le site du lycée...


TIM
Mon réveille sonna à sept heure. Je devais être au lycée dans une heure. Je me levai de mon lit je mis mes vêtements un jeans et une chemise noire. Je descendis dans la cuisine...
-Bonjour mon chéri ! Me dit joyeusement ma mère.
-Salut! Répondis-je
-Tu as bien dormit? Me demanda-t-elle. Je t'ai préparé ton déjeuner et dépêche toi tu vas être en retard!
-Oui maman,dis-je, ne te fais pas de souci pour rien.
Je mangeais rapidement et pris la direction de la salle de bain... Fermée à clé.
-Amy! Ouvre cette porte!
Amy, ma sœur, dix ans et pas un gramme de cervelle.
-Non! J'utilise la salle de bain débrouille toi!
-Amy ta rentrée est à neuf heures et la mienne est dans une heure! J'ai la priorité!
-Non! Va dans celle de maman!
Ma salle de bains était en travaux je devais donc utilisé la salle de bain commune, le problème c'est que ma sœur pensait qu'elle était sa propriété... Je me lavai donc le plus souvent dans celle de mes parents...
-Tu me le paiera p'tite sœur!
Elle ne fis pas attention à ma remarque.
Je pris donc le chemin de la salle de bain parentale elle était vraiment minuscule... Je pris ma douche, me lavai les dents, me coiffai... En retournant dans ma chambre j'entendis mon portable émettre un petit vibrement qui signifiait que j’avais reçu un SMS. C'était Lucy ma petite amie.
RDV à sept heure 50 devant le bahut. Je t'aime, Lucy.
OK. Je t'aime aussi.
T.

J'ai oublié de me présenté je m'appelle Timothé Doli, mais tous le monde m'appelle Tim. J'ai seize ans et je vis dans le bourg de Cléan en Bretagne. Aujourd'hui est mon premier jour de lycée. Au collège j'étais le garçon le plus populaire du lycée. Cheveux noir d'ébène yeux bleus, grand, musclé et tout le tralala ce qui explique pourquoi je sort avec la fille la plus canon et la plus populaire du collège Lucy Gatu. Elle est assez petite toute menue blonde avec des yeux bruns. Mais ce n'est pas parce que je rentre au lycée que je ne suis plus un garçon ultra populaire!

ELLIE

A sept heure quarante-cinq je descendis en bas, pris mes clefs. Je fermais la porte de la maison. Puis je montais dans ma petite voiture rouge très classe, confortable et passe-partout. J'avais décidé de me rendre plus tôt au lycée pour ne pas être en retard... Pas le premier jour... Je démarrai le moteur, et mis le cap sur le lycée. Il ne me fallu que cinq minutes pour arriver... Un couple (je présume vu qu'il se tenait la main et que la fille couvait le garçon d'un regard amoureux) était devant le lycée en train de discuter... J'essayais de faire abstraction de leur conversation (et oui être vampire signifiait avoir des sens beaucoup beaucoup plus aiguisés que les humains...). Je garais ma voiture sur le parking juste devant l’accueil. La fille et le garçon me regardaient tandis que je restais dans ma voiture. Pendant les dix minutes qui suivirent les élèves commencèrent à arriver, je consultais l'heure sur mon téléphone : sept heure cinquante-huit. Je sortis de ma voiture, pris mon sac et la fermai à clef. Des filles plus âgées que moi s'approchèrent quand j'eus franchi la grille... Elles étaient trois une brune au yeux vert, une blonde au yeux bleus et une autre blonde au yeux bleus.
-Hé toi ! Me lança la brune. Tu es une nouvelle terminale?
-Non, répondis-je, je rentre en seconde.
-Ah, dis la brune, tu fais plus que ton âge... Si tu as besoins de quelque chose n'hésite pas à venir me voir, je serais ravie de te faire découvrir le lycée!
-Pas de problème! Dis-je à mon tour.
Au moins, je n'aurais pas le souci de l'accueil des élèves à régler.
La sonnerie retentit, les premières et terminales allèrent se ranger devant des lignes blanches où étaient inscrites en rouge les classes... Les secondes étaient tous à l'entrée j'entrepris donc de les rejoindre... Certains dégageaient des odeurs merveilleuses qui me donnaient envie de leur sauter au cou. Mais je me retins, ce n'était pas le moment de faire un scandale... Une femme blonde et maigre, à la peau ridée et maquillée comme un pot de peinture (rouge à lèvre pétant rouge, dose de fond de teints et tartine de poudre pour les yeux...) s'avança sur une estrade. Elle pris le micro et le tapota du bout de son doigt pour voir s'il fonctionnait...
Elle se racla la gorge.
-Bonjour, dit-elle d'une voix sèche, je suis madame Kerbarat, votre CPE... Bienvenue au lycée Charles De Gaules! Je vais faire l'appel en mentionnant votre classe vous devrez vous avancer et vous ranger devant la ligne correspondante.
Elle commença à appeler les élèves...
-... Elliana Crawller! Seconde S!
Je m'avançais, tous les élèves me scrutaient, dans un petit village comme Cléan, tous le monde se connaissait et donc comme je n'était jamais allé au collège ou même à l'école ici, c'est évident que j'étais presque considérée comme une extraterrestre venue de Mars... Quand la classe fût au complet les professeurs arrivèrent. Un homme petit, trapu avec un nez proéminent s'avança devant nous et nous fis signe de le suivre. Il nous mena à travers les couloirs et s'arrêta devant une porte grise. Il l'ouvrit et nous fit entré. Je partis m'asseoir au fond de la classe. Comme il n'y avait plus de place le type qui enlaçait sa chérie devant le collège ce matin s'assit à côté de moi. Le prof scruta la classe un moment, puis il nous sourit et s'assit à son bureau.
-Bonjour, je suis monsieur Redot et je suis votre professeur de français ainsi que votre professeur principal.
Il inscrivit son nom au tableau.
-Bon, nous allons commencer la classe!

TIM

Plus de place et Benjamin était à côté de Maria sa meilleure amie. Il restait une place au fond, à côté d'une fille jolie... Au moins je n'aurais pas le supplice d'Enjie... Une fille qui était juste après moi dans l'ordre alphabétique... Cette année elle n'était pas dans ma classe heureusement, elle était insupportable à toujours me demander si je voulais boire un verre alors que je n'étais même pas majeur! Le professeur se présenta et nous donna les fiches de renseignements à faire signer par nos parents.
Bon! Fit-il. Nous allons procédé au présentations élèves! Je vous explique, tour à tour vous allez dire aux autres votre nom, votre prénom, votre âge et de quel établissement vous venez! Pour changer un peu nous allons commencer par le fond! Toi là bas! Vas-y.
C'est moi qu'il désignait tous le monde s'était retourné la fille à côté de moi regardait devant elle... Je me levais et pris la parole.
-Je m'appelle Tim Doli, j'ai seize ans et je viens du collège Maupassant.
-Bien! Fit monsieur Redot à toi!
Il désignait ma voisine.
-Je m'appelle Elliana Crawller, j'ai seize ans et je viens du collège La Concorde.
Sa voix était mélodieuse et douce... Magnifique. Quand tout le monde eut fini de se présenter le professeur nous libéra.
-N'oubliez pour la prochaine fois de me rédiger un genre de biographie de vous, pour que j'apprenne à vous connaître!

ELLIE

Je ne m'attendais pas à ce qu'on me pose la question de quel collège je venais. Alors j'avais improvisé en espérant que personne ne se rendrait compte que c'était un mensonge!
Le cours suivant je partis m'asseoir au fond un fille rousse avec des yeux verts clairs s'approcha de moi. Elle était jolie avec ses petites bouclettes...
-Excuse moi Elliana c'est ça?
-Oui, répondis-je
-Je peux m'asseoir à côté de toi?
-Bien sur! Dis-je avec un sourire
Elle s'assit.
-Je m'appelle Morgane Tomar. Dit-elle doucement.
Cette fille avait l'air gentille.
-Tu es nouvelle ici? Demanda Morgane.
Quoi répondre?
-Oui. Répondis-je
-Ah, et tu habites où?
Oups...
-Pas loin du bourg à environ cinq minutes d'ici en voiture...
-En effet, ce n'est pas loin. Répondit-elle.
Le professeur entra, c'était une jeune femme de taille moyenne avec une corpulence moyenne...
-Vous pouvez vous asseoir! Lança-t-elle joyeusement. Je suis madame Cleur votre professeur d'art plastique.
Tout le monde s'assit.
-Et bien! Lança madame Cleur. Je pense que nous allons réaménager cette classe! Levez-vous! Ne vous inquiétez pas vous resterez près de votre voisin ou voisine actuel.
Elle déplaça ma table celle de Tim, celle de Maria, celle de Benjamin et celle d'un garçon du nom de Lucas. Ils jubilaient tous, ils avaient l'air d'être une petite bande apparemment...
Maria et Morgane se placèrent à côtes à côtes, Maria en face de Benjamin, Morgane en face de Lucas et moi à côté de Morgane en face de... Tim. Madame Cleur nous donna à chacun une feuille de papier et nous demanda de lui écrire sur une feuille les informations importante nous concernant. Je pris mon stylo plume et me mis à écrire d'une belle écriture.
Nom : Crawller Prénom : Elliana
Age 16 ans
Frère ou sœur? Non
Profession des parents Mère: Avocate Père: Journaliste
Loisirs: Lecture, peinture, écriture, ordinateur...
Comme je ne savais pas quoi noté pour la profession de mes parents, je décidais de mettre au hasard...
-Tu as une jolie écriture! S'écria Morgane.
-Merci, dis-je, la tienne aussi.
Elle sourit.
Madame Cleur ramassa nos feuilles et nous expliqua ce que nous allions faire dans l'année. L'heure de la pose sonna. Morgane vit que je m'éloignais, elle fis signe aux autres de m'attendre et vint me voir en me demandant de me joindre à eux, ce que j'acceptais volontiers!

TIM

Elliana avait l'air de bien s'entendre avec Morgane. En même temps qui pourrait ne pas supporter Morgane? Elle était tellement mignonne!
-Tu ne vas pas voir Lucy? Me demanda Benjamin.
-Si si mais on a convenu qu'elle viendrais nous rejoindre...
-Ah.
Maria s'approcha d'Elliana.
-Salut! Moi c'est Maria.
-Salut! Je m'appelle Elliana.
-On devrait te trouver un surnom... Tout le monde dans la bande en a un. Moi c'est Ma, Morgane c'est Momo, Benjamin c'est Benj, Lucas c'est Luc et Timothé c'est Tim!
-Ah? Me demanda Elliana. Donc tu t’appelles en vrai Timothé?
-Ouais, ris-je mais je préfère Tim c'est mieux.
-OK.
-Bon! Et ce surnom! Lança Morgane.
-Pourquoi pas Ellie? Proposa Benj.
-Oui? Dit Elliana, ça me plaît!
-Cool! Dis-je.
Mon portable vibra je le sortis et lu le SMS de Lucy.

Coucou! On se retrouve dans la cour devant l'accueil. Bise Lucy
OK. Bizz T.

-Un SMS de Lucy? Demanda Benjamin.
-Ouais elle veut qu'on se retrouve devant l'accueil...
-On y va ensemble si tu veux. Je suis sûr qu'elle va adorer Ellie. Dis Benj.
-OK, go. Répondis-je
Lucy vint à notre rencontre elle m'embrassa doucement sur les lèvres et passa sa main dans la mienne. Elle regarda Ellie avec le regard que je n'aimais pas, celui qu'elle prenais quand quelque chose ne lui plaisais pas. Maria sa meilleure amie (pas pour rien) dût le remarquer car elle intervins.
-Ma Lulu, je te présente Elliana.
Heureusement elle n'a pas dit qu'elle avait déjà son surnom car on risquait une petite crise... Elle était comme ça Lucy.
-Salut! Dis Ellie.
Lucy ne répondis pas, j'exerçais une pression sur sa main elle me regarda puis regarda Elliana.
-Tu es qui toi? Lâcha Lucy.
En matière de diplomatie Lucy n'était pas vraiment la meilleure. L’intéressée fixa son regard droit dans les yeux de Lucy, jamais quelqu'un n'avait osé lui faire ça et malheureusement Ellie allait sûrement en payer le prix fort...
-Tu pourrais peut-être me dire bonjour avant de montrer les crocs... Je ne vais pas te mordre...
Une lueur passa dans ses yeux. Elle avait dit ça d'une voix tellement calme que plus personne ne parlait, le calme avant la tempête.
-Comment oses-tu venir dans MA bande d'amis et me parlé comme ça! S'écria Lucy.
-Lucy, commença Morgane, ce n'est pas de sa faute c'est moi qui lui ai demandé de venir.
-Tais-toi! Tu aurais dû me le demander avec de le faire! Hurla Lucy.
Elle commençait à me faire honte là.
-Lucy! Commença Benj. Tu arrêtes ça tout de suite! Primo, ce n'est pas TA bande, après si tu n'aime pas Elliana tu t'en vas!
Ouf que Benj n'ai pas commis la bêtise d'appelé Elliana par son surnom...
-Et tu ne parles pas comme ça à Morgane, renchérit Lucas.
Morgane rougit comme une tomate et Lucy baissa la tête. Elle me lâcha la main et parti rejoindre Amélia et Lina ses «amies» secondaires...
-Désolée, se lamenta Morgane.
-Y a pas de mal Morgane, fis-je, Lucy a parfois des sautes d'humeurs mais ne t'inquiète surtout pas pour ça d'ici la fin de la journée ce sera fini!
-Je suis désolée, vraiment désolée, s'excusa Ellie.
-C'est pas grave Ellie! La rassurais-je



ELLIE
En entendant cette fille me parler comme elle l'avait fait et surtout parler comme elle l'a fait à Morgane, ça m'avait donné envie de me jeter sur elle et de boire son sang jusqu'à la dernière goutte! Mais j'ai réussi à résister... J'ai au moins réussi à la remettre à sa place...
-T'es sûre que tout va bien Ellie? Demanda Morgane, tu as l'air énervée.
Tim me scruta intensément. La sonnerie retentit et nous nous rangeâmes. Un monsieur barbu avec des lunettes rondes se plaça devant nous. Nous le suivîmes sans rien dire...
Il nous fit entrer dans la classe et il décida de nous placer, une fille, un garçon. Notre petite bande eut de la chance car Lucas se retrouva à côté de Morgane, Maria à côté de Benjamin et moi à côté de Tim...
-Bonjour, je suis monsieur Manné, je suis votre professeur d'histoire-géographie.
Et il continua a parlé comme ça tout seul (ou presque). Un mot se glissa sur ma table, je regardais autour de moi mais aucune des filles n’étaient retournée... Et ça m'aurait étonné que ce soit Benj ou Lucas qui m'en envoie un...

Désolé pour tout à l'heure... Lucy ne sait pas se contrôler excuse là si elle t'a blesser...
J'entrepris donc de lui répondre car je savais que c'était Tim qui m'avait envoyé ce mot...
Ne t'inquiète pas pour ça, je comprends... ça peut arriver des accidents non ?
Oui. Au faite je n'ai toujours pas ton numéro...
Je lui donnais donc mon numéro de téléphone et il me donna le sien... Le cour suivant (espagnol) passa en un instant pareil pour le repas, les deux heures de sports et le cour de mathématiques. A la fin des cours, en rejoignant, Maria m'appela et me rejoignis en courant.
-Hé! Dit-elle, tu vas ou comme ça Ellie?
-Ben... Répondis-je, je vais chez moi.
-On va tous faire nos devoirs chez moi normalement viens avec nous! Surtout qu'il nous manque une voiture étant donné que Lucy à ramener Amélia et Lina dans sa voiture tu pourras prendre du monde dans ta voiture.
-D'accord, acceptais-je. Je vous attends avec ma voiture devant le portail à tout'!
Je me dirigeais vers ma voiture, l'ouvrit et me glissai à l'intérieur... Je démarrai et me garai devant le portail. Lucas et Morgane arrivèrent... Je sortis de ma voiture et Maria gara la sienne derrière moi elle sortit elle aussi de sa voiture.
-Bon! Dit-elle. Benj , Morgane et Lucas dans ma voiture! Ellie tu prends Tim?
-Pas de problème! Répondis-je. Mais, il est où Tim?
-Je suis là! Répondit Tim. Donc si j'ai bien compris je vais avec Ellie?
-Exact! Sourit Maria.
Zut! J'allais être obligée d'ouvrir les fenêtres, je n'allai pas supporter d'être enfermée dans un espace si petit avec lui son odeur était trop alléchante! Tant pis!
J'ouvris le coffre Tim y jeta son sac je fis de même. Il s'assit ensuite à la place passager et moi à la place conducteur ma voiture se mis en marche et Maria me doubla.
-Tu n'as qu'as la suivre, dit Tim, et on ne pourrait pas mettre la radio?
-Si, répondis-je, mais je voulais te laisser le choix... Donc vas-y met la station que tu veux!
-OK.
Au bout d'un quart d'heure de trajet, Maria s'arrêta devant une grande maison blanche avec de grandes vitres... La porte d'entrée était en bois et la maison avait l'air ancienne.
Maria arriva devant ma portière.
-Tu n'as qu’à te garer sur le parking répondit-elle en désignant sa voiture.
-OK. Dis-je simplement.
Nous suivîmes Maria jusqu'à la porte d'entrée elle essaya de l'ouvrir mais n'y arriva pas... Son visage devint tout à coup blanc, voire vert.
-Un problème? S'inquiéta Benj.
-Euh... fit Maria, je crois que j'ai oublié mes clefs à l'intérieur et que ma mère n'a pas laissé la porte ouvert...
Tout le monde resta silencieux. Puis une idée me vint, je n’eus pas le temps de la repousser dans un coin de ma tête elle franchissait déjà le seuil de mes lèvres...
-On a qu’à aller chez moi! Commençais-je.
Mais qu'est-ce qu'il m'avait pris de dire ça?
-Vraiment? M'interrogea Maria, ça ne dérangera pas tes parents?
-Non, continuais-je, mon père est partit en voyage pour le journalisme et ma mère est sur une grosse affaire, elle est avocate...
-Ah, fis Maria, alors nous te suivons j’envoie juste un message à ma mère pour la prévenir.
Je remontais dans ma voiture Tim avec moi et Benjamin, Morgane, Lucas et Maria s'engouffrèrent dans la petite citadine de Maria. Le chemin de trajet n'était pas très long finalement environ dix minutes... Je pris le petit chemin de gravier qui menait chez moi et la maison apparut.
-Ouah, dit Tim, c'est boisé ici! Mais tu vis toute seule?
-Oui, dis-je, j'ai récupéré la maison de ma grand-mère.
Pure mensonge vu que je l'avais hériter de mes parents à leur mort. Maria garra sa voiture et sortit accompagnée des autres.
-J'adore cet endroit! S'exclama Morgane, c'est très joli!
Je souris.
-Bon, et si on rentrait? Proposais-je.
Toute la bande me suivit jusqu'au salon, Tim, Lucas et Benj s'assirent sur le sofa blanc et nous, les filles, nous prîmes place sur les sièges... Les devoirs furent finis en deux heures, car nous avions passé le plus clair de notre temps à bavarder et à rigoler au lieu de travailler...
-Mais, tu vis vraiment toute seule ici? Commença Morgane, je veux dire tes parents ne passent jamais ici pour voir si tu vas bien, ou si tu ne fais pas de bêtises?
-Non, ris-je, ma mère voyage pour ses affaires, elle est avocate sur les très grosses affaires, alors elle fait le déplacement pour les hommes d'états ou les personnes célèbres... Et mon père fais souvent des reportages pour le journal télévisé ou alors il aide des équipe documentaire en écrivant les texte, donc lui aussi voyage beaucoup...
-Mais, il y a un truc que je ne comprends pas, fit Lucas, tu n'as pas de la famille quelque part qui pourrait t'héberger chez eux? Tu serais moins seule, car cette maison est plutôt isolée...
-Non, fis-je, j'ai perdu ma famille proche dans un accident, les autres ne savent même pas que j'existe, mais je me débrouille très bien toute seul, au moins, j'ai mon indépendance!
-Eh bien, continua Maria, quand je ne supporterais plus mes parents ou mon frère je viendrais squatter chez toi!
Tout le monde se mit à rire.
-Bon ce n'est pas tout, fis Benj, mais Maria, tu devrais peut-être pensé à nous ramené un jour non?
-Pas bête, répondit Maria, mais Tim? Je n'aurais pas assez de place dans ma voiture...
-C'est pas grave, dit Tim, je vais rester un peu, au pire je dirais à ma mère de venir me prendre! Et je ne pense pas que Lucy va m’appeler pour me demander si on sort ce soir...
-Je te ramènerai, fis-je.
-OK. Dit Maria. A demain alors!
-Tu veux passer un coup de téléphone chez toi? Commençais-je à Tim une fois tout le monde partis...
-Non merci, ça ira, j'ai mon portable. Dit-il dans un sourire.



TIM
Cette fille, avait quelque chose d'étrange...
-C'est quoi ce tableau? Questionnais-je et désignant un tableau d'une très belle femme. Elle te ressemble beaucoup!
-Oui, répondit Ellie, c'est une de mes ancêtre, je ne sais pas pourquoi ma grand-mère avait garder ces trucs, il y en a encore pleins dans le grenier!
Je lui répondis par un hochement de tête méditatif. Je regardais l'horloge du salon, huit heure et demie.
-Euh... je vais rentrer chez moi...
-Tu veux que je te ramène? Dit Ellie, je dois aller faire une course de toute façon.
-OK.
Je lui indiquais le chemin de chez moi et en cinq bonnes minutes, nous fûmes arrivés. Les lumières étaient allumées. Je dis au revoir à Ellie, sortit de la voiture et ouvrit la porte de la maison. J'aurais voulu faire coucou à Ellie, mais elle était déjà partie...


ELLIE

Je sortis de la ville pour aller chasser, il fallait que je découvre un peu les « bons coins » sinon, jamais je ne pourrais m’adapter… Bref je réussit à dégoter une biche et deux jeunes cerfs… Ils étaient parfaits ! Etre un vampire ne signifiait pas boire du sang humain. Moi quand je n’avais pas le temps ou que je n’avait pas de poches de sang à disposition, je chassais en forêt ou je m’attaquais à des SDF ou des zonards sans famille qui puisse s’inquiéter de leur disparition… Mais dans une toute petite ville comme Cléan, ils se faisaient rares… Bref en rentrant chez moi une heure plus tard, je pouvais sentir l’odeur de mes invités. Pour une fois, j’avais réussi à ne pas me tâcher. Je faisais des progrès d’ici peu de temps, je pense que je pourrais chasser avant d’aller en cour. Je me mis à réviser mon cour pour le lendemain. Quand je pus le réciter sans hésitation, j’enfilais une robe noire extrêmement moulante et des hautes chaussures à talons. Je pris ma voiture et filais droit vers la grande vile la plus proche située à environ une heure de chez moi… Je m’arrêtais devant une boîte de nuit avec une longue file d’attente. Je me mis à la queue quand un homme m’approcha.
-Mademoiselle à besoins de quelque chose ?
Cet homme était très élégant et très beau. Un grand brun, aux cheveux presque noirs, avec des yeux d’un bleu électrique.
-Euh…
-Vous ne pouvez pas parler ? ironisa-t-il.
-Qui êtes vous ? demandais-je
Je n’entendais pas son cœur battre, bizarre.
-Vous le savez très bien, j’en suis sur. Continua-t-il.
-Je ne suis pas sûre que ce soit le bon moment monsieur.
-Allons ! Cette boîte de nui est à moi et, à vrai dire, je peux vous faire entrer plus vite, et donc vous épargner quelques désagréments…
Mais pour qui se prenait-il ! Les gens manquaient parfois de bon sens et d’éducation !
-N…
-Parfait ! s’exclama-t-il, suivez moi !
Et c’est ce que je fis au moins je n’aurais pas à me battre devant tout le monde. Tandis que nous passions devant tout le monde, les filles en voyant pas qui j’étais accompagnée se mirent à me dénigrer. Je leur jetais un regard assassin et elle se ravisait de continuer... Nous passâmes devant le videur, il me regarda mais me laissa passer. A l’intérieur il faisait chaud, trop chaud et il y avait beaucoup de gens qui me donnaient envie de les entraîner dans un coin et de les mordre… L’homme me regarda en souriant.
-Comment vous appelez-vous mademoiselle ?
-Elliana.
-C’est très joli, moi c’est Joshua, Josh pour les intimes…
-Enchantée de faire votre connaissance. Dis-je
-Moi de même ! répondit-il
Pendant la soirée nous dansâmes ensemble puis vers quatre heure du matin, je lui criais à l’oreille que je m’en allais, il me suivit dehors jusqu’à ma voiture.
-Pourrais-je vous revoir ? demanda-t-il en me donnant une carte avec ses coordonnées dessus.
-Je n’habite pas ici.
-Ce n’est pas un problème.
-Pour moi si, vous êtes un vampire et…
-Tout comme vous Elliana.
-Oui mais vous vous nourrissez de vos clients et… Je ne voudrais pas qu’il arrive quelque chose du genre meurtre sanglant dans mon village. Les soupesons s’éveillerais et je serais la première cible, car mes parents ne sont jamais là et que j’habite dans une maison en pierre au bord d’une forêt en campagne !
-Ne vous énervez pas jolie petite Elliana, dit-il d’une voix envoûtante. Je sais me contrôler et je sais aussi qui manger ! C’est pourquoi je vais vous raccompagner !
-Non merci Joshua, mais j’ai ma voiture je peux me débrouiller !
-Appelez moi Josh, tant pis une autre fois alors ! Je pourrais avoir votre numéro ?
Sur le coup je voulu lui en donner un faux mais il s’en serait douter donc je lui donnais le vrai.
Il me lança un sourire à vous faire fendre le cœur. Cet homme était tellement adorable !
Je rentrais donc chez moi et je vis une voiture garée devant la maison, je reconnu la voiture de Tim. Je me garais à mon tour et sortis de la voiture. Je n’entendais aucuns bruits… Bizarre.
-Tim ? appelais-je.
Pas de réponse.
Tim !
Pas de réponse.
Puis en aiguisant mes sens, je réussi à entendre un genre de gémissement au loin. Il était à au moins un kilomètre ! Comment avait-il put marcher autant et que faisait-il près de chez moi ? La porte d’entrée était entrouverte, j’avais oublié de la fermer à clef, Tim était passé par là et était parti à ma recherche. Ça paraissait bizarre mais c’était la seule réponse à peu près normale et possible…
Je fermais mes yeux et me mis à courir vers le son en me guidant à l’ouïe. Au bout d’un kilomètre j’arrivais et je trouvais Tim étendu par terre il saignait.
-Oh Tim !
Grognement.
-Mais qu’est-ce que tu fais ici ?
Nouveau grognement.
J’entrepris de le relever. Bon sang ! Qu’est-ce qu’il sentait bon ! Je sentais mes dents ressortir… Pitié non pas maintenant. Trop tard, Tim me regardait avec de grands yeux ronds.
-Tim tu as des hallucinations !
-El…lie.
-Bon sang de bonsoir ! Tim tu as intérêt à avoir une bonne raison de traîner par ici à cinq heure du matin avec un froid pareil !
Il posa ses yeux sur ma robe qui n’était pas vraiment appropriée pour se balader dans les bois…
Je le relevais, il s’appuya sur mon épaule et clopin-clopant nous arrivâmes chez moi. Je le fit entrer et je l’allongeais sur le canapé.
-Tu veux un chocolat chaud ? lui proposais-je
-Volontiers, dit Tim.
Je lui mit un plaide sur lui pour qu’il se réchauffe, puis je me dirigeais vers la cuisine pour lui préparer son chocolat, je le lui apportais l’instant d’après, il sourit en me voyant arriver. Il but une gorgée, puis une autre et encore une, jusqu’à ce que la tasse soit vide.
-C’est délicieux, merci Ellie.
-De rien. Tim…
Il me regarda.
-Oui ?
-Qu’est-ce que tu faisais dans les bois à cette heure ci ?
-Euh… Je faisais ma promenade quotidienne.
Je levais un sourcil.
-D’accord, je suis passé chez toi parce que… oh et puis on s’en fiche ! Je suis passé et je t’ai appelé la porte n’était pas fermée à clef, alors je suis entré. Tu n’étais pas dans ta chambre alors je me suis inquiété et je t’ai cherché ta voiture n’était plus là alors je t’ai cherché dans les bois. Tu ne répondais pas à mes appels…
Quelle andouille ! Mon portable était resté dans ma voiture !
-Je suis désolé Ellie, vraiment désolé.
-C’est pas grave Tim, mais à l’avenir évite de te balader comme ça dans les bois, c’est dangereux tu pourrais te blesser…
Il regarda son pied. Je lui lançais un regard interrogateur.
-Ça va.
Menteur.
-Tim, montre moi ton pied.
-Non ! Je te dis que ça va.
J’hésitais à utilisé mon don de manipulation… Je me ravisais. A la place, je le plaquai contre le canapé puis je pris son pied entre mes mains et je soulevais sa chaussette. Il me regarda faire sans rien dire.
-Tim, tu as une entorse.
-Ah.
-Je vais appeler tes parents et un docteur.
-Non, Ellie je t’en prie, ne dit rien à mes parents, je suis sorti en cachette et en plus le docteur de la ville c’est mon père.
-Bon, reste là je vais chercher quelque chose pour ta cheville. Tu pourras marcher, ce n’est pas une grosse entorse. Mais il faudra éviter de courir ou de marcher dans les bois par exemple. Je mis de la pommade sur son pied, puis j’enroulais une bande tout autour.
-Merci Ellie.
-De rien.
Je regardais l’heure. Six heure du matin.
-Je vais te raccompagner.
-OK.
Je pris mes clefs. Il m’interpella.
-Ellie, je suis sorti en cachette je te rappelle, donc si mes parents ne voient pas ma voiture, ils vont trouver ça suspect non ?
-Si. On prend ta voiture alors ?
-Ouais. Tu pourras rester chez moi le temps que ce soit l’heure d’aller au lycée.
-Non, je me débrouillerais…
-D’acc’.


TIM.

Quel nouille, je m’était fourré dans un beau pétrin ! Ellie ne parlais pas beaucoup d’elle.
Dès que je lui posais une question sur elle ou sa famille elle l’esquivait…
-Dis moi Ellie, tu étais en sortie ?
-Euh… Ouais.
-C’est quoi cette hésitation, je croyais que t’allais faire des courses.
-Je suis allée faire des courses mais après je suis allé en sortie.
-Où ?
-C’est si important que ça ?
-Oui.
-Tim arrête, c’est mes affaires !
-Ellie, t’as pas l’âge pour ça.
-Pour ça quoi ?
-Ben, pour boire et tout.
-Tim sortir ne veut pas dire boire ou faire des conneries !
-Ben qu’est-ce que tu faisais alors ?
-C’est pas tes affaires !
Après cette dispute nous n’avions plus parlé, elle sortit en trombe de ma voiture et s’éclipsa.
Elle était bizarre cette fille, mais tellement passionnante !
Je sortis de ma voiture, puis je montais dans l’arbre près de ma fenêtre et rentrais dans ma chambre. Je fis semblant de me levé, j’était vraiment fatigué, mes yeux se fermaient tous seul. Mais si je voulais profité pleinement de la salle de bain, je devais y aller avent Amy, je me levais donc et préparais mes vêtement, je pris un petit-déjeuner rapide puis m’enfermais dans la salle de bain.
Au bout d’une heure Amy vint taper à la porte.
-Tiiiim ! Ouvre cette porte tout de suite !
-Et non p’tite sœur ! C’est mon tour !
-Raaaah !!! Tu m’énerve ! fit Amy.
-Je sais.
Elle s’en alla pleurer dans les jupes de ma mère.
-Tim, c’est maman ! elle donna un petit coup contre la porte. Ouvre mon chéri.
-Maman ?
-Oui ?
-Pourquoi tu fais ça pour Amy et jamais pour moi ?
-Euh… Bon Amy tu attends un peu, Tim a bientôt fini.
-Mais maman ! râla Amy.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matcha
Plonge dans le pan parfait de leur éternité
Plonge dans le pan parfait de leur éternité


Féminin
Nombre de messages : 11552
Age : 32
Date d'inscription : 13/01/2009

MessageSujet: Re: Elliana Crawlers - Fic originale   Dim 14 Oct - 20:05

Elliana-Crawlers => Bonjour, peux tu avant même de poster une fic LIRE LES REGLES DU FORUM !

Merci déjà de te présenter, juste de prendre 2 mns pour faire ça ce serait bien : http://www.twilighters-france.net/f22-les-twilighters

Ensuite de signer ET DE LIRE les règles du forum : http://www.twilighters-france.net/f1-reglement-du-forum

Ensuite de changer le nom de ta fic pour qu'ils répondent comme toutes les autres fics à la même présentation : http://www.twilighters-france.net/t7269-nouvelle-regle-pour-les-fictions

Voila un peu de politesse avant de balancer ta fic ça serait sympa et ça donnera sûrement envie aux membres de connaître ta fic.


"Je suis au-delà de l'optimisme et du pessimisme. Je résiste et j'espère."
Edgar Morin

"Que ma vie m'accorde une trêve...
Que ma vie s'accorde
Que mes nuits débordent de rêves
Que ma vie s'accorde "
Louise Attaque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Elliana Crawlers - Fic originale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 106e BCP photos originale/rare
» [Fiction originale] Androïdes
» Interessante document originale de 1955
» (Vendue) Jaeger Lecoultre Reverso Réf : Reverso originale
» Bande originale d'Atonement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twilighters France :: Le quartier des artistes :: Fanfics :: Fanfics tout Public-
Sauter vers: