Twilighters France


*** Twilighters France, votre source française depuis 4 ans!
 
AccueilTwilighters FranceFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Obstination (suite de Révélation) - Cullen / Wolf Pack

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
AuteurMessage
liline49
Emménagement chez Charlie
Emménagement chez Charlie


Féminin
Nombre de messages : 25
Age : 40
Localisation : dans les bras d'Edward
Date d'inscription : 01/01/2012

MessageSujet: Re: Obstination (suite de Révélation) - Cullen / Wolf Pack   Lun 20 Aoû - 9:00

très bon chapître, encore une fois on dévore les lignes les une après les autres.
pour les volturi c'en est fini, ils commençaient vraiment à nous gacher le paysage.

je suis impatiente que Bella prenne enfin sa décision, je ne comprend pas comment son amour pour Edward peut passer au second plan alors qu'il était comme une évidence auparavant et comment l' imprégantion de Jacob a pu disparaître.
vivement la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bella55
Le combat
Le combat


Féminin
Nombre de messages : 1730
Age : 32
Localisation : forks avec taylor lautner
Date d'inscription : 03/02/2009

MessageSujet: Re: Obstination (suite de Révélation) - Cullen / Wolf Pack   Lun 27 Aoû - 16:16

vivement la suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tititof
Perd connaissance
Perd connaissance


Féminin
Nombre de messages : 831
Age : 39
Localisation : garde la main chaude de Jacob dans la sienne
Date d'inscription : 29/08/2009

MessageSujet: Re: Obstination (suite de Révélation) - Cullen / Wolf Pack   Sam 1 Sep - 9:06

Citation :
Toute chose a une fin...

… Et un début

Alors ça j'adore !!! Vraiment bien trouvé !


Citation :
Deux jours n’avaient provoqués aucun changement chez mon enfant, mais j’eus l’impression de la revoir depuis des siècles d’absence, et relevai encore une fois sa magnificence.

Tant mieux !!! J'avais peur qu'elle change de trop

Citation :
Le reste de ma famille et les loups était également bien évidemment arrivés, mais je ne remarquai leur présence qu’à cet instant.

Le genre de truc qui m'arrive tellement souvent !!! lol

Citation :
Tu ne leur fileras pas de trempes, un point c’est tout ! Ils ne peuvent même pas se défendre ! Objecta Jasper. Tu n’es pas fair-play.

mdrrr !!!! Emmett ne changera pas lol J'aime bien la remarque de Jasper Wink

Citation :
Un accident ne peut pas arriver ? Répliqua Paul, sceptique.

Nous y veillerons.

Comme avec Renesmée... Marmonna Leah.

Stop ! Les arrêta Sam.

LOL eux aussi ils ne changeront pas, toujours aussi septiques lol et solidaires !!! ils auraient fait aussi un beau couple Wink

Citation :
Alice... Que vois-tu exactement... Pour mon avenir ?

Je ne vois rien, Bella. Tu ne t’es pas encore décidée, donc je ne peux pas savoir.

Dommage ...

Citation :
Lorsque les Quileute, excepté Jacob, décidèrent de partir et rejoindre la réserve, j’eus l’impression que la maison se vidait petit à petit, comme les grains de sable d’un sablier, marquant l’avancée du moment redouté, au cours duquel je prendrai la décision qui, d’une manière ou d’une autre, changerait inévitablement ma vie.

Genre de sensation déjà ressentie aussi. Bien décrit Wink

Citation :
Je déclare donc Carlisle Cullen nouveau et officiel régisseur des lois de notre espèce, s’avança Esmé, emplie d’admiration et de fierté pour son mari.

Excellent ! vraiment une bonne idée, un très bon scénario. Pas de bagarre, que de l'intelligence. Digne des Cullen Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice_Cullen_57
Confessions de Rosalie
Confessions de Rosalie


Féminin
Nombre de messages : 1469
Age : 30
Localisation : A la Push, avec Jake
Date d'inscription : 26/07/2009

MessageSujet: Re: Obstination (suite de Révélation) - Cullen / Wolf Pack   Ven 14 Sep - 10:51

Vanille41 a écrit:
LOL ça me fait penser à The Vampire Diaries où ils mettent les vampires dans ce genre d'endroit pour s'en débarasser.
Ah oui? Je ne connais pas cette série!! Wink Mais comme je vais commencer à lire les romans, peut-être que je m'y mettrai aussi!! Wink


Vanille41 a écrit:
J'ai bien aimé ta phrase imagé avec les grains de sable du sablier.
Tititof a écrit:
Genre de sensation déjà ressentie aussi. Bien décrit
Merci!! Smile


Vanille41 a écrit:
Carlisle sera donc le gros patron ! C'est quand même une grosse responsabilité de gérer les Volturi. Et il était le mieux placé je pense pour avoir cette place. J'imagine que ça doit lui faire quelque chose vu qu'il faisait quand même parti de leur clan avant.
Tout à fait!! Et c'est justement parce qu'il faisait partie de leur clan avant qu'il veut les "gérer" et ne pas les tuer... Carlisle et son pacifisme... Wink


Vanille41 a écrit:
J'ai hâte de voir enfin Bella se confronter à Edward et Jacob pour la grande discussion qui s'impose. A moins que de simples regards, et de simples gestes suffisent à comprendre qui Bella aura choisi Smile
La réponse dans le chapitre suivant et dans le chapitre d'après!! Wink


Vanille41 a écrit:
-Attend le prochain chapitre avec impatience ! study -
Le prochain chapitre arrive!! Wink


Elsalovetwilight a écrit:
J'adore , je suis prise dedans a chaque fois , j'essaye d'imaginer , les details sont la , l'écriture est parfaite , tu vises la perfection . Bravo a toi, et a ton imagination pour cette incroyable fiction, tu me fais rêver . Vivement la suite et je te souhaite bonne chance pour l'écrire
Merci beaucoup pour ton commentaire qui me touche!! Smile hug


liline49 a écrit:
je suis impatiente que Bella prenne enfin sa décision, je ne comprend pas comment son amour pour Edward peut passer au second plan alors qu'il était comme une évidence auparavant et comment l' imprégantion de Jacob a pu disparaître.
C'est marrant que tu emploies le terme "évidence" car je l'emploie dans le titre du prochain chapitre... Wink
Son amour pour Edward était effectivement comme une évidence (bien que je n'aurais pas employé le mot là pour définir leur relation Wink), mais uniquement parce que Bella se voilait la face sur ses sentiments pour Jacob. Comme le dit Jacob dans le chapitre 11 (de ma fic), elle s'était imposé des œillères parce qu'elle ne voulait pas envisager un autre amour que celui qu'elle porte à Edward... C'était déjà le cas dans les trois premiers tomes de la saga (au moment où elle embrasse Jacob, elle se rend compte qu'elle a des sentiments pour lui) et ça a été le cas aussi dans ma fic!! Wink
Bella veut tellement privilégier et ne vivre que par son histoire d'amour avec Edward qu'elle a tendance à occulter le reste... Smile
Concernant l'imprégnation de Jacob, Jacob a avancé une théorie dans le chapitre 11 également!! Wink Et le sujet est de nouveau abordé dans le chapitre suivant!! Wink


Tititof a écrit:
Le genre de truc qui m'arrive tellement souvent !!! lol
J'imagine que c'est ce qui arrive, oui, quand on est Maman... Smile Surtout vu le contexte...


Tititof a écrit:
LOL eux aussi ils ne changeront pas, toujours aussi septiques lol et solidaires !!! ils auraient fait aussi un beau couple
Oui... Smile J'aimais beaucoup leur "couple" dans tes fics!! Smile


Tititof a écrit:
Excellent ! vraiment une bonne idée, un très bon scénario. Pas de bagarre, que de l'intelligence. Digne des Cullen
Merci!! Very Happy Cette "conclusion" vis-à-vis des Volturi et plus généralement vis-à-vis des lois vampiriques me paraissait logique!! Wink


bella55, contente de te retrouver parmi mes lectrices!! Very Happy
Merci pour vos commentaires les filles!! smack
Voici le prochain chapitre!! Wink





----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------




Chapitre 28
Mon évidence




Nos alliés passèrent les uns après les autres dans la chambre d’Edward, avides de découvrir la nouvelle attitude des membres de l’ancien clan le plus puissant de l’Histoire des vampires. Chacun s’attarda dans la villa, discutant de tout et de rien, riant et profitant d’amis retrouvés. Bien que je susse que je ne pouvais renoncer au choix qui s'imposait à moi, je me sentis moins seule durant tout ce temps, jusqu’à ce que certains de nos alliés décident qu’il était temps de retourner au pays. Après de nombreuses promesses de se revoir rapidement, certains s'en allèrent et quittèrent la demeure des Cullen.

Tout en moi inspirait à s’enfuir aussi. Mais non, pas une fois encore. Je ne pourrais plus jamais laisser Renesmée. Mais le devrais-je, si je choisissais une vie aux côtés de Jacob ? Et comment pourrais-je envisager ma vie sans lui, dans le cas contraire ? Et sans Edward ? Et sans les Cullen ? Et sans le peuple et la réserve Quileute ? Mes interrogations furent de trop et je me déchirais une fois de plus. Non, je ne pouvais pas faire de choix entre eux ! Comment le pourrais-je ? Choisir une vie parfaite, au détriment d’une autre vie tout aussi idéale ? Je hurlais intérieurement, serrant mes poings et les croisant contre mon ventre.

Je ne pouvais me donner en spectacle. Je me frayai un chemin parmi la foule et sortis de la villa, avant de me précipiter dans la forêt. Je ne pouvais même pas crier, n’importe qui chez les Cullen m’aurait entendu. Consciente que je piquai littéralement une crise de rage tout comme trois semaines auparavant, j’abattis une nouvelle fois mon poing sur un tronc d’arbre coupé. Ma plaie me brûlait, encombrant mon cœur qui ne battait plus, et mes poumons qui, désespérément, tentaient de trouver l’oxygène qui les apaiserait. J’étais prête à accepter un second évanouissement. Il en aurait été le bienvenu !
Au lieu de cela, d’étranges gouttes perlèrent au coin de mes yeux, et je mis plusieurs secondes avant de réaliser ce qu’il se produisait. Je pleurais ! Presque avec une vive joie, je laissai un torrent de larmes se déverser de mon corps, et me laissai tomber à terre, épuisée par tant de bonheur. Je me sentais tellement plus forte désormais ! Ma peine et ma colère pouvaient enfin se manifester autrement.

Alors je profitai de cette force nouvelle qui m’aidait, pris mon courage à deux mains, et fermai les yeux, espérant – tout en sachant que cela se produirait – distinguer derrière mes paupières celui qui m’était réellement destiné. Son visage m’apparut alors clairement, de façon si limpide et tellement évidente qu’il m’avait été difficile de nier mon choix jusqu’alors. Mais était-il définitivement mon choix ?
Je pris la peine de m’interroger durant de longues minutes, bien qu'au fond de moi je savais avoir raison, tentant d’avérer mon assurance quant à l’identité de celui que j'aimais le plus. Ne regretterais-je jamais ma décision ? Qu’en était-il de ma seconde option ? Mes réflexions me portèrent à penser que je m’y étais accrochée dans le but de me persuader qu’elle avait été la plus raisonnable à choisir.

À cet instant, sa voix se fit entendre derrière moi, et, comme quelques jours auparavant, je fus heureuse de sa présence. Il m’avait interpelée. Une pleine joie me dominait désormais, le doute totalement dissipé, comme si je revivais, et je refusai de penser aux adieux que je devrais faire prochainement. Je voulais d’abord profiter de Mon évidence.

Les larmes encore ruisselantes sur tout mon visage, je me retournai lentement, un sourire de satisfaction sur mes lèvres.

- Bella, tu pleures ?
- Oui, Jake... Je pleure... Je pleure et je t’aime !

Sans même qu’il me vît arriver, je me précipitai sur lui, l’enlaçai d’une main, l’autre sur sa nuque, et plaquais mes lèvres sur les siennes. Je mis alors dans ce baiser tout l’amour, le désir, et l’affection que j’avais refoulés et que je pouvais à présent lui donner. Il me rendit mon étreinte passionnément, comprenant ma décision. Nos corps tremblaient d’émotion, et une vague de bonheur me submergea. Jamais, je n’avais été aussi sûre de moi : mon avenir, c’était lui, désormais. Notre baiser dura de longues minutes jusqu’à ce que Jacob soit hors d’haleine.

- Oh, Bella, souffla-t-il.
- Pardon, Jake, pardon de ne pas l’avoir vu plus tôt.

En réponse à ma requête, il me rendit un nouveau baiser tout aussi fougueux. J’aurais voulu que ce moment de bien-être dure toujours.

- Tu es sûre de toi ? S’assura-t-il enfin.
- Je suis on ne peut plus sûre.

Il effleura de nouveau mes lèvres du bout des siennes, cette fois plus délicatement, puis se retira doucement.

- Je suis tellement... Heureux.
- Je le suis aussi.

Le large sourire que j’aimais tant fendit son visage, avant de laisser place à un sérieux qui me surprit.

- Il faut le prévenir, dit-il simplement.

J’en avais conscience, mais retarder l’échéance me parut l’option la plus agréable.

- Je sais, même s’il est déjà au courant.

Jacob fronça les sourcils, dubitatif.

- Alice a très certainement vu mon choix, et Edward a du lire dans ses pensées, lui expliquai-je en m’asseyant sur une branche d’arbre basse.
- Oh...
- Mais je ne compte pas le lui annoncer officiellement maintenant. Certains des clans sont encore présents. Cela ne regarde que lui et moi. Pas même le reste des Cullen ou des Quileute.
- Tu as raison, approuva Jacob en prenant place à mes côtés.

Il caressa lentement et avec douceur le contour de mes lèvres, mon menton, mon cou, mon bras, chaque partie de mon corps, ce qui me fit frémir, et m’adressa de nombreux regards amoureux durant plusieurs minutes, qui me persuadèrent d’une future vie heureuse.

- C’était une première, Bella.
- Une première ? Rebondis-je sur ses propos en me rappelant ceux d'Embry en discothèque.
- D'après les recherches à la réserve, aucun Quileute ne s'est jamais désimprégné de sa destinée. Ils ont remonté aussi loin que possible. Ça n'était jamais arrivé.
- Oh... Et qu’est-ce que cela veut dire ?

Mon entrain avait soudainement été freiné. Cela signifiait-il que sa désimprégnation était temporaire, au même titre que son imprégnation ?

- Que nous sommes tous les deux très spéciaux, rigola-t-il en essuyant mes joues encore humides. Un vampire ne pleure jamais, n’est-ce pas ?
- Non.
- Alors, nous sommes vraiment tous les deux très spéciaux ! S’esclaffa-t-il de nouveau. Nous sommes des originaux et nous innovons les normes et les traditions.
- Ça tu l’as dit ! Qui aurait pu penser qu’un jour un loup et un vampire puissent s'aimer ?
- Hum... Me répondit-il en hochant la tête et plissant les yeux, feignant une suspicion.

Je lui adressai un sourire. Mon évidence, c’était ainsi que je l’appellerais désormais. Il avait toujours été ainsi, depuis le début de notre rencontre. Notre entente était on ne peut plus naturelle.

- Jake, je suis sûre de moi, ne t’en fais pas. Mais je m’interroge. À ton avis, pourquoi ai-je rencontré Edward, ai-je sacrifié ma vie pour lui, si ce n’est pas pour passer l’éternité à ses côtés ? Lui demandai-je au bout d’un moment, plus sombre.

Tel que je l’avais craint, le visage de mon amour se ferma.

- Je ne regrette pas ma décision, lui précisai-je de nouveau. Je crois juste au destin. Alors je ne comprends pas.
- Certaines choses ne sont pas faites pour être comprises, Bella. Il y a tant de mystères dans le monde. Tu ne crois pas qu’il faut parfois se résigner ?
- Jake, encore une fois, c’est toi qui me parles de résignation ? Me détendis-je aussitôt.

Un nouveau sourire se dessina sur ses lèvres.

- C’est vrai, il faut toujours garder espoir. Parfois, avec de la ténacité et de l’obstination, on arrive à ce à quoi on rêve depuis toujours.

Jacob se pencha vers moi et me donna un baiser si tendre que je ne me rappelai plus en avoir jamais reçu de tels.

- Merci de t’être obstiné.
- Tout le plaisir était pour moi, même si ça a bien souvent été douloureux... Pour nous tous.

Je me perdis une fois encore dans la chaleur de ses yeux noirs. Dieu ce que je l’aimais !

- Peut-être était-ce une façon de te donner à moi pour l’éternité ? Me répondit-il enfin.
- Comment ça ?
- Grâce à lui, tu es devenue immortelle.
- Ce n'est pas pour cette raison que je voulais être avec lui ! Rétorquai-je, piquée au vif.
- Je le sais, Bella, je n’ai jamais prétendu le contraire, dit Jacob. Mais au moins, à présent, je t’aurai à mes côtés pour toujours. On devait peut-être passer par cette... « étape ».

Edward avait été bien plus qu’une étape, mais je comprenais ce que Jacob voulait dire.

- Donc tu ne regrettes pas ma transformation ?

Il hésita un court instant.

- Je ne peux pas le regretter, Bella. Tant que le soleil et la Terre existeront, tu seras à moi. Je ne pouvais pas espérer plus.
- Étant donné que nous sommes... Des exceptions, es-tu bien sûr de ne jamais vieillir et de rester, en quelque sorte, immortel, toi aussi ?
- Tant que je muterai régulièrement, il n’y a pas de doute là-dessus. Et j’y veillerai, crois-moi. Car je compte bien passer chaque seconde de notre vie, si longue sera-t-elle, à t’aimer.

Mon bonheur s'intensifia un peu plus.

- Et puis d’une autre façon, la situation actuelle me convient parfaitement, reprit-il plus légèrement, d’un ton taquin.
- De laquelle ?
- Tu ne sens plus mauvais !

Je partis d’un éclat de rire et enfonçai un doigt dans ses côtes. Ce que j’aimais notre complicité ! Le fait que nos odeurs nous soient toujours aussi agréables alors que le sortilège avait été rompu signifiait clairement que c'était notre attirance qui parlait et que nous étions parvenus, sans même que nous nous en rendions compte, à aller au-delà de notre nature.

Nous restâmes un long moment à plaisanter tels des enfants, puis nous couchâmes sur le sol, contemplant en silence le ciel infini qui s’offrait à nous. Malgré les étoiles, l’espace ne me sembla pas autant briller que l’avenir que j’envisageai aux côtés de Jacob.
Je ne sais réellement combien de temps nous restâmes ainsi, mais certains bruits nous tirèrent de nos rêveries et me ramenèrent douloureusement au présent. Les égyptiens, nos seuls alliés encore présents, partaient.

- Il est temps, dis-je simplement en recouvrant mon sérieux et en me levant.
- Oui.
- Je te rejoins à la réserve dès que je peux. Je compte lui expliquer... Lui parler... Je ne sais même pas comment il pourrait ne pas me détester ! Geignis-je en passant ma main dans mes cheveux.
- Bella, personne ne peut contrôler ses sentiments, nous en sommes des preuves... Vivantes, si je puis dire, tenta-t-il de plaisanter pour m’apaiser.

Je lui adressai un pâle sourire.

- Tout va bien se passer, m’assura-t-il en me prenant par les épaules.

Je n’en étais pas aussi certaine que lui. J’acquiesçai silencieusement, puis déposai un doux et tendre baiser sur les lèvres chaudes de mon amour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bella55
Le combat
Le combat


Féminin
Nombre de messages : 1730
Age : 32
Localisation : forks avec taylor lautner
Date d'inscription : 03/02/2009

MessageSujet: Re: Obstination (suite de Révélation) - Cullen / Wolf Pack   Sam 15 Sep - 9:23

hate de lire la suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vanille41
Retour fracassant de Jake
Retour fracassant de Jake


Féminin
Nombre de messages : 1945
Age : 33
Localisation : dans les bois en compagnie d'une bande de ... loups
Date d'inscription : 25/10/2009

MessageSujet: Re: Obstination (suite de Révélation) - Cullen / Wolf Pack   Mar 18 Sep - 15:57

Très beau chapitre, j'ai adoré ! Very Happy (désolé pour mon pavé Laughing )

* Tout en moi inspirait à s’enfuir aussi. Mais non, pas une fois encore. Je ne pourrais plus jamais laisser Renesmée. Mais le devrais-je, si je choisissais une vie aux côtés de Jacob ? Et comment pourrais-je envisager ma vie sans lui, dans le cas contraire ? Et sans Edward ? Et sans les Cullen ? Et sans le peuple et la réserve Quileute ?
C'est vraiment le bazar là pour Bella.

* j’abattis une nouvelle fois mon poing sur un tronc d’arbre coupé. Ma plaie me brûlait, encombrant mon cœur qui ne battait plus, et mes poumons qui, désespérément, tentaient de trouver l’oxygène qui les apaiserait.
Bonne description de l'état de Bella en vampire. Bella pleure Question

* Bella qui est tellement contente de retrouver Jake qu'elle veut en oublier la future mauvaise passe avec Edward.
Et wow ! Bella qui laisse complètement sortir ses sentiments. C'est beau ! gaga
J'imagine Bella tout émue de ce moment, comme elle était en tant qu'humaine. Je me trompe ?

* - Il faut le prévenir, dit-il simplement.
Ah bah oui tu m'étonnes ... C'est une autre affaire. Laughing

* il caressa lentement et avec douceur le contour de mes lèvres, mon menton, mon cou, mon bras, chaque partie de mon corps, ce qui me fit frémir, et m’adressa de nombreux regards amoureux durant plusieurs minutes, qui me persuadèrent d’une future vie heureuse.
Oui, on imagine lol

* Une première pour l'imprégnation : c'est sûr que ça peut remettre beaucoup de choses en cause. La magie est ses secrets. Wink

* - Hum... Me répondit-il en hochant la tête et plissant les yeux, feignant une suspicion.
J'adore son attitude face à ce que vient de dire Bella.

* Dieu ce que je l’aimais !
Bella qui ne se remet pas des ses propres sentiments lol Elle est vraiment dans les nuages là.

* - Tu ne sens plus mauvais !
mdr ! Razz

* Très beau moment avec Bella et Jacob qui contemplent les étoiles.

Merci pour ce bon moment ! bravo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tititof
Perd connaissance
Perd connaissance


Féminin
Nombre de messages : 831
Age : 39
Localisation : garde la main chaude de Jacob dans la sienne
Date d'inscription : 29/08/2009

MessageSujet: Re: Obstination (suite de Révélation) - Cullen / Wolf Pack   Sam 29 Sep - 10:07

Citation :
Tout en moi inspirait à s’enfuir aussi.

mdrrr il est temps alors...en effet !!!

Citation :
Mais non, pas une fois encore. Je ne pourrais plus jamais laisser Renesmée. Mais le devrais-je, si je choisissais une vie aux côtés de Jacob ? Et comment pourrais-je envisager ma vie sans lui, dans le cas contraire ?

Oui ça parait carrément impossible !!!

Citation :
Au lieu de cela, d’étranges gouttes perlèrent au coin de mes yeux, et je mis plusieurs secondes avant de réaliser ce qu’il se produisait. Je pleurais !

Quand tu dis "étranges" ça veut dire que ce sont des gouttes d'eau ou que ça ressemble ?

Citation :
Qu’en était-il de ma seconde option ?

J'adore le mot pour remplacer "Edward" looool

Citation :
Je voulais d’abord profiter de Mon évidence.

C'est très joli comme surnom Wink

Citation :
Je mis alors dans ce baiser tout l’amour, le désir, et l’affection que j’avais refoulés et que je pouvais à présent lui donner. Il me rendit mon étreinte passionnément, comprenant ma décision.

Il était temps !!!!


Citation :
Alice a très certainement vu mon choix, et Edward a du lire dans ses pensées, lui expliquai-je en m’asseyant sur une branche d’arbre basse.

:s :s :s j'imagine déjà la tête d'Edward.... je me demande comment il va réagir :s :s :s

Citation :
Qui aurait pu penser qu’un jour un loup et un vampire puissent s'aimer ?

Moi !!! lol

Citation :
À ton avis, pourquoi ai-je rencontré Edward, ai-je sacrifié ma vie pour lui, si ce n’est pas pour passer l’éternité à ses côtés ? Lui demandai-je au bout d’un moment, plus sombre.

Très bonne question !!!

Citation :
Grâce à lui, tu es devenue immortelle.

Si seulement ça s'était vraiment passé comme ça lol

Citation :
On devait peut-être passer par cette... « étape ».

Une idée oui...c'est vrai qu'on se demande encore "pourquoi ????" ta déduction est bien trouvée Smile

Citation :
C'était notre attirance qui parlait et que nous étions parvenus, sans même que nous nous en rendions compte, à aller au-delà de notre nature.

Tu t'es fait plaisir là Smile

Beau chapitre Smile Smile Merci !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice_Cullen_57
Confessions de Rosalie
Confessions de Rosalie


Féminin
Nombre de messages : 1469
Age : 30
Localisation : A la Push, avec Jake
Date d'inscription : 26/07/2009

MessageSujet: Re: Obstination (suite de Révélation) - Cullen / Wolf Pack   Dim 28 Oct - 15:44

Vanille41 a écrit:
C'est vraiment le bazar là pour Bella.
Oui, elle se retrouve encore une fois à devoir faire un choix impossible... Enfin, pas si impossible que ça!! Wink


Tititof a écrit:
Quand tu dis "étranges" ça veut dire que ce sont des gouttes d'eau ou que ça ressemble ?
Vanille41 a écrit:
Bonne description de l'état de Bella en vampire. Bella pleure Question
Merci!! Wink Eh oui, encore une part de l'"humanisation" de Bella!! Wink


Vanille41 a écrit:
J'imagine Bella tout émue de ce moment, comme elle était en tant qu'humaine. Je me trompe ?
Non, tu ne te trompes pas!! Wink Je dirais même que ce qu'elle ressent au moment là est encore plus fort que ce qu'elle ressentait en étant humaine, car elle "défie" toutes les normes!! Wink


Vanille41 a écrit:
* Une première pour l'imprégnation : c'est sûr que ça peut remettre beaucoup de choses en cause. La magie est ses secrets. Wink
Oui... Et il y a aussi l'amour et ses secrets!!!!!!


Tititof a écrit:
C'est très joli comme surnom
Merci!! Wink C'est vraiment le surnom que je trouvais approprié pour qualifier Jacob de la part de Bella!!
Et puis elle a tellement répété qu'avec Jacob, tout est évident... Wink


Tititof a écrit:
:s :s :s j'imagine déjà la tête d'Edward.... je me demande comment il va réagir :s :s :s
Réponse dans le prochain chapitre!!


Tititof a écrit:
Si seulement ça s'était vraiment passé comme ça lol
Mais pour moi, ça C'EST passé comme ça!! lol!! "Obstination" est la suite de "Révélation"... Razz lol!!


Tititof a écrit:
Tu t'es fait plaisir là
Oui!!! Very Happy lol!! Plus de magie (ni vampirique ni d'imprégnation)!! Que du naturel!! Wink


Vanille41 a écrit:
Merci pour ce bon moment ! bravo
Tititof a écrit:
Beau chapitre Merci !!
Merci!! Very Happy La suite arrive!! Wink


Bella55, merci pour ton commentaire!! Smile
Ce chapitre est le dernier chapitre de ma fiction, il restera ensuite l'épilogue!! Wink
J'espère que vous apprécierez ce chapitre, bien que je me doute que mes lectrices seront divisées... Wink
Bonne lecture!!




----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------




Chapitre 29
L’adieu



Sans plus un mot, je me dirigeai lentement vers la villa. Progressivement, la peur s’empara de moi tant je redoutais de faire souffrir Edward.
Edward... Mon mari, l’homme que j’avais épousé et que j’avais juré d’aimer éternellement... Et que j’aimais encore. Le chérirais-je toujours ? Mon amour pour Jacob suffirait-il à estomper celui que j’éprouvais à son égard ? Je m’arrêtai un instant, soudainement en proie au doute, puis ma propre réponse fusa : très probablement, évidemment. Jacob était mon Jacob, Mon évidence. Ma douleur portait surtout sur la souffrance que je m’apprêtais à infliger à Edward. Plus décidée mais aussi toujours avec ce sentiment de culpabilité, je repris ma marche alanguie.

Lorsque je parvins à la villa, Alice m’attendait. Non, je n’avais pas envie de m’attarder davantage, et subir le jugement de ma meilleure amie et belle-sœur, auquel, cette fois, je le savais, je n’échapperais pas ! Il serait déjà bien assez difficile de tenter d’expliquer ma décision à Edward.

- Mon frère est déjà au courant, comme tu peux t’en douter, me dit-elle d’un ton neutre. Mais ne t’en fais pas, j’ai déjà pensé à une solution.
- Une solution ?
- Oui, mais je ne peux pas t’en dire plus pour le moment. Je te laisse le rejoindre. Et parlez ouvertement, personne ne vous écoutera. Nous nous éloignons le temps nécessaire.

Sur ce, elle fila de sa démarche sautillante et gracieuse dans la nuit. Sans plus chercher à comprendre et deviner ce à quoi elle pensait, je gravis les marches, et, le souffle court, pénétrai dans la maison.

Edward m’attendait, devant son piano, ses doigts caressant et virevoltant sur les touches, pas assez pressement toutefois pour qu’elles émettent leur tonalité. Je m’attendis à éprouver une certaine réticence et un besoin de réviser ma décision, mais, malgré l’incomparable vénusté de l’homme qui me faisait face et que j’aimais encore tellement, je ne doutai plus. Je savais que j’avais fait le bon choix.

- Je pensais te jouer ta berceuse, mais je crois qu’il m’en serait trop douloureux... Sachant que plus jamais je ne pourrai te la jouer, ni même te la fredonner.

Bon sang, ça allait être encore plus difficile que je ne l'avais imaginé !

- Edward, je...
- Attend, me coupa-t-il. Je ne t’en veux pas. Je ne peux pas t’en vouloir.

Je devinai qu’encore une fois, il se positionnait en coupable.

- Ne me dis pas que tu te sens une fois de plus responsable de ma décision, uniquement parce que tu m’as quittée il y a maintenant deux ans et demi ! M’emportai-je.
- En partie. Mais surtout, je ne t’en veux pas, parce que les sentiments ne se contrôlent pas. C’est bien connu. Moi-même je tente en ce moment même de me maîtriser.
- Tu essaies de contenir ta colère ?
- Non, un sentiment bien plus douloureux et plus difficile. Si seulement, je pouvais simplement être en colère !
- Laisse-toi aller, Edward. Je veux que tu me détestes ! Je ne mérite que ça !
- Stop, m’arrêta-t-il. Cesse de dire des bêtises. Tu es la personne la plus douce, la plus aimante, la plus incroyable et la plus formidable... Que je n’ai jamais rencontrée... Et que je ne rencontrerai jamais.

Sa voix s’était étranglée, étouffant un sanglot.

- Arrête toi aussi de dire des bêtises. Tu ne peux que me détester. Je t’en prie.

Ma supplication me fit revenir quelques jours auparavant, alors que je lui avais formulé la même requête. Il hocha la tête en signe de dénégation, puis, tel un voile léger chargé de souvenirs, ma berceuse se mit à retentir dans la villa.

- Tu te souviens la première fois que je te l’ai jouée ? Me demanda-t-il dans un demi-sourire plein de regrets. Tu venais de rencontrer mes parents.

Ma gorge se noua.

- Oui.
- Bien que la situation me paraissait compliquée et carrément impossible pour le reste de ma famille, je pensais que tu étais ma destinée. Celle que j’avais attendu durant tant d’années.

La mélodie emplissait la maison entière, témoin de tout l’amour partagé et des sacrifices endurés. Ne pouvait-il pas cesser de jouer ?

- Je suis tellement désolée. Je m’en veux...

Un sanglot venait également d’étouffer mes paroles.

- Chut...

Edward ne me regardait plus, il avait fermé les yeux et la tête légèrement levée, semblait apprécier les notes qu’il commandait. Ma berceuse, bien que je la connusse par cœur, me sembla interminable et terriblement éprouvante. Lorsqu’elle toucha à sa fin, mon mari me regarda de nouveau, les yeux embués de larmes inexistantes.

- Tu es si belle, tu ne pouvais décidément pas être réelle.

Je m’approchai de lui, encadrai son visage de mes mains.

- Arrête, je suis bien là, et je suis loin d’être parfaite.
- Tu l’es pour moi.

Il me contempla un long moment, puis m’attira soudainement contre lui et me donna un baiser plein de détresse. Malgré moi, je ne pus que le lui rendre, avec la même rage et la même douleur. Je l’interrompis cependant rapidement.

- Ne fais pas ça, le priai-je.
- Ne pas faire quoi ?
- Me rendre la tâche encore plus difficile.
- Tu admets donc qu’il t’est difficile de me quitter ?
- Évidemment !

Il me toisa de nouveau, le visage dénué d’expression.

- Tu m’aimes encore ?
- Bien sûr, lui répondis-je en m’écartant doucement.
- Alors pourquoi l’avoir choisi ?

Je ne voulais lui répondre, sachant pertinemment que la vérité le blesserait.

- Tu as raison, ne me dis rien, décida-t-il après un instant. Et moi, je devrais mieux me contrôler.
- Laisse-toi aller, l’invitai-je une seconde fois.
- Je te l’ai déjà dit, je ne suis pas en colère. Tout en moi me conforte à te dire certaines choses, que je ne dois pas, pourtant.
- Pourquoi ?
- Pour ton bien. Tu ne mérites pas de souffrir davantage. La situation a déjà été assez compliquée, et je devine quelle a été ta souffrance durant tout ce temps.
- Toi aussi, tu as souffert, rétorquai-je. Par ma faute, qui plus est.
- Encore une fois, je te répète que de tels sentiments ne peuvent être dominés.
- Je sais, c’est aussi ce que m’a dit...

Je m’interrompis. Je n’étais décidément pas douée pour maîtriser mes paroles.

- Jacob, oui, acheva-t-il. Et il a raison. Pour une fois, je suis de son avis. Tu n’es pas responsable de ce que tu éprouves.

Nous nous regardâmes longuement sans nous adresser un mot. La situation s’était inversée en l’espace d'une quinzaine de jours. Si j’avais pressenti une rupture imminente et avais tenté de graver dans ma mémoire le moindre des traits d’Edward voilà bientôt trois semaines, c’était bien lui, à présent, qui en faisait de même.

- Edward, je voudrais que tu me dises ce que tu as sur le cœur.
- Non.
- De toi-même tu avoues qu’il t’est difficile de garder ce que tu ressens. S’il te plaît.

Il me dévisagea, fuit cependant mon regard, et une moue se dessina sur ses lèvres.

- En ce moment même, j’essaie de me retenir de te supplier, de te convaincre que le sortilège est à l’origine de tes doutes.
- Tu sais bien que non, objectai-je calmement.
- Bella... Si ce sortilège n’avait pas existé, jamais tu n’aurais ressenti tout ça à l’égard de Jacob ! Cette magie t’a complètement brouillé l’esprit ! Rétorqua-t-il lui aussi, avec plus d’entrain.
- Je ne crois pas. Tôt ou tard je m’en serai rendue compte. Le sortilège n’a fait qu’accélérer les choses.
- Non ! Hurla-t-il en écrasant son poing sur le piano.

Je sursautai et le regardai, étonnée par son manque de retenue, pourtant toujours de mise dans de pareilles situations.

- Pardon, s’adoucit-il aussitôt en levant les mains. Bella, réfléchis, je t’en supplie.

Ses yeux déchirés par la tristesse m’imploraient et hurlaient toute sa peine.

- Je n’ai pas besoin de réfléchir, je le sais, Edward. C’est...

Devais-je prononcer ce que je m’étais apprêtée à dire ?

- C’est lui que je veux, repris-je tant bien que mal.

Cette fois, ses sanglots ne furent pas étouffés.

- Bella, je t’aime, tu ne peux pas me laisser.

Incapable de parler, j’ouvris la bouche, mais aucun son ne put en sortir. La douleur endolorissait de nouveau chacun de mes membres.

- La raison te reviendra, mon amour. Prend le temps de réfléchir, je t’en supplie.
- Edward...
- Tu ne peux pas encore constater la fin du sortilège. Laisse passer quelques jours.

Mais je ne voulais plus attendre. D’abord par lassitude, puis par amour pour Jacob. En dépit et malgré la déchirure que me provoquait la tristesse de mon époux, il me tardait de retrouver mon amour.

- Cela ne servirait à rien...

Edward déglutit, et son regard se durcit simultanément.

- Je comprends, se ravisa-t-il soudainement.
- Je suis désolée...
- Je comprends, Bella, m’interrompit-il.

Nous nous toisâmes de nouveau, mais sans plus avec la même peine, bien que je me doutai que le ton ferme des propos de mon mari avait pour but de cacher son chagrin.

- Alice t’a-t-elle parlé de sa « solution miracle » ? Me demanda-t-il en changeant brusquement de sujet, la voix encore plus dure.
- Non. Elle l’a évoquée, mais ne m’a donné aucune précision.
- Elle a essayé de me cacher ses pensées, mais je suis tout de même parvenu à les lire.
- Et ? Quelle est, d’après elle, la « solution miracle » ?
- Un mélange des dons de Jasper et de Zafrina... Encore.

J’étais perplexe et attendis qu’il poursuive.

- Au cas où tu choisissais Jacob, ce qui est le cas, articula-t-il difficilement, elle a pensé qu’ils pourraient adopter à peu près la même manipulation qu'ils comptent pratiquer avec Charlène. Ils fausseraient les émotions et sentiments que j’éprouve lorsque je te vois ou te sens. Je pourrais ainsi te côtoyer sans éprouver aucune peine.

Il voulait me laisser rebondir sur ses propos, mais j’en fus incapable.

- Lorsque je croiserai ton chemin à l’avenir, pour rendre visite à ma – ta – famille, je ne pourrai penser aux souvenirs auxquels je voudrais tant me raccrocher en ce moment : notre rencontre, notre premier baiser, notre amour à travers toutes les épreuves que nous avons traversées, notre mariage, la première fois que nous avons fait l’amour et que nous avons conçu Renesmée, sa naissance, notre vie conjugale... Tous ces moments magiques que je serai forcé d’oublier.
- Edward...

Je plongeai mes yeux dans les siens, ne sachant réellement quoi y trouver. Ma gorge s’était de nouveau nouée.

- Je ne peux pas te laisser faire ça, objectai-je. Il en est hors de question.
- Il le faut. Ne comprends-tu pas que c'est la meilleure chose à faire pour moi ? Si nous décidions de laisser la situation telle qu'elle est, je devrais accepter de souffrir pour l'éternité...

Le regard d'Edward se fit à la fois intense et suppliant.

- S'il te plait, essaie de comprendre. Laisse-moi ne plus t'aimer...

Ma peine redoubla tant les yeux de mon mari me communiquèrent la sienne. Nous avions donc une « solution miracle ». Quand bien même, pouvais-je laisser l’esprit et les émotions de mon époux être ainsi manipulés ? Malgré la perspective radicale de cette idée, je savais qu'elle offrait la possibilité à Edward de ne plus souffrir, et cela était l'objectif premier de cette manipulation.
Après de longues minutes de réflexion et de débat intérieur, je dus admettre que cette solution, si brutale et folle soit-elle, était la meilleure issue possible pour lui. Je ne pouvais, pour Edward, me montrer égoïste.

- Selon toi, c'est faisable ?
- Oui.

Je hochai la tête, ma gorge se serrant encore un peu plus, maintenant que notre décision était prise.
Je déglutis à mon tour.

- Laisse-moi finir ce que j’ai à te dire, cette fois, s’il te plaît, lui dis-je. Je suis sincèrement désolée que nous devions avoir recours à cette méthode, et je m’en sens pleinement responsable, bien que n’importe qui tentera de me persuader du contraire. J’ai fait un choix aujourd’hui, Edward, et ce que je m’apprête à te dire, je te le dis parce que je sais que tu ne t’en souviendras plus grâce à notre solution. Mais je ne t’oublierai jamais. Tu as été mon premier amour, le plus grand sans doute de toute ma vie car tu l’as totalement bouleversée, et je ne pourrai jamais le regretter. Grâce à toi, j’ai pu connaître le bonheur de la maternité. Je te dois tant de choses, Edward. Je t’aime, et je t’aimerai toujours.

Il m’avait été à la fois difficile et aisé de prononcer ces mots, et des larmes perlèrent de nouveau au coin de mes yeux.

- Tu oublieras en quelque sorte notre amour, mais moi je ne l’oublierai pas... Jamais, tu comprends ? Continuai-je. Même si je ne représenterai plus personne d’autre pour toi qu’une amie, sache que je serai toujours à tes côtés.

Il acquiesça, ému jusqu’au plus profond de son être.

- Laisse-moi te dire adieu, le priai-je.

Edward ne bougea pas et je m’avançai vers lui avant de me blottir dans ses bras, de respirer son odeur à pleins poumons, et de l’embrasser longuement.

- C’était donc un baiser d’adieu ? En déduisit-il lorsque je me fus retirée.
- Oui, confirmai-je. Et je t’aime.

Sur ce, je l’embrassai de nouveau, me délectant une dernière fois de ses lèvres dures qui, durant des années, m’avaient été familières, et qui ne le seraient plus, désormais. Puis je m’éloignai et contemplai, une fois encore, la perfection de son visage et de son corps. Sachant que je ne croiserai plus jamais ce regard, j’entrepris de graver au plus profond de ma mémoire celui qu’il me lançait en ce moment même, trahissant son amour et sa tendresse à mon égard.

Alors, sans attendre que le chagrin que j’avais provoqué ne transparaisse dans ses prunelles, je me retournai et m’enfuis, laissant derrière moi l’homme que j’avais tant aimé et qui avait, pour la première fois de ma vie, fait chavirer mon cœur, Edward Cullen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bella55
Le combat
Le combat


Féminin
Nombre de messages : 1730
Age : 32
Localisation : forks avec taylor lautner
Date d'inscription : 03/02/2009

MessageSujet: Re: Obstination (suite de Révélation) - Cullen / Wolf Pack   Lun 29 Oct - 11:58

la fin est triste et j'ai adorer lire ta fic
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vanille41
Retour fracassant de Jake
Retour fracassant de Jake


Féminin
Nombre de messages : 1945
Age : 33
Localisation : dans les bois en compagnie d'une bande de ... loups
Date d'inscription : 25/10/2009

MessageSujet: Re: Obstination (suite de Révélation) - Cullen / Wolf Pack   Ven 2 Nov - 14:29

* Jacob était mon Jacob, Mon évidence. ça coule de source.

* Mon frère est déjà au courant, comme tu peux t’en douter,
My god !!! affraid Punaise ce moment là doit être super dur.

* Je ne t’en veux pas. Je ne peux pas t’en vouloir.
Quel sens du pardon et du sacrifice Rolling Eyes Tout du Edward.

* Et que je ne rencontrerai jamais.
pale dur...

* J'aime comment Bella parle de "sa berceuse". Dans les livres, Stephenie en parle avec la même délicatesse. On se rend compte à quel point cette berceuse
représente pour eux.

* - Alors pourquoi l’avoir choisi ?
Aïe ! silent

* - Bella... Si ce sortilège n’avait pas existé, jamais tu n’aurais ressenti tout ça à l’égard de Jacob ! Cette magie t’a complètement brouillé l’esprit !

Ahh ! tiens voilà une idée intéressante lol Edward re-soulève la question du sortilère. ça m'intéresse LOL Je ne m'attendais pas à ça. Qu'est-ce que ça soulève ?
Suspect

* - Non ! Hurla-t-il en écrasant son poing sur le piano.
Oups ! là il ne se contrôle plus. Laughing

* - C’est lui que je veux
Aïe et re-aïe pour Edward. Je comprends mieux pourquoi Edward fait allusion au sortilège. Pour lui : que Bella le trompe à un moment de "faiblesse" ça peut
passer. Mais qu'elle ne l'aime plus aussi fort à cause du sortilège il ne l'avait pas envisagé.

* - La raison te reviendra,
Il pense sincèrement que Bella est aveuglé par tout ça ... Du coup, Edward le prend vraiment mal. Ok je comprends pourquoi il a reparlé du sortilège. Il pensait à
un moment d'égarement.

* Je pourrais ainsi te côtoyer sans éprouver aucune peine.
Oh punaise le truc horrible quoi ! Shocked
Que Bella accepte qu'Edward oublit tout de leur vie c'est vrai que c'est impensable.

* Oh c'est super dur ce que Edward souhaite ... Et super dur que Bella fasse un tel choix ! pale C'est pas un peu égoïste de sa part à elle ? Même si elle le fait
dans son intérêt à lui, je trouve qu'elle y prend de l'intérêt pour elle pour pouvoir aimer Jacob sans souffrir de voir Edward, triste.

* Les dernières phrases de la fin sont très belles. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tititof
Perd connaissance
Perd connaissance


Féminin
Nombre de messages : 831
Age : 39
Localisation : garde la main chaude de Jacob dans la sienne
Date d'inscription : 29/08/2009

MessageSujet: Re: Obstination (suite de Révélation) - Cullen / Wolf Pack   Sam 10 Nov - 12:21

Citation :
Edward... Mon mari, l’homme que j’avais épousé et que j’avais juré d’aimer éternellement... Et que j’aimais encore. Le chérirais-je toujours ? Mon amour pour Jacob suffirait-il à estomper celui que j’éprouvais à son égard ?

Va-t-elle en finir avec ses doutes ??? lol quand elle pense ça, on se dit que même si elle choisit Jacob, il y aura à nouveau une histoire avec Edward LOL

Citation :
Je m’arrêtai un instant, soudainement en proie au doute

J'ai eu peur là...je me suis dit : "ça y est, retournement de situation, elle change d'avis !!!" lol

Citation :
Je m’attendis à éprouver une certaine réticence et un besoin de réviser ma décision

C'est clair que là, quand tu te retrouves face au "problème" , tu te dis que tu n'as pas le choix, soit tu assumes, soit tu te défiles... un Edward, avec tout son charisme, pourrait la faire changer d'avis c'est clair :s :s :s

Citation :
Je pensais te jouer ta berceuse, mais je crois qu’il m’en serait trop douloureux... Sachant que plus jamais je ne pourrai te la jouer, ni même te la fredonner.

Bon sang, ça allait être encore plus difficile que je ne l'avais imaginé !

Allez, retourne le couteau dans la plaie !! lol je me suis dit pareil "punaise, s'il commence comme ça..."


Citation :
Ne me dis pas que tu te sens une fois de plus responsable de ma décision, uniquement parce que tu m’as quittée il y a maintenant deux ans et demi ! M’emportai-je.

Le martyre est de retour lol


Citation :
Ma berceuse, bien que je la connusse par cœur, me sembla interminable et terriblement éprouvante.

Bon, finalement il a décidé de remuer le couteau dans la plaie lol

Citation :
Non ! Hurla-t-il en écrasant son poing sur le piano.

Pauvre piano :s ça m'étonne de lui mais là, je crois qu'elle l'a poussé ...

Citation :
Un mélange des dons de Jasper et de Zafrina... Encore.

punaise, tu ne l'as vraiment pas épargné !!!! lol

Citation :
Tous ces moments magiques que je serai forcé d’oublier.

c'est dur là.... lol tu es vraiment dure avec lui lol je me disais "tu avais le choix entre le faire se tuer, qu'il parte ou qu'il accepte.. "

Mais comme entre Clark et Lana...tu as choisi le truc qui oblige la séparation

Tu penses que Edward serait incapable de laisser partir Bella ?


Et voilà.... Là, ça a du te faire vraiment plaisir !!! lol
est-ce vraiment la fin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice_Cullen_57
Confessions de Rosalie
Confessions de Rosalie


Féminin
Nombre de messages : 1469
Age : 30
Localisation : A la Push, avec Jake
Date d'inscription : 26/07/2009

MessageSujet: Re: Obstination (suite de Révélation) - Cullen / Wolf Pack   Lun 17 Déc - 14:16

bella55 a écrit:
la fin est triste et j'ai adorer lire ta fic
Merci bella55!! Smile Mais il reste un épilogue, que je poste maintenant!! Wink

Vanille41 a écrit:
ça coule de source.
Oui, c'était tellement évident pour moi...

Vanille41 a écrit:
Quel sens du pardon et du sacrifice Tout du Edward.
Tititof a écrit:
Le martyre est de retour lol
Oui, Edward restera toujours Edward!! lol!! Wink

Vanille41 a écrit:
J'aime comment Bella parle de "sa berceuse". Dans les livres, Stephenie en parle avec la même délicatesse. On se rend compte à quel point cette berceuse représente pour eux.
Ça représente le début de leur amour... Smile

Vanille41 a écrit:
Aïe et re-aïe pour Edward. Je comprends mieux pourquoi Edward fait allusion au sortilège. Pour lui : que Bella le trompe à un moment de "faiblesse" ça peut passer. Mais qu'elle ne l'aime plus aussi fort à cause du sortilège il ne l'avait pas envisagé.
Edward l'a envisagé et il sait pertinemment que l'amour entre Bella et Jacob n'a rien à voir avec le sortilège, en fait... Mais il préfère, dans ce moment de faiblesse, faire l'autruche. Il préfère (durant ce court instant) se voiler la face pour essayer d'atténuer sa peine... Sad
Edward est particulièrement vulnérable à ce moment-là.

Vanille41 a écrit:
Oh c'est super dur ce que Edward souhaite ... Et super dur que Bella fasse un tel choix ! C'est pas un peu égoïste de sa part à elle ? Même si elle le fait dans son intérêt à lui, je trouve qu'elle y prend de l'intérêt pour elle pour pouvoir aimer Jacob sans souffrir de voir Edward, triste.
Non, là, elle n'est pas égoïste. Je n'apprécie pas trop le personnage de Bella dans la saga (lol) et je la trouve parfois égoïste, mais là elle ne l'est pas. Elle refuse d'abord d'imaginer même une seconde qu'Edward puisse subir ça. Mais elle comprend, accepte le fait que c'est le mieux pour lui. Elle dit oui vraiment pour lui.
S'il n'y avait pas eu de "solution", Bella serait partie de Forks pour éviter à Edward de souffrir...

Vanille41 a écrit:
Les dernières phrases de la fin sont très belles.
Merci!! Smile Dur de conclure un amour pareil...

Tititof a écrit:
Va-t-elle en finir avec ses doutes ??? lol quand elle pense ça, on se dit que même si elle choisit Jacob, il y aura à nouveau une histoire avec Edward LOL
Mdrrr!! Razz Non, là, c'est bel et bien fini!! Wink

Tititof a écrit:
Pauvre piano :s ça m'étonne de lui mais là, je crois qu'elle l'a poussé ...
Comme je disais, au moment là, il est particulièrement vulnérable, complètement désespéré, et ne sait plus du tout quoi faire pour essayer de récupérer Bella. C'est son désespoir qui s'est transformé en colère... Mais juste un court instant!! Wink

Tititof a écrit:
punaise, tu ne l'as vraiment pas épargné !!!! lol
Oui, je sais... confu Et j'apprécie le personnage d'Edward, mais comment faire en sorte que tout se passe bien dans ce triangle amoureux alors que Jacob est désimprégné? confu
Il fallait bien que Jacob ou Edward souffre... Mais bon, il ne souffrira plus longtemps, avec la "solution"...

Tititof a écrit:
c'est dur là.... lol tu es vraiment dure avec lui lol je me disais "tu avais le choix entre le faire se tuer, qu'il parte ou qu'il accepte.. "
Le faire se tuer, je ne voulais pas. Le faire partir, c'était difficile avec Nessie... Et qu'il accepte, ça me paraissait impossible. Ou alors il aurait accepté mais aurait souffert... Et comme j'avais abordé la combinaison des pouvoirs de Jasper et Zafrina, je me suis dit que c'était la meilleure solution pour lui : il reste avec les siens, il accepte la situation entre Bella et Jacob, n'en souffre pas du tout, il continue de voir sa fille et de l'aimer tout autant... Son esprit est manipulé mais au moins il ne souffre pas. C'est comme les loups : leur esprit sont manipulés par l'imprégnation (en quelque sorte), mais la situation leur convient parfaitement, ils sont heureux comme ça.

Tititof a écrit:
Mais comme entre Clark et Lana...tu as choisi le truc qui oblige la séparation
Non, là, Edward et Bella sont bien conscients qu'ils vont être séparés et ce sont eux qui optent pour cette séparation. C'est volontaire et pour leur bien.
Clark et Lana n'ont pas du tout eu le choix de se séparer, ce n'était pas leur volonté, ça leur a été imposé.
C'est différent... Wink Pour Clark et Lana, on aurait tendance à se dire "Ils étaient faits l'un pour l'autre mais ils ont du se séparer... Leur amour, finalement, vivra quand même". (c'est d'autant plus faux vu ce que tu m'as expliqué sur la véritable mythologie de Superman!! Wink).

Tititof a écrit:
Tu penses que Edward serait incapable de laisser partir Bella ?
Par sacrifice, il aurait pu... Mais il en aurait éternellement souffert... confu Et je le voyais mal continuer de "vivre" en souffrant autant. Il aurait su que Bella faisait sa vie avec un autre... Qui plus est, son "ennemi"... Et dans New Moon, il dit bien qu'à un moment donné il serait revenu car il n'aurait pas supporté plus longtemps d'être séparé d'elle.
Pour moi, ça aurait été compliqué qu'Edward accepte totalement que Bella parte...

Tititof a écrit:
est-ce vraiment la fin ?
Il reste l'épilogue, mais sinon, oui, c'est la fin!! Wink


Merci pour vos commentaires les filles!! smack
L'épilogue arrive!! Wink J'ai essayé de relever un autre défi dans cet épilogue, vous verrez tout de suite de quoi je parle!! Wink
En tout cas, merci à toutes mes lectrices qui ont lu ma fanfiction à un moment ou un autre et à deux amies qui m'ont encouragé à la poster sur ce forum!! smack




----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



Épilogue
Une nouvelle vie


- Alice va nous faire une jaunisse si on arrive en retard ! Répétai-je pour la énième à fois à Jacob.
- Oui, oui, j’arrive de suite !

Il pénétra dans notre chambre quelques secondes plus tard, vêtu d’un jeans et d’une chemise blanche, qu’il avait pour habitude de porter lors des grandes occasions.

- Elle nous a dit qu’elle avait quelque chose d’important à nous annoncer, nous n’allons pas à une cérémonie, plaisantai-je.
- Oh, je ne sais jamais comment m’habiller ! Ronchonna Jake. Elle ne peut pas nous le dire par téléphone ?
- Tu sais bien à quel point elle aime officialiser ses annonces.
- Ouais.
- Est-ce qu'il n'y aurait pas quelque chose qui te tracasserait ? Devinai-je aussitôt devant sa moue boudeuse.
- Non.
- Jake...
- Hum...

Il était inutile qu’il me cache quoique ce soit, je le connaissais par cœur.

- La situation est toujours délicate, me dit-il enfin.
- Comment ça, « la situation est toujours délicate » ?
- Je me sens mal à l’aise vis-à-vis d’Edward.

Je le regardai avec insistance et une lassitude exagérée, provoquant la réaction souhaitée chez mon amour.

- Je sais, il ne ressent plus rien ! Mais tout de même ! Je suis sûr qu’il souffre !
- C’est impossible, tu le sais. Les pouvoirs de Jasper et Zafrina fonctionnent à merveille.
- Je sais. Mais il te regarde parfois d’une telle façon...
- Il sait que nous avons été mariés, que nous avons une fille, et est au courant de la méthode que nous avons employée pour qu’il ne puisse plus se remémorer de souvenirs qui lui seraient trop douloureux. Il est au courant de tout, nous ne lui avons rien caché. Il connaît la situation, et, grâce à Jasper et Zafrina, n’en souffre pas du tout. Nous l’avons déjà bien remarqué, ce n’est pas la première fois que nous allons le voir.
- Hum...
- Arrête d’être sceptique ! Il y a trois ans, tu m’aurais dit que tu t’inquiétais pour Edward, je ne t’aurais pas cru une seconde !
- Je ne suis pas un monstre ! Rétorqua-t-il.
- Je n’ai pas dit ça. Mais avoue qu’il n’était pas ta préoccupation première !
- En effet, confirma-t-il en m’enlaçant et en m’embrassant.

Je lui rendis son baiser puis me retirai aussitôt.

- Il faut vraiment que l’on se dépêche ! Dis-je en m’appliquant du mascara devant la grande glace de notre chambre.
- Et moi alors, qu’est-ce que tu me conseilles d’enfiler ?
- Je ne sais pas, ce qui te tombe sous la main !

Jacob fouilla dans son armoire et dénicha un débardeur gris. Maintenant qu’il faisait partit plus officiellement de la famille, bien que nous n'étions pas mariés – nous ne le souhaitions pas –, Alice s’était faite une joie de lui acheter toute sorte de vêtements, que, bien souvent, mon amour ne prenait pas en compte. Les costumes et chemises en soie... Très peu pour lui !

- Tu penses que Nessie aura besoin de quelques tee-shirts ? Me demanda-t-il en ouvrant la porte de l’armoire de ma fille.
- Jake, ils partent en vacances au Canada, je doute qu’elle en aura l'usage.
- Elle est mi-humaine mi-vampire, ce qui fait qu’elle craint moins le froid que n’importe quelle autre adolescente, objecta-t-il.
- Ce n’est pas faux. Mais n'oublie pas qu'elle est tout de même frileuse.

Trois ans s'étaient écoulés depuis mon choix. J'avais divorcé d'Edward, nous avions réglé le problème concernant Charlène, et Renesmée paraissait désormais avoir quinze ans.
Je m’emparai de quelques vêtements de ma fille que je déposai dans une valise, puis nous sortîmes de notre maison – que nous habitions à la réserve – avant de nous mettre en route. Lorsque nous parvînmes à la villa, nous constatâmes que nous étions les derniers à arriver.

- Je t’avais bien dit que nous serions en retard ! Maugréai-je.

Jacob se sentit dépareillé du reste de la famille. Chacun des Cullen portaient des vêtements dignes d’une cérémonie, et je fus, malgré moi, bien ravie d’avoir opté pour une robe bleu marine en polyester. Comme à leur habitude, les Cullen nous accueillirent chaleureusement, à une exception près : Rosalie. Elle exceptée, toute la famille avait accepté et respecté le choix que j’avais fait voilà maintenant trois ans, et me considérait toujours, ainsi que Jacob, comme l’une des leurs. Je fus heureuse, et, malgré l’assurance qu’avaient pu dégager mes propos lorsque je m’étais adressée à Jake quelques minutes auparavant, soulagée de constater, une fois de plus, que le regard qu’Edward posait sur notre couple était on ne peut plus indifférent.

- Maman, tu es sûre de ne pas vouloir venir avec nous ?

Je me tournai vers ma fille, plus belle que jamais. Ses boucles cuivrées lui tombaient jusqu’en bas du dos, et l’intelligence se reflétait encore davantage dans ses yeux bruns chocolat. Tout comme n’importe quelle mère, je lui imaginais et espérais un avenir brillant. Elle aussi avait parfaitement compris la situation, et se réjouissait de voir « Oncle Jake encore plus souvent qu’avant ».

- Non, tu t’amuseras sans doute plus si tu pars en vacances uniquement avec Nahuel et Huilen.
- Oui c’est vrai, je pourrai vivre plus pleinement mon adolescence, approuva ma fille, malicieuse.

Acceptant sa relation avec Nahuel – qu'ils entretenaient depuis quelques mois –, je lui souris, l’embrassai, et caressai ses cheveux, avant de me lever et de rejoindre mes proches dans le séjour. Alice et Jasper avaient pris place au même endroit que Carlisle trois ans auparavant, alors qu’il était devenu officiellement le régisseur des lois vampiriques, et que nous avions décidé de placer les Volturi dans l’ancienne cave, que mon ex beau-père avait aménagé en salon.

- Comme je vous le disais, nous avons une annonce à vous faire, commença Alice. Depuis maintenant plusieurs années, comme vous le savez, nous nous sommes consacrés à des études de journalisme, mais nous avons décidé qu’il était désormais temps pour nous... De travailler !
- Ouf ! Sur le coup, j’ai cru qu’elle allait nous annoncer leur second mariage ! S’écria Emmett. *
- Travailler ? S’enquit Esmée, ignorant la remarque de son fils. Mais vous savez bien que vous ne pourrez toujours garder votre emploi et qu’il vous faudra régulièrement changer de profession, tout comme votre père. Cela peut-être très frustrant. Et surtout, vous n’avez pas besoin d’argent, nous voulons être présents pour subvenir à vos besoins.
- C’est bien pour cela que nous avons décidé de travailler ensemble, et seulement ensemble, et que ce travail ne nous apportera aucun revenu ! Précisa Jasper.
- Vous allez faire du bénévolat en créant votre propre entreprise ? Tenta de comprendre Carlisle, perplexe.
- Pas vraiment. Ta prise de fonction de régisseur des lois vampiriques a donné des idées à Alice, poursuivit Jasper. Elle aussi souhaite faire le bien autour d’elle, et si elle ne peut pas aider le monde des vampires, elle veut aider celui des humains. C’est pourquoi...
- Nous allons devenir notre propre équipe de police ! Le coupa sa compagne, toute excitée.
- Votre propre équipe de police ? Articula Esmée.
- Grâce à mon don, si je me concentre, je pourrais anticiper certains crimes, et peut-être pourrions-nous intervenir à temps, avant qu’ils ne se produisent.
- Cela risquerait de mettre en danger notre existence, répliqua Carlisle.
- Non, pas si nous prenons toutes les précautions nécessaires. Et si nous ne parvenons pas à intervenir à temps, nous pourrions toujours essayer de trouver des indices nécessaires aux enquêtes en cours, et de les « placer » judicieusement, de façon à ce que la police puisse les identifier et les exploiter plus rapidement. De bien des façons, nous aiderions les forces de l’ordre, sans même qu’elles ne le sachent.

La nouvelle nous laissa tous pantois.

- Alice, Jasper, avez-vous bien conscience des risques que ce projet implique ? S’assura mon ex beau-père.
- Oui, et nous sommes sûrs de nous, Carlisle, lui répondit Jasper.

Le chef de famille médita un instant.

- Vous pourriez peut-être essayer quelques interventions, décida-t-il. Je connais votre sérieux et votre rigueur. Au pire des cas, nous pourrions toujours aviser si certains problèmes se présentaient. Mais tâchez de faire en sorte que ce ne soit pas le cas, évidemment.
- Bien sûr ! Lui répondit ma meilleure amie, enjouée.

Sur ce, plusieurs félicitations et embrassades furent de mise.

- Une minute, une minute ! Intervint de nouveau Alice.

Elle se dirigea vers la cuisine, ouvrit le réfrigérateur, et en tira une bouteille d’eau minérale, avant de me la tendre.

- Tiens, bois, Bella ! M’ordonna-t-elle.
- Quoi ?
- Bois, s’il te plaît, fais-moi confiance !
- Mais je n’en ai pas envie ! Tu sais, Alice, je ne bois plus d’eau depuis un petit moment déjà.
- Ah ah, très drôle. S’il te plaît.

Mon ex belle-sœur était tellement têtue ! Qu’est-ce qu’elle mijotait encore une fois ? Je regrettai de ne pas détenir le pouvoir d’Edward en cet instant. Edward... Je me tournai vers lui, il avait déjà probablement lu dans ses pensées. Un sourire que je ne pouvais qu’encore qualifier d’irrésistible, était peint sur son beau visage. J’aurais voulu lui demander de quoi il s’agissait, mais dans la mesure où il ne ressentait plus aucun amour à mon égard, je me ravisai. Il se rangerait sûrement du côté de sa sœur.
Alors, malgré mes réticences, je bus. D’abord une première gorgée, que je recrachai aussitôt.

- Mais c’est dégoutant ! Me plaignis-je.
- Oui, je sais, s’esclaffa-t-elle. Mais il est nécessaire que tu boives... Toute la bouteille ! Allez !

Je m’exécutai. Après quelques autres gorgées, le liquide me parut moins difficile à avaler. Comment avais-je pu apprécier l’eau en étant humaine ?

- Bon, et maintenant ? Demandai-je à Alice une fois la bouteille vide.
- Maintenant il faut attendre.
- Oh !

Derrière nous, Esmée avait du comprendre, car elle avait placé une main sur sa bouche, hilare.

- Je ne comprends pas, grognai-je.

À mes côtés, Jasper, Jacob, Renesmée, Carlisle, Emmett, Huilen, Nahuel et Rosalie paraissaient tout autant dubitatifs, ce qui me rassurait.

Au bout d'une demi-heure durant laquelle j’avais essayé de déchiffrer les expressions d’Edward et d’Alice, j’eus soudainement une envie... Humaine !

- Euh...
- Ah, ça y est, enfin ! S’écria ma meilleure amie. Bon, viens, je t’accompagne.

Elle me prit la main et nous montâmes à l’étage, avant de nous arrêter devant une porte que j'avais franchi voilà une éternité. Sans un mot et un doigt sur la bouche pour m’intimer de me taire, Alice me tendit une boîte rectangulaire.

- C’est juste pour vérifier si mes visions sont toujours aussi fiables, m’expliqua-t-elle dans un tel murmure que je fus certaine que personne ne nous entendisse au rez-de-chaussée.

Je contemplai la boîte et dus lire trois fois les inscriptions avant de comprendre de quoi il s’agissait. Alors je regardai Alice devant moi, qui était toute excitée à cette perspective.

- Effectivement, on va vérifier, la calmai-je.

Cela était tout bonnement impossible.
J’entrai dans les toilettes, me mis en position – qui me parut si peu familière ! – et plaçai comme il se devait le test de grossesse. Lorsque je ressortis de la petite pièce, sûre de moi, je tendis l’objet à Alice, qui n’apprécia pas qu’il y eût un certain temps d’attente avant de connaître le résultat. C’était tout simplement ridicule !

- Oh et puis zut !

Je repris le test de grossesse des mains d’Alice et commençai à descendre l’escalier.

- Bella, tu n’as pas le droit de me faire ça !
- Mais c’est du grand n’importe quoi !
- Donne-le moi s’il te plaît !
- Non !
- Donne-le moi, je veux savoir !

Au moment où elle voulu s'en emparer, l'objet s'échappa de mes mains, dégringola les marches... Et atterrit aux pieds de Jacob.

- Oh non... Geignis-je.

Il le ramassa et fut sidéré en identifiant ce qu’il tenait. Il regarda machinalement le résultat et il resta perplexe.

- Pourquoi tu as fait ce test ? Demanda-t-il.
- C'est positif ? S'enquit Alice.
- Non, c'est négatif.
- C'est évident ! Renchérit Rosalie, qui avait compris. Comment pourrait-elle être enceinte ?

La déception et l'incompréhension se lisaient sur le visage de ma meilleure amie.

- Je ne comprends pas ! J'ai pourtant eu une vision !
- Ta vision n'est peut-être pas fausse, Alice, la rassura calmement Carlisle en s'avançant vers nous.

Nous nous tournâmes tous vers lui et attendîmes qu'il nous explique sa théorie.

- Bella a révolutionné en bien des façons notre espèce, reprit-il. Nous savons maintenant qu'elle peut s'évanouir, dormir, pleurer, répondre à certains... « Besoins » humains... Pourquoi pas tomber enceinte ?
- Mais enfin c'est ridicule ! S'exclama Rosalie. Son corps ne peut plus changer !
- En effet, et je pensais donc qu'il était impossible que les femmes vampires puissent enfanter. Mais les particularités de Bella m'ont fait réfléchir à notre espèce et je me suis posé une question : pourquoi les femmes ne pourraient-elles pas concevoir d'enfant alors que les hommes si ?
- Edward est la preuve que les hommes vampires peuvent encore procréer, approuva Esmée. Même si son corps était mort au moment où ils ont conçu Renesmée, une part de vie était encore en lui.
- Et Renesmée a été conçue alors que Bella était encore humaine. Le fait que l'un de ses deux parents ait été encore humain a peut-être favorisé les choses, continua Carlisle. Jacob l'est encore...

À mes côtés, Jake retenait désormais sa respiration.

- C'est possible, mais jusque là aucune femme vampire n'a pu tomber enceinte ! Objecta une nouvelle fois Rosalie. Qui plus est, son utérus a été percé lors de sa première grossesse !
- Si le corps de Bella n'a pas su résister alors qu'elle était humaine, il en est tout autrement désormais. Ce n'est pas même pas certain que son corps ait besoin d'un utérus pour y accueillir un enfant. Sa force et sa résistance suffiront peut-être pour mener à bien cette grossesse. Et même si aucune femme de notre espèce n'a pu tomber enceinte jusque là, je dirais qu'il y a un début à tout. Bella a bien démontré qu'elle était particulière.
- Évidemment... Railla mon ex belle-soeur.

Je ne pouvais que comprendre sa jalousie et sa peine. Elle avait toujours désiré pouvoir devenir mère et c'était en partie pour cette raison qu'elle détestait sa nature.

- Ce que tu ne comprends pas, Rose, c'est que Bella est particulière car elle a souhaité plus que tout retrouver une part d'humanité en elle. Si son humanisation a persisté après que le sortilège qui lui était destiné ait été rompu, ce n'est peut-être pas pour rien. C'est grâce à sa motivation qu'elle a pu non seulement ressentir mais aussi répondre à des « envies » humaines. C'est peut-être aussi grâce à cette volonté qu'elle pourra tomber enceinte.
- Donc il suffit simplement de le vouloir ? L'interrogea Rosalie, sceptique.
- Le vouloir plus que tout, oui. Le fait que Jacob soit humain lui donnera sans doute des facilités, mais je pense que cela est également faisable pour chaque couple de vampires. Il faut juste de la persévérance, une très grande motivation, et de l'espoir en toute circonstance.

Les prunelles dorées de Rosalie brillaient désormais d'un éclat nouveau. Je le savais, elle avait de l'espoir et j'imaginais que la perspective d'avoir un enfant l'aiderait peu à peu à accepter son statut de vampire.

- Tu es sûr de toi ? Lui demanda-t-elle tout de même.
- La question est encore à étudier, mais j'y ai déjà longuement réfléchi, oui.

Un sourire sublime s'étira alors sur les lèvres de Rosalie et elle échangea immédiatement un regard avec Emmett, qui lui confirma qu'il voulait la même chose qu'elle.
Alice affichait aussi un sourire où l'on percevait cependant de l'agacement.

- C'est vraiment une très bonne nouvelle, mais mes visions ? Celle que j'ai eu à propos du petit garçon de Bella et Jacob est fausse ?
- Pas forcément. Le fait que Bella ne soit pas encore enceinte ne veut pas dire qu'elle ne le sera jamais. Elle peut très bien l'être dès demain ou la semaine prochaine, lui expliqua son père. Si elle et Jacob le souhaitent, évidemment. Ta vision dépend de leur décision.
- Mon don va bien alors ? S'enquit-elle.
- Très bien, oui, confirma Carlisle dans un sourire.

Un court silence s'installa, qui fut rompu par Jacob.

- Un petit garçon ?

Je ne m'étais pas rendu compte que son rythme cardiaque et sa respiration s'étaient accélérés.

- Oh je suis désolée ! S'excusa Alice. Je ne voulais pas vous gâcher la surprise !

Il était vrai qu'elle avait précisé le sexe de notre futur enfant, mais trop abasourdie par toutes ces révélations, je n'y avais pas prêté attention. Un fils. Notre enfant. C'est alors que je réalisais que je pouvais encore donner la vie, et ce, avec... Mon évidence. Le souffle me manqua, mais cette fois, je le savais, c'était de bonheur. Jacob comprit aussitôt mon état et vint me soutenir.

- Félicitations, dit alors une voix mélodieuse.

Je me tournai vers Edward, qui affichait son si beau sourire en coin, et ne pus m'empêcher de trouver la situation tout de même quelque peu étrange.

- Merci, lui dis-je.

Le cri hystérique d'Alice vint briser cet échange. Elle se précipita sur Jacob et moi et nous enlaça tous les deux.

- C'est formidable, je vais encore être Tata ! Je veux qu'on fasse baptiser ce petit, et je veux être la marraine !
- Tu veux beaucoup de choses, la taquina Jasper.
- Oui, euh... On va réfléchir à tout ça, décréta Jacob, encore stupéfait.

Renesmée, qui était restée en retrait depuis que nous avions appris la nouvelle, s'avança vers nous.

- Je vais avoir un petit frère ?
- Sûrement, ma puce, lui répondis-je.

Alors Jacob et moi nous regardâmes et comprîmes mutuellement que notre bonheur et notre amour allaient s'accroître.

Lorsque nous revînmes enfin à la réserve en début de soirée, nous nous laissâmes tomber sur notre lit.

- Un bébé, ma Bella. On va avoir un bébé ?

Jamais je n’avais vu Jake si émerveillé et ému. Il paraissait tellement plus... Adulte.

- Oui, Mon évidence, lui répondis-je en souriant.

Il me regarda avec intensité, ses yeux débordant d'émotion. Une larme coula sur sa joue.

- Tu me rends heureux et je ne t'ai jamais autant aimé.
- Et moi donc ! Renchéris-je.

Jacob ne me quitta pas des yeux, et j'embrassai sa joue à l'endroit où la larme avait cessé son voyage. Puis il déposa tendrement ses lèvres sur les miennes, passa sa main dans mes cheveux, avant de la déposer sur mon ventre.

- Tu crois qu’il va être à moitié vampire et à moitié loup ? Demanda-t-il, tout sourire.
- Je ne sais pas, peut-être bien. En tout cas, j'aimerais qu'il te ressemble pour être le plus beau et le plus adorable des petits garçons. Je veux qu'il ait tes principes, ton courage... Ainsi que ton obstination.

Il m'adressa le sourire que j'aimais tant et m'embrassa de nouveau. Puis, fermant les yeux, je me pelotonnai dans les bras de mon Jacob, appréciant la fièvre de son corps et devinant notre avenir parfait qui se profilait.
Une nouvelle vie...



FIN



* Au sein d'un livre explicatif concernant la saga, il est précisé que Jasper et Alice, tout comme Emmett et Rosalie, et Carlisle et Esmée, sont mariés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vanille41
Retour fracassant de Jake
Retour fracassant de Jake


Féminin
Nombre de messages : 1945
Age : 33
Localisation : dans les bois en compagnie d'une bande de ... loups
Date d'inscription : 25/10/2009

MessageSujet: Re: Obstination (suite de Révélation) - Cullen / Wolf Pack   Lun 17 Déc - 19:09

* - Elle nous a dit qu’elle avait quelque chose d’important à nous annoncer, nous n’allons pas à une cérémonie, plaisantai-je.
LOL même si ce n'est pas une fête, Alice appréciera toujours le détail d'un vêtement. Wink

* - Je sais. Mais il te regarde parfois d’une telle façon...
Ouai... ça doit faire super bizarre ... Neutral
ça me fait rire de voir la réaction de Bella et celle de Jake. On dirait qu'ils ne le vivent pas pareil. Jacob semble culpabiliser. Y'a de quoi ...

* Les costumes et chemises en soie... Très peu pour lui !
MDR ! ouai non je vois pas trop Jacob là-dedans.

* C'est bizarre, Jacob est presque papa de Nessie lol Je sais bien qu'Edward est là pour assurer ce rôle mais Jacob entre dans une famille donc il est presque papa. Papa Jacob LOL

* Ah la petite maison dans la réserve. Y'a de quoi rêver. prions

* MDR la remarque d'Emmett lol!

* J'imagine Alice jouant les super-héros avec les yeux masqués et une cape hi hi. bravo oups je m'égare ! Laughing

* l'objet s'échappa de mes mains, dégringola les marches... Et atterrit aux pieds de Jacob.
Oh mon dieu lol J'imagine la tête de Jacob là. J'adore la scène !

* J'adore leur théorie sur Bella !

* À mes côtés, Jake retenait désormais sa respiration.
Ah bah oui je l'imagine justement Smile

* Honnêtement je pense que ce qui arrive à Bella, ça arrive car c'est Bella. Elle a toujours défié les lois de la nature jusque là. Et même les vampires...

* Rosalie va peut être s'adoucir avec le temps avec cette nouvelle optique de sa vie de vampire. Mais j'espère qu'elle ne va pas se faire trop illusions ... Pour pas être trop déçu.

* Là pour le coup, Jacob va pouvoir prendre des ballons bleus lol Razz

* Oui c'est bizarre lorsque Edward parle à Bella...

* j'aimerais qu'il te ressemble pour être le plus beau et le plus adorable des petits garçons. Je veux qu'il ait tes principes, ton courage... Ainsi que ton obstination.
J'aime bien ce passage. Oh quel final !!!! Je ne m'attendais pas à ça ! Bravo, la fin de ta fic' est magique pour moi ! Très beau moment et c'est un happy end !

Et je pourrai même dire que vu ta fin, tu pourrais presque enchaîner une suite sur l'enfant de Bella Jacob : un vampire-loup, un hybride quoi lol pas mal !

Bravo et merci de nous avoir fait partager ton histoire, tes idées, tes intrigues smack
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bella55
Le combat
Le combat


Féminin
Nombre de messages : 1730
Age : 32
Localisation : forks avec taylor lautner
Date d'inscription : 03/02/2009

MessageSujet: Re: Obstination (suite de Révélation) - Cullen / Wolf Pack   Mar 18 Déc - 17:49

j'ai vraiment aimer ta fic du début jusqu'à la fin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pinkbunny12
Emménagement chez Charlie
Emménagement chez Charlie


Féminin
Nombre de messages : 26
Age : 26
Date d'inscription : 25/03/2012

MessageSujet: Re: Obstination (suite de Révélation) - Cullen / Wolf Pack   Mer 26 Déc - 23:12

super Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tititof
Perd connaissance
Perd connaissance


Féminin
Nombre de messages : 831
Age : 39
Localisation : garde la main chaude de Jacob dans la sienne
Date d'inscription : 29/08/2009

MessageSujet: Re: Obstination (suite de Révélation) - Cullen / Wolf Pack   Mar 1 Jan - 19:15

Je me rends compte que j'ai lu la fin de ton histoire en oubliant de mettre un commentaire !!
J'ai du être interrompue ce jour-là ....:s enfin soit !
J'en profite donc pour te souhaiter une très très bonne année 2013 !

Citation :

Il sait que nous avons été mariés, que nous avons une fille, et est au courant de la méthode que nous avons employée pour qu’il ne puisse plus se remémorer de souvenirs qui lui seraient trop douloureux.
Le pauvre quand même LOL

Citation :


le regard qu’Edward posait sur notre couple était on ne peut plus indifférent.

Je me demande quand même ce qu'il pense de tout ça , comment il vit les choses...En passant, les Volturis dans la cave... looool Finissent bien leurs vies aussi eux lol

Citation :


De bien des façons, nous aiderions les forces de l’ordre, sans même qu’elles ne le sachent.

Les Cullens deviennent des Super-Héros !!! Excellente idée Smile

Citation :
Tiens, bois, Bella ! M’ordonna-t-elle.

Quoi ?

Bois, s’il te plaît, fais-moi confiance !

Je me suis demandée où tu voulais en venir là ... lol

Citation :

Au bout d'une demi-heure durant laquelle j’avais essayé de déchiffrer les expressions d’Edward et d’Alice, j’eus soudainement une envie... Humaine !

Evidemment, c'est la suite logique de ton histoire, Bella avait des sensations humaines pendant tout le long donc évidemment, tu ne pouvais qu'en arriver là.

Citation :
J’entrai dans les toilettes, me mis en position – qui me parut si peu familière ! – et plaçai comme il se devait le test de grossesse.

ça me rappelle des bons souvenirs tiens ... lol

Citation :
Bella a révolutionné en bien des façons notre espèce, reprit-il. Nous savons maintenant qu'elle peut s'évanouir, dormir, pleurer, répondre à certains... « Besoins » humains... Pourquoi pas tomber enceinte ?

Oui c'est sûr qu'elle est différente ...

Citation :
Edward est la preuve que les hommes vampires peuvent encore procréer, approuva Esmée. Même si son corps était mort au moment où ils ont conçu Renesmée, une part de vie était encore en lui.

Ouais je ne sais pas encore comment il a fait mais bon...d'après ses recherches sur Google, ce n'est pas la première fois lol

Citation :
Et Renesmée a été conçue alors que Bella était encore humaine. Le fait que l'un de ses deux parents ait été encore humain a peut-être favorisé les choses, continua Carlisle. Jacob l'est encore...

Oui c'est un bon argument Smile

Citation :
Qui plus est, son utérus a été percé lors de sa première grossesse !

Percé est un mot faible... LOL

Citation :
Ce n'est pas même pas certain que son corps ait besoin d'un utérus pour y accueillir un enfant. Sa force et sa résistance suffiront peut-être pour mener à bien cette grossesse. Et même si aucune femme de notre espèce n'a pu tomber enceinte jusque là, je dirais qu'il y a un début à tout. Bella a bien démontré qu'elle était particulière.

Oui ça serait plus logique que ça se passe différemment que les humains

Citation :
Les prunelles dorées de Rosalie brillaient désormais d'un éclat nouveau. Je le savais, elle avait de l'espoir et j'imaginais que la perspective d'avoir un enfant l'aiderait peu à peu à accepter son statut de vampire.

J'imagine parfaitement cette scène ! Smile L'espoir de Rosalie, son sourire et tout Smile Evidemment, pour elle, ça serait magnifique !!!

Citation :
Oh je suis désolée ! S'excusa Alice. Je ne voulais pas vous gâcher la surprise !

mdrrr !!! ouais sympa Alice !! Wink oui il s'appellera même David !! Wink lol

Citation :
j'aimerais qu'il te ressemble pour être le plus beau et le plus adorable des petits garçons. Je veux qu'il ait tes principes, ton courage... Ainsi que ton obstination.

Smile c'est très beau Smile

Une très belle suite, une suite qui aurait pû être le livre 5 et la conclusion de cette merveilleuse saga.

Tu as énormément d'imagination, tu abordes cette nouvelle histoire avec beaucoup d'intelligence, tu respectes parfaitement les personnages et tu es vraiment fidèle à l'univers de Twilight...j'ai surtout été impressionnée par ton travail du détails, tes recherches de références pour être le plus précise possible, pour être au plus proche de la vérité.

En dehors de l'histoire, ce qui me plait le plus dans ton style d'écriture, c'est la façon dont tu décris les sentiments et les sensations...je n'ai jamais su le faire et c'est un vrai plaisir de te lire pour ça.

Tes idées étaient risquées mais tout était bien ficelé, bien pensé, tu avais une vraie ligne directrice que tu as maintenu jusqu'au bout avec talent. J'ai été surprise plus d'une fois et je te remercie vraiment de m'avoir donné autant de plaisir dans la lecture de ce nouveau chapitre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Obstination (suite de Révélation) - Cullen / Wolf Pack   Aujourd'hui à 11:48

Revenir en haut Aller en bas
 
Obstination (suite de Révélation) - Cullen / Wolf Pack
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
 Sujets similaires
-
» [Revell]U-Boot type VII C "Wolf Pack"
» comment vous imaginés la suite da révélation?
» Une suite à Révélation ?
» La Bd PACK
» [Dragon 1/144] F-14A Tomcat VF-1 Wolfpack

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twilighters France :: Le quartier des artistes :: Fanfics :: Fanfics tout Public-
Sauter vers: