Twilighters France


*** Twilighters France, votre source française depuis 4 ans!
 
AccueilTwilighters FranceFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un Nouveau Départ - Fanfic Crossover Twilight/Percy Jackson (Tout le monde/couple habituel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Sabrinabella
Le retour d'Irina
Le retour d'Irina


Féminin
Nombre de messages : 3843
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/11/2011

MessageSujet: Re: Un Nouveau Départ - Fanfic Crossover Twilight/Percy Jackson (Tout le monde/couple habituel)   Sam 3 Déc - 12:57

le chap 14 pour mes lecteurs Wink bonne lecture study

Chapitre 14 : Une semaine éprouvante

Il nageait en pleine confusion !
Il ne savait pas ou il était et où il se trouvait ?
Enfin ! Il reconnaissait l’eau ! Il se trouvait dans l’eau, sa il en était sur et persuadé !
Mais ou précisément il y avait un problème ?
Lui et sa sœur parvenait toujours à savoir ou ils se trouvaient lorsqu’ils étaient dans l’eau !
Les coordonnées de l’endroit où ils étaient dans l’eau s’imprimaient directement dans leurs têtes, ils avaient un grand sens de l’orientation lorsqu’ils étaient dans un lieu aquatique et sa sœur était d’une maladresse sans pareille quand elle était sur la terre ferme, si bien qu’elle pouvait se perdre lorsqu’elle ne connaissait pas l’endroit ou elle se trouvait.
Bella avait une véritable maladresse qui apparaissait la plus part du temps lorsqu’elle essayait de se repérer sans boussole dans un endroit inconnu, et il faut dire qu’elle était la jumelle la plus maladroite des deux.
Mais cela n’enlevait pas le charme qu’elle avait et s’était une des raisons pour laquelle il adorait sa petite sœur !
Et alors qu’il repensait à sa sœur, Percy sursauta quand une image apparut devant lui comme un écran plasma et étrangement, il eut l’impression qu’il se trouvait dans un train et des scènes se mirent à défiler autour de lui comme s’il se mettait à avancer dans le temps.
La première image ou scène qui apparut devant ces yeux, fut sa sœur en maillot de bain bleu assis sur son lit avec sa serviette alors qu’Edward se tenait à la porte de sa chambre et les regardait tous les deux, et qu’il portait lui aussi un short de bain avec son maillot blanc.
La seconde suivante une autre scène apparut devant ces yeux, celle d’Edward et de Bella allongé dans une forêt ou plutôt dans ce qui ressemblait à une clairière, puis les autres images se mirent à défiler à une telle vitesse qu’il eut du mal à tous les voirs.
Mais ce qu’il parvint à retenir fut les images qui le choquèrent le plus : la première était sans nul doute le premier baiser qu’échangea Bella et Edward, ensuite il vit ce qui ressemblait à un éclair et il se vit lui, Bella, Edward, Alice et deux autres personnes qu’ils ne connaissaient pas sembler voyager dans tous les états des Etats-Unis.
Pour ensuite atterrir sur un immeuble après une image d’un immense bâtiment étrange pris dans les flammes, avec le visage d’Aang qui apparut à cet instant précis sans qu’il n’y comprit quelque chose ; alors que l’immeuble en question ressemblait à l’Empire State Building à New York ; et que Bella se prenait un éclair dans le ventre après avoir pousser Edward qui semblait être la cible d’une troisième personne qu’il ne parvenait pas à discerner dans le noir.
Puis se qui ressemblait à une salle de danse qui lui semblait des plus familière apparut devant lui, alors que sa sœur semblait être inconsciente au sol, baignant dans son sang et qu’Edward semblait se battre avec quelqu’un dans le noir.
Les autres images dont il fut témoin, Percy comprit très vite que la relation de Bella et Edward allait évoluer à une vitesse vertigineuse, après ces scènes qui semblaient se dérouler dans l’année à suivre.
Il fut témoin d’une danse entre Edward et Bella alors que cette dernière portait une ravissante robe bleu assortis à la prothèse à sa jambe droite, avant de voir un grand arbre qui semblait entrain de mourir, avant de se voir sur un navire avec Bella et Edward, ainsi que la même fille brune qu’il avait déjà vus et une autre blonde à l’air dure, et d’une espèce de grand type à l’air gamin qu’il lui semblait quelque peu familier.
A cette scène, Percy sursauta quand il vit Bella disparaitre dans les sous-sols du bateau avec le grand baraquer alors qu’ils semblaient être attaquer par quelque chose qui venait d’en haut, avant que tout n’explose en venant droit de l’endroit ou sa sœur avait disparue avec l’autre.
Puis une scène ou il se vit lui tenant quelque chose de doré dans les mains ; Edward, la fille brune, le type qui semblait être un satyre, et la fille blonde à l’air dure, semblèrent fuir quelque chose de gigantesque et d’énorme qui les poursuivait alors qu’ils tentèrent de rejoindre un bateau devant eux ; avant qu’une puissante vague ne s’échouât sur leur poursuivant.
Vague qui semblait être envoyé par Bella qui apparut de nulle part à l’horizon, vite suivis par le grand baraqué qui chargea leur poursuivant.
Ensuite, ils se virent de retour chez eux sains et saufs ; alors qu’il lui sembla qu’Edward et Bella avaient entrepris une espèce de voyage ensembles et les voyants visiter les vieux monuments de temple grec : ils avaient tous les deux entrepris de faire un voyage en Grèce !
Pour ensuite se mettre à grogner quand il vit Edward faire sa « demande » à Bella juste devant le Mont Olympe, et qu’elle s’était jeté dans ces bras en semblant lui avoir répondu « oui ! ».
Pourquoi est ce qu’elle ne lui avait pas dis non ! Non d’un poisson chat !
Ensuite, il les vit tous les deux à ce qui ressemblait à un chalet dans les montagnes que Percy ne reconnut pas et ne put s’empêcher de grogner encore aux scènes qui suivirent, tout en ayant tourner la tête à ce qu’il voyait même s’il se promit de faire une tête au carré à Cullen !
Car il semblait bien que les jeunes « fiancer » et Percy eut du mal à y penser, n’avait pas envie de garder le mot « vierge » jusqu’aux mariages ! Bien que Percy savait pertinemment comme le lui avait si bien dit Bella, lors d’une de leur rare discussion sur le sujet des garçons, que si cette dernière trouvait le bon homme pour partager sa vie jusqu’à ce que la mort la prenne, elle allait gouter la vie à pleine dent !
Ce qui voulait dire que le moment venu, elle passerait le capte sans aucune difficulté même s’ils n’étaient pas encore marier tous les deux, ou pas encore fiancer !
Au moins, là, Percy fut un peu moins coléreux en sachant qu’ils avaient passés à l’ « acte » après être devenus « fiancer » ! Même si ce dernier se promit d’aller lui faire une tête au carré quand il le croiserait !
La scène qui suivit lui fut semble-t’il, le jour de leur anniversaire et Percy n’eut aucun mal à savoir quand c’était, quand il vit le grand gâteau d’anniversaire avec le chiffre 17 dessus !
Edward et Bella allait se fiancer alors que sa sœur n’avait pas encore 17 ans !
C’est sur, maintenant Percy savait qu’il allait faire un massacre sur ce Cullen s’il lui tombait dessus !
Puis il fut témoin d’un grand paquet cadeau pour Bella avant que celle-ci ne cri terroriser parce qu’il y avait un l’intérieur. Mais Percy ne put apercevoir ce qui avait autant terroriser sa petite sœur, que les images suivantes se mirent à défiler encore plus vite, si bien qu’il eut toutes les difficultés à comprendre les scènes qui suivaient.
Tout ce qu’il put retenir fut ce qui ressemblait à des dangers qui menaçaient Bella et Edward : une femme rousse semblait en avoir après Bella alors qu’un jeune homme blond à cicatrice, qui était le même qui avait lancé cet éclair sur Bella en haut de l’Empire State Building ; avait pour cible Edward. Et tous les deux essayaient de leurs côtés de combattre celui ou celle qui en avaient après leur autre moitié, mais c’était l’image qui suivit qui fut un choc pour Percy !
Percy fut bien plus choquer encore que la demande en mariage ou le fais qu’ils étaient passé au stade supérieur dans leur relation « sérieuse », c’était qu’il voyait une Bella caresser un ventre proéminent de femme ENCEINTE !
Oui, enceinte ! Sa sœur semblait être belle et bien ENCEINTE ! Et cela avait semble-t’il encore plus renforcer le couple, en particulier Edward qui s’était lancé à la « traque » de cette rousse, aidé de Peter et Harry ; alors que lui et Ron s’occupaient du jeune blond avec Edmund et Hermione, pendant que Susan, elle aussi ENCEINTE, se chargeait de garder un œil sur Bella.
Mais cela ne sembla pas marcher car l’avant dernière scène dont fut témoin Percy dans les méandres de « l’océan », fut l’image de sa sœur lui étant arracher juste sous ces yeux par une gigantesque créature qu’il ne parvenait pas à discerner dans la nuit noire ; pour ensuite voir l’image de sa sœur inconsciente sur le sol de pierre, aussi livide que la mort alors que sa chevelure brune s’était mise à blanchir.
Alors que sa main était accrocher à son ventre enceinte de déjà plusieurs mois, comme en essayant de le protéger et que Percy vit très bien que sa sœur ne semblait plus respirer dans son image, en lui faisant peur comme pas possible, en ne voulant pas une seule seconde croire que Bella était morte !
_ Bella ! Appela Percy en essayant de la réveiller tout en essayant de la secouer.
_ Percy ! Percy, réveilles-toi ! Percy ! Appela la voix de Bella dans l’ombre de l’océan qui l’entourait.
En redressant sa tête, vers la voix de sa sœur en s’arrachant à la vue de cette Bella morte enceinte, pour très vite constater qu’une lumière blanche brillait au dessus de lui, illuminant l’océan de bleu.
Et n’hésitant pas une seule seconde, Percy nagea droit vers cette source de lumière avant de sursauter quand il recommença à sentir quelqu’un le secouer, pour enfin immerger de ce monde aquatique dans lequel il se trouvait.
_ Percy ! Percy, réveilles-toi ! Appela la voix de Bella qui semblait être cette fois-ci beaucoup plus proche de lui que tout à l’heure.

Ouvrant ces yeux d’un coup, Percy sursauta en se redressant faisant sursauter aussi Bella qui s’éloigna un peu de son frère avant que celui-ci ne lui donne un coup de tête, quand il venait de se redresser.
Essayant de reprendre une respiration régulière, Percy regarda autour de lui en essayant de savoir ou il se trouvait en constatant très vite qu’il se trouvait dans son grand lit, au manoir des Jackson dans sa chambre bleu océan et que la grande fenêtre laissait entrer la lumière du jour dans celle-ci.
Sa chambre était vaste mais aussi remplis d’une bibliothèque avec livre, film et musique alors qu’un bureau se trouvait en face de son lit en coupant la bibliothèque en deux, et que juste au dessus se trouvait son écran plasma alors que sa radio et chaine hi fi se trouvait sur l’une de ces tables de chevet au côté de sa tête de lit.
Se retournant vers sa sœur, Percy sursauta quand il eut devant lui la première image qu’il avait vu dans son rêve : sa sœur portant un maillot de bain bleu océan à une pièce alors que sa serviette entourait ces hanches et ces jambes, ces cheveux coiffés en un chignon lâche alors qu’elle l’observait inquiète du « cauchemard » qu’il venait de faire.
Et essayant de se convaincre que tout ce qu’il avait vus n’était rien d’autre qu’un cauchemard et pas un rêve prémonitoire, Percy se tourna lentement vers la porte de sa chambre en espérant de ne pas y trouver Edward, mais il vit ce dernier sur le pas de sa porte avec son short de bain et son maillot blanc, le regardant lui aussi avec inquiétude.
_ Tout va bien Percy ? Demanda Bella inquiète pour son frère tout en ayant posé sa main sur la joue de Percy pour que ce dernier retourne son regard vers elle.
Et ce dernier la surprenait elle et Edward en tirant le bras de sa sœur à lui avant de la serrer contre lui, tout en posant son nez dans son cou et en se mettant à aspirer une bonne respiration de son parfum vanille et de freesia, tout en essayant de se calmer et en tentant d’effacer les images qu’il avait vus.
_ Est-ce que ça va Percy ? Demanda Bella inquiète pour son frère alors qu’elle le serait dans ces bras pour l’aider à ce calmé.
_ Oui ça va, tout va bien mais… qu’est ce qu’il fait ici lui ? Et pourquoi tu as ton maillot de bain ? Et qu’est ce qui c’est passé ? Demanda Percy en essayant de se souvenir de ce qui s’était produit récemment.
_ Lorsque tu es sortis de la fête hier ou devrais-je dire tôt ce matin, tu t’es installé sur le perron de la maison des Cullen et tu t’es endormis. Se sont Peter et Harry qui t’ont mis dans la voiture, et nous sommes samedi et il est plus de 15 heures de l’après-midi. Susan les a invité lui et sa famille, ainsi que les Quileutes pour qu’on puisse s’amuser dans la piscine en bas ; expliqua Bella en relâchant enfin son frère pour que ce dernier puisse reprendre un peu ces esprits.
Alors que Percy constata très vite qu’il avait toujours sa chemise et son pantalon de la fête d’hier ou plutôt de la matinée sur lui, avant de se redresser pour ensuite se lever de son lit et de se retourner vers Bella qui rejoigna Edward à la porte de sa chambre.
_ Donc je vous rejoins en bas dans la piscine c’est ça ? Demanda Percy en se tournant vers ces deux derniers alors que Bella lui fit un signe de la main, avant d’entrainer Edward avec elle droit vers la véranda là ou se trouvait leur grande piscine.
Les regardant partir tous les deux de sa chambre, Percy se tourna vers sa grande baie vitré et se rapprocha de celle-ci pour regarder à travers, et celle-ci menant vers le jardin intérieur du manoir des Jackson, observa la grande véranda en dessous de lui d’où il pouvait voir à travers les vitres sa famille s’amuser dans la piscine, pendant que les adultes : Daniel et Vala discutaient avec Carlisle et Esmé qui étaient présent, ainsi que Sally et Charlie, et Jack et Samantha qui étaient aussi présent tous les deux.
Pendant que les autres Jackson jouaient tous dans la piscine avec certains Quileutes alors que le reste restait à une certaine distance des Cullen, à croire qu’ils ne parvenaient pas encore à s’entendre, ce qui d’un côté donnait de nombreux doute à Percy sur la véritable identité des Cullen.
Puis trouvant Peter et Susan discutant sur le bord de la piscine, il se rappela que cette dernière avait été témoin de l’avenir qu’allait entretenir Bella et Edward, et voyant ces deux derniers s’approcher des jeunes fiancer ; Percy prit une décision : il allait en parler à Susan de son « rêve prémonitoire » si s’en était bien un !
Prenant son short de bain dans l’un de ces placards ainsi qu’un maillot blanc et une serviette bleu dans sa salle de bain, Percy se dépêcha de se changer avant d’observer son reflet dans le grand miroir à pied dans sa bibliothèque, et de regarder une marque qu’il devra sans nul doute dévoiler quand il ira se baigner dans la piscine.
Contrairement à sa sœur qui avait mise un maillot de bain à une pièce cachant ainsi sa cicatrice, Percy, lui ne pouvait pas cacher la sienne et il savait comme Bella que celle-ci ne pourrait jamais disparaître.
C’était quelque chose qu’ils allaient tous les deux devoir porter pour le restant de leurs jours !
S’observant dans le miroir, Percy posa sa main sur la marque rouge qui marquait sa poitrine à l’endroit exact de son cœur, bien que la cicatrice était fermer depuis longtemps, on voyait toujours celle-ci qui ressortait beaucoup de sa peau et que tout le contour était toujours rouge et légèrement bleui.
Ne lui poser pas la question pourquoi il l’avait toujours mais contrairement à lui, la marque que possédait Bella était des deux côtés, aussi bien de devant que dans son dos ; et leurs dons de guérison semblaient ne rien pouvoir faire pour effacer les blessures qu’ils avaient eux, le jour ou ils avaient chacun faillis y rester pour de bon.
Respirant un bon coup, Percy détourna sa tête du miroir et enfila son maillot blanc avant de prendre sa serviette, et d’aller rejoindre les autres en bas.
Quand il entra dans la véranda ou les autres ne cessaient de faire les idiots dans la piscine, Percy vit du coin de l’œil que Sally et Charlie s’étaient tous les deux redresser sur leurs sièges à sa vue, mais ce dernier ne s’en occupa pas et au lieu d’aller saluer les adultes, il se dirigea droit vers Susan.
Il avait besoin de réponse et il allait les chercher tout de suite et maintenant !
Alors que Susan discutait tout en rigolant avec Bella pendant que Peter parlait avec Edward, il fut le premier à le voir arriver vers eux et d’un signe de tête, le Cullen se tourna vers lui en remarquant tout comme le fils d’Arès que quelque chose n’allait pas.
Mais Percy ne s’en formalisa pas et s’agenouilla auprès des deux filles, et se tourna vers Susan alors qu’elle et Bella s’étaient retourné vers lui.
_ Salut Percy ! Tu as bien dormie ? Demanda Susan en lui souriant alors que Bella le regardait avec inquiétude, vus le regard qu’il avait envers la fille d’Apollon.
_ Μπορώ να σας θέσω μια ερώτηση σε ιδιώτες παρακαλούμε να Σούζαν; (je peux te poser une question en privé s'il te plait Susan?) Demanda Percy en fixant cette dernière alors que tout le monde s’était tourné vers eux quand il s’était mis à parler grec ancien.
Si les Jackson avaient tous très bien compris tout comme les Cullen qui avaient appris à parler grec ancien et à l’écrire, ce n’était pas le cas de Jack, de Samantha, de Sally, de Charlie et des Quileutes qui ne comprenaient rien à ce qui se Percy avait demandé ; mais les trois premiers avaient sans mal compris que quelque chose de mal allait sans nulle doute se passer pour que le fils de Poséidon parle avec ce langage.
_ Τι συμβαίνει Περσέας; Μήπως αυτό έχει να κάνει με τον εφιάλτη σου; (Qu'est ce qui se passe Persée? Est ce que cela a avoir avec ton cauchemar ?) Demanda Bella en observant ce dernier en sentant que le problème venait de là.
_ Σούζαν παρακαλώ να το κάνετε; (S'il te plait Susan?) Supplia Percy tout en observant avec une peur grandissante Susan, qui fut vraiment inquiéter par se regard comme de tout le monde d’ailleurs même de ceux qui ne comprenait pas ce qui se passait.
_ Καλά (D’accord) ; répondit Susan en se relevant du bord de la piscine et en s’éloignant avec ce dernier, qui l’emmena loin de la véranda en sachant très bien que vus les regards que les Cullen leur lançaient, ces derniers devaient sans nulle doute parvenir à les entendre.
Décidant de s’éloigner encore plus, Percy emmena Susan jusqu’à la lisière de la forêt qui entourait le domaine du manoir avant de s’appuyer sur l’un des arbres, et de se tourner ensuite vers Susan qui avait enroulé sa serviette autour de son corps pour ainsi lui éviter d’attraper froid.
_ Qu’est ce que tu voulais me demander de si important pour recourir aux langages anciens, même si je dois t’avouer que les Cullen ont tous compris à ce que tu as dis ? Demanda Susan en revenant à la langue commune tout en croisant les bras devant Percy et en attendant que ce dernier lui réponde à sa question.
_ Τι έχετε δει ακριβώς το όραμα για τη σχέση που Edward και τον Ιππόλυτο θα διατηρήσει στο μέλλον; (Qu'est ce que tu as exactement vue dans la vision qui concernait la relation qu'Edward et Hippolyte allait entretenir dans le futur?) Demanda Percy tout en plongeant son regard bleu océan dans les yeux bleu clair de Susan, pour voir si cette dernière allait lui dire la vérité ou alors lui cacher quelque chose.
Tout en soufflant face à la détermination de Percy sur le sujet, Susan frotta le dos de son cou avant de se tourner vers lui.
_ Peter m’a dit que tu étais jaloux de la relation que Bella allait entretenir avec Edward ? Tu as si peur qu’elle s’éloigne de toi pour vivre avec lui ? Demanda Susan en préférant parler en langue commune plutôt que par grec, tout en ne voyant pas ce que ce dernier ne voulait pas que les autres comprennent.
_ Susan Γαμώτο! Αυτό δεν έχει να κάνει μαζί μου! Έχει να κάνει με τη σχέση είναι απασχολημένοι δημιουργώντας έτσι ώστε να μου πείτε την αλήθεια; (Bon sang Susan ! Cela n’à rien avoir avec moi! Cela à avoir avec la relation qu'ils sont entrain de créer alors dis-moi la vérité?) S’énerva Percy avant de mettre sa colère sur l’arbre sur lequel il s’appuyait, en enfonçant son poing dedans parvenant sans peine à l’enfoncer dans son écorce en faisant sursauter Susan et les autres qui les observaient depuis la véranda, alors que Peter s’était relevé et se tenait près à agir si ce dernier pétait les pédales.
_ Susan πες μου, είναι ότι η Μπέλλα και ο Έντουαρντ θα λάβει ένα ταξίδι στην Ελλάδα το ερχόμενο καλοκαίρι; (Dis moi Susan, est ce que Bella et Edward vont entreprendre un voyage en Grèce l'été prochain?) Demanda Percy tout en continuant de fixer l’arbre dans lequel son poing était toujours enfoncer dans son tronc, alors qu’il avait facilement entendu le souffle couper de Susan.
_ Πώς το ξέρεις Περσέα; Δεν καθορίζεται ακόμη και τους δύο; (Comment est ce que tu le sais Persée ? Ils ne l'ont même pas encore prévus tous les deux?) Demanda Susan en parlant à son tour grec même si elle savait que cela n’empêcherait pas aux Cullen de les entendre et de comprendre aussi.
_ Και αυτός θα ζητήσει το χέρι της στο πόδι του δικαιώματος Ολύμπου; Αυτό ήταν πάντα το όνειρο της Μπέλλα έχει ζητηθεί, όπου το χέρι του ή η όλη ιστορία έχει αρχίσει ; (Et il va lui demander sa main au pied du Mont Olympe pas vrai? Cela a été toujours le rêve de Bella qu'on lui demande sa main là ou toute l'histoire a commencée?) Demanda Percy en fermant les yeux tout en priant pour que Susan le contredise sur ce point de se qu’il avait vu en sachant que c’était le rêve de Bella, qu’on lui demande sa main ainsi.
_ Ο Περσέας, πώς το ήξερες αυτό; Ais κάνω μιλήσω σε κανέναν και δεν γνωρίζει ότι η ιστορία τους θα πάει εκεί πάνω! (Persée, comment es-tu au courant de ça? Je n'en ais parler à personne et personne n'est au courant que leur histoire ira jusqu'à là!) Demanda Susan surprise que Percy sache cela sur l’avenir que Bella et Edward allait avoir, en sachant qu’elle lui avait mentie en disant que personne ne le savait : Edward était au courant ainsi que Peter a qui elle en avait parlé.
_ Απαντήσει στο ερώτημα αυτό ακόμα και θα έλεγα ότι η αλήθεια είναι ότι και οι δύο να έχουν ένα παιδί ; (Répond encore à cette question et je dirais la vérité: est ce qu'ils auront tous les deux un enfant?) Demanda Percy en essayant de prier qu’elle ne lui dise le contraire même si à présent il en doutait beaucoup.
_ Ναι, ένα αγοράκι, αλλά ο ίδιος δεν θα είναι μόνοι τους, μπορούν να έχουν τίποτε άλλο μετά. (Oui, un petit garçon mais il ne sera pas le seul, ils en auront d'autre après le petit.) ; déclara Susan calmement tout en sachant que derrière elle les Cullen avaient tous entendus, en entendant leurs exclamations incrédules alors qu’elle se doutait qu’ils s’étaient tous tourner vers Edward, qui n’avait pas lâché des yeux Percy et Susan en attendant que ce dernier lâche son sac.
_ Quelque chose me dit que cela sera le dernier ; déclara Percy en revenant à un langage commun en abandonnant le langage grec, se fichant complètement que tous les autres comprennent ce qu’il allait lâcher.
_ Qu’est ce que tu veux dire par là ? Et si tu m’expliquais ce qui se passe ? Demanda Susan ne comprenant plus rien, alors qu’elle jeta un œil derrière elle en voyant les autres écouter et que Vala rapportait tout ce qu’ils se disaient à ceux qui ne parvenaient pas à les entendre.
_ J’ai fais un rêve prémonitoire ! J’ai vue l’avenir qu’aurait Edward et Bella, et je les ais aussi vus se faire menacer par deux personnes qui en auraient après eux ; avoua Percy en retirant enfin son poing endoloris du tronc de l’arbre, pour ensuite se retourner vers Susan.
_ A quoi ressemblaient ces personnes ? Demanda Susan voulant en savoir plus et en essayant de voir elle aussi dans la vision qu’elle a eue, de retrouver ces fameuses personnes.
_ Je ne les ais qu’aperçus Susan ! Je ne les ais pas très bien vus, je sais simplement que celui qui va poursuivre Edward était un grand blond et que celle qui va poursuivre Bella est une rousse aux… aux yeux rouge ! S’exclama Percy en se souvenant de cette teinte rouge qu’il avait réussi à se rappeler à cet instant.
_ Tu en es certains de ça Percy ? Demanda Susan inquiet de ce que Percy avait vus alors qu’elle-même avait eue du mal à voir cette femme rousse aux yeux rouge.
_ Oui Susan ! Je l’ais vus s’en prendre à Bella et au bébé qu’elle aura d’Edward, et ils étaient tous les deux en danger ! Je peux même te dire que j’ai vus Bella mourir avec son enfant dans mon rêve ! Prévena Percy avant que l’instant suivante ils entendirent un bruit de verre briser venant de la véranda, très vite suivis par des éclats de voix.
Se précipitant vers la véranda, Percy et Susan purent très vite constater que les éclats de voix venaient des autres Jackson avec les adultes qui tentaient de stopper la bagarre qui allait se passer entre les cinq Cullen et les Quileutes, qui s’étaient tous les huit transformer en grand loup.
Alors que Sally, Charlie, Jake et Samantha restaient à l’écart avec Daniel et Vala pour veiller sur eux juste au cas où ; pendant que Carlisle et Esmé essayaient de retenir leurs enfants, et que les jeunes Jackson s’occupaient de rester devant les Quileutes et de leur barrer le chemin.
Pendant que Bella essayait d’empêcher, en s’étant placer entre eux ; ayant posé sa main contre la poitrine d’Edward qui était près de la dégager à tout moment alors que Jacob sous sa forme de loup brun-roux tentait de se jeter sur lui, mais la fille de Poséidon le bloquait avec un petit mur d’eau qui lui empêchait d’avancer plus qu’il ne l’était déjà.
Bella n’avait qu’à tendre le bras gauche pour l’atteindre dans l’encolure mais elle essayait non seulement d’avancer, et d’empêcher à Edward de la mettre derrière lui pour la protéger tout en le fusillant du regard que s’il faisait le moindre geste, elle lui ferait une tête au carré avec plaisir.
_ Maintenant que la conversation est finie, vas-tu m’expliquer Percy de quoi tu as parlé avec Susan pour les mettre aussi en pétard, et qu’ils ne souhaitent une chose s’est de s’entretuer sur le champ ? Demanda Bella en fusillant son frère des yeux alors qu’elle dégagea ces cheveux mouiller qui lui tombait sur le visage d’un hochement de tête.
_ Tu n’as rien entendus ? Demanda surprise Susan en la regardant en se demandant comment elle n’avait pus rien entendre, alors que les autres avaient tous entendus et observaient quelque peu inquiet Bella et Edward, hormis Peter qui avait des doutes.
_ Je me suis émerger totalement dans la piscine alors je n’ai rien entendu mais quand je les ais vu près à se battre, je suis remonté et j’ai eu le temps d’arrêter ces deux-là, alors tu me le dis ou pas ? Demanda Bella en se tournant vers son frère.
_ C’est que Percy a eu un rêve prémonitoire sur ton avenir avec Edward, et il t’a vu toi et votre fils en danger ; expliqua Susan calmement en sachant que son explication allait mettre un sacré blanc sur Bella.
Et se fut le cas !
Bella fut tellement choquer d’apprendre une telle chose qu’elle lâcha la pression qu’elle était entrain d’exercer sur Edward et Jacob, et ce dernier prit le fais que l’eau ne lui bloquait plus le passage pour sauter droit vers Edward.
Mais ce dernier parvint à éviter le coup en attrapant Bella entre ces bras et en la plaçant derrière lui en sécurité, près à en découdre avec Jacob et alors que ce dernier allait une nouvelle fois sauter sur Edward ; une vague d’eau jaillit de la piscine et s’enroula autour de lui pour ensuite le plaquer contre la véranda, et il fut très vite suivis par les autres Quileutes que Percy avait envoyé contre les vitres de la véranda.
Et surprenant tout le monde alors que les Quileutes se mettaient à grogner en essayant de se libérer des tentacules d’eau qui les bloquaient, Percy se plaça devant eux et leur lança un de ces regards les plus réfrigérants.
_ Le prochain qui essaye de s’en prendre à ma sœur ou à Edward aura à faire à moi, est ce que c’est bien compris ! Mit en garde Percy alors qu’il les regarda l’un après l’autre pour attendre qu’ils les approuvent, et ces derniers ne pouvant pas parler sous cette forme, hochèrent simplement de la tête avant que le fils de Poséidon ne les relâche et ne les repose sur le sol tout doucement.
_ Bien ! Maintenant, vous allez suivre Ron et Hermione qui vous donnerons des affaires pour vous rhabillez, et si vous recommencez, je peux vous assurez que je vous envois à la flotte humain ou loup ! Mit en garde Percy tout en avisant leurs vêtements et maillot de bain déchiré sous leurs transformations, tout en montrant de la tête Ron et Hermione qui hochèrent tous les deux de la tête et montrèrent l’intérieur du manoir avant de les emmener dans les chambres pour qu’ils puissent se rhabiller.
Tout en gardant à l’œil les Quileutes jusqu’à ce que ces derniers se soient éloignés, Percy sursauta quand une main froide se posa sur son épaule et se tourna pour faire face à Carlisle.
_ Merci jeune homme ; remercia Carlisle en serrant chaleuresement l’épaule de Percy, bien que sa poigne était froide.
Le fils de Poséidon hocha de la tête avant de se tourner vers Bella qui était assise et semblait toujours être en état de choc, alors qu’Edward ne cessait de lui parler comme de Susan mais cette dernière ne réagissait à rien autour d’elle.
Soufflant un bon coup, Percy alla se placer auprès de sa sœur et en fermant les yeux, le fils de Poséidon plaça sa main gauche sous la poitrine de Bella et l’autre dans son dos au même endroit, avant de se mettre à appuyer en même temps la faisant crier de douleur tout en émergeant enfin de sa surprise, et en fusillant son frère de son regard glacial.
_ Aie ! Mais qu’est ce qui te prend Percy ? Demanda Bella tout en éloignant les mains de son frère de son corps avant de masser les endroits ou ce dernier avait appuyé.
_ Désoler Bella ! C’était la seule façon de te faire réagir, est ce que ça va ? Demanda Percy en posant sa main sur la joue de sa sœur alors que celle-ci tentait de se faire une idée de se qu’elle venait d’apprendre.
_ D’accord mais laisse moi juste reprendre mes esprits ! Pourquoi tu ne me l’as pas dis plus tôt ? Et pourquoi est ce que les garçons et Leah ont réagis comme ça ? Demanda Bella ne comprenant pas la réaction que ces derniers avaient eux que de ce qu’elle venait d’apprendre sur son avenir.
_ C’est parce que sa race ne peuvent tous simplement pas concevoir voila pourquoi nous avons réagis comme ça Bella ? Et tu vas mourir tous simplement parce que tu vas porter son monstre ! Cracha Jacob qui était revenus comme un taureau en charge avec un short de bain et un maillot blanc, vite suivis par les autres Quileutes et de Ron et Hermione qui essayaient de les retenir.
Mais ce n’était pas vraiment eux qu’ils auraient dus retenir mais plutôt Bella qui s’était levé à la vue de Jacob, et ce dernier n’avait point vue cette dernière venir vers lui alors qu’il continuait de cracher son venin sur l’enfant qu’elle aurait avec Edward, avant de lui fracasser son poing droit sur le nez de Jacob, le faisant tomber au sol de surprise alors que Bella se mit à grogner en se tenant la main droite avec lequel elle venait de le frapper.
_ Redis encore ce genre de chose Black et je vais me faire un plaisir de te castrer comme ça ta descendance n’aura pas la chance de voir le jour ! Mit en garde Bella en le foudroyant du regard avant d’observer sa main droite pour ensuite grogner en se rendant compte qu’elle s’était pêter trois phalanges, en lui mettant son poing dans la figure.
Et alors que la fille de Poséidon était entrain de remettre ces phalanges comme ils étaient, elle sentit sans aucune difficulté la présence d’Edward à ces côtés qui lui prit sa main blesser dans les siennes et le contact glacial de ces mains, fit souffler Bella de calme pendant qu’elle sentait la douleur disparaitre avec son contact.
_ Le clébard a raison ! Nous sommes stériles alors comment Edward pourra-t’il faire un enfant à Hippolyte ? Demanda Rosalie vraiment incrédule et n’y croyant pas une seule seconde à ce fait, alors que Bella ne put s’empêcher de grogner face à l’emploi de son premier nom.
_ Est-ce que tu ne serais pas entrain de traiter ma sœur d’infidélité par hasard ? Demanda Lucy d’une voix réfrigérante faisant sursauter les Cullens et les Quileutes, vraiment surpris d’entendre un tel ton venant de cette petite alors qu’elle ne s’empêcha pas de foudroyer d’un regard des plus glacials Rosalie de son accusation caché.
_ Ce que je suis entrain de dire c’est que…
_ Seules les femelles de votre espèce sont stériles mais pas les mâles puisque les hommes peuvent concevoir de la naissance jusqu’à la mort, et là on parle du corps ; remarqua Peter faisant par là comprendre à tous que les hommes Cullen avaient la possibilité de concevoir avec une femme « fertile », en appuyant très bien sur le fait qu’Edward pouvait donner la vie avec Bella.
_ Mais cela ne change pas que c’est trop dangereux pour Bella de concevoir un enfant avec lui ! Rappela Sam en observant les deux concerner alors qu’il avait aidé Jacob à se relever et que ce dernier essuyait les quelques gouttes de sang qui perlait de son nez, qui était entrain de se soigner du poing que lui avait mis Bella.
D’ailleurs cette dernière eut une de ces envies folles d’aller aussi mettre son poing dans la figure de Sam, mais Edward ne lui en laissa pas la possibilité en la bloquant dans ces bras, son dos contre son torse.
_ Bella ne risque rien dans les grossesses qu’elle aura avec Edward ! Ils auront un fils magnifique et une petite fille vraiment sublime, et ils auront aussi un troisième enfant mais je ne connais pas le sexe de celui-là ; avoua Susan en racontant ainsi la fin de sa vision.
_ Attend ! Attend ! Attend une minute Susan ! Comment ça ils auront trois gosses ? Demanda Emmett vraiment surpris du nombre d’enfant qu’aura son frère.
_ J’ai vue l’avenir d’Edward et de Bella de seulement quelques années mais je les ais vus heureux et combler avec un fils et une fille, qui sont les portraits exacts de leurs parents et Bella enceinte de leur troisième ; expliqua Susan tout en ayant observé le jeune couple alors que l’image des deux enfants réapparus dans sa tête, et qu’Edward les revit tous les deux à travers son esprit ainsi qu’une Bella enceinte pour la troisième.
_ Sauf que Percy vient de dire à l’instant même qu’il avait vus Bella mourir enceint du premier ! Donc tu t’es trompé dans ta vision puisqu’elle mourra avec le premier ! Cracha Jacob en s’attirant les foudres de Bella et d’Edward par la même occasion qui allaient lui foncer dessus, mais Percy se plaça devant les deux en posant ces mains sur leurs épaules en les calmant d’un regard.
Pour ensuite tourner son regard vers les Quileutes en les foudroyant du regard les faisant quelque peu sursauter, parce que ces derniers auraient crus que Percy serait de leur côté avec ce qu’il avait dis.
_ Pour votre gouverne les gars, si vous m’aviez laissé terminer au lieu de sauter aux conclusions, vous auriez compris que ce n’est pas le bébé comme vous le dites qui tuera Bella mais une des créatures de notre monde ; déclara froidement Percy en continuant de leur lancer son regard des plus glacial qui leur fit froid dans le dos.
_ Qu’est ce que tu veux dire Percy ? Demanda Edward quelque peu inquiet de l’avenir de Bella et de leur « premier » enfant, alors que ce dernier se tourna vers lui et Bella.
_ J’ai vu une bestiole ailé capturer Bella dans ces serres et l’image ensuite me dévoilait ma sœur aussi livide qu’un cadavre, alors qu’étrangement ces cheveux avaient blanchis comme si tu avais vieillis ; expliqua Percy asser vague sur le dernier point qu’il avait beaucoup de mal à comprendre sur ce point.
_ Mes cheveux étaient blancs ! Comment ça ils étaient blancs ? Tu veux dire blanc comme les cheveux blancs d’une vieille femme ? Demanda Bella qui voulait que ce dernier lui précise un peu plus l’image qu’il avait vus d’elle.
_ Blanc comme le blanc neige ! Mais tu n’as pas à t’inquiéter pour ça Bella, cela ne se passera pas avant plus d’un an ; déclara Percy qui voulait à tout prix éviter le sujet, bien qu’il se promit d’en parler avec les autres plus tard.
_ Mais bien sur Percy, tu me vois mourir moi et mon fils dans plus d’un an, c’est vrai que je vais essayer d’oublier ce que vient de me dire ; ne put s’empêcher de remarquer Bella tout en foudroyant ce dernier de lui faire ce genre de déclaration à la noix.
_ Tu n’as pas à t’inquiéter pour ça Bella, cela ne sera surement qu’une mauvaise passe puisque je vous vois toujours tous les deux élever vos enfants dans l’avenir, et vous serez sains et sauves ; promit Susan en souriant aux deux jeunes « futurs parents » de leur avenir heureux.
_ Leur destin unis pour le meilleur,
Mais c’est le pire qui les unira.
Et avec eux, le monde gagnera
Ou alors il sombrera.
Ce sont les dernières phrases de ta prophétie sur Edward et Bella, Susan ! Dans mon rêve prémonitoire, je n’ais pas cesser de les voirs tous les deux en danger mais ils veillaient l’un sur l’autre mutuellement tous au long de ce que je voyais ! Donc si tu les vois toujours vivants, heureux et en bonne santé, cela veut dire que nous arriverons à passer cette mauvaise passe ; reprit Percy en se rappelant des dernières phrases de la prophétie dite par Susan il y a plusieurs jours.
_ Percy et Susan ont tous les deux raisons ! La prophétie mettait en évidence que quoi qu’il se produira dans votre avenir, vous ne pourrez combattre qu’ensemble vos ennemis et non séparer, et que se sont les épreuves que vous surmonterez ensembles qui vous rendrons beaucoup plus fort, et qui fortifiera vos liens ; continua Peter sur ce que Percy et Susan essayaient de faire comprendre à Edward et Bella.
_ Je sens que cette année va être une longue année ; souffla Bella avant de se mettre à se masser les tempes comme pour essayer de calmer la migraine qui à sans nul doute apparus avec tout ce remue-ménage.
_ Avant de t’occuper du mariage et des enfants, Bella, rappel-toi que vendredi, toi et Percy avaient votre remise de diplôme de sapeur-pompier ; déclara Jack pour changer de sujet et ainsi détourner la conversation vers quelque chose de plus calme et de plus près dans l’avenir.
_ Oh je t’en conjure Jack ne commence pas avec ça ! S’exclama Bella en se bouchant les oreilles pour ne pas entendre ce que ce dernier allait dire ensuite alors que son épouse et les adultes se mirent à rire de sa réaction.
_ Oh pitié Jack ! Je me suis retenu de ne pas regarder leur première fois dans mon rêve prémonitoire, alors je t’en supplie ne prononce pas le nom de ma sœur avec mariage et enfant pour l’instant ? Demanda Percy en se bouchant à son tour ces oreilles mais sa sœur avait parfaitement entendus ce qu’il venait de dire.
_ Comment ça mariage ? Qu’est ce que tu entends par mariage ? Et par première fois ? Demanda Bella en ne comprenant pas ce que son frère parlait et voulant vraiment savoir ce qu’il avait vu dans son rêve prémonitoire.
_ Quand tu disais que tu passerais le capte avec le garçon quand tu seras que c’est lui que lorsque tu seras fiancer ou encore marier ; expliqua Percy alors que ces joues se mirent à rougir de gêne, tout comme sa sœur par la même occasion.
_ Ne me dis pas que tu t’es rincer l’œil ! Supplia Bella bien qu’elle le foudroya du regard en comprenant ce qu’il sous entendait, alors qu’elle était aussi rouge que lui et que les autres garçons ne s’étaient pas empêcher de rire hormis Edward bien sur, tout aussi gêner.
Mais les autres garçons ne rirent pas très longtemps vus les coups de coude et coups de poing que leurs donnaient leurs compagnes et leurs sœurs, et ceux qui ne rigolaient pas de cette « dispute » étaient aussi les Quileutes ainsi que Charlie et Sally qui étaient vraiment gêner pour les deux enfants de Poséidon, et le jeune Cullen par la même occasion.
_ Quoi ? Bien sur que non Bella ! Je ne suis pas un voyeur moi ! S’exclama Percy tout en fusillant du regard Ron et Edmund qui étaient entrain d’éclater de rire, parce que dans leurs familles s’étaient bien les fils d’Héphaïstos les deux voyeurs. Et de toute façon quand j’ai commencé à voir ce que vous aviez prévus sans le savoir vous-même j’ai détourné la tête, et je n’ais pas regarder jusqu’à le passage de notre anniversaire ! Et cela parce que je ne voulais pas avoir une bonne raison de tuer Cullen pour ça, parce que je savais aussi que tu me ferais une tête au carré ! Reprit-il tout en jetant un œil à Edward avant d’observer sa sœur et de détourner le regard, tout en se frottant mal à l’aise le dos de la nuque.
_ En tout cas évitez de vous faire des têtes au carré alors que vous devrez être tous les deux présentables, pour la remise des diplômes ce vendredi là ; rappela Jack qui voulait encore détourner le sujet sur le rêve prémonitoire de Percy, et comme d’habitude, les rappels d’O’Neill faisait mouche à chaque fois sur les deux jeunes.
_ Jack ! Tu veux vraiment nous faire pêter une durite ou tu veux nous foutre les foins pour vendredi ? Demanda Percy en fusillant du regard ce dernier alors qu’il avait vraiment peur de rater son diplôme comme sa frangine, faisant rire les autres.
_ Les enfants de Poséidon n’ont aucun problème de se dresser face aux Furies, Lion de Némée, Minotaure, Taureau Crétois, Chimère et à tous les autres ! Mais ils sont terrorisés par un diplôme de sapeur-pompier qu’ils ont peur de rater ! Se marra Ron avec Edmund alors qu’ils recommençaient tous les deux à rire comme des hyènes, quand Percy et Bella vinrent à tous les surprendre.
Le fils de Poséidon attrapa Ron par le cou alors que la fille de Poséidon enveloppa son bras autour des hanches d’Edmund, et tous les deux entrainèrent les fils d’Héphaïstos à la flotte dans la piscine sous le rire des autres, avant de commencer une bataille contre eux.
La semaine promettait d’être longue et éprouvante !
Il ne cessa de se triturer sa casquette bleu marine sur sa tête tout en remettant en place de l’autre le col de sa chemise assortis à sa casquette, ainsi qu’à son pantalon pour la soirée de la remise de son diplôme de sapeur-pompier.
Et oui, c’était le grand soir !
Percy avait l’impression que ces six derniers jours étaient passés à une telle vitesse, qu’il avait cru qu’après s’être réveiller le lendemain de leur moment passer avec sa famille, les Cullen et les Quileutes à la piscine au manoir, en d’autre terme dimanche ; qu’il avait été projeté directement à ce vendredi soir suivant alors qu’il était dans sa chambre à la caserne et se préparait à enfiler la veste assortis à l’uniforme des nouvelles recrus, allant recevoir leur diplôme.
Et pendant le reste de la semaine, Bella était resté loin de lui ou plutôt elle ne voulait pas le voir !
Pourquoi ? Parce que Percy avait décidé de se taire et de parler avec Susan au lieu de parler avec elle de ce qui le tracassait, en l’occurrence le rêve prémonitoire qu’il avait eu sur l’avenir de Bella et d’Edward.
Et il n’était pas le seul que Bella avait évité toute la semaine, les Quileutes avaient pâtis de l’insulte qui lui avait fais, en particulier Jacob ; qui devaient eux aussi se tenir loin de Percy qui n’avaient pas beaucoup apprécié l’allusion qu’ils avaient osés lui faire.
Remarque, le seul qu’elle laissait approcher c’était Edward et Percy avait été mis au courant par Susan que ces deux derniers continuaient de faire connaissance, tout en se baladant en pleine forêt en ne restant jamais cloitrer dans une des maisons en préférant parler dans le grand air.
Bien évidemment, cela n’avait pas vraiment aidé Percy en sachant qu’ils étaient tous les deux seuls dans la nature, pour ces pauvres nerfs et les autres avaient aussi raison, il devait lâché un peu de laisse à sa sœur ou elle finirait par lui donner des crises cardiaques.
Revenant à la réalité, Percy se regarda une nouvelle fois dans sa glace en réajustant une nouvelle fois sa tenue avant de voir le reflet de sa montre à gousset briller sur sa table à chevet, derrière lui.
En se retournant vers celle-ci, Percy ne put s’empêcher de repenser à son père en se demandant si ce dernier était fier que ces enfants aillaient recevoir leur diplôme de sapeur pompier, tout en se disant que pour ce dernier cela ne devait être pas grand-chose comme pour leur diplôme d’université.
La seule chose qu’ils avaient reçus de lui était ces montres à goussette pour qu’ils puissent tous les deux se défendre face aux horreurs que ne cessaient de leur envoyer leur oncle, Hadès ou quiconque d’autre chez les Dieux.
La prenant dans sa main, Percy regarda les dessins en reliefs sur sa montre quand il se rappela de la seule fois ou il avait entendu la voix de son père.
Celle-ci avait résonné dans sa tête comme un gong et Percy avait réémerger de l’état d’amorphe dans lequel il avait été, lui et Bella après la disparition d’Aang, et ils ne s’étaient tous les deux pas rappeler une seule fois de ce qui s’était passé ces derniers mois, hormis la voix de Poséidon.
Et c’était l’unique et dernière fois qu’ils l’avaient entendu tous les deux !
Ils ne l’avaient plus jamais entendu après ce moment désastreux !
C’est en se posant toutes ces questions que Percy ne vit pas quelqu’un toquer à sa porte et y entrer :
_ Qu’est ce qu’il y a Percy ? Demanda Bella en posant sa main sur son épaule tout en l’ayant fait sursauter, avant qu’il ne se retourne vers sa sœur.
Cette dernière portait la même tenue que la sienne alors qu’elle s’était fait une queue de cheval haute, qui sortait de sa casquette en de grande boucle brune et rousse.
_ Rien du tout Bella ! Je pensais ce que cela aurait donné si notre père se trouvait ici pour notre remise de diplôme ; avoua Percy en regardant sa montre dans sa main avant que sa sœur ne le lui prenne dans ces mains.
_ Qu’est ce qui te dit que nous allons finir diplômer ? Demanda Bella en souriant tout en mettant la montre à goussette à son frère à sa vraie place autour de son cou, avant de la lui mettre sous sa chemise.
_ Très drôle Bella ! Vraiment très drôle ! Rigola Percy tout en enveloppant ces épaules de son bras droit avant de la serrer contre lui, tout en lui embrassant la joue avant de s’observer tous les deux dans le miroir.
_ Tu ne m’en veux plus pour ce qui s’est passé samedi dernier ? Demanda Percy en revenant au moment présent avant de s’exclamer de douleur quand sa sœur lui mit un coup de poing dans l’épaule, pour ensuite masser l’endroit douloureux que sa sœur venait de frapper.
_ Question idiote, réponse idiote mon cher frangin ! Tu aurais dus me parler en premier avant de te renseigner avec Susan sur mon avenir, alors la prochaine fois que tu as ce genre de rêve prémonitoire sur moi tu m’avertis et j’en ferais de même avec toi ; déclara Bella tout en se remettant une mèche de cheveu derrière son oreille alors que celle-ci était bien trop courte pour être retenu par son chouchou.
_ Qu’est ce que tu veux dire par des rêves prémonitoires sur moi ? Demanda Percy en ne comprenant pas ou voulait en venir sa sœur, surtout quand cette dernière se mit à fuir son regard. Tu as vus des choses me concernant dans tes rêves ? Redemanda-t’il avant de la placer devant lui en lui tenant les épaules avec ces mains.
_ Il faut croire qu’aucun de nous ne peut avoir des rêves prémonitoires pour nous mais nous en faisons pour notre jumeau ; expliqua Bella tout en levant les yeux au ciel et en se dégageant de la poigne de son frère, pour se retourner vers le miroir.
_ Qu’est ce que tu as vus exactement de moi dans tes rêves ? Demanda Percy quelque peu inquiet que sa sœur lui avouât que lui aussi dans un avenir futur, il risquerait de mourir.
_ Tu disais que tu avais vus plusieurs images de moi dans l’avenir ? Sauf que moi je n’ai été témoin que d’une seule scène et elle était asser incompréhensible, puisque j’étais aussi dedans donc va savoir ce que cela veut dire ! Déclara Bella tout en jouant avec les bibelots et autres qu’elle avait sur son bracelet-porte-bonheur autour de son poignet droit.
_ En te connaissant tu as du en parler à Edward je présume ? Demanda Percy en se doutant que sa sœur avait du en parler à ce dernier pour avoir l’avis de quelqu’un d’autre.
_ Oui que je lui en ais parler puisque j’en voulais toujours à mon idiot de frangin de m’avoir caché un truc pareille, mais cela ne se produira que lorsqu’on les aura ces deux-là ; continua Bella même si elle ne se rendait pas compte qu’elle parlait à voix haute.
_ Tu entends qui en parlant de ces « deux-là » ? Demanda Percy qui voulait que sa sœur soit bien plus précise qu’elle ne le voulait.
_ Je nous ais vus tous les deux combattre sur le dos de pégase, le tien était noir et le mien était blanc, et nous affrontions tous les quatre ces foutus furies ; expliqua Bella en se mettant à cracher le nom de ces dernières.
_ Bella ! Tu ne penses tout de même que cet affrontement va avoir lieux aujourd’hui ? Après tout, cela va faire un an aujourd’hui que...
_ Je le sais parfaitement Percy, mais j’en ais discuter avec Susan et elle m’a avouée ne pas voir une attaque venant de ces garces, et rien du tout en ce qui concerne ces pégases alors je ne sais pas si ce que j’ai vus va vraiment se produire ! Alors maintenant tu comprends pourquoi j’avais besoin d’avoir l’avis d’une autre personne que des demi-dieux ; expliqua Bella en se tournant vers son frère tout en continuant de jouer frénétiquement avec son bracelet-porte-bonheur, qui était toujours chez elle un signe de nervosité.
_ Ce n’était sans doute qu’un simple rêve ; essaya de se convaincre Percy comme pour sa sœur mais il savait pertinemment que cela sonnait faux.
_ Tu es sérieux en essayant de me convaincre de ce que tu viens de dire ? Demanda Bella en se tournant vers son frère pour que ce dernier lui redise le contraire.
Mais Percy ne put strictement rien dire que quelqu’un frappa à la porte avant qu’il ne pousse cette dernière à rentrer, pour très vite voir la tête blonde de Jennifer passer le seuil de la chambre du fils de Poséidon.
_ Alors les jeunes prêts pour votre remise de diplôme ? Demanda Jennifer tout en les prenant dans ces bras chacun, alors qu’elle était tout a fais charmante dans sa tenue officiel de cérémonie de pompier.
Avec sa chemise blanche assortis a sa jupe cintré bleu marine et à sa veste d’officier de pompier médecin, avec le chapeau assortis sur ces cheveux blonds coiffés en un chignon, ressemblant à ceux des armées de la marine ; monter sur ces chaussures à talons noires.
_ Prêts oui ! Bien sur ! Mais est ce qu’on va les avoir nos diplômes aussi ? Demanda Percy en souriant à Jennifer alors que cette dernière le relâchait après leur accolade, avant que cette dernière ne lui sourit pour ensuite lui mettre une claque derrière la tête, faisant ainsi tomber sa casquette par la même occasion.
Faisant grogner Percy qui se baissa pour ramasser sa casquette et ensuite se la remettre sur la tête, sous le rire de sa sœur et de l’un des médecins des pompiers, avant que cette dernière ne leur montre le chemin pour leur remise des diplômes en ouvrant le passage à ces deux derniers.
Puisqu’ils avaient été enfermés toute l’après midi dans leurs chambres, Percy et Bella n’avaient pas vus les décorations que cette remise de diplôme prévoyait, et ils furent quelques peu surpris en voyant la rambarde des escaliers entourer de ruban bleu et rouge, les couleurs de la brigade.
Puisque l’emblème de la brigade sud des sapeurs-pompiers de Seattle avait opté pour une flamme rouge dans un cercle d’eau, qui donnait bien l’impression de vouloir éteindre cette flamme à tout moment.
C’était même cette emblème que Percy et Bella avaient sur leurs tenus : sur leur poitrine droite de leur chemise et sur le haut de leurs casquettes.
Atteignant enfin la cour après être passé devant un rideau qui cachait toute la salle du rez de chaussé, se doutant que la table avait été placé derrière avec le buffet pour la fête qui se déroulerait après la remise de leur diplôme.
Puis se reportant sur Jennifer qu’ils suivaient tous les deux, Percy et Bella se mirent tous les deux à sursauter quand Jennifer ouvrit enfin les portes de la caserne, en les menant dehors et qu’ils furent assiéger par des tonnerres d’applaudissement.
Et ces applaudissements venaient de toutes leurs familles réunis, qui étaient tous placer sur les sièges face à la tribune, là ou se trouvait toute la bande de sapeur pompier avec Jack en avant des autres, portant tous leurs uniformes de cérémonies alors que c’était le Colonel Jack O’Neill qui avait le plus de médaille sur son uniforme.
[http://spsteinbach.pagesperso-orange.fr/grade.htm]
Sur ces épaules, Jack abordait les deux barres blanches puis les trois barres blanches qui suivaient qui montraient son grade de colonel chez les pompiers. Alors que Ty était le suivant avec le grade de lieutenant colonel avec deux barres, la première blanche et l’autre jaune ; suivis de trois autres barres, deux blanches et celle du milieu jaune. Puis il y avait John avec son statut de commandant avec une barre blanche et trois autres barres blanches qui suivaient ; alors que Mitchell était capitaine, montrer par les trois barres blanches sur chacunes des ces épaules.
Quant à Beckett, il était médecin lieutenant-colonel avec le tissu rouge et deux barres, la première jaune et l’autre blanche ; suivis par trois autres barres dont deux jaunes et celle du milieu était blanche. Et Jennifer se trouvait être une infirmière d’encadrement, bientôt elle pourra passer son test pour devenir médecin capitaine, mais en attendant elle abordait fièrement le tissu violet sur ces épaules avec les trois barres blanches dessus.
Et saluant leur famille assise sur les sièges ou les autres Jackson n’avaient pas pus s’empêcher de se lever de leurs sièges pour applaudir leurs entrées, Percy et Bella ne purent s’empêcher de rire quand Ron et Edmund voulurent faire les guignols en montant sur leurs fauteuils pour continuer d’applaudir.
Avant qu’Hermione et Katara ne mette fin à leurs cirques en les faisant descendre de leurs sièges, pour ensuite les réprimander en leurs tirant les oreilles, les obligeant ainsi à se rasseoir pour pas que ces dernières ne les arraches.
Mais il n’y avait que les Jackson qui étaient présents pour leur remise de diplôme, puisque les Cullens, les Quileutes ainsi que Charlie, Sally, Billy, Harry et Sue Clearwater étaient là avec Emily, la fiancer de Sam ; alors que certains membres de la brigade avaient emmenés leurs familles, comme Samantha qui se retrouvaient assises aux côtés d’Ishtar, de Teyla, de Ronon, le grand frère de la troisième, qui était professeur de sport à l’université de Seattle et qui avait aussi été l’enseignant des enfants de Poséidon.
Il y avait aussi Rodney, un très grand scientifique, marier avec Jennifer ; ainsi que leurs enfants à ces derniers et aux autres que Percy et Bella vinrent à saluer en s’amusant à faire des shampoings au plus petits.
Jack et Samantha avaient tous les deux eux deux garçons et une fille, en attendant l’arrivé du quatrième dans la famille : l’aîné des deux garçons était âgé de 13 ans, Dean avait hérité des yeux bleu de sa mère mais sinon il était le portrait de son père, avec son fichu caractère d’ailleurs. Quand à Samuel, le deuxième garçon O’Neill, ce dernier avait 10 ans et ressemblait plus à sa mère avec les yeux de son père, étant aussi plus responsable que son frère ainé. Et que la petite dernière, Marie, âgée d’à peine 6 ans, avait hérité de la beauté de sa mère avec les cheveux brun de son père et ces yeux bleu.
Ty et Ishtar avaient tous les deux trois enfants, deux garçons et une fille : Ryan, l’ainé, avait 18 ans, ayant plus le physique de son père avec les yeux de sa mère ; alors que la deuxième, Vanessa, âgé de 15 ans, tenait plus de sa mère avec les yeux de son père ; et que le petit dernier, Lucas, âgé de seulement 5 ans, avait hérité du physique de sa mère bien qu’il tenait plus de son père en caractère.
John et Teyla en avaient tous les deux, deux enfants, deux fillettes qui avaient hérités de la beauté de leur mère et du physique de leur père, Natalia âgée de 10 ans et Ignés âgée de 7 ans.
Et Rodney et Jennifer avaient quant eux une petite fille de 5 ans du nom d’Elizabeth, qui tenait de sa mère avec les yeux de son père ; alors que Nathan n’était simplement âgé de 2 ans et ce dernier tenant de son père, avait hérité de l’amusement de sa mère parce que ce dernier ne tenait pas en place sur les genoux de son père, qui ne savait plus ou donner de la tête avec ce petit sacripant si bien que Lucy vint lui donner un petit coup de main, sous les yeux rieur des autres Jackson ; pendant que Daniel reprit sa conversation avec lui.
En clair, tous leurs plus proches amis et connaissances étaient présent avec leur famille pour en ce jour, l’un des plus importants pour leur avenir dans la société aussi.
Et Percy et Bella ne purent s’empêcher de sourire face aux uniformes de police que Peter et Harry portaient tous les deux pour leur remise des diplômes, montrant ainsi aux autres qui ne le savaient pas que les fils d’Arès étaient tous les deux entrés dans la brigade de police de Seattle.
Dans leurs tenus marines avec leurs insignes de police sur leurs blousons, Peter et Harry étaient tous les deux simplement classes dans leurs uniformes de police, et cela avait permis à Charlie de discuter avec ces deux derniers de leurs avenirs dans la police, avec trois ans de carrière pour Peter et un an pour Harry, qui venait quant à lui, depuis deux mois, finir l’école d’académie pour devenir policier.
Car dans la famille Jackson, chacun des jeunes savaient déjà ce qu’ils voulaient faire :
Peter et Harry étaient tous les deux entrés dans la police, eux qui détestent restés sur place avaient choisis ce métier, au lieu de s’engager dans l’armée comme avait faillis le faire Peter, trois ans plu tôt, ce qui avait créé un sacré froid entre lui et Susan pendant plus de trois mois, avant que le fils d’Arès ne se range à s’engager dans la brigade de police de Seattle pour ne pas chercher des combats au loin et de manquer de se faire tuer, en restant avec Susan.
Quant à cette dernière, Susan suivait toujours des cours à l’Université en musicologie, elle qui était une grande pianiste et violoniste, et chanteuse ; don remarquable qu’elle tenait de son père Apollon, dieu de la musique, Susan voulait faire de la musique ou devenir professeur de musique ; bien que contrairement aux garçons de la famille, le rêve de Susan qu’elle en avait parlé aux filles de la famille, était de devenir mère et de choyer ces petits.
Ronald avait choisis de faire des études dans la mécanique et avait même ouvert un garage, tout près de la caserne de pompier en s’occupant particulièrement des problèmes avec les camions de la brigade de pompier, tout comme ceux de la brigade de police, en travaillant même avec Ryan qui adorait s’amuser avec les pièces d’automobiles et qui avait aussi un bon prof en la présence de Ron.
Alors qu’Hermione faisait à la fois des études d’ingénieur et d’architecture à l’université de Seattle, pour ainsi choisir le métier d’ingénieur ou d’architecteur comme elle en rêvait depuis qu’elle était petite ; pendant que Ginny, elle, était employée dans une boutique de fleuriste et grâce à elle, le fleuriste en question avait fais beaucoup de recette depuis son arrivée.
Quant aux plus jeunes, ils continuaient tous les trois encore leurs études alors qu’Edmund avait prévus d’entré à son tour dans l’académie de police comme Peter et Harry, préférant l’action qu’à être toujours dans la mécanique. Katara avait elle aussi choisis de faire comme sa sœur aîné, en entrant dans l’université et en suivant les cours d’ingénieur et d’architecture ; alors que Lucy voulait soit devenir professeur d’histoire ou de langue, ou bien devenir fleuriste comme sa sœur aînée, ou bien devenir pompier comme Percy et Bella.
En clair, toute la famille Jackson savait déjà ce que les jeunes feraient et il fallait dire que Daniel et Vala étaient vraiment très fiers de leurs petits.
Percy et Bella saluèrent leur famille alors que l’aîné ne put s’empêcher de remarquer le signe de main que sa jumelle fit à Edward, et que ce dernier lui répondit par un signe de tête et un sourire qui fit quelque peu rougir Bella alors que Percy ne put s’empêcher de grogner en voyant ça.
Grognement qui fit rire Jennifer qui avait remarqué comme les autres la réaction de Percy face aux petits gestes que s’étaient lancés Edward et Bella, alors que cette dernière lui refila un coup de coude dans les cottes pour qu’il cesse de se mettre à grogner chaque fois qu’ils auront tous les deux des gestes affectueux l’un envers l’autre.
Puisque comme Percy l’ignorait, la relation entre Edward et Bella avaient beaucoup avancé pendant cette semaine, et ça Susan, s’était abstenue de le lui dire, que lors de leur promenade dans la forêt, ils ne cessaient tous les deux de se connaitre de plus en plus mais ils avaient aussi commencé par se tenir la main, et avoir des gestes d’affection l’un pour l’autre.
Edward qui ne cessait de remettre une mèche de cheveux de Bella derrière les oreilles ou encore de jouer avec ces derniers quand ils étaient tous les deux assis sur une racine ; ou bien en ce qui concernait Bella, remettre le col de sa chemise ou bien poser sa tête sur son épaule quand ils étaient assis, ou encore d’enrouler son bras autour du sien pendant leur longue promenade.
Mais bien sur, comme le savait Susan, Bella n’avait jamais obligé Edward à parler de son secret à lui et à sa famille, bien que la fille de Poséidon attende que cela soit ce dernier qui fasse le premier pas mais Susan savait parfaitement, comme Peter qu’elle tenait au courant à ce propos ; qu’Edward avait bien trop peur que Bella la considère comme un monstre quand elle sera la vérité à son sujet.
Bien évidemment, Peter et Susan en avaient aussi discuté plus tôt dans l’après-midi avec Edward à ce sujet, mais ce dernier restait planté sur sa décision de ne rien lui dire à ce propos. Que Bella continut à le voir comme un être surnaturel capable de rapidité, de force et de longévité sans qu’elle ne vienne à connaitre le côté sombre de sa personne.
Suivant Jennifer sur l’estrade en rejoignant son frère Carson, Percy et Bella se placèrent aux côtés de Jack au garde à vous comme des petits soldats, alors que ce dernier commença à faire son discours sur les deux jeunes et de leurs futurs carrières dans la brigade.
[...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sabrinabella
Le retour d'Irina
Le retour d'Irina


Féminin
Nombre de messages : 3843
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/11/2011

MessageSujet: Re: Un Nouveau Départ - Fanfic Crossover Twilight/Percy Jackson (Tout le monde/couple habituel)   Sam 3 Déc - 13:16

la suite Wink

[...]
_ La première fois que moi et ma brigade avons rencontrés Percy et Bella, s’était lors d’un feu il y a deux ans et qui avait pris dans le gymnase d’une école polyvalente que nous les avons croisés. Mitchell et John avaient été incapables de les empêcher de rentrer dans l’école alors que cette dernière était sur le point de s’effondrer, mais ils sont tous de même parvenus à faire sortir les enfants et à secourir Aang et ces camarades bloquer par les Lestrygons dans le gymnase. D’ailleurs, j’ai bien crus faire une crise cardiaque lorsque j’ai vue ces machins et croyez-moi j’ai bien crus que je devenais fou ; commença Jack dans son discours.
_ Oh mais tu es fou dans plusieurs choses aussi ; ne put s’empêcher de dire à voix haute Daniel créant l’hilarité des autres alors que Jack le fusilla du regard.
_ Et c’est celui qui est trouve amusant de se passionner pour ces montres qui me fait cette remarque ! C’est l’hopital qui se fout de la charité Daniel ! Mais bon comme je le disais avant d’avoir été si grossièrement coupé, je disais donc que cela à été choc pour nous tous quand nous avons découvert le monde de Percy et de Bella, et que nous étions nous même capable de voir à travers la brume qui cache ces créatures des yeux des mortels tels que nous. Alors cela nous a été d’une simplicité d’accueillir les petits parmi nous car à cette époque, ils cherchaient tous les deux un métier qui pourrait les stabiliser et avec la charge qu’ils avaient avec Aang, ils étaient tous a fais normal de les prendre sous nos ailes ; reprit Jack en souriant à Percy et Bella qui le remercièrent d’un hochement de tête.
_ Oui mais combien de fois Percy et Bella ont faillis te causer une crise cardiaque, et des cheveux blanc par la même occasion ? Demanda Daniel dans un toussement alors qu’il fit de nouveau rire tout le monde alors que Jack ne put s’empêcher de lever les yeux au ciel.
_ C’est la deuxième fois que tu m’interrompes Jackson ! A la troisième je sévirais ; prévena Jack en le foudroyant du regard avant d’inspirer un bon coup pour reprendre son discours sur Percy et Bella, quand Daniel le coupa une nouvelle fois.
_ Sauf que tu ne pourras jamais me rattraper si tu veux sévir ; souria Daniel à ce dernier alors que Jack retira calmement sa casquette de colonel sur la tête et le posant doucement sur le pupitre sur lequel il était placé derrière, il se tourna vers Ty.
_ Reprend le flambeau Ty, j’ai un compte à régler avec Jackson ; demanda Jack avant de foncer droit sur Daniel qui s’était déjà lever et qui s’éloignait de ce dernier en courant, et en riant par la même occasion sous le rire des présent pendant qu’ils entamèrent tous les deux une course poursuite.
_ Comme le dirait si bien Daniel, jamais deux sans trois ! Mais laissons les s’amuser un peu et revenons un peu à nos moutons, et bien sur nos petits moutons sont Percy et Bella dois-je le rappeler ; répliqua Ty en lançant un sourire à ces deux derniers qui ne purent s’empêcher de lever les yeux au ciel, alors que les autres redoublèrent d’hilarité.
_ Quand y a pas Jack ou Daniel pour faire les idiots, on peut toujours s’attendre à ce que Ty les remplace ; remarqua Ishtar à voix haute tout en souriant à son époux qui tentait de garder son rire, avant de reprendre un semblant de sérieux.
_ Bon ! Comme le disait plus tôt Jack, Percy et Bella se sont tous les deux plier aux règles de cette caserne, et ils n’ont jamais baissé les bras un seul instant et nous leurs devons même la vie à plusieurs reprises ! Ils font tous les deux partis de cette brigade et de notre famille, et je suis heureux de vous annoncer et de leur annoncer, qu’ils ont réussis les tests d’entrer haut la main et qu’ils ont gagnés par la même occasion le grade de sapeur 1er classe ; déclara fièrement Ty en prenant du pupitre deux boites dans lequel reposait les broches que Percy et Bella porteraient tous les deux sur leurs épaules, pour ainsi montrer leur grade.
Mais c’était surtout une chose que les enfants de Poséidon ne s’attendirent pas du tout, et alors que Jennifer et Carson revinrent leurs remettre leurs diplômes certifier de sapeur-pompier, Ty et John s’approchèrent ensuite d’eux pour leurs accrocher leur grade qui étaient une barre rouge en diagonal, montrant ainsi que ces derniers étaient dans les sapeurs-pompiers après 1 an de service.
Et c’est pendant que Percy et Bella passèrent de bras en bras dans l’équipe qui les félicitèrent alors que les autres applaudissaient, que Jack et Daniel revinrent tous les deux bras dessus-dessous riant à une blague que le pompier venait de dire quand ils vinrent ensuite féliciter à leurs tours les deux nouvelles recrus, après avoir été réprimandés par leurs épouses respectives.
Puis vint au tour des autres Jackson de venir féliciter Percy et Bella de la promotion qu’ils avaient eux, puisque ces deux derniers ne pensaient pas qu’ils deviendraient aussi vite des sapeurs 1er classe, et ou ils leurs faillaient 3 ans de plus avec le bon test pour devenir caporal dans la brigade.
Bien sur, Percy et Bella avaient annoncé à tous que l’année qui arrivait, serait une année de vacances pour eux, voulant à tout pris prendre une année de repos avec les trois dernières années de folies qu’ils venaient de vivre.
Et après les félicitations donner par tous le monde par les poignets de main ou les accolades, et Percy n’avait pus s’empêcher de grogner quand Edward avait déposer un baiser sur la joue de sa sœur avant de la serrer un instant contre lui, avant bien évidemment que la sœur fasse taire le frère en lui écrasant le pied pour qu’il arrête de se mettre à grogner ; ils se rendirent tous à l’intérieur pour pouvoir diner du buffet qui les attendaient, et que la fête ne commence aussi.
Bien évidemment, il était inimaginable pour Susan que Percy et Bella face la fête dans leurs tenus officiels de pompier et avec leurs grades, donc s’en les ménager, la fille d’Apollon tira ces deux derniers à l’étage sous les rires des autres alors qu’Alice les suivait de près avec deux housses, là ou se trouvaient les tenus des deux concernés.
Car bien sur, tout le monde était vêtu avec classe et chic pour cette soirée : toutes les filles portaient des robes et les garçons leur pantalon en toile ou en jean, avec leurs chemises et leurs vestes assortis.
Susan avait opté pour une robe rouge en velours en bustier et allant jusqu’à ces genoux alors qu’une ceinture noire enserrait sa taille, assortis à sa petite veste noire qu’elle avait par-dessus et ces chaussures à talons rouge, et qu’elle avait lissé ces cheveux qui cascadaient dans son dos. Alice avait mise une robe couleur nuit à grosses bretelles assortis à sa veste blanche et ces chaussures à talons noirs, et avait mis un serre tête bleu nuit sur sa tête alors que ces cheveux court donnaient encore plus l’impression d’être ébouriffer.
Alors que les autres en bas, portaient tous des robes et des tenus colorer différentes, ou hormis Peter et Harry qui avaient leurs tenus de police et la brigade de pompier qui portaient les leur ; les autres avaient aussi optés pour des tenus certes sobre mais classe : Ron avait un maillot blanc avec sa veste noir et un jean avec ces baskets blanches ; Hermione portait une robe rose pale à fine bretelle avec décolleter en cœur qui moulait sa poitrine avant de s’évaser jusqu’à ces genoux, alors qu’elle portait une veste blanche par-dessus assortis à ces chaussures à talons blancs et ces cheveux avaient été attachés en une queue de cheval juste derrière son oreille gauche, et que celle-ci cascadait sur son épaule.
Ginny portait une robe verte à bretelle avec un décolleter carré qui moulait le haut de son cœur avant de s’évaser au niveau des cuisses, et de tomber jusqu’en dessous de ces genoux alors qu’elle avait choisis de mettre des bottes vertes à talons carrés, et que ces cheveux avaient été coiffés en un chignon compliquer. Edmund avait mis pour la soirée une chemise blanche avec une cravate jaune alors qu’un pull rouge était par-dessus, et que son jean faisait moins strict sur sa tenue avec ces baskets blanches.
Katara portait quant à elle une robe à manche courte avec un petit décolleter en V et qui moulait son corps jusqu’à ces hanches, avant de s’évaser jusqu’à ces genoux et que comme Ginny elle avait optée pour des bottes violets à petits talons, ces cheveux coiffés en deux nattes ; alors que Lucy avait choisis une robe rose pâle avec des manches longues et bouffantes à ces poignets alors qu’elle lui serrait le haut du corps, et qu’elle lui arrivait juste en dessous des genoux ; avec des bottes roses montant jusqu’à ces mollets à talons en carré et que ces cheveux avaient été lâchés et lisser elle aussi.
Alors que Daniel avait opté pour une chemise blanche et une veste grise avec son jean et ces chaussures noires ; et que Vala avait choisis une robe belge à décolleter en cœur avec des fines bretelles et une ceinture blanche lui enserrant la taille, lui allant jusqu’aux bas de ces genoux avec des chaussures noirs à talons et ces cheveux avaient été coiffés en un chignon elle aussi.
Sally avait choisis de prendre une robe pour femme enceinte, d’un bleu pâle à grosse bretelle avec un décolleter en forme de cœur et la ceinture enserrant sous sa poitrine, alors que le reste de sa robe moulait son corps et s’évasait jusqu’à ces genoux et qu’elle avait décidé de prendre des sandalettes blanches à perles bleu, alors qu’elle portait un gilet blanc par-dessus et que ces cheveux avaient été lâchés et bouclés. Et que Charlie avait mis pour la soirée une chemise blanche avec son jean et ces chaussures noirs, alors qu’il avait pris sa veste belge par-dessus.
Alors que pour les Cullens, ces derniers avaient aussi optés pour des couleurs vifs : Edward avait choisis de mettre une chemise bleue avec une veste blanche avec son jean et ces baskets blanches, que Carlisle avait aussi opté pour des couleurs clairs avec le blanc et le gris, étant assortis avec Esmé avec sa robe blanche et grise pour la ceinture. Et que Jasper était lui aussi assortis à la tenue d’ Alice, en ayant opté pour une tenue semblable à celle d’Edmund, et qu’Emmett avait une chemise blanche et une veste noire assortis à son jean et ces baskets blanches, assortis à la robe blanc et noir de Rosalie en buste en allant jusqu’à ces genoux.
Et que les Quileutes avaient tous opter pour des maillots, des jeans et des vestes ainsi que Leah qui avait un jean et un chemisier ; contrairement à Emily ou Sue qui portaient toutes les deux des robes belges et marron, et que Billy et Harry Clearwater avaient optés pour une tenue identique à celle de Charlie.
Ou pendant que les deux « folles » du shopping avaient emmenés en haut les enfants de Poséidon se changer pour la fête en leur honneur, alors que les autres suivirent la brigade de pompier à l’intérieur dans la grande salle qui menait aux escaliers, à la cuisine, au salon et au garage ; ou on retira le paravent qu’on avait placé pour pas que Percy et Bella y voit la décoration juste derrière.
Car c’était bien évidemment Susan avec Alice qui s’étaient occupées de la décoration du buffet et de la salle en elle-même, et elles avaient toutes les deux fais un bon boulot !
Celle-ci resplendissait sous les bouquets de fleur rouge et bleu, et sous les banderoles rouge et bleu avec l’emblème de la brigade alors que les nappes blanches des tables avaient été associées aux petits morceaux de tissus bleu et rouge placer sur les tables, et que les coupes avaient été soigneusement placés à une place précise sur ces dernières.
Et les objets qui surprenaient beaucoup les autres hormis les Jackson, était le grand piano noir dans le coin de la pièce poser sur une estrade de bois, avec une batterie et deux guitares électriques, qui semblaient être là pour une raison précise bien que seul les Jackson, hormis les enfants de Poséidon, savait pour quoi il était présent.
Alors que juste derrière l’estrade et l’instrument, poser contre le mur dans le coin avait été placé des écrans de cinéma qui allaient sans nul doute servir à projeter des vidéo et des images que Ron et Edmund avaient sans nul doute film avec leurs aigles-caméra, et qu’ils en avaient fais des montages vidéo pour la soirée qui allait arriver.
Bien évidemment, les premiers à se précipiter sur la nourriture furent Ron et Edmund qui furent bien sur réprimander par Hermione et Katara, qui vinrent les attraper par les oreilles pour les éloigner du buffet pour qu’ils puissent tous les deux en laissés pour les autres, alors que ces derniers ne purent s’empêcher de rire devant les mésaventures des fils d’Héphaïstos.
Bien sur les seuls qui restèrent quelques peu en retrait du buffet étaient les Cullen, parce que l’équipe de pompier s’était elle rapprocher du buffet en se servant tout comme les Quileutes, alors que les Jackson discutaient calmement entre eux en attendant le retour des quatre absents.
Alors qu’Edward se tenait tout près des escaliers en attendant le retour de ces quatre derniers, bien que tout le monde savait que la personne qu’il attendait n’était d’autre que Bella, car tous les Jackson avaient été témoin du « grand » rapprochement qui s’était établie entre eux cette semaine, et les « premiers baisers » comme ils les appelaient, n’allaient sans doute pas tarder à venir aussi.
Et tous les Jackson savaient pertinemment qu’à ce moment là, Percy pèterait un câble et voudrait en mettre une à Edward mais ce qu’ils ignoraient tous, hormis Susan et Peter, c’est que le fils de Poséidon avait déjà, ou plutôt commençait à accepter cette relation entre sa sœur et le jeune Cullen, bien qu’il avait encore peur sur ce qu’il avait vus dans son rêve prémonitoire.
Tout ce que Percy voulait c’est que Bella soit heureuse et trouve celui qui la rendra heureuse, alors si son bonheur se trouvait en la personne d’Edward, le fils de Poséidon ne pourrait rien faire contre mais ferait tout pour essayer de continuer d’avoir ces rêves prémonitoire sur l’avenir de sa sœur, et tenter de découvrir qui lui en voudrait à elle et à Edward pour essayer de mettre fin à ces jours à elle et au bébé.
Car oui, de ce côté aussi Percy s’était habituer car après tout, c’est se que font un couple dans une relation sérieuse, ils ont des enfants et s’il avait finis par accepter ses futurs petits frères ou petites sœurs dans le ventre de sa mère, il devrait faire de même avec ceux qu’aurait Bella dans le futur avec Edward.
D’ailleurs, Edward redressa la tête quand il entendit comme les autres les portes des chambres en haut claquer, alors qu’on entendait les voix de Percy et de Susan résonner à l’étage.
_ J’aurais pus me changer tout seul Susan sans que tu es besoin de rester dans ma chambre pour m’attendre ! Tu t’attendais à quoi ! Que je descende pour aller faire un massacre ou quoi ? Demanda Percy en arrivant enfin au tournant du couloir pour descendre les escaliers alors que Susan le collait aux basques.
Pour l’occasion, Percy portait une chemise blanche assortis à son jean alors qu’une cravate rouge entourait le col de sa chemise, recouvert par sa veste bleu marine alors qu’il tentait d’enlever les mains de Susan de ces cheveux ; pendant que cette dernière tentait en vain de les coiffer avec son peigne.
_ Non Percy ! Je sais parfaitement que tu es un grand garçon et que tu n’es plus en âge de te faire changer les couches, je voulais être seul avec toi pour savoir ce que Bella avait vus dans son rêve prémonitoire ? Demanda Susan inquiète de ce que la sœur avait pus voir en se demandant si c’était les mêmes choses que le fils de Poséidon avait vus il y a presqu’une semaine.
_ Pour ta gouverne Susan, pose-lui la question toi-même ? Et sache aussi que Bella en a plus parler avec Edward qu’avec moi, donc ce n’est pas moi qui te donnerait des réponses ; prévena Percy en arrivant enfin en bas des escaliers, tout en évitant le coup de peigne que la fille d’Apollon voulait une nouvelle fois lui donner dans les cheveux, avant de donner un coup de poing sur l’épaule d’Edward en poussant ce dernier vers celle-ci pour qu’elle réponde à ces questions.
_ Quelle rêve prémonitoire ? Bella a elle aussi eux des rêves prémonitoires ? Rien de grave au moins ? Je croyais que seul les enfants d’Apollon pouvaient voirs l’avenir ? Demanda Jack en se rapprochant des trois jeunes alors que tous les autres écoutaient leurs discussions, pendant que Lucy et Katara s’occupaient de jouer avec les plus jeunes pour les distraire de la conversation.
_ Il faut croire que les enfants de Poséidon possèdent aussi ce don, sinon Percy n’aura jamais vus certaine chose que j’ai moi-même vus dans ma vision ; précisa Susan pour approuver la dernière question de Jack en ce qui concernait le fais que les enfants de Poséidon étaient capable eux aussi de voyance.
_ Sauf qu’il faut croire que nos rêves prémonitoires sont différents entre nous deux ! Moi je vois que des images flous et très rapidement de l’avenir, alors que Bella m’a avouée qu’elle n’a été témoin que d’une scène précise ; déclara Percy tout en se dirigeant prendre un verre de limonade alors qu’il porta son regard vers Edward, qui pouvait être le seul à lui dire s’il avait tort ou raison.
_ C’est bien ce que Bella m’a fais comprendre mais qu’elle ignorait quand cela se produirait ! Elle pense seulement que cela se produira dans un avenir plus proche qu’elle ne le pensait ! Avoua simplement Edward avant de relever la tête vers les escaliers quand un autre bruit de porte qu’on claque se fit entendre, avec le bruit de pas qui se rapprochaient des escaliers.
L’instant d’après, Alice apparut en haut des escaliers en tenant par la main celle de Bella, alors que cette dernière la suivait tout en ne lâchant pas des yeux les lattes de l’escalier, le rouge aux joues.
Car la robe que Susan et Alice lui avaient donnée, était des plus moulantes : un décolleter en V plongeant formant un cœur alors que ces manches courtes vaporeuses flottaient autour des épaules de Bella, à chaque pas qu’elle faisait alors que la robe moulait tout son corps jusqu’à s’évaser à mi cuisse en des léger voile bleu jusqu’à ces genoux.
La couleur bleu marine de la robe faisait ressortir ces yeux bleus océan, tout comme le crayon noir qui accentuait son regard alors que ces longs cheveux avaient remontés en un chignon d’où s’échappait de nombreuses mèches qui retombait dans sa nuque, et que son regard ne lâchait pas ces pieds remonter sur des chaussures d’un rouge pétant à talon qui étaient assortis au rouge à lèvres mis sur ces lèvres, comme du léger fond teint sur ces joues en faisant ressortir ces rougeurs.
Mais c’était surtout que le dos de la robe découvrait son dos au plus grand déplaisir de Bella jusqu’à ces hanches en formant un V, en découvrant en particulier la cicatrice qui mesurait bien trois centimètres de diamètres, qui était situé vers sa colonne vertébrale au niveau de sous sa poitrine, et que celle-ci était encore rouge et violacer sur les contours qui fit frémir tout le monde alors que cela donnait encore plus un instinct de meurtre à Edward envers ceux qui lui avait fais cette cicatrice.
En clair, malgré la cicatrice qui vrillait son dos, Bella était à tombée et Percy dut même donner un coup de coude dans les cottes d’Edward, en se faisant mal par la même occasion, pour que ce dernier sorte de la béatitude dans lequel il se trouvait en détaillant la fille de Poséidon de la tête aux pieds.
Mais Bella redressa enfin la tête quand elle fut arrivé en bas des marches et elle n’hésita pas une seule seconde à entrelacer ces doigts avec ceux de la main d’Edward, qui l’approcha de lui avant de l’embrasser à la tempe sous les sifflements des fils d’Héphaïstos, qui se reçurent des claques des filles d’Athéna alors que les fils d’Arès avaient fusillés d’un regard les grognements et les écœurements qui émanaient des Quileutes, les faisant taire directement comme s’ils avaient reçus l’ordre de leur alpha.
Fallait pas trop énervé un enfant d’Arès car ces derniers sont très susceptible quand on les contredit un peu trop longtemps à leurs gouts !
Alors deux en même temps c’était du suicide pur et simple, mieux valait être prévenu et baisser les yeux avant l’inéluctable !
_ De quoi étiez-vous entrain de parlez avant que nous arrivons ? Demanda Bella en se collant un peu plus à Edward qui avait entouré sa taille de son bras, au plus grand damne des Quileutes qui durent détourner le regard avant que Peter et Harry ne les fassent taire eux-mêmes.
_ De notre année sabbatique que nous allions tous les deux passés ! Je pensais qu’on pourrait aller tous les deux programmer un voyage dans un autre pays pour nous ressourcer, mais je crois que cela te serais trop dur de t’éloigner d’Edward, pas vrai ? Demanda Percy alors qu’il ne put s’empêcher de sourire au propre sourire de sa sœur et d’Edward.
Parce que ce n’était plus Cullen qui l’appelait mais Edward ! C’était une très grande avancer qu’il venait de faire en cet instant !
_ Tu as tout a fais raison mon cher Percy ! Et comme tu le sais pertinemment hormis la Grèce, le seul pays que je souhaite visiter c’est la Nouvelle-Zélande ; rappela Bella à ce propos en lui souriant et en lui rappelant ce détail, alors que les yeux d’Edward ne purent s’empêcher pendant un bref instant de s’accrocher sur Susan.
Alors que le fameux voyage qu’allait entreprendre Bella et lui dans l’avenir venait enfin de s’expliquer, et qu’il revoyait dans sa tête les excursions qu’ils feront tous les deux dans les deux pays que la fille de Poséidon rêvait de visiter : la Grèce et la Nouvelle-Zélande !
_ Je pourrais vous trouver une occupation pour cette année, d’ailleurs, je connais un moyen Bella pour que tu ne sois pas très loin d’Edward quand tu voudras le voir ; répliqua Daniel à ce propos en continuant sur la lancer de ce sujet pour ainsi éviter de revenir sur le sujet des « rêves prémonitoires » qui étaient un sujet des plus difficiles à entreprendre avec les deux enfants de Poséidon.
Puisque ces deux derniers avaient encore du mal à accepter le fait qu’ils avaient cette capacité, et même si le premier rêve leur avait permis de sauver des vies, les suivants n’étaient pas des plus glorieux à discuter en pleine fête de remise de diplôme.
_ Tant que tu nous mets pas de bâton dans les roues Daniel, sa nous ira mais pas de conneries ? Demanda Percy tout en fusillant son ancien professeur d’histoire des yeux au cas où si ce dernier avait prévus quelque chose qu’ils n’allaient pas aimés.
_ Ca ne devrait pas vous poser de problème dans ce cas, en tout cas moins que se que Susan vous a prévus pour la soirée ; rigola Daniel tout en se tournant vers la fille d’Apollon et en jetant un coup d’œil aux instruments de musique dans le coin de la pièce placer sur l’estrade.
_ Qu’est ce que tu nous as encore prévus pour aujourd’hui ? Demanda Percy en se tournant vers la fille d’Apollon et en jetant aussi un œil à tout le monde quand il remarqua les regards que les autres Jackson se lancèrent.
_ Je crains le pire Percy s’ils se sont tous ligués contre nous aujourd’hui ; déclara Bella en se cachant la tête dans l’épaule d’Edward qui lova cette dernière contre lui, en enveloppant son bras sur ces épaules et en la tirant contre lui.
_ Oh ne t’inquiètes pas pour ça Bella, Edward va aussi trinquer à ce que Susan vous a préparée ; prévena Peter tout en rigolant alors que le Cullen essaya de lire dans l’esprit de ce dernier et des autres Jackson, pour essayer de savoir ce qu’ils avaient prévus pour eux mais ces derniers faisaient tous pour ne pas y penser.
Sans doute que Peter et Susan les avaient mis en garde d’y penser à ce qu’ils allaient avoir ce soir.
_ Comme vous le savez tous les deux cela fait…
_ S’il te plait Susan ! Pas de ça ! Pas maintenant ! Supplia Percy en se bouchant les oreilles alors que Bella s’était encore plus coller à Edward tout en fermant les yeux et en plaquant ces mains sur ces oreilles, pour ne pas entendre un mot de plus alors que son compagnon caressa son dos pour essayer de la calmer tout en n’allant pas plus bas que ces hanches.
Rappelons que sa robe était un dos nus jusqu’à ces hanches et que caresser cette parcelle de sa peau en sachant qu’elle ne portait pas de soutien-gorge, avait de quoi mettre ces hormones en folie et il sentait que lorsqu’ils seront rentrés chez eux, Alice allait trinquer à des représailles de sa part.
Mais vus les penser de sa frangine qui avait déjà prévus ce qu’il allait lui faire le soir même, cette dernière ne put s’empêcher de lui faire remarquer à toute l’avancer qu’il avait fais en une semaine avec Bella, alors il pouvait très bien tenir avec elle serrer dans ces bras en sachant que son dos était à moitié nu sous sa main, tout en sentant aussi la cicatrice sous ces doigts.
_ Et quand ? Vous refusez tous les deux d’en parler à chaque fois que nous voulons en parler avec vous, vous évitez le sujet ! Vous vous mettez même en colère et en pétard pour éviter la conversation, mais aujourd’hui vous n’y échapperait pas ! Pas cette fois les gars ! Prévena Peter tout en regardant tristement Percy et Bella avant de jeter un regard déterminer à Susan pour qu’elle puisse continuer, alors que les enfants de Poséidon avaient enfin compris ou ces derniers voulaient en venir tout en foudroyant du regard les instruments de musique dans le coin de la salle sur l’estrade.
_ Comme je le disais, cela fait maintenant un an qu’Aang nous a été arrachés et si nous n’avions pas convaincus Jack et les autres, ils auraient placés votre remise de diplôme plus tôt et pas pour aujourd’hui mais nous les avons convaincus de le laisser à cette date ; reprit Susan tout en continuant d’observer Percy et Bella qui évitaient constamment de la regarder ou même de regarder quelqu’un, alors que tous attendaient de savoir ou voulait en venir les Jackson.
_ Et après la disparition d’Aang, il y avait beaucoup de chose qui avait changé dans vos habitudes, comme toi Bella, tu ne voulais plus porter ton bracelet-porte-bonheur parce que tu ne voulais plus avoir de la chance, tu voulais plutôt que le danger vienne à toi plutôt que de l’éviter ; reprit Hermione tout en désignant de la main le bracelet autour du poignet droit de la main de Bella, qu’Edward caressait d’un geste de son autre main sans s’en rendre compte lui-même.
_ Et toi Percy, tu as remis la chevalière qu’Aang et Bella avaient choisis ensemble pour tes quatorze ans alors que tu avais refusé de la remettre après sa disparition ; fit aussi remarquer Ron tout en désignant la chevalière, représentant un trident sur un blason avec une vague d’eau et un mini pégase, à l’index gauche de Percy alors que ce dernier y jeta un œil surpris.
_ Si je vous dis que je n’ais pas mémoire de l’avoir mis vous me croyez ? Demanda Percy surpris que celle-ci fut-elle à son doigt alors qu’il n’avait pas souvenir de l’avoir mis
_ Tu l’as mis tout à l’heure dans la salle de bain Percy, je te l’avais déposé sur le lavabo et tu l’as mise sans t’en rendre compte, après que tu avais enfilé ta veste ; avoua Susan sur le fait que ce dernier venait simplement de la mettre.
_ Et vous avez aussi délaissé vos crayons et vos peintures, vous qui adoriez peindre et dessiner, tout comme la musique aussi ; reprit Harry sur les passions qu’avaient eux les deux enfants de Poséidon auparavant.
_ Tout comme vos compositions que vous faisiez tous les deux au piano ou encore à la guitare ! Cela fait un an que vous n’avez pas touché à un instrument de musique, ou même que vous n’aviez chanté ou danser, je crois qu’il est temps que vous vous y remettiez non ? Demanda Ginny en rappelant à tous les Jackson les chants et les compositions que les jumeaux écrivaient et composaient pour Aang comme berceuse, ou pour sa propre liste de musique.
_ Surtout qu’à cette époque Bella, tu écrivais des magnifiques chansons de duo sur des histoires d’amour et qui à présent, correspondrait au couple que tu fais avec Edward, alors tu voudras nous la chanter avec lui ? Demanda Lucy tout en se rapprochant de ces derniers alors qu’eux et Percy comprirent enfin ou les Jackson voulaient en venir.
Ils voulaient tous que Percy et Bella continuent de vivre tout en reprenant leurs passions et leurs vies passer avant la disparition d’Aang.
_ C’est bien trop dure et je n’ais pas les partitions avec moi ; remarqua Bella pour essayer d’échapper à ce que ces derniers avaient prévus pour elle, Percy et Edward aussi.
_ Tu sais parfaitement Bella que nous pouvons nous même jouer cette mélodie et j’ai la partition pour qu’Edward ne soit pas dépayser par la chanson ; prévena Susan tout en sortant un morceau de partition d’un sac qu’elle avait dissimulé sous l’une des tables pour que personne ne puisse la voir, faisant grogner Percy et Bella ou le premier savait parfaitement qu’il n’y échappera pas non plus.
Tendant la fameuse partition à Edward, Susan tira ces deux derniers vers l’estrade pendant que Peter, Harry et Ron s’étaient tous les trois diriger vers les instruments, les deux premiers prirent les deux guitares électriques alors que le troisième s’asseya derrière la batterie près à mettre le feu à la salle, avec les chansons que la fille d’Apollon avaient choisis dans les partitions des jumeaux avant qu’elle n’aille s’installer derrière le piano après avoir donner les micro à Edward et à Bella.
Détaillant la partition que Susan lui avait donnée, Edward avait facilement reconnu l’écriture de Bella alors que les notes de musique et les paroles s’étalaient sur ces pages jaunis par le temps, et quelques peu corné sur les coins comme si on les avait utilisés à plusieurs reprises.
Mais se fut le titre qui attira bien vite Edward, « Start of Something New » qui voulait tout simplement dire le « Début d’une nouvelle histoire » et vus ce que venait de dire Susan plus tôt, ce dernier comprenait mieux pourquoi elle avait dis que cette chanson pouvait littéralement les correspondre tous les deux dans tous les sens du terme.
Etant prêt et parvenant sans peine à retenir les paroles et l’intonation qu’il devra avoir, Edward reposa la partition sur le piano et fit un signe de tête à Susan qui commença à jouer la première, puisque les premiers couplets étaient jouer en solo par le piano avant que la batterie et les guitares ne suivent.
_ Living in my own world
Didn't understand
That anything can happen
When you take a chance
; commença Edward d’une voix douce comme celle d’un ténor, tout en faisant face à Bella et en ayant enlacé sa main pour qu’elle puisse chanter avec lui, et faire face à son passé en reprenant à vivre comme auparavant.
« Je vivais dans un monde à part
Incapable de voir
Que rien n'est impossible
Si on prend des risques »

Alors que Bella prit une grande inspiration en sentant que le moment qu’elle redoutait allait arriver, et fermant les yeux, elle essaya de reprendre sa propre chanson et alors que la batterie jouer par Ron et les guitares jouer par Peter et Harry résonnèrent avec les notes du piano jouer par Susan, la fille de Poséidon chanta les paroles qu’elle devait chanter :
_ I never believed in
What I couldn't see
I never opened my heart (oh)
To all the possibilities (oh)
; commença Bella alors que sa douce voix résonna comme celle d’une cloche et qu’elle semblait résonner comme une voix chantante, et envoutante comme la voix d’une sirène; pendant qu’elle avait rouvert les yeux et les avait plonger dans ceux d’Edward.
« Jamais je n'ai pu croire
En ce que je ne pouvais voir
Jamais je n'avais ouvert mon coeur
A toutes ces possibilités »

Alors que tout le monde dans la salle était enfin heureux de réécouter la voix chantante de Bella, et que Percy se laissa bercer par celle-ci et que Lucy le rejoigna avant que ce dernier n’enroule ces bras autour de ces épaules en la serrant contre lui, pendant que tous les autres commencèrent à frapper dans leurs mains en rythmes avec la musique.
Et qu’au même moment, Ron avait enclenché les vidéos derrière qui se projetèrent sur les grands écrans de cinéma placer derrière l’estrade contre le mur, alors que celle-ci montrait Edward et Bella discutant tous les deux et marchant dans une forêt.
Quand on vous disait que Ron et Edmund adorait filmer le quotidien de tous le monde et ces derniers avaient fais de même avec Edward et Bella, pendant la semaine alors que ces deux derniers discutaient et continuait de se connaitre pendant leurs balades en forêt.
Et si Edward et Bella pensèrent au début qu’ils allèrent faire leur tête au carré avant la fin de la soirée, ils ne purent s’empêcher de sourire quand ils virent tout de même l’effet que le montage vidéo avait avec les paroles qu’ils chantaient tous les deux.
_ I know ; reprirent-ils tous les deux ensembles. That something has changed; continua Bella seule ensuite.
_ Never felt this way; continuèrent-ils ensembles avant que Bella ne chante la phrase suivante seule: And right here tonight.
« Je sais
Que quelque chose a changé
Qu'un sentiment est né
Et ici ce soir »

Avant qu’ils ne se continuèrent tous les deux de se mouvoir sur la musique à leurs tours sans se lâcher de la main, et de reprendre ensemble pour le refrain alors que le montage vidéo les montrèrent tous les deux à un moment, en pleine clairière, et qu’Edward proposait à Bella en souriant de danser avec lui et qu’elle se mettait à rire qu’elle était vraiment nul pour ça :
« This could be the start
Of something new
It feels so right
To be here with you (oh)
And now looking in your eyes”
« C'est peut-être le début
D'une belle histoire
C'est si bien
D'être ici avec toi
Quand nos regards se croisent »

_ I feel in my heart
; continua Bella alors que leurs mains entrelacer étaient venus se placer entre leurs deux corps qui ne cessaient de se rapprocher de plus en plus sous la musique, alors qu’ils étaient tous les deux la double image de celle que le montage vidéo montrait en ce moment même.
Alors qu’ils se tournaient tous les deux en pleine forêt après leurs petites dances improvisé et que leurs visages étaient beaucoup plus proches qu’ils ne devraient l’être, pendant que tout le monde dans la salle continuait d’applaudir en rythme alors que Percy dansait avec Lucy contre lui qui ne cessait d’applaudir elle aussi.
_ Feel in my heart ; reprit Edward tout en l’attirant un peu plus à lui alors qu’il adorait vraisemblablement la petite lueur de joie et de bonheur qui s’était allumer dans son regard océan, même regard qui avait brillé dans ces yeux lorsqu’il l’avait fais danser dans cette clairière fleuris.
« Mon cœur sait voir »
_ The start of something new
; reprirent-ils ensembles avant qu’Edward n’enchaine avec les phrases suivantes: Oh, yeah, Now who’d of ever thought that.
« Que c'est peut-être le début
D'une belle histoire
Qui aurait pu prévoir »

_ We’d both be here tonight (oh)
; chantèrent Edward et Bella ensembles avant que la fille de Poséidon ne continut seul: Yeah, and the world looks so much brighter.
« Qu'on serait ici ce soir ?
Mon monde s'est soudain illuminé »

Pendant que la vidéo les montrait tous les deux entrains de marcher parmis les arbres avant que Bella ne pousse Edward, joueuse pour ensuite se mettre à courir à travers les arbres en se mettant à éclater de rire et qu’Edward la poursuivait en riant à son tour, avant de l’attraper dans ces bras et la faire tourner dans celle-ci.
_ Oh, with you by my side
I know that something has changed
Never felt this way
; chantèrent Edward et Bella ensemble alors que le premier n’avait pus s’empêcher de la faire tourner un bref instant, avant qu’il ne se refasse face et que cette dernière enchaina la phrase suivantes: I know it for real.
« Depuis que tu es à mes côtés
Je sais que quelque chose a changé
Qu'un sentiment est né
Je suis persuadé »
Pendant qu’ils se sourirent tous les deux alors que les images que l’aigle-caméra de Ron et Edmund avait aussi filmé le moment ou après avoir rattraper Bella dans ces bras, Edward avait perdu l’équilibre avec cette dernière dans ces bras et s’était très vite retrouver allonger par terre sur le dos, avec Bella sur lui qui éclatait de rire devant sa maladresse avant que son rire ne s’arrête devant la position dans lequel ils se trouvaient tous les deux.
Et à cet instant, si Percy s’était trouvé avec eux dans ces forêt, il aurait fais vraisemblablement un massacre, parce que Bella avait les mains poser sur la poitrine d’Edward alors que ce dernier tenait les hanches de le fille de Poséidon contre lui, faisant rougir cette dernière de gêne avant qu’Edward ne lui face un sourire chaleureux pour ensuite se redresser en position assise en la tenant toujours contre lui.
_ This could be the start
Of something new
It feels so right
To be here with you (oh)
And now looking in your eyes
I feel in my heart (feel it in my heart)
; reprit Edward avec Bella avant que cette dernière ne continut encore seul la phrase suivantes: The start of something new.
« Que c'est peut-être le début
D'une belle histoire
C'est si bien
D'être ici avec toi
Quand nos regards se croisent
Mon coeur sait voir
Que c'est le début
D'une belle histoire »

Et la se dut carrément Edmund et Hermione qui durent faire taire les Quileutes qui s’étaient tous mis à grogner, alors que le reste des Jackson et des Cullen, tout comme les pompiers n’avaient pus s’empêcher de se mettre à siffler !
Pourquoi ?
Parce que tout simplement que le passage retransmit sur le projo d’écran de cinéma contre les murs, avait montré toute la séquence après qu’Edward et Bella étaient tombé l’un sur l’autre, et que le Cullen en s’étant redresser en position assise, la fille de Poséidon n’avait pas un seul instant quitter les bras de ce dernier et en s’étant retrouver dans une position assise sur ces cuisses.
Mais ce n’était pas vraiment cette scène qui avait fais grogner les Quileutes et détourner le regard de Percy, pour que ce dernier ne perde pas son contrôle en voulant aller en mettre une à Edward alors que Lucy contre lui se moquait de sa réaction possessif. Pourquoi ?
Tout simplement parce que les visages de Bella et d’Edward étaient bien entrain de se rapprocher doucement et dangereusement l’un de l’autre, mais avant même que leur premier « kiss » échanger ne survienne, ils furent tous les deux arrêté pour le plus grand soulagement des Quileutes alors qu’Edmund leur promit mille morts s’ils ne se taisaient pas ; par la pluie torrentielle qui s’abattirent sur eux.
L’instant suivante, ils riaient tous les deux pour essayer d’échapper à la pluie en se dépêchant d’aller se mettre à l’abri.
_ I never knew that it could happen
Till it happened to me (whoaaaooh yeah)
; continua Edward avant que Bella ne reprenne avec lui la phrase suivantes: I didn’t know it before
_ But now it’ easy to
; continua Bella avant qu’Edward ne prononce avec elle le dernier mot de la phase : See (ohh)
« J'ignorais que ça existait
Jusqu'au jour où je t'ai rencontrée
J'étais aveugle auparavant
Mais j'y vois clair à présent »
Alors qu’ils avaient tous les deux éviter de regarder les écrans de projo qui renvoyait leur semaine passer ensemble, car ils savaient pertinemment tous les deux se qui c’était passé et se qui avait faillis se passer aussi ; et qu’ils n’avaient cessés de se rapprocher alors que Bella avait finis pas poser sa main sur sa poitrine et qu’Edward l’avait posé sur sa hanche.
Faisant encore plus grogner plus les Quileutes qui durent cessés devant les regards furieux que Peter et Harry leurs lançaient depuis l’estrade, en continuant de jouer de la guitare alors qu’Edmund ne s’était pas gêné d’aller écraser les pieds des deux plus près de lui, en l’occurrence Jacob et Sam qui durent se retenir de le fusiller du regard pour pas que ce dernier est une bonne raison de leur faire une tête au carré.
Avant qu’Edward et Bella, qui ne s’occupaient pas de ce qui se passait dans la salle, ne reprennent ensemble le dernier couplet :
« It's the start of something new
It feels so right
To be here with you (oh)”

“And now looking in your eyes (looking in your eyes)
I feel in my heart (feel in my heart)”

“That it's the start
Of something new
It feels so right”
_ To be here with you (oh)
; continua Bella avant de reprendre avec Edward pour: And now looking in your eyes.
_ I feel in my heart
; reprit la fille de Poséidon alors qu’Edward répétait les mêmes paroles qu’elle, avant qu’elle ne continut avec : The start of something new.
_ The start of something new
; chanta doucement Edward avant de terminer tous les deux ensembles les dernières paroles droit dans les yeux l’un de l’autre, front contre front: Start of something new.
« C'est le début
D'une belle histoire
C'est si bien
D'être ici avec toi
Quand nos regards se croisent
Mon coeur sait voir
Que c'est le début
D'une belle histoire »

«C'est si bien
D'être ici avec toi
Quand nos regards se croisent
Mon coeur sait voir
Que c'est le début d'une belle histoire »

« Le début d'une belle histoire »

« Le début d'une belle histoire »

Alors que les applaudissements résonnèrent dans tous la salle, sous le sourire des deux chanteurs avant que Bella ne se jette dans les bras d’Edward qui la serra contre lui pour ensuite la faire tourner dans les airs, et de la reposer au sol tout en ne lâchant pas sa taille et que Bella avait toujours ces mains poser sur ces épaules ; pendant que le montage vidéo des fils d’Héphaïstos se termina sur une image ou on les voyait tous les deux allonger au sol dans la clairière, à admirer le ciel étoilé au dessus d’eux et de nommer un à un les constellations qu’ils voyaient.
_ Alors Edward, qu’est ce que tu en dis de cette chanson ? Demanda Susan en quittant le piano et en venant se placer entre ces derniers qui venaient de se reculer l’un l’autre, sans pour autant briser le contact de leurs mains unis.
_ Sublime ! Comme sa compositrice ! Déclara Edward doucement tout en ne lâchant pas des yeux Bella qui n’avait pas pus s’empêcher de sourire face au compliment qu’il venait de lui faire.
_ Tant mieux ! Parce que les suivantes sont pareilles mais chacun son tour, c’est à toi Percy ! S’exclama Susan heureuse avant de faire descendre les deux tourtereaux de l’estrade, pour ensuite partir chercher le fils de Poséidon qui ne put s’empêcher de grogner face à l’entrain que la fille d’Apollon mettait pour que ces derniers puissent se remettre à chanter après un an de non-chant.
_ Et c’est quoi que tu as prévus de me faire chanter aussi ? Demanda Percy tout en suivant cette dernière qui lui tenait le bras vers l’estrade alors que Peter, Harry et Ron étaient restés derrière leurs instruments en attendant de savoir qu’elle serait la musique choisis.
_ Qu’est ce que tu en dis de « Remembering You » « Je me souviens de toi », celle que tu as chantée et écrite pour Aang ? Demanda Susan tout en tirant le garçon sur l’estrade alors que ce dernier leva les yeux au ciel.
_ Et comment oublier ça Susan, puisque cela à été ma première composition ? Mais pour ta gouverne, pour cette chanson, il manque la guitare normale, la flute et le violon hors tu n’as pas ces instruments avec toi ; remarqua Percy en désignant les instruments présent et ceux qui manquait à l’appel pour cette chanson, en se disant qu’il pourrait y réchapper.
_ Tu aurais mieux fais de te taire Percy ; rigola Bella tout en désignant Hermione et Ginny qui étaient toutes les deux monter à l’étage chercher les instrument manquant, alors que la fille d’Athéna tenait son violon dans une main et la guitare de Percy dans l’autre, et que Ginny était allé chercher sa flute qu’elles avaient cachés dans la salle de détente pour pas que les enfants de Poséidon ne les voient et ne se doute de se qu’ils avaient prévus pour ce soir.
_ Tu sais très bien Percy que rien ne m’échappe ; rappela Susan en lui souriant alors qu’elle prenait la guitare de ce dernier des mains d’Hermione avant de la lui tendre, pour que ce dernier puisse enfin recommencer à y jouer comme avant.
Regardant sa guitare qu’il avait lui-même fais dans du bois de chêne et qu’il avait gravé des dessins aquatique sur celle-ci, en les ayant peint en bleu ; Percy souffla un bon coup pour se donner du courage avant de la prendre des mains de la fille d’Apollon et de se placer derrière le micro qu’on avait placé sur son socle, pendant que cette dernière se remettait derrière son piano et qu’Hermione et Ginny se placèrent à leurs tours sur l’estrade avec eux.
Avant que Ginny ne se lance dans les première notes à la flute pour qu’ensuite Percy n’ouvre la marche aux autres avec sa guitare, suivis par Susan au piano et Hermione au violon ; avant que les trois garçons ne se mettent à leurs tours à jouer quand le fils de Poséidon commença à chanter les premiers couplets.
_ I found You in the most unlikely way
But really it was You who found me
And I found myself in the gifts that You gave
You gave me so much and I

I wish You could stay
but I'll, I'll wait for the day
; commença à chanter doucement Percy d’une voix semblable à celle d’un ténor, tout en prenant un peu plus de force dans la voix, alors que les paroles lui revenèrent comme la signification que celle-ci avait pour lui et Bella.
« Je vous ai trouvé dans la façon la plus improbable
Mais en réalité c'est vous qui m'avez trouvé
Et je me suis retrouvé dans les dons que vous avez donné
Vous m'avez donné tellement et je »

« Je voudrais que vous puissiez rester
mais je vais, je vais attendre le jour »


Car ces paroles et cette chanson avait été écrite pour Aang, et ce dernier n’avait jamais cessé de demander à Percy de la lui chanter avant qu’il n’aille dormir ; alors que les autres qui ne connaissaient pas cette musique, comprirent très vite l’importance de celle-ci pour les enfants de Poséidon, pendant que les autres Jackson avaient commencés à applaudir en rythme avec la chanson, et que Bella dans les bras d’Edward se laissait porter par la musique tout en se mettant à murmurer les paroles avec son frère.
Et que juste derrière eux, sur le projo écran de cinéma, était entrain de se défiler des images et des photos avec Aang en principal personnages, alors que des moments de jeu et de détente étaient entrain de se dérouler devant eux.
Alors que Percy chanta avec plus de force la suite, tout en gardant un œil sur les projos qu’il pouvait voir sur les côtés, en continuant avec le refrain :
_ And I watch as the cold winter melts into spring
And I'll be remembering You
Oh and I'll smell the flowers and hear the birds sing
and I'll be remembering You, I'll be remembering You
« Et je regarde comme le froid hivernal se fond dans le printemps
Et je me souviendrais de vous
Oh, et je vais sentir les fleurs et entendre les oiseaux chanter
et je me souviendrais de vous, je me souviendrais de vous»


Pendant que les images qui défilaient autour de lui étaient une partie de base ball qu’ils avaient tous assistés au stade de Seattle, puis celle se passant dans la piscine sur la terrasse ou une compétition de course de relai quand l’équipe d’Aang l’avait remporté haut la main dans son école, et de Percy et Bella à la fête foraine avec le petit à Seattle.
Toutes ces images n’avaient pus empêcher aux deux enfants de Poséidon d’avoir les larmes aux yeux, mais cela n’empêcha pas Percy de continuer de chanter avec le couplet suivant :
_ From the first moment when I heard Your name
Something in my heart came alive
You showed me love and no words could explain
A love with the power to
Open the door
To a world I was made for
; reprit Percy alors qu’il tentait d’arrêter ces larmes de pleurer tout en gardant un oeil au écran de projo pour les images de son passé avec sa soeur et Aang, continuant de defiler.
« Dès le premier moment où j'ai entendu votre nom
Quelque chose dans mon cœur s'est animé
Vous m'avez montré l'amour et rien ne saurait expliquer
Un amour avec le pouvoir de
Ouvrez la porte
Pour un monde que j'étais faite pour »


Pendant que la scène qui se déroulait derrière Percy et les autres sur l’estrade était celle pendant Halloween, alors qu’ils s’étaient tous amusés à se déguiser en sorcière, fantôme, vampire, squelette, ou encore loup-garou et mort-vivant ; tout en marchant dans les rues de Seattle en allant à la chasse aux bonbons ; avant que le passage suivant pendant que Percy reprenait le refrain, était celui de Noël avec les cadeaux, le sapin et les batailles de neiges, et les bonhommes de neige.
_ And I watch as the cold winter melts into spring
And I'll be remembering You
Oh and I'll smell the flowers and hear the birds sing
and I'll be remembering You, I'll be remembering You
« Et je regarde comme le froid hivernal se fond dans le printemps
Et je me souviendrais de vous
Oh, et je vais sentir les fleurs et entendre les oiseaux chanter
et je me souviendrais de vous, je me souviendrais de vous»

Avant de laisser à personne le temps de reprendre leurs respirations, Percy reprit avec le couplet suivant alors que les images qui défilèrent autour de lui, fut des scènes de combat ou on voyait Aang combattre les bataillons mythologiques qui ne cessaient de les attaquer, au côté de Percy et de Bella.
_ The dark night, the hard fight
The long climb up the hill knowing the cost
The brave death, the last breathe
The silence whispering all hope was lost
The thunder, the wonder
A power that brings the dead back to life
; reprit-il avec plus de force avant de lâcher sa guitare qui reposait sur son torse.
« La nuit sombre, le dur combat
La longue montée sur la colline connaître le coût
La mort courageux, le dernier souffle
Le silence chuchotant tout espoir était perdu
Le tonnerre, la merveille
Une puissance qui ramène le mort à la vie »

Pendant que les autres continuèrent de jouer les notes suivantes avant qu’il ne poursuit avec le couplet suivant, alors que les images montraient toujours des combats dans son dos entre sa famille et leurs ennemis.
_ I wish You could stay
But I'll wait for the day
And though You've gone away
You come back and
; continua-t’il doucement avant de reprendre en main sa guitare et de se remettre à y jouer sous le roulement de batterie de Ron, pour enfin finir avec le refrain une dernière fois.
« Je voudrais que vous puissiez rester
Mais je vais attendre le jour
Et si vous avez disparu
Vous revenez et »


_ And I watch as the cold winter melts into spring
And I'll be remembering You
Oh and I'll smell the flowers and hear the birds sing
and I'll be remembering You, I'll be remembering You

And I'll watch as the sun fills a sky that was dark
And I'll be remembering You
And I'll think of the way that You fill up my heart
And I'll be remembering You

I'll be remembering You
I'll be remembering You
I'll be remembering You

I'll be remembering You
; termina Percy enfin alors que les dernières notes étaient jouer par Ginny à la flute, Hermione au violon, Susan au piano et Ron à la batterie.
« Et je regarde comme le froid hivernal se fond dans le printemps
Et je me souviendrais de vous
Oh, et je vais sentir les fleurs et entendre les oiseaux chanter
et je me souviendrais de vous, je me souviendrais de vous»
« Et je vais regarder le soleil remplir un ciel qui était sombre
Et je me souviendrais de vous
Et je vais penser à la façon dont vous remplissez mon cœur
Et je me souviendrais de vous »
« Je me souviendrais de vous
Je me souviendrais de vous
Je me souviendrais de vous »

« Je me souviendrais de vous »

Alors quand toute la musique s’arrêta pour de bon et que tout le monde applaudit, Percy essuya les larmes qui avaient couler sur ses joues et que son regard regardait mélancoliquement la photo qui était apparus sur le projo, représentant lui et sa sœur habiller dans leurs tenues de noël avec Aang dans leurs bras entre eux d’eux, alors que la neige autour d’eux donnait un fond blanc à perte de vue.
_ Maintenant Susan, tu n’as pas intérêt à me demander autre chose parce que j’ai asser eux de moment d’émotion en une soirée ; prévena Percy tout en fusillant du regard la fille d’Apollon, en lui faisant bien comprendre qu’il n’accepterait pas une autre chanson de ce genre alors qu’il descendait de l’estrade avec sa guitare qu’il posa dans un coin, avant que Bella ne se jette dans ces bras pour ainsi essayer de passer ce moment ensemble.
_ Ne t’en fais pas pour ça Percy, maintenant c’est nous qui allons ouvrir le bal ; rigola Peter et l’instant d’après, alors que Susan, Ginny et Hermione avaient à leurs tours quittés l’estrade, avant que les deux fils d’Arès et le fils aîné d’Héphaïstos n’enchaine avec « Supermassive Black Hole » de Muse, sous les rires des autres.
Alors que Percy et Bella allèrent tous les deux sur la piste de danse avec les autres Jackson, et pendant que le fils de Poséidon faisait danser Lucy avec amusement, la fille de Poséidon dansait avec Edward. Et très vite rejoins par les autres Cullen sur la piste, ainsi que les pompiers et leurs gosses qui s’amusèrent beaucoup avec les filles Jackson, alors que les Quileutes restaient aussi dans un coin en s’amusant eux aussi.
Et cela continua ainsi pendant toute la soirée !
Peter, Harry et Ron s’amusaient tous les trois à faire un mini concert en interprétant des musiques Pop-rock, comme celle avec Muse ou d’autres ; alors que lorsque c’était au tour de Susan, Hermione et Ginny s’étaient pour des solo et des plus classiques.
Bien sur, l’ambiance bonne enfance et joueur qui avait évolué au cours de la soirée avait toujours une fin et cela se représenta par le tapotement à la porte de la caserne, alors que les plus proches, en l’occurrence Percy et Bella qui dansaient ensembles sur la chanson se retournaient quelque peu surpris, en ne voyant pas le regard figer de Susan, d’Alice ou encore les yeux quelques peu étonné d’Edward ; qu’ils se dirigèrent tous les deux vers cette porte pour ouvrir sur une personne qu’ils ne penseraient jamais croiser.
[...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sabrinabella
Le retour d'Irina
Le retour d'Irina


Féminin
Nombre de messages : 3843
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/11/2011

MessageSujet: Re: Un Nouveau Départ - Fanfic Crossover Twilight/Percy Jackson (Tout le monde/couple habituel)   Sam 3 Déc - 13:22

et la fin du chap Wink avec les 2 videos des chansons précédemment love bonne lecture study

[...]
Ouvrant la porte, Percy et Bella tombèrent sur un coursier de la poste avec un calepin dans les mains, près à livrer un colis.
_ Mr et Melle Jackson je présume ? Demanda le fameux coursier tout en leur souriant à tous les deux, alors que son visage leur disait vaguement quelqu’un.
Les cheveux boucler d’une couleur poivre et sel avec un sourire malicieux, et des yeux bleu rieur, mince et élancer ; le coursier leur souriait d’une façon amical et quelque peu relaxer, tout en se mettant à les détailler comme s’il les connaissait tous les deux.
Alors que les deux enfants de Poséidon ne pensaient pas le connaitre d’Adam et d’Eve, mais pourtant il y avait quelque chose dans ces traits qui leurs semblaient familiers, et s’ils s’étaient tous les deux retourner vers les autres, ils auraient vus le regard quelque peu figer de Susan et que tout le monde semblait quelque peu surpris de cette « invité » surprise.
_ Oui ! C’est bien nous et vous êtes ? Demanda Percy tout en vrillant son regard dans ce dernier et en sentant la puissance qui se dégageait de celui-ci, sans pour autant se dégager de son sourire malicieux qui continuait de fixer les deux jeunes.
_ J’ai un colis pour vous et j’aurais besoin de vos signature pour vous les remettre ; déclara le coursier d’un ton séducteur tout en faisant un clin d’œil à Bella, faisant grogner par la même occasion Percy et Edward derrière alors que Peter et Harry tenaient tous les deux ce dernier par un bras, pour l’empêcher d’y aller et de mettre son point dans la figure de ce « coursier ».
_ Et de qui nous vient ces colis ? Demanda Percy tout en prenant le stylo et la feuille qu’il devait signer, avant que Bella ne l’interrompe dans sa signature et ne lui montre le logo de la feuille en haut, et que tous les deus se figèrent à sa vue alors qu’ils sursautèrent à la réponse du coursier devant eux.
_ Ces colis viennent de votre père ; avoua calmement ce dernier faisant sursauter tous les autres cette fois-ci, alors que Percy et Bella avaient très vite compris le rapprochement entre tous les éléments qu’ils avaient.
Le logo sur la fiche de réception des colis était une baguette surmonté d’une paire d’aile alors que deux serpents s’enroulaient autour en s’entrelaçant entre eux : un caducée ! Et pas n’importe qu’elle caducée, le caducée d’Hermès !
Dieu des voleurs, des voyageurs et des messagers !
Et c’est là qu’ils comprirent tous les deux très vite qui se trouvaient en face d’eux : le coursier n’était personne d’autre qu’Hermès lui-même !
_ Vous êtes Hermès ? Demanda Bella encore choquer de se retrouver face à un dieu alors que ces derniers ne s’étaient jamais mêler aux mortels, sauf dans les moments ou ils tombaient amoureux de l’un d’entre eux.
_ Exact ! Je suis enfin ravi de rencontrer mon jeune cousin et ma chère petite cousine ; déclara Hermès en s’inclinant devant eux tout en faisant un baise main à Bella, sans que cette dernière n’est pus éviter le mouvement qu’il lui prenne la main, faisant encore plus grogner Edward et les autres derrières, se doutant parfaitement du manège de ce dernier.
_ Sans vouloir vous féxer Hermès, mais si vous pouviez tenir vos mains éloigner de ma sœur cela me rassurerait beaucoup ! Et pour votre gouverne et pour les autres dieux mâles de votre famille, ma petite sœur est déjà prise ; déclara Percy d’une voix quelque peu menaçante en frappant sur le poignet de ce dernier pour qu’il lâche la main de sa frangine.
_ J’ai tout de même l’autorisation de dire que ma cousine est jolie ; avoua Hermès en souriant malicieusement à Percy, tout en ayant jeté un œil à Bella par la même occasion.
Percy allait répliquer tout comme Bella et les autres derrières, quand quelqu’un d’autre les coupèrent.
_ Souviens toi de la mise en garde de Poséidon, Hermès ! On ne touche pas à sa fille !
_ Remarque, qu’est ce qu’il risque s’il le fait ! Bon c’est vrai qu’on va encore retrouver l’entreprise sous les eaux et les colis et paquets vont tous être bons à jeter ! Alors autant qu’il s’amuse, non ?
_ Quel manque de tact tu peux faire George !
_ Et toi tu es bien trop attentionner Martha ![i]
Alors que les deux voix, l’une féminin et la deuxième plus masculine continuèrent de se disputer sans que personne n’est pus trouver d’où venaient ces deux personnes, ils furent quelques peu incrédules quand ils virent tous Hermès se mettre à souffler d’exaspération pour ensuite plonger sa main dans l’une de ces poches, et d’en sortir un portable d’où émanait un halo bleuté et en tirant sur l’antenne de celle-ci, deux serpents vert se mirent à s’entortiller autour, tous les deux de la taille de verre de terre.
Et tout le monde n’eurent aucune difficultés à comprendre d’où émanait les deux voix de Martha et de George !
_ [i]Bah quoi ! Il lui fait son coup de charme et hop, c’est bon et après il s’en va ! Point à la ligne !
George.
_ Qu’est ce que tu peux être insensible George ? Parce que je te ferais remarquer que cette petite est bien plus puissante que lui et je peux te jurer qu’Hermès va le sentir passer ! De plus son frère sera là et je ne parle même pas de celui à qui elle est destinée ! Et tu as aussi oublié Poséidon dans l’équation ! Martha.
_ Vous allez vous calmez tous les deux ou je vous mets au régime stricte ! Sans oublier que vous allez encore vous emmêler et souvenez vous de la dernière fois ou j’ai du vous démêler, vous en avez laissés des écailles derrières par la même occasion ! Rappela Hermès tout en essayant de démêler les quelques nœuds que ces deux serpents étaient entrain de former autour de son antenne de portable.
_ Votre portable c’est votre caducée ? Demanda Bella tout en se doutant que les deux serpents ne devaient pas être là par hasards.
_ Tout a fais ma belle ! Souria Hermès avant que son portable se mette à brillé d’un bleu électrique vif.
L’instant d’après, ce dernier se mit à s’allonger en une baguette de bois d’un mètre surmontée de deux ailes, ou George et Martha, à présent deux serpents verts de taille réelle, l’entouraient en s’entrelaçant : le caducée d’Hermès !
_ Ou sont les colis ? Demanda Percy tout en ramenant ce dernier à on objectif initial et pour l’empêcher aussi de se remettre à draguer ouvertement sa sœur devant lui.
Percy avait commencé à accepter Edward comme son futur beau-frère, pas besoin qu’un autre type, même un dieu, ne se met à faire la cour à sa frangine devant son nez !
_ Pressez n’est ce pas ? Ils vous attendent dehors, ils étaient bien trop gros tous les deux pour que je les fasse entrer à travers la porte ; rigola Hermès tout en mesurant la hauteur et la largeur de la porte, et en regardant derrière lui en se mettant à hocher la tête de gauche à droite, tout en se poussant de la porte pour ainsi permettre aux enfants de Poséidon de voir qu’elles étaient les fameux colis de leur père.
Et en sortant tous les deux sur le pas de la porte de la caserne, Percy et Bella en se figeant devant les fameux présents de leur père, alors qu’Hermès patientait calmement auprès d’eux et que les autres étaient à leur tours sortis de la caserne, et s’étaient à leurs tours figer devant les deux présents.
Parce que devant eux, se dressaient deux énormes et majestueux pégases qui se mirent à racler le sol granuleux de la cour de la caserne de leurs sabots, tout en observant chacun un des enfants de Poséidon.
Le plus grands des deux, celui au pelage noir de jais, lui donnant presque une teinte d’un bleu nuit sous les quelques lumières qui éclairaient la cour extérieur de la caserne, semblait être le plus imposant non pas en poids mais plutôt en envergure avec les muscles qu’il avait ; inclina de la tête vers Percy tout en ayant plié une de ces pattes avant pour faire la révérence devant le fils de Poséidon.
Alors qu’au même instant, le deuxième pégase, d’une couleur d’un blanc neige qui semblait devenir d’un blanc lunaire dans la nuit avec les quelques néons qui l’éclairaient, était plus petite que le premier mais légèrement plus petite. Parce que si le pégase noir semblait avoir à son avantage la force de sa musculature, se n’était pas le cas de ce dernier qui avait une musculature plus fine et élancé qui montraient que celui-ci n’était d’autre qu’une femelle comparer au mâle noir.
Et comme son conjoint, la jument blanche ailé inclina à son tour sa tête devant la fille de Poséidon tout en ayant plié l’une de ces pattes avant, pour lui faire la révérence elle aussi.
Et c’est quand ces deux derniers s’étaient inclinés que Percy et Bella avaient tous les deux aperçus sur leurs dos, deux selles d cuire qui avaient été attachés à leurs poitrails comme s’ils avaient un sac sur le dos, laissant ainsi libre recourt à leurs majestueuses ailes qui étaient repliés contre leurs flancs, et se tenaient prêtes à s’ouvrir à chaque instant.
Décidant à leurs tours d’être polis devant de telles créatures, après tout c’était bien la première fois qu’ils croisaient la route de pégase ; Percy et Bella s’inclinèrent à leurs tours face au pégase qui les saluaient, avant que ces derniers ne se redressent et tout en inclinant la tête, les deux pégases se rapprochèrent tout doucement de leurs maîtres.
_ Le pégase noir s’appel Blackjack et la jument blanche s’appel Moonacre, et ils ont tous les deux été choisis par votre père pour devenir vos montures ou tous ce que vous voudrez qu’ils deviennent pour vous ; déclara calmement Hermès tout en les observant tous les deux caresser les deux pégases alors qu’ils essayaient tous les deux d’émerger de ce fabuleux cadeau.
Mais si les autres pensèrent que ces deux derniers étaient en état de choc, c’était parce que Percy et Bella étaient tous les deux entrains de converser avec leurs pégases respectives alors qu’ils entendaient chacun les pensés de ces derniers dans leurs têtes ; découvrant ainsi que Blackjack était le mariole et le guignol alors que Moonacre était la douceur et la bonté.
_ Est-ce que se sont les fameux pégases que tu as vus Bella dans ton rêve prémonitoire ? Demanda Edward en ramenant ces deux derniers à la réalité alors que tout le monde sursautèrent à sa question, pendant qu’Hermès observait la scène avec calme comme ces deux serpents sur son caducée.
La fille de Poséidon se retourna vers ce dernier avant de reporter son regard sur Percy et d’observer les deux pégases, pour ensuite regarder dans les yeux Edward et de souffler de lassitude.
_ Oui ! Se sont bien les pégases que chez vous et quelque chose me dit que ce que j’ai vu dans mon rêve va se produire bien plus vite que je ne le pensais ! Déclara calmement Bella avant de se mettre à observer la forêt aux alentours, comme si elle s’attendait à les voirs débarquer.
_ Je présume qu’il y a bien une raison pour laquelle notre père nous a offert ces pégases ? Demanda Percy tout en se tournant vers Hermès en attendant une réponse de sa part.
_ Officiellement ces pégases vous ont été offerts par votre père comme cadeau pour vos diplômes de fin d’université et pour celle en tant que sapeur pompier ; expliqua calmement Hermès en se tournant vers les deux enfants de Poséidon.
_ Et officieusement ? Demanda Bella.
_ Martha ? Demanda Hermès en se tournant vers le serpent en question qui lui souria avant de se mettre à agrandir sa gueule, pour enfin lâcher un rouleau de parchemin dans la main tendu de son propriétaire.
Pour toute réponse, Hermès tendit le morceau de rouleau à Percy qui s’en empara avant de dérouler celui-ci au côté de sa sœur, qui s’était rapproché de lui avant de se mettre tout les deux à lire le message.
Et plus ces derniers lisaient et plus leurs yeux se mirent à s’obscurcir sous la colère qui étaient entrain de monter en eux, alors que Jasper mal à l’aise, tentait de calmer leurs émotions et il finit par s’éloigner de ces derniers avec Alice, qui ne voyait toujours pas ce qui allait se passer.
_ Du fais que c’est une idée d’Hadès lui-même, sa femme Perséphone a pus prévenir Poséidon dès qu’elle a pus sortir des enfers ce lundi 21 juin 2010, date du solstice d’été, et elle l’a tenue au courante du plan qu’Hadès avait à votre attention, et votre père à choisis lui-même vos pégases depuis un an pour vous les offrir pour vos seize ans, mais vous les donner maintenant pour vous permettre de combattre ces envoyer à Hadès ; expliqua Hermès calmement avant de se mettre à son tour à observer la forêt aux alentours.
_ Les furies ? Demanda Edward en se souvenant de ce que Bella lui avait dis dans son rêve prémonitoire, tout en s’étant tournée vers elle.
_ Cette garce de furie qui a enlevé Aang à l’intention de finir le boulot aujourd’hui même et de nous ramener en enfer pour son maitre ! Et elle va aussi ramener ces copines les autres par la même occasion ! Se mit à expliquer Percy tout en repliant calmement le rouleau de parchemin avant de l’enfoncer dans sa poche, et la seconde suivante, son armure apparut à l’instant ou il avait enclenché sa montre à gousset sous sa chemise.
Car au moment même ou son armure représentant le lion de Némée était apparut sur lui, une armure identique était apparu sur Blackjack, ciselant tout le corps du pégase comme une seconde peau composer de bronze céleste peint dans la couleur bleu écume, pareille à celle de Percy ; alors que le casque qui protégeait sa tête formait elle aussi la tête d’un lion, ou on avait plus l’impression que le pégase était un grand lion.
Observant avec incrédulité le pégase noir de Percy, tout le monde se tourna vers Hermès en attendant que ce dernier leur explique ce que cela voulait dire.
_ La selle de cuire sur chacun de vos pégases a été fais de telle sorte que lorsque vous enclenchez vos armures, celles de vos montures apparaissent à leurs tours ainsi ils seront aussi bien protégés que vous deux ; prévena Hermès en regardant ces deux derniers avant de reposer son regard sur la forêt d’où les furies devaient arrivés.
_ Allons-y Bella ! Déclara Percy en montant sur Blackjack qui ne cilla pas un seul instant au poids sur son dos en se tenant près à s’envoler.
La fille de Poséidon allait à son tour enclencher sa montre à gousset pour ainsi enfiler son armure et celle de sa pégase, quand une poigne de fer la rattrapa par le bras la stoppant dans son avancer.
_ Non Bella ; supplia Edward alors que celui-ci n’avait pas vraiment envie de la lâcher alors que Peter, Harry, Ron et les autres Jackson se précipitèrent vers eux et Percy.
_ Nous venons avec vous ! Nous allons faire bouffer la poussière à ces foutues furies ; déclara Peter en enclenchant à son tour son armure de sa montre autour de son cou comme les autres, qui voulurent à leurs tours donner leurs avis mais le fils de Poséidon les arrêta d’un geste de la main.
_ Hors de question que vous venez ! C’est un combat entre nous et ces furies ! La dernière fois, elle s’est attaquée à l’un de nos proches pour nous atteindre et elles pourront recommencer si vous nous accompagniez ! Déclara Peter.
_ De toute façon, ils ne pourront pas nous suivre puisque notre combat se déroulera dans le ciel et non sur terre ; prévena Bella tout en observant les pégases et son frère, et en ne regardant pas Edward qui n’avait pas une seule fois lâché son bras et en désignant les autres Jackson de la tête.
_ De toute manière vous ne venez pas ! Un point à la ligne, si ces saletés de furies veulent emmener quelqu’un aux enfers, se sera nous et personnes d’autre ! Bella ! Appela Percy tout en attendant que sa sœur le suive alors que ce dernier avait ordonné à Blackjack de s’éloigner des autres avant qu’ils ne tentent de les retenir, alors que les adultes avaient rentrés les plus jeunes pour ne pas voir ce qui allait se produire.
_ Bella s’il te plait ! Ne fais pas ça ? Demanda Edward alors qu’il la laissa se dégager de sa poigne alors qu’elle se mettait à s’avancer vers Moonacre, quand elle s’arrêta au moment même ou elle allait monter sur son dos.
Pensant que le plus jeune des Cullen était parvenu à la dissuader d’entreprendre ce duel suicidaire contre les Furies, Bella leva un bref instant la tête vers le ciel avant de se retourner d’un bloc vers Edward et de foncer vers lui avec un air des plus déterminer que ce dernier n’avait jamais vus dans ces yeux.
Et avant même qu’il n’est pus dire quoi que se soit, ou que les Jackson et les autres n’aient pus intervenir, et même Percy qui ne savait ce que sa sœur avait derrière la tête ; Bella attrapa le visage d’Edward et l’attira à lui avant que la seconde suivante, la fille de Poséidon était entrain de l’embrasser à pleine bouche.
Si au début Edward fut bien trop surpris, il ne lui fallut que seulement deux secondes pour se rendre compte que Bella était entrain de l’embrasser quand enfin il répondit à ce baiser, qui au début se voulait doux se transforma en un échange fougueux.
Et c’est bien ce qui effrayait Edward !
Car il se souvenait encore du baiser qu’il avait échangé avec Bella pour la réveiller de l’état amorphe dans lequel elle s’était plongée, elle et son frère, après leurs affrontements contre la Chimère et le Taureau crétois.
Si cette échange s’était trouvé fougueux dans le sens qu’il était avide et presser, celui-là était des plus alarmant et Edward avait l’impression que dans ce baiser, Bella lui disant en quelque sorte adieu.
Mais un adieu définitif !
Une main la tenant par la nuque et l’autre dans la hanche, Edward essayait de la retenir contre son torse et que Bella le tirait vers lui en le tenant par le coup, pendant que ces doigts s’accrochaient à ces cheveux ; tout en continuant cet échange alors qu’une pensée d’Edward sur sa condition lui revint en mémoire : le feu dans sa gorge n’apparaissait pas ! Il n’avait pas soif de son sang mais soif d’elle !
Mais avant même qu’il n’est pu essayer de trouver un moyen de l’arrêter dans son idée d’aller combattre les Furies avec son frère, Edward sentit sous ces mains que le tissu léger de la robe de Bella disparut pour laisser place à un autre tenu qu’il reconnut sans peine, quand il sentit sous ces doigts sur la hanche de la fille de Poséidon, le heaume en bronze céleste qui protégeait le haut de son corps.
Elle venait d’enclencher sa montre à gousset et sa robe avait laissé place à toute sa panoplie pour le combat, et avant qu’Edward n’est pu l’arrêter, Bella lui avait tourné le dos en mettant fin ç leur baiser et d’un pas déterminer se dirigea droit vers sa monture.
Qui comme Blackjack, Moonacre avait à son tour revêtis l’armure identique à celle de sa cavalière : draper dans un tissu bleu qui lui faisait comme une robe qui s’étendait autour d’elle en tombant jusqu’à ces sabots, fendu sur le devant pour lui permettre de courir sans lui entraver les membres. Alors que son corps était recouvert d’un heaume de protection bleu écume comme celui de Bella, et qu’un collier de bronze céleste peint de bleu ornait son cou avec des dessins aquatiques et des animaux aquatiques, les mêmes protections qui protégeaient les chevilles de la femelle pégase. Et que le casque réplique de celle de Bella protégeait sa tête.
La seconde d’après, la fille de Poséidon était montée sur le dos de Moonacre et l’instant suivante cette dernière déploya ces ailes et s’envola à la suite de Blackjack, qui avait encore dus s’éloigner pour pouvoir ouvrir entièrement ces ailes qui mesuraient dans les 10 mètres de longueurs, et ils foncèrent tous les deux avec leurs cavaliers droit vers la forêt sans que personne n’est pus les stopper.
Le moment d’après, tous les Jackson se mirent à courir droit vers la caserne, surprenant tout le monde alors qu’Hermès salua les adultes, les Cullen et les Quileutes qui étaient restés sur place, avant de s’en aller à son tour pour qu’enfin ceux qui étaient restés dehors ne retournent à l’intérieur, pour comprendre ce qui se passait avec les jeunes Jackson.
Et ils les trouvèrent très vite dans la salle de détente alors que ces derniers étaient entrain de régler quelque chose sur l’écran plasma, pendant que Ron et Edmund avaient ouvert la fenêtre de la baie vitré en laissant s’envoler dans la nuit plusieurs de leurs aigles-caméras, qui se mirent à foncer droit vers la forêt et c’est la que tous les autres comprirent se qu’ils étaient entrain de faire.
S’ils ne pouvaient pas les accompagner dans ce combat, ils allaient les surveiller pour voir s’ils allaient avoir à tout moment besoin de leurs aides !
_ Qu’est ce qui va se passer maintenant ? Demanda Charlie qui était resté muet comme Sally du choix que venait de faire Percy et Bella, celui d’aller combattre ce qui leur fonçait dessus, seuls.
_ Percy et Bella vont tous les deux se battrent face aux trois Furies d’Hadès ! Ils ont dus se mettre à deux contre une la dernière fois pour la tourner en bourrique, qu’est ce qu’il va se passer maintenant qu’ils sont seuls face aux trois ensembles ? Demanda Lucy tout en se tournant vers Susan qui avait les yeux dans le vague en observant la baie vitrer et la forêt au loin derrière.
_ Je n’en sais rien Lucy ! Les Furies ne sont pas des créatures que je ne parviens à voir dans mes visions, elles ne cessent de changer d’avis et ne savent pas encore comment faire pour emmener l’un des jumeaux avec elle, et elles ont en tête d’essayer de les prendre tous les deux si elles le peuvent ! Quant à Percy et Bella, ils sont tous les deux déterminer à les abattre alors mes visions ne sont pas aussi net que lorsqu’un choix est vraiment choisis ; prévena Susan tout en se mettant à triturer ces doigts et que Peter vint la calmer en la serrant contre lui, son dos contre son torse tout en lui caressant le ventre.
Seul Edward comprenait vraiment ce qui lui arrivait avec sa possibilité de lire dans les esprits des autres, sauf Percy et Bella se qui l’énervait un peu ; il avait très bien lus dans sa tête en même temps qu’elle le peu de vision qu’elle avait, voyant Percy et Bella chevauchant leurs pégases alors qu’ils faisaient des looping vertigineux dans les airs pour essayer d’éviter les attaques des Furies, tout en tentant de les touchers avec leur glaive et leurs flèches.
_ S’ayait ! Ils les ont trouvés ! Déclara la voix d’Harry alors qu’il était parvenu à régler les ondes et images transmises par les aigles-caméras des fils d’Héphaïstos, qui s’afficha en plusieurs et différents plan de vue pour chacune des caméras de la situation alors qu’ils étaient parvenus à rattraper les deux pégases et leurs cavaliers.
_ C’est maintenant que les choses vont se corser ! Regardez ! Montra Ron en montrant dans l’une des images renvoyer par l’une de ces aigles-caméras, trois formes ailés qui se mettaient à pousser leurs cris perçants, chargeant droit sur Percy, Bella et leurs pégases.
L’instant suivant, les Jackson, les Cullen, les Quileutes, les Swan et les pompiers restèrent scotchés à l’écran plasma et furent témoins du combat qui se déroulait dans les cieux à plusieurs dizaines de kilomètres d’eux en pleine forêt.
Et ils retinrent tous leurs souffles alors qu’Edward avait empoigné une batte de base ball qui trainait dans la salle, et se mettait à la casser pour passer ces nerfs sur quelque chose et non pas sur quelqu’un, jusqu’au moment même de la collision débutant le combat.
Blackjack et Moonacre avaient tous les deux charger droit sur les deux premiers Furies qui leurs fonçaient dessus, et les avaient percutés de plein fouet si bien que les aigles-caméras enregistraient aussi les sons que cela faisait, et ils sursautèrent au bruit de gong que les deux collisions venaient de faire, celle des Furies se cognant contre le bronze céleste des armures des pégases.
Et au lieu qu’ils se séparèrent de leurs collisions, les pégases empoignèrent les Furies avec leurs sabots alors que ces dernières tentèrent d’atteindre leurs cavaliers, avant qu’ils ne tombent en chute libre tous les six pendant que la dernière Furie piquait à son tour du nez et se lançait à leurs poursuites.
Percy frappa de son glaive le bras-aile de la Furie qui tenait l’aile de Blackjack, se qui empêchait à ce dernier de se détacher d’elle pour ainsi éviter d’heurter la cime des arbres ; et quand la Furie se mit à hurler de douleur quand il parvint à entailler son aile, avant de donner un grand coup de pied à la tête de cette dernière l’obligeant à lâcher prise sur son pégase.
Mais la seconde d’après, le fils de Poséidon n’eut pas le temps de souffler que la troisième Furie lui fonça dessus, ses serres à deux doigts d’atteindre sa tête mais une flèche vint à perforer l’une de ces pattes, l’obligeant ainsi à s’éloigner de Percy quand ce dernier faillit bien lui couper la tête et de se tourner vers celle qui venait de lui lancer cette flèche.
Le pégase blanc avait réussi sans difficulté à s’arracher à la prise que la Furie exerçait sur elle, en lui donnant sur un conseil de sa cavalière, un coup de sabot bien placer sur la gorge, avant que Bella ne lui envoit droit une flèche qu’elle ne se reçut dans l’abdomen, en ayant réussi à l’éviter que la flèche n’aille dans sa poitrine.
Et ayant perçus du coin de l’œil la troisième Furie fonçant sur Percy qui venait de se débarrasser de celle qui la tenait lui et Blackjack, Bella empoigna une autre flèche et la lança droit sur cette dernière, qui se la reçut en pleine patte, faisant hurler la Furie de douleur.
Mais Bella ne put lancer une autre flèche contre cette Furie, que celle qui lui avait foncé dessus elle et Moonacre revena à la charge, obligeant le pégase blanc de piquer du nez vers la cime des arbres en commençant à entreprendre une chasse poursuite.
Alors qu’au même moment, Percy et Blackjack étaient entrain de réengager le combat contre la Furie avec laquelle ils étaient entrés en collision, tout en gardant à l’œil la troisième Furie qui s’occupait pour l’instant de retirer la flèche de sa patte.
D’un ordre mental, Percy fit une nouvelle fois charger Blackjack contre cette Furie et cette fois ci, le fils de Poséidon savait comment il allait mener la danse avec celle-là.
L’instant d’après avant même que la Furie n’est pus comprendre ce qui se passait, cette dernière fut entrainer dans un tourbillon de vent, ou plutôt d’eau à l’état gazeux qui émana de Percy et de Blackjack, et avant même qu’elle n’est pus comprendre quoi que se soit le pégase noir fonça droit sur elle et le moment suivant, sa tête hideuse ne se retrouva plus du tout sur ses épaules.
Le reste du corps se mit à se dissoudre et à disparaître dans une fumée noire sous les hurlements des deux autres Furies qui avaient vus leurs sœurs partir en fumée, mais elles se remirent très vite du choc, surtout quand deux autres flèches vinrent à se ficher dans une aile à l’une et dans le dos à l’autre, les faisant crier de douleur pour ensuite se mettre à charger en cœur Bella et Moonacre.
Filant à la vitesse de l’éclair, Moonacre se mit à faire des loopings incroyables et démentiels pour ainsi éviter toutes les attaques lancer par les deux Furies alors que Bella ne cessa jamais de leur envoyer des flèches, et cela était vraiment de la chance quand elle parvena deux fois de suite à lancer ces flèches dans la poitrine de ces dernières s’en parvenir à réussir à le abattre.
Et derrière les deux Furies, Blackjack et Percy les poursuivaient à leurs tours, tout en essayant de les rattraper pour en abattre une autre encore comme il l’avait fais pour la première, avec son cyclone d’eau, mais il avait peur en même temps de blesser Bella et Moonacre par la même occasion.
Sauf qu’un geste d’une des Furies envers la fille de Poséidon, fit réagir l’un des spectateurs qui les surveillaient par les aigles-caméra des fils d’Héphaïstos, car lorsque l’une des deux Furies qui restaient encore passa l’une de ces serres bien trop près de la nuque de Bella, qui l’évita de justesse grâce à Moonacre qui avait plonger droit vers la cime des arbres en dessous.
Mais pas asser vite, car si le pégase blanc avait évité à Bella de se faire décapiter, elle ne put éviter le fait que la Furie parvena à planter ces serres dans la cuirasse de la fille de Poséidon, et l’instant d’après, elles étaient tous les deux entrains de tomber droit vers le sol alors que Moonacre s’attaque à la deuxième Furie, très vite rejoins par Blackjack et Percy.
Alors que c’est quand Bella et la Furie disparurent toutes les deux à travers la cime des arbres qu’Edward réagissait enfin.
Lâchant la batte de base ball qu’il avait cassé à plusieurs endroits avec ces mains, Edward ne laissa personne l’arrêter avant qu’Alice ou encore Susan n’aient pures prévoir son coup, ce dernier avait déjà ouverte en grand la fenêtre de la baie vitrer de la salle de détente et était déjà entrain de courir à travers les arbres, droit vers le combat dans l’intention d’aller aider celle qu’il aimait et son frère.
Alors que la panique avait laissé place dans la salle de détente : panique pour les enfants de Poséidon et inquiétude pour Edward qui n’allait pas tarder à les rejoindre, et espérant que sa présence n’allait pas encore plus envenimée les choses avec les Furies.
_ Si Edward y va, nous devons aussi y aller ! Fit remarqué Emmett qui voulait aussi se joindre au combat alors qu’il était près avec Jasper à courir après leurs frères.
Mais Peter, Harry et Ron leurs barrèrent le chemin, les empêchant ainsi de faire ce qu’ils voulaient faire.
_ Non ! Vous restez tous les deux ici ! Pas besoin que nous y allons tous pour préoccupez et inquiétez encore plus Percy et Bella, en sachant que dès que cette histoire sera finis, ils vont sans doute faire la tête au carré à Edward ! Prévena Peter tout en posant ces deux mains devant Emmett et Jasper pour leurs empêcher de suivre leur frère.
_ Mais…
_ Tout se passera bien ! Ils vont réussir et ils reviendront tous les cinq vivant, et en un seul morceau ! Promit Susan en souriant à tout le monde avant de reporter son regard vers l’écran alors que les aigles-caméras étaient entrains de se faufiler à travers les branches des arbres pour savoir ce qui se passait en bas, alors que Percy avec Blackjack et Moonacre étaient entrain de malmener l’une des Furies dans les airs.
_ Tu en es sur et certaine ? Demanda Daniel tout de même inquiet comme les autres pour la sécurité des trois jeunes et de leurs pégases, bien que les Quileutes s’inquiétaient plus pour les enfants de Poséidon que pour les trois autres.
_ Oui Daniel ! Edward tuera la Furie qui a fais tomber Bella de Moonacre et se sera Bella qui en finira avec la dernière ; déclara sérieusement Susan avant que tout comme elle, les autres reportèrent leurs yeux sur l’écran alors qu’ils virent les traces que Bella et la Furie avaient laissés dans leur chute.
Car les branches qu’elles avaient percutés dans leur chute étaient littéralement casser ou encore certains des buissons ou des mousses qui recouvraient le sol et les broussailles, avaient été totalement écrasés dans leurs sillages alors qu’à une dizaine de mètres ou devait être le point d’impact de la chute ; la Furie étaient toujours entrain d’affronter la fille de Poséidon.
Bien que salit par la chute et ayant par la même occasion rouler dans la boue avec la Furie, Bella avait rangé son arc dans son carquois et avait empoigné ses deux glaives, et était entrain de tournoyer sur elle-même comme si elle interprétait une chorégraphie sans jamais laisser aucune chance à son adversaire de répliquer, obligeant cette dernière à se défendre continuellement.
Sauf que ce qu’ils ignorèrent c’est que Bella finit par être déconcentrer quand lui parvint à ces oreilles le bruit d’une course non loin d’elle, qui se rapprochaient d’eux à grande vitesse et elle aurait reconnue n’ importe où la course rapide d’Edward pour avoir courut avec lui toute la semaine.
Alors se retournant vers l’endroit ou Edward arrivait, Bella le vit à travers les arbres, se dirigeant droit vers elle et qu’un air horrifier se peigna sur son visage, ou la fille de Poséidon le comprit très vite ou cet aire lui venait quand elle sentit quelque chose lui griffer le cou avant de se sentir propulser derrière, et ne heurte violemment dans le dos l’un des rochers de la forêt pour ensuite retomber sur le ventre, inconsciente contre le sol.
Quand Edward avait enfin réussit à repérer Bella affrontant la Furie avec ces armes aux mains, il n’avait pus s’empêcher de sourire à la grace qu’elle avait en se battant mais il cessa très vite de sourire, quand il la vit se tourner vers lui les yeux grand ouvert de surprise à travers sa visière, l’observant choquer qu’il soit venu.
Se doutant que la fille de Poséidon allait lui faire une de ces têtes au carré pour avoir désobéi à son ordre à elle et à son frère, Edward se demanda s’il n’aurait mieux fais de rester à la caserne surtout qu’il venait de donner une possibilité à la Furie de reprendre le dessus sur Bella.
Alors quant il vit la Furie se dresser pour ensuite donner un coup de serre dans le cou de Bella, là ou elle était le moins protéger par son armure, Edward ne put s’empêcher de voir rouge quand il vit le sang de la fille de Poséidon gicler à la blessure.
Mais la Furie ne s’arrêta pas là parce qu’elle se servit de sa tête comme d’un bélier, pour envoyer Bella valdinguer droit sur un rocher sur lequel son dos heurta violemment avant de retomber face contre terre en ne se relevant pas à l’impacte.
Et la colère s’emparant de chacun de ces membres, Edward fonça droit vers la Furie dans l’intention de lui faire comprendre qu’on ne touchait pas à ceux qu’il aimait, sans en subir les conséquences.
Et ne laissant pas à cette dernière de comprendre se qui ce passait, Edward utilisa tout son corps comme un boulet de canon et même comme un bélier, et ne put s’empêcher de sourire quand en percutant la Furie, il entendit les os de cette dernière craquer sur la pression qu’il venait d’exercer sur elle, en l’envoyant à son tour bouler contre les arbres.
Et Edward aurait ainsi continué avant d’abréger ces souffrances, quand il sentit une odeur qui transforma sa gorge en un volcan en éruption et pourquoi ? Parce qu’il sentait le doux sang de Bella qui s’échappait de sa blessure au cou, inquiétant de plus en plus Edward qui ne s’occupa pas du feu ravageur qui avait desséché sa gorge en une seconde, et il se précipita sur elle.
Tout en ayant cesser de respirer, Edward se concentra sur le pouls irrégulier de Bella alors que tout doucement, il la retourna sur le dos avant d’appuyer doucement sur l’entaille à son cou, essayant par la même occasion de faire cesser l’hémorragie quand il se rendit vite compte que sa blessure était entrain de se renfermer tout seul, et à son plus grand soulagement, le sang disparait aussi par la même occasion.
Sauf qu’il avait oublié un petit détail dans l’équation !
C’est quand s’occupant de Bella et par la même occasion de ne pas écouter le monstre en lui qui voulait gouter à son sang divin, Edward avait oublié ou il se trouvait et contre qui il était entrain de se battre.
Comme il y a quelques minutes, la Furie prit le fais qu’Edward était occupé à autre chose pour pouvoir de l’attaquer par derrière et c’est quand il entendit son cri strident, que Cullen se rappela ou il se trouva et se retourna d’un bloc vers cette dernière dans l’intention d’essayer de parer l’attaque que la Furie allait lui lancer.
Sauf qu’une gigantesque forme bleu et blanc ailée arriva par la droite d’Edward, donc à la gauche de la Furie et percuta de plein fouet cette dernière, tout en la repoussant sur le côté pour ainsi l’éloigner d’Edward et de Bella.
Moonacre, le pégase blanc de Bella venait en renfort !
Et cette dernière fit très bien comprendre qu’elle ne laisserait pas à la Furie de pouvoir continuer ce qu’elle faisait contre les deux jeunes, surtout quand Moonacre lui donna des coups de sabots dans la tête avant de se retourner brusquement et de lui mettre, avec ces sabots arrière, un coup dans l’estomac en l’envoyant droit heurter un chêne derrière, l’assommant presque.
Puis le pégase blanc se mit à gratter le sol de son sabot et tourna la tête vers Edward, tout en plongeant son regard bleu brillant d’intelligence dans les prunelles dorés du Cullen, alors qu’il vit très nettement le hochement de tête que Moonacre lui fit tout en lui désignant la Furie de la tête.
Et Edward n’eut pas besoin de plus d’explication ou de parole pour comprendre ce que lui disait Moonacre, qu’il était déjà au dessus de la Furie et ne lui laissant aucune chance de se redresser ou de se défendre, Edward en finit très vite en lui brisant la nuque aussi facilement qu’il avait réduit en morceau la batte de base ball plus tôt.
Et comme sa sœur, la deuxième Furie disparut à son tour en fumée noire et épaisse, pour ensuite se dissoudre dans le sol avant qu’Edward ne soit rappelé à l’ordre, par le raclement de sabot et le hennissement de Moonacre qui s’était replacée au côté de sa cavalière, pour ensuite observer vers le ciel, là ou Percy et Blackjack continuaient toujours de se battre face à la troisième Furie, qui semblait être la plus grosse des trois ou Edward comprit très vite.
Il s’agissait de cette Furie qui avait emmené avec elle Aang ! Et Percy essayait par tous les moyens de l’abattre par toutes les manières possibles, sauf qu’il fallait croire que celle-ci était aussi plus maligne que ces deux autres sœurs.
Mais si elle était maligne, elle n’était pas plus fort qu’un enfant de Poséidon parce que ce dernier parvint à la faire valser, l’envoyant droit dans les arbres, s’écrasant au sol en brisant plusieurs branches à son passage et heurtant le sol aussi violemment que possible, et surtout non loin de la ou se trouvait Edward avec le corps toujours inconsciente de Bella et Moonacre qui veillait sur elle à ces côtés.
Se redressant au son de fracas de la collision de la Furie avec les arbres et le sol, Edward se retourna vers cette dernière en se tenant près à défendre Bella tout en s’étant quelque peu avancer près au combat, pendant que Moonacre s’était placer de telle sorte qu’elle faisait l’ombre d’Edward comme un deuxième mur de défense pour la fille de Poséidon.
Mais alors que la Furie se redressa enfin et aperçut ainsi non loin d’elle, la fille de Poséidon toujours inconsciente sur le sol protéger par le pégase blanc et le Cullen ; cette dernière se prépara donc à charger ces derniers dans l’intention même de s’emparer de Bella, qui n’opposerait aucune résistance mais cette dernière avait oublié un point fondamental dans son équation.
Et ce point fondamental s’appelait Percy et Blackjack !
Car ces deux derniers comme l’avait fais plutôt Moonacre avec l’autre Furie, percutèrent de plein fouet la dernière Furie en la renvoyant bouler contre les arbres, avant que le fils de Poséidon ne descende de Blackjack et ne se place devant Edward, près au combat en serrant son bouclier et son glaive dans ces mains alors que son pégase noir se plaça au côté de sa jumelle blanche, en mur de défense devant la fille de Poséidon.
Mais alors que la Furie était prête une nouvelle fois à charger sur eux avec Percy en tête, un sifflement siffla près de l’oreille droite d’Edward et près de l’oreille gauche du fils de Poséidon, quand ils virent tous les deux passer sous leurs nez une flèche bleu qui alla se plonger dans la poitrine de la sbire d’Hadès.
Celle-ci choquer, observa avec incrédulité la flèche dans sa poitrine avant de relever la tête vers la personne qui venait de la lui lance, obligeant aussi à Percy et à Edward de se retourner pour très vite constater que Bella était debout, son arc bander avec une autre flèche qu’elle lâcha et qui alla droit se planter dans la tête de la Furie, entre ces deux yeux sans qu’elle ne puisse l’éviter.
Et c’est dans une un cri qui resta étrangler dans sa gorge, que comme ces deux autres sœurs, la troisième et dernière Furie disparut à son tour en une épaisse fumée noire qui fut bien évidemment absorber dans la terre, retournant droit aux Enfers comme ces sœurs.
Ils avaient réussis !
Percy et Bella se laissèrent tous les deux tombés au sol, tout en reprenant leurs tenus de soirées qui réapparaissaient à la place de leurs armures, comme les armures de leurs pégases qui disparaissaient eux aussi ; alors qu’ils laissèrent enfin l’air quitter leurs poumons, avant de baisser la tête et que les larmes leurs venaient aux yeux : ils avaient réussis à venger la mort d’Aang !
Inquiet pour eux, Edward se précipita d’abord sur Bella pour se rendre très vite compte que la blessure que lui avait infligé la Furie plus tôt avait totalement disparus de son cou, ne laissant qu’une petite cicatrice qui commençait à disparaitre petit à petit.
_ Est-ce que tout va bien Bella ? Demanda Edward inquiet tout en posant ces doigts sur la cicatrice qui disparaissait à son cou alors qu’il vit très bien que la fille de Poséidon frémissait sous son toucher.
_ Ca va ; remercia Bella tout en lui souriant alors que Moonacre lui donna un petit coup de museau sur sa tempe, en demandant une caresse que le lui donna la fille de Poséidon.
_ Et moi alors ! On ne me demande pas si je vais bien ? C’est gentil pour moi et mon ego ! Déclara Percy en se tournant vers eux en leur jetant un regard de chien battu les faisant rire tous les deux, avant que le fils de Poséidon ne flatte l’encolure de Blackjack pour le féliciter de se qu’ils avaient accomplis tous les deux contre les Furies.
_ Très drôle Percy ; rigola Bella en se relevant avec l’aide d’Edward avant d’aller s’agenouille au côté de son frère et de le prendre dans ces bras, câlin que le fils de Poséidon ne refusa pas.
_ Vous allez bien ? Demanda Edward en se rapprochant d’eux avec Moonacre qui se plaça au côté de Blackjack.
_ A part le fait que je vais te faire une tête au carré pour nous avoir désobéi Cullen…
_ Tu peux le laisser pour cette fois Percy, parce que sinon cette Furie m’aurait prise et je n’aurais pas pus l’en empêcher ; remarqua Bella en coupant la sanction que son frère voulait donner à Edward.
_ Ok ! Aujourd’hui il passe au dessus mais la prochaine fois je te promets qu’il y passera, sinon comment savais tu que Bella allait avoir besoin de toi ? Demanda Percy tout de même surpris qu’Edward était arrivé au bon moment pour sa frangine, même si ces deux derniers avaient tais sous silence que la fille de Poséidon aurait pus s’en sortir sans ce dernier.
_ Pour ça qu’il savait que j’avais besoin d’aide ; déclara Bella en montrant les aigles-caméras des fils d’Héphaïstos qui les survolaient tous en les filmant de leurs yeux perçants.
_ Ouais, bah maintenant qu’ils ont vus que nous allons tous très bien, le premier qui nous rejoins et qui ne reste pas à l’intérieur de la caserne, je vais me faire un plaisir de lui faire une tête au carré ! Promit à voix haute Percy tout en fusillant les aigles-caméras des yeux avant que ces dernières ne se mettent à batte en retraite, surement que Ron et Edmund les avaient tous les deux rappeler pour les laisser tranquille.
_ Sinon vous allez bien tous les deux ? Pas fatiguer ou encore pas…
_ On va très bien Edward ! Nous allons tous très bien et pour te dire la vérité, depuis un an j’ai l’impression d’être de nouveau…
_ Entier ? Demanda Percy en coupant la parole à sa sœur avant de se retourner vers elle en souriant. D’enfin revivre après cette année de culpabilité ? Demanda-t’il une nouvelle fois en se tournant vers sa frangine.
_ Oui ! Pour la première fois j’ai envie de regarder devant moi et non pas derrière ; avoua Bella tout en serrant l’une des mains d’Edward dans la sienne, tout en lui souriant.
Sourire que lui rendit Edward avant de la prendre par les épaules et de la serrer contre lui pour ensuite déposer un tendre baiser sur sa tempe, faisant grogner quelque peu Percy qui ne pouvait s’y empêcher.
_ Bon ! On y va vous deux parce que sinon les autres vont nous envoyer la cavalerie et ça je ne veux pas ; répliqua Percy en se tournant vers les deux concernés avant de commencer le chemin pour rentrer à la caserne, en marchant au côté de Blackjack qui ne le lâchait pas d’une semelle, tout comme Moonacre avec Bella.
_ Cette semaine a vraiment été chargé en émotion, pas vrai ? Demanda la fille de Poséidon tout en jetant un coup d’œil à Edward qui lui sourit alors que se question faisait encore grogner Percy devant eux avec Blackjack.
_ Chargé en émotion ! Je dirais que c’était une semaine éprouvante, oui ! Ne put s’empêcher de répliquer Percy à la semaine qu’ils avaient eux.
_ Alors le fait que la semaine prochaine nous avons le diner des fiançailles de Peter et Susan lundi, et le mariage de Sally et de Charlie vendredi, ca va être quoi pour toi comme semaine ? Demanda Edward en souriant à Bella tout en observant Percy réagir à l’évocation des événements de la semaine qui allait arriver.
_ Ca va être infernal ! Déclara avec lassitude Percy tout en soufflant un bon coup, faisant rire les deux tourtereaux derrière lui.
Et se mettant à grogner, Percy leur promit mille morts s’ils ne cessaient pas de rire à ces dépends pendant qu’ils regagnaient tous les cinq, en comptant les deux pégases bien évidemment, la caserne ou tous les autres les attendaient avec impatience pour ainsi continuer le peu de la fête qui leur restait, tout en évitant de mentionner le combat qui s’était déroulé plus tôt.

et les 2 chansons promit Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bella55
Le combat
Le combat


Féminin
Nombre de messages : 1730
Age : 32
Localisation : forks avec taylor lautner
Date d'inscription : 03/02/2009

MessageSujet: Re: Un Nouveau Départ - Fanfic Crossover Twilight/Percy Jackson (Tout le monde/couple habituel)   Mar 6 Déc - 13:51

attend la suite des aventures
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sabrinabella
Le retour d'Irina
Le retour d'Irina


Féminin
Nombre de messages : 3843
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/11/2011

MessageSujet: Re: Un Nouveau Départ - Fanfic Crossover Twilight/Percy Jackson (Tout le monde/couple habituel)   Mar 6 Déc - 14:31

merci Bella bizz contente que sa te plaise toujours Wink voici la suite bonne lecture study

Chapitre 15: le diner de fiançaille de Peter & Susan, et le mariage de Charlie & Sally

Le week-end après la remise des diplômes des enfants de Poséidon était passé à vitesse grand V, si bien qu’ils n’eurent vraiment aucun mal à se retrouver en ce matin du lundi 28 juin 2010, alors que le soir même se déroulerait le diner des fiançailles de Peter et Susan, et que le vendredi suivant se produirait le mariage de Charlie et de Sally.
En clair, cela allait être encore une semaine chargé en émotion et éprouvante pour tout le monde !
En particulier pour Peter et Susan, qui avait terminé les derniers préparatifs de leur diner de fiançailles, qui allait se passer ici, au manoir des Jackson, alors que la grande salle de bal qui donnait plus l’impression d’être sortis d’un compte de fée, semblable à la grande salle de bal dans la « Belle et la Bête » ; les deux jeunes amoureux n’avaient tous les deux pas chômés pour que la fête soit réussite.
Et avec l’aide d’Hermione et de Ginny, la fête allait être une véritable « explosion de saveur » comme elle le disait si bien, tout en ayant évitera d’entrainer les fils d’Héphaïstos dans la préparation.
Parce que ces derniers pouvaient facilement mettre le feu aux préparatifs et tout casser comme des bouts en train qu’ils sont.
Bien évidemment, Ron et Edmund avaient été choisis tous les deux pour construire le grand enclos, la maison pour Blackjack et Moonacre, les pégases de Percy et de Bella, pour que ces derniers se sentent ainsi chez eux et les deux fils d’Héphaïstos avaient vus ca comme un nouveau défis qu’on leur donnait ; si bien qu’ils s’étaient tous les deux à faire des aménagements pour ces deux derniers et ainsi que le terrain qui allait être délimiter pour eux.
De plus, hormis l’enclos et les préparatifs de la fête ; ils avaient dus aussi faire plus de travail, puisqu’hormis tous les Jackson qui serait présent ainsi que certains amis de Susan de l’Université en Musicologie, ou encore des collègues de Peter dans la brigade de police, et des sapeurs pompiers et de leurs familles ; Peter et Susan avaient aussi invités les Cullen, Charlie et Sally, ainsi que les Quileutes à venir célébrer ce diner pour leurs fiançailles.
Alors que leur mariage était prévu pour la semaine d’après, le vendredi d’après.
Et pour l’occasion, Susan avait optée pour que leur robe à toutes les Jackson soit accordée.
En clair par quelles allaient toutes porter les mêmes robes, mais plutôt qu’elles allaient toutes porter le même style de robe, en l’occurrence, des robes spéciales pour des danseuses ! La future mariée avait l’intention de tous les faires dansés ce soir, dans les plus belle robe qu’elle avait trouvé pour elle !
Ce qui avait obligé à toutes les femmes Jackson de rester au manoir tout le week-end pour trouver à chacune la robe idéal pour la soirée, ce qui veut dire pour Percy que Bella n’avait pus passer ces deux jours avec Edward, au plus grand bonheur de l’aîné qui voulait un peu de distance entre ces derniers.
Oui, il savait que cela ne changerait rien parce qu’ils finiraient tous les deux ensembles, mais cela ne l’avait pas empêché de jouer avec les nerfs de sa petite sœur, surtout que contrairement à elle, il ne cessait de faire ces rêves prémonitoire chaque fois qu’il dormait toutes les nuits.
Mais il avait trouvé un autre moyen pour essayer de passer le temps, sans à être obliger de refouler ce qu’il voyait la nuit, en ayant trouvé un autre punching-ball qu’Edward et cela se résumait en un seul nom : Seth !
Pourquoi me demanderiez-vous Seth ?
Oh parce que Monsieur, le plus jeune des Quileutes, s’était tout simplement imprégnés, oui IMPREGNES de Lucy ! Oui de Lucy ! La plus jeune des Jackson !
Et vous vous demandez comment ce fameux « coup de foudre » s’était produit alors qu’ils ne se connaissaient tous les deux déjà depuis une semaine, sans jamais avoir été tous les deux face à face, ou seuls à seuls ?
Eh bien cela s’était produit pendant la fête célébrer pour le diplôme de sapeur-pompier de Percy et Bella !
Cela s’était fais sans que personne ne vienne à le remarquer, ou ils avaient tous les deux danser ensembles pendant la fête, sauf les moments ou Lucy dansait avec Percy ou Peter, ou encore avec Edmund ; mais ils avaient tous finis par s’en rendre compte de ça le lendemain, samedi matin, au manoir des Jackson.
Comment est ce que les hommes Jackson avait réagis quand ils avaient vus Seth se diriger tranquillement, sous les regards des autres Quileutes qui semblaient quelques peu sur leurs gardes de ce qui allaient se produire ; alors qu’Edward n’avait pus s’empêcher de jeter des regards entre les deux jeunes asser incrédule, attirant ainsi l’intention de tout le monde sur Seth et Lucy.
Et c’est le regard que les deux jeunes se lançaient, avaient mis la puce à l’oreille de Percy et des autres, et si bien que cela avait faillis finir en éclats de voix, si les femmes Jackson ne s’en étaient pas emmêler en essayant de calmer leurs frères et leurs conjoints de vouloir faire une tête au carré à Seth, pendant que les autres Quileutes l’avaient entouré pour ainsi faire barrière si les choses dégénérait.
Ils avaient ensuite passés le reste de la matinée du samedi à convaincre les Jackson que Seth ne ferait rien contre Lucy, tant que cette dernière ne serait pas prête pour une relation sérieuse, et qu’en attendant, Seth allait agir comme un frère ou un confident pour la plus jeune fille de Déméter.
Et il avait intérêt à ne pas faire de bêtise ou sinon, il aurait à faire aux cinq grands frères Jackson qui allait lui faire passer un mauvais quart d’heure dans ce cas !
D’ailleurs, ces derniers n’avaient rien pus dire puisque Lucy ne reverrait Seth que lors du diner des fiançailles de Peter et Susan, lundi en fin d’après-midi, et que dans seulement quelques heures ; Percy et les garçons pourront constater de l’attitude de Seth envers Lucy, alors que le premier allait aussi devoir avoir à l’œil Edward avec sa sœur.
D’ailleurs Peter et Susan avait pris cette occasion pour trouver leur dernier garçon d’honneur : Peter avait choisi Harry et Hermione comme témoins, et Percy et Bella pour Susan ; alors que Ron et Ginny, Edmund et Katara, et Lucy et Seth seraient leurs garçons et demoiselles d’honneur.
Ce qui avait tout de même flatté Seth d’être l’un de leur garçon d’honneur en sachant qu’il serait en grande partie avec Lucy, pendant toute la soirée et au mariage.
Mais en attendant, Percy était dans sa chambre entrain de brosser, comme le lui avait demandé Susan, sa tenue qu’il allait porter le soir même, accrocher dans son cintre dans sa house ouvert dessus et sur le coin de son miroir à pied, alors qu’il regardait son reflet dedans.
Lui et les autres garçons de la famille avec Daniel avaient finis d’installer les derniers trucs et les dernières décorations dans la grande salle de bal, tout en ayant tous opter pour une tenue léger pour pas qu’ils aient trop chaud, en ayant un short en jean ainsi qu’un maillot blanc à manche courte ; et maintenant il finissait de nettoyer sa tenue déjà propre mais Susan lui avait ordonné d’y retourner, elle qui voulait que son diner de fiançaille soit une réussite dans son intégralité.
Pour cette soirée, Susan avait choisie pour Percy une chemise blanche assortis à sa veste bleue et à son pantalon en toile bleu océan, alors que la cravate était d’un bleu plus sombre, bleu marin ; tout en ayant décidé de porter ces baskets blanches qu’il avait nettoyés à fond pour les décrasser de la saleté ; préférant être ainsi à l’aise dedans, si jamais il venait à se passer quelque chose le soir même.
Pour une raison ou une autre, tout le monde dans la famille craignait une nouvelle attaque lancer par Hadès pour sans nul doute se venger de ce qu’ils avaient tous les deux causés avec Edward et leurs pégases contre ces trois sbires ; grande raison pour laquelle Peter et Susan avaient préférés faire leur diner de fiançaille au manoir, qui était l’endroit le plus sur pour eux, là ou aucunes de ces créatures ne pourraient passés pour les atteindre.
D’ailleurs, c’était aussi au manoir qu’allait se marier Peter et Susan, la semaine suivante.
Mais pour l’instant, Percy observait toujours son reflet dans son miroir quand il avisa son carnet de croquis sur son lit à baldaquin bleu, derrière lui et se souvenait pourquoi il avait ressortis ce dernier de ces cartons, dans laquelle il avait entreposé toutes ces affaires qui lui rappelait beaucoup trop Aang.
Le fils de Poséidon se souvenait très bien d’avoir sortis son vieux carnet de croquis de l’un de ces cartons qu’il avait ramené en même temps de la caserne, quand ils étaient rentrés de la fête samedi matin très tôt ; et en s’étant réveiller plusieurs fois pendant le peu d’heures de sommeil qu’il avait eux, à cause des rêves prémonitoires qu’il avait continuer à avoir, Percy avait donc commencer à fouiller dans ces cartons pour se rappeler du bon vieux temps avec Aang, quand il était tomber sur ces carnets de croquis.
Et c’était quand il avait vus ces derniers, que Percy s’était empresser de prendre un crayon sur son bureau et en se réinstallant sur son lit, le fils de Poséidon avait commencé à dessiner tout ce dont il pouvait se rappeler de ces rêves sur l’avenir de sa sœur qu’elle aurait avec Edward, et il n’avait pas cessé de dessiner jusqu’à se qu’on vienne le chercher vers midi, lors de l’arriver des Cullen et des Quileutes.
Avec aussi la scène de Seth et de Lucy qui avaient suivis, lui avait ainsi permis d’esquiver les questions que lui aurait poser sa frangine, qui avait ensuite passer quelques instants avec Edward avant que les Cullen et les Quileutes ne les quittent, pour les laisser travailler tranquillement pour la préparation de la fête lundi.
Et dès qu’il se réveillait le week-end de son sommeil, Percy se plongeait dans son carnet de croquis et se mettait à dessiner tout ce dont il se souvenait, avant de reteindre la lumière et de se recoucher, pour ensuite se réveiller plusieurs heures plus tard pour recommencer une fois de plus le même manège.
Revenant à lui-même, Percy se retourna en quittant ainsi des yeux son miroir et alla s’asseoir sur son lit avant de prendre son carnet à croquis, et se remit à refeuilleter celui-ci comme il ne cessait de le faire dès qu’il avait un peu de temps devant lui en regagnant sa chambre.
Alors qu’il se mit à tourner les pages de croquis qu’il avait fais, Percy ne put empêcher à ces pensées de revoir ces images dans sa tête, même si tous les croquis avaient un point en commun, c’est que tous ces derniers n’avaient pas de scène de décor ou de paysage.
Parce que pour une raison ou une autre, pour certaine scène et séquence qu’il avait vus, Percy n’avait pas pus distinguer l’image derrière, comme si hormis l’image de sa sœur seule ou avec Edward, il ne voyait pas ce qui les entourait et cela l’énervait un peu sur certains moment.
Ainsi, Percy ne pourrait donc pas savoir, tant que le paysage n’apparaitrait pas, ne pas savoir ou ces images de l’avenir de sa scène se passerait, surtout celle ou Bella semblait être en danger ou encore inconsciente et que quelqu’un la menaçait, et cela le mettait dans un tel état qu’il était près à déchirer ces croquis en particulier.
Mais il y avait surtout un croquis qu’il garderait pour lui et ne montrerait à personne, parce que Percy, inconsciemment, avait dessiné quelque chose de très intime et ne se souvenait pas vraiment à quel moment il l’avait mis sur papier.
Parce que dessiner sa frangine nue dans les bras d’un Edward aussi nu, étant seulement recouvert tous les deux d’un drap et faisant quelque chose d’intime, il y avait de quoi faire une crise et aussi être aussi rouge qu’une tomate, raison pour laquelle il avait essayé d’éviter sa sœur par tous les moyens ce week-end.
Parce que si Percy se mettait à rougir comme un idiot devant cette dernière, Bella viendrait à comprendre quelque chose et elle irait le « cuisiner » jusqu’à ce qu’il vienne à avouer pourquoi il se trouvait dans un tel état ; et par la même occasion, le fils de Poséidon avait aussi évité Edward quand ce dernier était de passage au manoir, pour ainsi éviter un meurtre ou même pire en l’occurrence.
Le fils de Poséidon savait parfaitement que cela ne passerait pas avant un bon moment, comme le montrait la fameuse bague à l’annulaire gauche de sa sœur sur ce croquis « intime » ; ils passeraient tous les deux à l’acte quand ils seront marier ou encore fiancer.
Et alors que Percy referma son carnet de croquis tout en essayant d’éviter à repenser à ces images, quand on vint à frapper à sa porte en le faisant sursauter avant qu’il ne cache son carnet de croquis sous ses oreillers, pour enfin accepter la personne derrière la porte de sa chambre.
Ouvrant la porte, la tête de Katara passa celle-ci avant que la jeune fille ne rentre dans sa chambre, ne portant simplement qu’un short en jean et un maillot à bretelle rose :
_ Les commandes qu’on a passées sont déjà arriver Percy, tu viens manger ?
_ J’arrive Katara ! Souria Percy avant de redescendre de son lit et de suivre cette dernière à l’étage pour ensuite redescendre au rez-de-chaussée, et de rejoindre les autres dans la grande salle à manger, là ou ils avaient posés toutes les commandes qui venaient d’être livrés.
_ Alors Percy ! Tu descends enfin de ta chambre ! Je me demande bien ce que renferme ta chambre pour que tu t’y enferme à chaque fois que tu as quelques minutes… Aie Hermy ! Grogna Ron quand sa compagne lui frappa l’arrière du crâne pour qu’il arrête de dire des bêtises plus grosses que lui, pendant que Katara s’asseya à côté de sa sœur.
Et que Percy en fit de même avec la sienne, tout en ayant évité de croiser son regard alors que Bella regardait les deux autres tourtereaux se remettre à se chamailler, avant de tendre le repas à son frangin.
_ Chinois sa te dit ? Demanda la fille de Poséidon tout en tendant les deux baguettes à ce dernier tout en lui souriant, alors que Percy lui rendit son sourire tout en évitant son regard attirant ainsi la curiosité de cette dernière pourquoi il l’évitait.
_ Alors vous avez finis pour ce qui est des robes de ce soir ? Demanda Percy en se tournant vers les autres filles, tout en évitant le regard de sa sœur qui commençait de plus en plus à avoir des doutes à ce propos.
_ Oh oui, nous sommes toutes prêtes et parer ! Vous devrez vous occupez des premiers arrivés qui arriveront tout à l’heure parce que nous on sera occupez dans les coiffures qu’on choisira ; prévena Susan en se tournant vers tous les garçons, tout en ayant remarqué le froid entre les enfants de Poséidon.
_ De toute façon, les premiers à arriver seront là vers quatre heures, donc dans moins de trois heures mais d’ici là, je pense qu’on sera comment s’occupez d’ici là ; promit Peter tout en souriant à Susan avant de lui embrasser le cou, avant de replonger dans son déjeuner de nouille chinoise.
_ Je suis vraiment presser de revoir Seth ; avoua Lucy tout en buvant un bon coup son verre de limonade, alors que les garçons de la famille faillirent bien recracher tout ce qu’ils venaient de mettre dans leurs bouches.
_ Franchement Susan, nous aurions pus choisir quelqu’un d’autre comme garçon d’honneur ; ne put s’empêcher de remarquer Peter tout en jetant un coup d’œil à sa fiancer.
_ Si ce n’est pas Percy qui me fait une crise du grand-frère-trop-protecteur-sur-les-bords avec Edward, c’est toi Peter qui le fait avec Lucy et Seth ; ne put s’empêcher de rire Bella tout en voulant faire réagir Percy et c’est se qu’il fit.
Ce dernier qui était entrain de boire son verre en essayant d’éviter de rire devant la tête que Peter faisait à Susan, aval de travers à l’annonce de sa frangine ou cette dernière dut se mettre à lui frapper le dos pour qu’il ne s’étrangle pas avec l’eau.
Avant que Percy n’essaye de cacher les rougeurs aux autres en le faisant passer pour le verre qui était mal passer, quand son esprit ne put s’empêcher de repenser à cette scène « intime » de sa sœur avec Edward, pour ensuite se mettre à grogner et de reprendre un autre verre pour faire passer l’irritation dans sa gorge.
Le repas continua ainsi avec les plaisanteries des uns et des autres alors que Bella gardait un œil son frangin, et que Percy faisait tout pour les éviter par tous les moyens en ne pouvant s’empêcher de rougir à chaque regard de sa frangine qu’il apercevait, attirant ainsi plus le regard de la fille de Poséidon sur l’aîné des enfants du Dieu des océans et des tremblements de terre.
Quand ils eurent enfin finis leur déjeuner, les garçons s’occupèrent de débarrasser la table pendant que les filles remontèrent toutes en haut pour aller se préparer, alors qu’Hermione dut tirer Bella pour qu’elle les suive parce que cette dernière voulait vraiment aller tirer les verres du nez de Percy, ou ce dernier avait réussi à filer avant que sa sœur n’est pus faire quoi que se soit pour l’en empêcher.
Sauf que si Percy put éviter Bella, il ne put esquiver les autres garçons de la famille qui comptèrent bien lui tirer les verres du nez eux-mêmes.
_ Alors Percy ! Pour quelle raison te mets-tu toujours à rougir chaque fois que Bella te regardait ou essayer de te parler ? Ou même que tu n’as pas cessé de l’éviter tout ce week-end ? Demanda Peter tout en mettant les boites du déjeuner chinois dans le sac poubelle que venait de ramener Daniel de la cuisine.
_ Je ne vois pas de quoi tu parles Peter ! Déclara Percy en prenant les verres pour aller les laver dans la cuisine, quand Daniel l’en empêcha en l’attrapant par les épaules avant de le tourner vers tous les autres garçons de la famille qui attendaient une réponse.
_ Dis nous ce qui se passe Percy ? Parce que si tu continus comme ça, Bella aura une belle raison pour te refaire ton portrait ; demanda Daniel tout en ayant fait remarquer que la fille de Poséidon pouvait être très susceptible quand on poussait le bouchon un peu trop loin avec elle, et elle pouvait vous « refaire le portrait » sans aucune difficulté.
_ C’est seulement que j’ai… j’ai encore eu des rêves prémonitoires tout le week-end et que j’ai été témoin de quelque chose d’intime entre Bella et Edward dans l’avenir, et à chaque fois que je revois ces images, je me sens…
_ Tu es gêné parce que tu n’aurais jamais dus voir ça et que tu as aussi une envie de meurtre envers Edward pas vrai ? Demanda Peter qui se doutait parfaitement qu’elle était ce moment « intime » dont il avait été témoin pour être à ce point mal à l’aise envers sa frangine.
_ Sérieux ! Et dans quelle position ils étaient ? Demanda Ron en souriant d’un air malicieux à Percy alors que ce dernier se remit une nouvelle fois à rougir, tout en tentant de ne surtout pas y repenser.
_ RON ! S’exclamèrent outrer Peter et Harry en le fusillant du regard, alors que le deuxième se permit de lui donner un coup sur la tête pour qu’il pense à autre chose qu’à ça.
_ Bah, quoi les mecs ! Je voulais savoir parce que moi et Hermione on adore la…
_ Si tu dis un mot de plus sur ta vie sexuelle frangin, je ferais en sorte qu’Hermione te fasse passer un mauvais quart d’heure et crois moi en la connaissant, tu auras préférer que sa soit Peter et Harry qui s’occupent de toi ; promit Edmund tout en bâillonnant la bouche de son aîné pour lui éviter de se faire massacrer par les deux fils d’Arès, et lui aussi par la même occasion parce qu’il détestait ce genre de « sujet », bien trop intime à son gout.
_ En tout cas, je comprends mieux maintenant pourquoi tu ne regardes pas Bella dans les yeux, mais tu n’as pas à t’en vouloir Percy ! Tu ne contrôles pas les rêves prémonitoires et Bella comprendra, si bien sur, tu n’irais pas faire la peau à Edward ? Demanda Daniel tout en réconfortant le fils de Poséidon sur le choix à faire.
_ Non ! Non, je n’ai pas de raison de faire la tête à Edward puisqu’ils ne passeront à l’acte qu’au moment ou ils seront fiancer ou encore marier, mais il doit tout de même rester loin de moi ou je vais encore voir rouge ; prévena Percy tout en se grattant les cheveux avant la nuque comme quand il était mal à l’aise, et là c’était bien le cas.
_ Donc tu n’as pas en te faire de ce point de vue Percy puisque cela ne se passera que dans plus d’un an et encore, alors tu n’as pas à t’inquiéter de ce côté, leur relation aura le temps de murir et de s’épanouir jusqu’à là ; prévena Peter puisque Susan lui avait tout dis sur la vision qu’elle avait eue sur l’avenir de Bella et d’Edward.
_ Rappels-moi Peter quant est-ce que toi et Susan avaient eux votre premier rapport après votre premier rendez-vous ? Demanda Ron en se tournant vers ce dernier le sourire aux lèvres.
_ Moi et Susan ont se connaient depuis 6 ans et nous avons commencés à sortir ensembles depuis trois ans, et notre relation est devenue beaucoup plus sérieuse cette année, surtout lorsque j’ai demandé la main de Susan et que nous avons commencés à vouloir créer notre famille ; avoua Peter tout en souriant à l’initiative de créer une nouvelle génération avec Susan.
_ Sérieux ! Et vous avez commencés quand ? Demanda Daniel heureux que ces deux petits commencent déjà à créer leur avenir ensembles.
_ Susan va vouloir me tuer mais je ne vais pas tenir longtemps de vous le dire, sa a déjà commencer ; déclara Peter fier alors que des étoiles brillaient dans ces yeux, et qu’il avait un sourire goguenard aux lèvres.
_ Non ! Ce n’est pas vrai ! Susan est enceinte ? Demanda Harry comprenant comme tous les autres ce qu’avait voulus dire Peter avant qu’ils ne viennent tous féliciter le futur-papa.
_ Oui ! On va avoir un bébé ! On va le dire ce soir pendant le diner puisque tout le monde savait que nous sommes fiancer depuis Noël, et que le bébé était en projet mais faites comme si vous seriez surpris ce soir, comme ca Susan ne me tuera pas même si je sais qu’elle doit déjà le savoir en haut ; souria Peter tout en observant le plafond de la salle à manger alors qu’Harry l’avait attraper par les épaules pour lui faire un shampoing, vite rejoins par Ron et Edmund.
_ Et de combien ? Demanda Edmund curieux de savoir quand le nouveau membre de la famille arriverait dans leurs vies.
_ Elle l’est de trois mois, nous avons même fais l’échographie jeudi dernier et le bébé se porte à merveille ! Il est prévu qu’il naisse pour décembre ; avoua Peter tout sourire alors qu’il ne pouvait s’empêcher de repenser à ce moment intense lors du rendez-vous pour l’échographie sans que personne de la famille ne se doute de quelque chose, comme tous les autres amis.
_ Maintenant je comprends mieux d’où venait le petit bidon de Susan, et vous savez si c’est une fille ou un garçon ? Demanda Harry tout en se tournant vers son frangin.
_ Moi et Susan avons tous les deux décidés de ne pas connaitre le sexe du bébé jusqu’à l’accouchement, et Susie veillera aussi à ne pas voir dans l’avenir pour savoir s’il s’agit d’une fille ou d’un garçon ; déclara Peter qui était fixer sur le sujet et ne voulait connaitre le sexe de son enfant lors de l’accouchement, tout en veillant aussi à ce que sa fiancer ne le voit pas dans l’avenir pour découvrir la réponse.
_ En tout cas, je suis fier de toi Peter ! Quelque soit le sexe du bébé, cet enfant sera exactement comme ces parents ; félicita Daniel en posant sa main sur l’épaule de Peter fier de lui tout en lui souriant, alors que Peter posa sa main sur son bras en signe de reconnaissance.
_ Merci Daniel ! Merci les gars ! Remercia Peter en souriant à ces derniers alors que les autres continuèrent de le féliciter en lui donnant des frappes amicales sur les épaules ou dans le dos.
Et tout en continuant de féliciter le futur-papa alors qu’ils proposèrent déjà de commencer la futur chambre du futur membre de la famille, les garçons suivirent Daniel dans la salle de bal qu’il avaient dans leur manoir, tout en regardant s’ils devaient oui ou non réajuster les tables ou l’estrade sur lequel avait été placé la chaine Hi-Fi avec l’ordinateur portable pour régler les musiques qu’ils allaient mettre, ainsi que les instruments de musique comme les violons, le piano ou encore les guitares et autres, entreposer sur l’estrade.
Alors que tout le centre de la salle était libre pour la piste de danse et que tout autour juste avant les deux galeries de chaque côté de la pièce séparé par des colonnes de marbre, qui soutenait au dessus une autre galerie ouverte car la salle de bal était composer de deux étages. On entrait par deux grandes portes aux deux coins, et on descendait les deux escaliers qui se rejoignaient au centre en ne faisant qu’un pour entrer dans la salle en elle-même.
Un peu comme la salle de bal dans le dessin animé « la Belle et la Bête ».
L’estrade se trouvait au fond de la pièce alors que juste devant celle-ci avait été dressée la table des mariés avec leurs témoins, garçons et demoiselles d’honneurs ; et les deux autres longues tables avaient été placés de chaque côté de la piste de danse, juste à côté des colonnes de marbres, formant ainsi un U à l’envers si on le prenait depuis les escaliers.
Car cette pièce était belle et bien la plus riche de tout le manoir Jackson, faite de marbre et d’or, avec des peintures argentés au plafond et un très grand lustre de cristal tout en haut, placer au niveau du centre de la pièce.
Et comme le disait si bien les autres, cette salle était vraiment parfaite pour le diner des fiançailles de Peter et Susan, comme elle serait aussi celle ou se passerait leur mariage la semaine d’après.
Alors que les décorations se représentait sous forme de ruban et de guirlande blanc, rouge et violette avec des fleurs, entourant chacune des colonnes de la pièce ; et que des banderoles dans les mêmes teintes avaient été suspendus au murs au dessus des colonnes, et en dessous des deux galeries placer aux dessus des deux galeries de colonnes en marbres.
Les tables étaient recouvertes de nappe blanche alors que des nappes plus courtes sur la largeur de couleur rouge et violet, colorait chacune alors que des vases rouge et violet avaient été placés dessus avec des bouquets de rose blanche, rouge et rose enrouler dans des rubans blanc, rouge et violet.
Les roses étaient les fleurs préférés de Peter et de Susan.
Et si le blanc était la couleur du mariage, le rouge était la couleur de Peter et le violet celle de Susan ; des couleurs qui les correspondaient.
Quand ils virent tous les six que la salle de réception était nickel pour recevoir leurs invités pour le diner des fiançailles, il était déjà trois heures de l’après-midi passer et les premiers invités arriveraient dans une demi-heure tout au plus, et allèrent vite se préparer pour la soirée avant que leurs invités n’arrivent.
Lorsque la sonnerie de la porte sonna enfin en résonnant dans tout le manoir Jackson, se fut Daniel, qui portant pour l’occasion une chemise blanche avec un costume cravate gris anthracite et des chaussures noires, descendit en vitesse les escaliers pour aller ouvrir aux premiers invités arriver.
Qui se trouvait être les Cullen quand le Docteur Jackson leur ouvrit enfin la porte.
Carlisle et Esmé ouvraient tous les deux la marche de leur famille, le père de famille portant une chemise blanche avec un costume noir, assortis à la robe blanc et noir d’Esmé ou celle-ci était composé d’un bustier avec un décolleter en V blanc avec des motifs de fleur en noir, avec les bretelles qui entourait le haut de son dos, et que le bas de la robe était noire en tombant jusqu’aux dessus de ces pieds chausser de sandales blanc à talons haut. Alors qu’elle avait lisser ces cheveux longs et qu’elle les avait attachées sous son oreille droite.
Saluant Daniel qui les laissa tous les deux entrer tout en leurs montrant le porte manteau pour déposer leurs vestes, le Docteur Jackson salua ensuite Jasper et Alice ; le premier portait une chemise blanche avec un costume vert foncer presque noir, alors qu’Alice portait une robe moulante verte forêt à fine bretelle avec un léger décolleter en V avec des papillons en perle entourant son décolleter, ainsi qu’au niveau des genoux ou la robe s’ouvrait sur des robes en voiles vertes qui s’éclaircissait jusqu’à devenir blanche au dessus de ces pieds, chausser de sandales blanches à perles verte. Alors qu’elle avait coiffé ces cheveux en de petites boucles noirs qui encadraient son visage et qu’un serre tête verte ornait sa coiffe, avec des petits papillons blancs dessus.
Puis suivirent Emmett et Rosalie, ou le colosse portait une chemise blanche avec un costume et cravate noir ; alors que sa compagne avait optée pour une robe or en décolleter en V plongeant avec des perles blanches autour de son décolleter ; lui tombant en moulant son corps jusqu’aux genoux alors que dessous tombait une multitude de voile vaporeux jaune qui lui allaient jusqu’aux dessus de ces pieds, chausser elle aussi de sandales jaune à haut talons. Alors que ces longs cheveux avaient soigneusement coiffés en un chignon des plus compliquer, ou des petites perles blanches et jaune la parsemaient.
Et Edward fermait la marche, en portant une chemise bleue avec son costume bleu marin et ces chaussures noires, avant de venir serrer la main que Daniel lui tendit pour qu’ensuite ce dernier ne referme la porte derrière le dernier Cullen.
_ Alors ! Quoi de beau aujourd’hui mes amis ? Demanda Daniel tout en prenant les vestes qu’Alice et Rosalie n’avaient pas encore accroché pour les mettre sur les portes manteaux installer dans les vestibules pour les invités.
_ A part les fiançailles de Peter et de Susan, nous n’avons pas eux grands choses à faire pour aujourd’hui et vous ? Demanda Carlisle tout en souriant à Daniel.
_ Franchement Carlisle on peut se tutoyer tout de même, et hormis avoir préparé la fête de ce soir et tous le reste, tout va bien dans le meilleur des mondes mais je ne vous cacherais pas que les petits craignent par-dessus tout une attaque ce soir ; avoua Daniel tout t’en étant inquiet à ce sujet d’une éventuel attaque pendant le diner.
_ Et Susan a vus quelque chose se produire ? Demanda Esmé en mentionnant le don que la fille d’Apollon avait hérité de son père.
_ Non ! Mais il faut dire que l’attaque des Furies ce vendredi dernier, elle n’avait pas pus le prévoir et c’est seulement parce que Bella l’avait vus que Percy et elle, n’ont pas été vraiment surpris en sachant qu’elles arrivaient quand Hermès est venu leur donner le message de leur père ; avoua Daniel.
_ Vous pensez qu’il y aura une attaque ce soir pendant la fête ? Demanda Jasper tout en serrant contre lui Alice.
_ Tant que nous resterons dans les limites de notre demeure, nos ennemis ne pourront franchir les grilles mais jusqu’à présent chaque fois qu’il y avait un événement important dans notre famille, il y avait toujours nos ennemis qui venaient nous rappeler qu’ils étaient toujours dans les parages, comme une piqure de rappel en faite ; avoua Daniel malheuresement tout en jetant un œil dehors par la fenêtre du hall d’entrée, vers le grand portail ouvert pour laisser à leurs invités d’entrer même si ce détail ne permettrait pas aux êtres mythologiques d’entrés dans l’enceinte de leur demeure.
_ Donc il n’y a rien à craindre dans ce cas ? Demanda Esmé tout de même inquiète que leurs ennemis viennent encore troubler les fêtes de leurs présences.
_ Ici nous ne risquons rien mais cela ne veut pas dire qu’il n’y aura pas d’attaque ce soir ; déclara Daniel avant qu’il ne se retourne au moment même ou la sonnerie de l’entrée résonna une nouvelle fois.
_ Ce sont les clébards ! Déclara en rigolant Emmett alors que Rosalie lui donna un coup sur la tête pendant que Daniel alla une fois encore ouvrir la porte.
Ouvrant la porte, Daniel l’ouvrit sur les Quileutes et les Swan mener par Billy Black en costard noir et chemise blanche avec son chapeau de cowboy, et ces longs cheveux noir attacher en une queue de cheval alors que Charlie s’occupait de pousser son fauteuil roulant, habiller d’une veste marron assortis à son pantalon noir et à sa chemise blanche et sa cravate noire.
Alors qu’à leurs côtés se tenait Sally, portant une robe à manche courte er décolleter carré de couleur crème, lui tombant jusqu’aux genoux et ceinturer au niveau de sa poitrine et sous son ventre pour ainsi maintenir sa grossesse, et qu’elle avait choisis de mettre des chaussures plates pour ainsi lui faciliter la marche ; et que ces cheveux avaient été coiffés en un chignon lâche.
Et derrière eux, se tenaient Sam portant une chemise clair avec jean et veste sombre, avec Emily à ces côtés, habiller d’un robe à grosse bretelle lui tombant jusqu’aux genoux ceinturer à la taille d’une ceinture noire, et de couleur fauve.
Suivis d’Harry et Sue Clearwater dans leurs ensembles couleur sauvage, alors que leurs deux enfants, Leah portait une robe noire ceinturer à la taille par une ceinture blanche avec une fleur dessus, alors que Seth avait opté pour une chemise blanche et son veston noir assortis à son jean sombre, et tenant dans ces mains un petit bouquet de fleur rose et jaune qui était surement pour Lucy.
Puis venait Paul et Jared, eux aussi dans leurs costumes sombres alors que Quil et Embry avaient tous les deux optés pour une tenue plus claire, faisant ainsi ressortir leurs peaux mates avant que Jacob ne finisse la marche, avec un jean foncer, une chemise blanche et une veste bleu foncer, tout en tenant dans ces mains un petit bouquet de fleur bleu qui était destinée à Bella.
Ou le bouquet en question fit grogner Edward de ne pas y avoir penser à ça alors que Jacob lui lança un sourire goguenard, d’avoir penser à quelque chose que ce dernier n’avait pas eux en tête, obligeant Carlisle à poser sa main sur l’épaule de son fils pendant que Jasper envoya des ondes de calmes pour l’apaiser, et l’empêcher de créer une esclandre.
_ Bonjour les amis ! Mais entrez, entrez donc ! Salua Daniel tout en faisant signe à ces derniers d’entré dans leur demeure, alors que les Cullen durent se reculer en se dirigeant vers le grand salon, pour ainsi éviter de se retrouver trop près des Quileutes et que ces derniers ne se mettent à exploser à cause de leurs proximités.
_ Bonjour Daniel ! Ou sont les jeunes ? Demanda Charlie en serrant la main que Daniel venait de lui tendre à l’instant.
_ Les filles sont encore entrain de se préparer et les garçons ne devraient plus être très longs à…
_ Arriver ou à se préparer ! Tout de même Daniel, j’espère que tu ne serais pas entrain de nous confondre avec les filles qui ont toujours besoins de plusieurs heures pour se préparer ; rigola Ron derrière eux qui descendait les escaliers, suivis d’Harry et d’Edmund.
Ron avait un smoking couleur vert forêt avec une chemise blanche et la cravate rose pâle et ces chaussures noires, et qu’une rose rouge était accrochée à sa poitrine droite ; alors qu’Harry portait un costume rouge pourpre avec une chemise blanche et une cravate rose pâle lui aussi, et qu’une rose rouge était aussi accrocher à sa poitrine droite ; et qu’Edmund portait une tenue violette avec chemise blanche et rose rouge sur sa poitrine droite, et la cravate rose pâle.
_ Tu dis ça alors que la vue d’une Hermione des plus éblouissante et ravissante va te faire baver comme pas possible ; remarqua Harry en donnant un coup sur l’arrière de la tête de Ron pour lui faire cesser de dire de tel bêtise.
_ Tu peux aussi parler Harry, parce que toi tu vas littéralement baver devant Ginny ; rigola Edmund en se tournant vers le deuxième fils d’Arès.
_Et alors Edmund ! Moi au moins je suis patient et je sais que ma chérie sera des plus resplendissante ce soir ; souria Harry tout en imaginant sa belle en robe de soirée, alors qu’il donna à son tour un cou sur la tête du deuxième fils d’Héphaïstos pour sa réplique, avant de se tourner vers les nouveaux venus et d’aller les saluer.
_ Alors Seth ! C’est un bouquet pour Lucy ? T’as plutôt intérêt à faire profil bas devant notre petite sœur ou tu auras à faire à mon…
_ A ton quoi Ronald Bilius Jackson ? Demanda la voix d’Hermione émanant du haut des escaliers avant que tout le monde ne se retourne vers cette dernière, qui se trouvait avec Ginny, Katara et Lucy sur les marches du palier en haut.
Hermione portait une magnifique robe couleur rouge pourpre à fine bretelle en décolleter rond alors que le bas de la robe s’évasait en dessous des hanches en plusieurs voile rouge qui tombait jusqu’à ces pieds chausser de chaussures blanches à talons haut, alors que le haut de la robe avait été décoré de perle et de ligne blanche qui formait un mouvement fluide jusqu’à se rejoindre dans le bas de son ventre. Alors que son dos était découvert jusqu’au bas de ces reins et qu’un ruban enserrait son dos au niveau de sa poitrine, pour la compresser et que des voiles tombait de ces bretelles dans son dos en lui faisant deux petites capes dans le dos, ou les mêmes voiles de tissus rouge pendaient à ces deux poignets.
Quant à ces cheveux, ces derniers étaient coiffés sur le haut de sa tête en un chignon discret alors que quelques mèches tombaient derrières son oreille gauche, en des boucles qui cascadaient sur son épaule.
Ginny, elle portait le même style de robe, de couleur rose et vert pâle, la robe était composé de bretelle avec un décolleter en cœur, toute rose alors que la bretelle gauche faisait cascader un tissu vert pâle qui descendait jusqu’à atteindre la hanche droite en une diagonal, avec des petites perles rouge. Moulant son corps jusqu’à mi-cuisse, la ou la robe s’évasait en une cascade de voile rose et vert comme des fanfreluches qui bougeaient au moindre mouvement de jambes de la fille de Déméter. Ayant elle aussi des chaussures a talons haut qui chaussaient ces pieds alors que tout comme Hermione, elle avait des voiles roses et verts accrocher à ces deux poignets qui cascadaient comme de longues manches, et que son dos était nu jusqu’à ces hanches.
Et portant un collier rose perler de perle formant des roses rouge qui enserrait la base de son cou, Ginny avait opté pour un chignon compliqué sur le haut de sa tête alors qu’une mèche cascadait derrière son oreille droite en une boucle qui tombait sur son épaule.
Katara, elle, avait une robe aussi longue que ces sœurs, de couleur violet clair ou le dessous était blanc et que le bustier était composer de rose blanche qui formait un cœur sur son buste ; alors que celle-ci à manche courte possédait aussi des manches qui dévoilait ces épaules et allait jusqu’à ces poignets et que les voiles violet étaient eux aussi accrocher au tissu lui-même, et que sa manche droite était elle-même accrocher au tissu violet de sa robe de derrière ; et que son dos était aussi nus que les autres jusqu’à ces reins.
Portant elle aussi les mêmes chaussures à talons haut que ces sœurs, la deuxième fille d’Athéna avait choisis de mettre ces longs cheveux en arrière avec une broche sertis de fleur rose et violette.
Alors que Lucy, elle avait une robe violet-rose composer de manche couleur chaire avec des manches vaporeuses colorer de rouge et de violet, avec des fleurs dessiner sur ces manches couleur chair et ainsi que sur le haut de sa poitrine et de son bustier jusqu’à la base de son cou. Et que le bas de sa robe, à mi-cuisse s’échappait en plusieurs volants de tissu rose pâle jusqu’à ces pieds en une cascades de voile de tissu.
Elle aussi chausser sur des chaussures à talons haut, Lucy avait lâchés ces cheveux et les avait lissés, si bien qu’ils étaient seulement retenus par deux barrettes sertis de rose, de chaque côtés de sa tête juste derrière ses oreilles.
En clair, elles étaient toutes les quatre magnifiques et sublimes !
_ Hermione, ma chérie ! Tu es…
_ Ne dis pas un mot de plus mon cher Ronald ou tu auras à faire à moi, est ce bien clair ? Pour ce qui est de Seth, laissez donc ce jeune garçon tranquille ou vous aurez à faire à nous ; prévena Hermione en fusillant Ron et les autres garçons qui savèrent pertinemment que la fille d’Athéna était capable de leur en faire voir de toutes les couleurs.
_ Mais ma Hermy ? Demanda Ron en essayant de plaider sa cause.
_ Si tu continus Ronald je te promets que le seul lit que tu verras ce soir sera le canapé du salon ou encore de ton garage ; menaça Hermione pout lui empêcher de dire quoi que se soit de plus ou il en lui couterait.
_ Dis Lucy, tu n’as pas quelque chose à donner à Seth ? Demanda Ginny en posant ces mains sur les épaules de sa sœur et en lui souriant avant de regarder le jeune homme, tout en lui tendant une rose rouge accrocher à une épingle.
Cette dernière lui sourit en lui prenant la fleur des mains avant de se diriger en souriant vers Seth et de lui accrocher cette dernière sur sa poitrine droite, comme les autres garçons d’honneur ou témoin, avant de déposer un baiser sur la joue droite de ce dernier tout en lui souriant.
_ C’est pour toi ; déclara Seth tout en évitant de rougir sur les rires de ces autres amis, tout en tendant à la fille de Déméter le bouquet qu’il avait cueillis pour elle.
_ Merci ! Ils sont magnifiques ! Remercia Lucy avant de sentir le bouquet et de sourire à ce dernier, pour ensuite se diriger vers la cuisine dans l’intention de les mettre dans un vase avec de l’eau et de s’en occuper, comme toute bonne fille de la déesse de la nature.
_ Ou sont Bella et Percy ? Demanda Jacob en se rendant compte que ces deux derniers n’étaient pas présents, tout comme Peter et Susan mais ce fut Vala qui le lui répondit en descendant des escaliers à son tour.
_ Ils sont avec Peter et Susan, pour régler les derniers trucs pour ce soir comme les discours ou encore les petits détails qui tiennent autant à cœur Susan ; souria Vala aux invités avant d’aller embrasser chaqu’un de ces enfants et de prendre ensuite la main à Daniel.
Pour la soirée, Vala avait optée pour une robe bleu nuit sombre à grosse bretelle et moulant tout le haut de son corps, avant de s’évaser a mi-cuisse jusqu’à ces genoux alors qu’elle avait elle aussi choisie de prendre des chaussures à talons haut comme ces filles. Et que ces longs cheveux noirs avaient été soigneusement lissé et retenus dans une queue de cheval haute, ou des boucles à l’extrémité de ces mèches cascadaient sur ces épaules et dans son dos.
Avant qu’elle n’aille ensuite saluer les invités présents au moment même ou la sonnerie de l’entrée résonna une troisième fois.
Cette fois ci en ouvrant la porte, c’était les collègues de Peter et Harry qui se trouvaient derrière : trois agents de police ainsi que le chef de l’unité dans laquelle travaillaient les fils d’Arès, tous habiller dans leurs plus belles tenus ; il y avait Evans grand brun aux yeux vert, Martin petit blond aux yeux bleu et Roland moyen brun aux yeux gris, comme coéquipier et le chef était Bryan, un grand noir qui pouvait être froid mais qui donnait bien plus l’air d’un ours en peluche.
Alors que ces derniers saluèrent Daniel et Vala ; Harry alla à leur rencontre avant de les saluer tous les deux pour ensuite leur présenter les autres invités, pendant que la brigade des pompiers arrivèrent à leurs tours avec leurs familles et leurs bambins, qui furent pris en charge par Katara et Lucy.
Les derniers convives à arriver étaient les amis de Susan à l’université en étude de Musicologie : Nathan, un jeune brun aux yeux bleu, l’air gamin mais une voix semblable à un grand ténor, dans une tenue sombre et chemise clair ; et il sortait avec Rubis, une belle blonde aux yeux vert aux corps de rêve et à la voix velouter, portant une robe rouge velours moulant son corps ; et Taylor, grand noir aux yeux gris, qu’on pouvait comparer à un boxer mais qui était beaucoup plus douer dans la guitare et la batterie, avec la voix grave qui pouvait paraitre effrayante quand il le désirait en passant par celle d’un gamin, portant un costume clair faisant ainsi ressortir sa peau.
Tous les invités étaient enfin présents, sauf Peter et Susan, ainsi que Percy et Bella qui manquaient toujours à l’appel, étant toujours en haut dans les chambres.
Alors qu’ils étaient tous dans le salon entrain de discuter de chose et d’autre, les groupes s’étaient quelques peu formé autour des canapés et de la cheminée : Daniel et Vala discutaient avec Jack et Samantha, Charlie et Sally, Carlisle et Esmé, Billy, Harry et Sue Clearwater et avec Sam et Emily ; pendant que le reste de la brigade des sapeurs pompiers et de leurs épouses ou conjoint respective, faisaient la connaissance de l’unité de police, tout en s’empêchant pas de parier sur des choses et d’autres avec les blagueurs de la bande.
Harry veillait continuellement a ce que Ron et Edmund ne fassent pas tous les deux de bêtises, en particulier depuis qu’Emmett et Jasper les avaient rejoins dans leur délire ; pendant que Rosalie et Alice discutaient calmement avec Ginny, tout en regardant leurs conjoints respectives en se demandant bien qu’elle autre bêtise ils allaient créés avec les deux fils d’Héphaïstos, et que le fils d’Arès essayait en vain de les réfréner dans leurs « délires ».
Pendant qu’Hermione discutait avec Nathan, Rubis et Taylor de musique et autres, tout en gardant à l’œil Ron et se tenant prête au cas ou si elle devait entrer en scène pour le stopper dans ses bêtises, alors qu’Harry semblait pour l’instant contrôler la situation, bien que la fille d’Athéna savait que celle-ci pouvait très vite dégénérer quand cela venait des deux fils d’Héphaïstos.
Alors que Katara discutait de tout et de rien avec Lucy qui était toujours au bras de Seth, ainsi qu’avec le reste des Quileutes qui étaient avec les deux plus jeunes Jackson, après bien sur, que Lucy était partis chercher un petit vase remplis d’eau pour le bouquet de fleur bleu que tenait Jacob dans les mains pour pas que ces dernières se fanent en attendant l’arrivée de Bella .
Pendant qu’Edward lui attendait patiemment à côté des escaliers tout en essayant de percevoir les pensées de Peter et Susan à l’étage, pour savoir ou ils en étaient mais étrangement, leurs pensées lui parvenaient à être cacher, sans nul doute que ces deux derniers avaient commencés à apprendre à cacher leurs esprits pour qu’il ne puisse pas les entendre ou encore voir ce que ces derniers voyaient.
Et alors qu’Edward allait perdre le contrôle de ces nerfs, tout en évitant de regarder Jacob continuer de se moquer de lui tout en reniflant les fleurs qu’il avait pris pour Bella ; Edward se retourna vers le haut des escaliers au moment même ou il entendit des bruits de pas un claquement de porte, pour ensuite finir par voir Percy émerger du couloir de l’étage et descendre à son tour les escaliers.
Percy portait un costume bleu clair assortis à sa chemise blanche et sa cravate bleue nuit, assortis à ces chaussures sombres alors qu’il avait une rose rouge accroché aussi à sa poitrine droite , tout en évitant de croiser le regard d’Edward en bas des escaliers ne lui faisant qu’un bref signe de la tête quand il arriva à sa hauteur.
_ Percy ! Enfin tu descends ! J’ai bien crus que vous faisiez les conneries là-haut, toi et…
_ Ronald Bilius Jackson ! Si tu as tellement envie de finir ta nuit dans le canapé de ton garage, finis-donc cette phrase et je te promets que tu vas le sentir passer ; prévena Hermione en coupant la réplique de ce dernier tout lui ayant donné un coup sur l’arrière du crâne pour le faire stopper toute « connerie » qu’il allait encore sortir de son vocabulaire.
_ Mais Hermy…
_ Il n’y a pas d’Hermy qui tienne Ronald, soit tu te tiens à carreau et tu fiches la paix à tout le monde, soit je me fais un plaisir de te faire dormir toute la semaine dans le canapé, Capiche ? Demanda Hermione tout en le pointant d’un doigt menaçant en lui promettant mille mort s’il continuait son cirque devant tout le monde.
_ Quand je vous disais qu’on avait beaucoup de scène de ménage à la maison sans en avoir besoin tous les jours en démonstration avec ces deux là ; rigola Harry en se tournant vers ces coéquipiers d’unité de police qui se mirent eux aussi à rire, de la façon comment Hermione contrôlait facilement Ron quand elle le désirait.
_ Alors Percy ! Peter, Susan et Bella vont en avoir pour longtemps de rester en haut ? Demanda Daniel en se tournant vers ce dernier alors que tous le regardait, et que ce dernier essayait d’éviter par tous les moyens de croiser le regard d’Edward derrière lui.
_ Non, je suis seulement descendus pour vous dire qu’on pouvait déjà descendre en salle, ils descendront juste après nous ; prévena Percy tout en désignant le couloir de la tête, là ou était les deux grandes portes battantes de la salle de bal et ou se passerait le diner des fiançailles.
_ Très bien Percy ! Dans ce cas, que tout le monde me suit ? Demanda Daniel en se tournant vers tous les convives avant de les conduire tous à la fameuse salle de bal, ou tous ces derniers restèrent sans voix devant celle-ci quand le Docteur Jackson ouvrit les deux grandes portes y menant.
Contrairement à toute à l’heure, la salle baignait sous la luminosité jaune et orangé du grand lustre de cristal qui avait été allumé au dessus de la salle, mais aussi par les trentaines de bougies qui avaient été installés un peu partout dans la salle, sur les tables ou encore sur les colonnes avec leurs lustres.
Les invités commencèrent à s’éparpiller dans la salle pour pouvoir mieux la contempler ou l’observer, alors que Katara et Lucy avaient emmenés les plus jeunes et les enfants se restaurer au buffet, et que tous les autres observaient les cartes d’invitation avec les noms de chacun inscrits dessus : ils avaient tous des places prédéfinis.
Comme l’avait si bien pensé Edward et il put facilement le lire dans la tête des autres, Peter et Susan avaient particulièrement fait attention de placer sa famille et les Quileutes, chacun dans un coin des deux tables opposer pour qu’il n’y est aucun contact entre eux, pour simple sécurité et pour éviter tout désagrément mais surtout, pour empêcher tout débordement de situation.
Déjà qui semblait compliquer pour les Quileutes à rester tranquille avec les Cullen beaucoup trop proche d’eux, dans une même pièce, alors que certains avait du mal à calmer les petits tremblements qui leurs prenaient aux mains, et Sam, leur Alpha ne devait pas cesser de leur ordonner de rester calme et de ne rien faire d’irréfléchis.
Les Cullens avaient été placé à la grande table à droite des escaliers lorsqu’on rentrait dans la salle, avec les parents Jackson, Charlie et Sally ainsi que Jack, Sam, leurs enfants ; Ty et Ishtar avec leurs enfants, et John et Teyla avec leurs enfants ; et que le reste des invités se trouvaient dans la grande table à gauche avec les Quileutes, avec le reste des sapeurs-pompiers et de leur famille, les brigadiers de police et les amis d’université de Susan.
Alors que tous les Jackson étaient installés à la troisième grande table qui formait un U a l’envers avec les deux autres, avec Seth qui était placé au côté de Lucy ; table réservé au fiancer, à leurs témoins et, à leurs garçons et demoiselles d’honneurs.
Et que juste à côté de cette dernière à droite, avait été placé une petite table sur laquelle reposait des tonnes de paquets cadeaux que les Jackson allaient offrir à Peter et à Susan ; et pendant que le reste des invités allaient chacuns poser le présent qu’ils avaient apporté pour les deux fiancer.
Les discussions étaient entrain de reprendre quand la grande porte de la salle, en haut des escaliers s’ouvrit en grand pour laisser entrer Peter et Susan, cette dernière au bras de son conjoint, alors qu’il semblait tous les deux rire d’une blague que le fils d’Arès venait de dire à l’instant ; pour ensuite se retourner vers leurs familles, leurs amis et leurs invités en bas dans la salle, souriant à ces derniers, tout en continuant de descendre les escaliers en allant vers eux.
Et ils étaient tous les deux à couper le souffle ! Aussi beau tous les deux comme un dieu et une déesse entrain de descendre les escaliers !
Susan portait une robe dans le même style que celles de ces sœurs : de couleur blanche allant vers le rose pâle au violet en dessous de ces genoux, avec un décolleter en V léger à bretelle et que les manches blanches dévoilaient ces épaules en allant jusqu’à ces mains, ou un voile tombait de ces deux poignets pour rejoindre l’arrière de sa robe juste en dessous de ces fesses, et que son dos était dévoilé jusqu’à ces reins ou seule des rubans blancs serraient son dos pour mouler toute la robe sur ces formes.
Alors que son décolleter possédait des illustrations de feuille en perle violette et que d’autre perle violette, ornait tout son buste jusqu’à son ventre en donnant plus de couleur à sa robe, tout comme son dos avec les mêmes dessins de perle violette, identique à celle sur le bas de ces manches à ces poignets.
Ces longs cheveux bruns avaient été soigneusement bouclés et mise sur son côté droit, tout en les ayant emmêlé dans des petites roses blanches et rose pâle, alors qu’un collier de perle violette formait les mêmes illustrations à la base de son cou, les mêmes que ceux de sa robe ; et chausser sur des chaussures blancs à talons haut.
Susan était tout simplement des plus éblouissantes et ne parlons même pas de Peter !
Ce dernier avait la tenue assortis à sa fiancer : Peter portait une chemise blanche assortis à sa veste et à son pantalon ainsi qu’à ces chaussures, alors que son veston sous sa veste et par-dessus sa chemise, était d’un violet éclatant comme la couleur que portait Susan ; avec la rose rouge accrocher sur sa poitrine droite.
Mais que contrairement aux autres dans la famille Jackson, Peter n’avait pas de cravate ou de nœud papillon autour du cou, chose qui attira bien entendu le regard de tout le monde et les fils d’Héphaïstos ne purent s’empêcher de faire une remarque à ce sujet.
_ Dis moi Peter, dans le costume du parfait fiancer il y a la cravate ou encore le nœud papillon, tu l’as fourré ou le tien ? Demanda Ron en souriant à Peter tout en se dirigeant vers lui et Susan, tout en montrant le cou vide du fils d’Arès de toute cravate et de tout nœud papillon.
_ Et toi, je vais te faire manger ta cravate si tu ne te tais pas ; répliqua Peter en le fusillant de son regard le plus sombre avant de s’apaiser sous la caresse de Susan, sur son bras qui s’occupa de dissiper le malentendu pour ainsi éviter à Ron de finir en morceaux.
_ Disons que je n’ais pas encore réussi à le convaincre d’en porter une mais je compte bien un jour réussir ce défi ; souria Susan tout en déposant un baiser sur la joue de son conjoint alors que ce dernier lui rendit son sourire.
_ Sur ce coup là Susan, je ne suis pas sur que tu parviendras à gagner avec moi sur ce terrain ; rigola Peter en enveloppant son bras sur ces épaules avant d’embrasser sa tempe, tout en la serrant contre lui sous les sourires d’affection de leur famille et de leurs proches.
_ Encore 1 point pour Peter ! Qui veut parier que la prochaine fois Peter gagnera encore contre Susan sur ce coup ? Demanda Edmund en se tournant vers les autres pour parier ou il fut très vite rejoins par Ron, Emmett, Jasper, les coéquipiers de Peter et quelques uns des Quileutes comme Paul et Jared.
_ Ou est Bella, Susan ? Normalement elle aurait dus descendre avant vous non ? Demanda Percy en se tournant vers cette dernière, tout en regardant les escaliers en attendant de voir sa frangine y descendre comme elle le devait.
_ Oui mais j’ai oublié mon cadeau de fiançaille pour Peter et Bella s’est proposé pour aller le chercher dans ma chambre ; avoua Susan en souriant à Percy tout en lui faisant un clin d’œil, qui fut facilement compréhensible pour ce dernier.
[...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sabrinabella
Le retour d'Irina
Le retour d'Irina


Féminin
Nombre de messages : 3843
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/11/2011

MessageSujet: Re: Un Nouveau Départ - Fanfic Crossover Twilight/Percy Jackson (Tout le monde/couple habituel)   Mar 6 Déc - 14:33

la suite Wink

[...]
La fille d’Apollon était au courant de la conversation qu’il avait eu plus tôt avec les autres hommes Jackson sur les rêves prémonitoires, sur l’avenir de sa sœur et sur le passage des plus intimes dont il avait été témoin, et qu’il ne parvenait pas à effacer de sa mémoire.
Mais au moins Percy savait que Susan tout comme Peter et Harry tiendraient leurs langues à ce propos. Connaissant Daniel, il tiendrait au courant Vala de ce qui se passait mais il avait des doutes concernant Ron et Edmund, si Ron pouvait le dire en blaguant comme à son accoutumer, Edmund lui pouvait dire l’info à Bella sans s’en rendre compte ; avec ces deux là, Percy pouvait vraiment s’attendre au pire.
Le fils de Poséidon ne put continuer à penser au pire ou au bon, qu’il entendit comme tous les autres du bruit venant d’en haut et tous se retournèrent pour voir la grande porte s’ouvrir une nouvelle fois, laissant cette fois ci place à Bella qui tenait sa robe d’une main, et de l’autre le fameux paquet cadeau de Susan pour Peter.
_ Tu devrais éviter de courir dans les escaliers Bella, ou tu risques de te casser la figure avec ta robe ; rigola Ron alors que cette dernière s’était arrêté devant les marches des escaliers avant de les descendre calmement, tout en fusillant du regard le fils d’Héphaïstos.
Bella portait une ravissante robe bleu clair à fine bretelle avec un décolleter en forme de cœur, avec des voiles bleu foncer sur le bas de sa robe alors que ces manches découvrait tout le haut de ces bras, recouvrant juste au dessus de ces coudes jusqu’à ces poignets avec des voiles qui lui tombait des poignets et qui s’accrochaient derrière son dos sous ces fesses, alors que la robe dévoilait le haut de son dos jusqu’à ces hanches.
Alors que des perles bleu foncer formant des feuilles et des fleurs lui faisaient comme un collier accrocher à son décolleter, avant de former un losange sous sa poitrine jusqu’à son bas ventre et dans son dos.
Rehausser sur ces chaussures bleues à talons haut alors que ces longs cheveux brun auburn avaient été coiffés en un chignon haut, avant que ces derniers ne cascadent sur son épaule gauche en des boucles épaisses.
_ Et toi tu devrais tourner cinq fois ta langue dans ta bouche avant de dire quoi que se soit Ronald Bilius Jackson, parce que tu vas finir par la perdre cette langue un de ces jours ; prévena Bella en foudroyant du regard ce dernier avec un sourire aux lèvres, avant de se diriger vers Susan et de lui remettre le paquet cadeau que la fille d’Apollon lui avait demandée d’aller chercher.
_ Salut Bella ! Comment vas-tu ? Demanda Jacob en s’avançant vers elle avant de la prendre dans ces bras faisant rire cette dernière alors qu’au loin, Edward ne put s’empêcher de grogner.
_ Très bien Jacob ! Mais dis moi c’est bien la première fois que je te vois en costume mon cher Black ; rigola Bella avant de s’éloigner de lui et de le regarder tout en lui remettant le col de sa chemise en place, avant de lui frapper la poitrine en rigolant avec ce dernier.
_ C’est pour toi, Ginny m’a passer le vase pour les rafraichir un peu ; souria Jacob tout en lui confiant le bouquet de fleur bleu dans le petit vase d’eau que lui avait donné la fille de Déméter.
_ Tu n’aurais pas dus Jacob, elles sont magnifiques, merci ; remercia Bella tout en embrassant le Quileute sur la joue avant de se mettre à sentir le parfum du bouquet qu’elle avait dans les mains.
_ Il faudrait ou faites que tu reviennes à la Push quelques fois, parce que sinon nos vieilles bécanes vont se mettre à rouiller à force de rester au fond de notre garage ; rigola Jacob en souriant à cette dernière qui lui répondit à son sourire.
_ Ne me dit pas que ces vieilles motos sont encore dans ton garage Jacob ! La dernière fois, Bella a bien faillis se faire ouvrir le crâne ; se rappela Percy tout en fusillant ce dernier du regard de vouloir remettre sa frangine sur ces vieilles machines.
_ Arrête d’exagérer Percy ! Se n’était qu’une simple égratignure que Bella avait ; se rappela Jacob alors qu’Edward pouvait nettement lire les souvenirs de ce dernier défiler une fois de plus dans sa tête.
S’était sur l’une des terrains vague et granuleux de la Push, sur lequel la moto bleu foncer de Bella avait dérapé sur le sol mouiller et elle avait heurté assée violemment une pierre après avoir fait un rouler bouler sur le sol, sa tête avait asser violemment heurté la pierre en question et la fille de Poséidon s’était ensuite redresser la tempe droite recouverte de sang, qui avait bien entendu disparus très vite grace à son don de guérison instantané.
_ Moi j’exagère Black ! Je te ferais signaler Monsieur l’intrépide que si ma sœur ne possédait pas le don de se guérir, je peux t’assurer que sa blessure à la tête aurait bien pus être beaucoup plus grave qu’elle ne l’a été ; répliqua Percy en fusillant Jacob du regard ou si un regard pouvait tuer, ce dernier le serait, raison pour laquelle il avait détourné le regard pour ne pas le voir.
Mais Edward avait nettement compris la peur qui émanait de Percy pour sa sœur qu’il pouvait ressentir depuis Jasper, mais il ne comprenait pas le sentiment de malaise que son frère ressentait venant du fils de Poséidon, sentiment qu’il éprouvait envers sa sœur et encore plus surprenant envers Edward lui-même.
Edward voulut en demander plus à son frère quand ce dernier ressentit les émotions émanant de Bella, qui semblait prête à exploser comme un ballon d’émotion négatif envers son frère.
_ Tiens c’est marrant ça ! Monsieur Jackson daigne enfin m’adresser la parole après je ne sais combien de jour de silence à mon égard ! Et maintenant vas-tu me dire pour quelle raison Monsieur avait décidé de m’éviter et de me faire la tête pour x ou y raison ? Demanda Bella en se tournant vers son frangin en le fusillant à son tour du regard, en attendant sa réponse mais ce n’est pas lui qui tenta de la lui donner.
_ Bah Percy a toutes les raisons de ne rien te dire parce que sinon je crois bien que tu risques de le massacrer et… Aie ! Cria Ron en se mettant à sautiller sur son pied gauche parce que son pied droit avait été écrasé asser violemment par Harry, qui n’avait pas l’intention de lui laisser finir cette phrase et de causer une esclandre entre les enfants de Poséidon.
Et c’est en lisant dans l’esprit de ces derniers qu’Edward comprit pour qu’elle raison Percy avait évité Bella pendant tout le week-end, car ce dernier avait encore eu des rêves prémonitoires sur l’avenir de sa sœur et c’est une scène des plus « intimes » qui avait obligée le fils de Poséidon à rester loin de Bella, et surtout de ne pas s’approcher d’Edward pour pas lui en décoller une pour ce qu’il avait vu.
_ Et pour quelle raison je vais le massacrer ? Moi je sais que si je n’ais pas ma réponse à la question que je viens de lui poser, il va belle et bien avoir un massacre ; promit Bella en fusillant Ron et Harry du regard, avant d’observer son frère qui détourna un instant le regard pour ensuite prendre une grande inspiration et de refaire face à sa frangine.
_ Il n’y aura pas de massacre Hippolyte parce qu’il n’y a rien à dire ; déclara Percy avant de se détourner de sa sœur et de se diriger vers les invités dans l’intention de discuter mais sa sœur en avait décidée autrement.
Cette dernière qui comme son aîné détestait autant l’appellation de son vrai nom, allait belle et bien faire un massacre sur son frère, mais Susan prévoyait le coup juste avant que Bella n’est eu le temps de jeter le vase de fleur à la tête de son frangin que la fille d’Apollon le lui arracha des mains, pour ensuite le redonner à Jacob en souriant à ce dernier.
_ Si j’étais toi Jacob, j’irais poser le vase devant la place de Bella avant qu’elle ne fasse vraiment le massacre qu’elle voulait, évitons toute effusion de sang pendant mon diner de fiançaille ; souria Susan à ce dernier avant de prendre Bella par le bras et en la tirant dans un coin reculer pour lui parler, pendant que Peter faisait de même que sa fiancée avec Percy pour essayer de calmer le jeu.
Pour détendre l’atmosphère, Hermione alla enclencher une musique douce en fond de sonore pour alléger la pièce ; pendant que Daniel et Vala conviaient les invités à rejoindre leurs places approprier, avant que la mère Jackson avec Hermione, Ginny, Katara et Lucy n’aillent installer les plats sur les tables avec l’aide de Ron, Harry et Edmund ; alors que Percy partit très vite les rejoindre pour les aider après avoir entendu le serment de remontrance de Peter, qui ce dernier avait rejoins Susan pour essayer de calmer Bella.
Mais cette dernière commençait véritablement sur les nerfs et Susan, tout comme Peter savèrent pertinemment que la seule personne à réussir à calmer Bella n’était rien d’autre qu’Edward ; et c’est à l’aide d’appel mentale, que ce dernier entendit les demandes du jeune couple pour qu’il vienne détendre de sa présence la fille de Poséidon.
Et Edward ne se le fit pas demander deux fois, laissant un bref instant sa famille entrain de s’installer à table tout en discutant avec ceux qui s’étaient joins à la table, le jeune Cullen s’approcha du jeune couple qui tentait de calmer les envies meurtriers qu’elle avait à l’intention de son frère.
_ Vous pouvez aller vous asseoir tous les deux, je m’occupe de Bella ; déclara calmement Edward tout en souriant à ces deux derniers avant de faire face à Bella qui avait croiser ces bras sur sa poitrine, alors que la colère brillait dans ces yeux et avait coloré ces prunelles d’un bleu plus foncer presque aussi bleu qu’un bleu nuit.
Edward ne put s’empêcher de penser qu’avec cette lueur dans les yeux, Bella était toujours aussi belle et alors que Peter et Susan laissèrent ces deux derniers seul à seul, tout en rejoignant la grande table qui leurs étaient destinés, tout en parlant avec les autres convives sur leurs passages ; le jeune vampire se plaça devant elle, en étant ainsi de dos aux autres invités même s’il pouvait toujours se voir à travers les pensés de ces derniers, en particulier venant des Quileutes qui ne cessaient de les regarder alors que les autres laissaient leurs intimités tranquille.
_ Je vais me tenir à carreau ce soir mais à la première occasion ou Percy quitte ces lieux, je vais me faire un vrai plaisir de lui faire comprendre moi le véritable sens du mot confiance ; grogna Bella en remettant l’une de ces mèches derrière son oreille, tout en fusillant le dos de son frère qui continuait d’aller chercher les plats dans une petite salle annexe à côté de la grande salle de bal, avec leurs autres frères et sœurs.
_ Bella, calmes-toi ! Sinon tu vas littéralement créer un tsunami dans cette pièce et devant tout le monde aussi, d’ailleurs à ce propos, est ce que les collègues de Peter et d’Harry, ou encore les amis d’université de Susan sont au courant pour le secret ? Demanda Edward en se tournant vers ces derniers qui continuaient de discuter entre eux, tout en parlant des éventuels cadeaux de mariages qu’ils allaient offrir la semaine prochaine aux jeunes couples.
_ Non ! Ils ne sont pas au courant, les garçons ont essayés de voir s’ils pouvaient voirs à travers la Brume mais ils en sont incapables ; déclara Bella avant de se mettre à sourire, se qui effaça quelque peu le regard de colère qu’elle avait encore dans les yeux.
_ Laisse-moi deviner se sont Ron et Edmund qui ont fais les essais ? Demanda Edward en prenant le sujet qui semblait la faire rire.
_ Oh que oui ! Ron et Edmund n’ont pas eux d’autre idée que de les obliger à être face à trois de leurs lions automate qu’ils ont, et crois-moi ils n’ont strictement rien vus ! Pour eux, ils avaient à faire à trois gros dobermans qui semblaient des plus menaçants et des plus dangereux, que sa leur faisaient une sacré peu bleu mais Evans, Roland et Martin avaient dans l’intention de les dresser si on en avait besoin ! Mais Ron et Edmund ont montrés qu’ils avaient la situation en main en leurs faisant à ces derniers pas mal de figure acrobatique, et crois-moi, ils ont fais fort ce jour-là, les gars leurs avaient même proposé que nos chères fils d’Héphaïstos monte un cirque avec leurs dobermans-lions ; raconta Bella tout en souriant à ce souvenir alors que la colère avait disparus dans ces prunelles, avant qu’elle ne plonge son regard dans celui d’Edward.
_ J’aurais bien aimé voir ça ! Souria Edward à son tour, heureux d’avoir réussi à dévier la discussion de Bella de son frère.
_ Oh crois-moi Edward, tu risques d’en voir pas mal de bêtise venant de Ron et d’Edmund ! Ils ont la sale habitude d’en faire toute les semaines à chaque fois et je sens que la semaine prochaine sera encore une longue semaine ; remarqua Bella en souriant à Edward qui le lui rendit tout en lui prenant la main de cette dernière dans la sienne.
_ Dans ce cas, je ne serais pas très loin ; souria Edward à l’encontre de Bella qui le lui rendit avant de se lever sur la pointe de ces pieds, pour aller déposer un baiser sur la joue de ce dernier, juste à l’embrasure de sa bouche.
_ Et les amoureux vous venez nous rejoindre ou vous voulez qu’on vous joue des violons ? Demanda Ron qui s’était installé à sa place en tant que garçon d’honneur avant de se mettre à crier quand Ginny et Katara, se trouvant toutes les deux de chaque côté de lui, lui donnèrent un coup sur la tête pour le faire taire, sous le rire de tous le monde.
Edward et Bella se regardèrent encore un instant en se souriant avant que la fille de Poséidon ne prenne l’initiative de se diriger vers le place, tirant ce dernier à sa place déposant un autre baiser sur la joue d’Edward en le laissant à sa place pour enfin rejoindre la sienne à la grande table centrale, entre son frère et Edmund.
La disposition dans lequel ils étaient placés dans la grande table était : au centre Peter et Susan, à la droite de Peter était placé Hermione, puis Harry, Ginny, Ron et Katara. Alors qu’à la gauche de Susan était placé Percy puis Bella, Edmund, Lucy et Seth.
Comme le voulait la tradition, les jeunes fiancer prirent enfin leurs places à l’instant même ou tous les invités furent installer, et Susan s’occupa de discuter avec Percy car Bella était prête à s’abstenir de lui parler tant que ce dernier ne lui explique la raison pour laquelle il ne voulait pas lui parler ; discutant ainsi avec Edmund, Lucy et Seth de choses et d’autres alors que le repas commença.
Faisant ainsi débuter le diner des fiançailles.
Bien évidemment, le repas se passa dans la joie et la bonne humeur des deux jeunes fiancés et de leurs invités, excepter Percy et Bella, assis côte à côte qui s’ignoraient tous les deux mutuellement, sous les rires de Ron qui se faisait toujours réprimander par Ginny et Katara, chacunes placer de par et d’autre de lui.
Si le diner se passa sans aucun incident, la remise des cadeaux aux jeunes couples fut pareil bien que les jumeaux s’étaient tous les deux éclipser pour aller chercher leurs paquets cadeaux, en se tenant tout de même à une certaine distance l’un de l’autre alors que Ron avait relancer les paris : lequel des deux allaient craquer le premier ?
Et connaissant Emmett, Jasper, Edmund et Harry, ces derniers pariaient aussi mais seuls les deux derniers étaient de l’avis que ça aille être Bella qui allait pêter un câble la première, avec la pression que Percy exerçait sur elle.
Et pendant que les enfants de Poséidon étaient partis à l’étage, Peter et Susan ouvrirent les autres paquets cadeaux de leurs familles et invités : bien évidemment, toute la famille Jackson, Percy et Bella aussi, avaient tous cotiser avec les sapeurs pompiers et la brigade de police ; pour payer le voyage que Peter et Susan allaient faire pour leur lune de miel après leur mariage.
Comprenant les tickets pour les voyages en avion, ainsi que les réservations dans les Hôtels et la liste des monuments et restaurants que le jeune couple iront découvrir pendant ces deux mois de lune de miel.
Ou les fameuses destinations étaient Londres, Paris, Venise et enfin Athènes, finissant par la Grèce avant que les deux concerner ne rentreront à la maison à la fin de leur lune de miel, qui allaient durer pendant toutes les grandes vacances bien évidemment.
Ne revenant que lors de la nouvelle rentrée scolaire !
Bien sur, c’était la lune de miel que Peter et Susan avaient tous les deux rêvé et ils le firent savoir en allant remercier grandement ceux qui leur offraient ce voyage.
Quant aux amis d’université de Susan, ces derniers avaient mis leurs argents en commun pour acheter aux jeunes marié un violon blanc magnifique à Susan, et une guitare fabrique dans un chêne soyeux pour Peter.
Eux qui aimaient souvent jouer du violon et de la guitare ensemble, ils venaient encore une fois d’être combler pour le fiançaille !
Des Quileutes, ils avaient reçus des présents de chez ces derniers, comme des colliers fait Quileute, ou des petites statuettes souvenirs en forme de loup fait aussi par la meute, ce que les deux jeunes fiancer appréciaient beaucoup comme cadeau.
Des Swan, de Charlie et Sally, ils avaient reçus des ordinateurs portables car ils avaient appris que ceux de Peter et Susan avaient péris à cause d’une des expériences foireuses des enfants d’Héphaïstos ; et que les deux Swan avaient sautés sur l’occasion pour leur en offrir de nouveaux.
Quant aux Cullen : Carlisle et Esmé leurs avaient offert un aller retour pour une petit voyage d’une semaine à New York, que Peter et Susan acceptèrent en prévoyant ainsi de le faire pendant leur lune de miel. De Rosalie et d’Alice, ces dernières avaient choisies de s’occuper de la garde robe de Susan ; pendant qu’Emmett et Jasper s’étaient amusés à acheter des jeux vidéo à Peter, sentant que ce dernier allait faire des matchs avec eux. Et Edward leur avait offert un CD de compilation des musiques favorites des jeunes fiancer, en les ayant bien évidemment jouer au piano, chose qui plut aux amis de Susan, qui s’empressèrent de parler musique avec lui.
Et c’est seulement quand Peter et Susan eurent ouvert leurs derniers cadeaux, les dessins faient par les plus jeunes invités que les grandes portes en haut se rouvrirent de nouveau.
Percy et Bella redescendirent tous les deux enfin dans la salle, en se tenant toujours à une distance raisonnable l’un de l’autre, les jumeaux tenaient chacun un paquet différent dans les bras, le frère portant un paquet rouge bien plus gros que sa sœur, et que cette dernière portait un paquet violet beaucoup plus petit que son frangin ; sauf un petit détail que comportait les deux paquets cadeaux : ils avaient tous les deux un ruban doré qui fermait ainsi les paquets qui s’ouvraient grace à un couvercle, et que des trous avaient été fait dans les boites comme pour laisser passer l’air.
Et là, tout le monde sut que leurs cadeaux devaient être quelque chose de vivant !
Percy s’était approché de Peter et Bella de Susan, en tendant chacun leurs paquets cadeaux à leurs destinataires, qui s’empressèrent tous les deux de les ouvrir pour voir quelle genre de créatures ils avaient achetés ?
Alors qu’elles ne furent pas la surprise des deux concerner lorsqu’ils sortirent de leurs paquets cadeaux : un jeune husky blanc et noire, avec un nœud bleu autour du cou pour Peter ; et un petit chaton blanc avec les pattes et la queue noire, avec un nœud papillon rose autour du cou pour Susan.
Cela avait été toujours le rêve des deux fiancer d’avoir des animaux de compagnies pour pouvoir aborder le rêve de famille qu’ils s’étaient fais : « la maison, les enfants, le chien et le chat ! » ; et là, Percy et Bella venaient de répondre à l’un de leurs souhaits de compléter leur propre famille.
_ Merci Bella ! Ce chaton est adorable ! Remercia Susan en allant embrasser Bella pour son cadeau alors que ce dernier s’était déjà pelotonner dans ces bras, contre sa poitrine alors que ce dernier se mettait à ronronner comme une locomotive.
_ Tu veux dire Susan qu’elle est adorable ; souria Bella en se mettant à caresser le menton du chaton qui continuait de ronronner dans les bras de sa nouvelle propriétaire.
_ Une femelle ! Tant mieux, j’adore les femelles ; souria Susan en continuant de caresser son chaton qui continuait de se frotter à elle.
_ Elle ne dira pas ça quand son chaton va avoir des dizaines et des dizaines de chaton ; rigola Ron avant de s’exclamer de douleur quand Hermione et Ginny lui écrasèrent les pieds, pour sa remarque.
_ Et alors Ron, plus on est de fou plus on rit non ? Demanda Susan tout en lui tirant la langue avant de se replonger dans ces « mamours » avec son chaton.
_ Et en se qui concerne mon husky, Percy ! C’est un mâle ou une femelle ? Demanda Peter en se tournant vers ce dernier, tout en ayant pris le concerner dans ces bras et el lui caressant derrière les oreilles.
_ Un mâle bien évidemment Peter ! On avait décidé avec Bella que le chien serait un mal et le chat une femelle, comme leurs futurs propriétaires ; remarqua Percy en se mettant à son tour à caresser le jeune chiot à son tour en souriant au fils d’Arès.
_ Remarque, c’était la dernière conversation que j’ai eu avec lui avant qu’il ne se mette à m’éviter comme la peste ; ne put s’empêcher de remarquez Bella en fusillant son frangin du regard et sa réaction lui fut bien la dernière chose qu’il aurait fais.
Parce que Percy avait littéralement tourner le dos à Bella pour ainsi éviter la conversation et cela fut la goute de trop qui fait déborder le vase pour cette dernière, et elle l’aurait sans nul doute étriper devant tout le monde si Edward ne l’avait pas attraper dans ces bras pour l’empêcher de faire un vrai massacre.
Le massacre qu’elle aurait fait que Susan venait de voir à l’instant en vision si Edward ne l’avait pas stopper dans sa manœuvre !
S’excusant, Edward quitta la pièce en emmenant avec lui Bella dans l’intention d’aller lui faire prendre l’air, et de la calmer avant de revenir parmis les autres.
_ Je peux savoir ou tu m’emmènes Edward ? Demanda Bella tout en fusillant des yeux ce dernier, étant toujours en colère de n’avoir pas réussi à tirer les verres du nez de son frangin.
Et il semblait qu’elle allait passer son mauvais quart d’heure sur lui !
_ Je t’emmène dehors Bella ! Tu as besoin de te calmer et prendre un bol d’aire ne te ferais pas de mal ; déclara simplement Edward tout en continuant de l’emmener droit dans le vestibule vers la porte d’entré.
Dès qu’ils furent enfin dehors sur le perron, Bella s’éloigna des bras d’Edward et alla s’asseoir sur le fauteuil de la petite véranda de pierre, qui était placer devant l’entrée ; et ou Edward vint la rejoindre en se plaçant dans un autre fauteuil face à elle et de lui prendre ces mains dans les siennes.
_ Tu sais que pour ta propre sécurité Edward, tu devrais rentrer à l’intérieur de nouveau et me laisser seule pour me calmer, parce que quand c’est le cas je suis très susceptible et mes dons ont la salle habitude de s’attaquer aux personnes qui m’entourent dans ces moments là ; déclara doucement Bella envers Edward même si ce dernier pouvait y lire encore la colère qu’elle éprouvait pour son frère aîné.
_ Tu es sur Bella ? Tu sais je peux rester tout de même et…
_ Crois-moi Edward, je me connais parfaitement et j’ai besoin de rester seule ! Retournes donc à la fête et dis-leur simplement que je rentrerais dans un quart d’heure, ça me sera suffisant, tant que je ne pense pas à mon idiot de frangin, alors retourne a la fête ? Demanda Bella en désignant de la tête à Edward la porte d’entrée de la demeure des Jackson.
Le Cullen comprit qu’il lui fallut la laisser seule ici mais avant de se décider à lui obéir en rentrant de nouveau à l’intérieur, et de retourner à la fête ; Edward retira sa veste et la déposa sur les épaules de Bella qui s’était quelque peu mise à frissonner sous la fraicheur de cette soirée de juin.
Le remerciant, Edward et Bella ne se quittèrent pas des yeux, jusqu’à ce que le premier redisparaisse à l’intérieur de la demeure pendant que cette dernière, enfilait la veste qu’il venait de lui passer avant de se mettre à sentir l’odeur qu’elle dégageait, tout en se mettant à sourire et à penser à cet avenir qu’elle aurait avec lui.
Mais ce qu’elle ignorait par-dessus tout, c’est que Bella n’aurait jamais dus congédier Edward à retourner à la fête, car son aide lui aurait été alors d’une aide précieuse !
Quant Edward était rentré de nouveau dans la grande salle de la fête et que celle-ci continuait de battre à son plein essor, tout le monde avait tourné la tête dans sa direction et avait tous constaté qu’il ne portait plus sa veste, et que Bella n’était point avec lui.
Alors il fut facile à tout le monde de comprendre ou elle était : dehors avec la veste d’Edward sur les épaules !
A cette remarque, Percy n’avait pus s’empêcher de grogner avant de se mettre à gigoter sa tête de gauche à droite, comme s’il tentait de se défaire d’une image ou d’un souvenir avant de reprendre la danse qu’il donnait à Lucy, qui avait enfin quitté les bras de Seth, à la plus grande joie des frères de cette dernière.
Tout le monde continuèrent de danser et de s’amuser avec les jeunes fiancer, excepter Edward qui s’était assis sur les dernières marches des escaliers et continuait d’observer sa montre, en attendant les fameuses quinze minutes avant que Bella ne redescende parmis eux.
Seulement voila, quand les quinze minutes furent écoulés, Bella n’était pas encore là !
Se doutant, comme elle lui avait dis qu’elle aurait ensuite besoin d’un peu plus de temps, Edward se fit donc patient et regarda les autres continuer de s’amuser pendant la fête, mais voila plus les minutes passèrent plus il commençait à s’inquiéter pour elle.
Vingt minutes, vingt-cinq minutes passèrent sans que Bella ne redescende dans la salle, inquiétant de plus en plus Edward !
Se ne fut quand sa montre lui montra que trente minutes venaient de s’écouler depuis qu’il avait laissé Bella dehors, qu’Edward décida enfin de se lever et de repartir rejoindre Bella quand il se rendit vite compte que quelque chose clochait au moment même, ou une alarme de sécurité se mit à vibrer dans toutes l’enceinte de la demeure.
_ Qu’est ce qui se passe ? C’est quoi cette alarme ? Demanda Edward inquiet en se tournant vers les autres avant que des bruits de métal ne résonnent dans toute la demeure.
_ C’est une des alarmes de sécurité lié aux caméras de surveillance de dehors ! Il s’est passé quelque chose ! La demeure s’est mise en mode défensive ! Tant que nous ne savons pas ce qui se passe, nous sommes barricadés à l’intérieur ! S’exclama Ron en s’arrêtant de danser comme tout le monde au moment même ou l’alarme s’était mise à vibrer dans la demeure.
_ Nous peut être ! Mais Bella est toujours dehors ! S’exclama Edward de plus en plus inquiet pour cette dernière avant de se précipiter hors de la salle, suivis par les autres Jackson, les Cullen et les Quileutes alors que tous les autres étaient restés dans la pièce avec Daniel et Vala qui les empêchaient de les suivre, bien qu’ils étaient eux aussi inquiets pour la fille de Poséidon.
Alors qu’Edward fonça vers la porte d’entrée, il finit par très vite se rendre compte en ouvrant cette dernière que la voie était bloquer par un épais mur de bronze céleste de plusieurs mètres d’épaisseur, forger par les fils d’Héphaïstos ; alors qu’on pouvait entendre de nombreuses choses se mettre à se cogner derrière.
_ Qu’est ce qui se passe Ron ? Demanda Lucy inquiète pour sa sœur alors que tous se tournait vers ce dernier, pendant qu’Emmett et Jasper avaient arrêtés Edward qui voulait lui-même ouvrir le mur de bronze pour rejoindre Bella qui était toujours dehors parce qu’il ne l’entendait pas à l’intérieur.
_ On va le savoir ce qui s’est passé ! Tous dans la salle de contrôle ! Ordonna Peter en désignant les escaliers de la main et la seconde suivante, ils étaient tous entrain de grimper les escaliers menant à l’étage.
Mais si les Cullen et les Quileutes crurent que les Jackson allaient les emmener dans l’une des pièces de l’étage, ils se trompèrent parce que Peter ouvrit une des portes au fond du couloir qui menait droit dans un escalier en vis, qu’ils empruntèrent avant que ce dernier ne pousse une trappe au dessus de sa tête pour atterrir dans un espèce de grenier.
Sauf que si les autres crurent qu’ils s’agissaient d’un grenier ou les Jackson entreposaient leurs vieux trucs, ou des cartons, ils furent vraiment étonnés de se retrouver dans une immense pièce qui donnait plus l’impression d’être une salle de contrôle qui faisait bien toute la largeur et la longueur de la demeure.
Avec toutes les dernières technologies sorties qui se trouvaient dans cette pièce : des écrans plasma sur les murs avec un grand écran de contrôle au bout de la pièce avec son siège et qu’en face se tenait une grande table en chêne, avec des dizaines de chaises alors que de nombreux plans et libres trainaient dessus, et que les deux murs de chaque côté de l’entrée étaient constituer d’étagères remplis de livre et autres manuscrits.
En clair, ce fameux grenier était le quartier général des demi-dieux !
Accourant en vitesse, Ron alla se placer derrière le tableau de contrôle qui ressemblait à un tableau de bord, avant de se mettre à taper sur des boutons et les dizaines d’écrans plasma de la pièce se mirent tous à s’allumer, et ils se rendirent vite compte qu’il n’y avait aucune image, seulement des grisailles, comme si la communication avait été coupée.
_ Ils ont détruites toutes les caméras ! Déclara Katara surprise d’un tel fait comme les autres.
_ Mais comment aurait-il pus détruire les caméras en parvenant à passer la protection ! Si se sont des créatures mythologiques ils n’auraient jamais pus traverser, surtout pas les protections de Ron et d’Edmund ! Remarqua Ginny à ce propos en se tournant vers ces frères et sœurs.
_ Ron ! Quel est la caméra qui a été détruite en première ? Celle qui a sonné l’alarme de sécurité en première ? Demanda Peter en se tournant vers lui, alors que Ron se mit à triturer sur plusieurs boutons du tableau de bord.
_ C’est la caméra 13 qui a donné l’alerte la première ! Je vais rembobiner sa base de donner pour savoir qui la détruite et à qui nous avons à faire ! Déclara Ron en se mettant à se concentrer sur l’enregistrement de cette dernière, et se mettant à la rembobiner avant que tout le monde ne se fige de ce qu’ils voyaient.
Bella, portant son armure de demi-déesse, venait d’apparaitre devant la caméra 13 en pleine forêt qui bordait la propriété !
Mais elle n’était pas seule !
Des dizaines d’énormes scorpions noires la poursuivaient avant de se mettre à l’encercler et à la bloquer juste devant la caméra 13.
_ Oh ce n’est pas vrai ! Pas des scorpions de l’abime ! Supplia Hermione en se tournant vers les autres apeuré de savoir que Bella avait peut-être succombé à l’une de ces bestioles.
_ Et c’est quoi au juste ces bestioles ? Demanda Sam qui comme les autres Quileutes ainsi que les Cullen, avait vus Edward se mettre de plus en plus à pâlir alors qu’il regardait l’image de Bella sur les écrans plasma, se mettant à position de défense avec ces deux épées alors qu’elle était encerclée par ces ennemis.
_ Se sont des scorpions qui viennent tous droits des Enfers ! Leurs poisons peut tuer n’importe qui en à peine soixante secondes et cela dans d’atroce souffrance ! Expliqua Harry alors que les autres avaient peur de ce qui était advenue de Bella, en particulier Percy et Edward.
Et c’est tous concentrer sur les écrans qu’ils finirent par constater que Bella avait remarquée la caméra au dessus de son épaule droite, et elle semblait mettre quelque chose en place vus le regard calculateur qu’elle faisait à ceux qui l’entourait.
_ Elle a prévue quelque chose ! Je suis persuadé que c’est Bella qui a détruite la caméra pour nous prévenir de ce qui nous attendait ! Déclara convaincu Percy sur ce qui s’était produit devant la caméra 13.
_ Mais pourquoi a-t’elle fait ça ! En sachant pertinemment que cela la condamnerait à rester dehors avec les scorpions de l’abime ? Demanda plus excité Edward en voulant connaitre la véritable raison pour laquelle la fille de Poséidon avait décidée de se sacrifier pour eux.
_ Parce que ce n’était pas des scorpions de l’abîme que Bella voulait nous protéger, mais d’elle ! Déclara Ron en triturant quelque chose sur le tableau de bord et de faire un zoom sur l’image, dévoilant à tous une silhouette qui apparaissait à travers les arbres de la forêt et que tous les Jackson reconnurent sans peine, pendant que Peter avait pâlis à une vitesse monstrueuse.
_ La Méduse-hybride ! S’exclamèrent Edmund, Katara et Lucy alors que les plus âgés étaient restés sans voix devant l’apparition de cette dernière, qui sortait de l’abri des arbres et faisait face à la fille de Poséidon, qui s’était elle aussi figer à la vue de cette dernière, tout en continuant de jeter des coups d’œil vers la caméra derrière elle.
Et c’est là que les Cullen et les Quileutes purent la voir : mesurant plus de trois mètre de haut avec un corps d’hybride, le haut étant celui d’une femme jusqu’au ventre en portant une armure noire, et que le bas de son corps était constituer d’une queue de serpent ou le bout de sa queue possédait un long pique noire qui ressemblait à une énorme pointe de flèche.
_ Je comprends mieux maintenant comment tu es parvenue à détruire les protections des fils d’Héphaïstos, seul le bronze céleste peut briser du bronze céleste ! Mais il y a une chose que je sais et que toi et ta bande de copain ignorer comme de l’an mille ! Prévena la Bella de la vidéo en fusillant la Méduse-hybride de son regard le plus glacial qu’elle avait, tout en avisant l’arc et les flèches en bronze céleste que cette dernière avait.
_ Ah oui ! Et qu’est ce que j’ignore qui a autant d’importance ? Demanda la Méduse-hybride avec une voix envoutante pour une créature de son espèce.
_ Peut être que Ron et Edmund n’ont pas eux la décente d’esprit de placer une alarme de sécurité sur leurs protections, mais ils en ont placés sur toute les caméras de la demeure si on en détruit une ; déclara simplement Bella avant de mettre son plan a exécution.
La seconde d’après, la fille de Poséidon lançait l’une de ces épées droit sur la Méduse-hybride avant de dresser un mur d’eau entre elle et les scorpions de l’abime qui la chargeaient, tout en les balançant le plus loin possible d’elle et de se retourner droit vers la caméra en question, pour lancer de toute ces forces sa dernière épée droit vers celle-ci.
Et tous le monde eurent l’impression que la scène se passa au ralentit en voyant l’arme de la fille de Poséidon charger vers eux, et qu’au même moment la queue de la Méduse-hybride perça la protection aquatique de Bella, et que la pointe de sa queue ne s’enfonça dans le dos de celle-ci les faisant tous sursauter.
Et se fut sur l’image d’une Bella projeter contre un mur par la queue de la Méduse-hybride qui était toujours enfoncer dans son corps, que la vidéo cessa avec l’arme de la fille de Poséidon détruisant la caméra 13.
_ Est-ce qu’on peut sortir et aller chercher Bella ? Demanda Edward en se tournant vers les autres Jackson en attendant que ces derniers se mettent à proposer une solution pour aller la secourir, alors que Percy avait fermé les yeux et se masser les tempes de ces mains.
_ Je suis désolé Edward ! Mais une telle blessure même pour elle avec des scorpions de l’abime qui l’entourent, Bella n’aurait pas pus s’en sortir avec de tels ennemis ; déclara Hermione en s’excusant pour ce dernier alors qu’elle était comme les autres réaliste, du sort qui avait pris la fille de Poséidon.
_ Non Hermione ! Elle n’est pas morte ! Ma petite sœur n’est pas morte car je le saurais ! S’exclama Percy de gauche à droite, tout en continuant de se concentrer.
_ Qu’est ce qui te fait dire ca Percy ? Demanda Jacob qui voulait savoir pourquoi le frangin la croyait encore vivante et que tous les autres disaient le contraire.
_ Parce que je le sais ! La dernière fois que Bella a été tuée, je l’ai sentis partir et c’est parce qu’elle était sur le point de se faire emmener par le Passeur pour aller aux Enfers, et que lorsque je l’ais ramené j’ai ressentis sa conscience revenir dans ma tête ! Et ce n’est pas le cas aujourd’hui ! Bella est toujours vivant et je la sens toujours en moi ! Déclara simplement Percy avant de se tourner vers Edward en sachant que ce dernier le suivrait pour aller secourir sa sœur, malgré le danger qu’ils aillent devoir encourir.
_ Percy a raison ! Je vois toujours Bella ! C’est peut-être flou mais elle est toujours en vie ! Déclara Susan alors qu’elle s’était concentrée pendant un bref instant sur l’avenir de la fille de Poséidon, et elle la voyait toujours, des images flous mais elle était encore là.
_ Très bien ! Nous allons donc nous séparer en deux groupes ! Un groupe qui ira se charger de nos ennemis et l’autre ira s’occuper de chercher Bella ! Ordonna Peter aux autres alors que tous les autres Jackson étaient d’accord sur ce sujet.
_ Mais comment faisons nous pour sortir avec vos protections ? Vous avez dis que la demeure était en mode défensive ? Demanda Seth en se rappelant de ce détail tout en serrant la main de Lucy dans la sienne.
_ Ron ! Edmund ! Vos aigles-caméra sont toujours dehors en mode silencieux tout comme le reste de vos automates ? Demanda Peter en se tournant vers ces deux derniers.
_ J’ai compris Peter ! Je vais les lancés en éclairage ; déclara Ron en se mettant à appuyer sur plusieurs boutons alors que les écrans plasma se remirent à émettre des images, mais cette fois ci mouvantes.
Les aigles-caméra se mirent à survoler toute la demeure et tous le monde purent très vite constater, que les scorpions de l’abime se comptait en une bonne cinquantaine qui encerclaient toute la demeure, et tentaient par tous les moyens de percer les épais mur de bronze céleste qui recouvrait les portes et les fenêtres de la demeure, les empêchant d’entré à l’intérieur.
Mais il n’y avait pas qu’eux que les aigles filmaient, mais aussi les deux pégases des enfants de Poséidon survolaient la demeure et quand un des scorpions de l’abime tentaient de les atteindre en sautant sur plus de cinq mètres de hauteur ; les deux pégases ne leur laissaient aucune chance de les atteindre et s’occupaient de les balancer de toutes leurs forces le plus loin possible.
_ Blackjack et Moonacre peuvent peut-être localiser Bella ; remarqua Edward en désignant les deux pégases sur les écrans.
_ Oui ! Mais ou est la Méduse-hybride ? Demanda Percy en ne voyant pas leur grande ennemie sur les écrans, en donnant un peu plus peur aux autres sur ce que devaient faire celle-ci.
_ Susan ! Est-ce que tu peux voir ou se trouve exactement cette dernière dans la propriété ? Demanda Peter en se tournant vers sa fiancée.
_ Elle est dans la forêt ! Et elle… elle pourchasse Bella ! C’est Bella qu’elle essaye d’attraper ! S’exclama Susan en voyant se qui était entrain de se passer, et ce qu’Edward voyait en même temps qu’elle.
La fille de Poséidon se tenait le ventre, pour essayer de compresser sa blessure de devant car elle ne pouvait pas s’occuper de celle dans son dos, tout en tenant de son autre main, son arc avec une flèche prête à être tirer au cas où ; alors qu’elle ne cessait de courir pour essayer d’échapper à cette dernière qui semblait en vouloir en finir pour de bon avec cette dernière.
_ Et tu peux savoir ou exactement elles se trouvent, Susan ? Dans un secteur de la forêt précisément ? Demanda Percy en se tournant vers la fille d’Apollon
_ On peut aussi lancer nos lions-automates, ils parviendront à en faire plusieurs victimes parmis les scorpions de l’abîme ; remarqua Edmund en se plaçant à côté de son frère aîné et en tapant sur plusieurs boutons.
Avant que les fameux lions en bronze céleste au nombre de douze, jaillirent de la grange là ou ils étaient entreposés et chargèrent droit sur les scorpions de l’abîme, traçant des lignes dans leurs rangs en les tuant avec leurs crocs et griffes tranchantes.
_ Et comment faisons nous pour sortir d’ici si vous devez laissés les protections pour ainsi éviter que ces créatures viennent ici pour s’attaquer aux autres dans la salle de bal ? Demanda Paul en rappelant ce petit détail à tous le monde.
_ Nous allons passer par les tunnels ! Déclara simplement Peter.
Pour toute réponse, Ron fit apparaitre sur l’un des écrans plasma le plan de la demeure, ainsi que les dizaines de tunnel qui serpentaient dans tous les recoins sous les fondations du manoir.
_ Très bien ! Susan, tu vas rester ici au contrôle des caméras ! Ron et Edmund allé chercher des armures pour les Cullens et les Quileutes, quelque chose d’asser résistante pour résister au dard des scorpions de l’abime ! Et ramenez aussi vos micros pour qu’on puisse communiquer entre nous dehors et avec Susan pout qu’elle puisse nous guider contre eux ! Harry, tu vas prendre la tête du deuxième groupe, tu prendras avec toi Hermione, Ginny, Edmund, Katara, Lucy, Rosalie, Alice, Jasper et les Quileutes ! Ginny et Lucy, vous dresserez des plantes entre les scorpions et le manoir, une protection de plus de sera sans doute pas de trop ! Quant à Percy, Edward, Jacob, Ron et Emmett ; ils viendront avec moi et nous irons nous occuper de cette Méduse-hybride, et nous irons aussi secourir Bella par la même occasion ! Ordonna Peter avant que tous ces frères et sœurs hochèrent de la tête avant que chacun n’aillent faire ce qu’il venait de leur ordonner pour le combat qu’ils allaient devoir entreprendre.
_ Est-ce que tu es sur de ton choix de groupe Peter ? Demanda Harry en se tournant vers son frère, qui comme tout le monde avait saisi qu’il ferait partis de ceux qui allait devoir faire face à la Méduse-hybride.
_ Oui Harry ! J’en suis sur, il est à présent temps que je fasse face à ma plus grande peur ! Déclara simplement Peter avant de se diriger auprès de Susan qui avait pris la place de Ron, qui était partis chercher avec Edmund ce que le fils d’Arès leur avait demandé ; derrière le tableau de bord, et commencèrent tous les deux à mettre en place un plan d’attaque et de défense, très vite rejoins par Percy et Harry.
_ Qu’est ce qu’il veut dire ? Demanda Quil aux autres pour savoir les véritables sens des paroles du fils d’Arès.
_ Peter a faillis presque y laisser la vie la dernière fois que nous avons combattus la Méduse-hybride si Percy ne l’avait pas ramené à temps ; déclara simplement Lucy tout en observant ces deux derniers discuter ensemble avec Susan et Harry de ce qu’ils allaient faire dans les minutes à suivre.
_ Comment ça ? Demanda Seth en se tournant vers sa copine.
_ Cette Méduse n’est pas comme la vraie Méduse, elle ne vous tue pas d’un simple regard mais elle a la capacité de créer des serpents de n’importe quoi ! Elle en a fait apparaitre un sur Peter en utilisant sa cravate comme base et il a faillit mourir étouffer par ce dernier ; expliqua Lucy à voix basse aux Quileute et Cullen.
_ Voila pour qu’elle raison Peter fasse un tel cirque pour ne pas mettre de truc autour du cou ? Demanda Jasper comprenant enfin la peur viscéral qui prenait le fils d’Arès lorsqu’il y repensait.
_ Et en ce qui concerne Bella ? Demanda Jacob voulant connaitre la façon dont Bella avait faillis y rester elle aussi contre cette dernière.
_ De la même façon que ce qu’elle lui a fait ! Bella s’est pris une flèche dans le dos en voulant nous venir en aide et elle est restée bloquer à cause de cette blessure, puisque c’est le point faible de Bella ; déclara simplement Lucy aux autres.
_ Qu’est ce que tu veux dire ? Demanda Alice, qui tout comme les autres ne voyaient pas ou voulait en venir la dernière fille de Déméter, alors qu’Edward lit parfaitement dans sa tête de quoi elle parlait et ne pouvait s’empêcher de blanchir à vue d’œil.
_ Parce que Bella a faillis mourir à l’âge de 11 ans face au Minotaure qui lui avait planté l’une de ces cornes dans le dos, juste au niveau de sous sa poitrine ! C’est pour cette raison que Bella porte toujours sa cicatrice dans le dos et cette Méduse a due le savoir, parce qu’elle lui a lancé cette flèche au même endroit précisément ! C’est le seul endroit ou Bella est la plus vénérable ! Avoua tout simplement Lucy.
_ Lucy ! Appela Hermione en se tournant vers cette dernière alors qu’elle s’était rapprochée de leur groupe, et qu’elle faisait des gros yeux à la plus jeune de la famille.
_ J’ai fais une bêtise c’est ça ? Demanda Lucy en la regardant avec un regard d’excuse.
_ Oui et tu le sais Lucy ! C’était à Bella de leur en parler et comme tu le sais parfaitement, ils nous ont tous les deux parler de leur combat avec le Minotaure qu’après ce qui s’était produit avec la Méduse-hybride, et encore Bella en avait du mal à en parler et c’est Percy qui nous a avouer ce qui s’était passé ; rappela Hermione à cette dernière.
_ Le Minotaure a été l’un de leur premier adversaire après l’une des Furies ; se rappela Edward a se sujet sur la liste que Bella lui avait fais lors de l’une de leur longue discussion sur le passé des enfants de Poséidon.
_ Bella t’avait mis au courant par rapport à ça ? Demanda Hermione surprise en se tournant vers ce dernier, comme Lucy, le reste des Cullen et des Quileutes.
_ Elle m’avait racontée ce qui s’était passé avec la Méduse-hybride avec l’accord de Peter et m’avait avoué qu’elle avait un jour, lors d’un combat, été face au Passeur qui emmenait les âmes en Enfer mais je ne savais pas que cela avait été face au Minotaure ! Elle m’en avait parlé comme un combat dure et difficile, et que c’était Percy qui en avait mis fin ; déclara Edward sur ce qu’il se rappelait de ce que lui avait dis sa copine à ce propos.
_ Oui, ca été un combat difficile mais c’est du passé tout ça ! Nous devons nous concentrer sur ce qui va se passer à présent ! Déclara à voix haute Percy en coupant ainsi la conversation de ces derniers, et en les ramenant tous au moment présent : avec la Méduse-hybride dehors et les scorpions de l’abime.
_ Alors qu’elle est le plan ? Demanda Ron en revenant dans la pièce suivis de près par Edmund, en portant tous les deux des énormes cartons qu’ils posèrent dans la pièce avant de se tourner vers les Quileute : On a fait des armures qui seront à la taille de vos formes lupines si vous choisissez de vous battre sous ces formes ; remarqua-t’il à ces derniers.
_ Sérieux ? Demanda Jared en s’approchant avec le reste de la meute droit vers les deux fils d’Héphaïstos qui s’amusèrent à sortir de grand bracelet en bronze céleste avec l’emblème même des Quileutes graver dessus.
_ Il faut dire que ces bracelets nous ont donnés quelque file à retordre parce que vos armures prendront la forme que vous aurez prises ! Déclara Ron en mettant le premier bracelet au Quileute le plus proche de lui, en l’occurrence Jacob.
_ Si vous activer l’armure sous forme humaine elle prendra une forme humaine, mais si vous êtes sous forme lupines, elle prendra la forme de vos loups ! Continua tout simplement Edmund en mettant un autre bracelet autour du poignet de Seth.
_ Sérieusement ? Demanda Paul en se demandant si un tel truc était possible.
_ Bien sur ! Et il y aussi autre chose comme… si tu nous faisais une petite démonstration Jake ? Demanda Ron en se tournant vers ce dernier.
_ Et qu’est ce que tu entends par démonstration ? Demanda Jacob qui ne comprenait pas ce que le fils d’Héphaïstos lui demandait de faire.
_ Ceci tout simplement ! Répondit simplement Ron en activant le bracelet du Quileute.
L’instant suivante, une armure grec apparut à la place des vêtements de soirée de Jacob, celle-ci de couleur brun-roux comme le pelage même de son loup mais en plus éclatant.
_ Dac o dac Ron ! Mais je ne vois toujours pas ou tu veux en venir ? Demanda Jacob ne comprenant pas encore ce que ce dernier sous entendait, tout en contemplant l’armure qu’il portait.
_ Tu n’as que te transformer et tu comprendras mieux ; annonça Edmund.
_ Mais si je le fais je vais…
_ Fait ce qu’on te dit Jacob et tu verras ! Ordonna Ron en faisant reculer tout le monde autour de ce dernier, pour qu’il ait la place de se transformer en loup sans blesser personne dans sa transformation.
Comprenant que les deux fils d’Héphaïstos n’allaient pas le lâcher et se disant qu’il leur donnerait la note de ces vêtements qu’il aurait mis en pièce, Jacob se transforma en loup et au lieu que l’armure grec auburn qu’il avait le compresse, celle-ci changea de corpulence avec lui et s’adapta à sa nouvelle forme.
Devant tous, l’armure grec avait fait place à une armure qui recouvrait tous le corps du loup brun-roux, comme une seconde peau, un peu comme l’armure de Percy ; et Jacob sous cette forme semblait plus à ressembler à un grand loup de bronze céleste auburn.
_ Et maintenant Jacob reprend forme humaine et ré-appui sur le bouton pour rétracter ton armure dans ton bracelet ; déclara Ron alors que sous les yeux de tous Jacob avait repris forme humaine, tout comme son armure s’était de nouveau réadapter à lui mais il hésitait à faire retourner celle-ci dans le bracelet.
_ Fais ce qu’on te dit Jacob et tu verras ! Ordonna Edmund en lui faisant le regard pour qu’il le fasse et c’est en soufflant que le Quileute appuya enfin sur le bouton qui allait réabsorber son armure dans le bracelet.
Mais à la surprise de tous, Jacob n’était pas nus comme un verre mais il portait toujours sa tenue de soirée !
_ Mais comment ? Demanda surpris Sam alors que Jacob s’observait de tous côté vraiment surpris que sa tenue était totalement intacte, sans aucune déchirure.
_ C’est tout simple ! Quand Jacob a revêtu l’armure, ces vêtements ont disparus dans le bracelet comme avec les nôtres, et comme le fait que tu t’es métamorphosé en loup avec l’armure, tes vêtements n’ont pas été touchés par la transformation ! Raison pour laquelle que lorsque tu as repris forme humaine avec ton armure, tes vêtements te sont revenus ! Expliqua Ron tout en montrant les bracelets de chacun et les vêtements de Jacob qui n’avait pas souffert du changement de forme.
_ En claire, si vous ne voulez pas à chaque fois détruire vos vêtements à chaque transformation, mettez l’armure et c’est en redevenant humain, et en remettant l’armure dans le bracelet que vos vêtements vous reviendrons sans aucun problème ; continua Edmund dans l’explication de son frère.
_ Bien évidemment, on ne vous a pas donné d’arme en plus puisque vous êtes habituer à vous battre en loup, et que je présume que vous ne voulez pas changer à ce propos ; continua Ron en leur faisant remarquer l’absence d’arme offensive ou défensive sur eux.
_ Ca c’est génial ! Trop sensass ! Merci les gars ! Remercia Embry tout en se mettant à admirer son propre bracelet gris à taches noires comme son propre pelage de loup, tout comme tous ceux de la meute.
Bien évidemment, les Quileutes ne se battaient qu’avec leurs formes lupines et se n’étaient pas près de changer !
_ Comme ça, ça vous évitera de devoir toujours trimballer vos affaires avec vous quand vous êtes en loup pour vous habillez en redevenant humain ; remarqua Edmund sur ce propos faisant rire les autres sur ce détail.
Alors que Ron s’empressa de sortir cinq autres bracelets de couleurs doré et argentés de son carton, avant de s’approcher des cinq Cullen avant de le leur remettre ces derniers et qu’ils constatèrent très vite que chacun de ces bracelets comportaient aussi leur propre emblème familial.
_ Voici les vôtres ! Peter m’avait aussi demander de vous faire des gantelets approprier puisqu’il m’a fait signaler que vous aimiez plus donner des coups que de pourfendre ou tranchez, raison aussi pour laquelle vous n’avez pas d’arme comme les Quileute ! Alors vos gants vous permettront de vous protégez si vous deviez encore frapper dans quelque chose qui a du bronze céleste, et cette fichu Méduse-hybride en a sur elle ; expliqua Ron en confiant les cinq bracelets dorés et argentés à ces derniers qui hochèrent de la tête, et d’accord avec ce fait : leurs mains leurs servaient amplement pour se battre contre n’importe qui.
_ Les armures des garçons sont dans le même style que celui des Quileute mais en or et argent, alors que les filles ont plus des tenus proches de Susan et des autres ; déclara Edmund à ce propos pour décrire l’armure de chacun à quoi elle ressemblait.
_ Et voici les micros que tu nous as demandé Peter ! Répliqua Ron en sortant plusieurs oreillettes relié à des petits boitiers protéger par du bronze céleste, qui s’attacherait au ceinture de leurs armures.
_ Très bien Ron, donnes leur à chacun et avec leurs armures, nous serons tous d’attaque pour le combat qui va arriver ! Parce que nous allons attaquer et nous devons faire pas mal de bouquant dans ce cas ; déclara Peter en rappelant tout le monde à l’ordre dans la salle.
_ Pour ce qui est du bouquant, nous sommes les rois des rois ! Quel genre de bouquant tu veux ? Demanda Edmund en se désignant lui et Ron.
_ Du bouquant qui va faire mal ! Déclara simplement Peter avec un regard qui en disait long sur le combat qu’ils allaient devoir tous livrer contre leurs ennemis.
***
Les scorpions de l’abîme avaient pour ordre d’encercler la demeure et de ne laisser aucune chance à tout être vivant qui viendrait à en sortir indemne !
Mais remarque, avec le blindage de bronze céleste qui bloquaient toutes les entrés de la demeure devant eux, c’était quasi impossible pour eux d’y pénétrer !
Même avec leurs forces !
Même avec leurs dards, ils ne parvenaient pas à pourfendre les tonnes de bronze, et certains avaient même réussi à se casser leurs queues dessus, aux plus grand damne de ces derniers !
Mais ils n’y avaient pas que ceux qui se cassaient la figure contre les murs de bronze, ils y avaient aussi ceux qui se faisaient déchiqueter par les douze lions automates qui étaient sortis de nulle part, et qui massacraient tous sur leurs passages et qui continuaient encore de courir dans leurs rangs en déchiquetant avec leurs griffes et leurs canines.
Et ils y avaient aussi ceux qui avaient péris contre la fille de Poséidon, qui courrait toujours quelque part dans la propriété, poursuivit par celle qui les avait emmené jusqu’ici et qui semblait en vouloir en finir elle-même personnellement avec cette dernière.
En claire, il fallait mieux éviter de se dresser contre la patronne ou c’était elle qui vous réduisez au néant sans aucune possibilité de répliquer contre cette dernière !
Seulement il y a une chose qu’ils ignoraient tous, c’était que le vent allait très vite tourné en leur défaveur !
Parce que l’instant suivant, ils virent des immenses gerbes de feu colorer voler haut dans le ciel d’une nuit noire d’encre au dessus d’eux, avant de se mettre dangereusement à piquer du nez droit sur eux et la seconde suivante fut la pagaille et la panique !
Car au moment même ou ces espèces de feux d’artifice colorer touchèrent le sol ou encore un scorpion de l’abîme, ces derniers se mirent à exploser en des puissances bombes de feu qui déversèrent leurs torrent de flamme sur tous ceux qui se trouvaient autour de l’endroit d’impact.
Et cela faisait un tel bouquant monstre et créa une telle panique, que les scorpions de l’abîme ne les virent pas arriver derrière eux et leurs foncer dessus avant même qu’ils n’attaquèrent !
Les premiers à leurs foncer dessus furent les plus rapide, en l’occurrence Alice, Jasper, Rosalie et les Quileutes ; recouvert tous de leurs nouvelles armures de bronze, parvenant sans peine à se frayer un chemin de force parmis les scorpions de l’abime, en faisant le plus de dégât possible dans les lignes ennemies.
Puis suivirent de très près Harry, Hermione, Ginny, Edmund, Katara et Lucy alors que les deux garçons lancèrent en l’aire deux pièges chacun en bronze céleste, qui au moment ou ils entrèrent en contact avec le sol ou encore avec un scorpion explosèrent en des gerbes de feu, et projetèrent ce qui semblait être des flèche enflammer dans toute les directions, formant ainsi de nombreuses lignes de feu qui divisèrent sur plusieurs mètres tout le bataillon de scorpion.
Ainsi les scorpions de l’abîme étaient divisés en petit nombre un peu partout autour des lignes en flamme qui les séparaient les uns des autres, alors que cela ne gênait pas aux Jackson, aux Cullen et aux Quileute de les traverser sans aucune difficulté, protéger par leurs armures.
Alors que Ginny et Lucy s’éloignèrent de leur frère et sœur, et fendirent le bataillon de scorpions des abîmes en évitant de se faire piquer, pour atteindre l’enceinte du manoir et la seconde d’après firent apparaitre tout autour, des immenses arbres qui vinrent bloquer le passage à leurs ennemis, tout en mouvant leurs branches pour balancer de tout côté leurs adversaires, et de les écraser avec leurs énormes racines.
Se servant des flammes qui l’entouraient, Edmund recouvrit son marteau et son bouclier de feu, et se mit à faire un véritable carnage autour de lui en utilisant son élément, et il semblait bien que même si les scorpions venaient tous droits des Enfers, là ou la chaleur était à son comble ; ils ne supportaient pas les flammes d’un enfant d’Héphaïstos.
Hermione et Katara avaient toutes les deux rejoins Ginny et Lucy derrière les protections végétales qu’elles avaient placés autour de la demeure, et les deux filles d’Athéna utilisaient leurs arcs et flèches, et abattaient tous les scorpions qui étaient dans leurs sillages, ne leur laissant aucune chance de pouvoir s’approcher des autres membres de l’équipe Bêta qui était resté sur le terrain.
Alors que les trois Cullen : Jasper, Alice et Rosalie ne faisaient de la chair à pater des scorpions de l’abîme ; utilisant leurs rapidités et leurs forces, ils ne laissaient aucune chance à leurs adversaires de les atteindre, alors que leur dard était dans l’incapacité de percer leurs armures autant que leurs peaux dures comme du marbre.
Et les Quileutes pouvaient eux aussi prétendre faire un carnage autour d’eux, aussi efficace que les trois Cullen !
Tels des grands canons colorer, sautant parmis les lignes enflammer et attrapant les scorpions dans leurs gueules, les énormes loups les tuaient sur le coup tout en évitant de mordre dans leurs queues pour ne pas avaler le poison qui s’écoulait de celle-ci, de s’empoisonner et de se tuer par la même occasion.
Observant autour de lui, Harry put très vite constater qu’avec l’aide des trois Cullen et des Quileutes, sans oublier les douze lions-automates qui courraient dans tous les recoins, massacrant les scorpions de l’abîme sur leurs passages ; le fils d’Arès embrocha deux autres scorpions de son épée avant d’en fracasser une à la tête avec son pied, avant d’analyser la situation du combat.
Et d’envoyer le message qu’il avait mis en place pour prévenir les autres de leur avancer dans les rangs ennemis !
_ S’ayait Flèche d’Or ! Tu peux leur dire d’y aller ! Les scorpions vont être occupés pendant un bon moment avec nous ! Terminer ! Déclara Harry dans le micro qu’il avait à l’oreille et en utilisant les noms de code qu’ils avaient mis en place entre eux.
[...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sabrinabella
Le retour d'Irina
Le retour d'Irina


Féminin
Nombre de messages : 3843
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/11/2011

MessageSujet: Re: Un Nouveau Départ - Fanfic Crossover Twilight/Percy Jackson (Tout le monde/couple habituel)   Mar 6 Déc - 14:39

et encore la suite Wink

[...]
Alors que le fils d’Arès pourfendit un scorpion qui l’avait choisi pour cible avec son arme, avant d’en assommer un autre avec son bouclier en le projetant à terre pour ensuite en finir avec lui.
_ Très bien Epée Pourpre ! Faite attention à vous tous ! Terminer ! Prévena la voix de Susan, alias Flèche d’Or dans les micros de toute l’équipe Bêta qu’ils composaient, avant que le chef de l’équipe, Harry alias Epée Pourpre, ne rejoigne les autres en chargeant droits vers le combat contre les scorpions de l’abîme.
Alors que dans la salle de contrôle en haut du manoir, assise derrière le siège du tableau de bord, la fille d’Apollon veillait au grain à ce que l’équipe Bêta dirigé par Harry/Epée Pourpre, ne vienne pas à être menacer de mort si elle le voyait dans l’une de ces visions ; pour ensuite concentrer son intention sur la progression du groupe Alpha diriger par Peter dans les tunnels sous la propriété.
_ Cœur de Lion ! Ici Flèche d’Or ! L’équipe Bêta est en position ! Tous les scorpions de l’abîme sont concentrés sur eux et ils se sont éloignés de l’endroit ou vous aller sortir ! Alors bonne chance à vous et faites attention à vous tous là-bas ! Terminer ! Prévena Susan/Flèche d’Or au chef de l’équipe Alpha tout en observant leur progression dans le tunnel.
_ Très bien Flèche d’Or ! Nous allons sortir ! Tiens-nous au courant de la progression de la Vipère et de Sirena dans la forêt pour qu’on puisse aller s’occuper d’elles en vitesse ! Terminer ! Déclara Cœur de Lion dans le micro de Susan, qui avait pour seule voix celle de Peter, le chef de l’équipe Alpha.
_ D’après les images des caméras aigles que je visionne, les pégases de Triton et Sirena survolent la partie nord du terrain, ils sont vers le Lac dans la forêt ! C’est le seule endroit ou Sirena peut se battre dans l’état ou elle se trouve ! Prévena Susan à son compagnon et aux autres à travers leur micro.
_ Ne t’en fais pas pour ça Flèche d’Or, nous serons tous rentrés ce soir pour finir le gâteau de nos fiançailles ! Terminer ! Déclara Peter alias Cœur de Lion dans le micro de sa compagne avant que celle-ci ne sourit à son image à l’écran, alors que toute l’équipe Alpha attendait de pouvoir sortir du tunnel pour charger à l’attaque.
_ Bonne chance à vous tous et soyez prudents ! Vous avez à faire à pire que de simple scorpion des abîmes ! Ramener Sirena en entière et vous tous par la même occasion ! Terminer ! Rappela Susan avant de couper la communication avec eux pour les laisser sortir du tunnel et d’aller sauver Bella, et détruire la Méduse-hybride.
Après avoir mis fin à la conversation avec sa fiancer, Peter se tourna vers le reste du groupe Alpha et regarda tout leurs regards déterminer qu’ils avaient en ce moment même : Percy qui était à deux doigt de faire une attaque alors que ces yeux ne cessait de se révulser, essayant de continuer à sentir la présence de sa sœur en lui.
Edward qui essayait lui aussi de se retenir pour ne pas foncer tête baisser dans le tunnel et charger droit vers la menace que représentait cette espèce de Méduse-Hybride, qui s’attaquait à celle qu’il aimait ; alors que Emmett, à ces côtés, faisait claquer ces doigts entre ces mains près au combat, tout en posant souvent une main réconfortante sur l’épaule de son frangin.
Ronald qui préparait ces pièges dans le sac à dos qu’il avait, tout en en posant sur Jacob sous sa forme de loup à ces côtés, comme ca ce dernier pourrait en lancer de là ou il sera ; surtout que Peter avait diviser leur groupe en trois : le fils d’Arès avec Emmett, Percy avec Edward et Ron avec Jacob !
Alors qu’ils continuaient leurs avancer rapide dans le tunnel ; Edward, Emmett et Jacob avaient très vite constaté que les tunnels semblaient des plus solides, avec des colonnes de pierre et de métal qui soutenait la toiture des tunnels pour les empêcher de s’effondrer sur eux, et quelques néons lumineux illuminaient le long tube qui les mèneraient vers la sortie.
Avant de tomber droit sur une porte ressemblant étrangement à celle d’un coffre fort en bronze céleste, avec toute l’artillerie qui ne pouvait s’ouvrir que par les personnes qui avaient apposés leurs empreintes digital, ainsi que le scanner des yeux par la même occasion que Peter se dépêcha d’apposer sa main droite sur l’appareil tout comme son œil droit devant le scanner.
_ Eh ben vous ne faites pas dans la simplicité question sécurité ! Ne put s’empêcher de remarquer Emmett en soufflant d’admiration devant l’épaisseur de la porte qui fermait le tunnel, et le cachait de la vue extérieur.
_ Avec les ennemis que nous avons ce n’était pas quelque chose de futile à faire en fin de compte ! Et avec ce qui se passe, moi et Edmund nous avions bien fait de mettre cette sécurité en plus pour protégé la demeure ! Déclara Ron en se tournant vers Emmett, tout en continuant de distribuer des pièges aux autres pour qu’ils soient eux aussi paré contre leur futur adversaire.
_ Les balles de bronze rouge explosent lorsqu’elle touche le sol en des boules de feu, et celle en bleu de glace retienne de l’eau juste au cas où si Percy et Bella avaient besoin de ça contre elle ; continua de prévenir Ron en désignant les deux espèces de pièges coloré qui leur donnait aux autres.
_ On doit vite se coordonner Peter ! Je sens que Bella faiblit de plus en plus contre cette vipère ! Nous devons agir, tout de suite ! Déclara Percy en se tournant vers le chef de l’équipe Alpha qui hocha de la tête.
_ Très bien ! N’oubliez pas, restez éloigner d’elle le plus loin possible, au tant de sa queue que du reste de son corps, cette vipère est une vrai arme de destruction quand elle le veut ! Et quand elle a une cible en tête à éliminer, elle ne la lâche pas tant que sa cible n’est pas en morceau ! Prévena Peter avant de se mettre à pousser la porte couvrant le tunnel.
Qui s’ouvrait sur un petit tunnel qui montait en pente douce vers la sortie qui était elle-même cacher par de la végétation, et refermant à double tour la porte du tunnel derrière lui ; Peter les mena jusqu’en haut avant de s’arrêter juste devant le mur de végétation qui les cachait encore de l’extérieur.
_ Très bien ! Emmett, tu restes dans mon sillage compris ! Percy et Edward vous nous couvrez sur le flanc droit, et Ron et Jacob sur le flanc gauche ! Nous devons être rapides et efficaces ! Nous devons l’avoir par surprise sinon nous sommes fichus ! Vous avez des questions ? Demanda Peter en prenant une grande bouffer d’aire tout en se tournant vers ces cinq autres camarades.
_ Allons-y ! Déclara simplement Edward qui comme Percy était pressé de pouvoir faire sortir Bella de ce piège, et d’en découdre avec la « vipère ».
Et pour toute réponse, Peter fendit sur le mur de végétation comme une flèche très vite suivis par Emmett, pour pas que le fils d’Arès le distance ; avant que Percy ne se précipite à leurs tours sur le flanc droit des deux premiers, avec Edward dans son sillage ; alors que Ron finit la marche avec Jacob derrière lui en couvrant le flanc gauche des deux premiers coureurs de l’équipe Alpha.
Et c’est dans le silence de cette nuit noire alors qu’ils parvenaient à entendre les bruits des combats un peu plus au sud de leurs positions, faisant vibrer les arbres comme des énormes gongs ; parvenaient sans aucune difficulté à masquer les bruits de leurs courses alors qu’ils parvenaient tous sans aucune exception à entendre le bruit du combat vers lequel ils étaient entrain de se diriger.
Les obligeant ainsi à augmenter leurs vitesses de courses, se dirigeant de plus en plus vers le lac et quittant ainsi l’abri de la lisière des arbres leur donnait pour se cacher.
Mais ils faillirent bien tous se figer sur place sur ce qu’ils découvraient devant eux !
Si Bella semblait être en mauvaise posture en ce moment même, le ventre continuant de saigner à cause de la blessure causer par la Méduse-hybride ; son casque avait été arracher pendant son combat alors qu’une profonde coupure saignait à sa tempe gauche et qu’elle possédait aussi l’une des flèches de son ennemi enfoncer dans sa cuisse droite ; la fille de Poséidon était entrain de lutter face à la main droite de la Méduse qui était entrain de l’étouffer dans sa poigne, et que l’autre tentait de lui enfoncer l’une des armes de la demi-déesse dans le corps que la jeune fille essayait de bloquer avec son autre main.
Sauf que la Méduse semblait elle aussi en mauvaise état que la fille de Poséidon !
Car il semblait que Bella était parvenue à lui couper l’extrémité de sa queue, là ou elle avait son espèce de gros pique en bronze céleste qu’elle avait utiliser pour « poignarder » la fille de Poséidon dans le dos ; mais aussi plusieurs stalagmites et stalactites de glace qui pourfendaient à plusieurs endroits sa queue, et qui l’avait bloquer sur place.
L’empêchant de faire tout mouvement avec sa queue et le reste de son corps par la même occasion, tant que la fille de Poséidon gardait sa concentration dessus par la même opportunité qu’elle essayait d’éviter de mourir étouffer, ou encore poignarder par l’une de ces propres armes.
Et il ne fallut pas plus d’une seconde à l’équipe Alpha d’agir dans ce genre de circonstance, et ils foncèrent tous sur la Méduse-hybride en même temps ; excepter Ron qui arrêta Jacob avant de se mettre à lancer de toutes ces forces des canons de feu et d’eau sur le corps de serpent de leur adversaire.
Qui se mit à hurler de douleur face à cette attaque surprise qu’elle n’avait pas vus arriver et ce changement d’attitude, permit à Bella de détourner sa propre arme qui était sur le point de l’embrocher, droit dans l’estomac de la vipère qui parvint sans aucune difficulté à pourfendre sa cuirasse de bronze céleste.
Et prenant cette nouvelle opportunité, Percy s’était transformé en une véritable tornade d’eau qu’il s’utilisa comme une énorme batte de base ball, frappant de plein fouet la Méduse-hybride, l’arrachant ainsi au piège de glace que Bella l’avait coincé au sol.
Et avec la force qu’avait mis le fils de Poséidon, la Méduse-hybride fut éloigner le plus loin possible de la fille de Poséidon, sur laquelle se penchait Edward avant de la prendre dans ces bras et de l’emmener loin du combat qui allait de nouveau débuter, tout en ayant arrêté de respirer à la vue du sang qui nimbait l’armure et les vêtements de Bella.
Alors que Peter et Emmett avaient eux aussi continuer leur charge contre leur adversaire, l’envoyant à leurs tours encore quelque peu bouler droit vers le lac avant que Percy ne reprenne le relais, en sautant à même dans le lac et en n’entrainant avec lui cette dernière ; pendant que les autres restaient à la surface en attendant qu’il réémerge de l’eau, et que Ron et Jacob avaient accourus à l’endroit ou Edward avait déposé Bella.
Appuyer contre le tronc d’un arbre, Edward tentait d’arrêter les hémorragies de Bella alors qu’elle tentait par tout les moyens d’essayer de respirer avec les blessures qu’elle avait dans le corps ; avant que Ron ne sorte une gourde de cuire de son sac pour ensuite en faire verser dans la bouche de la fille de Poséidon, qui toussa quelque peu avant de parvenir à mieux respirer.
_ Qu’est ce que tu lui as donné ? Demanda Edward qui sauta sur cette occasion pour penser à autre chose qu’à l’odeur du sang de Bella, qui ruisselait sur ces mains tout en évitant de lire les penser de Jacob à ces côtés.
Alors que le Quileute venait de reprendre forme humaine avec l’armure adéquate pour sa nouvelle apparence, qui veillait au grain et allait agir si le Cullen venait à chanceler face au sang de la demi-déesse.
_ Du nectar d’Ambroise ! Ce truc peut requinquer un demi-dieu au bord de la fatigue mais il faut éviter de trop en abuser tout de même, alors ne parlons pas des mortels sa les tuerait à petit feu ! Grace à ça Bella aura plus de force pour se soigner ! Déclara Ron avant de commencer à appliquer des soins sur le corps blessé de la fille de Poséidon, avant de faire couler de l’eau sur ces blessures pour l’aider.
_ Bella ! Bella, est ce que tu m’entends ? Comment est ce que tu vas ? Demanda Edward inquiet pour cette dernière qui avait sans nul doute du mal à soigner les blessures, qu’elle avait mis trop longtemps à soigner à cause de son affrontement contre la Méduse-hybride.
_ Jacob ! Aides-moi ! On doit arracher cette flèche de sa cuisse et compresser la plaie pour arrêter l’hémorragie ! Edward, maintiens la pendant qu’on s’en charge ! Elle ne doit pas bouger ! Ordonna Ron à ces deux derniers, tout en jetant un œil vers le lac ou l’eau semblait être des plus « remuante » avec le combat que devait faire Percy contre leur adversaire.
Pendant que Peter et Emmett étaient restés devant le lac en attendant que Percy réémerge avec leur ennemis, près au cas où si le combat devait durer.
Alors que la fille de Poséidon essayait par tous les moyens à communiquer avec les trois garçons autour d’elle, pendant qu’Edward l’avait bloqué dans ces bras pour l’empêcher de bouger et que Ron se préparait à arracher la flèche qui entravait sa cuisse, que Jacob avait solidement bloqué pour lui facilité l’extraction de l’arme.
La jeune demi-déesse ne put s’empêcher de pousser un petit cri de douleur quand la flèche lui fut enfin extraite de la cuisse, avant que Ron ne se mette à verser de l’eau dessus avant de compresser la plaie avec un bandage qu’il se mit à faire autour de son membre blesser.
_ Pourquoi tu as fais ça Bella ? Tu aurais pus te faire tuer ? Demanda Edward presque suppliant envers la jeune demi-déesse qu’il serrait dans ces bras, tout en évitant de la briser par la même opportunité.
_ Pour vous… pour vous protéger… tous ! Je… je n’avais pas… le choix ! C’était… nous tous ou… moi ! Déclara avec difficulté Bella tout en essayant de rester concentrés sur la guérison progressive de son corps meurtri.
_ Nous aurions tous agis comme elle, Edward ! Si Bella n’avait pas brisé l’une de nos caméras pour nous prévenir, ces scorpions seraient entrés dans la demeure et en auraient tués plusieurs d’entre nous avant que nous puissions tous réagir ! Prévena Ron sur la façon dont comment fonctionnait une famille de demi-dieu : ils étaient tous souder mais quand le choix venait à s’opérer entre la vie d’un et celle de toute la famille, survenait toujours le sacrifice de la personne seule.
_ Dans ce cas ne refait plus jamais une chose pareille quand je suis dans les parages ou même quand je ne suis pas là, Bella ! Je ne supporterais pas de te perdre ! Alors promets le moi ? Demanda simplement Edward tout en appuyant son front contre le sien alors que la fille de Poséidon, venait d’apposer sa main sur sa joue comme pour sceller cette promesse.
_ C’est trop long ! S’exclama Ron tout en continuant de compresser la plaie de la jambe de Bella alors qu’Edward continuait avec la blessure du ventre.
_ Quoi donc ? Demanda Jacob inquiet en regardant le fils d’Héphaïstos.
_ Elle ne guérit pas asser vite, ce n’est pas normal ! D’habitude, les blessures de Bella guérissent beaucoup plus vite que ça ! Remarqua Ron tout en continuant de faire couler de l’eau sur les blessures pour aider la fille de Poséidon.
_ Alors qu’est ce que ça veut dire ? Demanda Jacob de plus en plus inquiet alors qu’Edward palissait de plus en plus, en lisant les déductions que faisait le fils d’Héphaïstos.
_ Bella ! Bella, restes avec nous ? Demanda Edward tout en essayant de la garder éveiller alors qu’elle avait de plus en plus du mal à garder les yeux ouvert.
_ Qu’on a besoin de Percy de toute urgence ! S’exclama Ron en se redressant de toute urgence avant de sursauter de nouveau, quand une énorme gerbe d’eau jaillit du lac et vint s’échouer sur l’autre extrémité de la rive.
Ou ils se rendirent vite compte que la Méduse-hybride venait d’être propulser hors de l’eau, et que Percy émergeait juste en face de Peter et d’Emmett qui se précipitèrent vers lui pour l’aider à sortir du lac.
_ Tu l’as eu ? Demanda Peter tout en l’aidant à se relever et à se remettre debout.
_ Non ! Elle est encore vivante ! Amocher mais vivante ! Déclara simplement Percy tout en se dirigeant vers sa sœur.
_ Alors pourquoi…
_ Bella a besoin de moi maintenant ! Les blessures sont beaucoup trop grave pour qu’elle les soigne toutes seules ! Et je la sens de plus en plus partir ! Expliqua Percy en coupant les exclamations qu’Emmett était entrain de lui faire.
_ Mais est ce qu’elle va s’en sortir ? Demanda Edward de plus en plus inquiet pour la jeune fille alors que le frère la reprenait dans ces bras, pendant que de l’eau se mettait à jaillir du corps du fils de Poséidon pour aller dans celui de la sœur.
_ Je te le dirais quand j’aurais guéris toutes ces blessures ! Déclara simplement Percy avant de se relever avec sa sœur dans ces bras, pour ensuite courir droit vers le lac et plonger avec elle, et de disparaitre aux yeux des autres vers le fond.
_ C’est le seul moyen à Percy de pouvoir guérir totalement Bella ; expliqua Ron aux trois autres alors qu’ils virent tous une faible lumière bleu émerger du fond du lac, là ou le fils de Poséidon était entrain de soigner sa jumelle.
_ Dans ce cas on n’a pas vraiment le choix ! Percy se chargera de Bella pendant que nous allons nous occuper de cette Méduse ! Vous venez avec moi les gars ! Il est temps de mettre un terme à ce combat et maintenant ! Ordonna Peter en se tournant vers Ron, Edward, Emmett et Jacob.
Avant de charger droit vers la Méduse-hybride en contournant la rive du lac pour l’atteindre plus rapidement ; vite suivis par Ron, Emmett et Jacob alors qu’Edward jeta un dernier regard au lac, pour ensuite les rejoindre tous les quatre et d’aller combattre leur ennemi.
Et en haut de la demeure, Susan veillait sur tout le monde à travers les caméras aigles de surveillance qui volaient dans toute la propriété, mais elle ne pouvait s’empêcher d’être inquiète pour l’équipe Alpha qui chargeait sur la Méduse-hybride alors que Percy s’occupait de soigner Bella au fond du lac.
Le seul endroit où il sera tranquille pour la soigner, et la réveiller !
Se reconcentrant sur la réalité, la fille d’Apollon observa les derniers combats qu’étaient entrain de mener l’équipe Bêta, qui arrivait presque à la fin du nombre de scorpions de l’abîme à tuer autour de la demeure protéger par les plantes des filles de Déméter.
Les lions automates étaient partis en éclairage autour de la propriété pour voir s’ils y avaient encore des scorpions dans les parages, tout comme les deux pégases des enfants de Poséidon ; alors que les trois Cullen et les Quileutes finissaient avec le peu d’ennemi qui restait sur place, avec les deux filles de Déméter qui continuaient d’en écraser certains sous des branches ou des racines.
Enfonçant son arme dans un autre scorpion de l’abîme qui l’avait choisi pour cible, Harry ne lui laissa aucune chance de l’atteindre en le tuant avant d’observer l’état du terrain autour de lui.
Si les pièges-lignes en feu des enfants d’Héphaïstos continuaient toujours à bruler, ces dernières ne retenaient plus aucun ennemis dans leurs filets car leurs cadavres à tous disparaissaient les uns après les autres, dans la terre et que l’équipe Bêta reprenait enfin leur souffle après ce combat.
_ Tout le monde va bien ? Demanda Harry à voix haute tout en se mettant à scanner tout les membres de son équipe, pour voir si tout le monde allait bien et si aucun n’avait reçus du poison de scorpion.
_ Oui ca va ! Les filles ! Appela Edmund en rejoignant le fils d’Arès avant de se tourner vers les quatre demi-déesses qui sortaient des protections végétales des deux filles de Déméter.
_ Nous allons toutes très bien ! Et vous ? Demanda Hermione tout en aidant Katara a ne pas se casser la figure sur une racine des plus récalcitrante.
_ Nous aussi ca va ! Les gars ? Demanda Harry en se tournant vers les Quileutes qui étaient entrain de reprendre forme humaine sous leurs armures, et se rapprochaient d’eux.
_ Nous allons tous très bien ! Mais Jacob est toujours entrain de se battre avec les autres, nous devrions aller les rejoindre ! Remarqua Sam en s’apprêtant à rejoindre l’équipe Alpha avec le reste de sa meute.
Mais ils furent stoppés dans leurs élans par Harry et Edmund qui leur bloquèrent le passage.
_ Vous n’irez nulle part tant qu’on ne sera pas si la situation est sous contrôle ! Pas besoin d’aller donner d’autre chair a pater à cette vipère pour qu’elle vous transforme tous en morceau ! Ordonna Harry en fusillant Sam du regard, tout en lui ordonnant de rester là ou il était lui et sa meute.
_ Mais nous devons aller les aider et…
_ Arrête Jasper ! C’est justement pour cette raison que Peter à pris une équipe si petite ! Déclara Edmund en arrêtant ce dernier avec les deux autres Cullen.
_ Pour qu’ils puissent tous se faire massacrer par cette vipère ? Demanda inquiète Rosalie à l’encontre de son compagnon qui risquait peut être sa vie en ce moment même.
_ Non ! Pour qu’ils aient plus de chance à lui faire face ! Expliqua simplement Hermione en essayant de les tranquilliser sur la situation.
_ La dernière fois que nous nous sommes mis à plusieurs pour l’avoir, elle est parvenue à en blesser plusieurs d’entre nous, c’est pour cette raison que c’est bien plus facile de l’avoir à un nombre réduit qu’à un nombre supérieur ! Continua Katara en appuyant les dire de sa sœur aînée.
_ Raison pour laquelle Peter a prit les plus fort dans son groupe pour pouvoir se charger de cette vipère ; reprit Ginny en continuant l’explication.
_ Susan ! Tu peux nous indiquer s’il y a encore des ennemis dans nos secteurs ? Demanda Harry en remettant la liaison avec la tour de contrôle grâce à son micro oreillette.
_ Je suis entrain d’analyser toute la propriété au millimètre près et les lions automates ne cessent de faire des rondes dans les secteurs ! Mais hormis cette vipère, il n’y a plus aucune autre créature mythologique dans les parages ! Déclara simplement la voix de Susan à travers les oreillettes-micro de toute l’équipe.
_ Et comment ils vont ? Et Bella ? Demanda inquiète Lucy pour ces derniers.
_ Percy a du plonger dans le lac avec Bella pour la soigner de ces blessures et les autres sont entrain de se charger de cette vipère ! Tout va bien pour l’instant même si je sens que les choses vont changer dans pas longtemps ! Ne put s’empêcher de remarquer la voix de Susan dans les micros.
_ Et qu’est ce que tu entends dans genre pas longtemps ? Demanda Edmund quelque peu inquiet en voulant faire tout de même de l’humour, humour qui lui fit prendre une claque derrière la tête par la deuxième fille d’Athéna.
_ Tu sais parfaitement à quel point les combats peuvent tourner des deux côtés Edmund ! Et je sens que le vent va tourner, qu’il va rapidement tourner ! Déclara simplement Susan ne sachant comment elle pouvait leur expliquer ça.
_ Alors qu’est ce qu’on fait dans ce cas ? Demanda Hermione.
_ Il faut attendre ! Rester ou vous êtes au cas ou si jamais il y avait d’autre ennemi dans les parages, vous devez les contenir ! On ne sait pas si cette vipère est venue simplement avec des scorpions de l’abime ! Remarqua Susan.
_ Très bien Susan ! Préviens nous quand ils auront besoin nous et on viendra les aider ? Demanda Harry à cette dernière.
_ Ne t’en fais pas pour ça ! Je vous préviendrais au moment venu ! Promit Susan à ces derniers avant que l’équipe Bêta n’aille chacun se mettre en place, juste au cas où si d’autres créatures mythologiques venaient à apparaitre.
Et ils ne savaient pas à quel point l’équipe Alpha allait se débrouiller sans eux !
Parce qu’au même moment, le combat que menait l’équipe Alpha contre la Méduse-hybride était des plus violents !
Peter venait d’utiliser l’un des rochers de la rive comme appuie et élan, pour pouvoir sauter au dessus de la Méduse-hybride et dans un salto arrière, entailla profondément le dos de son adversaire qui hurla de douleur avant de tenter d’attraper le jeune homme.
Mais elle ne le put car Ron venait de lui lancer un autre piège sur les bras qui explosèrent en des torrents de lave, qui se mirent à couler sur son corps en la brulant profondément dans sa chair ; avant que le fils d’Héphaïstos ne passe près d’elle et ne lui donne un coup de hache dans son estomac.
La seconde d’après, la Méduse-hybride voulut prendre pour cible le fils d’Héphaïstos sauf qu’Edward et Emmett en avaient décidés autrement parce qu’ils attrapèrent tous les deux par ce qui ent restait de sa queue, avant de la tirer loin des deux demi-dieux et de la fracasser contre les arbres de la lisière à vingt mètres d’eux.
Et elle n’eut même pas le temps de se redresser que Jacob, sous sa forme de loup, lui sauta sur le dos avant de broyer son épaule gauche sous ces canines, la faisant crier de douleur et de rage, pour ensuite qu’elle ne parvienne à l’attraper par la gorge et ne l’envoye basculer contre un arbre pour le retirer de son dos.
Mais Peter et Ron ne lui laissèrent pas le temps de charger Jacob qui tentait de se redresser de l’arbre qu’il avait déraciné dans sa chute ; lui enfonçant tous les deux leurs armes dans ces hanches et d’attraper son bras de chaque côté, pour la maintenir immobile sauf qu’elle utilisa ce qui lui restait de queue pour les faire renverser tous les deux au sol, avant de les balancer tous les deux droit vers les arbres.
Sauf qu’ils n’atteignirent jamais les arbres car Edward et Jacob parvinrent à les rattraper juste à temps, avant qu’ils n’aillent tous les deux se fracasser contre les troncs ; pendant qu’Emmett chargea tel un bélier droit sur l’estomac de la Méduse-hybride, la faisant reculer sur plusieurs mètres, lui faisant racler le sol sur leurs passages avant d’attraper le Cullen par la taille et d’enserrer ces bras autour de lui, en tentant de le briser en deux.
Riant de plaisir face à la douleur qu’elle voyait dans le regard de sa victime, la Méduse-hybride aurait pus continuer de tenter de le casser en deux, si Peter et Ron ne lui avaient pas envoyé des pièges explosif de feu dans le dos avant qu’Edward et Jacob ne lui foncent dessus par derrière, en l’emmenant droit vers le lac.
Seulement voila, la Méduse-hybride si attendait et elle parvena à les surprendre tous les deux en plongeant droit sur le sol, avant de se mettre à faire un rouler-bouler emmenant avec elle Edward et Jacob jusqu’à parvenir à leur faire lâcher prise, pour ensuite parvenir à avoir le dessus sur eux.
Enroulant sa queue autour du torse du loup auburn, la Méduse-hybride parvint sans aucune difficulté à bloquer Jacob alors qu’elle bloqua Edward contre son torse, en entourant son bras autour de la gorge de ce dernier, qui ne cessa de donner des coups de coude dans le ventre de son adversaire pour la faire lâcher prise ; mais il semblait bien qu’elle n’avait pas l’intention de lâcher aucun des deux garçons.
Peter, Ron et Emmett n’eurent le temps d’agir pour aller les secourir qu’ils se retournèrent tous droit vers le lac, qui s’était mis à s’agiter de plus en plus sous leurs yeux, leur faisant comprendre une seule et unique chose : les enfants de Poséidon étaient de retour !
La Méduse-hybride lâcha Edward et Jacob avant de faire face à ce qui sans nul doute allait lui foncer dessus depuis le lac, alors qu’Emmett et Ron aidèrent les deux autres membres de leur équipe à s’éloigner de la rive du lac sous les ordres de Peter.
Et ils eurent bien raison de s’éloigner de la rive du lac car l’instant suivant, sous leurs yeux à tous, l’eau du lac se mit à tournoyer sur lui-même avant de se mettre à se redresser et à former un gigantesque tube d’eau, qui continua de monter et monter haut dans le ciel.
Et devant leurs yeux se mit à apparaitre un gigantesque serpent d’eau qui se dressait au cœur du lac même, faisant face à la Méduse-hybride qui semblait se rendre très vite compte qu’elle était prise au piège entre les deux partis.
Le serpent d’eau se dressait de toute sa hauteur et de toute sa masse au dessus de la Méduse-hybride, alors que certaine partie de son corps se transformait en une herse de pique de glace près à fondre comme une dard nuée droit sur leur ennemi, attendant le signal pour attaquer.
Et la Méduse-hybride le lui donna en voulant armer son arc !
Le gigantesque serpent d’eau fendit l’air de sa masse en piquant du nez droit vers la Méduse-hybride qui lâcha sa flèche dans l’œil de ce dernier, mais cela ne fit que la traverser sauf quand elle s’abattit sur elle entièrement ; avant que le serpent ne disparaisse en laissant sa place à une bulle d’eau qui se mit à l’englober tout entière, alors qu’ils purent tous voir à travers, les nombreux stalactites de glace se mirent à zébrer l’intérieur, pourfendant ainsi la captive de tous les côtés.
Et cela ne mit pas très longtemps avant que le globe d’eau ne cesse sa pression sur la Méduse-hybride, en regagnant le cœur du lac alors que le corps de cette dernière retombait inerte sur la rive sans sa tête, tête qui se trouvait à plus de cinq mètres du reste du cadavre.
Soufflant de soulagement, l’équipe Alpha ne put s’empêcher pour certains, comme Ron et Jacob, de s’asseoir sur la rive juste en face du corps sans vie de leur ennemi pendant que Peter se rapprochait de sa tête, et qu’Edward et Emmett surveillaient la surface du lac qui était redevenue plus calme et sans heurte.
_ Il faut qu’on brule son corps sinon elle restera toujours ici ! Déclara Peter tout en attrapant la tête par les serpents qui lui servaient de cheveux, tout en désignant le reste du corps face aux autres.
_ Je m’en occupe ! Dans combien de temps crois-tu que…
Mais Ron ne put finir de poser sa question que l’eau du lac se mit une nouvelle fois à bouger, alors que Percy en sortait en portant dans ces bras le corps inconscient de Bella.
_ Comment est ce qu’elle…
_ Elle va bien Edward ! Fatiguer mais rien de bien grave, elle va sans nul doute dormir pendant quelques temps ! Répondit Percy tout en s’agenouillant au sol et en posant sa sœur à terre, bien qu’il la garde toujours contre lui.
_ En tout cas bien jouer Percy pour la vipère ! J’ai bien crus un instant qu’elle allait mettre en poussière Eddie et le clébard ; rigola Emmett tout en désignant les deux concerner, alors qu’Edward levai les yeux au ciel face à son surnom et que l’appellation de Jacob ne plut pas vraiment à ce dernier qui faillit bien rétorquer s’il ne s’était pas figer à la réponse du fils de Poséidon.
_ Ce n’était pas moi ! Rétorqua Percy en observant les autres face à lui.
_ Comment ça ce n’était pas toi ? Demanda Peter ne comprenant pas ce que voulait dire ce dernier.
_ J’étais bien trop occuper à ramener et soigner Bella, que je ne savais pas ce qui se passait à la surface qu’au moment même ou l’eau s’est mis à réagir autour de moi, j’ai compris que quelque chose était entrain de se produire de votre côté ; expliqua Percy en les observant chacun.
_ Edward et Jacob ont bien faillis se faire broyer par cette vipère quand l’eau a réagis, mais si ce n’était pas toi alors ça ne peut pas être Bella puisqu’elle était toujours inconsciente ; remarqua Ron en rappelant ce détail.
_ Je crois que c’était elle Ron ! Hormis Percy, seule Bella pouvait avoir le contrôle sur le lac ; répliqua Peter sur ce fait, tout en observant le corps inconscient de la fille de Poséidon dans les bras de son frère, alors qu’Edward s’était agenouillé à ces côtés.
_ Ah quoi tu penses au juste Peter ? Demanda Edward en se tournant vers lui tout en se mettant à analyser les pensées que le fils d’Arès était entrain d’émettre.
_ Si ce n’est pas Percy, ça ne peut être que Bella ! Mais du fais qu’elle était inconsciente alors dans ce cas je ne vois qu’une seule réponse possible ; répondit Peter.
_ Son subconscient à réagis ! Déclara simplement Percy qui voyait ou le fils d’Arès voulait en venir, alors que tous les autres les regardaient en ne comprenant rien, excepter Edward bien sur.
_ Attendez ! Attendez une seconde les mecs ! Vous êtes entrain de dire que Bella aurait agis pour nous aider dans son subconscient…
_ Bella a sentis qu’Edward était en danger ! Susan m’avait déclarée qu’au file de leur relation, ils sentiraient tous les deux se genre de chose, l’instinct fusionnel et je crois que c’est ce qui vient de se produire ! Edward était en danger et dus fais qu’elle était dans l’incapacité de l’aider physiquement, Bella l’a fais depuis son subconscient ; expliqua Peter à la question que le fils d’Héphaïstos était entrain de poser.
_ Nous devrions rentrer maintenant avant que les autres ne s’inquiète vraiment, sans oublier les invités dans la grande salle et des protections qu’on va devoir remettre autour de la propriété ; remarqua Ron après quelques instants de réflexion de la part de tous sur ce qu’ils venaient de découvrir sur les facultés de la fille de Poséidon.
_ Brule le corps et nous y allons ! Déclara Peter en désignant le cadavre, tout en posant la tête décapité à côté pour qu’elle brule avec.
Le fils d’Héphaïstos ne se le fit pas dire deux fois et alors que la fumée se levait dans les aires, ils regagnèrent la demeure, là ou leurs familles les attendaient pendant que la nuit noire au dessus d’eux, commençait à disparaitre pour laisser place au lever de l’aurore oranger.

***

La nuit noire !
Un ciel d’encre sans étoiles, sans constellations qui pourraient la guider dans ce monde d’obscurité !
Elle ne savait pas ou elle était ?
Ni ce qui se passait ?
Ni qui elle était ?
Elle avait oublié !
Et pourquoi ? Elle ne le savait pas non plus ?
Pour quel raison se trouvait-elle ici, était aussi une question qui garderait ces mystères tant qu’elle n’aurait pas trouver quelqu’un pour la guider dans les ténèbres qui l’entouraient !
Mais elle n’eut pas le temps d’être inonder par des tas d’idées qui pourraient la faire sortir de ce « pétrin » dans lequel elle était, qu’elle entendit plusieurs voix autour d’elle.
Des voix qui chantaient !
_ Joyeux anniversaire ! Joyeux anniversaire ! Joyeux anniversaire maman ! Joyeux anniversaire ! Joyeux anniversaire maman !
_ Joyeux anniversaire ma chérie !
En rouvrant les yeux, elle tomba nez à nez avec trois paires yeux bleu océan et une autre paire doré, qui la regardaient tous les quatre avec affection et amour.
_ Joyeux anniversaire maman ! Souhaita la plus jeune du groupe, tout en se mettant à grimper sur le lit dans lequel elle était allongée.
Une petite fille de 7 ans pas plus, aux longs cheveux bouclés cuivrés, aux yeux bleu océan et à la peau de porcelaine, se mit à lui sourire avec amour tout en en lui demandant un câlin qu’elle le lui donna avec amour, avant qu’elle ne se rende compte aussi de quelque chose d’autre.
Elle ne pouvait pas serrer la petite fille totalement contre elle car quelque chose l’en empêchait et c’était son ventre, qui était plutôt proéminent pour ensuite se rendre très vite compte que c’était parce qu’elle était enceinte !
De combien ? Elle n’en avait aucune idée !
Mais avant de se trouver la question, elle voulait comprendre ce qui se passait autour d’elle et pour ça elle regarda les trois autres personnes qui se trouvaient avec elle et la petite fille, qu’elle serait toujours dans ces bras sur son lit, dans la chambre.
Les deux premiers qu’elle vit, étaient deux petits garçons qui semblaient tous les deux avoir pas plus de 10 ans alors qu’ils se ressemblaient tous les deux, excepter le fait que l’un était brun et l’autre aussi cuivré que la petite, ainsi que leurs yeux bleu océan identique ; même si certains traits étaient différents.
Et le troisième, était beaucoup plus âgé, pas plus de 18 ans, yeux dorés, cheveux ébouriffés cuivrés, peau pâle ; un vrai apollon !
Et ce dernier en particulier la regardait avec un tel regard amoureux qu’elle ne put empêcher ces joues de rougir au regard intense qu’il lui donnait, avant de se mettre à sourire face à son air gêné et de contempler les trois petits.
_ Nos petits ont voulus te faire une surprise pour ton anniversaire, « un anniversaire au petit-déjeuner pour leur maman » comme le dis si bien nos deux garçons ; déclara le père tout en déposant le plateau remplis de biscuit, toast, bacon et œufs sur le lit pendant que les deux garçons s’asseyaient à côté de leur « mère » et de leur « petite sœur ».
_ Oui ! On sait dis que même si tu n’aimes pas les cadeaux et les surprises, tu allais aimer le notre ! Déclara le garçon au cheveu cuivré qui semblait être l’aîné des jumeaux.
_ Bien sur que maman va aimer ! Elle aime tous ce qu’on fait pour elle ! Déclara l’autre petit garçon brun.
_ Sauf quand vous vous battez pour des broutilles ! Rigola la plus jeune en regardant ces deux frères ainés.
_ Ce n’est pas vrai ça Ness ! C’est lui qui commence !
_ Même pas vrai c’est toi !
_ Non c’est toi !
_ William! Christopher! Qu’est ce que nous avons déjà dis pour ça les garçons ? Demanda le père en regardant l’aîné et le cadet.
_ Qu’on ne devait pas se disputer à l’intérieur de la maison et que si on avait un différent on devait le régler tranquillement ! Récitèrent les deux garçons tout en évitant le regard de leur père qui souriait à la façon dont les jumeaux récitaient leurs leçons, pendant que la benjamine riait et qu’elle ne pouvait s’empêcher de sourire en voyant ces « enfants ».
_ Manger maintenant ! Vos oncles, vos tantes et vos cousins ne vont pas tarder à arriver pour fêter l’anniversaire de votre mère et de votre oncle ; déclara le père tout en souriant à son épouse qui ne put s’empêcher de grogner au fait qu’une fête allait être célébrer pour son anniversaire.
_ Oui papa ! S’exclamèrent les petits avant de se mettre à s’empiffrer de gâteau et de toast, sous les yeux de leurs parents alors que le père avait entouré ces bras autour de la taille de son épouse, tout en caressant d’une main distraite son ventre rebondis.
_
Allez Bella ! Ouvre les yeux ma grande ! Je sais que tu m’entends ! Appela une voix qui se mit à résonner autour d’elle et qui ne venait pas de son « mari » et de ces « enfants ».
Essayant de se tourner vers la voix, les images autour d’elle se mirent à devenir flou jusqu’à disparaitre et laisser place à l’obscurité, avant qu’une petite lumière ne se mette à percer dans la noirceur du décor.
_
Vas-y Bella ! Tu y es presque ! Ouvre les yeux ! Continua cette voix près d’elle alors qu’elle parvint enfin à atteindre la fameuse lumière qui brillait au bout de ce sombre couloir.
Battant des paupières, en essayant de s’habituer à l’intensité de la lumière, elle parvena enfin à rouvrir les yeux et tomba nez à nez avec ces mêmes yeux bleu océan qu’elle avait vus dans le regard de ces trois enfants, mais ce n’étaient pas eux ; leur propriétaire était bien plus âgé, dans la quinzaine et lui semblait des plus familier.
_ Tu m’as fais une de ces frousses Bella ! Ne recommence jamais ça compris ou je te jure que je te…
_ Et vous êtes ? Demanda Bella, puisqu’il semblait que c’était son nom.
_ Comment ça qui je suis ? Je suis Percy ! Ton frère aîné ! Ne me dis pas que ce coup à la tête t’a rendu amnésique tout de même ? Demanda le dénommé Percy, quelque peu inquiet de ce que venait de lui dire sa sœur.
Mais avant même que Bella n’est pus dire quoi que se soit, elle dut se tenir la tête de douleur car tous ses souvenirs étaient entrain de lui revenir comme un bloc de pierre, et il y avait de quoi avoir une migraine.
Et elle se rappela aussi pour quel raison elle se trouvait dans ce lit, dans sa chambre, enfin si elle ne se trompait pas ?
_ Ca va Percy, je viens de me souvenir de tout alors laisse moi une minute pour tout ré-emmagasiner ? Qu’est ce que… ? Se demanda Bella en constatant que son front avait été enroulé dans un bandage avant de se mettre à grimacer quand elle tenta de se redresser dans son lit.
Sentant à travers la chemise blanche qu’on lui avait passé, le bandage qui enserrait tout son ventre jusqu’à sa poitrine, bandage qu’elle avait aussi à sa main gauche, son avant-bras droit, sa cuisse droite et sa cheville gauche.
_ J’ai fais de mon mieux pour te ramener et de tous te soigner mais ceux qui ne sont pas dans le secret ont vus tes blessures, donc tu vas devoir simuler que tu en as pour le mariage tout à l’heure ; déclara Percy à sa sœur.
_ Oui, je me doute que sa m’apprendra à… attend une minute ! Tu as bien dis le mariage de tout à l’heure ? Nous sommes quel jour et il est quelle heure ? Demanda Bella en regardant la luminosité du jour dehors à travers la baie vitrer de sa chambre.
_ Nous sommes vendredi, le jour du mariage de Charlie et Sally, et il est exactement 11 heures du matin, et la cérémonie est dans trois heures ; compta Percy à l’encontre de sa sœur.
_ Je suis resté aussi longtemps endormis ? Demanda Bella pour confirmation comme si elle avait des doutes sur le fait qu’elle était restée aussi longtemps inconsciente.
_ Dis carrément que tu étais dans le coma ! J’ai bien cru que j’allais faire une crise cardiaque quand j’ai commencé à ne plus te sentir dans ma tête, et crois moi je n’étais pas le seul que tu as faillis rendre dingue par la même occasion ; répliqua Percy tout en se massant la poitrine.
_ Edward ! Comment va-t-il ? Est-ce qu’il va bien ? Et les autres ? Qu’est ce qui s’est passé au juste ? Demanda Bella inquiète pour lui et les autres, alors que son esprit ne put s’empêcher de retourner à ce qu’elle avait vus pendant son coma.
Un avenir qu’elle aura créé avec Edward ! Un avenir ou elle était une épouse et une mère !
_ Eh ! Bella ! Tu es encore avec moi ? Demanda Percy tout en se mettant à gigoter sa main devant les yeux de sa sœur pour la faire revenir à elle.
_ Oui ! Oui ! Je suis la ! Tu disais ? Demanda Bella en reconcentrant son attention sur son frère en attendant qu’il réponde à sa question, et de savoir ce qui s’était passé lundi soir.
_ Je disais qu’Edward et les autres vont tous très bien ! Nous nous étions divisés en deux groupes après que tu es détruis la caméra pour nous avertir de la présence de nos ennemis chez nous, d’ailleurs sache que Ron et Edmund ont refais la sécurité dans son intégralité et cette fois-ci aucun de ces êtres ne pourront être aussi proche de nous, qu’ils l’ont été lundi ! En tout cas, un des groupes s’aient occupés des scorpions et les autres, dont moi et Edward, nous sommes revenus te rejoindre contre cette vipère après être sortis des tunnels sous la propriété; expliqua Percy.
_ Avec Peter, Ron, Jacob et Emmett ; se souvenait Bella en revoyant les visages de ces derniers face à la Méduse-hybride, avant qu’elle ne soit tombé dans l’inconscience.
_ Oui ! Ils se sont occupés de toi pendant que j’essayais d’abattre cette vipère, mais tu étais entrain de partir que j’ai du la laisser aux autres et m’occuper de toi ; continua Percy. Je me suis donc charger de toi jusqu’au moment ou le lac dans lequel j’avais plongé avec toi, ne se mette à agir contre la Méduse-hybride et ne la tue en mettant fin au combat ; reprit-il.
_ Tu l’as une nouvelle fois tué ? Demanda Bella en ayant pas bien compris la dernière explication de son frère.
_ Non Bella ! Ce n’est pas moi qui l’aie tué ! C’est toi ! Déclara tout simplement Percy avant de regarder la réaction qu’elle allait avoir, et il ne fut pas déçut.
La fille de Poséidon ouvrit la bouche pour dire quelque chose mais elle ne sut pas vraiment quoi dire, alors elle la referma très vite avant d’être traité de poisson mit hors de l’eau.
_ Comment ça moi ? Je n’ais jamais fais ça ! Et tu l’as dis Percy, j’étais inconsciente à ce moment là donc je n’ai pas agir ! Remarqua Bella tout en se massant le crane en essayant de se souvenir si oui ou non elle avait fais une chose pareille.
_ Crois moi Bella ! C’était toi ! Edward et Jacob étaient tous les deux en danger, cette vipère était parvenue à les avoir et elle était sur le point d’en faire de la chair à pater, et tu l’as sentie Bella ! Malgré ton inconscience, ton subconscient à sentit la menace qui pesait sur Edward et tu as réagis ! C’est la conclusion que les autres ont fait à ce propos ! Avoua Percy à sa sœur.
_ Tu veux dire, qu’alors que j’étais dans le coma, j’ai moi-même sauvé Edward et Jacob de cette Méduse-hybride ? Demanda Bella quelque peu étonné d’une telle chose.
_ Yes ! C’était belle et bien toi Bella ! Déclara simplement Percy en hochant de la tête.
La fille de Poséidon allait posée une question à son aîné quand elle se mit furieusement à rougir au moment même ou son estomac se mit à crier famine, faisant éclater de rire le fils de Poséidon.
_ Ce n’est pas drôle Percy ! S’exclama Bella en lui donnant un coup sur l’arrière de son crâne avec sa main gauche avant de se mettre à grimacer de douleur, puisque sa main était encore douloureuse de sa blessure.
_ Désolé petite sœur ! Ne bouge pas d’ici, je vais aller chercher nos repas ! Déclara Percy en s’excusant avant de quitter la pièce pour aller chercher leur déjeuner à tous les deux.
Ce dernier ne mit pas longtemps avant de revenir avec des plats déjà fais sur un grand plateau et de l’installer sur le grand lit de sa sœur, avant de la rejoindre dessus en s’installant en face d’elle au pied du lit.
_ Ou sont les autres ? Demanda Bella tout en prenant le plat de frites que son frère lui avait emmené pour elle.
_ Ils sont déjà à Forks pour aider les derniers détails pour la cérémonie de tout à l’heure et je suis resté aussi ici pour veiller sur toi, mais je ne m’attendais pas à ce que tu t’y réveilles aujourd’hui et maintenant je comprends mieux pourquoi Susan m’avait laissé ces dizaines d’attelle et ce paquet, je présumes qu’elle savait que tu allais te réveiller aujourd’hui ; expliqua Percy en se relevant tout en allant chercher la fameuse boite et les attelles qui allaient à chacunes de ces blessures.
_ Il faut croire que rien ne peut échapper à Susan et je présume qu’elle nous a vus aussi à la cérémonie ? Demanda Bella à son frère.
_ C’est ce que je ne cesse aussi de me dire à ce propos, moi qui pensait qu’on allait l’éviter grace à toi ! Remarqua Percy.
_ Et maintenant que nous sommes seules tous les deux, est ce que tu aurais l’amabilité de me dire pour qu’elle raison tu m’avais évité tout le week end dernier ? Demanda Bella en se posant toujours la question à ce sujet.
_ Est-ce qu’on ne pourrait pas passer à autre chose et oublier ça ? Demanda Percy en voulant détourner la conversation.
_ Du fait que c’est indirectement à cause de ton attitude ce qui m’est arrivé lundi, alors non je ne crois pas que je souhaite oublier ce passage ! Dis-moi la vérité Percy, s’il te plait ? Demanda Bella en observant son frère en attendant qu’il lui réponde avec sincère.
_ C’est seulement que ta présence me gênait beaucoup et je voulais aussi éviter de casser la figure à quelqu’un d’autre ; remarqua Percy tout en se mettant à se frotter le dos de sa nuque mal à l’aise.
_ Ma présence te gênait ! Comment ça je te gênais ? Et tu voulais casser la figure à quelqu’un ? Ne me dis pas que tu voulais casser la figure à Edward parce que nous sommes ensembles ? Enfin nous ne le sommes pas vraiment officiellement, ou il ne m’a pas encore demandé de sortir avec lui ou …. Réponds à ma question Percy ? Demanda Bella en revenant au véritable problème.
_ A laquelle ? Tu viens de m’en poser plusieurs ? Demanda Percy qui voulait échapper à l’interrogatoire de sa frangine.
_ Percy ! S’exclama Bella en le fusillant du regard qui ne voulait dire qu’une seule et unique chose : « t’a intérêt à parler ou je peux t’assurer que ca va chauffer pour ton matricule ! ».
En clair, sa sœur n’était pas d’humeur à plaisanter ou à éviter le sujet, elle voulait des réponses claires et nettes.
_ D’accord Bella ! Il se trouve que depuis ce week end, je n’ais pas cessé de faire des rêves, des rêves prémonitoires qui ne concernent que ton avenir ! Et disons que j’ai été témoin de certaine scènes intimes qui m’ont gênés et que j’avais un instinct de meurtre envers Edward, et que j’étais dans l’incapacité de te regarder en face en sachant que j’avais vus ces choses là ! Déclara Percy à toute vitesse alors qu’il savait pertinemment que sa sœur n’avait rien loupé de sa déclaration.
_ C’est tout ? Demanda Bella en regardant son frère surpris même si ces joues s’étaient joliment teintes de rouge face à sa déclaration.
[...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sabrinabella
Le retour d'Irina
Le retour d'Irina


Féminin
Nombre de messages : 3843
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/11/2011

MessageSujet: Re: Un Nouveau Départ - Fanfic Crossover Twilight/Percy Jackson (Tout le monde/couple habituel)   Mar 6 Déc - 14:40

et la fin Wink

[...]
_ Bah oui c’est tout ! Tu t’attendais à quoi au juste ? Demanda Percy ne voyant pas pourquoi sa sœur était si peu en colère contre lui.
_ Parce que je pensais que tu m’en voulais pour quelque chose de plus grave, de ce que j’avais fais ou dis, et non pas pour… Percy ! Dis moi que tu n’as pas dessiné tout ce que tu as rêvé j’espère ? Demanda Bella qui connaissait bien les attitudes de son frère dans ce genre de situation.
_ Bah si et…
_ Je veux ces dessins et tout de suite ! Ordonna Bella en le fusillant du regard alors que Percy y refusa catégoriquement.
_ Non Bella c’est hors de question que je te l’ais montre ! Si je fais ça c’est seulement pour essayer de conserver un minimum d’information sur le danger qui te guettes, et j’ai l’impression que plus j’avance dans le temps et plus les réponses seront nombreuses et bien plus nette ! Déclara Percy en s’excusant de garder ces choses là secrètes de sa sœur.
_ De quoi est ce que tu parles ? Demanda Bella ne comprenant pas ce qu’il prévoyait de faire au juste avec tous ce qu’il verrait.
_ Je veux savoir à cause de qui tu vas te faire avoir et tout, et…
_ Il ne m’arrivera rien Percy ! Coupa Bella en lui évitant de prévoir le pire pour son futur.
_ Qu’est ce que tu en sais ? Demanda Percy tout de même inquiet pour l’avenir de sa sœur.
_ Parce que je l’ais vus Percy ! Déclara simplement Bella.
_ Quoi ! Et qu’est ce que tu as vus ? Demanda Percy surpris parce que sa sœur venait de lui déclarer.
_ Je me suis vus moi et Edward, fonder une famille dans l’avenir, je me suis vus dans mon lit un matin de notre anniversaire ! Edward m’avait emmené notre petit déjeuner au lit et c’était une surprise de nos enfants comme surprise d’anniversaire, il y avait deux petits garçons et une petite fille, et j’étais une nouvelle fois enceinte ! Si tu les avais vus Percy, ils étaient tellement si mignon et nous ressemblait comme deux gouttes d’eau ; expliqua Bella en souriant aux images qui ne cessaient de défiler dans sa tête, sur ce qu’elle avait vus avant son réveil.
_ Et tu sais quel âge tu allais fêter à ce moment là ? Demanda Percy pour en savoir plus.
_ Je ne sais pas mais j’avais plus de vingt ans puisque les garçons devaient avoir moins de dix ans, mais je suis sur Percy, il ne m’arrivera rien dans l’avenir ! Il y aura des hauts et des bas mais je m’entirrais toujours avec toi et Edward ; déclara Bella en souriant à son frère.
_ C’est vrai que vus comme ca ; remarqua Percy tout en continuant de s’empiffrer de frite et poulet.
_ Tu pourrais au moins manger plus proprement Percy ; rigola Bella tout en lui donnant des serviettes pour qu’il s’essuie la figure.
_ Désolé mais j’ai sauté le petit dej ce matin pour rester avec toi ; s’excusa Percy en se nettoyant le visage avant de se tourner vers sa sœur.
_ Tu veux l’excuse de ma convalescence pour ne pas y aller pas vraie ? Tu lui en veux toujours pas vraie ? Demanda Bella à ce propos tout en lui souriant.
_ Ce n’est pas parce que j’ai enterré la hache de guerre avec Charlie que sa m’enchante qu’elle l’épouse, en sachant que nous avons été les derniers à avoir été informé alors que nous aurions dus être les premiers à ce propos ; déclara Percy qui avait toujours du mal à se faire à cette idée, elle était toujours resté en travers de son gosier.
_ Je sais cela Percy ! Mais je crois que nous devrions tous de même être là pour elle ; remarqua Bella tout en regardant son frère dans les yeux pour lui faire comprendre l’importance de la situation.
_ Oui je sais Bella, seulement… très bien ! Finissons de manger, nous irons ensuite nous préparer et je nous conduirais à la cérémonie, nous serons sans aucun doute en retard mais puisque tout le monde sait que tu étais dans le coma, ils fermeront tous leurs clapets ! Rétorqua Percy en se reconcentrant sur son plat alors que Bella l’observait avec affection avant qu’elle aussi ne continut de manger son repas.
***
Il ne restait que quelques minutes avant que la cérémonie en elle-même ne commence !
Susan regardait autour d’elle le jardin derrière la demeure des Cullen qui avait choisis pour célébrer le mariage de Charlie et Sally, alors qu’elle observait s’il y avait des dernières choses à être placer ou pas.
Mais la famille Cullen était tout de même des experts en ce qui concernait les cérémonies de mariage, car rien ne manquait !
L’autel avait été placé au fond du jardin, sur une estrade entouré d’arc de fleur blanche et rose, et de ruban bleu et blanc qui l’encadraient, alors qu’un tapis blanc d’où des pétales de rose avaient été éparpillés dessus ; avait été déroulé devant jusqu’à l’allé centrale entre les nombreuses rangées de sièges blanc et bleu pour les invités, avant de mener jusqu’à l’intérieur de la demeure par une arc de fleur colorer devant les deux portes que franchiraient la future marier.
Observant les invités qui étaient déjà présent, Susan reconnut plusieurs Quileutes dont la meute avec leurs familles, ainsi que les anciens camarades de Percy et Bella dont Angela, Ben, Mike, Jessica, Eric, Lauren et Tyler avec leurs parents ; et les autres devaient être des collègues de travail de Charlie et Sally, avec quelques membres de familles.
Se regardant à travers les baies vitrer de la maison des Cullen, la fille d’Apollon observa la robe rose pâle qu’elle avait enfilé pour le mariage, mouler son corps ; avec des grosses bretelles sur ces épaules et serrer sous sa poitrine avant de cascader jusqu’aux mollets, alors que des petites sandalettes roses accompagnaient sa tenue.
Quant à ces cheveux, elle les avait coiffés en un chignon compliquer sur le haut de sa tête avec une rose emmêler dessus ; alors qu’elle s’était très peu maquiller avec un léger rouge à lèvres, du fares à paupières rose et du crayon noir aux yeux.
Caressant d’un air distrait son petit ventre rebondis de femme enceinte, Susan observait les invités être installer sur leurs sièges destinés par les Cullen ainsi que par certains de sa famille ; avant qu’elle ne se mette à sourire quand elle sentit les bras fort de Peter lui entourer sa taille par derrière, et caresser son ventre de ces mains tout en déposant des baiser dans sa nuque.
_ Tout se passe pour le mieux ? Demanda Peter tout en continuant de déposer des petits baiser dans la nuque de sa fiancer.
_ Oui, Peter, tout va bien ! Le mariage va être une merveille ! Déclara Susan tout en souriant à ce dernier avant de se tourner vers lui et de l’embrasser.
Portant un smoking noir avec une chemise blanche, Peter était parvenu à vaincre sa peur et avait de nouveau remis une cravate autour de son cou, celle-ci du même rose que la robe de sa fiancée alors qu’une rose blanche était accroché à sa poitrine gauche.
_ Eh les amoureux ! Y a des chambres pour ça ! Rigola une voix derrière eux avant que les deux tourtereaux se retournèrent vers lui, avant d’éclater de rire quand ils virent qu’Hermione avait réglé son compte à Ron, le bavard en lui écrasant le pied avec ces chaussures à talon pointus.
_ Fait encore ce genre de remarque Ronald, et c’est toi qui ne reverras plus de quoi à l’air une chambre ! Menaça Hermione avant de lui confier des collègues à Charlie pour qu’il aille les installer à leurs sièges dédiés.
La fille d’Athéna portait une robe d’un rouge presque rose à fine bretelle en perle, et un petit décolleter en V alors que d’autre perle formait une petite ceinture sous sa poitrine, avant que le bas de la robe ne moule entièrement tout son corps jusqu’à mi-cuisse avant de s’évaser jusqu’aux dessus de ces pieds, chausser d’escarpins à talon haut blanc.
Ces longs cheveux avaient été coiffés de telle sorte en un chignon compliquer sur sa tête alors que certaine mèches folles tombaient en des boucles anglaises sur son épaule droite ; alors qu’elle avait elle aussi un léger maquillage avec un fares à paupière rose, un crayon noir autour des yeux et un rouge à lèvres rose.
Quant à Ron, il était lui aussi assortis à sa compagne : portant un smoking foncé avec une chemise blanche et une cravate rouge, il avait aussi une rose rouge accroché à sa poitrine gauche ; pendant qu’il se massait le pied là ou sa fiancée le lui avait écrasé avec ces escarpins.
_ Encore entrain de te faire réprimander par Hermione, Ron ! Quand apprendras-tu enfin que nous les hommes nous sommes mener par le bout du nez par nos compagnes ? Demanda Harry en passant à côté de lui tout en lui donnant une accolade sur l’épaule, en riant de la situation.
Le deuxième fils d’Arès portait lui aussi un costume sombre assortis à sa chemise blanche et à sa cravate rouge pourpre, et à la même rose rouge accrocher à sa poitrine gauche alors qu’il tenait la main de Ginny dans la sienne.
Alors que cette dernière portait une robe rouge elle aussi, à décolleter en V et que ces fines bretelles entourait son cou, une médaille au milieu de son décolleter alors que le haut de sa robe moulait son corps, avant de s’évaser à mi-cuisse jusqu’à ces pieds chausser par des escarpins rouge à talons.
Ces cheveux avaient quant à elle été coiffés en une queue de cheval sur le côté gauche, juste derrière son oreille alors que des boucles anglaise cascadaient sur sa poitrine, et qu’une rose rouge se trouvait sur sa barrette ; et son maquillage était composée de fares à paupière rose, de crayon noir autour des yeux et d’un rouge à lèvres rouge.
_ Et c’est toi qui dis ça Harry ? Demanda Ginny en se tournant vers ce dernier surpris d’une telle demande.
_ Tu sais Ginny, c’est un compliment que je viens de faire pour la gente féminine ! Déclara Harry en se tournant vers elle, espérant ne pas l’avoir vexé.
Mais pour toute réponse, la fille de Déméter déposa un baiser sur ces lèvres faisant sourire ce dernier alors que les fils d’Héphaïstos s’amusait à faire semblant de vomir, avant que chacun ne se prenne encore une claque à l’arrière du crâne par les deux filles d’Athéna.
Edmund portait aussi un costume bleu nuit avec une chemise blanche assortis à une cravate claire, avec une rose claire sur sa poitrine gauche ; alors qu’il se massait l’arrière du crâne tout en s’éloignant de Katara, en la fusillant du regard de remettre ça ; et que cette dernière riait aux éclats de sa réaction.
La deuxième fille d’Athéna portait quant à elle une robe argenté foncé à fine bretelle avec un décolleter carré, moulant le haut de son corps avant de s’évaser légèrement jusqu’aux dessus de ces pieds, chausser de ces escarpins argenté à léger talon.
Quant à ces cheveux, Katara les avait bouclés et en avait fais retenir certaine derrière sa tête par une barrette floral argentée ; avec un léger fares à paupière argenté avec un crayon noir autour des yeux et un rouge à lèvres rose.
_ Ou est Lucy ? Demanda Peter en ne voyant pas la dernière de leur famille dans son champ de vision.
_ Pourquoi poses-tu la question Peter, si tu sais déjà ou elle est ? Demanda Susan en tournant la tête vers son fiancer qui n’avait toujours pas lâché sa taille de ces bras.
_ Sans commentaire les mecs ! Prévena Peter en fusillant Harry, Ron et Edmund qui avaient commencés à rire de la question quelque peu « idiote » qu’il venait de posé.
_ Elle a rejoins Seth dans les sièges ; désigna Katara en désignant sa petite sœur assisse dans les premiers rangs auprès de son « petit copain ».
La plus jeune fille de Déméter était habillée d’une robe bleu claire à grosse bretelle avec un léger décolleter en V, alors qu’une ceinture claire enserrait sa taille sous sa poitrine avant de s’évaser jusqu’à sous ces genoux en des cascades, et qu’elle avait chaussé des petits escarpins bleu clair.
Lucy avait simplement lâché ces cheveux et les avaient lissés, hormis les extrémités qui se bouclaient en de toutes petites bouclettes sur ces épaules.
Alors qu’elle était entrain de rire à une blague que Seth lui avait murmuré à l’oreille, faisant grogner les frères de la jeune fille ; alors que le jeune Quileute portait un costume clair avec sa chemise blanche.
Et que les autres Quileutes étaient auprès d’eux, la meute comme leurs parents et familles, tous ceux que Charlie et Sally connaissaient, et avaient invités à leur mariage dans la communauté indienne ; tous les hommes avaient des costumes foncer ou claire, alors que les femmes avaient toutes des robes courtes et avec des couleurs un peu plus vifs et représentant la nature.
_ Vous avez encore du mal à vous faire au couple que forment Lucy et Seth ? Demanda une voix qui venait de derrière le groupe que formait la fratrie des Jackson.
En se retournant vers ces derniers, les jeunes Jackson se rendirent vite compte qu’ils s’agissaient tous simplement de Daniel et Vala qui venaient de les rejoindre.
Daniel portait un costume noir assortis à sa chemise blanche et à la cravate violette qu’il avait, et qui était assortis à la robe que portait Vala, qui lui tenait le bras.
Portant une robe violette en bustier avec une petite médaille au centre de son décolleter, là ou des fines bretelles allaient jusqu’à son dos pour retenir le bustier en place, et que le bas de la robe s’évasait au niveau de ces hanches, jusqu’à ces pieds, chausser de chaussures à talons haut ; alors qu’une grande écharpe de la même couleur de sa robe, entourait ces bras.
Quant à ces cheveux, Vala les avait simplement coiffés en un chignon compliqué sur le haut de son crâne, avec une rose violette autour de sa barrette.
_ Je ne vois pas du tout de quoi tu parles Vala ; répliqua Peter avant qu’il ne fusille du regard les trois autres garçons qui continuaient de se foutre de sa tronche, alors que leurs deux compagnes et la deuxième fille d’Athéna veillaient à ce qu’ils ne rigolent pas très longtemps.
_ Vous devriez aller vous asseoir les enfants, la cérémonie va bientôt commencer ; déclara Daniel en désignant leurs sièges au premier rang sur la gauche, là ou les Cullen seraient installés, alors que les Quileutes avaient été placés sur les sièges à droite de l’allé avec Lucy.
En faite, il avait été décidé que les proches de Sally serait placé à gauche et ceux de Charlie à droite.
_ Oui, allons nous placer ! Déclara Susan tout en voyant les plus jeunes Cullen passer devant eux pour rejoindre leurs places, alors que Charlie arrivait avec ces témoins et ceux de sa fiancée, ainsi qu’avec le prêtre de la cérémonie.
Charlie avait choisis comme témoin Billy, qui portait un costume foncer avec son chapeau de cow-boys qu’il ne quittait jamais ; alors que Sue Clearwater, portant une robe de couleur fauve à fine bretelle et lui allant jusqu’aux genoux avec ces sandalettes ; « la » témoin du marier poussait le fauteuil de ce dernier vers l’estrade, là ou une planche avait été placé pour pouvoir lui permettre de monter dessus.
Alors que Sally avait choisis Carlisle et Esmé comme témoins ; lui, portait un costume foncer avec sa chemise claire, alors qu’elle, était habillée d’une robe bleu-grise presque semblable à celle de Vala, sauf que son bustier était bien retenu par un collier de perle sui tenait le cercle de perle qui était au centre de con décolleter en forme de cœur, qui moulait son corps avant de s’évaser au niveau de ces hanches et qui tombait jusqu’à ces pieds, chausser d’escarpin bleu.
Quant à sa coiffure, Esmé avait elle aussi opté pour un brushing, en ayant lâché ces cheveux et les avait lissés ; alors qu’elle avait opté pour un léger maquillage avec un fares à paupière bleu pâle, un crayon noire autour des yeux, et un léger rouge à lèvres rouge.
Et que les cinq plus jeune de la famille Cullen : Emmett portait lui aussi un costume noire avec une chemise blanche et cravate noire, assortis à la robe que Rosalie avait enfilée pour la cérémonie, à fine bretelle avec un décolleter en forme de cœur avec une petite médaille argenté au centre de son décolleter, la robe moulant le haut de son corps jusqu’à mi-cuisse avant de s’évaser en plusieurs voile noire jusqu’à ces pieds, chausser de ces chaussures noires à talons haut.
Ces cheveux blonds avaient été soigneusement bouclés et cascadaient dans son dos, alors que son maquillage se composait d’un fares à paupière claire, un crayon noir autour des yeux et un rouge à lèvres claire.
Jasper portait un costume bleu claire avec chemise blanche et cravate bleu, assortis à la robe d’Alice, qui était habillée d’une robe à bustier bleu pâle à décolleter en cœur avec les deux bretelles qui allaient s’attacher autour de son cou ; moulant son corps jusqu’à ces mi-cuisses, alors que le bleu s’éclaircissait jusqu’à devenir d’un jaune pâle en bas au niveau de ces pieds.
Quant à ces cheveux, Alice les avaient tout simplement lissés autour de son visage et n’avait simplement pas mis beaucoup de maquillage, seulement du crayon noir et un léger rouge à lèvres rose.
Et Edward portait un costume bleu marin avec une chemise blanche et une cravate bleu claire, ce dernier n’avait pas lâché les Jackson du regard avant de s’asseoir à sa place, sur les sièges des premiers rangs des ranger de gauche.
_ Est-ce que Percy viendra-t’il quand même ? Demanda Vala en se tournant vers Susan, tout comme tout les autres Jackson.
Alors qu’à plusieurs mètres d’eux, Edward, les autres Cullens et les Quileutes s’étaient tournés vers eux, à l’entente de la question.
_ Non ! Il ne viendra pas ! La seule personne qui l’aurait convaincue de venir est plonger dans le coma et ce n’est pas maintenant que Bella refera surface, désolé ; s’excusa Susan de ne pas pouvoir leur donner une meilleure réponse alors qu’elle veillait à ne rien penser pour ne pas qu’Edward lise ce qui allait se passer lors de la cérémonie.
_ Regagnez tous vos places ! Je vais rejoindre Sally ! Déclara Daniel en embrassant son épouse, tout en poussant ces enfants à rejoindre leur place, alors qu’il retournait à l’intérieur de la demeure des Cullen pour aller chercher Sally.
Car avec l’absence de ces garçons et demoiselle d’honneur, Sally avait demandée à Daniel si cela ne le gênerait pas de l’emmener à l’hôtel alors qu’elle aurait souhaité que cela soit Percy qui le fasse, mais dus à son absence, ils avaient dus improviser et donc, la marier s’était tournée vers son cousin éloigné pour ça.
Regagnant tous leurs places, les Jackson attendirent que la music de la marche nuptiale ne commence et que tout le monde dans le jardin ne se lève alors qu’on pouvait voir Charlie commencer à trembler sous le fou rire de Billy, avant que Sue ne lui donne un coup de coude pour l’arrêter, avant d’essayer de calmer le futur marier de son stresse.
Avant que les portes que Daniel avait refermées derrière lui ne s’ouvrent de nouveau, laissant ainsi place à la mariée et à son « accompagnateur ».
Et enfin, tous purent contempler la mariée !
Sally était tout simplement à couper le souffle !
Malgré son ventre de femme enceinte de jumeau, la mariée était des plus sublimes !
Sa robe blanche de mariée était longue faite de dentelle et de voile blanc, est dans un style empire, avec la ceinture serrant sous sa poitrine alors qu’une ceinture de femme enceinte blanche avait été mise par-dessus pour l’aider à soutenir son ventre ; alors que la robe s’évasait en dessous de son ventre en une multitude de voile blanc, lui créant une traine de deux mètres de long derrière elle.
Quand à ces manches, ces dernières étaient constituées de voile blanc et qui s’ouvrait au niveau de ces coudes avant de cascader jusqu’au bas de sa robe comme une légère trainer.
Alors qu’elle avait enfilé des escarpins blanc tout simple, Sally avait coiffés ces longs cheveux brun en des boucles anglaises et les avaient lâchés, en les laissant cascader autour de ces épaules et dans son dos ; alors que son voile blanc était accroché à la couronne de fleur blanc qu’elle avait au dessus de sa tête.
Tout comme les autres femmes présentes, hormis les jeunes comme Mallory et Stanley ; Sally avait elle aussi opté pour un léger maquillage : un fares à paupière blanc, un crayon noire autour des yeux et un léger rouge à lèvres rose.
Et son bouquet de marier composer de rose blanche et de rose rouge avec des rubans bleu et blanc.
Et au rythme de la marche nuptiale, Daniel et Sally se rapprochait de l’autel, marchant entre les ranger des invités qui souriaient à la jeune mariée, alors qu’elle ne quittait pas des yeux Charlie qui avait un sourire quelque peu idiot sur le visage, en la voyant.
Alors quand Daniel donna enfin la main de Sally à Charlie, ce dernier n’était pas le seul à avoir un air idiot sur le visage ; et pendant que le Dr Jackson s’asseya à sa place auprès de sa femme, comme tout le monde d’ailleurs ; les deux marier se tournèrent vers le prêtre comme leurs témoins à chacun pour enfin être unis pour la vie.
_ Mes biens chers frères et sœurs, nous sommes réunis en ce jour pour unir cet homme et cette femme, par les liens sacrer du mariage ! Si quelqu’un veut s’opposer à cette union qu’il parle maintenant ou qu’il se taise à jamais ? Demanda le prêtre en observant l’assistance pour voir si quelqu’un voulait s’opposer à ce mariage.
Tout comme lui, Charlie et Sally s’étaient tournés vers leurs invités pour voir si l’un d’eux allait être contre, quand au moment ou le prêtre allait reprendre le cours de la cérémonie, fut stopper dans son élan par l’ouverture des deux grandes portes qui menaient à l’intérieur de la demeure des Cullen, dévoilant deux personnes alors que l’une ouvrit la bouche :
_ Oui ! Moi je m’y oppose ! Déclara-t’il devant toute l’assistance et les marier.
Tout le monde se tourna et certains même s’étaient levés de leurs sièges, quelques peu choquer en découvrant les enfants de Sally sur le pas de la grande porte, alors que celui qui était contre cette union n’était rien d’autre que Percy.
Ce dernier portait un costume bleu océan assortis à sa cravate avec sa chemise blanche, et la rose blanche qu’il avait accroché à sa veste sur sa poitrine gauche.
Mais avant que quiconque n’est pus dire quoi que se soit à la déclaration du fils de Sally, ce dernier poussa une exclamation de douleur quand la deuxième personne derrière lui, venait de lui donner un coup de poing sur le haut de son crâne, obligeant Percy à se masser le haut de la tête avant de se tourner vers la personne en question, la dévoilant ainsi à l’assistance et que d’autre n’avait pas pus s’empêcher de lâcher des exclamations de surprise.
Bella avait poser ces mains sur les hanches tout en fusillant son frangin du regard et en commençant à lui faire une sacré remontrance, que personne n’entendit, même les Cullen et Quileute, tellement elle le disait si bas.
La fille de Poséidon, bien qu’elle semblait quelque peu fatiguer, était de toute beauté ; malgré les nombreuses attelles qui parcouraient son corps, montrant à tous à quel point elle était en mauvais « états ».
Portant une robe bleu fluide à décolleter en V plongeant qui se finissait par un bijou formant une fleur avec des pierres précieuses bleu, et que ces deux bretelles se fermait en une dans le dos de sa nuque ; lui tombant jusqu’en dessous du genou et ne chaussant qu’un seul escarpin au pied droit, car son pied gauche avait été solidement confiné dans une attelle qui lui servait sans problème de chaussure.
Les autres attelles qui recouvraient son corps se trouvaient sur tous le long de sa jambe droite, pour ainsi bloquer sa cuisse et son genou ; à son poignet gauche en bloquant ainsi sa main, une autre attelle bloquant son avant bras droit, et la dernière qui était l’autre plus grande attelle qui entourait sa taille par-dessus sa robe, s’occupant ainsi de son dos.
Alors que sur sa tempe droite, on voyait un pansement qui recouvrait l’entaille qu’elle avait encore, qui était soit dis en passant, bien plus petite qu’il y a plusieurs jours, et que le bleu qu’elle avait sous son œil droit commençait à disparaitre ; mais cela ne cachait en rien à la beauté qu’elle avait fais ressortir grace au léger maquillage qu’elle s’était mise.
Un léger fares à paupière bleu pâle qui faisait ressortir ces yeux avec le crayon noir autour, et un léger rouge à lèvres rose qui parvenait à masquer l’entaille qu’elle avait sur la lèvre inférieur du côté gauche.
Ces longs cheveux auburn avaient été soigneusement lâchés et boucler qui tombait en cascade sur son corps, alors qu’ils étaient doucement retenus en arrière par un serre tête bleu avec des fleurs blanches accroché dessus, presque identique à la couronne de fleur que portait Sally sur sa tête.
_ Je peux savoir pourquoi tu m’as frappé frangine ? Demanda Percy tout en fusillant sa sœur du regard et en continuant de se masser le haut de la tête, alors qu’elle le lui rendit bien.
_ Pourquoi ? Tu me demandes pourquoi espèce d’idiot ? Réfléchis à la déclaration que tu viens de prononcer à l’instant même ? Demanda Bella tout en lui lançant son regard des plus glacials.
_ Bah quoi ! J’ai dis que je m’y oppose parce qu’il est hors de question que la cérémonie commence sans nous tout de même ; répliqua Percy en désignant des mains les marier et le prêtre, alors que sa réplique avait obligé Bella à poser sa main sur son front, vraiment consterner de l’attitude de son frère.
_ Mais de la façon dont tu l’as dis c’est comme si tu voulais vraiment t’y opposer ! Expliqua Bella sur la façon dont son aîné avait fais sa déclaration.
_ Remarque, on a été les derniers à être mis au courant de leur union alors crois moi si je voulais faire annuler ce mariage, il y a longtemps qu’il n’y aurait plus personne ici ; remarqua Percy en désignant tous les invités et les mariés.
A cette remarque, les autres Jackson n’avaient pus s’empêcher d’éclater de rire alors que Bella leva les yeux au ciel avant de se diriger vers les premiers rangs, là ou restait les deux places qui leurs étaient destinés, tout en ne pouvant s’empêcher de boiter des blessures qu’elle avait dans ces jambes.
Se mettant à grogner contre le caractère de sa sœur, Percy la rattrapa en vitesse avant de l’attraper et de la prendre dans ces bras comme une jeune mariée, la faisant souffler d’exaspération jusqu’à ce qu’elle donne un coup sur le bras de Percy au moment ou il l’installa à côté de Daniel au premier rang, avant qu’il ne s’installe lui-même sur le premier siège de la ranger à ces côtés.
_ Vous pouvez reprendre Monsieur le Pasteur ! Déclara Percy en souriant à ce dernier qui hocha la tête, alors que Bella avait redonné un coup de coude à son frère pour enfin le faire taire et que la cérémonie recommençait.
_ Euh… oui ! Charlie Thomas Swan, voulez vous prendre pour épouse Sally Hélène Jackson, ici présente? Demanda le prêtre en se tournant vers ce dernier, qui refaisait face à Sally devant le Mr Weber.
_ Oui ! Répondit Charlie tout en souriant à sa future femme qui le lui rendit alors que ces yeux brillaient des larmes qu’elle était entrain de retenir.
_ Et vous, Sally Hélène Jackson, voulez vous prendre pour époux Charlie Thomas Swan, ici présent ? Demanda le prêtre de la cérémonie en se tournant vers cette dernière qui souriait comme pas possible, et dont les yeux étaient près à lâcher un torrent de larme.
_ Oui ! Répondit doucement Sally en souriant à Charlie en ne l’ayant pas quitté des yeux un seul instant pendant la demande du pasteur.
_ C’est par les liens du mariage que je vous unies, vous pouvez embrasser la marier ; déclara le pasteur en se tournant vers Charlie qui ne se le fit pas dire deux fois.
Il attrapa doucement Sally par la taille avant de déposer doucement ces lèvres sur les siennes alors que la mariée avait entouré ces bras autour de son cou, bouquet avec ; sous les applaudissements de la famille et des invités.
Quant les marier se séparèrent enfin, se souriant avec amour, ils se retournèrent tous les deux enfin, toujours enlacés vers leurs invités qui vinrent à leurs présenter leurs félicitations et tous leurs vœux de bonheur.
Bien évidemment, Percy avait entrainé Bella à l’écart de la foule, sous les remontrances murmurer de cette dernière, qui avait l’intention d’aller féliciter les marier ; mais elle comprit très vite pourquoi son frère l’avait quelque peu éloigné de la foule, quant elle sentit les bras de Peter la serrer contre lui.
_ Franchement Bella ! Dis moi que tu ne voulais pas notre mort tout de même, parce que tu as bien faillis nous donner des crises cardiaques ; grogna le fils d’Arès avant de la relâcher doucement, se doutant qu’elle devait encore avoir des élancements douloureux dans le dos.
_ Désolé de vous avoir tous inquiéter mais je ne pensais pas que nos ennemis avaient pus s’aventurer aussi loin dans la propriété, alors j’ai agis instinctivement pour essayer de vous prévenir et pour vous protéger tous ; s’expliqua Bella alors que Susan l’avait à son tour serrer dans ces bras avant qu’Harry ne la serre contre elle.
_ Ca fait longtemps que tu t’es réveillé ? Demanda le deuxième fils d’Arès en la relâchant alors que sa compagne avait déposé un bisou sur la joue de la fille de Poséidon, avant de la serrer contre elle.
_ Sa va faire trois heures que Bella s’est réveillée ! On a discuté en déjeunant puis on s’est préparé et on a rappliqué le plus vite possible, remarque on aurait pus être en avance si je n’avais pas dus aider Bella à enfiler sa robe et son attelle pour son dos ; répliqua Percy tout en désignant du pouce la robe et l’attelle qui serrait la taille de sa frangine.
Pour toute réponse, la fille de Poséidon écrasa avec son pied valide, faisant grogner ce dernier alors qu’il la fusilla du regard tout en lui faisant un sourire hypocrite pour l’énerver encore plus.
_ Et vous n’allez pas remettre ç à tous les deux ! La dernière fois sa faillit t’être fatale Bella alors zen pour aujourd’hui ; rigola Ron tout en la serrant contre lui avant qu’Hermione ne fasse pareille.
_ En tout cas Bella tu as assurée ! Comment te sens-tu ? Demanda Hermione en la relâchant pendant qu’Edmund la prit à son tour dans ces bras puis vint Katara et Lucy.
_ Ca peut aller ! J’ai toujours un peu mal mais sa devrait très vite s’arranger, en tout cas ne compté pas sur moi pour des danses rythmés aujourd’hui ! J’ai vraiment du mal à rester debout ; déclara Bella en souriant aux deux plus jeunes de la famille tout en ayant embrassé leurs tempes à toutes les deux.
_ Dans ce cas tu devrais t’asseoir ; remarqua Susan avant d’aider cette dernière à se rasseoir et que tous les autres se rasseyaient autour d’elle en attendant que la foule d’invité ait finis de féliciter le jeune couple, avant que ces derniers ne s’empêchent de rire quand ils virent Edward se diriger vers la fille de Poséidon.
_ Bella ! Appela Edward en se dirigeant droit vers elle alors que cette dernière vint à le voir tout de suite.
_ Edward ! Salut ! Comment vas-tu ? Demanda Bella en essayant de se relever avant de se faire enfermer dans l’étau des bras d’Edward.
_ Tu m’as fais une de ces peurs ! Ne recommence plus jamais ça, d’accord ? Demanda Edward, tout en la suppliant du regard.
_ Je ne peux te promettre ça Edward ! Mais je te promets de faire très attention pour les prochaines fois ; promit Bella en lui souriant alors que ce dernier ne put s’empêcher de lever les yeux au ciel, tout en se doutant que ça sera la seule et unique chose qu’il tirera comme promesse de la fille de Poséidon.
_ Remarque Edward, on ne peut jamais promettre ce genre de chose quand on sait ce qu’on doit accomplir pour rester en vie jour après jour, surtout quand on est l’un des enfants des plus puissants dieux de l’Olympe ; remarqua Percy à ce dernier alors que les autres levèrent les yeux au ciel devant sa remarque.
_ De vrai aimant à problème si tu veux savoir ! Rigola Ron avant de se mettre à grogner quand Hermione lui avait encore frappé le haut du crane avec son point.
_ Percy ! Bella ! Appela leur mère en se rapprochant de ces derniers après que tous leurs invités les avaient félicités, elle et Charlie.
_ Comment vas-tu ma chérie ? Tu nous as fais une de ces peurs ! Déclara Sally en serrant doucement sa fille dans ces bras avant de la regarder tout en posant l’une de ces mains sur sa joue, tout en lui souriant.
_ Je vais bien ! Plus peur que de mal, ça va aller t’inquiète pas ! Pas besoin de t’en donner une crise cardiaque dans l’état ou tu es ! Souria Bella à sa mère avant d’hocher de la tête vers Charlie, pendant que Sally serrait son fils contre elle.
_ Et toi franchement Percy, tu aurais pus éviter ce genre de déclaration en entrant, parce que j’ai bien crue que tu allais t’y opposer ; déclara Sally en observant son fils qui jetait un œil vers Charlie.
_ Remarque, sa m’aurait pas gêné de le faire pour de vraie puisque nous avons été les derniers à être mis au courant, alors oui j’aurais été en droit de faire un scandale à ce mariage ; remarqua Percy tout en les fusillant du regard tous les deux, en l’occurrence Sally et Charlie.
_ Vous allez encore nous en vouloir beaucoup pour ça ? Demanda Charlie en observant les deux premiers enfants de sa femme.
_ Pourquoi poses tu la question si tu connais déjà la réponse Swan ! Grogna Percy à l’encontre de ce dernier, tout en le fusillant du regard.
_ Percy ! S’exclama Sally en le regardant outrée de ce qu’il venait de dire à l’instant à son époux.
_ Quoi ? Demanda Percy en la fusillant cette fois ci du regard.
_ Percy ? Demanda Bella en se tournant vers lui et en lui faisant un de ces regards, qui voulait clairement dire : « soit tu te calmes ou alors je te calmes ? ».
_ Tu as raison Bells ! Je vais rester loin d’eux, il vaut mieux ou je compte bien faire un véritable scandale et ils l’auront mérité pleinement ! Remarqua Percy avant de s’éloigner des mariés, très vite suivis par Bella alors que les autres Jackson saluèrent Sally et Charlie avant de les suivre aussi.
_ Non mais ce n’est pas vrai Percy ! Tu ne pourrais pas passer à autre chose ? Demanda Bella tout en attrapant le bras de son frère et en l’obligeant à lui faire face, alors qu’elle le fusillait du regard.
_ Ne me dis pas que toi tu y adhères ? Demanda Percy en la regardant choquer qu’elle ne soit pas de son avis elle aussi.
_ Non ! Mais moi au moins je veux qu’elle soit enfin heureuse et pas toi on dirait ; remarqua Bella en pointant son doigt contre sa poitrine.
_ Bien sur que si mais la moindre des choses seraient quelle nous en parle et pas qu’elle le garde secrètement pour elle, comme si elle avait peur qu’on se dresserait contre elle pour cette union ! Qu’on ne soit pas les derniers à être mis au courant dans cette histoire ! Remarque sa les aurait fais des pieds si je m’y étais opposé ! Remarqua Percy tout en continuant de fusiller les deux marier qui discutaient avec les Cullen et, le Dr Jackson et sa femme, très loin d’eux.
_ Et tu vas te mettre à tous fracasser parce que ca ne te plait pas, et après ? Tu vas vouloir faire quoi ? Déclencher un séisme ou un ouragan, ou encore un tsunami ? Et qu’est ce qui va en résulter ? Une armada de créatures mythologiques qui vont encore vouloir faire un carnage parce qu’ils t’auront sentis ! C’est ça que tu veux ? Non seulement foutre en l’air le mariage mais aussi risquer la vie d’innocent parce que tu n’es pas capable de te calmer ? Est-ce que ça en vaut vraiment la peine, Percy ? Demanda Bella en lui faisant la leçon de moral que son frère détestait par-dessus tout.
_ Très bien je me calme ! Mais j’ai le droit de leur faire la tronche si je veux ? Demanda Percy tout en se tournant vers sa frangine.
_ Tu peux leur tirer la langue, faire des grimaces autant que tu veux, tant que tu gardes ton self-control, c’est tout ce dont je te demande ? Demanda Bella à son aîné qui hocha la tête d’accord avec ce que sa sœur venait de dire.
_ Parfois on se demande lequel de vous deux est le plus mature ? Se demanda Hermione en les regardant tous les deux.
_ Pour ce qui est des combat et truc physique c’est Percy l’ainé, mais pour ce qui est du mentale et de la moral c’est Bella qui mène la danse ! Remarqua Peter à ce propos alors que les autres hochaient de la tête, d’accord avec lui de sa remarque.
Et avant même que les autres n’aient pus dire quoi que se soit, une musique fut mise en route alors que les marier étaient emmenés par Alice sur la piste de danse placer non loin des sièges et de l’autel, entourer par des tables rondes au draper blanc et rouge ; et qu’ils ouvrirent tous les deux le bal avec la première danse.
Puis les autres couples vinrent à les rejoindre sur la piste de danse, comme les couples Cullen, les Jackson, certains Quileutes et le reste des invités.
Percy avait rejoins sa sœur qui s’était assise sur l’un des sièges, tout en étendant ces jambes douloureuses et se mit à sourire en voyant Seth danser avec Lucy, alors que son frère s’était mis à grogner à cette vue.
_ Même pour eux tu en fais toute une histoire ; rigola Bella en souriant au grognement de son frère à l’encontre des deux jeunes qui dansaient.
_ Ce n’est pas ma faute si je suis autant protecteur que ça envers mes sœurs ; répliqua Percy en croisant ces bras sur sa poitrine tout en se mettant à bouder dans son coin.
_ Ah non Percy ! Pas protecteur, tu es super-protecteur ! C’est même à la limite du pot-colle et du voyeur, alors oui ! Tu es sacrément chiant quand tu es en mode protecteur ! Déclara Bella tout en le fusillant du regard.
_ Merci Bella ! Sympa de savoir que je suis « chiant quand je suis en mode protecteur » ! Merci du compliment ! Ca me va droit au cœur sérieusement, ça me touche beaucoup ce que tu viens de me dire là ! Grogna Percy tout en fusillant sa sœur qui se moqua de lui en rigolant avant de se pencher vers lui et de déposer un baiser sur sa joue, le faisant encore plus râler malgré le petit sourire qui était apparus sur le coin de ces lèvres.
_ Bella ! Est-ce que tu m’accorderais cette danse ? Demanda Edward en se rapprochant des deux enfants de Poséidon assis à l’écart de la piste de danse.
_ Cela aurait été avec plaisir Edward mais avec mes jambes, je suis bien dans l’incapacité de faire des pas de danse, désolé ; s’excusa Bella en désignant les attelles qu’elle portait à ces jambes.
_ Tout est dans le cavalier Bella, et je connais une méthode qui te permettra de danser ; expliqua Edward en tendant ces deux mains à la jeune fille qui le regarda quelque peu étonné.
Mais la fille de Poséidon lui faisait confiance alors elle accepta avec plaisir, en attrapant ces deux mains dans les siennes et que ce dernier l’aida à se lever pour ensuite l’emmener sur la piste de danse ; mais Bella avait aussi accepté pour commencer à obliger son frangin à accepter de lâcher prise sur son mode « trop protecteur » envers elle.
Et vus les regards qu’il jetait aux autres couples, tout en évitant de les regarder tous les deux, fit quelques peu grogner Bella sur le caractère têtu de son frangin.
_ Quelque chose ne va pas Bella ? Tu as mal quelque part ? Tu veux peut être allé te rasseoir ? Demanda Edward inquiet pour cette dernière.
_ Je vais bien Edward ! C’est seulement que la façon qu’à mon frère de réagir quand on est ensemble qui m’énerve ! Il porte son regard ailleurs ! Il ne veut pas nous regarder ce qui prouve qu’il ne si fait pas encore à cette idée, alors que si cela avait été le cas, il serait entrain de nous observer et non pas les autres ! Déclara simplement Bella tout en se mettant à souffler d’exaspération en jetant un regard en biais à son frère, qui n’avait pas bougé de sa place et qui observait Peter et Susan danser non loin d’eux.
_ Il lui faut sans doute du temps pour se faire à cette idée Bella, laisse lui du temps de s’y habituer et sinon qu’est ce que tu en dis si on essayait de danser ? Demanda Edward en lui souriant en prenant sa main gauche dans sa main droite avant d’attraper sa taille avec son bras gauche, et de la soulever pour ensuite déposer les pieds de la fille de Poséidon sur les siens à l’étonnement de cette dernière.
Et Bella ne fut pas la seule à être étonnée parce que tous les autres couples qui dansaient autour d’eux, les regardaient quelque peu surpris avant qu’Edward n’entame les pas de danse, emmenant cette dernière dans la danse sous la musique qui s’élevait des grandes enceintes autour de la piste de danse.
Et cela dura pendant un bon moment, toutes les musiques qui se mirent en route après la première danse étaient des slows et quelques unes qui remuaient un peu plus, mais sinon les toutes premières étaient des musiques lentes et douces ; danses qui purent facilement être dansé par Edward et Bella, malgré que ce dernier la portait sans aucune difficulté sur ces pieds.
Quand les musiques plus rythmiques commencèrent à apparaitre dans les enceintes, d’un commun accord, Edward reposa Bella au sol avant d’aider cette dernière à marcher droit vers les sièges, alors que Percy avait quitté sa place pour accorder des danses à ces autres sœurs.
_ Merci ! Souria Bella en remerciant Edward quand ce dernier l’aida à s’asseoir sur son siège et s’asseya à côté d’elle.
_ Tu as besoin de quelque chose n’importe quoi ? Demanda Edward en la regardant.
_ Ne t’en fais pas je peux aller chercher moi-même à boire et quelque chose à grignoter ; souria Bella en voulant se relever mais Edward en vait décidé autrement.
_ Non, non et non ! Tu restes assise Bella, je vais moi-même te chercher ce qu’il te faut, qu’est ce que tu veux ? Demanda Edward en se relevant pour aller lui apporter ce qu’elle voulait.
_ Un soda et des petits fours, merci Edward ! Remercia Bella tout en l’observant contourner la piste de danse pour se diriger vers le buffet qui avaient été placé face à la grande table des marier, de chaque côté de la piste de danse avec les autres petites tables rondes.
Alors qu’elle n’avait pas quitté des yeux le dos d’Edward, Bella ne vit pas la personne s’installer sur l’autre siège à côté d’elle que quand ce dernier toucha le bras de la fille de Poséidon pour lui montrer sa présence.
_ Hey Bella !
_ Ah, salut Jake ! Comment vas-tu ? Demanda Bella en souriant à ce dernier qui le lui répondit.
_ Ca va très bien mais c’est à toi qui faudrait demander ça ? Sinon je sais que je te dois la vie ! Déclara Jake en lui souriant.
_ Tu ne me dois rien du tout Jake, tu aurais fais la même chose si cela avait été toi ! Disons que tu me dois simplement une dette, c’est tout ; rigola Bella en lui souriant.
_ Bella, tu ne devrais pas être avec lui ; déclara Jacob en la regardant droit dans les yeux et en redevenant tout d’un coup sérieux.
_ De quoi tu parles ? Demanda Bella ne voyant pas ou il venait en venir.
_ Je te parle de la sang... de Cullen ! Tu ne devrais pas le fréquenter toi et ta famille, tous comme tous les autres Cullen par la même occasion ; répondit Jacob.
_ Je t’en pris Jake ne me fais pas ta leçon de moral, d’accord ! Parce que sérieusement si tu penses que je vais t’écouter toi, alors que je ne suis même capable d’écouter les ordres de mon frangin quand il s’y met, tu peux rêver et toujours courir ; répliqua Bella en levant les yeux au ciel face à ce qu’il lui avait dis.
_ Bella je suis sérieux, vous ne devriez même pas les fréquentez et...
_ Et c’est un loup-garou qui me dit ça ! Franchement Jake ce n’est pas parce que vous n’êtes pas humain que je vais cesser de te fréquenter toi et les autres, alors si je le fais avec vous je le ferais avec eux et crois moi, si je veux voir Edward, personne ne pourra m’en empêcher ; déclara Bella en faisant un rappel sur ce qu’était le jeune Quileute, lui et sa « meute ».
_ Je suis humain Bella ! J’ai simplement un gêne en plus ; remarqua Jake sur ce propos.
_ Et moi aussi avec un gêne de dieu en plus, pourtant ça ne fait pas de moi une menace pour le monde extérieur ; répliqua Bella à ce propos.
_ Bella ! Ils sont une menace pour tous les humains présents ici ; murmura d’une voix autoritaire Jacob à la fille de Poséidon.
_ Mais bien sur ! Tu crois que je ne vois pas claire dans ton jeu Jake ! Je sais parfaitement que vous ne pouvez pas vous flairez toi et ta meute avec les Cullen, parce que vous êtes ennemis ! Mais laisse moi te dire ceci, s’ils étaient tellement aussi « dangereux » que tu le prétends pour qu’elle raison est ce qu’ils nous auraient aidés, tout en risquant leurs vies, contre nos propres ennemis ? Demanda Bella en se tournant vers lui tout en ayant croisé ces bras sur sa poitrine, pour lui montrer qu’elle n’était pas vraiment contente de cette discussion.
_ Pour pouvoir mieux vous approchez ; répondit directement Jacob.
_ Donc c’est la même chose pour toi et ta meute avec notre famille ? Demanda Bella du tac au tac à ce dernier.
_ Ce n’est pas la même chose ! Nous on vous connait toi et Percy ! Répliqua Jacob.
_ Excuses tout à fait bidon Jake ! Et saches ceci, j’ai trainé les dernières semaines avec Edward, et crois moi, il n’est pas dangereux ! Et si jamais tu tentais de t’immiscer entre moi et lui, je peux te jurer que tu le regretteras amèrement ! Promit Bella en le fusillant du regard.
_ Tu n’es pas sérieuse tout de même ? Demanda Jake espérant qu’elle n’était pas vraiment sérieuse.
_ Crois-moi Black quand je te promets quelque chose, je ne suis pas du genre à revenir en arrière ! Alors va le répéter à toute ta meute que quoi qu’il se passe, je suis et resterais avec Edward quoi qu’il arrive ! Maintenant si tu pouvais me laisser pour qu’Edward revienne à mon côté je te serais reconnaissant ? Demanda Bella même si son ton sonnait plus comme un ordre qu’autre chose, tout en désignant de la tête Edward qui attendait que ce dernier quitte la fille de Poséidon pour revenir vers elle.
_ Et si je ne voulais pas ? Demanda Jacob tout en fusillant le Cullen du regard qui allait lui foncer dessus mais la réaction de Bella fit stopper Edward qui la regarda faire surprise.
Car Bella avec sa main gauche atteler, avait attrapé l’oreille droite de Jake et était entrain de la lui tordre en obligeant ce dernier à se baisser vers elle, alors qu’il tentait de se retenir de crier de douleur.
_ C’est à toi de choisir Black ! Soit tu décides de partir sans problème, soit je peux t’assurer que tu va passer un mauvais quart d’heure avec moi et crois moi je suis tout à fait prête à faire un scandale à ce mariage devant tout le monde ? Mais est ce que toi tu es près à te faire humilier devant tout le monde, et ta meute par la même occasion, sans oublier les Cullen ! A toi de choisir ? Demanda Bella d’une voix extrèmement dangereuse alors que ces prunelles bleues devenaient de plus en plus océan, sous l’effet de la colère qu’il pouvait nettement lire.
_ Très bien ! Très bien Bella ! Je m’en vais sans faire d’histoire ! Déclara douloureusement Jake tout en lui promettant de partir sans faire de problème.
_ Tu as plutôt intérêt ! Ordonna Bella avant de lui lâcher l’oreille tout en évitant de grimacer à la douleur que cela avait engendré dans sa main gauche atteler.
_ Fais tout de même attention Bella, se ne sont pas des gens fréquentables ! Remarqua Jacob tout en s’étant relever et faisant face à cette dernière.
_ Je sais qui il est Jake ! Jamais il ne me fera de mal ! Déclara solennellement Bella avant de lui désigner de la tête le reste de sa meute, ou certains avait voulus s’en mêler lorsqu’il avait vus dans quelle situation s’était trouvé ce dernier.
N’obligeant pas la fille de Poséidon à faire un scandale devant tout le monde, Jacob rejoigna les siens alors qu’Edward put enfin s’approcher de Bella avec son soda et les petits fours qu’il avait mis dans une petite assiette en plastique pour elle.
_ Tout va bien Bella ? Demanda Edward en s’installant à sa droite tout en fusillant du regard le Quileute qui avait rejoins le reste de son groupe et qui les observaient à présent.
_ Comme si tu allais me faire croire que de l’endroit ou tu étais, tu ne nous écoutais pas ? Demanda Bella en lui faisant les yeux « je ne suis pas non plus idiote mon cher».
_ Tu t’es ensortis comme une grande dis-moi ; souria Edward en lui remettant se dont il était partis chercher au buffet.
_ Je ne te le fais pas dire ! Mais avec un frère comme Percy, crois moi on apprend très vite à se sortir de toutes les autres personnes qui agissent pareil envers toi, merci ; remercia Bella en acceptant avec joie le soda et la petite assiette de petit four.
_ Tout ce que tu as dis sur moi Bella, ça m’a beaucoup touché mais il faut aussi que tu saches que...
_ Si tu me sors le discours que tu es dangereux, je te promets que c’est à toi que je vais tordre les oreilles ! Et les deux par la même occasion, alors fais attention à ce que tu vas dire ! En faite, ne dis rien du tout ou tu vas sincèrement le regretter ! Prévena Bella après avoir bus une gorgée de soda, tout en lui montrant bien dans son regard que ça allait barder s’il continuait sa lancer sur son discours.
_ Avec toi, faut pas faire le moindre faux pas ou alors on est griller ; rigola Edward sur l’attitude qu’avait Bella à ce propos.
_ A ce que je vois on ne peut rien te cacher et tu as raison à ce propos, ne fais pas de connerie avec moi et crois moi que tu n’auras jamais à subir que je te tire par les oreilles ; rigola Bella après avoir enfourné dans sa bouche un petit four qu’elle mangea très vite, tout en évitant le regard de braise qu’Edward lui lançait.
Alors qu’ils continuèrent tous les deux de parler de tout et de rien, sous les regards des Quileutes ; Edward et Bella restèrent sur leurs sièges tout en observant les autres continuer de danser sur la piste de danse, au son des musiques qui défilaient dans les grandes enceintes autour de la piste.
Jusqu’au moment ou se fut l’heure de passer au gâteau des marier, qu’ils coupèrent avant la fameuse coutume de la première part échanger entre les deux époux, puis le passage du lancer de bouquet de fleur et de la jarretière.
La fille qui attrapa le bouquet fut Bella après que Susan l’est étrangement pousser à l’endroit exacte ou Sally avait envoyée le bouquet de la marier ; alors que pour la jarretière, se fut Edward qui se la reçut tout en ayant fusillé ces deux frères mort de rire, ainsi que Peter du regard, qui avait été mis au courant par sa compagne de l’endroit exact ou le marier l’envoyerait.
Bien évidemment, cela fit quelques peu grogner Percy qui avait levé les yeux au ciel tout en ayant jeté un œil peu amène envers Peter et Susan, qui avaient tout manigancé depuis le début mais il finit très vite par lever les épaules au ciel, sachant pertinemment qu’il ne pourrait rien contre leur union, tout comme celui de Charlie et Sally.
Mais il n’y avait pas que Percy qui avait du mal à se faire à cette idée, même si le frère avait finis par l’accepter ; les Quileutes semblaient avoir du mal à avaler leurs salives et passaient leurs temps à fusiller Edward, ce qui avait valu que ces deux frères, Emmett et Jasper, avaient voulus aller dire deux mots aux Quileutes ; mais ils furent stopper dans leurs élans par Susan.
Pendant que Peter allait dire deux mots aux Quileutes, et vue les regards quelques peu étonner et choquer de ces derniers ; ces paroles ne devaient pas être du bluffe pour inquiéter autant ces derniers de représailles.
Et les évitant pendant toute la soirée, Edward et Bella continuèrent de danser tous les deux ensembles ; alors qu’ils acceptèrent les autres danses avec les autres Jackson mais ils passèrent tous les deux toute la fin de la fête ensemble.
Quand il fut l’heure pour les jeunes mariés de quitter la « réception » pour enfin rejoindre leur vol pour partir faire leur lune de miel, tout le monde s’étaient réunis devant les portes d’entrés de la demeure des Cullen pour saluer le départ de ces derniers, alors qu’on était allé chercher la berline qui les emmènerait jusqu’à l’aéroport de Seattle.
Les proches des deux mariés étaient restés à l’intérieur alors qu’ils étaient tous les deux partis ce changé pour leur lune de miel, dans deux des chambres de la maison ; alors que Percy s’était installé sur le perron de l’entrée, s’appuyant contre la baie vitrer tout en observant les invités former une allée centrale droit vers la fameuse berline que Jasper venait de ramener, avant de regagner l’entrée de la maison et de rejoindre le reste de sa famille.
Face à face avec les Quileutes, les Jackson faisaient en sorte que ces derniers restaient assés éloigner des Cullen pour pas en « venir aux mains » comme le disait si bien Peter aux autres, avant que Bella ne laisse Edward et n’aille rejoindre Percy dehors.
_ Ca va Percy ? Demanda Bella en s’appuyant à son tour contre la baie vitrer à côté de la porte d’entrée, alors qu’elle s’était tournée vers son frère.
_ Oui Bella ! Ne t’en fais pas pour ça, je vais très bien ! Je réfléchissais c’est tout ! Déclara simplement Percy tout en lui souriant.
_ Ah oui ! Et a quoi ? Demanda Bell vraiment curieuse de connaître la réponse.
_ A notre futur ! Ce qui nous attend demain et le fait que je ne vais plus être le seul homme de ta vie par la même occasion, et que je vais devoir m’y faire très vite à cette réalité, tout comme celle que nous ne serons plus les bébés de Sally aussi ! Remarqua Percy à ce propos.
_ Tu as toujours voulus d’autre frère et sœur Percy, tu t’en souviens ? Nous serons seulement des aînés tous les deux maintenant et nous aurons aussi à veiller sur eux ! Déclara simplement Bella à son frère aîné.
_ Et si jamais leurs vies étaient en danger par notre faute ? Demanda incertain Percy sur la sécurité de leurs futurs cadets.
_ Tout se passera bien Percy ! Ne t’en fais pas pour ça, nous veillerons au grain ! Promit Bella en posant sa main droite sur l’épaule de son frère et en effectuant une pression dessus pour le rassurer.
_ Percy ! Bella ! Appela une voix derrière eux.
En se retournant, les deux enfants de Poséidon virent que cette voix appartenait à leur mère, Sally, qui avait retiré sa robe de marier pour passer à la place, une légère robe blanche de femme enceinte, à grosse bretelle et qui lui tombait jusqu’aux genoux, chaussant ces mêmes petits escarpins blanc alors qu’elle avait de nouveau relâché ces cheveux ; et que Charlie se trouvait tout juste derrière elle, bien qu’à une certaine distance de Percy.
_ Moi et Charlie, nous souhaiterons que vous gardez notre maison le temps de notre lune de miel, et même que vous pourriez vous y réinstaller de nouveau ? Demanda Sally tout en leur montrant les deux clés qui ouvraient leur chez eux, et les deux clés doubles qui étaient destinés à ces deux derniers.
_ Si tu fais ça pour nous racheter Sally, tu sais très bien ou tu peux... Aie ! S’exclama Percy au moment ou Bella venait de lui écraser les doigts de pied avec son talon.
_ Non Percy ! Je ne fais pas ça pour vous rachetez mais pour essayer de sauver ce qui peut encore être sauver entre nous, alors ? Demanda Sally tout en continuant de leur montrer les deux clés qu’elle avait dans les mains.
_ Oui, en claire c’est pour nous... d’accord ! On les prend et on verra de ce qu’on fera avec ! Déclara simplement Percy après avoir croisé le regard furibond que lui lançait sa sœur pour qu’il arrête de faire l’idiot, et qu’il commence à mettre en pratique se qu’il avait dis plus tôt.
_ Je vous aime les enfants ! Déclara Sally en les embrassant tous les deux sur les tempes après leurs avoirs remis les deux clés double de leur maison, avant de leur sourire à tous les deux et d’aller rejoindre Charlie, tout en lui prenant la main et en lui souriant.
L’instant suivante, ils coururent tous les deux vers la berline qui les attendait, en passant par la petite allée entre leurs invités, qui leurs lancèrent des grains de riz sur leurs passages, tout en leur souhaitant une bonne lune de miel et tout le bonheur qui allait avec.
Alors que sur le perron, Percy avait entourer les épaules de sa sœur par son bras gauche alors que Bella tenait la main d’Edward, qui s’était rapprocher après le départ des marier avec les autres, de sa main droite ; et que tous les autres Jackson vinrent se placer à leurs côtés avec les Cullen et les Quileutes, afin de souhaiter un « bon vent » au marier quand la berline démarra sur les chapeaux de roues , et que les deux marier saluèrent une dernière fois leurs proches avant de disparaitre dans la petite allée qui menait à la demeure des Cullens.
_ Ca risque d’être encore une longue semaine ; remarqua Percy tout en soufflant de l’lassitude alors que Bella ne put s’empêcher de lever les yeux au ciel face à son attitude, en sachant pertinemment que les prochains jours allaient être longue et dure à supporter jusqu’au mariage de Peter et Susan.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bella55
Le combat
Le combat


Féminin
Nombre de messages : 1730
Age : 32
Localisation : forks avec taylor lautner
Date d'inscription : 03/02/2009

MessageSujet: Re: Un Nouveau Départ - Fanfic Crossover Twilight/Percy Jackson (Tout le monde/couple habituel)   Jeu 8 Déc - 14:57

vivement la suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sabrinabella
Le retour d'Irina
Le retour d'Irina


Féminin
Nombre de messages : 3843
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/11/2011

MessageSujet: Re: Un Nouveau Départ - Fanfic Crossover Twilight/Percy Jackson (Tout le monde/couple habituel)   Ven 9 Déc - 11:06

merci Bella bizz

voici la suite Wink bonne lecture study

Chapitre 16 : le Mariage de Peter & Susan

Le week end qui suivit le mariage de Charlie et Sally, se passa beaucoup plus calmement que le précédent pour les Jackson, qui attendaient à présent la cérémonie de mariage de Peter et Susan pour le vendredi de la semaine suivante, qui se dérouleraient chez eux, au manoir des Jackson.
Depuis l’attaque lors de la fête des fiançailles de Peter et Susan ; les fils d’Héphaïstos : Ron et Edmund avaient renforcés la sécurité de la propriété et tout autour de leur domaine, pour ainsi éviter de nouveau désagrément.
Maintenant, plus aucun ennemi ne parviendrait à détruire les appareils qui les empêcheraient de passer et d’entrer dans la demeure, parce que ces derniers avaient été renforcés à leurs maximums de la possibilité des enfants du dieu Forgeron.
Avec l’aide des filles d’Athéna : Hermione et Katara les avaient aidés à poser de toutes nouvelles caméras cacher dans les arbres ou dans les buissons, un peu partout dans la propriété, avec des pièges à déclencheur à distance depuis leur poste de contrôle au grenier du manoir, juste au cas ou ; alors que les filles de Déméter : Ginny et Lucy s’étaient attaquées à la végétation, en la faisant encore plus grandir autour de la demeure sur les murs d’enceinte qui protégeaient le domaine, devenant infranchissable pour qui que se soit, mortel comme immortelle.
Et c’était la mission de Peter et d’Harry, les plus endurants de la famille, de tester tout le nouveau système mis en place, pour voir s’il fallait oui ou non rajouter une caméra qui ne montrerait pas un angle de vue, ou alors un autre piège déclencher depuis le poste de contrôle.
Quant aux autres membres de la famille : Susan s’occupait avec ces parents adoptifs des derniers préparatifs pour le mariage de vendredi ; pendant que Percy et Bella étaient tous les deux partis s’entrainer dans le parc ou plutôt la forêt du domaine, avec Blackjack et Moonacre, leurs pégases.
Depuis le départ de Charlie et Sally pour leur lune de miel vendredi soir, ou plutôt samedi matin très tôt ; Percy et Bella n’avaient pas encore tous les deux mis les pieds dans la maison des Swan, malgré les deux trousseaux de clés qu’ils avaient de la maison et les autres Jackson qui tentaient de les pousser à y aller ; les deux enfants de Poséidon avaient refusés catégoriquement d’y mettre un pied à l’intérieur.
Car comme ils le disaient si bien, la trahison de leur mère sur ce sujet était encore rester coincer à travers leurs gorges, même s’ils voulaient tous les deux qu’elle vive des plus heureuses alors ils n’avaient pas tentés le diable d’y aller et de tout casser, surtout Percy qui ne s’en saurait pas gêner.
Et ils étaient restés tous les deux tranquilles au manoir des Jackson pendant tout le samedi, laissant sa sœur se reposer avant de l’obliger, le dimanche, à s’entrainer pour pas qu’elle ne perde la main, malgré les quelques douleurs qui lui restaient de son face à face avec la Méduse-hybride.
Mais s’était surtout un moyen pour Bella de réessayer de nouveau l’exploit qu’elle avait fais plusieurs jours avant : celui ou inconsciente et dans le coma, elle avait finis par abattre la Méduse-hybride qui s’en était prise à Edward et à Jacob.
Comme le disait Susan, elle avait sentis la menace qui planait sur Edward, son âme sœur et avait réagis en conséquence, le sauvant lui et Jacob par la même occasion.
Mais Bella se doutait qu’il y avait aussi autre chose qui expliquait se qui s’était produit ; bien que cette explication était des plus crédible à ces yeux, la fille de Poséidon ne put s’empêcher à son esprit de vagabonder de nouveau vers se dont elle avait été témoin pendant son coma.
Revoyant les visages souriants des futurs enfants qu’elle aurait avec Edward dans un avenir proche, Bella ne put s’empêcher de sourire et de se remémorer tous leurs traits de visage, qui étaient autant les siens qu’Edward ; que la fille de Poséidon revint radicalement à la réalité quand quelqu’un vint à la secouer.
_ Quoi ! Qu’est ce qu’il y a ? Demanda Bella en observant Percy qui était face à elle, alors qu’il lui jetait des coups d’œil puis observait le lac à leur droite, et que leurs pégases se trouvaient derrière lui.
A la vue des deux pégases, Bella ne put s’empêcher d’être surprise parce qu’elle se trouvait encore sur le dos de Moonacre, il n’y a même pas une minute.
_ Comment est ce que…
_ Comment tu as fais ? A quoi tu pensais exactement ? Demanda Percy tout en ne quittant pas des yeux le lac.
_ Comment quoi ? Le fait que je sois descendue de Moonacre ? Demanda Bella ne voyant pas de quoi son frère voulait lui parler.
_ Je ne te parle pas de ça Bella ! Le lac s’est mis à remuer et tu étais plonger dans une espèce de transe, ou que sais-je encore ? Alors je te le redemande à quoi tu pensais ? Redemanda Percy en ne la lâchant pas des épaules, pour qu’elle reste face à lui.
_ Remuer le lac ! Je n’ais pas remuer le lac et je ne pensais pas à remuer le lac ! Déclara étonner Bella en observant son frère et détaillant le lac.
_ A quoi tu pensais exactement ? Demanda de nouveau Percy voulant connaitre le vecteur qui faisait, qu’inconsciemment, Bella puisse contrôler l’eau sans s’en rendre compte.
Quant ils faisaient tous les deux se genre de chose s’était quand ils étaient pris d’une forte émotion, et fallait éviter ce genre de chose dans un endroit plus public, parce que s’était très voyant et asser remarquable en soit, surtout devant des mortelles qui faisaient des crises cardiaques en voyant des mouvements d’eau se dresser dans les airs comme par magie.
Raison pour laquelle Percy voulait savoir puisque cela faisait longtemps que sa sœur ne l’avait pas fais inconsciemment.
_ Je pensais à… à quelque chose d’intime ! Pourquoi ? J’ai recommencée ? Demanda Bella en observant à son tour le lac.
_ Se sont tes émotions qui ont pris le dessus sur tes pouvoirs et j’ai été surpris ! Ca faisait longtemps que tu n’avais pas eux une telle réaction, sans compter quand tu étais dans le coma ; remarqua Percy en se frottant le dos de la nuque.
_ La dernière fois que cela c’est produit Percy, c’était il y avait plusieurs jours quand nous avons pêter un câble avec…
_ Oui ! Oui ! Je sais ! Je sais ! C’était pour savoir si tu n’étais pas entrain de reprendre le contrôle, mais bon s’était une fausse alerte tant mieux ; déclara Percy qui avait crus un instant au pire.
_ Dis plutôt que tu avais envie de…
Mais la fille de Poséidon ne put finir sa phrase car une explosion résonna dans la propriété, alors que le sol se mit à trembler sous leurs pieds et sabots, et qu’ils voyaient une épaisse nuée noire se lever là ou se trouvait les autres Jackson pour leurs expériences sur la sécurité du domaine.
Inquiets, Percy et Bella remontèrent en quatrième vitesse sur leurs pégases respectifs, et la seconde suivante, ces deux derniers s’élevèrent dans le ciel en déployant leurs ailes droit vers la nuée noire.
Et ils ne fallurent pas longtemps aux pégases pour arriver sur l’endroit d’où s’élevait la fumée noire, avant que ces derniers ne se posent en catastrophe juste devant Peter, Harry, Ron, Ginny, Hermione, Katara et Lucy, qui étaient tous entrain de rire après que les deux filles de Déméter aient éteints le feu grace à des racines qui s’étaient enrouler autour de l’endroit en question, alors qu’Edmund était entrain de sauter partout pour essayer d’éteindre le feu qui prenait dans ces chaussures.
_ Qu’est ce qui s’est passé ? Nous avons entendus une explosion ? Demanda Percy en regardant Edmund se mettre à sauter par tout en tentant d’éteindre les flammes de ces chaussures.
_ C’est Edmund qui a accidentellement déclenché l’un de ces pièges qui allaient être placé, et qui à tout « accidentellement » fais bruler ces chaussures ; expliqua Peter en ayant accentué sur le mot accidentellement, en appuyant bien les guimmets avec ces doigts ; tout en essayant de ne pas rire de la situation, en sachant pertinemment comme tout le monde qu’il pouvait être blessé uniquement sous une forte densité de flamme.
Parce qu’on ne pouvait pas tuer aussi facilement un fils d’Héphaïstos par le feu, de la même manière avec les enfants de Poséidon avec l’eau.
_ Ah ! Ah ! Ah ! Très drôle Peter, je me marre comme pas possible ! Sérieusement ! Grogna Edmund en fusillant ce dernier alors qu’il venait enfin d’éteindre le feu qui avait pris sur ces chaussures, alors que le plus jeune fils d’Héphaïstos savait qu’il devra aller les jeter dès qu’ils rentreront au manoir.
_ C’est vraiment risquer tout de même, j’espère que vos pièges ne vont pas se déclencher quand quelqu’un viendra à poser les pieds dessus ? Demanda Bella en observant les sacs encore plein de pièges à poser des deux fils d’Héphaïstos.
_ Bien sur que non Bella ! Ils sont tous à déclencheur à distance sauf quand on voudra qu’il soit à déclencheur après qu’on est posé son pied dessus, mais là encore tout ca se fera dans la salle de contrôle ! C’est seulement qu’Edmund à oublier de laisser la goupille en place, raison pour laquelle le piège lui à exploser au pied ; déclara simplement Ron tout en jetant un regard à son frangin qui vint à le fusiller du regard pour sa déclaration.
_ Bon mais ce n’est pas tout, mais je crois que nous avons finis pour la journée ! Je pense qu’on peut rentrer tranquillement à la maison et nous faire une soirée famille comme nous le faisions tout le temps les dimanche soir ; proposa Harry en désignant la direction de la maison à travers les cimes des arbres de la forêt qui les entourait.
_ Tout a fais d’accord avec toi Harry, qui est partant ? Demanda Hermione en se tournant vers ces frères et sœurs.
Répondant tous présent pour cette soirée en famille, ils se dirigèrent tous vers le manoir prévenant ainsi Susan, Daniel et Vala de ce qu’ils avaient prévus ; et se fut comme ça qu’ils s’installèrent tous devant l’écran plasma dans le grand salon, tout en commandant des pizzas pour la soirée et autres nourritures pour s’amuser tout ensemble devant les films qu’ils se mirent pour la soirée.
Le lendemain matin, les Jackson se levèrent tard dans la matinée après la soirée en famille qu’ils avaient fais la veille.
Tous, non ! Susan, elle s’était levée bien plus tôt malgré qu’elle se soit elle aussi coucher tard ; parce qu’elle voulait faire des derniers « trucs » avant de passer des journées tranquille jusqu’à son mariage vendredi avec Peter, ainsi que la dernière journée de sa vie de célibat qu’elle passerait avec les filles avant le mariage, comme Peter avec les garçons.
Percy était entrain de descendre pour aller prendre son petit déjeuner, après avoir encore passer une nuit à rêver de l’avenir de sa sœur, comme genre voyeurisme il aura la 1er place ; alors que plus il essayait de ne pas s’en souvenir et plus les images du futur étaient entrain de refaire surface avec une telle précision, qu’il avait l’impression de les voirs défiler devant lui comme dans un film.
Et se fut dans ces pensées, qu’il passa devant les grandes portes du salon pour aller déjeuner dans la cuisine, sans remarquer quelque chose qui se passait jusqu’à :
_ Bonjour Percy ! Saluèrent plusieurs voix à la fois venant du salon.
_ Bonjour ! Rendit Percy sans observer le salon et continuant son chemin jusqu’à la cuisine, et commença à se servir une tasse quand il se figea avant de revenir à fond sur ces pas, droit vers le grand salon.
_ Eh ba Percy, tu en as mis du temps à réagir ! Qu’est ce que tu as ? Demanda Alice en souriant à ce dernier alors qu’elle regardait quelque chose avec Susan assise à ces côtés, et qu’Edward était assis en face d’elles avec Lucy à ces côtés qui était entrain de nettoyer une grande rose de verre magnifique, dont le centre était assée grand pour contenir une bougie parfumée.
_ Rien ! Ca va aller ! Je suis le dernier à être debout ou les autres dorment encore ? Demanda Percy tout en allant dans la cuisine et d’aller chercher son petit déjeuner, pour ensuite les rejoindre de nouveau dans le salon.
_ Non ! Bella dort encore ! Les autres sont dehors, les garçons font une partie de baskets alors que les filles sont dans la piscine, et toi qu’est ce que tu vas conter faire aujourd’hui ? Demanda Susan en relevant sa tête de ces feuilles et en se tournant vers le fils de Poséidon.
_ Je n’en sais trop rien encore ! Je ne sais pas ce que je pourrais faire, peut être me détendre un peu parce qu’on a eu des journées vraiment crevante ces derniers temps ; avoua Percy tout en piquant l’un des gâteaux sur la petite table basse entre les deux fauteuils, dans lesquels ils étaient assis.
_ Et pourquoi pas dessiner au grand air par exemple ? J’ai remarqué depuis quelque temps que tu ne cessais de dessiner dans tes vieux cahiers à croquis ? Demanda Lucy en se tournant vers lui alors qu’elle se trouvait assise entre lui et Edward à sa gauche.
_ C’est vrai ça Percy ! Et qu’est ce que tu dessines ? Demanda Susan en souriant à ce dernier, tout comme Alice et Edward qui s’étaient tournés vers lui curieux de savoir eux aussi.
_ Comme si tu ne savais ce que je dessine Susan ; remarqua Percy en levant les yeux au ciel à ce constat alors qu’il vit la fille d’Apollon lui sourire malicieusement : oh que oui, elle savait ce qu’il ne cessait de dessiner dans ces croquis.
_ Peut être que Susan sait mais pas moi ! Je peux savoir Percy, hein tu me diras ce que tu dessines pas vrai ? Est-ce que tu peux me les montrer aussi ? Demanda Lucy vraiment curieuse de les voir, car elle savait aussi comme Susan, que le fils de Poséidon ne s’était pas remis à dessiner depuis la disparition d’Aang.
_ Non Lucy, je ne peux pas te les montrer parce que je ne les ais même pas montrer à Bella, alors si je te les montre avant c’est elle qui va me faire la peau ; répliqua Percy en hochant la tête de gauche à droite, refusant catégoriquement de les lui montrer et de lui dire ce qu’il dessinait.
_ C’est d’ailleurs à cause de ces croquis Percy, que tu t’es éloigné pendant quelques temps de Bella et qu’elle t’en voulait à cause de ça pendant notre cérémonie de fiançaille ; remarqua Susan comme si de rien n’était alors que tous l’observait elle et Percy, qui la fusillait du regard pour ne pas avoir retenu sa langue.
_ Ah oui ! C’est pour ça alors que tu faisais la tête à Bella mais pourquoi ? Demanda Lucy qui ne voyait pas ce que des dessins avaient de si important pour que le frère s’éloigne de sa jumelle, comme il l’a fait les jours plus tôt.
_ C’est parce que ces dessins sont tous simplement les rêves prémonitoires qu’il a fait sur l’avenir de Bella, et qu’il avait vus des moments intimes de sa vie ! Voila pourquoi il s’était quelque peu éloigné d’elle pour pas que ces images reparaissent dans son esprit chaque fois qu’il la verrait ! Expliqua Susan qui évita habillement un coussin que Percy lui envoya pour qu’elle arrête de parler, alors que tous le regardait avec curiosité.
_ Est-ce que tu ne pourrais pas fermer ton clapet Susan ? Ou est ce que je dois appeler Peter pour qu’il s’en charge ? Demanda menaçant Percy à cette dernière en la fusillant du regard pour qu’elle la boucle et ne dise pas un mot de plus.
_ Mais dis moi la vérité Percy ! Ce n’est pas le fait que j’en parle qui te tracasse tant que ça, tu as encore rêvé cette nuit de l’avenir de Bella pas vrai, tu veux en parler ? Demanda Susan en l’observant avec affection et surtout avec ce regard qu’elle pourrait comprendre des choses que les autres non, du à son pouvoir de voir elle aussi l’avenir des gens qui l’entouraient.
_ Son avenir a changé ! Avoua simplement Percy après quelque minute de silence alors qu’il observait sans la voir l’antre de la cheminé, là ou il ne brûlait aucun feu.
_ Commença ? Demanda Edward qui voulait lui aussi connaitre ce que l’avenir de Bella réservait, mais surtout connaître la véritable raison de l’inquiétude de Percy sur ce qu’il avait vus.
_ Jusqu’à présent je voyais Bella mourir enceinte mais là tout à changer ; répliqua Percy tout en essayant de se concentrer sur ce qu’il avait encore vus cette nuit.
_ Commença mourir enceinte ? Tu veux dire enceinte d’Edward ? Demanda Alice alors qu’elle s’était tournée vers son frère inquiet, alors que ce dernier n’avait pas lâché des yeux Percy tout en jetant des coups d’œil à Susan.
_ Bella ne meurt pas Percy ! Je l’ais vus ! Elle vivra une vie et fondra une famille avec Edward ! Déclara Susan ne comprenant pas ou en voulait en venir le fils de Poséidon, alors qu’elle revoyait les enfants d’Edward et de Bella dans sa vision prophétique sur leur avenir commun.
_ Et il n’y a pas que ça aussi Susan ! Il y a des menaces qui tournent autour de Bella que je n’avais pas vus depuis le début, ou si que j’avais entraperçus récemment mais maintenant je les sens beaucoup plus qu’avant ! Et ces menaces sont en rapport avec Edward ou plutôt avec l’entourage d’Edward ! Expliqua Percy tout en se tournant vers ce dernier et sa sœur, alors qu’il ressentait encore cette espèce de malaise qui semblait identique à celui qu’il avait éprouvé la première fois qu’il avait rencontré la famille Cullen.
_ Qu’est ce que tu veux dire Percy ? Les Cullen ne feront jamais de mal à Bella ou encore à l’un de notre famille, alors pourquoi crois tu qu’ils seraient une menace pour nous ? Demanda Susan en l’observant lui et les deux Cullen ne comprenant pas pourquoi Percy se sentirait menacer par eux.
_ Je sais parfaitement que les Cullen ne sont pas humains Susan, même si je sais parfaitement qu’ils ne nous feront jamais du mal consciemment, raison pour laquelle les Quileutes les détestent autant ! Mais je ne veux pas savoir ce qu’ils sont pour l’instant, tout ce que je sais c’est que les Cullen ne sont pas les seules de leurs espèces sur cette planète et qu’il y en a d’autre, et c’est de la que vient la menace ! J’ai vus que cela commençait lors d’une partie de base ball en plein orage, après j’ai vus ma frangine baignant dans son sang dans une pièce remplis de miroir, alors qu’Edward semblait se battre contre quelque chose dans l’ombre que je n’ai pas encore pus discerner ; raconta Percy frissonnant à ce souvenir alors qu’il n’avait pas quitté des yeux l’antre de la cheminer, et qu’il n’avait pas vus Susan et Edward se regarder.
Parce que Percy venait de rapporter l’un des passages de la vision prophétique que Susan avait eu sur l’avenir d’Edward et Bella, ce que le premier se rappelait parfaitement ou Edward n’avait pus discerner dans la vision, Bella allongée au sol couverte de sang, entrain de se convulser alors qu’il se voyait entrain de combattre quelque chose dans une salle pleine de miroir.
_ C’est une des choses que j’ai vues dans ma vision Percy ! Mais j’ai vus que Bella s’en sortait et Edward aussi ; rappela Susan sur ce qu’elle avait vus sur ce jour là, lors de cette prophétie qu’elle avait annoncé sur le futur d’Edward et de Bella.
_ Et dans cette vision, est ce que Bella était enceinte ? Demanda Percy en se retournant vers Susan alors qu’il savait parfaitement que les autres le regardaient, ne comprenant plus rien.
_ Non ! Non, Bella ne l’était pas, pouquoi ? Demanda Susan ne comprenant ce que le fils de Poséidon avait pus vraiment voir dans ces rêves.
_ C’est pour ça que je te dis que tout à changer ! Je ne sais pas ce qui en a été le vecteur ou le déclencheur, mais dans ce passage, Bella était enceinte ! Je ne sais pas comment cela a pus se produire et je l’ignore pourquoi, j’essaye de ne pas trop y penser pour ne pas aller lui casser la gueule à l’avance ! Mais je sais pertinemment ce que j’ai vus et crois moi ça ne me plait pas vraiment ! Déclara Percy tout en pointant du doigt Edward et en faisant attention de ne pas le regarder pour pas avoir l’envie de le frapper pour ça.
_ Qu’est ce que tu peux nous dire d’autre sur ce que tu as vus ? Demanda Alice en se joignant à la conversation pour la première fois, alors qu’elle tentait de voir ce que Susan et Percy avait vus mais comme le fait que cela ne s’était pas encore passé, elle ne voyait pas encore la menace qui planait au dessus de Bella comme le pressentait le fils de Poséidon.
_ Rien de plus Alice ! Ce que je sais seulement c’est que cette menace émanera de la forêt et pour une raison ou une autre, je l’ignore complètement, j’ai l’impression que celui ou l’être qui en veut à Bella est dans les parages ! Déclara simplement Percy tout en se mettant à se frotter le bras droit alors que son regard s’était tourné vers la fenêtre, et observait la forêt qui entourait la demeure après le jardin.
Alors Edward ne put s’empêcher de plonger dans la tête de sa sœur quand cette dernière, localisa sans nul doute la fameuse menace que pressentait Percy ; les trois nomades qui tournaient depuis quelques temps dans l’Etat de Washington et qui était ceux qui avait fais exploser la maison de la mère des enfants de Poséidon, tout comme les autres maisons dans les environs en ayant bien avant tué leurs occupants, ou plutôt nourrit et faire passer ça en simple accident de fuite de gaz.
Mais comme le voyait Alice, ces derniers étaient pour l’instant asser loin de Seattle ou même de Forks, opérant dans le Nord Est tout près de la frontière avec l’autre Etat à côté, et près de la frontière Canadienne.
Comme le voyait Alice, ils allaient rester un temps vers ce coin avant de revenir vers Forks pour essayer d’avoir une nouvelle chance d’atteindre d’autre habitant de Forks et de la Push, malgré leur rencontre plus que mouvementé avec les Quileutes.
Et si comme le pensait Percy, la menace qui se trouvait sur la tête de Bella était ces nomades, Edward n’en ferait que des confettis de ces trois là s’ils venaient à s’approcher de trop près de celle qu’il aimait, alors qu’une autre information atteignait le cerveau du jeune Cullen sur la discussion qu’il venait d’avoir à l’instant.
Que d’après ce qu’avait vus Percy, Bella viendrait à tomber enceinte bien plus rapidement de ce qu’il avait vus et Edward se demanda à quel moment leur destin sur ce point, avait-il changé ?
_ Surtout ne dite rien à Bella ! C’est à moi de lui en parler parce qu’elle ne veut pas que je recommence comme la dernière fois à lui cacher ce genre de chose ; déclara Percy en se tournant vers les autres, leur demandant ainsi le silence sur ce sujet envers sa sœur.
_ Promit Percy ! Se sera à toi de le lui dire à Bella ! Promit Susan à ce dernier comme tous les autres aussi, quand le fils de Poséidon remarqua le sourire malicieux de la fille d’Apollon, se doutant que cette dernière lui cachait quelque chose.
Et il eut bien raison !
_ Me dire quoi ? Demanda une voix encore endormis derrière eux alors que sa propriétaire apparaissait sous le perron de l’entrée du grand salon, les faisant tous sursauter, hormis Susan et Alice qui l’avaient toutes les deux vus, en ayant bien évidemment réussis à le cacher du don d’Edward.
En se retournant vers elle, Percy put très vite constater que Bella portait encore son pyjama, tout comme lui d’ailleurs ; mais le sien était bien plus léger que le sien !
Portant simplement un maillot à bretelle blanc et un petit short moulant bleu, Bella n’avait pas au moins quitté sa chambre ainsi mais avait eu l’intelligence, de se recouvrir d’une grande chemise bleu, ouvert sur son « pyjama » ; alors que ces longs cheveux étaient quelques peu emmêler pour certains et qu’elle se frottait les yeux pour essayer de se réveiller.
Et alors que Bella essayait par tous les moyens d’émerger de son sommeil, Percy lança un regard vers Edward avant de se mettre à grogner sans pouvoir s’en empêcher, quand il remarqua que ce dernier ne s’était pas empêcher de la reluquer de haut en bas.
_ Pourquoi tu grognes de si beau matin Percy, ne me dis pas que… Oh ! Je vois ! Déclara simplement Bella en se rendant compte enfin de la présence d’Edward et Alice, qui l’observaient avant de se rendre compte que le premier la reluquait et qu’elle constatât très vite dans quelle tenue elle était.
Et bien évidemment, rouge de honte, Bella referma très vite sa chemise avant de se tourner vers Susan et Lucy, tout en évitant de croiser le regard d’Edward et d’Alice, comme celui de Percy par la même occasion.
_ Ils sont arrivé depuis longtemps ? Et je suis la dernière à mettre réveiller je suppose ? Demanda Bella en observant la fille d’Apollon et en essayant de résister à se tourner vers Edward.
_ Oui Bella, tu es la dernière à être début, Percy s’est réveillé il y a plusieurs minutes déjà, et les autres sont dehors entrain de jouer au basket pour les garçons, et la piscine pour les filles alors que les parents discutent dans la véranda sans doute ; prévena Susan à cette dernière alors que Bella hocha de la tête avant de se rendre dans la cuisine pour aller prendre son petit déjeuner, alors que la pendule de grand-mère indiquait onze heures de la matinée.
Alors que Susan et Alice continuèrent de se plonger dans leur discussion pour le mariage de la première avec Lucy ; Percy se leva avec sa tasse avant de rejoindre sa sœur dans la cuisine alors qu’Edward ne le quitta pas des yeux, jusqu’à ce qu’il disparaisse dans l’encadrement de l’entrée du salon.
Arrivant dans la cuisine, le fils de Poséidon observa sa jumelle se servir un bol de céréales et de lait avant d’aller s’asseoir sur le comptoir, sur l’un des tabourets qui le composait.
_ Ca va Bella ? Demanda Percy en venant la rejoindre à son tour au comptoir.
_ Oui ça peut aller mais j’ai fais un étrange rêve cette nuit, mais ca ne doit être rien comparé à toi puisqu’il semblerait que tu as quelque chose à me dire ? Demanda Bella en se tournant vers lui après avoir mâcher sa première boucher de céréales.
_ Toi d’abord ? Qu’est ce que tu as vus ? Demanda Percy en piquant des gâteaux dans la boite poser sur le comptoir entre lui et sa sœur.
_ Moi d’abord ! Tu rigoles Percy, c’est à toi de commencer mon vieux ! Qu’est ce que tu as vus pour demander aux autres de ne pas m’en parler ? Demanda Bella en rigolant de l’attitude de son frère avant de reprendre son sérieux quand elle constata le regard sérieux et inquiet de son aîné sur elle.
_C’est si terrible ce que tu as vus sur mon avis ? Demanda Bella inquiète en voyant le regard fuyant de son frère, qui évitait de croiser son regard.
_ Les choses ont changés dans ton futur et je ne sais pas qui en a été l’élément déclencheur ? Déclara Percy, tout en se posant toujours la même question sur ce sujet.
_ Que veux-tu dire par « les choses ont changés dans mon futur » ? Demanda Bella ne voyant pas de quoi parler son frère.
Les minutes qui s’écoulèrent ensuite, Percy les passa à raconter à Bella ce qu’il avait déclaré aux autres plus tôt sur ce qui la menaçait, et que celui qui allait lui en vouloir du mal était de la même espèce que les Cullen ; sans oublier le fait qu’il l’avait vus tomber enceinte beaucoup plus tôt que se qu’il avait vus les jours plus tôt.
_ Alors c’est de ça dont elle voulait me prévenir dans ce cas et que je les ais vus disparaitre tous les deux ; remarqua Bella alors qu’elle avait plongé son regard vers l’extérieur sans rien voire.
_ Qui ça elle ? Et qui disparaissaient ? Demanda Percy ne comprenant pas de quoi lui parlait sa sœur, même si elle semblait plutôt se parler à elle-même.
_ Mes enfants ! Je les ais encore revus cette nuit et cette fois ci j’ai entendus leurs noms ! Au début c’était quelque chose de simple, on jouait tous ensemble avec leur père dans le jardin d’une maison, et tout d’un coup tout est devenu plus sombre ! Will et Chris ont tous les deux disparus, comme s’ils n’avaient jamais exister ! Edward à foncer tête baissé droit vers la forêt qui nous entourait alors que Nessie m’a tirer vers la main vers la maison, en me disant que je devais m’éloigner qu’il ne devait pas m’attraper ! Et en me redressant j’ai vus Edward se battre sauvagement avec quelqu’un et Nessie n’était plus à côté de moi, alors que je me voyais enceinte, recouverte de sang avec une étrange marque à l’avant bras droit, comme si quelqu’un m’avait mordu jusqu’à m’en faire saigner ; raconta Bella alors qu’elle ne put s’empêcher de toucher son avant bras droit sous son bracelet porte bonheur, pour ensuite poser ces mains sur son ventre.
_ Et tu ne l’as pas vus ? Celui qui se battait avec Edward ? Demanda Percy voulant savoir si oui ou non Bella avait pus apercevoir celui qui allait la menacer dans un avenir proche.
_ Non ! Non, je ne l’ais pas vus ! Il restait caché dans l’ombre des arbres et je ne voyais qu’Edward, mais il bougeait comme lui avec une telle rapidité et une telle force, que s’était à peine si je pouvais les apercevoir tellement ils me semblaient tous les deux flous ; avoua Bella tout en frissonnant à cette scène avant de secouer la tête comme pour effacer ces images de sa mémoire.
_ Je pense que nous allons tous avoir une sacrée discussion avec les Cullen ! Avoua Percy tout en se relevant de son siège avant d’aller déposer sa tasse dans l’évier et de prévenir les autres, de la réunion qu’ils allaient tous avoir.
Laissant Bella terminer son petit déjeuner et d’aller se changer dans sa chambre, quant la fille de Poséidon redescendit dans le grand salon, elle put très vite constater que toute la famille Jackson et Cullen étaient réunis autour des sièges et fauteuils, alors qu’ils semblaient tous l’attendre et qu’une place restait à côté de son aîné.
_ Vous pouvez nous dire ce qui se passe les gars ! Parce qu’interrompre notre partie de basket alors qu’on est tous ex quo ce n’est pas du jeu ; râla Emmett avant de grogner de douleur quand Rosalie lui donna un coup sur la tête, alors qu’elle était enroulé dans une serviette comme les autres filles qui sortaient de la piscine.
_ Si on vous a fait appeler, c’est parce que moi et Bella avons tous les deux rêver de quelque chose des plus inquiétant, et que nous voulions vous en faire part tout simplement parce qu’il semblerait que Susan l’est aussi vus dans la vision qu’elle a eue concernant l’avenir d’Edward et de Bella ! Déclara Percy commençant ainsi à entrer dans le vif du sujet.
_ Dans une partie de ma vision, j’ai vus qu’il allait se passer quelque chose lorsque nous viendrons à faire une partie de base-ball, après ça tout est devenu flou comme imprécis avant que je découvre Bella recouverte de sang entrain de se convulser dans une pièce recouverte de miroir, alors qu’Edward serait entrain de se battre contre quelqu’un plus loin ; raconta Susan en se rappelant dans les moindres détails de ce qu’elle avait vus dans sa vision, alors qu’elle était assise sur les genoux de Peter assis dans un des fauteuils.
_ Et vous avez-vous aussi rêvé de ce passage ? Demanda Peter en se tournant vers les deux enfants de Poséidon.
_ Sauf que nos visions étaient beaucoup plus différentes et que j’avais pas mal de détail dans ma vision, Peter ! Prévena Percy tout en jetant un œil à sa sœur qui était entrain de jouer avec ces doigts mal à l’aise, avant qu’il ne lui prenne sa main dans la sienne pour lui faire arrêter son manège.
_ Et comme quoi ? Demanda Daniel curieux de savoir ce que ce dernier avait vus de plus que Susan sur ce passage.
_ Que Bella se trouvait être enceinte et qu’elle perdait beaucoup de sang aussi au niveau du ventre ; avoua Percy tout en ayant observé Bella et Edward alors que tous les regardèrent surpris et étonné.
_ Et de mon côté, c’était bien plus différent ! Je me voyais entrain de jouer avec mes enfants et avec leur père, Edward ; avant que mes deux premiers garçons, Will et Chris ont commencé à disparaitre comme s’ils n’avaient jamais existé, alors qu’Edward à charger droit sur la forêt ou il y avait quelqu’un à l’abri des arbres, et Nessie notre fille a tenté de m’éloigner de là en me demandant de m’enfuir mais j’en étais incapable ! Après ça elle a disparut à son tour, alors que je me suis retrouver avec un ventre de femme enceinte et pleine de sang, alors qu’on m’avait mordu à mon avant bras droit, et que pendant ce temps Edward continuait toujours de se battre contre quelqu’un que je ne parviens pas à distinguer ! Rapporta dans les moindres détails Bella de ce qu’elle se souvenait de son rêve.
_ Voir tous les trois la même chose à quelque détail près, ce n’est pas vraiment une coïncidence ; remarqua Hermione alors que son cerveau chauffait à fond pour essayer de trouver une solution à ces rêves, qui montrait tous la même chose : le danger qu’allait encourir Bella dans un avenir proche.
_ Qu’est ce qui se passe ? Qu’est ce que vous avez ? Demanda Katara en observant chacun des Cullen en ayant parfaitement noté leur façon de réagir, quant Percy et Bella avaient parlés d’un être tenant tête à Edward dans son combat, avant que la plus jeune ne mentionne cette morsure sur son avant-bras droit.
_ Ils ont réagis Katara, parce qu’il se trouve que la personne qui va menacer Bella dans un avenir proche se trouve être l’un de ceux qui appartient à la même race qu’appartiennent les Cullens ! Donc le fait de la force, de la rapidité et de la morsure doivent être un trait de leurs espèces ? Demanda Percy en observant un à un les sept Cullen alors qu’il pouvait nettement sentir la tension qui émanaient d’eux.
_ Sa suffit Percy ! Les Cullen ne sont pas responsable de ce qui va m’arriver à moi et aux garçons, tout ce que je sais c’est qu’ils ne nous ferons jamais de mal, ni à moi, ni toi, ni quiconque que nous soyons humains ou autres ! Et le fait qu’ils ne sont pas humains n’est pas important pour moi parce que je sais qu’ils le sont ! S’exclama Bella en fusillant son frère de ce qu’il était entrain de sous entendre.
_ Je n’ais jamais dis ça Bella ! Je te fais simplement remarquer que…
_ Tu as dis deux garçons ? Demanda Susan en coupant l’explication de Percy à sa sœur, tout en observant la fille de Poséidon, en trouvant enfin ce qui l’avait gêné dans l’explication qu’elle avait donné sur son rêve.
_ Oui ! Deux garçons, des jumeaux, Will et Chris, mais tu les sais déjà, alors pourquoi tu me le demandes ? Demanda Bella surprise en observant cette dernière qui semblait de plus en plus livide à sa demande.
_ C’est parce que dans sa vision, Susan n’a été témoin que d’un seul garçon pas de deux ; avoua Edward en trouvant lui aussi ce qui l’avait autant déboussolé dans la description du rêve de Bella, et le souvenir qu’il avait de son avenir avec elle et du nombre d’enfant qu’ils allaient avoir.
_ Comment est ce possible ? Attends ! C’est lequel que tu as vus dans tes visions ? Demanda Bella en se tournant vers Susan pour savoir lequel des deux garçons qu’elle avait vus de celui qu’elle ne voyait toujours pas.
_ Un petit brun aux yeux bleu ! Annonça Susan alors qu’elle tentait de voir le deuxième comme le voyait Bella elle dans ces rêves.
_ Alors c’est Chris que tu as vus, c’est le jumeau de Will ! Alors pourquoi tu le vois lui et pas le premier ? Se demanda Bella en ne comprenant pas pourquoi la fille d’Apollon ne voyait que le plus jeune et pas l’aîné.
_ Parce qu’il n’existera jamais ! C’est ça que je ressens lorsque je te voyais la première fois quant je te voyais mourir enceinte ! En faite se n’est pas toi qui meurt Bella mais l’un des jumeaux, tu vas en perdre un dans toute cette histoire ! Déclara avec fatalité Percy en comprenant enfin le sentiment de mort qui pesait sur lui à chaque fois qu’il avait vus sa sœur mourir en quelque sorte.
Parce que ce n’était pas elle qui mourrait mais l’un de ces fils qu’elle voyait en rêve !
_ Attendez une seconde là ! Vous êtes entrain de me dire que l’un de mes jumeaux, en l’occurrence Will, n’existera jamais parce que je vais le perdre quant on tentera de me tuer ! C’est ce que vous essayez de me faire avaler là ? Demanda Bella en fusillant Percy et Susan du regard alors qu’elle sentait la colère monter de plus en plus en elle, et qu’elle sentait quelque chose l’apaiser mais il en était hors de question qu’elle se calme, parce qu’on lui disait qu’elle allait sans doute perdre un de ces futurs fils.
_ Bella…
_ Non ! Je refuse d’écouter une parole de plus pour dire des trucs pareille ! J’ai besoin de prendre l’air ! Il faut que je sorte d’ici ! S’exclama en colère Bella en coupant l’explication qu’allait lui donner Susan.
Et empêchant quiconque de lui dire quoi que se soit, Bella se leva de son siège et fonça droit vers le corridor qui menait à la porte d’entrée, d’attraper sa veste en jean et de quitter la demeure en courant droit vers la forêt.
Percy voulut la suivre et la rattraper mais Hermione l’arrêta en chemin en lui faisant un signe de négation avec sa tête, l’empêchant ainsi de la suivre et lui faisait clairement comprendre dans son regard que ce n’était pas de lui dont sa sœur avait besoin.
_ Vas-y Edward ! Je crois que parmis nous tous, tu es le plus amène à la calmer dans l’était dans lequel elle se trouve ! Annonça Ron qui avait vus ce qu’avait en tête Hermione, alors que Peter et Susan acquiescèrent d’accord avec eux.
Se n’était pas de Percy dont elle avait besoin mais d’Edward ! Et de lui uniquement !
Edward hocha de la tête avant de se lever à son tour avant de suivre la trace que Bella avait laissé dans son sillage, de prendre sa veste et de partir en courant à sa suite.
_ Les prochains jours vont être intenables pour Bella ! Alors ne parlons pas du mariage ; remarqua Susan en voyant dans l’avenir que les prochains jours allaient être vraiment difficile pour elle, avec cette nouvelle des plus atroces sur le sort de l’un de ces fils.
_ Tu veux qu’on repousse le mariage pour la soutenir ? Demanda Peter qui lui aussi n’aimait pas voir souffrir l’une de ces sœurs, sur ce que l’avenir pouvait leurs réserver de terrible.
_ Non Peter ! Vous ne l’aiderez pas en faisant ça, crois-moi ? Bella se sentira encore plus coupable de ne pas vous laissez vivre votre vie ! Coupa Harry sur ce que ces derniers allaient faire pour aider la fille de Poséidon.
_ Harry a raison ! Ce n’est pas en faisant ça que vous l’aiderez, elle se sentira encore plus coupable dans ce cas ! Approuva Ginny sur ce point, tout à fait d’accord avec son compagnon alors que Ron et Hermione acquiescèrent eux aussi, de leur côté.
_ Alors qu’est ce qu’on peut faire pour empêcher ça ? Demanda Edmund observant ces aînés et les Cullen, attendant que l’un d’eux trouve une réponse, mais ce n’est pas d’eux qu’elle vena.
_ On a qu’à se débarrasser de celui qui s’attaquera à Bella dans ce cas ! Ainsi, ils ne perdront pas Will dans l’avenir ! Proposa Lucy en se tournant vers ces frères et sœurs, sachant pertinemment que ces derniers viendraient à l’approuver.
_ Tu as tout à fais raison Lucy ! Occupons-nous de lui avant qu’il ne passe à l’attaque ! Approuva Katara d’accord avec sa petite sœur.
_ Si nous pouvions agir sans violence cela serait mieux non ? Demanda Vala qui n’était pas pour la violence, tout comme Daniel aussi ; mais qui ne venait à l’utiliser que lorsque la situation l’exigeait.
_ Mieux vaudrait éviter Vala de vous retrouver devant eux ! Parce que ces êtres ne sont pas comme nous et avec notre mode de vie aussi ; déclara négativement Carlisle pas d’accord pour que les Jackson s’approchent de ces derniers.
_ Donc vous savez de qui il s’agit n’est ce pas ? Demanda Percy en se redressant tout en observant chacun des Cullen, tout en essayant de ne pas penser à sace que sa sœur et son futur beau frère étaient entrain de faire en ce moment.
_ Nous les appelons Nomades ! Ils vivent comme reclus et contrairement à nous s’en prend aux humains, lorsqu’ils ont faim ! Annonça Jasper sur ces derniers, se doutant que ces paroles pourraient choquer les Jackson, même s’ils leur faisaient pleinement confiance.
_ Ils sont trois : deux hommes et une femme ! Et depuis quelques temps ils se cantonnent sur l’Etat de Washington en se nourrissant des humains qui y habitent, mais pour que cela ne pose pas de question pour les forces de police, ils masquent leurs massacres en accident de maison ! La plupart du temps en faisant exploser les lieux en faisant croire à une fuite de gaz ! Continua Emmett.
_ Fuite de gaz ! Attendez une seconde ! Ne me dîtes pas que vos « Nomades » avaient choisis leur nouvelle proie chez ma mère tout de même ? Demanda Percy en se souvenant de l’explosion qui avait détruit leur chez lui à la Push.
_ Si se sont eux mais les Quileutes les ont empêchés d’attendre le retour de Sally, si elle aurait dus revenir puisque ce jour là elle était avec Charlie ; et quant ils se sont rendus compte de la présence des Quileutes, ils ont fais exploser la maison avant de s’enfuir pour occuper les clebs et les empêcher de les suivre ! Reprit Rosalie en regardant désoler Percy de la façon dont il venait à apprendre ce qui était arrivé en vérité.
_ Et ils sont ou pour l’instant ? Demanda Peter voulant savoir les coordonnées de l’endroit ou se trouvaient ces derniers, se doutant de la future chasse qu’allait lancer Percy pour les coincer.
_ Ils ne sont pas dans le coin ! Ils son beaucoup plus loin dans le Nord Est de l’Etat près de la frontière Canadienne, et je ne crois pas que d’aller les provoquer soit une bonne chose ! Prévena Alice qui n’aimait pas cette idée que les Jackson partent à la chasse aux trois nomades.
_ Je suis d’accord avec Alice ! Avec aucun plan bien construit vous partez vous faire littéralement massacrer par ces types, et je ne crois pas que Bella aimerait savoir que vous êtes partis droit vous faire tuez pour stopper celui qui va lui en vouloir du mal ; répliqua Susan à ce propos, d’accord avec Alice sur ce point.
_ Si c’était la vie de ton enfant qui était en jeu Susan, qu’est ce que tu ferais ? Demanda Percy en la fusillant du regard, tout en lançant un regard à son petit ventre de femme enceinte.
_ J’aurais souhaité qu’on agisse avec intelligence et non pas qu’on soit tous aveugler par la colère et la tristesse Percy ! De plus, ce n’est pas maintenant que Bella tombera enceinte ! Alors calmons nous, essayons d’en apprendre le plus sur eux et renforçons nous mentalement et physiquement, et quand le jour viendra alors crois-moi Percy, je serais partante pour aller leur faire la peau à ces Nomades ! Mais ce n’est pas le jour aujourd’hui, nous ne leur donnerons l’avantage dans ce cas sur nous ! Avoua Susan sur le sujet, montrant à tous qu’elle était prête à se battre mais que ce n’était pas le moment choisis pour le faire.
_ Je suis d’accord avec Susan ! Restons sagement tranquille pendant les prochaines semaines et quand vous serez prêts, vous le ferez mais pa avant est ce que c’est clair ? Demanda Daniel en observant tous ces enfants qui hochèrent tous de la tête, d’accord avec ce compromis.
_ On vous aidera à les réduire en bouillie ! On ne laissera pas Edward seul dans ce coup là ! Promit Emmett alors que Jasper hocha de la tête, d’accord avec lui comme tous les autres Cullen à ce propos.
Alors que tous changèrent de conversation pour alléger l’atmosphère, en choisissant le mariage de Peter et de Susan, dans moins de cinq jours alors que cela leur permit d’attendre le retour d’Edward et de Bella.
Edward avait suivis l’odeur de Bella et après avoir courus une dizaine de minutes dans la forêt qui bordait la demeure des Jackson, il retrouva la fille de Poséidon devant le lac de la propriété, à lancée des galets en tentant de faire des ricochets dans l’eau.
Mais vus la colère et l’énervement qui l’habitaient, elle n’arrivait à rien du tout, ce qui la faisait encore plus rager à un point pas possible.
_ Tu sais Bella ! C’est en état calme et posé que tu arriveras à faire des ricochets ! Déclara Edward en s’approchant de cette dernière, alors qu’elle ne s’était pas retourner vers lui en sachant pertinemment qu’il était là.
Ce dernier ramassa un des nombreux galets qui recouvraient le sol avant le lac, pour ensuite le lancer et faire de nombreux ricochets avant qu’il ne tombe dans l’eau.
Voyant que ce dernier avait réussi sans problème ces ricochets, Bella essaya de se calmer et de recommencer, mais tout ce qu’elle réussit à faire c’est lancer le galet dans l’eau qui créa un mini-geyser qui s’éleva dans le ciel, l’énervant encore plus alors qu’Edward ne put s’empêcher de se moquer gentiment d’elle.
Mais cela ne lui plus guère car Bella le fusilla du regard pour qu’il cesse de se moquer d’elle, mais au lieu de ça, Edward ne put s’empêcher de la trouver encore plus belle avec ces joues rouge de honte.
_ Tu t’y prends mal Bella ! Au lieu de rester de face au lac, tu dois te positionner de côté pour pouvoir le réussir, comme ça ; montra Edward tout en se plaçant derrière elle et en la faisant pivoter de telle sorte qu’elle se retrouve à droite du lac.
Le Cullen savait pertinemment que Bella savait faire des ricochets mais vus dans l’état ou elle se trouvait, et le fait qu’elle se laissait faire sans la moindre opposition ; Edward se dit que c’était un bon moyen pour essayer de la calmer avant de pouvoir discuter avec elle.
Ramassant un autre galet sur le sol, Edward le donna à Bella en le posant dans sa main droite, sachant qu’elle était droitière ; et se trouvant dans son dos, Edward ne put s’empêcher de frémir quand il vint à poser sa main gauche sur sa hanche alors que la droite s’empara de son poignet droit, là ou se trouvait son bracelet porte-bonheur.
_ Tu calcules bien ton angle de lancer, tu laisses ton bras prendre de l’élan et ensuite tu lance le galet bien droit, pour que sa surface fasse des ricochets sur la surface du lac ; expliqua Edward avant d’envelopper la main droite de Bella dans la sienne et ensemble, ils le lancèrent alors que le galet parvint sans aucune difficulté à faire les ricochets sur l’eau.
_ Tu vois Bella ! Ce n’est pas si difficile mais bien sur il ne faut pas s’énerver quand on n’y arrive pas non plus ; remarqua Edward tout en souriant à cette dernière qui observait le galet disparaitre sous la surface du lac.
_ Je présume que tu n’es pas venu pour m’apprendre à faire des ricochets, ou encore pour me dire la vérité, n’est ce pas ? Demanda Bella tout en ayant posé sa main droite sur la main gauche d’Edward, toujours poser sur sa hanche gauche.
_ La vérité sur quoi ? Demanda Edward ne comprenant pas vraiment de quoi elle voulait parler.
_ Sur ce que tu es véritablement ? Toi et ta famille ? Demanda Bella tout en tournant sa tête vers lui pour voir comment il allait réagir.
_ Pas vraiment ! Je préfère que tu le découvres par toi-même, cela serait plus préférable pour nous deux que tu le saches toute seule ! Déclara simplement Edward tout en lâchant la hanche de Bella et en s’éloignant d’elle, avant de ramasser un autre galet et de le lancer, lui faisant faire des ricochets sur la surface du lac avant de couler.
_ J’ai relevée pas mal de différence sur toi et ta famille, mais je n’en ais pas encore chercher la signification réel ! Remarque, je n’en ais pas vraiment envie en faite, parce que pour dire la vérité, avec ce que je connais de toi et de ta famille, je sais que nous sommes en sécurité avec vous ; avoua Bella avant de lancer enfin son galet qui fit quatre ricochets pour ensuite disparaitre au fond du lac.
_ Pourtant ! Ca va être à cause de moi et de mon espèce qu’on va en perdre un ; ne put s’empêcher de remarquer Edward en revenant sur la vraie raison de sa présence, tout en lançant un autre galet sur le lac.
_ On ne le perdra pas ! Tu m’entends Edward ? J’ai déjà perdue Aang, je n’accepterais pas de perdre quelqu’un d’autre, surtout pas l’un de mes fils ! Surtout pas ! Je ferais tout pour que cela n’arrive jamais ! Promit Bella en relançant de toutes ces forces un galet qui provoqua un sacré geyser sous la force de ces sentiments, sous le regard d’Edward.
_ A quoi ressemblait-il ? Demanda-t’il ensuite quand Bella se fut quelque peu calmer tout en se remettant à jouer avec un autre galet, après s’être laisser tomber au sol pour s’y asseoir.
Observant un instant Edward dans les yeux, Bella reporta son attention sur le lac et la seconde d’après, le Cullen vit des formes aquatiques sortirent de l’eau et commencer à se mouvoir sur la surface du lac : trois enfants qui courraient en jouant avec un chien et des cerfs volants.
Avec la vision dont il a été le témoin dans l’esprit de Susan, Edward n’eut aucun de mal à reconnaitre sa fille qui tirait un cerf volant dans son sillage, suivis par un jeune golden retriever ; juste derrière ces deux frères ; alors qu’il reconnut le petit brun juste devant elle avec son cerf volant, avant de tourner son regard vers le troisième, l’aîné de leurs enfants d’après Bella.
Il avait les traits identiques à son jumeau, sauf que si ce dernier portait plus les caractéristiques de sa mère, l’aîné s’était le contraire, ayant plus les traits de son paternel. Edward avait l’impression de se voir dans un miroir dans son enfance, avec quelques traits de Bella en plus.
Will, tel était le nom qu’Edward avait entendu Bella l’appeler ; semblait rire aux éclats avec son jumeau Chris, et leur petite sœur Nessie ; et en prononçant les noms dans sa tête, Edward ne put s’empêcher de les apprécier et de les aimer encore plus, alors qu’ils devenaient encore plus réels ainsi.
Quand l’apparition des enfants sous formes aquatiques, disparut sous la surface du lac ; Edward vint s’asseoir à la droite de Bella après plusieurs minute de silence, quand une question qu’il se posait lui vint à l’esprit.
_ A ton avis Bella, est ce qu’il y a une raison bien précise qui nous a poussé à leur donné ces noms ? Demanda Edward en se tournant vers elle pour voir si elle avait déjà entendus ces noms, parce que celui de Will lui disait vaguement quelque chose dans sa mémoire, mais il ne se rappelait pas d’où il l’avait entendu.
_ Pour ce qui est de Will je ne sais pas mais je sais pour celui de Chris ! Le père de ma mère s’appelait Christopher et c’est le deuxième prénom de Percy aussi ; avoua Bella en se rappelant de ce détail alors que son annonce fit tilt dans celle d’Edward.
_ William était le nom du père de mon père biologique, qui avait aussi William en second nom ; se rappela Edward sur ce détail de son passé « humain ».
_ Et toi ? C’est quoi ton deuxième prénom ? Demanda Bella curieuse de le savoir.
_ Anthony ! C’était le nom du père de ma mère biologique, et toi ? En ce qui concerne Isabella ? C’était le nom de ta grand-mère je présume ? Demanda Edward voulant aussi connaitre l’origine du deuxième prénom de sa bien aimée.
_ Oui ! Maman voulait que nous ayons quelque chose de nos grands-parents, comme de notre père d’ailleurs ! Pour ce qui est de Persée, d’accord c’est tenable, mais pourquoi m’avoir appelé Hippolyte ? Se demanda Bella tout en posant sa tête sur sa main gauche qui était appuyer sur sa jambe, alors qu’elle n’avait pus s’empêcher de lever les yeux au ciel.
_ Parce qu’Hippolyte était la Reine des Amazones ; se rappela Edward des recherches qu’il avait sur l’origine de ce prénom grec.
_ Oui mais qu’elle s’est fais battre par Héraclès et qu’elle en tomba amoureuse, ça c’est la version la plus gentille qui ce qui c’est vraiment passé pour elle, alors je ne te raconte pas les autres ! Raconta Bella à ce propos en ne pouvant s’empêcher de grogner à l’idiotie qu’avait fais sa mère pour lui avoir donné un nom pareil à la naissance.
_ Et serais-je ton Héraclès ? Demanda Edward en lui souriant chaleuresement.
_ Bat moi en combat singulier et après je verrais si je fais de toi mon Roi ! Provoqua Bella sérieusement avant de regarder Edward et d’éclater de rire, vus la situation. Mais j’espère que Charlie l’empêchera d’appeler leur jumeau avec des noms grecs parce qu’ils auront encore plus du mal à se faire à la vie, surtout vus les générations idiotes qui apparaissent de plus en plus dans le monde ! Ne put s’empêcher d’ajouter la fille de Poséidon sur les futurs noms qu’ils allaient appelés les futurs jumeaux.
_ En tout cas je me demande bien pourquoi on va surnommer notre future fille Nessie ? Se demanda Edward en repensant au nom de leur future fille.
_ J’ai dus être complètement dans les vapes pour nommer ma fille comme le Monstre du Locke Ness ; grogna Bella en se demandant bien ce qui allait lui prendre pour nommer sa fille ainsi.
_ Ce n’est qu’un surnom Bella pas son vrai nom ! Rigola Edward à la réaction que Bella avait à ce nom.
_ Quand le moment sera venu, le premier à lui donner ce surnom ridicule, je jure que « il » ou « elle » je le castre ; promit Bella tout en jurant dans sa barbe avant de se mettre à rire, ce qui étonna beaucoup Edward.
_ Qu’est ce qu’il y a de si drôle ? Demanda Edward ne voyant pas ce qu’il y avait de drôle après la promesse de « menace » que la fille de Poséidon venait de faire à l’instant.
_ Qu’on n’est pas un couple comme les autres ! Normalement, on devrait parler des premiers rendez-vous en amoureux et des premiers baisers, et tout ce qui va avec ; alors que nous on parle des noms de nos futurs enfants, ce n’est pas de ce qui à de plus normal dans le début d’une relation amoureuse ; expliqua Bella en riant à ce sujet.
_ Mais nous n’avons rien de normal comme les autres couples non plus, raison pour laquelle notre couple est si idéal ; avoua Edward en lui souriant, sourire qu’elle lui rendit avant qu’il ne revoit cette tristesse réapparaitre dans ces yeux, le même lors de l’annonce de la non-existence de William dans un avenir proche : Je te promets de toujours veiller sur toi Bella ! Il ne t’arrivera rien, ni à toi, ni à eux ! Je t’en fais la promesse ! Promit-il tout en lui prenant la main droite avec sa main gauche.
_ Je sais que pour me protéger je peux te faire pleinement confiance pour ça, et ça sera pareil de mon côté ; tu m’as toujours protégé depuis qu’on se connait d’ailleurs, comme je l’ais fais avec l’automate géant ou avec la Méduse-hybride ; souria Bella tout en enlaçant ces doigts contre ceux d’Edward dans sa main, en ne frissonnant pas une seule seconde contre sa peau glacer.
_ Pas depuis qu’on se connait en faite ; avoua Edward en la regardant, près à lui dire la véritée sur ce sujet.
_ Qu’est ce que tu veux dire ? Demanda Bella en le fixant ne comprenant pas de quoi il parlait, quant elle le regarda relever la manche de sa veste pour dévoiler son bracelet porte bonheur.
_ Jai juré de te protéger le premier jour ou je t’ais vus, et tu l’as même gardé depuis tout ce temps sans en connaître la véritée ; souria Edward tout en caressant le tissu bleu nuit dans le bracelet en cuire que Bella avait confectionné.
_ Comment ça ? Demanda Bella ne parvenant toujours pas à comprendre ou il en voulait en venir.
_ Ce jour là, il y a plus d’un an, toi et Percy, vous vous trouviez dans la forêt de Forks entrain de vous battre contre un groupe d’harpie ! J’étais littéralement hypnotiser en te voyant te battre, tu me donnais cette impression que tu volais et que tu dansais, comme si rien ne pouvait t’arrêter. Et à ce moment là, une harpie est parvenue à te pousser contre un arbre et j’ai bien cru que j’allais hurler quand j’ai entendus les craquements de tes os, et la perte de sang que tu as perdue me rendait dingue ! Pourtant tu voulais encore aider Percy et continuer de te battre contre ces harpies, quant l’une d’elle à charger sur toi seulement ton arc était encore trop loin de toi, pour que tu parviennes à l’abattre avant qu’elle ne t’est ! Je n’ais pas pus le supporter plus longtemps, je me suis débarrasser de mes frères qui me retenaient et j’ai chargé cette harpie en l’envoyant bouler contre un autre arbre, avant qu’elle ne t’atteigne mais tu avais eu le temps de lâcher ta flèche, et elle m’a percé le bras en m’arrachant un morceau de ma chemise ! Morceau que tu as gardé depuis tout ce temps ! Raconta Edward tout en caressant le bracelet porte bonheur de Bella, tout comme son poignet.
_ Alors s’était toi ce jour là ? C’est toi qui m’as sauvée de cette harpie ? Demanda Bella comme si elle n’arrivait pas encore à y croire que c’était lui depuis le début.
Pour toute réponse, Edward retira sa veste avant de lever la manche de son T-shirt et de lui dévoiler l’entaille cicatrisé, qui ornait le haut de son bras sous son épaule droite.
Stupéfaite, Bella toucha la cicatrice sur son bras et avant même qu’elle n’est pus penser à le soigner, Edward stoppa son geste, tout en lui souriant.
_ Je préfère la garder Bella ! Parce qu’elle montre à quel point tu comptes pour moi et que je recommencerais sans hésiter une seule seconde ! Que je continuerais de te protéger jusqu’au bout ; promit Edward tout en continuant de lui sourire.
_ Merci ! Remercia Bella avant de déposer un baiser sur la joue d’Edward, juste à l’embrassure de ces lèvres pour ensuite lui rendre son sourire.
Ils restèrent ainsi à se regarder pendant plusieurs minutes avant que l’estomac de Bella ne se mette à gronder, les faisant sursauter et qu’Edward ne vienne à se moquer gentiment d’elle.
_ Ce n’est pas drôle Edward ! S’exclama outrée Bella qu’il se moque d’elle tout en lui donnant des coups pour qu’il arrête de rire, malgré le fait qu’elle se doutait qu’elle finirait par avoir des bleu à cogner ces mains contre son torse de pierre.
Toujours en riant, Edward lui attrapa les mains pour qu’elle cesse de le frapper et de se blesser encore plus, sauf que Bella en avait décidée autrement.
La fille de Poséidon voulut se relever et mettre une bonne dérouiller à Edward avec le lac, le seul ennui, c’est que son pied vint à déraper sur l’un des galets avant de tomber mais son compagnon parvint à la retenir pour lui éviter de se faire mal.
Seulement voila, Bella l’entraina dans sa chute en s’accrochant à son maillot ou Edward finit par se retrouver sur elle, alors qu’elle était totalement allongée sur les galets du lac.
La position les mit tous les deux mal à l’aise, faisant rougir de gêne Bella alors qu’Edward ne put s’empêcher de gémir quand la remonter de sang de la fille de Poséidon dans ces joues, lui donna « l’eau à la bouche », en terme « vampirique » elle était de plus en plus « délicieuse » et « succulente ».
Ils allaient tous les deux par finir de dire quelque chose quand le téléphone portable de Bella se mit à résonner dans la clairière autour du lac, alors que la music « This is home » se mit à résonner.
_ Ca c’est mon crétin de frangin ! On dirait que Monsieur a eu une bonne intuition sur ce coup là ! Grogna Bella en se redressant, alors qu’Edward s’était déjà redresser en quatrième vitesse dès le moment ou le portable l’avait sorti de sa « transe ».
_ Excuses-moi Bella ! On devrait rejoindre les autres avant que Percy n’envoit la cavalerie pour venir nous chercher ! Rigola Edward en se relevant avant d’aider Bella à se relever à son tour, alors qu’elle était enfin parvenu à extirper son portable de la poche de son jean.
Bella lui souria avant de décrocher enfin son téléphone et de répondre à son frère.
_ Quoi ? Demanda Bella vraiment énervé contre son frangin alors qu’Edward n’eut aucune difficulté à entendre ce dernier répondre à travers le portable.
_ Tu es toujours furieuse ? Demanda la voix inquiète de son frère.
_ Non ! Mais je le suis parce que t’es obliger de venir m’emmerder quand moi et Edward ont fais quelque chose ! S’exclama Bella courroucée contre son frère alors qu’elle se remettait en route vers le manoir suivis d’Edward, qui souriait derrière elle.
_ Pourquoi ? Vous faisiez quoi au juste ? Demanda Percy inquiet pour sa frangine et près à aller casser la figure du Cullen.
_ Comme si tu ne le savais pas pardi ! Bon tu veux quoi au juste hormis nous interrompre en plein moment intime à moi et à Edward ? Demanda Bella en grognant à l’encontre de son frangin.
_ Pour te dire que nous allons protéger la maison de Charlie contre n’importe quoi qui voudrait trop s’approcher d’eux dans l’avenir ; expliqua enfin Percy sur la raison de son appel.
_ Pourquoi ça ? Puisque tu sais parfaitement que nos montres ne s’attaquent jamais aux êtres mortels, se sont des proies beaucoup trop facile pour eux et ils n’en tireraient aucun plaisir par la même occasion ; remarqua Bella vraiment intriguer qu’ils veulent faire cela, tout comme Edward qui l’était aussi.
_ Tu comprendras mieux quand tu seras rentrée ! Alors grouillez vous tous les deux pour qu’on puisse vous expliquez ! Ordonna Percy à sa frangine.
_ Ouais c’est ça Percy ! Et quand j’arrive à la maison je te jure de te refaire le portrait parce que tu sais parfaitement que je déteste qu’on me donne des ordres, et surtout venant de toi ! Grogna Bella à son encontre et avant qu’il n’est pus répliquer quoi que se soit, elle avait mis fin à la conversation en coupant de son côté.
Avant de se tourner vers Edward qui riait aux éclats :
_ Quoi ? Qu’est ce que tu as à rire toi ? Demanda Bella en l’observant avant que ce dernier parvint à se calmer.
_ Rappel moi à l’avenir de ne jamais te donner un ordre si tu dois réagir comme ça ; souria Edward en la regardant avec un regard si attendrissant que cela calma l’humeur exécrable que la discussion qu’elle avait eu avec son frère avait réveillé.
_ Et gna gna gna, et gna gna gna ; se moqua Bella tout en lui tirant la langue alors qu’elle ne put s’empêcher de sourire quand elle eut le dos tourner et qu’Edward ne la vit pas.
_ Allez viens ! On ferait bien de se dépêcher pour savoir ce que Percy veut vraiment faire avec les autre de la maison de Charlie ; annonça Edward qui avait remis sa veste, tout en tendant la main vers Bella qui la fixa en ne comprenant pas ce qu’il voulait.
_ Et tu veux faire quoi au juste ? Demanda Bella en le regardant avant d’observer sa main tendu et de recroiser son regard.
_ Tu me fais confiance ? Demanda Edward en souriant alors que Bella posa sa main dans la sienne, et qu’elle l’observait l’attirer à lui.
_ Fais gaffe Héraclès que je ne te refasse pas le portrait ; prévena Bella tout en prenant le surnom qu’elle lui avait donné de leur petite discussion de toute à l’heure.
_ Et fais attention que je te prenne pas au mot Hippolyte ; souria Edward alors que Bella ne put s’empêcher de grogner à l’entente de son vrai prénom.
Et alors qu’elle se mettait à grogner tout en se mettant à jurer sur l’idiotie de la jeunesse de sa mère, Bella ne vit pas venir ce qu’Edward avait prévu.
Avant même qu’elle n’est pus réagir, Bella se retrouva sur le dos d’Edward, les jambes croiser sur son torse et ces bras accrocher à son cou alors que son cœur battait à cent à l’heure.
_ Mais qu’est ce que tu fais ? Demanda Bella étonnée en l’observant alors qu’il souriait tout en lui bloquant les jambes, pour l’empêcher de tomber.
_ J’accélère le mouvement ! Accroche-toi mon petit poisson ! Souria Edward à cette dernière.
_ Si moi je suis un petit poisson, tu es quoi toiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii...
Bella ne put finir sa phrase qu’elle dut s’accrocher au cou d’Edward, surprise quand ce dernier s’était élancé à une vitesse fulgurante à travers les arbres de la forêt, alors que la fille de Poséidon n’avait même pas le
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sabrinabella
Le retour d'Irina
Le retour d'Irina


Féminin
Nombre de messages : 3843
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/11/2011

MessageSujet: Re: Un Nouveau Départ - Fanfic Crossover Twilight/Percy Jackson (Tout le monde/couple habituel)   Ven 9 Déc - 11:08

la suite Wink

[...]
Percy rapporta toute la discussion qu’ils avaient eux avec les Cullen et du danger qu’avait faillis encourir Sally, et de la véritable signification de l’explosion qui avait vus détruit leur maison sur la plage de la Push, à Percy, Bella et à leur mère.
Quand elle eut vent des trois « nomades », auteur de toutes ces maisons exploser et du meurtre de tout leurs propriétaires et habitants ; qui se trouvaient plus loin dans le nord est de l’Etat de Washington, près de la frontière Canadienne ; Bella comprit pourquoi il fallait protéger la maison de Charlie et Sally.
_ Parce que vous croyez que si notre mère était leur future cible et que les Quileutes les en ont empêchés, ils vont essayer de se la faire lorsqu’ils reviendront dans le coin ? Demanda Bella voulant savoir si c’était la conclusion qu’ils avaient tirés de cette discussion.
_ D’après les Cullen, c’est une supposition des plus envisageable, vous devriez tous les deux y aller et protéger la maison ; remarqua Vala vraiment inquiète pour la sécurité en péril de Charlie et Sally, quand ces derniers reviendront de leur lune de miel.
_ Surtout qu’ils pourront s’en prendre à vos frères et sœurs s’ils reviennent après que Sally est mis bas ; continua Daniel sur ce sujet.
_ De toute façon je comptais bien utiliser les doubles des clés que nous avait données maman pour la maison de Charlie, il est grand temps d’y aller non ? Demanda Percy en se tournant vers sa frangine.
_ Allons prendre des affaires, on y dormira se soir et après on verra quoi faire plus tard ; approuva Bella en hochant de la tête avant de sourire à Edward et de se diriger avec son frère dans sa chambre, pour aller chercher des affaires pour dormir là-bas.
Il ne fallut pas longtemps aux enfants de Poséidon de rassembler quelques affaires dans un sac de voyage, avant de redescendre en bas ou les attendait près Peter, Harry, Ron et Edmund qui comptaient venir avec eux pour aller installer les protections sur la maison des Swan.
_ On vient avec vous pour poser les protections ! Déclara Peter tout en désignant les sacs que portaient les fils d’Héphaïstos alors que les deux fils d’Arès en portaient aussi.
_ Ginny et Lucy nous ont mises des rosiers dans les véhicules pour qu’on puisse creuser devant la propriété sans problème et les mettre dessous, comme ça si les voisins nous voient ils croiront que nous faisons seulement du jardinage ; continua Harry tout en désignant les deux 4x4 humer des garçons dehors, alors que les filles étaient entrain de charger les derniers rosiers dans les coffres.
_ Allons-y dans ce cas ! Annonça seulement Percy tout en prenant la tête de leur petit groupe quand :
_ Je viens avec vous aussi ! Prévena Edward tout en suivant Bella qui lui souria avant de lui prendre la main, empêchant ainsi à son frère de répliquer quoi que se soit contre le fait que Cullen puisse les suivre.
D’ailleurs, Percy ne put rien dire non plus puisque Peter et Harry l’attrapèrent tous les deux par un bras avant de le faire monter dans le premier véhicule du premier, alors qu’Harry monta dans son propre véhicule avec Ron et Edmund pendant que Bella monta avec Edward dans sa volvo grise.
Et les trois véhicules prirent la route alors que les autres Jackson et Cullen saluèrent leurs départs, avant qu’ils ne perçoivent encore la voix Emmett derrière eux, demander une partie de Playstation avec les autres pour passer le temps.
Pendant les deux heures ralliant la maison des Jackson à Seattle à celle des Swan à Forks, ils ne leur fallurent pas moins de deux heures pour y arriver alors qu’Edward et Bella continuaient de s’apprendre tous les deux, sur le gout autant musical que l’écriture et la lecture, alors que le Cullen voulut aussi connaître les gouts alimentaires de Bella tout comme ces couleurs préférer, et ainsi que son code vestimentaires.
En claire, Edward passa tout au crible sur la vie de Bella sur ce qu’elle aimait et de ce qu’elle détestait, ainsi que les interminables appels de Percy qui voulait savoir si tout allait dans la Volvo grise, ce que la fille de Poséidon lui répondit en lui disant et je cite : « mêle toi de ce qui te regarde ! ».
Et ne lui laissant pas la possibilité de répliquer, Bella mettait toujours fin à la conversation alors qu’Edward ne put s’empêcher de rire à ça, se doutant que dès l’instant ou ils seraient arrivé chez les Swan, la fille de Poséidon allait faire vivre un dure moment à son frangin sur sa façon de lui foutre la paix sur la vie intime de sa jumelle.
Et c’est ce qui se passa au moment même ou Edward gara sa Volvo derrière le véhicule d’Harry, qui était lui-même garé derrière celui de Peter sur l’allée, juste devant la maison des Swan ; et il n’eut même pas le temps de couper le contact que la fille de Poséidon était déjà sortit du véhicule et fonçait droit vers la première du convoi, sous les rires des fils d’Héphaïstos et que le deuxième fils d’Arès la suivait de près pour éviter tout débordement public devant le voisinage.
Percy n’eut même pas le temps d’ouvrir la porte côté passager que Bella le fit avant de le tirer hors du véhicule, et de le plaquer asser violemment sur la portière arrière droite du 4x4 humer de Peter.
_ Eh, doucement Bella ? Demanda Harry en lui attrapant les bras pour la stopper mais elle parvint sans aucune difficulté à se libérer de sa prise, et posa son poing droit sur la poitrine de son frère.
_ Je te préviens Percy ! Tu as intérêt à me foutre la paix avec Edward, est ce que c’est clair ? Parce que si jamais tu me refais le coup du téléphone pendant ces dernières heures, je te jures que ce n’est pas un de nos ennemis qui aura ta peau, mais ça sera moi, piger ? Demanda Bella d’une voix menaçante et glaciale à l’encontre de son aîné.
_ Du calme Bella ! Je crois qu’il a compris mais tu devrais te calmer maintenant ? Demanda gentiment Edward tout en ayant posé une main sur son épaule pour l’apaiser et c’est ce qui se passa.
Dès que la fille de Poséidon avait sentis son contact, sa colère qui n’avait cessé de monter dans la Volvo grise après les incontestables appels sans fin du fils de Poséidon à son encontre ; avait littéralement disparus bien qu’elle ne cessait de lui fusiller du regard, genre « tu recommence ça va barder pour ton matricule ! ».
Se détournant de son frère, Bella attrapa la main d’Edward et retourna à la Volvo pour aller chercher son sac de voyage pour la nuit qu’elle allait passé chez les Swan avec Percy ; pendant que les fils d’Arès et d’Héphaïstos étaient entrain de sortir les sacs de protections et les rosiers des deux 4x4 humer, pour commencer à les installer pour la mise en place du travail qui allait leur prendre toute l’après midi.
Et après que les deux enfants de Poséidon aient allés déposer leurs sacs de voyages dans leurs chambres respectives, qui n’avaient pas été changés depuis le déménagement qu’ils avaient fais après leur crise de colère envers leur mère ; Percy et Bella redescendirent en bas aider les autres dans le travail, alors que Ron et Edmund étaient entrain de placer les boites qui permettaient à la barrière anti-monstre de se créer tout autour de la propriété, pendant que Peter et Harry aider d’Edward étaient entrain d’installer des barrières en boites qui délimitaient le terrain appartenant à la propriété, et que les rosiers allaient être placer derrière, juste par-dessus des boites de protection.
Percy rejoigna Ron et Edmund et les aida à poser les boite en bronze céleste sur les quatre angles de la propriété, ainsi qu’aux quatres directions cardinaux faisant en sorte qu’aucuns de leurs ennemis ou créatures nuisibles puissent s’y faufiler ; alors que Bella rejoigna Edward et se mit à la tache de planter les grands rosiers, après avoir mis des gants de jardinage, et que Peter et Harry continuaient d’installer les barrières en bois longeant le chemin des piétons bétonner.
Et pendant leur travail, Edward ne pouvait s’empêcher d’admirer Bella entrain de placer les rosiers, tout en touchant les petits boutons de rose rouge et rose, et que quelques unes étaient déjà entrain de s’ouvrir, libérant leur senteur floral qui se mettait à embaumer le parfum déjà floral et marin que dégageait la fille de Poséidon, la rendant encore plus exquise que possible.
Et tout en continuant de l’aider à placer les grands rosiers tout autour de la propriété, Edward ne put s’empêcher de repenser à leurs discussions plus tôt, dans la clairière du lac, et se rappelant aussi d’une chose qu’elle avait dite : « Qu’on n’est pas un couple comme les autres ! Normalement, on devrait parler des premiers rendez-vous en amoureux et des premiers baisers, et tout ce qui va avec ».
C’est vrai que jusqu’à présent, ils avaient beaucoup discuté l’un et l’autre, autant à la caserne que chez les Jackson ou dans la forêt ; mais jusqu’à présent, Edward ne l’avait jamais vraiment invité à un rendez-vous pour officialiser vraiment leur relation.
Et alors que l’après-midi s’écoulait et que la soirée commençait de tomber, Edward réfléchissait à quel genre de rendez-vous il pouvait donner à Bella, en sachant pertinemment que le Premier rendez-vous était toujours le plus importants dans le début d’une relation amoureuse !
Tout en se mettant à réfléchir à l’endroit ou il pourrait l’emmener, Edward se rappela d’une séance à l’un des cinémas de Seattle qui avait attiré son attention les jours précédent et qu’il s’était posé la question, s’il pouvait y emmener Bella et si sa lui plairait.
Et vus les gouts qu’il avait finis par connaitre de la fille de Poséidon, il était sur que cela lui plairait alors il peaufina dans sa tête tout un emploi du temps pour ce premier rendez-vous avec Bella, quand il se demanda si elle ne dirait pas non pour ce soir ?
Alors qu’ils venaient enfin de finir l’installation de la barrière de protection anti-monstre, tout comme la barrière de bois et des rosiers ; et que la nuit n’allait pas tarder de tomber, Percy et Bella firent rentrés les autres à l’intérieur et de leur proposer un rafraichissement avant leur départ pour la maison comme s’était prévus, quand Edward sauta sur l’occasion pour parler seul à seul avec Bella alors qu’elle était dans la cuisine entrain de s’occuper de la limonade pour les cinq autres garçons, installer dans les canapés du salon.
_ Tu veux que je t’aide Bella ? Demanda Edward en s’installant à côté d’elle alors qu’elle sortait les citrons et les glaçons du frigo pour la limonade.
_ Si tu veux bien sur, tu peux te charger de couper les citrons je m’occuper du restes, comme cela Percy ne pourra rien dire ; déclara Bella tout en fusillant son frangin qui les observait assis sur le canapé du salon, puisque la cuisine et le salon n’étaient pas séparé comme un mur comme chez les Jackson.
Percy reporta ainsi son attention sur la discussion qu’entretenait les fils d’Héphaïstos sur de nouveaux automates qu’ils avaient l’intention de crées pour protéger les environs, aux cas ou si ces trois « nomades » venaient à trainer un peu trop près de chez eux. Alors que les fils d’Arès prévoyaient des heures d’entrainements après le retour de Peter et de Susan de leur lune de miel, vers fin aout avant la rentrée des classes.
_ Oui ! Je crois que dès que les garçons reviendront demain matin, ils vont trouvés la baraque en mauvais état après qu’on aura tous les deux réglés nos comptes ; annonça dans un murmure Bella à Edward tout en lançant un regard à son frangin en biais.
_ Je présume que tu ne veux que j’assiste à ce massacre ? Demanda Edward tout en continuant de couper les citrons sous les ordres de Bella alors qu’il essayait de voir comment arriver au sujet du rendez vous pour ce soir.
_ Oh que non ! Et crois moi si j’avais le choix d’être quelques part pendant quelques heures avant de vouloir le massacrer, ça serait bienvenu ! Mais on a dis qu’on dormirait ici, alors on dormira ici ! Déclara simplement Bella tout en continuant la préparation de la limonade.
_ Et si je te proposais un autre emploi du temps ? Demanda Edward en lui souriant alors qu’il ne put s’empêcher d’avoir l’impression que son cœur s’était remis à battre dans sa poitrine, et qu’il était près à en jaillir à tout moment en attendant de voir comment elle allait réagir à ça.
_ Ah oui ! Un qui me permettrait de sortir d’ici sans qu’on vienne à me laisser seul avec lui pour que je lui fasse une tête au carré ? Demanda Bella en se tournant vers Edward alors qu’elle était entrain de finir la limonade et la mettait dans le pichet, près à la ramener aux garçons avec le plateau de verre.
_ J’avais pensé à une soirée tous les deux, on pourrait aller voir un film et ensuite aller se promener dans Seattle, il parait qu’il ya des endroits sympa à voir la nuit ? Proposa Edward alors que Bella s’était tourné vers lui tout en lui souriant.
_ On dirait que tu es entrain de me prévoir un rendez-vous galant ; s’amusa Bella en se préparant à apporter le plateau de limonade et de verre aux garçons dans le salon, quand Edward la stoppa en posant sa main sur la sienne.
_ Et si j’étais belle et bien entrain de te proposer un rendez-vous galant ? Demanda Edward en lui souriant alors que Bella s’était figé à sa demande.
_ T’es sérieux ? Demanda choquer Bella en le regardant avec des yeux éberlués de ce qu’il venait de lui demander.
_ Tu as dis tout à l’heure que tout les couples normales apprenaient à se connaitre en rendez-vous, alors je te propose un rendez-vous, si tu le veux bien ? Demanda Edward qui était inquiet qu’elle refuse son avance.
_ Si tu crois que ma réponse va être négatif pour que tu puisses faire machine arrière, c’est mal me connaitre mais j’espère sincèrement avoir quelque chose de potable dans mes affaires pour ce soir dans ce cas ; remarqua Bella tout en se grattant la tête en n’essayant de voir si ce qu’elle avait emmené dans son sac de voyage, pouvait être considéré comme des affaires pour un premier rendez-vous.
_ Alors tu acceptes ? Demanda Edward qui ne put s’empêcher d’avoir un sourir niais à la réponse de la fille de Poséidon.
_ Non ! Bien sur que oui, crétin et…
Mais Bella ne put finir sa phrase qu’ils entendirent un crissement de pneu venant de dehors alors qu’Edward ne put s’empêcher de sourire et de lever les yeux au ciel, pendant que les cinq garçons dans le salon allèrent voir qui venait de se garer devant la propriété des Swan.
Quand Peter ouvrit la porte de la maison, il découvrit sur le pas de la porte une Alice Cullen portant deux housses de vêtements, ainsi qu’un sac dans son autre bras alors qu’elle souriait à celui qui venait de l’ouvrir.
_ Salut Peter ! Excusez-moi de débarquer comme ça à l’improviste mais je suis venus préparer Edward et Bella ; déclara Alice en entrant dans la maison alors que les cinq garçons la regardèrent avant de reporter leur regard sur les deux concernés.
_ Comment ça les aider à se préparer ? Et à se préparer à quoi ? Demanda Percy tout en observant ces deux derniers ne voyant pas de quoi parlait la jeune Cullen.
_ De notre rendez-vous ! J’ai essayé de t’en parler mais à chaque fois tu trouvais un autre sujet de discussion alors après j’ai oublié de te prévenir, de toute façon ça ne va te gêner, pas vraie frangin ? Demanda Bella tout en souriant à son frère et en lui lançant un regard, genre « t’as pas intérêt à répliquer ! », alors qu’elle donnait l’excuse à Alice et autres qu’ils étaient au courant depuis un moment de ce rendez-vous.
_ Oui ! Et j’ai très peu de temps de préparer Bella parce que j’ai dus aller chercher chez nous la tenue qu’Edward avait oublier de prendre, alors je te laisse te préparer frangin et je vais m’occuper de ta copine ; rigola Alice coupant ainsi les répliques que Percy allait lancé et attrapant le bras de la fille de Poséidon, l’emmena en haut dans sa chambre pour la préparer.
_ Comment as-tu sus que…
_ Susan n’est pas la seule à avoir le don de voyance Bella ! Et nous avons toutes les deux vus ce qui allait se produire alors que Susan m’a confiée la robe qui allait t’aller pour ce soir, et j’ai dus aller chercher celle d’Edward dans son dressing ; souria Alice tout en posant la house sur le lit et le sac avec.
_ Et Edward aussi à le don de voyance ? Demanda Bella curieuse tout en observant cette dernière sortir des boites de maquillages et de crèmes de son sac.
_ Non ! Seulement moi, quelques uns d’entre nous possèdent un don et cela est rare souvent, bon asser discuté miss ! Va prendre une douche, tu sens la transpiration avec ce que vous avez fais toute l’après-midi ; ordonna Alice tout en poussant Bella vers la salle de bain pour qu’elle puisse se laver.
Lui obéissant, Bella retira ces vêtements et alla sous la douche pour se laver, et lorsqu’elle fut enfin sec et au chaud dans sa serviette ; la fille de Poséidon faillit sortir de la salle de bain quand elle trouva une petite pille de vêtement poser sur le bac à linge.
Les prenant, Bella vit qu’il s’agissait enfaite d’une pile de lingerie qui la fit rougir en les voyants : un soutien gorge blanc sans bretelle à bustier et le shorty blanc assortis.
_ Alice ! Tu n’es pas sérieuse là ? Demanda Bella en ouvrant légèrement la porte en observant Alice qui se trouvait juste derrière.
_ Vas-y Bella ! Dépêche-toi ou alors je viens moi-même te les enfiler de force ; prévena Alice en lui faisant clairement le sourire qui disait sans nul doute qu’elle n’hésiterait pas une seule seconde.
Refermant la porte, Bella souffla un bon coup avant d’enfiler ce que la sœur de son compagnon lui avait passé, et dès que cela fut fait, elle renfila le peignoir et sortit de la salle de bain avant de se diriger vers sa chambre ou l’attendait Alice.
La minute suivante, la Cullen fit asseoir Bella sur son lit et commença à s’affairer autour d’elle en la maquillant et en la coiffant, alors que la fille de Poséidon fut interdite de se regarder dans le grand miroir à pied dans la chambre, tant qu’Alice n’avait pas totalement finis de la préparer.
Alors quand Alice prit la house et qu’elle en retira la robe, Bella se dit qu’elles avaient fais simple elle et Susan dans le choix de la robe, car de couleur bleu foncer et argent sur le col et le bas, des manches courtes d’où était dessiner des papillons sur les épaules, la robe tombait jusqu’au dessus des genoux et semblait moulante alors que le col du haut semblait arriver jusqu’aux épaules, les cachant de justesse.
L’enfilant, aider par Alice pour pas être décoiffé ; Bella enfila les ballerines bleu et argent assortis que la Cullen lui remit avant de lui tendre un boléro argent à longue manche si jamais elle avait froid et ne voulait pas remettre sa veste ; avant qu’Alice ne la pousse enfin vers le miroir pour qu’elle se voit.
Et les seuls mots que Bella eut en se regardant furent : simple et jolie à la fois !
Alice avait bouclé ces cheveux tout en les faisant tomber sur son épaule droite et retenus par une broche argentée, en ayant laissé quelque bouche cascader juste devant son oreille gauche ; alors qu’elle n’avait mis qu’un léger fares à paupière argenté ainsi que du crayon noir autour de ces yeux, avec un léger gloss sur les lèvres pour accentuer la couleur rose.
Mais elle ne put finir par rire ce qui étonna Alice et le lui avoua pourquoi :
_ Quand Percy va me voir il va vite déchanter et va vouloir s’y opposer à cette soirée, parce qu’on ne voit presque que mes jambes ; rigola Bella alors que sur elle la robe ne lui arrivait qu’à la moitié des cuisses, d’où la raison pour laquelle Alice et Susan avaient optés pour un shorty blanc en dessous.
_ Et Edward alors ? Comment crois-tu qu’il va réagir ? Demanda Alice en souriant à cette dernière à travers le miroir.
_ Merci Alice ! Faudra aussi que je remercie Susan demain ! Remercia Bella en serrant un instant Alice dans ces bras alors qu’elle lui rendit son embrassade, avant de déposer un bisou sur sa joue.
_ Tu auras le temps d’ici là mais sinon amuses-toi bien avec Edward ce soir ; souria Alice tout en poussant Bella vers la sortie de sa chambre en lui donnant le sac à main, d’où elle avait mis son portable, ces clés, enfin se dont elle aurait besoin pour un premier rendez-vous.
Mais avant que Bella n’est pus emprunter les escaliers, Alice passa avant elle en lui souriant et alla à la rencontre des garçons alors qu’Edward était déjà là, portant sa chemise clair avec sa veste sombre assortis à son jean sombre et ces chaussures, alors qu’ils se retournèrent tous quand ils virent Alice entrer dans la pièce et qu’ils pouvaient facilement entendre Bella descendre les escaliers.
A l’entrée de sa sœur, Edward s’était immédiatement lever en entendant les pas de Bella derrière elle alors qu’il tentait toujours de lire dans l’esprit de sa sœur, mais cette dernière faisait tout pour qu’il ne puisse pas voir en lui jusqu’à ce qu’il la voir de ces propres yeux, en se mettant à chanter l’hymne national en plusieurs langue dans sa tête.
Alors quand Bella apparut enfin derrière Alice et que cette dernière se décala pour qu’ils puissent tous la voir, Edward crut bien que sa mâchoire allait se décrocher en la découvrant alors que les enfants d’Héphaïstos n’avaient pus s’empêcher de se mettre à la siffler, et que ceux d’Arès levèrent les pouces pour la tenue.
Seul Percy ne semblait pas vraiment content surtout quand il mesura la longueur de la robe, et que celle-ci ne dévoilait plus les jambes de sa sœur qu’autre chose.
_ Y avait pas plus long comme tenue ? Demanda Percy en se tournant vers Alice alors que cette dernière lui souria, tout en décidant de ne pas lui mentir.
_ Il y avait une autre robe qu’on avait en tête mais crois-moi Percy, c’est celle là, la plus longue ; avoua Alice tout en montrant de la tête la robe que portait Bella.
_ Allez vous deux ! Sortez prendre l’air, on reste là pour tenir compagnie à Percy ; promit Peter tout en poussant Edward vers Bella alors qu’elle enfilait son boléro et alla jusqu’à chercher sa veste, qui en tout gentleman, son « cavalier » l’aida à enfiler avant de prendre son manteau.
L’instant d’après, ils étaient tous les deux installer dans la Volvo d’Edward après qu’il est ouvert la portière de Bella, et la laissant s’asseoir avant de la refermer et d’aller derrière le volant ; pendant qu’Alice et les garçons les saluèrent depuis le perron de l’entrée, et que Percy ne pouvait s’empêcher de grogner même s’il savait pertinemment qu’il avait promis de la laisser le fréquenter, même si c’était plus difficile de dire qu’à faire.
Tout en continuant de discuter dans le véhicule de tout et de rien, vint tout de même le moment ou Bella vint à poser la question qui lui taraudait la tête :
_ Et ou as-tu l’intention de m’emmener pour notre premier rendez-vous en amoureux ? Demanda Bella en se tournant tout sourire vers Edward.
_ Et si je te disais que c’était une surprise Bella tu me diras quoi ? Demanda Edward en se tournant vers elle alors qu’il avait attrapé sa main gauche de sa propre main droite valide, entremêlant leurs doigts avant de porter sa main à ces lèvres et d’y déposer un tendre baiser.
En portant sa main à ces lèvres, Edward ne put s’empêcher d’insuffler le parfum de Bella et de sentir ces lèvres glacer se réchauffer sur sa peau, alors qu’il pouvait facilement la sentir frémir sous son toucher.
Mais pas un frémissement de dégout, plutôt un frémissement de plaisir vus ces rougeurs et son cœur qui venait de courir à cent à l’heure de nouveau.
_ Je te dirais que je déteste les surprises mais avec toi je vais devoir m’y faire, puisque j’ai bien l’impression que je ne cesserais d’avoir des surprises tous les jours ; souria Bella alors que le rouge lui était venu au joue après son baisemain.
_ En tout cas je devrais remercier Alice et Susan, parce que tu es vraiment éblouissante dans cette robe ; souria Edward tout en continuant de l’admirer ce que remarqua vivement Bella qui recommença à rougir de nouveau.
_ Et si j’étais toi, je regardais la route et non moi, même si c’est pour m’admirer ; sinon toi aussi tu es très élégant ce soir ; souria Bella à ce dernier et pour pouvoir se venger, elle approcha la main d’Edward de sa bouche, toujours emmêler dans la sienne et l’embrassa à son tour.
Son baisemain fit réagir à son tour Edward qui ne put s’empêcher de gémir quand il sentit la chaleur de son souffle et de ces lèvres se déposer sur le dos de sa main, et ne put se contenir de lui lancer un regard de braise par-dessus ses sourcils, qui parvint encore à la faire rougir comme pas possible.
_ Tu veux continuer à ce petit jeu Bella ? Demanda Edward rieur près à gagner cette partie mais il déchanta très vite quand Bella lui fit un sourire, qui pouvait être « machiavélique » alors que ces yeux lui lançaient un regard de braise.
_ Dans ce cas Edward, nous pouvons être deux à jouer à « celui qui ne résistera pas le plus longtemps à l’autre » ; souria Bella tout en lui lançant son regard de braise.
La seconde suivante, Bella s’était tournée totalement vers lui alors que de son autre main valide, elle se mit du dos de ces doigts à caresser le visage d’Edward qui ne put s’empêcher de frémir à son toucher, qui laissa dans son sillage réchauffer sa peau de glace.
Et avant même qu’Edward n’est pus dire quoi que se soit, la main de Bella avait quitté son visage et s’attardait à présent sur son cou puis sur son col, avant de jouer à défaire deux des premiers boutons.
_ Bella ? Demanda Edward tout en ne pouvant s’empêcher de l’observer alors qu’il avait l’impression que son cœur mort était repartis dans sa poitrine au triple galop.
Tout en lui faisant un sourire enjôleur, Bella continua son manège en faisant tourner la cravate entre ces doigts comme si elle était entrain d’entortiller une de ces mèches. Avant que sa main ne se mette à partir plus bas, plus entreprenante alors qu’elle s’amusait à bien appuyer sa main dans sa caresse de sa poitrine et de son abdomen, tout en jouant à faire des cercles dessus faisant trembler Edward qui commençaient sérieusement à craquer.
Alors quand la main de Bella vint à s’attarder sur sa ceinture à son pantalon, s’en fut trop pour Edward qui parvint à garer la Volvo sur le bas côté avant de la mettre à l’abri des arbres de la forêt qui les entourait, alors qu’ils avaient depuis longtemps quitté Forks et qu’ils étaient sur la route de Seattle.
Bien évidemment à ce revirement, Bella avait enlevé sa main d’Edward, bien que leurs deux mains entrelacé ne se fussent pas lâchés depuis ; avant de se tourner d’un bloc vers la fille de Poséidon, lui lançant son regard le plus braise qui l’avait et même si cette dernière devint encore plus rouge que possible, elle ne le lâcha pas du visuel.
_ Est-ce que tu sais ce que tu es entrain de me faire éprouver en ce moment même ? Demanda Edward alors qu’il tentait de conserver une voix sérieuse, bien qu’il ne puisse s’empêcher de gémir aux souvenirs des contacts qu’elle avait eus sur lui.
_ C’est toi qui a commencé le jeu n’oublis pas Edward ? Et saches que je suis très joueuse à ce propos ! Déclara Bella en lui faisant un sourire charmeur.
_ Je sais et ca m’apprendra à vouloir jouer avec toi, la prochaine fois je vais sans nul doute me bruler ; souria Edward tout en lui caressant la joue de sa main valide.
_ Nous verrons bien qu’elles en seront les conséquences dans ce cas ; lui répondit Bella en souriant avant de lui reprendre sa main, alors que de son autre main valide, Edward redémarra son véhicule et reprit la route en direction de Seattle.
Après le petit jeu de séduction qu’ils venaient tous les deux de se faire, Edward et Bella restèrent sagement assis sur leurs sièges, bien que leurs deux mains étaient restés toujours entrelacer et qu’ils n’avaient pas désir de se lâcher une seule seconde ; et que c’était dans le silence qu’ils arrivèrent enfin devant les premières maisons de Seattle.
Empruntant les routes de la ville, Bella finit par reconnaitre les rues vers lesquelles Edward empruntaient pour très vite se rendre compte de l’endroit exact où ils se rendaient.
_ Tu m’emmènes voir un film au cinéma ? Demanda Bella surprise en le regardant se garer sur le parking du cinéma, avant d’y sortir de son véhicule et de venir lui ouvrir la portière.
_ Et pas n’importe lequel Bella, tu m’as dis que vous aviez l’habitude toi et ta mère de regarder des vieux classique quand tu étais petite, et dans ce cinéma il repasse des vieux films dont l’un devrait t’intéresser ; souria Edward en l’aidant à enfiler sa veste et de lui prendre la main en souriant, avant de l’emmener droit vers le cinéma.
_ Ah oui ! Et quel est le vieux classique que tu souhaites m’emmener voir ? Demanda en souriant Bella, tout en enroulant son autre bras à son bras d’où la main d’Edward était toujours enlacer à la sienne, en les rapprochant tous les deux.
_ Celui là ! Souria victorieux Edward tout en désignant l’une des nombreuses affiches postées sur les murs du cinéma, et en le voyant Bella crut bien qu’elle allait défaillir.
_ Tu m’emmènes voir Roméo & Juliette ? Demanda Bella, des étoiles dans les yeux, avant de se tourner vers Edward le sourire aux lèvres : J’adore cette histoire ! S’extasia-t’elle alors que Cullen souriait à son tour content de pouvoir la combler de ce côté la.
Se souriant mutuellement, ils s’avancèrent jusqu’à la file d’accueil alors que Bella ne pouvait s’extasier sur cette histoire et qu’Edward ne cessa de la « boire » des yeux.
_ L’histoire de Roméo et Juliette est si magnifique et tragique qu’à chaque fois que je lis mon vieux roman de Shakespeare, j’ai envie de chialer comme pas possible même qu’une fois mon idiot de frère me l’avait arraché des mains et confisquer jusqu’à ce que je lui promette de ne plus pleurer en le lisant ! Le seul ennui s’est que ça recommence à chaque fois que je le relis cette histoire et que j’y repense par la même occasion, ça me fait pleurer à chaque fois et là j’essaye d’éviter de pleurer en y repensant, et je voudrais ne pas pleurer avant de voir le film ; prévena Bella en inspirant un bon coup pour ne pas se faire avoir sur ce coup là, alors qu’Edward riait de sa « prévention » et qu’elle préparait des mouchoirs juste au cas où.
_ Quel est ta scène favorite dans l’histoire ? Demanda Edward curieux de connaitre la réponse.
_ Le balcon sans aucune hésitation ! J’adore cette scène, c’est ma scène préférée dans le livre ! J’ai toujours voulus que mon Roméo monte a ma fenêtre en me disant des mots d’amour et tout le reste, c’est vraiment le moment que j’ai le plus adorer dans cette histoire, et toi ? Demanda Bella en se tournant vers lui curieuse alors qu’il venait tout juste de payer leurs deux places pour le film.
_ Le balcon aussi ; déclara simplement Edward en lui prenant la main et se dirigeant vers la salle, avant de revenir sur ces pas et prendre la direction des stands avec Bella.
_ Qu’est ce que tu fais ? Demanda la fille de Poséidon en le suivant devant les confiseries et autres qui étaient à vendre.
_ Tu ne veux pas prendre quelque chose pour manger pendant le film ? Quand nous sortirons il sera déjà tard ; remarqua Edward à ce propos alors que Bella se tourna vers les confiseries.
_ Prends mois simplement un sachet de bon churros et de bonbons, sa me suffira pour ce soir, bien que je vais devoir passer par la case salle de bain en rentrant pour me laver les dents, sinon je finirais par avoir des carries ; rigola Bella en désignant les bon churros et les bonbons avant de se tourner vers lui : Et toi tu ne prends rien ? Lui demanda-t’elle.
_ Ne t’en fais pas pour moi Bella, je n’ai pas très faim et je suis un régime spécial ; souria Edward en allant à la caisse pour demander ces achats.
_ C’est aussi une des choses que je rajouterais aussi à la liste ; remarqua dans un murmure Bella alors qu’Edward l’entendit parfaitement et sans aucune difficulté, qui le fit grimacer quelques instants avant de se remettre à sourire.
Portant son petit chargement, Edward emmena Bella dans la salle qui essaya de lui prendre le paquet de churros des mains mais le fils Cullen, l’en empêcha en lui souriant alors que la fille de Poséidon se mit à le bouder, jusqu’à qu’ils se soient installer dans les rangs du milieu et au centre même de la salle avant qu’Edward ne lui confit son petit chargement.
_ Tu sais que je mourrais de faim en sentant la bonne odeur de churros que tu trimballais devant moi Edward ; grogna Bella en prenant le dis paquet en croquant directement dans un churros bien chaud.
_ Désoler Bella ! Ce n’était pas intentionnel ! Souria Edward en déposant un baiser sur sa joue la faisant rougir alors qu’elle le fusillait du regard.
_ Es-tu vraiment sur Edward de remettre notre petit jeu de tout à l’heure maintenant ? Demanda Bella en lui relançant encore une fois son regard de braise, faisant réagir ce dernier.
_ Pas vraiment et…
_ Et tu n’as pas intérêt à t’amuser avec moi pendant le film Edward parce que je peux t’assurer qu’il ne faut jamais, mais au grand jamais se mettre entre moi et ce film en particulier ; prévena Bella tout en lui lançant son regard de prévention alors qu’elle mangeait un autre churros, sous le regard d’Edward qui sentait qu’il était près à relever ce petit défi.
Alors que d’autres personnes vinrent à entrer dans la salle de cinéma, les lumières de la salle vinrent bientôt à s’abaisser petit à petit avant de la plonger dans le noir complet, et que le silence se fit dans la salle pour ensuite que le projo en haut ne projette enfin le film sur l’écran.
Pendant tout le film, Bella jetait des fois quelques coups d’œil à Edward pour voir si ce dernier n’allait pas tenter de continuer son petit jeu sur elle, mais Edward avait ces yeux river sur l’écran et ne le quittait pas des yeux même s’il sentait le regard de Bella sur lui.
Mais au bout d’une demi-heure du film, Bella cessa de jeter des coups d’œil à Edward et se concentra sur le film, tout en continuant de manger ces churros alors que ce dernier souriant niaisement content qu’elle est abandonner son observation, parce qu’il comptait belle et bien de se venger de ce qu’elle lui avait fais subir dans la voiture en début de soirée.
Sauf que contrairement à Bella qui s’était amusée à le « taquiner » en le touchant de sa main, Edward avait envie d’essayer quelque chose qui lui permettrait surtout de renforcer son envie de se nourrir du sang de la fille de Poséidon.
Alors tout doucement sans que Bella ne le remarque, trop occuper à regarder la scène du bal, Edward se pencha vers elle ; d’un point de vue extérieur, dans le noir, on pourrait penser qu’il était entrain de lui murmurer des choses à l’oreille ; mais en vérité, le jeune Cullen venait de déposer ces lèvres glacés contre la nuque de la jeune Jackson, qui ne put s’empêcher de frémir à son contact.
_ Edward ! Qu’est ce que tu fais ? Murmura Bella à ce dernier en ne pouvant s’empêcher de rire et de frissonner au tendre baiser qu’il continuait de déposer dans sa nuque.
Tout en souriant à son tour des sensations qu’ils faisaient vivre à la fille de Poséidon, Edward continuait ainsi son petit « manège » en se rendant très vite compte que sa douce odeur qui lui faisait avant perdre les moyens, et transformer sa gorge en un gouffre de feu avait diminuer jusqu’à un tel point qu’il pouvait pleinement l’embrasser dans la nuque sans que le monstre en lui ne prenne le dessus.
Le cœur battant à cent à l’heure alors que ces joues étaient devenues rouge et que sa nuque lui donnait l’impression d’être devenu une terre aride, Bella ne pouvait s’empêcher de frissonner à chacun de ces baisers dans son cou, hésitant encore à le repousser ou pas alors qu’elle tentait pleinement de ne pas perdre le contrôle, et de garder sa concentration sur le film.
_ Edward ! Fais attention mon cher, nous pouvons être deux à jouer à ça ; murmura Bella asser bas pour qu’il ne soit le seul à l’entendre, alors que de sa main valide, celle qui ne tenait pas le paquet de churros et de bonbon, était agripper au poignet du bras de son siège pour tenter de ne pas craquer à « ça ».
_ Avec ce dont tu m’as fais subir tout à l’heure j’ai bien le droit à une petite vengeance n’est ce pas Hippolyte ? Sussura Edward d’une voix mélodieux à l’oreille de Bella, qui ne put tout de même grimacer à son vrai nom alors qu’elle ne pouvait s’empêcher de frémir.
Car venant de la bouche d’Edward, son nom ressemblait tout droit à une mélodie.
_ Mais ne me cherche pas trop longtemps non plus mon cher Héraclès, ou ma vengeance sera bien pire que se que tu es entrain de me faire vivre ; prévena Bella prête à répliquer au moment venu alors qu’elle avait donné à Edward son surnom grec qui le fit rire.
Mais son rire fut étouffé dans la nuque de Bella, bien trop concentré à continuer d’y déposer des baiser sur sa peau, alors que la fille de Poséidon n’avait pus s’empêcher de se tortiller en évitant de rire à son tour, car l’excès d’hilarité d’Edward avait réussi à la chatouiller et il faut dire qu’elle était très chatouilleuse à la base du cou.
_ Est-ce que tu es chatouilleuse ? Demanda Edward en souriant alors qu’il avait très bien remarquer son attitude, alors que même dans le noir il arrivait facilement à la voir rougir, ce qui le plaisait énormément.
_ Je te préviens Edward, fais moi rire pendant le film surtout que la scène du bal va commencer et je te promets de te jeter dans le fleuve dès qu’on sort d’ici, et crois moi ce n’est pas une menace en l’air ! Prévena Bella d’une voix sérieuse bien qu’elle ne pouvait s’empêcher de continuer à frémir avec le souffle de son compagnon sur sa nuque, alors que sa scène préférer était sur le point de débuter.
Souriant, Edward resta calme et cessa son petit jeu sur Bella bien qu’il ne s’éloigna pas pour autant d’elle, et posa sa tête doucement contre son épaule alors qu’ils reportèrent leurs attentions sur l’écran, pour regarder leur scène préféré de l’histoire alors que la fille de Poséidon avait attrapée de nouveau sa main, et ils l’avaient enlacés leurs doigts ensembles.
Et ils restèrent ainsi tout du long du film, même que Bella finit par poser sa tête sur la sienne en continuant de regarder le film avec lui.
Quand le générique de fin se déroula enfin en défilant sur l’écran alors que les lumières dans la pièce se rallumèrent petit à petit, Edward et Bella se relevèrent tous les deux en même temps, main dans la main et quittèrent le cinéma.
_ C’était génial Edward, bien que je me demande si la soirée est vraiment finis ou pas ? Demanda Bella en enroulant son bras à celui d’Edward alors qu’elle jeta dans une poubelle les paquets vides de ces churros et bonbons.
_ Oh non Bella, crois-moi la soirée n’est pas encore finis ; souria Edward avant d’emmener Bella droit vers le parc : Une petite balade romantique dans le parc de Seattle sa te dit ? Lui demanda-t’il en souriant alors que la fille de Poséidon hocha de la tête, d’accord avec cette petite balade romantique dans le parc.
Alors qu’ils avaient pris les petits sentiers, la nuit était déjà tombée depuis longtemps et que la lune éclairait de sa lueur fantomatique le parc, leur permettant facilement de voir dans l’obscurité des alentours et c’est sur un petit banc devant le lac qu’ils s’installèrent tous les deux.
_ Alors ? Comment je m’en sors pour notre premier rendez-vous en amoureux ? Demanda Edward en souriant alors qu’il embrassait la tempe de Bella, ou il avait enveloppé son bras autour de ces épaules alors qu’elle avait posé sa tête sur son épaule à lui.
_ Plutôt bien, je dirais même excellent pour notre premier rendre vous mais je crois que j’ai oublié quelque chose ; déclara Bella en souriant avant de lui lancer un regard, genre toi tu vas passer un mauvais quart d’heure dans l’instant.
Et avant même qu’Edward n’est pus faire quoi que se soit pour l’éviter, Bella se retrouva assise sur lui à califourchon, ces mains entourant son cou et les massant.
_ Bella ? Demanda Edward alors que ces yeux la regardèrent étonnés et que ces mains restaient figés sur le banc.
_ Tu as commencé à jouer avec mes petits nerfs mon chéri et je t’ai prévenue que j’allais me venger coûte que coûte, alors tant que tu n’auras pas avoué que j’ai gagné la première manche de notre petit affrontement, je ne te lâcherais pas d’un pouce ; souria Bella avec provocation alors qu’elle défaisait lentement la fermeture éclair de son manteau, et le retira ensuite en ne portant que son boléro qui recouvrait ces bras et qu’elle montait ces jambes, à faire que de telle sorte ces chaussures soient à plat de chaque côté d’Edward et que ces genoux étaient repliés vers sa poitrine.
_ Bella ! Déglutit Edward qui avait l’impression de ne plus d’avoir d’air quand il l’observa retirer sa barrette qui retenait ces cheveux sur le côté, et se mettre à les secouer pour qu’ils puissent cascader devant elle.
_ Tu vas apprendre à tes dépends mon cher Edward que l’on ne me provoque pas impunément ! Déclara Bella en lui lançant son regard de braise avant de lui prendre ces deux mains qui étaient restés figés sur le banc, et de les poser lentement et surement sur ces jambes découvertes.
C’était bien la première fois qu’Edward avait ces mains sur ces jambes mais il ne parvenait pas à les bouger de là, alors quand les mains de Bella attrapèrent son cou avant de pencher sa tête vers le côté du visage à Edward, ce dernier se mit à déglutir avec gravité quand Bella déposa des baisers sur ces joues avant de se mettre à jouer avec son oreille, ce qui fit bien faillir être le coup fatal du jeune Cullen.
_ Bella, s’il te plait, arrête ; supplia Edward qui crut bien qu’il allait défaillir alors qu’elle continuait son manège avec son oreille.
_ Tu sais ce qu’il te reste à faire ou à dire plutôt ; sussura Bella à son oreille, tout en rapprochant son corps du sien alors que ces mains s’amusaient avec ces cheveux.
Et cela continua pendant plusieurs minutes avant qu’Edward ne parvienne à se ressaisir, et à stopper aussi c’est ma bain baladeuse sur les jambes de Bella, et de parvenir à enfin dire ce qu’il fallait pour que cela ne cesse avant qu’il ne perde le contrôle.
_ D’accord Bella ! C’est toi qui as gagné mais il faut que tu arrêtes avant que je ne perde le contrôle ? Demanda Edward même si étrangement cela sonnait comme une supplique aux oreilles de Bella.
Et la réaction de la fille de Poséidon fut spectaculaire alors que cela permit à Edward de reprendre son souffle, avant de faire l’inéparable : Bella s’était redressé de toute sa taille sur les cuisses du jeune Cullen levant ces bras en l’air en signe de victoire, et le sourire aux lèvres.
_ Eh oui ! Hippolyte 1, Héraclès 0 ! C’est Hippolyte qui mène la danse ! S’exclama heureuse Bella avant de remettre ces cheveux derrière ces oreilles et de lancer son sourire victorieux à Edward, alors qu’elle était entrain de renfiler sa veste.
_ Tu sais que tu es diabolique Miss Jackson ! Mais c’es tu aussi que je compte bien me venger ? Prévena Edward en lui souriant alors qu’il la regardait se remettre debout devant elle tout en remettant ces mains sagement dans ces poches de son manteau.
_ Oh oui je le sais mon cher ! C’est pour ça que tu m’aimes non ? Demanda Bella en lui souriant tout en lui prenant les mains et en le tirant, pour le lever du banc alors qu’ils étaient mains dans les mains et seulement quelques centimètres qui les séparaient l’un de l’autre.
_ Tu veux qu’on rentre ? Demanda Edward après quelques minutes à avoir plonger son regard dans les yeux de Bella, alors qu’ils étaient entrain de quitter le parc.
_ Je pense que oui puisque les garçons sont entrain de supporter Percy qui doit attendre notre retour avec impatience, pour vouloir nous faire passer son coup du l’heure de rentrer est passé ! De plus c’est la dernière nuit que Peter va passer ensemble avec Susan avant les derniers jours de célibat ou ils vont être éloignés jusqu’à se revoir le jour du mariage ; remarqua Bella à ce propos.
_ Alors au temps y aller maintenant ; souria Edward en tirant Bella vers le parking du cinéma pour récupérer sa voiture.
_ Edward ! J’ai adorée cette soirée et j’attends avec impatience la prochaine ! Avoua Bella en stoppant un instant Edward pour le lui dire avant de déposer un baiser sur sa joue.
_ Et moi de même ; souria Edward en déposant un baiser sur sa tempe avant de lui sourire encore une fois, pour ensuite lui ouvrir « gentlemanement » la portière passager de sa voiture et d’attendre qu’elle y soit installer avant de venir s’asseoir du côté conducteur.
L’instant suivant, la Volvo grise était déjà sur la route et quittait Seattle en direction de Forks.
_ Je crois que s’ils ne sont pas là dans exactement 10 minutes, je vais moi-même aller les chercher par la peau des fesses ! Et je jure qu’Edward pourra faire des pieds et des mains pour pouvoir s’approcher aussi facilement de Bella ! Prévena Percy tout en observant sa montre à son poignet, alors qu’il était entrain de « creuser » une tranchée dans la cuisine, à tourner en rond sous les yeux rieur de Peter, Harry, Ron, Edmund et Alice, installer sur les fauteuils et canapé du salon.
_ Il est toujours comme ça ? Demanda Alice en souriant aux autres garçons tout en désignant le fils de Poséidon de la tête.
_ Non ! Là, je le trouve extrèmement calme, si Percy était vraiment en colère je peux t’assurer que la cuisine ne serait pas aussi intact qu’elle ne l’est ; souria Peter en réponse à la fille Cullen.
_ Sur l’échelle de 1 à 10 dans la colère de Percy, le moment ou il se met à grogner et à vouloir faire une trancher dans une pièce de la maison, c’est qu’il a atteint le niveau 3 de l’anxiété ; expliqua Harry à cette dernière.
_ Et c’est quoi les deux premiers ? Demanda curieuse Alice en se tournant vers eux et lâchant ainsi des yeux le fils de Poséidon.
_ Le premier niveau c’est quand Percy ne cesse d’appeler Bella pour savoir ou elle est, et ensuite le deuxième niveau, c’est quand il ne cesse de grogner dans sa barbe avant de commencer à creuser une tranchée dans la maison à tourner en rond comme un lion en cage, ça c’est le niveau trois ; continua d’expliquer Ron sur les différents niveaux de stade de la colère de Percy qu’il pouvait avoir.
_ Et crois nous Alice, il vaut mieux pour tout le monde que Percy ne dépasse pas le niveau 3 de son échelle, ou alors sa risque de barder pour Edward et Bella ! Et sa risque aussi de barder pour le matricule de Percy, quand Bella s’énervera à son tour ; répliqua Edmund sur ce sujet de ce qu’il peut risquer d’arriver.
Alors quand Percy reprit son portable dans sa poche pour rappeler une nouvelle fois Bella, ce fut carrément le signal pour Peter qui se leva de son siège avec vitesse, et alla carrément lui arracher son téléphone portable des mains.
_ Ca suffit Persée ! Tu vas tous nous rendre dingue à tourner comme ça alors tu vas aller gentiment t’asseoir, avant que je ne décide d’aller t’enfermer dans ta chambre jusqu’à demain matin ! Prévena Peter tout en le tirant par le bras avant de le pousser sur le fauteuil et de lui donné un coussin qu’il s’amusa à cogner avec ces poings, pour passer ces nerfs.
Alice fut vraiment impressionnée de voir Peter parvenir sans peine à contenir Percy, alors que des deux s’étaient le fils de Poséidon le plus fort ; chose que remarqua très vite Harry.
_ C’est une chose innée chez Peter ! Comme Percy ils sont nés pour être des leaders, mais même si Percy est plus fort que Peter, mon frère peut paraitre plus féroce que lui quand il veut l’obliger à faire quelque chose ! Peter arrive plus à calmer Percy et moi c’est Bella que je parviens à calmer, même si maintenant, c’est Edward qui y arrivera ; expliqua Harry à cette dernière.
Alors quand ils entendirent la Volvo grise d’Edward arriver dans la rue, Percy se releva immédiatement mais Peter le repoussa illico presto dans le fauteuil en lui faisant le regard, « t’as pas intérêt de bouger ou je te fais ta fête », alors que les autres se rasseyaient à leurs places en attendant que les deux amoureux rentrent.
Entendant les portes claquer de la Volvo grise l’une après l’autre, les cinq demi-dieux et la Cullen les entendirent tous les deux discuter et rigoler alors qu’ils se dirigeaient vers la maison des Swan, pendant que Peter dut maintenir Percy par les épaules pour l’empêcher de se relever de son siège et de courir droit vers eux.
Alors quand vint le moment où ils distinguèrent dans le silence de la maison, la clé s’introduire dans la serrure avant que le verrou ne soit ouvert et que la porte ne bascule sur la pousser de la fille de Poséidon, qui entra dans la maison en ne lâchant pas la main d’Edward de son autre main valide, et qu’ils étaient entrain de rire tous les deux.
Et quand ils virent les autres les attendre dans le salon, ils allèrent vers eux et Percy faillit encore une fois se lever, avant que Peter ne l’oblige à se rasseoir et à rester assis avec son coussin dans les mains, alors que le fils de Poséidon se mit à les fusiller tous les deux du regard.
_ Pourquoi tu as les cheveux détachés Bella ? Tu les avais attachés en partant d’ici ? Demanda Percy en commençant à craindre le pire et en voulant se relever mais Peter était parvenu à le bloquer dans l’étau de ces bras, et il était incapable de s’en arracher.
_ Oh je t’en pris Percy, pas de ça avec moi veux-tu ? C’est moi qui est voulus détacher mes cheveux alors ne va t’imaginez je ne sais qu’elle autre idiotie veux-tu ? Ordonna Bella le rouge aux joues en le fusillant du regard alors qu’Edward l’aidait à retirer son manteau avec galanterie.
_ D’accord ! Vous n’avez riens fais alors pourquoi tu es rouge dans ce cas ? Demanda Percy qui savait parfaitement qu’il y avait anguille sous roche.
_ Je suis rouge parce que tu viens tout juste d’insinuer que j’aurais perdu ma virginité avant le mariage, crétin ! S’exclama courroucé Bella en continuant de le fusiller du regard alors que Percy ne put s’empêcher de se tasser dans le fauteuil, car ne valait pas énerver encore plus sa sœur quand elle était déjà énervée.
_ Je n’ais jamais dis ça ; répliqua Percy outré qu’elle pense cela.
_ Oui mais tu le pensais ! Ca se voit facilement sur ton visage et tu sais très bien que le jour ou je perdrais ma virginité, se sera lors de ma lune de miel alors t’a pas intérêt à faire se genre d’insinuation dans les prochains mois parce que je me fais un plaisir de te castrer Persée Jackson ; prévena Bella tout en retirant son boléro et en allant s’asseoir sur un fauteuil, alors qu’Edward s’installa sur l’un des accoudoirs de son fauteuil.
_ Très bien ! Très bien ! Je n’en parlerais plus et je ne ferais plus de ce genre d’insinuation c’est promis, mais je ne peux pas m’empêcher d’être inquiet pour toi, c’est tout ! Déclara simplement Percy en jouant avec le coussin alors qu’il avait baissée le regard vers le sol, ne voulant croiser le regard de personne.
Alors que son inquiétude rappela à tous se qui risquait de se passer dans un avenir proche pour Bella, et leurs futurs enfants à elle et Edward.
En souriant, Bella se leva de sa place et alla rejoindre son frère avant de s’asseoir sur ces genoux et d’entourer son cou de ces bras, avant de lui sourire plein d’amour et d’affection.
_ Il ne m’arrivera rien Percy, tu m’entends ! Ni à moi, ni à mes bébés parce que je sais une chose : avec toi comme grand-frère protecteur, avec Edward comme compagnon et nos familles au grand complet, je ne risque absolument rien du tout ; déclara Bella en lui souriant avant de déposer un baiser sur sa tempe, alors qu’il le lui rendit très vite sur la joue avec le sourire aux lèvres.
_ Bella a raison Percy ! On ne laissera jamais ce que vous avez vus se produire ; promit à son tour Alice en tenant la main de son frère qui la remercia d’un sourire, et que tous les autres approuvèrent par la même occasion.
_ Maintenant que nos deux amoureux sont rentrés, nous devrions nous aussi rentrés chez nous et tous allez nous coucher par la même occasion ; remarqua Peter en faisant ces frères pour ainsi laisser les jumeaux aller dormir.
_ C’est bien vrai surtout que c’est ta dernière nuit avec Susan, avant les trois derniers jours de célibat ou vous allez restés loin l’un de l’autre pour ensuite vous revoir le jour de votre mariage ; remarqua par la même occasion Harry à ce dernier alors que Peter serrait la main de Percy et embrassait la tempe de Bella, avant de se tourner vers son frangin.
_ Je rigolerais moi aussi quand ça sera à toi d’y être à ce moment là et crois-moi tu riras moins ; prévena Peter tout en observant son frère, alors que ce dernier avait à son tour serrer la main de Percy et embrasser la tempe de Bella en leur souhaitant bonne nuit, avant de suivre Peter et de continuer la discussion dehors.
_ On se verra dans trois jours Bella, puisque nous soutiendrons Peter dans ce moment là ; souria Edmund tout en déposant un baiser sur la joue de la fille de Poséidon et saluant ensuite Percy en lui disant à demain, alors que Ron se mit à se plaindre à son tour.
_ Et dire que moi aussi je ne pourrais pas voir ma tendre et belle Hermione ; se plaigna Ron en se rendant compte de la situation avant qu’Edmund ne le pousse vers la porte en saluant les deux Cullen, pour ensuite rejoindre les deux fils d’Arès dans leurs véhicules.
_ C’est quoi au juste ces trois derniers jours de célibat ? Demanda Edward voulant plus en savoir sur ce qu’ils feront dans les trois prochains jours avant le mariage.
_ En faite il est de tradition dans la famille Jackson qu’avant le mariage, les marier vivent à pleins temps les trois derniers jours de célibats avec leurs amis masculins pour le marier, et les amies féminins pour la marier ; pour ainsi être dans l’émotion au moment ou ils vont se recroiser le jour de leur mariage ; expliqua Percy sur ce sujet en saluant leur frère rentrer chez eux, alors que les deux Cullen se préparaient à leurs tours à les laisser tous les deux.
_ Et Peter et Susan vont faire cette vieille tradition, raison pour laquelle Peter était si pressé de rejoindre Susan ; ajouta Bella en leur souriant à tous les deux.
_ Bon ! Nous allons y aller nous aussi, bonne nuit tous les deux ; salua Alice en serrant Percy dans ces bras avant de faire la même chose avec Bella tout en déposant un bisou sur sa joue, avant de se précipiter sur sa voiture à elle pour ensuite attendre son frère.
Edward serra la main tendu de Percy avant que ce dernier ne retourne à l’intérieur pour ainsi laisser un peu d’intimité à lui et à sa sœur.
_ J’ai passé une excellente soirée en ta compagnie ; déclara amoureusement Edward en lui souriant tout en entrelaçant les doigts de ces deux mains aux siennes.
_ Moi aussi, vraiment hâte d’en recommencer quand tu voudras, bien sur après le mariage puisque les trois prochains jours vont être chargé comme pas possible ; avoua Bella en lui souriant.
_ J’attendrais ! Répondit simplement Edward.
_ C’est vrai ça ? Demanda Bella en lui souriant.
_ Je t’ais attendus pendant presque un an, je peux attendre encore trois jours avant de te revoir ; souria Edward avant de déposer un tendre baiser sur son front faisant sourire Bella qui avait fermé les yeux pour pouvoir mieux le ressentir.
La minute suivante, les deux véhicules des Cullen s’éloignaient de la maison des Swan alors que Bella referma la porte à clé derrière elle, et en saluant son frère qui déposa un baiser sur sa joue, les deux enfants de Poséidon se séparèrent à l’étage pour rejoindre leurs chambres respectives, pour aller enfin se coucher.
_ Non les filles ! C’est non, non et non ! Je ne vous dirais rien point barre et à la ligne ! S’exclama Bella en se bouchant les oreilles pour ne pas entendre ces chipies de sœurs et les sœurs de son copain se moquer d’elle.
_ Vous avez vus Bella nous donne des cours d’orthographe ; rigola Hermione alors qu’elle évita de justesse l’oreiller que venait de lui envoyer la fille de Poséidon sur la tête.
_ Allez Bella ! Ce n’est pas bien compliquer soit tu réponds à la question ou alors tu auras un gage ! Remarqua Rosalie alors que Susan et Alice approuvèrent toutes les deux de la tête, pendant que les autres filles essayaient de s’éviter de s’étouffer de rire.
Alors que la fille de Poséidon se maudissait d’avoir accepté de jouer à « Action et Vérité » avec ces dernières, tout comme d’avoir accepté toutes que ces dernières ont voulus faire pendant les trois derniers jours de célibat de Susan.
Mardi, le lendemain de son premier rendez vous en amoureux avec Edward ; Bella avait rejoins les autres avec Percy à la demeure des Jackson, là ou les attendaient tous réunis ces derniers, très vite rejoins par les Cullen et les Quileutes ; alors que tous les autres n’avaient pas pus venir puisqu’ils étaient en vacances de famille, avant de revenir pour le jour du mariage.
Et sous la direction de Daniel et Vala, les garçons s’étaient donc charger de Peter pour lui faire vivre ces trois derniers jours de célibat, en décidant de partir en randonnée et quitter Seattle pour ces trois jours, sous la direction de Daniel et de Carlisle ; alors que les filles étaient restés avec Susan et qu’elles s’étaient donc amuser avec la futur mariée, sous l’autorité de Vala et Esmé.
Et pendant toute la journée du mardi, les filles : Susan, Bella, Hermione, Ginny, Katara, Lucy, Rosalie, Alice, Leah, Vala et Esmé, avaient « dévalisés » tous les magasins de vêtements et de fringue dans toute la ville de Seattle, si bien que le soir même en rentrant au manoir, elles étaient toutes mortes de fatigue, excepter pour certaines, en l’occurrence Esmé, Alice et Rosalie qui continuèrent de discuter dans le salon pendant que les autres étaient partis se coucher, et que Vala avait proposer la chambre d’ami à Leah.
Le lendemain, le mercredi, elles l’avaient toutes les onze passer à se balader dans le parc puis l’après midi, elles s’étaient amusés à faire un défiler dans le salon qui avait très vite finis en karaoké pour la soirée.
Alors que jeudi, le dernier jour de célibat des marier avant leur mariage le vendredi, elles l’avaient passé dans un centre de soin avec toute la panoplie pour un mariage : le spa, la sauna, la piscine, la manucure, le coiffeur et tout ce qui allait avec. Pour être plus clair, elles avaient passés la journée à se faire belle alors qu’elles étaient entrain de clôturer la soirée par un pyjama party, pendant que Vala et Esmé discutaient toutes les deux tranquillement dans le salon en observant des films.
Et bien évidemment, qui dit pyjama party dis aussi jeu, raison pour laquelle elles étaient, toutes les neuf, entrain de jouer à « Action & Vérité », ce qui avait finis par tomber sur Bella après plusieurs questions Vérité et quelques Action, ou Alice lui avait posé la question suivante : « qu’est ce qu’ils avaient fais tous les deux, elle et Edward, lors de leur premier rendez-vous en amoureux ? ».
Alors bien sur Bella avait directement piqué un fard avant de se mettre à foudroyer la Cullen du regard, sous les éclats de rire des autres filles excepté de Leah qui essayait de se retenir mais avec difficulté.
_ Allez Bella ! Nous savons parfaitement que vous ne vous êtes pas encore embrassés hier, même si sa risque de bientôt être le cas, mais ce que nous voulons savoir, c’est quelle genre de geste vous avez eux l’un envers l’autre ; souria Susan à cette dernière alors que Bella la fusilla ensuite du regard.
_ Ne me fait pas croire que tu ne le sais pas Susan, je suis persuader que tu l’as parfaitement vus dans notre futur ; grogna Bella à l’encontre de la fille d’Apollon et de son don de lire l’avenir.
_ C’est vrai j’ai vus votre petit jeu de séduction et que tu as remporté haut la main la première manche ; souria Susan ce qui attisa encore plus la curiosité des autres filles, alors que Bella continuait de rougir comme pas possible.
_ Sérieux ! S’il te plait Bella dis nous ce qui sait passer, Edward n’est pas du genre à se laisser faire aussi facilement ? Demanda Alice suppliante alors qu’elle était tout aussi curieuse que sa sœur qui voulait tout savoir dans le moindre détail.
Et devant les deux regards suppliants des deux sœurs Cullen, qui firent rires les autres filles Jackson alors que la Quileute levait les yeux au ciel devant ça ; Bella finit par craquer et de leur raconter dans les grandes lignes tout ce qui s’était déroulé pendant leur soirée.
Le jeu de séduction qui avait commencé dans la voiture avant qu’Edward ne se stoppe sur le bas côté pour reprendre ces esprits de ce qu’elle lui avait fait subir, avant qu’il ne décide de se venger pendant le film pour ensuite que la fille de Poséidon gagne la partie en « jouant » avec lui sur le banc du parc.
Et pendant tout son récit, les filles continuèrent de rire aux éclats alors que certaines auraient souhaitées être là pour voir la tête qu’avait Edward, après avoir perdu le premier round contre Bella.
_ Oh, qu’est ce que j’aurais aimé être là pour voir la tête qu’avait Edward à ce moment là ! Souria Rosalie en essayant de contenir son rire alors qu’elle s’imaginait la tête que ce dernier avait dus avoir après ça.
_ Bon à moi maintenant : Alice ! Action ou Vérité ? Demanda Bella en reprenant le jeu pour que ces sœurs et ces amis arrêtent de se ficher d’elle alors qu’elle devait être aussi rouge qu’une tomate.
Et la soirée continua ainsi sur d’autre révélation et des actions les plus folles les unes que les autres, avant que Vala et Esmé ne viennent les prévenir du couvre feu, parce qu’elle devait être en forme pour le mariage demain et que les garçons allaient rentrés tôt pour pouvoir commencer l’installation de la cérémonie qui se déroulerait dans le jardin derrière la maison.
Sauf que durant la nuit, tard dans la nuit ou plutôt, tôt dans la matinée du vendredi ; les hommes de la famille étaient revenus avec les Cullen et les Quileutes, dans la demeure bien que Peter n’avait pas le droit de s’approcher de Susan jusqu’à la cérémonie.
Alors ils se contentèrent de se mettre à jouer dans le salon avant de pouvoir commencer à installer les matériels et tous le reste pour le mariage, pour ainsi éviter de réveiller les femmes qui dormaient toujours dans leurs chambres respectives ; pendant qu’Esmé, Alice et Rosalie étaient très vite revenus les rejoindre, pour discuter avec eux de se qu’ils avaient fais pendant ces trois derniers jours de célibat pour le futur marié.
Ils avaient campés et faient de la randonnée tout le premier jour, puis le deuxième jour ils étaient partis faire de l’escalade et de l’accrobranche, et le dernier jour, ils l’avaient passé à faire des matchs de base ball avant d’aller en boite de nuit le soir, et d’aller dormir à l’hôtel avant de rentré au manoir.
Bien évidemment, il avait été difficile pour les Jackson de faire des choses ensembles puisque les Cullen et les Quileutes, avaient du mal à réussir à s’entendre, alors ils avaient dus se diviser eux-mêmes en deux groupes pour rester avec les deux « clans » pour éviter tout débordement.
Mais bien sur, ces derniers avaient évités tout conflit quel qu’il soit puisqu’ils étaient invités par les Jackson, à vivre les derniers jours de célibat de Peter et au
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sabrinabella
Le retour d'Irina
Le retour d'Irina


Féminin
Nombre de messages : 3843
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/11/2011

MessageSujet: Re: Un Nouveau Départ - Fanfic Crossover Twilight/Percy Jackson (Tout le monde/couple habituel)   Ven 9 Déc - 11:10

encore la suite Wink

[...]
Ouvrant doucement le battant de sa porte, Edward entra sans faire de bruit dans la pièce tout en se rendant compte que c’était bien la première fois qu’il entrait dans la chambre de Bella dans le manoir des Jackson, et put constater que cette dernière avait plutôt bon gout et refusait aussi obstinément de dormir dans l’obscurité.
Car des petits lampions colorer, comme des guirlandes de noël avaient été placées autour de la grande baie vitrée, face à la porte de la chambre, dont un grand rideau bleu cachait la chambre de la vue extérieure. Sur le côté droit de la chambre avait été placée la bibliothèque en deux partis, séparés par le bureau avec son ordinateur portable et au dessus, fixer au mur, était son écran plasma.
Alors que face à la bibliothèque et au bureau, sur le coin gauche de la pièce, était installé le grand lit bleu de Bella, ou les rideaux bleu au dessus, encadraient uniquement la tête du lit jusqu’aux milieux du lit lui même, et que les mêmes petites guirlandes colorer étaient enroulés autour des quatres pieds du lit. Et que la tête du lit s’élevait légèrement tout en dessinant dans le bois, un splendide pégase qui déployait ces ailes, entouré d’un cercle d’eau alors qu’un trident se dressait derrière.
Et de chaque côté du lit, avait été placé des tables de chevet avec des petites lampes et des cadres photos.
Et ainsi de chaque côté se trouvait aussi des placards et des armoires pour les vêtements de la fille de Poséidon, alors qu’Edward ne put s’empêcher de sursauter quand il se rendit compte de ce qui entourait la porte de la chambre, face à la grande baie vitrer.
Deux grands aquariums faisaient toutes les longueurs du mur des deux côtés de la porte, offrant ainsi une multitude et une variété de différent poisson colorer, petit et grand, qui nageaient dans l’eau calme et dans une faune des plus magnifique ; si bien qu’Edward avait l’impression d’avoir plonger dans les profondeurs des océans, la ou toute les richesses du monde marin habitaient.
Et cela prouvait à Edward à quel point Bella tenait au monde marin, pour s’en être créée un ici même dans sa chambre et il ne put s’empêcher de penser qu’aucun de ces aquariums pourraient rentrés dans la chambre qu’elle avait chez la maison des Swan.
Emerveillé, Edward reporta très vite son regard sur Bella dans son lit avant qu’il ne se rende très vite compte qu’il n’y avait pas uniquement les guirlandes colorer qui luisaient doucement, il y avait aussi le plafond qui scintillait et il comprit très vite que par une magie qui devait sans nulle doute appartenir aux fils d’Héphaïstos, le plafond donnait l’impression d’être un ciel étoilé d’où scintillait chacune des étoiles comme des petites lucioles.
Et en se rapprochant doucement vers la fille de Poséidon, Edward ne put s’empêcher de sourire quand il constata très vite que Bella s’était endormi avec une peluche dans les bras, un gros nounours blanc avec une petite blouse et un bonnet bleu, assortis à son écharpe blanche.
Observant cette scène, Edward ne put s’empêcher d’être émerveillé face à cette image et il eut l’impression que son cœur s’était considérablement réchauffer à sa vue, et continuant de sourire chaleuresement, il se rapprocha de la fille de Poséidon avant de s’asseoir délicatement auprès d’elle.
Sous le léger drap qui la recouvrait jusqu’aux hanches, Edward se rendit compte qu’elle ne portait uniquement une espèce de chemise légère à manche bouffante et asser décolleter, par-dessus un petit maillot bleu à bretelle assortis au minishort bleu.
La regardant dormir, les cheveux de Bella étaient éparpillés autour d’elle et sur son oreiller, lui donnant ainsi un halo brun-roux autour de son visage, alors qu’elle s’était endormi le sourire aux lèvres ; Edward fixa un instant l’ours en peluche et le reconnut sans difficulté pour être celui que Percy et elle avaient gagné à la fête foraine pour le petit Aang.
Sa disparition la hantait toujours à ce point depuis tout ce temps, qu’elle avait besoin de dormir avec un objet qui lui avait appartenu pour pouvoir trouver le sommeil.
Souriant à cette mélancolie, Edward se pencha vers elle avant de poser tout doucement sa main dans sa chevelure, et tout doucement sans la réveiller commença à les lisser de ces doigts alors qu’il ne put s’empêcher très vite de jouer avec l’une de ces boucles.
Mais si Edward avait crus un instant que son geste ne réveillerait pas Bella, il eut bien tort car la fille de Poséidon commençait drôlement à remuer, surtout que son cœur battait comme une personne qui était entrain de se réveiller.
N’ayant pas souhaiter qu’elle se réveille, Edward allait quitter la pièce pour la laisser dormir quand il se figea devant la porte, alors que sa main était posé sur la poignet, la voix de Bella s’élever derrière lui d’une voix ensommeiller.
_ Si tu es seulement venu dans ma chambre pour me réveiller et ensuite te barrer comme si tu avais le feu aux fesses, sache que je t’en voudrais beaucoup pour ça Cullen ! Déclara Bella alors qu’elle était entrain de se redresser dans son lit, tout en écartant les voiles de rideaux qui lui cachaient la vue de la porte, dont Edward.
_ Excuses-moi Bella ! Je n’avais pas l’intention de te réveiller ! Je vais te laisser te rendormir ! S’excusa Edward en voulant tourner la poignet de la porte et en voulant la laisser se rendormir, quand il eut une sacré surprise.
L’eau des aquariums autour de lui se mit à se dresser au dessus des deux « grands bocales », entrainant les poissons par la même occasion, avant de se mettre à s’enrouler autour du torse d’Edward, de le soulever pour ensuite le reposer gentiment à côté du lit de Bella, pour qu’enfin l’eau ne regagne les aquariums avec les poissons.
_ Je présume que tu ne me laisseras pas sortir de cette chambre sans ta permission ? Demanda Edward en se tournant vers elle.
Alors que Bella avait enroulée ces bras autour de son gros nounours blanc et qu’elle avait croisée ces jambes devant elle sous ces draps, tout en lui souriant chaleuresement et qu’elle se frottait les yeux pour essayer de se réveiller.
_ Exactement ! Rigola la fille de Poséidon avant de taper d’une de ces mains son lit en face d’elle, invitant ainsi Edward à s’asseoir devant elle.
Répondant à son sourire, Edward s’installa en face d’elle sur son lit tout en observant la pièce autour de lui.
_ C’est vraiment très lumineux ! Souria Edward en observant toutes les petites guirlandes dans la chambre, tout comme la douce lueur qui filtrait des deux aquariums.
_ J’ai une peur bleu de rester dans le noir, c’est pour cela que j’ai besoin de plusieurs lumières autour de moi, pour pas que j’ai l’impression de…
_ L’impression de quoi ? Demanda curieux Edward en voyant que Bella hésitait à finir sa phrase.
_ L’impression de me retrouver devant la mort, et devant le Passeur ! Il faisait sombre autour de lui et chaque fois que je suis dans le noir j’ai l’impression de le voir, ou j’ai même peur qu’il apparaisse dans l’obscurité ; expliqua Bella alors qu’elle évitait d’observer Edward dans les yeux.
Ce dernier ne put s’empêcher de sourire pour attraper l’une des mains de Bella, pour lui faire comprendre qu’il était là alors qu’il comprenait mieux à présent pourquoi elle dormait avec une peluche ; avant de jeter un petit regard à l’ourson dans ces bras et se mettant à l’envier, car il aimerait bien se trouver dans ces bras à sa place pour la réconforter.
Suivant son regard, Bella se mit à rougir en voyant qu’elle serrait toujours l’ours blanc dans ces bras avant de le lâcher et de le poser derrière elle, sur son traversin à côté de son oreiller contre la tête de lit ; pour ensuite se retourner vers Edward et de croiser les bras, toujours rouge de gêne.
_ Tu sais que cela ne me gênait pas que tu avais cette ourson dans les bras ; lui souria Edward tout en jetant un regard à la peluche derrière elle.
_ Ah oui ! Parce qu’une adolescente comme moi dormir avec un ourson et prit en plein flagrant délit, crois-moi y en a de quoi en avoir honte, parce que vus comment tu le regardais j’avais l’impression que ça te gênait ; s’expliqua Bella tout en se frottant le haut du crâne avant de se mettre à jouer avec ces cheveux, pour bientôt finir par s’en faire quelques tresses pour occuper ces mains.
_ Ne t’en fais pas pour ça Bella, je trouvais ça mignon ! Mais pour te dire la vérité, si je regardais l’ours comme cela c’est parce que j’aurais aimé me trouver à sa place ; ne put s’empêcher d’avouer Edward, sachant que cette dernière le préférait quand il était franc avec elle.
_ Sérieux ? Demanda Bella en le regardant étonné d’une telle franchise envers elle.
_ Sérieux ! Répondit Edward tout en ne pouvant s’empêcher de laisser partir un petit rire de ces lèvres.
_ Mais ça peut se faire ! Souria Bella à son encontre alors que toute fatigue avait disparus de son regard, et qu’elle était entrain de se redresser pour finir à genoux sur son lit.
_ Quoi donc ? Demanda Edward surpris et ne voyant pas de quoi elle parlait, tout en continuant de l’observer.
_ Bah que je te prenne dans mes bras comme avec mon ours, crétin ! Souria Bella tout en tendant les bras vers lui, et en ne pouvant s’empêcher de laisser échapper un rire tout en levant les yeux au ciel face à sa réaction.
_ Tu es sérieuse ? Demanda Edward plus que surpris que la fille de Poséidon lui fasse une telle proposition.
_ Non je parlais à mon père ! Bien sur que je suis sérieuse, voyons Edward ! C’est ce que font tout les jeunes couples dans les débuts d’une relation, Peter et Susan le faisait beaucoup ça, à se prendre dans les bras l’un de l’autre et de rester des heures, et des heures ainsi ; expliqua Bella alors qu’elle avait toujours les mains tendus vers Edward, en l’invitant à venir.
_ Tu veux vraiment que je vienne ? Demanda Edward qui avait tout de même peur de faire quelque chose de travers avec elle.
_ Franchement Edward si c’est moi qui te le propose je ne vois pas ou il y a anguille sous roche, ou alors tu aurais peur de le faire Héraclès ? Demanda Bella en le provoquant tout en lui lançant le regard « t’as les foins ou pas ? ».
Respirant un bon coup, Edward se rapprocha de Bella jusqu’à ce que ces épaules arrivent à toucher les mains de la fille de Poséidon, avant que cette dernière ne se mette à exercer une pression tout en essayant de le faire pivoter vers le côté droit.
_ Qu’est ce que tu veux faire au juste ? Demanda Edward ne voyant pas pour qu’elle raison il voulait qu’il se tourne.
_ Fais moi un peu confiance, pardi ? Demanda Bella tout en continuant son mouvement, si bien qu’Edward finit par se laisser faire.
Et il se retrouva bien vite dos à Bella, assis sur son lit quand il faillit bien sursauter quand la fille de Poséidon entoura ces bras autour de ces épaules, le collant contre sa poitrine pour ensuite finir par tout doucement s’allonger sur son oreiller, entrainant Edward avec elle, qui se retrouva bientôt allonger contre elle et que sa tête reposait tout juste en dessous de la sienne.
Alors que Bella avait posé sa joue gauche contre la tempe d’Edward, ce dernier ne put s’empêcher de porter ces deux mains sur les deux bras de la fille de Poséidon qui le lovait contre elle, avant de se mettre à les caresser tout doucement faisant frémir cette dernière.
_ Alors ? Es-tu toujours aussi jaloux de mon ours ou pas ? Demanda en souriant Bella contre la tête d’Edward avant de déposer un tendre baiser dans ces cheveux pour ensuite respirer un bon coup, alors que ce dernier faillit bien croire que son cœur était reparti à cette embrassade.
_ Oh oui, je suis toujours jaloux ! Je serais toujours jaloux de tous ceux que tu auras dans tes bras, n’importe qui et n’importe quoi ! Déclara Edward avec sérieux bien que le coin de ces lèvres était étendu en un sourire.
_ Cela veut dire que tu serais jaloux parce que Percy ou mes autres frères, ou parce que j’aurais serrée des amis dans mes bras, tu vas tous leur faire une tête au carré ; rigola Bella à ce dernier.
_ Je ne leur casserais peut être pas la tête mais je souhaiterais que ça soit moi et pas eux ; ne put s’empêcher de remarquer Edward à ce propos.
_ Dis donc tu es un vrai jaloux Edward, je ne te savais pas aussi possessif que ça ; rigola Bella tout en s’amusant à jouer avec les mains de ce dernier, toujours allonger contre elle.
_ Non pas possessif, je dirais amoureux de l’être la plus magnifique qui existe au monde ; souria chaleureusement Edward tout en se redressant avant de se retourner vers elle, alors que Bella avait toujours ces bras sur ces épaules.
_ « L’être le plus magnifique qui existe au monde » ! Tu ne diras plus cela lorsque tu rencontreras une fille d’Aphrodite, ou encore Rosalie est plus belle que moi ; remarqua Bella tout en levant les yeux au ciel alors que ces joues étaient redevenus rouge de gêne.
_ Oh si Bella, tu l’es pour moi ; souria Edward amoureusement avant qu’une aide ne vienne à germer dans sa tête, sur une chose qu’il voulait faire.
_ Qu’est ce qu’il y a Edward ? Demanda Bella en voyant son air pensif et interrogateur.
_ Il y a une chose que j’aimerais essayer ? Demanda le jeune Cullen tout en se rapprochant tout doucement de la jeune Jackson, alors que cette dernière avait pertinemment compris ce qu’il voulait essayer.
_ Ne bouge surtout pas ? Demanda Edward dans un murmure en ne cessant d’observer les prunelles de Bella avant de bifurquer sur ces lèvres, pour ensuite reporter de nouveau son regard sur elle. Ne bouge pas ? Murmura-t’il si bas que la fille de Poséidon crut bien qu’elle avait rêvée ces paroles.
Alors qu’Edward finit par poser tout doucement son front sur celui de Bella, tout en essayant de se calmer parce que même si ce n’était pas leur tout premier baiser, puisqu’ils s’étaient embrassés à la caserne quand Edward essayait de la refaire émerger de sa transe après sa crise de nerf avec Percy ; ou encore quand la fille de Poséidon était partis affronter les Furies avec son frère, c’était elle qui était venu l’embrasser craignant que cela soit la dernière chose qu’elle aurait faite.
Mais ne comptant pas les deux autres, s’était à proprement parler de leur premier baiser puisque cette fois ci ils étaient deux à le prévoir et à l’attendre.
Et alors qu’ils avaient tous les deux fermer les yeux, Edward fut le premier à faire le geste si attendus, en déposant doucement ces lèvres sur celle de Bella qui ne bougea pas d’un centimètre sous sa demande murmurer, mais elle ne put s’empêcher de frémir à son tendre baiser.
Parce que comme les deux autres « premiers qui n’en étaient pas vraiment », la fille de Poséidon avait l’impression qu’une floper de papillon était entrain de tournoyer dans son estomac, et qu’elle ne s’était jamais sentie aussi bien depuis longtemps.
Comme si à son baiser, Bella avait trouvé cette partie qui lui manquait depuis longtemps : qu’elle se sentait bien à présent parce qu’elle avait enfin trouvé pour de bon son éternel âme-sœur.
Alors quand Edward mit fin un instant au baiser, pour ainsi permettre à Bella de reprendre son souffle, la fille de Poséidon prit ensuite les choses en main en se redressant quelque peu, tout en entourant de ces mains la nuque du Cullen pour ensuite s’accrocher à ces cheveux alors qu’elle déposa à son tour ces lèvres contre les siennes.
Emporter par leur baiser, Edward et Bella ne se rendirent pas compte de ce qu’ils étaient entrain de faire jusqu’à ce qu’ils se séparent pour reprendre leurs souffles, surtout la fille de Poséidon qui en avait le plus besoin ; et qu’ils découvrent dans quel position ils se trouvaient tous les deux.
Allongé dans son lit, sur le dos, Bella avait enroulé son bras gauche autour de la taille d’Edward et que sa main droite était accrocher à ces cheveux ; alors que ce dernier se trouvait à moitié allongé sur elle, le bras droit sur sa hanche pendant que sa main gauche se retrouvait sur la cuisse de la jeune fille qui l’avait replié sur le lit, juste à côté de la hanche de ce dernier.
Quelque peu gêner de la position dans laquelle il se trouvait et craignant lui avoir fait peur, Edward voulut se redresser mais Bella ne lui en laissa pas l’opportunité car elle voulait continuer à partager ce moment avec lui, et pour une fois que personne ne viendrait à les déranger surtout en la personne de son frangin bien trop collant à son gout ; elle allait en profiter à fond.
Rassemblant ces deux mains derrières la nuque d’Edward en continuant de jouer avec ces cheveux, la fille de Poséidon rapprocha ce dernier un peu plus près de son corps avant de déposer tout doucement ces lèvres sur les siennes.
Le baiser qui s’en suivit fus bien plus doux que le premier avant de devenir un peu plus fougueux qu’il ne l’était, les faisant tous les deux sourires ; surtout Edward qui pouvait parfaitement contrôler le mauvais côté de sa personne, et qui allait lui aussi pouvoir en profiter pendant un bon moment.
Et pendant les heures qui leurs restèrent à partager ensemble avant que Bella ne prenne son petit déjeuner, et qu’Edward aille aider les autres à tout installer avant la cérémonie ; ils la passèrent à continuer de s’embrasser sans pouvoir s’arrêter ou sans même que quelqu’un vienne les arrêter.
Ce n’est que lorsque le portable de Bella sur sa table de chevet droite, se mit à sonner son alarme de réveil, qu’en lui promettant de la revoir plus tard, Edward quitta la chambre de la fille de Poséidon après avoir déposer un baiser sur son front, laissant cette dernière s’habiller pour ensuite aller rejoindre les filles pour leur préparation à préparer Susan pour son mariage.
Rejoignant les autres en bas, Edward suivit les garçons dehors, dans la cour intérieur derrière la maison, juste après la véranda, là ou ils allaient installés l’autel et tous le reste pour la cérémonie nuptiale.
Les demi-dieux se séparèrent en deux groupes pour ainsi occuper les Cullen et les Quileutes séparément : Peter, Harry et Daniel prirent les Quileutes pour commencer à installer la piste de danse un peu plus loin, avec les tables pour la réception et l’estrade là ou serait placer les instruments et la musique, pour un petit karaoké pour ceux qui le désireraient.
Pendant que Percy, Ron et Edmund s’occupèrent avec les Cullen d’installer les sièges pour la cérémonie avec les décorations qui allaient allés dessus, comme les roses blanches de ruban sur les côtés haut des sièges ; ainsi que de s’occuper de l’autel poser sur une estrade surélever, avec l’arcade de rosier blanche et rouge par-dessus, enrouler dans les flots de ruban blanc et bleu et que les deux ranger de sièges entre l’allé centrale, était entouré de colonne retenant des rideaux blanc et violet ou des centaines de pétales de roses reposaient dessus, se trouvant au dessus des sièges et de l’allé.
Et que les colonnes étaient entourées de fleur, de ruban mais aussi de petite lumière brillante colorer, contrastant avec les bougies lumineuses dans les roses de verres que les filles de Déméter avaient faites, et qui s’instillaient dans la piscine ainsi que dans les énormes cuves de marbre blanc avec des rubans et des roses guirlander sur les contours, qui étaient déposés un peu partout dans le jardin et surtout dans l’allé centrale, autour ou les roses de verre avaient été déposer tout au long de l’allée pour l’illuminer de couleur.
Tous ce travail méticuleux leur prit bien entendu toute la matinée jusqu’au midi, alors que les filles de Déméter finirent par descendre enfin avec la plus jeune fille d’Athéna, des trois Cullen et de la Quileutes, toutes les huit étaient habillés et coiffés pour la cérémonie ; pour ainsi approuver les placements des garçons et faire quelques changements infimes dans le décor de rêve, pour ensuite pousser les garçons à l’intérieur pour que ces derniers aillent mettre leurs tenues avant l’arriver des premiers invités.
Vala portait une longue robe bleu à plusieurs bas qui cascadaient jusqu’au dessus de ces pieds chausser de sandales à talons : la robe comportait des bretelles et lui faisait un décolleter en V masquer par un tissu bleu plus claire avec des motifs floraux qui lui donnait un décolleter arrondis, alors que le même tissu composait la ceinture juste sous sa poitrine avant de laisser cascader la robe qui lui moulait le corps, jusqu’à s’évaser légèrement à mi-cuisse jusqu’en bas.
Coiffés en un chignon strict alors qu’elle avait mis sa frange sur le côté droit, la mère Jackson avait légèrement maquillé son visage en faisant accentuer ces yeux avec le léger far à paupière bleu et le crayon noir autour des yeux, et avec un léger gloss sur les lèvres.
Ginny avait une robe noire et grise à fine bretelle : le haut de la robe comportait un décolleter en forme de cœur alors qu’il était composé de paillette grise, et que son décolleter comportait des petits froufrous noir sur le dessus. Et que le bas de la robe était noire, possédant de nombreux plis qui lui donnait une robe plutôt flottante alors qu’elle avait par-dessus un autre voile noire plus léger par-dessus, maintenus par la ceinture noire qui entourait sa taille avec le nœud papillon sur sa hanche gauche.
Portant une grande écharpe noire et blanche pour recouvrir ces épaules s’il faisait froid, Ginny avait elle aussi coiffé ces cheveux en un chignon simple et stricte, alors qu’elle avait des fleurs de paillette dessus ; un far à paupière argenté, du crayon noir et un léger gloss, elle avait enfilée, elle aussi, des chaussures à talons hauts et ouvert.
Katara portait elle aussi une robe noire à bretelle avec un léger décolleter en V, alors qu’une grande ceinture noire serrait sa taille, composer de perles blanche qui formait des lignes de roses et de fleur, et que sa robe lui tombait jusqu’en dessous de ces genoux en plusieurs voiles noires, montant des chaussures blanches à léger talon.
Alors qu’elle avait opté pour une queue de cheval haute et que ces cheveux cascadaient dans son dos en boucles anglaises, et qu’elle avait laissé quelque boucle tomber devant ces oreilles ; n’ayant qu’un léger far à paupière blanc et du crayon noir avec du gloss sur les lèvres.
Lucy portait une robe brun et qui s’éclaircissait sur certains endroit allons du jaune clair or au presque blanc, n’ayant que de fine brettelle et un décolleter carré, le haut moulant avec une ceinture à la taille et son nœud papillon sur sa hanche droite, alors que la jupe allait jusqu’à ces genoux, montant de petite sandalette blanc et or.
Ayant coiffé ces cheveux en une natte compliquer ou s’emmêlait des rubans colorer dedans, elle avait mis du far à paupière d’un orange claire avec du crayon noir, et du gloss sur ces lèvres alors qu’elle tenait dans ces mains le petit boléro marron clair avec des fleurs blanches tisser dessus, à manche demi longue.
Et elles avaient toutes les quatre autour du poignet, un bracelet de ruban avec trois roses emmêlé ensemble : une blanche, une rouge et une violette ; semblable à leurs bouquets de fleur.
Alors qu’Esmé avait opté pour une robe pour une robe blanche et noire, le haut était blanc avec des motifs noir de rosier, comportant un décolleter en léger V avec de légère manche courte qui ne lui recouvrait à peine les épaules ; et que le bas de sa robe noire velours cascadaient jusqu’au dessus de ces pieds, chausser elle aussi de chaussures ouvertes et à talons pointus.
Et ayant lissé ces cheveux avant d’en retenir quelques une au dessus de sa tête avec une barrette blanche aux motifs floraux noirs.
Alice avait quant à elle une robe rouge bordeaux longue à plusieurs voiles pour le bas de robe, lui allant juste au dessus des pieds, avec des grosses bretelles alors qu’elle avait par-dessus un haut léger d’un bordeaux transparent qui lui donnait des manches mi-longue, avec des motif plus clair de fleur, avant de se finir par tomber en diagonale sur le bas de la cuisse droite de sa robe ; tout en chaussant des chaussures à haut talon et ouverte, pour lui redonner une certaine hauteur comparer aux autres.
Et qu’elle avait lissé ces courts cheveux noirs avec un petit serre tête bordeaux avec deux fleurs de chaque côté au niveau de ces oreilles ; en n’ayant uniquement mis du fares à paupière clair et du crayon noir avec elle aussi du gloss.
Rosalie, elle aussi, portait une robe rouge sang cette fois, à légère bretelle en décolleter en V, moulant le haut de son corps, avec une frise de petite perle blanche qui allait de son décolleter jusqu’à rapetisser et finir au niveau de son ventre ; avant que la robe ne s’évase légèrement à mi-cuisse jusqu’à arriver au dessus de ces pieds, chausser de chaussures à talons rouges.
Et avait coiffés ces cheveux en une natte qui entourait sa tête comme une couronne alors qu’elle avait mis un léger fares à paupière rose avec du crayon noir et du rouge à lèvres assortis à sa robe.
Quant à Leah, elle avait choisi une robe grise avec une unique bretelle droite, une ceinture noire lui entourant la taille et que sa robe tombait jusqu’au dessous de ces genoux, chaussant des chaussures noires ; alors qu’elle avait coiffés ces cheveux noirs en un léger chignon, maquiller que d’un léger fares à paupière gris, d’un crayon noir et d’un léger gloss.
Les garçons n’avaient pas encore pus découvrir les robes d’Hermione et de Bella, tout comme Susan d’ailleurs qui serait la dernière à se dévoiler, puisque la coutume de la marier souhaitait qu’elle se dévoile au moment de la cérémonie ; alors que concernant la fille de Poséidon et celle d’Athéna, elles étaient toutes les deux les témoins, et ne viendraient elle aussi à se dévoiler lorsqu’elles viendraient à défiler jusqu’à l’autel avec les deux autres témoins, donc Harry et Percy.
Ces deux derniers d’ailleurs, avaient suivis Peter dans la chambre de Percy pour s’habiller alors que les autres étaient répartis dans les autres chambres pour se changer, pendant que les trois dernières filles se trouvaient toujours dans la chambre appartenant aux futurs mariés.
Si bien que lorsque les garçons redescendirent en bas, hormis Peter, Percy et Harry ; les huit premières filles étaient déjà entrain d’accueillir les premiers invités, en l’occurrence les pompiers et leurs familles, ainsi que les autres Quileutes.
La plupart des garçons portaient tous des chemises claires et des vestes et pantalons noirs, hormis Ron qui avait enfilés une tenue d’un rouge sombre, une chemise noire avec la cravate blanche, et qu’Edmund avait opté pour une chemise rouge avec sa veste et pantalon noire, assortis elle aussi à sa cravate blanche ; alors qu’Alice avait donné une tenue d’un bleu marine à Edward avec la chemise blanche et une cravate d’un bleu océan, aussi semblable que les prunelles de la fille de Poséidon.
Et tous les garçons, comme Daniel ou Carlisle, ou encore les Quileutes, possédaient tous une rose rouge ou violette épingler sur leurs poitrines, avec un ruban colorer et le nœud papillon.
Tout comme sa famille, Edward allèrent saluer les membres de la brigade pompier avec leurs familles et enfants ; alors que les Quileutes rejoignirent les leurs pendant que les quelques Jackson commençaient à tous les placer.
Ces derniers étaient placés parmis les deux côtés de ranger à partir de la troisième ligne de siège avec les autres Quileutes, alors que les deux premiers ranger étaient pour la famille et les plus proches amis, dont les Cullen, les plus proches amis de Susan : Nathan, Rubis et Taylor ; et les brigadiers de police de Peter : Evans, Martin et Roland ; ou les premiers rang étaient à la famille.
Ils avaient même invités les Weber au pariage puisque sa serait le Pasteur Weber qui les unirait tous les deux, alors qu’Angela avait ramené avec elle Ben Cheney, son petit copain ; qui portaient tous les deux des tenus assortis : des tenus d’un jaune clair presque blanc.
Alors que tout le monde finirent par bientôt être tous installer, Edward qui n’avait pas quitté la véranda des yeux, là ou devait sortir les derniers personnes pas encore présentes ; il remarqua très vite que sur un signe de tête de Daniel, les garçons et demoiselles d’honneur allèrent prendre place autour de l’estrade alors que Nathan, Rubis et Taylor se levèrent tous les trois de leurs places.
Les trois amis de Susan allèrent s’installer à côté de l’estrade, la ou reposait un piano sur une petite estrade roulante confectionner par les fils d’Héphaïstos, qu’ils avaient bien évidemment bloqué pour que personne ne vienne à se casser la figure ; alors que Nathan s’installa au piano que Taylor prit le violon placer dessus, et que Rubis s’installa entre les deux, face aux convives
[http://www.youtube.com/watch?v=prDETo3ofRo]
Avant que ces derniers ne se mettent à commencer par jouer des notes douces et reposantes, alors que Rubis commença tout doucement à se mettre à chanter une chanson qu’Edward n’eut aucun mal à reconnaitre.
C’était The Blue Beyond de Perry Rejane du film l’Odyssée Bleue, un film apprécier par Bella sur le monde marin, tout comme les jeunes marier qui avaient demandés si Nathan, Taylor et Rubis pouvaient l’interpréter le jour de leur mariage ; au lieu de l’éternel marche nuptial de Wagner.
Ils avaient tous les deux voulus faire dans le moderne et cette chanson était idéale pour un mariage.
Et alors que Rubis se mit à chanter le premier couplet et ne commence le refrain, qu’Edward entendit un bruit venant de dernier, tout comme tout le monde avant que Peter apparut dans la véranda, avec à son bras Hermione.
Si Hermione portait une robe rouge en bustier avec le haut à paillette avant qu’une ceinture noire ne dévoile une jupe rouge comportant plusieurs voiles rouge les unes sur les autres, allant jusqu’à ces genoux chaussant des chaussures blanches ; maquiller avec un léger fares à paupière rose, du crayon noire et du gloss.
La fille d’Athéna était coiffée de tel sorte qu’elle portait que ces cheveux qui s’enroulaient en un chignon compliquer, était emmêler dans une petite couronne de fleur et de ruban blanc, rouge et violette.
Semblable à son bouquet de fleur qu’elle avait dans ces mains, elle souriait à une remarque que lui avait dis Peter à l’oreille alors qu’il ne put s’empêcher de lâcher un petit rire, avant de parvenir enfin sur l’allée menant à l’autel.
Et Peter était des plus classe !
Portant un smoking blanc, mais alors totalement blanc avec la veste, la chemise et le pantalon blanc ; alors qu’il portait une cravate rouge alors qu’une rose violette était épinglé sur sa poitrine, avec son ruban bleu.
Et ce n’est qu’arriver à la moitié de l’allée menant à l’autel concernant Peter et Hermione, qu’Harry et Bella sortirent à leurs tours de la véranda, et prirent le chemin de l’allée menant à l’autel sur la piste du marié et de sa témoin.
En voyant Bella, Edward faillit bien faire un malaise, tellement elle était magnifique dans sa robe couleur jaune ocre : un bustier carré avec des fines bretelles la robe de Bella semblait être faite dans de la dentelle, moulant le haut de son corps avec un ruban jaune plus foncer ornant sa taille avec un nœud papillon à la hanche droite ; alors que le bas de sa robe partait elle aussi en plusieurs voile recouvrant sa jupe jaune avec des petits motifs argent recouvrant la totalité de sa robe.
Montant des chaussures ouvertes jaunes à léger talon, la fille de Poséidon avait mis un léger fares à paupière jaune avec du crayon noire accentuant son regard, et du gloss sur les lèvres ; alors que comme Hermione, elle portait elle aussi une couronne de fleur avec des rubans multicolore, par-dessus ces cheveux lâchés et bouclés, quelques unes retenus en arrière par un petit chouchou bleu avec une fleur et que sa chevelure s’emmêler avec les rubans.
Eux aussi discutaient entre eux deux tout en saluant de la tête leurs amis parmis les convives, avant d’atteindre le milieu de l’allé au même moment que Peter arrivait à l’autel avec Hermione, salua le Pasteur pour ensuite rester face à lui, tournant ainsi le dos à l’allé d’où viendrait la marier pendant qu’Hermione placer à ces côté s’était retournée vers l’assemblé.
Car Peter ne pourrait contempler sa femme que lorsqu’elle sera arrivée à ces côtés, règle du mariage !
Et alors qu’un petit-long moment avait duré avant que Rubis ne se remette à chanter, Harry et Bella étaient arrivés auprès de Peter et Hermione, et tout le monde vinrent à se lever quand d’un signe de la main, la chanteuse leur fit un signe de la main et qu’ils se retournèrent tous vers Percy qui était entrain d’accompagner Susan à l’autel.
Si Percy portait lui aussi une chemise blanche avec une veste et un pantalon bleu assortis à sa cravate, avec sa rose blanche épinglé sur sa poitrine gauche ; Susan, elle, était des plus magnifiques !
Cette dernière portait une longue robe blanche plisser qui lui laissait une traine d’au moins un mètre dans son dos, ne comportant qu’une seule et unique blanche sur son épaule droite avec une broche en argent, avec une ceinture de perle violette lui serrant la taille en dessous de la poitrine, dévoilant légèrement en dessous son ventre de femme enceinte de trois mois.
Tenant le bras droit de Percy et son bouquet de rose blanche et de ruban rouge, violette et bleu ; personne ne purent distinguer son visage, car ce dernier se retrouvait cacher par une partie de son voile qui cascadait aussi dans son dos jusqu’à ces reins, avec sur les contours des motifs de rose avec des perles violettes. Alors que le voile qui la cachait devant lui tombait jusqu’à la poitrine, et qui était retenus sur sa tête par une tiare d’argent et d’or aux motifs floraux, qu’elle portait sur sa tête et qui le retenais sans avoir l’obligation de l’accrocher à ces cheveux.
Et ce n’est que sur les dernières paroles de la chanson interpréter par Rubis, que Percy et Susan arrivèrent à l’autel avant que le fils de Poséidon ne la confit à Peter qui s’était tourné vers elle à ce moment là ; et alors que Percy rejoignit sa place au côté de la marier et de sa sœur, Peter leva enfin le voile qui cachait le visage de Susan à tous.
Et très délicatement, le fils d’Arès rabattit le voile derrière elle et derrière la tiare en même temps, avant de se mettre à sourire de béatitude lorsqu’il la vit enfin.
Susan souriait elle aussi aux anges, n’ayant simplement lissé ces cheveux dont le bout se mettait à boucler en des boucles anglaises, alors que ces mèches de devant avait été rassemblé derrière pour y faire un léger chignon, retenus par ces rubans colorer ; avec un très léger maquillage, du fares à paupière blanc, du crayon noir et un léger gloss ; la fille d’Apollon était tout simplement sublime !
_ Mes biens chers frères et sœurs, nous sommes réunis en ce jour pour célébrer l’union de ces deux êtres, si quelqu’un parmis l’assistance souhaite s’opposé à ce mariage qu’il se lève maintenant ou qu’il se taise à jamais ? Demanda le Pasteur Weber en se tournant vers l’assemblée pour voir si l’un d’eux allait ou non réagir.
Alors quand tous virent Ron et Edmund se lever avant d’être brutalement rassise à leurs places par Hermione et Katara, tout le monde ne purent s’empêcher de rire quand les deux fils d’Héphaïstos s’excusèrent auprès d’elles en ne voulant seulement faire qu’une blague, qui leurs gagnèrent une jolie claque sur l’arrière de la tête par les deux filles d’Athéna.
_ Bien ! Peter Perceval Pevensie Jackson, voulez-vous prendre pour épouse Susan Annabelle Duncan Jackson ici présente, de votre vie et jusqu’au delà de la mort ? Demanda le Pasteur en reprenant la cérémonie après le petit moment de rire venant des deux blagueurs de la famille, tout en se tournant vers ce dernier.
Bien évidemment, hormis les demi-dieux et leurs plus proches amis qui connaissaient leurs secrets, personnes ne savaient que dans la mort, dans les Enfers d’Hadès, on pouvait retrouver des membres de sa famille, et continuer à vivre une autre vie dans la mort.
Car telle était le cas pour Peter et Susan, qui savaient parfaitement que si la mort prenait l’un d’entre eux, ce dernier attendrait l’autre pour rejoindre ensemble le monde de l’Au-delà.
_ Oui, je le veux ! Avoua sincèrement et amoureusement Peter en souriant à sa fiancer, qui le lui rendit alors qu’elle essayait de ne surtout pas pleurer.
_ Et vous, Susan Annabelle Duncan Jackson, voulez-vous prendre pour époux Peter Perceval Pevensie Jackson ici présent, de votre vie jusqu’au-delà de la mort ? Demanda ensuite le Pasteur en se tournant vers la marier.
_ Oui, je le veux ! Avoua Susan en souriant alors que ces yeux brillaient de ces larmes émus qu’elle essayait de retenir, alors que cela fit rire Peter qui ne put s’empêcher d’attraper sa main valide et de la serrer dans la sienne.
_ Les alliances ? Demanda le Pasteur en se tournant vers les témoins alors que Percy et Harry sortirent tous les deux des petits écrin de velours, rouge pour le fils d’Arès et violet pour le fils de Poséidon.
Avant qu’Harry n’ouvre son écrin de velours rouge et ne tende l’alliance à Peter qui la prit, pour ensuite se retourner vers Susan de lui prendre sa main gauche et de dire ces vœux de mariage avant de lui passer la bague au doigt.
_ Susan ! La première fois que je t’ais rencontré, c’est lorsque nos parents t’avaient adoptée et la première chose que j’ai pensée en te voyant c’est : est-ce un ange tomber du ciel ? Depuis ce jour de notre rencontre, je ne cessais de penser à toi et je ne cessais de rêver qu’un jour, toi et moi, nous créerons notre propre famille. Que nous ayons des enfants, un chien et un chat que nous avons déjà et un bébé qui va bientôt agrandir notre famille, et pour tout l’or du monde je ne voudrais être ailleurs que de faire à ma vie avec toi. Je te donne mon cœur, mon corps et mon âme, et cela pour toujours jusqu’à la mort et dans l’Au-delà. Je t’aimais, je t’aime et je t’aimerais toujours Susan ; déclara Peter amoureusement tout en lui glissant l’alliance à son annulaire gauche, alors que Susan le laissa faire le sourire aux lèvres.
Pour ensuite se tourner vers Percy et de prendre l’alliance de Peter dans le petit écrin violet, avant de se tourner vers lui pour ces vœux :
_ Peter ! Toute ma vie a toujours été prévu parce que je savais pertinemment ce qui allait m’arriver, ce que j’allais devenir mais tu es bien le seul dont je n’avais jamais prévus sur la longue route de ma vie. Tu es exactement tout ce que je désirais au plus profond de moi, tu es doux, attentionné, gentil, loyaux et jaloux lorsque des garçons s’approchent trop de moi d’après toi ; rigola Susan faisant rire l’assistance alors que Peter ne put s’empêcher de lever les yeux au ciel, face à cette déclaration. Mais tu es amoureux et jamais cet amour que tu me portes n’a jamais faiblis, et ne faiblira jamais, elle ne fera que s’accroitre dans nos futurs années et j’ai hâte de voir notre enfant naître, pour te voir agir comme un super-papa-bien-trop-protecteur-à-mon-gout ; continua-t’elle faisant encore une fois rire les convives, tout comme son époux d’ailleurs. Mais c’est exactement ce que j’aime chez toi ! Tu es mon cœur, mon corps et mon âme sœur, et je te veux pour toujours dans la vie et dans la mort. Je t’aimais, je t’aime et je t’aimerais toujours Peter ; finissa-t’elle alors qu’elle lui passait l’alliance au doigt, sous les yeux de leur famille et convives alors qu’ils ne s’étaient pas un instant quitter des yeux.
_ Eh bien ! Par les liens sacrés du mariage qui m’a été conféré, je vous déclare mari et femme, vous pouvez embrasser la marier ; termina le Pasteur Weber tout en souriant à Peter qui ne se le fit pas dire deux fois.
Posant ces mains sur les hanches de Susan, tout en caressant son petit ventre de maman de 3 mois au passage ; Peter la tira vers lui doucement avant de poser tout aussi tendrement ces lèvres sur celle de Susan, alors qu’elle avait renfermée ces bras, bouquet y compris, autour de son cou, en finissant par jouer avec ces cheveux de sa main valide ; sous les applaudissements de tous, alors que les garçons ne purent s’empêcher de rire aux éclats devant le kiss qui s’éternisait un peu trop à leur gout.
_ Eh Peter ! Tu peux lâcher Susan, tu sais ? Tu vas l’avoir pendant deux mois alors tu peux un peu la partager ? Demanda en riant Ron avant que ce dernier ne se ressoit un coup, bouquet y compris, de la part d’Hermione, sur le haut du crane.
_ Oh que non je ne la lâcherais plus jamais maintenant ; déclara Peter en souriant en mettant fin au baiser avant de déposer un baiser sur la tempe de sa femme, pour ensuite se tourner tous les deux vers leur famille et amis, qui vinrent les uns après les autres les féliciter et leur donner leur vœux de bonheur.
Après ça, les deux jeunes marier furent conviés à faire les fameuses photos de mariage avec la famille et les proches, ce qui leurs prirent une bonne partie de l’après-midi avant de se diriger ensuite sur la piste de danse à côté, et d’ouvrir le bal avant que leurs témoins et, garçons et demoiselles d’honneurs ne viennent les rejoindre sur la piste sur Everything de Lifehouse.
Et les chansons défilèrent ainsi avec les marier qui vinrent ensuite à danser avec leurs témoins, leurs garçons et demoiselles d’honneurs, leurs amis et leurs invités ; tout en défilant sur des musiques de Muse ou de Within Temptation, ou encore sur Lifehouse ou sur Bryan Adams et d’autres.
Les marier vinrent ensuite à couper la première part du gros gâteau de mariage à plusieurs étages, que les filles Jackson avaient fais pour ces derniers, avec les anecdotes que cela avait eu pour le faire, surtout que les deux fils d’Héphaïstos n’avaient pas arrêtés de leur mettre des bâtons dans les roues.
Si bien que ces derniers s’étaient retrouvés virer de la cuisine un coup de pied aux fesses, sans oublier qu’ils avaient été recouvert de farine et d’œuf ; et pour faire bonne mesure, Vala les avait enguirlandé comme pas possible et ils avaient finis par nettoyer toutes les traces qu’ils avaient laissés dans leurs sillages jusqu’à arriver dans leurs salles de bains.
Faisant rire tout le monde des idioties qu’engendraient les deux énergumènes de la famille Jackson !
Après le gâteau de mariage, cela fut le karaoké qui fut ouvert avec le fait que les deux marier durent bien évidement l’ouvrir, et chanter une chanson choisie dans celle dans l’ordinateur portable qui s’occupait de lancer les music sans avoir besoin que quelqu’un fasse le Dj.
[...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sabrinabella
Le retour d'Irina
Le retour d'Irina


Féminin
Nombre de messages : 3843
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/11/2011

MessageSujet: Re: Un Nouveau Départ - Fanfic Crossover Twilight/Percy Jackson (Tout le monde/couple habituel)   Ven 9 Déc - 11:26

et la fin du chap Wink

[...]
Et cela commença avec Peter qui choisissait Everything I Do de Bryan Adams, sans oublier de dire pourquoi il l’avait choisi en particulier :
_ Cette chanson est pour toi Susan ; souria Peter avant de lancer la lecture tout en prenant le micro et de se placer sur l’estrade, pendant que Susan était installée à sa place pour l’écouter et que certains couples s’étaient levés pour aller danser, dont Edward et Bella.
« Look into my eyes - you will see
What you mean to me
Search your heart - search your soul
And when you find me there you'll search no more”
Alors qu’Edward avait enlace Bella contre lui et qu’elle avait enveloppé ces bras autour de son cou, la fille de Poséidon finit par se rendre compte que le jeune Cullen était lui aussi entrain de chanter en même temps que Peter.
Certes, cela ressemblait à bien plus que des murmures, mais Bella l’entendait parfaitement et elle avait ensuite plonger son regard azur dans celui doré d’Edward, sans le lâcher une seule seconde.

“Don't tell me it's not worth tryin' for
You can't tell me it's not worth dyin' for
You know it's true
Everything I do - I do it for you”
_ Tu viens danser avec moi Percy? Demanda Katara en venant à la rencontre de ce dernier qui n’avait pas lâché des yeux sa soeur et le Cullen, qui continuait de danser enlace sur le chant de ténor de Peter, qui pouvait être envoutant quand on l’entendait pour la première fois.
Bien que ce n’était pas le cas de certains dans l’assistance, malgré le fait que Susan avait finis par se lever de son siège et avait rejoins Peter sur l’estrade, tout en se mettant doucement à danser contre lui alors qu’il continuait de chanter sur la chanson.
Acceptant l’invitation de sa petite sœur, Percy se leva de son siège pour ensuite prendre la main que lui tendait la fille d’Athéna et d’aller la faire danser sur la piste, alors que tous les autres Jackson étaient entrain de danser, tout comme les Cullen et les autres ; pendant que la plupart des Quileutes étaient assis à leurs places et que certains se mettaient à fixer le couple que formait sa sœur et le Cullen.

“Look into your heart - you will find
There's nothin' there to hide
Take me as I am - take my life
I would give it all - I would sacrifice”
_ Alors tu parviens à t’y faire? Demanda Katara en regardant Percy alors que ce dernier se reconcentra sur elle et non sur sa sœur et Edward, non loin d’eux, qui dansait front contre front à présent.
_ A quoi? Demanda Percy ne voyant pas de quoi elle parlait tout en la regardant alors qu’il ne put s’empêcher de lancer un coup d’oeil à Seth et Lucy qui dansaient à côté d’eux, et ne put s’empêcher de marmonner à cette vue.
_ Au fait que Bella est avec Edward maintenant, tout comme l’est Lucy avec Seth! Souria Katara tout en ayant remarqué le regard qu’il avait lancé à ces deux derniers.
_ Faut bien que je finisse par m’y faire parce que ma frangine ne me laissera pas trop le choix, tout comme Lucy d’ailleurs ! Et sa sera sans nulle doute la même chose avec toi aussi Katara quand tu auras un petit copain, mon côté super-protecteur va revenir en force et vous gâchez la vie; souria Percy à cette dernière la faisant rire.

“Don't tell me it's not worth fightin' for
I can't help it - there's nothin' I want more
You know it's true
Everything I do - I do it for you”
_ Je trouve qu’ils forment tous les deux un jolie couple; ajouta Katara en ne pouvant s’empêcher de rigoler quand elle vit Edward déposer un tender baiser sur les lèvres de Bella, faisant grogner quelque peu Percy qui ne put s’en empêcher.
_ Je veux seulement qu’ils évitent ce genre de chose devant moi, même si d’un côté je dois me préparer à ça et fermer ma grande gueule par la même occasion; remarqua Percy en levant les yeux au ciel alors que quelque chose du coin de l’oeil attire son attention, comme celle de la fille d’Athéna par la même occasion.

“There's no love - like your love
And no other - could give more love
There's nowhere - unless you're there
All the time - all the way”
_ Faut croire que tu n’es pas le seul à qui cela dérange que Edward et Bella soit ensemble; remarqua Katara tout en observant Jacob qui s’était levé et tentait de s’arracher à la poigne de Sam et de son père, tout en continuant de lancer des regards noirs à Edward qui était bien trop concentrer sur Bella pour le remarquer.
_ Je n’aime vraiment pas se regard ! J’espère seulement que Jake va se contenir et ne pas exploser en tu-vois-de-quoi-je-parles ! Murmura inquiet Percy à la fille d’Athéna, tout en espérant que le Quileute ne prenne pas sa forme lupine devant les yeux de tout le monde.
Et il fallait croire que se n’était pas la seule inquiétude de Percy, mais aussi de ceux qui avait finis par le remarquer.

“Oh - you can't tell me it's not worth tryin' for
I can't help it - there's nothin' I want more
I would fight for you - I'd lie for you
Walk the wire for you - ya I'd die for you”
“You know it's true
Everything I do - I do it for you”
Alors que tout le monde cessèrent de danser et applaudir la chanson que venait d’interpréter Peter, pendant que ce dernier se faisait remercier par Susan, par un baiser des plus torrides qui attiraient l’attention de tous avant que Katara ne murmure quelque chose au fils de Poséidon:
_ Je vais me charger d’occuper les autres, tu ferais mieux d’aller mettre les choses aux clairs avec Jacob, avant qu’il ne se mette à déclencher une bagarre avec Edward ; lui murmura-t’elle avant de se diriger vers l’estrade dans l’intention même de chanter à son tour.
Ecoutant cette dernière, Percy se dirigea vers les Quileutes en silence, bien qu’il vit du coin de l’œil Edward tenir la taille de Bella et l’observer lui et les Quileutes, donnant l’intention de venir l’aider mais avec un simple regard qu’il comprit facilement, le fils de Poséidon lui fit bien comprendre de rester ou il était et qu’il viendrait à s’en charger tout seul.
_ Maintenant c’est à moi de chanter comme cela nos deux amoureux pour continuer de danser pendant un bon moment, avant que cela soit autour de notre chère Susan de chanter ; déclara Katara tout en prenant le micro des mains de Peter et poussant les deux tourtereaux vers la piste de danse, sous les rires et les applaudissement de tous.
_ La chanson que je vais vous interprétez est Somewhere de Within Temptation ; annonça Katara à toute l’assemblée avant d’enclencher la musique et de retourner se placer sur l’estrade devant tous, avec le micro.
Alors que tous les autres Jackson connaissaient la représentation même de la chanson à l’encontre de Katara, c’était pour la fille d’Athéna se qu’elle ressentait depuis la disparition d’Aang.
“Lost in the darkness, hoping for a sign
Instead there is only silence,
Can't you hear my screams...?
Never stop hoping,
Need to know where you are
But one thing 's for sure,
You're always in my heart.”


Pendant que tous les autres étaient repartis danser, Percy se plaça face à Jacob qui essayait toujours de se dégager des poignes de Sam et de son père, quand le fils de Poséidon l’attrapa par les épaules et le força tout bonnement, sous les yeux surprise des autres Quileutes, sauf de Seth, de Leah et d’Embry qui dansaient tous les deux ensemble concernant les derniers.
_ Tu peux me dire c’est quoi le problem Jake ? Demanda Percy en prenant une chaise qu’il retourna pour s’y asseoir de telles sortes qu’il puisse poser ces bras sur le dos de la chaise, alors qu’il fit un signe de tête aux autres Quileutes de les laisser tous les deux.
Et ils obtempérèrent très vite, surtout devant le regard des plus glacial que le fils de Poséidon leur avait lancé, en valait pas mieux le chercher quand ce dernier lançait un tel regard !
Alors que les Quileutes s’éloignèrent quelques peu de ces deux derniers, Percy savait pertinemment qu’ils entendraient tous se qu’il viendrait à dire malgré la distance, comme il était persuadé que s’était la même chose pour les autres Jackson et les Cullen.

“I'll find you somewhere
I'll keep on trying until my dying day
I just need to know whatever has happened,
The Truth will free my soul.”
_ C’est quoi ton problem Jake? Demanda Percy en essayant d’attirer son attention alors qu’il avait toujours le regard porté sur sa sœur et Edward derrière son épaule.
Si bien que Percy dut claquer des doigts devant lui pour lui faire valoir sa présence devant lui, alors que Jacob se mit à sursauter avant de reporter son regard vers celui qui l’avait fais réagir, et d’observer le fils de Poséidon qui ne le lâchait pas des yeux.
_ Alors ? Demanda Percy en ne le lâchant pas des yeux.
_ Alors quoi ? Demanda Jacob ne voyant pas de quoi voulait lui parler Percy avant de reporter son regard vers Bella et Edward qui continuait de danser parmis les autres.

“Lost in the darkness, try to find your way home
I want to embrace you and never let you go...
Almost hope you're in heaven so no one can hurt your soul...
Living in agony 'cause I just do not know
Where you are”


En ayant plus que mare que Monsieur l’évite et ne se concentre sur sa frangine et son copain, Percy décida d’employer les grands moyens, bien qu’il préféra pas utiliser au vrais sens du terme ces « grands moyens » à lui ; il n’hésita pas une seule seconde à donner une claque à Jacob qui ne l’évita même pas et se la reçut en pleine poire.
Bien sur, Percy ne lui en avait mis qu’une pichenette mais c’était asser pour faire sortir ce dernier de son « voyeurisme » dirons-nous.
_ Mais qu’est ce qui te prends Jackson ? Demanda Jacob courroucer en se massant l’endroit où il l’avait frappé, alors que Percy ne put s’empêcher de lever les yeux au ciel avec l’utilisation de son nom de famille.
_ Je te ferais remarquer Black, que cela fait deux fois que je te pose la même question, et tu es entrain de me faire genre « je n’ais pas entendus » ; expliqua Percy alors qu’il avait réussi à avoir l’intention de ce dernier qui ne voulait surtout pas se prendre une autre claque de celui-ci.
_ Et c’était quoi la question ? Demanda Jacob.

“I'll find you somewhere
I'll keep on trying until my dying day
I just need to know whatever has happened,
The truth will free my soul.”
_ C’est quoi ton problème avec ma soeur et son copain? Redemanda une nouvelle fois Percy calmement, même s’il sentait la vapeur monter doucement en lui.
_ Tu la laisses le fréquenter alors qu’il est dangereux ! Il pourrait lui faire du mal rien qu’en l’embrassant ! Grogna Jacob en foudroyant ces derniers alors que Percy jeta un regard par-dessus son épaule, pour constater qu’ils s’embrassaient encore une fois avant qu’Edward ne la fasse tournoyer dans ces bras.
_ Moi je ne la vois pas souffrir ma frangine ! Si cela avait été le cas elle lui aurait mise une sacré droite qu’il s’en saurait souvenu mais ce n’est pas le cas, alors je le répète encore une fois : c’est quoi ton problème à toi et à ta meute, Black ? Reposa encore une fois Percy en se détournant de sa sœur et en se reconcentrant sur le Quileute en face de lui.
_ Mais qu’il soit ensemble tous simplement ! Bella serait bien plus heureux avec une personne beaucoup moins dangereuse et qui soit plus « humain » ! Déclara dans un murmure Jacob alors qu’il continuait toujours d’observer ces derniers.

“Wherever you are, I won't stop searching.
Whatever it takes, I need to know.”

“I'll find you somewhere
I'll keep on trying until my dying day
I just need to know whatever has happened,
The truth will free my soul.”
Lorsque Katara finissa de chanter sa chanson, elle ne put s’empêcher de sourire tout en essuyant ces larmes alors que tous l’applaudissaient face à sa représentation, avant de confier le micro à Ron qui décida de prendre le relai dans le karaoké pour ensuite se mettre la chanson approprier qu’il allait chanter.
_ Alors je n’ai qu’une chose à dire là-dessus, Jake ! C’est que tu es jaloux et pour ça je te mets en garde, fais quelque chose toi ou ta meute contre leur relation, ou de tout faire pour les séparer Jacob, et je te promets que vous aurez à faire à moi ! Et crois-moi, toi et les autres, vous aurez appris à vos dépens qu’il ne faut jamais énerver un fils de Poséidon, ma sœur a choisi et c’est son choix, et personne ne pourra le changer. Alors faites gaffe parce que vous me retrouverez sur votre chemin si vous faites les abrutis ! Prévena Percy tout en observant Jacob avec sérieux et de jeter un regard vers les autres Quileutes pour bien leur montrer qu’il n’hésiterait pas, et qu’il ne blaguait pas que c’était belle et bien une menace.
Sachant qu’il n’avait plus rien à dire de plus, Percy se leva de sa chaise et alla rejoindre les autres alors qu’il semblait que Ron avait réussi à mettre le doigt sur une chanson, pour ensuite enclencher celle-ci et se dépêcher d’aller à sa place avant de se mettre à faire le pitre tout en regardant Hermione, pendant que If I Had You d’Adam Lambert résonnait dans le jardin.
“So I got my boots on,
got the right amount of leather
And I'm doing me up
with a black coloured liner
And I'm working my strut
but I know it don't matter
All we need in this world is some love”


Alors que tous remuaient au son de la chanson, Ron ne cessait de faire le pitre devant les autres en jouant avec ses chaussures et sa veste, et faisant des petits sourires en coin à Hermione, qui rigolait face aux idioties qu’il faisait sur « scène ».

Pendant que Percy ne put s’empêcher de lever les yeux au ciel, avant d’entrainer Lucy qui se dirigeait vers lui pour danser alors qu’il vit du coin de l’œil Seth rejoindre le reste de sa meute, sous la demande de Sam et des autres qui devaient surement le mettre au courant lui et les Quileutes adultes de la menace que le fils de Poséidon avait fais à leur encontre, s’ils testaient de faire quoi que se soit à sa sœur et à son copain.

D’ailleurs, Percy remarqua le signe de tête d’Edward vers lui et il comprit très vite que ce dernier le remerciait pour avoir pris sa défense face aux Quileutes, et le fils de Poséidon ne put s’empêcher de lui faire un clin d’œil et de lever ces épaules, genre « s’était rien du tout ».

Continuant de sourire, Edward reporta son attention sur Bella qu’il continuait de faire danser avant que le fils de Poséidon ne se concentre à faire danser Lucy à son tour, alors que Ron continuait de chanter.

“There's a thin line between the dark side
and the light side baby tonight
It's a struggle gotta rumble, tryin' to find it”

“But if I had you,
that would be the only thing I'd ever need
Yeah if I had you,
then money fame and fortune never could compete
If I had you,
life would be a party, it'd be ecstasy
Yeah if I had you
You y-y-y-y do
y-y-y-y-y do
y-y-y-y-y do
If I had you”


Peter s’amusait à faire tournoyer Susan sur elle-même et de la faire lever dans le ciel, sous ces éclats de rire alors qu’Harry et Ginny ne cessaient de faire à eux deux des figures acrobatiques, pendant qu’Edmund s’amusait à faire lui aussi le pitre avec Katara qui riait elle aussi de ces pitreries, tout en dansant en rythme sur la music.

Alors qu’Hermione avait finis par rejoindre Ron sur l’estrade et, elle aussi, s’amusait à se déhancher devant Ron qui s’amusa à son tour, à faire le pitre en essayant de s’éventer avec sa main avec la chaleur qui était entrain de monter entre eux ; pendant qu’Emmett et Rose étaient eux aussi entrain de danser un rock endiabler sur la music, tout comme Jasper et Alice.

Pendant que Percy faisait lui aussi voltiger Lucy sous ces éclats de rire, tout en s’amusant à la faire tournoyer sur elle-même alors qu’ils finirent tous les deux par rire en dansant avec Edward et Bella ; les deux filles dansaient un instant ensemble pendant que les garçons faisaient les pitres entre eux, avant que les filles de Poséidon et de Déméter ne reviennent à reprendre leurs cavaliers.

“From New York to LA
getting high rock and rolling
Get a room trash it up
'til it's ten in the morning
Girls in stripper heels,
boys rolling in Maserati's
What they need in this world is some love”

“There's a thin line between the wild time
and a flat-line baby tonight
It's a struggle gotta rumble tryin' to find it”


Alors quand Edmund murmura quelque chose à l’oreille de Katara et que cette dernière accepta en souriant à son tour, avant que le fils d’Héphaistos ne l’emmêne derrière l’estrade ou se trouvaient Ron et Hermione, et tous les materiaux pour la music et autres, disparaissant à la vue de tous.

Avant de revenir tirant une espèce de grosse machine semblable à un gros aspirateur, sauf que lorsque Katara appuya sur le bouton “allumer”, ce dernier ne se mit pas à aspirer mais à cracher ce qu’il avait en réserve.

Et ce qu’il avait en réserve, c’était des pétales de rose qui se mit à se propulser dans les airs avant de mettre à tomber sur la piste de danse comme de la neige, à la joie des autres Jackson qui trouvait cela amusant de pouvoir danser sous des pétales de roses blanches qui leur tombait dessus.

“But if I had you,
that would be the only thing I'd ever need
Yeah if I had you,
then money fame and fortune never could compete
If I had you,
life would be a party, it'd be ecstasy
Yeah if I had you
You y-y-y-y do
y-y-y-y-y do
y-y-y-y-y do
If I had”

“The flashing of the lights
It might feel so good
but I got you stuck on my mind, yeah
The flashing and the stage
it might get me high
But it don't mean a thing tonight”


Et ils continuèrent tous à s’amuser comme des gamins alors que les pétales de roses blanches continuaient de tomber au dessus d’eux, continuant de recouvrir la piste de danse de leurs petit éclat blanc ; jusqu’à ce qu’Edmund cesse de lancer des pétales de fleur quand son frère termina sur les dernières notes de music.

« That would be the only thing I'd ever need
Yeah if I had you,
then money fame and fortune never could compete
If I had you,
life would be a party it'd be ecstasy
Yeah if I had you
You y-y-y-y do
y-y-y-y-y do
y-y-y-y-y do
If I had you”

“That would be the only thing I'd ever need
Yeah if I had you,
then money fame and fortune never could compete
(never could compete with you)
If I had you,
life would be a party, it'd be ecstasy (it'd be ecstasy with you)
Yeah if I had you
You y-y-y-y do
y-y-y-y-y do
y-y-y-y-y do
If I had you “


Alors quand Ron termina sur la dernière phrase, il surprit tout le monde en particulier Hermione quand il l’attrapa dans ces bras, la renversa avant de se mettre à l’embrasser avec fougue et amour ; sous les sifflements et les exclamations de tous dans le jardin qui se mettaient à les applaudir.

_ Est-ce que je peux demander le silence à tous s’il vous plait ? Demanda Ron en mettant fin au baiser et relevant Hermione, avant de parler à tous à travers le micro et de se tourner vers eux pour demander le silence.

_ Voila ! Cela fait plusieurs jours que j’ai hésité à te le demander, surtout que les dernières semaines ont été les plus chargés sur ces derniers années, mais je suis entrain de m’éloigner du sujet parce que je voulais te poser une question que je voulais aussi te demander devant toute notre famille et nos amis, et je me dis que maintenant c’est le bon moment ; reprit Ron en observant sa famille et ces amis avant de se tourner vers Hermione qui le regardait intriguer, et ne comprenant pas de quoi il voulait lui demander.

_ De quoi est ce que tu p… Oh mon dieu ! S’exclama Hermione en comprenant enfin, tout en masquant sa bouche de ces deux mains comme de la plupart des femmes dans l’assemblée quand Ron mit un genou à terre.

Oui ! Le fils d’Héphaistos était belle et bien entrain de s’agenouiller devant la fille d’Athéna, avant de sortir un petit écrin rose de la poche de sa veste et de la tendre vers Hermione et de l’ouvrir, tout en lui faisant sa « grande » déclaration.

_ Comme Peter et Susan, je sais reconnaitre mon âme sœur quand je la vois et tu es cette âme sœur Hermione, avec qui je veux vivre jusqu’au restant de mes jours et même après la mort, si tu souhaites continuer de me supporter au-delà mais je souhaite vivre dans le moment présent ! Alors Hermione Jean Granger Jackson, souhaites-tu devenir ma femme ? Demanda Ron tout en lui présentant sa bague de fiançaille devant une Hermione aux bords des larmes, alors qu’elle avait posé ces deux mains sur sa poitrine à l’endroit exact ou battait son corps, avant de se mettre à contempler celle-ci.

Poser dans son petit écrin de velours rose, bague de fiançaille à l’anneau d’or était incrusté d’un unique diamant rose, qui avait été taillé à représenter une fleur, une fleur de lys, fleur préférer d’Hermione ; ou son cœur était inséré une petite topaze qui formait un petit cœur.

La bague de fiançaille qui avait pris des centaines d’heures à Ron pour arriver à une telle perfection pour le bijou, car c’était lui-même qui l’avait forgé et créé, espérait de tout cœur de ne pas s’être tromper de choix.

Alors quand Hermione se jeta dans ces bras, tout en l’embrassant fougueusement, le fils d’Héphaistos sut à cet instant qu’il ne s’était pas trompé et répondit à son baiser, sous les applaudissements des témoins.

Tout en se relevant tous les deux, Ron passa enfin la bague de fiançaille au doigt d’Hermione avant que cette dernière ne reparte dans ces bras, et que le fils d’Héphaistos ne se mette à la faire tournoyer dans ces bras sous la continuation des applaudissements des autres, pour qu’ensuite ces derniers ne viennent à féliciter les deux fiancer qui venaient de descendre de l’estrade pour les rejoindre.
_ Alors s’ayait Ron ? On va enfin pouvoir de passer la corde à ton cou maintenant ; rigola Harry en l’attrapant par les épaules avant de se mettre à appliquer un shampoing à ces cheveux avec son poing, faisant grogner le fils d’Héphaistos qui tentait de se dégager de sa poigne.

Et quand il y parvint, se fut autour de Peter de lui faire le même cirque pendant que toutes les autres filles félicitaient à leurs tours Hermione, avant de venir admirer la bague qu’il lui avait offert et certaines ne purent s’empêcher de faire des commentaires.

_ Tu devrais travailler comme orfèvre Ron ! Je peux t’assurer que tu gagnerais pas mal de clientèles dans ce domaine ; souria Lucy à son frère aîné.

_ C’est bien vrai Ron, tu gagnerais pas mal de truc là-dedans ; approuva Susan d’accord avec ça en souriant à ce dernier qui levait les yeux au ciel un instant, avant que le fils d’Héphaistos ne remercia son cadet en lui serrant la main pour ces vœux de bonheur.

_ Cette annonce doit être célébrer par une chanson ; déclara Katara en se tournant vers ces sœurs aînées : N’est ce pas les filles ? Demanda-t’elle en les observant chacunes.

_ C’est à qui le tour de chanter ? Demanda Susan en observant ces sœurs.

_ C’est au tour d’une fille de chanter ; souria Edmund en s’approchant d’elles pour voir qui serait la prochaine à chanter.

_ Pourquoi pas Hermione ? Ou toi Susan ? Pour enfin répondre à vos amoureux ? Demanda Bella en observant les deux concernées qui se sourirent, avant de se tourner toutes les deux vers elle.

_ Pourquoi tu ne nous chanterais pas quelque chose Bella ? Demanda en souriant Hermione alors qu’elle lui faisait des yeux de biche qu’on ne pouvait y résister quand on la regardait trop longtemps.
_ C’est à vous de chanter les filles et pas à moi ; remarqua Bella tout en observant les deux concerner qui devaient bien toutes les deux chanter, pour répondre à celles qu’avaient chantés leurs deux compagnons.
_ Allez Bella! Bella! Bella! Bella! Se mit à scander Susan en frappant dans ces mains avant qu’elle ne fut très vite suivis par les autres filles Jackson, qui s’empressèrent de pousser la fille de Poséidon sur l’estrade alors que Ron lui passa le micro au passage.
Finissant par accepter de chanter, la fille de Poséidon alla chercher une musique dans les pistes sur l’ordinateur portable, quand elle en trouva une adéquate pour elle, surtout qu’elle résumait bien sa situation avant de tomber sur Edward.
Souriant à tous, Bella enclencha la musique avant de placer le micro sur son pied et de se mettre derrière, juste au centre de l’estrade alors que You Found Me de Kelly Clarkson se mit à résonner dans les grandes enceintes placer de chaque côté de l’estrade, et de la piste de danse par la même occasion.
“Is this a dream
If it is
Please don't wake me from this high”

“I'd become
Comfortably numb
Until you opened up my eyes”

“To what it's like
When everything's right
Oh I can't believe”
Commença doucement Bella alors qu’elle prenait de plus en plus d’assurance à chaque phrase chanter, pendant qu’elle n’avait pas un instant quitter des yeux Edward, plongeant son regard dans le sien; alors qu’il s’était installé en retrait de la piste de danse, pendant que tous les autres Cullen et Jackson dansaient avec les autres sur la musique.

“You found me
When no one else was looking
How did you know just where I would be
Yeah you broke through all of my confusion
The ups and the downs and you still didn't leave
I guess that you saw what nobody could see
You found me”


Peter s’était amuse à prendre Susan dans ces bras, la portant comme la marier qu’elle était tout en se mettant à tournoyer sur la chanson ; alors que Ron fit de même avec Hermione faisant éclater de rire les deux filles Jackson, pendant qu’Edmund faisait virevolter Lucy et que Daniel en faisait de même avec Katara, tout comme Percy avec Vala.
Alors que tout au long de la chanson, les Jackson ne cessèrent de changer de cavalier et de cavalière, jusqu’à se mettre à danser avec les pompiers ou des membres de leur familles, les trois brigadiers de police ou les amis de Susan ; incluant bien évidemment les Cullen et les quelques Quileutes qui dansaient avec eux aussi.
Pendant que la fille de Poséidon n’avait pas une seule seconde lâcher les yeux du jeune Cullen, qui s’était lentement mais surement rapprocher doucement de l’estrade ou elle se trouvait.

“So here we are
And that's pretty far
When you think of where we've been”

“No going back
I'm fading out
All that has faded me within”

“You're by my side
Now everything's fine
I can believe”

“I was hiding
Till you came along
And showed me where I belong”


Et pendant tout le deuxième couplet, tout le monde avait très bien vus qu’Edward avait continuer de s’approcher de l’estrade, avant de finir par l’atteindre alors que la fille de Poséidon lui tendit la main que le Cullen prit sous le rire des autres, pour ensuite rejoindre Bella sur l’estrade pendant qu’elle avait repris le micro dans sa main et de l’autre ne lâchait pas celle de son petit copain.
Tout en dansant tous les deux, comme les autres sur la piste de danse au rythme de la music.

“You found me
When no one else was looking
How did you know just where I would be
Yeah you broke through all of my confusion
The ups and the downs and you still didn't leave
I guess that you saw what nobody could see
The good and the bad and the things (everything) in between
You found me”
Quand la music et le chant envoutant de Bella se termina par la même occasion, Edward attrapa son visage en coupe avant de déposer tendrement un baiser sur ces lèvres, sous les applaudissements et les sifflements des proches et des amis ; alors que le Cullen avait bien évidemment entendus les grognements venant des Quileutes.
Mais avec un regard glacial et un sifflement plus dure, ces derniers cessèrent de grogner en particulier Black après l’intervention de Percy qui gardait un œil sur eux, alors cela permit à Edward de faire ce qu’il voulait faire là à l’instant.
Surprenant Bella en lui prenant le micro des mains, Edward se dirigea vers l’ordinateur et sous ces yeux comme ceux des autres, il choisit une music sur la play liste avant de la mettre en route et de revenir faire face à la fille de Poséidon, tout en lui prenant une de ces mains avec lequel il entremêla ces doigts aux siens.
Et que pendant ce temps, la chanson Because You Live de Jesse McCartney commença à résonner à travers les grandes enceintes, tout le monde sourir alors que le Cullen commença à la chanter sans en lâcher la main de la Jackson.
“Staring out at the rain with a heavy heart
It's the end of the world in my mind
Then your voice pulls me back like a wake up call
I've been looking for the answer
Somewhere
I couldn't see that it was right there
But now I know what I didn't know”

“Because you live and breathe
Because you make me believe in myself when nobody else can help
Because you live, girl
My world has twice as many stars in the sky”


Alors qu’il avait commence à chanter doucement sur le premier couplet, comme la chantant à Bella à qui, il lui faisait face; Edward finit par prendre un peu plus de soufflé et de force dans le refrain, alors qu’il s’était mis à faire danser la fille de Poséidon sur l’estrade avec lui; pendant que tous les autres membres de leurs familles et autres, s’étaient eux aussi remis à danser entre eux, tout en continuant de se mélanger entre eux.

“It's alright, I survived, I'm alive again
Cuz of you, made it through every storm
What is life, what's the use if you're killing time
I'm so glad I found an angel
Someone
Who was there when all my hopes fell
I wanna fly, looking in your eyes”

“Because you live and breathe
Because you make me believe in myself when nobody else can help
Because you live, girl
My world has twice as many stars in the sky
Because you live, I live”


Alors qu’Edward et Bella avaient tous les deux finis dans les bras l’un de l’autre, tout en se mettant à se tourner l’un autour de l’autre; les autres Jackson s’étaient amuses à faire de même en se mettant à tourner autour de leur cavalier et cavalière, jusqu’à changer en attrapant le bras de celui qui se trouvait à sa droite mais ne cessant jamais de danser et de rire, un peu comme une grande danse médiévale.

“Because you live there's a reason why
I carry on when I lose the fight
I want to give what you've given me always”

“Because you live and breathe
Because you make me believe in myself when nobody else can help
Because you live, girl
My world has twice as many stars in the sky”

“Because you live and breathe
Because you make me believe in myself when nobody else can help
Because you live, girl
My world has everything I need to survive”

“Because you live, I live, I live”
Et c’est front contre front, qu’Edward termina la chanson tout en souriant à Bella qui le lui rendait alors que tous les applaudissait, avant que les deux tourtereaux ne descendent de l’estrade et que le jeune Cullen ne donne le micro à l’aînée des filles d’Athéna qui le remercia, pour ensuite monter sur « scène » à son tour.
Et pendant qu’Hermione cherchait la chanson qu’elle allait chanter, Bella tira Edward par la main avant de les éloigner de la piste de danse pour entrer littéralement dans le « jardin » du manoir.
Car contrairement au jardin qui se trouvait devant la véranda, et que les Jackson nommait la cour intérieur, le vrai « jardin » se trouvait à gauche en sortant de la véranda, terrain appartenant à proprement parler aux filles de Déméter qui avaient fais pousser diverses plantes et fleur, transformant celui-ci plus en un petit labyrinthe de fleur quand un simple jardin colorer.
Et alors qu’ils entendirent Hermione chanter Everytime We Touch de Cascada de loin, la version rythmique et non pas celle du slow, ils ne purent tous les deux pas s’empêcher de rire car comme le lui avait raconter Bella, le fils d’Héphaistos et la fille d’Athéna s’étaient tous les deux embrasser sur cette même musique pour leur premier baiser.
“I still hear your voice, when you sleep next to me.
I still feel your touch in my dreams.
Forgive me my weakness, but I don't know why.
Without you it's hard to survive.”
_ Je n’ai pas pus te le dire tout à l’heure Bella, mais tu es époustouflante dans cette robe! Le jaune ocre te va à ravir, même si je te préfère de loin te voir porter du bleu! Déclara Edward tout en la suivant alors qu’elle l’emmenait s’asseoir sur l’un des bancs qui faisait face à un petit lac, qui avait été creusé dans le cœur du mini-labyrinthe de fleur.
Et que sur ce petit lac, bougeait au rythme de l’eau, les roses de verres colorer faires par les filles de Déméter, soutenant les petites bougies parfumer.
Edward savait aussi que c’était aussi dans ce labyrinthe de fleur que les Jackson s’amusaient à se donner des défis, et des mini quêtes : ils devaient par exemple aller chercher quelque chose, un objet important au cœur du labyrinthe et pour l’atteindre, ils devront affronter tous les défis et créatures construites par les fils d’Héphaistos, pour l’atteindre.
Un jeu très physique et mentale !
_ Toi aussi tu sais que t’es mignon avec cette couleur ; souria Bella tout en jouant avec sa cravate et sa veste bleu azur et bleu foncer, faisant sourire Edward qui attrapa sa main avant de déposer un baisemain dessus.

“Cause everytime we touch, I get this feeling.
And everytime we kiss I swear I can fly.
Can't you feel my heart beat fast, I want this to last.
Need you by my side.
Cause everytime we touch, I feel this static.
And everytime we kiss, I reach for the sky.
Can't you hear my heart beat so.
I can't let you go.
Want you in my life.”


_ Est ce que tu as remarqué que nous portons tous les deux une tenue portant la couleur des yeux de l’autre ? Demanda Bella en essayant de ne pas rougir alors qu’il continuait de jouer avec sa main dans les siennes.
_ Oui ! J’avais finis par m’en rendre compte quand j’ai vus la couleur de ta robe et celle de ma tenue, nos sœurs sont très fortiche là-dedans ; rigola Edward en repensant aux idées semblables qu’avaient Alice et Susan, sur tout ce qui faisait qu’elle était aussi semblable que la même face d’une pièce.
_ Je présume que tu sais que Percy a pris notre défense tout à l’heure ? Demanda Bella en se rappelant de ce détail de ce qui s’était passé beaucoup plus tôt.
_ Tu les as entendus ? Demanda surpris Edward avant de se traiter mentalement d’idiot en sachant que les demi-dieux avaient des sens bien plus développer que de simple humain, en particulier les enfants de Poséidon qui avaient passés des années à se forger et à se fier à leurs autres sens que leurs vues.

« Your arms are my castle, your heart is my sky.
They wipe away tears that I cry.
The good and the bad times, we've been through them all.
You make me rise when I fall.”

“Cause everytime we touch, I get this feeling.
And everytime we kiss I swear I can fly.
Can't you feel my heart beat fast, I want this to last.
Need you by my side.
Cause everytime we touch, I feel this static.
And everytime we kiss, I reach for the sky.
Can't you hear my heart beat so.
I can't let you go.
Want you in my life.”

_ Bien sur que je les ais entendus, comme la plupart de mes frères et soeurs de ma famille, comme ta famille aussi je présume vus les regards peu aimable qu’ils lançaient aux Quileutes; remarqua Bella à ce propos, tout en se tournant vers lui alors qu’elle tournait sa tête vers ou continuait de faire la fête les autres.
_ Certaines fois j’oublis que tu n’es pas qu’une simple humaine ; souria Edward tout en s’excusant d’avoir oublié ce détail.
_ En tout cas je suis contente que Percy ait agis parce que si cela avait été moi, je crois bien que je n’aurais pas agis avec autant de diplomatie moi envers lui ; répliqua Bella en souriant à ce propos, tout en se mettant à hocher de la tête de gauche à droite à une bêtise qu’elle venait de penser.
_ Ah oui ! Et de quelle façon aurais-tu réagis ? Demanda Edward en lui souriant curieux de savoir ce que cette dernière aurait fais au Quileute et aux autres.
“Cause everytime we touch, I get this feeling.
And everytime we kiss I swear I could fly.
Can't you feel my heart beat fast, I want this to last.
Need you by my side »
_ Oh crois-moi Edward ! Je n’aurais pas réagis avec autant de diplomatie, je l’aurais totalement fais virer du mariage un coup de pied aux fesses et cela pour tous les Quileutes, qu’ils se mêlent de leurs fesses et ils n’auront rien à craindre de ma fureur ; rigola Bella faisant rire Edward, et ils rirent tous les deux pendant un bon moment.
Et alors que la chanson interpréter par Hermione se finissa, ils purent entendre les applaudissements des autres pour ensuite entendre une autre musique s’élever qu’ils reconnurent tous les deux sans aucunes difficultés, alors que c’était au tour d’Harry de chanter.
“What day is it? And in what month?
This clock never seemed so alive
I can't keep up and I can't back down
I've been losing so much time”
Et surprenant Edward, Bella se leva avant d’attraper les mains de son petit copain dans les seines pour ensuite le tirer, l’obligeant à se lever alors qu’elle se dirigeait à reculons vers le mini-lac, qui faisait bien un hectare, contrairement au grand lac dans la fôret qui frôlait les dix hectares ; ne lâchant pas une seule seconde le Cullen des yeux.
_ Qu’est ce que tu fais Bella ? Demanda Edward ne comprenant pas ce qu’elle voulait faire.

“Cause it's you and me and all of the people with nothing to do
Nothing to lose
And it's you and me and all of the people
And I don't know why, I can't keep my eyes off of you”
_ Fais moi confiance; murmura tout simplement Bella dans un soupir alors qu’elle le tirait toujours, jusqu’à arriver dans le lac, alors que le fils d’Arès continuait de chanter You and Me de Lifehouse.
Mais au lieu que ces pieds ne viennent à s’enfoncer, ces derniers vinrent à marcher sur la surface de l’eau surprenant Edward jusqu’à ce que ce dernier constate qu’il pouvait lui aussi marcher à son tour sur le lac, sans s’enfoncer dans l’eau.
Et quand Bella prit sa main droite qu’elle posa sur sa hanche gauche, de lever leur deux autres mains unis alors que la fille de Poséidon plaça sa main gauche sur l’épaule droite d’Edward, ce dernier comprit enfin ce qu’elle avait l’intention de faire.
La fille de Poséidon désirait danser sur l’eau avec lui, parmis les roses de verres allumés de leurs bougies parfumer !

“All of the things that I want to say just aren't coming out right
I'm tripping on words
You've got my head spinning
I don't know where to go from here”

“Cause it's you and me and all of the people with nothing to do
Nothing to prove
And it's you and me and all of the people
And I don't know why, I can't keep my eyes off of you”


Et alors que le crépuscule venait à tomber en nappant de sa couleur rouge et oranger le lac, colorant aussi les bougies et les roses de verres qui flottaient à la surface; Edward et Bella évoluaient tous les deux sur le lac miroitant, en ne cessant tous les deux de valser au son répercuter de la chanson autour d’eux, les nappant eux aussi des dernières lueurs rougeoyantes du soleil.

“There's something about you now
I can't quite figure out
Everything she does is beautiful
Everything she does is right”

“Cause it's you and me and all of the people with nothing to do
Nothing to lose
And it's you and me and all of the people
And I don't know why, I can't keep my eyes off of you
and me and all of the people with nothing to do
Nothing to prove
And it's you and me and all of the people
And I don't know why, I can't keep my eyes off of you”

“What day is it?
And in what month?
This clock never seemed so alive”
N’ayant cessé de danser l’un contre l’autre, Edward et Bella finirent par tourner l’un contre l’autre au dernier couplet tout en ayant posé leur front l’un contre l’autre, pour finir ensuite par être enlacer sur la dernière note et de s’embrasser tendrement alors que la nuit vint à les recouvrir tous les deux.
Et ils continuèrent ainsi à danser sur le lac aux autres chansons qui vinrent à être chanter par chacun des convives qui voulaient se prêter au jeu : Emmett chanta sur Supermassive Black Holes de Muse ou Alice sur I Kissed a Girl de Katy Perry, ou Percy qui avait choisi Here I Am de Bryan Adams ; alors qu’Edmund et Seth s’étaient tous les deux amusés à interpréter The boys are back de High School Musical 3, mais celle qui les surprirent tous c’était Lucy avec Hot n Cold de Katy Perry elle aussi, les faisant tous rires et nos deux danseurs du lac aussi.
Mais Edward et Bella finirent tous les deux par sursauter avant de se mettre à éclater de rire quand ils virent les feux d’artifice, prévus par les fils d’Héphaistos pour les deux marier juste avant que ces derniers ne viennent à partir pour leur lune de miel.
Se souriant mutuellement, ils décidèrent tous les deux de rejoindre les autres pour le feu d’artifice qui se mettait à éclairer le ciel noir d’encre de na nuit, en plusieurs gerbes de feu colorer qui explosaient de tous côtés pour l’honneur des deux marier qui se trouvaient en premières loges du spectacle.
Le spectacle durant une bonne vingtaine de minutes, colorant le ciel d’une multitude de couleurs tout en créant une multitude de forme, jusqu’à même former des animaux de le ciel comme des chiens ou chats, ou encore des cerfs et des biches surprenant tout le monde sur les facultés qu’avaient les fils d’Héphaistos dans ce domaine.
Alors quand le feu d’artifice cessa, il était temps aux jeunes couples mariés de s’envoler pour leur lune de miel, ou ils allaient effectuer plusieurs voyage dans les plus grandes villes des Etats Unis avec en file de tête : Las Vegas !
Peter et Susan avaient tous les deux l’attention d’aller là-bas pour faire le début de leur lune de miel, pour ensuite quitter la ville après une semaine et de choisir une nouvelle destination ; raison pour laquelle ils allaient tous les deux voyager à bord du véhicule du fils d’Arès.
Et ce n’est qu’après de long adieu des parents inquiets qui allaient laissés les deux tourteraux partir, que les plus jeunes leurs demandèrent de bien profiter de leur lune de miel et que tous les autres leurs dires au revoir ; que Peter et Susan embarquèrent dans le véhicule du premier, et après un dernier au revoir, ils s’en allèrent pour enfin vivre leur lune de miel sachant que les autres seraient en sécurité avec les Cullen et les Quileutes à présent.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sabrinabella
Le retour d'Irina
Le retour d'Irina


Féminin
Nombre de messages : 3843
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/11/2011

MessageSujet: Re: Un Nouveau Départ - Fanfic Crossover Twilight/Percy Jackson (Tout le monde/couple habituel)   Mer 14 Déc - 12:57

voici le chap suivant Wink bonne lecture study

Chapitre 17 : La nouvelle année scolaire

Les semaines qui s’étaient écoulés après le mariage, et le départ en lune de miel de Peter et Susan ; avaient été des semaines de calme et de tranquillité pour les jeunes demi-dieux, qui les avaient passés comme tous jeunes adolescents, pour les dernières semaines de vacances d’été avant la rentrée des classes en septembre.
Les plus jeunes de la famille Jackson, se repréparaient pour cette nouvelle année scolaire alors qu’exceptionnellement, Edmund, Katara et Lucy allaient tous les trois rentrés en première année de lycée ; malgré les jeunes âges des deux filles, elles se trouvaient être les plus intelligentes de la famille, malgré leurs dyslexies.
Mais surtout, ils n’allaient pas poursuivre leurs études au lycée de Seattle, mais à celui de Forks, là ou se trouvait les Cullen et cela pour une raison bien précises de ce changement d’établissements.
_ Ne me dit pas que tu nous as fais ce coup là Daniel ? Demanda Percy à son père adoptif en ne voulant pas croire ces yeux, près à faire une connerie, tout en le fusillant du regard d’avoir osé faire cela.
Toute la famille Jackson se trouvaient dans le grand salon de leur manoir, et le chef de famille venait de donner deux dossiers aux enfants de Poséidon, sur ce qu’ils pourraient tous les deux faires pendant cette nouvelle année scolaire.
_ Je me suis dis que cela pourrait être pour vous une activité extrascolaire pour cette année ; expliqua Daniel en enveloppant son bras sur les épaules de Vala, assise à ces côtés sur le fauteuil, alors que tous les autres Jackson étaient eux aussi assis sur les autres fauteuils et canapés, tout en les regardant en ne comprenant pas ce qui était entrain de se passer.
_ Une « activité extrascolaire » ? Dis-moi Daniel, tu ne t’es pas remis à la boisson alcoolisé par hasard ? C’est carrément un travail que tu nous donnes Daniel ! Surtout que tu savais que moi et Percy, nous avions prévus de prendre une année sabbatique, en particulier avec nos trois dernières années charger ; rappela Bella à ce propos.
_ Tout comme le fait que nous allions sans nul doute rejoindre les autres quelques fois en intervention, quand ils auront besoin de nous ; continua Percy sur leur métier de sapeur-pompier.
_ C’est quoi au juste ce travail que tu leurs as donnés Daniel ? Demanda Harry curieux comme tous les autres, alors qu’il abordait son uniforme de policiers de Seattle après être rentrés tôt dans la matinée de sa garde de nuit avec ces collègues.
Le fils d’Arès avait repris ses horaires dans la brigade de police, tout comme Ginny, assise à ces côtés, avait elle aussi repris ces heures de travail chez le fleuriste ; alors que Ron avait de nouveau rouvert son garage et qu’Hermione allait quant à elle, reprendre ces études d’architectures à l’université de Seattle en octobre mais que pendant ce temps elle aidait sa mère adoptive pour l’entretien de la maison.
Et que Vala ne redevienne institutrice des enfants à l’école maternelle de Seattle en septembre, et que Daniel reprendrait ces cours d’histoires à l’université en octobre à celle de Seattle.
_ Daniel nous a conseillé au Directeur comme professeur de langue morte et de sport au lycée de Forks ; déclara simplement Percy en se tournant vers les autres jeunes de la famille, tout en se mettant à jouer avec le dossier dans ces mains.
_ Génial ! On va vous avoir comme professeur cette année ! Souria Lucy contente de les avoir tous les deux comme professeur, alors qu’elle se mettait à sautiller dans son fauteuil.
_ Je comprends mieux pourquoi maintenant tu nous as inscrit au lycée de Forks, c’était pour avoir l’enseignement de Percy et Bella ; comprit Katara en hochant de la tête comprenant enfin l’idée qu’avait eu en tête son père adoptif.
_ Ils ne peuvent pas être aussi pire que nos autres profs ; ne put s’empêcher de remarquer Edmund en souriant avant de se recevoir un coup de poing à l’arrière du crâne par Katara à ces côtés, qui ne pouvait s’empêcher de lever les yeux au ciel alors que les autres Jackson ne purent s’empêcher de rire de sa remarque.
_ Sympa Edmund ! Tu nous aides beaucoup là ! Déclara Percy. Si tu veux, je pourrais faire exprès de te mettre des heures de colle pour la peine ; ajouta-t’il en le fusillant du regard.
_ Ah ! Vous voyez ! Il y prend gout à son nouveau job et… Aie, Hermione ! Pourquoi tu m’as frappé ? Demanda Ron en se massant le haut du crâne, tout en observant sa fiancée.
_ Tu ne les aides pas avec ta remarque, toi et ton frangin ! Alors retenez votre langue ou sinon on vous bâillonne ! Ordonna Hermione en observant les deux fils d’Héphaistos, les prévenant de sa menace qu’elle était bien capable de le faire pour les faire taire.
_ Bah quoi ? Qu’est ce qu’on a dit de si mal ? Demanda Edmund ne comprenant pas ou en était le mal.
_ Dois-je vous rappelez que dans vos têtes vides de forgeron que l’un des étudiants se trouvent être le petit copain de ma sœur, et que si elle accepte, elle ne pourra pas être avec lui ! Ca c’est l’une des raisons principales ! Déclara Percy en faisant comprendre à ces derniers l’un des premiers problèmes liés à cette fonction.
_ C’est vrai que ça ce n’est pas cool du tout ! Déclarèrent en chœur Ron et Edmund, tout en s’éloignant tous les deux des deux filles d’Athéna pour ainsi esquiver le coup qu’elles auraient pus leurs donner pour les faire taire, mais elles n’en firent rien.
_ C’est pour cette raison que j’ai déclaré au Directeur du lycée de vous prendre comme stagiaire, et j’ai aussi bien fais comprendre que Bella sort avec Edward depuis un mois et que le protocole s’appliquait pour des professeurs bien plus âgés ! Et non ceux qui vont avoir leur seize ans, surtout avec vos diplômes exemplaires, le Directeur veut bien vous laissez tranquille ! Prévena Daniel sur le fait qu’il avait bien évidemment préparer le terrain pour les deux jeunes futur professeurs, en particulier pour que Bella puisse continuer sa relation avec le jeune Cullen.
_ D’accord Daniel ! Tu as peut être été prévoyant sur ce coup là, sauf que je crois que je dois te rappeler que nous allons aussi enseigner à des jeunes qui nous énervent et qui nous méprisent, hormis Angie, Ben et les Cullen, bien sur ! Rappela Percy à ce propos.
_ Et nous aussi par la même occasion ; ajouta Edmund tout en s’éloignant de Katara avant d’aller s’asseoir aux côtés de Lucy, sachant que cette dernière ne viendrait pas à la frapper pour ce qu’il dirait.
_ C’est vrai que s’afficher devant eux en temps que professeur ne va pas être une année facile pour nous, loin de là Daniel ; répliqua Bella sur ce sujet.
_ Sauf que contrairement à eux, vous êtes tous les deux bien plus adultes pour ne pas entrée dans leur bêtise, ou autres blagues qu’ils vous diront là-dessus ; remarqua Daniel à ce propos.
_ Moi ça ne me plait pas c’est tout ! Déclara simplement Percy sur ce sujet.
_ Oh allez ! Je voudrais bien vous avoir comme professeur moi cette année, s’il vous plait ? Demanda Lucy en les suppliant tous les deux d’accepter, tout en leur faisant ces yeux larmoyants que personne n’était parvenus à y résister.
_ Et vous êtes prêts surtout à vous levez plus tôt pour aller à Forks, qui se trouve tout de même à deux heures de route de Seattle ? Demanda Bella en se tournant vers Edmund, Katara et Lucy ; sur le fait qu’ils auront très peu d’heure de sommeil dans l’année à suivre.
_ Pour ça aussi nous avons tous prévus ! Ils se trouvent que nous avons demandé l’autorisation de Charlie et Sally pour que vous les preniez tous les deux chez les Swan, le temps que nous installons une maison dans un terrain pour eux et certains d’autres de vos frères et sœurs qui voudraient venir vous voirs à Forks ; expliqua Vala à ce propos.
_ Surtout qu’à présent avec notre prochaine maison à Forks, Lucy se retrouva à moins de vingt minutes de Seth par la même occasion ; remarqua Ginny en souriant à sa petite sœur qui ne put s’empêcher de rougir en pensant aux jeunes garçons, alors que les garçons de la famille ne purent s’empêcher de lever les yeux au ciel.
_ A ce que je sache nous avons le temps d’y réfléchir ou est ce qu’on doit donner une réponse maintenant ? Demanda Bella en refermant le dossier qu’elle avait dans les mains, tout en se tournant vers les deux adultes de la famille.
_ Vous avez le temps de vous décidez ne t’en fais donc pas pour ça ! Mais vous devrez donner une réponse avant la rentrée des cours aussi ! Remarqua Daniel à ce propos.
_ Tout en sachant que la rentrée est dans une semaine ; répliqua Percy à ce propos et en levant les yeux au ciel.
_ Allons Daniel ! Laissons-les tous les deux réfléchir tranquillement, surtout qu’ils vont passer leur fin d’après-midi et de soirée chez les Cullen ! Annonça Vala en mettant fin à leur discussions, tout en tirant son époux pour quitter les lieux et de reprendre leurs petites activités.
_ Surtout qu’Edward sera un point positif dans la balance ; ne put s’empêcher de remarquer Ron à ce propos en regardant la fille de Poséidon qui lui lança l’un des coussins dans la figure, pour le faire taire.
_ Bon on va vous laissez entre mec les garçons et nous, nous allons nous occuper de préparer Bella pour Edward ! Prévena Ginny alors qu’elle attrapait Bella par un bras comme Hermione, et que ces deux dernières emmenèrent la fille de Poséidon en haut, vite suivis par les deux plus jeunes.
_ C’est quand même marrant de ne pas te voir réagir à ça Percy ! Rigola Harry en s’asseyant à côté de son frère alors que Ron et Edmund étaient entrain d’allumer la télé et la Play pour y jouer.
_ Je sais qu’Edward est le bon pour Bella, je n’ais pas à m’inquiéter pour ça ! Répondit simplement Percy tout en observant le ciel par la fenêtre du salon.
_ Je ne te sens pas très convaincus parce que tu dis ! Tu as encore fais des rêves prémonitoires ? Demanda Harry en se tournant totalement vers lui, inquiet et en jetant un regard en biais aux deux autres Jackson qui étaient bien trop plonger dans leur jeu de course, pour les écouter.
A cette question, Percy ne put s’empêcher de frémir en se souvenant de quoi ces derniers rêves prémonitoires lui avaient fais voir, une vision des moins plaisantes.
_ Qu’est ce qui te fait dire que j’ai rêvé ces derniers temps ? Demanda Percy en essayant de calmer les battements frénétiques de son cœur, qu’Harry pouvait facilement percevoir s’il se concentrait sur son ouïe.
_ Parce que tu as eu ces derniers temps, plus de moment ou tu étais dans les étoiles que parmis nous ? Peut être que Bella n’a rien remarquer dus fais qu’elle est souvent avec Edward et que tu as ces espèces de « transes » dans ces moments là, mais moi je les ais très bien remarquer ; se souvenait simplement Harry sur tout ces moments ou Percy semblait être ailleurs, et pas un ailleurs des plus chaleureux. Qu’est ce que tu as vus exactement ? Redemanda-t’il.
_ Rien que je ne puisse empêché ! Tout se passera bien Harry ! Promit Percy avant de poser sa main sur son épaule, effectuant une légère pression avant de se lever de sa place et de se diriger vers sa chambre à l’étage.
Tout en passant devant la chambre de sa sœur, il ne put s’empêcher d’avoir un sourire affectueux quand il entendit les cinq filles éclater de rire à une blague qu’elles se remémorèrent, pour ensuite continuer sa route vers sa chambre et de s’y enfermer à l’intérieur.
S’appuyant pendant quelques instants contre sa porte fermée, Percy expira à fond avant d’inspirer de nouveau pour essayer de se calmer en essayant de reprendre une respiration lente, et tenter d’apaiser les battements de son cœur pour ensuite se diriger doucement vers son lit au centre de la pièce.
Levant son oreiller, Percy prit le cahier de croquis qu’il avait placé en dessous avant de se mettre à feuilleter les derniers dessins qu’il y avait dessiné, sur les dernières images dont il avait été témoin dans ces derniers rêves prémonitoires de ces dernières nuits.
La vision devait sans aucun doute être des plus violentes pour qu’il ne se rappel que de bride souvenir, mais des petites images qui lui faisaient déjà frémir de peur !
La seule chose qu’il discernait parmis toutes les images floues et d’ombre, s’était une jeune femme blonde aux yeux d’or s’observant dans un miroir cachant derrière elle une autre personne, alors qu’elle se trouvait pourtant seule dans la pièce.
Avant que cette dernière ne s’efface, dévoilant Edward et Bella qui semblaient tous les deux sortir d’une grosse dispute, qui disparut ensuite pour laisser place à sa sœur qui se dirigeait dans un parking et qu’une voiture ne vienne à lui foncer dessus.
Et la vision se finissait ainsi !
Sur l’image de sa sœur figer sur place, observant le véhicule lui foncer droit dessus sans pourtant réagir pour s’en éloigner de sa trajectoire !
Et après ça, c’était le trou noir et Percy se réveillait en sueur, le cœur battant et la respiration saccader de ce dont il se souvenait de ces rêves prémonitoires.
Réobservant le croquis de la femme dans son cahier de dessin qu’il voyait dans sa vision, Percy ne put s’empêcher d’avoir une bouffée de haine et de colère envers cet être alors qu’une pensée inquiétante vint encore noircir ces idées.
Cette fille ressemblait étrangement aux Cullens !
Peau pâle, yeux d’une étrange couleur or, des longs cheveux bouclés d’un blond vénitien et un sourire angélique sur le visage, qui ne cessait de faire monter la haine dans l’esprit de Percy ; car sa vision était asser claire et précise pour savoir que cette « être » serait celle qui sera la cause de la dispute entre Edward et Bella, et de l’accident de sa sœur par la suite.
Raison pour laquelle, Percy se promit que dès qu’il verrait cette « fille », il n’attendra pas que cette dernière menace sa sœur pour en finir une bonne fois pour toute avec cette vision, en détruisant le principal facteur de cette vision !
Eliminant le problème à sa source !
Mettant fin aux jours de cette « fille » !
Et pour la première fois, Percy n’eut aucun scrupule à penser qu’il prévoyait de tuer un « être vivant », pour ainsi empêcher la mort de sa sœur, ce dont il était près à le faire pour sa survie.
Le fils de Poséidon était tellement plonger dans ces penser et dans ces futurs plans, lorsqu’il croiserait cette dernière ; avant de se mettre à sursauter quand des coups frapper à la porte le firent sortir de ces pensées.
_ Entrée ? Cria Percy pour se faire entendre de son interlocuteur derrière la porte alors qu’il refermait son cahier de croquis, et le rangeait de nouveau en dessous de son oreiller avant de se tourner totalement vers la porte qui s’ouvrait, laissant apparaitre sa sœur derrière.
Portant un long pull bleu à manche à demi-longue et à décolleter en V, ou sa montre à gousset était ainsi dévoiler en dessous ; lui tombant jusqu’aux genoux en lui donnant cette aspect de tunique, moulant son corps alors qu’elle portait un slim blanc en dessous avec des bottes noires montant jusqu’à mi-mollet à léger talons.
Ayant une grosse ceinture entourant sa taille par-dessus son pull, de couleur blanche à fleur bleu ; Bella avait par-dessus sa petite veste en jean alors que ces longs cheveux avaient été lâchés, et lisser par la même occasion en ayant bouclé seulement les pointes.
Etant resté au naturelle, en ne portant aucun maquillage ; Bella souria à son frère avant de se rendre vite compte de quelque chose, faisant froncer les sourcils de Percy par la même occasion.
_ Et bien Percy ? Tu n’es pas encore prêt ? Demanda Bella surprise.
_ Prêt pour quoi ? Demanda Percy ne comprenant pas de quoi parlait sa sœur.
_ Bah pour notre soirée chez les Cullen, idiot ! Edward nous attends en bas ! Déclara Bella à ce dernier tout en levant les yeux au ciel face à l’oubli de son frère.
Alors que Percy se tourna vers son réveil pour voir qu’il était déjà l’heure de partir chez ces derniers, et qu’il était prévus qu’Edward vienne tous les deux les chercher ; faisant ainsi sursauter le fils de Poséidon qui se rendit compte qu’il était resté ainsi dans ces pensées pendant trois heures non stop.
_ Je vais me changer et j’arrive ! Prévena Percy à Bella avant de prendre ces affaires et d’aller changer dans sa salle de bain, pendant que sa sœur quitta sa chambre en refermant la porte derrière elle.
Souriant de la tête en l’air que pouvait être son frère, Bella redescendit au rez-de-chaussée pour rejoindre Edward qui les attendait devant le salon en observant les trois autres garçons de la famille Jackson, faire une partie de course sur la Play pour ensuite se retourner vers la fille de Poséidon à son arriver.
Bella ne pouvait s’empêcher, chaque fois qu’elle le voyait, de l’admirer et de penser que le bleu sombre lui allait bien : il portait une chemise bleu foncé assortis à son jean et à ces baskets, alors qu’il avait remis sa veste grise. La fille de Poséidon ne pouvait s’empêcher de dire qu’elle était tomber sur la perle des perles comme petit ami.
Mais voyant que Percy n’était pas avec elle, Edward se laissa emmener par Bella dans le salon en rejoignant les garçons en attendant l’arrivé du retardataire, pour ensuite s’empêcher de sourire quand sa copine vint à le pousser contre un canapé et qu’elle ne finisse par s’asseoir sur lui.
_ Et les gars il y a des chambres pour ça ; rigola Ron en se tournant vers les deux tourtereaux en faisant rire son petit frère et qu’Harry ne put s’empêcher de sourire, tout en levant les yeux au ciel face aux deux pitres qui lui servaient de frangin.
_ Et qui t’a dis de nous regarder aussi ! Concentre toi sur ta course et t’occupe pas de nous ! Fais comme si nous n’étions pas là ! Souria Bella avant de se mettre à embrasser Edward, surprenant ce dernier qui y répondit bien évidemment.
Alors que dans leur baiser, ils pouvaient tous les deux entendre Harry éclater de rire pendant que les deux fils d’Héphaistos se mirent à faire un bruit de bouche, comme s’ils étaient tous les deux entrains de vomir à cette scène.
Cessant un instant d’embrasser Edward, faisant légèrement grogner ce dernier de ne pouvoir continuer d’embrasser les lèvres si tentatrices de sa bien aimée ; il ne put s’empêcher d’éclater de rire quand sa copine prit deux oreillers et qu’elle les lança tous les deux sur les têtes de Ron et d’Edmund, qui sursautèrent en envoyant par la même occasion leurs voitures de courses dans le décor faisant bien plus éclater de rire Harry, qui en profita pour terminer premier du jeu.
_ Eh ! Ce n’est pas du jeu elle nous à décon… Et s’ayait, ils recommencent tous les deux ! S’exclama Ron en fusillant les deux tourtereaux, alors que Bella avait de nouveau replongé sur la bouche d’Edward, qui ne disait pas non à cette embrassade.
_ C’est de la triche ! Harry, on recommence la course ! Continua Edmund voulant qu’ils recommencent la course.
_ Hors de question les mecs ! Bella a raison ! Occupez vous de la course et laissez les tranquille, a ce que je sache Ron, Bella n’a jamais rien dis quand c’était nous qui embrassions Ginny et Hermione, alors fichez leur la paix ! Sinon vous êtes prêts pour une autre course ! Proposa Harry à ces deux derniers qui se mirent à grogner pour la forme avant de se replonger dans une autre course, faisant sourire Bella et Edward avant qu’ils ne décident tous les deux de les regarder jouer.
_ Eh Edward ! Tu es au courant de la nouvelle ? Demanda Ron à ce dernier en lui jetant un coup d’œil, tout en gardant ses yeux braquer sur le jeu pour ainsi éviter de recommencer à repartir dans le décor, et de perdre la course par la même occasion.
_ Ron ! Prévena Bella d’une voix menaçante en fusillant ce dernier du regard pour qu’il garde sa langue dans sa bouche, et qu’il la ferme par la même occasion.
_ Daniel a proposé Percy et Bella comme professeur de sport et de langue morte au lycée de Forks ! Et que moi qu’ainsi que Katara et Lucy, on rentre tous les trois en première année de lycée et on va suivre leur cour ; continua Edmund sur la lancée de son frangin, faisant lever les yeux au ciel d’Harry alors que Bella le fusilla du regard.
_ C’est vrai ça ? Demanda Edward curieux d’une telle chose venant de Bella.
_ C’est l’idée de Daniel pour nous occuper cette année et il nous a seulement prévenus aujourd’hui ; prévena Bella qui détestait par-dessus tout mentir à Edward, en ne voulant pas que ce dernier croit qu’elle le savait depuis un moment.
_ Pourtant la rentrée est dans une semaine ! Qu’est ce que vous avez décidés tous les deux ? Demanda Edward voulant savoir ce que sa copine et son frère avaient prévus de répondre à cette annonce.
_ Qu’on est strictement rien ! Même si Daniel a eu l’amabilité de prévenir le Directeur sur le fait que je sors déjà avec toi, et que je serais un professeur et toi un élève, il a décidé de ne pas nous en tenir rigueur, ce que j’en remercie ! Mais devoir supporter la clique de Newtown , Stanley , Mallory et les autres n’aient pas un avantage ; malgré le fait que nous enseignerons à Angie, Ben, Edmund, Katara, Lucy, ainsi qu’à toi et à ta famille, est en quelque sorte un baume comparer aux autres ; expliqua Bella sur les bons et mauvais points qu’engendraient ce choix de travail.
_ Et le fait que nous soyons tous les jours ensembles ? Demanda Edward voulant savoir si cela pèserait pour ou contre son choix de devenir professeur.
_ Séparer par des tables de cours et quelques salles par la même occasion, sa peut être à la fois pour et contre ; expliqua Bella sur ce sujet.
_ Le rêve de tout couple d’avoir une relation en pleine salle de cour, c’est mon rêve de le faire avec Hermione ; avoua Ron en souriant à cette image faisant grogner son petit frère, alors qu’Harry et Bella se mirent tous les deux à rire à son annonce.
_ Devons nous te rappeler mon cher Ron, que toi et Hermione vous vous êtes fais prendre dans une salle de classe par un surveillant, dans une position qui frôlait la tenue réglementaire du lycée ; rigola Harry à cette anecdote, faisant encore plus rire Bella et faisant grogner le principal concerner.
_ C’est vrai ? Demanda Edward surpris.
_ Oh que oui ! C’était il y a deux ans, Ron et Hermione se sont fais prendre juste avant l’acte, en faite ils ont été surpris en plein préliminaire pour dire vrai et crois-moi, Hermione n’a plus voulus retourner à l’université pendant un mois, tellement elle avait eue honte qu’ils avaient été pris en pleine flag ; souria Bella en se souvenant de la gêne que la fille d’Athéna avait ressentis pendant ce mois-là, faisant rire Edward qui s’imaginait la situation au manoir.
_ Je me souviens qu’Hermione avait tellement eue honte qu’elle avait ordonnée à Ron de se tenir loin d’elle pendant deux mois ; continua Harry en rigolant à ce souvenir, faisant rire cette fois-ci Edmund alors que Ron grognait de plus en plus.
_ C’est bon les mecs, ça va aller maintenant ! Ne me rappelez pas les deux pires mois de ma relation amoureuse avec Hermione, s’il vous plait ? Demanda Ron en essayant de se reconcentrer sur la course, au lieu de repenser à ces deux mois de calvaire qu’il avait passé devant rester loin de sa copine.
_ Qu’est ce qui s’est passé ? Demanda Percy en entrant enfin dans le salon, tout en enfilant sa veste en jean par-dessus sa chemise claire et son jean foncer, avec ces baskets blanches ; alors qu’il regardait les occupants du salon, attendant que l’un d’eux daigne à lui répondre.
_ Qu’on venait d’évoquer les deux mois de calvaire que Ron avait vécus, en devant rester loin d’Hermione après…
_ C’est bon Cullen ! Je crois que Percy a compris ! Grogna Ron à l’encontre d’Edward alors que Percy s’était mis à rire en se souvenant sans problème de ces deux mois dont il était entrain de mentionner.
_ Oh oui, je m’en souviens ! C’était deux mois mémorables ! Rigola Percy à ce souvenir faisant encore plus grogner le concerné, pendant que les autres se mirent à rigoler encore plus à son grognement.
_ Bon ! Maintenant que Monsieur à daigner être enfin prêt pour la soirée, nous pouvons y aller ! Ne nous attendait pas pour ce soir, on dormira chez les Swan ce soir ! Prévena Bella en se relevant des cuisses d’Edward avant de lui prendre la main, après qu’il se soit à son tour lever et suivant les deux enfants de Poséidon quittèrent le manoir en saluant les autres.
Pour ensuite monter dans la Volvo grise d’Edward, qui les mena chez lui en moins de deux heures avec sa vitesse plus qu’excessif mais cela ne gêna guère Percy et Bella, qui aimaient bien la vitesse.
Quand ils arrivèrent tous les trois devant la maison des Cullen, Esmé vint les accueillir en serrant chaleureusement Percy et Bella dans ces bras maternel, tout en leur souhaitant la bienvenue.
_ Bonjour les enfants ! Comment allez-vous ce soir ? Demanda Esmé tout en posant ces mains sur chacunes des joues des deux enfants de Poséidon, et en leur souriant affectueusement.
_ Nous allons très bien Esmé, merci ! Et vous ? Demanda gentiment Bella à cette dernière alors qu’elle reprit la main d’Edward quand il vint se placer à côté d’elle.
_ Je vais très bien merci ma chérie ! Remercia Esmé en lui souriant avant de se tourner vers le frère : Et toi Percy ? Lui demanda-t’elle.
_ Bien moi aussi ! Les garçons sont là après tout, moi, Emmett et Jasper avions prévus de sacré jeu de course pour la soirée ; confia Percy à cette dernière en lui souriant avant de voir les deux concerner émerger devant l’entrée de la maison, avec le reste des Cullens.
_ Ah ! Vous voila enfin, on croyait que tu voulais te défiler Persée ! Rigola Emmett à ce dernier faisant rire tout le monde, alors que Percy levait les yeux au ciel.
_ Pour rien au monde Emmett, je n’aurais voulus manquer le moment ou je vous aurez battus avec une fracassante victoire ; souria Percy à ces deux derniers.
_ Dois-je te rappeler que tu avais oublier pendant un instant que nous allions chez les Cullen ce soir ; répliqua Bella à ce propos en se tournant vers son frangin, en faisant rire tous les autres et levant les yeux de son frère.
_ Très drôle Bella ! Bon j’ai une écrasant victoire à mener alors ne me faisons pas patienter d’avantage ! Déclara Percy en se dirigeant vers la porte d’entrée, tout en saluant les deux filles au passage avant Carlisle qui lui souria en serrant chaleuresement la poigne que le fils de Poséidon lui proposa.
Quand ils furent de nouveau tous à l’intérieur, et que les arrivants retirèrent leurs manteaux ; Emmett, Jasper et Percy se dirigèrent vers le salon avec Rosalie et Alice, avant de se mettre tous les trois à jouer aux voitures de courses sur la Play, sous les regards attentifs de Carlisle et d’Esmé ; pendant qu’Edward et Bella montèrent tous les deux à l’étage, et se dirigèrent vers la chambre du premier.
Tout en s’allongeant l’un contre l’autre sur le canapé qu’il y avait dans la chambre d’Edward, au doux son de Clair de Lune de Debussy qui résonnait dans la pièce ; Bella ne put s’empêcher de repenser à la nouvelle annonce de Daniel plus tôt, et voulait connaître l’avis de son petit copain sur ce sujet.
_ Et toi ? Qu’est ce que tu en penses ? Demanda Bella en se lovant encore plus contre Edward et laissant sa tête reposer sur sa poitrine, alors que les bras de ce dernier entouraient sa taille tout en la gardant serrer contre lui.
_ Quoi donc ? Demanda Edward ne voyant pas de quoi elle parlait.
_ De cette promotion de devenir professeur au lycée ? Qu’est ce que tu en dis ? Redemanda Bella tout en continuant de se mettre à jouer avec la chemise de ce dernier sous ces doigts.
_ Ce que j’en dis c’est que cela devrait être une expérience formidable pour toi, tu m’as toujours dis que tu rêvais de devenir professeur d’histoire alors devenir professeur de langue morte ne devrait pas être un problème, non ? Demanda Edward en se rappelant de ce que lui avait avoué Bella à ce sujet dans les semaines passées.
_ Sauf que je vais enseigner à des étudiants avec qui j’ai passée des années d’études, alors le fais de devenir professeur et de leur enseigner ce que je sais ne m’aide pas vraiment ; avoua Bella en se redressant légèrement de sa place et par finir de placer sa tête à côté de celle d’Edward.
_ Alors imagines que tu n’enseignes qu’à moi seul et je pense que tu y arriveras sans aucunes difficultés ; souria Edward tout en caressant le visage de sa petite amie qui souriait à son annonce.
_ Ca ne devrait être pas bien difficile dans ce cas ; répondit Bella en lui souriant avant d’incliner la tête vers lui et de poser ces lèvres sur les siennes.
_ Tu ne sais pas à quel point, je pourrais passer ma vie rien qu’à t’embrasser ; déclara Edward sur son désir qu’il éprouvait pour elle, la faisant sourire avant de reprendre ces lèvres pour un nouveau baiser tendre qui se transforma bien vite en un fougueux.
Si bien que lorsqu’Edward dut se séparer de Bella pour lui permettre de respirer, ils s’étonnèrent tous les deux encore de la position dans laquelle ils se trouvaient quand ils se laissaient emportés par leur baiser : la fille de Poséidon était allongée sur le sofa, sa main droite jouant avec les cheveux d’Edward qui était allongé sur elle alors que ces jambes l’encadraient, tout en étant replier sur le canapé ; alors qu’Edward avait entouré sa taille de son bras gauche, la tirant contre lui.
Et que leurs deux mains valides se trouvaient à côté de leurs têtes, jointes et leurs doigts s’entremêlant entre eux : le premier geste qu’ils effectuaient tous les deux ensembles pour la première fois ; si bien qu’ils l’observèrent pendant un moment avant de serrer leurs doigts un peu plus, et replongeant leurs regards dans celui de l’autre.
Et lisant tout l’amour qu’ils éprouvaient l’un pour l’autre dans leurs yeux, gardant le contact de leurs mains, ils s’embrassèrent de nouveau en essayant de faire passer tous les sentiments qu’ils éprouvaient l’un pour l’autre dans ce baiser, et cela dura un bon moment avant qu’Edward la lâcha pour lui permettre de reprendre sa respiration ; mais il continua pendant plusieurs minutes à embrasser son visage et son cou, la faisant rire.
Alors quand Edward s’arrêta et baissa la tête sur le côté tout en portant son regard dans le vide, Bella se demanda se qui se passait.
_ Qu’est ce qu’il y a ?
_ Nos cousins vont venir ! Déclara en souriant Edward alors qu’il portait son regard vers la porte de sa chambre.
_ Vos cousins ? Demanda surprise Bella avant de se rappeler d’un détail qu’Edward lui avait déjà parler de sa famille : Tu veux dire tes cousines de Dénali ?
_ Oui ! Elles sont en routes pour nous voir et passer peut-être l’année avec nous qui sait ? Se demanda Edward à ce propos.
_ Hâte de les rencontrer dans ce cas ! Avoua en souriant Bella en se souvenant qu’Edward n’avait dis que du bien de ces cousines, ainsi que de son oncle et tante.
_ Tu vas les adorer ; promit Edward en l’attrapant par la taille et en la relevant en même temps que lui, pour ensuite descendre en bas dans le salon pour aller accueillir l’arriver les cousins des Cullen.
En bas, dans le salon ; Percy s’amusait comme un gamin avec Emmett et Jasper, pouvant pleinement oublier pendant quelques temps cette vision qui le hantait, déjà depuis plusieurs jours ; avant de voir Alice se figer à ces côtés et de regarder dans le vide, pour ensuite se mettre à sourire et à sautiller sur place, heureuse de quelque chose.
_ Qu’est ce que tu as Alice ? Demanda Rosalie en se tournant vers sa frangine, alors qu’elle était assise sur les genoux d’Emmett, qui n’était nullement gêner de sa présence pour jouer avec les autres à la Play.
_ Les Dénali arrivent ! Souria Alice tout en se tournant vers ces parents et sa famille, faisant lever les sourcils de Percy de curiosité.
_ Les Dénali ? Vos cousins d’Alaska, non ? Demanda le fils de Poséidon pour avoir confirmation de ces dires.
_ Nos cousines plutôt ! Tu vas les adorer, Percy ! Se sont des filles géniales et des membres importants de notre famille ! Avoua Alice à ce dernier qui avait bien hâte de les rencontrer en se souvenant de tout le bien que les Cullen disait des Dénali.
Tout en entendant les bruits de véhicules s’approchant de la maison des Cullens par la petite allée qui serpentait dans la forêt ; les garçons mirent le jeu en pause alors qu’ils rejoignirent leurs parents dans l’entrée, pendant que Rosalie et Alice restaient auprès de Percy, ignorant complètement comment les Dénali allaient réagir à sa présence ; alors qu’Edward et Bella descendirent à leurs tours de l’étage, et vinrent tous les deux les rejoindre dans le salon.
Et que depuis le salon, ils entendirent les quatre autres Cullen accueillir les cinq Dénali.
_ Mais ne serait ce pas mes cousins préférer ! S’exclama une voix chantante.
_ Salut Kate ! Salua la grosse voix d’Emmett alors qu’on pouvait nettement entendre des accolades se faire entre les deux concerner.
_ Bonjour à vous ! Et bienvenu chez nous ! Salua Carlisle en tant que chef de famille.
_ Nous aussi nous sommes contents de tous vous revoir Carlisle ! Mais ou sont donc Edward, Alice et Rosalie ; souria une autre voix chantante à l’entrée de la maison.
_ Qu’elle est donc cette odeur si enivrante ? Demanda une autre voix féminine alors qu’on pouvait entendre de longue inspiration se faire devant la porte d’entrée.
_ Des amis chères à nous, alors nous aimerions bien que vous ne...
_ Ne t’en fais donc pas pour ça Carlisle, nous n’aurons aucune attitude menaçante ou déplaisante envers eux, surtout s’il s’agit des deux personnes dont vous nous avez tant parlé ; demanda cette fois ci une voix plus masculine.
_ Alors est ce que notre cher Edward se serait enfin caser ? Demanda la fille qui avait saluée Carlisle en première.
_ Oh que oui Tanya ! Edward est enfin casé et crois-moi, nous vivons mieux maintenant que nous savons qu’il a trouvé son autre moitié ! Souria Jasper.
_ Moi qui avait peur qu’il soit gay ; éclata de rire Emmett faisant rire les autres et grogner Edward dans le salon, alors qu’il fut très vite réprimander par sa mère de sa blague.
_ Comme j’ai hâte de la rencontrer dans ce cas ! Avoua une autre voix féminine qui semblait plus maternel, comme celle d’Esmé.
_ Suivez-nous ! Eux aussi, on hâte de faire votre connaissance ; invita Carlisle en les menant dans le salon en ouvrant la marche avec le reste de la famille, avant que les cinq Dénali ne ferment la marche.
_ Les enfants ! Laissez moi vous présentez Eleazar et Carmen ; présenta Carlisle en désignant le couple brun, à la peau aussi pâle que les Cullen et aux yeux d’or. Et les trois sœurs : Tanya, Kate et Irina ; présenta-t’il en finissant par désigner les trois autres filles de famille qui étaient toutes les trois blondes, la peau pâle et les yeux or.
Sauf que Tanya avait des cheveux blond vénitien bouclés, Kate des cheveux blond or lissé et Irina, des cheveux blonds blé légèrement frisé ; et toutes les trois comme leurs parents souriaient chaleuresement aux deux enfants de Poséidon.
_ Et je vous présente, les jumeaux Percy et Bella Jackson ; finit de présenter Carlisle en désignant les deux concerner, tout en ayant employés leurs deuxièmes noms plutôt que les premiers, aux vues qu’ils ne les aimaient guère.
_ Enchanter de faire votre connaissance ; salua Carmen en souriant à ces derniers, tout en s’étant approcher de Bella pour la serrer contre elle, de façon aussi maternel qu’Esmé.
_ Tout le plaisir est pour…
_ PERCY ! Cria Alice faisant sursauter tout le monde alors que Jasper et Edward se précipitèrent sur ce dernier.
Pour quelle raison ?
Parce que le fils de Poséidon avait fais jaillir son armure de son médaillon-montre à gousset, et empoignant son épée et son bouclier ; il chargea droit vers Tanya, qui choquait n’eut guère le temps de réagir quand il fut sur elle.
_ PERCY ! Cria Bella.
La fille de Poséidon resta un instant figé sur place en voyant son frère brandir son épée au dessus de la tête de la Dénali, avant que ces deux sœurs ne s’interposent et se retrouvèrent toutes les deux propulser contre le mur, qu’elles détruisirent en le traversant après qu’un mur de vent marin s’était emparé du fils de Poséidon
Mais Bella revint très vite à elle quand elle vit Percy s’attaquer à Edward et à Jasper, qui avaient tous les deux attraper ces bras pour l’éloigner des Dénali pendant qu’Eléazar et Carmen empoignèrent Tanya, et l’en écartèrent ; avant que le fils de Poséidon ne parvienne à se libérer de l’emprise qu’avait les deux Cullen sur lui.
Et avant que Carlisle et Emmett n’aient pus réagir, en allant porter secours à Edward et à Jasper, ces deux derniers se retrouvèrent aux sols blesser ; après que Percy leur est causé de profonde blessure : à l’estomac pour Edward et à l’épaule pour Jasper.
Et en voulant s’en prendre à Carlisle et à Emmett qui se trouvaient devant sa cible, Bella intercepta son épée avec l’une de ces fines lames, alors qu’elle avait fais apparaitre son armure de son médaillon et d’engager le combat contre Percy.
Les Cullen avaient déjà assistés par le passé aux combats et aux entrainements mener par les deux enfants de Poséidon, mais les voir, là, dans leur salon, livrer un combat l’un contre l’autre ; être témoins d’un duel bien plus violent de tous ce dont ils avaient été témoins, les inquiétèrent beaucoup.
Quant aux Dénali, ces derniers s’étaient regroupés dans le couloir autour de Tanya, après que Kate et Irina se soient toutes les deux relever de leurs entrées fracassantes contre le mur ; utilisant leurs corps comme barrière et pour masquer aussi leur chef de clan à la vue de leur adversaire.
Car aux vues des blessures que le demi-dieu avait infligé à Edward et à Jasper, que les autres Cullen étaient entrain de s’en occuper ; les Dénali ne pouvaient que constatés de la violence du combat et qu’ils n’auraient pas fais longtemps long feu, si la sœur ne l’avait pas stoppé à temps ; parce qu’il avait bien en tête de les tuer !
Surtout que Percy ne cessait d’attaquer sans cesse, laissant sa hargne et sa colère l’aveugler, ne se rendant même pas compte contre qui il était entraine de se battre ; alors que Bella continuait de parer sans cesse les coups qu’il lui donnait, tout en tentant par tout les moyens de le ramener à la raison.
_ Percy ! Je t’en conjure, tu dois t’arrêter tout de suite ? Sinon, tu vas finir par blesser quelqu’un ! Supplia Bella qui continuait de parée toutes ces attaques, tout en espérant qu’il reviendrait à la raison sans qu’elle n’est besoin de le blesser gravement.
_ Pousses-toi Hippolyte ! Cette fille doit mourir ! Elle doit mourir ! Je dois la tuer ! Il le faut ! S’exclama avec colère Percy mais aussi avec résignation tout en ayant utilisé le vrai nom de sa sœur, et continuant de l’affronter pour atteindre la Dénali.
Alors que le combat reprenait avec plus de violence et de brutalité, Bella dut arrêter de penser de trouver quelque chose pour le calmer, en décidant de se concentrer sur le « duel » parce que Percy ne semblait pas vouloir arrêter les coups sur elle, comme si la blesser ne lui ferait rien tellement il était obnubiler à abattre la Dénali.
Et alors qu’Edward était entrain de compresser la plaie qu’il avait à l’estomac, qui n’était pas bien grave comparer à ce que cela aurait été s’il avait été encore humain ; il ne pouvait s’empêcher de s’inquiéter pour Bella en essayant de comprendre ce qu’avait Percy ?
Pourquoi ce dernier avait en tête de tuer Tanya alors qu’elle ne lui avait strictement rien fais pour recevoir une telle haine à son égard ?
Ou alors, ce n’était pas quelque chose que Tanya faisait mais aller faire !
Sa réaction devait surement venir d’une chose qu’il avait vus dans l’avenir, d’une vision bien précise pour qu’il réagisse à cela !
Et vus les émotions négatif qu’il sentait émerger de lui et qu’il ressentait par les pensées de Jasper, qui tentait tant bien que mal à le calmer ; Percy devait être aveuglé par ces émotions négatives qui l’habitait pour ne pas constater qu’il était entrain d’affronter avec violence sa propre sœur jumelle !
Et cela, Edward connaissait bien Percy pour savoir que ce dernier ne pourrait jamais faire du mal à sa sœur intentionnellement, ou même le faire accident et là, il ne retenait aucun de ces coups sur elle et le Cullen pouvait vraiment voir que sa copine avait du mal à les parer.
_ Donne moi une bonne raison Percy pour te laisser faire ce que tu as en tête ? Ordonna Bella en bloquant son épée par les siennes, en une prise de ciseau au dessus de sa tête alors que Percy avait voulus abattre son épée sur elle, par l’attaque de l’aigle.
_ Si elle ne meurt pas ! C’est toi qui meurs ! Tu préfères défendre ta meurtrière ! Cracha avec haine et rage Percy en fusillant sa sœur du regard, alors que ces yeux bleus azur avaient virés à un bleu presque noire qu’on pouvait apercevoir derrière la fente de son casque, en forme de tête de lion.
L’annonce qu’avait déclarée Percy à tous dans un crachement de pure haine, surprire tout le monde et pas seulement Bella qui le regarda choquer et incrédule, alors que tous les Cullen portèrent leurs regards sur Tanya, choquer d’apprendre une chose pareille ; pendant que cette dernière observait le fils de Poséidon n’en croyant pas ces oreilles de quoi il l’accusait, tous comme les autres Dénali d’ailleurs.
Et c’est sur cet effet de surprise que Percy prit cette occasion et d’un coup de bouclier, fit lâcher les armes de Bella avant de lui faire une profonde entaille, en parvenant à entailler sa cuirasse juste sous sa poitrine ; pour ensuite la pousser de son chemin contre la petite table basse en verre qu’elle brisa dans sa chute, ou des morceaux de verres vinrent à s’enchâsser dans ces bras et jambes découvertes.
Tout en sentant le sang de Bella couler de ces blessures et voyant rouge, alors que le venin afflua dans sa bouche ; Edward se détacha de la prise de Carlisle et d’Emmett, ces derniers craignant le pire en croyant qu’il allait s’attaquer à la fille de Poséidon, mais il les surprit tous quand il chargea droit sur Percy, qui se dirigeait de nouveau vers les Dénali, ayant Tanya pour cible.
Et que malgré la rapidité qui le caractérisait, Percy parvint à éviter le coup de point qu’Edward voulut lui infliger pour l’assommer et l’arrêter ; et avant qu’il n’ait pus trouver un autre moyen pour le stopper, le fils de Poséidon lui lança d’un revers d’épée droit vers la tête qu’Edward évita de justesse, avant de finir la tête décapiter, mais il ne put répliquer à l’autre coup qu’il se reçut en plein visage.
Percy avait carrément utilisé ces gantelets, ressemblant à des pattes de lion avec ces griffes ; lui lacérant le visage du côté droit de cinq profondes entailles, de sa tempe jusqu’à son menton en passant par son nez et sa bouche ; de sa main gauche, celle qui tenait son bouclier avec lequel il se servit pour le mettre à terre d’un coup.
Tombant à la renverse, tout en se tenant le côté droit du visage douloureux ; Edward vit Percy lever son épée au dessus de sa tête dans l’intention même de la lui planter dans le torse.
_ NON ! Hurla une voix pleine de haine et de rage.
Se retournant vers la source de la voix et en stoppant son geste, Percy ne put empêcher les éclairs de les foudroyer en plein estomac, l’envoyant voltiger droit sur la baie vitrer et tombant dans les marres de boues dans le jardine derrière, qui s’était formé avec l’orage qui avait éclaté au dessus d’eux causer par l’état du fils de Poséidon, faisant déverser des trombes d’eau sur les environs de Forks.
Et c’est avec difficulté que Percy se releva, tout en se tenant l’estomac ou son armure avait brûlé sur l’attaque alors qu’un filet de sang en coulait, et toujours aveugler par ces pensées négatifs ; fit face à sa sœur, d’où les éclairs avaient émergés et émergeait toujours.
_ Je t’interdis ne serais-ce que de toucher un seul cheveu d’Edward ! Menaça Bella vrillant un regard noir de haine sur son frère.
Une tempête d’eau et d’air s’était formée autour d’elle sous sa colère de voir Percy s’attaquer à son petit copain, faisant comme son frère changer son regard bleu azur en un regard bleu noir de colère ; créant des éclairs dans sa tempête, et ne laissant à quiconque le temps de répliquer, Bella quitta la pièce malgré les gouttes de sang qui perlaient de ces blessures et tachaient sa robe ; elle sortit sous la pluie et attaqua cette fois ci son frère.
Comme tout le monde le sait, la meilleure défense c’est l’attaque ?
Et c’était se que Bella était entrain d’appliquer à proprement parler !
Alors que Carlisle avait demandé aux Dénali de s’éloigner de la villa en attendant que la fille de Poséidon est le dessus sur son aîné, tout en ordonnant aux autres Cullen de quitter les lieux à cause de l’effort grandissant que Jasper mettait pour ne pas loucher sur les quelques petites gouttes de sang que Bella avait laissé derrière elle, et dans son sillage ; Alice, Emmett et Rosalie le firent tous les trois sortir.
Edward avait catégoriquement refusé de quitter les lieux sans Bella, et Esmé décida de nettoyer la pièce, en voulant se rendre utile le temps que les enfants de Poséidon se calment ; pendant que Carlisle s’occupait des blessures aux visages de son fils, juste devant la baie vitrée briser, gardant un œil sur le combat des petits.
Contrairement à l’intérieur de la villa, ils s’étaient battus en utilisant leurs armes ; là, ils utilisaient tous les deux leurs dons venant de leur père alors que Bella veillait à ce que Percy ne s’attaque plus au Cullen, en se plaçant entre eux et lui, et en le tenant à une bonne distance de sécurité.
Des vagues d’eau déferlantes, des tornades rugissantes et des éclairs grondants se déployaient entre les deux enfants de Poséidon ; qui se rapprochaient et s’éloignaient, jusqu’à se battre aux corps à corps l’un contre l’autre mais la fille de Poséidon ne le laissa jamais gagner du terrain sur la villa.
_ J’ai prévenue les autres ! Harry, Ron, Hermione et Edmund vont arrivés nous prêtés mains fortes ! Annonça Alice en revenant dans la pièce inquiète pour Bella, tout comme pour Percy d’ailleurs.
_ Comment se fait-il que tu n’es pas vus la réaction de Percy ? Demanda Edward en se tournant vers sa sœur, lui en voulant de ne pas l’avoir prévus et de devoir assister au duel entre sa petite amie et son frère ainsi, sans pouvoir intervenir sans y laisser sa vie dans le combat.
_ Calmes-toi Edward ! Nous n’avons pas besoin d’un autre problème que nous avons déjà ! Ordonna calmement Carlisle mais fermement à son fils, tout en essayant de crypter la phrase que Percy leur avait déclaré plus tôt.
« Si elle ne meurt pas ! C’est toi qui meurs ! Tu préfères défendre ta meurtrière ! ». « Si elle ne meurt pas ! C’est toi qui meurs ! Tu préfères défendre ta meurtrière ! ». « Si elle ne meurt pas ! C’est toi qui meurs ! Tu préfères défendre ta meurtrière ! »…
La phrase de Percy ne cessait de tourner en boucle dans la tête de Carlisle, comme de tous les autres Cullen encore présent à la villa, inquiétant encore plus Edward du véritable sens qu’avait cette déclaration.
_ Parce que dois-je te rappeler que je ne les vois pas, Edward ! Ou du moins légèrement maintenant que je me suis habituer à eux, mais la réaction qu Percy a eu, m’a aussi surprise autant que les émotions qui s’en est dégagé et qu’a ressentis Jasper ? Un instant, il était impatient de rencontré les Dénali et la seconde suivante, quand il a aperçus Tanya, une haine l’a habité d’un seul coup avec cette envie de tuer Tanya ! Expliqua Alice sur ce qu’elle avait vus de ce que Percy allait faire à la Dénali, s’ils n’avaient pas réagis à temps.
_ Comment vas Jasper ? Demanda Esmé inquiète aussi pour son autre fils, et de comment il avait réagis au sang perdu de la fille de Poséidon.
_ La pluie lui a fais reprendre ces esprits mais il préfère rester dehors avec les autres, le temps qu’ils se calment tous les deux et qu’ils se soignent par la même occasion ! Répondit Alice à sa mère.
_ Pourquoi Percy a-t’il réagit comme ça ? Et pourquoi a-t’il dit que Tanya tuerait Bella ? Se demanda Carlisle en observant le garçon qui affrontait toujours sa sœur, qui lui tenait toujours tête.
_ Parce que dans un avenir proche, Percy a vus Tanya tuer Bella ! Déclara simplement Edward alors qu’à présent qu’il les disait à voix haute, ces phrases prenaient bien plus d’impact sur lui que lorsque le fils de Poséidon les avait annoncés.
_ Tanya ne ferait jamais cela Edward ! Rappela Esmé sur qui était la Dénali et que jamais elle ne viendrait à tuer quelqu’un, même avec de bonne raison ou non.
_ Je connais aussi Percy, Esmé ! Et je sais comment il réagit, si dans une vision qu’il a eu, il a vus Tanya tuer Bella même par accident, ca sera suffisant pour lui pour vouloir la tuer pour préserver sa sœur ! Répliqua Edward à se sujet connaissant bien les pensées et les réactions excessif de Percy pour sa sœur, bien qu’il était incapable de lire dans sa tête, il avait finis par comprendre comment ce dernier fonctionnait.
_ Et tu crois que Tanya tuera Bella par… enfin tu m’as compris ? Demanda Carlisle en se tournant vers son fils, ne voulant pas imaginer que c’était ainsi qu’elle mettrait fin à la vie de la fille de Poséidon.
Et Edward pouvait très bien lire dans sa tête à quoi il pensait : que Tanya « boive » la vie de Bella !
_ Non ! Ce n’est qu’une vision et les choses peuvent changer ! Déclara fermement Edward ne voulant pas croire que se serait un « vampire » qui mettrait fin au jour de sa belle.
Sa question, comme celles des autres restaient sans réponses tant que Percy ne les répondrait pas ? Mais il fallait qu’avant ce dernier reprenne le dessus sur ces émotions négatives et ne pas laisser la haine, l’aveugler et occulter tous ce qui l’entourait.
Sauf que les quatre Cullen, encore présent dans la villa et qui n’avaient pas quittés les deux enfants de Poséidon des yeux ; avaient tout de même noté quelque chose de flagrant dans le combat : Bella était entrain de perdre du terrain !
Elle était surtout entrain de perdre tout court !
Car Percy parvenait à la faire reculer de plus en plus près de la villa et droit vers les Cullen, ou Edward ayant peur pour la sécurité de Bella, voulut aller l’aider mais il resta sur place tout comme sa famille en devant se boucher les oreilles par la même occasion, tout comme Percy.
Pourquoi ?
Parce que Bella s’était mis à crier !
Mais pas un cri, genre crier mais un son comme si sa voix s’était transformé en une onde sonique, qui vous donnait cette impression de vouloir vous brisez vos tympans si vous ne vous bouchiez pas vos oreilles !
Et avec l’ouïe plus que développer des Cullen, Denali, même de loin l’entendaient ; et même des demi-dieux ; ils parvenaient tout de même à l’entendre et ils étaient tous simplement assourdissant, si bien que Percy s’évanouit au sol inconscient.
Cessant directement de crier, Bella prit une profonde inspiration avant de se diriger vers son frère et de s’agenouiller à son côté, et de le remettre sur le dos ; alors qu’au dessus d’eux la pluie et l’orage avaient disparus pour laisser place aux nuages gris de Forks.
Alors que les Cullen et Dénali essayaient de savoir s’ils n’étaient pas devenus sourds avec ce cri, les quatre Cullen présent dans la villa fixèrent Bella de dos qui faisait disparaitre son armure à son frère, tout en lui prenant sa montre à gousset-médaillon avant de le faire asseoir et de l’appuyer contre l’un des troncs de la forêt avoisinante.
Pour ensuite fouiller dans ce que sa montre à gousset renfermait d’autre que son armure, et d’y sortir de longues chaines en bronze céleste pour s’en servir à attacher Percy contre le tronc, en attendant que ce dernier vienne à se réveiller de son évanouissement ; alors que la fille de Poséidon se laissa tomber à terre à la renverse, tout en faisant disparaitre sa propre armure à son tour.
Voyant qu’il n’y avait plus aucun danger à courir, Edward se précipita sur Bella avant de s’agenouiller à côté d’elle pour constater les dégâts qu’elle avait.
La blessure qu’elle avait au ventre sous la poitrine était déjà entrain de disparaitre, puisque plus aucun sang ne suintait sur son pull-tunique bleu ; l’entaille qu’elle avait à la cuisse droite disparait elle aussi à son tour, faisant disparaitre le sang qui avait commencé à tacher son slim.
Mais les entailles de griffures que Percy lui avait causées avec ces gants, à l’épaule et sur sa joue gauche, étaient encore visibles et quelques filets de sang en coulaient toujours, obligeant la jeune demi-déesse de s’essuyer avec ces manches en attendant que son don de guérison s’en occupe.
_ Tout va bien Bella ? Demanda inquiet Edward en posant sa main gauche sur la joue droite intacte de Bella qui se pencha dessus, alors que ces yeux bleu azur le regardaient fatiguer.
_ Oui, je vais bien Edward ! Seulement utiliser ma voix sonique pour arrêter Percy, c’est fatiguant ! Et toi ? Demanda Bella inquiète en apercevant les cinq griffures sur le visage d’Edward, d’où elle s’empressa de poser ces deux mains pour très vite les soigner et pour qu’il n’en garde aucune marque.
Edward n’eut pas le temps de répliquer quelque chose, qu’il sentit les entailles sur son visage disparaitre sous l’eau qui les recouvrait et qui sortait des mains de la fille de Poséidon, avant de lui sourire une nouvelle fois pour ensuite fondre dans ces bras, réclamant un câlin qu’Edward lui rendit sans hésitation.
Alors qu’il fit taire le feu qu’il sentait dans sa gorge puisque les blessures qu’elle avait à la joue et à l’épaule gauche, étaient toujours présentes et continuaient de saigner ; et inquiet pour cela, Edward appela son père pour qu’il vienne voir si elle allait bien.
_ Je vais bien ! Tout va bien, Edward ! C’est seulement qu’à cause de ma fatigue, ca va guérir plus lentement c’est tout ; souria Bella à ce dernier et à son père qui était déjà entrain de désinfecter les plaies qu’elle avait à la joue, avant de poser des pansements dessus.
Et pendant que Carlisle était entrain d’ensuite de désinfecter celles se trouvant sur son épaule gauche, après avoir relevé la manche de son pull-tunique ; les autres Cullen revenèrent avec les Dénali, en allant les rejoindre dehors dans le jardin, là ou Percy était toujours attaché à son tronc et toujours inconscient.
_ Dis donc Bella, t’as de sacrer corde vocale ! Rappel moi de ne jamais te faire crier ; souria Emmett avant de se mettre à grogner quand Rosalie lui donna un violent coup de poing à l’arrière du crâne, pour le faire taire.
_ Comment est ce que tu te sens Bella ? Demanda Alice inquiète pour elle après avoir fusillé des yeux Emmett pour sa remarque, tout en gardant un œil sur Jasper pour voir s’il parvenait à se contrôler à présent.
_ Ca peut aller Alice ! Sauf que j’ai mal au crâne et à la gorge, mais c’est normal vus ce que viens de faire ! Souria Bella à cette dernière alors que Carlisle finissait enfin le bandage à son épaule et bras gauche.
Et avant même que quelqu’un d’autre n’est pus dire quoi que se soit, ils purent tous entendre un véhicule se garer sur les chapeaux de roues devant la villa, pour ensuite entendre des portes claquer et de voir enfin débarquer les quatres autres demi-dieux qui étaient venus en renfort.
Harry, Ron, Hermione et Edmund se figèrent un instant en apercevant les Dénali et de tous observer Tanya comme s’ils la connaissaient déjà, pour ensuite l’observer avec désolation et de tourner ensuite leur regard sur Bella et Percy inconscient ; alors qu’Edward pouvait entendre dans ces pensées que Tanya allait avoir des problèmes dans les mois à venir.
_ Tout va bien Bella ? Qu’est ce qui c’est vraiment passé ici ? Demanda Harry en s’approchant de la fille de Poséidon, tout en voyant les pansements à son visage et le bandage à son épaule et bras gauche.
_ Vous êtes au courant ? Demanda Bella en se doutant de quelque chose, tout en observant ces frères et sa sœur.
_ Susan nous a appelés ! En nous disant que nous devrions nous dépêcher de venir à la villa des Cullen, qu’il y avait un problème, en nous disant de prendre ces vieux croquis et celui de Percy ! Annonça Hermione à sa question.
_ Pourquoi ces vieux croquis ? Et les croquis de Percy ? Demanda Bella ne comprenant pas les liens entre les croquis.
[...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sabrinabella
Le retour d'Irina
Le retour d'Irina


Féminin
Nombre de messages : 3843
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/11/2011

MessageSujet: Re: Un Nouveau Départ - Fanfic Crossover Twilight/Percy Jackson (Tout le monde/couple habituel)   Mer 14 Déc - 13:00

la suite Wink

[...]
_ Pour que tu puisses mieux comprendre pour qu’elle raison Percy a voulus tuer Tanya, bien sur ! Déclara Ron tout en observant son petit frère sortir un ancien dessin de Susan de son vieux cahier de croquis.
_ Tu sais que depuis quelque temps, Percy ne cesse de dessiner ces visions pour pouvoir s’en souvenir et de parvenir à comprendre ce qu’il dessine ? Demanda Harry à Bella qui hochait de la tête, en se rappelant de la fois ou elle avait découvert que son frère retranscrivait sur feuille, tout ce qu’il voyait dans ces visions.
_ Tu te souviens de ce dessin ? Demanda Edmund en montrant le croquis en question à Bella, tout comme à tous les autres, Cullen et Dénali.
Le dessin qu’il montrait, consistait en une salle vide ou se tenait Percy et Bella, en tenue de combat faisant face à une Furie en face d’eux, alors qu’une gigantesque ombre se cachait derrière elle, sans qu’on ne parvienne à parfaitement à la discerner si c’était un être humain ou une autre créature.
_ Oui, je me souviens de ce dessin ! C’était ce que Susan ne cessait de voir concernant le fait que la Furie voulait nous attraper, bien avant que cette dernière ne vienne nous prendre Aang, et alors ? Demanda Bella ne voyant pas ce qu’il voulait lui faire comprendre.
_ Et tu te souviens que ce n’est bien que plus tard, que Susan et nous par la même occasion, avons sus que cette ombre derrière la Furie était Hadès, le véritable commanditaire de cette attaque et que la Furie n’était la main qui l’accomplissait ; continua Edmund en réexpliquant les choses, pour que les Cullen et Dénali comprennent aussi ou ils allaient en venir.
_ Et alors ? Quel est le rapport avec aujourd’hui et cette histoire ? Demanda Bella ne voyant pas toujours le lien entre les deux visions.
_ Tu ne vois pas de ressemblance avec ce croquis ? Demanda Harry en sortant cette fois ci le dessin du cahier de croquis de Percy avant de le dévoiler à tous.
Et tous purent voir une Tanya dessiner de dos, s’observant dans un miroir en face d’elle alors qu’elle semblait pourtant être seule dans la pièce, le reflet du miroir pourtant montrait une silhouette noire derrière elle, qu’on ne pouvait pas reconnaitre, vu que ce n’était qu’une simple ombre sans forme précise.
_ Susan a vus dans sa vision que si Percy réussissait à tuer Tanya, tu aurais eux tout de même cette accident ; déclara Hermione alors qu’Harry sortait une autre feuille de dessin du cahier de Percy, qui cette fois ci montrait une Bella dans la ligne de mire d’une voiture qui lui fonçait dessus.
_ Tanya n’est d’autre qu’une victime dans l’histoire ! C’est la main et cette ombre est la tête, le commanditaire de cet accident ! Expliqua Harry pour que tous comprenne enfin le sens même de la vision qu’avait eu Percy et que Susan avait, elle-même confirmer.
_ Une manipulation ! Tanya va se faire manipuler ? Demanda Edward pour avoir confirmation, bien qu’il lisait facilement la réponse dans la tête des demi-dieux présents alors que Tanya n’arrivait pas à digérer ce qu’elle venait d’apprendre.
_ Il faut le croire ! Mais par qui ? Susan ne le voit pas encore et ils ont décidés, elle et Peter, d’écourter leur lune de miel pour rentrer et nous aidés ! Déjà qu’on craint des problèmes avec ces trois nomades dans les parages, pas besoin d’avoir un Percy sur les nerfs et qu’il détruit tout pour protéger Bella ; répliqua Harry.
_ Je présume qu’ils ne sont pas totalement au courant pour nous ou pas ? Demanda Hermione en se tournant vers les Cullen, tout en désignant les Dénali de la tête.
_ Nous allons leur expliquer avec votre permission aussi ? Demanda Carlisle en observant les demi-dieux présents pour avoir leurs consentements de tout leur dire.
_ Susan nous a rien dis contre donc ca veut dire que c’est bon, enfin je crois ? Demanda Ron en se tournant vers Harry pour avoir la confirmation de ce qu’il disait.
_ Oui, vous pouvez d’ailleurs…
_ Ah, la vache ! Ma tête va exploser ! Grogna une voix encore ensommeiller derrière eux.
En se retournant, ils purent tous constater que Percy venait de réémerger de son inconscience et qu’il constata très vite, qu’il était attachés et que tout le monde l’observait, attendant pour la plupart qu’il explose de nouveau.
_ Qu’est ce qui s’est passé ? Qu’est ce que je fais attachés ? Et pourquoi j’ai si mal au crâne et aux oreilles ? Ne me dit pas que… Bella t’a pas utilisé ta voix sonique par hasard ? Et que… qu’est ce que tu as au visage ? Demanda inquiet Percy en observant la joue bander de sa sœur, vraiment inquiet pour ça.
_ Oh ben, disons que tu as pêter un câble en voyant Tanya et que tu as mis une pater monstre autour de toi, ainsi qu’à Bella pour essayer de la tuer et qu’elle a dus te stopper avec sa voix sonique ! A part ça, rien de mal ne sait passer ! Déclara Ron en souriant à Percy avant de se prendre une claque derrière la tête par Hermione à ces côtés.
Alors que Percy observa un instant sa sœur, comme s’il ne voulait pas y croire une seule seconde ; il recroisa le regard ambré inquiet de la dénommé Tanya et tout lui revint facilement en mémoire : la vision de la mort de sa sœur et que c’était elle la responsable !
_ Espèce de salle g…
Mais avant même qu’il ne tente quoi que se soit pour se défaire des liens qui le retenait, il se reçut une belle gifle de Bella qui surprirent tout le monde alors que les demi-dieux se retenaient de rire, pour se préparer à l’affrontement verbale qu’ils allaient avoir pour bien faire comprendre à Percy le sens cacher de sa vision.
_ Maintenant tu vas te calmer et, tu vas laisser nos frères et sœurs t’expliquer parce que même Susan a été témoin de cette vision ! Menaça Bella en le faisant taire d’un regard noire avant de se tourner vers les autres Jackson pour qu’ils lui expliquent.
Alors quand Harry mit en évidence les deux dessins, Percy piqua un fares et fusilla le fils d’Arès des yeux.
_ C’est mon croquis ! Ta fouiller dans mes affaires sans me demander ma…
_ Sa suffit Percy ! Tu te tais et tu l’écoutes ! Ordonna Bella en le coupant tout en lui désignant Harry et les autres, alors qu’elle s’essuyait le front de sueur commençant sérieusement à avoir chaud, son frangin avait surement dut lui faire attraper la crève avec ces « conneries ».
_ Certes j’ai fouillé dans tes croquis parce que tu m’avais mentis tout à l’heure en me disant que ta vision n’était rein de grave alors que si, et maintenant tu vas m’écouter ! Tu as exactement dessiné la même chose que Susan avait vus autrefois avec la Furie, qu’elle obéissait à quelqu’un et que c’est le cas pour Tanya ! Déclara Harry en lui faisant comprendre la situation mais le fils de Poséidon était têtu, et ça il le savait.
_ Ne me fais pas croire ça Harry, j’ai très bien vus que…
_ Si tu avais tué Tanya, Percy, la vision de l’accident de Bella serait toujours présente ! Susan l’a vue ! L’accident aurait toujours lieu même si Tanya n’était plus de ce monde ! Tanya est la main qui portera le coup, pas la tête, Percy ! La tête c’est celui qui se cache derrière elle dans le miroir ! C’est lui qui veut la mort de Bella, pas Tanya ! Reprit Hermione en arrachant le dessin de Percy des mains d’Harry, et la mettant devant le visage du fils de Poséidon pour qu’il comprenne enfin les paroles qu’ils étaient entrain de lui dire.
_ Vous êtes surs de ça ? Demanda tout de même Percy, après plusieurs minutes de silence avant de reporter son regard sur les autres Jackson et de jeter un regard en coin à Tanya.
_ C’est Susan qui nous a prévenues de ce qui était entrain de se passer Percy ! Bien avant qu’Alice nous appel et nous demande de venir en urgence chez eux ! Approuva Edmund voyant comme tous les autres que la mer agité à l’intérieur de Percy se calmait peu à peu à ces annonces.
_ Peter et Susan ont même décidés de rentrer plutôt de leur lune de miel pour nous aider à comprendre, qui est derrière tout ça ! Surtout qu’avec les nomades dans les parages, je me sentirais mieux s’ils étaient à la maison ! Expliqua Harry sur le choix des jeunes mariés de rentrer plus tôt et d’être auprès d’eux.
Voyant que Percy n’avait plus aucune raison valable de s’attaquer à Tanya, les autres décidèrent de le délivrer de ces chaines avant qu’Harry et Ron ne l’aident à se relever, pendant qu’Edward aida Bella à se lever alors qu’elle lui semblait de plus en plus livide.
_ Ca va Bella ? Demanda Edward inquiet en reposant sa main sur sa joue en constatant qu’elle était fiévreuse. Carlisle ! Bella est brulant ! Appela-t’il inquiet son père.
_ C’est vrai que tu es bien fiévreuse, Bella ! Tu as mal quelque part d’autre ? Demanda Carlisle à côté de Bella tout en lui prenant son pouls et sa tension, qu’il trouvait vraiment basse.
_ Je vais bien ! Je vous assure mais je crois que je vais devoir rentrée, je vais aller dormir et on se revoit demain, d’accord ? Demanda Bella en se tournant vers Edward tout en lui souriant avant de déposer un tendre baiser sur ces lèvres, qu’il répondit en lui souriant.
Avant qu’elle ne se détache de lui en lui souriant pour ensuite se tourner vers son frangin.
_ Toi, faut vraiment qu’on est une discussion de comment on doit comprendre une vision et autre ; prévena Bella à son frangin tout en lui attrapant la main et en le tirant, suivis des autres qui saluèrent les Cullen et les Dénali, en leurs disant qu’ils reviendraient demain pour répondre aux questions des nouveaux, s’ils en avaient pour eux.
Alors que les six Jackson quittèrent les lieux en remontant dans le véhicule d’Harry, qui pouvait prendre six personnes sans problèmes ; les Cullen passèrent ensuite les minutes à tout raconter sur les dernières semaines qu’ils avaient passés auprès des Jackson, tout comme ce qu’il s’était passé il y a un an dans la forêt.
Et aussi en insistant bien sur le lien qui unissait Edward et Bella, alors qu’Eleazar approuva à ce propos.
_ Cela ne fait aucun doute que vous êtes fais l’un pour l’autre ! Il y avait cette espèce de lumière qui ne cessait de vous entourer, surtout quand vous étiez en contact l’un envers l’autre, la lumière doré qui vous entourait, devenait plus forte même quand vous vous embrassiez ; déclara Eleazar à ce propos alors qu’Edward plongea dans sa tête, chose qu’il n’avait pas fais plus tôt parce qu’il était trop concentrer sur Bella pour aller dans les pensées des autres autour de lui.
_ Une lumière de quel genre ? Demanda Carlisle curieux.
_ Je ne sais pas ! Je ne suis pas parvenu à discerner les présences des deux enfants, comme si un bouclier les protégeait et que quelque chose d’autre se formait aux contact de la petite à Edward ! Quant aux autres, j’ai sentis aussi des choses venant d’autre mais ce n’était pas aussi précis que Percy et Bella ; avoua Eleazar à ce propos.
_ Des boucliers ! Je comprends mieux maintenant pourquoi Edward et Alice ne peuvent pas utiliser leurs dons sur eux, tout comme Jasper même s’il semble qu’il les ressent quand ils sont pris dans une forte émotion et… quoi ? Demanda Emmett en regardant les autres qui l’observaient choquer.
_ Faut dire que ce n’est pas souvent que tu fais des déclarations qui ont du sens ; remarqua Jasper en souriant faisant grogner son frère à son encontre.
_ Et que…
Mais Eleazar ne put finir sa phrase que le portable d’Edward sonna dans la poche de ce dernier, et qu’en le sortant, il vit que c’était Percy qui l’appelait.
_ Allo Percy ! Qu’est ce qu’il y a ? Demanda Edward curieux de savoir pourquoi Percy l’appelait maintenant, alors qu’ils étaient partis il n’y a même pas une heure.
_ Peut être qu’il veut s’excuser envers Tanya même si son attaque était fondée ; proposa Kate à ces sœurs, alors que cette dernière n’en voulait nullement à Percy de ce qui s’était passé plus tôt.
_ Edward ! Edward faut que tu rappliques en vitesse avec Carlisle ! Appela la voix reconnaissable d’Edmund alors qu’il semblait être sur le point de pleurer.
_ Pourquoi ? Qu’est ce qui se passe Edmund ? Percy a des problèmes ? Demanda inquiet Edward alors que tous les autres l’observèrent pendant que Carlisle était parti chercher sa mallette de médecin.
_ Bordel ! Dis leur de répliquer ! Je ne sais pas ce qu’elle a ! Cria la voix de Percy derrière le combiner.
_ Tu ne peux pas la guérir ? Demanda la voix inquiète d’Hermione.
_ Je ne sais même pas ce qu’elle a Hermione ! Je ne sais pas pourquoi des simples griffures que je lui ais causés lui font autant de dégâts ! Cria la voix de Percy à bout de nerf.
_ Tu baisses d’un ton à ma fiancée Persée ! Prévena la voix de Ron menaçante.
_ Sa suffit tous les deux ! On n’a pas besoin d’un autre problème sur les bras ! Edmund passe moi se foutus téléphone ! Ordonna la voix d’Harry alors qu’Edward s’était déjà retrouvé dans sa Volvo, vite suivis de son père et d’Alice, alors qu’il venait de comprendre un truc.
Ce n’était pas Percy qui était blessé mais Bella !
Et aux vus de l’énervement de Percy qui ne pouvait rien faire pour apaiser sa sœur, sa devait être grave !
_ Edward ! Edward, tu es toujours là ? Demanda la voix d’Harry appelant ce dernier dans le portable.
_ C’est Carlisle, Harry ! Qu’est ce qui se passe ? Ou êtes-vous ? Et qu’est ce qu’à Bella ? Demanda Carlisle en ayant pris le portable des mains de son fils qui conduisait, et qui semblait être près à casser quelque chose si on ne lui disait pas ce qu’avait Bella.
_ On s’est arrêtés trois sorties avant d’arriver à Seattle ! Bella s’est plaint d’avoir des douleurs au bras et à la joue ! Elle a voulus sortir et là, elle est entrain de se convulser par terre en se plaignant d’un feu qui est entrain de la bruler de l’intérieur ! Qu’est ce qu’on fait ? Percy ne parvient pas à l’apaiser ? Demanda Harry en essayant de se calmer alors qu’on pouvait tout de même entendre l’inquiétude et la peur dans sa voix.
Et à son annonce, les trois Cullen s’observèrent statufier !
Sentir un feu brûler de l’intérieure en nous consumant ? C’est qu’on ressent quand on passe de la phase d’humain à vampire !
Mais Bella n’avait pas été mordu par un vampire et encore moins en contact avec le venin d’un vampire ?
_ Comment est ce possible ? Bella n’a pas été mordu ? Demanda étonnée Alice à son père et à son frère alors qu’une inquiétude régnait.
Parce qu’aucun d’eux ne savait comment un demi-dieu réagissait au venin d’un vampire !
_Qu’est ce qu’on fait Carlisle ? Qu’est ce qu’on doit…
_ Elle ne se convulse plus ! Prévena la voix d’Edmund à voix haute, coupant la question d’Harry alors qu’il régnait dans sa voix un soulagement.
_ Elle va sans doute reprendre connaissance dans ce cas ! Le mal est passé ? Demanda Ron soulagé lui aussi et confiant.
_ Non ! Elle ne respire plus ! Il n’y a plus de battement ! Elle est entrain de faire un arrêt cardiaque ! Cria Percy la voix apeuré alors qu’il commençait les massages cardiaque.
_ Merde !
_ C’est pas vrai !
_ Pas ça !
_ Pourquoi ?
_ Harry ! Les garçons ! Appela Carlisle inquiet avant de se rendre compte que la communication était coupée.
Alors que le père tentait de convaincre son fils que tous se passerait bien, Edward avait appuyé sur le champignon et roulait à plus de 260km/h, priant pour arriver à temps, là ou les Jackson s’étaient arrêtés.
Il ne leur fallut pas moins d’une demi-heure pour qu’ils arrivent sur les lieux quand ils virent sur la bande d’arrêt d’urgence, le véhicule d’Harry stopper avec ces warnings enclenchés alors que ce dernier portait son gilet jaune de sécurité, tout en leur faisant des signes des bras et qu’ils pouvaient apercevoir Edmund derrière la barre de sécurité.
Ce qui veut dire que les autres étaient plus bas sur la pente menant à la forêt entourant l’autoroute qui menait à Seattle, alors quand Edward gara la Volvo dans un crissement de pneu derrière le 4x4 humer du fils d’Arès, et n’attendit même pas de stopper son véhicule qu’il était déjà dehors avec Carlisle et Alice.
_ Ou est-elle ? Demanda Carlisle à Harry et Edmund, alors qu’il put facilement la voire en bas en contrebas, devant la lisière de la forêt.
Percy et Ron continuaient les massages cardiaques et les bouches à bouches sur Bella, alors qu’elle était inerte sur le sol, allongée sur une couverture ; pendant qu’Hermione pleurait silencieusement devant la tête de cette dernière, tout en murmurant des paroles de prières qu’elle revienne vers eux et que le Passeur d’Ames la laisse tranquille.
_ BELLA ! Cria apeuré Edward en accourant vers elle, avant de s’agenouiller à la place qu’occupait Hermione qui s’était retirait, tout en continuant ces prières pour la survie de sa sœur.
_ Pousses-toi Ron ! Ordonna Carlisle à ce dernier qui se retira en vitesse avant de rejoindre sa fiancée en essayant de la calmer.
Et c’est comme ça qu’il put constater les dégâts !
Les pansements sur la joue gauche de Bella avaient été enlevés en dévoilant les cinq griffures qui avaient virés au blanc, alors que les veines autour s’étaient infectées en lui donnant des veines blanches visibles.
Et que ces yeux grand ouvert semblait vide toute expression alors qu’ils étaient voilés sous un voile blanc qui recouvrait ces prunelles bleu, inquiétant encore plus Edward alors quand Percy lui jeta un regard alarmant puis observa sa bouche, il comprit ce qu’il voulait.
Edward n’hésita pas à reprendre les bouches à bouches que Ron avait commencé à faire à Bella, alors que Carlisle essayait de prendre son pouls et sa tension ; mais tous ce qu’il sentait s’était la froideur de ces membres, avant de jeter un regard triste à son fils et au fils de Poséidon.
_ Depuis combien de temps dure les massages cardiaques ? Demanda Carlisle tout de même en se tournant vers les autres, sachant que les autres avaient parfaitement compris ce qu’il voulait dire indirectement.
_ Une demi-heure, Carlisle ; avoua tristement Harry en comprenant parfaitement que c’était déjà trop tard, alors qu’il se dirigeait vers Percy pour qu’il cesse.
_ Non ! Ma sœur est vivante ! Je la sens encore ! Elle est là ! Elle doit revenir ! Elle n’est pas morte, Harry ! Elle n’est pas morte ! Cria Percy en essayant de se dégager des bras du fils d’Arès qui l’attrapa par les épaules et l’éloignait du corps inerte de Bella, les larmes tombant à flot sur ces joues, comme de celle de tout le monde.
_ Edward ! Appela gentiment mais tristement Carlisle en s’approchant de son fils qui avait repris les massages cardiaques, ne voulant pas croire un instant à la mort de Bella.
_ Je ne la lâcherais pas Carlisle ! Je ne la lâcherais pas ! Hurla Edward en essayant de se dégager de la poigne de Carlisle mais ce dernier ne le lâcha pas un seul instant, et le prit dans ces bras pour essayer de le calmer.
Alors ce qui se passa ensuite, personne ne s’y attendit vraiment !
Un battement de cœur puis un autre de plus en plus fort, avant une profonde respiration entrechoquer d’une toux saccader les faisant tous sursauter ; avant de très vite constater que Bella était de nouveau entrain de respirer et de bouger.
Lâchant Percy et Edward, ces deux derniers reprirent place autour de Bella, très vite rejoins par Carlisle qui n’y croyait pas ces yeux, tout en reprenant ces constances.
_ Bella ! Bella ! Ne me refais plus jamais une peur pareille ; souria heureux Percy de voir Bella en vie tout en serrant sa tête dans ces mains et en déposant un baiser sur son front, avant de se rendre compte de quelque chose de pas nette : Carlisle ! Son œil gauche ? Demanda-t’il en se tournant vers le médecin, attirant ainsi ce dernier et Edward par la même occasion, qui lui avait pris la main droite en la serrant dans les siennes, heureux de la revoir vivante mais inquiet aussi de ce qu’il voyait.
Si l’œil droit de Bella était redevenu lumineux et vivant, celui de gauche semblait toujours recouvert de ce voile blanche, cachant sa prunelle bleu qui ne brillait à présent que d’un puits sans fond.
_ Carlisle ? Demanda Edward inquiet, tout en se tournant vers son père qui ne comprenait pas ce que c’était que ça.
_ Bella ! Est-ce que tu m’entends ? Est-ce que tu vois de l’œil gauche ? Demanda Carlisle, tout en sortant sa petite lampe de poche qu’il lui braqua dans l’œil.
Mais la pupille ne réagissait pas comme celle de droite et pour une raison qu’il ignorait, l’œil gauche de Bella était aveugle ?
_ Qu’est ce qui se passe ? Ou est Edward ? Je l’ais entendus ? Demanda la voix de Bella en cherchant Edward alors qu’il était juste à sa gauche, confirmant ainsi les pensées de Carlisle, elle était belle et bien devenue aveugle d’un œil gauche.
_ Je suis là Bella ! Souria Edward en lui caressant le front d’une main, tout en gardant sa main gauche dans la sienne et contre sa poitrine, tout en déposant un baiser dessus.
_ Je ne sens pas ta main ! Déclara surprise Bella avant de regarder inquiète son bras gauche en entier.
_ Quoi ? Demanda Edward ne comprenant pas de quoi elle parlait.
_ Je ne sens rien ! Je ne sens plus mon bras ! Je ne peux plus rien bouger ! Déclara Bella en commençant à paniquer avant qu’Edward ne la calme en l’embrassant, surprenant Percy qui allait réagir.
Quant il cessa de l’embrasser, Edward plongea son regard dans le sien, même si l’un ne pouvait le voir et lui fit une promesse :
_ Tout va aller pour le mieux Bella ! Je te promets qu’on va sortir de ça et tu retrouveras ta faculté ! C’est promit mais tu dois rester calmes ? Demanda calmement Edward tout en lui souriant et en continuant de caresser son front et ces cheveux.
_ D’accord ! Promit Bella en hochant de la tête avant de fermer les yeux et de calmer les battements de son cœur.
_ On va t’emmener à l’hopital et je vais faire des tests là-bas, ne t’inquiète pas Bella ! Tout se passera bien ! Promit Carlisle à son tour, tout en rangeant ces instruments médicales avant de leur montrer de la tête les voitures en haut sur la chausser.
Hochant de la tête, ils se relevèrent tous alors qu’Edward lovait Bella dans ces bras et ils finirent tous par remonter, et alors que le premier confia ces clés à sa sœur, il monta derrière sa voiture en tenant toujours la fille de Poséidon dans ces bras ; et en ouvrant la marche, la Volvo grise démarra sur les chapeaux de roues, vite suivis par le 4x4 humer d’Harry qui les suivit derrière.
Et ils firent demi-tours en quatrième vitesse, en retournant à Forks, à l’hopital de Forks pour être plus précis !
Quand ils furent arrivés à l’hôpital, Carlisle se chargea de prendre Bella des bras de son fils avant de l’emmener, faire lui-même les tests sur elle tout en ayant demandé aux autres de rester en salle d’attente, le temps qu’il comprenne ce qui se passait ?
S’asseyant tous dans la salle d’attente, Edward n’avait pas un seul instant quitté les pensées de Carlisle qui avait déposé Bella dans une pièce ou se trouvait plusieurs équipements médical, et commença les tests.
Le médecin lui fit d’abord passer des radios et des scanners, avant de lui prendre une prise de sang et de tester la motricité de son bras, pour finir par lui relever encore une fois son pouls et sa tension.
Et le diagnostic qu’il avait depuis le début, était belle et bien entrain de se confirmer peut à peut qu’il voyait les résultats qu’on lui ramenait, alors qu’il veillait à ce qu’aucune personne ne les regarde car tout bon médecin qui se respecte aurait décelé le problème sans aucune difficulté.
Alors qu’il évita de penser au problème pour qu’Edward ne le lise pas de loin, Carlisle les appela de loin, et Edward et Alice l’entendirent sans problème avant de relever les autres qui s’étaient quelques peu endormis sur leurs sièges, et les emmenèrent dans le bureau de ce dernier.
_ Alors ! Qu’est ce qui se passe ? Qu’est ce qu’elle a ? Demanda Percy inquiet en se rapprochant de sa sœur, avant de s’asseoir à ces côtés tout en se tournant vers Carlisle qui s’était rassis derrière son bureau.
_ Tous les tests que j’ai fais passé à Bella montre que ces facultés motrices de son bras gauche dès son épaule, sont bloqués ; tout comme les nerfs optiques de son œil gauche ne peuvent fonctionner ; déclara Carlisle aux autres, tout en observant Bella tenir son bras inerte contre elle.
_ Comment cela a-t’il put se passer ? Demanda Harry d’une telle situation alors que Percy n’avait jamais attaqué les systèmes nerveux de sa sœur pour avoir un tel résultat.
_ Je ne sais pas encore comment expliquer cela les enfants ! Mais vous devriez rentrés et je vais faire un plâtre à Bella pour éviter tout problème de ce côté jusqu’à tout soit résolus, et lui donner une chambre pour cette nuit ! Nous veillerons de ce qu’il en sera demain ! Prévena Carlisle tout en observant les plus jeunes, en l’occurrence Bella et Edmund commencer à s’endormir sur leur place.
Percy voulut émettre une objection mais quand la tête fatiguer de Bella reposa sur son épaule, il ne put rien dire et laissa donc Carlisle lui faire son plâtre ; pendant que tous les autres Jackson décidèrent de rester à Forks, en choisissant d’aller dormir chez la maison des Swan, Percy décida de rester à l’hopital avec sa sœur.
Attendant eux aussi leur père alors qu’ils virent Harry, Hermione, Ron et Edmund les quitter pendant qu’il prenait les clés des Swan que leur donnait Percy, et que ces premiers promirent de revenir demain avec des affaires de rechange pour les deux enfants de Poséidon ; Carlisle finit de revenir les voirs, une bonne heure après, en donnant le numéro de la chambre à Percy, Bella s’y trouvait déjà avec son nouveau plâtre entrain de se préparer à dormir.
Saluant les trois Cullen, le fils de Poséidon alla rejoindre sa sœur pour le reste de nuit qui leur restait jusqu’au matin alors qu’Edward et Alice demandèrent des explications à leur père, après être sur que Percy ne les entendrait plus.
_ Alors Carlisle ! Qu’est ce qu’elle a vraiment Bella ? Demanda Alice à son père alors qu’Edward se contentait de plonger dans ces pensées.
_ Ce que j’ai dis qu’elle a ! Certains de ces systèmes nerveux sont bloquer à cause du venin dans son organisme, je n’ai pas besoin d’attendre les résultats de la prise de sang que j’ai sentis le venin quand je la lui ais faite ; déclara Carlisle.
_ Mais comment a-t’elle eu du venin dans son organisme ? Demanda Alice ne comprenant toujours pas comment cela c’était produit.
_ Le venin est entré dans son organisme par les griffures que lui a causé Percy au visage et à l’épaule ! C’est même la que les traces de venin se concentre surtout, comme s’il ne pouvait pas se propager plus loin ! Comme si quelque chose l’en empêchait d’avancer ! Rappela Carlisle alors qu’Edward lisait en lui l’idée du comment le venin était entré en elle.
_ C’est mon venin ! Percy m’a griffé le visage avant qu’il ne griffe Bella ! Se souvenait Edward tout en massant le côté du visage ou le fils de Poséidon l’avait attaqué, et qu’à présent il n’en portait aucune marque grâce à la fille de Poséidon pour ensuite poser ces doigts sur ces lèvres. Tu crois quand me griffant le visage, Percy serait parvenu à me prélever du venin et l’a fais passer à Bella en la griffant ? Demanda-t’il pour avoir confirmation à son père.
_ Je ne vois que de cette façon pour que du venin des nôtres, se soit retrouver dans son organisme ; avoua Carlisle en observant son fils.
_ Alors c’est à cause de moi si…
_ Ne dit pas de sottise Edward ! Tu ne pouvais pas prévoir et personne non plus, quand te plaçant devant Percy il te prendrait un peu de ton venin et qu’il le renfilerait à Bella ensuite ! Personne ne pouvait s’y attendre, mais c’est aussi la façon dont comment Bella a réagis qui m’a surprise ? Faire un arrêt cardiaque avant que son cœur rebatte sans problème, alors qu’elle est toujours humaine aussi ? Demanda Alice sur la surprise et les questions de ce qui s’était passé plus tôt.
_ Je pense que cela est dus au fait qu’elle est à moitié-déesse et qu’il y avait peu de venin dans son organisme, cela n’était pas suffisant pour la transformer ou la tuer ! J’ignore encore comment un demi-dieu réagis face à une grand dose de venin, et vus comment Bella a réagis à une faible dose, je préfère faire le test sur une prise de sang que sur l’un d’entre eux ; expliqua Carlisle sur la possible raison de ces propos.
_ Qu’est ce qu’on fait maintenant ? Demanda Edward inquiet alors qu’il avait peur de la réaction qu’aurait Bella quand elle saurait d’où venait ce qui lui avait causé une aussi grande douleur.
_ Laissons les dormir et nous verrons ce que nous ferons tout à l’heure ! En attendant, rentrez à la maison, je vais rester ici pour le reste de la nuit, juste au cas où ! Les autres doivent être inquiets de ce qui s’est passé ! Déclara simplement Carlisle à ces enfants, tout en leur montrant la porte d’entrée principale de l’hôpital.
Alice hocha de la tête avant de tirer Edward pour le faire sortir de l’hôpital alors que ce dernier souhaitait rester, pour attendre le réveil de Bella et pouvoir tout lui expliquer mais il finit par suivre avec réticence sa sœur.
Et en montant dans sa Volvo, en laissant à Alice de conduire ; Edward se rendit compte qu’il était déjà trois heures du matin passer et que le soleil ne se lèverait que dans moins de quatre heures, même s’il savait que les enfants de Poséidon allaient dormir pendant un bon moment.
Quant ils arrivèrent chez eux, Edward ne laissa pas le temps à sa famille ou au Dénali de lui dire quoi que se soit, qu’il s’était déjà enfermer dans sa chambre et assis dans son sofa, en se rappelant ce qu’il était entrain de faire avec Bella plusieurs heures avant ; alors qu’il entendait pleinement Alice expliquer aux autres ce qui s’était produit et ce que il avait l’intention de faire dans les prochaines heures.
Oh oui ! Edward y avait réfléchis sur tout le long chemin de retour, et il était bel et bien prêt !
Dans quelques heures, il allait dévoiler à Bella ce qu’il était vraiment lui et sa famille !
Même si en faisant cela, il était persuadé que la fille de Poséidon rejetterait ce côté de lui puisqu’après tout, qui pouvait aimer un vampire ? Et que son venin avait faillis la tuer sans aucune difficulté !
Non ! Bella ne lui pardonnerait pas cela !
Alors que les heures passaient, Edward les passait à jouer avec son portable ! Il était plutôt entrain de regarder le nombre de photo qu’il avait prise, lui et Bella ensemble, pendant toutes les sorties qu’ils avaient fais ces derniers semaines.
Même que sa chambre comportait la plupart de ces photos dans ces cadres photos.
Même si les vampires n’avaient pas besoin d’une piqure de rappel, puisqu’ils avaient une mémoire photogénique et ils se rappelaient de tout dans les moindres détails, des photos n’étaient pas nécessaires.
Mais c’était une pratique humaine que Bella appréciait, d’immortaliser ces bons moments et des les mettre dans des albums photos ; Edward avait pris cette occasion pour en faire des doubles qu’il avait ramené chez lui.
Alors quand il reçut à 11heures passé, un message de son père à l’hôpital lui disant que les enfants de Poséidon étaient déjà tous les deux réveillés, et du retour de Peter et Susan dans la ville ; tout en lui annonçant qu’il y avait eu de l’amélioration dans l’état de sa petite amie, Edward se changea en quatrième vitesse et ne laissant à personne le temps de l’accompagner, il était déjà dans sa Volvo, droit vers l’hôpital.
En se garant sur le parking, le jeune Cullen put très vite constater que le véhicule de Peter était déjà là, comme celui de son frère cadet, donc si Harry était là, les trois autres Jackson devaient l’être aussi.
Se précipitant dans l’hopital, Edward croisa dans la salle Harry, Ron, Hermione et Edmund, assis dans des sièges, tout en semblant prendre leurs petits-déjeuners de chocolat chaud et de petit pain acheter à la boulangerie du coin ; puisqu’il l’avait lu plusieurs heures plus tôt que le café de l’hopital était infecte dans les pensées de Ron et d’Edmund.
Les saluant au passage, Edward continua son chemin en finissant par croiser Peter et Susan, tous les deux assis dans des sièges, devant le bureau de Carlisle, là ou se trouvaient les deux enfants de Poséidon avec ce dernier.
Ces deux derniers semblaient avoir bronzé pendant ce mois d’aout alors qu’ils s’étaient tous les deux tournés à l’entente de son approche, ils vinrent à se relever de leur place pour aller le saluer.
Et en la voyant, Edward put constater qu’on voyait à présent le ventre enceinte de Susan qui était arrivé déjà au quatre mois de grossesse, presque cinq.
_ Salut Edward ! Comment vas-tu ? Demanda Peter tout en serrant la main qu’il était entrain de lui tendre pour le saluer, alors que Susan lui fit une bise.
_ Sa pourrait aller mieux ! Vous êtes arrivé quand ? Demanda Edward en reportant sa concentration sur eux et ne voulant pas penser à la discussion qu’il allait avoir avec Bella bientôt.
_ Nous sommes arrivés ce matin à 8 heures ! Nous avons discuté avec Carlisle qu’il ne doit pas trop s’inquiéter, tout comme toi d’ailleurs ! Ils comprendront tous les deux comme tous les autres, les véritables raisons de ce « blocage » ! Expliqua Peter tout en pensant aux véritables origines des Cullen et des Dénali.
_ Comment pourrait elle aimée un être comme moi ? Et quand Percy comprendra d’où viendra le vrai problème, il sera…
_ Je serais quoi ? Demanda Percy coupant la question d’Edward alors que ce dernier sursauta en se tournant vers le bureau de son père, pour très vite constater que les deux enfants de Poséidon se tenaient juste devant lui, et Carlisle derrière eux.
Portant une chemise bleu avec son jean et sa veste en cuire bleu, Percy tenait la main valide de sa sœur dans la sienne, alors que Bella portait un maillot bleu à manche longue avec un gilet par-dessus et sa veste en jean, assortit à son jean.
Et que le plâtre que Carlisle lui avait fais quelque heures plus tôt, avait laissé place à des attelles alors que son bras gauche était contre son ventre, retenus par les écharpes modernes bleu de l’hopital qui la maintenait contre son corps ; pendant que Bella souriait à Edward, faisant briller son unique œil voyant alors que l’autre était toujours plongé dans le noir.
Edward répondit à son sourire asser crispé quand il se rendit compte de quelque chose d’autre qui le fit sourire :
_ Tu peux bouger des doigts ? Demanda Edward en s’approchant d’elle tout en constatant la petite balle en mousse qu’elle avait dans ces doigts de sa main gauche, qui se mettait à serrer et à desserrer les doigts sur l’objet.
_ Oui ! C’est revenu pendant que je dormais ! Au début c’était des crampes au bout des doigts et sa c’est répandus dans toute ma main, avant que je parvienne à les rebouger ; avoua Bella alors qu’elle ne pouvait s’empêcher de frissonner quand il toucha ces doigts et se mit à les masser pour lui permettre de les bouger encore plus.
_ Si Bella a retrouvé aussi vite la faculté de bouger ces doigts, le reste de son bras ne devrait plus tarder à refonctionner comme son nerf optique d’ailleurs ! Tu devras tout de même te ménager dans les prochains jours Bella mais sa devrait aller ! Déclara Carlisle en observant la jeune fille, tout en souriant au fait qu’elle était bien trop concentré sur les doigts d’Edward pour entendre ce qu’il avait dis.
_ Vous pensez que de faire cours à des classes seraient trop fatiguant pour elle ? Demanda Susan pour cette dernière à Carlisle.
_ C’est une activité simple ou elle ne doit pas trop utiliser son bras, donc elle peut faire cours sans problème ; répondit Carlisle en souriant à Susan.
_ Une minute Susan ! Qui te dit que moi et Bella allons acceptés ? Demanda Percy en se tournant vers la fille d’Apollon, voulant savoir ce qui l’avait poussé à croire qu’ils allaient acceptés.
_ Parce que je l’ais tout simplement vus bien sur ! Déclara simplement Susan en lui souriant faisant grogner Percy de sa réponse, alors qu’Edward avait plongé sa tête dans les pensées de cette dernière pour constater qu’elle disait vrai.
Dans ces visions, Edward pouvait voir Bella derrière un bureau de classe entrain de faire cours à plusieurs élèves en face d’elle, malgré son bras en écharpe ; alors que Percy faisait cours à d’autres élèves dans le gymnase du lycée.
_ Crois-moi Percy ! Ne vaut pas discuter avec les visions verdicts de Susan dans cet état parce que je peux t’assurer, que tu vas en prendre pour ton grade si tu la cherche trop ! Prévena Peter en se plaçant derrière sa femme, tout en entourant sa taille de ces bras pour ensuite poser ces mains sur son ventre pour toucher le « bébé ».
_ Je présume qu’elle a dus pas mal te faire tourner en bourrique dans ce cas pendant ce mois ? Demanda en souriant Percy alors qu’il se reçut un coup de poing sur l’épaule de la part de Susan qui le fusilla du regard, le faisant rire.
_ Tu ne peux pas savoir à quel point elle m’a mené à la baguette pendant ce mois ! Mais je suis vraiment partant pour un deuxième round ! Souria Peter tout en déposant un baiser sur la joue de Susan qui se mit à rougir de gêne alors qu’Edward put facilement comprendre de quoi ils parlaient tous les deux.
Une femme enceinte se trouvait déjà très exigeante à cause des hormones en folie !
Mais une femme enceinte qui se trouvait être une demi-déesse avait toute une « éruption » d’hormones en folie ! Et quand elle désirait quelque chose, mieux valait répondre favorablement ou elle vous faisait la tête au carré !
Préférant ne pas plus plonger sa tête dans des choses bien trop intimes entre eux, Edward leur souria avant de reporter son regard vers Percy qui ramena le vrai problème à la surface.
_ Ou faites ! Vous ne m’avez toujours pas répondus ! Qu’est ce je serais quoi quand je serais quoi ? Demanda Percy en observant Edward, Peter et Susan en attendant que l’un des trois daigne à lui expliquer de quoi ils parlaient avant qu’ils ne viennent les interrompre.
_ D’une chose qu’Edward doit dire à Bella en privée ! Et toi Peter, tu viens avec nous, on te le dira en chemin avec Carlisle ! Vous nous accompagnez bien sur ? Demanda Peter en se tournant vers le médecin voulant avoir son avis.
_ Bien évidemment ! Répondit Carlisle hochant de la tête.
Et avant que Percy n’est pus dire quoi que se soit, il fut entrainer par Peter et Susan, suivit de Carlisle qui essaya de masquer son sourire parce qu’il était toujours impressionner de la façon dont les autres Jackson, arrivaient à tenir tête à leur frère et sœur qui se trouvaient tout de même bien plus fort qu’eux.
Et pendant qu’ils les observèrent rejoindre Harry, Ron, Hermione et Edmund qui les s’empressèrent de les suivre ; Edward se tourna vers Bella qui ne l’avait pas un seul instant quitter des yeux.
_ Tu souhaitais me dire quelque chose Edward ? Demanda Bella en attendant que ce dernier daigne à parler, mais elle ne savait pas à quel point il était inquiet et intimider.
_ Allons dehors pour parler ! Proposa Edward tout en lui prenant sa main valide dans la sienne et la fit sortir de l’hôpital.
Alors quand ils virent les deux véhicules des Jackson disparaitre sur le coin de la route, pour retourner au manoir à Seattle pour ainsi aller parler avec le reste de la famille ; Edward fit monter Bella dans sa Volvo et l’emmena dans un coin de la forêt.
Après avoir garé la voiture, Edward préféra emmener Bella marcher dans la forêt, non loin de la maison des Swan, à seulement 15 kilomètres si elle souhaitait rentrée toute seule même s’il ne la laisserait jamais rentrés toute seule dans la forêt.
_ Qu’est ce que tu avais à me dire de si précis pour avoir besoin de nous faire marcher aussi longtemps ? Demanda Bella en s’arrêtant, obligeant donc à Edward de s’arrêter par la même occasion puisqu’il lui tenait toujours la main, que la fille de Poséidon ne lâchait pas non plus.
_ C’est à propos de ce qui s’est passé hier ? Et pourquoi tu as eu cet arrêt cardiaque ? Déclara enfin Edward sur le véritable sujet de leur future discussion.
_ Et alors ? Demanda Bella ne voyant pas de quoi il lui parlait.
_ C’est à cause de moi Bella ! Ce que tu as eue et ce que tu as, était à cause de moi ! Déclara simplement Edward en caressant son bras avant de poser sa main sur sa joue gauche, là ou les cinq cicatrices commençaient tout doucement à disparaitre.
_ Edward, tu n’y es pour rien ! C’était rien de plus qu’un accident, tu ne pouvais pas le prévoir ! Remarqua Bella à son encontre alors qu’Edward s’énerva avant de se détacher d’elle et de s’en éloigner.
_ Si Bella ! Tout est de ma faute, tu ne comprends donc rien ! Quand j’ai voulus arrêter Percy et qu’il m’a griffé au visage, il a prélevé de mon venin qu’il y avait dans ma bouche ! Ces griffes en étaient remplies et elles se sont répandues dans tes veines quand Percy t’a à ton tour griffé ! Peut être que cela était un accident, mais c’est mon venin qui a bien faillis te tuer et qui te rend incapable de voir de l’œil gauche et de bouger ton bras ! Cria Edward tout en évitant de se rapprocher d’elle pour ne pas la prendre et se mettre à la secouer pour le lui faire comprendre.
_ Mais de quoi tu parles ? Demanda Bella ne comprenant pas encore pour quelle raison il se sentait responsable, pour elle, il s’agissait d’un simple et pure accident.
_ Que ce que je suis est une menace pour toi Bella ! Comme pour tous ceux qui sont des demi-dieux ! Je peux te tuer d’une simple pression de la main ! Je peux porter un poids mille fois supérieur à mois ! Je cours plus vite qu’un guépard ou d’une autre créature sur cette planète ! Je suis le prédateur le plus dangereux qui existe au monde ! Et par-dessus tout, tu ne sais pas à quel point ton sang m’ensorcèle littéralement ! S’exclama Edward tout en essayant de lui faire comprendre ce qu’il était alors qu’il ne parvenait pas à le dire pleinement, ce qu’il était vraiment.
_ Tu as finis ? Demanda Bella en le regardant avec un sérieux qui le lui cloua le bec, ne lui permettant de ne pouvoir rien dire en retour.
Voyant qu’Edward se calmait, la fille de Poséidon décida de reprendre la conversation :
_ Je n’aurais pas crus que c’est dans cet instant que tu te serais jeter à l’eau, mais crois-moi Edward, je n’ais nullement peur de toi ou de ce que tu es ; déclara solennellement Bella tout en lui souriant chaleuresement.
_ Comment ça ? Demanda Edward ne croyant pas un seul instant ce qu’elle était entrain de lui déclarer.
_ Que tu sois ce que tu es ne veut strictement rien dire et crois-moi je n’ai pas l’intention de courir en criant à l’horreur, comme tu t’attends à ce que je le fasse ! Rigola Bella en remarquant le regard choquer qu’il lui faisait.
_ Je ne comprends pas ? Demanda Edward qui était vraiment perdu et il était totalement.
_ Que tu croyais vraiment qu’il n’y avait que Peter et Susan qui avait découvert ce que toi et ta famille êtes ? Et je présume qu’il en est de même pour les Dénali ! Remarqua Bella sur les véritables « origines » de ces derniers.
_ Tu le savais ? Mais…
_ Tout le monde le sait dans ma famille, Edward ! Coupa Bella pour lui faire bien comprendre qu’elle était au courant de leur secret.
_ Depuis quand ? Demanda Edward voulant savoir depuis combien de temps exactement elle savait sur le fait qu’il était ce qu’il était.
_ Tu te souviens du jour ou notre famille vous a fais venir au manoir avec les Quileutes, les autres nous ont racontés se qui avait faillis se produire devant le portail, que vous aviez risqués en venir aux mains ! C’est quand j’ai sus pour ce jour là que j’ai compris et avec tout ce que j’ai relevé par la suite sur toi et ta famille, se n’était pas bien difficile ! Déclara Bella sur la façon dont elle avait compris qui il était vraiment.
_ Je ne comprends toujours pas ? Demanda Edward n’arrivant toujours pas à comprendre comment elle avait pus deviner, alors que Peter et Susan l’avaient tous les deux sus par la vision de cette dernière.
_ Tout le monde dans notre famille saviez que vous n’étiez pas humain ! Votre peau aussi pâle et, glacial et dure comme le marbre, vos yeux étranges qui changeaient souvent de couleur en passant du topaze en allant du noisette doré au noir d’encre, et cette beauté surhumaine qui faisait penser que vous aviez été tous taillés dans le marbre comme dans la grecque antique quand on tentait de montrer la perfection ! Vous étiez tous tellement beau que cela relevait du surnaturel que du naturel ! San oublier que vous ne manger jamais en notre présence et que vous ne sembliez jamais être fatiguer, ou avoir besoin de dormir, tu ne dormais jamais quand tu étais avec moi chaque nuit ! Et tu semblais aussi parler comme si tu venais d’une autre époque, tu avais des méthodes et une attitude très ancienne, très gentleman, certaine des choses que tu faisais quand on sortait ensemble ne s’était plus fais depuis déjà des décennies ! Et la tension qu’il y a toujours entre toi, ta famille et les Quileutes, c’est se qui m’a fais vraiment savoir ce que tu étais, ce qui m’a mené à ma conclusion ! Expliqua Bella sur tout le fondement de se qu’elle avait sans cesse relevé d’étrange chez Edward et sa famille.
_ Et qu’elle était cette conclusion ? Demanda Edward voulant pleinement entendre ce mot sortir de la bouche de Bella.
_ Les loup-garou ne possèdent qu’un unique ennemi mortel ! Les vampires ! C’est bien connu que tout le monde, et entre autre ma famille, connait ces vieilles légendes sur les Pires Ennemis Mortels que racontent les vieux comtes et histoires de cette planète ! Rapporta Bella tout en continuant de lui sourire alors qu’Edward ne parvenait pas encore à se faire à l’idée qu’elle était au courante de tout depuis un moment, mais qu’elle était toujours restés avec lui malgré le risque de danger qu’elle encourait.
_ Tu le savais depuis le début et tu as pourtant continué de…
_ De partager des moments avec toi ? D’avoir accepter de sortir avec toi ? Oui ! Parce que tu n’étais pas une menace pour moi ! Que tu sois un vampire ou quoi que se soit d’autre, sa n’aurait rien changé pour moi, je t’aime comme tu es et avec tes capacités de vampire en plus ! Répondit tout simplement Bella en levant les yeux au ciel devant l’entêtement de son petit ami.
Mais se fut son geste des yeux qui énerva Edward sur le fait qu’il était toujours une menace pour elle et sa famille.
_ Tu ne comprends donc rien à rien Bella ! Je reste toujours une menace pour toi et ta famille ! Regardes ce qui s’est passé hier, quand tu étais blesser et que tu as laissé du sang dans notre salon, Jasper a dus sortir en vitesse avant que l’odeur ne lui soit trop alléchante, pour qu’il évite de te foncer dessus et ne s’abreuve de ton sang, les autres ont dus l’obliger à quitter les lieux ! Et j’ai peur moi-même de le faire ! Tout chez moi a été créé pour attirer mes victimes, je suis un tueur Bella ! S’exclama Edward en s’éloignant à nouveau d’elle alors que la fille de Poséidon était choquer parce qu’il venait de s’accuser, et s’empressa de le suivre.
_ Je ne te crois pas Edward ! Tu n’es pas un tueur ! Si cela avait été le cas, je ne serais pas vivante aujourd’hui ! Répliqua Bella en le suivant alors que ce dernier marchait sur les racines d’un arbre tordu, sur lequel elle faillit bien tomber mais elle se rattrapa juste à temps avec sa main valide, en se rattrapant à une branche de cet arbre.
_ Parce que tu crois au mensonge ! Je suis un tueur Bella ! Tout chez moi est fais pour t’attirer ! Ma voix, mon visage, jusqu’à mon odeur ! Comme si j’avais besoin de tout ça ! Déclara Edward avec énervement avant de disparaître de devant les yeux de Bella.
Et avant qu’elle n’est pus dire quoi que se soit, elle retrouva Edward su un rocher en hauteur à plusieurs mètres derrière elle, en se rendant très vite compte que ce dernier avait utiliser sa rapidité de vampire et qu’il était entrain de lui démontrer le danger qu’il représentait pour elle.
_ Comme si tu pouvais m’échapper ! Cria Edward avant de sauter à nouveau pour ensuite se remettre à courir autour de Bella, à sa vitesse vampirique.
_ Tu ne me fais pas peur Edward ! Murmura Bella sachant que ce dernier parviendrait sans peine à l’entendre sans aucune difficulté, alors qu’elle fermait les yeux pour essayer de se fier à son ouïe et savoir ou il se trouvait.
_ Comme si tu pouvais me vaincre ! Cria de nouveau Edward alors qu’elle entendit pleinement une grosse branche d’un arbre, à plusieurs mètres d’elle se briser avant de l’entendre le lancer près d’elle, se brisant sur le flanc d’un rocher pour qu’elle puisse mieux comprendre la situation.
Mais Bella voulait aussi lui rappeler un autre détail important dans l’équation !
Appelant l’une de ces épées à elle, l’arme eut le temps d’apparaitre dans sa paume avant qu’elle ne se retourne, là ou elle avait localisé Edward ; pour ensuite la lancé de toute ces forces à l’endroit ou elle le voulait.
Si bien qu’Edward s’arrêta brusquement quand l’épée passa juste devant sa tête, le ratant d’un bon centimètre en s’étant planté dans le tronc de l’arbre à côté de lui ; et alors qu’il louchait sur la lame qui lui renvoyait son reflet, il parvint à entendre la voix de la fille de Poséidon briser ce silence qu’il avait imposé dans cette clairière.
_ Si je l’avais voulue, ma lame se serait retrouvée dans ta tête Edward ! Alors crois-moi, il n’y aura aucune raison pour que tu es un jour le dessus sur moi ! Sauf que je crois que tu as oublié aussi une petite chose dans ton équation Edward ! Se sont les humains que tu parviens à éblouir et crois-moi, il en faut bien plus pour nous éblouir nous, les demi-dieux ! Et que je ne suis pas aussi inoffensif non plus ? Répliqua Bella en souriant à ce dernier alors qu’Edward la regardait avant de reporter son regard sur la lame devant lui.
Souriant mélancoliquement à la fille de Poséidon, Edward arracha la lame de l’écorce de l’arbre avant de rejoindre cette dernière pour la lui rendre, et d’essayer de lui expliquer encore son point de vue.
_ J’ai été créée pour tuer Bella ! Déclara gravement Edward à cette dernière.
_ Ca m’es égal Edward ! Je n’ai pas peur de toi ! Répliqua Bella à cette déclaration ne voulant pas plus en entendre parler.
_ J’ai aussi voulus te tuer ! C’est la première fois que l’envie de boire du sang humain m’obsède à ce point ! Reprit Edward tout en se rapprochant d’elle avant de poser doucement sa main dans son cou.
_ Tu ne me feras pas de mal, Edward ! J’ai confiance en toi ! Annonça Bella dans un murmure.
_ Tu fais erreur ! Prévena le jeune Cullen sur le risque que la fille de Poséidon encourait toujours.
_ J’ais confiance en toi, je suis là ! Promit Bella en se rapprochant de lui mais Edward se déroba en s’éloignant une nouvelle fois d’elle, en courant de nouveau pour s’éloigner d’elle et il ne trouva pas mieux que de se retrouver en hauteur, sur les branches de l’arbre tordu.
_ Ma famille et moi, tout comme les Dénali, nous ne sommes pas comme nos semblables, nous nous nourrissons qu’exclusivement d’animaux, nous avons réussis à contrôler notre soif ! Mais toi et ton odeur sont comme une drogue pour moi, tu es comme ma dose d’héroïne ! Expliqua Edward sur le fonctionnement de sa famille, alors qu’en se retenant aux branches de l’arbre sur lequel il était, il s’était penché vers elle qui se trouvait juste en dessous de lui.
_ Pourtant, hormis le premier jour, tu n’as jamais montré que tu avais des difficultés à gérer ma présence ? C’était la première fois pour toi ou tu avais déjà éprouvé cela dans le passé ? Demanda Bella surprise d’apprendre que son sang donnait envie à Edward.
_ C’est la première fois depuis que je suis revenu à la vie entant que vampire, mais c’est normal ! Cela nous arrive qu’une seule fois dans note vie ! Mais j’ai eu aussi un an à résister depuis notre première rencontre à notre véritable rencontre ! Expliqua Edward.
_ Comment ça ? Demanda Bella en ne comprenant vraiment pas ce qu’il voulait entendre par « cela nous arrive qu’une seule fois dans notre vie ! ».
_ On appel cela notre « Tua Cantate » ! Cela veut dire que le sang d’une personne chante pour nous et que cette personne est notre âme-sœur en quelque sorte ! Il n’existe qu’une seule personne au monde pour un vampire et nous n’aimons qu’une seul personne dans notre vie, et tu es ma Tu Cantate, Bella ! C’est pour cette raison que je ne veux pas te faire du mal, je ne pourrais jamais vivre sans toi ! Expliqua Edward mais il finit aussi par révéler ces craintes : Mais j’ai peur de faillir pendant un moment, et j’ignore si je parviendrais à arrêter le monstre en moi ! Je ne sais toujours pas si j’arriverais à me contrôler ! Lui prévient-il pour continuer à la mettre en garde.
_ Je sais que tu peux le faire ! Déclara Bella en s’approchant de lui, tout en grimpant sur l’une des branches basses de l’arbre pour le rejoindre mais Edward s’éloigna encore une fois, et descendit de son perchoir avant de s’arrêter plus loin.
Ou il fut très vite rejoins par Bella avant qu’Edward ne la bloque entre lui et un rocher derrière elle, en posant ces mains de chaque côté de ces épaules.
_ Mais je dois savoir ! Je dois savoir quand tu as peur de moi ? Demanda Edward tout en plongeant son regard dans le sien, en essayant de lire une quelconque peur ou crainte émanant d’elle.
_ Maintenant j’ai peur ; murmura Bella craintif alors qu’Edward crut bien que son cœur mort venait de mourir une deuxième fois.
_ Très bien ! Répondit-il tout simplement tout en s’éloignant d’elle avant de finir par s’appuyer sur l’autre rocher derrière lui, alors que cette dernière ne fit que se rapprocher de lui regagnant la distance qui les séparait tout à l’heure.
_ Ce n’est pas de toi que j’ai peur ! J’ai peur que tu t’éloignes ou que tu disparaisses à tout moment, j’ai peur de te perdre, c’est de ça que j’ai peur et non de toi ! Expliqua Bella tout en le regardant comme si elle avait peur qu’il s’échappe de nouveau.
_ Je n’ais pas l’intention d’aller ou que se soit d’autre sans toi, je compte bien rester près de toi jusqu’à ce que tu décides à me concilier ; promit Edward en lui souriant.
_ Alors crois moi, jamais je ne te concilierais d’aller voir ailleurs ; promit Bella tout en riant légèrement à ce qu’ils venaient tous les deux de se promettre.
Edward plongea un instant son regard dans le sien avant de poser sa main une nouvelle fois au creux de la gorge de Bella, alors qu’il pouvait nettement la sentir frissonner sous son contact le faisant sourire.
_ Si tu savais depuis combien de temps je t’attends… C’est ainsi que le lion tomba amoureux de l’agneau ; cita Edward tout en lui souriant alors que Bella le lui répondit, tout en reprenant ce qu’il venait de dire :
_ Un agneau vraiment stupide…
_ Avec un lion maso et fou à lier ; termina Edward tout en lui souriant chaleuresement alors qu’ils ne s’étaient pas une seule seconde quitter des yeux, et que sa main reposait toujours sur la gorge de la fille de Poséidon.
Ils restèrent ainsi plusieurs minutes avant qu’Edward ne parvienne sans peine à lire dans ces yeux, même dans celui aveugle ; que Bella était entrain de se poser une question mentalement, et il était toujours difficile pour lui de savoir qu’il était incapable de lire dans sa tête, que ce « bouclier » comme le disait Eleazar la rendait imperméable contre tous les dons vampiriques, qu’ils soient mentale ou physique puisque Jasper connaissait les émotions d’une personne en le voyant qu’en le ressentant pour les demi-dieux.
_ Qu’est ce que tu as Bella ? Demanda Edward voulant comprendre qu’elle était la question qui se tramait dans l’esprit de sa petite amie.
_ Eh, bien, je me demandais ? Même si je savais que tu étais un vampire et que je trouvais des réponses en te regardant évoluer parmis les autres, il y en a une qui est resté toujours sans réponse puisque je n’ais jamais pus te voir dans ce genre de situation ? Demanda Bella alors que la curiosité commençait à apparaitre dans son regard.
_ Et quelle est cette situation ? Demanda Edward curieux de savoir qu’elle était la situation dans laquelle elle ne l’avait pas encore vue.
_ Le soleil ! Ne prononça uniquement Bella en le regardant.
Comprenant de quoi elle parlait, Edward lui sourit avant de l’emmener un peu plus dans la clairière, là ou se trouvait quelque rayon de soleil qui perçait à travers les arbres.
_ Tu voulais savoir à quoi je ressemblais sous le soleil ? Demanda en souriant Edward en la tirant par la main à la suivre, alors qu’il s’était retourné ne lui laissant que son dos visible avant d’entrer totalement avec elle sous les rayons du soleil.
Inspirant à fond pour se donner du courage, Edward se tourna enfin vers elle alors qu’elle ne le quitta pas un seul instant du regard.
_ On dirait des diamants ; remarqua Bella tout en posant sa main valide sur la joue d’Edward et en lui souriant, répliqua d’autre mot : Tu es magnifique !
_ C’est la peau d’un tueur que tu as devant les yeux Bella ; ne put s’empêcher de redire Edward faisant lever les yeux au ciel à cette dernière une nouvelle fois.
_ Tu dis cela parce que tu considères tous les vampires comme des tueurs ? Ou parce que tu es un tueur ? Demanda Bella même si elle n’y croyait pas en l’un ni en l’autre, même si elle savait que des vampires étaient des tueurs d’humains.
_ Je dirais les deux ! Déclara Edward alors que Bella le regarda bizarrement.
_ Qu’est ce que tu veux dire ? Demanda Bella en essayant de ne pas vraiment croire à ce qu’il allait lui dire.
_ Que j’ai déjà tué des êtres humains par le passé ! C’était quelques années après que Carlisle m’est transformé, je n’arrivais pas à me faire au régime alimentaire qu’il m’avait proscris et j’ai eu une violente dispute avec lui, avant de m’en éloigner ! S’était ma période rebelle je dois le dire ! Je me suis nourris de sang humain pendant cette période mais ce n’était pas… enfin, je ne me suis jamais attaquer à… à des innocents ! Je choisissais toujours de m’en prendre à des …
_ Méchants ! Tu as tué des personnes qui s’en sauraient pris à d’autre pour leur plaisir ? Demanda Bella voulant savoir la vérité à ce propos.
_ Je ne m’attaquais seulement à des agresseurs ou à des malfaiteurs ! Des personnes qui s’en sauraient pris à des innocents, je sais que tu trouves que…
_ J’aurais fais la même chose ! Je fais moi-même la même chose ! Murmura Bella alors qu’Edward avait eu du mal à l’entendre.
_ … Que je n’aurais jamais dus les tuer mais… Quoi ? Tu aurais fais pareil ? Demanda Edward n’en croyant pas ces oreilles de ce qu’elle venait de lui murmurer.
_ Ce que je veux dire c’est que je ne m’attaque jamais à une créature qui aurait la chance de vivre, même celles que nous envoit Hadès chaque jour, ce n’est pas parce que ce sont des monstres que je dois tous les tuer ! Je ne m’attaque qu’à ceux qui m’attaque ou qui s’en prenne à mon entourage, et j’aurais fais la même chose si cela avait été un être humain ! Pour moi, une personne qui aime faire souffrir les autres n’est pas un être humain et je n’aurais aucun état d’âme à le tuer, si ce dernier en a après l’un des miens ! Expliqua Bella à ce sujet alors que son explication en fit comprendre beaucoup plus à Edward sur l’étique qu’avait les demi-dieux.
_ C’est pour cette raison que Percy n’avait pas hésité de tuer Tanya pour te protéger ? Demanda Edward comprenant bien mieux qu’hier ce qui s’était produit avec le fils de Poséidon.
_ Quand on peut éviter le meurtre de l’un d’ente nous, on ne fait pas attention à la personne ou la créature qu’on tuera, on ne ferait que ça que pour protéger les nôtres ! Je sais que ce n’est pas très humain et charitable, mais nous avons perdus beaucoup de chose au cours de nos vies que nous ne souhaitons pas perdre encore plus, si nous pouvons l’en empêcher ; continua Bella sur les possibles raisons qui pourraient les poussés à commettre de tel crime.
_ Ne t’en fais pas pour cela Bella ! Je veillerais à ce que personne ne te touche, comme ça Percy n’aura pas besoin de tuer quiconque pour te préserver ! Promit Edward en lui souriant alors que Bella le lui rendit, avant d’observer la clairière derrière lui.
La seconde suivante, la fille de Poséidon le contourna tout en lui prenant la main et le tirant, elle l’emmena jusqu’au centre de la clairière avant qu’elle ne commence à s’agenouiller, très vite suivis par Edward qui par la même occasion déposa un baiser sur son oreille droite, la faisant frissonner.
[...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sabrinabella
Le retour d'Irina
Le retour d'Irina


Féminin
Nombre de messages : 3843
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/11/2011

MessageSujet: Re: Un Nouveau Départ - Fanfic Crossover Twilight/Percy Jackson (Tout le monde/couple habituel)   Mer 14 Déc - 13:04

et la fin du chap Wink

[...]
Et tout en continuant de lui sourire, Bella attrapa sa veste de sa main droite avant de l’entrainer à sa suite à s’allonger, alors qu’Edward se retrouvait à moitié sur elle tout en veillant de ne pas trop peser sur elle, pendant qu’elle avait enveloppé son bras autour de son cou et que sa main finissa à jouer avec ces cheveux.
L’instant suivante, Edward n’avait pus retenir son désir de l’embrasser et il avait fondus sur sa bouche, tout en caressant sa taille de sa main droite alors que son autre bras l’aidait à se maintenir pour ne pas trop peser sur elle.
Après de longues minutes à les passer à s’embrasser, Edward posa un dernier et tendre baiser sur ces lèvres et sur son front avant de s’allonger à ces côtés, alors que le rouge aux joues, Bella tentait de reprendre son souffle.
_ Dis moi Edward ? Demanda Bella après avoir repris son souffle et en tournant sa tête vers Edward.
_ Oui ! Lui répondit Edward en attendant qu’elle lui pose sa question.
_ Les vampires sont immortelles, n’est ce pas ? Demanda Bella voulant confirmation sur ce point des mythes sur les vampires.
_ Oui ! Nous sommes immortelles, pourquoi ? Demanda Edward ne voyant pas ce qu’elle voulait lui demandé que quand elle lui posa enfin la question.
_ Tu as quel âge ?
_ Dix-sept ! Déclara simplement Edward.
_ Et tu as dix-sept ans depuis combien de temps ? Lui demanda-t’elle.
_ Depuis un moment ! Répondit simplement Edward alors que Bella essaya de se faire à cette idée en sachant qu’il avait peut être dix-sept ans physiquement, mais pas en âge.
_ Mes questions t’indisposent ? Demanda Bella voulant savoir si cela le gênait de répondre à ces questions.
_ Non ! Pas vraiment, il faut dire que cela me fait du bien de ne plus me sentir seul comme avant ! Et je ne voudrais plus jamais ête seul désormais ! Déclara Edward faisant sourire Bella.
Le moment d’après, Edward leva les yeux au dessus de la tête de Bella et en suivant son regard, en tournant la tête vers la gauche ; la fille de Poséidon put voir un rayon de soleil filtrer à travers les nuages et les arbres, avant qu’elle ne les baigne tous les deux, faisant de nouveau briller la peau du jeune Cullen tel des centaines de diamant incruster dans sa peau.
Et c’est en continuant de se regarder alors que le soleil continuait de les éclairer qu’ils restèrent ainsi tous les deux, jusqu’à ce que le ventre de la fille de Bella ne vienne à résonner dans ce silence faisant éclater de rire le jeune Cullen, alors que cette dernière virait au rouge cramoisi avant de lui donner un coup de poing sur l’épaule de sa main droite pour le faire taire.
Mais elle se fit mal au contraire !
_ Ce n’est pas drôle Edward ! Grogna Bella en le fusillant du regard tout en se rasseyant et en se frottant la main de ces doigts valides de sa main gauche.
_ Excuses moi Bella ! Montre-moi ça ? Demanda Edward en s’excusant tout en prenant la main droite de la jeune fille de Poséidon dans les siennes, et de se mettre à la caresser pour faire passer la douleur de ces mains glacer.
_ On ferait mieux d’y aller avant que Percy ne s’inquiète trop ; gémit Bella alors qu’elle évitait de regarder Edward dans les yeux, bien qu’elle pouvait sentir le rouge lui venir au joue.
_ Tu devrais essayer de stopper tes rougissements Bella, parce que tu deviens un peu plus délicieuse comme cela ; remarqua Edward en ne la lâchant pas des yeux.
_ Désoler ! Il faut que je m’éloigne c’est cela ? Demanda Bella craignant être devenue trop délicieuse pour que ce dernier le supporte.
_ Ce n’était pas dans un terme vampirique que je te disais cela Bella ; déclara Edward en la retenant par la taille, pour l’empêcher de s’éloigner encore plus de lui alors qu’il la rapprochait encore plus au contraire.
Et ne finissant par être séparer par quelques centimètres, Bella finit par restreindre cette séparation en se retrouvant très vite sur les genoux d’Edward, en repartant une nouvelle fois à l’embrasser alors que ce dernier entoura ces bras de sa taille et la serrant contre lui, en ne voulant point la lâcher de nouveau.
Alors quand il cessa de l’embrasser pour la laisser reprendre son souffle, Edward déposa ces lèvres dans le creux de sa gorge en continuant ces baisers pendant que Bella avait enroulée son bras droit autour de ces épaules, pour le garder près d’elle tout en jouant avec ces cheveux de sa main et ayant posé sa tête contre la sienne.
Il fallut un nouveau baiser du jeune couple avant qu’ils ne finissent tous les deux à déposer leurs fronts l’un contre l’autre, alors qu’ils étaient tous les deux aussi bouleverser l’un que l’autre de ce qu’ils avaient encore partager.
_ On devrait y aller maintenant ! Déclara Edward sachant que s’ils ne rentraient, il ne pourrait pas contrôler ces autres pulsions soudaines, qui étaient encore nouvelle pour lui.
_ D’accord ! Accepta Bella en inspirant un bon coup pour reprendre contenance avant de se relever, très vite par Edward qui finit par la placer sur son dos à sa plus grande surprise : Qu’est ce que tu fais ?
_ Nous irons plus vite comme cela qu’à pied ! Répondit Edward comme si c’était la chose la plus simple à faire, et la seconde suivante, il se lança dans sa course tout en tenant solidement contre lui alors qu’elle avait entourée son bras droit autour de ces épaules pour se tenir à lui.
Ils ne leurs fallurent pas moins d’une dizaine de minute pour retourner à la Volvo, et Edward mit moins de deux heures pour ramener Bella au manoir des Jackson, là ou juste devant la porte d’entrée, dans la cour extérieur, se trouvaient garer certains véhicules des Cullen et des Dénali : ces derniers se trouvaient dans le manoir avec la famille Jackson au complet.
Entrant main dans la main à l’intérieur, ils pouvaient tous les deux entendres des éclats de rire venant du grand salon et en se dirigeant vers celle-ci, ils purent constater que les Jackson riaient d’une blague que les Dénali venaient de raconter sur un moment ou ils avaient rendus visite au Cullen, par le passé.
_ A ce que je vois, on s’amuse bien sans nous ; remarqua Bella en regardant son frère se tenir les cottes, tellement il était mort de rire et qu’il était prêt à tomber du fauteuil dans lequel il était assis ; tout comme la plupart des garçons.
A l’entente de sa voix, Percy se redressa comme un ressort avant de reprendre une attitude sérieuse et inquiète et fonça droit vers sa sœur, avant de se mettre à serrer Bella dans ces bras jusqu’à l’en étouffer.
_ Eh, Percy ! Qu’est ce qui t’arrive ? Demanda surprise et inquiète Bella de l’attitude de son frère.
_ Je suis sincèrement désoler Bella ! Tout ce qui t’arrive c’est ma faute ! Si je m’étais contenu tu ne serais jamais dans cet état ; s’excusa Percy tout en continuant de la serrer dans ces bras.
_ Pourquoi cela ? Demanda Bella ne voyant pas pour quelle raison il s’excusait.
_ Parce que c’est moi qui t’es mis du venin d’Edward sur toi ! Répondit simplement Percy en se reculant légèrement de sa sœur.
_ Vous leur avais aussi expliqué cela ? Demanda Edward en se tournant vers sa famille et ces cousins.
_ Bien sur qu’ils nous ont tous expliqués même si on savait déjà les grandes lignes, bien que je ne savais pas que les vampires avaient du venin ? Demanda Percy en se tournant vers Carlisle et les autres « vampires », tout en se grattant le haut du crâne.
_ Nous leurs avons tous expliquer Edward, même les dons que toi, Alice, Jasper, Kate et Eleazar avez ! Répliqua Carlisle sur ce qu’ils avaient discutés.
_ Un don ! Quel genre de don ? Demanda curieuse et surprise Bella en se tournant vers Edward qui la regardait gêner.
_ Alice possède le don de voir l’avenir ou les chemins que nous avons décidés de prendre, mais elle a quelques difficultés à nous discerner, nous, les demi-dieux ; expliqua Susan sur le don de la jeune Cullen.
_ Jasper possède le don d’empathie ! Il est capable de discerner toutes les émotions dans cette pièce et d’agir à sa guise dessus ! Il peut calmer toute une foule en colère ou alors transformer tout le monde en véritable volcan ; continua Peter sur les capacités de l’autre Cullen.
_ Quant à Kate, elle est capable d’envoyer des décharges électriques par contact de la main, alors évitez de la toucher si vous ne voulez pas vous retrouvez avec les cheveux friser ; souria Harry tout en restant à une distance raisonnable de cette dernière.
_ Sans oublier que c’est asser douloureux ! Répliqua Ginny tout en continuant de masser sa main droite, celle qui avait été en contact avec celle de Kate.
_ Mais c’était une toute petite dose ; s’excusa Kate alors que pour la forme, Irina lui donna un coup de poing sur le haut de son crâne pour la bêtise qu’elle avait faite plus tôt.
_ Eleazar peut voir des dons cacher chez les humains qui peuvent se développer lorsqu’on devient vampire ; reprit Ron tout en désignant ce dernier de la tête.
_ Et il nous a avoué pas mal de chose à ce propos ! Répliqua Edmund tout en hochant de la tête.
_ Il faut croire que les demi-dieux ont tous développer un autre don, parce que je peux vous assurez que si vous devenez vampire vous développez un nouveau don ; déclara simplement Eleazar alors qu’Edward vit pleinement ce que ce dernier voyait à travers ces yeux, en observant tous les demi-dieux.
Hormis les auras colorés qu’ils dégageaient tous, appartenant à leurs moitiés divines : Peter et Harry dégageaient tous les deux une faible lumière rouge ; Susan une doré ; Ron et Edmund des lueurs plus oranger ; Hermione et Katara un violet pâle ; Vala, Ginny et Lucy, d’un vert fôret ; alors que celle de Percy et Bella semblait être plus flamboyante que les autres, comme des flammes bleu, bien qu’on percevait l’eau ; qui dansaient autour d’eux.
Mais parmis ces auras de couleur, Eleazar pouvait nettement discerner les fameux dons « cacher » que chacun d’eux possédaient : chez Peter, il sentait un don presque similaire à celui de Jasper sauf que venant du fils d’Arès, c’était plus une force, comme si son côté leader allait bien plus se développer s’il devenait vampire ?
D’Harry, on avait l’impression de voir des trucs lui tourner autour et Eleazar l’identifia facilement comme un don qui lui permettrait à quiconque de venir se confier à lui sur tout et n’importe quoi, que tout le monde lui dise la vérité et non des mensonges ; puisqu’Edward avait déjà facilement remarqué qu’il était très difficile pour les autres Jackson de lui mentir parce qu’il finissait toujours par vous faire dire la vérité.
De Ron, Edward pouvait voir à travers les yeux d’Eleazar que de ce côté-là, il semblait qu’avec son aura orangé, une autre aura faîte de flamme l’entourait ; et il n’eut aucune difficulté à comprendre que si ce dernier devenait vampire son contrôle du feu se développerait à grande échelle.
D’Hermione, Eleazar pouvait voir une aura de combat qui l’entourait, la fille d’Athéna deviendrait plus forte au combat et dans ces stratégies, si elle devenait vampire.
De Ginny, comme Ron, son pouvoir sur la végétation allait se décupler.
D’Edmund, Eleazar était persuader que ce dernier serait douer dans la télékinésie ; parce qu’il avait l’impression de pouvoir discerner les objets autour du deuxième fils d’Héphaïstos, prêt à s’envoler à tout instant.
De Katara, le Dénali avait la nette impression de voir cette dernière disparaitre sur certains endroits de son corps ; donc s’il ne se trompait pas, la deuxième fille d’Athéna sera capable de devenir invisible à la vue des autres.
Don aussi semblable qu’Eléazar remarquait chez Lucy, sauf que ce qui concernait cette dernière, il ne la voyait pas disparaitre mais plutôt prendre la même consistance de ce qui se trouvait derrière elle : un camouflage !
Et Vala, la matriarche de la famille, Eleazar voyait un don qui était identique de ce qu’il voyait d’Esmé : un amour inconditionnel d’une jeune maman envers ces enfants.
Mais c’était ce qui se dégageait de Percy et Bella qui subjuguait Eleazar !
Car il percevait nettement leurs boucliers !
Ces derniers ressemblaient à des bulles bleu qui recouvraient totalement leurs corps, et qui semblaient flamboyés autant que leurs auras mais ils avaient tous les deux un autre don qui devaient appartenir qu’à leurs personnes.
Percy avait, ce qui ressemblait à des petits tourbillons d’air qui se mettait à tournoyer autour de lui, comme s’il était constamment au cœur d’une tempête ; alors qu’en ce qui concernait Bella, ce n’était pas des tourbillons qui lui tournait autour, mais des petits éclairs, comme si elle allait être sur le point de devenir une véritable pile électrique.
C’est d’ailleurs dans les moments où ils se battaient que leurs dons « cacher » prenaient de l’ampleur !
C’est en tout cas ce qu’avait remarqué Eléazar quand il avait vus l’affrontement entre Percy et Bella la veille ; hormis leurs auras qui avaient triplés de volume, ils en avaient été de même pour leurs dons « cacher » se transformant en une véritable tornade pour le fils de Poséidon, alors qu’un champ électrique était apparus autour de la fille de Poséidon.
Eleazar ne voudrait pas être auprès d’eux s’ils développent ces donc « cacher » en devenant vampire !
Mais ce qui m’était tout ces sens en alerte, c’était l’aura qui se dégageait d’Edward et Bella quand ils étaient en contact physique ?
Tout comme Susan, ils semblaient qu’une autre auras apparaissait sur eux à leurs contacts, une aura de lumière, bien plus lumineuse que celle qui émergeait de la fille d’Apollon.
D’après les pensées qui pouvaient lire chez Eléazar, ce dernier avait vraiment hâte de voir quel genre de don combiner cela donnerait, même si pour cela Bella devait devenir vampire !
Mais de ce point de vue, Edward savait que cela serait impossible, surtout au vue de comment la fille de Poséidon avait réagis à quelques gouttes de son venin.
_ Et Edward est télépathe ! Il peut lire dans les esprits de tout le monde sauf les miennes et les tiennes Bella ! Finissa d’expliquer Percy sur les dons que possédait les Cullen et les Denali, faisant revenir à la réalité Edward qui se reconcentra sur le moment présent.
_ Sérieux ! Pourquoi tu ne me l’as pas dis tout à l’heure ? Demanda Bella en se tournant vers lui, curieuse de savoir pour quelle raison il ne lui avait pas dis ce détail.
_ Eh bien je pensais que comme je ne pouvais pas lire en toi, que dans l’immédiat se n’était pas des plus importants ! Pourquoi, tu m’en veux ? Demanda Edward qui s’en excusait et qui ne voulait vraiment pas qu’elle lui en veuille pour avoir tenu sa langue à se sujet.
_ Non ! Mais j’aurais bien aimé le savoir c’est tout ! Répondit simplement Bella tout en lui souriant avant de reporter son attention sur les autres, en l’occurrence Percy en face d’elle.
_ Donc ! Je tenais tout de même à m’excuser envers toi et Edward, Bella ! Tout en promettant de ne plus recommencer un truc pareil ! Promit Percy tout en recommençant à s’excuser, avant que sa sœur ne le fit taire d’un signe de la main.
_ C’est bon Percy ! C’est oublier mais j’espère que tu as présenté tes excuses à quelqu’un d’autre ? Demanda Bella tout en l’observant et en jetant un œil vers Tanya, alors que tous se mirent à rire à sa question : Qu’est ce qu’il y a de drôle ?
_ Rien ! N’écoutes pas ces imbéciles, c’est seulement que je suis difficile a faire des excuses alors ils se moquent de moi en disant que j’ai dus en prendre pour mon honneur, un truc du genre ! Répliqua Percy pour pas que sa sœur ou Edward ne développent plus la question.
_ Il faut dire aussi que ce n’est pas tout les jours qu’on voit un fils de Poséidon s’excuser de ces taures ; se moqua Ron en rigolant avant de se mettre à détaler comme un lapin parce que Percy venait de le prendre en chasse.
Et c’est ainsi, dans le manoir des Jackson, que se déroula le reste de la journée et de la semaine aussi, jusqu’à ce que Percy et Bella ne reçoivent une nouvelle qui les enchanta, comme les horripila.
_ T’es pas sérieux tout de même Daniel ? Demanda une nouvelle fois Percy, se doutant que cette phrase il allait la répéter pendant encore un long moment.
Ils étaient samedi, deux jours avant les premières rentrés scolaire et ils avaient reçus deux lettres pour lui et Bella pour leurs cours de professeurs, qu’ils avaient acceptés mais les lettres ils ne les acceptaient pas, ou plutôt ce qu’elles contenaient comme contenus.
_ C’est la même chose pour toutes les années, les jeunes ! Et cette année vous y êtes conviés entant que nouveaux professeurs ! Déclara simplement Daniel en leur rendant leurs lettres qu’ils étaient prêt à déchirer en mille morceaux.
_ Se retrouver lors d’une réunion de début d’année avec les proviseurs, nos profs qui nous aidaient et ceux qui nous répugner, je ne crois pas que tu souhaites vraiment que Percy fasse un massacre, Daniel ? Demanda Bella à ce dernier.
Parce que c’était cela le « truc » !
Ils allaient devoir assister à la réunion des professeurs de début d’année sur le fonctionnement de l’école et qui ils allaient avoir comme élèves, tout comme de commencer à faire « connaissance » avec leurs « collègues ».
_ Bien sur que non Percy ne fera aucun massacre ! N’est ce pas Percy ? Demanda Vala d’une façon maternelle en les rejoignant tous les trois, installer dans les canapés du grand salon avec son plateau de boisson et de cookie, puisqu’il était encore tôt et que les plus jeunes n’avaient pas encore pris leurs petits déjeuner du matin.
_ Tu sais aussi Vala que Percy ne pourra non plus rien te promettre, puisqu’il risque de désobéir à sa promesse ; souria Bella avant de s’éloigner de son frère qui avait une envie « morbide » de la frapper pour son sourire.
_ Comme te l’a si bien dis ma chère sœur Vala, c’est une chose que je ne peux pas promettre ! Tu connais aussi bien que moi nos comportements « fougueux » sur la question ! Répliqua Percy à se sujet tout en évitant de fusiller sa sœur du regard, qui se moquait à côté de lui en buvant son lait.
_ Je préfère cela que savoir que tu vas y aller délibérément mettre la pagaille à cette réunion ; avoua Vala en souriant au tempérament incontrôlable de ces deux derniers.
_ Moi ! Jamais !
_ Lui ! Toujours !
Répliquèrent les deux enfants de Poséidon en même temps alors que Percy avait vraiment une de ces envies folles de frapper sa frangine, qui lui souriait d’une façon narquoise, tout en se moquant délibérément de lui.
_ Quant est le rendez-vous ? Demanda Percy en se tournant vers Daniel, après avoir reposé sa lettre sur la table basse entre eux comme sa sœur, pour prendre son petit déjeuner.
_ Pour cette après-midi à 14 heures ! Vous serez près à temps ? Demanda Daniel tout en regardant l’horloge de grand-mère de la pièce qui indiquait plus de dix heures passer.
_ Ca peut le faire ; souria Percy en faisant un clin d’œil à Daniel avant de continuer de prendre son verre de lait, alors que Bella levait les yeux aux ciel sachant pertinemment que son frère avait prévus quelque chose.
Et elle n’avait pas tort sur le sujet !
_ Percy ! Descend tout de suite ! Ou je jure que je viens de te chercher par la peau des fesses ! Cria Bella depuis le bas des marches de l’escalier en attendant que son frangin daigne enfin à descendre, alors qu’il était déjà midi passer et qu’ils allaient finir par être en retard.
Les autres Jackson étaient rassemblés dans le grand salon et riaient de la situation, sauf Daniel et Vala qui n’avaient pus s’empêcher de lever les yeux au ciel ; pendant que les garçons pariaient sur le temps qu’allait encore mettre le fils de Poséidon à descendre.
Pour l’occasion, les deux enfants de Poséidon avaient décidés de bien s’habiller, donc tenue et tailler exiger ; Susan s’était chargé de leur trouver leurs tenues et avait veillée à ce qu’ils s’accordent.
La fille de Poséidon portait une chemise blanche avec un petit veston bleu clair assortis à sa jupe en tailleur bleu marine et à ces collants couleurs chair avec des chaussures à talons noires, elle portait une veste bleu marine par-dessus alors qu’elle avait renfilé son écharpe bleu qui maintenait son bras gauche invalide contre son ventre, ou seul sa main se trouvait être de nouveau réactif.
La fille d’Apollon lui avait confié un sac pour cette petite affaire et aussi des lunettes noires, pour pouvoir cacher son œil gauche jusqu’à ce qu’elle décide de le dévoiler aux autres ; alors que la première lui avait fais un chignon lâche sur le haut de sa tête, faisant cascader quelques unes de ces boucles sur sa nuque.
Et Bella ne put s’empêcher de lever les yeux au ciel quand elle entendit enfin son frère arriver, et descendre les escaliers sous le regard noir de sa cadette qui le fit quelque peu déglutir avant qu’il ne reprenne contenance.
_ C’est bon je suis prêt ! Et arrête de crier nous arriverons à l’heure ! Répliqua Percy tout en réajustant sa chemise blanche et sa veste par-dessus, tout en nettoyant son pantalon foncer avec ces chaussures noires alors que son sac se trouvait sur son dos.
_ Nous arriverons à l’heure si tu fonces comme un dératé ! Remarqua Bella à ce propos, faisant rire tous les autres dans le salon, alors que ceux qui avait perdu leur paris passer l’argent à ceux qui avait gagné.
_ Ba alors de quoi tu te plains ? Ou faite, jolie les lunettes ! Répliqua Percy tout en désignant les lunettes de soleil sur son nez, et en se dirigeant vers la porte d’entrée avant d’être très vite rattraper par sa sœur qui lui donna un coup de poing sur le haut du crâne, et en saluant tous les autres ils quittèrent le manoir pour Forks.
En route pour le lycée de Forks !
Quand ils arrivèrent sur le parking du lycée, après que Percy est garer son véhicule ; Bella se mit à grogner à l’encontre de son frère et de son idiotie, bien qu’ils étaient encore à l’heure avec seulement dix minutes d’avance, mais ils les perdirent très vite quand ils remarquèrent très vite qu’ils n’étaient pas seuls sur le parking.
A plusieurs mètres d’eux, se trouvant adosser à une Mercedes noire au vitre teinté, trois adolescent : deux garçons et une fille !
Le plus grand des garçons avait la peau claire, les yeux bleus et les cheveux blond foncé couper court ; il portait un maillot clair avec un gilet foncé et un jean clair assortis à ces baskets blanches.
Le deuxième garçon était un afro-américains, il portait un maillot avec un gilet jaune, dont la capuche recouvrait sa tête, avec une veste noire par-dessus ; un jean foncer et des chaussures noires alors qu’il s’appuyait sur une paire de béquille à ces bras.
Quant à la troisième, la fille du groupe ; blanche de peau, elle avait de long cheveux brun qui cascadaient dans son dos alors qu’elle avait vrillé, comme les deux autres, son regard bleu acier sur eux ; portant un maillot violet avec sa veste en jean assortis à son jean et ces baskets blanches, elle était assise sur le capot de la voiture comme l’autre garçon en béquille, alors que le premier s’appuyait contre la portière côté passager.
Et c’est en les observant un par un que Percy ressentit quelque chose !
Alors que Bella continuait d’avancer vers le lycée, ne faisant pas garde au regard qui était porté sur elle ; Percy, lui, s’était arrêté et observait un à un, les trois jeunes qui ne devaient sans nul doute, avoir le même âge qu’eux ; mais quelque chose chez eux clochaient et donnait cette impression au fils de Poséidon, qu’il les connaissait.
Mais plus Percy les fixait et plus il avait cette impression que quelque chose de malsain émanait d’eux ? Il ne comprenait pas d’où lui venait ce malaise mais il en eut bientôt la réponse, en voyant une sorte de brume noire malsaine apparaitre autour des trois et leur tourner autour, pour ensuite devenir de plus en plus dense avant de former une forme humaine mais colossal derrière eux.
Et à cet instant précis, Percy crut bien que tous ce qui l’entourait se mettaient à ralentir comme si le temps s’était arrêté, mis en pause ! Mais pourtant, cette forme noire qui se dressait semblait être toujours libre de ces mouvements et vrillant son regard doré de braise, droit sur le fils de Poséidon ; ce dernier crut bien qu’il venait de plonger dans l’un de ces pires cauchemards.
Et avant de perdre connaissance, il revu ces mêmes images de sa sœur se retournant alors qu’elle se trouvait dans la ligne de mire du véhicule qu’il lui fonçait dessus.
_ Percy ! Percy !
Cette voix qui l’appelait ?
_ Percy ! Réveilles-toi, bon sang ! Qu’est ce que tu as ? Venez m’aider ? Appela cette même voix à l’aide.
Il reconnaissait cette voix ! Pourtant avec le regard de cette brume qui était entrain de l’entourer, de l’encercler même ; il ne parvenait plus à avoir les idées claires et à penser correctement, Percy n’arrivait plus à bouger parmis cette brume et à dire quoi que se soit ?
Cette « chose » l’avait complètement paralysé des pieds à la tête, tout aussi physiquement que mentalement !
_ Bon dieu Percy ! Réveilles-toi ! Si tu ne te réveilles pas tout de suite, je te jure que j’ordonne à l’infirmière de te faire une prise de sang, ou sinon tu préfère peut être que je lui dise de te faire transféré à l’hopital dans ce cas ? Demanda une nouvelle fois cette voix, qui lui paraissait de plus en plus claire.
Et plus il entendait cette voix, plus il recommençait à être de plus en plus libre de ces mouvements alors que cette brume aux étranges yeux dorés terrifiants disparaissait et le libérait enfin de tous ces gestes, pour ensuite se mettre à sursauter quand il se rendit vite compte ou il se trouvait.
Reconnaissant sans peine l’infirmerie du lycée et Bella qui se trouvait au dessus, de lui qui avait retiré ces lunettes de soleil et sa veste par la même occasion ; Percy sursauta de nouveau en se redressant du lit blanc sur lequel on l’avait déposé, avant de se stopper quand il fut pris d’un vertige et qu’il dut se rallonger, inquiétant encore plus sa sœur cadette sur sa santé.
_ Tu es sur que tu vas bien Percy ? Tu m’as fais une de ces peurs, si tu ne voulais pas venir assister à cette réunion, tu n’avais qu’à me le dire et on aurait trouvé une excuse ? Demanda Bella en observant son frangin, inquiète pour lui.
_ Quoi ! Bien sur que non que je ne… Attends une minute ! Comment je me suis retrouvé ici ? Qui m’a porté puisque tu ne peux pas me porter à cause de ton bras et que… il est quelle heure au juste ? Et qu’est ce qui s’est passé ? Demanda Percy en se redressant calmement pour ne pas avoir une nouvelle fois un autre vertige.
_ Je ne sais pas ! Nous étions entrain de nous diriger vers le lycée pour la réunion quand tu t’es stoppé et tu n’as pas bougé d’un pousse, tout en continuant de regarder les trois autres qui se trouvaient sur le parking ! Et puis tu t’es mis à pâlir et à reculer vers la voiture, et tu t’es effondrer avant de perdre connaissance ! Je ne savais pas ce qui t’arrivait parce que je ne parvenais plus à te ressentir en moi comme avant, et j’ignorais ce que tu avais ! J’ai du les appeler les trois autres à l’aide pour pouvoir te porter jusqu’à l’infirmerie ! Et tu es resté inconscient pendant plus de deux heures, Percy ! J’ai appelé les autres et ils sont en route ! Avoua Bella à son encontre. Qu’est ce qui s’est passé ?
_ Je ne sais pas Bella, mais est ce que tu as assisté à la réunion ? Demanda Percy en se tournant vers elle.
_ Non ! Mais j’ai eu de la lecture à faire pendant ton inconscience ; avoua Bella en lui montrant le petit bloc de feuille poser sur la chaise à côté du lit : Le proviseur m’a remit les emplois du temps que nous allons avoir, ainsi que les classes avec les élèves et les thèmes des cours que nous devrons leur donner pour leurs examens de fin d’année, il ya aussi les numéros des casiers qui nous appartiendrons dans la salle des profs et tous le reste ; en clair, j’au eu de quoi lire !
_ Tant mieux dans ce cas, j’aurais de la lecture pour ce soir ! Sinon tu as vus qui comme prof ? Demanda Percy à cette dernière tout en se massant le dos de la nuque endoloris.
_ Oh ! Et bien il ya eu les profs qui nous apprécient et qui était sincèrement inquiets pour toi ! Il ya eu aussi les hypocrites et les pétasses de service qui sont venus mettre leurs grains de sel sur notre façon de vivre ! Et il y a eu aussi les grincheux qui disaient qu’ils ne voulaient pas que leur réputation soit gâché par toi qui t’évanouissait, en clair, toute la panoplie des profs quoi ! Expliqua Bella sur ce point.
_ Ouais ! En clair, rien de bien important à se sujet ! Tu vas toujours aller à ton rendez-vous après avec Edward ? Demanda Percy en cherchant à changer de sujet, alors qu’il prenait les fameuses copies pour voir quelle classe et quels horaires, il allait avoir cette année.
_ Pourquoi ? Tu veux que je reste avec toi ce soir ? Demanda Bella en observant son frangin.
_ Non ! De toute façon je compte rentrer au manoir ce soir, comme ça vous aurez la maison des Swan pour vous deux ce soir ; et je reviendrais demain avec Edmund, Katara et Lucy pour qu’ils se préparent pour la rentrée de lundi ; prévena simplement Percy sur ce qu’il avait en tête.
Puisqu’ils avaient aussi passer ces derniers semaines, avec l’accord des Swan, à créée d’autre pièce et étage avec, en plus de la maison pour les trois nouveaux arrivants, étant aidés par les Cullens et les Quileutes ; ils s’étaient occupés de tout mettre en place, en passant par l’électricité, la plomberie et tous le reste pour aménager les deux autres chambres et la deuxième salle de bain dans la maison.
_ Et tu ne dis rien ! Cela ne te ressemble pas de savoir que ta sœur sera seul avec son petit copain dans une maison pour toute une soirée et une nuit par la même occasion ; répliqua Bella curieuse de voir que ce dernier ne réagissait plus à cela et qu’il laissait enfin sa sœur avoir une relation, sans qu’il ne sans mêle.
_ Je sais que vous ne ferez rien tant que vous ne serez pas marier ! Et cela je le sais parfaitement alors je n’ai rien à craindre, même si je me doute qu’avant de faire quoi que se soit vous aurez enfin… tu m’as compris sœurette ! Et je ne veux rien savoir de ce que vous faite quand vous êtes seul alors évites moi les détails s’il te plait ? Demanda Percy ne voulant rien connaître de leur relation, faisant rire sa sœur heureuse qu’il ne s’emmêle pas de son histoire avec Edward.
A cet instant, on frappa à la porte de l’infirmerie et Bella se leva pour aller ouvrir, pour découvrir juste derrière qu’Edward était là, ainsi que Peter avec Harry, Ron et Edmund qui étaient enfin arriver au lycée.
_ Comment ça va Percy ? On était vraiment mort d’inquiétude quand Bella nous a appelés ! Prévena Peter en se rapprochant de ces derniers avec les autres, pendant que la fille de Poséidon s’était lovée dans les bras d’Edward.
_ Ca va ! J’ai seulement eu un moment de fatigue et j’ai perdu connaissance, rien de bien grave sinon… qu’est ce qui se passe les gars ? Demanda Percy en remarquant les regards plus que sombre de ces frères, alors qu’Edward semblait lui aussi inquiet et suspicieux, ce que remarqua très vite Bella aussi.
_ Qu’est ce que tu as Edward ? Et vous les garçons ? On dirait que vous avez fais rencontré un fantôme ? Demanda la fille de Poséidon en les regardant tous les cinq, tour à tour.
_ Vous savez qui est le type dehors en fauteuil roulant ? Demanda Peter furibond en observant tour à tour les deux enfants de Poséidon, qui ne comprenait plus rien.
_ De qui tu parles Peter ? Et quel type en fauteuil roulant ? Demanda Percy ne voyant vraiment pas de qui il parlait.
_ Tu parles de Mr Brunner ? Demanda Bella alors qu’elle vit très bien le regard incompréhensible de son frère, et finit par très vite lui répondre : C’est le nouveau professeur de latin que le Proviseur à engagé cette année, pourquoi Peter ? Tu le connais ? Demanda-t’elle en se tournant vers le fils d’Arès.
_ Si je le connais ! Bien sur que je le connais ! Mr Brunner n’est qu’un nom d’emprunt, on le connait plus tôt sous le nom de Chiron, là d’ou il vient ! Répliqua plein de colère et de haine Peter alors qu’il essayait de contrôler ces mains qui s’agitaient, mieux valait qu’il se contrôle parce que dans cet état, il était bel et bien capable de dégainer son arme, et d’aller le tuer.
_ Chiron ! Le Chiron ! Celui de la Colonie des Sang-mêlés ? Qu’est ce qu’il fait ici ? Demanda Percy aussi étonné que sa sœur de la présence du centaure ici, et en connaissant parfaitement pour qu’elle raison précise le fils d’Arès ne pouvait accepter que ce dernier se trouve dans les parages.
_ Je ne sais pas ce qu’il fabrique ici, lui, son satyre et ces deux demi-dieux ? Mais s’ils essayent de faire quoi que se soit envers notre famille pour les emmener à la colonie, je jure sur ma vie que je le désosse sur place ! Prévena Peter alors qu’il essayait en vain de se contenir et de retenir sa rage, si bien qu’Harry dut lui poser la main sur l’épaule pour le calmer.
_ Ils vont nous attirer des problèmes ! Déclara simplement Percy voulant enfin avouer ce qu’il avait caché à Bella plus tôt.
_ Qu’est ce qui te fait dire ça ? Demanda Harry en se tournant vers lui, tout comme les autres d’ailleurs.
_ Parce que c’est à cause d’eux que je me suis évanouis ! J’ai ressentis comme un malaise, comme une aura malsaine venant d’eux que cela a été telle que j’avais l’impression de ne plus pouvoir bougé, et que tout autour de moi continuait d’avancer sans que je ne puisse faire quoi que se soit ? Et avant de tomber dans l’inconscience, je l’ai revu ! Déclara Percy mal à l’aise, bien qu’il préférait taire se qu’il avait vus apparaitre au dessus de ces « étrangers », voulant d’abord savoir ce que cela voulait dire.
_ Et qu’est ce que tu as vus ? Demanda Bella voulant belle et bien savoir à présent ce que son frère avait vus, sans qu’il ne lui cache quoi que se soit de plus.
_ C’est toi que j’ai vus Bella ! Je t’ai revus Bella avec l’accident et le véhicule te percuter, si cela continut je vais vraiment commettre moi aussi un meurtre, parce que l’un d’eux est impliquer dans cette histoire ! Peut être même les trois par la même occasion qui sait ? Se demanda Percy à ce propos, bien qu’il savait que la menace viendrait d’eux mais de tous ou de seulement un d’entre eux.
_ Si c’est le bute de Chiron, je jure que je vais le désosser moi-même ! Menaça de nouveau Peter qui avait du mal à oublier le vieux centaure de la tête.
_ Pourquoi détestes-tu autant ce centaure Peter ? Demanda Edward qui ressentait sans peine toute la colère qui émergeait de ce dernier, se demandant bien pour quelle raison il en éprouvait autant envers le centaure.
_ Nous ferions mieux de rentré avant que je ne décide de mettre mon plan à exécution ! Ordonna Peter aux autres, tout en jetant un œil à Edward qui hocha de la tête avant de recouvrir son bras sur les épaules de Bella.
Le fils d’Arès s’était ensuite approcher de Percy qui était encore faible de son « étrange » perte de connaissance, devant être aider par Peter et Harry qui vinrent tous les deux à prendre ces bras et à les poser par-dessus leurs épaules, pour pouvoir mieux le soutenir ; pendant que Ron rangeait les photocopies des emplois du temps et autres, dans le sac du fils de Poséidon alors qu’Edmund ouvrit la marche avec son frère jusqu’au parking, vite suivis des fils d’Arès soutenant Percy.
_ Attend Edward ! Je dois aller dire au proviseur que nous allons rentrer ! La réunion a dus être finis depuis un bon moment si vous aviez croisés Mr Bru… enfin Chi… enfin tu m’as comprises ? Demanda Bella ne sachant pas par quelle nom, elle devait nommer ce dernier ; alors qu’elle s’était arrêté arrêtant ainsi son petit copain par la même occasion.
_ D’accord Bella ! Je te suis dans ce cas ! Déclara Edward en la suivant après qu’ils aient prévenus les autres de ce qu’ils allaient faire, pendant que ces derniers continuèrent leurs routes jusqu’aux voitures.
Bien évidemment, avec ce qu’il venait d’apprendre et ce que lui avait dis Peter mentalement, Edward n’allait pas lâcher un seul instant Bella en sachant qui se trouvait en ce moment même dans le lycée, alors qu’il n’avait vraiment pas aimer le fait que Percy leur avait avouer que c’était l’un d’entre eux qui allait lui faire du mal.
Et cela, Edward veillerait à ce qu’aucun d’entre eux ne lui touche un seul de ces cheveux, élèves comme professeur !
La laissant frapper à la porte de chez le Proviseur, Edward la laissa aussi entrer seule à l’intérieur alors que Bella saluait ce dernier et lui prévenait de son départ à elle et son frère, et qu’ils se reverraient lundi pour la rentrée des classes.
En le rejoignant, Edward souria à Bella avant de replacer son bras sur ces épaules et de se rediriger vers le parking, là ou se trouvait les autres, et là aussi ou il allait y avoir un meurtre !
Harry, Ron et Edmund tentaient en vain de faire reculer Peter jusqu’aux voitures alors qu’il était entrain de hurler contre un homme, assis dans un fauteuil roulant, au cheveux brun boucler qui lui tombait jusqu’aux épaules et à barbe, et que son regard désoler observant le fils d’Arès tout en essayant de le convaincre de quelque chose ; placer juste derrière le mur de protection qu’avait dresser les deux autres demi-dieux et le satyre.
Et que pendant ce temps, Percy se trouvait à l’opposée d’eux, se tenant à sa voiture alors qu’il fusillait quelque chose qui se trouvait près des « étrangers », et semblait lui aussi lutter contre quelque chose pour ne pas faire un massacre, lui aussi !
Sauf qu’avant qu’Edward n’est pus réagir à quoi que se soit, ou même prévoir le coup ; Bella s’était dérober de ces bras et courait droit vers Peter avant de se placer devant lui, et de lui administrer la plus belle claque qu’on pouvait lui donner.
Sursautant à cette « attaque », tout le monde observèrent Bella alors que celle-ci avait posé son bras valide sur sa hanche, et vrillant son regard noir sur Peter ; pendant qu’Edward les avait rejoins et c’était placé à côté d’elle.
_ Dis moi Peter, qu’est ce que tu étais exactement entrain de faire ? Demanda Bella d’une voix glacial en continuant de le fusiller du regard, sauf que cela ne lui plaisait pas que ce dernier regarde par-dessus son épaule pour surveiller les autres derrière elle.
_ Eh ! Quand je te parle Peter, tu me regardes «moi », compris ! Ordonna Bella d’une voix autoritaire en lui attrapant son menton de sa main valide pour l’obliger à la regarder : Donc je répète ma question Peter, à quoi tu joues ?
_ Tu me poses vraiment la question Bella ? Je vais le …
_ Le tuer ? Et devenir un tueur pour lui, pour « ça » ! Tu crois sincèrement que c’est ce qu’il voulait que tu deviennes ? Tu crois sincèrement que tes frères sont morts pour que tu finisses par devenir un tueur ? Qu’est ce qui se passera si tu le tues Peter ? Il reviendra tout simplement ! Il revienne toujours ! Et tu as pensé à nous ? Qu’est ce qu’on deviendrait sans toi ? Tu as pensé à Susan ? Tu as pensé à votre enfant ? Qu’est ce dernier pensera de son père après ça ? Tu veux vraiment commencer par l’élever ainsi ? Hein ! Répond bon sang ? Ordonna Bella en fusillant son frère alors que ce dernier avait baissé de la tête à chacune des questions qu’elle avait posé, finissant par le calmer, si bien qu’Harry et Ron avaient tous les deux finis par le relâcher à présent et fusillaient du regard les quatre autres.
_ Bien sur que non ! Je… ils sont…
_ Je sais cela Peter ! Mais tu ne ferais rien de bien en faisant cela et ce n’est pas ce qu’ils auraient souhaité que tu fasses pour eux ! Ni Susan, ni votre enfant ! Alors tu vas me faire le plaisir de te retourner et de rentrer sans une seule fois te retourner, est ce que tu m’as comprises ? Demanda Bella en ordonnant à ce dernier de rentrer, tout en lui faisant pleinement comprendre qu’elle lui botterait les fesses s’il tentait quoi que se soit.
Peter hocha de la tête avant de se détourner et de faire trois pas, avant de se retourner et d’observer son regard vers Chiron :
_ Si jamais vous êtes venus ici, vous et vos chiens de gardes, vous mêlez de nos vies, je peux vous assurer que je n’hésiterais pas une seule seconde à tous vous éliminer, parce qu’attaquez vous à l’un d’entre eux et je vous tues, est ce claire ! Prévena Peter menaçant en fusillant à la fois le centaure et les trois autres, avant de se détourner une bonne fois pour toute et de se diriger pour de bon vers la voiture avec ces frères, pendant que Bella n’avait pas encore bougé, avec Edward.
Veillant tout de même à ce que Peter ne suive pas ces instincts de guerrier et ne revienne finir le travail, juste au cas où ?
_ Merci ! Remercia une voix derrière la jeune fille de Poséidon.
En se retournant, Bella put constater qu’il s’agissait de Chiron qui s’était quelque peu avancer et semblait près à lui dire quelque chose, mais elle leva la main pour le faire taire et répliqua avant qu’il n’est pus en placer une.
_ La menace que vient de faire Peter est valable pour nous tous aussi ! Je ne sais pas pour quelle raison vous êtes là mais si c’est là est parce que vous voulez vous emmenez avec vous dans votre colonie, vous avez intérêt de quitter Forks le plus rapidement possible ! Parce que si vous tentez quoi que se soit envers notre famille, je peux vous assurez que personne ne tentera quoi que se soit, si Peter tient tant à vous envoyez six pieds sous terre, est ce que je me suis bien fais comprendre ? Demanda Bella menaçante, fusillant ces quatres derniers qui durent quelques peu reculé devant la menace qu’elle représentait.
Et avant que quiconque n’est pus dire quoi que se soit, Bella avait déjà attrapé la main d’Edward et l’entrainait vers sa Volvo grise, pendant que les voitures de Percy et de Peter quittaient déjà le parking pour le manoir des Jackson ; et qu’ils en firent tous les deux bientôt tout autant, se dirigeant vers la maison des Swan.
Dans le véhicule, Edward s’était tourné vers Bella qui avait posé son coude sur la portière et la main droite soutenant sa tête, alors qu’elle fixait quelque chose dans le vide.
_ Est-ce que tu peux m’expliquer ? Demanda Edward en se tournant vers sa petite copine, en attendant qu’elle vienne à lui éclairer sa lanterne avant qu’ils n’arrivent chez les Swan.
_ De quoi ? Demanda Bella tout en se tournant vers lui et en se redressant sur son siège.
_ Tout à l’heure, tu as dis à Peter qu’il ne devait pas « devenir un meurtrier parce que ce n’est pas ce qu’auraient souhaités ces frères » ! Tu peux me dire de qui tu parlais ? Demanda Edward qui n’avait pas compris la situation malgré son don de télépathe, la seule chose qu’il avait pus discerner dans les têtes des autres, c’était les visages de deux ados dans la tête de Peter alors que les trois autres avaient veillés à ne penser à rien à ce sujet.
_ Je ne sais pas si je peux…
_ Peter m’a dis que tu allais tout m’expliquer ; répliqua Edward étant sure que cela devait être trop personnel pour que Bella ne voulait pas lui en parler, sans l’accord du fils d’Arès.
_ Comment… Ah, oui ! Suis-je bête ? C’est quand il t’a regardé et que tu as hoché de la tête ? Demanda Bella en se tournant complètement vers Edward alors qu’il la regardait, ne comprenant pas comment elle le savait : Tu croyais que je ne l’avais pas remarqué ? Je sais tout remarquer quand tu as ce genre de mouvement !
_ Et donc ? Demanda Edward en reprenant la conversation là ou elle en était.
_ Peter n’a pas toujours été l’aîné dans une famille ! Déclara simplement Bella en le regardant.
_ Je ne comprends pas ; répondit Edward ne comprenant pas ce qu’elle voulait dire.
_ Certaines fois, les dieux vont revoir les mêmes mortels plusieurs fois dans les années et c’était le cas pour la mère de Peter ! Lisa avait déjà eue deux garçons avec Arès avant Peter, ils s’appelaient tous les deux Dean et Sam, ils avaient seize et quinze ans de plus que Peter, et ils étaient ces modèles ! Quand leur maison a pris feu par des sbires d’Hadès, Lisa est morte dans l’incendie et, Dean et Sam se sont occupés de Peter qui avait deux ans à l’époque, et ils l’ont emmenés à la colonie ; commença à raconter Bella sur le passé de Peter.
« Ils y ont vécus pendant deux ans dans la colonie, Dean et Sam l’ont élevés eux-mêmes, ils ont même trouvés des petites amis là-bas ! Mais ce qui devait arriver, est arrivé ! Peter avait cinq ans à cette époque, Grover, un satyre dont il s’était lié malgré son jeune âge, avait découvert la présence d’une fille de Zeus dans un état et Chiron lui a donné la mission de la retrouver avec Dean et Sam, comme escorte. »
« Ce qui au début aurait dus être simplement une escorte c’est transformé en une véritable course poursuite ! Dean et Sam ont dus escorter deux autres demi-dieux avec la fille de Zeus et Grover, il paraissait que cette dernière refusait de les suivre sans les deux plus jeunes alors ils ont fais avec ! Seulement, ils étaient poursuivis et menacés ! Dean et Sam ont voulus tentés le coup d’éloigner les monstres des jeunes en les confiants à Grover qui devait les ramener à la colonie ! Mais ils n’ont pas réussis, ils sont tous les deux morts, tués par des cyclopes ! Grover a ramené les trois demi-dieux au camp mais ils étaient toujours poursuivis, alors la fille de Zeus qui était bien plus âgé, qui avait quinze, seize ans ; a tenté à son tour de retenir les monstres pour permettre au satyre d’emmener les plus jeunes qui n’avaient que trois à quatre ans au camp, seulement Chiron et les renforts ne sont pas arrivé à temps et cette fille est morte. »
« C’est pour cette raison que Peter en veut à Chiron ! Il lui en veut de ne pas leur avoir donné plus d’effectif pour aller la chercher, parce qu’enfin de compte leur sacrifice n’avait servis à rien ! Même si les deux plus jeunes étaient toujours en vie, la fille de Zeus avait été tuée et c’était leur mission. Après leurs funérailles, Peter s’est enfouis du camp et il a été retrouvé par des personnes de l’enfance qui l’ont placés en famille d’accueil, après tu connais l’histoire. Pendant un an, il est passé de famille d’accueil en famille d’accueil, avant que Daniel et Vala ne le recueille dans un orphelinat ou il avait été placé. »
_ Il lui en veut à ce point ! Comprit enfin Edward à ce propos, alors qu’il garait sa Volvo devant la maison des Swan avant d’ouvrir la porte de Bella et de l’aider à en y sortir.
_ Oui ! Il lui en a toujours voulus, tout comme il en veut à Grover et aux deux autres par la même occasion, parce que comme il ne cesse de le répéter, s’ils n’avaient pas été là, ils auraient été vivants tous les trois ! Finissa d’expliquer Bella en lui souriant tout en sortant les clés de son sac et en ouvrant la porte d’entrée.
Pour ensuite, à l’intérieur, poser son sac et sa veste par la même occasion sur les portes manteaux, avant de se tourner vers Edward, et après l’avoir laisser se dévêtir de son manteau, le poussa contre le mur avant d’attirer sa tête à elle pour l’embrasser.
Souriant contre ces lèvres, Edward répondit à son baiser en l’attrapant par la taille avant que la seconde d’après, il ne vienne à l’allonger sur son lit dans sa chambre à l’étage, faisant rire cette dernière de n’avoir pas un seul instant ressentis le changement de pièce à sa vitesse « vampirique ».
_ Juste une dernière chose à laquelle je viens de penser ? Demanda Edward en se redressant quelque peu de sur Bella, pour lui poser cette question.
_ Et quelle est-elle ? Demanda Bella en le regardant alors qu’elle s’amusait à desserrer sa cravate, avant de la retirer totalement et de la jeter par terre, à côté de son lit faisant quelque peu déglutir Edward.
_ Le satyre qui était avec Chiron et les deux autres, s’était le Grover ? Demanda Edward en se souvenant du nom de ce dernier dans la tête des autres.
_ Oui Edward ! C’étaient EUX trois ! Répliqua Bella en hochant de la tête.
_ Eux trois ? Demanda Edward ne comprenant pas pourquoi elle avait insisté sur le « eux ».
_ C’étaient eux, les deux demi-dieux que la fille de Zeus ne voulait pas lâcher, ceux pour qui Dean et Sam se sont sacrifiés ! Peter n’a pas eu trop de mal à les reconnaitre, malgré le fait qu’ils aient changés en quatorze ans de différence ; remarqua Bella à ce propos.
_ Et comment elle s’appelait ? La fille de Zeus ? Et elle a été inhumé elle aussi, je présume ? Demanda Edward en voulant connaitre ce qu’était devenue la jeune demi-déesse.
_ Elle n’a pas été inhumé ! Dans son dernier souffle, Peter nous a raconté que pris de pitié son père, Zeus, l’aurait transformé en arbre et depuis elle se trouve toujours dans la colonie ; raconta Bella à ce propos.
_ Il ne l’a pas sauvé ! Il l’a transformé mais c’est…
_ Comme l’histoire de Daphné et Apollon ! Et oui, je sais c’est une des raisons qui a poussé aussi Peter a quitté le camp, tout en sachant que son père, Arès, n’avait strictement rien fait pour leur faire honneur ou ce que tu veux d’autre ; reprit Bella sur ce sujet.
_ On dirait que les dieux n’ont strictement rien à faire de leurs enfants ! Répliqua outré Edward de ce fait.
_ C’est pour cette raison que moi et Percy, comme tous les autres d’ailleurs, avions refusés de rejoindre les autres dans le camp ! Nous ne voulions pas suivre les autres dans tous ces honneurs et ordres qu’ils recevaient des dieux ! Expliqua Bella sur la raison pour laquelle, elle et les autres, n’avaient jamais souhaités si rendre.
_ Tant mieux ! Dans le cas présent, je ne t’aurais sans nul doute jamais rencontré ; répliqua Edward heureux de l’avoir rencontré.
_ Et je pourrais en dire tout autant ; rigola Bella avant de sourire quand Edward reprit enfin leur baiser qu’ils avaient arrêtés plus tôt, se consacrant uniquement à leur soirée qu’à ce qui s’était passé.
Et ils avaient bien raison de ne pas se préoccuper du monde extérieur, parce que cette nouvelle année allait être le début de longues et périlleuses aventures !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bella55
Le combat
Le combat


Féminin
Nombre de messages : 1730
Age : 32
Localisation : forks avec taylor lautner
Date d'inscription : 03/02/2009

MessageSujet: Re: Un Nouveau Départ - Fanfic Crossover Twilight/Percy Jackson (Tout le monde/couple habituel)   Sam 17 Déc - 18:13

vivement la suite mais prend ton temps
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sabrinabella
Le retour d'Irina
Le retour d'Irina


Féminin
Nombre de messages : 3843
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/11/2011

MessageSujet: Re: Un Nouveau Départ - Fanfic Crossover Twilight/Percy Jackson (Tout le monde/couple habituel)   Dim 18 Déc - 11:05

ne t'en fais pas je suis en plein dans le chap 21 Wink

voici le chap 18 study celui la va etre long avec 139 pages word Wink

Chapitre 18 : La Rentrée Scolaire et les Anniversaires.

Le dimanche avant la rentrée scolaire avait été difficile pour les Jackson chez eux.
Pourquoi ?
Parce que Peter avait de nouveau cauchemardé le samedi soir et que personne n’avait pus se rendormir après cela, au vus des inquiétudes qu’ils avaient tous sur l’arrivée soudaine de Chiron, du satyre et des deux autres demi-dieux à Forks.
Susan n’avait pus le prévoir parce que ce n’était pas une décision prise bien avant et réfléchis, mais c’était sur un coup de tête que le centaure avait décidé de se rendre dans la péninsule d’Olympic, pour savoir qu’elles étaient les véritables raisons pour que des créatures des Enfers ne cessent de se réunir dans cette partie des Etats-Unis ?
Attirant sa curiosité, il était partis avec trois de ces occupants de la colonie pour y voir ce qui se passait et avait finis par découvrir que deux jeunes stagiaires souffrant de dyslexies et de hyperréactivités, allaient devenir professeur de grec ancien et de sport, malgré leurs jeunes âges.
S’inscrivant comme professeur de latin et faisant entrer ces trois « accompagnateurs », Chiron pensait qu’il réussirait à découvrir de qui les enfants étaient les enfants, mais il ne s’était pas attendus à croiser Peter et d’autre demi-dieux avec lui.
La fille d’Apollon avait très bien été témoin de la réaction, en vision, de Chiron qui souhaitait se rattraper sur Peter mais ce dernier ne voulait aucunement qu’ils viennent, tous les quatre, à s’approcher de lui par une quelconque façon.
Et cette rencontre avait ramené de mauvais souvenir au fils d’Arès !
Peter n’avait cessé une seconde de rêver de la mort de ses frères toute la nuit et il n’avait pas pus une seule minute se rendormir, en sachant que lorsqu’il fermerait les yeux il recommencerait à revivre ce jour funeste encore une fois.
C’était la raison pour laquelle personne n’avait bien dormis cette nuit et autre raison pour laquelle Percy avait préféré rester au manoir avec les autres, pour aider Peter à s’en remettre quelque peu et a l’obliger à penser à quelque chose d’autre, que « ça ».
Quittant le manoir pour aller dans la cour intérieur, dans le jardin, Percy rejoigna Peter qui était assis sur le petit muret de pierre du jardin de Vala, et s’installa à ces côtés pendant que ce dernier observait les fleurs continuer de grandir.
_ Comment tu te sens ? Demanda Percy en observant lui aussi l’horizon.
_ Comme quelqu’un qui vient de revoir ces pires cauchemards et ces pires craintes d’un coup ? Je crois que si je revois encore ces quatre là, je vais faire un massacre ! Et toi ? Demanda le fils d’Arès en se tournant vers lui.
_ Ca va moi ! Je m’inquiète pour toi, comme tous les autres d’ailleurs ! Et les Cullen et Dénali d’ailleurs ! Déclara Percy à ce propos, en se rappelant de l’inquiétude que ces derniers, la veille, lors de l’annonce qu’ils leurs avaient fais sur l’arrivée de Chiron et des autres, avant qu’ils ne rentrent chez eux.
_ Tu ne t’inquiètes pas pour Bella ? Après tout elle est seule à seule avec Edward chez les Swan ? Demanda Peter en rigolant et en essayant de parler d’autre chose que de ce qui le tracassait vraiment.
_ J’ai confiance en eux ! Je sais qu’ils ne feront rien tant que… tant qu’ils ne seront pas marier alors de ce côté-là, je n’ai pas à m’en inquiéter ! Mais je m’inquiète pour toi ! Répliqua Percy à ce propos.
_ Je vais bien Percy ! Se sera dure mais je n’ai pas vraiment le choix, je dois m’y faire ! Je ne peux pas débarquer chez eux et leur demander de foutre le camp comme ça, même si j’en rêve de le faire, je ne peux pas débarquer là-bas parce que je peux me faire arrêter pour être entrée dans une demeure privé et…
_ Mais si tu as une bonne raison de le faire en tant que policiers non ? Demanda Percy en le coupant dans ces investigations.
_ Oui ! Mais il faudrait un manda et je me vois mal demander un manda pour eux ; répliqua Peter à ce propos, même si l’idée l’enchantait vraiment.
_ Tu devrais ne plus y penser à cette histoire ! De toute façon, s’ils tentent quoi que se soit contre nous, ils auront toute la famille contre eux et crois-moi, je ne pense pas que c’est ce qu’il veut ! Prévena Percy sur ce qu’ils pouvaient déchainer si tout dérapait et qu’ils passaient à l’action.
_ Oh, oui ! Ils regretteraient complètement de nous avoir rencontrés et d’être venus ici par la même occasion ; répliqua Peter sur ce qui pourrait se passer dans ce cas là.
Ils continuèrent tous les deux de discuter de tous et de rien, jusqu’à ce qu’Edmund vienne rappeler à Percy qu’il fallait y aller et c’est ce qu’ils firent avec Katara et Lucy, mais avant le fils de Poséidon voulut tout de même être sur que l’ainé des fils d’Arès ne tenterait rien du tout contre les nouveaux arrivants.
_ C’est juré Percy ! Je ne tenterais rien avant quoi que se soit, c’est promis ! Jura Peter à ce sujet.
_ Promet seulement que tu ne ferais rien de rien Peter ! Jures-moi que tu ne feras rien, au moins pour Susan et votre bébé ? Demanda Percy pour être vraiment sure qu’il ne fera rien de rien.
_ Je te le jure ! Promit une nouvelle fois Peter avec sérieux avant de retourner à l’intérieur du manoir, et que Percy décida enfin de monter dans son véhicule, là ou l’attendait Edmund, Katara et Lucy à l’intérieur.
Pendant tout le chemin, les demi-dieux discutèrent à toutes les soirées qu’ils allaient avoir à eux quatre avec la fille de Poséidon dans la maison des Swan, avant que ces deux derniers ne reviennent à la maison de leur lune de miel.
Et alors que ces derniers s’amusaient, ils finirent tous les quatre par se rendre de quelque chose en arrivant dans la rue de la maison des Swan, en voyant Edward et Bella juste à côté de la Volvo de ce premier, garer devant et que ces deux derniers observaient la maison en face d’une façon des plus dangereuses.
Inquiet, Percy sentit un malaise le prendre en se souvenant que la maison en face de celle de son beau-père et de sa mère, était vide de tout occupant alors pourquoi ils l’observaient ainsi, à moins que… ?
Se garant à vive allure derrière le véhicule du Cullen, il ne laissa pas le temps au plus jeune de lui demander ce qui se passait qu’il était descendu du véhicule en quatrième vitesse.
_ Qu’est ce qui se passe ? Demanda Percy inquiet alors qu’il ressentait toujours cette espèce de malaise malsain, qu’il avait ressentis la veille au lycée.
_ Ils sont là ces espèces de… ! Ils logent dans cette maison ! Je ne sais pas pourquoi mais moi je ne crois pas que cela soit une simple coïncidence ! Prévena Bella sur l’identité de leur nouveau voisin, alors qu’elle continuait de fusiller du regard les fenêtres dont les rideaux avaient été de nouveau rabattus, signe que quelqu’un les surveillait de l’intérieur.
_ Cette bande de p… ! Bella, mets les petits à l’intérieur et qu’ils y restent ! Ordonna Percy à sa sœur tout en désignant Edmund, Katara et Lucy du regard.
La fille de Poséidon ne se fit pas dire deux fois et entraina les trois jeunes demi-dieux à l’intérieur en quatrième vitesse, avant de refermer la porte derrière elle ; sachant que Percy pourrait gérer la situation avec Edward.
S’adossant à la voiture d’Edward, tout en tournant le dos à la maison ou ces derniers se trouvaient, Percy sortit son portable et se tourna vers le Cullen :
_ A quoi est ce qu’il pense depuis tout à l’heure ?
_ Ils essayent de savoir qui est votre parent olympien à toi et à Bella ! Ils ne pensaient pas que leur maison louer serait en face de la votre mais d’un côté sa les arrange, Chiron pense qu’il pourra plus facilement vous approcher comme cela ! Prévena Edward à ce propos.
_ C’est énervant ! Je vais devoir prévenir les autres de ce qui se passe et quand Peter sera au courant, je peux te jurer qu’il va pêter une durite ! Jura Percy en frappant dans son poing pour éviter de s’en prendre à la Volvo d’Edward et de casser quelque chose, alors qu’il tentait de se calmer pour ne pas faire exploser son téléphone et de prévenir les autres aussi. Qui sont les deux demi-dieux ? Je veux dire qu’elles sont leurs noms et l’identité de leurs parents ? Demanda-t’il à Edward.
_ Le garçon est un fils d’Hermès, il s’appel Luke Castellan ! Quant à la fille c’est une fille d’Athéna et s’appel Annabeth Chase ! Et le satyre, Grover, les accompagne parce qu’il est celui qui a retrouver votre piste ! Expliqua Edward en lisant dans la tête de ces derniers, tout en gardant un œil sur Percy voulant voir s’il parvenait à réussir à se calmer.
_ Foutus dons de ces satanés satyre ambulant ! Cracha le fils de Poséidon en tentant de ne pas casser son portable dans ces mains.
Mais Percy n’eut aucune possibilité de se calmer avec ce qui se produisait ensuite !
_ Oh ! Oh ! Déclara Edward en se redressant comme un i et observait la maison avec des yeux intrigués, et surtout inquiet et énervé.
_ Quoi « Oh ! Oh ! » ? Demanda Percy en se redressant lui aussi tout en l’observant en se demandant ce qu’il avait, quand il comprit très vite en voyant la porte de la maison d’en face s’ouvrir et ces occupants en sortir.
_ Qu’est ce qu’il veut au juste ? Demanda Percy comprenant mieux le « Oh ! Oh ! » d’Edward, tout en voulant connaitre les pensées de ces quatre « étrangers ».
_ Chiron veut faire connaissance avec Edmund, Katara et Lucy ! Il veut découvrir de qui ils sont les enfants et il est très curieux, si tu vois ce que je veux dire ! Prévena Edward à son camarade en sachant que le centaure était toujours curieux de la rencontre avec un demi-dieu.
_ Ouais ! Curieux d’en faire ces nouveaux pantins ! Comme s’il n’en avait pas asser ! Cracha Percy avec véhémence en fusillant les quatre « étrangers » du regard, alors qu’ils étaient arrivés sur la chausser de leur côté. Edward ! Va te placer sur le perron de la maison, si ces abrutis veulent vraiment voir à qui ils ont à faire, je vais leur montrer une de mes qualités et ca va sacrément remuer ! Prévena-t’il en se tournant vers le Cullen, lui faisant bien comprendre que sa allait vraiment « remuer ».
Faisant ce qu’il lui disait de faire, Edward se dirigea vers le perron de la maison des Swan alors que Percy se plaça sur la chaussé du trottoir, face aux quatre autres qui étaient entrain de traverser la route quand cela se produisit !
Alors qu’il était fermement cramponner sur ces pieds, Percy créa un puissant tremblement de terre en dessous de lui qui secoua le sol, et fit tomber au sol ces « opposants » alors qu’une faille se fit juste devant eux, coupant la route en deux ; créant ainsi une limite que ces « adversaires » ne devaient en aucun cas dépasser pour question de survie.
Observant avec surprise et inquiétude la faille devant eux ; Chiron, son satyre et ces deux demi-dieux reportèrent leurs regards sur Percy, qui n’avait pas bougé d’un chouilla de sa position et qui vrillait toujours un regard noir dans leur direction.
_ Alors Chiron ? Vous avez asser ou vous voulez que je vous en montre plus, mais si je le fais, je crains forts que dans ce cas, vous finissiez tous les quatres dans cette fosse ! Prévena avec dangerosité Percy, tout en s’accroupissant pour être sur de répliquer sans ennui alors qu’il n’eut besoin que de frôler de ces doigts le sol, pour que la faille qui s’était formé se referme avant que les autres voisins ne le voient.
_ Un tremblement de terre ! Tu es un fils de Poséidon ? Demanda Chiron pour avoir confirmation.
_ Bien ! Je vois que vous n’êtes pas aussi stupide que vous le paressez ! Donc vous savez que ce que je viens de faire ne se trouve encore plus bas du niveau 1 sur mon échelle de 10 qui est une véritable catastrophe ambulante, alors ne m’obligez pas de vous faire ramener à New-York dans un mauvais état ! Menaça Percy d’une voix dangereuse, tout en se relevant.
_ Est-ce que tu sais à qui tu parles Cervelle d’Algues ? Demanda presque sauvage la dénommée Annabeth, faisant rire d’un rire glaciale le fils de Poséidon qui se tourna vers elle et la fusilla du regard.
_ Je n’ai pas besoin que tu récites le CV de ton chouchou, Puits de Sagesse ! Et fermes ton clapet Pieds Ailés ou vous souhaitez tous les deux que je vous fasse vraiment vivre un vrai enfer, si vous continuez à me chercher ainsi ! Prévena menaçant Percy en fusillant les deux demi-dieux, alors que le fils d’Hermès avait voulus dire quelque chose pour défendre sa camarade, tout en ayant utilisé leurs surnoms qu’on donnait à chaque enfant pour un dieu.
Puits de sagesse pour les enfants d’Athéna !
Et Pieds ailés pour les enfants d’Hermès !
Donc, ainsi, Percy leur faisait comprendre qu’il savait qui ils étaient réellement ?
_ Et je sais aussi que c’est à cause de vous que Dean et Sam, tout comme cette fille de Zeus, sont morts ! Et je sais aussi que cela relève de votre responsabilité, Chiron ! Alors je me fiche complètement que vous soyez mon oncle ou mes neveux et nièces, jamais je ne vous laisserais vous approchez de ma famille sans que vous en payez les conséquences ! Alors maintenant vous allez rentrés chez vous et nous foutre la paix, et quand à moi je vais prévenir Peter de la situation et je peux vous assurez que vous aurez mieux fais de rester chez nous, parce qu’il va vraiment vouloir vous descendre ! Prévena une nouvelle fois Percy tout en leur ordonnant de rentré chez eux, sans faire de scène ou il se chargerait dans faire pour eux.
Ne bougeant pas d’un pouce, Percy attendit que ces derniers rentrent de nouveau chez eux avant qu’il ne détourne son attention vers son véhicule, et n’aille chercher les valises dans sa voiture alors qu’Edward revint l’aider pour les porter et les porta dans la maison.
_ Alors ? Demanda Bella en les attendant dans le couloir et en prenant l’une des valises das bras d’Edward pour l’aider, mais ce dernier ne voulut pas vraiment la lâcher jusqu’à ce qu’Edmund vienne la lui prendre pour éviter toute embrouille pour une « valise ».
_ Ils sont prévenus ! Je vais devoir prévenir les autres maintenant ! Prévena Percy en ressortant une nouvelle fois son portable pour appeler les autres membres de la famille, tout en essayant de prévoir la réaction qu’aura Peter et les autres à cette annonce ; avant qu’il ne se tourne vers sa sœur pour avoir des réponses : Pourquoi tu ne nous as pas appelé pour nous dire ce qui se passait ?
_ Parce que nous ne l’avons tous les deux sus après être revenus d’une promenade cette après-midi et que Susan m’avait dis que vous étiez déjà partis, que vous étiez en route ! Je n’avais pas besoin de t’appeler en sachant que tu ne serrais pas long à rappliquer ; expliqua Bella sur le fait qu’elle ne l’avait pas prévenus sur cette raison.
_ Tu aurais quand même dus me prévenir ? Demanda Percy voulant tout de même que sa sœur l’ait prévenu pour cette raison.
Alors que Bella ordonna à Edmund, à Katara et à Lucy d’aller ranger leurs valises et leurs affaires dans leurs chambres ; pendant que Percy, elle et Edward allèrent dans le salon et s’asseoir dans les fauteuils, et que le fils de Poséidon mit son portable en haut parleurs avant d’enclencher la communication avec la famille, quant les trois plus jeunes furent de nouveau parmis eux.
_ Vous êtes bien chez les Jackson, bonjour ! Salua la voix de Daniel à travers les hauts parleurs du portable du fils de Poséidon.
_ Daniel ! C’est Percy, met le haut-parleur pour que tout le monde puisse nous entendre ? Demanda Percy à ce dernier.
_ Pourquoi ? Qu’est ce qui se passe ? Demanda Daniel inquiet.
_ Fais ce que je te dis, s’il te plait ? Demanda Percy d’une voix suppliante pour que ce dernier le fasse.
_ Voila c’est fais ! Tout le monde vous écoute, qu’est ce qui se passe ? Demanda une nouvelle fois la voix de Daniel, de plus en plus inquiet qu’il ne dise rien.
_ Ils ont emménagés dans la maison en face de chez celle de notre beau-père et de notre mère ; prévena simplement Percy en sachant qu’ils comprendraient sans difficulté de l’identité des « ils » mentionnés.
_ QUOI ! S’exclamèrent plusieurs voix ensembles, alors qu’il semblait bien pour Percy de n’avoir pas entendus celle de Peter dans les exclamations.
_ Ils ont emménagés cette après-midi en face de chez nous, pendant que j’étais entrain de me promener avec Edward dehors ! On n’a pas eux le temps de vous prévenir puisqu’on savait que Percy et les autres arrivaient ! Prévena Bella alors qu’Edward passa un bras autour de ces épaules, pendant que ces pensées vagabondaient dans la maison d’en face pour savoir ce que ces derniers trafiquaient.
_ Quoi qu’il en soit qu’est ce qu’on fait ? Demanda Edmund voulant savoir ce qu’ils allaient faire maintenant que leurs « visiteurs » se trouvaient à moins de vingt-mètres d’eux.
_ La plus possible des choses à faire c’est que toute cette histoire n’est qu’un pur hasard ? Maintenant faut savoir si Chiron voulait cette maison pour une raison bien précise ou, s’il y avait belle et bien que cette maison était la seule disponible dans le coin de Forks ? Je ferais des recherches pour répondre à cela ! Prévena Daniel de ce qu’il allait faire.
_ Je peux demander à mon frère Jasper si tu le souhaites Daniel ! Il n’aura aucun problème de trouver les informations que vous cherchez ! Déclara Edward avant de se lever et de s’éloigner quelque peu, de prendre son portable pour demander ce service à Jasper.
_ Et Peter ! Comment tu-vas ? Demanda Lucy inquiète comme les autres pour l’aîné des fils d’Arès.
_ Il a quitté la pièce au moment même ou vous les avez mentionnés ! Susan est partis le rejoindre sinon…
_ Peter, non ! Ne fais pas ça ! Je t’en conjure !
S’exclama la voix de Susan faisant sursauter tout le monde, avant qu’ils n’entendent un bruit d’explosion dans le haut parleur du portable de Percy, vite suivis d’autre bruit étrange comme des personnes qui montaient les escaliers et des bruits de verres brisés.
_ Qu’est ce qui se passe ? Daniel ! Harry ! Y a toujours quelqu’un à l’appareil ! S’exclama inquiet Percy en reprenant son portable dans ces mains, tout en s’étant relevés comme les autres qui attendaient d’avoir une réponse alors qu’Edward avait coupé court la communication avec son frère.
_ Percy ! Percy, c’est Ron ! Écoutez-moi bien ! Peter va aller attaquer Chiron et les autres avec lui de nos inventions à moi et à Edmund ! Prévena Ron alors qu’ils pouvaient nettement entendre des portes claquer derrière lui et des véhicules démarrer aux quart de tours. Harry, Hermione, Susan et Ginny sont déjà partis à sa poursuite en voiture ! Papa et maman vont prévenir les Cullen et les Dénali au cas où si vous aviez besoin de renfort !
_ Laquelle de nos inventions Ron ? Demanda Edmund tout d’un coup inquiet parce qu’ils savaient pertinemment que leurs inventions pouvaient être dangereuses, si elles étaient utilisés de façon « catastrophique ».
_ L’une de nos nouveaux prototypes d’automate-armure ! Il a pris le minotaure avec lui et a fais pas mal de dégât pour sortir de notre laboratoire ! Expliqua Ron malheuresement.
_ T’es pas sérieux ? Demanda Edmund comme s’il n’y croyait pas alors qu’il faisait les cent pas dans la pièce, comprenant que la situation était bien pire qu’il n’y croyait.
_ Comment ça un « automate-armure » ? Et un minotaure, genre le minotaure que Percy et Bella ont combattus ? Demanda Katara en se tournant vers son frère attendant qu’il leu explique la situation.
_ Je vais vous laisser ! Je vais devoir aller enfiler une des nos autres automate-armure pour pouvoir tenir tête à Peter ! Prévena Ron à tous avant de raccrocher et que tous s’était tourné vers Edmund.
_ Explique nous Edmund ! Ordonna Percy qui commençait vraiment à s’inquiéter de la pâleur de son petit frère.
_ Eh bien ! Un automate-armure, c’est un peu notre version grecque du « Iron Man » vous voyez ! Et nous avons voulus faire en sorte que nos « Iron Man » puissent être utilisé contre nos plus grands ennemis, comme le Minotaure ou la chimère ! Mais contrairement à nos autres automates, ces derniers peuvent résister au feu et à l’eau, et c’est très difficile de les mettre en pièce ! Autant à main nue que par des attaques élémentaires ! Expliqua Edmund.
_ Donc ! On a un gros minotaure fait de bronze avec Peter à l’intérieur qui fonce sur eux comme un taureau qui charge ! Alors on fait quoi ? Je veux dire, combien de minute il va mettre pour atteindre la maison ? Demanda Percy en essayant de réfléchir à un plan tout en se tournant vers Edmund, en attendant que ce dernier réponde à leur question.
_ Il peut mettre une dizaine de minute s’il court à sa vitesse maximum de la maison jusqu’ici ! Et il va être difficile à ne pas remarquer, tout le monde le verra et avec le carnage qui va s’en suivre tout le monde va rappliquer en quatrième vitesse dans le quartier ! Répliqua Edmund sur l’inquiétude de la sécurité des mortels autour de nous.
_ Il faut se charger du quartier ! Edmund, est ce que tu as emmené avec toi tes somnolus mortels ? Demanda Bella inquiète pour ces voisins autours d’eux, les mortels surtout.
_ Oui ! Oui, j’en ais dans mon sac ! Mais pour que cela fonctionne, il va falloir les projeter dans les airs grace à des flèches pour les faires explosé, pour que tout mortel à au moins 1 kilomètre de la zone, puissent s’endormir et qu’ils ne puissent pas être témoin de ce qui va se produire ! Prévena Edmund sur la façon dont ils allaient devoir procéder.
_ Compris ! Edmund et Katara, vous vous occuper de faire endormir tout le monde ! Bella, tu restes avec Lucy à la maison ! Edward, est ce que tu as tes armes et ton armure avec toi, parfait ! Déclara Percy en voyant que ce dernier avec ces effets : Tu viens avec moi ! On va devoir retarder Peter le plus longtemps possible pour que Ron puisse venir le stopper totalement ! Il faut qu’on soit tous sur nos gardes, avec cela !
Avant que quiconque n’est pus obéir à son ordre, bien que Bella détestait à rester derrière mais pour surveiller Lucy, elle ne dit rien ; Percy avait déjà enclenché sa montre gousset et son armure du Lion de Némée était apparus à la place de ces vêtements, et il était sortis dehors ; très vite suivis par Edward qui avait enclenché sa propre armure, avec son épée et son bouclier, et suivait de près le fils de Poséidon.
L’instant d’après, il tapait à la porte de la maison en face de chez les Swan alors qu’Edmund et Katara étaient tous les deux sortis de la maison, avec leurs arcs et leurs flèches, ainsi que des petites boites de verre colorer ou Edward pouvait y apercevoir de la poudre à l’intérieur ; et alors qu’ils tiraient tous les deux dans les directions différentes de la rue, la porte de la maison s’ouvrit en laissant apparaitre Chiron dans son fauteuil roulant.
_ Qu’est ce que… que se passe-t’il ? Demanda-t’il en les observant tous les deux pendant que les trois autres occupants de la maison, venaient de le rejoindre.
_ Ce qui se passe c’est que Peter vient de découvrir que vous étiez nos voisins, et qu’il a une de ces envies de venir vous massacrez tout de suite, là, maintenant ! Surtout qu’il porte l’une des automates-armures de Ron et Edmund, et croyez vus la tête d’Edmund se n’est pas joyeux pour vous qu’il vous attrape en premier ! Prévena Percy à ces derniers d’une voix qu’ils ne pouvaient pas répliquer.
Et avant que quiconque n’est pus dire quoi que se soit, un boucan monstre venant du coin de la rue les firent sursauter ; et tout le monde se tournèrent vers la source du bruit, et Percy réagit à la vitesse de la lumière.
_ Edward ! Rentre avec eux dans la maison ! Edmund va avec lui à l’intérieur ! Katara ! Rejoint Bella et Lucy à la maison, et restez-y ! Je vais tenter de le retenir et le repousser le plus loin possible, jusqu’à ce que Ron vienne dérégler son automate-armure ! Ordonna Percy d’une voix dure aux autres, tout en se plaçant au centre de la rue entre les deux maisons, alors que les autres obéirent à son ordre bien qu’avec réticence.
Mais s’ils étaient dans les deux maisons, ils s’étaient tous mis devant les fenêtres pour observer le combat qui allait se dérouler, alors que Percy se plaçait en position de combat : son bouclier sur son bras gauche placer en avant devant lui, son bras droit lever et plier vers le bas, faisant ainsi que son épée se trouvait de telle sorte que la poigné était au niveau de ces yeux, et la pointe de la lame arriver tout près de son bouclier.
Les yeux fixés sur l’horizon de la rue alors que la visière de son casque de lion était rabaissé sur son visage, le fils de Poséidon était prêt au combat et à stopper Peter par tout les moyens avant qu’il ne commette l’irréparable.
Et c’est alors, que dans un grondement, telle une locomotive en surchauffe, que Peter apparut au coin de la rue, dans l’automate-armure de Ron et Edmund représentant sans conteste le Minotaure.
Mais ce n’est pas vraiment le Minotaure !
Enfin si, sauf que c’était totalement une armure de la tête au pied recouverte d’une autre armure, genre soldat grec ; et l’automate était bien plus grand que le Minotaure lui-même, il faisait bien un mètre de plus que lui et semblait bien plus épais en masse quand poids.
Mais connaissant les fils d’Héphaistos, ces points là étaient mauvais signe !
Mais alors très mauvais signe pour eux !
L’automate-armure qui était asser grand pour que Peter soit placer dans le poitrail de ce dernier, Percy savait grâce au conseil d’Edmund, qu’il ne devait en aucun cas ni viser la tête et le torse de l’ « animal » car c’était l’endroit ou se trouvait ce dernier si Percy parvenait malgré les protections mises en place par les fils d’Héphaistos, a passé les barrières.
Etant resté toujours en position, Percy attendit calmement avant de le voir se stopper et évaluer la situation, tout en observant les deux maisons en question : celle des Swan et celle de Chiron !
Il garda son regard rouge de minotaure droit vers cette dernière et sans se préoccuper de Percy sur son chemin, se remit en course et chargea la maison.
Mais le fils de Poséidon en avait décidé autrement !
Et il le chargea à son tour !
Peter dans l’automate-armure-minotaure n’eut pas le temps d’atteindre la maison en question, que Percy le chargea littéralement, mais au lieu de percuter de plein fouet ce qui « enveloppait » le fils d’Arès ; le fils de Poséidon se transforma totalement en vague déferlante qui l’attrapa en le saisissant comme une poupée, pour ensuite s’élever de plusieurs mètres dans le ciel et de relâcher Peter et son Minotaure à l’autre bout de la rue.
Et avec le boucan que la chute et la collision firent, Percy eut de la chance d’avoir pensé à demander à Edmund de lancer ces somnolus mortels dans le quartier, pour endormir tous les mortels parce qu’avec tout ce bruit, ils auraient attirés des curieux de tout les recoins.
Redevenant humain totalement avec son armure, Percy se remit en position d’attaque entre lui et la maison, pendant qu’il observait le Peter-Minotaure se redresser de sa chute, tout en se mettant à secouer de la tête avant de vriller son regard rouge laser droit vers le fils de Poséidon.
Et là, Percy savait pertinemment qu’il allait morfler grave !
Vous avez vus les espèces de canon à ion que Bumblebee de Transformers faisait apparaitre dans ces mains, et bien c’était la même chose avec le minotaure ! Faisant disparaître ces pattes avant, ces derniers firent place à des canons qui se mirent à vrombir de dangerosité, pour enfin finir par se mettre à déverser un torrent de flamme droit vers le fils de Poséidon.
L’instant suivant, on assistait au combat feu contre eau entre Peter et Percy, comme si le premier avait une réserve de feu dans « l’organisme » ; et le fils de Poséidon ne put s’empêcher d’insulter mentalement et maudissant les deux fils d’Héphaistos pour ce qu’ils avaient donnés, comme capacité à ce dernier.
Mais même si Peter avait des litres et des litres de feu emmagasiner dans l’automate-armure-minotaure ; Percy, lui, avait l’habitude d’affronter des êtres qui l’avaient déjà attaqué avec le feu, et donc il avait l’habitude de ces combats et pas Peter !
Donc, le fils de Poséidon parvint sans peine à gagner du terrain sur les flammes avec les vagues d’eau qu’il lui envoyait, avant de finir par l’encercler de ces vagues d’eau et de le bloquer totalement pour l’empêcher de bouger, et de faire du mal.
Mais pas asser longtemps malheuresement !
Parce qu’il semblerait que Ron et Edmund aient pensés à cette option là aussi, parce que Peter parvint à faire sortir son minotaure automate-armure de sa cage d’eau, avec une grande hache enflammer dans ces mains et chargea droit sur le fils de Poséidon qui dut se baisser à la dernière minute, quant la hache s’abattit là ou il se trouvait à l’instant même.
Parvenant sans peine à se frayer un chemin entre ces deux pattes arrière, Percy donna un violent coup de bouclier dans son arrière train pour le faire tomber en avant, et la tête la première !
Ce qui ne plut guère à ce dernier, qui parvint à donner un coup de patte à Percy qui se le prit en plein estomac, le propulsant à plus de dix mètres pour ensuite retomber au sol lourdement, le souffle couper sous le choc de la collision alors qu’il avait la nette impression que sa tête venait de se faire écraser par des tonnes de pierre, et que sa vision devenait de plus en plus flous sous le coup.
Voyant qu son adversaire était « hors-jeu », Peter dans son automate-armure se redressa pour charger une nouvelle fois vers la maison, au moment même ou tous les autres sortirent des deux maisons.
Etant le plus rapide, Edward chargea droit sur lui et le percuta de plein fouet dans les jambes, parvenant sans peine à le faire reculer de deux ou trois mètres avant que le minotaure ne l’attrape dans ces bras, pour ensuite le faire valser dans l’autre coin de la rue avec une violence et une rapidité dangereuse.
Mais avant même qu’Edward ne touche le sol, une vague d’eau déferlante l’attrapa avant qu’il ne percute le sol, le faisant rouler sur la terre ferme pour ensuite se retrouver allongé au sol sur le dos avec Bella sur lui.
_ Tu n’as rien ! Tu vas bien ? Demanda Bella inquiète pour lui alors qu’elle le regardait sous toutes les coutures, alors qu’elle avait revêtue son armure.
_ Je vais bien Bella, merci ! Remercia Edward avant que Bella ne se relève en souriant pour ensuite l’aider à se relever, et c’est là que le jeune Cullen remarqua quelque chose sur elle.
_ Ton bras gauche ? Tu es capable de le bouger de nouveau ? Demanda avec surprise Edward en voyant cette dernière bouger son bras, sans aucune difficulté alors qu’elle avait reportée son regard sur le minotaure qui était arrivé devant la maison de Chiron, mais qu’Edmund avait repris la relève.
Ce dernier ne faisait pas dans la dentelle car Edmund avait mis en fonctionnement son pouvoir de feu, faisant étonner Chiron et les autres qui le regardaient surpris et subjugués, alors que le fils d’Héphaistos avait enflammé ces mains et lançait un puissant jet de flammes droit sur le minotaure en bronze.
Mais Peter avait paré le coup en faisant apparaitre un bouclier en bronze, qui était sortis du bras gauche du minotaure et se mettait à observer la charge, mais il ne pouvait pas s’en approcher trop car Edmund pouvait facilement mettre le feu partout.
_ Oui ! Il faut croire que l’adrénaline m’a permis de retrouver la capacité de mon bras, sauf de mon œil gauche malheuresement ! Mais il faut que l’on s’occupe de Peter ! Katara, Lucy ! Occupez vous de Percy ! Il faut qu’on aille aider Edmund, Edward ! Prévena Bella en désignant son œil gauche toujours « invalide », tout en ayant crié aux deux autres demi-déesse plus jeune de se charger du fils de Poséidon, avant d’aller porter secours au fils d’Héphaistos contre le fils d’Arès.
Alors que Katara et Lucy étaient allées rejoindre Percy qui titubait pour tenter de se relever ; Edward et Bella allaient rejoindre les deux opposants, tout en restant à une distance sécuritaire pour ne pas se faire brûler et que la fille de Poséidon se chargeait d’éteindre les feu qui tentaient de se propager du combat qu’ils étaient entrain de causer autour d’eux.
Mais au bout d’un certain moment de ce manège, Peter en eut asser et décida de passer à la charge !
Continuant d’avancer dans la charge de feu qu’Edmund ne cessait de déverser sur lui, Peter le minotaure en bronze parvint à arriver jusqu’à lui et lui attrapa ces mains de l’une de ces pattes avant, les lui broyant sur le coup ; et alors que le fils d’Héphaistos hurlait de douleur sous la souffrance, le minotaure l’envoya bouler hors de son chemin et Edward parvint à la rattraper sans lui faire plus mal que d’habitude, alors que Bella engagea le combat contre lui.
Dégainant ces deux lames, Bella chargea droit vers lui et se mit à frapper les deux jarrets des pattes arrière de l’automate-armure qui se mit à gronder de fureur, qu’on l’arrête encore dans son avancée, avant de se tourner violemment vers la fille de Poséidon mais elle était rapide et avait eu le temps de passer derrière lui avant qu’il ne se retourne.
_ Ca va Edmund ? Demanda Edward inquiet pour ce dernier alors qu’il le reposait doucement sur le sol, et observa ces poignets et ces mains qui étaient dans un mauvais état tous les deux alors qu’il tentait de ne pas hurler de douleur encore une fois.
_ Oui ! Mais il faut stopper Peter à tout prix avant qu’il n’arrive à faire ce qu’il a en tête ! Cette automate-armure n’est pas uniquement faite pour cracher des flammes ou avoir toutes les armes à mains qu’il veut, ou encore repousser n’importe quoi avec son bouclier ! C’est une véritable arme de destruction massive si elle est mal diriger ! Prévena Edmund douloureux tout en observant la fille de Poséidon se battre contre l’automate-armure de Peter.
Mais avant qu’Edward n’est pus dire quoi que se soit, il vit très bien arriver sa famille et ces cousins du coin de la rue, avant qu’Emmett et Jasper ne chargent tous les deux en premier Peter pour l’arrêter et parvinrent à le mettre à terre, pour qu’il stoppe de s’en prendre à Bella.
Seulement, être projeter au sol et bloquer à terre par les deux Cullen ne plut guère à Peter, qui le fit bien savoir et d’une façon des plus brutales envers eux !
Et devant tout le monde, ces derniers virent les protections épaulières du minotaure coulisser en arrière, s’ouvrant sur du vide qui fit bien vite remplit par des grosses mitraillettes qui en jaillirent de chaque côté et qui visaient les deux Cullen et les autres, sous leurs airs surpris et inquiets.
_ Oh, non ! Vite ! Tous à couvert ! Cria Edmund avant de se précipiter derrière quelque chose qu’il pourrait le protéger, alors que son exclamation fit sortir tout le monde de leur transe.
L’instant suivante, tous avait déserté la rue en se mettant couvert, alors que les balles des deux mitraillettes se mettaient à pleuvoir sur eux.
Et certaines de ces balles parvinrent sans peine à atteindre les Cullen et les Dénali aux jambes ou aux bras, les faisant crier de douleur.
_ Mais c’est fais en quoi ces balles ! Grogna Kate en tentant de retirer celle qui venait de pénétrer dans son épaule droite et qui lui faisait un mal de chien.
_ Se sont des balles en bronze céleste ! Ce matériau est capable de nous traverser sans aucune difficulté ! Déclara douloureux Emmett en laissant Rosalie extirper les balles en bronze dans le dos de son compagnon.
_ Carlisle ! Edmund a les poignets brisés ! Tu devrais venir l’ausculter ? Demanda Edward tout en se poussant quelque peu de l’angle du muret qui finissait par ressembler à du gruyère, avec les tires incessants du minotaure automate-armure de Peter.
_ Je m’en charge ! Mais il faut que quelqu’un parvient à stopper …
Mais Carlisle ne put finir sa phrase alors qu’il s’occupait déjà des mains d’Edmund, quand ils sentirent le sol se mettre à vibrer sous leurs pieds avant qu’il ne vienne à constater que Percy était de retour dans le combat, pour qu’ensuite ce dernier ne fonce droit sur Peter avant de former à partir de son épée une hache d’eau, qu’il abattit avec sauvagerie sur la tête de celui-ci.
Ne parvenant pas à pourfendre la tête du minotaure, le coup était assée fort pour que le minotaure en bronze se mette à chanceler en arrière pour le faire reculer, et Percy en profita avec l’aide d’une vague à catapulter ce dernier droit dans la forêt pour l’éloigner le plus loin possible des habitations, pour l’empêcher ainsi de faire plus de dégâts dans les habitations avoisinantes.
Alors que les blessés parmis les Cullen et les Dénali restèrent en arrière, comme Emmett qui grognait de ne pas se joindre au combat ; que tous les autres rejoignirent le fils de Poséidon qui avait rejoins Peter pour tenter de le stopper et de le maintenir jusqu’à l’arrivée de Ron, qui était le seul capable de le stopper maintenant puisqu’Edmund était dans l’incapacité de le faire, et qu’il connaissait parfaitement tous les nerfs de l’automate-armure minotaure.
Sauf que cette fois-ci, le fils de Poséidon continua de charger sans cesse le minotaure pour que ce dernier ne puisse pas atteindre Chiron et les trois autres qui se trouvaient tout juste derrière lui.
Les autres qui pouvaient se battre, en l’occurrence : Bella, Edward, Jasper, Alice, Eleazar et Irina les avaient rejoins alors que Katara et Lucy veillaient sur les autres pour éviter toutes nouvelles blessures pour eux.
Le combat que menait Percy contre Peter était des plus violents, si bien que les autres, Chiron et ces trois « apprentis » voulurent si emmêler.
_ Non ! Vous ne pouvez pas y aller ! Stoppa Bella quand elle vit le premier sortir de son fauteuil roulant, dévoilant à tous sa forme de centaure avant de s’arrêter devant la fille de Poséidon.
_ C’est à moi de l’affronter ! C’est pour moi que Peter est venus jusqu’ici et …
_ Et QUOI ? Vous allez l’affrontés et il vous tuera ! Et s’a avancera à quoi, que vous vous fassiez tués à quoi sa vous avancerez hein ? Je ne vous aime pas certes mais malgré votre passé je n’ai aucune rancœur envers vous, hormis le fait que vous êtes responsables de la mort des frères de Peter, mais ce n’est pas ça le problème de la situation ? Il y a dans votre « colonie » des personnes qui tiennent à vous, alors si vous voulez vous suicidés, aller vous suicider ailleurs ? Demanda Bella tout en l’obligeant à reculer du combat, pour éviter qu’il soit dans les parages du « duel ».
_ Mais…
Mais Chiron n’eut pas le temps de dire quoi que se soit qu’une ombre les survola tous avant de piquer du nez droit vers le minotaure, et l’arracha du combat contre Percy en l’envoyant valdinguer contre des arbres plus loin.
Se posant sur la terre ferme, tous purent constater que la créature était rien d’autre qu’un énorme et gigantesque, aussi grand que le minotaure ; griffon de bronze céleste s’était placé entre les autres et Peter dans le minotaure.
Repliant ces immenses ailes de quinze mètres de longueur chacunes, pour se laisser de la place ; le griffon se tourna vers eux et les fixa de ces yeux rouge laser, avant qu’ils n’entendent s’élever la voix de Ron à l’intérieur.
_ Tout le monde va bien ? Demanda le griffon avec la voix de Ron.
_ C’est toi Ron ? Ou sont les autres ? Et vous avez fais un griffon comme automate-armure, toi et Edmund ? Demanda Bella surprise et étonnée en admirant l’armure dans laquelle il s’était réfugier pour combattre contre son frère aîné.
_ Bien sur ! On voulait quelque chose d’asser grand et puissant pour affronter les Furies ! J’ai dépassé la voiture des autres et ils ne devraient plus tarder, ou est Edmund et les autres ? Demanda inquiet Ron en ne voyant pas son frère ainsi que ceux qui manquaient parmis les Cullen et les Dénali.
_ Peter a broyé les mains d’Edmund dans l’étau de ces pattes avant ! Et les autres ont été blessés avec les balles en bronze des deux mitraillettes ! Expliqua Edward à ce dernier en observant le minotaure de Peter entrain de se relever de tous les amas de tronc qu’il avait percuté, et qui s’était effondrer sur lui.
_ Ce n’est pas vrai ! Là Peter va trop loin ! Il faut que je l’arrête avant qu’il ne tue vraiment quelqu’un pour de bon ! S’exclama furieux Ron alors que le griffon poussa un cri puissant en chœur avec lui, avant de charger droit vers le minotaure en déployant ces ailes pour se donner plus d’élan dans la charge.
Et le combat opposant le minotaure automate-armure de Peter à celui du griffon automate-armure de Ron, était un combat à voir certes mais fallait tenir des distances de sécurité pour cause de perdre très vite un membre dans leur duel !
Et si vous voulez une description du combat, il fallait savoir qu’ils étaient entrain de se battre en pleine forêt remplis d’arbre vigoureux et touffus, mais le terrain autour d’eux s’était très vite transformer en un terrain vague ou les arbres couper et déraciner, avait dessiné autour d’eux un mu d’arbre infranchissable pour les autres, qui auraient souhaités aidés Ron à stopper Peter.
Les seules choses qu’ils pouvaient apercevoir des combats, s’étaient les jets de flammes, ainsi que les bruits de pluies des mitraillettes et des autres armes utiliser, alors que la violence du combat entre les deux automates-armures qui mesuraient tous les deux plus de cinq mètres de haut (deux mètres pour le griffon quand il marchait sur ces quatre pattes), faisait trembler à eux deux le sol dans les alentours.
_ Qu’est ce qui se passe ici ? Ou sont Peter et Ron ? Tout va bien Edmund ? Demanda inquiet Harry en arrivant avec Hermione, Susan et Ginny, tous en arme et armurer ; les ayant enfin rejoins pour l’affrontement.
Alors que Chiron et les trois autres regardèrent surpris et étonné l’arrivés des quatre autres demi-dieux qui venaient de les rejoindre, sans compter le cinquième dans l’automate-armure griffon qui s’opposait au minotaure de bronze.
_ Je vais bien Harry ! Sauf mes mains, mais je m’inquiète pour Ron ! Il aurait déjà dus réussir à bloquer le minotaure de Peter depuis le temps ! Nous connaissons son fonctionnement et il aurait dus le stopper ! Remarqua Edmund en se rapprochant de sa famille alors que Carlisle avait veillé à envelopper ces mains dans un bandage et à les bloquer, jusqu’à ce qu’il lui fasse des radios et lui donne des attelles ou lui fasses des plâtres.
Susan s’était approché de ce dernier et examiner ces mains, tout en lançant des regards inquiets vers le combat opposant son fiancé et son frère derrière le mur d’arbre déraciner et couper, devant eux à plusieurs mètres.
_ Et combien de temps cela va encore durée Susan ? Demanda Hermione inquiète elle aussi pour son fiancé.
_ Je ne sais pas ! Je ne parviens pas à discerner ce qui se passe ? Je ne sais pas…
_ Calmes toi Susan ! Ce n’est pas bon pour le bébé le stresse ! Prévena Hermione inquiète pour sa sœur, avant de la faire reculer du combat par simple précaution et qu’elle essaye de calmer son stresse.
_ Vite ! Que tout le monde se disperse ! Cria Susan étant témoin d’une vision qu’elle venait d’avoir et qu’Edward avait été témoin en même temps qu’elle.
La seconde suivante, il attrapa la main de Bella pour l’éloigner du cercle qu’ils avaient formés et que pendant que tous se dispersaient comme la fille d’Apollon leur avait dis, une explosion fit exploser une partie du mur d’arbre déraciner et arracher, laissant passer le dos du griffon de bronze alors que le minotaure semblait l’avoir chargé comme un bélier avec sa tête.
Et continuant sa charge, en entrainant toujours le griffon sur sa tête ; le minotaure finit par incliner la tête de telle sorte que son élan plaqua ce dernier contre le sol, malgré la course que continuait le minotaure, créant une tranché dans le sol avec le griffon qui tentait de se redresser en se retenant au corne de ce dernier.
Mais le griffon n’avait pas dis son dernier mot, parce que comme le minotaure en bronze plus tôt, ces protections à ces épaulières disparurent pour laisser sortir des canons, qui se mirent à lâcher des espèces de feu d’artifice qui vinrent à retomber très vite sur son adversaire, que lorsqu’ils le touchèrent explosèrent à son contact.
Sauf qu’il y en avait plusieurs et cela créa un véritable boucan et d’explosion autour des deux combattants, que tous durent s’éloigner le plus loin possible et se coucher à terre pour ne pas être blesser dans les explosions, et avec le fumée que cela dégagea autour d’eux ; personnes ne purent voirs si cela avait fonctionné à mettre le minotaure hors-service.
Alors quand la fumée de poussière des explosions disparurent enfin, ils purent très vite que tout cela avait creusé un énorme cratère dans le sol et que les deux combattants se trouvaient enfoncer à l’intérieur, et que l’un des deux étaient à terre et l’autre debout.
Mais ce n’était pas Ron et le griffon de bronze qui était debout !
Ce dernier était presque totalement enfoncer dans le sol, comme si malgré les explosions et le cratère qui s’était formé autour d’eux, que le minotaure de Peter avait continué de pousser le griffon de Ron dans la terre, si bien qu’il était à peine visible ; les seules membres qui dépassaient étaient sa tête, ces quatre pattes, ces ailes et sa queue, sinon le reste de son corps était totalement clouer sous terre.
Mais se qui leur indiquait que Peter avait totalement gagné sur lui, s’était que les yeux rouge laser du griffon étaient totalement éteintes et ne réagissaient plus du tout ; alors que le minotaure s’était totalement redressé en faisant de nouveau réapparaitre sa hache dans l’une de ces pattes, et son bouclier dans l’autre avant de commencer à monter la pente.
Sauf que les autres n’avaient guère l’intention de le laisser remonter !
Et alors que Percy et Bella déversèrent des torrents d’eau sur lui pour le plaquer au fond du trou, Ginny et Lucy se chargèrent de faire sortir Ron et son griffon de bronze de là, en faisant jaillir du sol des racines qui le ramenaient à la surface avant de le poser doucement contre la terre ferme, avec le bouclier qu’il avait dus prendre pour tenter de faire quelque chose ; et qu’Hermione avec Edmund et Carlisle l’avaient très vite rejoins pour tenter de le faire sortir de l’automate-armure pour voir s’il allait bien.
_ Comment va Ron ? Demanda Percy inquiet pour ce dernier en se tournant vers eux, tout en continuant de déverser des vagues sur Peter et le minotaure avec sa sœur ; alors qu’Harry derrière lui s’était placé avec Ginny ainsi qu’Edward, Jasper et Alice en mode défensive juste derrière eux, formant une autre barrière de protection au cas ou.
_ On n’en sait rien ! Le bouton qui permet de l’ouvrir de l’extérieur à été enfoncé et il ne fonctionne pas ! On ne peut que l’ouvrir de l’intérieur maintenant ! Prévena Edmund en désignant le bouton enfoncer du griffon, qui se trouvait sous la médaille du lion sur le poitrail avec ces mains bandés ne pouvant guère y toucher à cause de ces blessures.
_ Et si Percy ou Bella venaient à tentés de le soigner malgré l’armure c’est possible ? Demanda Hermione inquiète pour son fiancé sous l’armure du griffon.
_ Ils peuvent essayer ! Mais il faut que l’on trouve un moyen de stopper pour de bon Peter ! Déclara Harry qui voulait vraiment en finir avec cette histoire, tout en ne pouvant s’empêcher de fusiller les quatre fautifs du regard derrière eux tous.
_ Je m’en charge ! Déclara Bella en se tournant vers son frère qui hocha de la tête avant qu’il ne renforce la dose pour remplacer celle de sa sœur, pendant que cette dernière les avait rejoins pour s’occuper de Ron.
Plaçant ces mains sur le dos du griffon, la fille de Poséidon laissa son pouvoir de guérison agir sur la carapace que le griffon de bronze en espérant que cela allait le traverser pour aller jusqu’au fils d’Héphaistos, et agirait sur lui.
Sauf que Bella avait fais une erreur !
Elle avait tournée le dos à la menace qui se trouvait dans son dos et ne pourrait pas réagir s’il se passait quelque chose, bien trop concentré sur sa « mission » !
Parce que Peter était parvenu à refaire sortir les deux mitraillettes sur les épaules de son minotaure sous l’assaut aquatique incessante de Percy, jusqu’à ce qu’il se mette à tirer à l’aveuglette dans la direction de l’eau, droit vers le fils de Poséidon qui se reçut des balles dans son estomac perforant sans aucune difficulté apparente son plastron de bronze ; le faisant chanceler sur la surprise et la douleur, le faisant nette cesser son attaque.
La seconde d’après, le fils de Poséidon dut se mettre à terre pour éviter les autres balles qui lui frôlèrent le haut de son casque, alors que tous les autres durent se planquer sous leurs boucliers en espérant que ces derniers tiendraient face au tir incessant du fils d’Arès dans le minotaure qui remontait la pente ; et qui semblait ne pas se rendre compte sur qui il était entrain de tirer !
Tous étaient partis se mettre à l’abri au moment ou les tires avaient fusés, excepté Bella qui était toujours concentré à ramener Ron pour que ce dernier ouvre enfin l’automate-armure griffon dans lequel il se trouvait.
_ BELLA ! Cria apeuré Percy qui était roulé sur le sol en se tenant l’estomac, tout en tentant de faire cesser l’hémorragie alors que les balles passaient au dessus de lui et allaient droit sur elle.
Tout se passa comme au ralenti pour Edward, il s’était retourné après qu’il avait rattrapé Lucy et qu’il l’avait mise à l’abri derrière une bonne protection, pour constater que Bella était toujours sur le griffon de bronze de Ron et continuait de le soigner pour tenter de le réveiller ; alors que tous les autres s’étaient mis à l’abri, Carlisle ayant entrainer contre leur plein gré Hermione et Edmund qui n’avaient cessés de prévenir la fille de Poséidon, mais cette dernière n’avait point réagis.
Mais pourtant les balles de bronze que tirait les deux mitraillettes de Peter, fonçaient belle et bien sur elle ; ce qui ne fit pas longtemps réagir Edward qui fonça droit sur elle, parvenant sans peine à l’atteindre avant les balles en question mais c’est lui qui se les reçut en utilisant son corps pour la protéger.
Essayant de ne pas penser à la douleur que cela lui infligea, Edward attrapa Bella par la taille avant de se remettre à courir et d’aller la mettre à l’abri dans un coin, avant de s’allonger sur le sol ; la douleur de son dos le plaquant au sol.
_ Edward ! Oh mon dieu ! Laisse-moi voir ! Supplia Bella inquiète pour lui en l’obligeant à se mettre sur le ventre pour voir les dégâts de son dos, tout en ayant rétracté son armure dans bijou donner par les fils d’Héphaistos, avant de prendre l’une de ces lames pour retirer les cinq balles qu’il avait dans le dos.
_ Pourquoi est ce que tu as fais ça Edward ? Tu voulais te tuer ? Demanda Bella inquiète et apeuré pour lui, alors qu’elle parvint à retirer l’une des cinq balles.
Le plastron en bronze d’Edward était parvenu à ralentir la course des balles, mais ces dernières avaient tous de même pénétrer dans sa « chair » alors que son sang froid coulait des cinq blessures.
_ Si tu te les étais prises Bella, tu serais morte en ce moment même ! Je ne veux pas te perdre ! Déclara simplement Edward en se redressant quelque peu pour se tourner vers elle, pour lui faire comprendre d’un simple regard la peine qu’il aurait eu si c’était elle qui s’était reçus ces balles.
Pour toute réponse, Bella posa sa main gauche sur sa joue avant de déposer ces lèvres sur les siennes en un baiser furtif, mais pourtant doux et plein d’amour avant de plonger son regard dans le sien, pour ensuite reporter son regard sur le combat à plusieurs mètres d’eux.
N’ayant plus personne pour faire barrage entre lui et sa colère, Peter dans le minotaure était entrain de poursuivre Chiron qui s’était littéralement mis dans son champ de vision, qui allait avoir plus de chance contre lui ; puisqu’il semblerait qu’il avait donné toutes ces réserves de balle en bronze et que les mitraillettes avaient maintenant laissés place à deux arbalètes qui lançaient flèches en bronze sur flèches en bronze.
Si bien que le centaure ne devait en aucun cas ralentir pour ne pas se faire empaler sur des arbres, tout comme ces trois protégés qui tentaient de le faire tourner en bourrique ; alors que Ginny et Lucy essayaient de le stopper dans des racines en voulant en faire un arbre, mais avec ces deux mains valides d’épées enflammées, leurs tentatives ne cessaient d’être réduit en « cendre » totalement, lançant à chaque fois la « chasse ».
Alors que Carlisle avait de nouveau rejoins Ron dans le griffon avec Hermione et Edmund pour trouver un moyen de le faire sortir ; pendant qu’Harry était partis chercher Percy avec Emmett, en évitant de se faire embrocher, mais Peter était bien trop concentrer sur le centaure pour s’occuper des autres ; et que Bella continuait de retirer les balles qu’il y avait dans le dos d’Edward, jusqu’à ce qu’Esmé et Carmen viennent les rejoindre toutes les deux inquiètes pour les deux jeunes.
_ Tout va bien les enfants ? Demanda inquiète Esmé en observant dans les moindres détails son fils et sa « belle-fille », alors que la fille de Poséidon venait enfin d’extraire la dernière balle et de faire disparaitre les cicatrices en les guérissant.
_ Tout va bien maman ! Qu’est ce qu’on fait maintenant ? Demanda Edward remarquant enfin que le soleil était bientôt sur le point de se coucher, et de la longue durée qui s’était passé depuis que le combat avait débuté.
_ Kate va tenter d’utiliser son don pour réveiller Peter et Irina ira avec elle juste au cas où s’il venait à répliquer ! Jasper ne cesse d’influencer sur les émotions de Peter mais il n’y parvient ! Il ne ressent que des émotions négatives venant de lui que c’est impossible pour lui d’essayer de le calmer ! Prévena Carmen sur ce qu’allait faire sa « fille » et son « neveu ».
_ Il doit bien y avoir un moyen pour le stopper ? De stopper le minotaure en bronze ? Demanda Esmé espérant qu’il y avait une solution à ce problème plus « qu’épineux ».
_ C’est justement ça le problème Esmé ! Ron et Edmund ont tous les deux veillés à ce que ces automates-armure soient d’aucune façon arrêter par qui que se soit ! Ils ne voulaient pas qu’un ennemi puisse les battre et les tuer par la même occasion ! Prévena Edward sur ce le véritable but qu’avaient eu les fils d’Héphaistos pour créer ces « êtres ».
_ Mais il y a un moyen et je crois savoir lequel ! Réfléchissait Bella en observant les blessures qu’avaient eux Edward puis celle que Percy était entrain de se soigner après qu’Harry s’était chargé de les retirer, le bouclier en bronze du griffon de Ron et la tête du minotaure de Peter qui fixait sans cesse la course de Chiron dans le bois.
L’instant d’après, la fille de Poséidon se dirigea droit vers le deuxième fils d’Héphaistos, tout en veillant à avoir le minotaure de bronze dans son champ de vision pour éviter de se prendre une nouvelle pluie de balle ou de flèche ; alors qu’Esmé et Carmen avaient toutes les deux veillés à ce qu’Edward reste avec elles, et ne bouge pas avec son dos encore douloureux de ce qu’il s’était pris.
_ Edmund ! Est-ce que la tête de Peter se trouve dans la tête du minotaure ? Demanda Bella alors qu’elle avait prise le gros bouclier que le griffon de Ron avait perdu, et se mettait à limer le contour.
_ Non ! Peter se trouve en position assise dans le torse du minotaure, la tête ne sert qu’à voir ce qui se passe dehors ! C’est pour ça qu’on disait d’attaquer uniquement les membres externes, pourquoi ? Demanda Edmund ne voyant pas ce qu’elle avait en tête.
_ Je sais exactement comment faire en sorte de l’aveugler asser pour que Ron en finisse avec cette histoire ! Ron ! Réveilles-toi crétin, je sais parfaitement que tu es conscient idiot ! Ordonna la fille de Poséidon en frappant violemment le haut du crane du griffon en bronze, avant que le courant ne revienne et que les yeux rouge laser ne se rallument et que sa tête ne se redresse faisant sursauter les trois autres.
_ Désoler pour ça ! Peter est parvenu à endommager pas mal de mes systèmes en faisant mumuse avec moi comme si j’étais une crêpe qu’on pouvait aplatir ! S’excusa la voix de Ron alors qu’il tentait de faire remettre sur ces pattes son griffon en bronze.
_ Je te jure Ronald que je vais te…
_ Ron ! Si on arrache la tête du minotaure, est ce que tu parviendras à faire cesser ce carnage ? Demanda Bella en frappant une nouvelle fois sur la tête du griffon pour attirer son attention, et remettant à plus tard la dispute entre ce dernier et Hermione qui était entrain de le gronder.
_ Et comment veux-tu faire cela ? Les autres ne sont même pas parvenus à lui faire une cicatrice et moi aussi par la même occasion ! Remarqua Ron à ce propos.
_ Tient toi près c’est tout ce que je te demande ! Ordonna Bella d’une voix autoritaire, en rangeant ces armes avant d’empoigner la seconde suivante le bouclier du griffon et de courir droit vers le minotaure à une cinquantaine de mètre d’eux.
Et alors que tous les Jackson, Cullen et Dénali avaient le regard fixer sur la fille de Poséidon ; le minotaure en bronze s’était fais encercler par le centaure, le satyre et les deux demi-dieux qui tentaient tous les quatre de le faire tourner en bourrique, l’obligeant à faire tirer ces flèches de tous les côtés alors qu’ils ne cessaient de zigzaguer pour pouvoir les éviter tous.
Mais ce qui devait arriver arriva !
L’une des flèches parvint à toucher l’un d’entre eux, le fils d’Hermès, Luke se reçut l’une des flèches en bronze en pleine cuisse le faisant perdre l’équilibre, avant qu’il ne parvienne à se redresser mais sa perte d’équilibre fut remarqué par Peter qui se tourna totalement vers lui, et tira une nouvelle volée de double-flèche droit sur lui.
Tétanisé de peur de voir la mort arriver, Luke ne bougea pas d’un pouce en les voyant arriver alors que Chiron, Annabeth et Grover étaient tous les trois bien trop loin pour pouvoir réagir ou même le sauver ; mais le fils d’Hermès n’eut jamais le temps de voir sa vie défiler qu’il fut violemment pousser sur le côté.
En tombant, Luke put voir la fille de Poséidon continuer sa course droite sur les deux flèches qui fonçaient vers elle, avant qu’elle ne disparaisse en eau avec ces dernières alors que le bouclier en bronze du griffon était toujours resté aussi solide ; et se mettait à tournoyer comme un énorme frisbee de bronze que la forme aquatique de Bella poussait en donnant de l’élan droit sur le minotaure qui continuait de lancer ces flèches.
[...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sabrinabella
Le retour d'Irina
Le retour d'Irina


Féminin
Nombre de messages : 3843
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/11/2011

MessageSujet: Re: Un Nouveau Départ - Fanfic Crossover Twilight/Percy Jackson (Tout le monde/couple habituel)   Dim 18 Déc - 12:00

[...]
Mais ces flèches heurtèrent le bouclier et l’eau, déviant leurs trajectoires en allant s’enfoncer dans le sol sur son passage ; jusqu’à devant le regard de tous, la tactique parvint à fonctionner, réussissant à couper proprement la tête du minotaure avec le bouclier en bronze, faisant chanceler ce dernier alors que sa tête vola dans les airs et que Grover attrapa dans les airs avant de se le recevoir sur la tête.
Et c’était là que Ron vit l’opportunité de mettre fin au combat pour de bon !
_ Vas-y Ron ! Crièrent à la fois Percy, Harry et Hermione observant comme tous le griffon de bronze, foncer droit sur le minotaure et de lui sauter dessus.
Plongeant sa tête droit vers le trou que la « décapitation » de la tête du minotaure avait laissé, le bec du griffon sur ordre de Ron, empoigna les files colorer qui si trouvaient et les arracher aussi proprement qu’il le pouvait avant que la seconde suivante, des courts circuits se firent sur tout l’automate-armure de bronze qui entraina ainsi la chute en arrière du « prototype-minotaure » alors que le griffon se trouvait toujours sur lui victorieux.
_ Ron 1, Peter 0 ! S’exclama content Ron en faisant sauter de joie son griffon sur le minotaure, faisant crier d’exclamation outrée les autres Jackson, sur ce qu’il était entrain de faire.
_ Arrête de faire l’idiot Ron et fait sortir Peter de là ! Ordonna Susan qui souhaitait récupérer son mari en entier et non pas « écrabouiller ».
_ Je pense Susan qu’il serait plus préférable qu’on le ramène comme ça au manoir ! Il pourrait sauter sur eux si on le fait sortir de là, mon frère va devoir apprendre à contrôler ces nerfs s’il ne veut finir toute sa nuit dans la cage ! Déclara avec sérieux et autorité Harry envers Susan, lui faisant comprendre qu’il ne voulait aucunement courir le moindre risque d’un nouveau combat alors que la fille d’Apollon comprit parfaitement que son époux allait devoir en passer par là.
_ C’est quoi la « cage » ? Demanda Emmett curieux comme tous les autres Cullen et Dénali.
_ C’est la ou on enferme les nôtres qui ne parviennent pas à contrôler leurs émotions ou leurs pouvoirs ! En faite ce n’est pas vraiment une « cage » à proprement parler, c’est une grande pièce qui nous permet de nous défiler, une sorte de salle d’entrainement pour les cas d’extrême urgence ! Expliqua Edmund sur la véritable description de cette « cage ».
_ Bella ! Est-ce que ça va ? Demanda Percy inquiet en se rendant compte que sa sœur se tenait à cinquante mètre d’eux, à une dizaine de mètre du groupe que Chiron et les siens avaient fais autour de Luke ou Annabeth lui faisait un garrot après avoir retiré la flèche.
Cette dernière ne bougeait pas d’un seul pouce hormis qu’elle avait lâché le bouclier, avec lequel elle s’était servis pour couper la tête du minotaure ; et elle semblait observer quelque chose qui se trouvait à ces pieds.
_ Bella ! Appela inquiet Edward en avançant doucement vers elle, bien qu’il se trouvait tout de même à une cinquantaine de mètre d’elle et c’est à son appel que la fille de Poséidon commença, tout doucement à se retourner vers eux.
Et c’est quand elle était sur le côté qu’ils commençaient tous à comprendre la situation, alors qu’il n’en fallut pas plus pour que Percy et Edward accourent tous les deux vers elle, très vite suivis par Carlisle et les autres inquiets.
Pourquoi ?
Parce que les deux fameuses flèches qui étaient destinés à Luke ? Celles qui auraient dus le tuer et que Bella avait poussées à temps, se trouvaient en ce moment même dans la poitrine de la jeune fille !
En sauvant le fils d’Hermès, son geste ne lui avait pas permis à la fille de Poséidon de se diluer en eau à temps, que les deux flèches avaient eux le temps de l’atteindre avant sa transformation, les faisant « diluer » en même temps qu’elle.
Mais la fille de Poséidon ne s’en était pas rendu compte parce que sous forme « aquatique », elle ne ressentait aucune douleur et elle n’avait pas eue le temps non plus de détruire les deux flèches sous forme liquide, qu’elle était redevenue humaine.
En redevenant « solide » une nouvelle fois, les flèches s’étaient enfoncées dans sa poitrine, comme si elles venaient tous juste d’être lancés et avait continué leur « charge » jusqu’à la poitrine de la jeune fille; ils avaient poursuivis leur course dans son corps.
Edward arriva le premier jusqu’à Bella et l’attrapa juste avant qu’elle ne perde l’équilibre, et l’allongea sur le sol tout doucement en pressant de sa main sur les deux blessures côte à côté alors que Percy arriva enfin auprès d’eux.
_ Bella ! Ce n’est pas vrai ! Tiens bon petite sœur ! Promit Percy en essayant de trouver un moyen de retirer les flèches sans la tuer, tout en lui caressant les cheveux alors que cette dernière hochait de la tête, en ne pouvant pas contenir le sang qui coulait de ces lèvres alors qu’elle tentait elle-même de se soigner malgré les flèches toujours présentes dans sa poitrine.
_ Ca fait un mal de chien ; murmura douloureusement Bella en voulant tenter de les arracher mais Edward attrapa ces mains et les serra dans les siennes, pour lui montrer son soutien alors que Percy compressait les plaies à son tour, tout en se mettant à réfléchir à cent à l’heure pour trouver une solution.
_ Carlisle ! Qu’est ce qu’on fait ? Demanda inquiet Edward en se tournant vers son père qui s’était placé à ces côté, et regardait les dégâts.
_ Les flèches se trouvent tous les deux de par et d’autre de son cœur ! Si on les retire ont peu la tuer ! Je ne sais pas comment faire pour la guérir sans la tuer ! Répliqua Carlisle impuissant alors que ces pensées affolèrent encore plus son fils.
Si elle avait été humaine, Bella serait déjà mort !
Personne ne pouvait survivre à des blessures causé aussi près du coeur sans être mort sur le coup !
_ L’eau ! Murmura difficilement Bella alors que son sang commençait de plus en plus à envahir sa bouche.
_ Quoi ? Bella, je ne peux pas te guérir tant que les flèches seront sur toi ! Répliqua Percy ne voyant pas ce qu’elle voulait qu’il fasse avec l’eau, alors que son cerveau essayait de trouver un moyen pour la sauver.
_ Non ! Moi en eau… pour les extraire ! Essaya de s’exclamer Bella alors que tout ce qu’elle réussit à faire c’est de tousser du sang, inquiétant encore plus Edward et Carlisle alors que Percy se frappa le front de sa main en se traitant de tous les noms.
_ Mais quel idiot je suis ! Poussez-vous tous les deux maintenant ! Ordonna Percy aux deux Cullen et à tous les autres autour d’eux, avant de poser ces mains sur la tête et la poitrine de Bella pour toujours compresser la plaie.
La seconde suivante, le corps de Percy se transforma en eau alors que cela se propagea jusqu’à Bella par ces mains, avant que son corps devienne totalement de l’eau, excepter les deux flèches qui restaient toujours au même endroit sur son corps.
Le moment après, avant que quelqu’un ne tente de retirer les deux flèches en question ; ces derniers furent parcourus de courant électrique émergeant des deux corps aquatique, avant de se fissurer et de partir en morceau, pour ensuite tomber sur le sol, détruites.
Les corps de Percy et Bella réapparurent ensuite, intacte, alors que la fille de Poséidon se releva en sursaut, posant ces mains sur sa poitrine ou plus aucune blessure s’y trouvait et le sang disparut, et qu’elle pouvait de nouveau respirer normalement avec le gout du sang dans sa bouche n’était plus.
Cette dernière n’eut même pas le temps de remercier son frère qu’Edward l’avait pris dans ces bras, la serrant contre elle alors qu’il ne pouvait de prendre une grande bouffée de son parfum, rien que pour la sentir pleinement vivante à ces côtés.
_ Ca va Edward ? Demanda Bella inquiète pour ce dernier qui était à la limite de l’étouffer, dans l’étai de ces bras.
_ Tu me demandes si moi ça va ! Bon sang Bella, j’ai bien cru que tu allais y rester ! Grogna Edward en levant les yeux au ciel face à sa demande : Promet-moi de ne plus jamais recommencer un truc pareil ? Lui demanda-t’il, priant pour qu’elle accepte.
_ Je suis désolé Edward ! Je ne pensais pas que les flèches allaient être aussi rapides, je croyais que j’aurais le temps de me transformer avant qu’elle ne m’atteigne ! Et je ne peux pas te promettre un truc pareil mais je peux te promettre que je serais mille fois plus prudente ! Promit Bella tout en lui souriant alors qu’il l’aidait à se relever, tout en levant les yeux au ciel mais sa bonne humeur revena très vite quand la fille de Poséidon l’embrassa.
_ Bon pendant que nos amoureux parviennent à redescendre sur Terre, que les blessés approchent je vais vous soigner ! Appela Percy en se tournant vers les autres et en désignant les blessés de la main, tout en leur faisant signe d’approcher pour ce charger d’eux.
Bien évidemment, le fils de Poséidon s’occupa des plus atteints, en particulier Edmund avec ces mains brisés qu’il remit à neuf sans aucune difficulté, bien que ces mains restèrent encore sensibles et allaient le tirailler pendant plusieurs jours avant de revenir à la « normal ».
Il se chargea ensuite de faire disparaitre les blessures des membres de sa famille, et les impactes de balles sur les corps des Cullen et des Dénali blessés, avant de se tourner de mauvaises grâces vers le centaure et ces « sbires ».
Le fils de Poséidon put constater que ces derniers le regardaient admiratifs et quelques peu incrédules, ils fallaient croire qu’ils ne connaissaient pas leurs capacités de guérison à lui et sa sœur.
Ne pouvant s’empêcher de lever les yeux et en faisant bien attention de ne pas être trop près d’eux non plus, Percy s’agenouilla auprès du fils d’Hermès, desserrant le garrot que la fille d’Athéna lui avait fais à la cuisse, et plaçant sa main juste au dessus, guérit la blessure de ce dernier sans problème.
_ Et Peter ? Demanda Susan inquiète pour son compagnon, toujours dans l’automate-armure-minotaure.
_ Il ne doit être simplement assommé Susan ! Il ne risque rien en attendant ! Et tant qu’il reste à l’intérieur il ne fera de mal à personne ! Déclara Harry en tapant du pied contre l’une des pattes arrière du minotaure, sachant que son frère devait soit les entendre ou avait perdu connaissance à l’intérieur ; alors que tous était d’accord avec ces dires, tout comme Edward et Bella, dans les bras l’un de l’autre.
_ Et comment allons-nous le ramener à la maison ? Avec ton 4x4 sa va être difficile de le transporter ; remarqua Ginny en se tournant vers son compagnon.
_ Je vais m’en charger ! En tant que griffon je vais le transporter jusqu’à la maison, après j’aurais besoin d’aide pour le faire sortir et qu’on se charge de lui ; prévena Ron dans le griffon de bronze avant de faire jaillir un grand filet en bronze des pattes de son automate.
Aider par Harry et Hermione, ils enveloppèrent le minotaure de bronze dans le filet et Ron dans le griffon attrapa l’extrémité du filet, et se préparait à décoller quand il fut interrompus par Chiron et les trois autres.
_ Attendez une…
_ Vous voulez encore nous crées des problèmes ? Parce que je ne sais pas pour vous mais nous ne voulons avoir aucun lien avec vous ! Notre famille et nos amis ont mis leurs vies en danger pour pouvoir stopper Peter, Bella a même failli y rester ! Et vous voulez encore nous demandez des trucs, mais aller bruler en Enfer et que si jamais je vous vois tourner autour de nos frères et sœurs, ou leurs poser des problèmes, je jure sur le Styx, qu’il n’y aura pas que Peter qui vous massacrera ! Promit Harry d’une voix dure et menaçante alors que le tonnerre gronda au dessus de lui, répondant ainsi à la promesse qu’il venait de faire en jurant sur le fleuve des Enfers.
Tous les Jackson hochant de la tête, d’accord avec lui, reprirent le chemin de leur maison alors que Ron s’envola dans le griffon en emportant avec lui le minotaure et Peter à l’intérieur, pendant qu’Hermione se chargea de ramener la tête du minotaure et le bouclier du griffon au véhicule.
Suivant la même démarche qu’Harry, les autres Jackson ainsi que les Cullen et les Dénali quittèrent le sous-bois derrière la maison louer ou acheter par Chiron et ces trois « protégés » ; et alors que Percy et Bella ramenèrent les trois plus jeunes de leur famille chez les Swan, que les Cullen et les Dénali décidèrent de rentrer chez eux, en sachant que ces derniers n’auraient aucun problème avec leurs voisins indésireux, Edward souhaita tout de même rester avec les jeunes et avec sa copine précisément.
_ Tu sais que tu n’es pas obligé de rester avec nous Edward, je vais cuisiner le repas de ce soir pendant que les autres se préparent pour aller se coucher et demain c’est la rentrée ; prévena Bella à son petit copain, tout en lui gardant la porte ouverte de la maison, le laissant entré pendant que les autres étaient déjà partis faire leurs toilettes et préparer leurs affaires pour le lendemain.
_ Tu veux que je m’en aille ? Demanda Edward voulant savoir si sa présence l’indisposait, faisant rire cette dernière.
_ Non ! Je ne veux pas que tu t’en ailles mais le dire à haute voix, serait comme si je souhaitais t’enchainer à mon lit ; souria Bella à ce dernier, qui sourit à sa déclaration.
_ Eh ! Vous arrêtez tous les deux avec vos sous-entendus ! Je vous entends même dans haut ! S’exclama la voix de Percy depuis l’étage, faisant rire les trois autres alors que Bella rougissait et qu’Edward souriait.
_ Eh ben tu n’as qu’à le faire le sourd d’oreille Persée ! Cria Bella pour se faire entendre de son frère et des autres occupants de la maison, faisant encore plus sourire Edward avant que la fille de Poséidon ne se tourne vers lui : Donc je disais, que non, ta présence ne me gêne pas et que j’apprécie ! Bien, faut que j’aille faire notre repas, tu m’accompagnes ?
_ Je te suis ! Souria Edward en la suivant jusqu’à la cuisine alors que la fille de Poséidon commença à sortir des ustensiles et des aliments, pour commencer à préparer son fameux plats de lasagne que les autres Jackson adoraient.
Et c’est en la regardant cuisiner qu’Edward ne put s’empêcher de penser que cette année, il essaierait de passer toutes les soirées avec Bella, en sachant que certaine fois elle voudrait peut être, être seule avec sa famille. Et pendant ce temps, il se chargerait de ces trois nomades qui se nourrissaient dans les parages !
Parce que si Percy et Susan voyaient tous les deux que ces derniers étaient une menace pour l’avenir de Bella, il agirait à la première occasion ou ils seraient dans les parages et en finirait le plus vite possible, avant que les visions du fils de Poséidon et de la fille d’Apollon ne se réalisent.
_ Edward ! Ca va ? Demanda Bella en secouant la main devant le visage de ce dernier, qui réagissait enfin en revenant à la réalité.
_ Oui, Bella ! Tout va bien ! Tu me demandais quelque chose ? Redemanda Edward en lui souriant, attendant de savoir ce qu’elle lui avait demandée qu’il n’avait point entendu, plongé dans ces pensées.
_ Est-ce que tu peux surveiller la cuisson ? Ca va être fini mais je voudrais aller me changer moi aussi pour être tranquille après ? Demanda Bella à ce dernier, tout en désignant la casserole de lasagne sur la plaque chauffante.
Mais Edward n’eut le temps de répondre qu’une autre voix se fit entendre :
_ C’est bon Bella ! Je m’en charge, va te changer ! Accepta Percy en entrant dans la cuisine en maillot clair et short, alors qu’une serviette était posée sur ces épaules avec laquelle il séchait ces cheveux mouillé.
Hochant de la tête, Bella quitta la cuisine après avoir déposé un tendre baiser sur les lèvres d’Edward, pour ensuite laisser ce dernier seul dans la pièce avec son frère.
Pendant que le fils de Poséidon continuait de s’occuper de la cuisson, Edward s’était installer quelque peu en retrait, en s’appuyant contre le mur à côté de la fenêtre, attendant que sa bien-aimée redescende.
_ Je t’ai pas encore remercié pour tout à l’heure ; déclara Percy sortant ainsi Edward de sa transe, qui se tourna vers lui ne voyant pas de quoi il parlait.
_ Me remercié de quoi ? Demanda Edward en l’observant tourner la cuillère en bois dans la casserole, en un geste des plus lent comme s’il ne voyait pas ce qu’il était entrain de faire.
_ Pour avoir sauvé Bella tout à l’heure ? Lui avoir évité de se prendre les balles en bronze dans le dos ! Ces trucs font un de ces males de chien ! Grogna Percy tout en se massant l’estomac avant de relever son maillot pour voir les dégâts.
De la ou il était, Edward pouvait constater que ces blessures « guérites » sur son torse, semblaient toujours visibles, n’ayant laissé que des cicatrices : les traces des balles alors que tout autour de chaque impacte, sa peau était devenu violet montrant ainsi la violence des impactes.
_ J’ai survécu parce qu’il n’a pas visé des endroits vitaux, mais le dos de Bella est son point faible ! S’il était parvenus à la toucher à cet endroit précis, il aurait pus sans difficulté la tuer, raison pour laquelle je te remercie de l’avoir sauvé ; expliqua Percy avant de remercier Edward, tout en se tournant vers lui pour montrer sa gratitude.
Dans son explication, Edward avait pertinemment saisi de quel point faible Percy parlait sur sa sœur ? Et il savait aussi que ce dernier se sentait un peu responsable de n’avoir pas pus réagir à temps pour aider sa sœur.
_ Tu n’as pas à me remercier pour ça ! Je le referais si cela est nécessaire pour protéger Bella, mais tu ne dois pas t’en vouloir pour ce qui s’est passé, tu ne peux pas toujours veiller sur elle ! Tu n’es pas un surhomme non plus ! Remarqua Edward à ce sujet.
_ J’ai toujours veillé sur Bella, depuis que nous sommes tous petits ! Les seules fois ou je n’ai pas réussi, c’est les fois ou j’ai bien faillis la perdre pour de bon ! Ne put s’empêcher de répliqué Percy en se rappelant sans conteste de ces deux fois, face au Minotaure et la Méduse-hybride
_ Mais elle ne t’en veut pas ; se rappela Edward.
_ Parce que ma sœur n’a jamais été rancunière, pas comme moi ! Avec sa maladresse, ma frangine est d’une fragilité à faire peur, alors oui je sais qu’elle ne m’en veut pas ! Elle en est bien incapable, même quand je l’énerve au point qu’elle souhaite me massacrer et me réduire en pièce, elle ne gardera jamais rancune contre moi. J’ai de la chance de l’avoir comme sœur et elle a de la chance de t’avoir aussi ; répliqua Percy en se tournant vers Edward totalement, après avoir éteint la plaque et déposer la casserole de lasagne sur la table déjà installé.
_ Ces mots ont dus te coûter pour que tu parviennes à me les dire ? Demanda Edward en sachant pertinemment que vus son caractère, il était extrêmement difficile pour le fils de Poséidon de lui avouer qu’il était content qu’il soit là pour sa sœur.
_ Et tu ne sais pas à quel point ça m’est difficile de me faire à l’idée de te la laisser pour de bon ! Répliqua Percy en souriant tout en levant les yeux au ciel, face à sa réplique qui fit quelque peu rire Edward.
_ Tu n’as jamais laissé aucun garçon l’approcher pas vrai ? Demanda Edward voulant connaitre la réponse, bien qu’il la connaisse déjà.
_ Jamais ! Même au lycée ou à l’université, je n’ai jamais laissé un seul garçon s’approcher de ma sœur ! Même quand il y en avait un trop collant, je leur montrais quel homme j’étais et crois-moi il détalait tous comme des lapins ! Ca faisait beaucoup rire Bella, mais je ne crois pas que ça lui plairait si jamais je faisais la même chose avec toi ; rigola Percy en imaginant parfaitement la réaction qu’aurait sa sœur s’il faisait un truc pareil.
Bien évidemment Edward ne put s’empêcher lui aussi d’en rire, imaginant sans peine la réaction qu’aurait Bella à l’encontre de Percy.
_ Qu’est ce qui vous fait rire tous les deux ? Demanda Katara en descendant les escaliers, suivit de Lucy et en les rejoignant toutes les deux dans la cuisine, doucher et changer.
La fille d’Athéna portait une longue chemise de nuit violette avec un pantalon de la même couleur en dessous, alors que la fille de Déméter était vêtue d’un maillot vert à longue manche assortis à son pantalon ; elles s’étaient toutes les deux coiffés les cheveux en des nattes compliquées, placé sur leurs épaules.
_ Pas grand-chose, on fait juste causette en attendant que vous daigniez nous rejoindre ; répliqua Percy tout en leur désignant leur place, avant de se mettre à leur servir des lasagnes dans leurs assiettes et commencèrent à manger, quand Edmund les rejoignit enfin.
_ Ca va Edmund ? Demanda Percy en se tournant vers lui et en avisant les bandages autour des mains de ce dernier.
_ Ca va oui, merci ! Carlisle m’a tout de même conseiller de les envelopper dans des bandages ; expliqua Edmund en remarquant le regard de son frère, pour ensuite s’installer à sa place et remercier le fils de Poséidon de le servir son plat.
Alors qu’il s’était lui aussi, assis à sa place ; Percy poussa une chaise pour Edward qui le remercia d’un signe de tête avant de retourner ce dernier, et de s’y asseoir à cheval dessus, tout en posant ces bras sur le dos de la chaise ; attendant comme le fils de Poséidon sa cadette.
Et cette dernière ne se fit pas longtemps attendre, quand elle descendit les escaliers avant de se précipiter dans la cuisine pour ensuite se mettre à souffler de soulagement, en finissant par se rendre compte qu’Edward était toujours là, assis avec les autres.
_ Bah alors Bella ? Tu croyais que ton prince charmant était déjà partis ? Demanda Edmund en rigolant, tout comme les autres alors que Percy ne put s’empêcher de lever les yeux au ciel, et qu’Edward souriait amoureusement à Bella qui le lui rendit, en rougissant.
Les rejoignant à s’installant enfin à sa place alors que Percy les servit enfin tous les deux, les cinq Jackson se mirent à discuter de tout et de rien avec Edward, en évitant de parler de la rentrée demain, riant et faisant les idiots avant qu’ils ne terminent et ne débarrassent la table.
Alors que les trois plus jeunes allèrent se coucher, en souhaitant bonne nuit aux plus grands ; Percy et Edward aidèrent Bella à faire la vaisselle et à la rangée, avant d’aller se coucher à leurs tours, bien qu’Edward accompagna Bella dans sa chambre.
Et alors que la fille de Poséidon s’installait dans son lit, une question revint dans la tête d’Edward en se souvenant d’une pensée émanant de Chiron et de ces protégés.
_ Bella ! Pour quelle raison Chiron et les autres ont pensés qu’Edmund était un risque ? Demanda Edward n’ayant pas compris la peur que ces derniers avaient éprouvés avec leur s surprises, quand ils avaient découvert le don du feu du fils d’Héphaistos.
_ Parce qu’Edmund, tout comme Ron sont des faiseurs de feu ! Déclara Bella tout simplement, en faisant mention de leur capacité à maitriser les flammes.
_ Et alors ? Demanda Edward ne comprenant toujours pas ou elle voulait en venir.
_Ce n’est pas tous les enfants d’Héphaistos qui possèdent ce don, Edward ! La maitrise du feu est un don rare est extrèmement dangereux, qui entraine souvent de nombreuses pertes autant matériels, que des victimes ! Pour que tu comprennes, le dernier fils d’Héphaistos a avoir posséder cette capacité vivait en 1666 ! Rapporta Bella sur ce sujet.
_ Alors le fait que Ron et Edmund le possèdent…
_ C’est extrèmement rare comme nous l’ont dis Daniel et Vala que deux fils d’Héphaistos d’une même génération le possède ! Héphaïstos ne donne cette faculté à ces enfants que lorsque ces derniers sont voués à un grand avenir dans un chaos ! Raconta Bella sur l’origine du pouvoir de ces deux derniers.
_ Donc ils possèdent ce pouvoir parce que…
_ Dans un avenir proche, leurs dons seront utiliser contre des ennemis puissant qui souhaiteront le chaos le plus total ; déclara Bella avec fatalité sur le fait que dans un proche avenir, le monde pourrait très vite sombrer dans le chaos.
_ Et cela ne t’effraie pas d’une telle situation ? Demanda inquiet Edward face à une telle confidence.
_ J’ai ma famille avec moi ! Et je t’ai toi alors je sais que je ne risque rien comme la si bien dis Susan ; remarqua Bella en lui souriant alors qu’un souvenir fit « tilt » dans la mémoire d’Edward.
_ Sa vision ! Tu crois que ce fameux chaos qui a fait que Ron et Edmund ont hérités du don du feu, et ce même avenir dans lequel Susan nous as vus comme étant des piliers de notre futur ? Demanda Edward en se rappelant sans aucune difficulté des paroles exactes de la prophétie de la fille d’Apollon.
« Se sont des êtres que tous opposent,
Lui, être de l’ombre et des ténèbres,
Elle, héritière du dieu des mers.
Jamais ils n’auraient dus se connaître,
Pourtant leurs choix ne s’imposent pas,
Car leur Destin est déjà fais,
Leur route déjà tout tracé.
Ils sont la lumière et les ténèbres,
Ils sont le feu et l’eau,
Ils sont l’Alpha et l’Oméga,
Leur destin unis pour le meilleur,
Mais c’est le pire qui les unira.
Et avec eux, le monde gagnera
Ou alors il sombrera. »

_ Il faut croire que notre histoire à toi et moi, fait partis de la réussite de notre victoire ! Bien que j’ignores encore comment notre amour pourra nous sauver de ce monde de chaos qu’à dus apercevoir Susan dans sa vision ? Se demanda Bella à ce propos, se posant ainsi la même question muette qu’Edward avait à ce sujet.
Ils passèrent tous les deux la nuit à discuter avant que la fille de Poséidon ne s’endorme dans les bras du jeune Cullen, qui passa les dernières heures de la nuit à sentir le parfum que dégageait celle qu’il aimait ou quand l’heure fut venu aux Jackson de se lever pour aller en cours ; Edward réveilla Bella avant de la laisser se changer et qu’il partit chez lui pour se changer à son tour.
L’emploi du temps des deux enfants de Poséidon consistait que le lundi, Bella attaquait avec une heure de grec ancien de 8h à 9h avec sa classe de première année, avant celle des terminales de 9h à 10h. Puis elle n’avait plus court jusqu’à l’après midi de 14h à 15h avec les secondes, alors que Percy avait cours de sport de 10h à 12h, qui réunissaient toutes les trois années pour une raison « inconnus » puis il avait un autre cours de 15h à 17h.
En ce qui concernait le reste de la semaine, le mardi était un jour sans cours pour tous les deux, tout comme le vendredi d’ailleurs ; alors que le mercredi, Bella avait cours de 9h à 10h avec les secondes pendant que Percy avait ces deux heures de cours de sport de 10h à 12h. Et que le jeudi, la fille de Poséidon avait cours de 10h à 11h avec les premières années, et de 11h à 12h avec les dernières années ; et que l’après-midi, Percy faisait cours de sport de 14h à 16h mais il n’avait pas d’indication sur la classe qu’il allait avoir.
Et exceptionnellement, Percy décida d’accompagner Bella et les autres au lycée pour 8h, car il devait aller chercher chez le proviseur ce qu’il allait « enseigner » à ces élèves en cours de sport, et connaître la véritable raison qui avait poussé ce dernier à mettre les trois années de sport dans un même cours de deux heures le lundi matin.
Alors que pour leurs premiers cours donner, Percy et Bella décidèrent tous les deux de mettre des tenus « classe » pour l’occasion : Percy avait mis une chemise blanche avec un jean foncer et une veste bleu et ces baskets blanches ; tout comme Bella qui avait assortis sa tenue à la sienne avec une jupe en jean fourreau qui allait jusqu’à ces genoux, et avait enfilée ces chaussures noires à talons.
Et pendant que Percy faisait monter les trois plus jeunes dans sa grosse Ford pick-up qui pouvait pleinement prendre cinq personnes dans l’habitacle, avec trois sièges à l’arrière ; Bella ferma la porte de la maison à clé avant de les rejoindre dans l’habitacle, et le fils de Poséidon les mena au lycée.
Alors que les plus jeunes se demandaient si les « nouveaux » seraient présents dans le cours de grec ancien, Percy gara son véhicule sur le parking du lycée avant de laisser ces derniers aller dans la salle du cours de sa sœur, pendant qu’il allait voir le proviseur.
_ A votre avis, qu’elles seront les trois sport que l’on fera cette année, pendant les trois trimestres ? Demanda Edmund curieux de savoir ce que Percy allait leur enseigner pendant ces quatre heures de sport.
_ Moi ce que j’aimerais savoir c’est pourquoi on aura un cours de sport en même temps que les autres années ? Se demanda Lucy sur cette question que ne cessait de se demander Percy depuis la veille.
_ Vous le serez cette après-midi surement, alors dépêchons nous d’aller dans …
Mais Bella ne put finir sa phrase que quelqu’un les héla derrière eux, enfin, quelqu’un héla une personne en particulier :
_ Lucy !
_ Seth ! Mais qu’est ce que tu… qu’est ce que vous faîtes tous là ? Demanda curieuse Lucy en se tournant pour découvrir son « petit copain » qui courrait vers elle, très vite rejoint par Jacob, Leah, Quil et Embry.
_ C’est sympa Lucy ! On dirait que ma présence t’indispose ? Demanda Seth en faisant le mariol, faisant rire ces camarades alors que Lucy lui sourit en retour.
_ Ce n’est pas cela Seth ! Je suis surprise de te voir toi et les autres, et…
_ Elle veut simplement savoir ce que vous faites tous ici, et nous aussi d’ailleurs ! Pourquoi vous avez changés de lycée ? Demanda Bella surprise de les voirs dans cet établissement et non pas dans le leur à la Push.
_ C’est à cause de Seth que nous sommes là ! Monsieur mon petit frère ne pouvait pas supporter de se trouver loin de sa chérie alors il a demandé de changer d’établissement, en sachant que Lucy y serait ! Tu vois, pour placer plus de temps ensemble ! Déclara Leah pour ces derniers alors qu’Edmund ne put s’empêcher de répliquer :
_ Vous êtes ces baby-sitters en faîtes ! Répliqua simplement le fils d’Héphaistos faisant grogner Seth, rire le reste des Quileutes alors que Lucy le fusilla du regard, pendant que Katara lui donna un coup sur la tête et que Bella leva les yeux au ciel.
_ Bon, je vais vous laissez, je dois aller préparer ma salle ! On se revoit dans quelque minute ; prévena Bella en leur désignant son sac et en saluant les autres, avant de les laisser et de se diriger vers sa salle, et par finir par être rejoins par Jacob.
_ Nous on se revoit en cour cette aprèm ? Demanda Jacob à cette dernière en marchant à son rythme.
_ Tu as pris le cours de grec ancien ? Demanda Bella surprise en le regardant hocher de la tête en souriant, faisant rire la jeune fille : Tu as intérêt à savoir bosser mon vieux parce qu’avec moi comme prof ça ne sera pas du gâteau ! Répliqua-t’elle en rigolant, en remarquant sa tête désappointer avant qu’il ne se remette à rire lui aussi.
_ Je te dis à cette aprèm Jake ! Tu devrais te dépêchez d’aller en cours avant d’être en retard ! Prévena Bella alors qu’elle arrivait devant la porte de sa salle, ou des élèves se trouvaient déjà à l’intérieur.
_ Dans ce cas, à plus tard Bella ! Salua Jake en déposant un baiser sur sa joue avant que cette dernière ne réplique en jouant, en lui donnant un coup de poing contre son épaule le faisant rire et elle avec.
Entrant enfin dans sa salle de classe, Bella salua les quelques élèves déjà présent et posa ces affaires sur son bureau avant de retirer son blouson et de sortir la carte géographique de son sac et son cahier de cours et notes, pour ensuite finir par accrocher sa carte sur une partie du tableau en attendant que les autres élèves soient tous présents.
Bien vite, Edmund, Katara, Lucy et Seth arrivèrent dans la salle de classe alors que la sonnerie du début des cours vint à sonner, commençant ainsi l’heure du cours.
_ Bonjour à tous ! Avant de commencer le cours, j’ai plusieurs points à mettre en place avec vous ! Le premier point est que le premier d’entre vous qui m’apelle Madame Jackson, je le fous à la porte avec un rapport, c’est clair ! Le deuxième point, est que je ne veux pas non plus d’entendre de Melle Jackson, appelez moi simplement Bella et tutoyez moi sa sera plus facile, j’ai toujours détesté qu’on me vouvoie et que tout le monde se tutoie par la même occasion aussi ! Troisièmement, vous n’aurez pas de devoir que je vous donnerais… MAIS ; déclara Bella en levant les mains pour se faire entendre dans la salle, ou les élèves avaient explosés de joie sur ce point. Si je ne donne pas de devoir à faire pour le cours suivant, il est sur que les leçons devront être appris pour le cours suivant, parce que je peux décider de vous faire des interros surprises si j’en ais envie ; prévena la fille de Poséidon sur ce point alors que certains élèves hochèrent de la tête, d’accord avec ce compromis.
_ Ensuite pour ce qui est des contrôles, vous en aurez au moins deux grands par trimestre, en sachant que vous en aurez des plus petits chaque mois, pour faire quelques bilans de tous ce que vous aurez appris ! Il y aura aussi chaque mois, un devoir maison noter qui sera une punition si je vois que certains ne travaille pas asser, et quand vous connaîtrez bien la langue, ceux qu’ils le veulent, pourront faire des exposer oral pour grappiller des points je ne suis pas contre, sinon je…
Mais Bella ne put finir ces précisions que quelqu’un frappa à sa porte, avant que celle-ci ne s’ouvre laissant ainsi passer la tête de Percy qui se mit à lui sourire, d’une façon idiote et quelque peu sournoise.
_ Salut Bee ! Je ne te dérange pas j’espère ? Demanda Percy en entrant un peu plus dans la salle, tout en saluant les étudiants de la tête et faisant un clin d’œil à son frère et à ses sœurs, quand il regarda d’une drôle de tête Seth, pour ensuite se retourner vers sa jumelle.
_ Qu’est ce que tu fais là Percy ? Tu ne devais pas être avec le P…
_ Je viens de finir, il m’a expliqué ce que nous allons faire cette année et le premier semestre va être chargé, je lui ais même proposer un truc et il m’a dis qu’il n’était pas contre ! J’ai prévenus les autres, on aura tout de même besoin d’un coup de main pour cela ! Souria Percy connaissant enfin la véritable raison que son premier cour de sport réunissait toutes les trois années du lycée.
_ Je ne comprends pas un mot de ce que…
_ Tu comprendras à 10 heures comme tous les autres, sinon tu vas devoir me supporter pendant ces deux heures avant l’heure J ; rigola Percy content de pouvoir posséder un secret que sa sœur ne pouvait pas encore connaître.
Le fusillant du regard sous le rire des trois membres de sa famille et de ces autres élèves, Bella se retourna vers eux et décida de reprendre le file de son discours du premier cours.
_ Je disais donc que je veux que tout le monde participe à ce cours, car plus vous participerez et plus vous gagnerez de point de participation qui comptera pour vos points de fin de trimestre ! Sinon nos premiers cours seront consacrés à des cours de rappel pour ceux qui on déjà fait du grec ancien, ou pour ceux qui n’ont pas encore eux connaissance de cette langue ; Prévena Bella tout en sortant une nouvelle fiche de son sac avant de la placer sur le tableau, dévoilant ainsi l’alphabet grec avec leurs sons et leurs traductions ; pendant que Percy avait pris un siège et s’était assis au côté du bureau de sa sœur, à cheval dessus.
_ Nous passerons ainsi notre premier mois sur les bases du grec ancien et nous ferons aussi dans ce cours, de l’histoire et de la géographie en grec ancien ; si vous apprenez cette langue, autant que vous puissiez vous familiarisez avec ceux qui le parlaient ; déclara Bella sur le programme des prochains cours.
Et la minute suivante, les élèves sortirent leurs cahiers de cours avant que Bella ne commence par leur apprendre l’alphabet grec avec quelques mots de vocabulaire, sur lesquelles ils entrainèrent leurs prononciation ; avant que la fille de Poséidon ne leur fait passer un texte de grec ancien alors que la sonnerie de fin de cours sonna.
_ Pour le prochain cours je ne vous demanderez uniquement de lire ce texte parfaitement, et je vous interrogerais dessus au prochain cours pour vous testez sur votre prononciation ; prévena Bella à ces élèves qui hochèrent de la tête avant qu’il ne quitte le cours, alors qu’Edmund, Katara, Lucy et Seth vinrent la rejoindre.
_ Alors ? Leurs demanda-t’elle en les observant tous les quatre.
_ Pour un premier cours tu as été excellente ! Déclara simplement Edmund en lui souriant chaleuresement, et en ne se moquant pas d’elle pour une fois.
_ C’est bien vrai Bella, hâte d’être au prochain ; souria à son tour Katara alors que Lucy hocha à son tour de la tête d’accord avec elle.
_ Moi faut pas que je perde le file et que je travaille dure ; prévena Seth à ces derniers alors que cela fit rire Edmund qui se reçut un coup de Katara pour le faire taire, pendant que Lucy lui souriait.
_ Ne t’en fais pas pour ça Seth, je te ferais moi-même réviser ; promit Lucy en lui faisant un clin d’œil faisant sourire ce dernier, alors qu’Edmund s’amusa à faire le geste de vomir, se prenant ainsi un autre coup de la part de Katara faisant belle et bien rire les deux enfant de Poséidon.
_ Allez vous tous ! Allez en cours au lieu de faire les idiots ! Rigola Bella en leur montrant de la tête la porte alors que les terminales attendaient derrière, avec Emmett, Rosalie, Kate et Irina en tête.
Hochant de la tête, Edmund fit sortir les trois autres et ils se dépêchèrent d’aller à leurs prochains cours, alors que les terminales entrèrent enfin en cours et qu’une personne bien précises firent grogner Percy et Bella, quand ils virent Luke, le fils d’Hermès entrer dans la pièce ; tout en se mettant à discuter avec Leah qui semblait rire d’une de ces blagues.
Refaisant le même discours avec les premières années, Bella passa sa deuxième heure de cours et la première avec les terminales, à faire un cours de rappel sur l’alphabet, les conjugaisons, déclinaisons et autres avant la fin de l’heure ; alors qu’elle leur demanda seulement de revoir ce qu’ils avaient revus en cours chez eux.
Et alors que toutes les années qui avaient pris sport se dirigèrent vers le gymnase, Percy et Bella les précédèrent, et qu’ils finirent par constater que si les Cullen et Dénali se trouvaient avec Edmund, Katara et Lucy ; les Quileutes, eux, se trouvaient avec les trois nouveaux, Luke, Annabeth et Grover, alors qu’ils passaient leurs temps à fusiller du regard les trois Dénali du regard.
Les deux enfants de Poséidon se doutaient sans aucun problème que la présence des trois vampires en plus, énervait énormément les Quileutes, raison pour laquelle ces derniers avaient refusés que Seth rejoigne Lucy, si cette dernière se trouvait en leur présence.
Entrant dans la salle en derniers quand la cloche sonna de nouveau, tous les élèves firent silence et allèrent tous s’asseoir sur les gradins, en ne quittant pas des yeux Percy et Bella ; en attendant de connaître la véritable raison de leurs rassemblements à tous ; mais avant que quiconque n’est pus dire quoi que se soit, les portes du gymnase s’ouvrirent de nouveau en laissant place à quatre personnes qui entrèrent.
Et l’identité de ces quatre personnes n’était d’autre qu’Harry, Ginny, Ron et Hermione !
Mais ils ne semblaient pas être venus les mains vides, parce que les deux garçons portaient deux gros sac de voyage ; et en allant saluer Percy et Bella, ainsi que leurs petits frère et sœurs ; le fils de Poséidon demanda le silence dans la salle pour expliquer enfin la présence de ces quatre derniers, et la raison pour laquelle ils étaient tous réunis.
_ Je présume que vous vous posez tous la question : pourquoi vous êtes tous réunis ici dans le même cours ? Et qui sont ces quatres personnes ? Eh bien, en ce qui concerne la deuxième question, sachez qu’il s’agit de nos frères et sœurs, enfin nous les considérons ainsi parce que pour dire vrai, ils sont plutôt nos neveux et nièces ! Mais je vous présente Harry, Ron, Hermione et Ginny, qui seront avec nous, vos professeurs de danses pour ce trimestre ! Déclara Percy annonçant enfin le sport qu’ils allaient faire et faisant pas mal de murmure dans le gymnase.
_ Si vous voulez que je vous explique en quoi consisteront ces cours, je souhaiterais avoir le SILENCE ! S’exclama Percy sur le dernier mot pour ramener tout le monde au silence, et montrant à tous qu’il pouvait crier sans aucune difficulté.
_ Bien ! Aux cours de ces séances, vous apprendrez plusieurs pas de danse que vous serez obliger de réutiliser lors des bals qui se dérouleront tout le long de l’année, et qui seront noter lors de ces bals bien évidemment ! Et cela consistera à tous vous réunir à cette heure, pour vous apprendre plusieurs pas comme la valse ou la valse de vienne, le cha-cha-cha, le jive, la samba, le tango ou le tango argentin ! Tout ça se passera pendant ces deux heures de cours du lundi matin, et vous devez vous demandez à présent à quoi serviront les trois autres cours n’est ce pas ? Demanda Percy à ces derniers en ayant piqué leurs curiosités.
_ Si les pas de danse que nous vous apprendront seront pour la partie « danse libre » de votre notation, vous aurez des « danses obligatoires » qui comme leurs noms indiquent sont obligatoires ! Les chorégraphies que vous aurez choisis d’interpréter devront être apprises par cœur et interpréter avec tout le dynamiste et en rythme avec la musique, qui lui soit attribuer ! Mais je vous rassure, les chorégraphies ne durent qu’1 minute et 30 secondes, mais vous devrez les connaître par cœur et sur le bout des doigts ! Expliqua Percy à tous les élèves qui se demandèrent qu’elle pouvait être ces fameuses chorégraphies.
_ Bien entendus, puisque le premier bal se passera lors d’Halloween, il a été décidés que vous devrez interpréter trois danses obligatoires, et que les trois prochains cours se feront en fonction de vos choix des trois danses que vous interpréterez lors du bal ! Bien sur, vous devrez choisir votre cavalier et votre cavalière maintenant pour ne pas être dépaysé lors du bal, et vous pouvez choisir entre les différentes années aussi ! Prévena Percy à ce sujet avant de se tourner vers sa famille, alors qu’Harry avait sortis un poste radio de l’un des sacs avec des CD et des fiches, et que de l’autre sac, Hermione en sortit deux tenus distincts pour lui et sa sœur.
_ Et c’est pendant ces deux heures que moi et ma sœur allons vous présentez les fameuses danses obligatoires, mais nous devons aller nous changer pour pouvoir les faire avec faciliter ! C’est pour ça que pendant ce temps, commencer à choisir votre cavalier et cavalière dans la foule avant qu’on ne vous donne les fiches avec les titres des danses et leurs musiques, que vous choisissiez entre vous ! Déclara Percy à tous avant de prendre sa tenue des mains d’Hermione et d’aller se changer dans les vestiaires des garçons, pendant que Bella en faisait de même avec celle des filles.
Et que pendant qu’ils étaient entrain de se changer dans les vestiaires, les autres Jackson surveillaient les élèves entrain de choisir des cavaliers et des cavalières parmis les trois années ; alors qu’Edmund et Katara avaient tous les deux décidés qu’ils se mettraient ensembles, tout comme Lucy et Seth, Emmett et Rosalie, Alice et Jasper, alors qu’Edward accepta de se mettre avec Tanya ; que Leah s’était mise avec Luke, qu’Annabeth avec Grover pendant que les autres Quileutes se demandaient quelles cavalières ils allaient choisir, tout comme Kate et Irina.
Mais le fils de Poséidon répondit à cette question que tout le monde se posait quand il ressortit des vestiaires changer, faisant baver les filles devant lui ; les tenus avaient été sans conteste choisis par Susan, parce qu’il abordait une chemise blanche aux manches bouffantes avec un pantalon bleu en toile, asser flexible pour n’importe quelle mouvement.
_ Ils ont déjà choisis des cavaliers et des cavalières ? Demanda Percy aux membres de sa famille, tout en jetant un œil aux feuilles pour voir les chorées qu’il allait interpréter avec sa sœur devant tous.
_ Bah justement je crois que certains ne se sont pas vraiment décidés ; remarqua Harry à ce propos en désignant plusieurs personnes de la tête qui n’avait pas bougé dont certains des Quileutes.
_ Très bien ! Donc les personnes qui n’auront pas choisis de cavalier ou de cavalière, sera mis avec une personne qui aura choisi les mêmes chorégraphies que lui, ou dans le cas ou cette personne n’aura pas de cavalier, se sera l’un de nous qui fera le cavalier ou la cavalière… Mais je vous préviens tous, le premier type qui se met à ploter l’une de mes sœurs, ou encore la première fille qui nous fais du rentré dedans à moi ou l’un de mes frères, je promets que cette personne aura un zéro tout cours, est ce que c’est clair ! Prévena Percy d’une voix dure et des plus sérieuse, en ayant sans peine remarquer que certains garçons avaient déjà flashé sur ses sœurs, ou que certaines filles étaient du genre « croqueuse de jolie garçon » ; sa répartie les refroidis et leur firent bien comprendre qu’ils avaient intérêt à se tenir à carreau.
Et alors que Percy allait continuer de leur dire comment le choix allait se passer, il fut couper par les sifflements des garçons qui observaient quelque chose derrière lui, alors qu’il put très bien apercevoir le regard noir d’Edward fusiller ces derniers du regard, bien qu’il avait lui-même des yeux éberluer, fixant quelque chose dans le dos du fils de Poséidon.
Se doutant de qui cela pouvait être, Percy se retourna pour très vite se mettre à maudire mentalement de tous les noms la fille d’Apollon pour la tenue qu’elle avait renfilé à Bella, parce que cette dernière était tout simplement éblouissante et « très découverte ».
La fille d’Apollon avait renfilé à Bella une longue robe bleu à fine bretelle avec un décolleter carré, qui moulait son corps et tombait jusqu’à ces mollets, alors que le bas se trouvait être fendus à mi-cuisse des deux côtés, dévoilant ainsi ces jambes chausser de ces chaussures noires à talons à chacun de ces pas.
En sachant que les danses allaient être des plus remuantes, Bella s’était vite fais un chignon quelque peu lâche avec un chouchou et rejoignait son frère, tout en ne faisant pas attention aux regards et sifflements des garçons mais son regard ne put s’empêcher de se porter jusqu’à Edward.
Lui souriant chaleuresement et amoureusement, la fille de Poséidon reporta son regard sur son frère et lui prit l’une des feuilles de ces polycopier, pour pouvoir quelle chorégraphie ils allaient tous les deux interpréter avant de lever les yeux au ciel en ne pouvant s’empêcher de penser que c’était des danses des plus remuantes, qu’il avait choisis.
Ou plutôt que Susan avait vus le choix de Percy sur les chorégraphies et qu’elle avait agis en conséquence, en préparant les feuilles et en prévenant Harry, Ginny, Ron et Hermione de leurs futurs rôles.
_ Comme je le disais, nous allons vous faire passer des polycopier et avec votre partenaire, vous écrirez vos noms dessus en choisissant les trois chorégraphies que vous prendrez, tout en sachant que vous ne pouvez pas choisir deux chorégraphies sur le même style de danse, vous devez être varié ! Quant à ceux qui n’ont pas de partenaire l’écrive, et nous improviserons pour les cours de la semaine prochaine qui commenceront vraiment ! Sinon voici votre choix se portant sur 5 styles de danses, avec deux chorégraphies chacunes excepter la dernière ; on vous montrera ainsi 9 chorégraphies mais avant cela nous allons vous faire passer les polycopier ; déclara Percy avant de se diriger avec Harry et Ron dans les gradins pour distribuer les polycopier, pendant que les filles se chargeaient de préparer le poste radio et la musique.
Laissant ainsi à tous les élèves de prendre compte des polycopier et d’écrire le nom de leur partenaire et de leurs classes et années, Percy retourna auprès de sa sœur avant de prévenir les élèves du début de la démonstration.
_ Les danses que nous allons vous apprendre et que vous allez ensuite refaire lors du bal sont le Tango, le Tango Argentin, le Cha-cha-cha, le Jive et le Free Style ; déclara Percy avant de faire un signe de tête aux deux autres filles de lancer la musique, alors qu’il s’était mis en place avec Bella pour interpréter la première chorégraphie.
[http://www.youtube.com/watch?v=COeXmBZpLSE ]
Alors que la musique « La Cumparsita » de Gerardo Matos Rodríguez résonnait à travers le gymnase, les élèves restèrent figés et stoïques en observant Percy et Bella évoluer sur le terrain, dans un Tango Argentin endiablé ; pendant que certains se demandaient comment réussir à faire une chorégraphie d’une façon aussi « professionnellement » qu’eux.
Et pendant que les élèves se posaient ces questions ; Edward, lui, ne pouvait s’empêcher de penser qu’il adorerait être le cavalier de Bella à la place de Percy en ce moment même, surtout avec les portés qu’il lui faisait faire.
Quand enfin la music cessa après plus d’1 min et 40 secondes de supplice pour Edward, qui lisait parfaitement toutes les pensées salaces des garçons sur Bella ainsi que celles des filles sur Percy ; le jeune Cullen faillit bien faire un massacre tandis que sa bien aimé se relevait, aider par son frère qui la souleva sans aucune difficulté avant qu’ils ne repartent tous les deux se mettre en position pour la danse suivante.
Et Edward comprit que les prochaines minutes allaient être un véritable calvaire pour lui, bien qu’il ne pouvait s’empêcher de se délecter d’observer sa belle danser, certes pas dans ces bras mais dans ceux de son frère, mais danser tout de même !
[http://www.youtube.com/watch?v=VyphT8jW-ag&feature=related]
La musique suivante qui sortit des enceintes du poste radio à travers le gymnase fut "Jai Ho (You Are My Destiny)" des Pussycat Dolls, alors que ce Tango Argentin semblait bien plus dynamique que la chorégraphie précédente, surtout avec tous les jeux de jambes et les grands écartés que faisait la fille de Poséidon faisant encore plus siffler d’engouement les garçons dans la salle.
Et grognant, Edward ne put s’empêcher de fusiller de son regard le plus noir, les types qui avaient osés la siffler et qui se trouvaient dans son dos ; leur réaction face à son regard ne se fit pas très longtemps à venir, ils reculèrent de peur à sa vue et cessèrent ainsi de siffler SA petite amie.
Alors quand à la fin de la chorégraphie, Percy se retrouva à genoux avec la jambe droite de Bella sur son épaule, Edward aurait fais n’importe quoi pour être à sa place en cet instant ; et en n’essayant de ne pas écouter les pensées des garçons autour de lui, il se concentra sur celle des enfants de Poséidon. Et dut au fait qu’il n’entendait rien venant d’eux, il se plongeait dans se silence, si bien qu’il n’écoutait plus celles des autres.
Et en lisant dans les pensées d’Harry et des autres, Edward avait finis par comprendre qu’avec les quatre style de danse, ils avaient une chorégraphie plus simple et une autre beaucoup plus complexe, raison pour laquelle il avait noter plus de pas difficile pour un humain que dans une autre.
Enfin quand les deux enfants de Poséidon eurent interpréter les danses sur le Tango Argentin, Edward put lire dans l’esprit des autres et sur la fiche qu’il avait avec Tanya, que les deux suivantes étaient des Tango.
[http://www.youtube.com/watch?v=7JOSZpWrNQA&feature=related]
Sur la musique des Black Eyed Pease de « Shut up », le premier tango de Percy et Bella débuta de nouveau, et ne se concentrant que sur leur chorégraphie, les deux enfants de Poséidon ne faisaient pas attention aux regards qu’on leur portait, surtout des plus concentrés, qui observaient les pas de danse pour essayer de se décider sur leurs futurs choix.
Si dans cette chorégraphie, ils restaient tous les deux coller l’un à l’autre dans cette chorégraphie, alors que quand à la fin de celle-ci, ils enchainèrent sur la suivante, les élèves ne purent s’empêcher de pensées qu’ils devaient avoir une très bonne endurance, pour ne pas être fatiguer.
[http://www.youtube.com/watch?v=JrJUiUkP_Bg&feature=related]
Alors que « If I Had You » d’Adam Lambert résonna dans le gymnase, ce tango était bien plus rythmique que le précédent et certains élèves ne pouvaient s’empêcher d’applaudir en rythme avec la musique, et applaudissait en même temps les deux danseurs qui évoluaient sur la piste de danse.
Ainsi quand la musique cessa enfin, les élèves commençaient déjà entre eux, de choisir quelle danse ils allaient prendre entre les deux tango et les tango argentin, avant que leurs deux professeurs stagiaires ne passent aux deux chorégraphies sur les Cha-cha-cha.
[http://www.youtube.com/watch?v=NWLxHn8T2hg&feature=related]
[http://www.youtube.com/watch?v=oz9R4Bvemy8&feature=related ]
En les regardant évoluer sur les deux chorégraphies l’une après l’autre, Edward savait déjà que la deuxième danse lui plaisait, car il reconnaissait sans peine celle que Percy et Bella avaient déjà tous les deux danser en gage de leur retard dans la boite de nuit, plusieurs semaines plus tôt.
Tanya avait aussi accepté de choisir déjà cette chorégraphie, et elle souhaitait choisir un tango, mais ignorait encore laquelle choisir entre les quatre déjà proposer.
Et quand vint à la démonstration des deux danses sur le Jive, le jeune Cullen sut aussi qu’il allait prendre l’une de ces dernières, en particulier la deuxième que Tanya accepta, d’accord avec lui que s’ils choisissaient l’une du tango argentin.
[http://www.youtube.com/watch?v=St68eTCn_sI&feature=related]
[http://www.youtube.com/watch?v=4D6yJxobmjo&feature=related]
Mais à la dernière minute, quand Harry allait enclencher la musique pour la danse du Free Style ; Percy le fit stopper sous l’étonnement de Bella et des autres, ainsi que des élèves alors qu’il venait d’avoir une super idée, tout d’un coup.
_ Oubliez le Free Style pour le premier bal, j’ai une meilleure idée à vous proposez en ce qui concerne la dernière danse ! Comme vous le savez à tous vos bals, il y a l’élection d’un Roi et d’une Reine ? Eh, bien cette année, le Roi et la Reine devront danser une chorégraphie en particulière, et j’ai la chorégraphie idéal pour les deux qui gagneront ! Ca sera même cette danse que nous vous apprendront aussi le lundi matin ! Déclara Percy attirant ainsi la curiosité de tous quand il se dirigea sur le poste radio et chercha la musique qu’il désirait.
Et quand les premières notes de la musique retentirent dans le gymnase, tout le monde crièrent leurs joies, surtout les filles qui reconnurent sans conteste « (I've Had) The Time of My Life » du film Dirty Dancing ; que tous comprirent de quelle chorégraphie Percy leur parlait.
[http://www.youtube.com/watch?v=l9BbUqHrWFI]
Souriant à sa sœur qui ne put s’empêcher de rire et de lever les yeux au ciel à son idée, tout en prenant le bras qu’il lui tendait pour rejouer le passage de la danse du film, et sous les applaudissements des élèves et des membres de leur famille ; ils refirent tous les deux la danse dans ces moindres pas, infimes soient-ils.
Même quand Percy rejoua le passage ou Patrick Swayze dansait seul, il le refaisait la même chose, tout en se dirigeant vers les gradins ou se trouvaient les élèves, alors que derrière lui, Bella avait continué à se mouvoir sur la danse pour ne pas rester entre temps inactif ; et quand le fils de Poséidon fit signe à sa famille de venir, ces derniers ne se firent pas attendre longtemps.
Et sous les applaudissements des élèves, Harry, Hermione, Ron et Ginny le rejoignirent ; tout comme Edmund, Katara et Lucy qui descendirent des gradins pour les suivre ; et ils faisaient les mêmes pas que Percy qui se dirigeait de nouveau vers Bella qui lui souriait, et savait ce qu’il avait vraiment en tête à ce moment.
Alors que les autres Jackson allèrent chercher les élèves pour les faire tous danser, Percy claqua dans ces mains tout en faisant signe à sa sœur de venir et cette dernière ne se fit pas longtemps attendre.
Courant vers lui, elle et son frère, effectuèrent sans aucune difficulté le portée sous les ébahissements des élèves ou les filles, étaient toutes pressés d’apprendre ce porter, et les garçons l’étaient bien moins.
Et c’est ainsi que le cours de sport se termina, alors que Percy demanda une nouvelle fois l’attention de tous ces élèves, qui se rapprochaient pour venir déposer les fiches avec leurs choix de « danse obligatoire ».
_ Les cours commenceront la semaine prochaine et nous vous dirons les groupes qui seront affectés à chaque professeur pour apprendre ces chorégraphies ! Sinon je vous dis à la semaine prochaine avec vos premiers cours ! Salua Percy avant de prendre les polycopier et de les saluer tous, alors qu’ils allaient tous à la cafétéria pour le déjeuner.
_ Alors ! C’était comment mon premier cours ? Demanda Percy en se tournant vers sa famille alors que les Cullen et Dénali les rejoignirent, et que les Quileutes paraissaient vouloir se rapprocher mais restaient à une bonne distance des « vampires », tout en continuant de fusiller du regard les trois nouvelles.
_ Vraiment génial ! Hâte de pouvoir m’amuser à danser ! S’exclama heureuse Lucy en sautillant sur place, trop heureuse de pouvoir danser que faire un autre sport, bien qu’elle était très forte dans cette matière.
_ Pareil pour nous ! Sourirent Edmund et Katara aussi près à mettre le feu sur scène.
_ Et nous aussi ! C’était génial ton cours Percy, surtout que je ne vais pas lâcher d’une seconde ma Rose ! Déclara Emmett en regardant amoureusement sa compagne qui le lui rendit, faisant lever les yeux au ciel à leurs frères et sœur alors que leurs cousines ne pouvaient s’empêcher de rire de sa déclaration.
_ Content que cela vous a plus dans ce cas ; souria Percy au Cullen et Dénali, avant de se tourner vers les Quileutes qui restaient toujours à bonne distance des « vampires » : Et vous les gars ? C’était comment ? Leur demanda-t’il.
_ C’était génial Percy ! Mais quand est ce qu’on comptait nous prévenir pour elles ? Demanda Jacob d’une voix dure en désignant de la tête les trois Dénali, avec dédain alors que ces trois dernières les fusillèrent du regard.
_ Stop Jake ! Pas un mot de plus, parce que ce n’est pas le moment et l’endroit idéal pour parler de ça ! Répliqua Bella en coupant ce dernier et les autres qui allaient répliquer, tout en observant des personnes derrière les Quileutes.
La fille de Poséidon désignait de la tête les trois autres nouveaux du lycée, en d’autre terme, Annabeth, Grover et Luke qui se trouvaient toujours dans le gymnase et qui semblaient attendre les Quileutes.
_ Est-ce que vous pouvez tous les trois sortir ? Demanda d’une voix autoritaire Percy en les fusillant du regard, leurs faisant pleinement comprendre qu’ils avaient intérêt d’obtempérer ou sa allait mal tourner pour eux.
_ Et pourquoi est ce qu’ils doivent partir ? Parce que d’après se qu’on a pus voir ils sont comme vous, surtout qu’Annabeth dégage la même odeur qu’Hermione et Katara ; remarqua Leah sur le fait qu’elle et les autres Quileutes avaient découvert leurs véritables identités.
_ Ne nous rapporte pas à cette… fille Leah ! Moi et Katara n’avons rien en commun avec elle ! Cracha Hermione hargneuse en fusillant la Quileute du regard avant de fusiller les trois autres, surprenant la meute présente.
_ Mais se sont…
_ Ils sont peut être comme nous mais vous n’avez pas intérêts à nous rapporter à eux ou Peter vous massacrera sans aucun regret ! Prévena Ron à se sujet en coupant les protestations de Seth sur ce sujet.
_ Pourquoi Peter voudrait nous massacrer dans ce cas ? Demanda Embry ne comprenant pas pour quelle raison ce dernier agirait ainsi contre eux.
_ Parce qu’il nous accuse d’être la cause de la mort de ces deux frères aînés ! Déclara une voix derrière eux et qui se trouvait être celle de Luke, qui fit tourner la tête de tous vers lui.
_ Et c’est vrai ? Demanda surpris Quil en se tournant vers ce dernier, alors qu’il était vraiment étonné d’apprendre, comme le reste de la meute, que Peter avait eu des frères aînés.
_ Dean et Sam nous ont sauvés la vie quand nous étions plus jeunes, et nous ne serons plus là sans leurs sacrifices ! Expliqua simplement Annabeth mais son explication en énerva plus d’un parmi les Jackson.
_ Dois-je vous rappeler que leur mission était de ramené Thalia vivante à la colonie, ce qui n’a pas été le cas, puisqu’elle AUSSI s’est fais tuer pour vous protéger ! Alors tu ferais mieux de la boucler Puits de Sagesse, parce qu’on peut bien se passer de tes explications philosophique ! Prévena Harry d’une voix des plus menaçante alors que sous sa colère ces yeux viraient presqu’au rouge.
Quand un fils d’Arès était pris dans une telle colère que leurs yeux viraient aux rouge, mieux valait ne pas les énerver encore plus ou cela risquait de se finir en bain de sang.
_ Harry ! Calmes-toi ! Nous n’avons pas besoin d’un bain de sang ? Demanda Ginny d’une voix suppliante en posant sa main sur l’épaule de son compagnon pour le calmer, alors que les Cullen avaient réagis en conséquence.
Emmett et Jasper s’étaient placés en face de lui en lui cachant la vus des demi-dieux et du satyre, pour lui éviter tout « débordement » et d’attaquer à proprement parler.
Et alors que les Quileutes allaient répliqués quelque chose, une autre voix les coupèrent dans leurs tentatives les obligeant à tous se boucher les oreilles.
_ SA SUFFIT MAINTENANT ! Cria la voix énervée de Bella qui alla se placer entre sa famille, ces amis et les Quileutes, alors que sa voix était assée forte pour avoir réussi à faire trembler le sol.
_ Tu vas te calmer maintenant Harry ou je te jure que je t’envois dans la piscine pour te rafraichir les idées, c’est clair ? Ils ne sont tous les trois pas coupables de ce qui est arrivé à Dean et Sam, le seul fautif c’est Chiron ! C’est lui qui n’a pas envoyer asser d’effectif avec Dean et Sam, EUX, ils ne sont fautifs de rien, ils n’avaient même pas cinq ans à l’époque, alors tu arrêtes ! J’ai pas pus hier m’énerver sur Peter pour ce qu’il a causé comme dégât sur nous tous, mais je ne me générais pas avec toi ! Alors tu t’arrêtes MAINTENANT ! Ordonna Bella d’une voix énervé en fusillant de ces yeux océan le fils d’Arès qui parvint à se calmer, avant qu’elle ne lui tombe dessus.
Mais il fallait croire que la crise de Bella n’était pas finis, parce qu’elle se tourna totalement vers Luke, Annabeth et Grover :
_ Vous trois ! J’ai peut-être dis que vous n’étiez pas fautif dans l’histoire, mais c’est pour vous protéger qu’ils ont perdus la vie alors ne venez pas nous chercher des noises, parce que je peux vous assurez que Peter cela prendre comme un affront en leur mémoire, et il vous tuera sans la moindre difficulté ! Alors foutez nous la paix parce que nous savons tous parfaitement que c’est pour nous que vous et Chiron êtes venus à Forks ! Prévena Bella en les désignant tous les trois du doigt, et en les fusillant du regard leur faisant pleinement comprendre qu’ils n’avaient pas intérêts à pousser le bouchon trop loin.
_ Et vous cinq ! Appela Bella en se tournant vers les Quileutes qui la regardèrent quelques peu inquiet, avec les tremblements qui continuaient toujours de faire bouger le sol. Si je vous vois encore venir importuner les Cullen et les Dénali, vous allez comprendre pourquoi mon frère s’amuse à me nommer la Furie quand je m’y mets ! Si vous êtes venus au lycée comme excuse Seth alors que c’était pour eux, j’espère que vous aurez une bonne excuse à me fourn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sabrinabella
Le retour d'Irina
Le retour d'Irina


Féminin
Nombre de messages : 3843
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/11/2011

MessageSujet: Re: Un Nouveau Départ - Fanfic Crossover Twilight/Percy Jackson (Tout le monde/couple habituel)   Dim 18 Déc - 12:03

[...]
_ Ou sont les autres ? Demanda surprise Bella en essayant de trouver ces derniers dans la pièce et faisant rire Edward par la même occasion.
_ Ils sont déjà partis Bella ! Percy se change dans le vestiaire des garçons et tu devrais en faire autant ! Déclara Edward à cette dernière en lui désignant le fameux vestiaire.
_ Pourquoi ? Tu veux m’accompagner dans le vestiaire ? Demanda Bella en lui lançant un de ces regards amoureux et fougueux qui firent déglutir Edward qui ferma un instant les yeux, pour essayer de reprendre ces moyens.
_ Bella, s’il te plait ! Tu ne sais pas à quel point cela a été très difficile pour moi de te voir dans cette tenue, danser dans les bras de ton frère alors que tous les garçons du lycée te dévoraient des yeux ? J’ai bien crus un instant que j’allais tous leurs crever les yeux pour qu’ils cessent tous de dévêtir ainsi, et crois-moi tu ne m’aides pas vraiment dans cette robe ! Murmura Edward contre les lèvres de Bella et ne pouvant s’empêcher de contempler les formes de son corps, que la robe moulait à perfection.
_ Eh bien j’ai des idées à proposer, tu veux les écouter ? Demanda Bella en lui souriant alors qu’elle déposa un nouveau baiser sur ces lèvres.
_ Je suis toute ouïe ! Souria Edward en reposant un nouveau baiser sur ces lèvres.
Mais avant que Bella n’ait pus dire quoi que se soit, la porte du vestiaire des garçons s’ouvrit pour laisser Percy passer, changer dans son « uniforme » et prenant son sac en sortit, et se dirigea vers la porte du gymnase.
_ Attends que je sois sortis du gymnase Bella pour lui proposer tes idées comme ça je ne ferais rien contre ! Prévena Percy à cette dernière faisant rire celle-ci alors qu’Edward se cacha en plongeant sa tête dans la nuque de Bella, pour ne pas observer son frère.
_ C’est bon Edward ! Mon méchant frère est parti maintenant ! Souligna dans un rire Bella alors que les portes battantes du gymnase se refermèrent sur ce dernier : Est-ce que tu veux écouter mes propositions ou pas ? Lui demanda-t’elle ensuite en attendant que son petit ami réagisse de nouveau.
_ Je suis toute ouïe ! Lui murmura Edward au coin de l’oreille tout en commençant à s’amuser avec sa bouche, faisant quelque peu déglutir Bella alors qu’elle continuait de jouer avec ces cheveux.
_ Premièrement, si tu souhaites tant me faire danser alors après les cours, on pourra aller en boite et tu me feras danser jusqu’à en perdre la tête ? Demanda Bella en souriant à son compagnon qui avait reposé son front contre le sien et la dévorait des yeux.
_ D’accord mais à deux conditions ! La première, c’est que c’est moi qui choisis l’endroit ou on ira danser, et deuxièmement, vient avec cette robe ! Tu es vraiment sublime à l’intérieur ! Souria Edward tout en déposant un baiser sur son front avant de plonger son nez dans ces cheveux, la faisant sourire.
_ Je suis d’accord pour ; répondit simplement Bella attendant avec impatience de pouvoir danser avec lui tout à l’heure.
_ Et quelle était ton deuxièmement ? Demanda Edward curieux de savoir ce que voulait Bella.
_ Que dirais-tu que pour une fois on ne s’occupe pas du monde qui nous entoure mais que de seulement nous, et qu’on se laissait aller pendant un moment ? Je ne te demande pas… enfin, tu vois de quoi je parle Edward ? Mais qu’on pouvait continuer de progresser dans notre relation, comme nous l’avons fais depuis que nous sommes ensembles ? Demanda Bella en lui souriant, tout en se mettant à rougir de gêne sur ce qu’elle proposait.
Edward avait parfaitement saisis de quoi elle parlait, bien qu’il pouvait parfaitement voir qu’elle n’était pas encore prête à passer le capte, comme lui d’ailleurs ; le jeune vampire comprit sans difficulté de ce qu’elle voulait parlée.
_ Pour ça aussi je suis d’accord ! Mais que dis-tu que nous le faisons tout à l’heure, dans l’endroit que je veux te montrer et crois-moi, tout ça sera magnifique ! Lui promit Edward en lui souriant, tout en ne refusant pas son offre mais en le reportant dans la journée.
_ Comme j’ai hâte d’y être ! Répondit simplement Bella pressée d’être à ce « plus tard ».
_ Vas te changer Bella ! Je ne pourrais supporter qu’un autre garçon puisse encore une fois te dévisager comme tout à l’heure ! Prévena Edward sur ce qui pourrait se passer si quelqu’un recommençait à la « déshabiller » des yeux.
Souriant à ce fait que son petit copain était des plus jaloux, Bella lui déposa un dernier baiser sur les lèvres avant de reprendre son sac de change à ces pieds et de partir se changer dans les vestiaires des filles.
Quand elle en ressortit parfaitement habiller, Bella suivit Edward qui lui avait avoué que Percy avait rejoins les autres à la cafète et qu’il était entrain de déjeuner avec eux, comme un simple jeune avec sa famille.
_ Dis-moi Edward ? Tout le monde sait que nous sommes ensembles ? Demanda Bella en regardant ce dernier alors qu’elle lui tenait la main dans la sienne.
_ Les rumeurs n’ont pas mises longtemps pour atteindre le lycée, tu sais ? Tout Forks sait que nous sommes ensembles depuis cette été avec les ragots et autres bêtises qu’ont divulguer Newtown et sa clique ; prévena Edward à ce sujet en maudissant ces derniers de tout les noms, sur le fait que dans cette petite ville, tout devait absolument se savoir et qu’il n’y avait plus aucun secret à cacher.
Enfin ! Personne ne savait le véritable secret des Cullen, des Dénali, tout comme des Jackson comme des Quileutes et de nouveaux !
_ Eh bien montrons-leurs à tous que nous sommes belles et bien ensembles, comme ça les garçons ne m’approcheront pas et les filles seront que c’est chaise garder ; souria Bella à son encontre faisant rire Edward qui la prit par les épaules avant de la serrer contre lui, tout en déposant un baiser sur sa tempe.
Et c’est ainsi, dans les bras l’un de l’autre qu’ils entrèrent dans la cafète.
A leurs entrés dans la pièce, tous les élèves se tournèrent vers eux et les fixèrent vraiment surpris alors que ne s’occupant pas de leurs présences, ils se dirigèrent tous les deux vers les deux tables réunis par leurs deux familles et qui s’étaient tous installés autour, en leurs faisant de grand geste pour les inciter à venir les rejoindre.
Ce qu’ils firent sans aucune difficulté après qu’ils furent allés chercher un plateau et de la nourriture, en prenant les deux sièges vides entre Percy et Alice, et s’asseyaient enfin à la table.
_ Alors vous deux ? Qu’est ce qui vous a pris autant de temps ? Vous avez fais des choses cochonnes ? Demanda ironiquement Emmett qui se prit une claque sur la tête de Rosalie faisant rire les autres, alors que Percy s’était empressé de plaquer ces mains sur ces oreilles.
_ Je ne veux strictement rien entendre ! Prévena Percy en commençant à faire des bruits de bouche pour ne pas entendre ce que sa sœur et son petit copain allaient révéler.
Alors qu’Edward allait prévenir son frère et tous les autres par la même occasion, qu’il ne s’était rien passé dans le gymnase ; Bella décida de jouer le jeu voulant piéger Emmett à son « propre jeu ».
_ Ton frère est sacrément douer ! Remarque un homme telle que lui a du t’en apprendre pas mal puisque tu veux encore des modèles ! Déclara simplement Bella en s’accrochant au bras d’Edward, tout en posant sa tête sur ces épaules et observant Emmett d’une façon des plus convaincante.
A sa déclaration, un silence religieux se fit à leur table alors que tous les regardaient figer et les yeux incrédules, alors que Percy avait fermé les yeux tout en continuant de psalmodier une musique dans sa tête pour ne rien entendre, et qu’Emmett observait tour à tour Edward et Bella, la bouche grande ouverte.
Un ange passa avant que cela en fut trop pour Bella qui éclata de rire, très vite suivis par Edward qui adorait la tête de son frère alors qu’Alice tentait elle aussi en vain de retenir son rire parce qu’elle savait parfaitement, que ces deux derniers n’avaient strictement rien fais, enfin « pour l’instant ! ».
_ Ta tête est vraiment à mourir de rire Emmett ! Rigola Edward vraiment écrouler de rire devant l’expression de son frère.
_ Tu crois sérieusement Emmett que notre première fois se ferait dans un vestiaire de gymnase ? Eh ben dis-moi, tu n’es guère romantique ! Rigola Bella tout en prenant les mains de son frère pour les retirer de ces oreilles, et pour qu’il comprenne qu’ils n’avaient strictement rien fais.
_ S’ayait ! Vous avez arrêtez de parler de la vie sexuelle de ma frangine ? Demanda Percy en fusillant tous les autres autour des tables, avant de regarder Edward d’une façon dangereuse faisant lever les yeux au ciel à Bella avant qu’elle ne claque des doigts devant ces yeux, pour le reconcentrer sur elle.
_ Arrêtes de croire tout et n’importe quoi Percy, nous n’avons strictement rien fais ! Alors relaxe et détends toi veux tu ? Demanda Bella en calmant son frère avant de se mettre à fusiller Alice du regard pour sa répartis.
_ Pour l’instant ils n’ont rien fais mais ils ont envis de rattraper le coup tout à l’heure ! Répliqua-t’elle avant de se mettre à rire sous les regards noirs que le couple lui lançait alors que les autres repartaient dans des éclats de rire, pendant que Percy venait d’avaler de travers sa boisson et faillit s’étouffer avec.
_ Alice ! Grogna Edward en fusillant sa sœur qui lui fit son regard innocent de chien battus, sous le rire des autres.
_ Ah ! Tu vois Rose, je te l’avais bien dis que depuis qu’ils sont ensembles ils en meurent d’envie tous les deux de…
_ C’est bon Emmett nous t’avons asser entendus pour tout le déjeuner ; répliqua Kate à ce dernier alors que Rosalie s’était chargé de le bâillonner sous les rires des autres alors que Percy semblait vouloir faire une attaque.
_ Dîtes moi que vous n’allez rien tentés tous les deux tant que vous ne serez pas fiancés ou mariés ? Demanda Percy en observant ces deux derniers d’une façon pas plus qu’aimable.
_ Arrêtes de jouer ton protecteur Percy, tu veux ! Je préfère d’une certaine façon perdre « tu-sais-quoi » que mourir sans avoir vécu ce que s’était ; répliqua Bella en le fusillant du regard alors qu’elle lui faisait pleinement comprendre son point de vue sur la situation.
_ Jamais je ne te laisserai mourir Bella ! Promit Edward quelque peu paniquer devant ce qu’elle venait de répliquer.
_ Je le sais parfaitement Edward ! Ce que je veux dire c’est qu’avec ce qui va nous tomber dessus, crois-moi, nous n’aurons plus beaucoup de temps pour nous ! Répliqua Bella à ce sujet en se tournant vers lui.
_ Qu’est ce que tu veux dire ? Demanda Tanya qui se posait la question comme tous les Dénali et Cullen.
_ Ce n’est pas un hasard que Chiron soit venu ici avec ces trois jeunes, tout comme se n’est pas non plus un hasard si Daniel et Vala nous ont tous pris sous leurs ailes ! Déclara Harry qui parfaitement comprirent de quoi mentionnait la fille de Poséidon.
_ Je ne comprends toujours pas ! Répliqua Jasper qui ne parvenait pas à saisir la situation, tout en sentant parfaitement la crainte et le sérieux chez les Jackson.
Et même Edward qui lisait dans les pensées des jeunes Jackson, n’arrivaient pas à déchiffrer le véritable sens de leurs paroles ; si bien que Bella remarqua facilement son air d’incompréhension totale.
_ Tu te souviens sur ce que je t’ai dis sur les faiseurs de feu hier soir ? Demanda Bella en se tournant vers lui, alors qu’il parvena sans difficulté à se souvenir de leur discussion.
_ C’est quoi un faiseur de feu ? Demanda Irina interloquer par ce terme.
_ Moi et Edmund sommes des faiseurs de feu ! C’est le nom qu’on donne à ceux qui parmis les fils d’Héphaistos possèdent le don du feu ; définissa Ron pour les Cullen et Dénali qui n’étaient pas au courant.
_ C’est un don extrèmement rare et dévastateur ! Le dernier enfant d’Héphaistos à avoir possédé ce don a vécu vers les années 1666 ! Expliqua Edmund en leur montrant bien que ce don « exceptionnel » était extrèmement rare parmis les demi-dieux.
Et alors qu’Edmund avait continué l’explication, Edward put voir dans l’esprit de ce dernier un incendie se propager dans une maison alors que le jeune garçon s’y trouvait encore et que des personnes criaient, et c’est là qu’il se souvenait d’une phrase que lui avait dis Bella : « La maitrise du feu est un don rare est extrèmement dangereux, qui entraine souvent de nombreuses pertes autant matériels, que des victimes ! ».
Puis s’est là que comprit le véritable sens des paroles de Bella et les souvenirs « terrifiants » d’Edmund !
Il était extrèmement difficile pour une jeune enfant de contrôler un don qu’il ne comprend et qu’il ne saisit pas, et Edmund avait perdu la maitrise de ses flammes ; ce qui avait eu pour conséquence qu’il mette le feu dans la maison, ou il habitait avec sa mère.
Si le feu ne pouvait pas le tuer, cela avait tué sa mère et depuis ce temps, Edmund vivait avec la mort de sa mère sur la conscience, et se sentait toujours fautifs ; raison pour laquelle Edward comprit à présent, que contrairement à Ron, le jeune garçon n’avait jamais utilisé le potentiel de son don hormis lors de son affrontement face à Peter et au minotaure de bronze.
Sentant le regard d’Edward se poser sur lui alors qu’il fixait sans les voirs ces mains bander, Edmund releva la tête vers lui et lui souria mélancoliquement, finissant par comprendre qu’il était parvenu à déchiffrer ces pensées et à comprendre son terrifiant passer.
_ Nous avons tous nos propres blessures du passé Edward ! Peter est celle d’avoir perdu ces deux derniers frères, moi, c’est d’avoir tué ma mère sans parvenir à la sauver ! Et tu verras que nous ne sommes pas les seules à posséder de vieilles blessures ! Harry a raison sur le fait que ce n’est pas un hasard pour laquelle Daniel et Vala nous ont recueillis ! Nous avons tous une mission à accomplir et je crois que celle-ci a déjà belle et bien commencer ! Déclara mentalement Edmund en n’ayant pas lâché des yeux le Cullen avant de se tourner vers les autres et de se plonger dans la conversation.
_ Le fait que dans une même génération et avec quelques années d’écart, qu’il existe deux fils d’Héphaistos possédant ce pouvoir, n’est pas un simple hasard ; continua Ginny.
_ Le fait que dans notre famille nous avons deux faiseurs de feu, comme une fille d’Apollon pouvant prédise l’avenir, ce qui est aussi un don extrèmement rare chez eux, ou la dernière remonte dans les années 1342, je crois ? Demanda Lucy en se tournant vers ces aînés pour avoir confirmation.
_ C’était dans les années 1346 ! Data Hermione : C’est aussi un don rare que de voir l’avenir, sans oublier ce fameux Arthur qui a vécut dans les années 1900, ce n’était pas une chose courante à cette époque ; se rappella-t’elle sur l’ancien ami demi-dieu de Carlisle
_ Et sans oublier que nos chères Percy et Bella n’auraient jamais dus exister, est un autre point incontestable que notre famille n’est pas non plus un pur hasard ! Reprenait Ron.
_ Comment ça Percy et Bella ne devaient pas existés ? Demanda aussi surpris Edward que les autres en se tournant vers le fils d’Héphaistos, pour ensuite observer les deux enfants de Poséidon ne comprenant pas ce qu’il était entrain d’insinuer.
_ Vous ne le savez pas ? On pensait qu’ils vous l’auraient dis ? Demanda Katara en se tournant vers sa famille aussi surprise que les Cullen ne soient pas au courant, et en se tournant vers les deux concerner qui avaient tous les deux croiser les bras, prouvant à tous qu’ils ne voulaient pas en discuter.
_ Nous dire quoi ? Demanda Alice à la place des autres alors qu’Edward observait Bella en attendant qu’elle le lui dise, mais cette dernière s’était fermé comme une huitre et n’avait pas l’intention de dire quoi que se soit.
_ C’était l’un des points que je te disais Edward ! Nous avons tous des blessures profondes venant de nos passés difficiles et, celle de Percy et Bella, c’est qu’ils savent tous les deux qu’ils n’auraient jamais dus exister et que leurs oncles vont passés leurs plus claires de leurs temps à tenter de les tuer ! Expliqua Edmund en observant ce dernier, tout en lui faisant rappeler des paroles mentales qu’il lui avait envoyé plus tôt.
_ Quelqu’un pourrait nous expliquer ? Parce que nous nous nageons en plein brouillard nous ? Demanda Kate voulant elle aussi comprendre la situation comme les autres.
_ Peter a perdu ces deux frères avant d’être adopter par Daniel et Vala ! J’ai passé mes premières années sans aucun amour maternel et battus par elle ! Ron a été abandonné par sa mère ! Edmund a accidentellement tuée sa mère dans un incendie qu’il n’avait pus contrôler ! Hermione a été violenté par sa belle-mère avant de s’enfuir ! Susan a bien faillis se faire tuer pour de l’argent ! Ginny était utilisé comme une bonne par sa belle-famille ! Katara a été quant à elle abandonner à la naissance ! Lucy a vécue dans la rue et pauvrement avant qu’on ne la trouve ! Et Aang est passé de famille d’accueil en famille d’accueil, sans jamais recevoir le moindre sentiment d’amour ou d’affection depuis sa naissance ! Quant à Percy et Bella, ils ont dus fuir New York avec leurs mères qu’ils ont faillis à plusieurs reprises perdre, parce que Zeus et Hadès essayaient à plusieurs reprises de les tuer tous les deux ! Rapporta Harry sombrement à tous les Cullen et Dénali en réalisant un résumer simple et vite de ce qu’ils avaient tous vécus, et leurs faisant comprendre le lien qui les unissaient tous, tout comme l’étrange coïncidence qui les avaient réunis.
_ Qu’est ce que…
_ Ce que veut dire Harry ! C’est à cause d’un serment qu’on fait les Trois Grands, moi et Bella nous ne devrions pas exister, tout comme Thalia ne devait pas non plus exister ! Répliqua Percy coupant la question qu’allait poser Jasper.
_ Comment ça ? Demanda Edward voulant qu’on lui explique enfin ce que Bella n’a jamais voulus lui dire.
_ Parce qu’après la Seconde Guerre Mondiale, les Trois Grands : Zeus, Poséidon et Hadès ont juré sur le Styx de ne plus jamais concevoir d’enfant ! Ce qui n’a pas été le cas, puisque Zeus a eu Thalia et que Poséidon a eu Percy et Bella ! Expliqua Hermione.
_ Pourquoi après la Seconde Guerre Mondiale ? Demanda Rosalie sachant pertinemment qu’il mentionnait la guerre de 39-48 en Europe.
_ Parce que se sont les fils de Trois Grands qui sont responsable de cette guerre ! Les nazis étaient des fils d’Hadès, et les alliés pour la plupart étaient des enfants de Zeus et de Poséidon ; après les terribles pertes que la guerre a causées, les dieux ne voulaient plus être la conséquence d’un tel carnage ! Reprit Ron sur ce fait.
_ En clair, nous sommes tous les deux des erreurs de la nature ! Nous ne pouvons être dans les airs parce qu’on risque de se faire foudroyer par Zeus, et Hadès nous envoit sans cesse ces Furies à notre poursuite ! Mais ils ont raison sur un point, que la menace qu’a vus Susan et Percy ne va pas tarder à nous tomber dessus ! Répliqua Bella sur son passé à elle et à Percy, tout en reprenant le cours de la conversation sur les dangers qui allaient s’abattre sur leurs familles.
_ Pourquoi tu ne me l’as pas dis ? Demanda Edward en se tournant totalement vers elle, voulant connaitre la raison sur son silence à ce sujet.
_ Pour la même raison qui t’a poussé à ne pas me révéler ta capacité à lire dans les esprits ! Répliqua la fille de Poséidon en ne voulant pas s’étendre sur le sujet, mais Edward voulait qu’elle lui explique vraiment quand il fut couper par la deuxième fille d’Athéna.
_ Arrêtez tous les deux de vous disputez pour ça ! Cela ne vous mènera à rien, surtout que souvenez-vous des paroles de Susan ? C’est avec vous que nous gagnerons ou sans vous nous plongerons ! Rappela la plus jeune fille d’Athéna ne voulant pas voir débuter une dispute entre eux.
_ Katara a raison ! Nous avons tous des secrets qui peuvent être difficile à dévoiler même à notre moitié ; avoua Ginny puisqu’elle avait elle-même mise du temps à parler de son passé à Harry, qui ne connaissait que les grandes lignes sans aller dans les détails.
_ Moi je me demandes ce que Susan voulait dire par ces phrases, du fait que c’est ensemble qu’Edward et Bella, comme « amoureux » qu’ils nous feront gagnés et que dans le cas contraire, on n’aura tous notre ticket pour les enfers ! Répliqua Edmund en se posant la question avant de se recevoir un coup venant de Katara pour sa réplique « fataliste ».
_ En tout cas l’arrivé de Chiron et des autres ne peut être qu’un signe ! Parce que cela fais trois ans que nous sommes ici et ils ne se sont jamais intéressés à cette partie des Etats-Unis, et avec la menace qu’il dégage, je sens que notre plus grande menace ne va tarder à apparaitre bientôt ! Prévena Percy sur le futur danger qui allait leur tomber dessus.
Mais avant que quelqu’un n’est pus dire quoi que se soit, la cloche de la fin du déjeuner sonna coupant ainsi leurs discussions et les obligeant à devoir la remettre à plus tard, et retourner en cours alors que Percy et Bella restèrent tous les deux assis, puisqu’ils faisaient tous les deux cours à partir de 14heure et qu’il n’était seulement que 13heure.
Alors qu’Harry, Hermione et Ginny décidèrent de patienter avec eux jusqu’à leur prochain cour ; Ron courut après Edward qui s’était levé comme les autres et avait déposé un baiser sur la tempe de sa copine, avant de quitter la cafétéria.
_ Eh ! Edward ! Attends une minute ! Faut que je te parle ? Appela Ron en courant après ce dernier qui se stoppa et l’attendit, alors que les autres les laissèrent discuter tranquillement.
_ Qu’est ce qu’il y a ? Demanda Edward en attendant qu’il lui dise de quoi il voulait lui parler, alors qu’il ne parvenait pas à le savoir en plongeant dans sa tête.
_ N’en veux pas à Bella pour cela Edward ! Elle ne te l’a pas dis pas parce qu’elle n’a pas confiance en toi, mais parce qu’elle a peur de recommencer la même erreur qu’avec Aang ! Ils se sentent tous les deux responsable de sa disparition parce que Zeus et Hadès passent leurs temps à tenter de les tuer, Bella a bien trop peur de te perdre de cette façon ou encore elle a peur que si elle te disait la vérité à se sujet, tu partirais en courant ! Expliqua Ron sur la véritable raison qui avait poussé Bella à le lui cacher.
_ Tu en es sur ? Demanda Edward voulant vraiment avoir la confirmation de ces propos.
_ Il n’y a pas que Peter et Harry qui parviennent facilement à les discerner Edward ! Au bout de ces trois années nous avons finis par comprendre comment ils fonctionnent tous les deux, au début ils ne voulaient pas s’attacher à nous parce qu’ils avaient peur qu’ils nous arrivent quelque chose, comme Bella avec toi au début aussi ! Mais quand elle apprend à aimer quelqu’un de façon maternel, fraternel ou avec toi, cela lui est impossible de se séparer de nous. C’est la même chose pour Percy ! Raison pour laquelle, ils se sentent tous les deux responsables de la disparition d’Aang ! Rappela Ron en le convainquant de la peur qu’avait éprouvée Bella s’il venait à apprendre cette partie de sa vie.
_ Jamais je n’abandonnerais Bella pour cette raison, Ron ! Alors comment je peux le lui prouver qu’avec moi je ne la laisserais jamais toute seule ? Que je veux vivre avec elle pour l’éternité ou ce qui nous reste de vie ? Demanda Edward en sollicitant conseil auprès du fils d’Héphaistos.
_ Epouse-là ! Répliqua simplement Ron à ce propos.
_ Mais ce n’est pas enfin… Percy va nous tuer dans ce cas, si je lui faisais ma demande ? Demanda Edward sachant pertinemment de ce qui allait lui arriver s’il faisait cela.
_ Dans ce cas, je ne vois que les bagues de promesse si tu souhaites attendre avant de la demander en mariage et de l’épouser par la même occasion ; répliqua Ron.
_ Les « bagues de promesse » ? Demanda Edward ne comprenant pas.
_ Oui ! C’est ainsi qu’on a décidé de nommer nous-mêmes les bagues, enfin, les alliances que l’on se donnait qui scellait la promesse que l’on se faisait, que dans un avenir proche on se fiancerait et on se marierait. Daniel et Vala se sont offert des bagues de promesse comme Peter et Susan d’ailleurs, ils les gardent tous les quatre dans une chaine autour de leurs cous ! Rapporta Ron à ce sujet.
_ Et ces bagues, ces alliances, vous les acheter ou vous les faites ? Demanda Edward vraiment curieux.
_ Et bien Daniel et Vala ont achetés de simple alliance en argent ou ils avaient gravés leurs noms à l’intérieur, pour sceller leurs promesses ; comme Peter et Susan d’ailleurs, moi j’aurais opté pour du bronze mais bon l’argent est bien mieux ! Expliqua Ron sur le choix que les deux couples avaient choisis.
_ C’est ce que je vais faire ! Je vais prendre des bagues de promesse pour montrer à Bella que j’avais je ne l’abandonnerais, quoi qu’il se passe ; jura Edward alors que Ron hocha de la tête d’accord avec la promesse qu’il venait de faire.
_ Tu sais aussi ce dont tu pourras faire avec ces bagues ? Demanda Ron en accaparant la curiosité d’Edward alors que la sonnerie retentait dans le couloir vide, faisant ainsi débuter les cours de 13 heures.
_ Non, quoi ?
_ Ces bagues de promesse sont comme, disons, des pré-fiançaille ! En clair, si toi et Bella voulez vivre pleinement votre amour au jour le jour, Percy ne pourra rien vous dire contre ça ; expliqua Ron en lui faisant un clin d’œil suggestif ou Edward comprit parfaitement de quoi il parlait.
_ Merci Ron ! Je vais y aller dans ce cas ! Prévena Edward tout en lui serrant « chaleuresement » la main, avant de prévoir tout ce qu’il allait faire dans l’heure suivante.
_ Tu vas en cours ou…
_ Non ! Je vais aller chercher ces bagues de promesse et je ferais ma demande, tout à l’heure à Bella après les cours ! On avait prévus d’aller tous les deux danser ! Prévoyait Edward alors qu’il commença déjà à tout prévoir pour que tout soit parfait tout à l’heure.
_ Que tu es d’un romantique Edward ! Dans ce cas, dépêche-toi d’y aller avant qu’un surveillant ne fasse sa ronde et te voit trainer dans les couloirs, et non dans ta classe ! Cela salirait ta réputation de meilleur élève du lycée ! Souria Ron en poussant ce dernier vers la sortie du couloir pour qu’il se dépêche.
Et c’est sur le rire du fils d’Héphaistos qu’Edward quitta le lycée et monta dans sa Volvo grise, avant de se mettre à rouler droit vers Seattle, fonçant dans la première bijouterie de la ville et chez un orfèvre.
Ou quand son achat fut terminer, il appela son père pour qu’il puisse lui faire une dispense pour son absence en cours de biologie, et quand il revena au lycée, le cours de Bella de grec ancien avait déjà débuté depuis dix minutes ; mais il avait une bonne excuse et un mot de son père en plus.
_ Entrez ! Cria la voix de Bella pour se faire entendre depuis derrière la porte de la salle, après qu’Edward avait frappé à cette dernière.
En entrant dans la pièce, Edward put voir sur toute les têtes des élèves, la surprise sur le fait qu’il était en retard alors que sa famille le regardait curieux de savoir pourquoi il avait raté le cours précédent ; en s’avançant vers Bella alors que Percy était assis à ces côtés et qu’elle se trouvait debout devant le tableau.
Et tout en ne s’occupant pas du regard des autres sur lui, Edward lui confia dans un sourire son mot d’excuse de son père pour son retard ; ou lisant le papier, Bella hocha de la tête avant de lui montrer une place de libre au premier rang, à côté d’Alice alors que Jasper et Tanya se trouvaient derrière elle.
Et que les autres Quileutes, hormis Seth et Leah, se trouvaient dans le cours, assis aux côté d’Annabeth et de Grover ; mais de l’autre côté de la pièce, se tenant loin de ces derniers, bien que les regards noirs fusaient de leurs parts vers les Cullen et Dénali.
Excepter, étrangement Tanya qui semblait jauger l’un des Quileutes, Embry qui avait vrillé son regard sur elle aussi et ne semblait pas vouloir baisser le premier les yeux.
_ Bien ! Comme je le disais, je vais passer cette première heure de cours et les suivantes pendant ce premier mois à évaluer vos capacités dans cette matière, autant vos points forts que vos faiblesses ! Si vous avez des difficultés nous feront en sorte que dans les mois à venir, cela ne vous pénalisera pas pour les épreuves, et si vous avez des doutes, vous pouvez nous demander de l’aide à moi et à Percy, puisque nous sommes là pour vous faire apprendre cette langue, des questions ? Demanda Bella en observant ces élèves alors que certains levèrent la main, dont les personnes qu’elle ne supportait pas, elle et son frère.
_ Oui Angela ? Demanda-t’elle tout en désignant sa camarade assise au premier rang au côté de Ben, alors que la fille de Poséidon s’appuya sur son bureau pour l’écouter.
_ Quelle genre de cours tu nous feras ? Demanda Angie.
_ Tout d’abord je vous familiariserais avec la langue qu’est le grec ancien et dès que vous aurez les bases, nous attaquerons à l’histoire de la Grèce Antique, tout comme à sa culture, aux guerres et aux religions, comme à sa géographie ! Nous parlerons peut être même des mythes et légendes grec si nous en avons le temps, comme nous nous familiariserons avec les textes d’Homère et d’Hérodote ; expliqua Bella sur le planning des cours de cette année. Oui Jessica ? Demanda-t’elle en confiant la parole à cette dernière, qui semblait trépigner dans son siège d’impatience de pouvoir poser sa question.
_ Est-ce que c’est vrai ce que j’ai entendus ?
_ Et qu’est ce que tu aurais entendus ? Demanda Bella ne voyant pas de quoi elle parlait, tout en l’observant continuer de sauter dans son siège avec frénésie et attente.
_ Que nous allons partir pendant un mois en Grèce ? Demanda Jessica, attisant la curiosité de tous alors que Bella leva les yeux au ciel avant de se tourner vers Percy qu’elle foudroyait du regard, alors qu’il s’était relevé de son siège et s’avançait parmis les élèves.
_ A ce que je vois Jessica les mauvaises habitudes ne change pas, tu adores continuer à écouter les conversations téléphoniques des autres ! Répliqua Percy en lui faisant un regard qu’elle ne put contenir et dut baisser les yeux, alors que ce dernier se tournait ensuite vers la salle pour expliquer la situation.
_ Comme l’a dis votre chère camarade Jessica, il y a un voyage en Grèce qui va être organisé en novembre, mais c’est notre Oncle Daniel à l’université qui l’a prévu pour sa dernière classe de grec ancien ET… qui nous a proposé à moi et à Bella d’emmener nos trois classes de grec avec nous pour ce voyage, MAIS pour cela il faut que le Proviseur soit d’accord, tout comme l’Administration de l’école pour donner les fonds pour vous aider à prévoir les billets d’avions, et l’accord des parents d’élèves par la même occasion ! Alors tant que personne n’aura donné son accord, pas besoin de vous faire de faut espoir, compris ! Prévena Percy à ces derniers leurs faisant bien comprendre qu’avant de tout prévoir ils allaient avoir besoin de l’accord de tous pour ce voyage.
_ En attendant, on passera le reste de l’heure à voir votre prononciation dans la lecture d’un texte grec, et tout le reste par la même occasion ; ramena Bella à tous en allant distribué les polycopier pour la lecture à tous, pendant que Percy réinstallait l’alphabet grec sur le tableau pour aider ceux qui aurait des difficultés à lire.
Alors quand elle dona les polycopier à Edward pour lui et Alice, ce dernier ne put, pendant un bref instant, prendre sa main dans la sienne, attirant son regard sur lui ; et en lui souriant, Edward la relâcha doucement alors qu’elle lui rendait son sourire, avant de retourner vers son bureau et de reprendre le cours.
Et c’est calmement et sans autre problème, que Bella fit son cours avec Percy qui veillait à ce que les deux côtés de la pièce ne fassent pas de complication, bien que si les trois Cullen et la Dénali restèrent tranquilles, ils étaient bien plus difficile pour ce qui concernait les Quileutes, qui ne parvenait plus à rester en place.
Alors quand la fin des cours arriva, se fut la délivrance pour certains, surtout que c’était à tous leurs dernières heures et qu’ils avaient tous envis de rentrer chez eux ; et pendant que Bella rangeait ces affaires dans son sac et Percy lui prévena qu’il allait parler au Proviseur, pour l’idée du voyage en Grèce.
Et c’est ainsi que Bella se retrouva seule dans la pièce avec Edward qui l’attendait, pendant que Percy avait veillé personnellement à ce que tout le monde sorte, en particulier les Quileutes qui avaient vraiment besoin de se dégourdir les jambes ; et que les autres Cullen étaient eux aussi sortis avec la Dénali pour les laisser seuls à seuls.
_ Alors ! Tu avais quelque chose à me dire ? Demanda Bella en se tournant vers lui et en attendant qu’il lui réponde, le regard fuyant comme si elle craignait quelque chose.
_ Tu es toujours partante pour aller danser ? Demanda simplement Edward en lui souriant amoureusement.
_ Je croyais que…
_ Il m’en faut bien plus Bella pour que je renonce à toi, et crois-moi avec moi, c’est pour l’éternité ! Souria Edward tout en lui prenant sa main avant de déposer un baisemain sur le dos de sa main, pour ensuite venir déposer un baiser sur sa joue la faisant sourire.
_ Dans ce cas, il va falloir que tu rentres aussi chez toi pour te changer ! Si tu veux que je po