Twilighters France


*** Twilighters France, votre source française depuis 4 ans!
 
AccueilTwilighters FranceFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Dans l'ombre ( observation )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alia
Départ de Phoenix
Départ de Phoenix
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19
Age : 29
Date d'inscription : 21/12/2008

MessageSujet: Dans l'ombre ( observation )   Mar 20 Jan - 9:28

Dans l'ombre... ( observation )


Disclaimers La franchise Twilight (univers, personnages, etc.) ne m’appartient pas et je ne suis pas payée pour écrire cette fic. Cependant, la totalité de cette fan fiction est la propriété de son auteur (ne pas publier, en totalité ou en partie, sur quelque support que ce soit, sans l'accord de l'auteur)
Pairing : Réecriture des 4 tomes du point de vue d'Alice
Auteur Titesouris ou Alia
Spoilers Aucun
Note de l'auteur Ceci est ma première fanfic sur l’univers de Twilight. N’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez, si vous aimeriez une suite. Toutes critiques bonnes et mauvaises sont les bienvenus.

Bonne lecture

*****

Chapitre 1 : Vision

La porte de mon dressing ouvert, j’étudiais ma garde-robe me demandant bien ce que je pourrais porter aujourd’hui pour me rendre au lycée. Les autres étaient déjà prêts ou du moins les garçons l’étaient, mais je savais que Rose devait mettre autant de temps que moi pour s’habiller.
Enfin mettre du temps pour s’habiller, c’est plutôt relatif en ce qui nous concerne mais ces petites pensées…humaines me font toujours sourire.
Surtout que j’imagine bien Rose dans la même position que moi, un pantalon dans une main, une jupe dans l’autre, mais elle, à la différence de moi, veut toujours être la plus belle, quoi de plus normal, elle est la plus belle et elle le sait.

« Alice ! Rose ! »

La voix à peine plus forte qu’un bourdonnement de mouche monte à mes oreilles, Edward s’impatiente, il ne veut pas qu’on arrive en retard. Quand comprendra t il que même si on devait partir en retard, on arriverait toujours les premiers avec sa façon de conduire.

Me saisissant de mon tout nouveau jean, j’enfile à la vitesse lumière un haut avant de m’emparer de mon sac à main pour rejoindre le hall. Soudain la main sur la poignée, je fus prise d’un léger étourdissement familier tandis que des images défilaient dans mon esprit.

« Une voiture, un fourgon que je reconnais comme étant le véhicule d’un de nos camarades, roule trop vite glissant sur le verglas. Et aussi soudainement qu’il a dérapé, il est stoppé par la main d’Edward tandis qu’il tient contre lui, une jeune fille que je ne connais pas mais qui je le ressens fait battre le cœur froid et meurtri de mon frère »

Mes yeux se rouvrirent alors que cette fois ci, la voix d’Edward grondait dans le hall. Ouvrant la porte, je volais dans les escaliers plus que je ne descendais, mes pieds effleurant à peine les marches.
Les yeux d’Edward se posèrent sur moi et je compris à l’instant même qu’il voyait qu’il s’était passé quelque chose. Fermant mon esprit en me mettant à fredonner une chanson entendue récemment à la radio, Edward fronça les sourcils en voyant que je lui cachais un évènement.
Je savais bien que je ne pourrais le duper longtemps mais avant de pouvoir lui parler de ma vision, je devais avant tout la comprendre moi-même.
Au nom de quoi et de qui Edward mettrait en péril notre secret ? Qui était cette fille que j’avais vue ? Qu’allait-elle représenter pour mon frère ?
Seule une certitude en ressortait, elle était humaine sinon il n’aurait pas eu peur que le fourgon ne l’écrase et surtout quel était cet éclat dans les yeux d’Edward ??

« Alice »

Edward m’appela dans mon esprit, j’étais habituée à ce qu’on discute ainsi, nous étions les seuls à pouvoir nous parler en privé sans que les autres ne s’en rendent compte. Une sorte de discussion privée surnaturelle. M’installant sur le siège passager, Edward démarra tout en continuant notre conversation à l’insu des autres.

« Qu’as-tu vu Alice ? »
« Rien… »
« Tu mens très mal »
« Rien d’important Edward, ne t’inquiète donc pas »
« Alors laisse-moi voir… »
« Hors de question ! »
« C’est donc plus important que tu veux bien l’admettre »

J : On est arrivé

Jasper, mon Jasper, toujours entrain de me sortir des mauvaises situations. Il intervient toujours quand j’en ai le plus besoin et surtout à cet instant précis où Edward se fait plus suspicieux que jamais. Et bien qu’en Jase et moi, il n’y a jamais eu de secrets, je ne peux lui en parler, du moins par pour l’instant. J’en sais si peu et cela m’agace prodigieusement. Sortant rapidement de la voiture, mes yeux rencontrent ceux de mon frère furieux que je lui cache ce qu’il veut tant voir.
Lui offrant mon sourire le plus innocent, j’embrasse Jasper avant de m’éclipser pour rejoindre mon cours de Science Politique.

***

J'ai réedité le chapitre 1 en voyant que certaines de mes fautes d'ortho avaient été oubliées de corriger


Dernière édition par Alia le Mer 21 Jan - 10:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MisaRose
A l'hôtel avec Alice et Jasper
A l'hôtel avec Alice et Jasper
avatar

Féminin
Nombre de messages : 662
Age : 24
Localisation : Dans ma chambre à attendre qu'Edward passe par la fenêtre
Date d'inscription : 07/11/2008

MessageSujet: Re: Dans l'ombre ( observation )   Mar 20 Jan - 12:04

Je veux la suite!
Moi aussi j'adore Alice Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cullen.x
Plan d'attaque
Plan d'attaque
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1607
Age : 22
Localisation : C'est vrmt la peine de le demander ? -_- .. Dans les bras d'Edward biensur ;D
Date d'inscription : 05/01/2009

MessageSujet: Re: Dans l'ombre ( observation )   Mer 21 Jan - 1:19

j'ai hâte à la suite !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alia
Départ de Phoenix
Départ de Phoenix
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19
Age : 29
Date d'inscription : 21/12/2008

MessageSujet: Re: Dans l'ombre ( observation )   Mer 21 Jan - 10:04

MisaRose et B3ELLAA : Merci pour vos comms !!

Voici la suite et fin du chapitre 1

***

Connaissant déjà ce que le prof nous racontait, j’avais tout le loisir de repenser à ma vision. Cette jeune fille que j’avais vue, bien qu’elle soit ordinaire, elle dégageait quelque chose, quelque chose qui attirait Edward. Elle était belle et simple mais de là à ce qu’il succombe, lui qui ne se laissait jamais tenter par rien…

« Il paraît qu’elle doit arriver d’ici quelques jours. »
« C’est la fille du Chef Swan ? »
« Exact Isabella, mon père m’a confié que le Chef Swan est plus qu’heureux que sa fille vienne s’installer ici »

La fille du Chef Swan ? Elle s’installe avec son père mais… ça veut dire que c’est peut être la fille de ma vision

A : Excusez-moi

Les deux élèves se trouvant sur les pupitres devant Alice sursautèrent en entendant qu’elle s’adressait à eux. Légèrement craintif, Phil le plus téméraire des deux osa relever les yeux pour rencontrer le sourire doux qu’Alice abordait sur les lèvres.

A : Vous parlez d’une nouvelle élève ?
P : Euh ouais, la fille du shérif vient s’installer chez lui, répondit Phil d’une voix légèrement tremblante
A : Tu m’as l’air bien au courant
P : C’est que mon père bosse avec lui alors du coup…
A : Merci

Alice coupa court à la conversation laissant son regard se perdre sur la forêt qu’elle apercevait à travers la fenêtre.
Ainsi la fille du chef venait s’installer à Forks, Etait elle vraiment la jeune fille qui allait mettre en péril notre secret ? Edward allait il vraiment prendre le risque de tout révéler pour une simple inconnue ?

Non… Je ne pouvais laisser faire une telle chose…

TBC...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MisaRose
A l'hôtel avec Alice et Jasper
A l'hôtel avec Alice et Jasper
avatar

Féminin
Nombre de messages : 662
Age : 24
Localisation : Dans ma chambre à attendre qu'Edward passe par la fenêtre
Date d'inscription : 07/11/2008

MessageSujet: Re: Dans l'ombre ( observation )   Mer 21 Jan - 12:37

C'est bien continu!
Qu'est-ce qu'Alice veut dire par "Je ne pouvais laisser faire une telle chose..." Suspect
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cullen.x
Plan d'attaque
Plan d'attaque
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1607
Age : 22
Localisation : C'est vrmt la peine de le demander ? -_- .. Dans les bras d'Edward biensur ;D
Date d'inscription : 05/01/2009

MessageSujet: Re: Dans l'ombre ( observation )   Mer 21 Jan - 19:44

Aller la suite ^^
jaime ta fics !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alia
Départ de Phoenix
Départ de Phoenix
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19
Age : 29
Date d'inscription : 21/12/2008

MessageSujet: Re: Dans l'ombre ( observation )   Ven 23 Jan - 19:54

Merci pour vos comms ! Voici le chapitre 2

***

Chapitre 2 : Une nouvelle venue


Assise en tailleur sur mon lit, je repensais à tout ce que j’avais vu et appris aujourd’hui. Il ne faisait plus aucun doute que la fille du Chef Swan et celle de ma vision, ne faisait qu’une. Il ne me restait plus qu’à comprendre les émotions et attitudes d’Edward dans ma vision.
Plus j’étudiais ce que j’avais vu et plus je voyais le visage de mon frère se figer d’horreur en comprenant qu’Isabella, si j’avais raison sur son identité, allait mourir. Pourquoi s’inquiéter, souffrir de la mort d’un être humain insignifiant ? Qu’est ce que cette fille allait bien pouvoir faire à mon frère ?

Jasper m’embrassa le sommet du crâne avant de me prendre dans ses bras pour une étreinte réconfortante et apaisante. Une étreinte que je savourais avec joie et sans aucune retenue. Jasper était le seul à avoir un tel effet sur moi, qu’il utilise ses pouvoirs ou non.

J : Je te sens tendue depuis ce matin. Que t’arrive t il ?
A : Un peu de fatigue…

Bien que la fatigue soit un sentiment humain que je ne ressentais plus depuis de très nombreuses années. Mais auprès de l’homme que j’aimais, je pouvais me permettre de parler comme une simple humaine quand j’en ressentais le besoin.

J : Veux tu qu’on aille chasser ?
A : Je n’ai pas soif… Mais pourquoi ne pas aller se promener ?
J : Tout ce que tu voudras Lili.

L’embrassant rapidement, je partis me changer pour mettre une tenue plus décontractée pour une nuit en pleine forêt à la belle étoile. Hochant la tête amusé par mon comportement, Jase me prit la main avant de m’entraîner vers le rebord de la baie vitrée de notre chambre. Atterrissant en silence sur la pointe des pieds, Jasper se mit à courir m’entraînant à sa suite.

Courant de plus en plus vite, je sentis avec délice, le vent frais se poser sur ma peau me faisant fermer les yeux d’aise pour mon premier sentiment de plénitude de la journée. La main de Jasper dans la mienne, la lune se reflétant sur nos peaux aussi blanches que le propre reflet de l’astre céleste, j’étais sereine et heureuse pour la nuit.

J : Me confiras tu ce qui te tracasse tant ?

Allongée dans l’herbe dans les bras de Jase, je me relevais légèrement pour plonger mes yeux dans les siens. A l’expression de son visage, je compris qu’il n’était pas dupe et qu’il savait au même titre qu’Edward que je leur cachais quelque chose.

A : Je t’en parlerais, quand j’en serais un peu plus
J : Est-ce que ça me concerne ?

Le concerner ? Mais quelle gourde je faisais ! Jasper devait sans doute s’imaginer que je l’avais vu succomber à la tentation du sang humain, laissant libre cours à ses anciens instincts qu’il avait du mal à maîtriser.

A : Non mon cœur, cela ne te concerne en rien

Posant mes lèvres sur les siennes, Jasper me rendit mon baiser avec une extrême douceur qui m’électrisa toute entière faisant encore grandir l’amour que j’éprouvais pour lui.

J : Souhaites tu mon aide ?
A : Non

Jasper se tut laissant le silence de la forêt nous envelopper. Bien qu’une forêt soit toujours pourvue de bruit dès que nous étions dans un endroit, tout devenait silencieux. Tout était toujours silencieux là où on se trouvait.
Un silence apaisant qui me permettait de réfléchir. Cette Isabella était pour le moment, un élément perturbateur que je devais prendre en considération. Pour le moment, elle n’était pas une menace immédiate ou du moins pas tant qu’elle ne se trouvait pas en ville. Quand Phil avait il dit qu’elle devait arriver ? Dans quelques jours ?
Nous étions vendredi et par conséquent, elle serait au lycée lundi ce qui voulait dire qu’elle allait arriver ce week-end mais quand ?
Je n’avais aucune certitude quand à son arrivée, la vision que j’avais eu ne la concernait en rien, elle concernait Edward, j’en prenais conscience maintenant. Plus que l’humaine, c’était mon frère que j’allais devoir surveiller. Mais pour pourvoir anticiper ses réactions, j’allais devoir attendre de connaître cette fille.
Je ne savais pas quand elle devait arriver, mais je connaissais l’endroit où vivait son père. Il ne me restait plus qu’à aller faire un petit tour lors de ces deux jours pour voir quand elle serait là et qui elle était.

***

Voyant que personne ne me prêtait attention, j’esquivais un mouvement à peine perceptible pour me rendre dans le hall quand je fus stoppée par Edward. Lui bloquant l’accès à mon esprit, je vis ses sourcils se froncer une nouvelle fois en peu de jours.

E : Tu vas quelque part ?
A : J’ai besoin de prendre l’air.
E : Dans un endroit particulier ?
A : Je n’ai pas arrêté ma destination, c’est juste que je m’ennuie c’est tout.

Le dépassant pour atteindre la porte, je me retins à grande peine de soupirer en le voyant me barrer l’accès une fois de plus.

A : Quoi ?
E : Tu me mens une nouvelle fois Alice…
A : Je vais juste me promener, habituellement cela ne te pose aucun problème
E : Habituellement tu ne me caches rien

Excédée Alice souffla d’énervement face à l’obstination de son frère. L’humaine n’était pas encore entrée officiellement dans leurs vies que déjà elle créait la discorde. Jamais depuis qu’ils vivaient ensemble, ils ne s’étaient parlé de cette façon là, suspicieuse comme deux étrangers, craintifs et prêts à bondir en cas d’attaque.
Elle aimait sincèrement Edward, du clan, c’était son frère, celui avec qui elle s’entendait le mieux en dehors de Jasper, dès le premier jour, ils avaient été complices et là… là ils se méfiaient l’un de l’autre à cause d’une simple humaine.

A : Je suis autorisée à aller me promener dans les bois grand frère ou j’ai besoin d’un chaperon ?

Levant les mains pour rendre les armes, Edward s’écarta de la porte pour laisser passer Alice. La jeune vampire allait sortir quand elle se tourna une dernière vers son frère.

A : Ne t’avise pas de me suivre Edward…

***

Ralentissant l’allure en apercevant la lisière des bois où vivait le Chef Swan, Alice se concentra pour déceler le moindre bruit ou mot lui indiquant que celle qu’elle cherchait, était arrivée. Ne détectant aucune nouvelle odeur, Alice observa la maison avant de pénétrer à l’intérieur de celle-ci silencieusement.
Heureusement qu’elle était un vampire et que ses sens et sa rapidité étaient des atouts car dans le cas contraire, le shérif n’aurait pas aimé la trouver chez lui et elle aurait pu avoir de graves ennuis pour effraction.

Ne s’attardant que quelques minutes dans le salon, Alice monta au premier se mettant à la recherche de la chambre que la fille du shérif occupait dans cette maison. Refermant la porte de la chambre du Chef Swan, Alice se dirigea vers la seconde chambre consciente qu’elle allait entrer pour la première fois en contact avec l’univers d’Isabella.

La main encore sur la poignée de la porte ouverte, Alice observa les lieux. Les murs étaient bleus, d’un bleu tellement pâle que cela laissait à supposer que la peinture aurait eu grandement besoin d’être rafraîchie, le plafond était incliné à l’endroit où un rocking-chair trônait dans un coin de la chambre.
A la vue de cette chambre, Alice eu l’impression que la fille du shérif n’était venue que très rarement dans cette demeure. Comme si, cette pièce avait été faite pour une petite fille qui avait fui pour revenir quelques années plus tard et que tout était resté bien en place pour lui reprocher cet abandon. Isabelle Swan avait elle ne serait ce qu’une fois passer ses années d’adolescence auprès de son père ?

Une portière claqua dans la cour faisant prendre conscience à Alice que celle qu’elle avait attendue ces deux derniers jours était enfin ici, elle allait enfin la rencontrer.

« Elle est géniale, papa ! Je l’adore ! Merci ! »

Soulevant la fenêtre, Alice la referma derrière elle, avant de se laisser tomber au sol sans faire le moindre de bruit tandis que la porte d’entrée de la maison se referma derrière ses occupants dans un bruit assourdissant.

La lumière dans la chambre d’Isabella s’éteignit, sautant de l’arbre sur lequel elle était assise, Alice grimpa pour observer la jeune fille qui venait de fermer les yeux ne cessant de bouger d’un côté ou d’un autre dans son lit.
Restant ainsi immobile, Alice attendit que le sommeil gagne l’adolescente avant de pouvoir pénétrer une nouvelle fois dans la chambre de celle-ci.
Après ce qui lui paru des heures, la jeune vampire ne distingua plus qu’un léger souffle provenant de la chambre, prouvant que l’adolescente avait fini par s’endormir.

La pièce était toujours la même, seuls quelques effets personnels étaient venus orner la chambre. Quelques CD, des livres sur le bureau et pourtant rien ne laissaient penser que la personne qui dormait dans ce lit venait d’emménager pour une durée illimitée au sein du petit bourg qu’était Forks.
Ouvrant l’armoire, Alice passa une main dans les vêtements de la jeune fille, fronçant quelque fois les sourcils en voyant l’état d’usure complet de certains habits. Il n’y avait rien d’ostentatoires, rien d’un tant soi peu original, c’était la garde de robe, la plus banale qui lui ai été donné de voir. Et pourtant… cette fille couchée à quelques mètres d’elle, allait être responsable des malheurs de son frère.

Isabella bougea dans son lit faisant se retourner Alice, il était très peu probable qu’elle eu fait suffisamment de bruit pour réveiller l’adolescente. Cependant Alice se rapprocha d’Isabella, laissant son état d’esprit prendre la forme et la pensée d’Edward.
S’effaçant totalement pour devenir Edward, Alice se mit à bouger et à réfléchir comme lui. Une humaine suffisamment attirante pour bénéficier de sa protection. Pour quel sentiment ? L’amour ? Il ne savait pas aimé. La gratitude ? Il était fort probable qu’ils aient plus qu’une conversation.
Se penchant au dessus de la jeune fille, Alice ferma les yeux laissant ses sens à l’écoute de ce corps humain. Tout y était son rythme cardiaque rendu lent par le sommeil, son souffle chaud, la danse de son sang chaud, un sang doux légèrement fruité…

Alice rouvrit les yeux brusquement mettant le plus de distance possible entre Isabella et elle. Son sang… Edward allait être attiré irrévocablement par le sang de cette humaine…

Sautant par la fenêtre, Alice se mit à courir pour essayer de retrouver son calme. Dans cette chambre, elle avait enfin tout compris. Mais pourquoi la protéger ? Le fourgon l’aurait blessé mortellement et son sang se serait écoulé ainsi Edward aurait pu s’y abreuver sans éveiller les soupçons. Le sang n’aurait que très légèrement refroidi à moins qu’il ne veuille le boire quand elle serait encore en vie, cela reviendrait à la kidnapper mais là aussi il était peu probable qu’Edward élabore un plan aussi machiavélique, du moins elle l’espérait…

Edward…

Alice cessa de courir pour s’observer. Tout sur elle avait l’odeur de l’humaine, l’odeur d’Isabella… Elle ne pouvait rentrer chez elle avec ces vêtements. Cette odeur exquise de fruit était dans ses cheveux, sur sa peau, sur ses habits… Elle devait l’effacer, s’en débarrasser.
Se remettant à courir, la jeune femme s’enfonça plus profondément dans la forêt se mettant à la recherche d’une proie dont elle pourrait se nourrir.
Le sang d’un animal était le meilleur moyen de taire les effluves d’Isabella qu’elle portait sur elle, même si pour ça elle devait se nourrir d’une manière qui la répugnait fortement. Si elle avait su qu’elle serait amenée à faire une telle chose jamais elle n’aurait porté son tout nouveau chemisier acquis il y a à peine quelques jours. Un beau chemisier français qu’elle allait devoir sacrifier par la faute d’Isabella Swan.

Accroupie sur un talus de terre, Alice attendait que sa proie se rapproche d’elle. Elle pouvait déjà sentir le goût de son sang chaud coulant dans sa gorge, le petit cœur qui battait paisiblement lui donnait légèrement le tournis tellement son chant était enchanteur. Avisant le daim qui venait dans sa direction, Alice se statufia ne faisant plus qu’un avec le talus. Ses muscles se contractèrent quand le daim au manteau châtain doré entra dans son champ de vision.
Sautant telle une gazelle sur l’animal, Alice enfonça ses dents dans le coup de la bête qui se coucha sur le sol face au poids et à l’ardeur de la jeune vampire.
Se délectant du délicieux breuvage qui inondait sa gorge, Alice roula sur le sol se tâchant de terre et de sang.

« Adieu mon beau chemisier… »

***

Sortant du bois qui cachait notre demeure, je vis Edward assis sur les marches du perron semblant m’attendre. Me remettant à fredonner dans ma tête, je me mis à sauter sur le bout des pieds en dansant pour rejoindre mon frère.

E : Tu fais peur à voir
A : Merci c’est gentil !

Alice tapa dans l’épaule d’Edward avant de s’asseoir à ses côtés, posant sa tête sur l’épaule de son frère, la jeune vampire ferma les yeux, un petit sourire aux lèvres.

E : Excuse-moi pour tout à l’heure, j’ai…
A : Cru que je partais en mission cachée, se moqua gentiment la brunette.

Si seulement tu savais Edward ce que j’étais allée faire. T n’as pas idée de ce que cette fille peut représenter comme danger pour toi et pour nous. Si seulement…

E : A quoi tu penses ?
A : C’est nouveau ça ! Tu me demandes à quoi je pense

Alice éclata de rire sous le sourire d’Edward qui la regardait légèrement moqueur. Se relevant Edward pointa du doigt le haut d’Alice.

E : Depuis quand tu te nourris comme une sauvage ?

Alice cessa de rire gardant un petit sourire de circonstance sur les lèvres. Son chemisier… Maudite soit cette humaine qui lui avait fait commettre un tel blasphème.

A : Un daim…, fut tout ce que la jeune femme pu répondre
E : Alice… D’habitude tu te maîtrise mieux

Edward éclata de rire sous le regard mauvais d’Alice qui se releva les poings sur les hanches

A : Tu peux parler, tu t’es vu quand un puma passe près de toi
E : Je ne me nourris pas comme un barbare moi

Alice gronda avant de sauter sur le dos d’Edward qui partit en courant sous les rires de sa sœur.

TBC...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alisson54
Entretien avec un vampire
Entretien avec un vampire
avatar

Féminin
Nombre de messages : 366
Age : 32
Date d'inscription : 04/12/2008

MessageSujet: Re: Dans l'ombre ( observation )   Sam 24 Jan - 11:24

super ta fic j'adore vivement la suite Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dans l'ombre ( observation )   Sam 24 Jan - 14:08

a kan la suite mademoiselle c complétemen super jadore
Revenir en haut Aller en bas
Alia
Départ de Phoenix
Départ de Phoenix
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19
Age : 29
Date d'inscription : 21/12/2008

MessageSujet: Re: Dans l'ombre ( observation )   Dim 1 Fév - 10:56

Merci pour vos comms XD voici le chapitre 3 !

***

Chapitre 3 : Rencontre et fuite

Toute la matinée, la venue de la fille du Shérif Swan avait suscité de nombreuses conversations entre les élèves. Tous et toutes voulaient lui parler ou la voir. Elle était un monstre, une bête curieuse et pour quelques jours, nous, notre famille étions temporairement des adolescents normaux que personne n’allaient dévisager trop occupé à se focaliser sur une autre.
Je pouvais au moins reconnaître cela à l’humaine, elle allait nous permettre d’avoir quelques instants bien à nous. Pendant un temps même minime nous aurions la paix.

Edward était assis à mes côtés, jouant avec sa fourchette, la tête baissée. Observant la cafétéria, je vis la porte s’ouvrir sur Isabella en compagnie d’une certaine Jessica. Cette même Jessica qui pendant un long moment, avait cru, rêvé qu’une hypothétique histoire était possible entre Edward et elle. Histoire, fantasme et autre que mon frère m’avait confié, un jour où elle avait dépassé les bornes dans ses pensées.
Prenant place vers le fond de la salle tout en restant à la portée de ma vue, je la vis rougir légèrement avant de se mettre à fixer les lieux.

J’allais devoir mettre ma mission à exécution, les observer tout les deux à leur insu, dans l’ombre tel un agent secret surhumain. Une mission à priori sans difficulté, enfin presque…
Le plus dur serait de tromper Edward. De toujours tout justifié, de ne jamais le laisser s’introduire ou du moins le laisser voir mes pensées tout en dissimulant le plus important.

« Edward »

Les yeux de mon frère se tournèrent brièvement vers moi avant de se remettre à fixer son assiette.

« Tu as appris quelque chose d’intéressant ? »
« Pourquoi me demandes tu cela Alice ? »
« Tu m’as l’air pensif… »
« Cette nouvelle, Isabella Swan. Toutes les pensées de toutes les personnes de ce lycée sont tournées vers elle. Toutes sauf nous et Angela Weber »

Je pouvais sentir sur moi le regard d’Isabella qui nous observait. Je le sentais au même titre qu’Edward, j’en étais persuadée. Bien qu’il soit celui qui maîtrisait le mieux ses émotions, je pouvais voir que ses lèvres étaient pincées, ne formant plus qu’une seule ligne. Apparemment il devait entendre quelque chose qui lui déplaisait, Isabella serait elle déjà en train de s’intéresser à lui ? Je ne pouvais rester plus longtemps ici sans ne rien faire, il fallait que je m’éclipse et vite.

Je ne savais pas pourquoi mais le regard de cette fille me gênait. J’étais habituée à ce qu’on nous fixe et j’aurais du m’attendre qu’elle fasse de même. Après tout, elle était nouvelle et ne savait rien de nous et pourtant…
Ses yeux fixés sur notre table, sur Edward, sur moi me perturbait. Pas au point de dire que cela me mettait véritablement mal à l’aise. Peut être que puisse ce que je savais ce qui allait se passer et que le moindre signe, la moindre attention venant d’elle me poussait à être encore plus sur mes gardes.

Me relevant, je pris mon plateau dont je me débarrassais rapidement avant de sortir de la cafétéria, Edward me souhaitant une bonne après-midi via mon esprit.
Prenant bien soin de me dissimuler vers l’entrée de la cafétéria, je me mis à penser à la tenue que je porterais ce soir sachant pertinemment que cela éloignerait Edward de mon esprit.

« Qui sont ces gens ? demanda Isabella »

Au ton de sa voix, je comprenais qu’elle aussi rentrait dans le cercle des curieux, quoi de plus normal, mais, il y avait quelque chose dans sa voix que je n’arrivais pas à définir.

« Edward et Emmett Cullen, Rosalie et Jasper Hale. Celle qui est partie, c’est Alice Cullen. Ils vivent avec le docteur Cullen et sa femme, lui appris Jessica »

Isabella reporta son regard sur notre table et je constatais qu’Edward leur parlait, rapidement. Lui aussi avait du entendre la question de la nouvelle. Ses lèvres bougeaient mais je savais que c’était pour donner le change, qu’en réalité, le plus important se déroulait dans leurs pensées.

« Ils sont…pas mal du tout »

On l’intriguait, peut être même qu’on lui faisait peur mais même là, je ne pouvais être sûre. Ses expressions faciales étaient aussi claires que complexes à déchiffrer. Pour être certaine, il aurait fallu que je demande à Edward mais ce dernier se serait douté que ma question était loin d’être innocente et fatalement j’aurais dû lui avouer que j’étais au courant de l’arrivée d’Isabella. Je savais que je lui dirais mais c’était trop tôt.
Edward était mon frère et je me devais de l’aider, pour lui j’étais prête à tout au même titre que les autres membres de ma famille, mais lui, était le grand frère que j’avais toujours souhaité avoir dans ma vie d’humaine. Pour Jasper et pour lui, j’étais capable du pire…

« Qui c’est, ce garçon aux cheveux blond roux ? demanda-t-elle »

Edward… Ca y était, elle s’intéressait à lui mais de quelle manière ? Que pensait-elle à cet instant précis ? Etait-ce seulement de la curiosité ?

« Edward. Il est superbe, mais inutile de perdre ton temps. Apparemment, aucunes des filles d’ici n’est assez bien pour lui, lui répondit Jessica »

Comme j’aurais aimé que cette fille ait raison, qu’aucune fille d’ici ne soit suffisamment bien pour mon frère. Oui j’aurais aimé… Mais Isabella n’était pas d’ici justement et c’est ce qui faisait toute la différence.
D’après ce que j’avais entendu d’elle, elle venait de Phoénix, une ville aussi dangereuse que nous, avec son lot de voyou et de vampire. Peut être même en avait elle déjà croisé sans se douter de rien, mais le faîte est, qu’elle allait attirée Edward.
Pour le moment, il ne s’était encore rien passé, elle était trop loin pour qu’il sente les effluves de son sang mais quand il serait face à face qu’allait il se passer ?

L’horrible vérité s’imposa à moi. Edward n’avait pas chassé depuis un long moment et les cernes présentes sous ses yeux démontraient clairement qu’il avait faim et que par conséquent il ne pourrait se contrôler parfaitement face à l’odeur de son sang mais que devais-je faire ?
L’empêcher d’aller en cours ? Non. Ma vision n’avait pas changé et puis je le voyais la sauver pas la tuer mais quand bien même.

Edward, Emmett, Rosalie et Jasper se levèrent d’un même mouvement me forçant à interrompre mon observation. M’éclipsant rapidement avant qu’ils ne me voient ou me sentent, je pris la direction de ma salle de cours. Assise à mon bureau, mon esprit se connecta à celui d’Edward voyant et ressentant tout à travers lui.

Isabella venait de prendre place aux côtés d’Edward qui s’éloigna le plus possible de l’adolescente, sa main se saisissant du rebord du pupitre. Les yeux d’Edward se noircirent tandis que ses narines se contractèrent, reniflant imperceptiblement l’odeur envoûtante. La main tenant le rebord du pupitre s’enfonça dans le bois tandis que tous ses muscles étaient tendus à l’extrême.
Je pouvais voir le cheminement de ses pensées, le combat qu’il menait contre lui-même. Les scénarios qui malgré lui prenaient forme dans son esprit. En moins de 5 minutes, il avait déjà élaboré 2 scénarios des plus plausibles dans le but de la tuer.

« Non Edward ne fais pas ça, concentre toi… Pense à Carliste… »

Edward cessa de respirer, se statufiant réellement pour ne plus sentir l’odeur d’Isabella Swan. Carliste, notre père, il allait falloir que je lui parle, lui raconte absolument tout. J’avais besoin de conseils et d’encouragements et seul mon père pouvait faire une telle chose. Lui saurait quoi faire.
La gorge d’Edward s’enflamma quand il essaya de reprendre une respiration par pur réflexe et je pus sentir un grondement de plaisir monter en lui. Edward se battait face à un monstre, son monstre, celui qu’il avait été pendant un temps de son existence.

Mes yeux se fermèrent tandis que le parking du lycée m’apparut très clairement dans mon esprit.
Edward venait de proposer à Isabella de la raccompagner à sa voiture pour faire plus ample connaissance et là, à l’abri des regards indiscrets, le corps de la fille Swan gisait dans les bras de mon frère. Son corps était froid, tandis que le regard rouge délirant et effrayant d’Edward fixait le précieux liquide rouge qui s’échappait de sa soif effrénée.

« NON !! Edward pense à Carliste… Pense à ce père que tu ne veux pas décevoir une fois de plus… »

Isabella tourna la tête vers Edward, ses yeux s’écarquillant sous le regard noir comme la mort lui-même que lui lançait mon frère. Il fallait absolument qu’elle détourne le regard avant qu’Edward ne perde vraiment le contrôle.

***
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alia
Départ de Phoenix
Départ de Phoenix
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19
Age : 29
Date d'inscription : 21/12/2008

MessageSujet: Re: Dans l'ombre ( observation )   Dim 1 Fév - 10:57

***

Prenant place aux côtés d’Edward, ce dernier démarra avant même que Rosalie ne soit complètement assise à l’arrière. Roulant encore plus vite qu’il n’en avait l’habitude, Edward garda le silence, ces mains serrant presque à en briser le volant.
Il était tourmenté, il se dégoutait de lui-même, il se posait des questions aussi, et en parler le soulagerait mais je savais qu’il ne le ferait jamais sauf si je l’y forçais

« J’ai vu Edward… »

Les jointures de ses mains se blanchirent à l’extrême tandis que ses yeux se posèrent sur moi une fraction de seconde avant de se remettre à fixer la route, son pied appuyant plus fortement sur l’accélérateur.

« Tu n’aurais rien fait… »
« Vraiment ? Laisse-moi voir dans ce cas… »

Pesant le pour et le contre quelques secondes, je repensais à ce que j’avais vu dans l’esprit d’Edward pendant son cours de biologie. Si vraiment je voulais l’éloigner d’Isabella, je pouvais très bien lui montrer ce qu’il avait failli commettre comme acte. Rien ne pouvait être plus marquant que ces propres actes réalisés ou non.

« Soit… »

Edward pénétra dans mon esprit tandis que je fermais les yeux lui montrant ma vision. Le silence se fit quelques minutes dans nos esprits, ré ouvrant les yeux, je vis les mains de mon frère trembler légèrement sur le volant.

« Je suis un monstre… »
« Non Edward, je t’interdis de penser une telle chose »
« C’est pourtant le cas Alice ! Regarde-nous, regarde-moi ! »
« En avoir envie, ne veux pas forcément dire que tu cèderas »
« Tu n’as jamais goûté le sang humain Lili… Ce goût, cette odeur, c’est la tentation suprême, quand tu découvres un sang qui t’obsède, qui te pousse au pire, tu te rends compte que l’Enfer existe. Cette fille Isabella Swan, Bella… elle est mon enfer, la pointe de la lance capable de me détruire… »

Gardant le silence face à la confidence de mon frère, je vis Carliste s’imposer à son esprit suivi de Tanya. Tanya était une femme que j’appréciais énormément, Tanya qui avait toujours eu des vues sur Edward qui lui avait toujours tout fait pour ignorer l’attirance de la vampire.

« Carliste sera fier de toi Edward et non le contraire »
« C’est pour lui que j’ai lutté avec autant de conviction »
« Et c’est une très belle victoire »

Soudain la peine prit place tout entière dans l’esprit d’Edward me faisant froncer les sourcils mais avant que j’ai eu le temps d’émettre la moindre question, Edward murmura plus qu’il parla

« Je ne pourrais affronter Esmée… »
« Elle sera attristée que tu ne te sois pas confié à elle »
« Si je le faisais, je sais qu’elle réussirait à me convaincre de rester… »
« Crois-tu ce que serait si mal ? »
« Je tuerais Bella Swan si je devais la voir à nouveau Alice… »

La voiture s’arrêta devant la maison tandis que les autres commençaient à descendre, je pris pour la première fois la parole d’une manière tout à fait audible.

A : Tu prendras la bonne décision grand frère, je le sais.
E : Tu me dis ce que je veux entendre Lili
A : Non je te dis ce que je sais

Embrassant Edward sur la joue, je sortis de la voiture sous les regards intrigués des autres, j’allais devoir leur expliquer ce qui se passait ou du moins leur donner des explications sur ce qu’on venait de se dire à voix haute.

« Tu vas me manquer, dis je en claquant la portière tandis qu’Edward démarrait »
« Toi aussi… »

***

La maison était calme, jamais elle n’avait été aussi calme. J’avais brièvement expliqué qu’Edward avait été tenté par le sang de la nouvelle venue, par Isabella Swan, la fille du shérif et qu’il s’était enfui vers Tanya pour faire le point.

Emmett avait hoché la tête comprenant très bien ce que son frère endurait pour l’avoir lui-même vécu, Rosalie était restée elle-même tandis que Jase était parti s’isoler dans notre chambre.
Le plus dur avait été d’affronter Esmée. Notre mère sur tous les points à bien des égards. Elle ne nous avait pas donné la vie à proprement parler mais c’était comme si. Carliste nous avait fait tel que nous étions, Esmée nous avait réconforté, choyé comme la meilleure des mères. Edward avait été le premier de ces enfants, l’ainé, celui qui avait formé le trio bien avant le clan et le voir, apprendre qu’il était parti ainsi à la dérobé sans même l’embrasser, lui causait une telle déchirure que cela faisait encore plus de mal de voir ses beaux yeux voiler par la tristesse.

Frappant à la porte de mon père, j’inspirais profondément ayant l’impression de redevenir à mes années d’adolescence, où je venais confesser mes fautes. Techniquement parlant, j’étais une jeune femme de 19 ans à peine sortie de l’adolescence mais depuis plus 80 ans et cette peur stupide que je ressentais à l’instant était aussi ironique, qu’inutile.

C : Entre Alice

Refermant la porte derrière moi, je pris place sur le grand canapé du bureau sentant le regard de mon père sur moi. Installée confortablement, un coussin entre les bras, j’essayais de trouver les mots qui amèneraient ma confession.

C : Savais tu ?

La question de mon père me déstabilisa alors qu’elle était en somme toute banale. Si je le savais ? Bien sûr que je le savais ou du moins je m’en étais douté. Mais jamais je n’aurais pensé que l’attirance serait si grande…

A : Oui…j’ai eu une vision…
C : Edward me l’a raconté
A : Non, je veux dire…une autre vision bien avant celle de cet après midi

Carliste joignit ses mains sous son menton, me fixant sans réellement me voir, totalement concentré sur ce que je venais de lui apprendre.

C : Raconte-moi, finit il par demander
A : C’était il y a 3 jours. J’ai vu Edward sauver Isabella Swan de la mort.
C : La sauver dis tu ?
A : Oui. C’était très clair, l’horreur et je crois bien la peur de la perdre…

J’y avais tellement pensé, tellement analysé ma vision que je pouvais dire chaque mimiques, chaque expressions de son visage. Il s’était figé d’horreur en voyant qu’elle allait se faire écraser mais la peur…c’était cet éclat dans ses yeux que je n’avais pas compris… il avait eu peur de perdre Isabella Swan et cela me terrifiait.

C : Est-elle dangereuse ?
A : Seul son sang est dangereux pour Edward
C : Bien, attendons de voir comment va évoluer la situation et nous aviserons
A : Crois tu que je dois en parler à Edward ?
C : Penses tu que cela serait la meilleure solution ?

La meilleure solution aurait été que cette fille ne vienne jamais à Forks mais maintenant qu’elle était ici, il fallait faire avec. La meilleure des solutions était qu’Edward ne s’approche jamais d’elle. Qu’il n’ait plus aucun contact avec elle, qu’il la laisse vivre sa vie d’humaine.

A : Non, pour le moment, nous devrions garder cela pour nous.
C : Je suis de ton avis. Merci de t’être confié à moi Alice
A : Merci à toi papa

J’appelais rarement Carliste « papa » je l’aimais comme tel, le respectais et il m’avait élevée, fait de moi celle que j’étais aujourd’hui et pourtant c’était une marque d’affection auquel je m’abandonnais que très peu souvent.
Carliste m’offrit un sourire, son plus beau des sourires, celui qui montrait l’étendue de ces sentiments. Les yeux brillants à défaut de pouvoir pleurer, Carliste hocha la tête doucement en me regardant.

C : Je serais toujours là pour mes enfants

J’acquiesçais doucement consciente que sans Carliste, nous ne serions pas là, en train de vivre une vie immortelle un tant soi peu humaine ou normale. Reposant le coussin, je quittais la pièce en saluant Carliste ayant besoin de me détendre en prenant un bon bain rempli de mousse et de sels.
Prenant mon téléphone portable dans la poche arrière de mon jean, je composais le numéro d’Edward attendant de voir si oui ou non il allait décrocher. Chose qu’il ne fit pas car sa boîte vocale s’enclencha me faisant refermer le clapet de mon téléphone.

TBC...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dans l'ombre ( observation )   Dim 1 Fév - 12:37

bé vite la suite miss jadore ...
Revenir en haut Aller en bas
bellard
Ecoute les légendes Quileutes
Ecoute les légendes Quileutes
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1516
Age : 36
Localisation : ""dans les bras edward""
Date d'inscription : 08/01/2009

MessageSujet: Re: Dans l'ombre ( observation )   Dim 1 Fév - 12:38


je me languis la suite j adoreeee
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MissRpattz
Se rend au domicile des Black
Se rend au domicile des Black
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1184
Age : 31
Localisation : assise sur un piano ecoutant rob jouer et les yeux dans les yeux
Date d'inscription : 21/06/2009

MessageSujet: Re: Dans l'ombre ( observation )   Sam 17 Oct - 19:47

dommage que cette histoire ne continue pas elle est geniale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
matiaslaly
Emménagement chez Charlie
Emménagement chez Charlie


Féminin
Nombre de messages : 38
Age : 37
Localisation : Varennes sur Fouzon
Date d'inscription : 29/09/2009

MessageSujet: Re: Dans l'ombre ( observation )   Mar 10 Nov - 19:35

Sympa, je vais continuer à lire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dans l'ombre ( observation )   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dans l'ombre ( observation )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Scottoline, Lisa] Dans l'ombre de Mary
» Marcher dans l'ombre.
» Le Dieu dans l'ombre
» Waterloo Bridge (La Valse dans l'ombre) avec Vivien Leigh et Robert Taylor
» R.L. STINE - Tapi dans l'ombre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twilighters France :: Le quartier des artistes :: Fanfics :: Fanfics tout Public-
Sauter vers: