Twilighters France


*** Twilighters France, votre source française depuis 4 ans!
 
AccueilTwilighters FranceFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le dernier frère (Cullen - Paul - Wolfpack)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Mélan
Enfin Edward comprend !
Enfin Edward comprend !


Féminin
Nombre de messages : 2785
Age : 22
Localisation : Dans les étoiles là où le passé, le présent et le futur ne font qu'un
Date d'inscription : 19/12/2010

MessageSujet: Re: Le dernier frère (Cullen - Paul - Wolfpack)   Mar 25 Jan - 21:33

J'adore!
Vivement la suite!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vanille41
Retour fracassant de Jake
Retour fracassant de Jake


Féminin
Nombre de messages : 1945
Age : 33
Localisation : dans les bois en compagnie d'une bande de ... loups
Date d'inscription : 25/10/2009

MessageSujet: Re: Le dernier frère (Cullen - Paul - Wolfpack)   Mer 26 Jan - 11:23

* et je devais jouer le mec en pleine dépression aussi, ce qui n’était pas complètement faux.
Tu m'étonnes ... ça sera pas difficile Neutral

* Alors le collègue de Paul LOL il est grave lui ! MDR avec le coup de la tronçonneuse. Tu t'es inspiré de quelqu'un comme ça que tu as déjà croisé où c'est un personnage que tu as toi même créé ?

* J'aimerais bien voir Paul à l'épreuve pour le volley Smile

* Manquerait plus qu’un membre de Greenpeace voit un loup en pleine mer et j’aurai toutes les associations à mes trousses !
J'adore cette réplique MDR bravo

* Alors, je me concentre et mute en loup-garou…
OH MON DIEU UN LOUP A LA MER !

* Et je me sens soudain très très calme ...
Ah bah oui, faut le calmer le loup là Razz

* - ça viendra, me répond Edward. Si tu continues à te comporter comme un imbécile et a défier les ordres, ça viendra ! Crois-moi !
Ha-Ha j'aime lorsqu'Edward lui répond.

* J'aime bien quand Paul dit "Moi je pleure Rachel tous les jours ! " Le fait qu'en plus il s'imagine la tuer, il s'inflige un drôle de truc quand même .... Il doit être très mal No

* Mais dites donc, qu'elle vicieuse cette Alice lol

Très sympa ce chapitre j'aime beaucoup ! On est vraiment bien dans la tête de Paul avec tout ce qu'il pense, tout ce qui l'agace, le rend furax (lol) , le rend triste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice_Cullen_57
Confessions de Rosalie
Confessions de Rosalie


Féminin
Nombre de messages : 1469
Age : 31
Localisation : A la Push, avec Jake
Date d'inscription : 26/07/2009

MessageSujet: Re: Le dernier frère (Cullen - Paul - Wolfpack)   Ven 28 Jan - 19:23

« combien en-a-t-elle tué finalement ? » : cette question doit vraiment l’obséder... confu

« Bah oui ! Ils ne pourront plus me sucrer mes congés comme ça ! Je serai en congé toute ma vie ! » : c’est ce qu’on appelle un abruti... lol !!

« Quel idiot ! Ce type a vraiment un humour spécial mais je l’apprécie » : vraiment très spécial, son humour, c’est sûr !! lol !!

« Manquerait plus qu’un membre de Greenpeace voit un loup en pleine mer et j’aurai toutes les associations à mes trousses ! » : mdrrrrr !! Excellente remarque !! lol !!

Tordu, le plan de Paul !! lol !! Heureusement que les Cullen ont été là pour l’arrêter !!

« Il dit qu’il a besoin de réfléchir dans le noir… » : Pas mal non plus cette remarque !! lol !! Razz

« Celle-ci, sans aucune gêne, baisse les yeux sur ma nudité puis les relèvent en arquant un sourcil appréciateur. » : toujours si peu gênée, Alice !! J’adore !!! Razz lol !!

En tout cas pauvre Paul qui se retrouve dans une grotte... confu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tititof
Perd connaissance
Perd connaissance


Féminin
Nombre de messages : 831
Age : 39
Localisation : garde la main chaude de Jacob dans la sienne
Date d'inscription : 29/08/2009

MessageSujet: Re: Le dernier frère (Cullen - Paul - Wolfpack)   Mar 1 Fév - 13:15

florine39 tu m'as fait trop rire avec ton beau lapsus LOL

Merci à toutes pour vos commentaires que je prends beaucoup de plaisir à lire à chaque fois. Je m'étais promis de poster la suite ce week-end pour diminuer un peu le temps entre chaque partiel mais je n'ai pas eu le temps, désolée ><

Voici donc un nouveau chapitre très très dur, je préfère déjà prévenir. Bonne lecture !!!

* * * * *

5 – Sa souffrance

Je n’ai aucune idée du temps que je suis resté dans cette grotte, peut-être une nuit, peut-être deux ? Quand j’entends la pierre bouger et vois la lumière de la lune filtrer par l’interstice, mon cœur s’accélère car je me demande ce qui m’attend derrière…plutôt qui m’attend ? Je vois une ombre passer, des pas s’approchent de moi et rien qu’à l’odeur, je reconnais aussitôt Bella. Elle s’accroupit à mes côtés et murmure :

- Tiens…Emmett t’a chassé un chevreuil…

Elle pose l’animal à côté de mon bras plié sous ma tête. Je sens l’odeur du sang de la bête morte mélangée à celle de Bella et ça m’écœure. Je me relève, mes yeux s’habituent à la clarté de la grotte et j’observe plus attentivement l’animal. Malgré le fait que je voie qu’on lui a brisé le cou, je demande :

- Il ne l’a pas tué avec ses crocs j’espère !
- Bien sûr que non ! Ne sois pas idiot ! …On ne veut pas te tuer avec notre venin, ajoute-t-elle plus faiblement, comme si elle avait honte de cette situation.

Je grogne un peu, leurs odeurs m’insupportent, j’entends soudain Edward s’impatienter à l’extérieur.

- Bella…Emmett va refermer maintenant…
- Oui…J’arrive, répond-elle, ennuyée.

Nos regards se croisent et elle chuchote :

- Désolée, il n’a pas voulu que je le cuise…il voulait qu’on se dépêche. Ça ira ?

Je ne réponds pas…la viande crue ne me dérange pas si je suis en loup. Or je n’ai pas envie de muter donc je ne mangerais pas cette bestiole. Mais je ne veux pas la vexer et surtout, je ne veux pas qu’elle reste pour essayer de me persuader donc je hoche la tête.

- Bella…, répète Edward. Nous devons partir maintenant. S’ils apprennent que nous sommes venus…
- Ils ne diront rien ! Ce ne sont pas des monstres ! S’écrie-t-elle soudain. Ils veulent juste le protéger …comme nous ! A bientôt Paul…, conclue-t-elle en se relevant pour partir.

Une fois à l’extérieur, j’entends Edward lui dire pour justifier sa remarque :

- Le Conseil se termine Bella ! J’entends déjà Jacob rappeler à Quil qu’il doit reprendre rapidement son poste de garde ! Je ne veux pas d’histoires avec eux.
- Il n’y en aura pas, l’entends-je marmonner.

Mais au lieu de refermer la grotte, une autre ombre s’approche et rien qu’à son gabarit, je reconnais Emmett. Il s’accroupit, un léger sourire en coin et les yeux pétillants d’amusement. Je souris à mon tour et je me doute que ça doit plus ressembler à une grimace car ça me tire le visage. Le souffle glacé d’Emmett frôle mon bras quand il « soupire » et me dit :

- T’es mal barré vieux ! Là, c’est la taule pour un moment…
- J’m’en tape ! Ils ne pourront pas me garder ici éternellement. S’ils pensent me briser le moral comme ça…
- Ce n’est pas ce que tu crois Paul…ils veulent VRAIMENT te protéger. J’en conviens, c’est une mesure extrême, ajoute-t-il aussitôt en voyant mon sourcil s’arquer, mais ils ne peuvent pas te laisser y aller seul…

Il se rapproche plus prêt et chuchote :

- Soit patient…

A mon regard surprit, il continue :

- Crois-moi ou pas mais tous tes frères ne sont pas tous du même avis…certains pensent comme toi…que Rachel est un danger.
- Emmett…, l’interrompt Edward qui n’a pas besoin de chuchotements pour comprendre ce qu’on se dit.
- Quoi ? S’exclame-t-il en se retournant vers l’ouverture. Il a quand même le droit de savoir ce qu’il se passe dehors !

L’ombre d’Edward passe dans la lumière, en une fraction de seconde, il est à nos côtés. Emmett se relève, lui laisse la place pour rejoindre Bella dehors non sans me lancer un clin d’œil avant de partir. Je lui réponds par un bref signe de tête pendant qu’Edward me toise avant de m’annoncer :

- Il y a eu un Conseil ce soir…car les avis sont partagés depuis ta dernière « tentative ». Certains ont avoué ce qu’ils ressentaient vraiment face à tout ça …
- C'est-à-dire ? Osé-je demander.
- Votre unité s’est divisée et cela affaiblit votre meute.
- Ça, c’est du discourt à Sam ! Riposté-je aussitôt. Ce n’est pas ce que je t’ai demandé !
- C'est-à-dire que les mots « séparation » et « camp » ont été prononcés ce soir…, continue-t-il, et nous, nous sommes au milieu… Paul, ajoute-t-il après un moment de réflexion, nous avons peut-être une « ouverture » pour trouver Rachel et peut-être un plan…mais dans ce plan, nous avons besoin de toi…pas pour tuer Rachel car ça, c’est hors de question…mais pour la persuader de rentrer avec nous.
- Quoi ??!!!! Hurle-je en me relevant d’un bond pour lui faire face. Je croyais avoir été clair…ne te sers pas de cette histoire d’imprégnation !!!!

Il ne répond pas mais semble soudain à des milliers de kilomètres de moi. Puis, ses yeux jaunes se reportent sur moi et il déclare :

- Nous en reparlerons plus tard …

Je n’ai pas le temps de le voir quitter la grotte, je suis seul et Emmett pousse déjà la pierre. Je comprends alors qu’Edward a entendu mes frères revenir monter la garde. Je soupire et me laisse à nouveau glisser sur le sol.


Suite à cette visite, je n’ose plus du tout muter même si la faim commence à me tirailler en sentant ce chevreuil à mes pieds. Les révélations des Cullen me laissent un peu perplexe mais on fait naitre un espoir. Allaient-ils contrer les « ordres » de Jacob et m’inclurent dans leur voyage ? Ou allaient-ils réussir à persuader Jacob que je devais y aller ? « Pas pour tuer Rachel » avait-il dit…mais il devait bien se douter que je n’obéirais pas une fois sur place. Pourtant, ils envisageaient de me prendre avec eux quand même … Edward se trompait lorsqu’il me laissait entendre que notre amour persisterait malgré ce qu’était devenue Rachel. Pourquoi s’obstinait-il à miser là-dessus ??? Pensait-il que je m’affaiblirais en la voyant ? Pensait-il qu’une fois que je la verrais, je changerai d’avis et lui demanderai moi-même de revenir à Forks ? Il se trompait lourdement ! Rien que d’y penser, j’avais la nausée…non, je ne pourrai pas supporter de la savoir ici ou alors il faudrait vraiment que j’accepte sa mort et que je la regarde autrement ce dont j’étais incapable pour l’instant ! Rachel est devenue un monstre, une sangsue et il n’y a pas de magie ou de miracle pour changer ça…même si les Cullen parvenaient à la faire changer de régime alimentaire, elle resterait un être de pierre, empestant comme ses congénères. Jacob envisageait un traité qui m’empêcherait de la voir et de l’approcher.
De toute façon, une fois qu’elle serait à Forks, elle serait à ma merci, traité ou pas !


Les heures s’écoulent et mon esprit est très loin d’ici…


J’étais si prêt du but…je m’y voyais déjà, je me voyais face à elle, je voyais déjà le feu… Pour moi, il n’y avait aucun doute, je réussirai ! Même s’il me faudrait des années, j’avais pratiquement la vie éternelle devant moi depuis que j’avais muté, je pourrai attendre.


Je sais qu’ils sont dehors…si je mute, je pourrai communiquer avec eux mais je n’en ai pas envie. Je pourrai aussi manger le chevreuil qui va pourrir si je le laisse là et que je reste ici un moment …


Je m’imagine soudain en train de chasser…je sais que la faim est en train de me faire délirer. Pourtant, je m’imagine parfaitement en train de courir, je sens même l’odeur du gibier, surement celle du chevreuil qui me tient compagnie. Je galope, si vite que le bruit du vent fouette mes oreilles…je vois alors la bête devant moi, j’accélère mais soudain, je sais que je ne suis plus seul et en une fraction de seconde, je vois une forme s’abattre sur l’animal…une biche…dont Emmett brise le cou sans la mordre. Souriant, il me la tend et je me sens soudain heureux de partager cette viande avec lui. Je mords à pleins crocs dedans pendant que mon ami me regarde faire, toujours souriant, puis je le vois filer, surement en choper une autre pour lui car nous ne pouvons pas manger « ensemble » l’animal…son venin me tuerait. Je le vois revenir et planter ses dents dans la gorge d’un chevreuil, Bella le rejoint…je jette un regard circulaire…je suis avec tous les Cullen. La blondasse me jette un regard noir tout en caressant les épaules d’Emmett, la petite Alice me fait un clin d’œil puis s’adresse à son père, le docteur Cullen:

- Vous avez bien fait de nourrir le chien en premier !

Je me relève d’un bond, je suis à nouveau dans la grotte, sorti de mon délire et trempé de sueur, tiraillé par la faim et avec la désagréable sensation que j’ai changé de camp…que je suis devenu, comme l’a dit la sœur d’Edward et l’avait suggéré Bella sur la plage en demandant de me garder à la villa : le chien de compagnie des Cullen !

Soudain, la grotte s’ouvre à nouveau, le soleil m’aveugle et, tout en me redressant, je me protège les yeux pour voir qui entre. Tout l’intérieur s’illumine alors comme si ça prenait feu. Des milliers de scintillements reflètent contre les parois, ça me brûle les yeux et le nez pour l’odeur…un vampire entre et le soleil se reflète contre sa peau puis se projette sur les murs. C’est complètement irréel…je n’avais jamais vu ça, seulement dans les souvenirs de Jacob ou de Seth. Edward est face à moi, derrière lui Emmett, ils brillent tous les deux avec une puissance aveuglante…je ne peux m’empêcher de penser que cette lumière est une arme supplémentaire. Elle déstabilise en tous cas. Une fois qu’ils sont plus près de moi, leur brillance s’attenue et je me ressaisis. Je remarque alors le sourire suffisant d’Edward qui a du suivre en direct mes réflexions les concernant. Je pense qu’il s’apprête à me dire quelque chose lorsque derrière Emmett, j’aperçois le loup noir et imposant de Sam. Son regard est toujours plein de sagesse et de bonté, malgré les circonstances, et son calme m’encourage à avancer vers lui. J’entends alors Edward me dire :

- Je ne compte pas servir d’interprète Paul !

Je comprends le message et me concentre pour muter afin de me retrouver face à mon Alpha. La connexion est immédiate…avec tous les loups que j’entends soudain aux alentours, à l’extérieur de la grotte. Des images de leur dernier Conseil me flashent aussitôt l’esprit.


Eclairé par le feu, je vois Jared se lever et lancer à Sam :

« Mais bordel ! Qui vous dit qu’elle ne va pas bouffer tous les habitants de Forks ???
Moi je ne suis pas sûr d’avoir confiance, désolé Jacob ! »
« Je sais … »


La réponse de Jake me surprend.

« Mais c’est ma sœur !!! Je défie quiconque ici de la toucher ! » Ajoute-t-il aussitôt.
« Calme-toi Jacob » le reprend Sam.
« Je veux que les choses soient bien claires ! Si quelqu’un doit la tuer, ça sera moi ! »
« Sauf si Paul arrive avant toi» le provoque Jared.
« Ou les Volturi eux-mêmes ! » Lance Embry.

Les souvenirs se brouillent alors que je ne comprends pas cette dernière remarque.

J’avance droit sur Sam. Sa noblesse naturelle s’impose à moi et je me sens alors un peu minable. Pourtant, je suis en paix avec mes convictions mais il est clair que j’ai encore une fois désobéît et pire…je les ai trompés. J’ai déshonoré le principe même de la meute : l’unité. Et bien que j’en sois conscient, je ne regrette pas mon geste ni mes idées qui sont, elles, en accord avec mon espèce et les principes de nos ancêtres ! Etre né pour tuer le vampire.
Une fois que je suis face à lui, je m’assois en signe que je suis prêt à l’écouter…bien que je sache déjà ce qu’il va me dire.

- Non Paul…ce n’est pas moi qui vais te parler aujourd’hui, me répond Sam.

Et avant même que je comprenne, il fait place à un loup roux, tout aussi imposant que lui : Jacob. Ce dernier me toise, les yeux plissés identiques à ceux qu’il a sous sa forme humaine. Parfois, même comme ça, j’ai l’impression de lui faire face et je me demande si moi aussi, je ressemble beaucoup à mon « moi » humain quand je suis en loup ?

Jacob me fixe puis fait le tour de mon espace. Je tourne un peu la tête pour ne pas me faire surprendre et suis son mouvement circulaire autour de moi. Il ne pense pas…ou brouille ses pensées comme il sait si bien le faire. Je finis par arrêter de le guetter et souffle, impatient d’entendre son verdict.

- Tu veux une punition Paul ? Siffle-t-il.
- Tu fais ce que tu veux…

Je sens bouger derrière moi et capte les pensées inquiètes d’Embry, Quil et Jared. Leah, elle, semble excitée. Nous ne sommes que nous, les vampires sont partis mais je me doute qu’Edward nous écoute à distance.

- Tu comptes nous ennuyer comme ça toute la vie ? Tu crois que nous n’avons que ça à faire ? Te surveiller ?
- Je ne vous ai rien demandé…je peux agir seul !


Jacob grogne violemment et vient placer sa gueule à quelques centimètres de la mienne. Son souffle bruyant m’indique qu’il enrage mais je ne baisse pas les yeux.

- Tu n’as donc rien compris ! Tu n’iras pas seul ! Tu ne toucheras pas à ma sœur ! Tu n’iras pas seul ! Répète-t-il, au bord de l’explosion. Tant que tu ne te mettras pas ça dans le crâne, tu resteras dans cette grotte !
- J’ai toute ma vie devant moi…
- Crétin ! J’ai jamais vu quelqu’un d’aussi buté et d’insensé ! Si tu y vas seul, c’est la mort assurée !
- Je n’ai plus rien à perdre…
- Nous si !!!!
Me crie son esprit en pleine face. Tu ne comprends pas ? Si tu y vas, non seulement nous allons perdre un frère, mais aussi le Bêta de notre meute, le meilleur guerrier que nous avons et par-dessus tout à mes yeux, ta folie va détruire Rachel à jamais ! Et moi, je veux la récupérer ! Je veux sauver son âme ! Tu m’entends !!!
- C’est toi qui ne comprend pas Jacob…Rachel n’a plus d’âme…elle ne se souvient peut-être même plus de toi ! Toi qui es si ami avec les vampires tu devrais savoir ça ! Jasper nous l’a pourtant expliqué : les nouveau-nés sont des monstres enragés : ils sont puissants, dangereux et sans scrupule ! Seul le sang compte…Parle avec Bella, tu verras que j’ai raison !
- Ne me rappelle pas que Bella est devenue vampire !!!
Hurle-t-il.

Et dans un claquement de gueule, il se jette sur moi, les crocs dans ma gorge. Je me dégage d’un coup de tête puissant et riposte aussitôt en abattant ma mâchoire sur son museau. Jacob pousse un couinement mais se ressaisi et je me prends ses deux pattes dans le poitrail, qui me font valdinguer contre un arbre. Je me relève juste à temps alors qu’il s’abat sur moi avec toute sa force. Je roule à nouveau mais finit par trouver un appui pour me remettre sur mes pattes, face à lui. Alors, la gueule en avant, je fonce sur lui et plante mes crocs dans sa gorge sans pour autant réussir à le coucher. Il est plus fort que moi mais je tiens bon. Mais, alors que je pense pouvoir prendre le dessus, sa patte lourde s’écrase sur mon flanc, son autre patte me griffe le museau pendant qu’il claque des dents à quelques centimètres de mes yeux. Je suis à nouveau à terre. J’entends les cris de mes frères qui ne savent plus trop quoi penser et nous encouragent l’un comme l’autre, tout en espérant que nous allons bientôt arrêter de nous battre. Les arbustes sont détruits sur notre passage. J’essaie de me défendre mais Jacob est complètement enragé et en colère. Seulement j’ai mon arme : ma détermination ! Et je me bats sans relâche. Je lui donne des violents coups de tête, dans la gueule, le poitrail, l’abdomen…lui m’attrape plusieurs fois par la gorge si bien que je sens que je saigne. Mais je tiens bon ! A mon tour, je lui griffe le museau. Un éclair dans ses yeux m’avertit déjà de la suite et je me prends un coup de crocs sur le dos. Je pousse un hurlement car la douleur est fulgurante mais je suis déjà en train de guérir au moment où il m’envoie contre un autre arbre qui se brise. Je suis un peu assommé mais réussi à me relever. Jacob, haletant, m’observe à quelques mètres de moi, tournant sur lui-même en attendant que je me reprenne. Je suis étonné de ce répit et en profite pour bien me camper sur mes pattes pour lui faire front. Il se met alors à nouveau en position d’attaque, babines retroussées et grognements. Puis il se jette sur moi, gueule ouverte et je subis sa rage en pleine poitrine. Pourtant, je parviens à planter mes crocs dans son cou et serre très fort. L’image de Rachel mordant le cou d’un humain me flashe l’esprit et ma mâchoire se resserre. Je le sens…la rage remonte en moi comme une vague puissante et mordre me provoque un soulagement immédiat. Je serre, serre, je sens le goût du sang de Jacob dans ma bouche, je l’entends couiner, je sens qu’il faiblit mais je n’arrive pas à lâcher prise. Je me dis alors que je vais aller jusqu’au bout lorsque la voix de Sam, profonde et autoritaire m’ordonne de stopper immédiatement. Sa voix d’Alpha a raison de moi, je lâche et retombe lourdement au sol alors que Jacob se dégage difficilement puis s’écroule à mes côtés, les poils de sa gorge baignés de sang.

De ma place, je vois sa poitrine se soulever rapidement et j’ai moi-même du mal à reprendre mon souffle. Ma tête me tourne, je me sens un peu choqué par ce que je viens de faire et la culpabilité commence à me submerger. Mais qu’est-ce qu’il m’a prit ? Allais-je vraiment tuer mon frère ? Si nous avions été que nous, serais-je allé jusqu’au bout ? J’en avais eu envie pourtant…je ressentais encore cette envie dans ma gorge, je sentais le soulagement dans ma mâchoire…comment avais-je pu en arriver là ? A vouloir tuer l’un des miens ? Jacob redresse la tête et vrille son regard noir sur moi puis, avec une force et agilité qui me surprend, bondit sur ses pattes et me domine de toute sa hauteur. Je me relève lentement, un peu honteux mais pourtant, une petite voix au fond de moi me souffle que je n’ai fait que me défendre et imposer mes convictions. Jacob se rapproche et tous mes frères nous encerclent pendant que la silhouette de Sam apparait à nos côtés, prêt à intervenir. La respiration de Jacob est plus calme et son regard moins noir mais plus brillant. Alors il me lance, l’âme déchirée :

- Tu ne crois pas que j’en souffre assez comme ça ? J’ai perdu ma sœur, j’ai perdu Bella, j’ai perdu mon cœur,…je n’ai plus aucun espoir, ni pour l’une, ni pour l’autre...il ne me reste que ça ! Leur âme…leur physique de pierre et leur voix qui me parle…Contrairement à ce que tu crois, Bella a des souvenirs ! Des TAS de souvenirs ! Et je compte bien rappeler à ma sœur qu’elle est une Quileute avant d’être… ce qu’elle est devenue…, finit-il la voix brisée.

Sa remarque sur Bella m’interpelle. C’est vrai qu’elle ne semble pas avoir oublié qui elle était ni sa vie d’avant… elle n’avait pas l’air d’avoir oublié son affection pour Jacob, ni son amitié pour nous. Mais bizarrement, le fait que Bella soit devenue vampire ne me dérangeait pas outre mesure malgré mon incompréhension sur son choix…j’arrivais à la supporter.

Rachel, je le sentais dans mes tripes, c’était différent. Je refusais catégoriquement sa condition car elle était ma femme !!! Celle avec qui je partageais mon lit et mon cœur. Le monstre qu’elle était ne pourrait jamais remplacer ma Rachel ! Jamais !

Jacob et moi nous dévisageons, je n’ai encore rien dit, bien que tout le monde ici sache ce que je pense à cet instant. J’ai beau essayer de me projeter dans le futur, d’imaginer une évolution possible, je sais que je n’y arriverais pas. Je sais qu’à la première occasion, je la saisirai. Alors je leur dis :

- Tuez-moi maintenant…qu’on en finisse !
- Quoi ?
S’écrit Embry. T’es malade ?
- Non mon frère, je suis très sérieux. Jacob…,
continue-je, je ne peux même pas te promettre que je vais essayer de l’accepter ou de la sauver, j’en suis incapable et tu le sais. Tu sais que si je peux, j’irai jusqu’au bout. Comme toi, je suis détruit et comme toi, je suis déterminé. Alors si tu tiens tant à la sauver, tue-moi. C’est la seule solution.
- Paul, tu ne penses pas ce que tu dis,
me coupe Sam.
- Ecoutez bien tous mes pensées les plus profondes et vous saurez que j’ai raison. Je ne peux pas…je suis désolé. Tuez-moi, conclue-je fermement.

Jacob me fixe. Je vois dans son regard qu’il réfléchit et je regrette que même maintenant, il me cache encore ce qu’il pense. Mais, comme s’il venait de se rendre compte de ce que je demandais, la connexion avec son esprit se fait et là, j’assiste à quelque chose auquel je ne m’attendais pas. Jacob vient de m’ouvrir les portes de sa souffrance et je vois alors tous ses souvenirs par flashback…ses cris de douleurs le jour de la transformation de Bella, son écœurement puis sa révolte face à son nouveau corps de pierre mais surtout la perte de ce qu’il aimait le plus chez elle : ses yeux couleur chocolat. Je vois les nuits de déchirement, les pleurs, les pourquoi, les mains brisées contre les murs, toutes les douleurs physiques qu’il s’est infligé pour se punir d’avoir arrêté de se battre pour la sauver…Voilà pourquoi Jacob était devenu si fort pour nous cacher ses pensées…il avait voulu nous épargner une aussi atroce souffrance. Tout ce que je vois en lui à cet instant, je sais que mes frères le découvrent aussi. Mais il veut aussi nous montrer autre chose et une autre porte de son esprit s’ouvre. Je le vois alors le cœur brisé, à essayer malgré tout de se reconstruire, puis l’acceptation, le chemin qu’il a reprit pour garder son amitié, ce qu’il endure à chaque fois qu’il la voit dans les bras d’Edward, ce qu’il ressent quand elle s’approche de lui et qu’elle n’a plus le parfum d’avant mais pourtant…son sourire est le même, sa voix est la même et surtout, son âme est la même. Bella…celle qui a voulu réconcilier les vampires et les loups-garous, celle qui a toujours été prête à se sacrifier pour un camp ou pour l’autre, cette Bella-là était toujours en vie ! Cette fois, mes souvenirs prennent le dessus et je la revois à l’aéroport à tenter de me raisonner puis dans l’océan, à me maintenir pour m’empêcher de partir…sa dernière requête auprès de Carlisle et son escapade pour m’apporter à manger. Toujours la même…voilà pourquoi je supportais ce qu’elle était devenue. Elle n’avait pas changé.

- Si je peux essayer de l’accepter…tu peux aussi Paul, me coupe Jacob, très calme.
- Non…
- Il suffit de le vouloir…et ta volonté est très forte, tu nous l’as assez prouvé,
plaisante-t-il alors.
- Je…je ne sais pas…

Pour la première fois, j’hésite et ça ne me plait pas.

- Je ne te demande pas de la reprendre comme femme, précise-t-il. Je sais que tu en serais vraiment incapable et je suis bien placé pour ne pas te blâmer. Mais, c’est ma sœur Paul…je t’en supplie, donne-lui une chance de se sauver. Elle est peut-être encore en vie…quelque part.

Comme je ne réponds pas, il ajoute :

- Je prends le risque de ne pas te tuer car j’ai confiance en toi, j’ai confiance en ta loyauté envers ton peuple. Rachel est encore des nôtres. Elle est peut-être devenue l’être le plus exceptionnel qui soit par sa double appartenance aux Quileutes et aux vampires.
- Tu parles comme les Cullen !
Riposte-je, soudain agacé.
- Paul, laisse-lui une chance de te convaincre. Je te l’ai dit, je la détruirai moi-même si je sens qu’elle représente un danger ! Me rappelle-t-il. Tu me connais assez pour savoir que je le ferais.
- C’est là que tu te trompes Jacob. Même moi je ne suis pas sûr de pouvoir la détruire le moment venu…

Sur ses mots, soudain moralement épuisé, je fais demi-tour pour rejoindre ma grotte où je pourrai réfléchir en paix à tout ça.

- Où vas-tu ? m’interpelle Sam.

Je stoppe mon mouvement et réponds, ironique :

- Là où je dois rester enfermé le reste de ma vie puisque vous ne voulez pas me tuer.
- Allez…,
dit-il. On rentre à la Push.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
angechance
Départ de Phoenix
Départ de Phoenix


Féminin
Nombre de messages : 9
Age : 25
Date d'inscription : 30/04/2010

MessageSujet: Re: Le dernier frère (Cullen - Paul - Wolfpack)   Mar 1 Fév - 21:40

salut
bon alors par où commencer
_ NON MAIS C'EST QUOI CE DELIRE ENFERMER (mon mmhhhhhhh) PAUL
ils sont malades c'est pas vrai
_je suis triste au niveau de Jacob, les sentiments qu'il a encore envers Bella ,euh excuse moi j'ai du mal lire quelque part j'ai cru qu'il y avait Rénesmée, alors quand j'ai lu je me suis dit c'est quoi ce délire il est "en amour" avec Rénesmée et après je me suis dit m...... elle n'est pas citée donc pas née ici..... pas très clair ce que je raconte , enfin bref tout ça pour te dire que ça m'a attristé pour Jacob et du coup on comprend mieux pourquoi il veut tant sauver Rachel, pour lui il existe une chance pour qu'elle soit comme Bella c'est-à-dire avec la même personnalité et non un suceur de sang
du coup là je ne parle même pas de Paul alors que c'est lui notre héros triste tout de même et je dirais : poignant il a pardu sa femme une part de lui, de son imprégnation......
tout çà pour dire que j'ai hâte de lire la suite
j'adore Emmett , il est drôle et gentil par contre Edward par moments je ne sais pas mais je le trouve bizarre non ? ah euh peut être que c'est juste mon imagination
XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renesmée Cullen Black
Regarde son bien aimé demander sa main
Regarde son bien aimé demander sa main


Féminin
Nombre de messages : 1803
Age : 19
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 06/11/2010

MessageSujet: Re: Le dernier frère (Cullen - Paul - Wolfpack)   Mer 2 Fév - 3:29

Un chapitre aussi triste Sad

J'avoue que comme angechance je me suis aussi perdue avec la partie Nessie, mais bof Smile

Ils sont gentils (Bella & Emmett) d'aider Paul. Je me demandais aussi comment il pourrait manger. scratch

OMG La confrontation est plutot... affraid Paul qui se sentait bien en mordant... J'ai eu l'image d'un petit chiot qui mordait dans une peluche --'' Sérieusement, c'Est bizarre sa réaction face au sang, peut-etre a cause de la connexion qu'il a avec Rachel?

T'es super Very Happy

xoxo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vanille41
Retour fracassant de Jake
Retour fracassant de Jake


Féminin
Nombre de messages : 1945
Age : 33
Localisation : dans les bois en compagnie d'une bande de ... loups
Date d'inscription : 25/10/2009

MessageSujet: Re: Le dernier frère (Cullen - Paul - Wolfpack)   Mer 2 Fév - 9:49

* je m'y voyais déjà, je me voyais face à elle, je voyais déjà le feu... Pour moi, il n'y avait aucun doute, je réussirai ! Et bah il est bloqué là-dessus notre pauvre Paul No

* Et allez, encore un chien de garde lol Paul est condamné dans cette image Razz

* Super la description du loup de Jacob faite par Paul Very Happy, j'avais vraiment l'image du beau loup marcher majestueusement. Par contre, on voit qu'il y a de la hiérarchie dans l'air entre eux deux.

* Belle baston de loups ! lol c'est pas dur à imaginer entre eux.

* j'ai perdu ma soeur, j'ai perdu Bella, j'ai perdu mon coeur ...
On voit bien la souffrance de Jacob et tout ce qu'il a dût accumuler pour lui pale Je le trouve bien seul mon Jacob dans l'histoire. Pourvu qu'il connaisse au jour meilleur.

* J'aime bien Paul à la fin qui fait son Caliméro, le pauvre, personne veut le tuer Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélan
Enfin Edward comprend !
Enfin Edward comprend !


Féminin
Nombre de messages : 2785
Age : 22
Localisation : Dans les étoiles là où le passé, le présent et le futur ne font qu'un
Date d'inscription : 19/12/2010

MessageSujet: Re: Le dernier frère (Cullen - Paul - Wolfpack)   Jeu 3 Fév - 20:15

J'adore surtout la confrontation avec Paul et Jacob
Ce chapitre est vraiment triste !
Pauvre Paul!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tititof
Perd connaissance
Perd connaissance


Féminin
Nombre de messages : 831
Age : 39
Localisation : garde la main chaude de Jacob dans la sienne
Date d'inscription : 29/08/2009

MessageSujet: Re: Le dernier frère (Cullen - Paul - Wolfpack)   Ven 4 Fév - 4:29

Juste en passant, désolée, je n'ai pas précisé que dans cette histoire, il n'y avait pas Renesmée. Enfin maintenant, vous l'avez compris lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice_Cullen_57
Confessions de Rosalie
Confessions de Rosalie


Féminin
Nombre de messages : 1469
Age : 31
Localisation : A la Push, avec Jake
Date d'inscription : 26/07/2009

MessageSujet: Re: Le dernier frère (Cullen - Paul - Wolfpack)   Ven 4 Fév - 19:22

Bella qui dépose un chevreuil à Paul : Paul est totalement dépendant des Cullen... Et ça ne doit pas lui plaire !! confu

Je mords à pleins crocs dedans pendant que mon ami me regarde faire : il considère Emmett comme son ami !! Wink

"le chien de compagnie des Cullen !" : Lol !! Quelle image !! Razz N’empêche, le pauvre, pour penser ça... confu

"Je remarque alors le sourire suffisant d’Edward qui a du suivre en direct mes réflexions les concernant" : arggggg !! Je vois bien ce sourire !! lol !!

Eh bien, la bagarre Paul-Jacob est plutôt sanglante !!!!! confu

Les visions de Jacob à propos de Bella sont à la fois belles et tristes... Sad Tout cela est très bien décrit en tout cas !! Wink

Les doutes de Paul laissent entrevoir la suite ? Wink Il se rend compte que Bella est restée la même et il ne sait pas comment il réagira devant Rachel le moment venu... C’est bon signe, non ? Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tititof
Perd connaissance
Perd connaissance


Féminin
Nombre de messages : 831
Age : 39
Localisation : garde la main chaude de Jacob dans la sienne
Date d'inscription : 29/08/2009

MessageSujet: Re: Le dernier frère (Cullen - Paul - Wolfpack)   Lun 7 Fév - 13:10

angechance
Citation :
j'adore Emmett , il est drôle et gentil par contre Edward par moments je ne sais pas mais je le trouve bizarre non ? ah euh peut être que c'est juste mon imagination
ah bon tu trouves ? c'est peut-être moi qui ne respecte pas le perso LOL tu me rediras par la suite Wink

Renesmée Cullen Black
Citation :
Sérieusement, c'Est bizarre sa réaction face au sang, peut-etre a cause de la connexion qu'il a avec Rachel?
Non j'ai peut-être mal décrit mais il n'arrive pas à lâcher car il est enragé à cet instant, son côté animal prend le dessus, pas son côté vampire Wink mais l'idée est pas mal je l'avoue. Au début, tu m'as surprise dans ta réflexion et ensuite je me suis dit que ça aurait pu être une idée vu qu'il était imprégné de Rachel.

Vanille
Citation :
Je le trouve bien seul mon Jacob dans l'histoire. Pourvu qu'il connaisse au jour meilleur.
je me doutais que tu allais finir par me faire la réflexion lol j'avais un peu peur de tes réactions depuis le début vis à vis de Jacob, surtout vu au travers les yeux de Paul. Mon Jacob parait pas très cool et très torturé mais c'est aussi à une autre époque, dans d'autres conditions que celles que j'ai exploité jusque maintenant. Bella vampire et Jacob, c'est tout nouveau pour moi et je ne vois pas Jacob autrement que seul et amer...ce qu'il aurait dû être sans Renesmée.

Mélan
Citation :
J'adore surtout la confrontation avec Paul et Jacob
Je suis contente que cette confrontation ait plu à tout le monde, elle n'a pas été facile à écrire car j'en avais déjà faite une entre eux dans Evolution mais du point de vue de Bella. Là, je suis dans la tête du loup et c'était moins évident. Merci Smile

Alice_Cullen_57
Citation :
Les doutes de Paul laissent entrevoir la suite ? Wink Il se rend compte que Bella est restée la même et il ne sait pas comment il réagira devant Rachel le moment venu... C’est bon signe, non ? Wink
Il faudra lire jusqu'au bout pour avoir ta réponse mais c'est vrai que Bella joue un grand role dans cette histoire Smile

Merci à toutes pour vos commentaires, encore désolée pour la petite omission concernant Renesmée. J'ai fait le choix de ne pas l'inclure car je voulais vraiment exploiter cette vision si Bella n'avait jamais eu d'enfant.

Allez, un peu de douceur, voici la suite.

Bonne Lecture Smile

* * * * *

6 – Mes doutes

Cette petite mise au point m’a permis de réfléchir et depuis ce moment-là, Jacob ne nous cache plus ses pensées donc ça me force à toujours plus réfléchir. Pour l’instant, je laisse tomber mon voyage en Europe. Déjà parce que je ne sais pas où Rachel se trouve, et aussi, parce que j’ai décidé d’écouter les conseils d’Emmett car s’ils décident de m’inclure dans leur voyage, je perdrai moins de temps à essayer de feinter tout le monde et surtout, à la chercher car si les Cullen la trouve, ils me l’offriront sur un plateau d’argent.

Mes collègues de travail sont venus ce matin. J’ai dû leur annoncer un arrêt maladie de quinze jours minimum pour fracture de la clavicule…document signé par l’éminent Docteur Cullen de Forks que Edward m’a lui-même apporté avant leur arrivée qu’Alice avait eu en vision. Après un bandage grossier et les explications accélérées d’Edward à donner à tout le monde concernant les conditions de mon repêchage puis hospitalisation de quelques jours, j’avais donc ouvert la porte à Pete, Matt et Dave, mes amis de longues dates.
Bien sûr, Pete (qui se croyait plus malin) avait laissé le doute planer comme quoi j’avais tenté de me suicider. Après un gros malaise de tout le monde et une brève hésitation de ma part, je n’avais pas répondu, me disant que cette option pourrait me servir plus tard. Ils étaient repartis, déçus que je sois absent si longtemps mais pleins de bonnes paroles pour me réconforter. Je les avais regardés partir, me disant que je ne pourrais pas leur mentir toute ma vie puis j’avais retiré mon bandage et la solitude m’avait tenue compagnie.

Comme je m’en doutais, Edward avait assisté à ma mise au point avec Jacob à distance et c’est sans surprise que je vois débarquer Bella en lunettes noires devant ma porte quelques jours après.

- Qu’est-ce que tu veux ? Demandé-je, un peu hargneux.
- Voir si tout va bien …
- Te fous pas de moi ! Tu as assez de connexions depuis ta villa pour savoir comment je vais sans avoir à te déplacer…
- Ok…

Elle se racle la gorge, une habitude qu’elle n’a pas perdue, hésite puis insiste :

- J’aimerai qu’on parle alors…
- Non.
- J’aimerai qu’on parle de Jacob, précise-t-elle.
- Encore non.

Je m’apprête à lui refermer la porte au nez mais elle est plus rapide que moi et la bloque. Sa nouvelle force me surprendra toujours et résigné, je lâche ma main et fais un pas en arrière. Puis avec lassitude, je me dirige vers ma véranda.

Je ne l’entends même pas se déplacer…est-ce qu’elle marche seulement ? Peut-être a-t-elle le pouvoir de voler ? Avec ses vampires…ça ne m’étonnerait même pas. Elle s’assoit sur le sofa à ma droite et m’observe. Au bout d’une minute où son regard doré m’agace fortement, je demande :

- Crache le morceau ! Qu’est-ce que tu veux ?
- Savoir si tu vas bien, répète-t-elle, obstinée.
- Oui ! M’écrie-je, en appuyant bien sur le ton. Oui, je vais bien !
- Tu es sur les nerfs…pour changer.
- C’est toi qui me fout les nerfs en boule ! Réplique-je du tac au tac. Tu n’es pas au courant ? Nous sommes ennemis !
- Arrête avec ça tu veux ? Siffle-t-elle, agacée par ma stupidité.

Nous nous toisons puis je souffle en reportant mon regard sur la forêt. Au bout d’une minute de silence, elle demande :

- Edward est inquiet…pour Jacob.
- Quoi ? M’esclaffe-je. Alors ça, c’est le bouquet !
- Ecoute-moi. Jacob a toujours réussi à plus ou moins bloquer ses pensées à Edward, sur des trucs stratégiques et parfois, personnels. Mais il a vu à travers tes souvenirs ce que Jacob a …subi suite à ma transformation.
- Et alors ? C’est normal non ? Tu ne crois pas que je souffre moi ? Nous souffrons tous Bella !

Elle baisse la tête et se mord les lèvres.

- Je pensais qu’il allait bien, couine-t-elle. Il a l’air si …serein quand il vient nous voir.
- Il va bien, assuré-je dans un soupir.

Elle relève le menton et m’interroge du regard.

- Il va bien ! Répète-je. Je t’assure…Si Edward a vu ses pensées dans mes souvenirs, il a du voir qu’il avait … accepté ton …cas, conclue-je, hésitant.
- Mais il a tellement souffert…
- Mais Bella ! Qu’est-ce que tu croyais hein ? On s’est tous battus pour toi ! Jacob plus que les autres ! Il t’aimait…il t’aime toujours…

Je soupire puis ajoute, hargneux, réalisant ce que je suis en train de faire :

- Je n’y crois pas ! Je suis en train de jouer les psys avec une sangsue alors que c’est moi qui viens de perdre ma femme !!!

A nouveau, je vois à ses yeux que je l’ai blessée mais c’est trop tard. Elle se relève d’un bond et me crache au visage, un grognement roulant dans sa gorge :

- Je n’ai JAMAIS insulté ton espèce alors tu es prié de respecter la mienne ! Ce mot me donne envie de mordre ! Il me rend dingue ! Alors je me méfierai à ta place, conclue-t-elle en se rasseyant sur son fauteuil, un peu surprise elle-même par sa réaction.

Au bout d’un instant où j’ai encore du mal à réaliser qu’elle venait de me menacer, je la laisse se calmer un peu et lui dis :

- Tu la ressens hein ?
- Quoi ?!
- Cette répulsion naturelle…cette envie de me détruire, cette difficulté à me sentir…
- Non, ment-elle.
- C’est pourtant vrai Bella, nos espèces ne sont pas faites pour vivre ensemble et toi-même tu as du mal à lutter contre ça.

Elle est mal à l’aise et j’insiste, un peu maso, me demandant soudain comment Rachel verrait les choses :

- Dis-moi ce que tu ressens ? Quand tu es en ma présence …en celle de Jacob ? Ton meilleur ami…

Bella se lève et marche jusqu’à la baie vitrée. Sa peau se met soudain à scintiller lorsque le soleil perce un peu les lourds nuages noirs de Forks. Je la compare alors à un papillon, je ne sais pas pourquoi cette image me vient en tête mais je suis fasciné par sa peau. Elle n’a pas l’air de s’en rendre compte, son esprit est vraiment perturbé. Alors je me lève à mon tour du sofa et m’approche d’elle sans quitter ces milliers de scintillements qui illuminent ses cheveux, sa joue et son cou. Une fois que je suis tout près d’elle, j’observe attentivement le phénomène et c’est en voyant mon regard concentré sur elle qu’elle réagit en demandant :

- Qu’est-ce que tu fais ?
- Je me demande juste ce qui provoque ça…, dis-je en osant toucher du doigt sa joue glacée, complètement hypnotisé. On dirait du cristal…

Elle me laisse faire, mon exploration l’amuse et j’en profite car je ne pourrais faire ça avec aucun autre vampire. Je passe mon doigt sur une mèche de ses cheveux et suis surpris de leur texture.

- Moi je trouve ça magnifique quand je vois Edward sous le soleil, me souffle-t-elle.
- Il t’a dit pourquoi vous êtes comme ça ? C’est pas super pratique pour aller faire tes boutiques…, plaisanté-je.
- C’est pour ça qu’un vampire vit surtout la nuit ou dans des lieux sombres comme Forks …ou Londres…, conclue-t-elle d’une petite voix.

Ça me fait alors un électrochoc.

- Londres ? Elle est à Londres ? !!!
- On attend confirmation, m’avoue-t-elle.

Nous nous dévisageons pendant un long moment, moi me demandant si je ne devrais pas partir tout de suite, elle se demandant si j’allais le faire…elle me teste, je le comprends soudain en voyant un petit sourire se dessiner sur ses lèvres.

- Tu es calme mais tu n’en démords pas hein ? Me dit-elle.
- Jamais…, avoué-je dans un souffle.

Elle hoche la tête, les mains dans les poches de son blouson. C’est vrai qu’elle n’a pas changé. Malgré qu’elle soit plus sûre d’elle et beaucoup moins gourde, même très habile maintenant, elle avait gardé des « habitudes » d’humaine qui faisait qu’on n’était pas dépaysé…mis à part ses yeux dorés et son insupportable odeur qui m’était pourtant plus supportable que les autres. Encore à cet instant, je sentais la différence. Pendant un temps, j’avais pensé que c’était parce que j’avais plus d’affinité avec elle, vu que nous l’avions connue « avant ». Mais j’ai quand même beaucoup de sympathie pour Emmett et son parfum est aussi pourri que celui des autres Cullen ! Je ne sais pas ce qui provoque ça mais quelque part, c’est une bonne chose vu que Bella est assez souvent parmi nous.

- Je dois te laisser, m’annonce-t-elle alors.
- Oui…Pour Jacob, je ne sais pas quoi te dire. Personnellement, je comprends sa souffrance et je ne comprends pas ta décision. Voilà.

Et comme elle se borne à fixer le sol, j’ajoute :

- Mais maintenant, c’est trop tard pour y penser hein ? Au moins toi, tu as eu le choix …
- Je suis désolée Paul…Sincèrement.

Ma gorge se serre mais je me retiens. Sa sollicitude est tellement vraie que ça me broie les tripes. Elle hésite une seconde puis se dirige vers le couloir. Je l’accompagne jusqu’à la porte. Une fois qu’elle est sur le perron, elle se retourne si vite que je ne vois même pas le mouvement puis elle me dit :

- Vous êtes mes amis… je vous aime tant. Vous êtes ma famille autant que les Cullen… ça me dégoute de ressentir ça quand je suis avec Jacob ou avec toi, admet-elle, mais en effet, je ne peux pas lutter...par contre, je peux le contrôler…

Et sans comprendre ce qui m’arrive, elle se jette contre moi et m’enveloppe avec force. Elle est dure comme une montagne et je me sens soudain glacé de la tête aux pieds, comme si j’étais en train de subir une congélation instantanée. Je sens ses bras m’entourer la taille et ses mains glacées dans mon dos. Nos quarante-deux degrés de différence me font alors claquer des dents mais je sais que c’est aussi les nerfs. Les tremblements commencent quand elle pose sa tête sur mon torse en me serrant encore plus contre elle. Ce contact me fait l’effet d’une plus forte secousse.

- Mais qu’est-ce que tu fais ? Demandé-je, choqué.

J’essai de la repousser mais elle me serre plus. Je n’arrive plus à respirer, l’odeur de ses cheveux me brûle le nez. Je suis même en train de suffoquer !

- Bella…, supplié-je presque. Tu me fais mal…

Je sens mon loup près à exploser et elle doit le sentir aussi car elle me lâche et recule très vite d’un pas.

- Pardon…, murmure-t-elle, soudain très ennuyée. Je…j’ai encore du mal avec ma force…

Encore haletant, je me masse le ventre, me demandant même s’il ne m’a pas brisé une côte. Nous nous dévisageons à nouveau et elle m’explique, penaude :

- Je voulais te montrer que tu peux m’approcher…même me toucher…, marmonne-t-elle. Ce n’est pas impossible Paul…
- Tu es barge !!! Grogne-je alors, comprenant son expérience.
- Je sais, sourit-elle. Mais tu n’en es pas mort si ?

Je reprends mon souffle, j’étais à deux doigts de muter dans ses bras, je l’aurai disloquée de partout. Cette fille n’avait vraiment pas changé ! Et sa nouvelle condition lui permettait de prendre encore plus de risques qu’elle n’en prenait déjà avant.

- Mais c'est contre-nature Bella et tu le sais maintenant…
- Tout dépend de quel point de vue on se place ! Riposte-t-elle. Il y a beaucoup de choses jugées contre-nature sur cette Terre et qui ne le sont pas pour d’autres…
- Bella…je ne pourrai pas…tu viens de me le prouver. C’est insupportable !

Elle se rapproche à nouveau, les yeux chargés de défi :

- C’est faux…c’est une question de volonté ! Tu m’as touché la joue et les cheveux tout à l’heure, parce que tu le voulais TOI. Là, tu n’as pas supporté parce que tu n’étais pas préparé à ce contact et tu ne le voulais pas…

C’était vrai, je l’avais touchée dans la véranda, curieux de découvrir l’espèce qu’était devenue ma femme. Une curiosité un peu morbide d’ailleurs…qui m’avait valu ce « merveilleux » câlin étouffant de Bella.

Voyant qu’elle a mis un point et que je ne sais pas quoi répondre, elle décide de me laisser mariner cette expérience et d’en tirer mes conclusions. Je la vois remettre ses grosses lunettes noires sur son nez et les mains à nouveau dans les poches, elle regagne sa voiture d’un pas assuré. Instinctivement, je lève les yeux vers le ciel pour vérifier que le soleil ne va pas pointer et la faire briller comme un sapin de Noël. Je pousse même un soupir de soulagement quand elle s’engouffre dans sa luxueuse voiture de sport et démarre en trombe. Un soupir de soulagement qui vaut aussi pour ma tranquillité retrouvée…


Bella avait quand même réussi son coup. Depuis sa visite, j’étais perturbé. Déjà pour la violence des sensations ressenties et je n’arrêtais pas de me demander si je n’allais pas fléchir devant Rachel le jour où je la reverrais … Ce dernier point me fait très peur. Pas que je doute du fait qu’elle doit périr, non, ça j’avais du mal à croire qu’elle devienne « végétarienne » surtout après le temps qu’elle aurait passé avec des « vrais » vampires, elle restait donc dangereuse à mes yeux mais j’avais peur d’être attiré par son aspect physique…que comme Bella, elle n’ait pas perdu toutes ses manières d’humaines et que je la reconnaisse à travers ses yeux rouges, que je revois celle que j’aimais, qu’elle redevienne ma Rachel l’espace d’une seconde qui me serait peut-être fatale… et le soucis c’est que personne ne prendrait la relève. Si je flanchais, personne ne la tuerait à ma place. Je doutais sérieusement des promesses de Jacob. J’étais hélas le seul à vouloir sa perte. Il fallait que je tienne bon et aussi, que j’évite Bella au maximum car elle me faisait douter…


Mais hélas, Sam et Emily ont eu la bonne idée d’organiser une soirée chez eux afin de fêter la « paix retrouvée » dans notre meute comme Emily disait. Disons que oui, j’étais plus calme, je m’en rendais compte moi-même et je préférais de loin un sourire amical et fraternel de la part d’Embry ou de Quil, qu’un regard de travers ou carrément des menaces de la part de Jacob. Tout le monde essayait d’y mettre du sien, moi le premier, surtout depuis que je savais que tous mes frères n’étaient pas forcément contre moi.

C’est donc avec les pieds de plomb mais une petite envie de retrouver ma famille malgré tout que je me rends à cette soirée, en sachant parfaitement que Bella sera là, voir même d’autres Cullen.

Mais quand je pensais d’autres Cullen, je n’aurai jamais imaginé qu’il y aurait TOUS les Cullen et ma surprise doit marquer mon visage quand je rentre dans la petite maison car Emmett éclate de rire et l’ambiance joyeuse se casse aussitôt.

- Salut vieux ! Pas fâché de te revoir habiller et parmi nous ! Me lance-t-il, moqueur.

Je ne réponds pas mais lui lance un regard entendu. La puanteur me prend à la gorge et au nez mais leurs visages amicaux m’empêchent de faire une réflexion. Seul Edward sourit dans son coin.
Voyant que je semble calme, les discussions reprennent et la pièce est à nouveau remplie de paroles et de rires, comme si de rien était. Il y a clairement une volonté de tout le monde de rendre cette soirée agréable.

Au moment où je m’approche de Sam pour lui serrer la main, Bella recommence ce que je voulais à tout prix éviter. Je la retrouve à nouveau pendue à mon cou où elle me souffle un « Contente que tu sois venu Paul ! » qui me glace la nuque jusqu’en bas du dos mais cette fois, elle me libère rapidement et je lui réponds par un hochement de tête afin de ne pas lui dire sèchement de dégager ! Aussitôt, le corps doux et chaud d’Emily la remplace et je la prends contre moi avec plaisir lorsqu’elle me dit avec une profonde tristesse :

- On ne s’est pas vus depuis…je suis tellement désolée…
- Tout va bien Emily, lui chuchoté-je à l’oreille pendant que Sam lui caresse le dos en me souriant avec compassion.

Je remarque qu’il a l’air très content de me voir ici tout comme Embry à ses côtés. Je lâche Emily et la rend à son homme pour continuer mon tour parmi mes frères. Jacob, que Bella a rejoint, me fait un signe (amical ?) de la tête et je lui rends. Jared m’accueille avec une grosse frappe sur l’épaule et Quil interrompt sa discussion avec Alice et Jasper pour me prendre aussi dans ses bras. Les deux vampires me saluent avec un sourire poli puis Quil reprend le fil de la conversation comme s’il était avec des amis Quileute de longue date. J’hallucine mais apparemment, je suis le seul et j’ai l’impression, vu les mines réjouies de tous, que le message est clair : je dois m’adapter et accepter ! Seulement, il y a un petit détail qu’ils semblent tous avoir oublié : si Rachel revient à Forks, la frontière sera rétablie et fini les petites sauteries entre montres !

- Nous savons tout cela, m’interrompt Edward qui se retrouve tout près de moi sans que je ne l’aie vu bouger.
- Tu m’agaces fortement, grogné-je entre mes dents. Tu peux oublier ma tête deux secondes ?
- Désolé, impossible …, réplique-t-il du tac au tac. Et sache que je ne suis pas uniquement connecté à ta tête, j’entends toutes les pensées dans cette pièce…
- Quel plaisir !
- Ne crois pas cela, répond-il sur un ton léger, c’est parfois très fatigant…mais je dois admettre que c’est plus souvent pratique ces derniers temps.
- Tu m’étonnes ! Claques-je, amer.
- Tu as apprécié la visite de ma femme ? Me demande-t-il brusquement.
- Quoi ?

Je mets quelques secondes à comprendre de quoi il me parle. Puis, je réponds :

- Apprécié n’est pas le mot que j’aurai choisi…

Edward sourit malgré son air tendu, hésite puis continue :

- Tu as raison lorsque tu penses qu’elle n’a pas changé…son esprit du sacrifice et du dévouement pour les âmes perdues est toujours le même…
- Je ne comprends pas…

Il sort de la pièce principale et m’invite à le suivre à l’extérieur. Après une seconde d’hésitation, je le suis, intrigué.
Nous marchons quelques mètres sous ce ciel d’encre. J’attends qu’il continue et lorsque je m’apprête à lui demander qu’il m’explique, il sourit et anticipe ma question :

- Bella s’est mis dans la tête de te protéger… tout comme Emmett d’ailleurs, ajoute-t-il un peu ennuyé.

Cette nouvelle ne me surprend pas vraiment et comme je ne réponds pas, il continue :

- Elle s’est mis aussi autre chose en tête depuis…
- Quoi ? Ose-je demander, m’attendant au pire.
- Te faire accepter Rachel…, déclare-t-il sur un ton doucereux.
- C'est-à-dire… ? Demandé-je les dents serrées, sentant soudain une petite boule d’énervement dans l’estomac.
- Faire comme elle a fait la dernière fois, répond-il en s’arrêtant pour me fixer droit dans les yeux. Et continuer pour que le jour où tu te retrouves devant Rachel, ta répulsion physique ait disparue et que tu l’acceptes telle qu’elle est.
- Ta femme est cinglée ! Répliqué-je aussitôt, très agacé et écœuré à la fois.
- Ce n’est pas un scoop, rigole-t-il. Mais ce n’est pas ça qui m’ennuie…
- Ah oui ? Et qu’est-ce que c’est ?

Il semble soudain à nouveau à des kilomètres de moi puis souriant à demi, il reporte ses yeux jaunes sur moi et répond, un peu irrité :

- Ce qui m’ennuie c’est qu’elle commence à me cacher ses pensées…et que je ne sais pas exactement ce qu’elle a en tête. Et avec Bella, je me prépare à tout. Elle est capable du pire…partir seule par exemple ou échanger sa place avec Rachel si elle le peut…tu comprends mon inquiétude ?
- Oui…surtout que tu dois te dire : encore tout ça pour un cabot.
- Ne crois pas cela ! Riposte-t-il aussitôt sur la défensive. J’ai beaucoup d’estime pour ton peuple ! Mais je sais que Bella est capable de prendre beaucoup de risques pour sauver quelqu’un…crois-moi.
- Oh je te crois ! Réplique-je mi-agacé, mi-amusé.
- Et dans cette histoire, elle veut beaucoup de choses …sauver l’âme de Rachel, sauver votre amour…sauver ton âme à toi…sauver la paix entre nos peuples…nous sauvez tous aussi, conclue-t-il avec retenue.

Sa remarque me fait penser à une phrase que j’avais entendue dans les pensées de mes frères.

- Justement…quels sont vraiment les risques ? Demandé-je. Mis à part une baston générale…
- Que les Volturi soient vraiment derrière tout ça, répond-il. Que ce ne soit pas l’œuvre d’un clan en chasse de nouvelles recrues mais bien un règlement de compte suite à ce qu’il s’est passé l’année dernière avec les nouveau-nés. Que notre alliance avec votre peuple leur soit si insupportable qu’ils aient décidé de vous détruire…qu’ils nous attendent tous là-bas, avec Rachel. Et qu’ils la tuent eux-mêmes si elle décide de nous suivre, pour répondre à ta question muette, finit-il, ayant capté mes pensées concernant la phrase d’Embry « Ou les Volturi eux-mêmes ! ».

Après une courte pause, il reprend :

- Crois-moi, sur le terrain, nous avons peu de chances de nous en sortir…même tous ensembles.

Je réfléchis et réponds :

- Alors laissez-moi y aller seul ! Laissez-moi la retrouver…
- Mais tu veux la tuer, me rappelle-t-il. C’est impossible. Et puis, comme je t’ai dit, j’ai deux vampires dans ma famille qui ne comptent pas te laisser seul et ils sont coriaces, crois-moi.
- Vous êtes tous cinglés…

Edward sourit doucement, amusé mais inquiet à la fois. Je le vois dans ses yeux : il n’est pas sûr de ce qu’il va se passer, pas sûr de faire le bon choix.

- Détrompes-toi, me dit-il aussitôt, me rappelant qu’il est toujours connecté à ma tête. Je suis sûr d’une chose : je ne veux pas la guerre avec les Volturi…mais elle semble inévitable. Et si c’est bien ce que je pense, il y aura des pertes, des deux côtés…et ce dont je ne suis pas sûr par contre, c’est de pouvoir accepter cela.

Et sur ces paroles, il me laisse en plan…encore plus en doutes qu’avant…



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
florine39
Assiste au match de base-ball
Assiste au match de base-ball


Féminin
Nombre de messages : 571
Age : 21
Localisation : 39
Date d'inscription : 30/01/2010

MessageSujet: Re: Le dernier frère (Cullen - Paul - Wolfpack)   Lun 7 Fév - 19:16

Citation :
Je suis sûr d’une chose : je ne veux pas la guerre avec les Volturi…mais elle semble inévitable.

oula y du lourd qui va arriver je crois !!!
super chapitre !!!!!!!!!!!!!
vivement la suite !!!!!!!!!!
j'adoooooooooore tooooooooooujours autant !!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélan
Enfin Edward comprend !
Enfin Edward comprend !


Féminin
Nombre de messages : 2785
Age : 22
Localisation : Dans les étoiles là où le passé, le présent et le futur ne font qu'un
Date d'inscription : 19/12/2010

MessageSujet: Re: Le dernier frère (Cullen - Paul - Wolfpack)   Lun 7 Fév - 20:18

J'aime le fait que Bella veuille faire accepter Rachel en vampire et que elle et Emmett veuillent le protéger. Ils sont vraiment sympa!
J'adore!
Vivement la suite!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renesmée Cullen Black
Regarde son bien aimé demander sa main
Regarde son bien aimé demander sa main


Féminin
Nombre de messages : 1803
Age : 19
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 06/11/2010

MessageSujet: Re: Le dernier frère (Cullen - Paul - Wolfpack)   Lun 7 Fév - 22:06

Il est vraiment long ce chapitre a mon plus grand plaisir Very Happy

C'est fou la curiosité qu'a Paul maintenet sur les vampires à cause de Rachel.
Puis Bella qui lui montre qu'il devrait aller par dessus leur différente race.
J'ai hate de découvrir sa réaction quand il va être face à Rachel. Je suis sur que je vais pleurer comme une Madelaine. Sad
A Londres... Je me doutais bien qu'elle devait être la-bas à cause de la pluie.

Hé oui Paul! Il va falloir s'y habituer. Ils sont amis dorénavant =S Ça à dut être plutot difficile. C'est beau quand Edward dit:

Citation :
…sauver l’âme de Rachel, sauver votre amour…sauver ton âme à toi…

Surtout sauver votre amour

J'ai hate a la suite
xoxo

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vanille41
Retour fracassant de Jake
Retour fracassant de Jake


Féminin
Nombre de messages : 1945
Age : 33
Localisation : dans les bois en compagnie d'une bande de ... loups
Date d'inscription : 25/10/2009

MessageSujet: Re: Le dernier frère (Cullen - Paul - Wolfpack)   Mar 8 Fév - 12:04

* Sympa le collègue de Paul qui sort qu'il a voulu se suicider ... Laughing

* LOL les vampires qui volent Ah-ah Paul m'a bien fait rire car je le vois bien détailler Bella sous toutes les coutures pour voir la notice de "qu'est-ce qu'un vampire ?" Smile

* Bon alors Bella m'a déçu quand elle pense que Jacob lui semblait aller bien. Elle est vraiment naïve de penser ça No Et en même temps, on retrouve bien la Bella qu'on a envi de secouer pour faire réagir.

* Paul qui joue les psy Razz

* Alors la scène où Bella scintille et Paul qui reste encore étonné de ce phénomène je la vois très belle Very Happy

* J'aime quand il traite Bella de barge. Je suis assez d'accord avec lui, elle est barge, si il avait muté, bonjour les dégâts. Mais je trouve ça cool que Bella lui fasse comprendre que malgré ce qui les sépare, elle tente de lui montrer que tout n'est pas impossible. Et comme Paul a voulu la toucher, ça montre bien que lorsqu'il se libère de sa colère et qu'il laisse parler autre chose, il peut faire des efforts. Et on espère qu'il puisse en faire autant avec Rachel.

* Quand il se retrouve à la fête et qu'il voit toute la troupe Cullen au grand complet Laughing je vois bien son visage là, le pauvre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tititof
Perd connaissance
Perd connaissance


Féminin
Nombre de messages : 831
Age : 39
Localisation : garde la main chaude de Jacob dans la sienne
Date d'inscription : 29/08/2009

MessageSujet: Re: Le dernier frère (Cullen - Paul - Wolfpack)   Dim 13 Fév - 5:50

Bon je vous ai laissé un peu en plan avec mon Paul à sa soirée, je vais quand même vous mettre une petite suite.
Merci à toutes pour vos commentaires, je suis contente que ce chapitre vous ait plu Very Happy

Celui-ci est un peu plus court mais il marque un tournant dans l'histoire. Il est aussi un peu "dur" et vous allez trouver Paul, très "dur" aussi. Je précise à nouveau que tout est vu dans sa tête à lui seul, à l'état brut et par un loup-garou qui a perdu sa femme pour devenir son ennemie Wink

Bonne lecture quand même Wink et bon dimanche !

* * * *

7 - La décision

La soirée se déroule calmement et j’essaie même de faire un effort. Je me suis surpris à rire avec Quil et Embry deux fois, même Jacob s’est déridé. J’ai accepté la présence des sangsues qui semblent s’amuser plus ou moins. Peut-être « l’effet Jasper » qui se trouve à quelques mètres de moi ? Emmett s’approche, souriant et me frappe l’épaule sans ménagement en disant :

- J’ai réfléchi à ta proposition !
- Ah oui ?
- Ouais…t’as raison ! Je devrais peut-être travailler ! J’en ai discuté avec Rosalie, elle est d’accord.
- Ah…, m’étonne-je.
- Après tout ce bordel, je viendrais donc avec toi dans les arbres ! Déclare-t-il, tout fier avec un grand sourire.

J’éclate de rire et réponds :

- Mais attends, je ne suis pas le chef ! Ce n’est pas moi qui décide…
- Ah non ? Demande-t-il, soudain déçu.
- Non…mais tu peux venir te présenter et j’appuierai ta demande auprès de mon boss. Avec ton gabarit, il ne devrait pas être contre !
- Cool !!! S’extasie-t-il alors, me faisant encore rire.
- Emmett, intervient alors le Docteur Cullen. Tu es sûr que c’est une bonne idée ?
- Bah oui ! Tu bosses bien toi, non ?
- Oui…c’est vrai, admet-il. Mais au lycée, plus personne ne se pose trop de questions sur toi…dans cette équipe, les personnes vont essayer d’en savoir plus, ils seront curieux…tu es un Cullen.
- Et alors ?? S’indigne Emmett.
- Et alors, répond la petite Alice, tu ne devrais pas travailler dans …enfin…
- Tu ne devrais pas t’abaisser à ça, conclue-je pour finir sa phrase.
- Je n’ai pas dit ça ! S’écrie-t-elle aussitôt. Mais les Cullen ont un certain…rang…enfin, nous sommes censés être des gens fiers et riches donc intouchables ! Ce qui facilite la dissimulation de notre secret, explique-t-elle.
- Et moi je pense qu’Emmett devrait faire ça…je suis d’accord, intervient Rosalie. Et puis, vous qui voulez tant que nos peuples soient proches, s’il travaille avec…Paul, bute-t-elle, ça devrait entretenir les bonnes relations…
- Tu vois mon avenir Alice ! S’écrie alors Emmett. Tu me diras alors si ça craint ou pas !

Pas convaincue, je vois la petite Cullen faire la moue en disant :

- Pas quand tu es avec un loup-garou…ils brouillent mes visions je te rappelle.

Le Docteur réfléchit pendant que sa femme semble ennuyée par tout ça.

- Moi je pense que c’est une excellente idée ! Appuie alors Bella sans surprise. Emmett a besoin de bouger…

Je ne sais pas pourquoi mais je sens que ce soutien cache quelque chose. D’ailleurs, je ne suis pas le seul car Edward se tend aussitôt et Jacob fronce les sourcils. Et Bella le détecte aussitôt car elle se justifie :

- Il sera dans les bois, si besoin il peut chasser discrètement. Et c’est possible que les gens se demandent pourquoi un Cullen a besoin de travailler manuellement et dans ses conditions aussi épouvantables mais ce n’est qu’une poignée de personnes…il ne risque rien. Je crois que nous pouvons lui faire confiance pour se faire accepter parmi les humains…

Sur ce point, je suis d’accord. Emmett est très enjoué et volontaire, il devrait pouvoir se faire vite accepter.

- Très bien, tranche Carlisle.
- Cool !!! S’écrie aussitôt Emmett en me tendant la main pour que je la frappe comme deux potes que nous sommes.

Quelques minutes plus tard, Carlisle et Esmée s’excusent et quittent la soirée. Alice et Jasper les suivent ainsi que Emmett, à contrecœur, mais supplié subtilement par Rosalie.
Seuls Edward et Bella semblent vouloir rester…ou plutôt, Bella veut rester et Edward reste. Je capte son regard, pas dupe mais lui seul peut capter mes pensées. Je me dis aussi qu’il serait tant que je parte. Au moment où je pense ça, je vois Edward hocher la tête. Le message est clair : si je pars, Bella se décidera à partir. Je comprends alors que son obsession à vouloir me protéger, protéger Jacob (des fois que nous ayons envie de nous battre une fois qu’ils seront partis) et tenter de me faire changer d’avis est vraiment très forte. Je pose donc mon verre et déclare à l’assemblée :

- Je suis claqué ! Je vais me coucher !
- Moi aussi, répond aussi sec Jared.
- Tous dans le panier ! Ajoute Quil d’une voix mal assurée, trahissant son ivresse.

Il me fait sourire et dans un dernier signe, je quitte la soirée.
Mais au bout de quelques mètres, je sens qu’on me suit et me retourne pour découvrir Jacob qui avance d’un pas déterminé derrière moi. Je m’arrête alors et lui dis :

- Pas ce soir…
- Je ne veux pas me battre ! Dément-il aussitôt. Je veux parler. Ou plutôt… m’excuser.
- Oh…

Je baisse la tête, surpris et ne sachant pas quoi dire d’autre. Alors il continue, mal à l’aise :

- Ouais, j’ai été un peu égoïste sur ce coup-là…j’ai vu ma sœur et je n’ai pas compris que c’était aussi ta femme…enfin je veux dire, si …mais, tu vois…

Il soupire un grand coup, c’est dur pour lui visiblement. J’attends qu’il reprenne pieds puis il ajoute :

- Je ne voyais que ta vengeance, pas ta souffrance…je voyais en toi celui qui voulait tuer Rachel…je n’avais pas vraiment compris…enfin, je me suis mis à ta place deux secondes et j’ai compris…
- Tu as compris quoi ? Ose-je demander.

Il hésite puis déclare :

- Quand Bella s’est transformée en vampire…moi aussi j’ai eu des envies de meurtres et de suicide…j’ai aussi pensé à la détruire le jour de sa transformation…j’avais envie de mordre, j’avais envie de feu…

Je ne sais pas quoi lui répondre, j’avais déjà compris tout ça en voyant ses pensées et je n’allais pas démentir les miennes. Nous nous dévisageons quelques secondes puis il ajoute plus fermement :

- Mais même si j’ai compris tout ça Paul…je ne peux pas ! Je suis désolé…je ne peux pas te laisser faire…je ne peux pas te laisser y aller et te regarder faire…ou même le tenter. Je te tuerai si ça arrivait.
- Ok…
- Paul…
- Non, n’en rajoute pas ! Le coupe-je aussitôt. Je n’ai qu’un truc à te dire : que le meilleur gagne !
- Quoi ? Demande-t-il surpris.
- Tu ne renonceras pas, je ne renoncerais pas… si nous devons un jour nous retrouver face à elle ensemble, je ne verrais qu’elle…elle et sa puanteur de vampire, ajoute-je les dents serrer. Plus rien ne comptera, tu le sais… donc tu n’as plus qu’à prier pour la retrouver avant moi et je n’ai plus qu’à espérer que ça ne soit pas le cas.

Ses mâchoires se contractent et il fixe le sol. Puis ses yeux noirs se reportent sur moi et je sens toute sa colère se décharger sur ma petite personne. Mais il n’ajoute rien. Il se contente de hocher doucement la tête et me quitte. Le message est clair : nos chemins se séparent jusqu’au but final où là, l’affrontement sera inévitable. Je me dis alors à cet instant « Nous avons essayé mais ça ne sert à rien… pour l'instant, je n'y arrive pas». Mais quelques secondes plus tard, dans la pénombre, je vois Jacob revenir vers moi d’un pas déterminé et énervé. Il s’apprête à me menacer à nouveau lorsqu’il s’arrête net et fixe quelque chose derrière moi, surpris. Je me retourne d’un bloc et découvre la petite Alice, les yeux dans le vide, le visage soucieux. Je comprends qu’elle vient d’arrêter là sa course car malgré son immobilité, tout semble avoir bougé avec elle. En suspend, elle est à l’écoute du silence.

- Alice ? Demande Jacob en s’approchant d’elle. Qu’est-ce qu’il se passe ?

Ses sourcils se froncent et elle grogne :

- Hors de mon périmètre ! Tu brouilles mes visions !

Aussitôt, Jacob recule d’un pas et elle marmonne :

- Bon sang…je ne la vois plus…

Et à cet instant, nous entendons un hurlement déchirant en provenance de la maison de Sam. Alice file à la vitesse de la lumière pendant que nous la suivons tous les deux vers l’endroit que nous venons de quitter. Tout va très vite ! J’ai du mal à comprendre ce qu’il se passe même si au fond de moi, je sais déjà ce que nous allons trouver. Mon cœur fait un bond quand je vois tout le monde autour d’un corps à terre qui se tord et dont les pieds frappent la terre avec violence. Certains de mes frères sont en loups, confirmant la présence d’un vampire ennemi. Malgré la nuit, je reconnais Sam à genoux, le visage crispé, qui tient une tête contre lui. Un nouveau cri de douleur et je comprends que c’est Emily entre ses bras, ce qui explique qu’il n’a pas muté. Il supplie du regard Bella et Alice qui essaient de maintenir ses tremblements.

- Faites quelque chose !!! Hurle-t-il.
- Emily !!!! Crie Jacob en poussant deux loups. Non ! Emily ! Pas toi !
- Aidez-nous ! Pleure Sam sans quitter des yeux Bella et Alice qui tentent de la maintenir. Ce n’est pas possible…pas mon Emily…

Malgré le drame, malgré l’horreur, je les vois se parler vite et à voix basse. Alice, debout derrière Bella qui est accroupie près d’Emily, lui donne des directives mais elle parle si vite et si doucement que je ne comprends pas. Je remarque l’absence d’Edward. Elles semblent hésiter…mais hésiter de quoi ? Que peuvent-elles faire ? Ma tête me tourne, le cauchemar continu. J’ose alors poser mes yeux sur le visage défiguré d’Emily, celui que Sam avait balafré de ses griffes deux ans plus tôt. Tordu par la douleur, ses cicatrices sont plus laides. Je compte les secondes…je revis ce moment atroce encore une fois…c’est pour bientôt…sa respiration est saccadée…elle souffre tellement…son corps se meurt…mais soudain, j’entends Bella crier à Alice :

- Ça a marché pour moi ! Edward l’a fait la première fois quand James m’a mordue !
- Carlisle était là !!! S’écrie Alice. Moi je ne peux pas Bella, je suis désolée…tout ce sang…

Elle recule d’un pas puis se ressaisit et s’accroupit près de Bella en disant sur un ton calme qui me surprend :

- Tu peux y arriver…
- Faites quelque chose …, supplie Jacob. Pas encore, pas encore…. Bella, je t’en prie…sauve-la !

Ils se dévisagent pendant une seconde qui dure une éternité. Je saisi tous les doutes de Bella dans son regard doré. Jacob ne la quitte pas des yeux mais les larmes inondent son visage.
Alors, avec une rapidité indétectable pour l’œil humain, Bella prend la décision et se retrouve sur Emily, son visage plongé dans le cou de celle qui est en train de mourir. Par instinct, Sam s’est reculé et tout le monde a les yeux rivés sur elles. Je ne comprends pas trop ce que Bella est en train de faire mais je vois Alice, les deux mains contre sa bouche qui semble espérer. Au bout d’un moment interminable, elle crie soudain :

- Bella, arrête !

Au même moment, le docteur Cullen apparait à leurs côtés avec sa femme et les autres membres de sa famille qui sont revenus. Aussitôt, Emmett vient près de moi, ne comprenant pas ce qu’il se passe. Je n’arrive même pas à lui parler. Bella relève la tête et braque ses yeux directement sur moi. Je vois sa bouche pleine de sang et mon estomac se révulse. Au même moment, Sam étouffe un cri de douleur. Pourtant, le docteur Cullen se met à genoux auprès d’Emily qui semble plus calme. Curieux et malgré le dégoût que je viens de ressentir, je m’approche pour avoir confirmation de ce que je crois comprendre. Sam reprend Emily contre lui, soudain souriant et avec surprise, je vois Emily lui sourire faiblement. Perplexe, je tourne la tête vers les Cullen où Bella s’essuie encore les lèvres. Edward revient de la forêt au même moment, les traits soucieux. Il est accompagné de Jasper et la gravité de leur visage me permet de penser qu’ils ont échoué.

- Elle a filé ? Demande aussitôt Alice.
- Oui…trop rapide ! Répond son compagnon.
- Plus rapide que toi, Edward ? S’étonne-t-elle.
- Oui…je ne l’ai pas senti approchée…je ne l’ai même pas entendue…un éclair…voilà ce qu’elle est…, explique Edward, dépité. Elle est très forte !

Il prend Bella dans ses bras qui a l’air très bouleversé :

- Mon amour…tu as été à la hauteur, je suis fier de toi !
- Ouais Bella ! S’écrie Emmett en lui donnant une tape dans le dos, tu as assuré ! Jamais je ne pourrais aspirer du venin comme ça, sur une morsure remplie de sang humain ! Trop la classe !
- Ce …ce n’était pas facile, marmonne Bella contre Edward.

Je la vois déglutir et je l’observe plus attentivement. Elle se sent mal…et mon estomac me brule encore tellement elle m’a donné la nausée. Je réalise alors pleinement le drame que nous venons encore de vivre. Je ne sais pas pourquoi mais je m’imagine que tout est de la faute de Rachel. Pour moi, c’est elle qui vient d’essayer de tuer Emily alors je grogne vers eux :

- ça ne serait pas arrivé si vous m’aviez laissé la tuer !!!!

Tous me regardent, surpris. Puis Edward précise :

- Ce n’est pas Rachel…j’ai quand même eu le temps de voir son profil.
- Tu l’as connait ? demande Carlisle.
- Moi oui, répond Alice. C’est Séraphina … de Volterra, ajoute-t-elle.
- Il me semblait bien que c’était elle, déclare Edward. J’y ai pensé en découvrant sa rapidité…c’est son don. Elle est rapide. Très rapide ! Plus que moi… elle a filé quand elle nous a vu Bella et moi. Elle ne s’attendait pas à ce qu’on soit là. Elle est tellement rapide et sûre d’elle qu’elle ne fait aucun repérage, ne pense à rien ! Tel un cobra, elle frappe et elle reviendra pour retrouver Emily car pour elle, elle est devenue vampire et doit la suivre !

Mon regard se porte à nouveau sur Emily qui a repris des couleurs mais semble très épuisée. En voyant Sam embrasser son front avec amour, je saisi alors toute l’immensité de ce que vient de faire Bella. Si elle avait été là ce jour-là…Rachel serait peut-être encore en vie…son image hante à nouveau toute ma tête, elle aussi s’était tordue de douleur, elle aussi avait hurlé, j’avais appelé « au secours » mais personne n’était là pour m’aider…et elle m’avait quitté. Je sens une main glacée se poser sur mon épaule et quand je tourne la tête, je ne suis pas surpris de trouver Bella près de moi. Elle me dévisage et je comprends que c’est parce que je pleure. Agacé, je me dégage d’elle et me met un peu à l’écart afin que tout le monde me laisse tranquille ! Esmée et Carlisle redressent Emily et lui demande si elle va bien. Je la vois hocher la tête faiblement et Carlisle déclare alors :

- Je vais m’en occuper…rentrez-la dans la maison.

Sam la soulève avec précaution. Il avait failli la perdre pour la deuxième fois dans cette vie…je l’observe l’emporter dans leur petite bicoque en bois, suivi de Carlisle et Esmée. Mes frères loups décident de rentrer chez eux car ils s’engouffrent dans la forêt. Jacob reste avec les Cullen. C’est fini…on n’a pas réussi à la choper mais elle reviendra ! Pourquoi font-ils ça ? Pourquoi viennent-ils nous prendre nos femmes ? Je regarde le groupe près de la maison. Ils sont en pleine discussion et en plein doute aussi ! Edward avait raison : c’est une vengeance. Les Volturi ont pris la décision de décimer mon peuple…ils pensent nous affaiblir en tuant nos femmes, nous rendre fous et incontrôlables.

Et ils avaient réussi …car à cet instant précis, mon envie de destruction était à son point ultime. Sans quitter des yeux Jacob et les Cullen, je recule d’un pas, puis de deux jusqu’à ce que j’atteigne la forêt. Puis je cours sans bruit et me concentre pour finir par muter dans une explosion pendant ma course. J’accélère alors, droit devant moi, je galope et galope encore, sachant que je vais atteindre mon but dans quelques mètres et je me sens si déterminé que je sais que je vais réussir ! Cette fois, c’est la bonne ! Les branches fouettent mon corps à mon passage, la nuit d’encre ne me gêne pas et je sens déjà l’odeur salé de l’océan qui se rapproche. Soudain, une autre odeur familière se mélange à ce parfum. Je tourne la tête et découvre Emmett qui court à mes côtés. Pendant une seconde, je crois qu’il va m’arrêter mais ce n’est pas le cas, il fixe le chemin devant lui, se calquant sur mes mouvements. De l’autre côté, j’entends des pas feutrés et vois Bella qui court aussi, ses longs cheveux bruns volant derrière elle. En les suivant du regard, je découvre alors qu’ils ne sont pas seuls ! Jasper et Alice la suivent. Je tourne à nouveau la tête vers Emmett et vois la blondeur de Rosalie derrière lui. Alors, je regarde droit devant moi et accélère encore. Un bruit au-dessus de moi me fait lever la tête et je vois bondir Edward dans un arbre quelques mètres plus loin puis encore un autre…il nous a largement dépassé. Il s’est joint à notre course mais ce chemin-là est plus rapide pour lui. Je l’ai toujours vu comme un petit singe habile et il me le prouve encore à cet instant. Les Cullen m’accompagnent, ils me suivent et semblent soudain plus déterminés que jamais. Je peux même sentir leur force autour de moi, leur unité aussi puissante que la nôtre ! Je me sens aussi plus fort face à ce qui nous attend de l’autre côté de cet océan et je comprends alors mon rêve dans la grotte: j’avais envie qu’ils soient avec moi !
J’avais voulu ce moment et cette dernière attaque les avait convaincus. Sans eux, je savais que je n’y arriverais pas car je ne connaissais pas tout de la subtilité des vampires ! Eux seuls pouvaient m’aider.

- Ne crois pas que tu as gagné ! Me coupe une voix que je connais bien.

Jacob vient se placer entre Bella et moi, nous courrons à la même vitesse et par la pensée, il me dit encore :

- Mais ça ne peut pas continuer ! Sur ce point-là, nous sommes d’accord !
- La guerre est déclarée ! annonce Jared derrière moi. Ils vont tous crever !
- Sam est resté avec Emily, m’explique Jacob sans relevé la remarque de Jared qui englobe aussi Rachel. C’est moi qui prends le commandement de la meute !

Et sur ces paroles, il accélère de plus belle et rattrape Edward, qui vient de toucher le sol, pour courir à ses côtés.
Nous atteignons la falaise et dans un élan collectif, nous plongeons tous dans l’océan sans aucune hésitation. Comme la dernière fois, je donne un puissant coup d’arrière-train et bondis hors de l’eau pour replonger ensuite et avancer rapidement grâce à la force de mes pattes avant. Un nouveau bond et je prends le rythme. Je remarque que mes frères se calquent à mon mouvement après une ou deux hésitations. Mais voilà, notre force, c’est notre unité, nous sommes liés par la pensée et pouvons donc nous communiquer nos méthodes de chasse, de combat et dans ce cas, nos techniques pour nous en sortir vivants ! Les Cullen fendent l’eau, nous les loups, nous donnons l’impression de bondir dessus tels des dauphins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renesmée Cullen Black
Regarde son bien aimé demander sa main
Regarde son bien aimé demander sa main


Féminin
Nombre de messages : 1803
Age : 19
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 06/11/2010

MessageSujet: Re: Le dernier frère (Cullen - Paul - Wolfpack)   Dim 13 Fév - 15:41

0.0

Génial! happy (pas rapport, mais son cool ses bananes happy )
happy happy happy happy happy happy happy happy happy (Juste pour le plaisir :p )

Pauvre Émily! Je suis sur que les Volturis font cela pour déclarer la guerre et affaiblir les loups qui devront se battre contre les imprégné! happy ... euh, je veux dire Sad

Emmett qui veut travailler ^^ Que Rosalie l'encourage me surprend. scratch
Puis on s'en fiche du rang social!

Les loups qui nagent XD J'arrive pas a m'enlever l'image de la tête!

Oh mon dieu! La confrontation arrive!!!! Il va surement revoir Rachel! J'ai trop hate!!! happy

C'est vraiment super se que tu écris et merci de l'avoir mis en avance ^^

xoxo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
florine39
Assiste au match de base-ball
Assiste au match de base-ball


Féminin
Nombre de messages : 571
Age : 21
Localisation : 39
Date d'inscription : 30/01/2010

MessageSujet: Re: Le dernier frère (Cullen - Paul - Wolfpack)   Dim 13 Fév - 19:28

j'adoooooore comme toujours !!!!!
vivement la suite !!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélan
Enfin Edward comprend !
Enfin Edward comprend !


Féminin
Nombre de messages : 2785
Age : 22
Localisation : Dans les étoiles là où le passé, le présent et le futur ne font qu'un
Date d'inscription : 19/12/2010

MessageSujet: Re: Le dernier frère (Cullen - Paul - Wolfpack)   Dim 13 Fév - 22:03

J'adore!
Pauvre Sam! J'espère qu'Emily va s'en sortir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vanille41
Retour fracassant de Jake
Retour fracassant de Jake


Féminin
Nombre de messages : 1945
Age : 33
Localisation : dans les bois en compagnie d'une bande de ... loups
Date d'inscription : 25/10/2009

MessageSujet: Re: Le dernier frère (Cullen - Paul - Wolfpack)   Lun 14 Fév - 12:08

* - Tous dans le panier ! Ajoute Quil d’une voix mal assurée, trahissant son ivresse. LOL je le vois bien là

* Je n’ai qu’un truc à te dire : que le meilleur gagne !
Shocked Bon bah comme ça c'est dit ... Moi qui me disait, ah cool Jacob vient se faire pardonner et bah ça finit encore en mode Grrrr

> * - Hors de mon périmètre ! Tu brouilles mes visions !
Ah oui, ça vaut mieux Jacob, recule !

* Ce n’est pas possible…pas mon Emily…
Ah non c'est pas possible ! Encore quelqu'un de touché ??? Ah là y'a un gros problème ! La réserve devient super dangereuse.

* Edward avait raison : c’est une vengeance.
ça m'en a tout l'air.

* Wow la troupe se fait un plongeon ! Super la cohésion de groupe, j'aime mieux cette optique là que Paul et les autres soient uni. Smile Parce que le chacun pour soit, c'est triste ... Neutral

Titi, tu nous avais dit petit chapitre, ça va pas trop petit et puis il s'en passe des choses ! En tout cas, la scène avec Sam et Emilie est très triste ... Et on ressent bien pour la scène finale, que le groupe dégage quelque chose en s'unissant tous pour la même cause. C'est fort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice_Cullen_57
Confessions de Rosalie
Confessions de Rosalie


Féminin
Nombre de messages : 1469
Age : 31
Localisation : A la Push, avec Jake
Date d'inscription : 26/07/2009

MessageSujet: Re: Le dernier frère (Cullen - Paul - Wolfpack)   Mer 16 Fév - 18:46

Eh bien, Paul qui "explore" la nouvelle apparence de Bella!! Very Happy Il faiblit, le petit!! lol!!

Et alors, le câlin de Bella m'a bien faite rire!! Wink Bourrin, comme d'hab!! lol!! N'empêche que son idée de lui faire accepter Rachel est très bonne!!

"Instinctivement, je lève les yeux vers le ciel pour vérifier que le soleil ne va pas pointer et la faire briller comme un sapin de Noël" : pas mal du tout, cette remarque, avec le sapin de Noël!! Razz lol!!

"je ne veux pas la guerre avec les Volturi…mais elle semble inévitable" : voilà qui s'annonce plutôt mouvementé... confu

Et encore une confrontation Paul/Jacob... confu Ils n'arrivent décidément pas à se mettre d'accord!! Ce qui se comprend... Puisque leur point de vue sont, dans l'absolu, opposés...

Eh bien, Emily a eu beaucoup de chance!! A la fois que Bella soit là et prête à l'aider!! Mais aussi que Bella a su s'arrêter!! confu Bella a du avoir une sacrée force de caractère!!

Enfin voilà une nouvelle union Cullen/loups!! Very Happy Tout cela annonce une très bonne suite!! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tititof
Perd connaissance
Perd connaissance


Féminin
Nombre de messages : 831
Age : 39
Localisation : garde la main chaude de Jacob dans la sienne
Date d'inscription : 29/08/2009

MessageSujet: Re: Le dernier frère (Cullen - Paul - Wolfpack)   Dim 20 Fév - 6:16

Renesmée Cullen Black
Citation :
Puis on s'en fiche du rang social!
Oui en effet, mais Alice explique bien que ça couvre leur secret Wink
LOL tu as un problème avec mes loups qui nagent ? Moi ça va, je les vois bien, j'ai juste eu un peu de mal à décrire comment je voyais les choses mais je vois que ça passe pas lol


Vanille,
Citation :
Et on ressent bien pour la scène finale, que le groupe dégage quelque chose en s'unissant tous pour la même cause. C'est fort.
Merci, je voulais vraiment faire passer cette image d’unité et de force

Alice,
Citation :
le câlin de Bella m'a bien faite rire!! Bourrin, comme d'hab!! lol!! N'empêche que son idée de lui faire accepter Rachel est très bonne!!
Bourrin maintenant, gourde avant lol

Mélan, florine39, les filles, merci pour vos commentaires Smile

Voici la suite Smile Je rappelle donc qu'il n'y a pas eu de Renesmée et donc que les Volturi ne sont pas venus voir l'enfant Wink Donc pas de visite à Forks de leur part depuis la bataille des nouveaux-nés.

Bonne lecture et bon dimanche !

* * * * *

8 – Notre alliance

La traversée a été difficile. Surtout épuisante pour nous car les Cullen n’ont pas l’air d’avoir souffert. Malgré notre côté « monstres magiques surpuissants », nous sommes avant tout vivants et apparemment, nous avons des limites. Plusieurs fois, j’ai dû stopper ma course ainsi que mes frères. La reprise était rapide mais la fatigue était là.

Nous sommes tous sur le sable, une petite plage déserte. Il fait encore nuit et je ne sais pas sur quel continent nous sommes. Edward a capté une langue qu’il reconnait et nous assure que nous sommes en Europe. D’après Jasper, l’Italie est juste en face de nous. Mais avant de nous lancer dans une course encore plus folle, nous devons reprendre des forces, nous nourrir…tous…et attendre quelques jours pour envisager une stratégie.
Et pour l’instant, notre plus gros souci est que nous sommes tous partis comme ça, sur un coup de tête, et mes frères et moi avons un problème majeur : nous n’avons pris aucun vêtement…donc nous resterons sous notre forme lupine et Edward fera la communication. Au moins, son don servira à quelque chose d’utile ! Nous verrons en chemin comment nous remédierons à cet inconvénient.

Je me couche donc sur le sable, Jared près de moi, langue pendante, Quil et Embry sur le côté. Jacob est un peu en retrait avec Leah qui nous fixe avec son habituel air de défi. Je me rends compte que Sam me manque et que ça va être la première fois que Jacob va commander seul. Techniquement, nous sommes au même grade : je suis aussi un Bêta mais Jacob aurait dû être l’Alpha et en cédant sa place à Sam, il lui reste quand même quelques privilèges dont sa priorité sur moi.
Les Cullen aussi sont en retrait mais silencieux. Peut-être regrettent-ils leur décision ? Nous le saurons bien vite de toute façon.

Je décide donc de faire comme tout le monde et de me reposer. J’abaisse ma tête entre mes pattes et fixe l’océan qui commence à s’éclaircir avec l’arrivée de l’aube. J’ai du mal à croire que nous venons de le traverser en une nuit ! Je sens encore la force de l’eau dans tout mon corps. Nous venions de faire un exploit, quelque chose que nos ancêtres n’avaient sûrement pas testé ! Nous pouvions en être fiers. Personne ne me répond, je tends les oreilles et entends les ronflements de mes congénères.
Le bruit des vagues me berce et je finis par sombrer.

Une main glacée qui se balade entre mes oreilles puis sur la fourrure de ma nuque me réveille d’un coup, telle une douche froide. Dès que j’ouvre les yeux, je vois des petits pieds avancer vers Quil et reconnaît Bella. Elle est en train de tous nous réveiller avec douceur…enfin ça, c’est ce qu’elle croit ! Je sens encore des frissons dans mon échine et pour remédier à ça, je bondis sur mes pattes pour aller faire un tour.
L’air est différent ici, plus chaud mais plus pollué. Alors que j’observe les alentours, je sens une odeur familière derrière moi et tourne la tête vers Edward.

- Comment te sens-tu ? Me demande-t-il.

Sa question me surprend et j’y réfléchis deux secondes. Puis, je lui réponds mentalement :

- Impatient…
- Nous avons encore beaucoup de chemin à faire mais avant cela, j’aimerai qu’on parle stratégie…car il est hors de question que ton envie de mort nous mette tous en danger !
- Pas de problème…
- C’est moi qui dirige les opérations de toute façon ! Intervient Jacob qui suit notre conversation à travers mes pensées. Paul n’a qu’une chose à faire, nous suivre et obéir !

D’instinct, je grogne alors que je vois Edward sourire au même moment puis lui répondre de sa voix douce et paternaliste :

- Voyons Jacob…il y a contradictions là … « Paul » et « obéir », se moque-t-il.
- C’est ce qu’on verra ! Grogne ce dernier en me défiant, les yeux plissés.
- Ecoutez, déclare soudain Edward, plus fermement. Ce que nous nous apprêtons à faire n’est pas une partie de ballon sur les plages de la Push ! Nous allons risquer nos vies ! Tous ! Et j’espère que nous n’aurons pas EN PLUS vos petits conflits personnels à régler ! Si vous mettez ma famille en danger parce que vous ne savez pas vous tenir, je m’occuperai de votre cas, menace-t-il.
- Qu’est-ce qu’il se passe ? Demande Bella derrière lui.
- Rien…une petite mise au point, répond Edward plus calme.
- Jasper veut te voir, lui chuchote-t-elle en lui caressant les cheveux.
- Je sais…j’y vais.

Et ils nous laissent Jacob et moi. Celui-ci se rapproche tout en fixant l’océan. Il me cache encore ses pensées et ça m’agace puis il tourne la tête vers moi et déclare :

- C’est le combat de notre vie Paul…nous devons être unis pour être forts…nous ne pouvons pas nous permettre de risquer la vie de nos frères…

Je sais qu’il a raison alors je hoche la tête.

- Nous en reparlerons plus tard car là, les Cullen veulent nous soumettre leur plan mais j’attends de toi que tu te conduises comme tu es toujours : un loup-garou loyal et puissant. Au moins jusqu’au terme…

J’hésite puis réponds :

- Je tiens comme toi à atteindre le terme de cette folie Jacob…je ne mettrais pas la meute en danger. Jusqu’à ce que nous soyons toi et moi devant Elle, je t’obéirai.
- Parfait ! Je n’en attendais pas moins de toi !
Claque-t-il en faisant demi-tour pour rejoindre les autres qui sont déjà en cercle près des rochers.

Je me place entre Jared et Embry qui sont déjà assis, en position d’écoute. En regardant les Cullen face à nous et Edward qui semble en tête, je constate seulement maintenant l’absence de leur patriarche : le Docteur Cullen ainsi que celle de sa femme. Edward, qui capte ma réflexion, répond :

- Mon père est resté auprès d’Emily. Esmée et lui nous rejoindrons dès demain. C’est pourquoi nous avancerons lentement car nous avons absolument besoin de lui pour les négociations !
- Les négociations ? Grogne-je aussitôt.
- Ne commence pas Paul ! Me coupe Quil. Ecoutons ce qu’ils ont à nous dire.
- Merci Quil, répond Edward qui est le seul ici à saisir notre conversation.

La petite Alice s’avance et nous regarde un par un avant d’annoncer :

- J’ai réussi à découvrir les intentions des Volturi …et ça ne va pas vous plaire. Je me suis focalisée sur César, un proche de Aro et voilà l’idée principale de leurs attaques : les Volturi veulent exterminer votre race.

Un grognement général se produit aussitôt. Je sens la colère monter et j’entends Jared demander :

- Pourquoi tuent-ils nos femmes ? Pourquoi ne nous attaquent-ils pas directement ?!
- Ce sont des lâches ! S’écrie Leah. Une bande de sangsues puantes en chaussettes que je vais écraser dès que je me trouve en face d’eux !
- Calmez-vous ! Intervient Edward.

Alice a les yeux ronds car elle a bien senti nos protestations mais ne les entend pas. Edward lui reporte nos questions avec une tournure plus polie et c’est alors que Jasper intervient :

- Ne les sous-estimés pas…ils sont intelligents et perfides. Et surtout, ils sont bien conscients de deux choses : la première est qu’ils ne peuvent pas vous attaquer sans risquer d’être tués. Ils savent ce que vous avez fait de James, Laurent et des nouveau-nés…ils connaissent votre force !
- Ça oui ! S’écrie Jared. Et on va leur faire la même chose à ses danseuses !

Jasper n’a pas entendu la réflexion de Jared mais je sais qu’il l’a devinée vu son petit sourire.

- La deuxième chose…, continue-t-il alors, c’est qu’ils ont compris notre alliance et qu’ils ne l’approuvent pas…

C’est vrai que les Cullen avaient tout fait pour nous cacher lorsque les Volturi étaient venus après la bataille dans la forêt contre les vampires nouveau-nés. Bella avait ensuite raconté à Jacob qu’ils étaient très surpris que les Cullen aient pu faire tout ça seuls…Les Volturi avaient du mener leur petite enquête et découvrir notre espèce.

- Et ils ont compris que s’attaquer à vous se résumait à s’attaquer à nous…, ajoute Jasper. Or, l’idée de détruire notre clan est quelque chose qu’ils ont en tête depuis longtemps.
- En gros, le coupe Alice, ils nous ont déclaré la guerre et veulent notre destruction à tous ! A vous, les loups-garous…et à nous, les Cullen. Et je peux vous assurer qu’ils attendent notre venue.
- Ils nous ont déjà captés ? Demande Embry inquiet.
- Pas encore, lui répond Edward. Mais ils s’attendent à notre visite…
- Donc ils ont attaqué nos femmes, juste pour nous faire sortir du bois ? S’étonne Jared.
- Pas exclusivement, répond Edward. Alice, dis-leur ce que tu as vu.

La petite Cullen hésite puis déclare très sérieusement :

- Ils veulent vraiment vous exterminer ! Et vous détruire n’est pas suffisant…Attaquer vos femmes a un seul et unique but : empêcher la naissance de nouveaux loups-garous.

Cette déclaration me donne froid dans tout le corps. Je réalise alors toute l’étendue du plan des Volturi et la patience qu’ils avaient eu pour le mettre à exécution. Et à cet instant, mes frères et moi avions tous en tête ce plan avec exactitude. Les Volturi avaient du nous observer, savoir qui était avec qui, connaître nos moindres habitudes, nos forces et nos faiblesses…et ils avaient bien compris que nos femmes étaient notre faiblesse mais aussi que les femmes Quileute imprégnées l’étaient parce qu’elles possédaient le « gêne du loup »… celui qui fait qu’elles seront destinées pour l’un de nous et mettront au monde des loups-garous. Je sens soudain toute la rancœur de Leah face à cette conclusion. Notre sœur n’avait pas ce « gêne du loup », et c’est pourquoi elle avait muté. Aujourd’hui, elle prenait conscience que cette anomalie l’a plaçait du côté des « sauvés » car les vampires ne l’attaqueraient pas dans le but de l’empêcher d’enfanter. Elle, elle ne perdrait personne…car elle ne pourrait jamais s’imprégner. En comprenant que nous écoutons tous ses pensées, elle claque :

- Qu’est-ce que ça change ! Je fais quand même partie de votre meute ! Je ne suis pas protégée parce que je n’ai personne !
- Nous n’avons jamais dit ça Leah,
murmure Jacob, peiné par sa souffrance qui mourrait avec elle.

Nous sommes tous en train de souffrir, nous sommes tous soudain conscient que notre mutation en loup-garou a entrainé aussi des humaines avec nous, des humaines qui n’y sont pour rien,. Mais c’était ainsi. Les loups-garous sont des Protecteurs, ils sont là pour sauver les humains des vampires mais leur magie englobe aussi cette imprégnation qui fait que nous sommes une meute avec des compagnes… Ainsi Rachel était morte parce qu’elle était Quileute et femme d’un loup-garou. Rachel était morte parce que je m’étais imprégnée d’elle … cette prise de conscience me déchire le cœur et je me surprends à penser comme Jacob l’avait toujours fait lorsqu’il espérait ne jamais s’imprégner de quelqu’un pour ne pas oublier Bella et perdre son amour sincère d’humain. Je regrette soudain alors mon imprégnation, je me mets même à la haïr ! A haïr notre espèce et cette magie incontrôlable qui avait fait de nous des monstres et mettait aujourd’hui nos femmes en danger. Je sais que Jacob suit le fil de mes pensées mais il n’intervient pas car aujourd’hui, sa souffrance va bien au-delà de tout ça et qu’il sait que je suis en train de le rejoindre. Jacob et moi resteront seuls…c’est maintenant une évidence. Sauf que moi, je savais que je ne m’imprégnerais plus jamais. Lui avait encore le risque de s’imprégner un jour et dans son cas, ça serait peut-être une délivrance. Le mien par contre était clair. Ma femme était aujourd’hui une vampire et elle l’était à cause de moi… je ne l’a récupérerai plus. Je me surprends même à penser qu’elle me hait peut-être pour ça ? Parce que mon imprégnation avait fait d’elle une cible facile pour les vampires…

- Il y a des grandes chances pour que Rachel ait oublié une bonne partie de sa vie d’humaine, me coupe Edward qui a aussi suivi nos réflexions.
- C’est même certain, assure Jasper qui a compris la conversation entre Edward et moi, même s’il ne l’entend pas.
- J’ai beaucoup de souvenirs moi, déclare Bella.

J’entends dans sa voix un souffle de révolte. Elle a toujours son plan en tête et elle refuse que je doute. Elle se rapproche de moi et continue :

- Je savais encore que Charlie était mon père, que Renée était ma mère même si c’est vrai que je ne me souvenais plus trop à quelle distance elle vivait. Je me souvenais encore de Jacob et de tout ce que j’avais fait avec lui ! Seuls des lointains souvenirs d’enfance ont disparu…comme nous tous ici, ajoute-t-elle en regardant les Cullen tour à tour. Vous vous souvenez presque tous de vos derniers jours de vies…Je sais que tu as beaucoup de souvenirs Rosalie, toi aussi Jasper !

Elle se retourne à nouveau vers moi et tente de me convaincre en disant :

- Rachel se souviendra de toi Paul…crois-moi ! Il ne peut pas en être autrement.

Evidemment, Bella ne sait pas que justement, j’aimerai qu’elle ne se souvienne pas de mon imprégnation afin qu’elle ne souffre pas d’être devenue ce qu’elle est aujourd’hui. J’aimerai autant qu’elle ne se souvienne de rien ! Que nos souvenirs ne soient pas une torture pour elle comme ils le sont pour moi.
Un petit silence s’installe puis Jasper reprend la parole :

- Pour le voyage, nous avons deux options. La première, plus discrète, serait de traverser le Portugal, l’Espagne et la France mais que vous soyez sous votre forme humaine…afin de moins alerter les autorités de défenses des animaux, plaisante-t-il. Cela impliquerait donc de prendre les transports en commun pour aller plus vite vu que vous ne suivrez pas notre cadence…

Des petits grognements se font entendre, mes frères n’aiment pas qu’on leur rappelle leur faiblesse.

- La deuxième, coupe Edward, est que nous restions comme ça, en quelques heures nous serions à Volterra…mais nous allons devoir trouver des chemins dépeuplés et surtout, voyager de nuit … ce qui doit nous faire attendre jusqu’à ce soir.
- Ce qui nous permettrait d’attendre papa, ajoute Alice qui revient de nulle part sans qu’on se soit aperçu de son absence. Ils partent à l’instant…Emily va mieux. Sam est avec eux. Seth reste avec vos femmes.

Je comprends qu’elle vient d’avoir encore une vision et me dit que c’est quand même plus pratique que le téléphone.

- Dix kilomètres, c’est suffisant, ajoute-t-elle à l’intention des Cullen. A cette distance, mes visions ne sont pas brouillées par les cléb… les loups-garous, se reprend elle.

J’entends alors Jacob dire à Edward par la pensée :

- Nous prenons la deuxième option !

Evidemment, tout comme nous tous, Jacob ne veut pas dépendre des vampires et avoir l’air d’être un boulet. Sous notre forme lupine, nous sommes à force égales.

- Très bien, approuve Edward. Ils prennent la deuxième option, répète-t-il à sa famille.

Tous hochent la tête, satisfaits. Je sens qu’Edward hésite puis il annonce :

- Nous allons donc voyager cette nuit…et nous voyagerons par groupe afin de ne pas attirer l’attention des Volturi.
- Et de garder au moins un loup et un vampire vivant ! Pense Jacob près de moi. Afin de sauvegarder l’espèce…

Sa réflexion me fait sourire intérieurement mais tout compte fait, je me dis qu’il a raison.

- Tu as raison Jacob, approuve Edward, un loup et un vampire. Voilà ce que nous allons faire.

Cette fois, les grognements sont plus importants, beaucoup d’entre nous sont écœurés par cette option et nous pensons tous en même temps que notre unité est notre force !

- Je sais…, déclare Edward, mais comme le pense Jacob, nous devons nous assurer qu’un groupe arrive à Volterra vivant …

Les grondements se calment un peu, nous commençons à comprendre le plan des Cullen : arriver par plusieurs points différents à Volterra et encercler la ville. Mais aussi, empêcher toute fuite des Volturi. Un loup, un vampire à force égale, multipliés par le nombre de binômes que nous pourrons former, face à une horde de vampires pas préparés.

- C’est exact Paul ! Acquiesce Edward.
- Si je peux restée seule, moi ça me va ! Coupe Rosalie qui n’avait pas ouvert la bouche depuis notre arrivée.
- Non Rosalie, tu devras aussi être avec un loup…nous sommes à nombre égal.

J’entends un roulement remonter dans la gorge de la vampire et son attitude me fait bien rire.

- Bien, tranche Edward. Allons-y ! Jasper…toi qui a étudié la force de chacun des loups, donne-nous ta proposition.

Ce dernier s’avance vers nous, nous observe un par un avec un petit sourire en coin. Je sens soudain une sorte d’apaisement et comprend qu’il exerce son pouvoir sur nous pour qu’on ne commence pas à s’énerver face à ses décisions. Il arrête son regard sur Quil et lui dit :

- Quil…tu seras avec Alice.

J’entends Quil dire :

- Ouais ! Elle est sympa celle-là !
- Arrête un peu !
Le coupe Jared. Ça reste une sangsue !
- Jacob, continue le vampire, tu seras avec Edward…

Je sens que mon frère approuve malgré leur passé houleux. Quand il s’agit de guerre, la force et la stratégie passe avant tout.

- Paul, tu seras avec…
- Edward, je voudrais…, le coupe Bella en s’adressant à ce dernier.
- Non Bella…, murmure-t-il, comprenant ce à quoi elle pense.
- Ça me permettrait…
- C’est non ! Claque-t-il, catégorique. S’il te plait…, rajoute-t-il avec beaucoup plus de douceur.
- Alors laisse-moi Jacob, demande-t-elle sans le quitter des yeux.

Ils se dévisagent pendant quelques secondes, Edward est certainement en train de sonder son esprit. Puis, il interroge Jasper du regard qui hausse les épaules en disant :

- C’est vous qui voyez… je pense que ça devrait aller.

Edward plonge à nouveau ses yeux dans celui de sa compagne, se pince les lèvres puis acquiesce muettement sous le soulagement de Bella… et le mien !!! Car je ne la voulais pas avec moi !
Jasper se tourne à nouveau vers nous alors que j’attends le nom de mon binôme quand il annonce :

- Donc Jacob, tu seras avec Bella… Et Paul, je te mets avec Emmett.
- Ouais ! Trop cool ! S’esclaffe joyeusement ce dernier, sans aucune surprise.

Je lui souris, même en loup, je sais qu’il le voit dans mes yeux et il me le rend, content.

- Rosalie, je te mets avec Leah, continue Jasper.
- Ah non ! Claque-t-elle. Pas avec cette …

Jasper lève un sourcil vers elle, attendant la suite. Dans ma tête, je pense « chienne », « cinglée », « déjantée » …

- C’est bon Paul ! Grogne Leah en entendant mes pensées.

Rosalie hésite et regarde tour à tour sa famille, espérant un soutien. Mais l’heure n’est pas aux querelles, alors elle baisse les yeux. Pourtant, Edward vient à son secours en disant :

- Je prends Leah…je crois que cela vaut mieux.
- Oh c’est pas vrai…, pense l’intéressée, dépitée.
- Te plaint pas ! Lui dit Jared, au moins tu pourras discuter ! Il t’entendra ! C’est pas comme les autres…
- Bien ! Soupire Jasper alors que Rosalie remercie du regard son frère. Jared tu seras donc avec Rosalie !
- Oh noooon !!!! Elle a un caractère de chien !!! Se plaint ce dernier, ce qui nous fait tous esclaffer de rire.

Je vois Edward se mordre les lèvres mais son sourire n’échappe à personne.

- Et Embry, tu viens avec moi, conclue Jasper, soulagé d’en avoir fini avec son plan chamboulé par tout le monde.

Nous sommes maintenant tous en train de parler ensemble, j’entends les pensées de mes frères et les protestations des Cullen quand à la façon dont nous allions nous y prendre quand Edward élève un peu la voix en disant :

- Nous serons tous connectés ! Grâce au pouvoir de télépathie des loups, au mien et au don d’Alice, qui devra juste s’éloigner de temps en temps Quil…, explique-t-il en s’adressant à mon frère. Chaque binôme pourra communiquer…Surtout, ne fermer pas votre esprit, soyez clairs dans vos décisions afin qu’Alice puisse bien les capter ! Chacun d’entre vous pourra me parler et je veux un rapport des loups toutes les demi-heures. Vos positions, vos difficultés, vos changements de cap…
- Ah bon sang, grogne Jacob près de moi, il se prend vraiment pour le chef !
- Jacob, répond Edward qui a entendu sa réflexion, je compte sur toi pour ne pas en faire qu’à ta tête ! Tu es avec Bella…ne l’a met pas en danger pour lui prouver que tu vaux mieux que moi !
- Mais je vaux mieux que toi ! S’esclaffe mon frère, hargneux. Ce n’est pas une nouveauté, Bella n’a pas besoin que je lui prouve…
- Tu m’as très bien compris, répond Edward, froidement.

Je sens un souffle de menace de la part du vampire et je suis un peu étonné, pensant que depuis que Bella était comme lui, il n’y avait plus lieu de penser que Jacob était encore un danger pour leur couple. Edward me lance un regard de travers mais n’en rajoute pas.

- Donc ! Pour résumé, lance Alice. Les binômes seront : Bella et Jacob, Edward et Leah, Rosalie et Jared, Emmett et Paul, Jasper et Embry, Quil et moi ! Finit-elle en souriant gracieusement à ce dernier. Carlisle et Esmée resteront ensemble…avec Sam.
- Sam ? Demande-t-on tous en même temps.
- Oui, Sam…, répète Alice qui devine notre étonnement.
- Mais qui protègera nos femmes ? S’inquiète Jared en pensant à Kim.

Nous tournons tous la tête vers Edward car lui seul peut entendre nos questions.

- Seth…il restera près d’elles.

Je sens un léger soulagement de la part de mes frères. C’est vrai que notre petit frère était resté là-bas sous les ordres de Sam et qu’il avait déjà fait ses preuves en tant que guerrier. Or, il est encore si jeune…je peux comprendre que l’inquiétude ne disparaisse pas complètement dans l’esprit de mes frères. Je me sens aussi un peu honteux de n’en ressentir aucune…même si j’aime ma famille, ces femmes-là ne sont pas les miennes. Moi je n’ai plus personne à Forks. Plus personne à protéger ni pour qui je dois m’inquiéter. Mon égoïsme me chamboule un peu et je me mets à l’écart. L’image de Rachel s’impose à nouveau à moi, je vis encore le moment de sa transformation mais cette fois, ma colère est teintée de remords car les intentions des Volturi changent tout…je me rends compte que je ne sais plus trop où j’en suis. J’ai toujours cette envie de la détruire mais cette fois, ce n’est plus pour éliminer le monstre qu’elle était devenue. Non…cette fois, c’est pour abréger ses souffrances. Je ressens ce même sentiment que lorsque j’étais enfant et que je chassais le gibier avec mon père. Je me souviens d’un jour qui restera à jamais graver dans ma mémoire et qui hante encore mon esprit à chaque fois que je chasse aujourd’hui. Mon père avait tiré sur un faon au lieu de toucher la biche qu’il visait. Affolés, nous avions couru jusqu’à l’animal qui, hélas, n’était pas mort. Je l’avais tout de suite vu en m’approchant, je voyais encore sa cage thoracique se soulever rapidement, signe de sa souffrance. Mon père jurait à côté de moi, il détestait ça. Moi, je me souviens encore de la peine que j’ai ressenti car le faon était jeune et frêle. J’avais vu alors mon père sortir son couteau et, les lèvres serrées, planter la lame dans le cœur du petit. Après cela, il n’avait même pas voulu le ramener à la maison. La vue de son erreur le dérangeait de trop. Il voulait l’oublier. Encore aujourd’hui, cette image me rendait triste. La chasse était nécessaire, vitale à notre peuple, mais la chasse comportait des règles et tuer un petit était presque un crime à nos yeux. Même par erreur. Ce faon n’était pas responsable, il suivait sa mère avec confiance. Tout comme Rachel…elle m’avait suivi, chaque jour, avec confiance, se sentant même protégée…alors que j’avais des ennemis, mortels, tout comme la biche avait le chasseur. Et elle avait été touchée, à ma place… parce qu’elle était avec moi. Sauf que mes ennemis n’avaient pas commis d’erreur. Ils avaient voulu sa mort et aujourd’hui, je me sentais dans l’obligation d’abréger ses souffrances, tout comme mon père l’avait fait…je voulais la libérer de ce monstre qu’elle était devenue.

- Avant de la brûler…demande-lui d’abord si elle souffre vraiment, me coupe la douce voix de Bella.

Etonné, je tourne brusquement la tête vers elle.

- Edward m’a traduit tes pensées, m’explique-t-elle.

Je grogne, maudissant le vampire qui était bien faible devant sa belle.

- Peut-être qu’elle a accepté son sort, continue-t-elle, peut-être qu’elle apprendra à vivre comme nous…laisse-moi une chance Paul. Laisse-moi la convaincre…fais-moi confiance… c’est possible, je t’assure.

Je ne veux pas en entendre d’avantage, je veux être seul et surtout, la juger par moi-même ! Prendre moi-même ma décision… et ça ne se fera que lorsque je serai devant elle ! Je tourne la tête et me dirige vers la plage, laissant Bella me regarder m’éloigner avec dépit.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renesmée Cullen Black
Regarde son bien aimé demander sa main
Regarde son bien aimé demander sa main


Féminin
Nombre de messages : 1803
Age : 19
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 06/11/2010

MessageSujet: Re: Le dernier frère (Cullen - Paul - Wolfpack)   Dim 20 Fév - 15:09

Cela s'approche!!!!! supercontent supercontent supercontent supercontent happy
J'ai tellement hate de savoir se qu'il va arriver quand il va la retrouver!!!!!
C'est trop triste que Paul culpabilise Sad

Citation :
Ainsi Rachel était morte parce qu’elle était Quileute et femme d’un loup-garou. Rachel était morte parce que je m’étais imprégnée d’elle … cette prise de conscience me déchire le cœur

Tout comme Rachel…elle m’avait suivi, chaque jour, avec confiance, se sentant même protégée…alors que j’avais des ennemis, mortels, tout comme la biche avait le chasseur. Et elle avait été touchée, à ma place… parce qu’elle était avec moi

Ca m'a encore fait brailler stupide émotive que je suis! chiale

Bizarre Suspect qu'Edward croit que Jake est une menace pour son couple avec Bella. Peut-être qu'il y a encore un espoir pour le couple Jakella happy ou peut-etre pas... No

J'ai trop hate de découvrir la suite de ta super fiction qui est ma préféré ! geek

tu cartonnes bravo

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélan
Enfin Edward comprend !
Enfin Edward comprend !


Féminin
Nombre de messages : 2785
Age : 22
Localisation : Dans les étoiles là où le passé, le présent et le futur ne font qu'un
Date d'inscription : 19/12/2010

MessageSujet: Re: Le dernier frère (Cullen - Paul - Wolfpack)   Dim 20 Fév - 22:35

J'aime quand Bella croit réveiller les loups en douceur alors qu'elle se trompe, ça lui ressemble.
Le plan des Volturis est cruel, vouloir tuer les femmes des loups-garous pour les exterminer et donc exterminer aussi les Cullen c'est triste.
J'adore ta fiction! Continue comme ça!
Vivement la suite!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vanille41
Retour fracassant de Jake
Retour fracassant de Jake


Féminin
Nombre de messages : 1945
Age : 33
Localisation : dans les bois en compagnie d'une bande de ... loups
Date d'inscription : 25/10/2009

MessageSujet: Re: Le dernier frère (Cullen - Paul - Wolfpack)   Dim 20 Fév - 22:57

* C'est dingue la distance qu'ils ont tous parcouru en peu de temps !

* les Volturi veulent exterminer votre race.
ah bah d'accord... pale

*- Ce sont des lâches ! S’écrie Leah. Une bande de sangsues puantes en chaussettes que je vais écraser dès que je me trouve en face d’eux ! Ah LOL j'adore !

* Dommage que Paul s'en veuille d'être responsable du sort de Rachel du fait de son imprégnation ...
Le moment où il est question des souvenirs des vampires : j'espère aussi que Rachel aura gardé les siens.

* A cette distance, mes visions ne sont pas brouillées par les cléb… les loups-garous, se reprend elle. ouai faut faire gaffe, faut pas les chauffer nos loups.

* J'aime bien l'option du choix pour aller jusqu'à Volterra et les loups qui grognent lol Et Jasper qui fait les équipes, j'adore ! J'aimerais voir Paul sourire en loup moi lol Et Rosalie et Leah ? Oooh ! bah bonjour l'ambiance ...
J'aime bien la comparaison que fait Paul avec son souvenir triste de chasse pour parler de Rachel. C'est très bien décrit.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le dernier frère (Cullen - Paul - Wolfpack)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le dernier frère (Cullen - Paul - Wolfpack)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Appanah, Nathacha] Le dernier frère
» AO, le dernier Néandertal de Jacques Malaterre
» LE DERNIER SECRET DU POSEIDON
» Sean Paul : Nouveau Single "GOT 2 LUV U"
» Paul C. DOHERTY (Royaume-Uni)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twilighters France :: Le quartier des artistes :: Fanfics :: Fanfics tout Public-
Sauter vers: