Twilighters France


*** Twilighters France, votre source française depuis 4 ans!
 
AccueilTwilighters FranceFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le dernier frère (Cullen - Paul - Wolfpack)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Tititof
Perd connaissance
Perd connaissance
avatar

Féminin
Nombre de messages : 831
Age : 39
Localisation : garde la main chaude de Jacob dans la sienne
Date d'inscription : 29/08/2009

MessageSujet: Le dernier frère (Cullen - Paul - Wolfpack)   Jeu 13 Jan - 13:30

Voilà, je me décide enfin à poster ma dernière fan fiction Twilight ! Comme je l'ai déjà annoncé, cette nouvelle et dernière fic concerne le personnage que j'ai développé au cours de mes précédentes histoires : Paul. Ce personnage m'a tellement inspiré et m'a donné tellement de plaisir que je lui devais bien une histoire à lui tout seul Wink

Comme d'habitude, mon inspiration m'est venue d'un coup, en écoutant une chanson bien connue "It's my Life" de Bon Jovi. J'ai vu cette histoire en entier et si j'avais pu, je l'aurai écrite en une traite ! mais il faut du temps pour mettre par écrit et du temps, je n'en ai plus beaucoup donc excusez-moi déjà si je ne poste qu'une fois par semaine.

J'avais déjà prévenu aussi que cette histoire serait très différente des autres. C'est avant tout une histoire d'amitié et elle met de côté certains personnages que j'ai déjà beaucoup développés avant. J'avais envie d'en développer d'autres, que je connais moins et c'est un vrai plaisir. J'ai voulu aussi explorer d'autres relations que j'avais proscrite jusque là ...Par contre, je suis consciente que je vais perdre une bonne partie de mes lectrices habituelles...mais au profit de peut-être d'autres ?
J'espère en tout cas que, pour ceux et celles qui me suivront, cette histoire vous plaira.

Voici donc le prologue et les deux premiers chapitres de ma dernière fan fiction : Le dernier frère.




* * * *


L’imprégnation, un truc de dingue que si on m’en avait parlé au lycée, j’aurai bien rigolé. Etre aux pieds d’une fille, quasi son esclave…lui donner tout ce qu’elle veut, être tout ce qu’elle veut et qui elle veut. Vouloir tout donner : sa vie, son corps, son âme…ne voir qu’elle, ne sentir qu’elle et ne vouloir qu’elle. Telle une attraction irrésistible, un truc qu’on ne veut même pas combattre, un sentiment qu’on aime ressentir, le rechercher et parfois même en souffrir. Car l’imprégnation, c’est beau, c’est magique, ça donne des ailes…mais ça fait aussi très mal quand la distance s’installe, quand il y a le manque, l’absence et qu’on ne voit plus ses yeux.
Rachel est la plus belle femme que je n’ai jamais vue sur terre. Je me suis imprégné d’elle à la seconde même où elle est entrée dans la cuisine de Billy Black. Je n’ai pas compris ce qu’il m’est arrivé. Elle est entrée et tout s’est brouillé autour de moi sauf elle. Comme si la lumière du soleil venait soudain de reporter toute sa force sur elle. Elle était belle à couper le souffle, je me souviens même que j’ai senti son parfum envahir ma tête en quelques secondes. Je me suis senti possédé et lié, tout mon corps s’est mis en éveil et je sens encore mes pulsions animales m’envahir, tout mon esprit ne chantait plus que son nom et mon cœur battait très fort. J’ai eu soudain la sensation de me perdre et de lui appartenir. Elle a alors tourné ses yeux noirs sur moi et là, c’est comme si je venais d’être frappé en pleine poitrine. Impossible de respirer, impossible de parler…mes frères m’ont dit après que j’avais l’air d’un idiot à rester ainsi bouche-bée, subjugué par cette femme…mais voilà, je venais de me lier à elle pour l’éternité. Je me souviens juste avoir croisé les yeux noirs de son frère par la suite et qu’il n’était pas heureux. Mais avec l’imprégnation, on ne choisit pas. Ça pose problème à certains de la meute, certains ont même essayé de lutter mais tu ne peux pas…c’est de la magie et il n’y a aucun sortilège contre. Et même s’il existait, je ne voudrais surtout pas qu’on me le retire. J’aime ce que je ressens, j’aime ce bonheur total, ce sentiment d’appartenance, j’aime l’amour que j’éprouve et que je ressens chez elle pour moi, j’aime cette fusion physique et mentale. Rachel est celle que j’attendais, celle pour qui j’étais destiné, celle pour qui je mourrais.
Je lui serre la main imperceptiblement pendant que nous marchons côte à côte le long de la plage de la Push. Il fait nuit mais la lune éclaire tout l’océan. Elle tourne la tête vers moi et me sourit avec douceur. Malgré l’obscurité, je peux voir ses yeux briller. Nous sommes heureux ensemble. Je m’arrête et lorsqu’elle sent que je la retiens, elle stoppe sa marche et vient aussitôt se coller contre moi. Je lâche sa main pour passer les miennes sur sa tête, le long de ses cheveux noirs puis son visage. Je lui prends alors et le colle contre moi pour prendre ses lèvres que j’embrasse doucement. Je sais qu’elle aime quand je fais ça, quand je me retiens, que je tremble de toute part et que je l’étreins sans brutalité. Mais ça ne dure jamais longtemps. Mon envie d’elle me fait souvent perdre les pédales et je finis toujours par l’embrasser avec passion…mais ça aussi je sais qu’elle aime car son souffle se fait plus court. Je finis mon baiser en la serrant contre moi tout en enfouissant mon visage dans ses cheveux. Le bruit des vagues me berce et son parfum m’enivre.

- Rentrons…, me murmure-t-elle à l’oreille.
- Oui…

Je me détache d’elle et reprend sa main en souriant. A cet instant, je sais qu’elle pourrait me demander n’importe quoi. Nous avançons un peu plus vite qu’avant, pressés l’un comme l’autre de nous retrouver chez nous, dans notre intimité. Son image d’elle, allongée nue sur notre lit m’obsède et j’ai même soudain envie de courir. Rachel ressent mon impatience et éclate de rire.

- Prends-moi sur ton dos Paul ! ça ira plus vite !
- C’est une idée, lui répondis-je.

Mais je préfère éviter qu’on nous surprenne alors je continue à marcher tout en prenant soin de ne pas fatiguer Rachel.
Soudain, je sens un violent choc dans mon bras et sens le poids de Rachel s’écraser contre moi.

- Chérie ?

Son visage est crispé et je panique de la voir aussi pâle. Elle s’écroule dans mes bras en gémissant et je me mets accroupis tout en la maintenant dans mes bras.

- Chérie ? Rachel ? Qu’est-ce que tu as ?

Les yeux fixés sur la lune, la bouche entrouverte, elle semble suffoquer. Je commence à devenir fou et lui caresse les cheveux et le visage tout en continuant de dire :

- Rachel, bon sang !

Elle se met alors à hurler et je sursaute. Un cri si déchirant qu’il semble transpercer le ciel jusqu’à Forks. Ma panique s’intensifie, je la palpe de partout, cherchant l’origine de sa douleur. Elle pousse un nouveau cri, plus empli de douleur et les larmes me montent aux yeux pendant que je continue à chercher en passant mes mains fébrilement sur son ventre, ses jambes et ses bras.

- Rachel !!!!

Elle suffoque encore plus et je hurle :

- A l’aide !!!!! Jacob !!! Sam !!!!

J’hésite à muter, je pourrais ainsi avoir de l’aide rapidement, peut-être même leur envoyer un message par la pensée mais j’ai peur de la laisser. Je suis en panique totale, ses cris me transpercent.

- Rachel !!! Rachel !!!

Mais son regard est ailleurs, elle hurle encore et encore, se tord dans tous les sens. J’ai envie de crier avec elle quand soudain elle est prise de tremblements et de convulsions si fortes qu’elle m’échappe des bras. Je ne sais plus quoi faire, je la regarde se tordre sur le sable, impuissant quand soudain je remarque du sang sur mon bras et en même temps, une forte puanteur envahit ma tête. Je connais cette odeur ! Je la connais car je suis né pour la détruire ! L’odeur du vampire…je tourne la tête dans tous les sens, l’instinct d’attaque en alerte maximale, en oubliant presque Rachel jusqu’à ce qu’elle pousse un nouveau cri mais qui se finit dans un râle. La puanteur se rapproche, je me colle contre Rachel pour la protéger quand soudain, avec une rapidité qui me surprend, elle se dégage de moi. Mon cœur s’accélère quand une évidence commence à pénétrer mon esprit. Je regarde mon bras, lève les yeux sur sa chemise immaculée de sang…la puanteur est insoutenable et pourtant, je suis incapable de muter car mon esprit est pétrifié. Mon cœur cogne mes tempes avec force, j’ai du mal à respirer, la folie me gagne quand avec horreur, Rachel tourne son visage vers moi.
Nous sommes face à face et je ne la reconnais plus. Ses cheveux lui couvrent le visage et elle me fixe, menaçante. A travers ses cheveux, je vois ses yeux rouges sangs qui me transpercent le cœur et la haine qui anime son visage m’empêche de réagir. Elle pousse alors un cri sauvage dans ma direction mais celui-ci est un cri d’intimidation, comme pour me prévenir qu’elle va me faire du mal. Je comprends alors que la puanteur vient d’elle…Je sens alors une autre, une plus forte et un mouvement rapide passe près de moi. Une forme noire se matérialise auprès de Rachel et cette fois, mes instincts se réveillent. Je mute aussitôt et grogne face à elles. La vampire aux cheveux bruns sourit alors que Rachel semble pétrifiée. Et dans un mouvement brusque, je les vois disparaître de ma vue. Alors sans réfléchir, je me lance à leur poursuite, je cours sans relâche pour les rattraper et je finis par les voir courir devant moi, dans la forêt. J’accélère et je vois la vampire tourner son visage vers moi et toujours sourire pendant que ma Rachel court auprès d’elle, irréelle…je les pourchasse pendant un long moment, usant de toutes mes forces pour les rattraper car il est hors de question qu’elle emporte Rachel loin de moi ! Je suis juste derrière elle, j’ai du mal à reconnaître la femme de ma vie en la voyant se déplacer aussi vite mais je ne peux pas lui crier de stopper sa course puisque je suis sous ma forme animale. Je veux avant tout détruire la femelle qui vient de me la voler ! Je m’étends de tout mon corps quand soudain, je vois Rachel être propulsée contre un arbre et la femelle vampire s’accrocher à une branche et me faire face. Aussitôt j’entends Jared me crier par la pensée :

- Paul ! Occupe-toi de l’autre, je prends celle-là !
- Non !
- Quoi ?!!!

Mais il ne me laisse pas le temps de continuer et je vois son loup se jeter en hauteur pour choper la vampire. Embry passe près de moi et pourchasse Rachel que je vois fuir à toute vitesse sans réaliser ce que je vois. Je suis à nouveau pétrifié pendant que mes frères attaquent, je vis un vrai cauchemar…je vais me réveiller et tout ceci n’aura jamais existé !

Je les regarde se battre, je vois ma Rachel donner des coups puissants à Embry…je regarde leurs combats pendant un moment quand tout à coup, je réalise que mes frères sont seuls et que la vampire et Rachel ont disparu. Alors Jared tourne la tête brusquement vers moi et me dit par la pensée :

- C’était quoi ce bordel ?! Pourquoi tu ne nous as pas appelés !

Je ne réponds pas, j’ai le cœur en miette et Jared insiste :

- Paul ! Pourquoi tu es resté planté là ?

Alors j’entends Embry lui répondre d’une voix un peu brisée :

- C’était Rachel….
- Quoi ? Rétorque Jared, surpris.
- C’était Rachel, répète Embry. N’est-ce pas Paul ? Je l’ai reconnue malgré sa puanteur et ses yeux rouges !

Mes deux frères me regardent, aussi bouleversés l’un que l’autre. Et j’entends ma voix déformée par la douleur résonner dans ma tête :

- Non…ce n’était pas Rachel…ce n’était pas Rachel...




1 – Ma décision

Un écureuil passe devant mes yeux et me fait un peu réagir. Pendant une minute, je me demande combien de temps je suis resté prostré ainsi, à fixer le néant. Les larmes ont arrêté de couler depuis quelques heures, j’ai l’impression que la peau de mon visage est tirée à l’extrême et je me sens complètement vide. Le temps s’est arrêté, il est resté sur cette plage avec Rachel…pourtant, j’ai du mal à revoir son image car des yeux rouges sang envahissent mon esprit à sa place. Je ne me suis jamais senti aussi mal…c’est comme si on venait de m’arracher le cœur ou l’âme entière. Je me sens perdu, seul, vulnérable…j’ai l’impression que mon cœur ne bat plus. Je suis mort à l’intérieur, aussi mort que Rachel....je ne ressens plus son imprégnation…je crois que c’est ça le plus douloureux, que c’est ça qui me provoque ce vide immense dans la poitrine.

J’ai entendu mes frères la chercher toute la nuit, je les ais entendus hurler et aboyer dans toute la forêt. Je n’ai pas encore croisé Jacob mais je sais que sa douleur doit être aussi forte que la mienne. Perdre sa sœur doit être aussi éprouvant que perdre sa femme…sauf que moi, j’ai perdu mon imprégnation en plus et des milliers de couteaux taillades mon corps à chaque instant pour me le rappeler. En même temps, je n’ai pas envie de me retrouver face à lui. Il lui ressemble de trop. La douleur sera encore plus vive et je refuse de voir le reproche dans ses yeux. Je n’ai pas su la protéger, je n’ai pas senti la sangsue nous approcher alors que nous devions être suivis ou épiés depuis un moment. Je n’ai même pas muté et attaqué lorsque j’en avais l’occasion…tout ça parce que la présence de Rachel m’a paralysée.

En boucle depuis hier soir, je revis le moment de sa mort douloureusement. Puis, je la vois me fixer, me menacer en grognant, puis sa fuite, ma course folle pour la rattraper…je la revois frapper Embry, si forte, si vive…si différente. Rachel… une des leurs, un vampire, une sangsue assoiffée de sang, un corps de pierre, un monstre puant qui provoque en moi l’instinct de destruction…il faut que je la retrouve ! Je ne peux pas rester comme ça et la laisser dans la nature…la laisser continuer à détruire autour d’elle, à tuer pour survivre. Je l’imagine planter ses crocs dans la gorge du premier passant de Forks, j’imagine déjà le nombre de morts qu’elle a du faire…

C’est insupportable….

D’un bond, je me lève, soudain les muscles tendus à l’extrême. Je me sens prêt à parcourir la terre entière pour la retrouver quand soudain j’entends la voix de Sam me lancer :

- J’espérais te trouver encore là…peut-être pas pour longtemps ?
- Qu’est-ce que tu veux ? Rétorqué-je, sur la défensive malgré moi.

Sam a beau être mon Alpha, dans un moment comme celui-ci, le respect et l’autorité ne sont pas mes amis.

- Jacob veut te voir…
- Et bien moi non ! Je n’ai pas besoin de « ça » en ce moment.

Sam a capté l’accent sur le « ça » et ajoute :

- ll souffre autant que toi …mais il est bien décidé à se battre.
- Dans ce cas…nous parlons la même langue, murmuré-je la gorge serrée. Mais je ne me sens pas prêt à l’affronter.
- Si tu n’y vas pas, c’est lui qui te trouvera, me rappelle Sam.

Nous nous dévisageons quelque secondes et je le préviens :

- Sam…tu me connais…je suis en colère, je suis détruit…Jacob doit l’être autant que moi…je ne crois pas que ça soit une bonne idée qu’on se voit maintenant, pas si vite…

Sam n’a pas l’air de comprendre (ou ne veut pas) et me lance avant de me quitter, dans un regard sans appel :

- Il t’attend chez eux.

Je déglutis pendant que la colère m’envahie à nouveau. Chez eux…dans le nid des sangsues ! Jacob avait beau être ami avec eux, j’avais toujours eu beaucoup de mal à me faire à cette idée, même s’ils nous avaient prouvé à plusieurs reprises que nous étions du même côté…se battre ensemble contre une horde de vampires nouveau-nés, résister ensemble contre les Volturi était une chose mais partager mon temps libre avec eux en était une autre et pour moi, ça avait toujours été non ! Je ne supporte pas leur puanteur, je ne supporte pas leurs pouvoirs car j’ai toujours l’impression d’être manipulé et je supporte encore moins l’idée d’être aussi proche du seul truc qui peut me tuer : leur venin ! Mais en même temps, que Jacob soit allé chez eux après ce qui est arrivé à Rachel est ce qu’il y a de plus logique et je me dis alors qu’ils savent peut-être où elle se trouve et le nom de la créature qui lui a fait ça. Alors, sans même répondre à Sam, je fonce droit devant moi, mute et galope jusqu’à l’ancien territoire interdit, là où se trouve la Villa des Cullen.

Plus je m’approche, plus l’odeur est insupportable. Je me demande comment Jacob fait pour passer le plus clair de son temps ici ! J’ai bien une idée mais elle me donne la nausée et c’est dans un état d’esprit plus qu’hostile que je grimpe les marches qui mènent à la porte d’entrée de ce manoir vitré qui détonne complètement avec son environnement. Comme je m’en doutais, mon arrivée a déjà été détectée et la porte s’ouvre devant moi avant même que je donne un coup de patte. Mais, à ma grande surprise, c’est Jacob qui m’accueille sous sa forme humaine. Le visage de mon « frère » est crispé par la souffrance mais son regard ne me renvoie aucun reproche.
Je secoue la tête, dépité de constater qu’il ne prend jamais aucune précaution parmi eux et entre lentement dans l’antre des sangsues, l’échine tendue, tout en entendant le crissement de mes griffes sur leur parquet. Ils sont presque tous là, leur visage est fermé pour la circonstance et ils me regardent tous avec une compassion qui me fait mal. Pourtant, c’est à cause d’un membre de leur espèce que ma Rachel n’est plus ! Je devrais tous les tuer un par un pour la venger. Mais la colère a fait place à un froid immense en moi, une détermination qui me rend bizarrement plus calme, plus réfléchis, plus décidé dans mon choix et curieusement, ce clan m’a toujours inspiré le respect, malgré tous mes ressentiments…et puis IL est là…celui qui calme nos humeurs, celui qui me pose le plus de problèmes car il m’empêche d’exploser…Jasper, le vampire qui a le pouvoir de rendre les gens dociles, je sens son aura m’envelopper et me museler à chacun de mes pas. C’est agaçant mais je me sens soudain tellement mieux que je ne regrette pas vraiment sa présence. Une petite pause dans ma souffrance.

Emmett, celui avec qui j’ai le plus d’affinités (si on peut appeler ça comme ça) me lance un coup de tête triste mais amical. Je baisse ma tête dans sa direction, en signe de remerciement car j’ai bien capté son message. Malgré qu’ils soient tous satisfaits de leur condition, les Cullen ont toujours compris que nous ne voyons pas les choses sous cet angle et qu’un être humain qui devient comme eux est une fatalité. Nous sommes nés pour ça, pour sauver les humains des vampires, les empêcher d’être vidés de leur sang ou transformés en monstres sanguinaires. Nous sommes des Protecteurs et curieusement, le clan des Cullen nous respectent et même, nous admirent. Car ils sont un peu aussi comme ça…ils essaient de vivre sans le sang des humains, ils empêchent les attaques des autres vampires et aujourd’hui, nous pouvons même parler d’alliance entre nos deux espèces pour sauver les habitants de Forks. Mais sur ce coup-là, nous avons tous échoué …moi le premier.

- Bonjour Paul, me lance le docteur Cullen. Merci d’être venu.

Je tourne la tête vers Jacob, étonné car il semblerait que l’invitation venait des Cullen et non de lui. Je comprends alors que Sam m’a parlé de Jacob pour que j’y aille, plutôt que de me dire la vérité, craignant un refus de ma part. Mais de toute façon, je serai venu les voir tôt ou tard car j’espère qu’ils peuvent m’expliquer ce qu’il s’est passé et surtout, me dire où se trouve Rachel ! Jacob vient se planter près de moi, face à eux. La plus petite d’entre eux, Alice, s’assoit sur le canapé près de sa « mère » alors que Jasper, n’a pas quitté sa place face à la fenêtre, dos à eux. A son profil, je constate qu’il a l’air ennuyé mais je ne m’y attarde pas car j’entends des pas descendre les escaliers et je sens une odeur que je reconnaitrais entre mille : Bella. Elle et Edward entrent dans le salon et je suis surpris de constater que ses yeux ont maintenant pris la couleur doré de celui qui l’accompagne. La dernière fois que je l’avais vue, elle avait les mêmes yeux injectés de sang que Rachel mais son odeur d’humaine transformée en vampire était restée particulière …peut-être parce que jusque maintenant, elle était la seule humaine que je connaissais qui avait subi cette transformation ?
Elle s’avance vers moi, elle ne peut plus pleurer mais à ses yeux, je capte toute sa tristesse. Pourtant, elle a choisi cette mort et ça, c’est quelque chose que je ne pourrais jamais comprendre !

- Paul, nous sommes désolés, me lance alors Edward que j’avais oublié.

Pourtant, je ne devrais pas car après Jasper, c’est lui qui me pose aussi beaucoup de problèmes vu qu’il lit dans mon esprit comme si il y était. A cet instant, je sais même qu’il m’entend mais a la politesse de ne pas rendre mes pensées publiques.

- Nous tenions à te voir pour te faire part de ce que nous savons, intervient alors Carlisle.
- Ils savent où elle est, ajoute Jacob à mon intention.

Mon cœur s’accélère et je hoche la tête pour que Carlisle continue. Ce dernier lance un bref regard à Jacob et hésite. Je tourne la tête vers mon frère qui semble lui répondre muettement. Leur échange m’agace mais Bella intervient en me disant :

- Peut-être pourrais-tu prendre forme humaine ? ça serait plus facile ?

Il est hors de question que je baisse ma garde dans un nid de vampires ! Tout ami qu’ils peuvent se prétendre ! Je croise le regard d’Edward qui répond à ma place :

- Plus tard peut-être…Explique-lui Carlisle.
- Très bien…, répond ce dernier. Comme je viens de l’annoncer à Jacob, le vampire qui a attaqué Rachel fait parti d’un clan que nous connaissons bien, celui d’Allemagne qui se font appeler les « Valachie » * car ils sont persuadés que leur créateur était le premier des vampires… et ils ne sont pas nos amis.

Je l’aurais parié ! Mais en fait, à part nous, est-ce que les Cullen avaient des amis parmi les vampires ? Vu leur mode de vie, je commençais à en douter. Je vois du coin de l’œil Edward sourire faiblement et me dit que ce type doit vraiment prendre son pied à se connecter en permanence aux esprits des autres…

- Rachel se trouve à Londres, en Angleterre, continue Carlisle. Nous le savons car ma fille, Alice, la voit avec eux dans cette ville…

En Angleterre ? Cette révélation me bouleverse un peu…je ne m’attendais pas à ce qu’elle soit si loin…

- Mais nous soupçonnons que les Volturi soient derrière tout ça, malgré le fait que Alice ne voit rien les concernant, ajoute-t-il.

Avec les Volturi… je revois les sangsues en robes de chambre qui ont rendu visite aux Cullen quelques mois plus tôt, accélérant alors le processus de transformation de Bella et j’imagine ma Rachel parmi eux. A cet instant, j’aimerais avoir les pouvoirs de la petite Cullen pour « voir » comment Rachel se comportait maintenant. Ça m’aiderait…

- Les Cullen nous proposent de faire alliance pour aller la chercher, m’annonce Jacob.

Je tourne brusquement la tête vers lui, pendant qu’il continue :

- Ils nous aideront à entrer dans la ville, à les trouver, les détruire et récupérer Rachel. Nous avons tous un truc à régler avec eux maintenant…

Mon sang ne fait qu’un tour et si je n’étais pas déjà en loup, je crois que ma transformation aurait été immédiate. Je grogne vers Jacob mais me sens aussitôt affaibli, presque plus calme. Jasper est tout près de moi pendant qu’Edward déclare :

- Je crois que Paul ne voit pas les choses de la même façon que nous.
- Explique-toi, demande Carlisle alors que Jacob me fixe, ne comprenant pas ma réaction.
- Paul…, hésite-t-il, car je pense qu’il sait depuis le départ ce que je pense et qu’il savait que ma venue ne serait pas une bonne chose. Paul ne veut pas qu’on la récupère. Il veut la retrouver…pour la détruire.
- Quoi ?! Hurle aussitôt Jacob.

Ce dernier mute instantanément, faisant reculer tous les Cullen d’un pas, tous soudain sur la défensive, et me fait face, babines retroussées. Aussitôt, nos esprits se connectent et je l’entends me crier :

- Tu ne toucheras pas à ma sœur !
- Ce n’est plus ta sœur Jacob ! Rachel est…morte !


Le mot est resté coincé dans mon esprit quelques secondes et c’est dur…

- Peut-être mais c’est MA sœur ! Je ne te laisserais pas la détruire !
- Elle n’est plus rien ! C’est de la pierre ! Tu as passé beaucoup trop de temps avec eux ! Tu n’es pas objectif Jacob !
- Tu n’iras pas à Londres ou Volterra ! Je m’y opposerais,
déclare-t-il durement.

Il grogne violemment alors que je vois Bella s’approcher de lui.

- Ne vous battez pas ! S’écrie-t-elle. Paul, je t’en prie ! Ecoute ce que nous avons à te proposer !
- Je ne te laisserai pas la détruire ! Répète Jacob par la pensée.
- Comment peux-tu supporter ça? Lui lancé-je, ignorant l’intervention de Bella mais dont la présence me rappelle trop Rachel. Comment peux-tu encore y croire ! Il n’y a pas de retour possible ! Elle est morte !
- Son corps oui mais pas son âme…,
me répond Jacob tristement.
- Ils t’ont lobotomisé ma parole !
- Paul, intervient Edward qui a suivi notre conversation, je t’assure que je comprends parfaitement ton point de vue mais Jacob a raison…nous pouvons sauver son âme. Tu devrais y réfléchir.
- C’est hors de question ! Lui rétorqué-je durement. J’irai là-bas, avec ou sans vous ! Et je la détruirais ! [i]

A ces mots, Jacob gronde fortement et claque sa gueule à quelques centimètres de la mienne mais Jasper a osé se placer entre nous et je vois sa main face à Jacob, lui intimant de reculer. Celui-ci doit sûrement ressentir la même pression que moi et obéis, soudain plus calme. Je jette un dernier regard à Edward et file vers la sortie, bien décidé à rester sur ma position ! J’aimais Rachel, je l’aimais plus que tout, mais aujourd’hui, elle est mon ennemi et pour moi, elle est déjà morte !

[i]• Voir le roman de Bram Stoker « Dracula »




2 – Premières tentatives

Je n’ai aucune idée de l’endroit où se trouve Volterra mais si je dois faire le tour de la terre pour trouver cette ville de malheur, je le ferais ! Le bureau des renseignements de l’aéroport de Seattle est blindé de monde et ça fait une heure que je patiente lorsque je parviens enfin à poser mon pied sur la ligne qui me sépare de l’hôtesse et de la file. Je trépigne doucement lorsque celle-ci me fait signe d’approcher car c’est enfin mon tour ! Un bref sourire pour tenter de me calmer car je brûle d’impatience et je lui demande :

- J’aimerai savoir le prix d’un aller-retour pour Londres et pour Volterra s’il vous plait ?
- Volterra ? Un vol direct ? S’étonne-t-elle.
- Euh…je ne sais pas…Y a pas d’aéroport là-bas ?
- Et bien, je dois vérifier…

Je commence à me dire que ce n’est peut-être pas une ville, peut-être même pas un village quand soudain, j’entends siffler dans mon oreille alors que mes narines frémissent aussitôt :

- N’y compte même pas…
- Tu empestes Bella ! Rétorqué-je, les dents serrées pendant que je compte mes billets dans mon portefeuille.
- Paul, je suis sérieuse…, répond-elle, ignorant ma remarque, nous ne te laisserons pas y aller seul. C’est hors de question !

La femme me dit alors :

- Aller-retour pour Londres, ça vous ferait sept cent vingt-huit dollars.
- Combien ?!!!

Je manque de m’étrangler quand j’entends Bella susurrer :

- Tu vois…tu n’as même pas les moyens de t’offrir une virée suicidaire…
- Et pour Volterra, huit cent quarante…car il y a un vol interne depuis Rome, continue la femme, ne pouvant entendre la voix de Bella.
- Dégages de là !

Je pousse Bella et quitte l’hôtesse sans même la remercier pour sa recherche puis prends la direction de la sortie quand Bella se place juste devant moi, le regard menaçant :

- Ne m’oblige pas à te faire mal Paul !

Cette fois, je ne peux pas m’empêcher de m’esclaffer tellement sa remarque me parait absurde.

- Franchement Bella, comment peux-tu croire ne serait-ce qu’une minute que tu me fais peur ?

Ses yeux papillonnent face à mon visage que je durcis volontairement pour lui montrer à quel point je suis déterminé mais elle ne se démonte pas pour autant et ajoute :

- Laisse-nous le temps de réfléchir à un plan…laisse-nous le temps Paul.
- Non !

Je la contourne et elle me rattrape par le bras en le serrant assez fort pour que je comprenne son avertissement.

- C’est trop tard ! S’écrie-t-elle d’une voix désespérée. Elle ne changera plus ! Il ne nous reste plus que le temps…l’éternité pour la récupérer.
- Je ne veux pas la récupérer, je te l’ai dit…

Elle hésite, hoche la tête, sachant parfaitement que je ne bluffe pas vu que son petit ami ne quitte pas mes pensées puis répond plus calmement :

- Très bien….mais moi je ne veux pas que tu y ailles, je ne veux pas que tu ailles te faire tuer.

Je comprends alors qu’elle essaie de m’avoir par les sentiments, jouant la carte de l’amitié qui ne marchera pas avec moi. Et pour cause ! Cette fille avait brisé tous les traités et nous avait défiés en devenant un vampire !!! Malgré notre lutte, malgré l’amour de Jacob, malgré tout ce qu’on avait fait pour la protéger…elle n’avait rien voulu savoir et s’était bornée à devenir un monstre. Un profond dégoût envahi ma bouche et aussitôt, je lui claque au visage :

- Comment as-tu pu ?
- Quoi ?
- Comment as-tu pu détruire ta vie pour devenir…ça !

Ma proximité la perturbe car nos deux espèces ne sont pas faites pour être aussi proches et je sens qu’elle perd un peu pied, soudain sur la défensive. Mais comme d’habitude, elle se ressaisit et déclare froidement tout en me regardant bien droit dans les yeux :

- C’est mon choix, tu n’as pas à me juger. Je suis ce que j’ai toujours voulu, je suis à ma place…Jacob m’accepte telle que je suis…

Ses yeux couleurs miel viennent de virer au brun foncé, je la sens en colère mais ça ne m’empêche pas d’aller jusqu’au bout de ma pensée :

- Mais tu es morte Bella !!! Tu n’es plus rien ! Tu es morte ! Comme Rachel, finis-je dans une voix qui se brise, malgré que j’essaie de tout faire pour garder mon calme.
- Je sais que tu ne le conçois pas comme ça mais Rachel est encore parmi nous…, affirme-t-elle avec douceur. Sur cette terre, elle parle et voit, ressent des choses…
- Et boit du sang ! La coupe-je aussitôt, agacé par ce qu’elle essaie de faire. Elle pue la charogne et est dure et froide comme de la pierre !

Bella recule d’un pas, outrée, alors qu’elle me connaît bien. Un mouvement derrière elle m’attire et je vois son amie Alice ainsi que Jasper attendre. Je comprends alors que Bella a préféré tenter de me raisonner sans que son « copain qui me calme » intervienne et manque de bol pour elle, ça n’a pas marché ! Je lance un regard noir à Jasper en levant un doigt dans sa direction, afin qu’il comprenne que je lui conseille vivement de rester à sa place et de ne pas utiliser son don sur moi dans cet aéroport. Après un hochement de tête où je vois qu’il a compris le message, je refixe mon attention sur Bella qui ne me quitte pas des yeux, le visage fermé.

- C’est comme ça que tu me vois ? Finit-elle par lâcher.
- Quoi ?

Je viens alors de me rappeler les paroles dures que je viens de lui lancer et comprends alors que je l’ai blessée. Mais je n’ai pas pitié d’elle, elle a fait SON choix ! Malgré tout, je me calme et lui dit, moins sèchement :

- Toi…toi, c’est différent…mais tu ne peux pas nous empêcher de te voir comme eux maintenant !

Comme elle n’a pas l’air convaincue, j’explose :

- Mais enfin Bella ! ça ne vient pas que de moi ! Toi aussi tu nous vois différemment ! Tu as changé ! Les choses ont changé ! Tu supportes l’odeur et la présence de Jacob parce que ta volonté de le garder comme ami est plus forte que tout ! Mais à la base, nous sommes des ennemis naturels, et ça, tu ne pourras jamais le changer ! Même si votre clan est différent ! Justement, il est DIFFERENT !!! Vous êtes une exception Bella !

Je remarque alors un autre mouvement près de la porte automatique et vois Embry et Quil attendre patiemment tout en jetant des brefs coups d’œil à Alice et Jasper. Je comprends alors que pour aujourd’hui c’est cuit…non seulement je n’ai pas les moyens mais personne ne me laissera partir par avion. Je grogne et laisse Bella en plan pour les rejoindre quand elle m’interpelle en lançant :

- Je n’ai rien de différent de Rachel et tu arrives à me parler, chuchote-t-elle, sachant que mon ouïe fine captera ses mots.

Mais je refuse de répondre à ça et continue ma marche jusqu’à mes frères qui m’accueillent sans un mot mais dont le soulagement de me voir encore ici ne m’échappe pas.

Une fois à la Réserve, je file tout droit chez moi, laissant mes frères qui n’ont rien osé me dire durant tout le retour depuis Seattle mais une mauvaise surprise m’attend à ma porte : Jacob. Les bras croisés et le regard noir, il me fixe durement pendant que je monte les marches du perron et au moment où je veux entrer chez moi, il me barre le chemin.

- Laisse-moi Jacob, lui dis-je sans même le regarder.
- Tu n’as donc aucun cœur ? Me reproche-t-il les dents serrées, son visage à quelques centimètres du mien. C’est Rachel ! MA sœur, TA femme ! Tu ne penses pas sérieusement ce que tu dis !
- Oh si…

De rage, Jacob frappe un grand coup contre ma porte qui se brise en deux. Je soupire et tourne lentement les yeux vers lui pendant qu’il grogne, encore énervé et me lance des regards courroucés.

- Je ne te laisserais pas faire Paul ! Et si tu t’obstines, tu deviendras mon ennemi !

Je ricane et réponds :

- Encore une fois, tu choisirais le camp des sangsues à celui de tes propres frères Quileute ! Franchement Jacob, parfois j’ai honte de faire parti de ta meute !
- J’ai essayé de sauver Bella ! Je ne vous ai pas trahi ! Riposte-t-il.
- Et tu as échoué ! Lui rappelle-je. Sans t’occuper que tu avais fait de notre meute deux clans presque ennemis ! Tu n’aurais jamais mérité d’être Alpha ! Tu es bien trop impliqué avec les sangsues ! Rachel est notre ennemie à présent et elle doit périr !
- Ne me pousse pas…, me menace-t-il. Tu sais très bien que si tu fais ça, tu ne me laisseras pas le choix !
- Tu ne devrais même pas avoir de choix !!! Explose-je. Ce sont des vampires ! Des buveurs de sang ! Nous sommes nés pour les détruire ! Pas pour les protéger !
- Justement ! Nous ne sommes pas faits de pierre ! Me coupe-t-il. Nous avons un cœur et nous pouvons être capables de faire la différence ! Comme avec Bella…ou Rachel, finit-il d’une voix brisée. Les Cullen peuvent la sauver, m’explique-t-il après une courte pause, ils peuvent la ramener ici et qu’elle vive avec eux, comme eux… Ainsi, nous continuerions à la voir, à lui parler…
- Je ne pourrais jamais la voir autrement que ce qu’elle est maintenant…, murmuré-je tristement.
- Alors tant pis pour toi, rétorque Jacob, car elle va revenir ici, à Forks ! Et si tu t’y opposes, je prendrais les mesures nécessaires.
- Tu me menaces ? Demandé-je, faussement impressionné.
- Oui ! Je te menace…et tu me connais assez pour savoir que je ne plaisante pas.

En guise de réponse, je hoche la tête gravement, me considérant comme averti. Mais nous savions tous les deux que nous étions désormais sur deux routes bien distinctes car lui aussi me connaissait et savait que je ferais tout pour l’en empêcher ! A savoir maintenant lequel de nous deux arriverait le premier…


Le prix du billet est bien trop exorbitant. Je réfléchis donc à une autre solution pour atteindre l’Europe. Il me reste donc deux choix : prendre le bateau ou traverser l’Atlantique à la nage. La deuxième option me séduit moins alors je passe cet après-midi de congé à fureter sur les quais de Port Angeles pour trouver un bateau qui m’aiderait à faire le trajet, même sans qu’il ne le sache. A plusieurs reprises, j’entends des marins discuter de leur voyage mais je n’ose pas encore leur poser de questions. Je détaille chaque bateau, mesurant leur capacité de transport et comment les atteindre sans se faire repérer avant le départ. Je croise beaucoup de monde, dont certains qui me regarde avec intérêt. J’imagine que mon gabarit les intéresse pour le travail en mer. Ça pourrait être une solution mais avant ça, j’aimerai être sûr qu’il n’y en a pas d’autres. Je marche derrière un groupe de quatre marins qui bifurquent sur un bar le long du quai. Je les suis, bien décidé à trouver mon bonheur aujourd’hui.

Le lieu est très animé, comme tous les cafés des ports remplis d’hommes en pause de sorties de mer. Je remarque quelques Quileute qui travaillent ici et me rapproche d’eux, une bière à la main, feignant de lire le journal qui se trouve sur une table à proximité.

Leurs conversations sont très banales et il faut un certain temps avant que l’un deux parle d’une prochaine sortie pour le Maroc. J’évalue brièvement la distance dans ma tête d’après la carte que j’ai étudiée la veille et me dis que ça serait faisable. Le principal étant d’atteindre la côte de l’Europe, ensuite, je ferais la route à pattes de nuit. Je suis donc plus attentif à son discours et note que la sortie se fera dans deux soirs. Je finis ma bière et sors du café pour les attendre. Au bout d’un bon quart d’heure, un groupe sort et je reconnais le type qui parlait. Je les suis à distance car, comme je m’en doutais, ils se dirigent tout naturellement vers leur bateau. Je mémorise le nom de ce dernier : le Fahrenheit puis continue ma route sans me faire remarquer.

Ces deux jours passent à une vitesse trop lente à mon goût. Je ne me suis pas une seule fois transformé depuis ma visite au port afin que mes frères ne captent pas mes intentions, bien que je sache parfaitement qu’ils me surveillent à distance. J’évite aussi Jacob, et je pense que c’est réciproque. Nous préparons sûrement nos plans chacun chez soi et parfois, je me demande même s’il n’est pas déjà parti avec les Cullen ? Mais bizarrement, je pense que quelqu’un m’aurait prévenu, que ce soit Bella ou un de mes frères…j’aimerai quand même bien savoir ce que le reste de la meute pense de tout ça, en fait, je me rends compte qu’il n’y a pas que Jacob que j’évite…j’évite tout le monde et pas simplement parce que je ne veux pas entendre leur lamentation mais aussi parce que je veux que personne ne me dissuade ! Et surtout, je ne veux recevoir aucun ordre de la part de Sam ! Je ne sais pas trop pourquoi ils me laissent tranquille mais ça me convient !

Les quelques heures qui précèdent mon départ sont interminables…je m’imagine déjà face à elle, je vois déjà ses yeux terrifiés lorsqu’elle va comprendre avec son instinct de monstre que je suis là pour la détruire…je sens déjà mes crocs briser son corps de pierre et la voir éclater en mille morceaux. Un sale goût envahi ma bouche et mon cœur se tord. Rachel…ma Rachel. Est-ce que j’aurai le courage d’aller jusqu’au bout ? Son image d’elle encore vivante, contre moi et si brûlante hante alors mon esprit. Mais cette image ne fait qu’accentuer mon idée de destruction puisque cette Rachel n’est plus et que je ne la retrouverais jamais, même si tout le monde ici en est persuadé ! Pour moi, Rachel est morte et celle qu’elle est aujourd’hui est un vampire à détruire !

La nuit tombe, je sors de chez moi et respire à pleins poumons l’air doux et pur de la Push. Aucune visite aujourd’hui, c’est louche…et beaucoup trop facile. De toute façon, dans quelques secondes, je serai dans ma peau de loup et s’ils sont là, la connexion se fera…immédiate. Je me battrai, ça ils peuvent en être sûrs et ils le savent ! Peut-être qu’ils n’osent pas me dissuader ? Ou peut-être qu’ils m’attendent au tournant ? Je respire à nouveau profondément puis mute sans fracas.

Le silence…

Aucun de mes frères ne semblent être présents ou alors, pas sous leur forme lupine. Je ne dois pas perdre de temps alors je cours droit devant moi, à travers les pins, bien décidé à atteindre Port Angeles à l’heure ! Le bateau doit lever l’ancre dans moins d’une heure.
Les branches fouettent mon museau et mes flancs, je galope aussi vite que je peux, en espérant que le bateau n’a pas encore quitté le port par contretemps. Quand soudain, la puanteur envahit mes narines et avant même que je ne tourne la tête pour voir d’où elle provient, je vois Bella courir à mes côtés en me fixant durement. Je tourne alors la tête de l’autre côté et y trouve Alice puis Emmett suivi de Carlisle. De rage, j’accélère ma course mais l’un deux, plus rapide me passe devant et me frappe si fort que je me retrouve projeté contre un rocher qui se trouve là. Je me relève aussitôt pour me retrouver face à Edward et aux autres qui viennent se placer derrière lui, tel un gang.
Je grogne violemment face à leurs visages fermés. Je sais qu’à cet instant, Edward fouille ma tête et je lui lance mentalement :

- Dégagez ! ça ne vous regarde pas !
- Tu n’iras nulle part Paul ! Me répond-il menaçant. Ton plan était presque parfait…mais tu avais oublié un détail.

Oui…LUI ! Lui qui n’avait pas du quitter ma tête depuis l’instant où Rachel s’était transformée ! Lui qui connaissait toutes mes intentions, toutes mes pensées, encore plus précisément que mes frères puisqu’il pouvait les entendre lorsque j’étais sous n’importe quelle forme ! Je grogne à nouveau, rageusement, pendant qu’ils m’encerclent, sans aucune crainte.

- Reculez ! Ordonne-je, sachant qu’Edward m’entend.

Mais ils continuent leur lente progression. Je me mets en position d’attaque et eux aussi …sauf Bella qui me regarde tristement.

- Paul, on ne te veut aucun mal…on veut juste que tu nous laisses le temps de mettre un plan parfait au point, me dit-elle avec douceur.
Je grogne encore dans sa direction. Je le connais leur plan ! Sauvez Rachel ! Et je ne cautionne pas cette idée…
C’est alors que j’entends Sam dire à l’attention d’Edward :

- Merci de nous avoir prévenus…et de l’avoir arrêté.
- Pas de problème, répond-il en tournant la tête dans sa direction alors que je regarde tous mes frères arriver un par un.

Ainsi me voici complètement piégé. Jacob bondit jusqu’à moi et Emmett le laisse passer. Puis il me lance mentalement :

- Je t’ai prévenu que je ne te laisserai pas aller jusque là-bas…tu peux voir que je ne suis pas le seul !
- Lâche-moi Jake !
- Ça non ! Et tu remarqueras aussi que nous sommes à nouveau alliés…mais cette fois, contre toi ! Tu n’as aucune chance de quitter le territoire et s’il le faut, nous emploierons la force !
M’explique-t-il avec froideur.
- Encore des menaces ?
- Toujours…


Je réfléchis à mes possibilités de fuite, elles sont minces…je vois aussi le regard d’Edward qui ne me quitte pas d’une semelle. Je pousse un profond soupir et fais un pas en arrière. Jasper, qui doit sûrement influencer mon humeur vu que je me sens docile, recule aussi d’un pas pour me laisser passer. Je croise le regard de la petite Alice qui me sourit malgré tout puis celui, plus dur, de sa blondasse de sœur. Je fais alors demi-tour et reprends ma marche inverse, lentement…mais avant de quitter ce beau petit monde, je lance à Jacob :

- Va la chercher si c’est ce que tu veux tant…mais sache que ce n’est pas parce que je renonce aujourd’hui, que j’y renonce pour la vie…et la mienne est aussi longue que la sienne !

Comme il ne répond pas, je continue :

- Elle ne sera jamais en sécurité à Forks tant que j’y vivrais…

Sur ces mots, j’accélère le pas et cours en direction de la Réserve, écœuré.



Dernière édition par Tititof le Jeu 20 Jan - 12:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elodie94
Histoires effrayantes
Histoires effrayantes
avatar

Féminin
Nombre de messages : 246
Age : 25
Localisation : In my world
Date d'inscription : 21/07/2010

MessageSujet: Re: Le dernier frère (Cullen - Paul - Wolfpack)   Jeu 13 Jan - 20:33

c'est vraiment trop génial, dès le premier chapitre, on est dans l'histoire. Je veux la suite !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
florine39
Assiste au match de base-ball
Assiste au match de base-ball
avatar

Féminin
Nombre de messages : 571
Age : 21
Localisation : 39
Date d'inscription : 30/01/2010

MessageSujet: Re: Le dernier frère (Cullen - Paul - Wolfpack)   Jeu 13 Jan - 20:37

J'adooooooooore le début de ta fic , pauvre paul !
continue comme sa !
et vivement la suite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélan
Enfin Edward comprend !
Enfin Edward comprend !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2785
Age : 22
Localisation : Dans les étoiles là où le passé, le présent et le futur ne font qu'un
Date d'inscription : 19/12/2010

MessageSujet: Re: Le dernier frère (Cullen - Paul - Wolfpack)   Jeu 13 Jan - 21:19

J'aime l'histoire j'aime bien le fait que Paul soit les personnage principal!
Vivement la suite!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice_Cullen_57
Confessions de Rosalie
Confessions de Rosalie
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1469
Age : 31
Localisation : A la Push, avec Jake
Date d'inscription : 26/07/2009

MessageSujet: Re: Le dernier frère (Cullen - Paul - Wolfpack)   Jeu 13 Jan - 21:38

Eh bien!!! Quel début!!

Le prologue nous met déjà dans le bain!! Cette fic s'annonce bien sombre. En tout cas je trouve très original la transformation d'une Quileute... Je me demande ce que ça va donner!! Very Happy Et pauvre Paul qui est anéanti... Sad

Paul qui est déterminé à tuer Rachel... confu ... Et Jacob qui s'y oppose!! confu Bon... Cette fic s'annonce aussi pleine de tension!! lol!! Ça va changer de ta fic précédente, dans laquelle Paul et Jake s'entendaient à merveille... Smile

Paul essaie par tous les moyens d'atteindre l'Europe... Il est têtu, le garçon!! lol!! Wink Heureusement qu'Edward surveille ses pensées pour empêcher tout ça!! Mais à mon avis, Edward va vite l'énerver!! lol!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vanille41
Retour fracassant de Jake
Retour fracassant de Jake
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1945
Age : 34
Localisation : dans les bois en compagnie d'une bande de ... loups
Date d'inscription : 25/10/2009

MessageSujet: Re: Le dernier frère (Cullen - Paul - Wolfpack)   Ven 14 Jan - 0:37

Ah la voilà la nouvelle fic' de Titi ! Very Happy

* mes frères m’ont dit après que j’avais l’air d’un idiot à rester ainsi bouche-bée j'imagine bien sa tête là !

* Je comprends alors que la puanteur vient d’elle…
Neutral et voilà Rachel en vampire ... Pauvre Paul ...

* On sent Paul dévasté et ça doit être horrible de perdre son imprégnation ! C'est quelque chose de si indescriptible quand ça tombe dessus que la perdre j'ose même pas imaginer. Je vois très bien Paul complètement vidé...
J'aime quand il dit qu'il craint le pire que Rachel est en train de faire.
"un corps de pierre, un monstre puant qui provoque en moi l'instinct de destruction" : c'est fort.

* Toi aussi, le chef à parlé ! lol Sam.

* Je sens de la vengeance dans l'air ... pale

* J'aime quand Paul dit "mon frère" pour Jacob. Smile

* Oh LOL les griffes sur le parquet MDR, Esmée ne vient pas astiquer avec un chiffon sous la grosse pattoune ? lol désolé j'ai pas pu m'en empêcher c'est l'image qui m'est venue.

* Je croyais que Paul se sentait calme par la tristesse et le chagrin, bah oui évidemment, Jasper y fait aussi.

* "Nous sommes des protecteurs" j'aime la façon qu'il a de le dire.

* Je me demande pourquoi Alice ne voit rien venir sur les Volturi si ils sont responsables ? Suspect

* OH MDR les volturi : robes de chambre lol ah trop bien celle-là.

* Je me demande si Rachel va avoir une particularité vampirique -don ?-

* Hein quoi ? Paul veut plus Rachel ??? Je me doute qu'il veut pas avoir l'image d'elle en vampire et je le comprends mais si il la revoit il ne voudra sûrement pas s'en débarrasser.

* Ah les loups en mode rebelles ! bravo

* - Tu vois…tu n’as même pas les moyens de t’offrir une virée suicidaire…
J'aime bien sa remarque.

* - Comment as-tu pu détruire ta vie pour devenir…ça !
Ah ! Merci Paul ! Et bien, on voit bien que Paul n'aime pas les sangsues, il rejette déjà Rachel comme une chose horrible sans qu'il est encore déjà revu ...

* et vois Embry et Quil attendre patiemment tout en jetant des brefs coups d’œil à Alice et Jasper. Le scooby-gang est là au complet ! LOL Et ouai Paul, ça va être dur mais "laisse tomber !"

* Les bras croisés et le regard noir, il me fixe durement
L'entêtement de Jacob ! On le reconnaît bien là. Mais il n'a pas été à l'aéroport avec les autres visiblement ... Aurait-il compris que pour que Paul revienne ce serait plus sage qu'il ne soit pas là ? [J'aime la porte cassée !]

* Je ne sais pas trop pourquoi ils me laissent tranquille mais ça me convient !
Ouai bah justement, y'a anguille sous roche, non ?

* Ah j'adore quand Paul court et qu'il se rend comptes qu'il est bien pisté par les autres.

* - Elle ne sera jamais en sécurité à Forks tant que j’y vivrais…
Ohhh Paul qui fait comprendre qu'il est le méchant lol


Super chapitre Titi ! Tu écris vraiment bien et j'ai hâte de découvrir la suite study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
angechance
Départ de Phoenix
Départ de Phoenix


Féminin
Nombre de messages : 9
Age : 26
Date d'inscription : 30/04/2010

MessageSujet: Re: Le dernier frère (Cullen - Paul - Wolfpack)   Sam 15 Jan - 17:38

OH MY GOD ! mais que vois-je ? une nouvelle histoire j'espèrais et j'attendais avec impatience que tu écrives une nouvelle fiction et là TADA
j'adore déjà tout ce que j'ai lu j'ai toujours adoré Paul j'aime son "fichu" caractère en plus il est mignon bon ok là je parle de l'acteur Very Happy j'ai hâte de voir ce que la suite nous réserve
alors à bientôt et vive Paul Exclamation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renesmée Cullen Black
Regarde son bien aimé demander sa main
Regarde son bien aimé demander sa main
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1803
Age : 19
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 06/11/2010

MessageSujet: Re: Le dernier frère (Cullen - Paul - Wolfpack)   Dim 16 Jan - 3:03

Bravo! T'es contente? Je pleure en ce moment même! Sad

C'est vraiment touchant, triste et beau...Ton point de vue de l'imprégnation ma tout de suite toucher. Cela m'a aussitôt transporté!

Je te jures que mes larmes coulent et j'arrive pas à les arrêté. Surtout que tu touche une corde sensible avec mon couple préféré. J'avais le coeur gros de savoir qu'elle était transformé et que Paul voulait la tuer. Je crois que tu es la seule a avoir réussit a me faire brailler en 2 chapitre.

J'espère que quand Paul la reverra et il comprendra qu'elle reste son imprégnée.

Je veux savoir, si je suis ton histoire, faudra t-il que je prévois une boite de mouchoir à chaque chapitre?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
appaloosa
Au cinéma avec Mike et Jacob
Au cinéma avec Mike et Jacob
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1226
Age : 27
Localisation : dans les bras de jacob
Date d'inscription : 17/04/2009

MessageSujet: Re: Le dernier frère (Cullen - Paul - Wolfpack)   Dim 16 Jan - 17:09

et bien voila une nouvelle fiction
quel tristesse des le depart
hate de lire la suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tititof
Perd connaissance
Perd connaissance
avatar

Féminin
Nombre de messages : 831
Age : 39
Localisation : garde la main chaude de Jacob dans la sienne
Date d'inscription : 29/08/2009

MessageSujet: Re: Le dernier frère (Cullen - Paul - Wolfpack)   Mar 18 Jan - 16:31

Elodie94, Oui cette histoire commence un peu fort lol Contente que ça te plaise Very Happy

florine39, pauvre Paul, oui je vais un peu le malmener dans cette histoire Wink

Mélan Tant mieux Very Happy je lui devais bien ça et je n'étais pas sûre que ça plaise qu'il soit l'unique narrateur.


Alice_Cullen_57 J’adore le pouvoir d’Edward ! pas le pouvoir en lui-même mais ce qu’il apporte à l’écriture car quand tu écris, tu es dans la tête de ton perso mais tu dois toujours penser qu’un autre perso t'écoute LOL ça m’a toujours beaucoup plu, c’est un vrai casse-tête parfois, c’est pourquoi Edward m’avait manqué dans Evolution et même dans Mon Ami, le fait qu’il soit humain m’empêchait d’utiliser son don. J ‘étais bien contente de le retrouver là Very Happy
Et c’est clair que la relation Paul/Jacob est passée par toutes les phases entre mes mains LOL

Vanille41 LOL le scooby-gang mdrr.
J’utilise des mots forts dans cette histoire car Paul n’est pas Jacob. Dans mes fics précédentes, Jacob est toujours un peu indulgent avec les vampires, les autres non. Dans l’histoire originale, il leur faut beaucoup de temps pour faire confiance aux Cullen. Je voulais vraiment garder cet état d’esprit brut.

Citation :

* Je croyais que Paul se sentait calme par la tristesse et le chagrin, bah oui évidemment, Jasper y fait aussi.

Oui un perso que je vais plus exploiter dans cette fic Very Happy


Citation :

* Je me demande pourquoi Alice ne voit rien venir sur les Volturi si ils sont responsables ?
ça sera expliqué après Wink

Citation :

L'entêtement de Jacob ! On le reconnaît bien là. Mais il n'a pas été à l'aéroport avec les autres visiblement ... Aurait-il compris que pour que Paul revienne ce serait plus sage qu'il ne soit pas là ? [J'aime la porte cassée !]

Tout simplement parce que Bella a insisté pour y aller elle-même afin de faire ça en douceur…sachant parfaitement que la porte serait cassée si c'était Jacob (celle de l’aéroport LOL)


angechance Ohh une autre Team Paul sur le forum, Merazer en plus Very Happy Merci pour ton comm !

Renesmée Cullen Black LOL désolée, j’ai hélas l’habitude de faire pleurer mes lectrices, je suis vraiment désolée. Moi aussi je les aime tous les deux et c'est pourquoi j’ai développé ce couple dans chacune de mes histoires, c’est toujours un plaisir. C’est bien simple, je ne conçois pas une fic sans eux et cette fois, pour la dernière, je devais bien aller jusqu’au bout, aborder toutes les facettes de mon imagination. Ne t’inquiète pas, tu ne pleureras pas à chaque chapitre, il y aura même des moments drôles Wink


appaloosa Contente de te retrouver parmi mes lectrices Very Happy Sympa ta bannière Wink

Merci à toutes pour vos commentaires. C'est très motivant et je suis contente que cette histoire vous accroche dès le départ. La suite Jeudi après-midi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
florine39
Assiste au match de base-ball
Assiste au match de base-ball
avatar

Féminin
Nombre de messages : 571
Age : 21
Localisation : 39
Date d'inscription : 30/01/2010

MessageSujet: Re: Le dernier frère (Cullen - Paul - Wolfpack)   Mar 18 Jan - 16:54

vivement jeudi après midi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renesmée Cullen Black
Regarde son bien aimé demander sa main
Regarde son bien aimé demander sa main
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1803
Age : 19
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 06/11/2010

MessageSujet: Re: Le dernier frère (Cullen - Paul - Wolfpack)   Mar 18 Jan - 18:43

Oui! Je veux ma dose de Paul & Rachel. Il y a pas assez de fic sur eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélan
Enfin Edward comprend !
Enfin Edward comprend !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2785
Age : 22
Localisation : Dans les étoiles là où le passé, le présent et le futur ne font qu'un
Date d'inscription : 19/12/2010

MessageSujet: Re: Le dernier frère (Cullen - Paul - Wolfpack)   Mar 18 Jan - 20:59

Moi aussi !
Vivement jeudi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vanille41
Retour fracassant de Jake
Retour fracassant de Jake
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1945
Age : 34
Localisation : dans les bois en compagnie d'une bande de ... loups
Date d'inscription : 25/10/2009

MessageSujet: Re: Le dernier frère (Cullen - Paul - Wolfpack)   Mer 19 Jan - 0:22

Pour le Scooby gang, c'est vraiment l'impression que j'ai eu lol avec tout le monde qui se pointe autour de Paul.
*Porte de l'aéroport cassée, ah je vois bien l'entrée de Jacob où tout le monde le regarde perplexe avec la porte qui s'écrase parterre Razz ça aurait pu être drôle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tititof
Perd connaissance
Perd connaissance
avatar

Féminin
Nombre de messages : 831
Age : 39
Localisation : garde la main chaude de Jacob dans la sienne
Date d'inscription : 29/08/2009

MessageSujet: Re: Le dernier frère (Cullen - Paul - Wolfpack)   Jeu 20 Jan - 13:01

Avant de vous mettre la suite, merci à Matcha pour m'avoir signaler un gros lapsus que personne n'avait remarqué dans mon "blabla" du début Wink

Contente que vous soyez toutes aussi impatientes, je ne m'attendais pas à ça en écrivant juste sur Paul avec une Bella vampire avec Edward. Mais c'est cool Smile

Voici donc la suite Smile
Je préviens déjà que certaines pensées de Paul sont TRES dures mais dans l'état actuel des choses, c'est compréhensible. Enfin j'espère lol Wink
Bonne lecture !


* * * * * *

3 – Leur plan

Le dégoût, la déception, la colère et cette foutue imprégnation brisée qui ne me lâche pas…je suis dans un sale état et ce n’est pas prêt de passer. Ils sont tous à nouveau réunis et tous contre moi…c’est parfait ! Ça donne un peu de piment à ma détermination qui est déjà à son maximum. Ils veulent me surveiller, m’empêcher de partir ? Soit…je trouverais un moyen…même s’il me faut dix ou cent ans ! Je briserai Rachel avec mes crocs et brûlerai son corps ! Quitte à y passer !

- Il te faudra un briquet pour ça, me coupe dans mes pensées une voix calme mais ferme que je reconnais aussitôt. Et en loup, cela risque d’être compliqué…, continue-t-il.
- Edward…

Je ne l’ai pas entendu arriver dans ma cuisine, trop rapide…mais à présent, la puanteur envahi la pièce et me donne la nausée.

- Excuse-moi…
- Pas grave, ose-je lui répondre, bêtement honteux qu’il entende toutes mes pensées, surtout les pires.
- Toujours dans tes plans morbides ?

Je ne réponds pas, sa remarque me fait sourire…pour un mort. Lui et son frère Emmett sont les seuls que j’apprécie, si on peut dire ça…leur « père » est beaucoup trop intelligent pour moi, leur mère trop effacée et rigide, la blonde trop coincée et la petite Alice…oui, elle aussi fait partie de ceux qui ne me dérangent pas de trop.

- Jasper aussi a ses qualités, répond Edward en écho à mes réflexions. Mais je comprends que son pouvoir te dérange, surtout vu ton caractère impulsif, se moque-t-il.
- Qu’est-ce que tu veux Cullen ?
- Discuter…et tenter de te raisonner. Tu vois, je suis honnête et je n’ai pas le pouvoir de t’influencer…
- Ouais, qu’est-ce que j’en sais ! Rétorqué-je aussitôt.

Après tout, on ne connaissait pas grand-chose d’eux à part ce qu’ils avaient bien voulu nous montrer.

- Nous sommes vos amis, objecte Edward, très calme. Et nous voulons contenter tout le monde. Nous essayons de trouver une solution.
- Ah oui ? Et votre solution c’est ramener Rachel ici ?
- Elle vivrait avec nos règles, deviendrait comme nous…se nourrirait d’animaux…
- Mais qu’est-ce que tu en sais ?! Explose-je.
- Elle acceptera …, insiste-t-il. Pour toi.

Je sursaute à ses mots et le regarde sans comprendre.

- Vous êtes imprégnés…vous êtes liés. Elle reviendra pour être à tes côtés, continue-t-il.
- Non mais ça ne va pas ! Hurle-je presque. La Rachel que j’ai vu sur la plage, la Rachel aux yeux de sang et à la force d’un monstre, cette Rachel là n’est plus ma femme ! Il n’y a plus d’imprégnation depuis le moment où cette sangsue lui a mordu le bras ! Nous sommes des ennemis naturels je te rappelle !
- Nous ne savons pas vraiment comment elle est en ce moment…c’est la première fois que ce cas se présente.
- Ce cas ????
- Une femme loup-garou qui devient vampire… Rachel est Quileute…elle aurait pu devenir l’une des vôtres comme Leah, explique Edward calmement sans tenir compte de la folie qui est en train de me gagner.

Je n’avais pas vu les choses sous cet angle…mais ça ne changeait rien !

- Au contraire, insiste-t-il, pas gêné de ne me laisser aucune intimité dans ma tête. Elle a peut-être un pouvoir puisque la magie coule en elle…
- Coule, rigolé-je malgré moi. Elle n’a plus de sang je te rappelle !!!
- Façons de parler, répond-il dans un léger sourire narquois.

Nous nous toisons pendant quelques secondes puis je le vois inspecter rapidement la pièce dans laquelle nous nous trouvons. Son regard s’arrête soudain sur une photo de Rachel et moi prise cet été pendant un barbecue chez son père. Il est en train de tenir le cadre alors que je ne l’ai même pas vu bouger. Agacé, je lui lance :

- Pose ça !
- Vous aviez l’air heureux…l’imprégnation est réellement quelque chose de fascinant.
- Ça t’amuse de remuer le couteau dans la plaie ! Grogné-je en lui arrachant le cadre photo des mains pour le plaquer violemment contre le buffet.

J’entends le bruit du verre qui se brise et soudain, ma gorge se serre.

- Ne crois pas cela Paul, me répond-il avec une douceur qui me donne la nausée. J’aimerai juste connaître les conséquences de tout cela…Rachel nous intéresse…

Alors je comprends le manège.

- Autrement dit, vous vous en foutez qu’elle était ma femme ou la sœur de Jacob ! Ce que vous voulez c’est savoir si elle a un pouvoir et obtenir tout ce qu’elle sait sur les Quileute ! C'est-à-dire les loups-garous ! Vos ennemis !!!
- Je n’ai jamais dit cela, rétorque Edward. Rachel est avant tout la sœur de Jacob à nos yeux…elle est ensuite ta femme. Mais elle est devenue l’une des nôtres à présent. Nous voulons la protéger, nous voulons…sauver son âme, insiste-t-il. Et la rendre à sa famille si cela est encore possible…malgré sa nouvelle condition. Mais comprends que sa mutation nous intrigue…normalement, notre venin doit vous tuer. Vous, vous ne pourrez jamais vous transformer en vampire car vous avez déjà muté en loup-garou. Mais Rachel aurait peut-être pu ? Ou pas ? Pourquoi Leah a muté et pas elle ? Quel genre de vampire est-elle devenue ? là est notre interrogation.
- Et donc, vous aimeriez l’analyser avant que je la tue ! c’est ça ce que tu attends de moi ? Demandé-je, hargneux.
- Nous comprenons l’attachement de Jacob…mais nous comprenons aussi ta répulsion et ta décision. Nous ne sommes pas de la même espèce, ni même de la même famille…nous ne pouvons pas décider à votre place. Seulement entre Jacob et toi, il y a un problème et nous sommes de son côté parce que lui veut la garder en vie.
- Ce qui vous permettrait de l’analyser…, répété-je, écœuré.
- Pendant un temps oui…et peut-être l’aider à se convertir à nos règles…et t’aider à l’accepter, ajoute-t-il lentement. Ainsi, tout le monde serait satisfait.
- Oublies-moi ok ? Jamais je ne l’accepterais ! Jamais !!!

Edward hoche la tête puis répond :

- Je comprends…

Je laisse passer une minute puis continue :

- J’irai là-bas…je trouverai un moyen et tu le sais…
- Oui…
- Ce n’est qu’une question de temps et de patience. Alors laissez-moi y aller maintenant et qu’on en finisse !
- Malheureusement, c’est impossible Paul.
- Pourquoi ?
- Parce que nous avons signé un pacte avec ta meute…hier soir, après ton départ dans la forêt.
- Ah oui ? Murmuré-je, à moitié étonné.
- Nous avons promis de t’empêcher de quitter la Réserve…par tous les moyens possibles.
- Je ne te crois pas…
- Tu es condamné Paul, conclue-t-il sans me quitter des yeux. A rester ici ou à mourir, plaisante-t-il à moitié.
- Les miens n’accepteraient jamais de me condamner à mort au profit d’une sangsue !
- Ils la considèrent encore comme une des leurs…je t’assure, insiste-t-il. Je lis leurs pensées et Sam a été bien clair sur ce point. Ils ne laisseront pas Rachel là-bas, elle reviendra ici…en vampire et parmi nous. Pour eux, tu n’es plus un obstacle. Tu es maitrisé.

J’éclate de rire à ces mots malgré le côté dramatique de la situation. Moi ? Maitrisé ? Ils ne me connaissaient pas ou quoi ? Si je m’attendais à une telle décision excessive !!! De la part de Jacob, ça ne m’étonnait pas mais de la part de Sam ???

- La décision ne vient pas de Sam, me répond-il. Elle vient de Billy Black. Le père de Rachel. Et nous respecterons toujours sa décision.


Un gros coup de masse…voilà ce que je venais de recevoir. La sangsue m’avait laissé en plan, anéanti. Ainsi, j’étais le mauvais de l’histoire. Alors qu’en cet instant, Rachel tuait pour se nourrir. J’étais né pour détruire les vampires et ma propre espèce me condamnait pour sauver une sangsue ! Je ne me laisserai pas faire !
Un Pacte … nous en étions là. Mes frères avaient signé un Pacte avec les vampires pour sauver un vampire et condamner un loup-garou. Le scénario improbable qui doit faire bondir de fureur nos ancêtres. Comment en étions-nous arrivés là ? Ça, j’avais ma petite idée : Jacob. Lui et son amitié avec Bella et ses vampires. Il nous les avait imposés et nous avions cédé. Sûr, notre alliance contre tous les « mauvais » vampires avaient sauvé les habitants de Forks mais elle avait aussi sauvé les Cullen ! Pour moi, c’était clair, ils y voyaient toujours leur intérêts, alors que nous, nous n’avions rien à gagner.
Je ne resterai pas à la Réserve, je trouverai Rachel avant les Cullen et les membres de ma meute.


Mais afin de tous les calmer, je devais m’efforcer à faire pleins de choses. La première : arrêter de penser ! Pas facile mais comme Edward était connecté vingt quatre heures sur vingt quatre à ma tête, je devais éviter de penser à mes plans pour qu’ils m’oublient un peu dans le leur. Deuxième chose : être un mec calmé et résigné. Cela voulait dire, retourner bosser, me nourrir, faire semblant de vivre comme avant…mais sans Rachel. Il fallait aussi que je fasse mon deuil et que je ne mute plus du tout car dissimuler ses pensées à une personne ce n’était déjà pas facile mais à dix, plus compliqué ! Surtout que Jacob était très malin et me connaissait plus qu’Edward donc …

Je me levais alors ce matin en m’efforçant de jouer la comédie. Ma maison silencieuse m’aidait beaucoup à me mettre dans la peau de mon personnage et c’est le visage fermé que je monte dans mon 4x4 pour aller au travail en ce lundi matin. Lorsque j’arrive sur le chantier, je me rends compte que personne ne sait ici ce qu’il m’est arrivé et que ça va être compliqué de leur expliquer. Et comme je me doute que les Quileute ne feront aucune publicité à ce sujet, je décide de ne rien dire non plus. On verra après comment gérer la situation. Il faudrait quand même que je sache ce qu’ils ont décidé de dire à ce sujet ? Rachel m’a quitté et est repartie à Seattle ? Malade ? Décédée ? Ça non, je ne pense pas qu’ils choisiront cette option s’ils comptent la faire revenir à Forks…donc pour l’instant, je ne dis rien. Je vais donc vivre en permanence à jouer un rôle différent dans tous les endroits où je me trouve.


Cependant, au bout de deux jours, une surprise m’attend lorsque je quitte le boulot. Accolé contre ma voiture et les bras croisés, Emmett, le fils Cullen, patiente pendant que je reviens avec mon équipe d’élagage. Au moment où je m’approche, il tourne la tête vers moi et je me dis que ses yeux jaunes me renvoient toujours autant de sympathie qu’avant. Il est ici en ami et je le salue tout en balançant mon sac dans le coffre de mon 4x4. Il se décolle de la carrosserie tout en fixant mes collègues qui passent près de nous et admirent son gabarit. C’est clair qu’ils pourraient nous aider dans notre boulot…et je souris en me disant que si mes collègues savaient à quel point il est fort et doué pour grimper aux arbres, ils seraient dépités.

- Salut Paul…
- Salut…tu es venu aussi me faire la morale ? Le pique-je bêtement.
- Bien sûr que non ! Ricane-t-il.

Je souris à mon tour car je sais bien qu’il n’est pas là pour ça.

- Je suis juste venu voir comment ça allait…
- Je vais bien…
- Edward trouve bizarre que tu sois si calme.

J’éclate de rire et lui jette un regard qui en dit long. Cela dit, je ne réponds rien. Même si j’ai plus confiance en lui qu’en n’importe quel autre Cullen…

- Paul, dis-moi la vérité : tu as un plan ?

Son petit sourire me fait à nouveau rire mais je ne réponds toujours rien et m’efforce de penser à mon boulot d’aujourd’hui afin de brouiller mes pensées.
Je regarde les arbres, les collègues qui discutent toujours sur la présence d’Emmett puis je tourne la tête vers lui en disant :

- ça ne te dirait pas de bosser un peu ? Qu’est-ce que tu fous de tes journées à part chasser ?
- Rien, répond-il dans un demi-sourire.
- Alors ?
- Alors je ne pense pas que ça soit une bonne idée, ajoute-t-il en fixant mes collègues.

Je suis son regard et ricane en disant :

- Ne me dit pas que tu ne te contrôlerais pas ! Tu as passé ce stade non ? Tu allais à l’école de Forks ! Tu es habitué à t’entourer d’humains…
- Ouais et je devrais même être à l’Université en ce moment ! Faire ma dixième rentrée en école supérieure depuis que je suis vampire.
- Ah oui ? M’étonne-je. Et qu’est-ce qui a changé ?
- Tu le sais très bien…, murmure-t-il sans me quitter des yeux. Nous sommes en guerre…

J’éclate de rire en essayant de paraître détendu puis réponds :

- Et là, tu es en mission ? Surveillance ou reconnaissance ?
- Les deux, rétorque-t-il sans sourire cette fois.

J’arrête de rire également et nous nous fixons pendant quelques secondes avant qu’il répète :

- C’est quoi ton plan Paul ?
- Je n’ai pas de plan…
- Tu en as forcément un …en tous cas, moi, à ta place, j’en aurai un, dit-il en souriant à nouveau d’un air entendu.
- Edward sait que tu es là ?
- Évidemment ! On ne peut rien lui cacher…ni à lui, ni à ma sœur !

Oui…la petite Alice, pensé-je au fond de moi.

- Bon alors ? Me coupe Emmett dans ma pensée furtive.
- Alors rien…

Je le pousse gentiment pour m’installer au volant de mon 4X4 et Emmett me laisse faire, son habituel sourire sur les lèvres. Il met ses deux bras croisés sur mon bord de fenêtre et baisse la tête pour me voir dans l’habitacle tout en disant :

- Paul…je suis de ton côté !
- Ça je ne crois pas non, ricane-je.

Mais je me reprends aussitôt en voyant sa mine déconfite :

- Je veux dire…je sais …mais tu ne peux pas m’aider. Tu fais partie d’une…famille et tu dois y rester, crois-moi !
- Ne fais pas le con…Même si on semble fermé à ton idée, on ne veut quand même pas que tu te fasses tuer.
- Permets-moi d’être septique, rétorqué-je en passant ma vitesse.

Mais je sens une forte résistance et mon regard se porte aussitôt sur la main d’Emmett qui tient fermement l’encadrement de ma portière. Sans avoir l’air de forcer, il me sourit et je retire ma vitesse en demandant :

- Quoi ?
- Fais gaffe à toi…promets-moi au moins ça !

Je le dévisage quelques instants, cherchant s’il y a un message caché dans sa supplication, s’il est sincère ou s’il y a autre chose. Il se contente de hocher la tête gravement et je réponds :

- Je ferai ce que j’ai à faire…
- Alors ce jour-là, tu me trouveras à tes côtés, que tu le veuilles ou non !

Je hoche la tête à mon tour et il lâche ma voiture en ajoutant :

- Seulement, si jamais…juste, méfies-toi de César.

Sans répondre, je passe à nouveau ma vitesse et démarre en trombe.


Tout en roulant à travers les bois, je me maudis d’avoir eu cette conversation avec Emmett car mon esprit a un peu vagabondé pendant son interrogatoire et j’ai peur qu’Edward soit resté scotché à ma tête durant tout ce moment. J’essaie de réfléchir rapidement pour vérifier si je n’avais pas trop pensé puis je me concentre sur la boue de la route, les branches, le bruit de mon moteur…


Une fois chez moi, le vide et le silence m’accueillent, froids et pesants. J’essaie de ne pas y penser mais ma gorge se serre. Bordel ! Une larme coule sans que je ne parvienne à la retenir. Je respire un grand coup puis fonce sous la douche et me met immédiatement sous l’eau glacée en suffocant pendant quelques secondes …puis ça passe…l’eau chaude me recouvre et m’apaise. Je ne pense qu’à cette eau qui coule sur moi et rien d’autre. Mon cœur est plus calme et je sens que je reprends pied.


Les jours se suivent et se ressemblent. J’ai l’impression que la meute m’évite ou me surveille ou les deux mais c’est clair qu’on ne me parle pas beaucoup. Seul Seth et parfois Embry viennent me voir après le boulot ou en soirée, boire une bière. Mais ils parlent de tout sauf d’elle… un soir où j’en ai marre, je lance à Jared qui s’est joint à Embry :

- Bon…qu’est-ce qu’il se raconte dans la meute ? Le plan c’est « on surveille Paul à tour de rôle » ?
- Tu le saurais si tu mutais, riposte aussitôt Jared.

J’éclate de rire et réponds :

- Évidemment ! Prenez-moi pour un imbécile ! Alors c’est ça votre plan ? Ne rien dire pour attirer ma curiosité et que je mute pour que Jacob ait accès à mes pensées ?

Comme ils me fixent sans répondre, gênés, je continue :

- Eh bien vous direz à Jacob que j’ai peut-être beaucoup de défauts mais j’ai une qualité : la volonté ! Et qu’il n’obtiendra rien de moi !


Le message est passé…peut-être ? Peut-être pas…en attendant, je n’ai plus de visite sauf celle de Seth. Ce gamin est la pureté et l’innocence même et je ne mets absolument pas en doute ses motivations. Il vient me voir, point. L’attitude des autres me dépasse, surtout celle de Sam ! J’ai l’impression d’être dans une bulle, une bulle assez grande pour y contenir ma maison, ma forêt, mon lieu de travail mais que ça s’arrête là. Je sais que derrière ces limites se cachent mes frères qui me surveillent et derrière eux…les vampires…qui sont près à me poursuivre si jamais je passe le premier barrage.


Et puis un jour, je les trouve tous dans ma cour, devant ma porte, à moitié nus sous la pluie, signe qu’ils venaient de muter ou comptaient le faire…tous à me fixer sévèrement alors que je descends les trois marches de mon perron, mon sac de boulot sur le dos.

- Quoi ? Demandé-je, moqueur.
- Il faut qu’on parle Paul, me répond durement Sam.

Je soupire puis hoche la tête. Je dépose mon sac dans ma voiture et la referme. Je me tourne vers eux et viens à leur rencontre.

- Pas ici, précise-t-il, à la clairière.
- Alors je vous rejoins…
- Non, tu viens avec nous ! Ordonne-t-il de sa voix blanche sans appel.

Je sais déjà que la prochaine étape sera un ordre Alpha et que je ne pourrais pas le contrer. Je pousse un énorme soupir, essaie de me concentrer, réfléchissant à mes capacités …est-ce que je serai capable de leur barrer le chemin de mes pensées ? Jacob y arrive, pourquoi pas moi ? Une petite voix au fond de moi me dit que je dois faire confiance à ma volonté, qu’elle a toujours été très forte et que ça m’a même valu plusieurs corrections pour désobéissance dans le passé car je n’en fais toujours qu’à ma tête. Je sais que je peux y arriver…je le dois ! Je dois gagner leur confiance ou endormir leur méfiance afin qu’ils lâchent la bride…j’ai toute ma vie pour le faire, je sais que c’est possible.

J’expire donc un grand coup et me transforme dans un déchirement de vêtements. Aussitôt, je me sens bien car être un loup-garou est ma vraie nature, sous cette forme, on fait le plein d’énergie, on se sent fort et tous nos sens sont aiguisés. Mes frères, un peu surpris que je me sois transformé sans discuter plus, mutent quelques secondes après moi. La connexion est alors immédiate. Je vois leurs diverses réunions au coin du feu depuis la mort de Rachel, des bribes de discussions :

« On ne peut pas la laisser avec eux… »
« Il faut l’en empêcher »
« C’est la sœur de Jacob mais c’est aussi sa femme… »
« C’est ma fille ! »
« Vous avez pensé à Paul ! Comme il doit souffrir… »
« Les Cullen vont nous aider… »
« Il est déterminé… »
« Je le tuerai s’il le faut ! Je refuse qu’on la détruise ! »
« Nous la trouverons et la ramènerons à Forks, c’est une promesse Jacob Black… »


Je secoue la tête et avance devant moi pendant que les autres me suivent dans la forêt. Curieusement, je me sens vide et presque serein.
Lorsque nous arrivons à la clairière, Jacob nous attend et quelque part, je ne suis pas surpris. Tous se mettent assis en cercle et j’en fais autant. Je ne pense à rien sauf à ma dernière tentative contrée par les Cullen et alors Sam m’explique par la pensée :

- Nous voulons nous excuser pour cela…mais tu ne nous as pas laissé le choix ! Nous sommes une famille, nous sommes une meute ! Nous devons agir ensemble, c’est ce qui fait notre force ! Notre unité…c’est l’âme des loups-garous. Nous devenons alors qu’un et lorsque nous agissons, notre puissance est égale à la force d’un géant. Nous devrions toujours être ainsi et ne pas agir seul comme tu comptais le faire. Je sais que tu n’apprécies pas les Cullen mais ils sont de notre côté.

Comme je ne réponds pas, il continue :

- Nous avons voulu cette réunion, ensemble, entre frères, pour te faire part de notre plan concernant Rachel…et nous aimerions connaître le tiens.

Ses yeux de loup se plissent et Sam me fixe, suspicieux, pendant que Jacob ricane en disant :

- Tu n’y arriveras pas longtemps Paul ! Nous parviendrons à lire tes pensées ! Si ce n’est pas nous, ça sera Edward…

Il s’approche près de moi, lentement et ajoute, menaçant :

- Et tu n’arriveras pas à la tuer.
- Jacob,
intervient Sam. Nous avons organisé cette réunion pour calmer les esprits et retrouver notre unité. Paul, que comptes-tu faire ? Me demande-t-il à nouveau.

Je garde toujours le silence et même me couche sur le lit de feuilles à mes pattes. Mon attitude agace Jacob qui claque sa gueule près de la mienne puis part d’un pas gracieux vers son Alpha. C’est alors qu’au lieu de me sentir acculé contre un mur, j’ai l’impression que tout flotte autour de moi et le visage de Rachel m’apparaît, souriant…ses yeux brillants me regardent avec amour et elle me chuchote :

« Je suis bien avec toi…Fais-moi confiance… »

C’est un souvenir…enfin je crois…mais en tous cas, mon esprit est avec Elle, avec Ma Rachel.
Je sais aussi qu’à cet instant, seuls mes souvenirs flashent l’esprit de mes frères et quand je lève les yeux vers eux, tous me fixent avec une méfiance mélangée à une sorte de supplication dans leurs regards…les images que je leur envoie doivent leur être douloureuses et ils veulent que je parle, ils veulent savoir où j’en suis…très bien. Les mots me viennent alors avec facilité pendant que je vois toujours Rachel me sourire, brouillant presque ma vue mais pourtant, me donnant l’impression d’être dans une immense clarté :
- Je suis en train de faire mon deuil…, déclare-je, pour moi, Rachel est morte.
- Elle ne l’est pas ! M’interrompt hargneusement Jacob.
- Laisse-le finir, ordonne Sam de sa voix d’Alpha, ce qui musèle Jacob pour quelques minutes.
- Ne comptez donc pas sur moi pour partir à sa recherche…pour moi, elle n’existe plus. En la ramenant ici, vous me ferez du mal et vous vous en ferez aussi…car celle qui existait n’est plus. C’est tout ce que j’ai à vous dire, terminé-je après une courte pause.
- Tu ne comptes donc pas la retrouver toi-même ? S’étonne Sam.

Je marque un temps d’arrêt, Rachel me sourit toujours et mesurant ma réponse, je lui dis :

- Je suis peut-être impulsif, je suis peut-être borné et je suis peut-être indiscipliné mais je ne suis pas insensible…
- Explique-toi,
demande Quil, surpris.
- Si je pars…seul…pour la détruire, déclare-je la gorge serrée, je sais que vous me suivrez puisque vous me surveillez étroitement en collaboration avec les Cullen. Or, je sais parfaitement que je n’ai aucune chance seul contre les vampires, et je ne veux pas vous entrainer dans ma chute…je ne veux pas briser la vie d’Emily ou de Kim…

Sam hoche la tête, visiblement satisfait de ma déclaration…Ma Rachel éclate de rire et court dans la forêt. Son rire résonne et m’invite à la suivre. Alors, Jared s’exclame :

- Donc tu n’as vraiment pas de plan ?!
- Non…
- Mensonges !
Riposte Jacob.
- Si j’avais un plan Jacob, tu le verrais non ?
- Tu bloques volontairement tes pensées !
Rétorque-t-il. Je ne sais pas comment tu fais, tes souvenirs sont insupportables pour moi…mais je trouverai le moyen de savoir ce que tu mijotes…de toute façon, tu seras muré ici et je retrouverais Rachel avant toi ! Et lorsqu’elle sera là, tu me trouveras toujours sur sa route !

Ma Rachel s’arrête de courir et me tend les bras. Je m’y plonge pendant que j’entends la voix de Sam me dire :

- Nous laissons les Cullen chercher Rachel avec Jacob. Et lorsqu’ils l’auront trouvée, elle devrait revenir à Forks. Que comptes-tu faire une fois que Rachel sera ici ?

Je réfléchis, je vois Rachel éclater à nouveau de rire et chahuter avec moi dans l’herbe. Intérieurement, je souris à mon tour et réponds, sans vraiment y penser :

- Je la regarderai danser…
- Quoi ?!
Réagissent aussitôt Jacob, Embry et Jared.

Alors, j’ajoute en reprenant mes esprits:

- Je ne ferai rien…Elle appartiendra aux Cullen. Mais je refuse de la voir à la Réserve…c’est ma seule condition.

Sam réfléchit puis répond :

- Si Jacob est d’accord avec cette condition, il en sera ainsi…Jacob ?

Ce dernier me fixe les yeux plissés, toujours suspicieux puis finit par déclarer :

- Soit…Rachel restera avec les Cullen et ne quittera jamais leur territoire. Nous signerons un nouveau traité avec une limite qu’elle n’aura pas le droit de franchir.

Tout est flou autour d’elle, seul son regard noir filtre à travers ses longs cils de velours et elle finit par hocher la tête avec douceur, comme si elle m’encourageait. Je me redresse et m’avance au milieu de leur cercle sans quitter Jacob des yeux puis demande :

- Et si c’est le cas ? Si elle traverse la frontière et fait des victimes ?
- Elle n’en fera pas ! J’y veillerai !
Riposte aussitôt Jacob avec véhémence. Les Cullen lui apprendront à vivre comme eux…j’ai confiance.
- Et si ce n’est pas le cas ?
Insiste-je.

Jacob hésite puis déclare solennellement :

- Alors je la tuerai moi-même.

Alors les yeux noirs de Rachel deviennent rouge-sang.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vanille41
Retour fracassant de Jake
Retour fracassant de Jake
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1945
Age : 34
Localisation : dans les bois en compagnie d'une bande de ... loups
Date d'inscription : 25/10/2009

MessageSujet: Re: Le dernier frère (Cullen - Paul - Wolfpack)   Jeu 20 Jan - 15:30

* Je briserai Rachel avec mes crocs et brûlerai son corps ! Quitte à y passer !
- Il te faudra un briquet pour ça,[...] Et en loup, cela risque d’être compliqué…
J'aime bien la voix d'Edward qui vient couper Paul dans ses pensées.

* J'aime beaucoup le passage avec Emmett. Ils ont une conversation assez amical et Paul sourit ! Sympa de voir ça.

* Le plan c’est « on surveille Paul à tour de rôle » ? Ouai, je crois ...
[...]- Évidemment ! Prenez-moi pour un imbécile !
Pas fou notre loup Razz

* Etonnant que Paul accepte de muter. C'est à cause de l'ordre de Sam sûrement ...

* Ah j'adore quand Paul vient de muter et entend tout les pensées de tous. Very Happy

* - Jacob, intervient Sam. Nous avons organisé cette réunion pour calmer les esprits et retrouver notre unité. Ouai Jacob ! Sam a raison, ne pas chercher la bête hein ? LOL

* - Mensonges ! Riposte Jacob. Ah ah ah ! Je le vois là vénère !

* je vois Rachel éclater à nouveau de rire et chahuter avec moi dans l’herbe. Très belle image. Un beau souvenir qu'a Paul en tête.

* - Alors je la tuerai moi-même.
Alors les yeux noirs de Rachel deviennent rouge-sang.

wow c'est sombre ... Mais cette note à la fin nous montre bien l'ambiance.
Et bah, je suis toujours aussi fan ! bravo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
florine39
Assiste au match de base-ball
Assiste au match de base-ball
avatar

Féminin
Nombre de messages : 571
Age : 21
Localisation : 39
Date d'inscription : 30/01/2010

MessageSujet: Re: Le dernier frère (Cullen - Paul - Wolfpack)   Jeu 20 Jan - 19:48

j'aiiiiiiiiiime j'aiiiiiiiiiiiiiiime !
sa doit être trop horrible pour paul , oui je sais je parle pas francais lol
non mais franchement j'aimerais pas être à sa place !
j'adooore !
vivement la suite quoi !!!!!!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélan
Enfin Edward comprend !
Enfin Edward comprend !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2785
Age : 22
Localisation : Dans les étoiles là où le passé, le présent et le futur ne font qu'un
Date d'inscription : 19/12/2010

MessageSujet: Re: Le dernier frère (Cullen - Paul - Wolfpack)   Jeu 20 Jan - 21:15

J'adore!
Vivement la suite!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renesmée Cullen Black
Regarde son bien aimé demander sa main
Regarde son bien aimé demander sa main
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1803
Age : 19
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 06/11/2010

MessageSujet: Re: Le dernier frère (Cullen - Paul - Wolfpack)   Jeu 20 Jan - 22:03

T'aurais ppu m'avertir!!!! Je pleure encore! Je suis trop sensible! Pauvre Paul!
Sad C'est tellement triste!
Il me faut vraiment la suite.
Ca me fait trop mal d'imaginer Paul la tuer Sad Sad Sad Sad
Je trouve très beau ses souvenirs. Qu'il l'imagine:

'' Je la regarderais danser ''

C'est trop beau!!! Dans le fond, Paul est romantique. Un beau et romantique Bad-Boy
C'est vraiment touchant, ta fic est merveilleuse et rempli d'émotion!

xoxo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice_Cullen_57
Confessions de Rosalie
Confessions de Rosalie
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1469
Age : 31
Localisation : A la Push, avec Jake
Date d'inscription : 26/07/2009

MessageSujet: Re: Le dernier frère (Cullen - Paul - Wolfpack)   Sam 22 Jan - 18:24

Edward est persuadé que Rachel reviendra vers Paul parce qu'elle est imprégnée... Mais c'est vraiment vraiment possible? scratch C'est contre leur nature... Et d'un autre côté, l'imprégnation est très forte...

Paul qui maîtrise ses pensées pour ne pas qu'Edward perçoive ses idées... Bien joué de sa part!!!!! lol!!

Emmett qui promet à Paul de l’aider... Bizarre, ça cache quelque chose !! lol !! Il va sûrement essayer de le dissuader, plutôt... Non? Wink

Les loups essaient de "coincer" Paul en le forçant à muter... Oui mais Paul a de la volonté... Wink

Les images de Rachel que tu as décrites sont magnifiques!! On imagine bien Rachel et Paul passer tous ces beaux moments ensemble... Smile ... Et très bonne façon de clôturer le chapitre!! Ça laisse inaugurer une suite bien sombre... confu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
appaloosa
Au cinéma avec Mike et Jacob
Au cinéma avec Mike et Jacob
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1226
Age : 27
Localisation : dans les bras de jacob
Date d'inscription : 17/04/2009

MessageSujet: Re: Le dernier frère (Cullen - Paul - Wolfpack)   Dim 23 Jan - 14:51

ton chapitre est tres triste
paul reagit avec colere
il passe de la colere a la confusion et tu fini par l'amour qu il porte a rachel
il a laisse rester vampire mais refuse de la revoir
pour garder ses meilleure souvenir d'elle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renesmée Cullen Black
Regarde son bien aimé demander sa main
Regarde son bien aimé demander sa main
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1803
Age : 19
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 06/11/2010

MessageSujet: Re: Le dernier frère (Cullen - Paul - Wolfpack)   Lun 24 Jan - 16:31

Tu prévois la suite quand???
J'aime trop!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tititof
Perd connaissance
Perd connaissance
avatar

Féminin
Nombre de messages : 831
Age : 39
Localisation : garde la main chaude de Jacob dans la sienne
Date d'inscription : 29/08/2009

MessageSujet: Re: Le dernier frère (Cullen - Paul - Wolfpack)   Mar 25 Jan - 12:35

@Vanille
Citation :
Etonnant que Paul accepte de muter. C'est à cause de l'ordre de Sam sûrement ...
Non, juste qu’il veut quand même en savoir un peu plus et qu’il sait qu’il devra le faire un jour donc il arrête de perdre du temps


@Renesmée Cullen Black
Citation :
T'aurais ppu m'avertir!!!! Je pleure encore! Je suis trop sensible! Pauvre Paul!
LOL décidemment mais en même temps, je me doutais que ce passage te toucherait encore
Wink

Citation :
Je trouve très beau ses souvenirs. Qu'il l'imagine:

'' Je la regarderais danser ''

C'est trop beau!!! Dans le fond, Paul est romantique. Un beau et romantique Bad-Boy
C'est vraiment touchant, ta fic est merveilleuse et rempli d'émotion!
Merci. Ses souvenirs lui permettent de bloquer ses pensées aux autres Smile Merci beaucoup pour tes belles paroles et ton soutien.



@Alice_Cullen_57
Citation :
Edward est persuadé que Rachel reviendra vers Paul parce qu'elle est imprégnée... Mais c'est vraiment vraiment possible? scratch C'est contre leur nature... Et d'un autre côté, l'imprégnation est très forte...
J’ai jamais dit que c’était possible LOL ce sont les suppositions d’un personnage interprétées par un autre personnage siffle


florine39, Mélan, appalossa, Merci pour votre enthousiasme et vos messages.

Voici donc la suite. Concernant mes posts, j'ai prévenu dans mon blabla du début (que personne n'a lu LOL) que je ne posterais qu'une fois par semaine Wink
Merci à toutes pour votre patience et bonne lecture !

* * * * *

4 – Mon plan


Ma « vie » dans la meute a repris son cours normal. Je suis à nouveau invité aux soirées, on passe me voir, on me parle…le temps s’écoule lentement et ma tête me semble un peu plus vide chaque jour. Parfois, j’ai le sentiment d’être devenu un zombie. Une fois, je me suis même fait peur dans le miroir car j’avais une barbe de plusieurs jours et les yeux noircis à force de lutter. J’évitais de muter mais en même temps, personne ici ne mutait. Je me demandais même s’ils n’évitaient pas eux-aussi ? Pourtant, tous semblaient me faire confiance et avoir repris leur vie là où elle en était avant tout ça…

Je ne sais pas quand doit partir Jacob ? Apparemment, les Cullen ne sont pas sûrs de l’endroit où se trouve Rachel et il y aurait des complications avec d’autres clans qui seraient ralliés aux Volturi. Tout ça, je l’avais appris par Sam juste après notre « réunion » mais depuis, je n’en savais pas plus. Jacob était toujours là mais plus fermé que jamais et aussi, impatient. Je reconnaissais ces signes à ses sourcils en permanence froncés. Il bouillait à l’intérieur et je pense que s’il n’avait pas besoin des Cullen pour cette « mission », il serait déjà parti. Mais nous savions tous qu’un loup-garou seul ne pourrait pas survivre face à tous ces vampires…même moi j’en étais conscient. C’était du suicide. Après, tout dépendait de l’objectif à atteindre …

Sam avait fini par m’expliquer ce que je devais dire autour de moi pour Rachel. Etant donné qu’elle finirait par revenir un jour, il fallait inventer un voyage en Europe, une envie de découvrir le monde après les études et avant le mariage. Il fallait que je joue le mec pas d’accord avec ça, car Sam pense que ma hargne contre Rachel peut sortir à tout moment et je devais jouer le mec en pleine dépression aussi, ce qui n’était pas complètement faux. En bref, j’avais décidé de ne pas parler d’elle et d’attendre qu’on me pose des questions. A ce moment-là, je verrais comment gérer la situation.
Tous les matins, j’allais donc au boulot avec les pieds de plomb et tous les soirs, je rentrais dans ma maison vide et obscure.

Cela fait maintenant trois mois que Rachel a disparu et tous les jours en me levant, je me pose la même question : combien de morts va-t-elle faire aujourd’hui ? Pareil le soir avant de m’endormir : combien en-a-t-elle tué finalement ? Bizarrement, je n’ai absolument aucun mal à l’imaginer, parfois même j’ai vraiment l’impression de la voir agir…peut-être un héritage de mes ancêtres ? Des images qu’on se transmet de loup en loup pour ne pas oublier pourquoi nous sommes nés ?
Mon cauchemar de cette nuit était d’ailleurs particulièrement violent. J’étais AVEC elle, je la suivais, je la voyais tuer et je la tuais ensuite…puis je me suis vu mettre le feu à son corps, comme j’avais déjà vu faire les Cullen avec les nouveau-nés l’année précédente.
Je me suis réveillé trempé et j’avais eu beaucoup de mal à reprendre ma respiration. Et depuis ce matin, je me demande si cette « mort » virtuelle me rend heureux ou pas ? Je n’arrive pas à définir le sentiment que j’ai ressenti pendant ce rêve.

- Si je me coupe un bras avec cette tronçonneuse, tu crois que je pourrais être invalide jusqu’à ma mort ? Me demande mon collègue Pete, assis sur l’arbre voisin.
- Quoi ?

Je reviens à la réalité, froide et lente, malgré le soleil qui a décidé de percé aujourd’hui.

- Bah oui ! Ils ne pourront plus me sucrer mes congés comme ça ! Je serai en congé toute ma vie ! Fanfaronne-t-il bêtement.
- Ne sois pas idiot ! Riposté-je aussitôt. Comment peux-tu sortir des âneries pareilles ? Il n’y a rien de plus précieux que ton corps !
- Oh c’est bon Paul…je plaisantais là…

Comme je ne réponds pas, concentré à nouveau sur ma tâche, il ajoute :

- N’empêche que je l’ai mauvaise ! Tout ça à cause de cet imbécile de Bob qui a décidé de se marier ! Je suis contre le mariage ! ça t’empêche de toucher à toute la belle marchandise qui s’offre à toi pendant ta misérable et courte vie ! Et toi ? Demande-t-il après une brève hésitation.

Je mesure lentement la question en me disant que le moment des mensonges étaient venus…je devais être crédible, surtout, être crédible !!! Je soupire un long moment puis réponds :

- Oh moi…j’ai perdu la seule femme que je voulais épouser sur cette Terre alors…oui, je suis aussi contre le mariage et je suis pour profiter à fond des opportunités qui se présenteront…et tant pis pour elle, conclue-je hargneusement.
- Ouais…j’ai appris que ta femme s’était barrée…, marmonne-t-il, un peu embêté, certains disent même que c’est vraiment fini, qu’elle ne reviendra pas.
- Qui t’a dit ça ? Demandé-je aussitôt, dégoûté qu’on parle autant derrière mon dos.
- Oh tu sais…des ragots de mariniers…
- Et tu les écoutes ? Ricané-je. Toi ?
- Oui…mais c’est pour mieux leur foutre mon poing sur la tronche ! Rétorque-t-il. Ça me fait une excuse pour me battre avec certains que je ne peux pas voir, tu comprends ?

Pete éclate de rire et je finis par rire doucement aussi. Quel idiot ! Ce type a vraiment un humour spécial mais je l’apprécie. Mon regard se porte sur l’océan. Je déglutis et continue de frapper les petites branches avec ma machette. Je surplombe un peu le vide…j’ai toujours eu le vertige et pourtant, je fais un boulot qui m’oblige à être tout le temps à des dizaines de mètres de haut, par n’importe quel temps.

- Tu as vu le nouveau gymnase qu’ils ont construit à Forks ? Me demande Pete.
- Non…pas encore.

Mes coups sont précis, rythmés, les petits morceaux de bois dégringolent le long du tronc et à travers les branches du sapin.

- Ah il est génial ! On devrait se prévoir une partie de volley un jour.
- Ouais, c’est une idée, réplique-je.

Je suis parfaitement en équilibre sur ma branche et je continue à frapper régulièrement le tronc afin de bien le nettoyer. Et mon coup suivant se fait plus fort. Ma machette se casse. Je peste et Pete me demande :

- Qu’est-ce qu’il se passe ?
- Ah…regarde-ça…

En voyant mon outil brisé en deux, il hausse les épaules et déclare :

- Et voilà ce qui arrive quand on ne parle que diminution des coûts, importations chinoises et réduction du personnel…
- Ouais…bon…je vais devoir me retaper la descente…, murmuré-je, dépité.
- Non ! Attends, me retient-il. Tiens…ma machette.

J’hésite deux secondes, déglutis puis tends le bras vers lui pour attraper l’outil…j’entends une vague s’écraser violemment contre les rochers plus bas…travailler sur ces arbres près des falaises, une aubaine depuis hier et une mission qui ne durerait pas longtemps une fois que tous les arbres seront élagués…je tends mon bras plus loin afin d’attraper la main de mon collègue ...

…et je me laisse glisser.

- Attention Paul !!!! Hurle Pete.

La chute est alors plus rapide que je me l’imaginais. Je vois brièvement le visage de Pete, les yeux exorbités et le vent souffle contre mes oreilles puis c’est le premier choc contre la paroi en pierre. La douleur dans mon épaule est fulgurante ! Ensuite la chute s’accélère, un coup contre la tête et mon ventre frappe la surface de l’eau, provoquant la même souffrance qu’un coup de poing dans l’estomac. Je me laisse couler…le bruit de l’eau envahit mes oreilles pendant que je vide mes poumons pour couler plus encore. La houle me fait rouler comme un pantin, je viens encore m’écraser avec fracas contre la paroi rocheuse puis elle m’emporte à nouveau vers le fond et je ne sais absolument pas dans quel sens je suis. Alors, je me concentre et mute en loup-garou…sous l’eau. Je ne sais même pas si mon plan va fonctionner ! La douleur s’apaise, je suis en train de guérir. L’eau envahit mes narines, mais je nage vers la surface aussi vite que je peux, avec toute la force dont je suis capable en sachant qu’à partir de maintenant, si je n’ai pas de chance et que mes frères sont connectés, il me reste peu de temps ! Ma gueule sort de l’eau et avec toute la rapidité que mon espèce me permet, j’inspire et replonge. Puis nage et nage encore…ma vitesse me surprend. Je n’avais jamais fait ça avant ! Aucun d’entre nous n’avait fait ça…et, avec toute la puissance dont mes pattes sont capables, je suis en train de filer vers le large. Au bout de quelques minutes, je remonte encore à la surface mais cette fois, ose sortir ma tête entière. Autour de moi c’est le vide total. Seul un petit point noir à l’horizon me permet de voir encore les côtes de Forks. Je regarde le ciel, il est désert. J’aperçois un avion au loin mais lui ne risque pas de me voir. Manquerait plus qu’un membre de Greenpeace voit un loup en pleine mer et j’aurai toutes les associations à mes trousses ! Je plonge à nouveau la tête sous l’eau et fonce droit devant moi. Dans ma tête c’est le silence. Est-ce que ça veut dire que personne n’a encore muté et que j’ai une longueur d’avance ? Ou est-ce que ça veut dire que je suis maintenant trop loin pour qu’ils captent mes pensées ? Peut-être suis-je aussi trop loin pour le radar d’Edward ?

Je me sens soudain plein d’énergie et me demande pour combien de temps j’en ai à atteindre la berge de l’Europe ? Peu importe où j’arrive, je ferai le reste du chemin à pattes. Ma condition me permet d’être très optimiste car j’ai beaucoup d’endurance et puis, ma détermination est infaillible ! Je le savais que j’y arriverais ! Je le savais que ma volonté serait plus forte que tout ! Même contre ces sales sangsues !

« Pour eux, tu n’es plus un obstacle. Tu es maitrisé. »


Ils ne savaient pas à qui il avait affaire ! Il allait en falloir plus que ça pour me maitriser ! Et j’imagine déjà leur tête lorsqu’ils vont se rendre compte de mon départ. Intérieurement, pour la première fois depuis des semaines, la situation m’amuse et si je pouvais, j’éclaterai de rire. Mais je dois nager et ne plus penser qu’à ça ! J’accélère encore et l’eau se fend sous mon corps.

Je nage depuis un moment maintenant, la nuit tombe et le silence règne tout autour de moi. Je ne pense plus qu’à une seule chose : Rachel ! Elle qui ne se doute pas un seul instant que la mort s’approche d’elle…A moins qu’un de ses acolytes ne prévoit ma venue ! Avec ces sangsues, on peut s’attendre à tout ! Mais le principal est que j’atteigne la rive européenne, ensuite j’improviserai.

Soudain, une forte odeur me prend au nez et instinctivement, je m’arrête. Je scrute la surface de l’eau et vois avec horreur des éclaboussures sur une dizaine de mètres s’avancer rapidement vers moi. En apercevant des bras, je n’ai plus aucun doute : les Cullen ! Alors, je plonge de nouveau et reprends ma course désespérément car je le sais au fond de moi, je suis foutu ! J’essai de réfléchir à une manière de me sortir de là mais je ne trouve pas de solutions. Comment leur échapper ? Ils avancent si vite…de toutes mes forces, je donne une dernière impulsion à mon corps qui me permet de faire un bond mais soudain, je sens une grosse pression sur mon flanc puis des bras m’enlacent avec une puissance inouïe et je me sens complètement prisonnier lorsqu’un autre bras s’enroule autour de mon encolure et m’étrangle. Je ne bouge plus, ils m’immobilisent et je ne résiste pas. Je n’ai aucune chance si je m’échappe. Je ne vois alors que le ciel déjà sombre et entends :

- Là…arrête de te débattre…

Je reconnais la voix d’Emmett puis je vois Bella apparaître devant moi, les cheveux mouillés, plaqués contre son crâne blanc. Elle me sourit et me dit :

- Tête de mule…Tu nous en fais voir !
- Bella, qu’est-ce que je fais ?
- Ne le lâche pas Emmett, répond à sa place Edward. Ne le lâche pas…
- Je suis là Edward ! Déclare alors Jasper.

Et je me sens soudain très très calme…


Je me suis laissé tirer jusqu’à la plage. Le regard fixe sur le ciel qui s’assombrit plus encore, mon corps est transporté par des bras glacés. Une fois que mes pattes touchent le sable, j’avance lentement, escorté par presque tous les Cullen. Sur la plage, Carlisle et sa femme Esmée, accompagnés de la meute des loups-garous au complet, patientent. Je défie Sam du regard pendant que le docteur Cullen, les bras croisés, attend le rapport de ses fils. Mais Edward semble d’abord s’adresser à Jacob car je le vois hocher la tête dans sa direction puis susurrer un « tout va bien » pour le rassurer sur la situation. J’entends alors Jacob lui dire : « Je vais l’achever ! ».
Mais Jasper s’interpose entre lui et moi. Sam grogne à l’intention de Jacob qui doit être calmé par les pouvoirs de la sangsue puis me dit :

- On se voit plus tard…

Je vois alors tous les loups faire demi-tour et me laisser avec Eux. Sur le coup, je me sens soudain abandonné mais aussitôt rassuré pour je ne sais quelle raison ? Jasper sans doute…
Je sens une main froide se poser sur mon encolure et tourne la tête pour découvrir Bella qui demande au Docteur Cullen :

- Nous pourrions le garder à la Villa ?
- Non Bella…

Elle baisse la tête, comme une enfant à qui on refuse un chien pour Noël et Edward déclare :

- Allons-y ! Nous avons déjà perdu assez de temps !

Tous les Cullen hochent la tête et je les suis, résigné…ne sachant pas trop ce qu’ils comptent faire de moi et ne voulant pas le savoir ! J’imagine que ma sentence est proclamée ! J’ai du mal à croire que mes frères m’abandonnent aux mains des vampires mais c’est pourtant le cas car je suis seul avec eux, marchant dans cette forêt qui s’assombrit de plus en plus et dans laquelle je n’ai plus aucune issue.

Je comprends alors qu’ils me mènent à mon tombeau lorsqu’ils s’arrêtent devant une grotte que je connais bien pour y avoir joué avec Jacob, Embry et Jared étant enfant. Silencieux, ils m’encerclent afin que je comprenne que je dois rentrer dans cette grotte. Je ne sais pas pourquoi, mais je m’étais imaginé une morsure, un coup de masse derrière la nuque ou les reins brisés…pas qu’on m’emprisonne jusqu’à ce que je meurs de faim et pourtant, ça a l’air d’être leur intention.

- Entre Paul, me dit Edward qui doit savoir à quoi je pense à cet instant.
- Nous devrions lui laisser de quoi se nourrir, intervient Bella.

Je suis étonné…ils ne planifient pas ma mort visiblement ?

- ça viendra, me répond Edward. Si tu continues à te comporter comme un imbécile et a défier les ordres, ça viendra ! Crois-moi !
- Paul, murmure Bella, tu ne peux pas y aller seul…fais-nous confiance, nous trouverons une solution… je comprends tu sais…

Je grogne assez violemment dans sa direction : non elle ne peut pas comprendre !!! Elle a choisi sa mort ! Rachel non ! Elle personne ne la regrette ! Même pas Jacob ! Moi je pleure Rachel tous les jours ! Comment peut-elle oser me dire qu’elle comprend !!! ???

- Entre dans cette grotte Paul, répète Edward plus fermement. Bella est peut-être la seule de ton côté ici alors tu devrais être plus clément !
- Qu’est-ce qu’il dit ? Demande Bella, surprise par ce que vient de me dire son compagnon.
- Il dit qu’il a besoin de réfléchir dans le noir…, répond Edward, ironique.

J’avance donc vers le trou devant moi mais je suis arrêté par un coup sur le flanc. Une main blanche me tend une couverture et un short. Je lève les yeux pour découvrir le sourire en coin de la petite Alice. Je mute aussitôt, me retrouvant ainsi face à face avec la jeune vampire, la dépassant de deux têtes. Celle-ci, sans aucune gêne, baisse les yeux sur ma nudité puis les relèvent en arquant un sourcil appréciateur. Je prends les vêtements en la fusillant du regard puis avance droit devant moi en la bousculant un peu au passage. Une fois à l’intérieur, je m’enveloppe de la couverture puis me retourne vers Eux. Avec la force d’un Superman, je vois Emmett porter à bout de bras une immense pierre au-dessus de sa tête puis viser l’entrée de ma grotte. Il la pose sur le sol et je sens les secousses dans mes pieds. Je me laisse glisser sur le sol sans quitter du regard Emmett qui semble amusé de la situation. Il me lance un clin d’œil dans lequel je comprends : « Bien joué mais raté ! ». Je baisse les yeux vers le sol terreux pendant qu’il pousse la pierre pour fermer ma prison. Je relève la tête vers la lumière de la lune et capte le regard de Bella qui me fixe tristement. Je soutiens son regard jusqu’à ce que la pierre bouche complètement la grotte et juste avant que la lumière ne passe plus, je vois Jacob près d’elle qui me lance un dernier coup d’œil chargé de défi.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
florine39
Assiste au match de base-ball
Assiste au match de base-ball
avatar

Féminin
Nombre de messages : 571
Age : 21
Localisation : 39
Date d'inscription : 30/01/2010

MessageSujet: Re: Le dernier frère (Cullen - Paul - Wolfpack)   Mar 25 Jan - 17:20

y ont osé enfermer paul dans une crotte !!!!!
non mais non hein !
j'adoooore super chapitre !
continu !
vivement la suite !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renesmée Cullen Black
Regarde son bien aimé demander sa main
Regarde son bien aimé demander sa main
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1803
Age : 19
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 06/11/2010

MessageSujet: Re: Le dernier frère (Cullen - Paul - Wolfpack)   Mar 25 Jan - 21:28

Nonnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnn!!!!!!!!!!

chaise chaise chaise chaise

Pourquoi t'as arrêté là! chiale chiale chiale

C,est vraiment intelligent se qu'il a fait! Mais la, Peter va croire qu'il est mort. Il a tombé puis y peut pas sortir de la grotte. J'ai du mal a voir un loup faire la nage du petit chien --'' XD

J'aime bien quand il parle de Rachel avec Peter. La femme de sa vie...

Mais la, l'enfermer dans une grotte... Il pourrait bien pousser le rocher, les loups aussi sont fort. Mais bon, j'imagine qu'il va essayer ^^


J'ai hate a la suite! Donc, se sera les mardi que j'aurais ma dose de Paul?

xoxo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le dernier frère (Cullen - Paul - Wolfpack)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le dernier frère (Cullen - Paul - Wolfpack)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Appanah, Nathacha] Le dernier frère
» AO, le dernier Néandertal de Jacques Malaterre
» LE DERNIER SECRET DU POSEIDON
» Sean Paul : Nouveau Single "GOT 2 LUV U"
» Paul C. DOHERTY (Royaume-Uni)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twilighters France :: Le quartier des artistes :: Fanfics :: Fanfics tout Public-
Sauter vers: