Twilighters France


*** Twilighters France, votre source française depuis 4 ans!
 
AccueilTwilighters FranceFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Fic' Twilight

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
Vanille41
Retour fracassant de Jake
Retour fracassant de Jake


Féminin
Nombre de messages : 1945
Age : 33
Localisation : dans les bois en compagnie d'une bande de ... loups
Date d'inscription : 25/10/2009

MessageSujet: Re: Fic' Twilight    Lun 25 Juil - 15:02

* Renesmée Cullen Black :
Citation :
Faut vraiment en finir un bonne fois pour toute! J'imagine que cela va être au prochain chapitre....
prions la patience doit gagner, pas encore, pas encore.

*Alice Cullen 57 :
Citation :
J'imagine bien sa tête lorsqu'il voit l'ourson puisqu'il se rend compte qu'il n'est pas tout seul !! lol !!
Ce passage m'a beaucoup rappelé un moment du tournage du film où un ours est venu troubler la soirée de feu de camps qui était déjà pénible pour les acteurs (pluie, mauvais temps, et ensuite, les ours ! lol).

* Alice Cullen 57 :
Citation :
Bella appréhende que Jacob aille au combat et lui demande de rester... Comme elle le fait avec Edward dans Eclipse... Bon renversement de vapeur !! lol !! Intéressant !!
Bella joue un peu l'égoïste pour ce passage et ça lui ressemble bien surtout celle du film Razz

* Merci Florine39 pour ton enthousiasme. Je sais que tu es en vacances mais j'espère te retrouver bientôt ! Wink

Voilà la suite et j'en poste une autre demain (j'espère ! si je n'ai pas d'imprévu) car je suis absente pour quelques jours.

------------------------------------------------------------------------

34. CONFRONTATION


*
[Charlie]


Je retire mon viseur de ma vue et je vois la bête agoniser au sol. Je n’y crois pas, je viens d’avoir ce monstre ! Je baisse mon fusil et j’ai encore mon bras qui tremblote. Je m’empresse de sortir mon talkie walkie de ma poche tout en veillant à ne pas lâcher la bête des yeux.

- Harry !
- …

Le talkie grésille et je rappuie sur la touche :
- Harry, bon dieu ! Réponds !
- Oui, Charlie ?
- Magne-toi, je l’ai eu !
- Quoi ? …

Je range le talkie à nouveau et je tente une approche de la bête. Je m’avance prudemment, le fusil serré à mon épaule, mes doigts crispés dessus. Une branche d’arbre craque sous ma chaussure et je vois alors la bête au sol sans un mouvement. Excepté son abdomen se soulever à chaque mouvement de respiration. Je ne le crois pas, avec cette cartouche, elle n’aurait pas dût pouvoir étouffer un souffle. Prudemment, je continue de la contourner. Je regarde cette énorme tête et un mot s’échappe de moi à haute voix :
- Incroyable !

Je fais un pas de plus sur ma gauche et c’est la que je vois la bête me regarder. Soudain, je prends conscience que cet animal souffre le martyr. Je peux entendre le couinement saccadé mêlé à sa forte respiration. Je vois le gros loup tourner sa tête vers moi. Ses yeux viennent fixer les miens et la façon qu’il a de me regarder me laisse un instant un peu triste. Je ne m’étais jamais rendu compte à quel point une bête pouvait avoir un œil aussi expressif. Je vois une larme s’écouler. La douleur ? J’inspire un coup en me disant qu’il faut que je fasse ce qui est le mieux pour abréger ses souffrances. Je relève mon fusil, et pointe le canon face à lui. Je reste à le regarder et j’hésite avant de lancer le coup fatal. Puis le loup semble d’un seul coup pris d’un soubresaut. Je prends peur par la surprise et je recule en trébuchant sur une souche d’arbre derrière moi. Je bascule et mon fusil s’échappe et un coup part. Je pousse un cri car je me dis que cette bête va se jeter sur moi et que ma fin est là. Je suis étendu sur le sol, le corps raidi par la peur, mes mains tremblantes en tentant de toucher mon fusil qui a glissé, et mes yeux sont grands ouverts. Je vois la bête se dresser face à moi, elle ouvre une gueule énorme et me crie dessus, avant de détaler à une vitesse incroyable. Je reste là, toujours tétanisé un instant. Ma tête me dit de me lever et de fiche le camp d’ici mais mon corps me cloue sur place. Puis Harry arrive enfin. Je le vois me regarder et il ne semble pas comprendre.

- Charlie ?
- T’en as mis un temps !
- Qu’est-ce que tu fiches parterre ?

Je le regarde en fronçant les sourcils :
- Aide-moi donc à me relever plutôt !

Il vient m’aider à me relever et je sens un mauvais mal de dos me gagner. La douleur me fait faire une grimace et je sens mes lèvres s’étirer pour accuser cette douleur lancinante.

- Qu’est-ce qui s’est passé ?, me demande Harry.
- J’ai eu la bête. Un « énorme » truc, tu aurais dût voir ça !

Je vois Harry faire mine de chercher autour de lui :
- Où ça ?
- Bah … Elle s’est enfuie.

Je le vois rester surpris.

- C’était un loup, Harry. Un énorme loup !
- Un loup ? Et tu dis que … tu l’as eu ?
- Ouai, j’ai tiré une balle, et il l’a reçu en plein abdomen. Tu aurais dût voir ça, j’en revenais pas moi-même !

Je vois Harry inquiet.

- Par contre, il y a intérêt à revoir les balles parce celle-ci, ça l’a fait méchamment sourire.
- Le loup, il est repartit ? Il va bien ?
- C’est lui qui m’a foutu parterre alors je dirais que oui, il avait l’air d’aller bien.

Je vois Harry souffler un coup et je lui demande :
- Hé ! Ça va, toi ? T’as pas l’air bien.
- Hein ? Euh, oui ça va. Tu as dût avoir une sacrée frousse dis-moi ?
- Pas qu’un peu.



*
[Bella]

J’arrive à la réserve. Après le coup de fil de Jacob, je n’ai pas eu le choix. J’ai pu comprendre que c’était important. Lorsque j’arrive, il me salue et me demande de le suivre. Hésitante, je le sens étrangement froid à mon égard. Ou alors c’est là où il me conduit qui lui donne cet aspect de mal être. Sur le chemin, il marche vite j’essaie de le rattraper.

- Tu ne veux pas me dire où tu m’emmènes ?
- On y est presque.
- Jake, attends!

Je pose ma main sur son bras pour l’arrêter.

- Tu me fais peur. Qu’est-ce qu’il y a ?
- Ne t’en fais pas, Bella. Je t’emmène juste voir … des amis.

Je le toise, suspecte attendant une réponse plus précise.
- Mes amis en vérité. Tu n’avais pas de mal à parler aux Cullens. Tu peux faire un effort pour les miens.

Je le regarde intriguée et nous reprenons notre marche tout en parlant. Curieuse, je lui dis :
- Tu m’emmène à des… loups garous ?

Je le vois me lancer un regard dans le coin :
- T’as peur ?
- Non ! Je me dis juste que j’espère qu’ils seront plus aimables que la dernière fois.

Il me regarde en se pinçant la lèvre et me répond :
- Ils sont plutôt cool pourtant.
- Avec toi, peut être.
- T’inquiète pas, je crois que ce qui les dérange c’est que tu traînes avec des vampires. Ça les rends jaloux, fait-il amusé en baissant la voix.

J‘entends son rire percer le silence de la forêt et je me dis qu‘il m‘avais manqué. Un silence regagne notre marche puis après quelques coups d’œil à mon intention, il me dit :
- Soit pas si méfiante Bella, si je t’amène à eux, c’est parce qu’ils veulent te parler.
- Et tu ne pouvais pas me faire la commission ? C’est Sam c’est ça ?, fis-je maintenant froidement.

Il s’arrête et plisse les yeux de mécontentement.

- C’est important, Bella ! Et puis, Sam tenait à te parler en personne.
- Sam, le grand chef pas vrai ?
- ça va aller, Bella. Il ne va pas te manger.

Nous continuons à marcher puis nous détournons le sentiers à un grand croisement. Là, le sol est recouvert de feuilles mortes et nous marchons bruyamment à travers ce tapis de feuilles. Et au tournant, nous arrivons dans un cul-de-sac. Là, je me fait toute petite. Je vois le clan à Sam au grand complet. Ils sont tous là à m’attendre. Je vois Jacob regagner sa place au côté des siens. Quand à moi, je me stoppe ici. Mal à l’aise. Sam s’avance à moi. Il fait un mouvement de tête à l’intention de Jacob puis me parle.

- Merci d’être venue, Bella.
- Jacob m’a dit que c’était important.

Soudain, j’entends une messe basse :
- Tu m’étonnes.

Je me tourne vers celui qui lancé cette remarque et Sam reprend.

- Si je t’ai fais venir c’est en rapport avec Charlie.
- Charlie ?
- Ton père a fait quelque chose ce matin, et on aimerait qu’il fasse attention. A l’avenir.
- Quoi ? Qu’est-ce que Charlie à fait ?

J’entends alors un raclement de gorge et cela me met mal à l’aise. Je me tourne vers Jacob qui reste silencieux, tête baissée. Sam me dit alors :
- Ton père à tiré sur l’un de nous.
- Q…Quoi ???
- Et elle est même pas au courant, super !, fait l’un d’eux.

Je me tourne vers eux et ils ne semblent pas super content de me voir ici. Je peux voir leur regard noir me transpercer. Et même en cet instant où j’aurais besoin de l’aide de Jacob, je ne le retrouve pas.

- Quand tu dis, tiré sur l’un de vous, tu veux dire …
- Demande à Embry ?, me fait Leah mauvaise.

Je regarde alors Embry qui est face à moi. Il hésite puis s’avance à moi.

- Ton père a pointé son arme sur moi, ce matin.
- Où ça ? Tu n’es pas blessé ?, fis-en l’auscultant des yeux en voyant qu’il se porte bien malgré la situation.

Je sens alors une acidité au fond de ma gorge. Et je me sens vraiment mal là. Je sentirais presque le sol se dérober sous mes pieds, et mon champs de vision se rétrécir.

Embry désigne un endroit sur son torse du doigt et me répond :
- Ici. Mais je vais bien Bella, fait-il pour me rassurer.
- Heureusement qu’on guérit vite, me fait Paul dans un regard aussi froid que le jour où il m’est tombé dessus dans les bois.

Je les toise un à un, et je me sens honteuse pour mon père. Je regarde Jacob à nouveau :
- Je suis désolée. Je ne savais pas.
- Arrange-toi pour que ça se reproduise pas !, me fait Leah agressive.
- Leah !!!, fait Sam autoritaire.

Il se tourne à moi :
- Il faut que tu parles à Charlie. Pour cette fois-ci, ça a été. Mais il pourrait blesser quelqu’un d’autres.

J’acquiesce en me demandant « comment je vais pouvoir faire pour empêcher mon père de faire son boulot ? » Puis Sam me coupe dans mes pensées :
- Harry a tout fait pour aller sur le terrain avec ton père pour couvrir nos traces mais pour ce coup-ci, ça a dérapé. J’espère que tu sauras passer le message.
- J’y veillerais.

Je regarde ses pupilles noires s’enfoncer dans mon regard et je baisse les yeux, toujours mal à l’aise. Je regarde la stature de Sam s’éloigner et je reste là, honteuse. Les autres ne tardent pas à le suivre et je relève les yeux sur Jacob qui est resté. Il s’avance vers moi. Et je ne trouve pas d’autres mots que celui-là :
- Pardon, Jacob …
- Allez viens, je te raccompagne.
- Tu m’en veux ?
- Tu n’y es pour rien. Seulement, on a déjà des vampires dans nos pattes. On a pas besoin d’avoir Charlie en plus.


*
[Alice]

Assise dans le salon, je me prépare à mettre ma veste sur le dos lorsqu’une de mes visions m’arrête dans mon élan. Je reconnais le visage de Bella. Et des mots raisonnent dans mon esprit « JE DOIS VOIR ALICE » « IL FAUT QUE JE LUI PARLE » et puis une image m’apparaît « Charlie ». Lorsque les trois secondes sont écoulées, je retire ma veste que je laisse reposer sur l’accoudoir du canapé. Je regarde l’heure, 9 : 10 . Je sais que Bella est en chemin. Au bout de quelques minutes à peine, j’ouvre la porte, Bella a le doigt sur l’interrupteur de la sonnette et le coup retenti au moment où elle me voit.

- Bonjour, Alice !, me fait-elle visiblement rassurée de me trouver là.

Je la vois surprise un moment, elle hésite puis me demande :
- Tu allais sortir ?
- Non. Je t’attendais, lui répondis-je amusée de la surprendre à nouveau.
- Oui, bien sûr. Les visites surprises, c’est pas tellement ta catégorie.

Je lui souris et elle me dit encore hésitante :
- Je … J’avais besoin de te voir. J’ai besoin de parler. Est-ce que je peux …
- Oui !, la coupais-je ravie de devoir jouer sa confidente.

Assise tout deux au salon, j’offre quelque chose de chaud à boire à Bella et elle me demande :
- Il n’est pas là, n’est-ce pas ?
- Non. Il est partit en chasse, lui répondis-je désolée à l’avance de devoir lui mettre en tête les images des êtres sanguinaires en train de se nourrir.
- C’est mieux si il n’est pas là.
- Je t’écoute, Bella !
- Oui, je … Si je viens te voir c’est qu’en ce moment je suis un peu perdue avec tout ce qui arrive, tu sais ? Et puis ça n’arrange pas les choses, avec ce que j’ai appris hier. Mon père a … tiré sur un loup. Hier…

Je regarde Bella en levant mes sourcils et je lui demande :
- Tu ne m’a pas dit qu’ils guérissaient miraculeusement ?
- Si ! Bien sûr, c’est le cas. Mais, Charlie devient de plus en plus gênant pour les loups. Tu vois ?
J’ai vu le clan à Jacob hier et je dois t’avouer que je ne savais plus où me mettre lorsqu’ils m’ont annoncé ça. Qu’est-ce que je peux faire pour Charlie ? Il fait son travail.
- Je comprends. Ce n’est pas simple.
- Harry Clearwater l’accompagne parfois. Ça permet de protéger les loups mais ça ne dure qu’un temps. Charlie est assez buté et tient absolument à attraper … la bête. Tu sais, avec tout les meurtres qu‘il y a …
- Je pense que Ian n’est pas seul dans l’histoire. Ils doivent être nombreux pour qu’il y ai autant de dégâts.
- Tu penses à quoi ? Combien ?
- Trop !
- Tes visions sont toujours bloquées ?
- Toujours. Je ne vois rien sur les loups, et Ian ne me permet pas de voir ce qui se trame.
- ça doit être déroutant, pour toi.
- Moi, ça m’agace. Et Carlisle s’en fait beaucoup. Edward, peut lire en Ian mais il lui voile tout ce qu’on aurait besoin de savoir. Il a un don exceptionnel. Bloquer ses pensées comme il fait, je ne pensais pas cela possible.
- Tu peux le faire aussi ? Les bloquer pour Edward ?
- Oui, parfois. Mais c’est difficile mentalement. Je ne peux pas le faire très longtemps.

Je vois soudain Bella pensive et je tente de la rassurer :
- Ne t’en fais pas pour Charlie. Ce n’est qu’un petit obstacle. Il ne peut pas vraiment faire de mal à ses … loups. Parle-lui afin de le raisonner un peu sur la situation.
- C’est la seule chose que je peux faire, fait-elle en soupirant. Mais si ça reproduit, c’est le clan à Jacob qui va encore revenir me voir pour se plaindre.

Je souris à cette remarque car je vois parfaitement ces chiens revenir vers Bella, leur visage grimacé par l’agacement. Et moi, à l’idée de les voir comme ça, ça ne peut me faire que sourire.


*
[Ian]

Je vois tout ces jeunes nouveaux-nés me faisant face. Je suis leur leader, et ils n’attendent qu’une chose : mon ordre pour attaquer. Non seulement ils sont jeunes, mais aussi stupides. Je ne peux pas m’empêcher de laisser découvrir mon sourire en les voyant. Quelle pitié j’ai pour eux. Ils ne connaissent rien de leur nouvelle vie, et je suis là pour leur montrer le chemin. Ils n’agissent qu’en fonction de moi. Ce sont tous des hypocrites mais je comptes bien les emmener à la victoire contre tout ces sales cabots du diable. J’ai vraiment envie de broyer leur os entre mes mains. Les voir me supplier jusqu’au dernier quand je m’en prendrais à leur famille, un frère, une sœur … Ce jour approche et je n’ai que cette jubilation pour m’en contenter. Je ne sais pas quand allons-nous donner l’assaut. Ce soir ? Demain ? Dans une semaine ? Tout ce que je sais c’est que je ne pourrais pas attendre très longtemps. Devant moi, il y a cette jeune étudiante qui me toise de ses yeux cramoisis. Elle semble de plus en plus instable quand à son envie de boire du sang. Pour elle, je suis son leader. Pour moi, elle pourrait être mon chouchou. Enfin, c’est ce qu’elle peut penser. Mais si son envie dévorante de se nourrir ne passe pas, alors je me devrais de lui régler son compte. Elle est instable et devient de plus en plus difficile à contrôler. Elle est rebelle, battante mais c’est souvent ceux qui posent le plus de problème. Je tiens entre mes bras, cette fillette aux cheveux blonds dorés nattées. Elle a l’air si terrifiée, si vulnérable. Je sens ses petits membres frêles trembloter contre moi et ça ne fait que d’exciter ma soif un peu plus. Lizzy, l’étudiante me supplie de la lui offrir. La fillette est face à elle, et elle peut voir ses veines faire des soubresauts à chaque tempo de son pouls. Je demande alors à Lizzy :

- Pourquoi te ferais-je ce cadeau ?
- Tu sais que je ne me suis pas nourrie depuis hier, je n’en plus ! Ian, s’il te plaît !

Je la regarde avec une mine de dégout :
- Regarde-toi ! On dirait une pauvre mendiante. N’es-tu pas assez forte pour te contenir ? Ne te crois-tu pas assez rusée pour te dégotter une proie facile comme celle-ci ?
- Je sais, je n’ai pas d’excuse. Mais s’il te plait, ais pitié de moi ! Donne-la moi !

Je soupire :
- Très bien, tu as gagné. Pour cette fois, mais c’est la dernière.

Mes mains posées sur les épaules de la fillette, j’écarte une de ses nattes. Elle pleure maintenant en silence. Je passe ma main sur son pull pour le laisser glisser jusqu’à ce que je puisse sentir sa peau sous mes doigts. Mes yeux se fixent sur cette partie du corps, son cou si petit laisse entrevoir là où je vais pouvoir faire ma dégustation. Je plonge dans son cou et lorsque mes dents s’entrechoquent sur sa peau, je mords férocement dans la chair. Le sang vient immédiatement m’abreuver et tout mes sens ne pensent qu’à une chose, BOIRE ! J’entends le cri de la fillette terrorisée pendant que je savoure son arôme exquis. Puis ma force mentale me dit de cesser. Je me retire d’elle. La fille crie de douleur et ses pleurs de font que de me donner envie à nouveau d’attaquer. La peur est mon encas, le sang est ma récompense. Je regarde Lizzy droit dans les yeux pour lui dire :
- Mmmh, délicieux !

Je jette le corps de cette fille à Lizzy. Celle-ci la réceptionne agilement et ne traîne pas pour planter ses dents en elle. La fille faiblit vite. Les cris s’estompent puis un bruit se fait entendre. Je reconnais celui des os que l’on brise en deux. Lorsque je me retourne, Lizzy en a fait son festin, et la fille est inerte sur le sol, la nuque brisée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vanille41
Retour fracassant de Jake
Retour fracassant de Jake


Féminin
Nombre de messages : 1945
Age : 33
Localisation : dans les bois en compagnie d'une bande de ... loups
Date d'inscription : 25/10/2009

MessageSujet: Re: Fic' Twilight    Mar 26 Juil - 20:05

Voilà la suite !
Je ne réédite pas mon dernier chapitre car celui-ci est long et souvent on s'y perd. Voilà, j'espère que vous prendrez plaisir pour celui-ci car il me tenait à coeur depuis longtemps. Je n'en dis pas plus.

---------------------------------------------------------------------------------------------------

35. ON NE VIT PAS DANS LE PASSE, POURTANT …


*
[Leah]

Je cours jusqu’au garage de Jacob. Je suis excitée comme une puce de lui apprendre cette nouvelle. Lorsque je pousse la porte violemment sur le bas-côté, je vois qu’il n’est pas seul. Je vois Jake me regarder, surpris. Et Bella Swan est là, je la vois me toiser avec curiosité. Je suis alors coupée dans mon emballement. Jacob s’avance à moi, inquiet :
- Leah ? Qu’est-ce qui se passe ?
- Euh, un imprévu.
- Quoi ?
- C’est Quil !
- Il est … ?
- Il en est !, fis-je en me disant que j’aurais aimé annoncer ça à Jacob seul à seul.
- Où est-il ?
- Sam et Paul gèrent ça. Je voulais juste te prévenir.

Je le vois pensif un moment et nous échangeons un regard avec Bella. Je vois qu’elle s’interroge aussi. Puis Jacob me dit :
- Tu crois qu’il va être paré pour la super bataille ?
- Je ne sais pas. C’est un peu tôt, non ?
- Bah, tout dépend de lui. Comment il gère ça.

Je vois alors Bella se rapprocher de nous. Elle hésite puis ose dire :
- Il pourrait se battre de suite ?

Jacob se tourne vers elle à présent :
- On ne sait pas, Bella. C’est à Sam de prendre la décision. C’est sûr, un loup en plus ça serait pas de refus.
- Et moi, je pourrais me rendre utile pour ce grand assaut ?, nous fait-elle en pensant un seul instant qu’elle pourrait servir à quelque chose.
- Tu plaisantes ?, lâchais-je instinctivement.

Je vois Jacob me toiser sérieusement avant de lui répondre :
- Bella, il faudrait que tu t’éloignes de la réserve pendant ce … moment.
- Mais j’aimerais pouvoir vous aider !
- A part te faire tuer c’est tout ce que tu réussirais à faire, lui dis-je sans tact.

Je la vois me regarder, choquée. Puis Jacob m’ordonne d’aller aider Sam et les autres. Je le regarde, incomprise.

- Ils n’ont pas besoin de moi !
- Si ! Quil aura besoin d’entendre une personne de plus pour se calmer. Tu devrais y aller, Leah ! Je dois parler à Bella.

Je le toise, déçue qu’il ose me virer comme ça. Puis il me redit tout en fixant le sol :
- S’il te plaît, Leah.

Je m’exécute à sa demande mais je reste tout de même amer face à ça. Je pars en lançant un regard froid à Bella et en lui disant :
- Si je pouvais rester bien au chaud, loin de tout ça, je le ferais. Alors pourquoi t’embêtes-tu à t’attirer des ennuis ?

Elle ne me répond rien et le regard de Jacob me fait comprendre que j’en ai dis de trop. Je pars en courant et je mute pour retrouver mon autre moi. Celui qui me semble plus familier. Celui dans lequel mon langage de loup passe mieux.



*

[Sam]

Quil semble s’être remis assez vite de la nouvelle. Après s’être défoulé dehors avec les autres, il s’est assis à cette table. Je le surveille de près. Je vois alors Emily lui proposer de manger quelque chose mais il semble encore trop tôt pour ça. Je sors dehors sur la terrasse et je vois Jacob arriver. Lorsqu’il lève la tête vers moi, je vois la dureté dans son visage. Il semble inquiet pour Quil. Lorsqu’il arrive à mon niveau, il se stoppe, guettant un mot de ma part.

- Quil est à l’intérieur.
- Comment il va ?
- Un peu secoué mais, ça ira.

Je vois Jacob acquiescer et rester pensif :
- On l’est tous …
- Tu peux aller le voir. Je crois qu’il a besoin de te parler.

Je vois Jacob entrer en douceur dans la pièce. Lorsque la porte s’entrouve, je vois le visage de Quil se tourner vers nous. Il est sans expression. Les premiers jours sont durs à accepter. Après, on s’y fait. On commence à être à l’aise dans notre corps de loup, et s’y trouver bien par moment. C’est une forme d’échappatoire à la vie. Une liberté qu’aucun autre humain ne pourra ressentir un jour. Je me souviens de ma mutation comme-ci c’était hier. Et à chaque nouveau frère de meute, je revis à nouveau ce malaise du premier jour. Ce gouffre dans lequel on a l’impression que notre vie y est aspiré. A jamais.

Leah est rentrée plus tôt des cours et on en a profité pour passer du temps ensemble. Nous avons trainé dans un parc en ville puis nous sommes passés par la plage avant de rentrer.

- Quelle heure il est ?, demandais-je à Leah malgré mon envie d’oublier le temps.
- 19 : 00 tapante, fait-elle dans une moue de déception.

Je soupire un coup puis je sens sa main attraper mon visage. Sa main douce passe sur ma mâchoire, et je sens son index s’éterniser pour caresser ma peau. Je sens ses yeux plonger dans les miens et c’est dans ses moments là qu’on a l’impression que le temps n’a plus de valeur. Tout est figé, et on a envie d’y rester éternellement. Je m’approche d’elle et je lui effleure les lèvres. Je la sens se libérer puis c’est elle qui a le contrôle. Elle remue ses lèvres sur les miennes dans un tourbillon de perte de contrôle. Je sens ses mains se plaquer plus fort sur moi et moi, je la ressers fortement en laissant descendre mes mains sur ses hanches. Puis je la sens s’arrêter soudainement. J’ouvre les yeux et elle me dit en s’excusant :
- Mon père va me tuer si je rentre encore en retard.
- Ou c’est moi qu’il va tuer, tentais-je de dire pour qu’elle oublie deux minutes ce qui la retient.

Je la vois sourire et me regarder maintenant avec sérieux. Elle remonte ses mains sur mon visage et plaque ses paumes sur mes joues et je sens à nouveau ces lèvres collées au miennes. Dans un élan à nouveau fougueux, nous nous perdons. Puis elle m’abandonne là, seul sur cette plage. Je la vois partir et je ne peux détourner mon regard d’elle. Je la vois se retourner une dernière fois sur moi, ces beaux yeux cafés me contemplent et je la vois un sourire aux lèvres avant de me tourner le dos. Je soupire et je sens un sourire me tirer les joues. Je me lève et je contemple les vagues devant moi, calmes. Le bruit environnant est lui aussi serein. Je me sens bien et rien ni personne ne pourra changer ça. Cela fait quelques minutes que je marche dans la forêt pour regagner ma maison. J’entends quelques bruits qui résonnent parmi les nombreux résineux qui encerclent la réserve. Des croassements de corbeaux, des bruissements de vols d’oiseaux … Le jour commence à sombrer bientôt. Puis au moment où je marche d’un pas décidé, quelque chose ne va pas. Je ne sais pas dire de quoi il s’agit. Juste que quelque chose ne va pas. Quelque chose en moi d’un seul coup me fait me sentir mal. Je ne sais pas comment cela est arrivé et ce que c’est, mais un mal être me prend. Je continue de marcher en tentant de l’ignorer. Mais quelque chose semble s’emparer de moi. J’ai l’impression d’avoir chaud soudainement. A marcher, c’est normal mais j’ai maintenant des grosses suées et mon front est humide. Puis je me sens légèrement essoufflé ou alors c’est moi qui a du mal à respirer. Je sens alors une angoisse monter sans en connaître l’origine. Je me répète que tout va bien et qu’il n’y a pas de raison que ça change. Mes pas s’accélèrent et je sens mon pouls tapoter plus rapidement contre mes tempes. Et j’ai la sensation que mon cœur devient bruyant contre ma cage thoracique. Je me dis que je dois me monter la tête et que mon esprit me joue des tours. « TOUT VA BIEN. JE SUIS BIEN. TOUT VA BIEN » « NON,CA VA PAS, J’ETOUFFE ! J’AI CHAUD, JE SUIS PRIS DE PANIQUE». « TOUT VA BIEN. TOUT VA BIEN SAM ! ».

Tout en me parlant à moi-même, à me convaincre à ma propre conscience que rien ne va se passer, je sens mon dos me brûler de plus en plus. Je respire difficilement et j‘ai du mal à déglutir normalement. Surement ma panique accentue tout ça. Tout est dans mon esprit, voyons ! Je me dis alors à quelle chose je peux penser pour aller mieux ? Je pense soudain à Leah, je vois son doux visage m’apparaître. Elle me sourit, je la vois m’embrasser, m’enlacer, se serrer contre moi. Je me dis qu’elle m’apaise mais finalement quelque chose se passe rapidement. Je perds alors tout contrôle de moi. Je sens la chaleur de mon dos me déchirer la colonne vertébrale. J’ai envi de crier, crier. Mais je suis seul dans ce bois. Qui pourrait me venir en aide ? Et puis quoi faire ? Je ne sais même pas moi-même ce que j’ai.

Suis-je en train de vivre les dernières minutes de ma vie ? Suis-je en train de délirer ? C’est ça, faire une attaque ? Ou alors quelque chose déraille dans ma tête ? Je ne me suis jamais senti aussi seul qu’en ce moment. Puis c’est là que les picotements se sont fait plus violents dans ma nuque, mon dos. J’ai l’impression que des milliers d’aiguilles s’enfoncent dans ma peau, ma chair. Mes bras ? Mes bras ? Qu’est-ce qu’ils ont ? Ils tremblotent comme on secourait un prunier ! Mes jambes maintenant ! Je ne me contrôle plus, mes tremblements se font plus violent. Je sens mon visage se contracter, et trembler lui aussi. Suis-je en pleine crise de tétanie ? Ou d’épilepsie ? Je me stoppe, complètement apeuré par mes symptômes. Puis c’est là que je sens un déchirement, dans mon dos. Une colère m’envahit. Je n’avais jamais ressenti une telle puissance. Cette haine s’empare de moi et j’ai envie de tout exploser. Et me voilà, j’explose. Je sens mon corps se soulever. J’entends mes vêtements se déchirer. Je sens même mes baskets se fendre sous mes pieds. Je crie maintenant. Puis je sens une force monstrueuse m’envahir puis je sens que je retouche le sol, à nouveau. Je peux sentir la douceur de la terre sous mes pieds. Je baisse la tête et j’entends, un cri. Mais cela n’a rien d’humain. En regardant juste devant moi, je peux voir quelque chose sur mon visage. Je ne comprends pas. C’est quoi ? Je me penche et je sens alors mon nez toucher le sol. La terre se colle à celui-ci et je réalise que ce que je vois depuis le début n’est autre que mon … nez. Hein ? Je lève ma main et lorsque je vois une énorme patte pleins de poils noirs, je laisse échapper un … grognement. Je perds les pédales là ! Je me mets à paniquer de plus belle. Je bouge mon corps et je sens que je ne suis pas, moi. Mon corps ? Quel est ce corps ? Mon dieu ! Qu’est-ce qui m’est arrivé ? Je rêve, c’est un cauchemar ? J’ai beau me tourner à droite, à gauche, je sens bien mes mains et mes pieds se balader sur le sol. Qu’est-ce que c’est que ça ? Je me retourne, oh non de dieu … Quand je vois que quelque chose me sert de balancier à l’arrière je me dis que j’ai dût faire un mauvais rêve pour être dans le corps d’un … chien ? Je me tourne et retourne à nouveau. Je sens ce nouveau corps étrange mais je me sens aussi beaucoup plus agile et je peux bouger bien plus vite. Et là j’ai un vent de panique qui me prend à nouveau. Tout ça n’est pas « REEL ! NON ! NON ! REVEILLES-TOI, SAM ! ».

Je me mets à courir pour échapper à cette horreur. Peut être que si je cours si vite, je vais finir par tomber et me réveiller dans mon lit. Je fuis et fuis à nouveau ce chien qui ne semble pas me quitter. Je peux entendre son haleine essoufflée me poursuivre. Evidemment il provient de moi, et aucun chien n’est à mes trousse pourtant. Je cours en dérapant entre les bois et les fourrées humides. J’ai envie de voir si je peux parler. Je me mets alors à crier de l’aide. Mais tout ce qui sort c’est ma propre voix dans ma tête qui ne semble plus exister pour sortir de mon corps. Et seul un hurlement de loups s’échappe de moi. Je suis surpris d’entendre cette résonnance s’échapper de ma gorge. Je retente un coup en me disant que cette fois, je vais me réveiller. Mais le loup qui s’échappe de ma gorge retenti à nouveau « C’EST PAS VRAI ! C’EST PAS POSSIBLE ! ». Je hurle à tout va et je peux entendre le grognement de ma lassitude. Je cours et je me dis qu’il faut que je vois quelqu’un. J’ai couru tout la nuit, en me disant que je ne retrouverais jamais mon corps d’humain. J’ai crié, ragé. Je ne comprenait pas ce qui se passait. J’ai pleuré ma famille, mes amis, Leah que je reverrais plus et je me dis que son dernier sourire sera gravé en moi. Fatigué, épuisé par cette nuit blanche angoissante, j’ai laissé tomber la carcasse de ce canidé qui s’est enroulé autour de moi. J’ai étendu alors ces longues pattes devant moi, et j’ai posé ce museau dessus. J’ai laissé tomber un larme en regardant ce clair de lune au-dessus de moi. Je ne me souviens plus la fois où j’ai pleuré pour la dernière fois car je l’avoue, cela ne m’arrive quasiment jamais.

Au petit matin, quand je me suis redressé sur mes jambes et que j’ai senti un bâillement me prendre et que j’ai vu ces grandes pattes s’étirer devant moi, j’ai fulminé dans mon esprit :

- Bon sang, la journée va être longue ...

Lorsque j’ai réalisé au petit matin que je n’était plus un homme, j'ai erré un peu dans la forêt, tête basse. J’ai regagné la rivière Hoh et je me suis penché pour m’abreuver. J’ai penché cette lourde tête et j’y ais trempé ma longue langue. J’ai lapé un moment et j’ai vu les minis vagues se profiler sur la surface de l’eau. Je l’ai fixé puis lorsque les vagues ont commencé à se dissiper, j’y ai vu quelque chose d’impensable. J’ai vu cette énorme tête de loup se mirer en reflet dans la rivière. J’ai penché ma tête et j’y ai vu ce loup faire la même mimique. J’ai écarquillé les yeux, et j’y ai vu ce gros loup noir faire un sale regard. C’est alors que quelque chose m’a fait froid dans le dos. Je me voyais dans ce loup mais le plus troublant, c’est que je reconnaissais mon regard. Mes yeux, la couleur de mes iris ; cette expression. Elle m’appartenait. C’était moi ! Je me suis approché d’un peu plus près toujours étonné par cette nouvelle image de moi. Quand j’ai osé dire ce « nouveau moi » à mon esprit, j’avais envie de chasser ses mots de ma tête. Pourtant, c’était là une réalité. Bouleversante, mais réelle.

J’ai alors senti soudain une aigreur d’estomac comme-ci j’avais jeuné depuis 2 jours. J’ai regardé aux alentours pour voir si je pouvais y trouver quelques fruits mais à cette saison, je ne vois pas quoi manger de comestible. J’ai marché encore et encore et une odeur est venue me chatouiller les narines. J’avais envie de l’ignorer mais pourtant, je me suis mis à la sentir de plus en plus attiré. Elle était irrésistible et je me suis mis à la flairer et à la suivre. Je me suis vite aperçu que mes sens étaient plus aiguisés. Le moindre bruit environnant, était bruyant, les odeurs me parlaient. Le moindre craquement de la forêt m’appelait, me faisait mettre en garde. Quelques minutes plus tard, je me suis retrouvé là, couché au pied de cet arbre avec l’estomac plein, une carcasse entre mes pattes et du sang étalé sur mon museau. Qu’est-ce qui m’a pris ? Je suis devenu un tueur ? Ça ne me ressemble pas, pourtant ce wapiti était … délicieux. Au moins, mon estomac ne me réclame plus.

J’ai contourné ma maison, et j’ai vu des humains se balader, passer par là. J’ai même vu Leah sortir de chez elle pour aller en cours. Elle est passée chez moi espérant me voir. Elle était toujours belle à mes yeux et je me disais que dans ce corps là, je la ferais fuir à coup sûr. Je me suis contenté de la regarder. Je l’ai suivi jusqu’à l’arrêt de bus. Je l’ai vu se retourner plusieurs fois, avait-elle senti que je la regardais ? Non, bien sûr que non. Comment pourrait-elle ? Mais pourtant, cela me conforté dans l’idée qu’elle ne pourrait pas m’oublier. Lorsque la journée commençait à sombrer, je me sentais triste mais je n’avais plus cette haine comme au début. J’ai marché jusqu’à ma maison, la fixant un moment et j’ai repensé très fort à me voir là, humain et y entrer. Poussant cette porte et m’affaisser dans mon bon vieux fauteuil. J’ai marché avec mon corps de loup jusqu’au perron. Et c’est là que je me suis retrouvé, déchirant mon corps de loup. Lorsque j’ai levé ma patte, j’y ais vu non plus une grosse patte animal mais un bras ! Un bras humain ! J’ai alors contemplé mon autre bras, puis mon corps. J’ai relevé la tête droit devant moi, sur la porte de la maison. J’ai comme eu cette sensation que mes yeux zoomaient sur cette poignée que je rêvais d’ouvrir. Poser ma main chaude et humaine sur cette satanée poignée était mon obsession depuis hier. j’ai lâché un juron en me précipitant sur celle-ci.

Une fois rentré, j’ai couru m’enfiler un vêtement sur le dos. Une façon de se sentir à nouveau humain. J’ai humé le tissu de mon tee-shirt avant de l’enfiler et l’odeur de cette lessive m’a de suite donné un côté rassurant. J’ai contemplé la pièce avec un nouveau regard. Je me suis empressé de m’assoir dans ce fauteuil qui me faisant tant envie. J’avais besoin d’accuser le coup dans ce fauteuil. Mais je me suis levé de suite car je ne tenais pas en place et j’ai couru vers le frigo et c’est là que j’ai eu le souvenir de ce wapiti que j’ai englouti à moi seul. Là, j’ai eu comme un dégout, j’ai couru vers l’évier et j’ai été pris de nausées. Une fois mon estomac vidé, j’ai rincé ma bouche et je me suis laissé tomber en bas de l’évier. J’ai laissé mon corps humain accuser ce moment pénible. Assis, au pied de mon évier, les pieds nus sur le plancher, c’est à ce moment là que Harry Clearwater m’a vu pour la première fois. Je n’étais pas fier mais quand il m’a regardé, il avait compris. Parce qu’il savait déjà ce qui m’était arrivé. Et moi seul, n’en avait pas encore la réponse. Leah c’était plaint à Harry du fait, que je n’étais pas là de la journée et que cela ne me ressemblait pas. Et par chance, son père faisait parti de ceux qui savait. Qui connaissait le secret des Quileutes depuis tout ses siècles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tititof
Perd connaissance
Perd connaissance


Féminin
Nombre de messages : 831
Age : 39
Localisation : garde la main chaude de Jacob dans la sienne
Date d'inscription : 29/08/2009

MessageSujet: Re: Fic' Twilight    Dim 31 Juil - 20:27

Citation :
Avant ça, Harry se dépêche de sortir quelque chose de sa poche. Des gâteaux secs qu’il sort d’un sachet et qu’il émiette avant de prendre la fuite.
Bien vu Wink ça ce voit que toi aussi tu as l'habitude des animaux ! Le genre de reflex que je n'aurai pas forcément LOL

Citation :
- Je ne veux pas te perdre, Jake.
- Si je sais que tu es avec moi, avec ta pensée, cela me suffit pour avancer et gagner cette bataille. J’ai besoin que tu crois en moi, Bella
trop mignon j'adore ce passage Smile

Citation :
Je le regarde intriguée et nous reprenons notre marche tout en parlant. Curieuse, je lui dis :
- Tu m’emmène à des… loups garous ?
Eh oué...c'est bête hein ? LOL

J'ai trouvé très sympa le moment où nous sommes dans la tête d'Alice, ça change !

Par contre, tout le passage avec Lissy et Ian a été assez dur à lire pour moi car il impliquait la présence d'une fillette :/ En tant que maman, j'ai eu vraiment du mal avec le final. Mais bon, ça se passe comme ça dans cet univers. Même dans "Entretien avec un vampire", ils n'ont pas hésité à utiliser des enfants.

Mais sinon, un GRAND BRAVO pour tout le passage concernant la mutation de Sam ! C'est justement un livre que Meyer aurait dû écrire si elle avait voulu continuer dans les histoires alternatives comme celle de Bree ...donc j'ai lu ce chapitre avec beaucoup de plaisir Smile
Mon moment préféré :
Citation :
J’ai contourné ma maison, et j’ai vu des humains se balader, passer par là. J’ai même vu Leah sortir de chez elle pour aller en cours. Elle est passée chez moi espérant me voir. Elle était toujours belle à mes yeux et je me disais que dans ce corps là, je la ferais fuir à coup sûr. Je me suis contenté de la regarder. Je l’ai suivi jusqu’à l’arrêt de bus. Je l’ai vu se retourner plusieurs fois, avait-elle senti que je la regardais ? Non, bien sûr que non. Comment pourrait-elle ? Mais pourtant, cela me conforté dans l’idée qu’elle ne pourrait pas m’oublier.

J'avais 3 chapitres de retard, désolée !!! mais ce fut un vrai plaisir de les lire à la suite Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice_Cullen_57
Confessions de Rosalie
Confessions de Rosalie


Féminin
Nombre de messages : 1469
Age : 30
Localisation : A la Push, avec Jake
Date d'inscription : 26/07/2009

MessageSujet: Re: Fic' Twilight    Ven 12 Aoû - 10:04

Bon sang, j'ai eu un peu peur que Charlie ne s'attaque de trop au loup... confu N'empêche, j'imagine vraiment bien sa tête quand le loup lui grogne dessus !! lol !!

"Mes amis en vérité. Tu n’avais pas de mal à parler aux Cullens. Tu peux faire un effort pour les miens." : petit pic !! lol !!

"J‘entends son rire percer le silence de la forêt et je me dis qu‘il m‘avais manqué" :

"Je sens alors une acidité au fond de ma gorge. Et je me sens vraiment mal là. Je sentirais presque le sol se dérober sous mes pieds, et mon champs de vision se rétrécir" : c'est clair !! confu Pauvre Embry...

"Tu n’y es pour rien. Seulement, on a déjà des vampires dans nos pattes. On a pas besoin d’avoir Charlie en plus" : Pauvre Bella aussi !! Elle n'y est vraiment pour rien !! Et je ne vois pas comment elle va pouvoir faire pour faire comprendre à Charlie qu'il ne faut pas tirer sur ces énormes loups... confu

"Je souris à cette remarque car je vois parfaitement ces chiens revenir vers Bella, leur visage grimacé par l’agacement. Et moi, à l’idée de les voir comme ça, ça ne peut me faire que sourire" : Lol !! J'aime bien cette remarque !! Smile Alice, toujours aussi malicieuse... Smile

Ah purée, quel personnage horrible, ce Ian !! confu Je trouve que tu as très très bien écrit le passage où il offre la fillette à l'un des nouveaux-nés... confu Ce passage est horrible, mais très bien écrit !!

SUPERBE passage concernant la mutation de Sam !! Passage très très bien écrit, les émotions se font bien ressentir... Vraiment, SUPERBE !! Very Happy C'est mon passage préféré de ta fic !! Smile
On a eu très peu l'occasion de lire certaines descriptions de la relation de Sam avec Leah avant qu'il ne mute, et d'avoir plus de détails concernant sa mutation... Donc ce passage était vraiment judicieux à écrire !! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vanille41
Retour fracassant de Jake
Retour fracassant de Jake


Féminin
Nombre de messages : 1945
Age : 33
Localisation : dans les bois en compagnie d'une bande de ... loups
Date d'inscription : 25/10/2009

MessageSujet: Re: Fic' Twilight    Lun 15 Aoû - 15:30

Tititof :
Citation :
Par contre, tout le passage avec Lissy et Ian a été assez dur à lire pour moi car il impliquait la présence d'une fillette :/ En tant que maman, j'ai eu vraiment du mal avec le final.
Désolé Titi ... on écrit pas que ce qui est joli et gentil Laughing . J'aime le côté un peu cruel du vampire et je trouve qu'on a besoin d'avoir ce genre de scène pour se rendre comte à quel point ils sont vraiment vraiment mauvais. Pas tous mais bon ...

Tititof :
Citation :
C'est justement un livre que Meyer aurait dû écrire si elle avait voulu continuer dans les histoires alternatives comme celle de Bree ...
Tout à fait d'accord ! J'aurais aimé lire une nouvelle histoire Quileute c'est clair !
Je suis contente si tu as apprécié avec Sam car l'histoire entre Sam et Leah, finalement on a jamais rien eu sur eux et je trouve ça dommage. Je me suis toujours demandé comment Sam le sage pouvait dompter Leah la rebelle lol
Et le côté mutation de Sam, je me suis toujours demandé comment il avait pu vivre ça étant donné qu'il était seul quand ça lui est tombé dessus. Donc voilà pourquoi j'ai aimé écrire ce chapitre.

Alice Cullen 57 :
Citation :
Bon sang, j'ai eu un peu peur que Charlie ne s'attaque de trop au loup...
Oui, Charlie nous embête grave avec sa chasse lol mais il fait son job en même temps. Il ne veut pas de nouveau des morts sur la conscience.

Alice Cullen 57 :
Citation :
C'est mon passage préféré de ta fic !!
C'est vrai ? c'est cool alors ! parce que je tenais à ce passage. Very Happy

* Merci les filles !

-------------------------------------------------------------------------------------------------------

36. LES SEIGNEURS DE LA FORET


*
[Bella]

Je vois enfin Edward depuis tout ce temps. Alice devait l’informer que je souhaitais lui parler. Je le vois me contempler de ses pupilles d’or et je sens alors mon cœur cogner dans ma poitrine en cet instant.

- Bella , me fait-il de sa voix douce et chantante. Comment, vas-tu ?, me fait-il hésitant.
- Bien. Enfin, mis à part les querelles entre vampires et loups-garous … ça peut aller.
- Les querelles ?
- Ian … Il rend Jacob et les autres fous.

Il ne me répond rien et je le vois retenir un sourire discret.

- Ne te moque pas d’eux.
- Si il n’y avait que ça qui les rend furieux …
- Au moins, ça te fait sourire. C’est déjà ça, lui dis-je rassurée de le voir ainsi même si je n’ai pas l’habitude de le voir comme ça. Et toi ? L’Irlande, c’est ça ? C’était …
- Calme. Ma famille commençait à me manquer. Mais, ça m’a fait du bien de pouvoir partir quelques temps.

J’acquiesce contente de voir qu’il a pu prendre le recul nécessaire pour lui. Puis il me demande :
- Alors ? Qu’est-ce que tu voulais me demander ?
- Je voulais te voir pour ce qui va se passer, demain. Je sais que je ne peux pas rivaliser contre vous mais si je peux faire quelque chose, j’aimerais pouvoir vous aider.

Je le vois sourire et lever les yeux aux ciel :
- Bella … C’est trop dangereux.
- Je sais, mais si il y a bien une chose qui pourrait déranger ce Ian, c’est mon sang !
- Qu’est-ce que tu veux dire ?
- Ça pourrait le stopper pendant l‘affrontement. Le perturber.
- Oui, et nous aussi, fait-il allusion pour sa famille.
- Vous arrivez à être plus forts que les autres vampires de ce côté-là, non ?
- Pas tous.
- Laisse-moi vous aider ! Juste une fois !
- Tu as un plan ?

Je le vois me regarder, intéressé et je me mets à lui sourire car je sens que je vais pouvoir avoir ma place dans cet affront. Je vais pouvoir, moi aussi jouer mon rôle.


*
[Bella]

J’arrive à la réserve. Evidemment, cette pluie fine est toujours là. Je rejoins Jacob mais au moment où je me penche sur lui pour lui dire bonjour, il fait un mouvement de recul. Surprise, je sens mon visage se contracter face au malaise. Je vois que le sien a pris une grimace peu habituelle.

- Qu’est-ce qu’il y a ?
- Bella, tu empestes ! Tu as vu …les Cullens ?
- Tu peux les sentir ?
- Bella, je peux te sentir à un kilomètre à la ronde !
- Désolé … Oui, j’ai dût voir les Cullens.

Je le contemple et il semble me regarder durement avec interrogation avant de me demander :
- Pourquoi ? Tu ne les vois pas assez à ton bahut ?, me fait-il comme un reproche.
- Edward n’est plus au lycée …, fis-je doucement comme-ci je ne voulais pas qu’il entende son nom où qu’il n’y prête pas attention.

Mais ça, on ne peut pas y compter. Ma réponse lui fait l’effet d’une douche froide.

- Tu … tu continues à le voir ?
- J’avais besoin de lui parler.

Je m’approche de Jacob et il fait un geste de recule tout en m’ordonnant de rester où je suis. Je vois alors ses mains, ses bras pris de tremblements. Je ne pensais pas qu’il réagirait comme ça.

- Jake, je suis …

Il me coupe :
- Je croyais que tu te portais mieux quand tu ne le voyais pas …, me fait-il le regard glacial en m’envoyant ses paroles aussi dures qu‘un coup de poignard reçu en plein cœur.
- J’avais juste besoin de lui parler. Vu ce qui va se passer demain, il est normal que j’avais besoin de le voir avant.
- Pffff, fait-il comme-ci un dégout s’emparait de lui.
- Je vais pouvoir aider pour cette confrontation.
- Quoi ?, fait-il surpris et à la fois en colère.
- J’en ai parlé avec Edward et nous avons élaboré un plan.
- Il se fout de moi celui-là ?
- Jake, arrêtes ! Laisse-moi t’expliquer !
- M’expliquer ? Mais y’a rien à expliquer. Tu ne feras pas partie de l’expédition demain. C’est hors de question ! Tu veux mourir ou quoi ?
- Je t’en prie, écoute-moi au moins !
- Tu ferais mieux de t’en aller !

Sa phrase me choque et je reste là, les yeux écarquillés par sa colère qu’il retient à petit feu. Mais je ne veux pas qu’il y ait un fossé entre nous juste pour cette histoire. Alors je me rapproche de lui :
- Je ne partirais pas. Je suis venue pour TE voir ! J’ai besoin de t’expliquer comment ça va se passer.
- Bella, fait-il à bout de souffle, arrête d’être aussi buté et pars !, finit-il en hurlant.

Je le toise tristement et à la fois choquée par sa réaction impulsive et c’est là qu’il s’avance à moi en me menaçant. Ce qu’il tenait dans sa main juste avant, vient de voler sur le sol de son garage. Son regard noir me fixe avec froideur. Je vois qu’il tremble de plus en plus et c’est à ce moment qu’il s’échappe en courant. Je tente de le suivre et je m’arrête pour voir mon ami disparaître. A ce moment je vois que derrière les buissons, des lambeaux volent dans l’air. Jake a muté ? Alors c’est donc aussi vite qu’à lieu sa transformation ? Je suis triste de l’avoir rendu dans cet état aujourd’hui. Je n’avais pas pensé que j’aurais l’odeur d’Edward sur moi. J’ai été trop bête. Je viens de blesser mon meilleur ami, et ça ne peut me rendre plus triste.



*
[Quil]

J’avale une de ses délicieuse brioche et je me frotte les mains l’une contre l’autre. J’entends une blague de mes frères et je me mets à rire avec eux. Que ça fait du bien de les retrouver tous. Je les regarde un à un en pensant à ce moment. Et je me dis que d’être devenu loup n’a pas que des désavantages. J’y ai retrouvé mes amis, et une famille. J’étais devenu tellement solitaire depuis plusieurs mois et mon moral en prenait un bon coup. Mais maintenant j’ai tourné la page. Ce n’était qu’une mauvais période. Une transition pour passer à un meilleur chapitre de ma vie. Je me lève précipitamment de ma chaise pour suivre les autres et c’est là qu’une douce voix nous interpelle. Je me retourne sur Emily qui nous dit à tous :
- Et ça, vous croyez que c’est moi qui vais tout ranger ?

Je regarde sa main pointé sur la table. Deux panières sont presque vides, et des tas de miettes reposent sur la table. Je fais demi-tour pour venir ranger notre bataille de nourriture et lorsque je relève la tête pour voir mes frères se sauver en courant, je me dis que ce sont vraiment des lâches. Je vois Emily me regarder désolée pour moi puis elle vient vers moi.

- C’est toujours pareil, le dernier arrivé se fait toujours avoir. Désolé, Quil, mais la prochaine fois, tâche d’être plus rapide pour en retenir un ou deux, si non, tu vas devoir ranger tout, tout seul à chaque fois.
- Et moi qui croyait qu’ils avaient l’esprit de groupe …

Je vois Emily me sourire à nouveau en me donnant un coup de main pour débarrasser.

- Tu sais ce qu’on dit Quil, dans une meute, chacun à son rang.
- Ouai enfin, quand je les vois agir comme ça en tant qu’humain, parfois je me dis que ce sont vraiment des animaux.

Emily rit à ma remarque puis elle me répond :
- Ne te laisse pas faire, Quil ! Ils en profitent car tu es le « nouveau ». Et crois-moi, quand tu te seras fait respecté une fois, ça ne prendra plus. Remets-les un peu en place, ça leur fera pas de mal.

Je souris et ça me fait du bien de pouvoir enfin partager un peu avec Emily. Avant, je n’avais pas beaucoup l’occasion de parler avec elle car malgré sa belle personne, je la mettais dans le même panier que Sam, alors je tenais pour ne pas lui parler. C’est là que je me rends comptes que j’ai eu tord. Mais Jacob était comme moi. Bouché, têtu. Il ne voulait rien avoir à faire avec eux. Il préférait les ignorer et leur lancer des regards comme on le faisait souvent lorsqu’on traînait ensemble et qu’on croisait la bande à Sam. On les regardait comme des moins que rien, des abrutis sans cervelles qui se baladaient à poil. Et maintenant, avec Jake, on passe pour des abrutis aux yeux des autres. Tant pis, qu’ils pensent ce qu’ils veulent. C’est nous qui leur assureront leur sécurité au sein de la réserve. C’est nous qui veillons sur notre belle forêt. Je me mets alors à rire intérieurement en me disant que nous sommes les seigneurs de la forêt. Lorsque j’ai fini de ranger tout le chantier de mes frères et moi, je cours dehors pour muter. Je sens enfin ma grosse foulée s’imprégner de tout mon être. Et je suis heureux. Je galope comme un fou, mais un fou heureux. J’entends mes frères bruyants me titiller et c’est là que je les rejoins. Je vois le loup de Jared galoper sur la bordure de la plage qui longe la forêt. Leah vient me rejoindre. Elle me lance un regard et elle me dit à nouveau qu’elle est contente que je sois parmi eux. Elle me lance un défis que je ne suis pas aussi rapide qu’elle. Alors j’accélère mon allure pour lui prouver le contraire.

- Doucement vous deux ! Vous faites quoi ? Un marathon ?

Je ris intérieurement en entendant un de mes frère se plaindre. Il est vrai que Leah et moi faisons les fous mais c’est si agréable de se détendre ainsi. J’ai découvert une nouvelle thérapie et pour rien au monde je ne m’en priverais. Soudain, j’entends la voix de Jacob mais je ne le vois pas. Puis au bout de quelques minutes, je reconnais son loup. Il se pointe et vient pour nous doubler. Nous sommes alors trois loups hystériques et fous.

- Et bah ! Ça se voit que Sam est pas là !, nous fait remarquer Paul en remontant à notre hauteur.

Il vient nous doubler à son tour mais Leah ne l’entend pas de cette façon.

- Attends, tu crois quoi toi ?, lui lance-t-elle exaspérée.

Je vois Leah accélérer comme une dingue. Elle est tellement fixée sur son but de gagner qu’elle court en permanence en tournant la tête vers ceux qui sont derrière elle. Puis elle dérape près d’un ravin et tente de se rattraper à plusieurs reprises mais elle est déjà prise dans des ruades pour atteindre le sol quelques mètres plus bas. Soudain, je m’arrête pour la regarder chuter et je m’inquiète. Je vois Paul sauter près de moi et lui aussi la regarde chuter, se cogner et tenter de se rattraper à tous ce qu’elle peut avec ses griffes. J’entends plusieurs voix de mes frères m’assommer avec leur :
- « Leah !» « Accroche-toi !» « Ça va ? »  «  Leah ! Leah

Je descends dans le sentier glissant mais je vois que le passage est trop étroit et trop propice pour une descente en sureté. Je vois Jacob un peu paniqué pour elle et il tente d’essayer de descendre la rejoindre mais il glisse à son tour et bascule lui aussi.

- Jake !!! , criais-je à mon tour après mes frères.

Puis Leah est enfin, stable et immobile. Sur le sol, elle est couchée. D’abord j’ai peur car je ne vois pas son corps bouger. J’ai alors une angoisse grandissante. A ses côté, je vois Jacob se relever. Lui aussi, couvert de boue. Je le vois se secouer en envoyant des giclées de boue à tout va. Tout mes frères demandent :

- « comment ça va ? »

Et tout le monde s’inquiète pour le corps inerte de Leah. Je vois Jacob la sentir du museau et lui pousser une patte avec son nez. C’est là que Leah relève la tête. Elle a l’air secoué mais elle se lève. Quand elle comprends qu’elle est couvert de bouillasse, nous la toisons tous en se moquant. Elle tente de se lécher mais elle fait un drôle de moue avec dégout. J’entends alors Jacob lui dire :

- T’es chouette !

- Tu t’es pas regardé ?, lui dit-elle mauvaise langue.

- J’en ai moins que toi, s’amuse de lui servir Jacob.

On les voit remonter péniblement le sentier en côte et Paul leur dit :

- Vous allez encore vous fiches les quatre pattes en l’air ! Prenez à travers les bois en bas. Y’a la rivière pas loin.

- Ouai, parce que vous en avais sérieusement besoin ! D’un bain !,
ricane Jared.

Je me met à suivre Jared et Paul pour contourner pour retrouver Leah et Jacob plus bas. Lorsque nous arrivons à la rivière, je vois Jacob les pattes enfouies dans l’eau à mi-hauteur. Il nous toise un instant puis se trempe le museau une dernière fois avant de sortir sur la berge. Leah sort la tête de sous l’eau, mais se met alors à être pris d’un éternuement. Je me met à sourire intérieurement et je sais que mes frères sont comme moi. Ils se retiennent de ne pas rire aux éclats. Puis je vois Leah venir face à moi et elle me regarde sérieusement.

- Tu te moques de moi une fois, et j’te préviens, je demande un conseil pour que Sam te disqualifie de la bataille.

Je la vois partir toute fière de son chantage et moi, je flippe de ne pas en faire parti à nouveau. Je vois alors Jacob me dire à distance :

- Ne l’écoute pas, Quil. Sam prend ses décisions seul. Il n’a pas besoin qu’on lui souffle ses idées. Tu feras partie de la bataille. Parce que si tu y es pas, ça craint !

Les paroles de Jacob me rassure un peu puis je vois Jared et Paul tourner vers moi comme pour acquiescer à leur tour. Puis Jared me répond à son tour :

- Un loup de plus c’est jamais trop !

J’entends Jacob me dire :

- On ne pensais pas que tu pourrais venir avec nous pour cette bataille. Mais tu sembles t’être vite acclimaté. C’est cool ! Ça m’aurait fait mal de te laisser sur le carreau, petit frère.

- Merci, Jacob. Merci à tous ! Je suis heureux de faire partie de votre monde de … monstres. Je commençais à m’ennuyer !




*
[Jacob]

Mes frères de meutes quittent la rivières et partent pour regagner leur vie à la réserve. Je reviens sur mes pas et marche près de la rivière pour regagner ma maison. Soudain, je sens que quelque chose cloche. J’entends les pensées de mes frères me parvenir de loin mais quelque chose me dit que tout le monde n’est pas partie. J’ai des images qui n’appartiennent pas à l’un d’eux. Soudain, lorsque je m’apprête à me retourner sur mes gardes, quelque chose de violent me piétine. Je sens mon dos cogner contre la roche dure, ma tête aussi en prend un coup puis le plus violent, le poids qui se trouve sur ma poitrine. Quelque chose m’écrase le torse comme une main humaine écraserait un moustique. Quand j’écarquille les yeux, je vois ces yeux que je reconnais, et furibond, je me relève en colère.

- Bon sang, Leah mais tu t’arrêtes jamais, sérieux ?, éclatais-je en pétard.

- Oh ça va. Je blaguais, fait-elle hilare.

Je la toise sérieux. Il est vrai que je repensais en ce même moment à ce que Bella m’avait dit, sur le fait de participer à la confrontation vampires-loups. Et je ne le digère toujours pas. J’ai dût rabattre les oreilles de la meutes avec ça toute la journée. Alors, oui, je n’ai pas la tête à ça par moment. Leah me fait d’ailleurs la remarque :

- Et bien et bien … T’as pas la tête à rire aujourd’hui.

Je la toise toujours silencieux et elle me regarde avant de dire tout bas :

- A croire que tu ne peux t’amuser qu’avec les autres. Pas avec moi.

Je la regarde, surpris par son ton légèrement triste. Je sens comme une pointe d’amertume à laquelle je ne m’attendais pas. Si j’étais humain, j’aurais oscillé des sourcils. Je m’approche d’elle. J’ai comme l’impression qu’elle boude dans son coin.

- Je rêve Leah, ou tu es … jalouse ? Jalouse des autres ?

- Bien sûr que non je ne suis pas jalouse !,
me fait-elle sur la défensive.

Je la regarde amusé de la voir se conduire comme ça et je lui réponds :

- Tu sais que tu mens très mal ?

Je la vois se détourner légèrement et lorsqu’elle voit que je suis arrêté sur elle, elle fait mine de regarder ailleurs puis dit :

- Entre mecs, c’est toujours plus marrant. Mais avec moi, vous êtes tout le temps en train de me démonter ou de vous moquez. A la longue, ça devient … pénible.

Je sens un raz-le-bol dans sa voix mêlé à de la peine et cela me touche. Il est vrai qu’on la charrie pas mal, mais je n’avais jamais pensé que ça puisse l’atteindre autant.

- Je suis désolé, Leah. Je ne savais pas que tu en souffrais.

Je m’assois à côté d’elle et je vois ses grands yeux me regarder un instant.

- Tu es toujours là quand j’ai besoin d’un ami. Tu es le seul sur qui je peux compter. Avant, je disais tous à Sam. Tout. On avait pas de secret entre nous. Le jour où il m’a abandonné, j’étais perdu. Et personne ne s’en ai rendu compte. Je n’avais personne à qui parler. Car quand j’allais mal, c’est à lui que je racontais tout ça. Maintenant, je n’ai plus personne.

Je pense alors aux derniers flashs que j’ai pu avoir d’elle. Ceux de sa dispute avec Neal Lootah. C’est comme ça que nous savons tous qu’elle a rompu. Elle l’a fait pour nous. Pour la meute. Neal commençais à reprocher à Leah ne pas être souvent là, d’être bizarre et de lui cacher des choses. Alors, pour le bien de la meute, sans nous consulter ; elle a pris sa décision. Celle de quitter Neal. Mais c’est vrai, je l’avoue, personne n’est venu lui parler. Peut être que tout le monde a eu peur de faire la démarche. De peur de se faire rembarrer à nouveau. Et Leah est restée emmuré dans son silence avec sa peine pour seule consolation. Ça n’est jamais bon de ruminer. Et c’est pourtant ce qu’elle a dût faire depuis.

- Si tu as besoin de parler, je suis là, lui dis-je avec compassion. Je sais pour … Neal.

- Je ne veux pas de ta pitié, Jacob.

Elle se lève comme contrariée. Elle tourne en rond et puis viens se rassoir à mes côtés comme-ci elle ne se voyait pas ailleurs à l’heure qu’il est. Je la toise un moment, amusé puis j’entends :

- Quoi ? Tu veux ma photo ?

- T’as pas été bien loin,
fis-je en la taquinant.

Elle me lance un regard furtif puis je sens un coup de son épaule contre ma poitrine. Si j’avais été humain, Leah aurait pu me voir sourire. Nous n’avons rien d’autre à ajouter, nous nous comprenons. Elle sait que je suis là si elle a besoin de parler, où même juste rester là à ne rien à se dire. Je considère Leah comme ma troisième sœur. Une sœur d’adoption par les liens qui nous unissent à la meute. Et je me dis ceci « Leah Clearwater, la douce cachée sous cette armure de rentre-dedans". Maintenant, je comprends mieux comment Sam a pu être son petit ami. Il n’était pas avec Leah Clearwater. Il était avec celle qui se cache sous ce masque. Mais c’est comme ça que j’apprends à l’apprécier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tititof
Perd connaissance
Perd connaissance


Féminin
Nombre de messages : 831
Age : 39
Localisation : garde la main chaude de Jacob dans la sienne
Date d'inscription : 29/08/2009

MessageSujet: Re: Fic' Twilight    Sam 20 Aoû - 9:21

Vanille41 a écrit:

- Je sais, mais si il y a bien une chose qui pourrait déranger ce Ian, c’est mon sang !
Toujours aussi barge cette Bella !!! LOL

Vanille41 a écrit:

- Bella, tu empestes ! Tu as vu …les Cullens ?
Si elle voulait lui cacher, c'est râté lol

Vanille41 a écrit:

Je suis triste de l’avoir rendu dans cet état aujourd’hui. Je n’avais pas pensé que j’aurais l’odeur d’Edward sur moi. J’ai été trop bête. Je viens de blesser mon meilleur ami, et ça ne peut me rendre plus triste.
Elle fera plus attention la prochaine fois Wink lavage de cheveux, changement de fringues lol
Pauvre Jacob... :'(

Vanille41 a écrit:
Puis Leah est enfin, stable et immobile. Sur le sol, elle est couchée. D’abord j’ai peur car je ne vois pas son corps bouger.
J'ai eu peur là ! J'ai cru que tu allais nous faire mourir Leah !!!

Vanille41 a écrit:
Et tout le monde s’inquiète pour le corps inerte de Leah. Je vois Jacob la sentir du museau et lui pousser une patte avec son nez.
J'aime bien ce passage Smile Jacob, toujours aussi prévenant. Il a du avoir très peur !

Vanille41 a écrit:

Je sens un raz-le-bol dans sa voix mêlé à de la peine et cela me touche. Il est vrai qu’on la charrie pas mal, mais je n’avais jamais pensé que ça puisse l’atteindre autant.

Oui, seule fille parmi tous ces mecs ! Pas facile !
Encore une fois, c'est Jacob le plus fin qui s'en rend compte Smile

Bon petit chapitre plein de vie (enfin on a éviter le pire !!) . J'adore quand les loups chahutent ensemble. Sympathique moment chez Emily aussi Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renesmée Cullen Black
Regarde son bien aimé demander sa main
Regarde son bien aimé demander sa main


Féminin
Nombre de messages : 1803
Age : 19
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 06/11/2010

MessageSujet: Re: Fic' Twilight    Lun 22 Aoû - 16:31

Je suis de retour! Et j'ai beaucoup aimer les trois chapitre!

Merde! Embry s'est fait tiré dessus! C'est nul que Charlie est fait ça... Malgré qu'il ne fait que son travail!
Cela m'énerve un peu que Bella semble pas trop aimer la meute. C'est dommage... Parce qu'ils sont beaucoup mieux que les vampires! vexe

J'aime trop le moment de l'histoire de Sam! Tu as vraiment bien décrit ce qu'il est arriver. C,est triste pour Sam. Je l'aime trop celui-là! Il a tellement eu de responsabilité en peu de temps. Une chance qu'il a Emily.

J'aime vraiment le moment entre Emily et Quil. C'est drôle ce qui arrive avec la table à ranger Very Happy

C'est un petit commentaire pour trois chapitre, mais... Je suis carrément débordé 0.O

xoxo
Ariee caliméro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renesmée Cullen Black
Regarde son bien aimé demander sa main
Regarde son bien aimé demander sa main


Féminin
Nombre de messages : 1803
Age : 19
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 06/11/2010

MessageSujet: Re: Fic' Twilight    Mar 30 Aoû - 16:32

À quand le prochain chapitre? éè

Désolé pour ceux qui croyait à cause de mon post à une suite!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice_Cullen_57
Confessions de Rosalie
Confessions de Rosalie


Féminin
Nombre de messages : 1469
Age : 30
Localisation : A la Push, avec Jake
Date d'inscription : 26/07/2009

MessageSujet: Re: Fic' Twilight    Dim 4 Sep - 9:07

"Bella, tu empestes ! Tu as vu …les Cullens ?" : lol !! Bon retrournement de situation vis-à-vis de l'odeur de Jacob remarquée par Alice, dans NM !! Wink

Violente confrontation entre Bella et Jacob !! confu

"Ouai enfin, quand je les vois agir comme ça en tant qu’humain, parfois je me dis que ce sont vraiment des animaux" : lol !! C'est clair, pauvre Quil, il est le seul à aider Emily à débarasser... Wink

"Vous allez encore vous fiches les quatre pattes en l’air" : Mdrrr cette remarque !! Purée, au début, je me suis dit que les loups étaient fidèles à eux-mêmes, qu'ils aimaient s'amuser, etc... Et puis Leah et Jacob qui tombent... confu

"Tu te moques de moi une fois, et j’te préviens, je demande un conseil pour que Sam te disqualifie de la bataille" : Oh la peste !! lol !! Leah, fidèle à elle-même aussi !! Wink

"Soudain, lorsque je m’apprête à me retourner sur mes gardes, quelque chose de violent me piétine. Je sens mon dos cogner contre la roche dure, ma tête aussi en prend un coup puis le plus violent, le poids qui se trouve sur ma poitrine. Quelque chose m’écrase le torse comme une main humaine écraserait un moustique" : dis donc, Leah a une façon bien à elle de plaisanter !! confu

Pauvre Leah qui souffre de ne plus avoir Sam... Sad En tout cas j'adore sa complicité avec Jacob !! Ils se sont vraiment bien trouvés (en tant qu'amis, bien sûr)... Tu exploites vraiment bien le personnage de Leah dans ce chapitre !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renesmée Cullen Black
Regarde son bien aimé demander sa main
Regarde son bien aimé demander sa main


Féminin
Nombre de messages : 1803
Age : 19
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 06/11/2010

MessageSujet: Re: Fic' Twilight    Jeu 8 Sep - 22:07

Allo? J'aimerais des nouvelles d'une certaine Vanille41 .
Pourquoi? Besoin urgent de lecture! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vanille41
Retour fracassant de Jake
Retour fracassant de Jake


Féminin
Nombre de messages : 1945
Age : 33
Localisation : dans les bois en compagnie d'une bande de ... loups
Date d'inscription : 25/10/2009

MessageSujet: Re: Fic' Twilight    Sam 10 Sep - 19:21

hello hello ! Je suis là Very Happy

Merci pour vos comm' les filles. Pour ceux qui étaient en vacances, j'espère qu'elles se sont bien passées de votre côté. Bon, demain j'aurais peut être pas bcp de temps et ce soir je suis pas sur mon ordi, donc un peu de patience, la suite arrive cette semaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renesmée Cullen Black
Regarde son bien aimé demander sa main
Regarde son bien aimé demander sa main


Féminin
Nombre de messages : 1803
Age : 19
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 06/11/2010

MessageSujet: Re: Fic' Twilight    Dim 11 Sep - 20:28

Ok! Merci Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vanille41
Retour fracassant de Jake
Retour fracassant de Jake


Féminin
Nombre de messages : 1945
Age : 33
Localisation : dans les bois en compagnie d'une bande de ... loups
Date d'inscription : 25/10/2009

MessageSujet: Re: Fic' Twilight    Mer 14 Sep - 15:24

37. LE BOIS DORT, LE MAL LE REVEILLE


*
[Bella]


Je m’en veux depuis notre altercation avec Jacob. Je voulais me rendre utile mais il ne veut pas que je prenne de risque. Je comprends sa réaction, bien qu’il a été quelque peu excessif. Mais je ne peux pas lui en vouloir. Je suis revenue pour apaiser les tensions. Je viens pour lui, aujourd’hui. Pour mon ami, pas pour autre chose. Interdiction de parler de quoi que soit qui ait un rapport de près ou de loin avec un vampire. Pas aujourd’hui. J’ai vu Billy en arrivant. Il m’ a dit de me rendre chez Sam. Je m’exécute et lorsque j’arrive, c’est Embry qui me reçoit. Il me dit le suivre. Nous marchons un peu dans la forêt puis il me dit que Jacob ne va pas tarder.


* (musique qui m'a inspiré pour ce passage) http://www.youtube.com/watch?v=0v3arozTKB8

Je reste là à contempler ce joli décors qui se dresse autour de moi. Je m’imprègne de cette ambiance. J’entends des insectes qui s’agitent autour de moi, des animaux peut être. J’hume l’air boisé qui emplie mes narines et c’est agréable. Je suis dans cette prairie fleurie et le soleil qui fait son apparition la surplombe quelques instants. Pourtant le ciel semble s' encombrer de gros nuages gris et je présage de l’orage à venir. Une légère brise de vent vient se prendre dans mes cheveux et c’est là que je vois, le loup roux apparaître. Je le vois avancer majestueusement et je n’ai pas besoin de longtemps pour me rendre compte que ces yeux sont ceux de Jacob. Il s’arrête à quelques centimètres de moi et me contemple doucement. Je vois le vent soulever sa fourrure, il plisse un peu les yeux et me regarde, je dirais presque tendrement. J’avance doucement vers lui et j’avance ma main. Je le vois avancer sa tête et je peux le sentir se frotter sur ma main. Je sens qu’il est doux et sa peau est très chaude. Son contact est agréable puis je le vois s’assoir maintenant et pencher sa tête au-dessus de la mienne. Je vois ces yeux me contempler et je me dis que son loup est incroyablement beau. Je me dis qu’en cet instant, j’ai envie de me poser là un moment car je m’y sens bien. J’ai l’impression d’être dans cette bulle qui me coupe du monde et le loup de Jacob en fait parti.

Créa
Spoiler:
 

*
[Bella]

Je gagne la maison et je m’apprête à parler à Charlie de cette histoire de chasse aux loups. Je ne sais pas comment aborder ça avec lui. J’ai l’impression d’avoir la gorge prise tellement cela me met mal à l’aise. Puis lorsque je le vois me contempler un moment, je m’apprête à lui parler, mais sa voix vient me couper.

- ça va ?, me fait-il en feuilletant le journal.
- Euh, oui. Tout baigne.

Il m’écoute tout en restant concentré sur sa lecture et me dit en tapant de sa main dans le journal :
- Regarde ça ! Encore un meurtre entre Forks et Seattle. On vit dans un monde de fou.

Je profite qu’il aborde le sujet pour lui tomber dessus.

- Près de Seattle, ça ne peut pas être un animal, lui fis-je avec certitude.
- Bah pourtant, l’autopsie prouve bien le contraire.
- Ah oui ? Qu’est-ce qu’ils disent ?, tentais-je de lui demandais même si ce genre d’info à le don pour me fiche la chair de poule.
- … Morsures de chiens … Griffures, éviscérations …

A ce mot, j’ai un frisson et je vois mon père plier son journal pour le jeter devant lui :
- Ouai, désolé chérie, rien de très joyeux. Parlons d’autres choses. J’ai besoin de me changer la tête. Qu’est-ce que tu racontes, toi ?
- Euh, en fait, je voudrais te parler d’un truc mais après, promis, je te laisse tranquille.
- Qu’est-ce que c’est ?
- Tu m’as bien dit que tu avais tiré sur un loup …
- Ouai. Sale bête !, fait-il agacé.
- Je ne crois pas que ces animaux y sont pour quelque chose. Ils tuent pour se nourrir. Ils n’attaqueraient pas un humain. Je ne peux pas le croire.

Je le vois me toiser, surpris.

- Bella, ces bêtes sont bien plus dangereuses que tu ne le penses crois-moi. Je sais que tu ne veux pas qu’on les chasse.
- C’est tout à fait ça ! N’y va plus ! C’est pas du tout …

Je le vois me regarder et cela me fait perdre mes moyens et puis je cherche mes mots et je balance quelque chose qui pourrait lui faire comprendre que la chasse, c’est pas bien.

- … Ecolo !
- Quoi ?, fait-il amusé. Toi, tu milites pour les animaux ? Bella, je t’en prie, ne prends pas partie de ces cinglés qui seraient prêt à se prendre une balle pour sauver un poisson ou je ne sais quoi encore.
- Mais pourtant, ils agissent pour quelque chose de bien. Et toi, tuer ces loups, c’est pas ..
- Réglo ?
- C’est ça.

Je le vois me regarder avec regret un moment puis il me répond :
- Oh, Bella … C’est Jacob qui t’as mis ça dans la tête c’est ça ?
- Euh OUI ! C’est ça !, laissais-je éclater car ça me parait être la meilleur réponse. Jacob ne supporte pas tout ses chasseurs. Et il tient à ce que je respecte sa volonté. Alors toi, tu es mon père donc tu te dois de respecter ça ! Je suis sûr que Billy approuverait.
- Bella … , fait-il désolé en laissant échapper un rire. Tu veux faire le bien autour de toi et je le comprends. Ce que Jacob veut faire aussi, je le comprends tout à fait. Mais parfois, on a pas le choix. Il faut savoir marcher sur ses principes et agir pour le bien de tous.
- Et pour le bien de tous, tu es prêt à tirer sur tout ce qui bouge ?, fis-je choquée de le voir réagir comme tous ses chasseurs du coin.
- Qu’est-ce qui t’arrive ? Du jour au lendemain, tu te réveilles comme ça, et tu as envie de sauver le monde ? On est pas dans un monde parfait, Bella. Il faut vivre avec ce que l’on a.
- Je te demande juste une chose. Rien qu’une ! Laisse les animaux de la forêt tranquille. Tu verras dans quelques temps que tout ces … meurtres n’ont rien à voir avec ses loups.
- Têtue, têtue. Tu me fait penser à ta mère dans ces moments là. C’est ce qui la rendait, attachante. Je sais que tu ne lâcheras pas le morceau alors, écoute : je vais continuer mon enquête pour voir ce qui se trame prêt des villes. Histoire de voir que ça n’a rien à voir avec nous. Tes loups ou tes autres bestioles seront tranquilles. Quelques temps. Mais, après je devrais y retourner. Parce que si ces animaux y sont pour quelque chose, alors il faudra prendre une décision. Tu devrais dire à Jacob, qu’il ne doit pas s’obstiner dans cette voix. Les gens de la réserve ont toujours était en conflit avec ça. Excepté Harry … Mais, il faut admettre une chose Bella, la vie change ; évolue. La réserve ne pourra pas éternellement tenir ses principes face à la civilisation des grandes villes.
- Toi qui est ami avec Billy, je ne peux pas croire que tu puisses dire ça.
- C’est une réalité, ma belle. Je n’ai rien dit de choquant. Je constate c’est tout. Même Billy ne peut que confirmer ce que je viens de te dire.
- Alors c’est vraiment triste.


*
[Ian]


Je laisse tomber ce corps sans vie à mes pieds, je m’essuie le visage taché de cet arome si bon et je pars rapidement à travers bois, histoire de jouer un peu. Je cours entre les nombreux arbres qui entourent la réserve. Et je m’arrête net derrière ce tronc de pins pour épier cette maison. Une fille en sort et d’ici, je peux entendre le tempo qui s’agite dans ses veines. Ce soubresaut qui m’anime. Cette envie qui brûle ma gorge. Je suis impatient maintenant. Je continue de suivre cette fille aux longs cheveux noirs. Je la voix occupée à étendre du linge derrière la maison. C’est là que j’épie les alentours et que je me dis « c’est le moment ! ». Je ne sens pas de loups aux alentours, je n’ai pas beaucoup de temps pour m’exécuter. Je fonce droit sur la fille. Elle n’a pas le temps de me voir. Je me plaque contre son dos et je lui sert violemment les bras, et au moment où elle s’apprête à crier, je lui plaque ma main sur sa bouche. J’entends des gémissements, je sens son corps lutter. Elle tente de se débattre mais face à ma force, elle ne pourra rien tenter. Je la sens paniquer et puis pleurnicher. Des tremblements se font ressentir dans tout son corps, puis c’est le silence et je sens son corps se relâcher immédiatement. Je desserre mes bras de son corps, je tourne sa tête vers moi pour voir une dernière fois son visage. Elle était jolie. Dommage. Et je plonge dans son cou pour m’y abreuver. Je sens ce liquide chaud couler en moi. Ma gorge qui était en feu, redevient supportable. Mon corps me dit que je suis repus. Je lâche ce corps au sol et d’un revers de main, je m’essuie à nouveau le bas du visage. Mes sens sont alors en alerte. J’entends des choses. Peu réjouissantes. Je sais qu’ils savent maintenant. Je détale pour quitter la réserve rapidement mais je sens déjà leur odeur répugnante. Des chiens ! Ce ne sont que de sales chiens ! Je fuis à vitesse grand V, seul les bruits des branchages qui cassent à mon passage se font entendre et le hurlement de ces chiens rageurs. La pluie a détrempé tout le terrain et je me dis qu’avec un peu de chance, ces sales chiens déraperont dans leur courses. Je me retourne plusieurs fois mais je sais que j’ai de l’avance. Je sens leur odeur qui devient juste INSUPPORTABLE. Je dévale plusieurs sentiers, coupe à travers à maintes reprises et je me faufile dans des endroits impossibles, coincés entre de nombreux arbres morts et des ronciers. Lorsque je pense prendre de l’avance, c’est là que je me retrouve nez à nez avec un de ses monstres. Je me stoppe, surpris. La bête me tient à distance en gueulant. Pff, comme-ci ça pouvait m’impressionner. Alors je me met à rire en lui disant :
- Tu peux pas mieux faire ?

Ce monstre se met à gueuler de plus bel et je tente de partir sur ma droite en continuant à travers tout ces buissons épineux, ressemblant à un vrai parcours du combattant. Lorsque le monstre est à mes trousses et se retrouve dans ces buissons remplient d’épines, je prends mon élan pour me hisser en haut de l’arbre et fuir, encore et encore.


*
[Sam]

Je vois cette fille à la chevelure corbeau, allongée sur le sol. Inerte. Je reconnais Kayla Johnson. Nous étions dans la même classe lorsque j’ai cessé d’aller en cours. J’avance péniblement, craignant le pire. Je m’accroupie près d’elle et je vois qu’elle ne bouge pas. Je lui parle, lui tiens la main, mais rien. Je ne vois pas de mouvement de respiration. Je prends son pouls, rien. Je vois cette marque dans le cou, creusée profondément. Sa chair à vif, sa peau déchirée violemment. Du sang lui tache la peau. Je vois alors Quil et Leah arriver vers moi. Je les toise un moment puis je baisse mon visage sur cette fille qui vient de perdre la vie et je leur dis :
- C’est trop tard. On ne peut plus rien pour elle.

Je vois Leah, choquée de cette scène macabre. Quil reste là, tout aussi mal et je leur dis :
- Vous devriez rentrer chez vous.

Mais Leah proclame :
- NON ! Je veux me venger ! Je veux rejoindre les autres et lui faire la peau à ce machin de malheur !

Je sens la colère dans sa voix.

- Leah, il est trop fort. Nous devons attendre cette nuit. Là, tu auras ton heure de gloire.

Je la vois serrer les dents pour retenir sa haine et Quil vient lui poser un bras sur son épaule pour lui dire ne pas y aller. Elle le contemple puis ils s’en vont. Quand à moi, je porte ce corps sans âme dans la maison, redoutant déjà d’annoncer la nouvelle à la famille, au village. Avec ce genre de meurtre, les autorités ne vont plus nous lâcher à la réserve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renesmée Cullen Black
Regarde son bien aimé demander sa main
Regarde son bien aimé demander sa main


Féminin
Nombre de messages : 1803
Age : 19
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 06/11/2010

MessageSujet: Re: Fic' Twilight    Mer 14 Sep - 20:50

Je sais pas si c'est moi.... Mais je trouve que le chapitre est plus petit que d'habitude... :/

C'est quand même vraiment mignon le moment Bella-Jacob dans la forêt! Ta créa est vraiment mignonne! Très bien fait ;D

xD C'est pas très... Écolo!
J'aime la partie Bella / Charlie pendant leur petit ''débat'' . Ce que Charlie dit à propos que la réserve ne pourrait garder ces principes face aux grandes villes est vraiment, comme Bella le dit, une triste vérité.

Ian chaise Je le déteste vraiment! J'ai trop hâte qu'il soit mort! Bon débarras! J'ai hâte à la bataille! On va être débarrasser de lui! Twisted Evil


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bella55
Le combat
Le combat


Féminin
Nombre de messages : 1730
Age : 32
Localisation : forks avec taylor lautner
Date d'inscription : 03/02/2009

MessageSujet: Re: Fic' Twilight    Jeu 15 Sep - 10:24

attend la suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tititof
Perd connaissance
Perd connaissance


Féminin
Nombre de messages : 831
Age : 39
Localisation : garde la main chaude de Jacob dans la sienne
Date d'inscription : 29/08/2009

MessageSujet: Re: Fic' Twilight    Sam 17 Sep - 19:35

Vanille41 a écrit:


* (musique qui m'a inspiré pour ce passage) http://www.youtube.com/watch?v=0v3arozTKB8

Superbe choix...merci ! Je l'ai écoutée durant toute la lecture car finalement, elle va presque avec tout, vu l'ambiance...
Surtout quand Sam découvre son ancienne copine, ça s'adapte bien aussi Wink

Vanille41 a écrit:

Créa
Spoiler:
 
Très belle créa qui illustre parfaitement ton chapitre et qui va très bien aussi avec la musique Wink

Je déteste aussi ce Ian !!! LOL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vanille41
Retour fracassant de Jake
Retour fracassant de Jake


Féminin
Nombre de messages : 1945
Age : 33
Localisation : dans les bois en compagnie d'une bande de ... loups
Date d'inscription : 25/10/2009

MessageSujet: Re: Fic' Twilight    Jeu 22 Sep - 16:04

Renesmée Cullen Black, effectivement, c'est un "petit" chapitre. ça compense avec d'autres qui sont plus longs. Parfois on est obligé de couper à un endroit pour raccourcir un passage qui pourrait être trop long par la suite.

Renesmée Cullen Black :
Citation :
Ce que Charlie dit à propos que la réserve ne pourrait garder ces principes face aux grandes villes est vraiment, comme Bella le dit, une triste vérité.
C'est malheureusement le problème un peu partout sur la planète. Tout le monde ne voit pas le monde du même oeil.

bella55, la suite arrive ! -Oui je sais, je vous mets un peu trop en attende en ce moment.- Désolé.

Merci Titi pour tes comm'. La musique il se trouve que j'écoutais celle-ci en écrivant la scène et il s'avère que les paroles collent bien aussi et c'est une pure coïncidence.


---------------------------------------------------------------------------------------------


38. LE COMMENCEMENT


*
[Jacob]

C’est le grand soir, mais avant ça, nous devons nous recueillir pour le bilan de la journée, c’est-à-dire mauvais. Je croise les yeux de mes frères autour de ce feu dans la nuit. Chacun sait qu’il aurait pu éviter ça. Alors nous culpabilisons tous. Sam prend la parole et sa voix casse ce silence morbide.

- Je sais ce que vous pensez, fait-il en regardant l’assemblée qui se tient autour de lui. Nous sommes là pour protéger nos terres et assurer un bon équilibre au sein de la réserve. Mais aujourd’hui, nous avons échoué. Et Kayla en a fait les frais …

Je vois alors Leah faire un pas, pour nous devancer tous. Je la regarde surpris, dans un haussement de sourcils et je me dis qu’elle devrait rien dire mais je la connais ; elle peut pas se tenir tranquille.

- Ce qui s’est passé aujourd’hui, je ne le supporte pas. Je ne le supporte plus ! Je ne peux pas vivre dans un endroit aussi …, aussi … risqué ! Risqué pour nos familles. « Nos familles » !, insiste-t-elle. Vous vous rendez compte ? Ça aurait pu être nos familles de touchées aussi. Je ne le supporterais pas ! Jamais ! J’ai peur pour ma famille, j’ai peur pour Seth ! Alors je n’ai qu’une chose à dire, y’a intérêt à ne pas rater ce machin cette nuit ! Parce que croyez-moi, j’ai pas l’intention de le laisser filer !

La voix tremblotante de Leah résonne dans la nuit et pour une fois, personne n’ose la couper ou lui dire de la boucler. Car on sait la peine qu’elle ressent. On sait qu’on pense tous la même chose. On ne veut qu’une chose, tuer cette sangsue une bonne fois pour toute et retrouver le calme de la réserve pour retrouver une vie à peu près normale. Même si je sais qu’elle ne sera plus jamais pareille en faisant partie de la meute. Mais au moins, j’aurais à l’esprit qu’on a fait le bien pour la réserve. Pour les habitants.

Je vois Leah reculer et Sam demande :
- Quelqu’un d’autre veux-il prendre la parole ? … Avant, ce qui nous attends ?

Bras croisés sur mon torse, je me mets à regarder chacun de mes frères et personne ne donne un signe d‘une quelconque revandication. Puis je dis ouvertement sur un ton des plus sérieux :
- Je pense qu’on a rien à ajouter car on a tous hâte de filer, botter les fesses de ce vampire !

J’entends ce vacarme à l’unisson du réjouissement de tous pour cette attaque. Jared rajoute en élevant la voix :
- J’suis trop pressé de voir le moment où cette sangsue brûlera. Ça sera le meilleur feu de camp de l’année !
- A qui le dis-tu !, fait Paul en levant les yeux aux ciel.
- Un bon feu de joie demain matin, ça sera le pied !, se permet de rajouter Quil, confiant.

Sam reste impassible. Il reste concentré sans vouloir nous montrer une part de doute sur l’ampleur de notre plan. Je sais qu’il faut rester confiant et y croire. Mais après tout, même si nous ne doutons pas de nous ; nous pouvons douter de ce qui nous attend réellement. Car au final, on ne sait pas ce qui nous guette vraiment. Et si tout ne se passait pas comme prévu ? Sam reprend la parole pour nous booster un dernière fois avant le grand départ :
- Je sais ce que vous avez en chacun de vous. De l’espoir, envie d’un monde meilleur. Et c’est ce qui fait notre force. Alors ce soir, battez-vous ! Mais une dernière chose, pas d’imprudence. N’agissez pas tête baissée, nous fait-il en nous toisant chacun à notre tour. C’est clair ?

Nous répondons tous d’un signe de tête ou d’un OUI affirmatif. Mais on sait qu’on peut tous déraper à chaque instant. Si nous nous laissons dominer par nos pensées, ou notre rancune, nous risquons d’aller à notre perte. Alors le mot de Sam était important. Il fallait qu’il nous le rappelle, car je sais que certains l’auront vite oublié.

Je vois Sam regarder Quil avec sérieux :
- ça ira ?, lui demande-t-il inquiet de la situation.
- Ça ira, Sam. Ne t’en fais pas.

Embry me jette un regard et on se comprend. On est vraiment pressés que tout ça se finisse. Soudain, une odeur nous monte au nez et je vois mes frères faire la grimace puis Andrea se glisse parmi le groupe. Elle arrive aussi discrètement qu’une petite fée et vient glisser sa main dans celle d’Embry. Je vois Leah changer de place et se mettre à mes côtés. Je la regarde de travers et puis elle me répond sur un ton très sérieux :
- J’essaie de faire des efforts.

Je soupire en me disant qu’elle ne fait pas grand-chose pour s’améliorer puis nous quittons le camps.


*
[Edward]

Nous arrivons ma famille et moi au lieu de rendez-vous. Dans la forêt, pas un bruit en vu. La nuit est noire et nous nous stoppons devant une lignée de sept loups. Je vois aux côtés d’eux, Andrea. Qui s’est liée avec l’un d’entre eux. Je la salue d’un coup de tête. Pour la première fois, nous allons faire équipe a ses côtés. Je vois Carlisle se tourner vers moi et il me tend deux flacons. Je les contemple avant de les enfouir dans ma poche. Je suis là en tant que traducteur. J’entends le chef des loups penser. Son plan est élaboré et il ordonne à chacun d’aller à son poste pour l’assaut. De notre côté, nous nous en tenons à ce que nous avions décidé. Le seul soucis qui nous guette, c’est que ne nous ne savons pas quels sont les projets de Ian. Est-il seul ? Si non, sont-il nombreux ? Où se cachent-ils tous ? Je me dépêche de rejoindre Alice comme convenu. Pour attirer un vampire, n’y a-t-il pas plus simple que de lui tendre un appât ? Même si Jacob était contre, il se trouve que c’était une des proposition de Bella. La moins raisonnable c’est sûr, mais la meilleur pour être sûr d’attirer Ian vers son déjeuner. Bella voulait être présente mais c’était trop risqué alors nous avons trouvé un compromis. Pour éviter que Ian ne sentent les loups, ils sont restés à une distance suffisante pour éviter d’attirer l’attention. Ils sont en retrait même si cela n’était pas au goût de chacun. Andrea vient vers moi et nous partons dans les bois rapidement. Nous nous stoppons à une clairière et je la regarde en lui tendant deux flacons que m’a donné Carlisle. Je la sens inquiète.

- ça va aller ?, lui dis-je.
- J’ai survécu à Ian depuis tout ce temps. Je devrais m’en sortir pour ce soir, me fait-elle dans un sourire discret.

Je m’apprête à partir puis je me retourne une dernière fois pour lui dire :
- Merci. Merci de faire ça pour eux, pour nous.

Je croise ses yeux et je m’en vais, la laissant là au milieu des bois, avec notre plan à mettre en exécution. Nous ne savons pas où Ian est la plupart du temps. A-t-il un repère ? Nous savons qu’il passe la majeur partie de son temps, ici à la réserve alors nous espérons que notre plan va marcher. Je rejoins Alice comme convenue et nous attendons, guettons le signal.


*
[Andrea]

Je jette un œil sur l’horizon. Tout est calme. Je peux entendre les insectes dans la nuit sombre. Quelques odeurs de rongeurs qui passent. Je passe ma main dans ma poche et je sens la texture des flacons, le verre sur mes doigts froids. J’en saisis un et je lève ma main pour regarder le contenu. Cette boisson si aromatique que je vais devoir éparpiller pour attirer Ian dans les environs. Je sais que ça ne sera pas facile d’y résister, mais je suis la clé qui va actionner notre plan. Je décapsule le bouchon, et je n’ai pas a attendre bien longtemps pour sentir ce parfum si agréable. Il vient chatouiller mon nez et l’odeur me fait ressentir une légère gène dans ma gorge. Je dois lutter. Je pense à toutes ces années où j’ai résisté, ce sentiment que je ressens au quotidien en me disant que je suis clean. Que je tue personne pour survivre. Si il existe vraiment un paradis, j’ose espérer qu’ils puissent m’excuser pour tout ses vols de poches de sang dans les hôpitaux. Il n’y a pas de rédemption sans quelques petits écarts de conduite. Je verse une goutte de sang sur le sol. Lorsque celle-ci s’entrechoque sur le sol, j’entends et j’hume. Ian ne pourra résister à ça lorsque la fiole sera entièrement vidée. L’arôme de ce liquide est l’un des plus divin qu’il m’ait été présenté. Je fais quelques pas et je continue de déverser des goutes. Je parcours plusieurs mètres pour répandre l’odeur dans un périmètre. Je m’arrête à un arbre et vient y faire couler le reste du flacon. Je vois la goute, goutter doucement sur l’écorce du platane. Je la vois couler comme au ralenti, tellement l’odeur m’appelle, m’interpelle. Je sais que je suis assez forte pour y résister. Soudain, sans que je m’y attende, j’entends mon prénom. Je reste figée sur le moment, puis je me retourne. Je vois Ian face à moi, surpris de me trouver là, à l’endroit précis où il avait flairé sa piste. Il me demande :
- Qu’est-ce que … tu fais là ?
- Ca se voit pas ? Je chasse !, fis-je d’un air détaché.

Il s’avance à moi, toujours étonné mais content de me trouver.

- ça sent l’humain ici ! Tu es là pour … ?
- L’odeur ! C’est elle qui m’a amené ici.
- Et alors ?, fait-il en épiant les alentours du regard. Quelqu’un est blessé ? Ça sent rudement bon, me fait-il alléché par la fragrance de Bella.
- Tu ne changeras jamais, n’est-ce pas ?

Je le vois faire comme-ci il inspirait l’odeur pour remplir ses poumons :
- Pourquoi je changerais ? Andrea, sens cette odeur, ne me dit pas qu’elle ne te donne pas envie d’y goûter.


*
[Edward]

Je vois ma sœur me dévisager, elle sait que j’entends tout. Je me tourne vers elle :
- Ian est là ! Andrea lui parle.

Ma sœur reste posée et solide comme un roc. Elle semble vouloir rester prudente avant que tout s‘enchaîne. Et je sens aussi en elle de l’ excitation vis-à-vis de la situation. Elle me quitte rapidement pour avertir les loups. Quand à moi, je reste concentré sur ce que je peux entendre. Je me demande comment Andrea va arriver à mener la discussion. Ian est tellement imprévisible, que ça a vite fait de changer la donne. Le but, qu’elle le retienne le plus longtemps possible avant qu’il est le temps de comprendre ce qui se trame. Pour le moment, les pensées de Ian me font comprendre qu’il s’est déjà fait avoir. Il ne semble pas avoir besoin de se méfier d’Andrea. Elle a trop d’emprise sur lui pour lui faire ouvrir les yeux sur le décor qui se dresse autour de lui. Je ne pensais pas qu’il pourrait se montrer aussi naïf. Il a déjà perdu un point.


*
[Bella]

Assise dans ma voiture, postée devant chez moi, je suis impatiente. J’arrête pas de me dire qu’il faut que je reste ici mais une partie de moi me dit le contraire. Je sais, c’est bête mais ça m’ennuie de rester là à ne rien faire alors que tout le monde participe à une noble cause. C’est vraiment injuste d’être humaine. Je mets les clés et je m’apprête à faire rugir le moteur mais je m’arrête encore dans mon élan en me disant Non ! J’entends Jacob me le dire. J’entends Edward me dire que je n’y ais pas ma place. Je revois Leah me dire avec dureté que je serais mieux installée chez moi, tranquille au chaud. Pourtant, ce n’est pas mon style. Ce n’est pas moi. J’aime être utile et même en ayant donné mon sang, je ne me sens encore absente de cette mission. J’enlève mes clés en soupirant en me disant que ce n’est pas juste. Puis je sens cet élan me reprendre, sauf que cette fois, j’enclenche vraiment le moteur et qu’au moment où j’entends toutes ces voix m’envahir la tête et me dire - NON !- , je les chasse en disant à haute voix :
- Personne m’empêchera d’y aller !

Le moteur rugit, crache et je suis partie.


*
[Andrea]

Ian cherche d’où provient l’odeur. Il s’agite en allant à plusieurs endroits où j’ai déposé du sang. Moi, je ne bouge pas. Je le vois s’accroupir et poser un doigt au sol. Il le porte à sa bouche et je le vois fermer les yeux un instant. Un instant de saveur que je connais trop bien. Il rouvre les yeux en levant sa tête vers moi :
- Andrea, tu rates quelque chose. Ce sang est exquis.

Il se lève en cherchant d’où cela peut provenir puis il passe près de moi, et je le vois se stopper comme-ci quelque chose venait de le percuter. Je ne bouge pas d’un trait et je ne peux le lâcher des yeux. Lorsqu’il pose les siens sur moi, je sais que c’est le moment où tout peut basculer. Je le vois humer, discrètement. Il me contemple des pieds à la tête.

- Tu … tu sens à plein nez. C’est toi ? C’est toi qui … ? Tu as touché au sang ?
- Oui, je l’ai juste touché, dis-je en pensant au flacon encore ouvert dans le creux de ma main.

Je le vois sortir un rire et il me dit :
- Tu as flanché ma belle. Tu es foutu !

Je le regarde toujours méfiante et surprise à la fois. Il croit que je m’apprêtais a y goûter. Il me connaît mal.

Il continu de me regarder comme pour chercher des tâches, sur moi. Je commence à avoir peur de sa réaction et j’ai peur qu’il le voit dans mes yeux. Je sens alors ses mains attraper les miennes, rapidement.

- Qu’est-ce que tu fais ?, lui dis-je précipitamment.

Il lève mes mains. Je laisse glisser le flacon entre mes doigts, et il tombe au moment où il contemple une de mes paumes. Le bruit du flacon sur le sol est presque inaudible. Excepté pour un vampire. Je vois Ian baisser la tête et il ramasse le flacon. Il me toise sérieux maintenant :
- C’est à toi que je devrais demander ça. Qu’est-ce que tu fais, Andrea ?

Je le vois réfléchir un moment et lorsqu’il est sur le point de comprendre, je sens de suite l’odeur des loups. Mon nez me pique de plus en plus et Ian a tout compris. Je le vois serrer les dents et balance le flacon en l’air. J’entends l’éclat du verre contre un arbre lorsqu’il s’approche de moi violemment tel un animal en furie.

- Tu m’as piégé ? Je ne le crois pas ! Comment as-tu pu ?
- Ian, je n’ai rien fait. Tu m’as trouvé ici. Tu t’es piégé tout seul ! Je vis avec les loups, tu dois bien te douter que je ne serais pas seule ici.

Je le vois de suite tenter de se sauver et au moment où il prend la fuite, je vois trois loups débouler autour de moi et le prendre en chasse. Je n’entends que leur grognement le pourchasser. Un des Cullen s’arrête à moi. Il me demande si ça va et nous partons ensemble pour poursuivre la course après les loups en coupant sur les côtés pour encercler Ian. Et je me dis cette phrase, ce n’est que le début.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renesmée Cullen Black
Regarde son bien aimé demander sa main
Regarde son bien aimé demander sa main


Féminin
Nombre de messages : 1803
Age : 19
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 06/11/2010

MessageSujet: Re: Fic' Twilight    Ven 23 Sep - 21:18

bravo Géniale! La suite!

Comme les Quileutes doivent avoir hâte que cette histoire ce termine! Yan est vraiment fatiguant à la longue! Eux, ils feront un feu de joie, moi, j'ouvre le champagne!
On comprends le ''discours'' de Leah. Personne ne peut laisser encore une goutte de sang couler....

Bella.... m'énerve! Elle ne va qu'être un problème de plus! Pourquoi elle ne reste pas à l'écart...Roh la la... Cela sent pas bon du tout! Pas du tout, du tout!

La première partie de plan est bonne! Mais je suis pratiquement sur que cela va marcher.... Enfin, j'espère! J'ai hâte de tourner la page Smile
Quand je lisais la fin, j'avais qu'un truc en tête: «Na na na! Tu es pris au piège!» Et tant mieux!

Mais la dernière phrase de Andrea me fait douter si le plan va marcher... Si oui, il aura des conséquence.... (À cause de Bella >.< J'en suis sur! )


J'ai trop hâte à la suite!! Very Happy


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
florine39
Assiste au match de base-ball
Assiste au match de base-ball


Féminin
Nombre de messages : 571
Age : 20
Localisation : 39
Date d'inscription : 30/01/2010

MessageSujet: Re: Fic' Twilight    Sam 24 Sep - 9:29

super cette suite !!!

j'adoooore !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bella55
Le combat
Le combat


Féminin
Nombre de messages : 1730
Age : 32
Localisation : forks avec taylor lautner
Date d'inscription : 03/02/2009

MessageSujet: Re: Fic' Twilight    Sam 24 Sep - 11:35

j'aime toujours ta fic et attend la suite avec grande patience
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tititof
Perd connaissance
Perd connaissance


Féminin
Nombre de messages : 831
Age : 39
Localisation : garde la main chaude de Jacob dans la sienne
Date d'inscription : 29/08/2009

MessageSujet: Re: Fic' Twilight    Sam 24 Sep - 14:22


J'aime beaucoup l'intervention de Leah, je l'imagine parfaitement bien !
Ce passage là m'a fait rire aussi LOL
Vanille41 a écrit:
Je vois Leah changer de place et se mettre à mes côtés. Je la regarde de travers et puis elle me répond sur un ton très sérieux :
- J’essaie de faire des efforts.

Bella est vraiment à claquer >< elle ne peut pas rester à sa place ??? lol
Faudrait que quelqu'un lui dise qu'elle n'a pas de pouvoir !!

La chasse va être violente je pense mais je me doute que ça ne va pas se faire tout seul.
Cette saleté de Ian va se battre, j'espère juste que rien ne va chambouler le plan des loups ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fande taylor
Inconsciente
Inconsciente


Féminin
Nombre de messages : 2800
Age : 23
Localisation : sur la plage, en sécurité dans les bras de Taylor au coucher du soleil
Date d'inscription : 04/06/2010

MessageSujet: Re: Fic' Twilight    Sam 24 Sep - 21:09

alors ma petite Vanille je suis désolé de mon retard mais j'étais partie en slovaquie pologne avec l'école donc je ne pouvait pas venir !!

j'aime vraiment le moment Jacob / Bella dans la foret la musique va vraiment bien avec on se met vraiment dans la scène. pour moi c'est comme si j'y assistais en direct !! je voyais réellement les personnages devant moi. tu sais donner la vie a tes mots.

la discussion entre Charlie et Bella est vraiment extra. mais c'est vrai qu'aujourd'hui il n'y a plus beaucoup d'endroits comme la Push où ils font attention à la nature et c'est vraiment dommage!!!
Ian commence vraiment a m'énerver !! ils fait vraiment le mal autour de lui. il se fait un vrai plaisir de chasser dans la réserve !!!!
c'est sur que maintenant les autorités vont vraiment faire la chasse aux loups !!!!

je comprend tout à fait la réaction de Léah, c'est normal qu'elle aie peur pour sa famille et pour son peuple. ils doivent l'attraper trop de sang a coulé a cause de lui !!!! encore une fois ils s'allient aux Cullens pour faire fae a ce danger qui est inprévisible et très dangereux. heureusement qu'Andréa le connait !!!!
La réaction de Léah m'a fait rire quand Andréa est arrivé et qu'elle a changer de place.
dans la foret la discussion entre Andréa et Ian m'a vraiment inquiéter car je pensais que Ian était plus malin que cela et qu'il allait se douter d'un piège il a bien trop confiance en Andréa. Elle a vraiment bien jouer le jeu elle a failli se faire prendre. heureusement les loups sont arrivés a temps.
je sens que la partie de chasse ne va pas etre triste !! meme plutot violente j'espère qu'il vont nite l'attraper pour qu'ils arretent les massacres !!!

Et bella qui ne peut pas se tenir tranquille !! d'accord elle veut aider mais elle a donner son sang elle sait très bien qu'elle ne peut rien faire de plus !!!! a part tout faire capoter c'est tout se qu'elle va réussir a faire !!!! les paires de baffes qui se perdent !! je comprend également qu'elle s'inquiète mais elle sait très bien que les Cullens et les Quileutes réunit sont très forts !!!!!

vivement la suite pour la bataille car ke doute que Ian se laisse faire comme sa je suis sure qu'il a une arme cachée et que Bella va débarquer au mauvais momnet là où elle sesra le plus en danger cette cruche !!!!

bref ces deux chapitres étaient vraiment extra !!!!! et encore délolé du retard !! a y est j'ai fini mon pavé. bisou !!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vanille41
Retour fracassant de Jake
Retour fracassant de Jake


Féminin
Nombre de messages : 1945
Age : 33
Localisation : dans les bois en compagnie d'une bande de ... loups
Date d'inscription : 25/10/2009

MessageSujet: Re: Fic' Twilight    Mer 28 Sep - 18:35

Merci pour toutes les pensées sur Bella lol ça m'a amusé vos réactions Razz

Renesmée Cullen Black :
Citation :
Bella.... m'énerve! Elle ne va qu'être un problème de plus!

Tititof :
Citation :
Bella est vraiment à claquer >< elle ne peut pas rester à sa place ??? lol
Faudrait que quelqu'un lui dise qu'elle n'a pas de pouvoir !!

Fande Taylor :
Citation :
Bella va débarquer au mauvais momnet là où elle sesra le plus en danger cette cruche !!!!

LOL La suite arrive ! J'vous préviens, on voyage dans pas mal de têtes.

-------------------------------------------------------------------

39. L’UNION FAIT LA FORCE


*
[Sam]

Nous guettons le moment où Ian déboulera à nous. Nous restons concentrés dans une zone précise avec Quil, mais nous n’hésitons pas à bouger en fonction de ce qu’on entend du reste de la meute qui le poursuis. Les trois qui le pourchassent sont bien motivés pour lui régler son compte. J’entends Leah et Jacob s’impatienter de leur côté. Embry me dit que Ian dévie. Nous avançons à grande allure pour le coincer. J’ordonne à Jacob de suivre aussi, si non, notre stratégie de groupe ne marchera pas et Ian filera en travers du barrage que l’on a tendu. Je vois le plus costaud des Cullens foncer droit devant. Une des filles le suit. Je ne pensais pas mener une telle équipe un jour et je suis plutôt fier de pouvoir vivre ça. Même si les circonstances ne s’y prêtent pas. J’entends toutes les voix interagir en même temps dans ma tête.

- Ah punaise, il a du sang celui-là !

- Qu’est-ce que tu racontes ? Il est mort. Il n’a plus de sang nulle part.

- Restez concentrés les gars !


Puis d’autres voix encore :

- Bon, il est lourd celui-là ! Je croyais qu’il était rapide, pourtant il en met une plombe à arriver.

- Calme-toi, ça va venir.


Quil me dit :

- Il est trop rapide celui-là, un vrai boomerang ! A force de dévier sa trajectoire je me demande si on l’a pas raté des fois ?

- J’espère que tu te trompes …

Je fixe scrupuleusement l’horizon tout en continuant ma course. Mes yeux n’arrêtent pas de faire le va et vient dans tout les sens car je sais que quand ils vont débouler, il va falloir être rapide. Je sais que Jacob sera prêt. Quil a de bons réflexes malgré le peu d’expérience. Je sais que nous avons tous en nous le potentiel pour y arriver. Nous pouvons avoir Ian ce soir.


*
[Edward]

Je vois Alice toujours sur le qui vive. Nous courons et nous nous faufilons dans les bois tout en veillant à rester sur la côte ouest. J’entends ce que pense Ian en ce moment. Je suis assez étonné de le voir peu sûr de lui pour une fois. Il se sent trahis par Andrea. Il sait que ce soir, il y a du renfort, il se sent pris au piège mais il continue d’y croire. Il ne lâchera pas. Je n’arrive pas à savoir ce qu’il trame au fond de lui. C’est bien dommage. Les amis a Jacob vont se faire plaisir pour le faire parler sous la torture. Carlisle ne voulait pas de ça, mais c’est pourtant en bonne voix.


*
[Alice]

Pendant notre périple, j’ai une vision qui m’arrête soudainement. Je vois Bella. Edward voit que quelque chose ne va pas. Je ne peux lui bloquer ma pensée. Inquiet il me fait :
- Bella ?
- Elle a pris sa décision. Elle arrive.

Je lis l’inquiétude de mon frère dans son regard et j’espère qu’une chose, que Bella se raisonne pour ne pas mettre les pieds ici. Je sens qu’elle est indécise malgré qu‘elle soit sur la route. Nous ne pouvons pas lâcher la bande à Sam. Alors je m’efforce de ne pas y penser et de continuer ma chasse. Puis je dis à Edward pour tenter de le rassurer :
- Bella ne tentera pas le diable.
- Tu crois ça ?, me fait-il avec ironie.



*
[Andrea]

Je continue ma course toujours au côté de Jasper. Je ne pensais pas que la traque serais si longue, Ian est incroyablement rapide. Je dis alors à Jasper d’agir. Je le vois continuer de dépasser tout ces arbres qui n‘en finissent plus de se hisser sur notre passage. Et il se concentre mentalement pour toucher Ian.

- On est trop loin. Je n’arrive pas à l’atteindre.
- Ok, continuons !

Jasper doit perturber son esprit pour l’affaiblir. Nous devons vraiment le rattraper au plus vite.


*
[Emmett]

- Bon sang mais qu’est-ce qu’il fout ?, me plaignais-je auprès de Rosalie en parlant de ce vampire emmerdeur.

Nous continuons d’avancer en haut des arbres. Nous avançons tant bien que mal vu l’odeur des autres en bas.

- Pioufff ! Ils pourraient peut être changer de shampooing !

Soudain ma remarque laisse entendre un grognement plus bas. Nous baissons la tête avec Rosalie et je mets à rire puis elle me dit :
- Ne les énerve pas, ils sont déjà assez grincheux comme ça.



*
[Carlisle]

Je vois au loin Emmett et Rosalie qui continuent de se faufiler d’arbres en arbres. Ils nous ont bientôt rattrapés alors je pense que nous devrions aller sur l’autre rive. Je regarde Esmée, et elle semble penser la même chose. Nous courons droit devant pour atteindre le côté près de la rivière. Nous nous élançons à vive allure et nous escaladons un vieux tronc d’arbre pour passer au-dessus de deux loups. Je reconnais le loup de Jacob et celui qui l’accompagne nous lance un léger grognement. Soudain du bruit derrière nous, nous averti que ça bouge. Je me tourne vers Esmée et rien qu’avec le regard, nous nous disons mutuellement : « prêts ! ».



*
[Andrea]

- Vas-y ! Fait un nouvel essai !, ordonnais-je à Jasper.

Je le vois se concentrer à nouveau.

- J’y arrive ! Mais il semble y avoir une résistance. Incroyable ! Je n’avais jamais eu ce genre de problème avant.
- Tiens bon ! Ian, peut bloquer momentanément son esprit. Il ne pourra pas tenir très longtemps avec Edward en plus.

Je le vois continuer de siniser dans son esprit et j’imagine que cela doit être un travail difficile.

- Tu vas y arriver, Jasper. Je crois en toi !



*
[Paul]


- Il nous en fait voir ce fantôme ambulant ! Argghhh !, criais-je pour montrer mon impatience.

- Mords pas dans le vide, Paul. Lui, il a encore besoin de morsures pour comprendre, me répond Jared.

Je détale comme un dingue depuis plusieurs minutes et je sens que je vais être crevé avant de l’avoir chopé ce rat. Je vois Embry courir avec détermination et lui reste beaucoup plus calme que Jared et moi. Je vois la sangsue jouer avec nous à nouveau.

- Un coup il part à droite, un coup à gauche, et puis il se tire dans les arbres ! Non mais sérieux, il veut jouer à quoi ? A Peter Pan ?

- Tiger Lily n’a qu’à bien se tenir,
se moque Jacob.

- Hé ! Jake ! On vous voit toujours pas !, dit Embry.

- ça devrait pas tarder !, nous fait-il.

Et voilà les loups ! J’ai faillis me prendre Leah en pleine face. Je la remercie encore pour son injure. Au lieu de lui répondre, je me concentre sur ma proie qui me file entre les pattes. Maintenant que Jake et Leah nous ont rejoint, la sangsue pourrait battre de l’aile bientôt. Je sens l’odeur des vampires me donner la nausée à nouveau. Je regarde derrière moi et je vois le frère et la sœur Cullens nous suivre. Droit devant nous, je vois la sangsue déraper mais se rattraper et continuer sa fuite comme-ci de rien n’était. J’entends alors la voix de Sam retentir dans ma tête. Alors on se tient tous prêt. Je vois à plusieurs reprises la sangsue sembler perdre ses repaires et se vautrer. Ça serait dommage pour lui …

- Jasper doit arriver à le dérouter, me fait Embry. C’est une bonne chose !

Intérieurement, je jubile de le voir se sentir mal.

- Allez ! Casse-toi, brise-toi la nuque un coup qu’on en parle plus.

Je vois alors deux Cullens descendre d’un arbre en se laissant tomber devant Ian. C’est le gros costaud et la blonde qui sourit jamais. Ah ah ! Surpris hein ? Je vois Ian qui stoppe son allure pour changer de direction mais quand il se retourne pour voir qui le suis j’entends Jared dire :

- On est toujours là saleté de sang froid !

Il continue à dévier, mais je vois les parents Cullens le filer à nouveau et ils tentent de le rattraper. Je vois le Doc’ qui laisse tomber un nouveau flacon en verre. Le sang de Bella. Il se répand sur le sol et je vois Ian perturbé par l’odeur. Il a ralenti. Cet imbécile déraille complètement et il sait même pas ce qui se passe. Je le vois se tourner plusieurs fois comme pour chercher d’où ça vient. Qu’est-ce que je disais ! C’est un imbécile ! Au bout, Sam et Quil dévalent sans prévenir du même côté. Au moment où cette sangsue est désorientée, c’est le meilleur moment pour qu’ils entrent en scène. Je vois Sam déraper dans la terre et arrive à lui choper un bras. Le vampire lance un cri, se débat mais arrive à se libérer. Les parents Cullens arrivent à notre niveau. Je vois Leah et Jacob nous quitter pour filer à travers bois et disparaître. Ils vont devancer Ian par le côté de la rivière. Joli coup ! Je vois Andrea se poster sur le chemin pour stopper Ian. Il doit rester un seul et unique flacon de sang pour le troubler une dernière fois. Lui exposer ça à la figure pour le déboussoler et faire pencher son talon d’Achille pour qu’on le chope une bonne fois pour toute. Un des Cullen est avec elle et tout deux font barrage. Jasper lâche un nouveau flacon et peut être le dernier. Ian bouscule Andrea au passage, ce qui le ralenti à nouveau. Et lorsqu’il nous regarde tout en fuyant, je vois mon frère de meute ressortir de nulle part en dévalant la pente et sa gueule béante sur lui. Quand la sangsue tente de fuir, Leah arrive sur le côté et lui plante les crocs dans les jambes.

La sangsue se débat et envoie un méchant coup à Leah, qui laisse échapper un couinement mais Jacob contre-attaque et nous, on arrive sur lui. Les Cullens font en sorte à bloquer le passage en se plaçant autour. Ian coincé entre loups et vampires, nous lui demandons d’avouer. Avouer son plan, ses plans. Ses complices. Mais il ne le fait pas. Ses membres maintenus par les vampires et nous prêt à le mordre si il ose bouger un cil. Nous nous regardons tous, désemparés car nous ne savons toujours pas ce qui nous guette. Je sais bien que les visions d’une extra-lucide me laisse vraiment sceptique mais si j’avais pu voir cette vision de notre peuple à l’agonie alors je pense que je ferais en sorte à sauver ce qu’il y a encore à sauver. La sangsue se met alors à rire en nous voyant dans cette situation. Mais là, c’est trop pour nous. Disons pour moi. Je me jette sur lui sans pouvoir me retenir. Je suis à boue. Je ne laisse plus parler Paul Lahote, mais son loup. Et il est en rébellion. C’est la fin pour cette sangsue. Je me jette sur lui et je mord avec toute ma haine. Je venge mon peuple, toutes les victimes qui sont tombées entre ses sales pattes de zombie. J’entends mon nom qui est crié à tue-tête pour que je m’arrête. Mais il m’en faut plus pour me retenir. Lorsque la bête qui est en moi parle, rien ne peut l’arrêter. Je suis un loup. Je suis en rogne. J’attaque et je ne lâcherais pas le morceau. Jusqu’à mort s’en suive.



*
[Jacob]

Nous sommes tous revenu dans notre corps humain. Je vois le corps inerte de ce vampire. Et tout ce que je ressens c’est du dégoût. On dira ce qu’on veut de Paul, mais pour ce coup là, je le comprends. Je sais que Sam lui en veut. Et il y a des chances qu’ils ne se parlent plus pendant un moment. Je vois Alice Cullen se préparer à embraser le corps de Ian. Nous nous toisons un instant puis elle vient à moi et me donne ce qui servira à enflammer le tout en me disant :
- Je pensais que tu aimerais le faire.
- Tu lis pas dans les pensées à ce que je sache.
- Non, mais je commence à te connaître Black, me fait-elle avec cet œil malin mais en gardant toujours cette mine sérieuse à mon encontre. Je sais que tu attendais ce moment avec impatience. Alors ? Tu en ais ?

Je la regarde sans baisser les yeux une seule fois, et je saisis d’une main franche, la torche prête à être enflammer.

- J’en suis !, lui répondis-je en la suivant pour participer au brasier.

Nous nous dirigeons ensemble vers le corps et je vois Andrea fixer ce corps sans vie un moment. Elle se rapproche à nos côtés. Embry vient auprès d’elle.

- Tu veux … qu’on s’en aille ?
- Non ! Je veux voir Ian Hodge brûler, répond-t-elle si sûr d’elle.
- ça c’est une dure !, fait Emmett à Embry en faisant un clin d’œil.

Je vois Embry acquiescer son choix puis je mets le feu à la dépouille. Je contemple ce corps brûler. Ça devrait être macabre, pourtant je sentirais presque un sourire se dessiner sur mes lèvres. Un sourire de vainqueur. Je lève les yeux car je sens un regard. Je vois Alice Cullen me contempler. Je ne dirais pas qu’on est amis, loin de là. Mais disons amis de bataille. Je vois Leah venir voir le brasier puis elle dit en le contemplant fixement :
- Une bonne chose de faite. Bon débarras !
- Ouai, bon débarras !, lui répond Jared.

Je vois Sam rester à distance. Quil est à nos côtés aussi. Je vois le docteur Cullen et son épouse contempler le feu au loin. Jasper vient rejoindre Alice. Tout deux se sourient et se prennent dans les bras. Edward Cullen est là, silencieux comme toujours. Peut être entend-il tout ce que nous pensons en ce moment. Ça doit être pénible dés fois.

Je le vois relever la tête vers moi :
- Tu n’as pas idée.
- Ouai … donc tu entends vraiment tout !

Je le vois s’en amuser puis soudain, j’entends quelqu’un dire :
- Peut être que ta vision était fausse, Alice.

Je me retourne sur Quil. Tout le monde le dévisage.

- Enfin … je dis ça. A tout hasard, fait-il maintenant mal à l’aise.

Puis l’intéressé lui répond :
- Mes visions peuvent changer, je l’avoue. Mais je n’ai jamais eu d’erreur de prémonition. Et c’est-ce qui m’inquiète. On a tué Ian. Oui, on est content car c’était le but. Mais le but était aussi de lui faire avouer ce qu’il nous cachait. Seulement il ne nous a rien dit et je sais qu’on a raté quelque chose.

Je vois Alice regarder quelque chose. Ou plutôt, quelqu’un. Je me retourne et je vois Paul, en retrait. Tout le monde rejette la faute sur lui et le regarde comme-ci c’était lui le fauteur. Ok, c’est vrai, mais bon … Doit-on lui en vouloir autant ? Tout le monde le dévisage à nouveau et un silence gênant s’installe. Je vois Paul bouillir à distance. Bras croisés, il échappe un gros soupire et arrive vers nous en déballant sa bile. Il s’adresse à Alice, mais aussi à toute l’assemblée :
- Ok ! OK j’ai foiré ! Paul foire toujours tout ! Ça y est c’est dit ! Mais maintenant on en est là, ok ? Et on doit faire avec ! Vous me jetez la pierre, mais si vous aviez voulu le faire parler, il n’aurait peut être jamais balancé. Il aurait pu s’enfuir à nouveau et là pour le coincer à nouveau, bonjour ! Alors quoi ? Vous voulez me maudire jusqu’à la fin des temps, c’est ça ? Allez-y tant que vous pouvez, mais ça n’y changera rien quoi que vous pensiez. Si quelque chose doit nous tomber sur le coin de la figure, alors ça nous tombera dessus. Ça ne fait que ça depuis plusieurs mois, on devrait s’y faire ! Je n’ai qu’une chose à dire « Je ne regrette pas du tout ce que j’ai fait ce soir !», fait-il en nous dévisageant un à un avec son œil noir. Si je pouvais revenir en arrière, je le refais ! C’est clair ?

Paul s’en va en furie. Je me contente de le voir disparaître et ça me rend triste. Sam ne lui pardonnera pas facilement. Je vois le docteur Cullen peiné de cette situation aussi puis Emmett lâche à nouveau :
- Alors ? C’est quoi le nouveau plan ?

Tout le monde le regarde, mais le règlement de compte de Paul a laissé plané une sale ambiance. On entendrait une moucher voler au milieux des bois.

----------------------------------------

(* Pour les pensées des loups au début, si ça vous échappes de savoir qui parle, je vous mets les noms dans l'ordre ici : )
Paul
Jared
Embry

Leah
Jacob


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
florine39
Assiste au match de base-ball
Assiste au match de base-ball


Féminin
Nombre de messages : 571
Age : 20
Localisation : 39
Date d'inscription : 30/01/2010

MessageSujet: Re: Fic' Twilight    Mer 28 Sep - 19:09

Coucou ,

Ah super ta suite , mais qu'est devenue Bella ?

Je comprends Paul , j'espère que Sam lui pardonnera vite .

Enfin bref j'adooore et j'attends la suite avec impatience comme d'habitude !!

biX
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renesmée Cullen Black
Regarde son bien aimé demander sa main
Regarde son bien aimé demander sa main


Féminin
Nombre de messages : 1803
Age : 19
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 06/11/2010

MessageSujet: Re: Fic' Twilight    Mer 28 Sep - 20:57

champ champ champ champ champ champ champ champ champ

J'adore *-* Ian est mort! champ champ champ champ

C'est fou comme tu as du talent pour décrire les scènes de combat! J'adore vraiment ce style d'écriture, on a l'impression d'être là! La preuve, j'ai faillit tuer Ian de mes propres main *-*

L'idée du plan était vraiment bien! Avec Jasper qui dérange, l'embuscade....

Bella..... Non mais j'espère une chose! Que sa camionnette tombe en panne! Ouais! C'est exactement se qu'il faut Twisted Evil


J'aime trop Paul! love
Il a tellement bien fait! Je vous ai déjà dit se que je pense de Paul? Et bien je suis totalement fan de lui(Avec sa Rachel)! O.O Et j'approuve totalement se qu'il a fait par rage. C'est lui qui a raison. Cela aurait servi à quoi à Ian de parler? Il allait mourir de toute façon. Au lieu de chialer, les autres devraient être heureux de s'être débarrasser de se parasite.

Quand il parle à la fin, je trouve cela tellement vrai. C'est lui qui a raison! Donc moi, je suis Team Paul! (Et pas seulement parce qu'il est... bave )



J'ai hâte à la suite! Et je l'avais dit que je tirais le champagne quand l'on aurait tuer Ian champ


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fic' Twilight    Aujourd'hui à 0:18

Revenir en haut Aller en bas
 
Fic' Twilight
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 9 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11, 12  Suivant
 Sujets similaires
-
» Twilight [Stephenie Meyer]
» À propos de la saga Twilight
» Twilight, le film : nos petits détails favoris et autres clins d'oeil...
» HG Vs Twilight : Quand la saga essaie de rameuter du fan de vampires...
» Twilight ou The Host ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twilighters France :: Le quartier des artistes :: Fanfics :: Fanfics tout Public-
Sauter vers: