Twilighters France


*** Twilighters France, votre source française depuis 4 ans!
 
AccueilTwilighters FranceFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Fic' Twilight

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
Vanille41
Retour fracassant de Jake
Retour fracassant de Jake


Féminin
Nombre de messages : 1945
Age : 33
Localisation : dans les bois en compagnie d'une bande de ... loups
Date d'inscription : 25/10/2009

MessageSujet: Re: Fic' Twilight    Mar 26 Avr - 7:46

Salut !!!!

Oui désolé je ne suis pas très sérieuse de ce temps Embarassed
Bon je m'absente quelques jours et à mon retour je vous promets que je prends le temps pour poster la suite. Donc pas avant la semaine prochaine. ..... vilaine Vanille Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fande taylor
Inconsciente
Inconsciente


Féminin
Nombre de messages : 2800
Age : 23
Localisation : sur la plage, en sécurité dans les bras de Taylor au coucher du soleil
Date d'inscription : 04/06/2010

MessageSujet: Re: Fic' Twilight    Mar 26 Avr - 18:43

okay pas de souci la miss !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renesmée Cullen Black
Regarde son bien aimé demander sa main
Regarde son bien aimé demander sa main


Féminin
Nombre de messages : 1803
Age : 19
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 06/11/2010

MessageSujet: Re: Fic' Twilight    Mer 27 Avr - 1:43

Zut! Jcroyais encore que c'était une suite vexe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fande taylor
Inconsciente
Inconsciente


Féminin
Nombre de messages : 2800
Age : 23
Localisation : sur la plage, en sécurité dans les bras de Taylor au coucher du soleil
Date d'inscription : 04/06/2010

MessageSujet: Re: Fic' Twilight    Mer 27 Avr - 15:23

Ma pauvre Renesmé !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renesmée Cullen Black
Regarde son bien aimé demander sa main
Regarde son bien aimé demander sa main


Féminin
Nombre de messages : 1803
Age : 19
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 06/11/2010

MessageSujet: Re: Fic' Twilight    Jeu 28 Avr - 20:26

MAIS TA FINI?!! ARRÊTE DE ME DONNER DE FAUX ESPOIR!!!! chaise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vanille41
Retour fracassant de Jake
Retour fracassant de Jake


Féminin
Nombre de messages : 1945
Age : 33
Localisation : dans les bois en compagnie d'une bande de ... loups
Date d'inscription : 25/10/2009

MessageSujet: Re: Fic' Twilight    Ven 6 Mai - 18:20

Bon me voilà avec beaucoup, beaucoup de retard ... mais me voilà !
Je voulais vous mettre 2 chapitres d'un coup mais comme le deuxième est un peu long, je vais en poster un et je mettrais l'autre peut être demain Wink Le chapitre d'aujourd'hui est assez calme -je l'avoue- mais il faut des chapitres un peu plat pour rebondir pour d'autres.


SCENE 23. UN RETOUR AU CALME

*
[Bella]


Lorsque je suis rentrée à la maison, j’ai vu Charlie endormi devant la télévision. Je me suis éclipsée dans ma chambre en espérant ne pas subir son jugement ce soir. Mais ce matin, je n’ai plus de répit. Lui, debout face à la cafetière en train de se remplir son mug de café. Moi, le visage caché dans le meuble à provision à la recherche de mon paquet de céréales. Lorsque j’entends sa voix, je me retourne ; lentement. Je le vois s’assoir à la table et je rabats une mèche de mes cheveux sur ma joue et je lui réponds en allant m’assoir en face de lui. Et voilà, il me dévisage et j’imagine qu’il ne voit plus que ça.

- Ca va toi ? T’as pas l’air …en forme.
- Euh, si. Tout va bien !

Je sens son regard braqué sur moi et sur mon expression surement peu convaincante, et je continue à verser mon lait dans le bol.

- Qu’est-ce que t’as là ?, fait-il en touchant sa propre joue.
- C’est rien, je suis tombée, fis-je en me donnant un air détaché.
- Tombée ?

Il avance sa main de ma joue et écarte mes cheveux qui encadrent mon visage. Je vois son expression sérieuse.

- Dis-moi, comment t’es tombée au juste ?
- Rien de grave. En me baladant dans les bois, j‘ai glissé.

Je vois à son attitude et à son silence qu’il n’est pas convaincu alors je continue :
- Il faisait noir et dans le genre maladroite … je suis tombée … dans un trou. J’ai glissé dans le ravin et je me suis tapée la joue sur le sol.

Je vois le haussement de sourcil de mon père et il me demande :
- Mmh. Et depuis quand tu te balades dans les bois, la nuit ?
- J’étais chez Jacob, après le repas on a eu envie de prendre l’air.
- Bella, tu devrais pas traîner comme ça, tu sais bien qu’il y a encore eu un accident dans la forêt pas loin de la réserve. Tant qu’on a pas trouvé ce qui cause ça, rien n’est sûr ! C’était où ce ravin ?
- Euh je ne sais pas, on était peut être pas loin de chez Harry.
- Mais comment t’as fait pour tomber ? Jacob connaît le bois comme sa poche !
- Peut-être mais la nuit, on y voit pas grand-chose.

Je le vois me regarder, suspect et pensif.

- Quoi ?, fis-je surprise. Tu ne me crois pas ?, tentais-je pour l’amadouer dans mon mensonge.
- Et j’imagine que Jacob n’a rien ?
- A vrai dire, il n’a pas eu ma chance.

Je le vois faire un mouvement de recule avec la tête :
- Comment ça ? Qu’est-ce qu’il a ?
- Il a le tibia fracturé.
- Quoi ?, me fait-il ahurit.

Je finis mon déjeuner sous l’œil intrigué de Charlie et je file rendre visite à Jacob. Lorsque j’entre dans sa chambre, il est assis sur son lit, l’air dépité. Près de lui, quelques affaires traînent. J’imagine que s‘occuper alors qu‘il a une mobilité réduite ne doit pas être réjouissant pour lui. Mais lorsqu’il me voit, je vois le sourire se redessiner sur ses joues.

- Salut !, dis-je en m’approchant de lui.

J’hésite puis je lui dis :
- Comment tu vas ce matin ?

Je le vois me toiser avant de me répondre :
- Comme tu vois, tout baigne. Je m’éclate !, fait-il dans une grimace ironique.

Je lui souris légèrement, et je suis embarrassée pour lui de le voir ainsi :
- Je sais que ça ne doit pas être terrible d’être … cloué sur place mais essais d’être patient.

Mes yeux se posent sur les béquilles posées contre le mur.

- Comment tu t’en sors avec ça ?

Il tourne la tête dans leur direction et à son visage je comprends que ce n’est pas sa tasse de thé.

- Oh ça ? … C’est pas sensas. Mais je devrais m’y faire avec le temps.

Je le contemple songeur et je le vois soupirer et il m’avoue :
- Je suis désolé que tu me vois comme ça Bella, mais ça ! …, dit-il en me désignant sa jambe plâtrée et ses béquilles, c’est tout ce que je déteste. J’ai l’impression d’être malade et je déteste tout ça ! Vraiment … , finit-il de dire le regard vague.

Je le vois contempler le vide avec cet air de désolation. Il souffle un coup, relève la tête puis je croise ces yeux qui me contemplent plus sereinement :
- J’ai vraiment hâte de franchir la porte et de sortir en courant aussi vite que je le peux.

Son air extrêmement sérieux et sa détermination à ce voir ce jour-là, me fait sourire.

- Et moi je suis pressée de t’y voir !
- Ouai, et si par hasard le clan à Sam passait par là, je serais encore plus ravi de les faire détaler !, me fait-il dans un léger rire.

Je souris aussi a sa remarque et il laisse sortir un gloussement. Il a déjà meilleur mine. Je vois son plâtre blanc.

- Personne n’a encore signé ?
- Je n’ai pas eu beaucoup de visite depuis hier soir.
- Je peux laisser ma marque ?
- Si ça te fait plaisir !

Je cherche à vu d’œil si je vois un feutre.

- Fouille dans ma sacoche, tu devrais y trouver ton bonheur.

En plongeant ma main dans le sac en toile à travers plusieurs bombes de peintures, je mets enfin la main dessus. J’ai le choix et je choisis un feutre noir avec la mine pas trop épaisse. Pendant que je signe mon nom, Jacob reste silencieux.

- Voilà, ta première admiratrice !, fis-je en posant le marqueur sur sa table de nuit.
- Et la meilleure !, me fait-il dans un sourire en contemplant mon nom inscrit sur son plâtre.

Je souris à sa remarque, je viens m’assoir à ses côtés puis il me dit :
- J’ai pas eu le temps de dire à merci à … tu sais qui, fait-il en levant les yeux au plafond. Tu lui diras de ma part.
- Oui, bien sûr !
- J’imagine qu’elle va être contente de voir que je suis obligé de ramper à ses pieds pour une fois.
- La remercier te rabaisse tant que ça ?
- Vu comment elle a l’air de m’apprécier, oui !
- Alice n’est pas méchante.
- Non, juste un peu agaçante.

A sa remarque, nous échangeons un regard et cela nous fait sourire. Je me rends compte qu’une amitié entre eux est difficile. Ils ne se connaissent pas mais ils se détestent déjà. Alors je lui dis :
- Je l’aime beaucoup tu sais ? Elle … c’est une grande sœur pour moi.
- Grande sœur ? Vous avez pas le même âge ?
- Euh, oui mais pour moi c’est ce qu’elle est. J’aurais aimé en avoir une.
- Surveille avec qui elle traîne alors parce que de mon côté j’ai tout raté.

Je le regarde avec un petit pincement au cœur :
- Tu en veux toujours à ta sœur ?
- Non. Elle sort avec qui elle veut, mais je ne porte pas Paul dans mon coeur on va dire.
- Ton père n’a pas l’air inquiet qu’elle soit avec Paul alors si j’étais toi, je lui ferais confiance.
- Je crois que j'ai besoin de temps avant de digérer ça.

Nous restons pensif tout deux pendant quelques secondes puis il me demande :
- Et y’a un truc que tu m’as pas dit hier soir …
- Quoi ?
- Alice, elle faisait quoi hier soir aux alentours de la gare ? Elle nous suit ou quoi ? Tu lui as dit qu’on serait là ce soir là ?

La question de Jacob, je devais m’y attendre mais là, je me fais prendre au dépourvu alors mal à l’aise je confirme :
- Oui, j’avoue ! En parlant avec Alice, ça m’a échappé.
- Et donc tu trouves ça normal qu’elle nous file ?
- J’ai été aussi surprise que toi.
- Ouai, bah elle nous doit une explication ta sœurette !

Le mot qu’emploie Jacob m’amuse un peu puis je me dis qu’Alice va devoir me trouver quelque chose de logique à avancer à Jacob. Mon dieu, ma vie est compliquée. Je mens à tout les gens que j’aime et tout cela me rend de plus en plus mal. Soudain, quelqu’un toc à la porte. Surprise, je reste les yeux fixés sur la porte. Jacob invite la personne à entrer et je vois le visage de Quil dans l’entrebâillement de la porte. Il vient nous rejoindre en nous tendant un large sourire :
- Hé ! Salut vous deux !

Nous le saluons et je le vois scruter la jambe plâtrée. Il prend une mimique plus sérieuse :
- Alors c’est pas une blague ? On t’a vraiment frappé ?, semble-t-il maintenant plus inquiet.
- Ouai. Pourquoi ? Tu pensais que mon père t’avais raconté des cracs ?
- C’est surtout de te voir comme ça qui me fait drôle !
- Je vais bien ! C’est pas parce que je dois marcher avec ces machines en métal que je peux pas être normal !
- Un conseil Quil ! Ne parle pas de « béquilles » ou de « plâtre » à Jacob. Ça le rend grognon, lui fis-je remarquer.
- Quoi ?, fait Jacob étonné. Mais non je ne suis pas comme ça !

Je ris et Quil aussi puis me répond :
- Ok, Bella. Message reçu !

Je vois Jacob plisser les sourcils :
- D’accord, tous contre moi.[...] Au moins, mon père t’a dit la vérité alors soit cool, ne le dit à personne. Je ne cherche pas à attirer l’attention. Et puis avec le père de Bella, je voudrais pas m’attirer d’ennuis.
- Je suis sûr que Charlie ne t’en voudrait pas, ajoutais-je.
- Bella ! Un policier et un taggueur : ça ne peut pas coller !
- Mais pour toi, tu ne crois pas qu’il pourrait faire une exception ? Pour Billy ?
- La loi c’est la loi !, persiste-t-il.

Je regarde le visage de Quil à ses côtés qui semble assez d’accord avec lui.

Il réfléchit puis il demande :
-Alors, l’autre version de l’accident c’est quoi ?

Je me tourne vers Jacob et il en fait de même puis il répond :
- On a fait une petite chute dans les bois.
- Une chute ? Ah oui, c’est vrai on se fracasse souvent les os en se promenant, fait-il moqueur.
- T’as mieux ?, lui reproche Jacob.

Quil prend deux secondes de réflexions avant de répondre :
- Ok c’est bon, j’ai rien dit.

Il se tourne vers moi :
- C’est vrai t’as raison, Bella, Jacob est un vrai ours avec cet histoire de plâtre !

Je souris avec Quil et je vois Jacob secouer la tête de droite à gauche désespéré puis je demande avec un air de gaieté :

- Ca vous dit de prendre l’air ?

Jacob me regarde avec méfiance :
- Tu tiens vraiment à voir marcher l’invalide ?
- Il le faut ! Tu as besoin de prendre l’air !


*
[Bella]


Lorsque je suis de retour chez moi, je m’apprête à fermer la portière de voiture lorsque je vois une ombre. Je me retourne et je vois Edward devant moi. D’abord je suis surprise puis ensuite j’ai une crainte mais il me donne l’impression d’être assez serein. Il est toujours aussi impeccable. Son visage, ses yeux, ses cheveux, sa tenue … et enfin sa voix mélodieuse.

- Bonjour, fait-il doucement.
- Salut … Je suppose que tu es courant, pour hier ?
- Et je le regrette.
- Tu vas me sermonner ?, lui tendis-je méfiante.
- Je l’ai déjà trop fait.

Sa réponse m’étonne puis je continue :
- Ce qui est arrivé n’a rien à voir avec les loups, tu devrais être rassuré.
- Pour cette fois-ci.

Je reste là à le contempler puis je lui demande :
- Tu … voulais me voir ?
- Je voulais m’assurer que tu allais bien.
- Je vais bien, merci.

Il s’approche de moi et m’effleure ma joue blessée. Je sens ces doigts si froids contre ma peau, cette sensation de pierre froide me glacer la chair. J’ai beau me dire qu’avoir Edward auprès de moi devenait étouffant et voir même dangereux mais il me manque tant.

- Pauvre petite humaine. Elle se casse si vite. Tu me fais peur, Bella. Alice m’a dit que tu avais eu beaucoup de chance.
- Comme tu l’as dit, je suis humaine. Qu’une simple humaine, lui dis-je en lui tenant le regard. Une humaine qui pourrait devenir si forte si elle devenait comme toi …
- Tu ne sais pas à quel point j’aimerais vivre, Bella. Une longue et belle vie, c’est ce qui t’attend. Tu devrais te réjouir de ce cadeau.

Sa main passe dans mes cheveux, je ferme les yeux un instant et j’en oublis le temps. J’aimerais que tout se fige ici, avec lui à mes côtés. Un bruit me sort de ma rêverie, je détourne la tête et je vois la voiture de Charlie se garer. Lorsque je regarde à nouveau devant moi, Edward n’est plus là.

- Et ma belle ! Qu’est-ce que tu fais ici ? Tu vas te geler !
- Il ne fait pas si froid.

Il me touche une main :
- Tu plaisantes ? Tes doigts sont de vrais glaçons. Dis-moi, toi et moi on a des courses à faire. Noël est là et on a pas encore acheté de cadeaux. Allez viens ! Je t’emmène en ville !

Je le regarde étonnée :
- Maintenant ?
- Euh, oui !
- Toi et moi, faire les magasins ?
- Euh oui ! Pourquoi ?
- Et bien, c’est pas tellement ton truc.
- Oui mais on a pas tellement le choix. C'est notre premier Noël ensemble ma belle, on ne va pas rater ça.

Je lui souris et je le suis pour monter en voiture.


Dernière édition par Vanille41 le Lun 16 Mai - 10:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice_Cullen_57
Confessions de Rosalie
Confessions de Rosalie


Féminin
Nombre de messages : 1469
Age : 30
Localisation : A la Push, avec Jake
Date d'inscription : 26/07/2009

MessageSujet: Re: Fic' Twilight    Sam 7 Mai - 9:02

J'ai bien aimé la conversation matinale entre Charlie et Bella. Charlie est sceptique, je vois très bien l'air qu'il doit afficher !! Smile

Pauvre Jake !!! Sad C'est clair qu'il n'est pas dans son élément avec ces béquilles et qu'il a très envie de retrouver sa liberté !!

"Voilà, ta première admiratrice !, fis-je en posant le marqueur sur sa table de nuit" : eh eh, c'est prémonitoire ? Wink lol !!

"Elle sort avec qui elle veut, mais je ne porte pas Paul dans mon coeur on va dire." : ça va venir, ça va venir !! Razz lol !!

"Ne parle pas de « béquilles » ou de « plâtre » à Jacob. Ça le rend grognon, lui fis-je remarquer." : lol !! Petite remarque amusante !! Wink C'est clair qu'il est grognon ce jour-là !! lol !! Mais ça se comprend... Il ne supporte pas de ne pas être totalement libre !!

"Il le faut ! Tu as besoin de prendre l’air !" : c'est clair, sinon sa bonne humeur va vraiment s'évaporer !! lol !!

"Pauvre petite humaine. Elle se casse si vite. Tu me fais peur, Bella. Alice m’a dit que tu avais eu beaucoup de chance." : OMG, je compatis pour Bella !!! lol !! Reste calme, Bella, reste calme !! lol !! Razz

Oh, des courses de Noël entre Bella et Charlie !! Very Happy J'espère que le prochain chapitre va être en partie centré sur ces courses !! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renesmée Cullen Black
Regarde son bien aimé demander sa main
Regarde son bien aimé demander sa main


Féminin
Nombre de messages : 1803
Age : 19
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 06/11/2010

MessageSujet: Re: Fic' Twilight    Sam 7 Mai - 14:05

Youppi! cheers Cette foix c'est vraiment un chapitre!! Wink

Charlie qui ne croit pas croit pas Bella sur une chute Suspect Bizarre...
Mais j'imagine tellement la face à Charlie quand Bella dit que Jacob à le tibia fracturé.... Cela donne a peu près cela affraid Very Happy

Oh la la la... Jacobinou est grognon Mad C'est pas cool ca! Il n'aurait pas du riposté lors de l'attaque confu Mais bon, Bella reste quand même sa meilleure et première Admiratrice Wink

C'est triste quand Jacob parle de Rachel Sad On dirait qu'il croit avoir raté son role de grand frère puisqu'elle sort avec Paul Sad Imagine quand il va savoir que c'Est l'homme de sa vie Razz Se serait bien une petite confrontation Jacob avec Paul Wink

C'est bientot Noel Smile J'ai hate de savoir se que va Bella achetez pour Jacob Wink

J'ai hate que tu mettes bientot la suite!!!
smack
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fande taylor
Inconsciente
Inconsciente


Féminin
Nombre de messages : 2800
Age : 23
Localisation : sur la plage, en sécurité dans les bras de Taylor au coucher du soleil
Date d'inscription : 04/06/2010

MessageSujet: Re: Fic' Twilight    Sam 7 Mai - 22:00

ouf je pensais avoir plus de retard !!
j'ai trop adorer ce chapitre !!!
le mensonge de Bella !! haha elle a de la chance que Charlie n'aime pas trop les confrontations!!!

Jacob me fait trop rire !! le pauvre il ne peut plus bouger !! il doit trop s'ennuyer tout seul dans sa chambre.
Mais Bella vient le voir heureusement !! La première a signé trop bien il en a de la chance Jake !!
ho et Quil qui arrive !! j'adore quand Bella lui dit : "surtout ne parle pas de béquille ou de platre sa le rend grognon" j'adore c'est trop drole !!!

je vois mal Jake rester clouer dans un lit !! lui qui aime tant ce promener dans la foret !!!
Jake commence a avoir des "soupcons" sur Alice.
et a la fin quand Edward vien la voir sa fait bizarre on est tellement habituer à la chaleur de Jake que d'un coup sa fait froid. en effet je m'attendais a lire un sermon de la part d'Edward!!

et Bella et charlie qui vont faire les magasins !! on aura tout vu !! mdr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bella55
Le combat
Le combat


Féminin
Nombre de messages : 1730
Age : 32
Localisation : forks avec taylor lautner
Date d'inscription : 03/02/2009

MessageSujet: Re: Fic' Twilight    Dim 8 Mai - 13:07

vivement la suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vanille41
Retour fracassant de Jake
Retour fracassant de Jake


Féminin
Nombre de messages : 1945
Age : 33
Localisation : dans les bois en compagnie d'une bande de ... loups
Date d'inscription : 25/10/2009

MessageSujet: Re: Fic' Twilight    Dim 8 Mai - 17:26

*Alice Cullen 57 : C'est clair qu'il est grognon ce jour-là !! lol !! Mais ça se comprend... Il ne supporte pas de ne pas être totalement libre !!
Oui je voulais que l'on comprenne que Jacob accepte moyennement cette situation mais cela a été difficile de ne pas trop affecter son moral, pour ne pas perdre "le" Jacob lol

*Alice Cullen Black : J'espère que le prochain chapitre va être en partie centré sur ces courses !!
Je sais pourquoi tu dis ça lol

*Renesmée Cullen Black : Il n'aurait pas du riposté lors de l'attaque
Ouai mais bon, il a voulu protéger Bella tout simplement. Venant de Jake ça me semblait naturel.

*Renesmée Cullen Black : On dirait qu'il croit avoir raté son role de grand frère puisqu'elle sort avec Paul
Bah a vrai dire, Jacob n'a pas raté son rôle. Rachel est grande, elle choisie qui elle veut mais Jacob aurait simplement aimé que ce ne soit pas Paul lol Razz

*Fande Taylor : je vois mal Jake rester clouer dans un lit !!
oui voilà pourquoi je voulais le faire comprendre par son humeur. Comme je disais à Alice Cullen 57, il n'a pas fallut que je gomme trop l'humeur de Jacob et ce n'est pas toujours facile. Je peux voir la scène d'une certaine façon et vous d'une autre et j'avais peur que vous trouviez Jacob un peu bof au niveau moral dans cette scène. J'ai donc essayé de la retravailler pour que ça passe mieux.

*Fande Taylor : en effet je m'attendais a lire un sermon de la part d'Edward!!
Oui mais notre vampire est un peu lassé là lol Il essaie surtout de prendre du recul par rapport à Bella et à ce qu'elle fait ou pense car il sait qu'il se heurte à un mur. Edward vit très mal cette situation et s'en veut bcp depuis l'incident. Pourtant, il s'est juste fait envahir par ses émotions je le rappelle, Edward n'est pas un monstre.

* Merci bella55 ! Wink

* Bon je poste une suite bientôt (tout à l'heure ou demain).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fande taylor
Inconsciente
Inconsciente


Féminin
Nombre de messages : 2800
Age : 23
Localisation : sur la plage, en sécurité dans les bras de Taylor au coucher du soleil
Date d'inscription : 04/06/2010

MessageSujet: Re: Fic' Twilight    Dim 8 Mai - 19:32

sa marche oui je sais bien que Edward n'est pas un monstre :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renesmée Cullen Black
Regarde son bien aimé demander sa main
Regarde son bien aimé demander sa main


Féminin
Nombre de messages : 1803
Age : 19
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 06/11/2010

MessageSujet: Re: Fic' Twilight    Dim 8 Mai - 20:44

chaise Tu m'es la suite aujourd'hui!
Puis je viens me renre compte de l'erreur que j'ai faites vu que Rachel est la plus vieille.

Edward n'est pas un monstre? Shocked tombe La révélation qui choque!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fande taylor
Inconsciente
Inconsciente


Féminin
Nombre de messages : 2800
Age : 23
Localisation : sur la plage, en sécurité dans les bras de Taylor au coucher du soleil
Date d'inscription : 04/06/2010

MessageSujet: Re: Fic' Twilight    Dim 8 Mai - 20:48

Renesmé !!!! ds la fic de VBanille il n'est pas un monstre ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renesmée Cullen Black
Regarde son bien aimé demander sa main
Regarde son bien aimé demander sa main


Féminin
Nombre de messages : 1803
Age : 19
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 06/11/2010

MessageSujet: Re: Fic' Twilight    Dim 8 Mai - 20:57

tombe FandeTaylor qui prends la d'enfance d'Edward Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fande taylor
Inconsciente
Inconsciente


Féminin
Nombre de messages : 2800
Age : 23
Localisation : sur la plage, en sécurité dans les bras de Taylor au coucher du soleil
Date d'inscription : 04/06/2010

MessageSujet: Re: Fic' Twilight    Dim 8 Mai - 21:01

Zen !! je ne retourne pas ma veste loin très loin de là !!! lol ne t'inquiète pas mais faut pas que voir le mauvais coté c'est tout Wink mais je reste team Taycob a fond !!!!! no panic
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renesmée Cullen Black
Regarde son bien aimé demander sa main
Regarde son bien aimé demander sa main


Féminin
Nombre de messages : 1803
Age : 19
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 06/11/2010

MessageSujet: Re: Fic' Twilight    Dim 8 Mai - 21:10

Ok! Fiouuuuuu! Bon, j'avouee qu'Edward n'est pas un ''monstre'' (Bien, un peu vu qu'il est un vampire) mais il n'énerveeeeeeeee vexe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vanille41
Retour fracassant de Jake
Retour fracassant de Jake


Féminin
Nombre de messages : 1945
Age : 33
Localisation : dans les bois en compagnie d'une bande de ... loups
Date d'inscription : 25/10/2009

MessageSujet: Re: Fic' Twilight    Dim 8 Mai - 22:49

Voilà la suite ! Very Happy
Il faut savoir que ce chapitre est un peu plus long et je me suis même demandé si je ne devais pas supprimer certains passages qui n'étaient pas très utiles dans l'histoire et puis finalement mon chapitre aurait été très bancale donc je le laisse tel quel. Je vous promet plus de suspense pour la suite Wink

-----------------------------------------------------------------------

SCENE 24.UNE JOURNEE DOREE

*
[Andrea]


Je me suis éloignée d'Embry et de la meute pour aller chasser. J’ai commencé à pister une odeur. Je me faufile à travers buissons. L’essence de la bête, son sang qui coule : tout ça m’allèche. Cela devient si attirant, si obsédant que je ne perçois plus aucun de mes sens. Ça rempli ma tête et je ne pense à rien d’autre. Ça me rend folle maintenant. Je ne veux qu’une chose, continuer ma traque, attaquer, tuer. Je me vois déjà planter mes dents dans sa chair. Mordre sa jugulaire jusqu’à l’évanouissement de ma proie. J’imagine déjà son sang dégouliner le long de sa peau, sa fourrure, sa vie s’évaporer. Mais quelque chose me perturbe. Je pensais traquer ma proie, mais quelque chose ne va pas. Je me sens moi-même traquée. Ce n’est pas un loup, ça c’est sûr ! Je l’aurais senti. Tout en continuant ma course, je me retourne plusieurs fois, sur mes gardes. Cette soudaine sensation d’être pistée est une certitude. Je commence à être inquiète, je n’ai pas l’impression d’être suivis que par une chose. Ils sont plusieurs, mais combien sont-ils ? Et qui sont-ils ? Je laisse la piste de mon repas filer. Quelque chose me préoccupe plus maintenant : ma survie. Je me déplace le plus rapidement possible mais il me semble que ce qui me suis est aussi rapide. Ça me file de près. Je suis comme prise au piège ça semble venir de tout les côtés. J’essais de changer de direction pour dévier mais je suis bientôt stoppée. A un croisement de chemin de randonnée, je vois cette fille blonde qui me fixe tel un prédateur et me barre le chemin. Je m’arrête net, sur le qui-vive, prête à me sauver si un danger se montre. Puis soudain, une autre personne me fait face. Une autre jeune femme brune, pas très grande. Lorsque je me tourne, je remarque que je suis cernée par sept vampires. Au premier coup d’œil, je suis surprise de voir la couleur de leurs yeux. Des vampires comme moi, qui se nourrissent de sang d‘animaux. Serais-ce la famille Cullen ? Celle dont Embry m’a parlé ? Je reste tout de même méfiante.

- Qui êtes-vous ?, leur demandais-je tout en me retournant sur chacun d’eux. Qu’est-ce que vous me voulez ?

L’homme plus âgé, la chevelure blonde s’avance à moi assez serein. Le corps droit et la tête haute :
- Nous ne voulions pas vous faire peur. Visiblement, nous avons le même terrain de chasse.
- Oui, et quand je chasse, j’aimerais ne pas servir de cible !, lui sortis-je agacée de leur méthode peu convenante à mon goût.
- Désolé, ma famille et moi étions curieux. D’ordinaire, on ne croise pas … d’autres vampires par ici.

Un autre homme blond, la chevelure plus longue et légèrement bouclée semble me fixer et cela me met mal à l’aise. Puis un plus baraqué s’avance avec un large sourire en me tendant sa main :
- Une nouvelle sœurette vampire végétarienne, j’hallucine ! Salutation ?

Je vois soudain la jeune femme blonde lui lancer un regard de travers . Quand à moi, je reste figée et je le contemple de haut. Je le vois quitter ce sourire béat et il finit par retirer sa main qu’il m’avait tendu. Il fait une moue face à ma froideur et se garde de tout commentaire en faisant deux pas en arrière. Et c’est alors que je me permets de leur demander en les toisant tous un à un :
- Vous êtes les Cullen, n’est-ce pas ?

Je vois l’homme blond le plus mûr sembler surpris en me répondant :
- Oui ! Mais comment savez-vous qui nous sommes ?

Je le vois me contempler de ces yeux cuivres tout comme les miens.

- Je le sais c’est tout. Une famille de vampires végétariens qui vit à Forks, il n’y en a pas deux, leur fis-je dans une mimique.

Je vois la jeune femme brune intriguée. L’autre du même âge reste sans parole et se contente de m’observer avec méfiance. La femme la plus âgée se tient non loin du Cullen blond qui me fait face. Soudain, un des hommes qui jusque là était resté en retrait, s’approche de moi. Celui aux cheveux cuivrés. Ma tête me dit que je devrais être crispée de cette situation pourtant ce n’est pas le cas. Je le vois me dévisager et me tourner autour comme-ci il cherchait des réponses. Je vois ces yeux me scruter. Je le contemple perplexe puis il dit à l’homme blond (le plus âgé) :
- Elle connait un certain Embry.

Je reste surprise par sa réponse et il me dévisage encore et me demande :
- Tu es amie avec les loups ?, fait-il hésitant et à la fois troublé.
- Bien sûr ! Je vis avec eux.

Ma réponse laisse planer un silence. Tous me dévisagent comme une bête curieuse et je n’aime pas ça.

- Quoi ? Qu’est-ce qu’il y a ? C’est interdit ?, fis-je amusée de leur réaction.

Je vois le gros baraqué me répondre aussitôt :
- Un peu ouai !
- Emmett !, lui fait signe l’homme blond comme pour se taire.

Ce dernier continue de me regarder toujours très calmement :
- Qui es-tu ?
- Je m’appelle Andrea. Je vis à la réserve Quileute depuis peu.

Je lis une grande surprise dans leurs yeux à tous, puis soudain le jeune au cheveux cuivrés semble me dévisager. Il me regarde avec insistance ce qui fait que je ne le quitte plus des yeux. Il m’intrigue puis il prend la parole à nouveau pour s‘adresser à son clan :
- Elle vit avec Embry. Et c’est un loup garou.

Cette remarque semble à nouveau jeter un blanc et seul les bruits d’ailes des oiseaux se font entendre dans la forêt boisée.

- C’est une blague ?, sort la belle jeune femme blonde qui jusque là n’avait rien dit.

Je vois la femme plus âgée se retourner vers l’homme blond comme-ci ils se transmettaient leur impression. Moi, je n’arrive pas à comprendre comment ce jeune vampire sait-il toutes ces choses sur moi. Avec cette façon qu’il a de me toiser, j’ai l’impression qu’il traverse … mon âme. Mon dieu ! Aurait-il ce don là ?

L’homme blond me demande alors extrêmement interrogé :
- Vous êtes … avec un loup garou ?
- Oui. Je sais ce que vous vous dites, fis-je en souriant en baissant la tête.

Je la relève avec un air plus sérieux et je réponds fièrement :
- Je suis imprégnée à Embry.

Je vois que l’homme comprend ma situation et semble fasciné par cette révélation.

La jeune qui répond au nom de Rosalie réplique :
- Mais comment c’est possible ?
- L’imprégnation, je t’en ai déjà parlé …, lui répond l’homme.
- Je sais mais … pas un loup et un vampire !, fait-elle comme-ci sortir du standard pouvait être sanctionné.

Je la toise :
- Il faut croire qu’être hors norme ne rentre pas dans tes critères !

Elle me lance un regard glacial et l’homme reprend la parole :
- Nous allons vous laisser, maintenant. Désolé pour le dérangement.

Je les regarde partir et je vois l’homme qui m’a tourné autour, me toiser avant de disparaître.




*
[Carlisle]


Assis dans le canapé, mes mains jointes, je réfléchie. La génétique et ses secrets … Que les Quileutes aient ce gène de loup et qu’ils soient pour certains, imprégnés : pourquoi certains l’ont et d’autres pas ? L’imprégnation, c’est une chose qui m’a toujours étonné. Quelque chose de fascinant ? Contraignant ? Hors nature ? Un destin tout tracé sans que l’individu puisse réagir à son encontre. Cela doit être puissant pour que cette Andrea puisse être attiré par un loup. Je sens une main se poser sur mon épaule. Je relève la tête sur Esmée qui me sourit et elle s’assoit à mes côtés.

- Cette histoire t’intrigue n’est-ce pas ?
- Un loup-garou amoureux d’un vampire … Je crois que la vie n’a pas finie de nous surprendre.
- L’amour fait vivre, dit-elle en passant sa main sur ma joue en me tendant un sourire.

Je me laisse hypnotiser par son beau visage, sa tendresse et la douceur de sa voix à mon égare. Je ne peux détacher mon regard du sien et je lui tend un sourire toujours dans ce silence qui nous appartient.



*
[Edward]


Je suis assis sur mon divan depuis plusieurs minutes, pensif. Je vois par la fenêtre une légère brise prendre dans les branchages. J’aime m’imprégner de ce décor et le regarder parfois pendant un long moment à toujours penser. Je me lève pour aller mettre cette belle mélodie de Beethoven. http://youtu.be/vQVeaIHWWck Lorsque les premières notes tintent à mes oreilles, je sens déjà la musique m’envahir. Je cherche un livre dans ma bibliothèque et au moment où je pose ma main sur celui-ci, j’entends les pensées de ma sœur qui me parviennent. Je guette la porte et celle-ci ne tarde pas à s’entrebâiller. Je saisis mon livre et je vois Alice :
- Je te dérange ?
- Je sais que tu veux me parler … Entre !

Depuis notre rencontre avec cette vampire imprégnée d’un loup, j’entends les pensées de ma sœur depuis le rez-de chaussée. Je la vois se laisser tomber sur le divan :
- Tu en penses quoi de tout ça ?

Je la contemple dans un silence avant de lui répondre :
- A peu près la même chose que toi, fis-je en feuilletant mon livre toujours debout face à l’étagère.
- Ça parait si étonnant ! Et si … bizarre en fait ! Comment c’est possible ?

Je pose mon livre et on se contemple en silence puis elle me dit avec cette petite lueur dans l’œil :
- Tu les détestes autant que moi, avoue !, me fait-elle en faisant allusion aux loups.
- On a pas été fait pour être amis. Si chacun reste dans son clan, il n’y aura pas de problème.
- On peut pas en dire autant pour cette Andrea …
- Elle a fait son choix.
- D’après Carlisle, l’imprégnation n’est pas une chose que l’on choisie. C’est hors contrôle ! Tout comme leur tempérament d’ailleurs … , fait-elle en levant les sourcils.

Je soupire et je sais à quoi Alice pense en ce moment. Je relève la tête sur elle et j’entends le nom qu’elle se répète en tête. Elle soutient mon regard et je sais qu’elle a raison. Bella n’est vraiment pas en sécurité là-bas. Carlisle a beau dire que les loups ne sont pas si mauvais, mais Jacob Black deviendra loup et Bella risque d’être blessée si elle continue. Alice ne supporte pas mon silence. Elle se lève du divan comme-ci un ressort l’avais éjecté et s’approche de moi en me saisissant le bras. Elle me regarde avec ce petit air malin sur son visage :
- Bella est entre deux clans. C’est trop risqué ! Et j’ai du mal à croire que l’imprégnation d’un loup et d’un vampire puisse passer sans qu’il y est des problèmes. C’est contre nature !

Je la regarde inquiet :
- Tu as vu quelque chose ?
- Non …, fait-elle en baissant la tête. Mais tu sais bien qu’avec les loups, je n’arrive pas avoir des visions correctes. Ce n’est pas parce que je n’en ai pas qu’il n’arrivera rien. Il faut rester vigilant ! Regarde ce qui est arrivé hier ! Je n’ai pas vu que Bella et Jacob allaient être en danger. Je l’ai vu bien trop tard.
- Et comment tu l’expliques ? Jacob est toujours humain aux dernières nouvelles.
- Je n’en sais rien et ça m’inquiète.
- Jacob est peut être proche de sa mutation, ça pourrait expliquer que tu n’es rien vu, fis-je songeur en m’inquiétant un peu plus pour Bella. Pour la protéger, pour ça il faudrait qu’elle accepte de se retirer de la réserve pendant quelques temps mais ça, c’est déjà peine perdue. Elle s’y refuse.
- Ne t’en fais pas. On va trouver une solution !, me promet-elle avec un léger sourire qui m’apporte un peu de sérénité. Bon, je te laisse j’ai des courses à faire !

Je la vois se diriger vers la porte et je lui demande étonné :
- Tu n’as pas fini tes préparatifs pour le réveillon ?
- Bien sûr que si ! Il me faut deux-trois bricoles et je dois passer chez le teinturier. A plus tard !, fait-elle toute impatiente avec cette joie qui anime son visage.

Elle me fait un clin d’œil et disparait. Je pense à cette fête de Noël que Bella va passer à Forks. Elle me manque. J’aurais aimé qu’on l’a passe ensemble. Je ne peux que m’en vouloir, tout ça est de ma faute. J’ai peur qu’on lui fasse du mal, et c’est moi au final qui la blesse. Je me donne l’impression d’inspirer un coup pour faire passer ce mal être et penser à autre chose. Seule les sonates raisonnent dans la pièce et la légère brise fraîche qui est dehors vient s’échouer contre la fenêtre balayant des feuilles mortes contre la vitre.


*
[Bella]


- Oui, maman ! Tu me manques aussi ! … Merci, passe un bon Noël !

Je raccroche le téléphone et je vois Charlie me regarder guettant mes paroles.

- Alors ? Qu’est-ce que ta mère t’a raconté de beau ?
- Elle va bien. Elle est en plein préparatif pour le repas de Noël. Elle est déçue d’apprendre que sa fille n’a pas de sapin dans sa maison.
- Oh !, lâche-t-il gêné. Mais en même temps, on est pas là pour Noël alors qu’est-ce que ça peut faire ? Tu voulais un arbre ?, fait-il inquiet maintenant.
- Non, ça va papa. J’ai plus cinq ans, ça ira je survivrais, lui répondis-je dans un sourire.
- Billy en met un tout les ans ! Alors comme-ça, tu pourras en profiter.

Je le vois porter deux grands sacs cartonnés :
- Bon, tu es prête ?
- Oui, fis-je l’aidant en portant un paquet au creux de mes bras.

Arrivés à la réserve, je vois devant la maison un sapin pas encore décoré et encore en terre dans un gros pot. Billy arrive au pas de la porte et il nous salue :
- Bella ! Ca fait plaisir de te voir ici pour Noël !
- Merci pour l’invitation !
- Je ne risquais pas te t’oublier, Jacob me l’a assez répété que tu serais là pour les fêtes. On décorera le sapin ce soir. Je pensais que tu aimerais le faire avec Jacob et les autres.
- Oui, merci. C’est une bonne idée !

Je vois Charlie me jeter un œil :
- C’est ta mère qui va être contente !

Nous rentrons au chaud et j’aperçois Sue Clearwater en train de s’affairer à une occupation lorsqu’elle me voit :
- Hé ! Salut, Bella ! Comment tu vas ma grande ?
- Bonjour !, fis-je en m’approchant de la table. La décoration est très jolie !
- Merci !, me répond-t-elle en s’appliquant à faire un joli nœud rouge avec ruban en velours.

Elle l’accroche sur une grosse couronne de branches de résineux. Elle ouvre la porte pour l’accrocher sur l’extérieur et l’admire un moment :
- Et voilà !

Je contemple la jolie nappe rouge qui est dressée sur la grande table en bois. Un petit carton traîne sur celle-ci et j’y vois plusieurs petites décorations à l‘intérieur. Un plus gros jonche le sol et une guirlande en dépasse. Une bougie flambe dans la cuisine. Sue revient et me retend un sourire.

- Ça sent drôlement bon !, lui fis-je remarquer.

Je l’a voit se tourner vers la bougie :
- C’est une amie qui les fait. Celle-ci est aux épices. Tu aimes le pain d’épices, Bella ?
- Oui.
- Alors tu devrais aimer mon gâteau, je fais le meilleur à ce qu‘on dit.

Elle va en cuisine et sort d’un placard un rouleau à pâtisserie. Je vois qu’elle est surbooké de travail.

- Je peux aider ?
- Leah doit venir me donner un coup de main. Elle ne devrait pas tarder. Si tu veux, va chercher Jacob et venez me rejoindre.

Je vais en direction de la chambre à Jacob. Je frappe mais aucun son ne me parvient. J’en-trouve la porte mais la pièce est vide. Je me doute qu’il doit être au garage. Dehors, il fait vraiment froid. Je met mon bonnet et je glisse les mains dans mes poches. Lorsque je pousse la grosse porte en bois, il est là. Seul, assis en train de limer un bout de bois.

- Salut monsieur bricoleur !
- Hé !, me fait-il comme-ci son visage s’était illuminé. Comment tu vas ?
- C’est plutôt à toi qu’il faut demander ça.
- Toujours emplâtré, fait-il dans un sourire.
- Prends ton mal en patience. Dis-toi que bientôt tu pourras à nouveau marcher, courir …

Je le vois pensif :
- Mouai … Pourtant de ce temps ma patience à des limites.

[Un silence]

- J’ai vu que Sue a fait du bon travail pour la décoration de la maison, me permis-je d’ajouter.
- Ouai, c’est son truc. Elle est extra ! Elle nous a beaucoup aidé depuis l’accident de mon père.
- C’est bien d’avoir quelqu’un sur qui compter. … Justement, elle aimerait qu’on vienne l’aider pour le repas.
- Oui, on va y aller, dit-il en posant son outil et en saisissant ces béquilles posées le long de la voiture en réparation.
- A ce propos, Leah doit venir nous aider aussi, rajoutais-je juste pour le mettre au parfum.
- Sérieux ?
- Euh oui. C’était prévu comme ça.
- Et bah ça promet !
- Ca va aller ?, fis-je inquiète pour lui et de sa réaction envers elle.
- On fera avec, fait-il dans un haussement d’épaules.


*
[Jacob]


Lorsque nous entrons dans la maison, je vois Sue en train d’étaler une pâte au rouleau et Leah est déjà là. Elle nous tourne le dos, occupée à une préparation. Je suis chez moi et pourtant, je ne suis pas à mon aise. Silencieux, je reste debout appuyé sur mes béquilles à regarder Sue qui semble bien concentrée à sa tache. Je vois Bella retirer son blouson et son bonnet lorsque je vois Leah se retourner sur moi. Nos regards se croisent, elle ne me dit rien et m’ignore pour retourner à son occupation. Je sens que ça va être sympa cet atelier cuisine … Je sens la main de Bella sur mon avant bras. Elle me fait signe d’avancer pour aller m’assoir. Je me noue les cheveux et je vais jusqu'à l'évier pour me laver les mains. J'avance et je m’assois péniblement sur la chaise avant de retirer ma veste. Bella saisit les béquilles pour aller les ranger. Je vois Sue lever les yeux sur moi. Elle pose un grand plateau devant moi sur lequel repose la pâte :
- Au travail, Jacob !
- Je fais quoi ?

Elle me donne un saladier avec des emportes pièces en forme d’arbres de Noël et d’étoiles. Elle me tapotent les épaules comme pour m‘encourager avant de dire :
- Vous allez m’avancer. Si je perds du temps avec ça, ma dinde ne sera jamais prête !

Elle repart dans ses fourneaux et donne un bol et un pinceau de cuisine à Bella. Bella s’avance à moi et me tend le pinceau en souriant :
- Tu dessines ou tu peins ?

Après quelques minutes, Leah vient nous rejoindre à table pour nous apporter la deuxième pâte. Je fais mine de l’ignorer, ça évitera les conflits. Je vois que Bella me jette un coup d’œil inquiet. Leah coupe la pâte en deux pour que chacun puisse avancer. Elle commence à découper des formes. Je sens un regard à mon intention mais je ne relève pas la tête et je tente de me concentrer sur ce que je dois faire. Bella prend soin de badigeonner les futurs gâteaux de jaunes d’œufs lorsqu’une voix vient casser le silence :
- Comment va ta jambe ?

Je relève la tête vers Leah, surpris du calme de sa voix et de sa douceur. J’ai l’impression de la revoir le jour où elle est venue me voir au garage pour s’excuser de son isolement.

- Euh, comme une jambe cassée, lâchais-je bêtement sans savoir quoi répondre.

Je sens alors le coude de Bella me heurter et je me rattrape :
- Ça peut aller.
- Tu vas … re-taguer ?
- J’y compte bien !

Je la vois silencieuse puis elle continue d’étaler la pâte avec son rouleau en me répondant :
- C’est une chance que tu t’en sortes dans cet état. Ça aurais pu être pire …
- J’ai une bonne étoile !, lui tendis-je plus amicalement. […] Tu comptes revenir taguer un jour ?, me permis-je d’ajouter en hésitant.
- Pas pour l’instant, me répond-t-elle toujours assez calmement mais son visage reste fermé.
- C’est dommage, dis-je sincèrement en continuant de la regarder jusqu’à temps qu’elle relève la tête. C’est ce qu’elle fait, puis un silence regagne la pièce.

Si Leah acceptait de revenir avec Quil et moi, ça serait vraiment bien. Même si je dois me farcir ces remarques qui m’agacent autant. On a beau trouver mille défauts à une personne, mais lorsqu’elle s'éloigne, on se rend compte à quel point elle comptait. Et finalement, on trouve nos petites disputes bien inutiles. Je me tourne pour voir Charlie et Harry rentrer le sapin dans la pièce.

- Et voilà un bon gros sapin !, sort Charlie essoufflé en déposant l’arbre visiblement assez lourd.

Sue vient nous voir :
- Alors ça avance tout ça ?
- « Oui ! », répondons-nous tous en cœur.


*
[Bella]


La nuit est tombée maintenant. Nous avons passé l’après midi à cuisiner et finir quelques retouches dans la maison. Cela a été agréable et je sais que d’avoir Leah à nos côtés a fait du bien à Jacob. Je trouve ça triste pour lui qu’il soit mis dans l’ombre. Si il savait pour la meute de loups, cela éviterais tout ses conflits et ses malentendus. Mais malgré qu’il soit mon ami et qu’il compte beaucoup pour moi, je me dois de me taire. Même si cela doit creuser un fossé entre nous, un jour. Il est triste et profondément déçu par ses amis et cela me touche beaucoup. Une fois la cuisine nettoyée, j’enfile ma veste pour suivre le reste de la troupe. Tout les ans, la famille et les amis de Billy font une petite sortie en ville avant le repas de Noël. Lorsque nous descendons de voiture, je vois la ville toute illuminée et l’ambiance qui trône dans l’air y semble féérique. J’aide Jacob à sortir de la voiture puis nous commençons à marcher vers les festivités. Derrière nous, j’entends Harry discuter avec Charlie et des éclats de rires fusent. Ça fait un bien fou de se retrouver dans une famille. Sue nous devance et est en train de parler avec Emily Young, la fiancée de Sam. Ce dernier est là à ses côtés. Jacob tente de l’ignorer mais je l‘ai vu un moment donné regarder Sam avec un œil méfiant. Lorsque nous arrivons devant des petits chalets en bois tout illuminés et recouverts de mousse blanche, je vois Seth avec un grand sourire, courir vers un vendeur de marrons chauds. Au loin, j’aperçois un manège ancien qui semble complet pour le prochain tour. La place est décorée de guirlandes lumineuses, une dame vend des sucreries non loin d‘ici. J’aperçois un banc de libre et j’invite Jacob à s’assoir. Je regarde autour de moi pour m’imprégner de l’ambiance qui y règne et pouvoir ancrer ce moment là dans ma tête.

- Ça va ? Tu t‘amuses ?, me demande Jacob.
- Oui, il y avait longtemps que je n’avais pas passé une soirée comme ça. En famille je veux dire.
- Elle n’est pas finie, me glisse-t-il dans un léger sourire. Ta mère n’est pas trop déçue que tu ne sois pas venue la voir ?
- Un peu. Mais je l’a verrais pour le nouvel an. Et puis je sais que ça faisait plaisir à Charlie que je reste.

Je sens une vague de froid me tétaniser de la tête aux pieds. Je re-serre mes bras contre moi pour garder de la chaleur. Je vois Jacob me contempler.

- Tu grelottes.
- J’arrive pas à me réchauffer, dis-je en claquant presque des dents. C’est là que ma mère me dirais que je ne suis pas faite pour habiter Forks.
- A la maison tu apprécieras la cheminée. Avec le froid qu’il fait on va pas traîner très longtemps, rassures-toi ! Ça doit te changer de Phœnix ici, pas vrai ?
-Je dois avouer que le soleil me manque un peu parfois.

A cet instant, je vois des flocons tomber du ciel. Je lève la tête pour regarder la neige virevolter dans l’air. Je me tourne vers Jacob et je le vois me sourire. Nous levons la tête tout deux vers le ciel à nouveau.

- Tu as demandé le soleil, et on reçoit des flocons. C’est vrai que c’est très logique, fait-il amusé.

Je souris avec lui. Devant nous, nous voyons les gens traverser la ruelle pour aller où la musique et les lumières les guident. Je vois un enfant s’amuser avec le peu de poudre blanche qui commence à tomber. Puis devant nous, Leah s’arrête. Surprise tout comme Jacob, nous restons silencieux, guettant une remarque de sa part. Petit blouson court, les mains enfouies dans les poches, elle nous demande :
- Vous n’avez pas vu mon frère ?

Je bafouille avant de lui répondre :
- La dernière fois que je l’ai aperçu il était chez le confiseur.
- Je viens d’y aller, il n’y ai pas, fait-elle en soupirant et en scrutant l’horizon.

Soudain on entend la voix d’Harry qui la hèle :
- On l’a retrouvé !, lui fait-il en élevant un bras en l’air.

Leah nous quitte avec un regard gêné :
- Désolé …

Je vois Jacob la regarder partir. Il a l’air pensif.

- Elle a fait des efforts je trouve, me permis-je de lui dire.
- Tu trouves ? Elle t’as quand même bien bousillé le bras la dernière fois. Elle mérite pas une médaille pour nous avoir adressé la parole.
- Tu es dur avec elle je trouve.
- Non, je ne trouve pas, fait-il sans donner l’impression qu’il ne le pense pas.
- Monsieur est rancunier ?
- Non, mais j’avoue que je ne la comprends plus. Elle est comme une « étrangère » maintenant. Et j’ai un peu de mal avec ça.
- Tu devrais lui laisser une chance de se faire pardonner. En tout cas, maintenant je sais qu’il vaut mieux pas que je te déçois.
- Je vois pas comment tu pourrais me décevoir, me fait-il si confiant.

Au fond de moi, je soupire un coup et j’espère que cette histoire de loup ne changera rien entre nous. Perdre Jacob, je n’ose pas l’imaginer. Je le regarde un moment, il regarde au loin le vieux manège puis nous nous levons pour faire un dernier tour du village de Noël avant notre départ. Le retour chez Billy a été bien profitable pour pouvoir se réchauffer. Je sens même mes joues me chauffer avec la différence de température. Le repas a été festif et animé de gaieté. Sam et Emily sont repartis pour aller passer le réveillon auprès de leur proche famille. J’ai décoré le sapin avec Seth et Jacob, et Sue est venue mettre la touche finale : l’étoile sur la tête de l’arbre. Leah est restée pas mal en retrait, je trouve ça dommage.

*
[Jacob]


Dehors, une voiture klaxonne. Je vois mon père s’approcher de la porte et lorsqu’il ouvre celle-ci, je vois la neige tomber de plus belle. Ma sœur arrive tout emmitouflée dans son blouson chic, une grosse écharpe mauve autour du cou ; et un bonnet en laine assorti. Mais lorsqu’elle arrive en tendant un large sourire, je vois de suite qu’elle n’est pas seule. Paul l’accompagne. Je n’avais pas pensé que Rachel puisse venir avec lui. Mais comme m’a dit mon père, il faudra que je m’y fasse. Je reste en retrait et je la vois enlacer mon père pleine de tendresse. Quand elle lève les yeux sur moi, je ne peux m’empêcher de sortir un grand sourire.

- Bonjour Jacob ! Comment tu vas ?

Je la vois regarder mon plâtre avec un regard triste et s’avance à moi :
- Regarde ce qu’ils ont fait de toi …, fait-elle peinée.

Nous nous étreignons et je lui réponds :
- Ne t’inquiètes pas, je vais bien.
- Je sais que tu es costaud, tu l'as toujours été !

Je lui tend un sourire à nouveau pour qu’elle oublie cet incident et qu’elle profite de cette soirée. Elle me quitte pour aller saluer le reste des invités. Je vois Paul face à moi. Il me fait un hochement de tête avec un visage sérieux et je lui rends le même puis je m’éloigne pour aller rejoindre Bella. Mon autre sœur est arrivée avec un peu de retard mais sa présence m’a fait du bien. Rebecca est venue avec son mari avec qui elle vit à Hawaï. Je ne la vois pas souvent, c’était pareil pour Rachel. Depuis que ma mère est partie, mes sœurs ont préféré s’évader ailleurs pour éviter de ressasser de mauvais souvenirs. Mais depuis que Rachel côtoie Paul, je dois avouer que j’apprécie de la voir plus souvent. Notre famille s’est un peu dissoute avec les années et avec ce qui est arrivé à mon père il y a quelques mois, ce moment là est particulier pour nous quatre. Après le repas qui s’est éternisé, nous avons ouvert les cadeaux de Noël. Au moment où Bella a ouvert le mien, j’espérais ne pas la décevoir . Il faut dire que j’ai manqué de temps pour trouver.

- Oh,merci, Jake ! Tu me gâtes !, as-t-elle fait en soulevant le large collier en argent paré de pierres turquoises fait dans la tradition quileute.
- Il te plaît ?
- Il est magnifique !, fait-elle en me souriant.

Elle s’approche de moi en me soufflant à nouveau un « merci », je la sers contre moi.

- Maintenant c’est à toi d’ouvrir le tien !, me fait-elle en me tendant le paquet.

Je déchire le papier d’emballage et je vois une sacoche presque identique à celle que j’emmène pour aller taguer, à l’exception faite que celle-ci est bien plus grande et qu’elle est en meilleur état.
- Wow !, fis-je surpris qu’elle puisse y avoir pensé.
- Au moins, celle-ci n’est pas trouée … ni déchirée.

Je regarde son joli visage clair me sourire et je me dit qu’avoir Bella près de moi pour Noël, c’est déjà un cadeau. Lorsqu’elle se prépare à partir, je l’accompagne jusqu’à la voiture.

- Tu pars longtemps à Jacksonville ?
- Une petite semaine.
- Mon apprentie va me manquer, lui avouais-je en me disant déjà que les journées allaient être longues immobilisé et sans sa compagnie.

Je l’enlace pour lui dire au revoir et je sens sa petite voix douce me souffler :
- Prends soins de toi, Jake.

Quand elle s’en va, j’ai une boule à l’estomac. Je suis bête, elle revient bientôt mais ça me fait déjà un vide. J’hume l’air froid de la nuit avant de rentrer, et je savoure la soirée que je viens de passer auprès d’elle. Si je pouvais remonter le temps, je le ferais pour remonter cette journée. Je tiens beaucoup à elle mais je ne veux pas tout gâcher. Je suis déjà son ami est ça compte beaucoup pour moi. Je ne sais pas ce qui se passe vraiment avec Edward Cullen. Je sais qu’ils sont momentanément séparés mais je n’en sais pas plus. Tant qu’il sera là, je serais toujours dans l’ombre, je le sais. Peut-être que je devrais lui dire ce que je ressens pour elle … Après tout, qu’est-ce que j’ai à perdre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renesmée Cullen Black
Regarde son bien aimé demander sa main
Regarde son bien aimé demander sa main


Féminin
Nombre de messages : 1803
Age : 19
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 06/11/2010

MessageSujet: Re: Fic' Twilight    Lun 9 Mai - 3:17

Honnnn J'adore!

C'est vraiment une ambiance chaleureuse que tu as créer Smile J'aime le fait de tous les sentir comme une famille Very Happy

Leah fait de son mieux :/ Cela doit vraiment etre dure. Elle semble vraiment tenir a faire un effort pour Jacob. J'avouee qu'il avair quand même une belle amitié.

Oh la la... Paul arrive. Disons que c'était évident Razz Jacob doit être super content! ^^

Là, je me demande se qu'il a se passer pendant que Bella sera partit. D'après moi, il y aura de gros changement Wink J'ai un prés-sentiment .

J'ai hate de lire une suite bientot!
xoxo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fande taylor
Inconsciente
Inconsciente


Féminin
Nombre de messages : 2800
Age : 23
Localisation : sur la plage, en sécurité dans les bras de Taylor au coucher du soleil
Date d'inscription : 04/06/2010

MessageSujet: Re: Fic' Twilight    Lun 9 Mai - 20:06

super la suite !! j'avoue que le début m'a surprise !! tout comme les Cullens je trouve sa étrange qu'un loup soit avec un vampire mais dans ce monde rien n'est normal alors !!! Le feit que Alice ne voit plus Jake je pense que en effet Jake ne vas pas tarder à muter.

j'aime beaucoup comment Carlisle décrit Esmé c'est trop touchant !!!

coté quileute en effet je trouve que léah fait des efforts pour etre sympa avec Jake. c'est dommage qu'ils ne soit plus trop amis parce qu'ils avaient une belle amitié.

la balade en ville c'est trop beau j'imagine trop la scène quand ils sont tout les deux sur le banc en regardant les flocons de neige tomber. c'est trop mignon cette scène la je les vus défiler devant mes yeux sans aucun souci.

il ya tellement une ambiance familiale chez les quileutes et j'aime cette mabiance convivale chaleureuse. j'aime trop le cadeau de jake à Bella.

je ne doute pas que Bella va lui manquer pendant son voyage chez sa mère. mais mon petit doigt me dit que quand elle va revenir beaucoup de choses auront changer chez Jake et elle ne le reconnaitera plus. du moins il ne sera plus comme avant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice_Cullen_57
Confessions de Rosalie
Confessions de Rosalie


Féminin
Nombre de messages : 1469
Age : 30
Localisation : A la Push, avec Jake
Date d'inscription : 26/07/2009

MessageSujet: Re: Fic' Twilight    Ven 13 Mai - 10:16

Déjà, j'aime beaucoup ta description du début de chapitre, concernant Andréa !! Smile

Lol !! J'adore les descriptions concernant Jasper et Emmett !! Leur comportement correspond vraiment à ce qu'ils sont !! Jasper observe énormément, et Emmett est très enjoué !! Very Happy

"Moi, je n’arrive pas à comprendre comment ce jeune vampire sait-il toutes ces choses sur moi" : c'est clair que ça peut déstabiliser !! lol !! La pauvre, elle se sent comme une bête curieuse !! Wink

Très bon choix de musique de Beethoven !! Hum hum... lol !! Wink

J'adore le perso d'Alice !! Very Happy Son tempérament vient contraster avec celui de son frère, elle le rend légèrement plus optimiste !! Wink

Ah !! Bella qui va fêter Noël avec Jacob !! Very Happy Ça va être chouette !! Wink

"Elle nous a beaucoup aidé depuis l’accident de mon père" : va-t-il y avoir un rapprochement entre Billy et Sue ?? Wink

"Si Leah acceptait de revenir avec Quil et moi, ça serait vraiment bien. Même si je dois me farcir ces remarques qui m’agacent autant" : lol !! C'est clair qu'ils s'entendaient bien malgré tout !! Wink

J'adore cette ambiance de famille dans la partie où Bella et Jacob sont au marché de Noël !! Smile

"Paul l’accompagne. Je n’avais pas pensé que Rachel puisse venir avec lui" : ah bin oui, forcément !! Razz lol !! C'est Jacob qui doit être content!! Razz

Très beau cadeau pour Bella de la part de Jacob !!! Very Happy J'imagine ce collier vraiment magnifique !! Very Happy

"je me dit qu’avoir Bella près de moi pour Noël, c’est déjà un cadeau" : Que c'est mignon !! Wink

"Peut-être que je devrais lui dire ce que je ressens pour elle … Après tout, qu’est-ce que j’ai à perdre ?" : exactement !! Voilà une bonne idée !! Wink lol !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vanille41
Retour fracassant de Jake
Retour fracassant de Jake


Féminin
Nombre de messages : 1945
Age : 33
Localisation : dans les bois en compagnie d'une bande de ... loups
Date d'inscription : 25/10/2009

MessageSujet: Re: Fic' Twilight    Lun 16 Mai - 10:12

Merci pour vos comm' ! Smile Et voilà la suite ! study

------------------------------------------------------------------------------------
SCENE 25. UNE CHASSE DEROUTANTE

*
[Embry]


Je file à travers les bois et les fourrées. La brume a gagné les sentiers. Je coupe en travers pour foncer droit devant dans les broussailles, mon museau à l’affût ; tête légèrement basse pour mieux traquer ma proie. Je connais cette odeur, autrefois je la décrivais comme abominable. Une puanteur à l’état pur … Mais Andrea est arrivée dans ma vie. Je m’arrête soudain et appose mon nez au sol pour mieux flairer l’intrus. Je sais que ce n’est pas elle. Je renifle et j’épie les alentours à nouveau, concentré sur le moindre bruit environnant. J’entends les pensées de Paul et je sais qu’il vient à moi. Je reste ici immobile et silencieux et le loup gris ne met pas longtemps à se pointer. Je tourne mon museau dans la direction du buisson épineux qui vient de se faire rétamer par la grosse tête de mon frère. D’un coup d’œil nous nous passons le message. L’intrus est repéré et nous empruntons la même direction. Nous prenons de l’élan, la chasse est lancée. Je ne sais pas où sont mes autres frères de meute, mais une chose est sûr, ils ne sont pas dans les parages. Dans ma tête c’est trop calme. L’odeur de cette sangsue semble prendre plusieurs directions pourtant je suis sûr qu’il n’y a qu’un vampire. Il se joue de nous, c’est certain. Je suis la piste devant moi et Paul en prend une autre. Je suis bien élancé à courir maintenant et mon poids semble devenir plus léger et fluide pour traverser et exploser les broussailles de notre belle forêt. Les végétaux imprégnés d’humidité viennent me fouetter le museau et les pattes dont le bruit retentit comme des « CHNAP » « CHNOP » « CHNAP » . Je vois un écureuil fuir sur mon passage et j’affole un nuée d’oiseaux près d’un jeune … épicéa je crois.

- Tu crois qu’on la déjà vu celui-là ?, me demande Paul.

- Je doute qu’un Cullen vienne fiche la pagaille ici depuis l’incident.
Une pensée nous parviens :

- Hé les gars, j’suis là !, nous fait Leah ravie de participer à cette chasse.

J’entends Paul râler :

- T’étais où ?

- Hé je rêve où tu t’emballes ? Je viens vous aider j’te signal !,
rouspète-t-elle.

- Attention, elle sort les griffes, pouffais-je. T’étais avec les autres ?

- Non. J’étais … j’étais occupée !


Je me rapproche de Paul car notre piste se rejoins et je lui jette un coup d’œil et nous sourions intérieurement.

- Tu sais que ça sert à rien de cacher des choses ?, lui dit Paul.

Et je rajoute :

- Ouai, c’est vrai que ça serait dommage si ta mère apprenait encore que tu traînes avec Neal.

- C’est bon, sortez de ma tête !

Paul et moi sommes amusés de la taquiner à ce propos. Leah avait coupé les ponts avec Neal au début de sa mutation mais on sait qu’elle le revoit de temps en temps depuis peu. Pourtant Sam lui a bien dit qu’il était encore trop tôt mais mademoiselle n’en fait qu’à sa tête.

- Bande d‘idiots !, lâche-t-elle en nous devançant. Bon elle est où cette saleté de sangsue de malheur ? J’vais lui faire sa fête !

- Fait pas l’imbécile tu veux ! Sam n’est pas là et je ne voudrais pas que ça dégénère,
lui répond Paul inquiet de savoir que Leah a tendance à agir sans réfléchir, et que ça nous apporte des ennuis.

- Laissez-moi l’attraper, je suis aussi forte que vous !

Je vois Paul accélérer à son niveau :

- Tu plaisantes ? Un conseil, si tu veux être une bonne louve, n’attaque pas un vampire seule !

- Doucement les enfants, c’est pas une course,
leur dis-je en les voyant filer devant.

Arrivé à une bifurcation de chemins, je vois Paul et Leah stoppés devant moi.

- Super, on a du renfort …, fait Leah sarcastique.

Je la vois se retourner sur moi et ses pensées me parviennent :

- Et celui-là tu le connais ?

J’arrive à eux comme un fou et j’arrête ma cadence, les yeux braqués sur Andrea. [Elle a dût arriver depuis peu car je ne l’avais pas flairé] Elle est là mais elle n’est pas seule. Un homme est à ses côtés. Avec leur peau clair, tout d’eux rayonnent sous les rayons du soleil. Je le reconnais subitement. C’est lui que nous avons déjà coursé une fois. Un vampire de plus … Personne n’attaque car quelque chose cloche. Cette sangsue puante n’a pas l’air effrayé par trois gros loups comme nous. Il a même ce curieux sourire sur le visage. Vêtu d’une veste en cuire, il me donne presque l’impression de monter sur un podium de mannequinat. Je ne comprends pas pourquoi Andrea le regarde comme ça. Le connaît-elle ?

- *Ian Hodge et Andrea Potter en image : -
http://www.hiboox.fr/go/images/divers/caroianandreafanart,28914d7cb83e3850ac62e5192b7349f0.jpg.html

Un silence s’empare d’eux et on entendrait presque une mouche voler puis elle lui demande :
- Que fais-tu là ?

Il se met alors à lui tendre un plus large sourire mais toujours avec cet air narquois que je n’aime pas.

- Je peux te re-poser la même question ? … Andrea.

Ils se connaissent ? Je reste là, immobile et Paul et Leah sont comme moi, à ne pas savoir quoi faire. La méfiance est de mise, ce gars-là ne me dit rien. Andrea lui répond :
- Je vis ici.
- Ici ? Dans la forêt ?, fait-il perplexe mais à la fois avec toujours cet air supérieur agaçant. Dommage, tu ne dois pas avoir beaucoup d’humains à te mettre sous la dent. Peut être … un ou deux campeurs quelques fois, non ? Ou un ranger ?
- Toi et moi, nous ne chassons plus la même chose, fait-elle maintenant plus ferme.
- Oui, je vois ça, fait-il en contemplant ses yeux. Ma chère et tendre qui se nourrit d’animaux, maintenant. J’aurais vraiment tout vu en venant ici, fait-il en lançant un regard dans notre direction. Tu sais quoi ? Tu me fais vraiment pitié ma pauvre Andrea. Tu aurais pu devenir quelqu’un de si fort … Mais non, tu as choisi un autre chemin aprioris. Surement pas le meilleur, fait-il encore en nous toisant.

Je sens la tension qu’il y a entre eux. Je ne sais pas qui il est mais en cet instant je suis figé sur place et tendu. Je sais que Paul est comme moi et je sens que Leah est prête à déraper au moindre faux pas de cette sangsue. Je le vois nous contempler à nouveau avant de reprendre la parole :
- Tu ne me présentes pas à tes amis ? Certains d‘entre eux me connaissent déjà, on a déjà eu notre lot de chasse entre nous, mais par courtoisie présentes-moi !

Je vois Andrea le fixer du regard avec dureté et ne lui répond pas. J’entends Paul grogner.

- Tu as perdu ta langue ? Ou c’est tes toutous qui t’autorisent à parler ?
- Ne les sous-estimes pas ! Ils sont bien plus forts que tu ne le penses.
- Sans blague ! Pourtant, je pensais qu’ils étaient plutôt faibles par rapport à nous, non ?

- Plutôt faible, plutôt faible ! J’vais t’en faire boire moi des faibles !, s’énerve Leah.

Paul la grogne légèrement pour qu’elle ne démarre pas au quart de tour. Puis je me concentre sur cet individu qui continue de parler.

- J’ai toujours pensé que c'était bien une légende mais depuis mon arrivée, j’ai pu constater que ces bêtes à poils existaient vraiment. A mon plus grand regret, fait-il dépité en secouant la tête et en nous fixant intentionnellement.
- Pourquoi es-tu là, Ian ?, lui coupe Andrea.
- Y’a des bons encas par ici, fait-il amusé en nous contemplant comme pour nous narguer.
- Ne joues pas avec moi !, fait-elle sérieuse.



*
[Andrea]


Les années ont passé mais Ian a su garder cet air rusé dans l’œil et cette assurance qui peut en déconcerter plus d’un. Mais je le connais et je ne me laisserais pas attiser par cette apparence. Je regarde mes amis loups qui sont méfiants et ils ont raison de l’être. Je vois Embry inquiet et j’ai peur pour lui maintenant. Ian marche lentement près de moi et me contourne. Je le vois me détailler et ça à le don de m’agacer. Je sais qu’il a cette habitude de faire comme-ci tout lui appartenait mais pour cette fois il se trompe.

- Tes cheveux sont toujours aussi dorés, me fait-il en les effleurant des doigts.
- Tu ne m’as pas répondu. Pourquoi es-tu là ?
- Tu ne veux pas plutôt dire, « qu‘est-ce que tu veux ? … ». Toi ! Et rien que toi !,m’avoue-t-il en passant sa main sur la joue.

Je retire ses doigts de ma peau en le regardant avec mépris. Je vois qu’il semble surpris de mon geste.

- Wow ! Ma petite protégée se fait rebelle, voyez-vous ça !
- Si tu viens pour moi, alors tu fais erreur. Je te le dis tout de suite, tu perds ton temps !
- J’en suis pas si sûr.
- Pourquoi crois-tu avoir une chance que je revienne à toi ?
- Tu as toujours eu un faible pour moi !
- Les temps changent. Les choses changent !
- Possible. Mais je suis pas sûr que toi, tu ais changé …

Il s’approche à nouveau de moi et essaie de m’hypnotiser du regard :
- Le jour où je t’ai rencontré toute seule sur ce quai, c’était l’un de mes plus beaux jours d’immortel.
- Ah oui, le plus beau ? C’est pour ça que tu m’as abandonné pour cette bande de …

Je ne trouve même pas le mot pour qualifier ces vampires destructeurs, squatteurs, tueurs … J’en ai un dégoût d’avoir faillit leur ressembler.

- Je voulais m’amuser un peu, me dit-il fier de lui. Quoi qu’à la longue, ça devenait ennuyeux.

Je m’approche de lui en lui tapant la poitrine violement de ma main et en élevant la voix :
- Boire, tout détruire sur ton passage, rendre les gens fous, les terroriser pour les tuer après : ça devait vraiment être intéressant oh oui j’imagine !, laissais-je sortir comme-ci je faisais sortir ma colère tapis depuis des années. Tu n’es rien, Ian ! Rien ! Tu n’as rien qui puisse m’attirer.

Je le vois me sourire béatement et cela m’agace qu’il en joue et je lui réponds en scrutant ces yeux d‘un rouge vif :
- Tu n’es qu’un monstre !
- Et bien, ça va ? Tu te défoules ! … Et petite rectification, les gens de Newquay était naïfs, trop bêtes ! Il fallait faire le tri.

Je le toise amer et je me retiens de ne pas encore me laisser envahir par la colère. Et il me sort cette phrase que je ne voulais surtout plus entendre de lui :
- Je t’aime Andrea. Je t’ai toujours aimé.
- Je suis fiancée !, protestais-je.

Il semble perplexe une seconde avant de rire :
- Tu es sérieuse ? Toi qui n’a jamais cru au mariage et à toutes ces choses humaines ridicules ? Tu as trouvé qui ? Un vampire qui accepte tes gentils toutous ?

A sa remarque, j’entends les loups grogner.

- Soit dit en passant, ils ont une odeur infecte !

Je vois Embry grogner à son tour.

- Arrêtes ça tout de suite ,Ian. Tu es pitoyable !
- T’as peur que j’m’en prenne à ton joli cœur pour ne pas me dire qui c’est ?

Agacée je lui lâche le morceau :
- Embry. Embry est mon fiancé et si tu n’arrêtes pas tout de suite, tu risques d’avoir affaire à lui !
- Embry … Joli nom et il te laisse seule comme ça ?
- Non, je ne suis pas seule tu ne le vois donc pas ?, lui fis-je remarqué provocante.

Je le vois incrédule et il se tourne sur les loups, curieux. Lorsqu’il me toise à nouveau, je lui montre le sourire peu franc qu’il aime me tendre.

- Quoi ? Tu as une aventure avec un de ses machins ?
- Embry est un loup-garou !, rectifiais-je.
- Super !, fait-il en tapant dans ses mains. Bravo Andrea, tu as trouvé le gros lot ! Tu m’inviteras pour le mariage j’espère !, fait-il mauvais et moqueur. J’ai toujours voulu avoir un chiot.

Je le vois me toiser avec une marque de dégoût :
- C’est vraiment dommage. Tu me déçois ! Je pensais qu’une fille comme toi avais plus de classe.
- De quelle classe parles-tu ? Parce qu’entre nous, je ne m’en souviens pas !

Je le vois serrer les dents un instant et se retient de ne pas me sortir une horreur puis me répond :
- Tu fais ta maligne parce que tu peux me lâcher ta bande de chiens de garde sur le dos ?

Sans réfléchir, je lui jette un cracha au visage. Je sais, ça ne me ressemble pas mais lorsqu’on a connu Ian avant et maintenant, vous ne pouvez éprouvez qu’un dégoût quand à sa personne et de ce qu’il vous a fait subir.

Je le vois me fusiller du regard et s’essuyer le visage :
- Charmante !, fait-il haineux mais tout en restant calme.

Il se rapproche au plus près du mien et me dis à voix basse :
- Je ne vais rien faire parce que tes potes loups sont là, mais c’est pas l’envie qui m’en manque de toucher ton joli visage pour le broyer entre mes mains.

Tout ça dit avec ce sourire ineffaçable et incroyablement agaçant. Il jette un dernier regard aux loups avant de partir. Je le vois partir tranquillement. Il me fait un signe de main pour me saluer et s’en va à la vitesse de l‘éclair. Je vois le loup gris de Leah grogneur et elle veut le suivre mais Paul lui inflige une morsure à l’une de ses pattes et je lui fait signe qu‘il ne faut pas suivre Ian. Je suppose qu’Embry et Paul lui on crié dessus avant qu‘elle ne démarre. Etant plus calme, je lui dit qu’il faut le laisser partir pour cette fois et je m’approche des trois loups pour leur parler :
- Il est bien trop agacé pour le défier maintenant. Mais il faut que vous sachiez que Ian reviendra. Il est déterminé et tout ça n’est que le début. Croyez-moi !

Je sais qu’ils ont envi de le pister mais ce n’est pas le moment. Ian est fort, il faut que la meute soit au complet si l’on ne veut pas de blessés. Je regarde Paul et Leah :
- Allez voir Sam et prévenez-le !

Les deux loups fuient pour apporter mon message et Embry s’avance à moi. Il me contemple avec ces yeux de loups magnifiques. Il s’assoit et je pose ma main sur le haut de sa tête. Je sais que le fait qu’il vienne de découvrir une partie de mon passé caché lui a fait mal et je m’en veux de ne pas lui en avoir parlé à temps. Je ne pensais pas que Ian m’aurait suivit jusqu’ici. Je m’assois près d’Embry et je sens sa fourrure sous mes doigts de pierre froide. La chaleur de son corps, brulante me fait toujours une réaction à son premier contact et puis après ça passe. Je pose mes yeux sur mon loup pour lui parler.

- J’ai connu Ian il y a bien longtemps et je n’en suis pas fier. C’est lui qui a fait de moi, ce que je suis maintenant, lui avouais-je. Je ne pensais pas qu’il chercherait à me retrouver un jour. J’ai peur, Embry. Je connais Ian, il est entêté et ne recule devant rien. Sa venue ici n’est pas un bon présage. Tant que je ne serais pas revenue à lui, il n’abandonnera pas.

Je vois Embry baisser la tête et le regard triste. Je sens son nez effleurer ma main. Je le regarde à nouveau dans les yeux :
- La seule chose qui puisse arrêter Ian, c’est sa propre mort. Tu es ma raison d’être maintenant et rien ni personne ne pourra se mettre entre nous. Si Ian Hodge doit mourir pour que la vie autour de nous soit saine et sauve, alors il mourra.


*
[Bella]

Mon sac est prêt. J’endosse mon sac à dos sur l’épaule et je m’apprête à fermer la porte lorsque je me retourne, une visiteuse me fait face. Alice est là avec un petit sourire. Charlie me fait un signe de tête :
- Tarde pas trop, Bella. Ton avion n’attendra pas !

Il se dirige vers la voiture pour aller s’assoir. Je descends les quelques marches du perron pour aller au-devant d’Alice.

- Tu viens me dire au revoir ?, lui fis-je ravie de sa visite.
- ça aurait été dommage qu’on se rate. Tu as passé un bon Noël ?
- Oui, c’était agréable. Et toi ? Vous … Est-ce que vous fêtez aussi ce genre de fête ?, dis-je maladroitement en me demandant si sa famille fait quelque chose de particulier ce jour-là.
- Je ne raterais une fête pour rien au monde !

Je souris en imaginant qu’Alice est du genre à assurer en ce qui concerne la décoration et l’organisation d’un évènement.

- Je voulais te souhaiter un bon Noël malgré mon retard, fait-elle en me tendant quelque chose.

Je regarde le papier de soi blanc qui est au creux de sa main. Intriguée, Alice m’incite à regarder plus vite. Je laisse tomber dans ma main le petit objet et je relève la tête vers elle.

- Comment tu … ? Tu l’as retrouvé ?, fis-je très surprise en contemplant la belle pièce en bois que Jacob m’avait fait cadeau.
- Le soir où je vous ai trouvé je l’ai ramassé. Je sais à quel point ce cadeau compte à tes yeux.
- Merci, Alice !
- Allez viens là !, me fait-elle en me tenant dans ces bras. Profites-bien de ces quelques jours pour souffler un peu.

Je me dégage d’elle et elle me sourit en se retournant sur Charlie qui s’impatiente dans la voiture. Il nous fait signe que sa montre tourne. Alice me sourit :
- Tu devrais y aller ! De toute façon, tu ne rateras pas ton avion.

Elle se penche sur moi à voix basse :
- Il aura plus d’une demi-heure de retard.
- Oh, je vois. Bien alors passe un bon réveillon ! Et … dis bonjour à ta famille de ma part.
- Bon voyage !

Je marche jusqu’à la voiture et lorsque Charlie démarre, je me tourne vers la maison et Alice a déjà disparu.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
florine39
Assiste au match de base-ball
Assiste au match de base-ball


Féminin
Nombre de messages : 571
Age : 20
Localisation : 39
Date d'inscription : 30/01/2010

MessageSujet: Re: Fic' Twilight    Lun 16 Mai - 18:02

SUuper cO0omme d'hab !!!
j'adooore !
ian , je l'aime pas lui !!! mdr
vivement la suite !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fande taylor
Inconsciente
Inconsciente


Féminin
Nombre de messages : 2800
Age : 23
Localisation : sur la plage, en sécurité dans les bras de Taylor au coucher du soleil
Date d'inscription : 04/06/2010

MessageSujet: Re: Fic' Twilight    Lun 16 Mai - 19:50

j'aime vraiment ce chapitre un nouveau problème à l'horizon !!!
je sens que Ian va poser des gros souci !!!
on sent vraiment la tension des loups et de Andréa.
ce Ian ne m'inspire vraiment pas confiance du tout !!!!
il va très vite comprendre que Andréa n'est pas libre a mon avis !!!
sa ne m'étonnes pas que Embry est un peu peur pour elle.

a la fin Alice qui a rapporter le collier que Jake avait fait a Bella c'est trop sympa de sa part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renesmée Cullen Black
Regarde son bien aimé demander sa main
Regarde son bien aimé demander sa main


Féminin
Nombre de messages : 1803
Age : 19
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 06/11/2010

MessageSujet: Re: Fic' Twilight    Lun 16 Mai - 22:13

J'aime Paul Razz

:OO Ian est qu'un vilain, vilain petit garnement! chaise C'est pas gentil se qu'il fait!
Mais Embry va l'arrêter ^^ Ian va mourrir et on ouvrira le champagne! Very Happy

Le pendentif en bois Shocked Je m'étais même pas rendu compte qu'elle l'avait perdue! C'est indigne de ma part! Alice est vraiment gentille de faire ca même si elle aime pas Jake (chose pas normal, car on aime toute Jacobinou! )

J'ai hate de lire la suite Wink
xoxo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fic' Twilight    Aujourd'hui à 12:13

Revenir en haut Aller en bas
 
Fic' Twilight
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 10, 11, 12  Suivant
 Sujets similaires
-
» Twilight [Stephenie Meyer]
» À propos de la saga Twilight
» Twilight, le film : nos petits détails favoris et autres clins d'oeil...
» HG Vs Twilight : Quand la saga essaie de rameuter du fan de vampires...
» Twilight ou The Host ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twilighters France :: Le quartier des artistes :: Fanfics :: Fanfics tout Public-
Sauter vers: