Twilighters France


*** Twilighters France, votre source française depuis 4 ans!
 
AccueilTwilighters FranceFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une étoile parmi tant d'autres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
MisaRose
A l'hôtel avec Alice et Jasper
A l'hôtel avec Alice et Jasper


Féminin
Nombre de messages : 662
Age : 23
Localisation : Dans ma chambre à attendre qu'Edward passe par la fenêtre
Date d'inscription : 07/11/2008

MessageSujet: Re: Une étoile parmi tant d'autres   Ven 30 Jan - 18:15

Allez poste la suite, moi aussi j'ai trop hâte de la lire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
requiem-for-an-illusion
Inscription au lycée de Forks
Inscription au lycée de Forks


Féminin
Nombre de messages : 47
Age : 25
Date d'inscription : 11/01/2009

MessageSujet: Re: Une étoile parmi tant d'autres   Ven 30 Jan - 21:11

how! merci à vous! Pour la suite je ne sais honnêtement pas quand je pourrais la poster, pendant toute la semaine j'ai eu beaucoup de devoirs et je ne suis pas chez moi du week end...
J'essayerai cependant de la terminer pour dimanche mais honnetement il me parait difficile de faire plus vite :S

Mais j'ai enfin trouvé la chanson parfaite pour accompagner la seconde partie du chapitre 3 : http://fr.youtube.com/watch?v=HwEEujDlkBM


Dernière édition par requiem-for-an-illusion le Lun 2 Fév - 23:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MisaRose
A l'hôtel avec Alice et Jasper
A l'hôtel avec Alice et Jasper


Féminin
Nombre de messages : 662
Age : 23
Localisation : Dans ma chambre à attendre qu'Edward passe par la fenêtre
Date d'inscription : 07/11/2008

MessageSujet: Re: Une étoile parmi tant d'autres   Sam 31 Jan - 9:31

J'ai vraiment hâte de lire la suite, j'espére que tu pourras la poster demain.
Quant à la chanson je la connais et je l'aime beaucoup, tu as raison elle colle vraiment bien!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
requiem-for-an-illusion
Inscription au lycée de Forks
Inscription au lycée de Forks


Féminin
Nombre de messages : 47
Age : 25
Date d'inscription : 11/01/2009

MessageSujet: Re: Une étoile parmi tant d'autres   Dim 1 Fév - 21:14

Et bien, je m'excuse mais à cause de mes tpe, je retarde de plus en plus dans mon écriture, je ne sais pas quand la suite viendra mais je fais au plus vite. Je suis vraiment désolée pour ceux qui attendent :S


Dernière édition par requiem-for-an-illusion le Lun 2 Fév - 23:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elise Cullen
Découvre la clairière
Découvre la clairière


Féminin
Nombre de messages : 402
Age : 27
Localisation : Actuellement avec Edward
Date d'inscription : 27/01/2009

MessageSujet: Re: Une étoile parmi tant d'autres   Dim 1 Fév - 21:54

Je viens de lire et c'est vraiment magnifique !
Prend ton temps, tu écris magnifiquement bien <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
requiem-for-an-illusion
Inscription au lycée de Forks
Inscription au lycée de Forks


Féminin
Nombre de messages : 47
Age : 25
Date d'inscription : 11/01/2009

MessageSujet: Re: Une étoile parmi tant d'autres   Lun 2 Fév - 23:20

J'ai enfin réussi à avancer un peu dans mon écriture, malgré la tonne de boulot que j'ai sur le dos. Le chapitre est loin d'être terminé, je ne pense même pas en être à la moitié. En effet, j'essaye de faire des chapitres de plus en plus longs.

Donc voila, je n'ai même pas le titre du quatrième chapitre, ni la chanson l'accompagnant, mais je vous poste ce petit bout en esperant ainsi me faire pardonner dans mes retards d'écriture et ainsi vous faire patienter!

Je préviens que le chapitre est bien plus léger que les deux précédents... Mais que les amateurs de drame ne s'inquiétent pas ca va revenir, c'est juste que là ca fait du bien de souffler un peu... Ce serait triste de passer tout son temps à pleurer en lisant une fic !

Sur ce, Bises à tous & Bonne lecture!


Dernière édition par requiem-for-an-illusion le Lun 2 Fév - 23:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
requiem-for-an-illusion
Inscription au lycée de Forks
Inscription au lycée de Forks


Féminin
Nombre de messages : 47
Age : 25
Date d'inscription : 11/01/2009

MessageSujet: Re: Une étoile parmi tant d'autres   Lun 2 Fév - 23:25

Chapitre 4,

Point de vue de Bella.

« C'est ainsi que la Belle au bois dormant fut réveillée par le Prince Charmant. La coquine, elle n'attendait que ça! »

Si j'avais toujours été capable de rougir, il me semble bien que même une écrevisse aurait eu l'air pâle à côté de moi à ce moment. J'étais choquée, incapable de bouger ni de dire quoi que ce soit, toujours bouleversée par l'être qui se tenait à côté de moi. Je sentais cependant qu'il était anormal que je sois aussi statique, et alors pour la première fois depuis trois semaines, je fis cet effort qui me paraissait si douloureux, préparant rapidement une réponse dans ma tête. Il ne fallait pas qu'ils sachent que j'étais aussi troublée, aussi perdue.

«  La ferme, Emmett! »

Je ne voyais vraiment pas quoi dire d'autre. L'imbécile se retourna vers moi, me fixant avec des yeux ronds, visiblement choqué. Moi aussi, j'étais choquée. Cela faisait déjà trois semaines que je n'avais pas prononcé un mot et cela m'était toujours aussi douloureux d'entendre ma voix résonner dans l'air. Elle était bien trop mélodieuse, bien trop posée... Ce n'était pas ma voix, pas ma véritable voix, celle que j'avais toujours eu dans ma vie, du peu que je m'en souvienne. Elle était bien trop belle.

Le gros tas de muscles se mit soudainement à sauter dans tous les sens en riant et faisant des hourras dans les airs. Il était parfois vraiment très ridicule, à se comporter comme un gamin. Le gros tas de muscles fonça sur moi et tenta de me plaquer au sol. Par réflexe, je tentais de l'éviter tout en sachant du plus profond de moi que vu son physique, cela serait totalement impossible. Cependant, lorsqu'il s'effondra finalement sur moi je le repoussais d'une force qui m'était totalement inconnue, l'envoyant directement dans une armoire vitrée. En tombant, il explosa la vitre. J'aurais pu craindre qu'il se soit fait mal, mais je savais pertinemment que son corps était bien plus résistant que celui de n'importe quel humain...

Emmett resta immobile quelques instants au milieu des décombres, semblant tout aussi choqué que moi par mon répondant. Cependant sa période de calme ne dura que quelques secondes, avant que celui-ci ne se remette à rire. Ai-je vraiment dis « rire »? Pour être honnête, il gloussait plus qu'autre chose, plié en deux et semblait ne pas réussir à s'arrêter. Il essayait de parler, mais les sons sortant de sa bouche ressemblaient davantage à des grognements qu'à de véritables mots... Jusqu'à ce qu'il arrive à se calmer assez pour former une phrase :

« Encore plus tarée que ce que je pensais! »

Puis il repartit dans son hilarité. Déconcertée, je soupirais. Je ne comprendrai jamais honnêtement sa façon d'agir. C'était à se demander parfois s'il ne venait pas d'une autre planète.

Je me rendis soudain compte de l'agitation autour de moi. Je me retournais et c'est alors que je les vis. Carlisle. Esmée. Rosalie. Jasper. Alice. Ils se tenaient tous en face de moi, avec un sourire aux lèvres... Mais franchement qu'est ce qu'ils avaient tous dans cette famille à sourire comme des niais et à se comporter comme s'ils venaient d'une autre planète. Ou alors, peut-être que c'était moi qui me comportais bizarrement, je ne savais pas. Mais tout ce que je savais, c'est que nous n'avions pas, mais alors vraiment pas, les mêmes manières de nous comporter.

Je sentis alors un regard de plus fixé sur moi. Lui. Le mystérieux. L' « ange ». Il me regardait bizarrement, plongeant ses yeux dans les miens comme s'il essayait de me sonder au plus profond de mon âme. C'était plutôt déstabilisant comme attitude. J'avais l'impression qu'il pouvait lire en moi comme dans un livre ouvert, et bizarrement je n'avais pas envie de l'en empêcher.

Une drôle de lueur passa dans son regard... Ses traits devinrent un peu plus expressifs, mais ils n'en étaient que plus beaux. J'imaginais alors ce que cela pourrait être s'il se mettait à sourire... Non, là c'en serait trop. Ce ne serait rien de moins que ma damnation éternelle. Cependant, alors que les sourires de toutes les personnes présentes dans la pièce me frappaient plus violemment que des insultes, j'aurais donné n'importe quoi pour qu'il se mette lui et lui seul à sourire et ce, seulement grâce à moi.

Je réussis enfin à définir la nouvelle lueur dans ses yeux, ce qui me fit déglutir bruyamment. Il paraissait... paniqué.

___________________________________________________



Point de vue d'Edward

Mais qui était cette étrange jeune femme face à moi dont je n'arrivais pas à lire les pensées? Était-ce simplement parce que je n'arrivais pas à lire en elle qu'elle me perturbait tant? Je ne la lâchais pas des yeux, admettant l'idée que je ne puisse pas lire dans son esprit pour le moment et essayant de me concentrer sur les pensées des autres. Cependant leurs pensées étaient confuses, elles se mélangeaient toutes. De plus les grognements d'Emmett rendaient ma tâche bien compliquée. Il m'était impossible d'être vraiment concentré dans une situation pareille. Tant pis, je continuerai à fixer ces yeux jusqu'à ce que leurs pensées soient ordonnées.

Ces yeux m'hypnotisaient totalement, tant par leur beauté que par leur impassibilité. Même si j'en avais eu envie je savais que je n'aurais pas été capable de détacher mon regard. J'étais passionné très certainement comme je l'aurais été face à un humain dont les plaies auraient été ouvertes alors que je ne m'étais pas alimenté depuis des mois... Cette fille exercait sur moi une étrange fascination que je ne pouvais décrire. Elle m'attirait comme l'aurait fait un aimant face à un boulon et je me laissais plonger dans cette attraction irréelle.

Les minutes passaient et je prenais de plus en plus de distance avec le monde qui m'entourait. Il n'y avait qu'elle qui comptait, elle et ses yeux indéchiffrables posés sur moi. Je n'arrivais toujours pas à lire en elle, et finalement je m'habituais à cette idée. Finalement, elle était peut être ma nouveauté. Mon changement. Mais quelque chose me fit prendre soudain redescendre sur terre, un éclair de tristesse passa sur ses yeux. Une tristesse sans nom et aussi profonde voir même plus puissante que la mienne. C'en était vraiment déstabilisant. Quelle était cette créature que le destin avait fait apparaître sur mon chemin?

Je n'en pouvais plus de ces questions sans réponses. J'aurai finalement tout donné pour pouvoir lire en elle. C'était plutôt bizarre, moi qui était habituellement plus agacé par mon don qui me permettait de voir des choses que je ne voulais pas voir. Pour une fois qu'il était impuissant, j'aurais donné n'importe quoi pour pouvoir le faire fonctionner...

«  Edward, ça ne sert à rien de t'acharner, tu n'arriveras pas à lire dans ses pensées. Et tu n'arriveras pas non plus à lire dans les nôtres, nous sommes bien trop confus pour le moment. Donc s'il y a des choses que tu veux savoir, il va te falloir revenir à des méthodes plus traditionnelles... C'est-à dire faire comme tout le monde, poser des questions... »

La voix moqueuse d'Alice résonnait dans la maison. Effectivement, je devais bien admettre qu'elle avait raison. Ainsi, je n'eus d'autres choix que de détourner mon regard de la divine jeune fille qui se tenait toujours à côté de moi pour les plonger dans ceux d'Alice. Ah oui, elle pensait vraiment que je n'étais pas capable de lire dans ses pensées? J'avais beau ne pas l'avoir vue depuis plus de deux mois, cela ne changeait rien au fait que je la connaissais par coeur et que je pouvais lire en elle comme dans un livre ouvert.

Un sourire moqueur aux lèvres je me concentrais sur les pensées de mon lutin.

« 3, 7, 13, 31, 37, 43, 67, 73, 79, 127, 151, 163, 193, 211, 223, 241, 283, 307, 331, 349, 367, 409, 421, 433, 463, 487, 541, 577, 601, 613, 619, 631, 643, 673, 727, 739, 769, 787, 823, 883, 937, 991, 997, 1009, 1021, 1039, 1087, 1093, 1117, 1123, 1201, 1231, 1249, 1291, 1303, 1459, 1471, 1543, 1567, 1579, 1597, 1663, 1693, 1723, 1777, 1801, 1831, 1879, 1933, 1987, 2053, 2083, 2113, 2221, 2239, 2251, 2281, 2311, 2467, 2473, 2557, 2593, 2647, 2671, 2689, 2797, 2851, 2887, 2953, 2971, 3037, 3049, 3109, 3121, 3163, 3187, 3229, 3259, 3301, 3307, 3313... Ca ne sert à rien que tu insistes une fois de plus, Edward. Tu ne pourras pas lire dans mes pensées car pour une fois, je ne VEUX pas que tu lises dans mes pensées... Alors sois un peu normal pour changer de d'habitude et pose des questions! »

Pff. Fichue Alice et sa capacité de bloquer ses pensées! N'empêche pour une fois, elle avait vraiment trouvé un moyen imparable... Non mais quelle idée de se mettre à réciter les nombres premiers chanceux simplement pour m'empêcher de lire dans son esprit. Alice était parfois vraiment très excentrique!

« Et oui mon coco, il va falloir que tu fasses comme tout le monde! »
Je soupirais, désormais résigné.

«  Qui – est...
Mais je n'eus pas le temps de terminer ma phrase qu'Alice me coupa, m'envoyant ses pensées.

« Tutut. Jeune homme avant toutes choses, les formules de politesse je te prie! »
Je fixais Alice, interloqué. Comment était-il possible qu'une si petite chose soit aussi énervante?!

Celle ci soupira bruyamment, puis me laissa entrevoir ses pensées le temps d'un quart de seconde, juste avant de le refermer aussitôt. Une image me frappa alors. J'étais là, statique devant la jeune fille, la toisant, sans même lui dire un mot. Effectivement ce n'était pas très poli. J'avais du passer pour une sorte de goujat ou pour un mec un peu taré... Au fond, si c'était ce qu'elle avait pensé de moi, elle n'était pas vraiment dans le tord, mais ça je n'avais vraiment pas du tout envie qu'elle le sache!

Sur ce, je repris mes esprits et me retournais face à l'inconnue. Elle n'avait pas bougé d'un centimètre et elle me regardait d'une drôle de manière, son regard alternant moi et Alice. Apparemment, elle n'avait pas du comprendre grand chose de notre conversation mentale et devait vraiment maintenant me prendre pour un fou.

« Euh... Bonjour. »
Je ne m'étais mais alors jamais senti aussi ridicule. Elle me fixait toujours, sans rien dire. C'est vrai que la sensation était plutôt bizarre. Tentant de reprendre contenance, je détachais mes yeux des siens. Mon regard se posa sur ma montre.

23:11
« Enfin... Bonsoir, je veux dire. »
Je frisais vraiment les sommets du ridicule jamais atteint sur cette planète. Elle hocha de la tête. Je pus donc de nouveau me concentrer sur Alice qui nous contemplait, un sourire ravi plaqué sur le visage ainsi que cet air moqueur qui me donnait envie soit d'aller me cacher dans un trou de souris ou bien de lui arracher la tête, c'était au choix.



_________________________________________________

Verdict ? Vous aimez ou pas? ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une étoile parmi tant d'autres   Lun 2 Fév - 23:40

mai jjaaaaadddddooooooooooooooooorrrrrrrrrrrrrrrreeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee,
je ve la suite et vite :p
vraimen sa ma fai rire, Alice tro genial lol
Revenir en haut Aller en bas
requiem-for-an-illusion
Inscription au lycée de Forks
Inscription au lycée de Forks


Féminin
Nombre de messages : 47
Age : 25
Date d'inscription : 11/01/2009

MessageSujet: Re: Une étoile parmi tant d'autres   Mar 3 Fév - 0:08

Je me serais bien mise à écrire la suite, je m'amuse vraiment beaucoup avec cette fic or il se fait tard et j'ai malheureusement cours demain! ( snif je veux dire dans 8h maintenant ! )
Donc voila heureuse que la suite te plaise...

Et moi aussi je m'amuse bien avec Alice. Elle est un peu comme moi... disons trés chieuse!

Je ne sais pas trop quand la suite viendra, demain j'ai une journée chargée et je vais avoir des heures de sommeil à rattraper demain lol donc euh je pense pouvoir écrire une partie de la suite mercredi mais je ne sais pas si je pourrais mettre le chapitre entier ^^

Voili voilou ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une étoile parmi tant d'autres   Mar 3 Fév - 0:52

okii pa de souci miiss, jatendrai patiement ta suite Wink
Revenir en haut Aller en bas
MisaRose
A l'hôtel avec Alice et Jasper
A l'hôtel avec Alice et Jasper


Féminin
Nombre de messages : 662
Age : 23
Localisation : Dans ma chambre à attendre qu'Edward passe par la fenêtre
Date d'inscription : 07/11/2008

MessageSujet: Re: Une étoile parmi tant d'autres   Mar 3 Fév - 13:04

Moi j'adore, en fait je suis accro, Alice me fait bien rire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bellard
Ecoute les légendes Quileutes
Ecoute les légendes Quileutes


Féminin
Nombre de messages : 1516
Age : 36
Localisation : ""dans les bras edward""
Date d'inscription : 08/01/2009

MessageSujet: Re: Une étoile parmi tant d'autres   Mer 4 Fév - 0:43

c est tropb bien merci!!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
requiem-for-an-illusion
Inscription au lycée de Forks
Inscription au lycée de Forks


Féminin
Nombre de messages : 47
Age : 25
Date d'inscription : 11/01/2009

MessageSujet: Re: Une étoile parmi tant d'autres   Dim 8 Fév - 12:57

J'annonce que la suite vient dans la journée. Je ne sais pas si le chapitre sera entier ou alors c'est que le chapitre sera moins long que prévu. Donc voila^^ Désolée de vous avoir autant fait attendre!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MisaRose
A l'hôtel avec Alice et Jasper
A l'hôtel avec Alice et Jasper


Féminin
Nombre de messages : 662
Age : 23
Localisation : Dans ma chambre à attendre qu'Edward passe par la fenêtre
Date d'inscription : 07/11/2008

MessageSujet: Re: Une étoile parmi tant d'autres   Dim 8 Fév - 13:02

Super!
J'ai hâte de le lire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une étoile parmi tant d'autres   Dim 8 Fév - 13:29

hate de voir :p
Revenir en haut Aller en bas
requiem-for-an-illusion
Inscription au lycée de Forks
Inscription au lycée de Forks


Féminin
Nombre de messages : 47
Age : 25
Date d'inscription : 11/01/2009

MessageSujet: Re: Une étoile parmi tant d'autres   Dim 8 Fév - 15:06

Et voila enfin la suite et fin du chapitre 4. Pour une fois, pas de chanson pour ce chapitre. Je préviens qu'il est plutôt merdique, il ne doit y avoir que quelques phrases qui me plaisent dans tout le chapitre mais bon tant pis... Il faut bien poster à un moment la suite, vu que vous attendez déjà depuis un moment :S

J'annonce que le couple Bella/Edward va être un couple TRES rock'n'roll. J'ai notamment certaines scènes dans la tête... Je vais bien m'amuser à écrire la suite. Bref, sur ce bonne lecture à vous.


____________________________________________________

Point de vue de Bella

Je regardais les deux êtres angéliques sans vraiment trop comprendre leurs comportements. Ils étaient plutôt bizarres. Alice semblait s'amuser à torturer psychologiquement le nouveau venu et semblait y trouver un certain plaisir. C'était plutôt étonnant de sa part. Du peu que je l'avais vue depuis mon arrivée dans la villa blanche, elle avait plutôt tendance à se comporter comme la soeur aimante que je n'avais jamais eue, prenant soin de moi à chaque instant.

Elle semblait maintenant être plutôt sadique. Mais une certaine lueur brillait dans ses yeux. Une sorte d'amusement, mais surtout mêlée à de la complicité. Elle semblait surtout jouer avec lui, comme une petite fille l'aurait fait. Alice semblait si immature par moment que c'en était touchant. Elle avait ce sourire aux lèvres si caractéristique et si communicatif de cette joie que je ne voulais pourtant plus ressentir. Je n'avais plus le droit d'être heureuse après tout. J'avais fait bien trop d'erreurs et je ne méritais pas cette nouvelle existence qui s'offrait à moi alors que je n'avais rien demandé si ce n'est qu'on me laisse tranquille.

Qu'on me laisse être seule dans ma solitude, histoire de prouver au reste du monde que je souffrais bien, que je réalisais bien ma punition. Mais non, ce n'était pas vrai.

____________________________________________________

Point de vue d'Alice

A vrai dire, je ne m'étais pas autant amusée depuis plus d'un siècle. Bella et Edward semblaient tout aussi timides l'un que l'autre, c'en était presque pathétique, même si je les adorais tous les deux. Mais je n'osais pas trop me moquer de Bella, nous n'étions pas encore assez proches même si j'avais le sentiment que nous allions devenir de grandes amies. De plus, je savais par Jasper qu'elle souffrait énormément, et même si je ne savais pas quelle était la cause de profonde douleur, j'essayais d'être le plus compatissante possible avec elle. Après tout, c'était moi qui l'avait condamnée à cette existence qui ne semblait pas la satisfaire.

Revoir Edward réveillait en moi toute mon euphorie. Notre complicité m'avait manqué. Au fond, j'étais redevable envers Bella car elle me permettait enfin de retrouver mon frère. Mon partenaire. Mon complice. Les trois mois passés sans lui avaient été d'un ennui mortel, si on pouvait toujours ainsi...

« Il ne te sert à rien d'espérer m'arracher la tête, tu sais pertinemment que je te manquerais trop et que tu te sentirais coupable pendant au moins un siècle! »

« Bella, voici Edward, et Edward voici Bella. Elle est ma nouvelle soeur! »

Je sentais le regard confus de d'Edward posé sur moi. A vrai dire, il ne comprenait pas grand chose et cela se voyait comme le nez en milieu de la figure. Oh, je trépignais d'avance. Je savais comment il allait réagir face à la situation, et j'attendais vraiment de voir ca une deuxième fois, mais réellement. Je savais que j'étais sadique mais peu m'importait, jouer avec mon frère et le taquiner était son conteste l'occupation la plus comique de ces dernières décennies.

«  Je l'ai trouvée dans une ruelle sombre de Seattle. Elle venait juste de se faire mordre par un nouveau né assoiffé qui aurait fait n'importe quoi pour avoir son sang... Maintenant celui-ci repose, du moins ses restes reposent sous l'état de cendres dans un cimetière de la périphérie de Seattle.

Et comment gère-t-elle son nouveau statut de vampire? Me demanda Edward, visiblement intéressé.

Plutôt bien. D'ailleurs c'est très étonnant, elle a une certaine insensibilité au sang humain. Mais elle répugne envers le fait de chasser, et elle avait refusé de dire le moindre mot depuis trois semaines, passant son temps enfermée dans sa chambre. Elle refuse de dire ce qui lui arrive. Mais toujours est-il que vu qu'elle est très résistante nous avons décidé avec Carlisle que plutôt qu'elle reste enfermée nous allons essayer de l'intégrer à la vie de tous les jours.

« De plus elle a tout le temps l'air de souffrir, et nous ne savons pas pourquoi. Je n'arrive pas à décrypter son passé, mais Jasper est à la limite de nous faire une dépression depuis qu'elle nous a rejoint, à cause des ondes négatives qu'elle dégage. »

Ainsi, Bella sera inscrite avec nous à Forks pour la rentrée. C'est là que tu entres en scène. Bella sera, aux yeux des autres, la nièce d'Esmée venant d'Alabama, venue nous rejoindre suite au décès de ses parents afin que tu l'aides à surmonter cette étape cruciale dans sa vie. Ajouta Carlisle.

En quoi suis-je censé l'aider? Je ne vois pas trop à quoi je peux être utile dans cette histoire...

Et bien disons qu'officiellement, Bella sera ta... petite amie. » Précisais-je, heureuse d'être annonciatrice de la nouvelle. 

La tête que fit Edward à ce moment là était plutôt comique. On aurait dit qu'il avait une souris coincée dans sa gorge. Il ne s'y attendait visiblement pas du tout.

_____________________________________________________

Point de vue d'Edward

Alors là. C'était vraiment un défi. Je me demandais bien comment cette idée avait bien pu leur passer dans la tête... Elle venait sûrement d'Esmée et de ces tendances à se comporter comme une agence matrimoniale, faisant n'importe quoi pour me caser... Chose que je n'avais jamais compris d'ailleurs.

Je ne m'y attendais pas du tout, et je voyais mal comment du jour au lendemain j'étais censé me comporter comme un petit-ami avec une fille que je ne connaissais pas du tout et dont je n'étais même pas capable de lire les pensées. J'avais toujours été de nature solitaire et j'étais un grand habitué des relations amoureuses réduites à un coup d'un soir et de partir sans jamais laisser de trace à ma conquête, me disant qu'il était de toutes façons préférable de loin qu'elle ne se rappelle pas de moi et se dise avoir rêvé. Une histoire avec une humaine n'aurait jamais été possible, bien trop compliquée pour moi et même si j'étais capable de réfréner mes instincts d'être froid lors d'une nuit, je ne serais pas capable de les réfréner trop longtemps...

Même avec Tanya qui était pourtant un vampire elle aussi, je n'avais pas été capable de lier de véritables liens puissants qui signifiaient une union véritable. Et ne parlons pas de sentiments. Je ne connaissais que la volupté, l'amour physique. Les tremblements des corps qui se désirent et s'étreignent en pleine nuit jusqu'à ce qu'ils atteignent l'apogée. Deux corps se déchirant en plein milieu de la nuit. L'amour physique. La sensualité.

Je n'étais rien qu'un handicapé du coeur enfin de compte. Malgré mon siècle d'existence, j'avais la maturité affective d'un gamin de trois ans. Ainsi je me voyais mal orchestrer une pseudo relation avec une jeune fille aussi belle que celle qui se trouvait en face de moi... Mais après tout, pourquoi pas, n'étais-je pas à la recherche de défi? Je venais tout juste de trouver un sens que je pouvais à mon existence, je n'allais pas cracher dessus tout de même!

Je me retournais vers la dénommée Bella. Elle me fixait avec des yeux qui devaient être aussi ahuris que les miens. Elle m'attirait toujours autant, il ne suffisait que d'un regard et j'étais totalement hypnotisé. Elle aurait presque pu me faire manger dans sa main comme un petit chien... C'était plutôt ridicule. La situation était ridicule et ridiculement embarrassante.

« Acceptes-tu donc ta mission? Me demanda Alice, toujours aussi moqueuse.

Oui. Répondis-je simplement avant de me retirer de la villa et surtout de m'éloigner de cette créature divine qu'était Bella.

Il fallait absolument que je fuis. Je ne supportais pas l'attirance qu'elle exercait sur moi, mais surtout cette fascination sur laquelle je n'arrivais pas à mettre de nom ni à expliquer. C'était tellement étrange... Elle ne pouvait être que néfaste. Et puis il était tellement étrange que je sois aussi troublé. Cela ne devait être dû qu'à l'alcool qui coulait toujours dans mes veines. Oui, cela ne pouvait être que parce que je n'étais plus sobre. Oui, c'était cela. J'avais juste un peu trop bu.

Sinon, pourquoi serais-je aussi troublé par une fille? Au fond elle était comme les autres, pas plus intéressante. Oui, il ne pouvait pas y avoir d'autres raisons à mon état que l'alcool... Je fermais les yeux toujours troublé et sortit de la villa blanche en courant, tout en fermant les yeux et savourant la caresse de l'air frais sur ma peau.

______________________________________________________

Point de vue de Bella.

Il était sorti comme cela, sans un mot de plus. Mais qui était-il? Pourquoi se comportait-il aussi bizarrement. Alice, un sourire aux lèvres se retourna vers moi et répondit à mes interrogations.

«  Ne t'inquiètes pas, Edward est comme ça avec tout le monde. Il est juste très étrange et très solitaire, mais il a un bon fond. J'ai le pressentiment que vous allez très bien vous entendre tous les deux... » Dit elle avec un sourire moqueur.

J'avais le sentiment qu'elle ne me disait pas toute la vérité, mais peu importait. Aprés tout, je ne m'intéressais pas à lui. Il m'était totalement indifférente... N'est ce pas?

________________________________________________


Alors, vos avis? Ne me tappez pas sur la tête pour vous avoir fait autant attendre pour si peu, ce chapitre me paraît vraiment trés indigeste! =(
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une étoile parmi tant d'autres   Dim 8 Fév - 15:26

et bé jadore miss, vraimen c super et g hate de voir la suite :p
Revenir en haut Aller en bas
requiem-for-an-illusion
Inscription au lycée de Forks
Inscription au lycée de Forks


Féminin
Nombre de messages : 47
Age : 25
Date d'inscription : 11/01/2009

MessageSujet: Re: Une étoile parmi tant d'autres   Dim 8 Fév - 16:41

Ahlalala pour me faire pardonner et parce que j'ai un peu de temps je continue à écrire la suite, mais je ne sais pas si je pourrais la poster aujourd'hui par contre. Je pense, mais je n'en suis pas sûre du tout. Pour le moment ca avance pas mal mais bon. Je me connais y'a un moment où je vais bloquer et ca va tout compliquer ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MisaRose
A l'hôtel avec Alice et Jasper
A l'hôtel avec Alice et Jasper


Féminin
Nombre de messages : 662
Age : 23
Localisation : Dans ma chambre à attendre qu'Edward passe par la fenêtre
Date d'inscription : 07/11/2008

MessageSujet: Re: Une étoile parmi tant d'autres   Dim 8 Fév - 17:52

c'est génial!
J'ai trop hâte de lire la suite!
Alice me fait bien rire à jouer les sadiques!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
requiem-for-an-illusion
Inscription au lycée de Forks
Inscription au lycée de Forks


Féminin
Nombre de messages : 47
Age : 25
Date d'inscription : 11/01/2009

MessageSujet: Re: Une étoile parmi tant d'autres   Dim 8 Fév - 18:35

Et voila la suite. J'ai vraiment prit du plaisir à l'écrire et ca a été vraiment trés vite fait . Ce n'est qu'un morceau mais je le trouve assez long pour pouvoir vous en faire profiter.

Bonne lecture!


_____________________________________________________

Chapitre 5,

Partie 1 : Une pré-rentrée plutôt agitée.

Point de vue d'Alice

Pendant deux semaines, nous n'avions pratiquement plus vu Edward. Il passait son temps à chasser puis revenait par moments passer un peu de temps avec moi ainsi qu'avec Emmett ainsi qu'avec moi. Mais il le faisait plus par obligation que pour vraiment prendre du plaisir, je m'en rendais bien compte. Au fond, je m'étais peut-être trompée sur son compte ainsi que sur son avenir avec Bella.... Mais non, ce n'était pas possible. Je n'avais pas l'habitude que mes visions ne se réalisent pas, alors je ne perdais pas espoir.

Quand à Bella, elle passait son temps enfermée dans sa chambre. Elle lisait et apparemment elle essayait de faire le point sur tout ce qu'elle pouvait penser. Je la comprenais un peu, elle n'arrivait pas à définir ce qui lui arrivait, c'était plutôt normal. Si j'avais été à sa place, j'aurais craqué depuis longtemps. Mais elle ne craquait pas, elle restait terrée dans sa solitude, refusant de regarder autres choses que les quatre murs l'entourant. Je n'aimais pas la laisser seule ainsi, mais puisque c'était son désir, je n'avais pas le droit d'y aller à l'encontre, cela n'aurait pas été juste. Elle avait besoin de temps, c'était vrai. Mais je savais que le temps n'était pas la solution. Il allait bien falloir que je lui offre de nouvelles distractions.

Ainsi, je pris la décision d'aller lui rendre une petite visite. Lorsque j'arrivais dans sa chambre, elle était toujours blottie contre elle-même dans un coin en train de lire. Je me demandais bien ce qu'elle pouvait trouver de passionnant dans le fait de lire, de voir évoluer des personnages totalement fictifs alors qu'elle aurait pu savourer cette vie qui s'offrait à elle. Je m'approchais lentement d'elle et c'est alors qu'elle leva les yeux vers moi.

Depuis qu'Edward était arrivé, c'était étrange mais je sentais qu'elle allait mieux, et Jasper me l'avait confirmé. Apparemment elle devait se sentir moins seule. Pourtant, les deux énergumènes n'avaient jamais rediscuté depuis que je les avait présentés. Mais bon, peut-être était-ce le fait de savoir qu'elle n'était pas la seule à être seule qui la réconfortait. C'était peut être égoïste comme idée, mais je comprenais largement qu'elle soit soulagée de ne pas être la seule à souffrir de son existence. Au fond, nous souffrions tous, mais pas au même degrés.

Jasper souffrait de sa peur de flancher, de ne pas arriver à se retenir en présence d'humains. Cette peur l'obsédait. Mais il m'avait moi, et je faisais de mon mieux pour le réconforter. J'avais totalement confiance en lui et puis je l'aimais alors nous nous aidions de mieux que nous le pouvions. Car moi aussi je souffrais, je souffrais de ne pas savoir qui j'étais. J'aurais donné tout ce que j'avais pour connaître mon passé, cette vie que l'on m'avait arraché et que je n'arrivais pas à regretter car je ne m'en souvenais pas. J'avais ce sentiment bizarre de perdition qu'il me manquait toujours certaines données pour être complète.

Esmée pleurait toujours son enfant perdu, cet enfant qu'elle aurait tant donné pour pouvoir le voir évoluer à ses côtés. Elle avait aussi honte d'avoir tenté de mettre fin à ses jours, mais Carlisle l'aidait largement. Ces deux là s'aimaient vraiment. Ils semblaient quelque peu complémentaires. Carlise souffrait de ne pas toujours pouvoir aider les humains. Il était médecin et, à chaque vie qu'il n'arrivait pas à sauver, il se le reprochait. Il aurait donné n'importe quoi pour ces humains. Je ne savais trop pourquoi, mais lui comme moi, nous manifestions visiblement le même amour de l'humanité.

Rosalie regrettait sa vie humaine. Elle était de loin celle qui avait le plus de mal à accepter son statut de vampire et elle aurait donné père et mère pour pouvoir revivre en tant qu'humaine. Emmett était son petit souffle d'espoir, il lui apportait vraiment beaucoup. Mais il avait énormément de mal à vivre la douleur de sa femme, cette douleur contre laquelle il ne pouvait pas faire grand chose si ce n'est l'accompagner du mieux qu'il le pouvait. Il ne lui manquait pas grand chose pour être heureux. En fait, il était de loin le membre des Cullen qui souffrait le moins.

Edward était de loin celui qui souffrait le plus. Sa solitude étaient criante, nous la sentions tous et nous ne pouvions rien faire contre cela. Il semblait perdu dans son existence, n'y trouvant aucun repère. Il ne trouvait pas à quoi se raccrocher dans ce semblant d'existence qu'il était forcé d'affronter tous les jours. Mais il semblait aller un peu mieux depuis son retour, et Jasper me l'avait confirmé. Avait-il reprit foi en la vie? Je n'y croyais pas vraiment pour dire. Depuis que ses yeux s'étaient posés sur Bella, c'était comme si sa douleur s'était légèrement apaisée, étant toujours très présente mais moins insupportable. C'était un peu un soulagement pour Jasper qui avait beau adorer Edward mais qui avait tendance à le fuir comme la peste lorsqu'il revenait parmis nous, ne supportant pas toutes les ondes négatives qui émanaient de lui.

Lorsque Bella leva les yeux vers moi, je pus remarquer que ses yeux aussi paraissaient moins tristes. Ils paraissaient neutres, vides de vie, mais ne souffraient plus ce martyr psychologique qu'elle semblait s'être infligé depuis son arrivée à la maison.

« Je peux? Fis-je en désignant la place à côté d'elle, sous-entendant ainsi que je voulais la rejoindre.

Elle me répondit par un petit sourire sans joie, mais un sourire poli. C'était déjà pas mal. C'était la première fois depuis qu'elle était arrivée ici que je la voyais sourire et c'était plutôt déconcertant. Elle était vraiment jolie quand elle souriait et elle avait beaucoup moins l'air de porter tout le poids du monde sur ses épaules.

Je m'assis donc à côté d'elle, n'osant pas briser son silence. Elle ne lisait plus, je voyais bien que son regard était maintenant dirigée en face d'elle et non vers ce livre miteux qu'elle tenait toujours dans ses mains. Mais elle ne disait toujours rien. C'était assez oppressant. J'avais toujours détesté le silence, il fallait toujours que je trouve des mots pour combler les blancs. Mais Bella semblait s'y complaire. Je ne la comprenais mais vraiment pas du tout.

« Tu sais, il faudra bien que tu sortes à un moment ou à un autre... » Lui dis-je, le plus doucement possible. Je n'avais aucune envie de la brusquer, mais bon si elle était devenue ma soeur, il fallait bien que je passe un peu de temps avec elle, et ce n'est pas en restant toutes les deux assises en silence dans une pièce déprimante que nous arriverions à faire vraiment connaissance.

Elle tourna les yeux vers moi et haussa les épaules. Apparemment, elle n'avait pas plus envie de sortir que depuis qu'elle était arrivée à la maison. C'était totalement déconcertant. Je ne pouvais le supporter. Je me levais donc et lui tendis une main, devenue plutôt autoritaire. Non mais, elle me prenait pour qui? Je n'étais pas n'importe qui, moi! J'étais Alice, l'unique Alice, et s'il n'était pas dans mes projets de la laisser broyer du noir seule dans sa chambre alors qu'elle y était cloitrée depuis des mois et bien elle n'aurait pas le choix, elle allait être forcée de me suivre. Non mais oh!

Je la forçais donc à se lever et la tirais hors de la chambre.

« Où allons-nous? Me demanda-t-elle, visiblement apeurée.

Je lui fis un grand sourire, pour moi cela paraissait tellement évident que je n'avais même pas pensé à lui proposer.

« Comme toutes les adolescentes de notre âge, nous allons faire du shopping! »

C'est alors que Bella blêmit d'une manière totalement inhumaine. Honnêtement, elle ressemblait vraiment à un cachet d'aspirine. Ah, ma soeur était vraiment étrange pour ne pas aimer le shoping, mais peu importait j'avais remarqué ce petit sac Gucci en vitrines des magasins les plus chics de Seattle une semaine au par avant et je mourrais d'envie de me l'offrir. Et puis, les vêtements que Bella portaient étaient totalement impersonnels. Trop larges, aucune originalité. Elle faisait vraiment trop passe-partout fagotée ainsi. Et puis même, ils ne la mettaient pas en valeur. Alors puisque je l'avais décidé ainsi, nous irions faire du shopping, un point c'est tout!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
requiem-for-an-illusion
Inscription au lycée de Forks
Inscription au lycée de Forks


Féminin
Nombre de messages : 47
Age : 25
Date d'inscription : 11/01/2009

MessageSujet: Re: Une étoile parmi tant d'autres   Dim 8 Fév - 18:35

Point de vue de Bella

Et c'est moi que l'on avait décrétée de folle... Cela n'était vraiment pas juste. Pendant qu'Alice me ballotait entre tous les rayons des magasins les plus luxueux de la ville, je me sentais vraiment ridicule. Je n'étais pas à ma place dans ces magasins où le moindre article coûtait tellement cher que je n'aurais pas pu me l'offrir avec le salaire mensuel de mon beau-père, qui pourtant avait plutôt bien réussi sa vie, étant professeur d'histoire dans une grande université des États Unis. Non mais vraiment, j'avais de plus en plus l'impression de faire tâche dans ces magasins où Alice me traînait avec un plaisir non dissimulé. Elle devait véritablement être très sadique en fait.

Cela faisait maintenant deux heures que nous arpentions tous les magasins qu'Alice jugeait intéressants et pourtant je n'avais toujours pas trouvé la moindre petite culotte qui me plaisait. Il n'y avait rien à faire, jamais je ne trouverais des vêtements correspondant à mon style vestimentaires dans les boutiques où Alice me trainait.

« Non mais c'est que tu as vraiment envie de faire ton premier jour au lycée les fesses à l'air ou quoi? Demanda-t-elle, totalement irritée.

Je la regardais, légèrement amusée. Je ne comprenais vraiment pas du tout l'intérêt qu'elle pouvait porter à des vêtements. Cela semblait totalement primordial pour elle alors que pour moi, ils n'étaient que des bouts de tissu qui servaient premièrement à éviter que je prenne froid ( or, maintenant il avaient perdu toute leur utilité pour ce qui est de cela ) et deux, de me permettre un peu de pudeur. Mais si tous les élèves étaient allés au lycée dans la tenue d'Adam, il ne m'aurait en rien dérangé d'imiter leur façon de faire...

« Bon écoute, moi je n'en peux plus, il faut absolument que j'aille chasser, alors ce qu'on fait c'est que je te laisse ma carte de crédit et tu vas te trouver ENFIN des vêtements à toi. Je te rejoins dans deux heures, évite de créer la moindre catastrophe, s'il te plaît. »

Chose étonnante. Je ne m'attendais vraiment pas à ce qu'elle me laisse seule. Apparemment, sa soif commençait à devenir insupportable. Je hochais les épaules, cela me faisait plutôt plaisir qu'elle me laisse seule. Elle s'en alla tranquillement avec la voiture pendant que je fermais les yeux. Je savourais la sensation du vent qui me caressait les joues. C'était plutôt agréable. J'étais capable de sentir la moindre brise d'air, et le ciel grisâtre semblait indiquer qu'il n'allait pas tarder à pleuvoir, ce qui était confirmé par la pression atmosphérique que je sentais de plus en plus forte.

C'était étonnant. Avant, je n'avais jamais vraiment fait attention à ces sensations et maintenant elles me paraissaient plus qu'évidentes, me sautant à la figure. Et là, seule au milieu de la rue, un drôle de sentiment m'envahit. La liberté. Je me sentais libre, seule face à l'inconnu mais peu importait. J'étais sereine, et marchant dans la rue, je laissais mon esprit vagabonder. Je sentais certains regards posés sur moi, et j'étais ainsi plus que jamais consciente de mon état de vampire ainsi que de la fascination que mon physique pouvait avoir sur les humains.

Je me rappelais soudain un poème que j'avais pris plaisir à lire ces derniers jours. Les mots me semblèrent évidents, et pour la première fois je compris plus que jamais le sens de chacun des mots qui le composaient, touchée mais surtout troublée par sa vérité.

" Moi, j'ai la lèvre humide, et je sais la science
De perdre au fond d'un lit l'antique conscience.
Je sèche tous les pleurs sur mes seins triomphants,
Et fais rire les vieux du rire des enfants.
Je remplace, pour qui me voit nue et sans voiles,
La lune, le soleil, le ciel et les étoiles!
Je suis, mon cher savant, si docte aux voluptés,
Lorsque j'étouffe un homme en mes bras redoutés,
Ou lorsque j'abandonne aux morsures mon buste,
Timide et libertine, et fragile et robuste,
Que sur ces matelas qui se pâment d'émoi,
Les anges impuissants se damneraient pour moi! "
(1)

Ah Baudelaire. Baudelaire, ce poète français qui réussissait tellement bien à mettre des mots sur mes maux. Il était le seul à ma connaissance à réussir à rendre des choses immondes sous un état de beau, par son grand art de manier la langue. J'aurais aimé pouvoir écrire ces mots, mais je n'étais capable que de ressentir, touchée et troublée.

Je me sentais tellement immonde, tellement sale alors que les regards posés sur moi voyaient autre chose. Ils ne voyaient que la beauté immatérielle, la beauté intouchable. J'aurai voulu leur crier de partir, de fuir, que je n'étais que ce monstre inhumain qui pouvait tant les faire souffrir et qui avait tant réussi à faire souffrir durant sa vie. Mais ils n'entendaient pas mon cri silencieux. Ma complainte était à jamais muette, tout comme la douleur que je portais en moi. Je ne pourrais jamais m'en débarrasser, alors autant faire avec. Et puis qui sait, je serais peut être capable de découvrir de nouvelles choses. Me blottir dans ma dépression comme je l'avais fait ces derniers mois me semblait être une grande bêtise. J'avais l'opportunité de découvrir de nouvelles choses, et même si je ne le méritais pas, il aurait été un crime envers l'humanité que de me refuser à essayer de vivre au plus intensément possible cette nouvelle existence.

Cependant, je ne vivais plus par joie, contrairement à ce que je pouvais le faire lorsque j'étais humaine. Je vivais par curiosité. Le mythe des vampires avait toujours passionné les humains, de ce que j'en savais. Ils n'avaient cessé de les mettre sur un pied d'estale notamment dans la littérature, créant le mythe de Dracula. Je me devais de tenter de clarifier ces histoires. Il fallait que je connaisse ce qui se différenciait entre la fiction et la réalité. Et peut-être que d'ici un siècle on écrirait de nouveau un mythe sur moi, immonde créature qui n'avait sur que faire souffrir de son vivant et qui n'en avait été punie à sa mort que par le fait de devenir vampirique.

Je me mis soudain à repenser à Alice et à son désir de me faire porter des robes de créateurs. Oh ca, je ne doutais pas qu'elle allait être choquée de mon style vestimentaire lorsque j'entrais dans une petite boutique que je connaissais bien car c'était là que je m'y habillais lorsque j'étais humain. Oh cela, elle allait être étonnée, et allait vivement regretter de m'avoir laissé seule... Farfouillant dans les rayons j'attrapais les mêmes pantalons que ceux que je possédais avant de quitter la maison familiale. J'étais vite encombrée sous le poids des vêtements mais je n'avais aucun mal à les porter. Les jeans étaient pourtant supposés être lourds, mais non je devais avoir trop de forces. Cependant, pour ne pas paraître suspecte et attirer encore plus l'attention sur moi, j'attrapais un panier et engloutis tous les vêtements dedans, rajoutant certains tee-shirt au passage, puis des pulls, deux blousons... Puis je partis à la cabine d'essayage, histoire de vérifier que j'avais bien toujours la même taille...

Je constatais rapidement en m'observant dans le miroir que je n'avais pas prit un kilos. Au contraire, j'avais eu plus tendance à maigrir qu'autre chose. L'image qui se reflétait en face de moi était celle d'une mannequin en sous vêtements. J'avais davantage de poitrine, et moins de graisses. Mon ventre était plat, mes jambes minces et me semblaient bien plus longues qu'avant. C'était plutôt déconcertant. Je n'avais rien de féminin avant, ayant tendance à conserver davantage un corps d'adolescente voire de pré-adolescente lorsque je grandissais. Et maintenant, je me retrouvais confrontée à une image qui ne me ressemblait pas. Bien sûr, je n'allais pas dire que je n'étais pas belle, cela aurait un comble. Mais je ne me reconnaissais pas. Et présentement, j'aurais donné n'importe quoi pour retrouver mes petits bourlets, mes hanches pas définies, ma poitrine insignifiante. Je voulais me retrouver. Ce corps était trop beau, trop désirable, trop féminin pour être le mien... Ainsi, j'étais plus que jamais satisfaite des vêtements que j'avais pu choisir.

Les enfilant, je retrouvais mon ancienne démarche, un semblant de mon ancienne apparence. Je me sentais moins féminine ainsi, mais davantage moi. Le baggi m'allait toujours aussi bien, et les pulls semblaient avoir été taillés de façon à ce que je sois la seule personne à qui ils puissent aller. Je regroupais toutes les affaires puis sortit de la cabine pour me diriger enfin vers la caisse où un vendeur me regardait bizarrement, fixant la haute pile de vêtements que je portais. Ah oui, il fallait le dire, elle était haute, elle arrivait carrément par dessus mon visage, si bien que l'on ne m'aurait pas reconnue, quand bien même une personne m'ayant connu aurait traîné dans les parages. J'allais en avoir pour cher... mais il me fallait bien des vêtements. Et à ce que j'en avais comprit, l'argent n'était pas un soucis pour les Cullen, et Alice ne m'en voudrait pas vu la fortune qu'elle avait pu dépenser dans l'après-midi ne serait-ce que pour des paires de chaussures qui se ressemblaient toutes étrangement...

Je déposais tous les articles devant la caisse et sortis la carte de crédit pour payer tous les achats. J'étais tellement encombrée que le vendeur dû me fournir sept sacs très larges pour que je puisse y installer tous les articles. Je regardais le ticket, mal à l'aise. J'avais l'impression de ne jamais avoir dépensé autant d'argent de toute ma vie. Je sortis enfin de la boutique puis en profitais pour jeter un coup d'oeil sur ma montre. Il ne m'avait fallu qu'une demie-heure pour renouveler ma garde-robe, le supplice prenait enfin fin. Je profitais du temps qu'il me restait pour aller dévaliser la librairie la plus proche.

______________________________________________________

(1) Extrait du poème Les métamorphoses du vampire de Charles Baudelaire ( Les Fleurs du Mal )

Alors, vos avis?? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MisaRose
A l'hôtel avec Alice et Jasper
A l'hôtel avec Alice et Jasper


Féminin
Nombre de messages : 662
Age : 23
Localisation : Dans ma chambre à attendre qu'Edward passe par la fenêtre
Date d'inscription : 07/11/2008

MessageSujet: Re: Une étoile parmi tant d'autres   Dim 8 Fév - 18:58

Toujours aussi bien!
Edward et Bella qui s'évitent à cause de leur attirance mais qui vont quand même mieux juste parce qu'ils se sont trouvés... <3
J'ai hâte de lire la suite, surtout la rentrée où Edward et Bella vont jouer les couples!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une étoile parmi tant d'autres   Dim 8 Fév - 22:14

et bé mademoiselle, jve voir la suite, parske tout simplemen jadore tjr autan, et plus je li plus jadore de plus en plus Wink
Revenir en haut Aller en bas
bellard
Ecoute les légendes Quileutes
Ecoute les légendes Quileutes


Féminin
Nombre de messages : 1516
Age : 36
Localisation : ""dans les bras edward""
Date d'inscription : 08/01/2009

MessageSujet: Re: Une étoile parmi tant d'autres   Lun 9 Fév - 2:21

j adore merci!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cullen.x
Plan d'attaque
Plan d'attaque


Féminin
Nombre de messages : 1607
Age : 21
Localisation : C'est vrmt la peine de le demander ? -_- .. Dans les bras d'Edward biensur ;D
Date d'inscription : 05/01/2009

MessageSujet: Re: Une étoile parmi tant d'autres   Sam 14 Fév - 5:51

j'ai hâte à la suite miss !!
c'est super continue comme ça ^^
PS; Edward va tomber amoureux de Bella et elle
amoureuse de lui ?? ou non ??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une étoile parmi tant d'autres   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une étoile parmi tant d'autres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Une parmi tant d'autres
» Seule parmi tant d'autres
» Ceci n'est qu'une présentation parmi tant d'autre....
» Un projet parmis tant d'autres
» Otaku parmi tant d'autres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twilighters France :: Le quartier des artistes :: Fanfics :: Fanfics tout Public-
Sauter vers: