Twilighters France


*** Twilighters France, votre source française depuis 4 ans!
 
AccueilTwilighters FranceFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 twilight 5, "réincarnation" (Cullen/Wolf pack) Fic terminée!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 11 ... 21  Suivant
AuteurMessage
missou
Entretien avec un vampire
Entretien avec un vampire


Féminin
Nombre de messages : 367
Age : 26
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: twilight 5, "réincarnation" (Cullen/Wolf pack) Fic terminée!   Mar 24 Aoû - 18:20

C'est la première fois que j'écris, alors j'espère ne pas décevoir les lecteurs. C'est la suite de Révélation, huit ans plus tard en fait... il y a plusieurs points de vue, pas seulement celui de Bella. Bonne lecture et merci !

smack


Dernière édition par missou le Ven 2 Mar - 2:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
missou
Entretien avec un vampire
Entretien avec un vampire


Féminin
Nombre de messages : 367
Age : 26
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: twilight 5, "réincarnation" (Cullen/Wolf pack) Fic terminée!   Mar 24 Aoû - 18:25

Chapitre 1
Un nouveau départ

Ici c’est Edward qui parle

Cela fait maintenant 8 ans que ma famille et moi jouissons d’une plénitude complète. La rencontre avec les volturis est partiellement oubliée, les ennuis sont derrière nous. 8 ans que je nage dans le bonheur. J’ai une vie parfaite: une femme dont je suis fou amoureux et qui par miracle l’est également, une fille qui rayonne et embellit chaque jour que Dieu fait, des frères et sœurs qui partagent et contribuent à mon bonheur ainsi que des parents qui nous aime et nous chérisse.
Que demander d’autre ? Parfois je me sens égoïste à ne penser qu’à moi , à mes sentiments et à mon petit monde, en oubliant que des millions d’autres personnes au moment même où je blasphème mes délires sont en train de souffrir, de mourir… Mais je me dis que j’ai de la chance car ces millions de personnes souffriraient, mourraient pour avoir une vie comme la mienne, aussi complète et entière. Mais littéralement parlant, je suis mort pour avoir cette vie puisque je suis un vampire. Et j’ai souffert des décennies, avide de sang humain, jalousant les mortels, et voyant toutes ces guerres et ces famines ainsi que ces innocents mourir. J’ai vécu sans amour contrairement à mes frères qui étaient épaulés par leur âme sœur. Solitaire, je maudissait la vie de me laisser encore sur cette Terre. Mais c’est là que j’ai rencontré Bella, elle a changé ma vie à tout jamais. J’ai affronté de dures épreuves avant de mériter la perfection dont je me vente si fièrement.
C’est comme chaque matin que Bella et moi allions réveiller Renéesmée, notre fille, qui elle dormait la nuit contrairement à nous autres puisque c’était un être hybride ( mi-humain mi-vampire ).
-Bonjour ma chérie, il est temps de te réveiller tu as école dans moins d’une heure! Lui dis-je.
-Oui nessie, dans moins d’une heure c’est ton premier jour au lycée de Forks, s’enthousiasma ma femme.
-Je sais, répliqua nessie, mais je ne veux pas y aller, j’ai trop peur.
- J’avais peur également, surtout que j’arrivais en plein milieu de semestre. Mais j’ai surmonté mon trac et suis allée en cours. Je m’y suis faite d’excellents amis et surtout, j’y ai rencontré ton père.
Une bouffée de fierté et d’orgueil m’envahirent car Bella n’avait pas oublié les moments où elle n’était encore qu’une humaine et surtout, elle se souvenait encore de notre rencontre au lycée.
-C’est vrai, ta maman a raison, c’est là que ta vie commence. Tu y trouveras ta meilleure amie, tout comme ta mère et Alice se sont rencontrées, des copains et même -cela m’agaçait un peu de le dire- un petit copain.
Bella remarqua mon rictus et me repris la parole.
- Ou pas, tout dépend de toi mais tu as encore tout le temps devant toi. En fait le temps presse alors bouge toi un peu de ton lit avant de ne rien connaître de tout ceci car tu vas arrivée en retard ma puce !
-Bon…D’ACCORD ! Bouda ma fille.
C’est sur ces paroles que nous quittâmes le cottage afin de nous rendre au garage de la villa de ma famille un peu plus loin. Une surprise de taille attendait Renésmée.
- Dépêche toi Nessie ou tu vas rater ton cadeau…
- UN CADEAU!!! S’exclama celle-ci.
-Eh oui nous t’avons acheté, comment dirai-je, un cadeau pour ta rentrée, répondit Bella.
-Oh mais c’est génial ça! Merci papa, merci maman. Allez vite vite je veux voir mon cadeau!!
Elle était décidément aussi impatiente que sa mère. Heureusement qu’elle n’a pas hérité par contre de son dégoût pour les cadeaux ! Nous nous approchions du garage et enfin arrivés à destination nous nous arrêtâmes devant la porte.
-Es-tu prête mon bébé ? Murmura bella aux oreilles de notre fille.
-Oh que oui! S’impatienta Nessie.
-Bon, coupai-je, il est temps que tu le vois ce cadeau.
Sur ce, je pris la télécommande qui me permettait d’ouvrir la porte automatique et appuyait sur le bouton. La porte s’ouvrit doucement et laissait percevoir toute la famille autour du cadeau.
-OH MON DIEU, Mais elle est MAGNIFIQUE !!!!!!
- Voici ton cadeau ma petite nièce chérie, dit Alice.
-Elle te plaît ? Demanda Rosalie.
-Si elle me plaît ? Non je ne l’aime pas. Je l’ADORE oui !
- je suis content pour toi. Tes parents allaient devenir fou pour choisir le modèle qui t’irait le mieux, ajouta Carlisle.
- Mais elle est tout bonnement magnifique, j’adore cette voiture. Je ne sais pas comment vous remercier!
- Il suffit que tu conduises prudemment et que tu nous rapportes de bonnes notes quand même, dis-je.
-Il faudrait aussi que tu ailles non ? Tu vas arriver en retard ! Coupa Bella un peu en colère.
Elle était aussi stressée que moi pour le premier jour à l’école de Nessie. Elle avait grandit si vite. Elle a l’air d’avoir 16 ans mais elle n’en a que la moitié en réalité. C’est un jour difficile pour moi, j’ai beau faire le papa cool, je suis un vrai papa poule !
-Bon ben, je vais à l’école alors. Bisous à toute à l’heure toute le monde. Je vous aime!
-Bisous ma chérie, maman t’aime aussi, répondit Bella un nœud dans la gorge.
S’il m’était possible de pleurer, je me serai transformé en vrai fontaine à l’instant qu’il est. C’est une nouvelle vie, un nouveau départ pour ma chère et tendre petite fille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
missou
Entretien avec un vampire
Entretien avec un vampire


Féminin
Nombre de messages : 367
Age : 26
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: twilight 5, "réincarnation" (Cullen/Wolf pack) Fic terminée!   Mer 25 Aoû - 0:46

Chapitre 2
Le vide

Ici, c’est Bella qui parle


J’avoue que je suis triste. Je ne m’étais jamais imaginée être mère auparavant. Mais maintenant que je le suis, je m’ennuie de ma fille. Elle ne devrait même pas aller au lycée elle n’a que huit ans en réalité. Mais la mettre au primaire aurait paru fou vu le physique dont elle disposait. Heureusement, Edward et moi avions fini l’école et n’avions plus rien à faire. Je l’avais pour moi toute seule et j’étais heureuse. J’étais comme une petite gamine de 6 ans à qui on offrait une boîte entière de chocolat, tous aussi bons les uns que les autres, et qui savait qu’elle les aurait pour elle toute seule. Elle se délecterait de chaque bouchée en s’imprégnant bien du goût de chacun de ces chocolats. Or elle n’en aurait jamais assez car elle en voudrait encore et encore et encore…Jusqu’à l’infini. Edward était ma boîte de chocolat. Il était pour moi toute seule et je savourais chaque moment avec lui en ayant l’envie d’en vouloir toujours plus. Heureusement, je l’avais pour l’éternité. S’il pouvait lire mes pensées il croirait que je suis folle ! Hélas, je suis bel et bien folle. C’est-ce que certains scientifiques et séries à l’eau de rose appelleraient «  l’amour  ». Mais je pense que mon sentiment envers lui dépasse ce stade là, c’est bien plus que de l’amour. C’est de la passion , du désir, de l’extase, de l’obsession et de l’envie jamais satisfaite. Je me sentais alors envahie par le désir d’être sienne sur le champ. Je voulais qu’il comprenne ce que je ressentais à cet instant. Je décidais alors d’enlever mon bouclier quelques minutes afin qu’il puisse lire dans mes pensées et partager mon envie, car j’ai tout simplement envie de lui.
- Bella, c’est qu’il faut qu’on te calme un peu, rit mon mari.
Je répondis par la pensée pour que les autres ne nous comprennent pas, car j’aurais encore eu droit aux petites blagues d’Emett sur notre vie privée à Edward et à moi.
-Non, je ne veux pas être calme, au contraire, je veux rester entraînée comme ça. Tu ne me désires donc plus ?- Répondis-je avec cette moue qu’il adorait tant.
-Bien sûr que oui, as-tu perdu la tête.
-Alors pourquoi dis-tu non ?
- Dire non à quoi ? Rétorqua Emett.
Ah non il ne manquait plus que lui. Il ne fallait absolument pas qu’il sache de quoi nous parlions. Il est tellement gamin lorsque il s’agit de dire l’une de ses blagues perverses. Heureusement Edward pensait comme moi car il répondit à l’instant:
- Bella veut qu’on aille voir Renéesmée à l’école en cachette pour savoir comment elle s’en sort.
- Ah mais c’est une excellente idée répondirent Alice et Rosalie en chœur.
Elles adoraient leur nièce. Elles la couvaient presque autant que moi et j’avais d’ailleurs l’impression des fois que j’étais de trop entre elles et Nessie , surtout lorsqu’elles la chouchoutaient ou l’emmener faire les magasins à Port Angeles ce qui n’était pas ma tasse de thé.
-Non, ça ne l’est pas, trancha mon époux. Elle doit apprendre à être indépendante maintenant. Elle est assez intelligente et mûre pour se débrouiller toute seule elle n’a pas besoin de nous constamment derrière son dos.
Il me faisait encore plus d’effet lorsqu’il s’énervait et prenais un air sérieux. Il se retourna et me regarda d’un air désespéré. Je compris alors que j’avais oublié de remettre mon bouclier car il avait sûrement entendu mes dernières pensées.
- Ben quoi c’est vrai, je ne me cache pas la vérité, j’adore quand tu t’énerves ça me fait encore plus rêver - , dis-je dans ma tête pour qu’il entende.
-Bella, arrête.
-Qu’elle arrête quoi Edward ? Contra Jasper.
Il avait le don de deviner les états d’âme des gens qui l’entouraient. Il avait sûrement senti la colère d’Edward et mon désir sans comprendre ce qui se passait entre nous.
- Elle veut encore aller voir Renésmée et il en est hors de question ! Cri Edward.
-Bon je m’en vais, je ne reste pas une seconde de plus à côté d’un énergumène comme lui, rétorqua Rosalie. Tu viens bébé ? Demanda-t-elle à Emett.
Ils partirent tous deux en direction du salon. Au moins je n’aurai plus peur qu’Emett comprenne quelque chose et me fasse ses blagues vicieuses.
- Je m’en vais aussi vous me faites peur vous deux, nous lança Jasper.
-Mmm, vous me cachez quelque chose et je ne vais pas tarder à le savoir mes petits! S’exclama Alice. J’ai mon don de mon côté, ajouta-elle.
Puis elle parti comme tous les autres. Il ne restait plus qu’Edward et moi dans le garage. Il me regardait d’un air dubitatif, alors que moi je le toisai de long en large en me mordant la lèvre inférieure. Je savais qu’il craquerait, il adorait lorsque je faisais ça.
-Pourquoi me fais-tu ça ? Ironisa-t-il.
-Mais…Mais…je ne fais rien, répondis-je innocemment.
-C’est peut-être mon imagination qui me joue des tours alors, ce n’est pas grave, oublions j’ai dû rêver. Puis il partit vers le cottage tout content.
Je savais qu’il mentait, en fait il me cherchait. Je devais le suivre. Une fois arrivés au cottage, je m’assis dans le salon et regardai la télé. Lui n’en croyait pas ses yeux. Il pensait sûrement que je me jetterai dans ses bras. Eh bien non, c’était à lui de jouer cette fois-ci !
-Bella, mon amour, que fais-tu ?
-Ca se voit non ? Je regarde la télé. Ca a l’air d’être un très bon film - j’ajoutais pour que ça soit encore plus crédible- ce n’est pas ton genre, je préfère le voir toute seule s’il-te-plaît.
Je finis ma phrase par un petit sourire hypocrite. Ca avait marché ! Il ne comprenait rien à rien. Mais ça lui apprendra, je déteste être rejetée.
-Mais bella, je pensais que tu voulais…
- Voulais quoi? Le coupai-je. Tu m’as dis que tu ne voulais pas qu’on aille voir Nessie, alors c’est bon je suis d’accord - j’avais fait fort là - .
-Tu te moques de moi là. En fait j’aime bien quand tu te joues de moi, ça me fait…comment as-tu dis déjà ? Ah oui…cela me fait énormément d’effet. Alors ?
-Je suis fatiguée. Laissons pour ce soir.
-Non, maintenant !
Et il se jeta sur moi pour m’embrasser fiévreusement. Nous sentions nos souffles s’entremêler dans nos gorges et nos langues se toucher sensuellement. Le désir montait en moi, mon jeu avait marché ! Il m’attrapa le visage avec les deux mains et me plaqua le dos contre la couche du divan. Je lui arraché sa chemise - Alice me tuerait mais le plaisir avant tout - Il fit de même et continuâmes sur cette lancée jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de tissu entre nos deux corps. Je lui murmurai des mots doux à l’oreille et me les rendit en mille baisers sur tout le corps.
-Tu m’aimes ? Me dit-il entre deux baisers.
-Oui, à en mourir.
-Alors prouve le moi ! Me lanca-t-il.
Je le retournai de façon à ce que je soit au dessus de lui puis plaquai ses épaules en dessous de mes mains pour qu’il ne bouge plus. Je pris le contrôle et le dominai. Je le guidai à travers moi, là où nos deux corps ne faisaient plus qu’un. Je l’entendis frémir sous mes assauts voluptueux et emplis de désir. Je me sentis moi-même proche de la satisfaction quand je m’entendis pousser un cri de joie. J’avais atteint mon but car nous jouissions tous les deux, au même moment. Il n’en pouvait plus il me fit rouler sur le sol où il reprit le rôle du mâle dominateur puis me fit l’amour sauvagement pendant des heures qui défilaient comme des secondes. Nous comprîmes qu’il fallait arrêter au moment où je murmurai le nom de notre fille. Renésmée nous fit revenir à la réalité car nous nous habillâmes et allâmes à la villa attendre notre progéniture. A ce moment là je ressentis un vide en moi, j’étais calme et reposée, j’avais même oublié à quel point Renésmée m’avait manqué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bella55
Le combat
Le combat


Féminin
Nombre de messages : 1730
Age : 32
Localisation : forks avec taylor lautner
Date d'inscription : 03/02/2009

MessageSujet: Re: twilight 5, "réincarnation" (Cullen/Wolf pack) Fic terminée!   Mer 25 Aoû - 12:06

vivement la suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
missclecle
Est câlinée par un vampire
Est câlinée par un vampire


Féminin
Nombre de messages : 1487
Age : 22
Localisation : dans les bois en train de chasser le puma avec Edward <3
Date d'inscription : 24/07/2009

MessageSujet: Re: twilight 5, "réincarnation" (Cullen/Wolf pack) Fic terminée!   Mer 25 Aoû - 13:55

j'aime Wink
vivement la suite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
missou
Entretien avec un vampire
Entretien avec un vampire


Féminin
Nombre de messages : 367
Age : 26
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: twilight 5, "réincarnation" (Cullen/Wolf pack) Fic terminée!   Mer 25 Aoû - 15:55

merci pour vos comentaires ça me fait vraiment plaisir , et puis j'aimerai recevoir vos critiques pour savoir comment je m'en sors jusque là, donc vous gênez pas de mettre autant de coms que vous voulez Very Happy Very Happy . J'essaierai de poster chaque jour des extraits plus ou moins longs, bisous



Chapitre 3
Une petite escapade ( partie 1 )

Ici, c’est Renésmée qui parle.

Je revins à la maison après une longue journée d’école. A peine je dépassai le seuil de la porte d’entrée que mes tantes et oncles, ainsi que mes grands parents se jetèrent sur moi. J’étais très fière d’être l’objet d’attention principal de toute ma famille et ne m’en lassai jamais. Ils me posèrent mille questions à la fois auxquelles je n’arrivais pas à répondre correctement tant ils m’étouffaient sous leurs câlins. Après m’être détachée de leur emprise et m’être assise dans le salon, je m’étonnai que mes parents ne soient pas là. Jasper qui avait senti mes doutes et mes craintes me répondit tout de suite.
- Ne t’inquiète pas, tes parents sont au cottage ils arrivent tout de suite.
- Oui je les sens d’ici, ajouta Esmée, ma grand-mère.
-Ils ont passé toute la journée seuls, isolés, dans leur petit cottage. Je me demande ce qu’ils ont fait hein ? Lanca Emett amusé.
Ces dernières phrases furent accueillies par le grognement de mon père qui entrait par la baie vitrée. Il avait sûrement entendu des pensées malsaines dans la tête de mon oncle. Il était si drôle, toujours à les taquiner sur leur vie privée. Oh j’étais loin d’être bête, je savais qu’ils occupaient la plupart de leur nuit à des activités plus ou moins physiques mais ne m’en mêlai pas. Juste avoir l’image dans ma tête me traumatisais assez pour ne pas me réveiller de toute la nuit, même si j’avais un besoin naturel pressant à satisfaire.
- Tu sais Nessie, tu peux très bien aller aux toilettes quand tu en a envie, ta mère et moi sommes souvent en train de parler la nuit contrairement à ce que tu penses, répondit mon père à mon plus grand étonnement. Il avait lu dans mes pensées.
-Pardon? Pourquoi elle pense que nous faisons quoi! Rougit ma mère.
-Oh, un peu plus que parler Bella, dis mon oncle Emett. Elle pense plutôt que toi et Edward passez votre nuit à jouer.
Décidément, mon oncle était toujours aussi farceur ! Il savait pourtant que ma mère était très embarrassée d’étaler sa vie sexuelle aux yeux de la famille et particulièrement à moi. Mon père bondit alors sur Emett et lui brisa l’épaule. Alice les sépara et Jasper détendit l’atmosphère à l’aide de son don.
- Edward, tu n’as pas besoin de détruire le corps de notre frère pour qu’il se taise à propos de ce sujet qui te gêne tant. Nous savons tous ce qui se passe au moment même où vous le faites. Jasper sent vos émotions de la villa tant votre désir est fort. Et j’ai constamment des visions de vos ébats qui ne m’enchantent guère tu peux le croire.
Je me sentais plus gênée que jamais. Je savais que mes parents profitaient pleinement de leur nuit car ils ne pouvaient pas dormir, mais de là à ce que j’entende que toute ma famille le sait me dérange au plus haut point.
-Ca suffit, criai-je, je suis encore là !
-Oh non ! Je suis morte de honte. Désolée ma chérie mais tu sais ils exagèrent un peu, c’est pas comme si nous étions tout le temps en train de le faire, plaidât ma mère rouge de honte.
- Oh que si, contredis Emett. Tu sais pourquoi quand tu es arrivée ils n’étaient pas encore là? C’est parce qu’ils étaient encore en train de s’occuper !
Il explosa de rire même avec l’épaule déboîtée, ce qui énerva encore plus mon père qui prévoyait sûrement de lui arracher la tête.
-C’est bon tonton, je pense que j’en ai assez pour un bon bout de temps. C’est pas grave, lançais-je à mes parent, l’essentiel c’est que vous soyez là maintenant.
- Oui mon bébé, alors raconte nous un peu ta journée? Ton premier jour de classe ? J’espère que les gens ne t’ont pas trop embêtée puisque tu es nouvelle, comme moi à l’époque.
-Non, en fait c’était gé-nial ! Je me suis très vite adaptée, les élèves étaient aux petits soins avec moi, je me sentais comme à la maison.
-Comme à la maison ? S’exclamèrent ma famille.
- Ben oui, ils me traitaient comme une princesse, donc comme à la maison.
-Oh la coquine ! Me taquina oncle Emett. Donc nous te traitons comme une princesse et tu t’es pris la grosse tête. D’accord, je note, je note…
Je m’esclaffai de rire et continuai à leur racontait tout ce qui s’était passé aujourd’hui dans les moindres détails. J’avais deux nouvelles amies, Tara Wilson et Pam Kingsley, ainsi que quelques copains comme Brandy Newton et James Reed. Mon père fit une grimace au moment où je prononçais le nom de Brandy.
- Ce Brandy Newton ne serait pas par hasard le fils de Mike, Mike Newton ?
- Je ne sais pas, je lui demanderai demain. Pourquoi ?
-C’était, hum…un ami.
Ma mère pouffa de rire ce que je ne compris pas. Je lui demandais des explications.
- Non, je suis devenue un peu sénile avec l’âge ma chérie ! Se mit à rire ma mère.
-Ouai c’est ça foutez vous de ma gueule avec vos petits secrets, j’en aurai bientôt aussi et vous verrez comment je me moquerez de vous petit couple de pervers, dis-je dans ma tête.
-RENESMEE CARLIE CULLEN, tu as intérêt à t’excuser tout de suite de ce que tu viens de penser. Comment peux-tu nous traiter de la sorte? Et je ne tolère pas que tu sois grossière jeune fille. Va à la maison tout de suite j’ai à te parler, me cria mon père.
- QUOI ! Criai-je, tu n’en as pas assez de lire dans mes pensées? Je ne peux jamais avoir d’intimité j’en ai assez ! Et puis zut va au diable. Je partis en courant dans le garage afin de prendre ma voiture et m’en aller chez Jacob, le seul qui pouvait m’écouter et me consoler.
Jacob était, aussi loin que je m’en souvienne, un grand frère depuis ma naissance. Il m’avait prise dans ses bras alors que je venais d’ouvrir les yeux, il jouait avec moi sans jamais se lasser. Il m’écoutait des heures et des heures radoter et jamais ne se plaignait. Je l’aimais comme mon meilleur ami, comme un membre de ma famille. J’aimais quand il me regardait avec un air fasciné, comme si j’étais le soleil qui illuminait sa vie. Ce n’est bien plus tard que j’appris qu’il s’était en fait imprégné de moi dès ma naissance et que je lui étais désormais destinée; Dieu en avait décidé ainsi. Mais je n’éprouvais que de l’amour fraternel envers lui, heureusement il ne le prenait pas mal. Il patienterait jusqu’au jour où je l’aimerai d’un véritable amour, ce qui à mon avis n’était pas encore prêt d’arriver. Il sentit ma présence car à peine j’avais arrêté la voiture qu’il sortit en courant de sa maison pour me sauter au cou.
-Wow jacob doucement, je ne suis pas aussi forte que toi ! Riais-je
-Je suis tellement heureux de te voir tu sais, tu m’as manqué mon amour, dis-t-il en m’embrassant sur la joue un peu trop sensuellement.
-Jacob, tu sais que je n’aime pas trop quand tu me montres autant…d’affection.
-Oui, excuse moi, je me suis un peu laissé emporter…
-Ce n’est pas grave Jake. Tu m’as énormément manqué.
Je vis que ma dernière phrase lui avait éclairé le visage car il afficher une mine radieuse.
- Ah oui ? Je t’ai manqué ? Rétorqua-t-il le sourire jusqu’au oreilles.
-Ben oui, gros bêta. Tu croyais que je t’avais oublié ?
-Euh…je dois avouer que cette idée m’as traversé l’esprit. Tu ne me donnais plus de tes nouvelles.
-J’ai été plus ou moins occupée ces derniers temps. Avec le lycée de forks que je viens d’intégrer il a fallut que je me prépare pour rattraper mon retard pendant les vacances.
-Ah tu va à l’école maintenant? Raconte moi ton premier jour ma chérie, dit-il affectueusement.
-Alors, tout d’abord je suis arrivée dans ma nouvelle voiture dans le parking réservé aux étudiants et…
-QUOI ? Tu as une nouvelle voiture ? Me coupa-t-il.
-Oui c’est celle dans laquelle je suis arrivée à l’instant.
-Ah c’est la tienne ? Je pensais que c’était encore une des voitures de la nombreuse collection de ta famille, ricana-t-il.
-Non Non, c’est la mienne très cher; ma première à vrai dire.Elle vient s’ajouter à la collection de ma famille, pouffai-je à mon tour.
-C’est génial, pour une première voiture ils ont fait fort. Une Aston Martin vanquish ce n’est pas n’importe quoi !
-Je m’y connais pas trop en voiture. Mais j’ai bien aimé le modèle coupé sport.
- Elle est ULTRA rapide.
-Tu veux l’essayer ?
Il était réellement aux anges. Je lui donnais les clés avant qu’il ne réponde car je connaissais pertinemment sa réponse.
-D’accord, mais tu montes avec moi.
-C’est comme tu veux, dis-je avec vivacité.
Nous allâmes vers la voiture, puis je pris la place passager. Il démarra et fis chauffer le moteur qui émit un grognement impressionnant. Je voyais dans les yeux de Jacob des petites étoiles comme celles dans les yeux d’un enfant qui vient de recevoir son jouet à noël. Il était tellement heureux, je voulais être comme lui à ce moment mais j’étais toujours en colère contre mes parents.
-C’est parti poulette! S’exclama-t-il.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laura64
Sauvée par Adonis
Sauvée par Adonis


Féminin
Nombre de messages : 172
Age : 23
Localisation : en pleine manifestation pour retrouver les auteurs disparus
Date d'inscription : 09/08/2010

MessageSujet: Re: twilight 5, "réincarnation" (Cullen/Wolf pack) Fic terminée!   Mer 25 Aoû - 16:31

vivement la suite !!! j'aime beaucoup le début !! j'espére que tu develloperas l'histoire de renesmée et jacob car je trouve dommage qu'il y ai si peu d'histoire sur eux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
missou
Entretien avec un vampire
Entretien avec un vampire


Féminin
Nombre de messages : 367
Age : 26
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: twilight 5, "réincarnation" (Cullen/Wolf pack) Fic terminée!   Mer 25 Aoû - 16:37

en fait c'est plus compliqué que ça... je peux pas tout dévoiler mais il y aura une histoire d'amour avec Renésmée ne t'inquiète pas. Juste ça ne sera pas pour tout de suite avec Jacob, j'en dis pas plus. Merci (l)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laura64
Sauvée par Adonis
Sauvée par Adonis


Féminin
Nombre de messages : 172
Age : 23
Localisation : en pleine manifestation pour retrouver les auteurs disparus
Date d'inscription : 09/08/2010

MessageSujet: Re: twilight 5, "réincarnation" (Cullen/Wolf pack) Fic terminée!   Mer 25 Aoû - 16:51

non non ne me dit pas tout lol !!! mais je suis contente que enfin quelque uns commence a s'y interesse j'avais l'impression que ce couple n'etait pas populaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
missou
Entretien avec un vampire
Entretien avec un vampire


Féminin
Nombre de messages : 367
Age : 26
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: twilight 5, "réincarnation" (Cullen/Wolf pack) Fic terminée!   Mer 25 Aoû - 17:29

hahahhaa t'inquiètes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
missou
Entretien avec un vampire
Entretien avec un vampire


Féminin
Nombre de messages : 367
Age : 26
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: twilight 5, "réincarnation" (Cullen/Wolf pack) Fic terminée!   Mer 25 Aoû - 18:18

(partie 2 )



Puis nous partîmes à une vitesse surhumaine vers la nationale et roulâmes des heures toujours aussi vite. Il savait qu’en tant que mi vampire, j’aimais la vitesse. Il ne prit donc pas d’aises avec moi ce qui me plût. Enfin une personne qui ne me couve pas et ne me prends pas pour une gamine de 5 ans. Cette promenade me fit énormément de bien car j’en oubliai presque ma colère. Nous étions maintenant à Seattle. Je lui proposai d’y passer la nuit avant qu’il ne reprenne la route pour Forks. Il était naturellement d’accord, n’importe qu’elle occasion d’être à mes côtés l’enchantait au plus haut point. J’en profitais d’ailleurs plutôt de façon abusive. Mais je voulais que mes parents comprennent une bonne fois pour toutes que j’étais une adulte à présent. Je devais donc faire mes choix et en assumer l’entière responsabilité.
-Bon, je n’ai pas d’argent sur moi…me dit-il embarrassé.
-Ce n’est pas un problème Jacob tu le sais bien. J’ai ma carte bancaire sur moi, je payerai les chambres d’hôtel.
Il n’aimait pas que je paye des choses pour lui alors que ça ne me gênait pas le moins du monde. J’avais l’avantage d’avoir beaucoup d’argent grâce à ma famille. Comme ils ne se nourrissaient pas, ils n’avaient pas la contrainte d’acheter à manger, et puis comme ils ne dormaient pas, ils pouvaient travailler jusqu’à des heures très tardives sans se fatiguer. De plus ils vivaient depuis des siècles, alors ils ont su économiser. Ce qui fait qu’on a plus d’argent qu’il nous en faut et cela me fait plaisir de le partager avec des amis tel que Jacob.
-Bien, mais tu sais que je n’aime pas que tu t’occupes de mes charges, me lança-t-il avec un petit sourire gratifiant.
-Oui oui, vous et votre fierté les garçons…ah la la !
Nous rîmes de bon cœur et allâmes à la recherche d’un bon hôtel dans le centre ville.

Après quelques recherches, nous en trouvâmes un parfait, «  the Edgewater  » , notre chambre avait une vue sur le magnifique lac Washington. Le service de l’hôtel nous avait mis un grand lit au lieu de deux petits comme nous l’avions spécifié mais cette erreur revient tellement de fois que c’était devenu une habitude pour les Américains.
-Bon, dit Jacob, Je dors sur le canapé alors.
-Mais non tu es fou, je n’ai pas payé pour que tu dormes inconfortablement. Tu dormiras avec moi Jake.
-Ah oui ! Répondit-il tout content.
-Oui mais ne va pas t’imaginer des choses. C’est comme si je dormais avec mon frère.
-Bon d’accord, fit-il comme s’il n’avait pas écouté ce que je venais de lui dire.
- Je ne rigole pas Jake, premièrement tu mets le pyjama que l’hôtel a eu la gentillesse de t’offrir, deuxièmement il y aura des oreillers comme séparation entre nous au cas où tu te retournerais pendant la nuit pour m’étouffer sous tes bras, et troisièmement, bonne nuit et merci d’avoir voulu rester avec moi à Seattle mais je devais changer d‘air.
-Ca fait beaucoup d’informations à la fois, mais je pense que j’ai tout capté. Au fait tu ne m’as pas continué pour ta rentrée scolaire ?
-Ah oui. Eh bien je suis arrivée dans le parking où tous les élèves me regardaient avec des yeux ronds.
-C’était l’effet de la voiture ça, ils n’ont pas les moyens de s’offrir une telle splendeur !
-Oui, mais je m’y habituerai. Ensuite je suis allée prendre mon emploi du temps et ma fiche de présence à l’accueil. Mon premier cours était celui de littérature avec Mme Richards. Elle était épatée par ma très grande culture, forgée grâce aux livres de la bibliothèque de grand-père carlisle. Ensuite, mon cours de sport avec Mr Ode était plutôt plaisant, bien que j’eût été embarrassée par les regards des garçons et même des filles. Je pense que c’est parce que ma tenue était beaucoup trop légère par rapport à la leur.
-Non, c’est juste parce que tout le monde enviait tes formes parfaites, répondit jacob furtivement.
-Je t’ai entendu petit coquin ! Plaisantai-je.
-Ben quoi c’est vrai ! Mais je ne veux pas que les garçons te regardent de trop près.
-Mais tu n’es pas mon père, lui lançai-je avec un regard méchant.
Je vis que je l’avais blessé alors je repris.
-Mais tu sais, ils étaient tous moche les garçons, je te trouve mille fois mieux qu’eux.
Je m’étais bien rattrapée car il me souriait de plus belle.
-Bref, je continue. Donc, après le sport, je devais déjeuner à la cantine et c’est là que le premier élève de la journée osait venir me parler. C’était Tara Wilson, une très jolie fille avec des cheveux châtains couleur chocolat, et des yeux d’un noisette croquant. Elle s’habillait très sport, contrairement à moi. J’ai dû hérité ça de mes tantes, gloussai-je.
-J’adore la façon dont tu t’habilles, objecta Jacob.
-Merci, arrêtes tu vas me faire rougir!
-J’aime aussi quand tu rougis, répliqua-t-il langoureusement.
Je sentais encore ce nœud dans mon estomac, il se produisait à chaque fois que Jake me montrais ses vrais sentiments qui n’étaient pas partagés pour mon cas. Il comprit et se reprit vite.
-Alors, continue-moi. Tara Wilson, cheveux châtains, yeux noisettes et s’habille sport d’accord.
-Oui. Elle m’a proposé de se joindre à sa table pour déjeuner. J’ai bien évidemment accepter et j’ai fait la connaissance de ses amis, Pam Kingsley encore plus belle et …
- Elle est comment cette Pam ? Me coupa-t-il .
-Elle a des cheveux blonds magnifiques et des yeux couleur noisette. Tu vas me trouver folle mais ce que j’ai remarqué chez elle aussi ce sont ses sourcils et sa bouche.
-ah oui, pourquoi ? Pouffa-t-til.
-Elle a des sourcils parfaits, il faut qu’elle me donne le numéro de son esthéticienne, et elle a la même bouche que Megan Fox. D’ailleurs, son visage, son corps, c’est sa réplique parfaite.
-D’accord, et tu as rencontré qui d’autre?
-Un certain James reed, un garçon vraiment sympa. Tu sais, c’est le genre qui sera toujours là si tu as des problèmes et à qui tu peux te confier également. Il y a aussi Brandy Newton.
-Newton ? S’exclama-t-il. Ne serait-ce pas le fils de Mike Newton ?
-Mais qu’est-ce que vous avez tous à me poser cette question? C’est qui ce Mike Newton ?
-C’était un des prétendants de ta mère à l’époque, il nous rendait fou ton père et moi, ricana-t-il.
-Ah bon ? Je ne savais pas. Et il ne sait jamais rien passé entre eux ?
-Non, pas à ce que je sache. Mais il était vraiment fou de ta mère. Il ne la lâchait pas !
-Au moins toi tu me dis la vérité. Mes parents m’ont menti toute à l’heure en me disant que c’était un ami à mon père et ils se sont mis à rigoler.
- Ah, c’est pour ça que tu es venue en colère ?
Il était très perspicace.
-Oui, entre autres.
-Vas-y, raconte moi Nessie.
Je me vidais de ce que je contenais depuis longtemps et éclatai en sanglot.
-Non, non, ne pleure pas ma Nessie. Tu sais tes parents t’aiment plus que tout, tu n’imaginent pas tous les sacrifices qu’ils ont fait pour toi! Ta mère a souffert physiquement le martyr pour t’avoir, et ton père la même chose mais psychologiquement. Il voyait bella en train de mourir sans pouvoir rien y faire, ça le rendait fou. Car toi et ta mère êtes sa raison de vivre. Alors ne dis jamais qu’ils ne t’aiment pas et qu’il se fichent de toi. Tu es l’objet d’attention de toute ta famille, et le mien aussi. Je pense que tu es la personne la plus aimée au monde. Et je sens que ça ne va pas tarder à l’école, tu seras demandée de partout, même par les garçons, dit-il avec du mal à prononcer les derniers mots.
-Merci Jake, je suis contente de t’avoir pour ami. Tu me remontes toujours aussi bien le moral, et je t’aime tellement.
Je me jetais dans ses bras et nous passâmes la soirée comme ça . Jusqu’à ce que je m’endorme contre son torse brûlant.
Je me réveillai le lendemain matin dans le lit, encore habillée. Jake avait dû me couvrir, il était si bon avec moi. Je n’avais rien à craindre, contrairement à d’autres garçons qui auraient profité de la situation.
-Bonjour princesse, me dit-il. Bien dormi ?
-Oui, merci Jacob. Et toi ?
-Oui, et j’ai mis des oreillers entre nous comme tu me l’avais demandé, lança-t-il fièrement.
-Tu sais j’ai une entière confiance en toi, je serai prête à dormir nue dans le même lit que toi je sais que tu ne me toucherais pas.
-C’est vraiment touchant que tu aies autant confiance en moi, mais ne pousse pas la barre trop haut, je suis et reste un homme, dit-il en rigolant.
-Je sais, de toute façons tu n’es pas prêt à me voir nue et encore moins dans ton lit, lui dis-je en plaisantant.
Il semblait touché, mais je ne fis pas attention et continuai.
-Nous devrions prendre la route, ma famille commence à me manquer Jake, et j’ai soif.
-je comprends, tu as raison. Moi aussi je devrais chasser en rentrant cela fait longtemps.
Jake et moi nous nourrissions de sang animal. Etant à moitié humaine, je pouvais contrairement à ma famille manger aussi de la nourriture humaine comme Jacob. Je me souviens du jour où je l’ai vu se transformer en loup-garou pour la première fois devant mes yeux. Il était magnifique, et imposant. Depuis, nous faisions des parties de chasse ensemble; cela restait assez rare car je ne ressentais pas le même manque qu’un véritable vampire.
Nous prîmes notre petit déjeuner dans notre chambre et reprenions la route pour Forks.


Dernière édition par missou le Mer 1 Sep - 0:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
florine39
Assiste au match de base-ball
Assiste au match de base-ball


Féminin
Nombre de messages : 571
Age : 20
Localisation : 39
Date d'inscription : 30/01/2010

MessageSujet: Re: twilight 5, "réincarnation" (Cullen/Wolf pack) Fic terminée!   Mer 25 Aoû - 20:10

coucou!
j'aime bien le début de ta fic !
j'attend une suite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
missou
Entretien avec un vampire
Entretien avec un vampire


Féminin
Nombre de messages : 367
Age : 26
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: twilight 5, "réincarnation" (Cullen/Wolf pack) Fic terminée!   Mer 25 Aoû - 20:23

merci florine Smile ne t'inquiètes pas, demain je met le nouveau chapitre Wink bisouss
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
missou
Entretien avec un vampire
Entretien avec un vampire


Féminin
Nombre de messages : 367
Age : 26
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: twilight 5, "réincarnation" (Cullen/Wolf pack) Fic terminée!   Jeu 26 Aoû - 4:02

Chapitre 4
Prises de conscience

Ici c’est Edward qui parle.

-Bon sang qu’est-ce quelle fait ? Où est-elle ? -renchéris-je à voix basse.
-Edward ça va ? Qu’as-tu ? Me demanda Bella.
-Je suis hors de moi, voilà ce qui se passe, lui criai-je dessus.
-Nous sommes tous inquiet Edward, autant que toi. Pourtant nous ne crions pas les uns sur les autres.
-Désolée mon amour, mais je n’arrive pas à croire que Renésmée nous ait fait un coup pareil.
-Nous non plus mon fils, rétorqua Carlisle.
-C’est la crise d’adolescence ça Eddy, dit Emett hilare.
-Ce n’est vraiment pas le moment de chercher Edward, répondit Alice.
-OK, on ne peut jamais rigoler avec vous c’est fou !
-Tu n’as toujours pas eu de visions Alice ? S’enquit ma femme.
-Non désolée Bella, les seules fois où je n’arrive pas à voir dans le futur c’est que les loups sont présents. - ou qu’une femme est enceinte d’un enfant à moitié vampire et humain comme Bella il y a des années -
Cette dernière remarque pensée par Alice me mit encore plus en colère. Elle le remarqua et répondit aussitôt.
-Non mais euh…ta fille n’est pas enceinte ça c’est sûr, bégaya-t-elle. Elle est sûrement avec jacob c’est pour ça que je ne peux pas la voir.
-Oui je sais qu’elle est avec Jacob, dit bella. Je suis allée hier à la réserve et il n’y avait ni Renésmée ni Jacob mais j’ai sentis qu’elle était venue plutôt.
-La question est: OU sont-ils allés et OU ont-ils passé toute leur nuit Bella, lancai-je avec fureur.
-Je ne sais pas edward, je n‘en peux plus de tes cris!
Elle quitta la pièce et dévala les escaliers tellement vite que l’on aperçu quelques minutes plus tard seulement qu’elle n’était plus avec nous. Je suivais sa trace qui me rendit dans mon ancienne chambre. Elle était là, allongée sur mon lit la tête dans ses bras croisés. Si les vampires étaient capables de pleurer, je pense qu’elle le serait très certainement à cet instant. Je détestais voir Bella pleurer étant humaine, et je haïssais la voir dans cet état là car elle pleurait sans aucune larme qui ne sorte.
-Bella…murmurai-je. Je suis désolé…regarde moi s’il te plaît.
Elle ne bougeait pas.
-Je t’en prie, mon amour. Je ne supporte pas te voir pleurer, enfin , te voir dans cet état là.
-Je n’en peux plus Edward, depuis hier tu ne fais que m’ignorer ou crier, comme si c’était de ma faute qu’elle soit partie ! Dit elle en sanglotant.
-Mais non ma chérie, tu sais que ça n’est pas de ta faute. C’est la mienne, je n’aurai pas dû lire dans ses pensées. C’est ça qui a tout déclenché!
- Non, c’est parce que dès le début elle était énervée que nous soyions arrivés en retard alors que nous sommes ses parents. Nous devions êtres là quand elle est rentrée de l’école. Et bien sûr c’est de ma faute, c’est moi qui t’ai forcé à…
- Ce n’est pas vrai, la coupai-je, j’en avait aussi envie que toi et je ne vois pas en quoi notre vie privée doit rentrer là-dedans. Nessie sait très bien que nous nous aimons et que les baisers et câlins ne suffisent pas, notre vie charnelle ne regarde personne.
-Tu n’en avais pas envie, tu étais furieux quand j’y pensais dans le garage.
-Ce n’est pas ça du tout ! Je ne voulais pas qu’Emett et toute la famille le sache, je déteste tout leur étaler comme ça. Avant que je ne te rencontre, je ne savais pratiquement jamais quand se produisaient leurs ébats, ils étaient très discrets. Alors que nous, tout le monde le sait et ça me gêne énormément.
- Je ne savais pas que tu le prenais aussi mal, moi ça ne me dérange pas autant.
-J’ai été élevé comme ça, je suis encore vieux jeu malgré le siècle que j’ai vécu.
- Bon, d’accord.
Elle se releva, m’enlaçât et me fit quelques baisers dans le cou.
- Tu sais pourquoi je ne sentais jamais quand ils le faisaient? Dis-je soudainement.
-Non, pourquoi ? Répondit-elle en continuant ses baisers.
-Parce qu’ils ne le faisaient pas autant que nous.
-Ah bon ? Tu crois que nous dépassons les limites ? Dit-elle tendrement.
-Non, il y a pire. Mais je pense que nous sommes le couple de vampire le plus sexuellement actif que je connaisse ! Dis-je amusé.
-C’est de ma faute, je t’en demande trop et je t’épuise. J’en veux toujours plus, on dirait une petite fille pourrie gâtée.
-Non, car dans ce cas là je suis également un petit garçon pourri gâté, lui dis je sournoisement.
-hum, intéressant…il faudrait te punir alors, répondit-elle sensuellement en me caressant les cheveux.
-Je pense que je mérite la pire punition, mais dans ce cas là toi aussi , tu es aussi vilaine que moi Bella.
Je lui bondit dessus et l’embrassai impatiemment. Je l’embrassais partout jusqu’au dernier souffle. Au moment où je commençais à lui ouvrir sa robe elle m’arrêta.
-Ecoute…Edward. J’en ai autant envie que toi maintenant mais imagine que Nessie revienne tout de suite. Nous ne serons pas là encore une fois pour l’accueillir et je ne veux plus la blesser pour faire passer notre plaisir avant.
-Tu as raison, dis-je agacé.
Je ne pouvais refouler mes émotions aussi facilement que Bella, j’étais toujours aussi exalté. Je pensais à autre chose pour éloigner mes fantasmes puis rouvrit les yeux. Elle était déjà dans la salle de bain pour se recoiffer et fermer sa robe.
-Tu vas finir par me tuer Mme Cullen, lui lançais-je agité.
-Non, ne dis pas ça, tu sais que je t’aime et je t’ai prouvé que tu me faisais beaucoup plus d’effet que tu ne le pensais…
Elle se mordit la lèvre inférieure (c’était mon point faible), ce qui attisa mon libido plus fort que jamais. Je devais lutter contre ce démon intérieur mais je n’y arriverai pas longtemps, la tentation était trop forte. Elle explosa de rire car elle avait dû lire sur mon visage le désir que j’éprouvais à ce moment.
-Tu me rends la tâche difficile Edward, j’ai quelque chose à te dire que tu ne vas pas trop apprécier alors finissons-en.
-Je suis sûre que ce n’est pas plus cruel que ce que tu me fais subir à l’instant mon amour.
Elle me regarda et une vague de tristesse envahit son visage.
-Si, c’est beaucoup plus cruel mais c’est pour notre bien à tous les deux et celui de Nessie.
-Oui ? Demandai-je en m’attendant au pire.
-Je voudrai qu’on arrête de toujours être la proie de notre plaisir et la seule solution que je voie est…l’abstinence.
Ce dernier mot m’avait donné une brusque claque car je ne voyais plus rien, je n’entendais plus rien. J’étais dans un autre monde. Mais Bella m’en fit sortir en me secouant.
-Je sais que cela va être difficile de passer de 3 voire 4 fois par jour…à rien. Sache que c’est aussi dur pour moi que pour toi. Mais cela va nous purifier tu verras, nous serons plus réceptifs de ce qui nous entoure, nous aurons plus de temps pour la famille et notre fille, et de nouveaux centres d’intérêts !
Je n’en revenais toujours pas. Ma bouche n’arrivait à émettre aucun son. Une voix intérieure me criait de me défendre, de défendre notre couple et le devoir conjugal, mais rien. C’était le vide.
- Tu ne trouves pas ? Continua-t-elle.
Je réussis par miracle à articuler quelques mots.
-Combien… de temps?
-Pas beaucoup ! Le temps de nous déshabituer du quotidien.
-c’est-à-dire ? La coupai-je froidement.
- 6 mois ? Souffla-t-elle.
-6 MOIS ? Mais tu es FOLLE!
J’étais furieux. Je ne m’attendais pas à ce qu’elle me parle un jour dans notre existence d’abstinence, mais alors 6 MOIS ? C’était beaucoup trop demandé.
-Bon 3 alors?
-Non.
- 2 ?
-Non.
-1 et c’est le maximum que je puisse donner.
-Puisque je n’ai pas le choix, va pour un. Ca va être très difficile, je ne pense pas tenir.
-Tu te dois de tenir, pour nous et pour Nessie.
-Mais je ne vois pas en quoi nos ébats dérangent le monde ?!
-Eh bien figure toi que si très cher. Tu ne l’as peut-être pas remarqué mais je ne vois plus mon père qui habite la même ville que moi, ni tes parents et tes frères et sœurs qui habitent à quelques mètres du cottage. Nous passons la plupart de notre temps enfermés dans notre chambre, nous ne voyions plus personne et j’ai l’impression qu’Alice et Jasper ou encore Rosalie et Emett sont plus présents dans la vie de Nessie que nous. Tu te rends compte que nous sommes coupé du monde ? On ne fait que FAIRE L’AMOUR TOUS LES JOURS ET TOUTE LA JOURNEE, ces mots te rentrent-ils enfin dans ta tête de vampire trop têtu pour admettre la vérité ?
Je ne l’avais jamais vu sous cet angle là, mais Bella avait raison. Nous ne faisions plus rien de nos journées, nous étions dans un rêve érotique le plus clair de notre temps. Je ne me battais plus avec Emett aussi souvent, je ne faisais plus de parties d’échecs avec Jasper, je ne parlais plus avec Alice, je ne regardais même plus Rosalie. Je ne m’intéressait plus à ce que faisait Esmée de ces vieilles maisons qu’elle réhabilitait ni je ne discutait d’histoire et de projets avec Carlisle. Je me suis trop longtemps absenté et ce n’est qu’avec ce brusque réveil que je m’aperçoit de tout ce que j’ai raté.
-Tu…tu as raison. Je ne savais pas que ça avait pris une telle ampleur. Notre désir s’est transformé en drogue. Heureusement que tu es là Bella, je suis prêt à tout pour toi, Renésmée et ma famille. Je tiendrais un mois et même plus s’il le faut.
Je savais que c’était plus facile à dire qu’à faire, mais il le fallait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laura64
Sauvée par Adonis
Sauvée par Adonis


Féminin
Nombre de messages : 172
Age : 23
Localisation : en pleine manifestation pour retrouver les auteurs disparus
Date d'inscription : 09/08/2010

MessageSujet: Re: twilight 5, "réincarnation" (Cullen/Wolf pack) Fic terminée!   Jeu 26 Aoû - 10:02

la suite !!! lol j'adore !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
florine39
Assiste au match de base-ball
Assiste au match de base-ball


Féminin
Nombre de messages : 571
Age : 20
Localisation : 39
Date d'inscription : 30/01/2010

MessageSujet: Re: twilight 5, "réincarnation" (Cullen/Wolf pack) Fic terminée!   Jeu 26 Aoû - 10:53

ouii !
vivement la suite !
J'adoooore !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
missou
Entretien avec un vampire
Entretien avec un vampire


Féminin
Nombre de messages : 367
Age : 26
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: twilight 5, "réincarnation" (Cullen/Wolf pack) Fic terminée!   Jeu 26 Aoû - 20:46

merci les filles <3



Chapitre 5
De retour

Ici c’est Bella qui parle.

Je n’arrivai toujours pas à croire qu’Edward et moi avions fait vœu d’abstinence pour une durée aussi longue. Mais nous le faisions pour de nobles raisons et c’est la seule chose qui me permettrais de ne pas flancher.
-Je t’aime, lui soufflai-je à l’oreille.
-Moi aussi Bell…
Il fut coupé par les cris de Rosalie.
-qu’a-t-elle ? Lui demandai-je.
-Nessie est de retour ! Hurla-t-il de joie.
Je sentis enfin un vide comblé dans ma poitrine puis pris la main de mon mari et dévalai les escaliers afin de serrer notre fille dans nos bras.
-Maman, Papa ! Nous lança-t-elle.
-Oh ma chérie ! Je suis tellement contente de te voir! Tu nous as manqué tu sais. Ton père m’a mené la vie dure depuis hier.
Nous nous mîmes tous à rire, même Edward.
-Je suis désolée, j’ai bien réfléchi à tout ce qui s’est passé et je pense que je me suis trop emportée, dit-elle en sanglotant.
-Non ne pleure pas ma Nessie chérie, je n’aurai pas dû lire dans tes pensées, je viole beaucoup trop ton intimité.
-Je pense qu’on devrait vous laisser parler entre vous, intervint Alice.
Elle nous laissa, suivie de Carlisle et Esmée, Jasper, Emett et Rosalie. Nous nous retrouvâmes dans le salon de la Villa, assis chacun sur un divan. Le silence régnait, je décidai alors de le rompre.
-Alors Renesmée, qu’as-tu fait depuis hier ? Dis-je sereinement.
-Après vous avoir laissée, je suis partie voir Jacob.
Edward eut un frisson , il n’aimait pas que sa fille aille voir Jacob seule, l’instinct paternel.
Nessie ne releva pas et continua.
-C’est le seul à qui je peux me confier en dehors de vous, et après ce qui s’était passé je devais changer d’atmosphère, donc je suis allée à la réserve. Ensuite nous avons fait un tour avec ma nouvelle voiture mais nous étions tellement bien que nous roulâmes des heures durant, sans remarquer que nous étions déjà arrivés à Seattle et qu…
-QUOI, coupa Edward, SE-A-TTLE ?
-Laisse la mon amour, tranchai-je. Continue ma chérie, dis-je en regardant ma fille.
-Bon, une fois à Seattle nous nous sommes mis à la recherche d’un bon hôtel. Nous avons finalement trouvé « The Edgewater  » qui semblait convenir. Nous sommes restés la soirée à parler, je me suis confié à mon ami et cela m’a vraiment soulagé, il m’a aidé à faire le point. Voilà, et puis ce matin je me suis réveillée et je décidai de revenir à Forks.
Ces dans des moments comme ceux-ci que je me revoyais humaine en compagnie de Jacob, il était toujours à mes côtés quand ça n’allait pas fort et m’épaulait. Il me manquait terriblement, mais je voyais que ma fille m’avait remplacé à ses yeux, il l’aimait désormais et je n’aurais plus à le faire souffrir.
C’était vraiment drôle ce que la vie avait comme tour dans son sac, l’imprégnation de Jacob en est un exemple d’ailleurs.
-Vous avez pris la même chambre ? Dit Edward me coupant de mes rêves.
-Oui mais il ne s’est rien passé papa. De toute façon je ne l’aime pas du même amour que lui, enfin peut-être pas encore.
-D’accord mais je n’aime pas trop ça. Dorénavant limite toi à Port Angeles si tu veux fuguer, Seattle est une ville assez dangereuse pour une jeune fille comme toi.
- Ah oui il fallait aussi que je vous parle de quelque chose qui me pèse sur le cœur.
- Dis nous tout ma mie, répondis-je avec douceur afin effacer l’atmosphère qu’avait créer les divagations d’Edward.
-J’ai 16 ans, même si je conçois que techniquement j’en ai que 8. J’estime que je suis assez mâture pour pouvoir prendre mes propres décisions et être plus indépendante. Vous me couvez trop et bien que j’aime être le centre de votre attention , parfois c’est trop étouffant. Et papa, je ne veux plus que tu lises dans mes pensées, ou te limiter le plus possible s’il-te-plaît. J’aimerai avoir un minimum d’intimité dans ma tête. Autre chose pour en finir avec cette discussion, je sais qui est Mike. C’était un des prétendants de maman et il lui a fait des avances à plusieurs reprises, j’en déduis donc que c’était tout sauf un ami à toi papa, vous m’avez menti. Je déteste être prise pour une idiote.

Ce nom que ma fille venait de prononcer me fit revenir des années en arrière à mes années de lycée. Ce fameux Mike qui était amoureux de moi et qui jalousait Edward. Jessica aussi était jalouse, d’un côté car Mike me faisait la cour alors qu’il lui plaisait, et d’un autre côté car Edward, le plus beau garçon de la ville me parlais. Elle ne m’adressait plus la parole au fur et à mesure que je me rapprochais des Cullen que personne n’osait aborder. Angela par contre était rester la seule vraie amie avec qui je n’avais aucun problème. Et tous les autres aussi; je me rendis compte que cette époque là me manquait et une crise de nostalgie s’empara de moi. Je voulais les revoir, je voulais savoir ce qu’ils étaient devenu. Etaient-ils mariés ? Avaient-ils un bon travail ? Avaient-ils des enfants ? Si c’était le cas ils ne devaient pas avoir plus de 6 ans, contrairement à ma fille qui avait grandit plutôt anormalement à cause de ses gênes à moitié vampire. Edward sentit ce vide dans mes yeux et vint s’assoir à côté de moi, me pris la main et se mis à la caresser lentement. Il ne pouvait pas lire dans mes pensées mais avait appris à connaître mes états d’âmes. Tout en m’apaisant il répondit à notre fille.
-Bien Nessie, tu nous as fait part de tes sentiments et nous tâcherons d’y remédier ta mère et moi pour te faire plaisir. Je veux juste que tu me promettes en échange de plus de liberté, que tu fasses toujours preuve de prudence. Je t’aime et tu es ma fille c’est pour ça que je m’inquiètes tant pour toi.

Si Edward n’était pas un vampire et un parfait modèle de virilité à mes yeux, je l’imaginerais très bien en train de pleurer à cet instant. Renesmée avait cette possibilité et en usa en se jetant dans nos bras. Ce moment resterait gravé dans ma mémoire à tout jamais, car c’était notre première conversation de parents à adolescente. Comme le temps passe vite…
Nous allâmes mains dans les mains au cottage; Renesmée dormit dès qu’elle posa sa tête sur l’oreiller tant elle était éreintée. Edward et moi nous nous regardâmes des heures sans émettre un seul son.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laura64
Sauvée par Adonis
Sauvée par Adonis


Féminin
Nombre de messages : 172
Age : 23
Localisation : en pleine manifestation pour retrouver les auteurs disparus
Date d'inscription : 09/08/2010

MessageSujet: Re: twilight 5, "réincarnation" (Cullen/Wolf pack) Fic terminée!   Ven 27 Aoû - 5:03

viite la suite !!! cest trop bien !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
missou
Entretien avec un vampire
Entretien avec un vampire


Féminin
Nombre de messages : 367
Age : 26
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: twilight 5, "réincarnation" (Cullen/Wolf pack) Fic terminée!   Ven 27 Aoû - 18:15

Chapitre 6
Nostalgie


Ici c’est Bella qui parle (encore)

Lorsque il commençait à faire jour, il posa sa main sur mes cheveux, me caressa et me dit,
-Alors pour une première nuit sans action c’est bien parti tu ne trouves pas ?
-Je dois avouer que oui, ce n’est pas déplaisant de passer la nuit à te regarder, tu es tellement beau je ne m’en lasse pas !
-Et toi alors, j’ai passé la nuit à me demander ce que tu faisais encore avec moi. Tes yeux dorés avec un soupçon de marron provenant des yeux que tu avais étant humaine me font chavirer le cœur à chaque fois que je m’aventure à les regarder trop profondément, ton teint livide comme nous autres a su garder une particularité: tes pommettes sont toujours aussi empourprées. Ta peau est si lisse que je pourrais rester des heures à te la caresser; ton visage épanoui est entouré de cheveux épars, d’un toucher aussi soyeux que ta peau et d’un châtain auburn qui te fait des reflets roux magnifiques au soleil . Ta fine bouche laisse place à des lèvres gourmandes qui m’attisent à chacun de mes regards. Lorsque tu souris, j’ai l’impression de mourir et de m’envoler directement au paradis, car ton sourire est aussi radieux que la plus belle des lumières célestes. Ce mouvement de ta bouche retrousse d’ailleurs ton nez délicat formant une moue adorable sur ton petit minois…

Je ne pouvais pas croire que la beauté qu’il venait de me décrire dans les moindres détails s’agissait en fait de ma propre personne. Il avait su rendre magique chacun de mes traits… Je ne m’étais jamais imaginé qu’il me regardait avec autant de précision, j’était tellement embarrassée que tout ce qui me vint à l’esprit est de me fourrer délicatement dans son torse et de lui caresser le bras. J’avais l’impression que mes joues étaient en feu et ma respiration saccadée. Il baissa sa tête et déposa un baiser sur ces lèvres qu’il avait décrite quelques minutes auparavant. Ce fut un tendre et long baiser, toutefois, ce qu’il y avait de plus innocent.
Il était maintenant 7 heures, Nessie devait être en train de se préparer pour aller à l’école. Il faudrait d’ailleurs que je l’appelle pour justifier son absence d’hier. Je dirai qu’elle avait eu mal au ventre. J’allais vers la chambre de ma fille et toquait à la porte.
-Nessie tu es prête ? Il est temps que tu prennes ton petit-déjeuner pour aller au lycée.
-Oui, deux minutes j’arrive.
Je me demande ce qu’elle fait.
-Edward, Edward ! Le hélais-je.
-Oui mon sucre d’orge ?
-Dis moi, que fait notre fille depuis toute à l’heure dans la salle de bain ?
-Je lui ai promis de ne plus lire dans ses pensées Bella, tu le sais bien.
-Mmmoui, mais bon…d’accord tu as raison.
Quelques minutes plus tard, elle sortit de sa chambre. Nous fûmes ébahi mon mari et moi par la beauté de notre fille. Elle était…splendide. Elle avait l’air d’une vraie femme à présent, plus d’une petite fille, notre petite fille en fait… Les petites chemises et T-shirts qu’elle mettaient d’habitudes avaient laissé place à un haut en cachemire blanc haute couture ( sûrement acheté par Alice ou Rosalie ) légèrement décolleté dans le dos et où l’on voyait une peau encore pleine de vie et parfaite. Ses jupes mi longues qui lui donnaient souvent l’image de la fille modèle américaine des années 60, s’étaient volatilisées pour exposer un jeans monstrueusement serré et moulant d’un bleu très foncé pour contrasté avec le blanc neige de son haut. Il arborait une coupe « slim » qui mettait en valeur ses escarpins noirs hors de prix ( Alice! ).
En plus de ses vêtements somptueux, elle avait fait de son visage une œuvre d’art. Une coiffure digne des plus grands artistes grecs: elle s’était attachée ses cheveux de façon à ne prendre que la moitié, comme pour faire une demi queue de cheval, mais en fit une très jolie tresse qu’elle attacha en forme de tourbillon. Elle laissa le reste de ses cheveux tels quels, lui arrivant jusqu’au reins car elle avait des anglaises naturelles d’une couleur fauve éblouissante et délectable tant elle rappelait la couleur du caramel onctueux… Pour rendre la coiffure encore plus spontanée, elle laissa quelques mèches lui pendre subtilement sur son front et sur les côtés. Pour en finir, la cerise sur ce majestueux gâteau , elle s’était consacrée à appliquer de la manière la plus divine possible du crayon couleur bronze autour des yeux, une teinte qui fusionnait avec celle de ses cheveux tout en faisant ressortir le vert-noisette de ses iris. Elle avait également empourpré ses joues de blush et avait mit un peu de gloss rose pâle sur ses petites lèvres innocentes. Le résultat était prodigieux: un mélange d’élégance et de sophistication avec un visage et un corps à l’état physique et naturel. Ma fille, que je profanais avec mes modestes compliments car elle dépassait mes descriptions, était bel et bien la jeune femme élancée qui se trouvait devant moi. Dieu que le temps passe vite ! Et moi qui pensais que ce proverbe était un euphémisme.



Ici c’est Edward qui parle



Non, non. C’était bien Renesmée je ne me trompais pas. Elle avait l’air d’avoir 10 ans de plus mais c’était encore ce bébé que j’avais sorti du ventre de Bella, il y a encore 8 ans. Elle est tellement belle… Je ne voyais plus en elle ma fille mais une sœur tant elle faisait, physiquement parlant, notre âge à Bella et moi. J’avais l’impression d’être le petit frère comparé à elle ! Comment pourrai-je encore l’élever et me faire respecter si je ne suis pas l’image paternelle à ses yeux… Cela me rendais triste, mais ce sont les aléas d’avoir un enfant quand on est vampire. Pourtant, je ne regrette rien car je n’ai pas privé Bella de la joie d’être mère ni moi de celle d’avoir une famille au complet. Il fallait que je dise quelque chose, Bella était tellement éblouie par Nessie que nul mot ne sorti de sa bouche.
-Tu es tellement belle Nessie, une vraie déesse !
-Oh! Merci papa, dit elle gênée.
-Tu donnes encore plus l’impression d’être ma sœur plutôt que ma fille, dis-je attristé.
-Mais non papa, je serai toujours ta petite fille chérie, celle qui t’aime et qui te respecte, dit elle comme si elle avait lu dans mes pensées.
La parole revint enfin à Bella.
-Et moi alors ? Intervint mon amour avec une moue de bébé qui me faisait toujours autant craquer.
-Ben toi maman, avant même aujourd’hui, je t’avais toujours considérée comme une grande sœur plutôt qu’une maman donc ça ne change rien.
-Ah donc tu vois en moi une sœur et non une gentille petite maman? répondit Bella boudeuse.
-Mais non, je te considère comme une grande sœur parce qu’on partage tout ensemble et qu’on a énormément de points communs, mais je t’aime comme une gentille petite maman, parce que c’est toi qui m’a porté et a souffert, que c’est toi qui t’es battu pour me voir naître, et que c’est toi qui est toujours là quand j’en ai besoin.
- Oh mon bébé !
Puis ma femme se jeta dans les bras de Renesmée qui se firent un long et tendre câlin. J’étais heureux de les voir aussi proches et aimantes. Elles étaient tout pour moi, les femmes de ma vie…
-Bella, je pense qu’il est VRAIMENT temps qu’elle aille à l’école! dis-je hilare.
-Oh non, j’ai complètement oublié ! Gros bisous papa, gros bisous maman, je vous aime.
-On t’aime aussi Nessie, lui répondit Bella.
-Ne rentre pas à la villa, ils seront tous aussi époustouflé que nous en te voyant et cela te fera perdre encore plus de temps que tu ne l’as déjà fait. Tu les verras toute à l’heure. Allez file ! Ajoutais-je.
Quand elle eût dépassé notre champ de vision, Bella se retourna vers moi et posa sa main sur mon torse.
-tu sais, me dit-elle, j’ai l’impression de vieillir.
-Qu’est-ce que tu racontes, tu ne peux pas-tu es un vampire !
-Je sais, mais c’est une façon de parler. Quand je vois que ma fille grandis du jour au lendemain, ben j’ai l’impression de faire moins parti de sa vie…
Elle était tellement triste en disant cela, que voir son visage était comme un poignard qui me transperçait le cœur.
-Elle aura TOUJOURS besoin de toi, quoi qu’il arrive. Comme moi j’ai besoin de ta présence et de tes caresses, elle a besoin de sa maman. Je ressens la même chose que toi en la voyant mais il faut nous y faire. Elle a atteint sa maturité physique maintenant, elle ne changera plus jamais.
-Oui, mais il y a une chose que je ne comprends pas. Pourquoi sa peau n’est pas blanche et froide comme la notre ? Et pourquoi dors-t-elle encore ? Et pourquoi…
-Bella, la coupai-je, depuis ton arrivée dans ma piteuse existence j’ai appris à vivre au jour le jour. Je me pose autant de questions que toi, je me demande pourquoi son côté vampire n’apparaît toujours pas alors qu’elle est en âge à subir ces changements…
- Et si Nahuel avait tort ? Peut-être qu’elle n’est pas comme lui après tout, un être hybride.
-Bien sûr que si, elle a été conçue tout comme lui, lorsque son père était vampire et sa mère humaine. Il n’existe pas d’autres espèces, enfin je pense…rajoutai-je à voix basse.
-Donc nous devons attendre que ces phénomènes apparaissent ?
-Oui, il faudra attendre et s’armer de patience…
-Je t’aime, me murmura-t-elle.
-Je t’aime, lui répondis-je en déposant un tendre baiser sur sa bouche.
-Tu sais, continuai-je, je commence à croire que l’abstinence n’est pas faite pour nous Bella, j’ai beaucoup trop envie de toi, dis-je d’un ton suppliant.
-Moi aussi ! C’est à peine si j’arrive à t’embrasser sans ressentir un frisson qui me parcourt tout mon être. Mais j’ai promis, et TOI aussi.
-Bon, bougonnai-je.
-Viens, allons voir le reste de la famille cela nous fera penser à autre chose.
Nous allâmes main dans la main chez ma famille à une allure vertigineuse mais avec une telle souplesse que j’avais l’impression que les arbres nous caressaient et se penchaient pour nous laisser passer.
Arrivés à la villa, nous trouvâmes Emett en train de jouer à un jeu de combat sur la Wii, Rosalie et Alice en train de discuter ( de shopping sûrement, c’était leur principal sujet de conversation), Jasper en train de lire et Esmee à la cuisine. Elle préparait toujours des plats succulents pour Nessie. Carlisle était déjà à l’hôpital très certainement. Mais tout à coup, une fois que Bella et moi eûmes franchis le seuil de la porte, tous les membres de ma famille se retournèrent vers nous, comme s’ils avaient vu des monstres ( qu’elle ironie du mot ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
florine39
Assiste au match de base-ball
Assiste au match de base-ball


Féminin
Nombre de messages : 571
Age : 20
Localisation : 39
Date d'inscription : 30/01/2010

MessageSujet: Re: twilight 5, "réincarnation" (Cullen/Wolf pack) Fic terminée!   Ven 27 Aoû - 19:10

super !
vivement une suite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laura64
Sauvée par Adonis
Sauvée par Adonis


Féminin
Nombre de messages : 172
Age : 23
Localisation : en pleine manifestation pour retrouver les auteurs disparus
Date d'inscription : 09/08/2010

MessageSujet: Re: twilight 5, "réincarnation" (Cullen/Wolf pack) Fic terminée!   Ven 27 Aoû - 20:30

génial il me tarde la suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
missou
Entretien avec un vampire
Entretien avec un vampire


Féminin
Nombre de messages : 367
Age : 26
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: twilight 5, "réincarnation" (Cullen/Wolf pack) Fic terminée!   Sam 28 Aoû - 2:50

Merci pour vos coms les filles, ça me touche ! la suite sera pour demain bisous (l)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ceceV
Apprend une nouvelle surprenante à Jake
Apprend une nouvelle surprenante à Jake


Féminin
Nombre de messages : 2324
Age : 33
Localisation : Allongée dans une clairière à regarder les étoiles pour l'éternité!!!
Date d'inscription : 06/12/2009

MessageSujet: Re: twilight 5, "réincarnation" (Cullen/Wolf pack) Fic terminée!   Sam 28 Aoû - 10:35

excellent bravo j'aime beaucoup! vivement la suite supercontent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
missclecle
Est câlinée par un vampire
Est câlinée par un vampire


Féminin
Nombre de messages : 1487
Age : 22
Localisation : dans les bois en train de chasser le puma avec Edward <3
Date d'inscription : 24/07/2009

MessageSujet: Re: twilight 5, "réincarnation" (Cullen/Wolf pack) Fic terminée!   Sam 28 Aoû - 15:31

J'ai lu tous les chapitre que j'avais en retard
Et j'ai qu'une seule chose à dire...
...trop trop trop bien !!!! Very Happy Wink
Vivement la suite !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
missou
Entretien avec un vampire
Entretien avec un vampire


Féminin
Nombre de messages : 367
Age : 26
Date d'inscription : 11/07/2009

MessageSujet: Re: twilight 5, "réincarnation" (Cullen/Wolf pack) Fic terminée!   Sam 28 Aoû - 20:58

Merci merci merci !!! ça me fait plaisir ! la suite demain et elle sera longue promis Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: twilight 5, "réincarnation" (Cullen/Wolf pack) Fic terminée!   Aujourd'hui à 18:08

Revenir en haut Aller en bas
 
twilight 5, "réincarnation" (Cullen/Wolf pack) Fic terminée!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 21Aller à la page : 1, 2, 3 ... 11 ... 21  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Revell]U-Boot type VII C "Wolf Pack"
» La Bd PACK
» Le blason des Cullen
» Edward au Brésil
» [Dragon 1/144] F-14A Tomcat VF-1 Wolfpack

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twilighters France :: Le quartier des artistes :: Fanfics :: Fanfics tout Public-
Sauter vers: