Twilighters France


*** Twilighters France, votre source française depuis 4 ans!
 
AccueilTwilighters FranceFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une deuxième chance - Livre I : Edward (tout public)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
sheer
Rencontre avec Jacob Black
Rencontre avec Jacob Black


Féminin
Nombre de messages : 220
Age : 32
Localisation : france
Date d'inscription : 30/03/2010

MessageSujet: Re: Une deuxième chance - Livre I : Edward (tout public)   Lun 28 Juin - 16:15

merki, la suite demain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice-Cullen19
Départ de Phoenix
Départ de Phoenix


Féminin
Nombre de messages : 14
Age : 24
Date d'inscription : 13/04/2010

MessageSujet: Re: Une deuxième chance - Livre I : Edward (tout public)   Lun 28 Juin - 22:48

j'adore ta fic c'est troop top! l'heure affiché qui nous dit a quel heure c'est posté ,c'est l'heure en france? pap
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sheer
Rencontre avec Jacob Black
Rencontre avec Jacob Black


Féminin
Nombre de messages : 220
Age : 32
Localisation : france
Date d'inscription : 30/03/2010

MessageSujet: Re: Une deuxième chance - Livre I : Edward (tout public)   Mar 29 Juin - 11:42

merci et oui l'heure affiché est l'heure en france
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
florine39
Assiste au match de base-ball
Assiste au match de base-ball


Féminin
Nombre de messages : 571
Age : 20
Localisation : 39
Date d'inscription : 30/01/2010

MessageSujet: Re: Une deuxième chance - Livre I : Edward (tout public)   Mer 30 Juin - 19:01

Une suite Une suite !!
Vivement !!
J'adooooore !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sheer
Rencontre avec Jacob Black
Rencontre avec Jacob Black


Féminin
Nombre de messages : 220
Age : 32
Localisation : france
Date d'inscription : 30/03/2010

MessageSujet: Re: Une deuxième chance - Livre I : Edward (tout public)   Mer 30 Juin - 19:03

merci, contente que ça te plaise. la suite demain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
florine39
Assiste au match de base-ball
Assiste au match de base-ball


Féminin
Nombre de messages : 571
Age : 20
Localisation : 39
Date d'inscription : 30/01/2010

MessageSujet: Re: Une deuxième chance - Livre I : Edward (tout public)   Mer 30 Juin - 19:03

Ok Vivement demain alors !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sheer
Rencontre avec Jacob Black
Rencontre avec Jacob Black


Féminin
Nombre de messages : 220
Age : 32
Localisation : france
Date d'inscription : 30/03/2010

MessageSujet: Re: Une deuxième chance - Livre I : Edward (tout public)   Ven 2 Juil - 15:49

Chapitre 11


PDV Lili



En rentrant chez moi cet après midi là, je n’avais qu’une envie, m’allonger et dormir. Je n’en revenais pas de ce qui venait de m’arriver. En une nuit, ma vie avait changé du tout au tout. J’avais de nouveaux amis, et je venais de découvrir un monde fantastique dont je n’avais jamais rêvé, avec des vampires végétariens et gentils comme tout et des loups garous dangereux et instables. J’aurais du demander à Alice si les sirènes et les licornes existaient, c’était peut probable mais on ne sait jamais. Alice était vraiment une fille chouette, je ne m’étais pas trompé sur son compte, ni sur celui de Rosalie, j’avais cette fille de plus en plus en horreur. Alors que toute la famille semblait m’apprécier (même Jasper), elle continuait de me regarder comme si j’étais une moins que rien, c’était vraiment une garce, comment Emmett ne pouvait-il pas s’en rendre compte ? Emmett, mon apollon, sa bonne humeur était communicative, toujours entrain de sortir des blagues à mourir de rire. Franchement, cette famille avait cassé ma vision des vampires, ils étaient géniaux, et je me mettais même à les envier. Arrête pauvre folle, ça ne doit pas être facile pour eux tous les jours, regarde ce pauvre Edward, si Bella ne revenait pas vers lui, il serait malheureux jusqu’à la fin du monde. Il fallait que je fasse quelque chose, je ne pouvais pas laisser Edward si malheureux, je me sentais si triste pour lui, seul dans cette maison entouré de couple. T’inquiètes Edward, super Lili est là ! Dès demain je passe à l’attaque. Alice avait mis sur pied u plan infaillible, son don était vraiment d’une grande aide, si j’avais eu ce don ma scolarité aurait pris un chemin différent. Le plan d’Alice était donc de me faire engager à la cafeteria du campus. Je pourrais déambuler dans les couloirs sans attirer l’attention de garde du corps de Bella, elle ne se posera pas de question sur ma présence sur le campus. Cependant, je ne savais toujours pas ce que je lui dirai une fois en face d’elle. Bon j’aviserai, pas la peine de se prendre la tête avec ça pour le moment.







PDV Edward



J’espère que Lili réussira, il fallait qu’elle réussisse, sinon je mettrais mon second plan à exécution. J’irais voir Bella sur le campus et la supplierai, l’implorerai de me reprendre. Je ne supportais plus d’être éloigné d’elle et je ne voulais pas que le cabot tente à nouveau de souiller ma Bella, sinon je lui arracherai le cœur et peut importe que ça blesse ma muse, il ne la touchera plus. Maintenant que nous avions un nouvel allié, restait plus qu’à attendre et croiser les doigts.



- Je pense que nous réfléchir à l’endroit où nous irons nous installer une fois Bella avec nous. Dit Alice.



- J’y ais déjà réfléchi et je pense que nous devrions aller en Alaska chez les Denali. Répondit Carlisle.



- Et pourquoi précisément l’Alaska ? Pourquoi s’isoler ? Je ne comprenais vraiment pas pourquoi.



- Ce serait plus prudent non ? demanda Alice.



Avais-je raté quelque chose ?



Alice : « Là-bas Bella ne représentera aucun danger, le temps qu’elle s’habitue à sa nouvelle condition »



- Je ne reviendrais pas sur ma décision, Bella ne deviendra pas un monstre.



J’étais hors de moi qu’ils puissent envisager de transformer Bella. Ma famille semblait surprise de ma réaction.



- Tous les Cullen à la table à manger. Tonna Carlisle.



Emmett : « Ouh la, on est dans la merde ! »



Carlisle alla s’installer en bout de table, Esmé à sa droite et tous les autres Cullen prirent leurs places respectives. Une fois tout le monde assis, Carlisle se tourna vers moi.



- Edward, mon fils, tu sais que je t’aime et que j’ai une entière confiance en toi. Mais sache que tu n’es pas le seul à aimer Bella, moi-même je la considère déjà comme ma fille et tes frères et sœurs l’aiment aussi. C’est la raison pour laquelle nous nous sommes installés ici, nous avons mis tous nos projets de côté pour t’accompagner et t’épauler dans ta quête. Mais je ne comprends pas ta position, alors s’il te plait éclaire nous sur ton refus de transformer Bella.



- Je sais que je vous ais fait vivre des moments difficiles depuis ma rencontre avec Bella, je vous suis d’ailleurs très reconnaissant pour tous vos efforts et votre aide. Je ne mérite pas votre amour et je pense que je ne mérite pas non plus l’amour de Bella, si elle m’aime encore. Et parce que j’aime trop Bella, je ne peux me résoudre à lui voler son âme.



- Alors c’est quoi le plan ? On sépare Bella du cabot et ensuite on la laisse vieillir et mourir ? Intervint Emmett.



- Je resterai près de Bella tant qu’elle voudra de moi, je ferai tout pour la rendre heureuse durant sa vie humaine.



- Et tu penses que Bella acceptera ça ? Demanda Alice.



- Alice, je ne peux pas…arrête de penser ça, ça n’arrivera pas.



- Si tu veux que Bella ait une vie humaine normale alors laisse la maintenant. Jacob Black est le meilleur choix pour elle, il l’aime et est capable de la protéger, et tu sais qu’elle aura besoin de ça avec sa maladresse habituelle. Et comment penses tu que Bella se sentira lorsqu’elle sera si vieille qu’elle passera pour ta grand-mère ?



- Je ne veux pas qu’elle devienne un monstre. Ne cessais-je de répéter, pourquoi ne le comprenaient-ils pas ?



- Si Bella doit faire partie de notre entourage, il est nécessaire de procéder à sa transformation, pour sa sécurité et la notre. Tu as vu ce qu’il s’est passé avec Jasper sa vie sera en danger continuellement, même si Jasper arrive à se contrôler, ce dont je ne doute pas, tous nos semblables n’auront pas une telle maîtrise. Imagine un peu ce qui se passerait si les Volturi apprenaient son existence. Je t’ai toujours épaulé mon fils, mais étant donné que toute la famille est impliquée, la décision ne dépend pas de toi uniquement, nous aurons une discussion semblable avec Bella, puis nous déciderons.



- Carlisle…



- Qu’en pensez-vous ? Demanda Carlisle à toute la famille.



- Je suis d’accord, Bella devra décider. Dit Emmett.



- D’accord. Dirent Alice et Jasper en même temps.



- D’accord. Dit Rosalie, ce qui m’étonnait fortement étant donné ses sentiments envers Bella. Je pensais avoir au moins son appui mais il semblerait qu’elle m’en voulait intérieurement. Et que ferons-nous de Lili ?



- Lili ne représente pas de danger pour nous, elle restera une bonne amie et nous essaierons de l’aider de notre mieux tout en restant loin d’elle. Elle doit vivre sa vie humaine, loin de nous.



Emmett ne contredit pas Carlisle et pourtant son esprit criait sa désapprobation.



- Bien, le sujet est clôt, Esmé, il faudra préparer notre départ car je crains que les loups prennent mal notre…intervention, Alice t’informera de notre prochaine destination. Vous pouvez vaquer à vos occupations.



Je restais assis, résigné et me sentant trahi par ma propre famille, et pourtant au fond de moi je savais que Carlisle avait raison, Bella garderait une épée de Damoclès au dessus de sa tête tant qu’elle resterait humaine et près de nous.





PDV Lili



Ca fait maintenant deux semaines que je suis en mission pour les Cullen. J’aime bien ça, « être en mission », on dirait un film d’espionnage. Mais pour l’instant, rien de concluant, il nous était arrivé de discuter toutes les deux, en fait c’était vraiment une fille sympa, mais je n’avais toujours pas réussi à aborder le sujet Cullen. Elle m’avait un jour parlé d’un ex dont elle avait été follement amoureuse et qui l’avait brisé le cœur. Il était clair qu’elle était toujours amoureuse de lui. Elle n’avait plus eu aucune nouvelle de lui et pensait qu’il était passé à autre chose. Si elle savait ! Je n’avais pas osé lui dire. Franchement, vous me voyez lui dire « Ah tiens, j’ai rencontré le mec qui t’a lâchement abandonné en te disant qu’il ne t’aimait plus, dans la boîte de strip-tease où je travaille, et tu sais quoi ? Eh bien, il est toujours amoureux de toi et veut que tu quittes ton loup-garou de petit ami pour lui. » Après tout, pour elle, je n’étais qu’une fille qui bosse sur le campus et qui savait écouter. Edward avait du mal à contenir sa frustration et son impatience, mais Alice avait réussi à le calmer. J’avais appris par Alice qu’entre Emmett et Rosalie le torchon brulait, ce qui me faisait chaud au cœur, même si je savais que je n’avais aucune chance.



Je commençais à me dire que ça ne marcherait pas avec Bella, lorsque la chance me sourit. Je venais de finir mon service et me dirigeait vers l’arrêt de bus quand un des type qui bossait avec moi à la cafet’, Tino, m’arrêta pour me servir le plus pitoyable discours de drague que j’avais jamais entendu. Ce pauvre con ne s’était pas encore fait à l’idée que jamais il ne me sautera et croyait encore avoir une chance. Non seulement il m’avait saoulé, mais en plus il m’avait fait rater mon bus, et comme si ça ne suffisait pas, il s’était mis à pleuvoir. Je commençais à maudire Edward et ses plans à dormir debout, lorsqu’une Volkswagen grise vient s’arrêter à ma hauteur, Bella baissa la vitre côté passager et m’invita à monter à l’intérieur. Waouh, la chance ! J’envoyais discrètement un texto à Edward.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
florine39
Assiste au match de base-ball
Assiste au match de base-ball


Féminin
Nombre de messages : 571
Age : 20
Localisation : 39
Date d'inscription : 30/01/2010

MessageSujet: Re: Une deuxième chance - Livre I : Edward (tout public)   Mar 13 Juil - 14:06

super !
maintenant j'attend patiamment une suite !
=)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sheer
Rencontre avec Jacob Black
Rencontre avec Jacob Black


Féminin
Nombre de messages : 220
Age : 32
Localisation : france
Date d'inscription : 30/03/2010

MessageSujet: Re: Une deuxième chance - Livre I : Edward (tout public)   Mer 14 Juil - 21:41

Chapitre 12




PDV Lili


Belle m’avait proposé de me raccompagner ce que j’avais bien évidement accepté. Durant le trajet je lui parlais e moi, Elisabeth Turner, de mon enfance à Paris la capitale de la mode, de mes parents mystérieusement disparu alors que je n’avais que treize ans, de mon passage en famille d’accueil et des raisons qui m’avaient poussé à m’exiler ici. Une fois en bas de chez moi, je lui proposais de monter pour un café et lui raconter la suite de mon histoire (je comptais inclure Edward et sa famille dans cette suite). Edward n’avait pas répondu à mon texto, je ne savais même pas si il l’avait reçu. J’espérais qu’Alice ait au moins eu une vision de nous et en parle à son frère.



Bella était vraiment une chic fille, après un rapide coup d’œil à mon appart, elle s’assit et ne fit même pas de remarque sur mon bordel. Attablé devant notre café et des petits gâteaux secs, je continuais mon histoire en appréhendant sa réaction.


- Tu ne te sens pas un peu seul parfois ?

- Si, enfin, je me sentais seul jusqu’à il y a quelques semaines.

- Ah, t’as un petit ami ?

- Heu, non, mais j’ai maintenant des amis et une nouvelle famille en quelque sorte.

- Ah c’est cool alors.

- Ouais, d’ailleurs je te les présenterais bien, ils sont sympa et peu…particuliers. Je suis sûr que tu t’entendrais bien avec Alice, elle est un peu déjanté mais elle est gentille comme tout, je l’adore.

- …Alice ?

- Oui, elle fait partie de cette famille, Alice me fait un peu penser à un lutin accro du shopping. Et son frère, Oh la, la, il est trop beau.



Elle était devenue toute pâle. Je remerciais secrètement mes cours de pool dance et mon passage de ce club de strip-tease, qui m’avaient appris à cacher mes émotions.


- Bella, ça va, Bella ?

- Comment… Quel est le nom de famille de… de cette Alice.

- Cullen, pourquoi ?



Sa main agrippait sa poitrine comme si elle avait peur que son cœur ne s’en échappe, elle avait du mal à respirer. J’y étais peut-être allé un peu fort. Je commençais à regretter d’avoir manqué de subtilité, et Edward qui ne donnait pas signe de vie.


- Bella…est ce que ça va ?

- Cullen, tu es sûr ?

- Oui.

- …Combien sont-ils ?

- Sept. Monsieur et madame Cullen et leurs cinq enfants adoptifs…

- …Edward…

- Ah, tu le connais ?...Bella qu’est ce que tu as ?

- Edward… est le… garçon dont je t’avais parlé… il est parti… comment…



Elle s’était figé, on aurait dit une statue et son visage exprimait une telle douleur, j’avais tellement de peine pour elle. Putain Edward, qu’est ce que tu fous ? La sonnette retenti alors que je commençais à paniquer. Ouf, il était temps. Bella n’avait toujours pas bougé, je me levais et allais ouvrir à Edward, car c’était bien lui qui attendait derrière la porte.


- Salut, Edward.

- Edward ?



Bella était enfin revenu à la réalité. Elle le regardait, les yeux remplis de larme, moi-même j’en avais les larmes aux yeux.


- Bon, ben…je pense que vous avez des choses à vous dire… Je suis sur le balcon Bella.


Je me dirigeais vers la porte fenêtre donnant sur mon balcon, ils avaient besoin d’un peu d’intimité. Ca se voyait trop que ces deux étaient fou l’un de l’autre. Je sentais une petite pointe de jalousie, car je savais que jamais je ne pourrais vivre une passion semblable. Bon, mon pote t’as pas intérêt à merder sur ce coup là. Elle t’aime et tu l’aimes, alors dis lui ce que tu as dans le cœur, supplies la s’il le faut, mais ne la laisse pas filer, sinon c’est à moi que tu auras affaire. Je l’avais pensé très fort sachant qu’il m’entendrait à coup sûr.


Une fois dehors, la fraîcheur de l’air me fit regretter mon geste. Pourquoi n’avais je pas pensé à prendre une veste ? Franchement, sortir en plein mois de décembre avec seulement un petit gilet sur le dos. Mais je me voyais mal retourner à l’intérieur pour chercher ma veste, avec un peu de chance, ils auront fini avant que je ne meurs congelé. Je ne sentais plus mes doigts, ni mes oreilles, bon là désolé Edward mais je n’en peu plus il faut que j’entre.


- Besoin d’aide miss ?


Je sursautais comme une malade en entendant cette voix, sa voix. Emmett, mon apollon se tenait là devant moi, avec une veste dans la main, et son sourire craquant qui faisait apparaître de petites fossettes sur ses joues. Il était là, et tout seul en plus, j’avais l’impression que le père noël était passé plus tôt que prévu cette année. Il me tendit la veste que je me dépêchais de porter et me tendis la main.


- Tu viens ?

- Où ça ?

- Dans ma voiture, je pense qu’on devrait les laisser seul un moment, ils ont beaucoup de chose à se dire et je ne veux pas que tu te transforme en glace, bien que… hum… tu dois être délicieuse comme parfum.



Essayait-il de me faire rire ou peur ? Il avait passé sa langue sur ses lèvres comme s’il avait faim.


- Heu…

- Ah, ah, ah, t’es trop drôle. Je ne vais pas te bouffer déstresse. Allez, viens par là.

- Heu… qu’est ce que tu fais ?

- Je vais te prendre dans mes bras pour ne pas que tu t’écrase sur le trottoir.

- Pourquoi… tu comptes te jeter dans le vide ?

- Oui.

- On est au troisième étage tu sais.

- Oui je sais, mais n'oublis pas que je suis un vampire, même si je ne me transforme pas en chauve-souris.

- Ok, je te fais confiance.



Une fois dans ses bras, il avait sauté par-dessus le balcon et était tombé sur ses jambes sans même une grimace. Il m’avait posé délicatement sur le siège passager de sa voiture et vint s’asseoir derrière le volant en mettant le chauffage. Je planais sur un petit nuage, Emmett, seul avec moi, à discuter de tout et de rien.





PDV Edward



Je broyais du noir depuis notre dernière réunion, et pour couronner le tout, Lili n’avait toujours pas discuté avec Bella. Il fallait pourtant qu’elle se dépêche, le cabot avait eu une discussion avec son alpha, concernant son problème de proximité intime avec Bella. Je n’allais pas laisser faire pareille abomination. Deux semaines, déjà deux semaines et Alice n’avait toujours rien vu, pour sa défense, elle avait beaucoup à faire avec Emmett et Rose. Le couple était en pleine crise, par ma faute je l’avoue mais je n’avais pas pu retenir ma colère face à ma sœur. Je n’accepterai jamais qu’on dise du mal de ma Bella. Rose aurait du savoir qu’elle ne pouvait rien me cacher. Je savais exactement tout sur elle, surtout la vérité sur l’attaque d’Emmett qui avait conduit à sa transformation. Elle avait essayé de me le cacher et y était presque parvenu, elle ignorait tout simplement sur quelle distance s’étendait mon don.


Alice : « Edward, elle a réussi, Lili, a réussi, Bella sera chez elle cet après midi. Prépare-toi.


Oui, il fallait que j’aille chasser, je ne voulais pas perdre le contrôle face à son sang. Ça faisait si longtemps que je n’avais pas été confronté à sa fragrance délicieuse, à part lors de mes moments d’espionnages.

- Je vais chasser.

- Je viens avec toi, si ça ne te dérange pas.

- Bien sûr que non Alice.

- Emmett, Edward et moi allons chasser et tu devrais venir avec nous.

- Non, j’irai demain.

- Emmett, tu dois venir avec nous, fais moi confiance.

- Ok.



Je ne demandais pas à Alice pourquoi elle invitait Emmett à notre partie de chasse. Elle avait du avoir eu une vision concernant Lili, elle s’accrochait à ses visions et espérait qu’elles se réalisent. Elle savait que Rose avait fait quelque chose de mal à Emmett, mais n’en connaissait pas le teneur. Tout le monde attendait que le couple décide à nous parler de leur problème. Rose restait cloitré dans leur chambre et ne sortait que pour chasser, Esmé en avait le cœur brisé et Carlisle commençait à perdre patience, il pensait les confronter une fois mon problème réglé.



Après deux pumas et un cerf j’étais fin prêt. Justement, je venais de recevoir un texto de Lili m’informant que Bella sera chez elle cet après midi. Je ne pus m’empêché de sourire, en pensant à notre prochaine rencontre. Je prenais congé d’Emmett et Alice, et courait vers l’appartement de Lili.


J’arrivais juste à temps, Lili lui parlait de nous, je n’entendais toujours pas les pensées de Bella et c’était de plus en plus frustrant.


« Bella, ça va, Bella ? » Hein, Bella n’allait pas bien, avait-elle été blessée ou avait-elle mal réagi à l’annonce de Lili ? La vision de Bella prostré sur ce canapé, une main serrant sa poitrine à l’endroit de son cœur. Je n’avais jamais imaginé que mon départ l’avait autant affecté, comment avais-je pu la faire souffrir autant, elle mon amour, mon âme sœur.


« Putain Edward, qu’est ce que tu fous ? » Il était temps que j’intervienne, je pressais le bouton de la sonnette.


« Ouf, il était temps. » Lili semblait soulager de mon arrivé.

- Salut, Edward. Me dit-elle en me laissant entrer.

- Edward ? Comme il était doux de l’entendre prononcer mon nom, sa voix si mélodieuse semblait caresser mon nom.


Belle me regardait comme si j’étais une apparition, un fantôme venu la hanter.


- Bon, ben…je pense que vous avez des choses à vous dire… Je suis sur le balcon Bella.


Lili, si prévoyante avait bien compris que nous avions besoin d’intimité. Elle se dirigea vers le balcon.


Bon, mon pote t’as pas intérêt à merder sur ce coup là. Elle t’aime et tu l’aimes, alors dis lui ce que tu as dans le cœur, supplies la s’il le faut, mais ne la laisse pas filer, sinon c’est à moi que tu auras affaire. Je ne lui accordais même pas un regard, concentré dans ma contemplation de Bella. Elle pleurait silencieusement, une main toujours agrippé à sa poitrine.


- Bella, je suis…

- Non, ce n’est pas possible. Tu n’es pas réel, tu ne peux pas être là. Je vais me réveiller, il faut que je me réveil, je dois me réveiller.

- Bella, c’est moi.

- Non, ce ne peut pas être toi, je rêve encore.



Je m’approchais d’elle, comment lui faire comprendre que je suis bien réel ? Mes doigts gelés entrèrent en contact avec ses joues, caressant sa peau satiné. Comme elle m’avait manqué.


- Tu ne rêve pas Bella, je suis bien là. Je suis ici depuis quelque temps déjà, mais je n’osais pas venir te voir. J’avais peur que tu me rejettes après le mal que je t’avais fait.

- Le mal ? Mais tu as juste été sincère. Je n’aurais pas supporté de te faire souffrir en te gardant près de moi alors que tu ne m’aimais plus. C’est moi qui suis trop faible pour maîtriser mes émotions.

- De quoi tu parles Bella ? Sincère ? Ce jour là dans la forêt a été le seul jour où j’ai manqué de sincérité envers toi. Je t’ai dit que je ne t’aimais plus mais c’était faux. Je ne pensais même pas que tu me croirais aussi facilement.

- Dans ce cas pourquoi m’as-tu dis tout ça ?

- Pour que tu ne cherches pas à me retrouver, te connaissant, je suis sûr que tu aurais retourné la terre entière pour me revoir. Il fallait que je t’en dissuade, et le seul moyen que j’avais trouvé était de te mentir.

- Mais pourquoi avais tu besoin de faire ça ?

- Tu ne te souviens pas de ce qu’il s’était passé avec Jasper le soir de ton anniversaire ? Je ne pouvais pas continuer à mettre ta vie en danger. Je suis parti pour te protéger. Ces quelques mois passé loin de toi ont été une vraie torture pour moi. Et j’ai été faible, je n’ai pas supporté d’être loin de toi, je suis revenu à Forks mais tu étais…

- Avec Jacob.

- C’était de ma faute, je ne pouvais pas te reprocher d’être passé à autre chose, mais je ne pouvais pas non plus me résigner. Je suis resté dans l’ombre, te suivant dans cette ville, attendant patiemment un signe. Je devais tenter ma chance, au cas où tu m’aimerais encore, je me contenterai d’être uniquement ton ami si c’est ce que tu veux Bella, mais je ne peux plus être loin de toi. Ne plus t’entendre prononcer mon nom, ne plus pouvoir te parler. Je n’en ai pas la force Bella. Je t’aime et suis trop égoïste pour te laisser me sortir de ma vie.

- Quoi…mais... je croyais que tu ne m’aimais plus.



N’avait-elle prêté aucune attention à mes paroles, avais-je parlé trop vite ? Il vrai que j’avais du mal à me contrôler à ses côtés. Je n’avais qu’une envie, la prendre dans mes bras, gouter à ses lèvres si douces. Oh Bella, douterais-tu toujours de ton emprise sur moi ?


- Je t’ai menti Bella, comment pourrais-je cessé de t’aimer ? As-tu oublié ce que je t’ai à propos de la force de nos sentiments, à nous les immortels ? Jamais mon amour pour toi ne disparaitra, ni même s’effritera. Je suis condamné à t’aimer tout au long de mon existence, même si tu ne m’aime plus.


Voila, c’était dit, je lui avais ouvert mon cœur, la décision lui revenait maintenant. Plusieurs émotions traversaient son visage : surprise, exaspération, incompréhension, amour…Amour ? Oui, c’était bien de l’amour que je voyais dans ses yeux. Elle m’aimait encore, je ne pouvais le croire.


- Bella.

- Oh Edward, je t’aime, je n’ai jamais cessé de t’aimer, si je t’ai cru lorsque tu m’as dit ne plus m’aimer, c’est parce que je n’ai jamais compris ce qui te plaisais tant chez moi. Je ne suis qu’une simple humaine, et je suis banal, même pour les humains, alors que toi…J’ai toujours pensé que tu te lasserais un jour, et que tu me quitterais, je pensais que ce jour était arrivé.

- Tu es loin d’être banal Isabella Swan.

- Non, laisse-moi finir. Jacob a été un bon ami pour moi, il m’a aidé à remonter la pente, ma sorti de ma catatonie. Je l’aime, mais je n’ai jamais été amoureuse de lui, et il le sait. Je ne savais pas que tu reviendrais et par égoïsme j’ai accepté qu’il se rapproche de moi, pour ne plus me sentir aussi seul, aussi mal. Jacob m’aime et j’ai profité de son amour, je dois te dégouter maintenant.




Comme elle m’avait manqué, toujours à se flageller pour toutes les misères du monde. Comment lui faire comprendre que pour moi elle était parfaite, et que sa réaction a été normale pour une fois ? Je m’approchais lentement et la serrais dans mes bras. Sa chaleur, son parfum m’étourdissaient de bonheur. Je me sentais à nouveau complet, serrant son frêle corps contre moi. Oh ma Bella, j’humais le parfum de ses cheveux, savourant même la douleur dans ma gorge qui à ma plus grande surprise était tout à fait supportable, mais ça ne me suffisait pas, je voulais plus que ça, beaucoup plus. Je parsemais de baisé ses cheveux, son cou et prenait possession de ses lèvres. La douceur de ses lèvres réveillait l’homme endormi dans mon corps gelé. Comment ais-je pu passer tout ce temps sans gouter à ses lèvres ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice-Cullen19
Départ de Phoenix
Départ de Phoenix


Féminin
Nombre de messages : 14
Age : 24
Date d'inscription : 13/04/2010

MessageSujet: Re: Une deuxième chance - Livre I : Edward (tout public)   Mer 21 Juil - 2:13

UNE SUITE ! UNE SUITE ! UNE SUITE !

pap
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
florine39
Assiste au match de base-ball
Assiste au match de base-ball


Féminin
Nombre de messages : 571
Age : 20
Localisation : 39
Date d'inscription : 30/01/2010

MessageSujet: Re: Une deuxième chance - Livre I : Edward (tout public)   Sam 24 Juil - 21:50

Super !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Vivement la suite !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une deuxième chance - Livre I : Edward (tout public)   Aujourd'hui à 20:21

Revenir en haut Aller en bas
 
Une deuxième chance - Livre I : Edward (tout public)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [SC] Et cette fois, c'est tout public lol
» CSI NY- L'amour au bout du chemin -Don/Danny-tout public
» LE LIVRE DE SASKIA (Tome 2) L'EPREUVE de Marie Pavlenko
» DÉFENSE DE LIRE CE LIVRE de Pat Moon
» [Dolto, Françoise] Tout est langage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twilighters France :: Le quartier des artistes :: Fanfics :: Fanfics tout Public-
Sauter vers: