Twilighters France


*** Twilighters France, votre source française depuis 4 ans!
 
AccueilTwilighters FranceFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un matin comme les autres.... (OS, Jeunesse de Sam)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
malycia
Découvre la clairière
Découvre la clairière
avatar

Féminin
Nombre de messages : 409
Age : 35
Date d'inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Un matin comme les autres.... (OS, Jeunesse de Sam)   Mar 18 Mai - 21:32

Un petit OS court que j'ai écrit sur la jeunesse de Sam. On sait peu de choses sur ce personnage, mais on sait qu'il a grandit sans père... Voila ce que j'ai eu envie d'écrire Wink


*****************


Les rayons d’un soleil pâle filtraient à travers les épais rideaux marron de la chambre.

Le petit garçon ouvrit les yeux, puis se tourna, profitant encore quelques instants de la tiédeur de son lit.

Puis il se mit sur le dos et joua quelques instants du bout des doigts avec l’attrape rêves accroché au dessus de lui. Ces derniers temps, il faisait beaucoup de cauchemars. Loups, monstres aux yeux rouges et autres créatures effrayantes peuplaient ses nuits. Il se réveillait la nuit en hurlant, tremblant de peur. Il avait besoin de son père ou de sa mère pour se rendormir.

Sa mère tentait de le rassurer, persuadée que ses cauchemars allaient passer tout seul... Elle ne les expliquait pas, tout semblait aller dans la vie de son fils. L’école se passait bien, il avait des amis, et il n’y avait eu aucun changement qui aurait pu le perturber.

C’était son père qui en avait eu l’idée. Il en avait fait part à sa femme, et ils lui avaient offerts la veille. Il lui avait expliqué que cet objet pouvait emprisonner les mauvais rêves dans son filet, et les détruire le matin, grâce à la lumière du jour.

C’était rassuré qu’il était allé se coucher... et il venait de passer une très bonne nuit. Caressant les plumes douces, il songeait aux cauchemars qui devaient avoir déjà disparus, avec le lever du soleil. Il se sentait soulagé et léger. Plus de cauchemars, cette époque était révolue !

Il décida de se lever, et sauta littéralement de son lit. Il ouvrit doucement la porte de sa chambre... et une sensation bizarre le traversa.

Il ne savait pas l’expliquer, mais il savait que quelque chose était différent. Comme tous les matins, il entendait le craquement du plancher sous ses pieds, les gazouillis des oiseaux, le vent faible souffler contre les carreaux.

Habitant à la Push, une réserve Quileute, en pleine forêt, il avait l’habitude de ses sons familiers.

Joshua, son père, lui avait déjà appris beaucoup sur sa tribu et la forêt, en dépit de son jeune âge. Sam venait d’avoir six ans, et il savait déjà se repérer grâce à la mousse des arbres, reconnaitre les bruits des animaux et leurs empreintes. Il connaissait les chants traditionnels Quileutes, l’importance de sa tribu et le respect des anciens.

Il connaissait déjà beaucoup de choses pour son jeune âge.

Mais il ne savait pas pourquoi ce matin là, il se sentait si mal à l’aise. Des bruits familiers manquaient pour le rassurer. Aucun son ne provenait de la cuisine. Aucun bruit de pas, c’était comme si la maison était déserte.

Sam retourna dans sa chambre et ouvrit les rideaux pour vérifier que le soleil était bien levé. La faible lueur qui entra dans la pièce lui confirma que c’était bien le matin.

Il sortit alors sur la pointe des pieds, intimidé par ce silence inattendu. Il fit quelques pas dans le couloir et se figea. Des pleurs. Des chuchotements. Puis la voix grave de son père suivie d’une porte qui claque.

Les pleurs redoublèrent d’intensité et Sam ne parvenait pas à bouger. Dans sa tête de petit garçon il avait compris ce qui venait de se passer.

Il avança dans le salon et trouva sa mère assise sur une chaise, secouée par d’incessants sanglots. Elle le prit dans ses bras et lui murmura d’incompréhensibles paroles. Il était bien trop petit pour comprendre les raisons qui avaient poussé son père à partir... trop petit aussi pour comprendre ce que sa mère pouvait éprouver.

Mais il ressentait déjà un mélange de peine et de colère. Il avait besoin de lui ce matin là. Il se sentait abandonné, et investit d’une mission qui n’était pas la sienne. C’était à son père de tout arranger, et il n’était pas là.

Il se libéra de l’étreinte de sa mère, et elle posa ses mains sur ses joues, encadrant son visage avec une douceur extrême. « Ton père est parti, il ne reviendra jamais. On ne peut compter que l’un sur l’autre à présent ».

Sam ne répondit pas, figé par les mots que sa mère venait de prononcer. Elle l’embrassa sur le front, et il retourna dans sa chambre. Une boule dans la gorge, il ne parvenait ni à parler, ni à pleurer. Il n’y avait plus aucun bruit, les oiseaux s’étaient tus, le vent ne soufflait plus, comme respectueux de la peine qu’il ressentait. Il n’entendait que les pleurs de sa mère, qui avaient repris de plus belle.

Son regard se posa alors sur l’attrape rêve, objet dans lequel il avait mis tant d’espérance. Objet que son père lui avait offert pour que les cauchemars cessent. Objet qui n’avait plus aucune valeur, maintenant que sa vie était devenue un cauchemar entier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Un matin comme les autres.... (OS, Jeunesse de Sam)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un vendredi pas comme les autres,... à St Claude.
» Un moteur de recherche pas comme les autres !
» Un enterrement pas comme les autres
» L'amour est une arme comme les autres.
» Sherlock Holmes. Un Noël pas comme les autres. Holmes/Watson. Drabble. G.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twilighters France :: Le quartier des artistes :: Fanfics :: Fanfics tout Public-
Sauter vers: