Twilighters France


*** Twilighters France, votre source française depuis 4 ans!
 
AccueilTwilighters FranceFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mon Ami, mon Soleil - Jacob/Bella - Paul/Rachel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
Becob85
Entretien avec un vampire
Entretien avec un vampire
avatar

Féminin
Nombre de messages : 374
Age : 31
Localisation : Dans les bras chauds de Jake...
Date d'inscription : 18/07/2010

MessageSujet: Re: Mon Ami, mon Soleil - Jacob/Bella - Paul/Rachel   Dim 15 Aoû - 10:20

Oui espérons espérons Very Happy


Dernière édition par Becob85 le Dim 15 Aoû - 10:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jacoblemonfic.forumgratuit.org/forum.htm
fande taylor
Inconsciente
Inconsciente
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2800
Age : 23
Localisation : sur la plage, en sécurité dans les bras de Taylor au coucher du soleil
Date d'inscription : 04/06/2010

MessageSujet: Re: Mon Ami, mon Soleil - Jacob/Bella - Paul/Rachel   Dim 15 Aoû - 10:22

oui !!!! il ne faut pas perdre espoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
celine879
Dîne au restaurant en compagnie d'Edward
Dîne au restaurant en compagnie d'Edward
avatar

Féminin
Nombre de messages : 304
Age : 31
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Mon Ami, mon Soleil - Jacob/Bella - Paul/Rachel   Lun 16 Aoû - 22:08

Tititoff!!!!! Comment tu nous retourne la tête! J'étais certaine d'avoir découvert le fin mot de l'histoire maintenant je suis certaine de m'être trompée! J'avais tout mit sur le dos d'Edward mais c'esst peut-être pas ça! Je ne sais plus quoi penser! Bref, je t'adore officiellement! Lol!

Je ne lis plus les bonus, je me les reserves pour quand la fic sera finie... Pour me consoler! Mais je t'en dirais de nouvelles, je suis deja certaine que je vais adorer!

Vite vite la suite!!!!!!! J'aurais presque envie que ça finise pour connaitre la fin! Presque...

En tout ca, j'espere que tu as une autre idée de fic pour continuer de nous faire rever avec tes parties de peche, de chasse, tes loups merveilleux, ect.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tititof
Perd connaissance
Perd connaissance
avatar

Féminin
Nombre de messages : 831
Age : 39
Localisation : garde la main chaude de Jacob dans la sienne
Date d'inscription : 29/08/2009

MessageSujet: Re: Mon Ami, mon Soleil - Jacob/Bella - Paul/Rachel   Mar 17 Aoû - 11:16

celine879 a écrit:

Je ne lis plus les bonus, je me les reserves pour quand la fic sera finie... Pour me consoler! Mais je t'en dirais de nouvelles, je suis deja certaine que je vais adorer!

Alors voici la suite du bonus et le reste arrive jeudi après-midi car je dois peaufiner le dernier chapitre.

Celine, je veux juste te dire qu'hélas, comme tout le monde était ok pour que je mette ces parties là à la suite, j'ai pris ça en compte et j'ai fait comme si l'histoire se suivait. Si tu ne lis pas ce bonus là, tu ne comprendras rien du tout au final car tout l'explication est dedans LOL mais sinon, les autres bonus sont quand même à part...
Spoiler:
 

Alors on va dire que ce "bonus Paul" n'est pas un bonus mais l'histoire de son point de vue à lui...désolée :s j'espère que tu vas comprendre quand même l'histoire :s

Merci à toutes pour vos messages tout plein de chaleur ! ça me touche énormément, vous êtes géniales Smile

Bonne lecture !

* * * *


Sa Mercédès est nickel, intérieur comme extérieur et j’ai même un mouvement d’hésitation avant de m’asseoir à ses côtés sur le siège passager, de peur de la salir. Le docteur ne me lance même pas un regard, il semble détendu et tendu à la fois. Détendu dans le sens où il est comme ça naturellement : calme, posé, réfléchi et peut-être assez à l’aise avec moi…tendu car il sait que je ne le ménagerais pas et qu’il va devoir plonger dans son passé pour satisfaire ma curiosité mais qu’après tout, il me doit bien une explication ! J’ai pu récupérer toutes mes affaires sans avoir eu le temps de dire au revoir à Charlie qui était déjà retourné chez lui pour la soirée et je soupire de satisfaction lorsque la voiture quitte le parking de ce maudit commissariat !
Pendant que Carlisle roule droit devant lui en direction de la Réserve, je ne peux m’empêcher de sourire en pensant que, s’il y a bien un endroit sur terre dans lequel je n’aurai jamais pensé me retrouver un jour, c’est bien dans cette voiture ! Et en plus, à côté d’un membre d’une espèce que je haïs au plus haut point ! Mais pourtant, je ne dis rien, je ne fais que regarder les pins défiler par la fenêtre sans prononcer un mot. Je sens que lui par contre, rumine grave à côté de moi et je souris à nouveau doucement, imaginant le tumulte qui doit habiter son esprit. A ma grande surprise, il tourne sur un chemin de terre quelques kilomètres avant d’atteindre la Réserve et c’est toujours sans un mot que nous parcourons une centaine de mètres chaotiques jusqu’à une vieille bicoque que j’avais déjà vu petit en me baladant en vélo dans ce coin là. Le docteur stoppe sa voiture, se penche à l’arrière pour prendre un sachet blanc et me dit avant de sortir du véhicule :

- Une petite halte de cinq minutes, ça ne te dérange pas ?

Après une brève hésitation, je secoue la tête et il acquiesce puis sort en claquant la portière. Je le regarde se diriger jusqu’à l’entrée de la maisonnette et comprends alors que le fameux sachet est un sachet pleins de médicaments. Surpris par cette révélation et soudain curieux, je sors de la voiture et le rejoins alors qu’il entre dans la maison composée d’une seule pièce, dans laquelle vit un vieillard à la réputation pas commode mais sans histoire. En me voyant débouler derrière lui, Carlisle sourit légèrement tout en disant à l’hôte de la maison :

- Bonsoir monsieur Blackbear, excusez-moi, il est tard…
- Oh non !!! Entrez docteur ! Vous êtes toujours le bienvenu !

De plus en plus intrigué, j’observe cet échange sans parler jusqu’à ce que le vieux me coupe dans mes pensées en disant :

- Entre mon garçon !

J’hoche la tête sans vraiment réagir et suis le docteur jusqu’à l’intérieur qui se compose d’un lit, une table, une gazinière et quelques fauteuils et chaises. Le vieil indien me regarde, amusé et déclare d’une voix chevrotante :

- Tu es le fils Chayton !
- Oui…, réponds-je après un bref moment de surprise.
- Je connais bien ta mère et je t’ai vu plusieurs fois gamin…tu as fait du bon boulot avec les pompiers ! Je t’ai vu plusieurs fois perchés dans tes arbres en me baladant dans le coin…
- Ah…merci, réponds-je, un peu gêné.
- Oui, heureusement que nous avons des gens comme Paul qui nous aident dans des catastrophes comme celle-ci ! Renchérit le docteur Cullen.
- Tu n’as pas peur là-haut ? Demande gentiment le vieux Blackbear qui ne mérite décidemment pas sa réputation.
- Parfois si …, avoue-je. Mais je suis prudent…

Je vois Carlisle hocher la tête gravement, satisfait de ma réponse…et je comprends qu’il est complètement en osmose avec Rachel, qu’il doit même connaître ses craintes à mon sujet et là, maintenant, j’ai l’impression de voir un autre père, comme si même Billy n’existait pas ! Une sensation très étrange…comme si Rachel vivait en lui…qu’il doit y penser tous les jours, à chaque instant et tout ça, sans qu’elle ne le sache… et moi, je représente celui qu’elle a choisi et je me sens soudain jugé, accepté et redevable…je secoue la tête, me disant que je perds la boule ! Carlisle Cullen n’a rien à voir avec Rachel et je ne lui dois rien ! Sauf peut-être le fait qu’il l’aide financièrement dans ses projets mais même ça, ça ne me plait pas ! Je pourrais très bien l’aider aussi…il faudrait juste que j’arrête de tout donner à mes parents et penser à économiser pour moi…pour nous.

- Vos médicaments monsieur Blackbear, déclare Carlisle.
- Merci ! Je ne sais pas ce que je ferais sans vous…j’espère que vous ne quitterez jamais Forks !
- Ce n’est pas mon intention, assure Carlisle. J’aime cette ville plus que tout.

Et surtout la Réserve Quileute, pense-je en moi-même. Bizarrement, je me surprends à espérer qu’il ne faudrait pas qu’il parte d’ici un jour en effet ! Car non seulement, c’est un médecin réputé et compétent, mais en plus, je constate qu’il aide secrètement mon peuple sans rien en échange. Faisait-il ça en mémoire de Tisha ou vraiment par dévouement ? La douceur dans son regard posé sur le vieil indien me donne la réponse et je soupire, dépité.

J’hallucine encore lorsque je vois le docteur ausculter le vieillard puis prendre des notes dans un carnet qu’il planque dans sa veste. Je me demande alors combien il en « suit » comme ça, en cachette. Est-ce que notre médecin Quileute le sait ? Est-ce qu’ils travaillent ensemble ? Jusqu’où va le dévouement de Carlisle Cullen ? Va-t-il jusqu’à rendre les soins hospitaliers gratuits ? Donne-t-il de l’argent à tout le monde ? Sa famille est-elle au courant de tout ça ? Je baisse la tête, l’esprit complètement chamboulé avec une soudaine hâte de revoir Rachel qui me croit encore en prison ! Nos regards se croisent et je vois qu’il saisit le message. Il abrège la conversation et nous nous retrouvons dans sa voiture en moins de deux. Pendant qu’il fait marche arrière jusqu’au bout du chemin, je l’observe en silence puis lorsqu’il s’élance sur la nationale, je lui demande sans ménagement :

- Vous étiez amants ?

Il sourit brièvement, amusé par ma question directe mais aussi par le fait que nous y étions…que l’heure des explications avaient sonné. Il inspire puis répond :

- J’ai connu Tisha avant son mariage et lorsqu’elle a choisi Billy, j’ai eu beaucoup de mal à m’en remettre. Mais j’ai tenu bon et j’ai eu la force de passer à autre chose. Cependant, nous continuions à nous voir, au début en secret puis plus officiellement car Tisha ne parvenait pas à faire une croix sur notre histoire…et moi non plus, même une fois mariés tous les deux. Mais nos rencontres étaient tout ce qu’il y avait de plus correct ! Tisha n’a jamais trompé Billy Black, m’annonce-t-il comme si je le jugeais. A la naissance de Rachel, je pensais l’avoir perdue mais elle continuait à me voir et je me suis laissé aller, j’ai éprouvé des sentiments très forts pour cet enfant qui n’était pas de moi mais qui venait de celle que j’aimais. Billy ne disait rien, préférant le bonheur de Tisha à son malheur s’ils nous empêchaient de nous voir. Nous étions des amis très proches, incapables de nous laisser faire notre vie de notre côté. Ma femme a aussi fini par accepter la situation…plus difficilement que Billy mais elle l’a fait. Ma fille est née quelques mois après Rachel. Pour moi, j’avais deux filles. Puis, Jacob est né mais bizarrement, je ne ressentais pas le même attachement que pour Rachel. Il ressemblait trop à Billy Black petit…et ne m’aimait pas. Il détestait passer les journées avec nous au parc d’attraction ou sur la plage…il réclamait toujours son père si bien que Tisha a commencé à être gênée de nos sorties ensemble.
- Et il était temps non ? Lance-je, un peu outré par cette histoire de « double-vie ».

Jamais je n’accepterais de partager Rachel avec un autre homme ! Même par pure amitié ! Mais Billy Black était un grand seigneur et il avait laissé faire pour ne pas brusquer sa femme qui visiblement avait eu du mal à faire une croix sur le passé. Il tourne la tête vers moi, je vois dans ses yeux qu’il sait parfaitement ce que je pense de tout ça puis il se concentre à nouveau sur la route et déclare :

- A sa mort, j’ai cru que j’allais mourir aussi et ça a été très difficile de dissimuler mes émotions à ma famille. Esmée pense qu’entre nous, ça s’est terminé le jour de l’accident de Billy, lorsque Tisha m’a annoncé qu’elle se consacrerait désormais uniquement à sa famille. Mais je ne l’ai jamais vraiment quittée…j’étais toujours présent dans sa vie…pas physiquement car notre unique et dernière rencontre après tout ça fut le jour où j’ai appris sa maladie. Mais disons que j’ai toujours fait en sorte que tout aille bien pour elle, pour ses enfants et même pour Billy, soupire-t-il.
- Et Rachel ? Demande-je, car c’était surtout ça qui m’intéressait. Combien de fois êtes-vous intervenu dans sa vie ?

Il sourit en tournant la tête vers la vitre extérieure. Puis il regarde devant lui et déclare :

- J’ai veillé à son éducation scolaire, j’ai payé quelques affaires…je lui ai parfois facilité les choses…je sais aussi dans quel état d’esprit elle est…en permanence, ajoute-t-il hésitant, ce qui éveille aussitôt ma sonnette d’alarme habituelle.

Pour une fois, mon esprit a l’air de fonctionner à la vitesse supérieure et tout me semble limpide. Alors je lui sors :

- Kate ! Kate travaille pour vous ? Elle surveille Rachel et c’est la raison pour laquelle vous connaissez tout de ses sentiments pour moi !

Il laisse passer une minute et me répond :

- Au début, oui…J’ai introduit Kate dans la vie de Rachel pour tout connaître d’elle…Kate est la fille d’un ami, je lui donnais de l’argent de poche à l’époque pour qu’elle devienne l’amie de Rachel au collège et elle a trouvé ça très drôle, comme une mission secrète …mais rapidement, elle s’est réellement liée d’amitié avec Rachel et à ses seize ans, elle m’a demandé d’arrêter de la payer pour ça ! Etant donné que c’est à cet âge là qu’on a besoin le plus d’argent, j’ai vraiment compris qu’elles étaient amies. Par contre, j’ai eu peur de ne plus avoir de « contacts directs » avec Rachel suite à ça mais Kate avait bien compris mon amour pour elle et continuait de me donner des nouvelles sans contrepartie…
- Je n’y crois pas …, murmure-je, écœuré.
- Je n’ai rien fait de « mal » Paul ! Se défend-il. Je voulais juste avoir un œil sur elle…sans qu’elle ne le sache. Ne va pas gâcher leur amitié car elle est sincère, crois-moi ! Tu pourrais la sonder toi-même si tu le désires.

Bizarrement, je me dis qu’il a raison et je me demande aussi si je ne me ramollis pas depuis quelques temps … à me laisser souvent influencer. L’effet Rachel sûrement…car mon amour pour elle avait littéralement explosé et j’avais souvent la sensation de vivre avec elle en moi, plus fort qu’avant maintenant que notre relation était plus intense. Nous arrivons devant chez moi et je ne me demande même plus comment il sait où je vis…Je remarque aussitôt la lumière dans mon salon et ma véranda. La Mercédès de Carlisle se gare discrètement dans mon allée et je lui pose une dernière question :

- Votre fils, Edward, qu’a-t-il fait au juste ?
- Rien…, répond-il aussitôt. Enfin, disons qu’il a connu le même déchirement que moi…il a aimé deux femmes, une plus fortement que l’autre et c’était justement celle qu’il ne pouvait pas atteindre. Pourtant, après la mort de ma mère, je n’ai jamais interdit à Edward d’être avec Ely. Personnellement, si j’avais eu le choix, si la femme que je voulais à l’époque m’avait attendue, je n’aurai pas hésité ! Edward a un sens du dévouement et du sacrifice hors de propos…et il ne s’est pas rendu compte qu’il rendait tout le monde malheureux. Lui le premier !

Il marque une courte pause puis ajoute :

- Enfin je suis content qu’il ait enfin trouvé le bonheur…et Bella aussi. Grâce à Jacob !

Je ne trouve rien à ajouter à ça, et satisfait des réponses que j’ai eu ce soir, j’ouvre la portière mais au lieu de filer, je me penche à l’intérieur de la voiture et demande :

- Vous ne voulez pas descendre ?
- Non…, murmure-t-il.
- Elle est ici …, lui annonce-je, sachant l’effet que ça provoque chez lui.

Je le sens hésiter puis tout à coup se tendre. Instinctivement, je tourne la tête vers la maison et vois Rachel sur le pas de ma porte, les bras autour de son ventre, le visage exprimant une joie et une stupéfaction non dissimulées. Je me retiens de courir vers elle et répète à l’attention du docteur :

- Vous devriez descendre…il vaut mieux vivre avec des remords qu’avec des regrets. Croyez-moi, je sais de quoi je parle !
- Sages paroles ! Déclare-t-il en fixant Rachel de derrière son volant. Mais je vis avec des regrets depuis si longtemps que j’ai fini par m’habituer à cette douleur. Les remords…je ne sais pas si je supporterai !
- De quoi avez-vous peur ? D’un rejet ? Demande-je, essayant de comprendre sa torture mentale.

Il soupire sans la quitter des yeux et déclare :

- De reproches…d’avoir rendu son père malheureux…d’avoir déchiré le cœur de sa mère pendant des années…d’être le père de celle qui a battu son frère et emprisonné son amant…
- Jacob va très bien ! C’est vous qui avez mal, pas lui…et pas Rachel !…Descendez… s’il vous plait…, insiste-je, me surprenant moi-même.

Mais il se tend à nouveau, les mains crispées sur son volant et sans tourner la tête, je sais déjà que Rachel approche.

- Paul ! Paul, tu es là ! S’écrie-t-elle comme si elle n’y croyait pas.

Sa voix pleine d’espoir et d’amour m’atteint le cœur comme une balle. Je ferme la portière et ouvre les bras au moment où elle se laisse aller contre moi en soupirant.

- Oh mon amour, j’avais si peur que tu restes là-bas !
- Je suis là…et je ne repars pas…tout est fini, c’était un malentendu…
- Oh j’ai eu si mal...et si peur ! C’était si douloureux de ne plus t’avoir près de moi, souffle-t-elle dans mon cou, respirant en même temps ma peau, ce qui me provoque aussitôt des frissons dans tout le corps. Que s’est-il passé ?
- Je t’expliquerai après…, annonce-je, heureux qu’elle n’ait pas douté de moi une seconde et qu’elle me serre autant dans ses bras.

Au même moment, j’entends une portière et la chevelure blonde de Carlisle apparaît dans mon champ de vision. Je tourne la tête en même temps que Rachel pour le voir près de sa voiture, tendu, nous fixant sans parler. Je me dégage de Rachel qui semble surprise de voir le médecin de l’hôpital ici et elle demande :

- Tu as été blessé ?
- Non, rigole-je. Je vais bien…il m’a juste ramené ici.
- Bonsoir Rachel, déclare Carlisle sans la quitter du regard, comme hypnotisé.

Il ne s’était sûrement pas retrouvé aussi près d’elle depuis très longtemps. Je la vois tourner lentement la tête vers lui puis plisser les yeux. Elle me lâche et s’avance vers lui en contournant la voiture. D’ici, je peux entendre son cœur à lui battre avec force et même sa respiration s’arrêter lorsqu’elle demande :

- Docteur Cullen ? Je…j’ai justement quelque chose à vous demander depuis longtemps mais l’occasion ne s’est jamais présentée.
- Oui ?
- Est-ce qu’on se connaît ? Je veux dire, avez-vous été mon médecin quand j’étais petite ou celui de ma mère car à chaque fois que je vous croise dans Forks, j’ai un souvenir en tête mais je ne sais pas s’il est réel. Et votre voix…
- Quel souvenir ? La coupe-t-il brusquement, plein d’espoir.
- Et bien…

Elle hésite en fixant le sol, je vois à ses yeux qu’elle cherche dans sa mémoire à être la plus précise possible. Je lui caresse le dos tout en levant les yeux vers Carlisle qui la fixe, les yeux brillants.

- Je vous vois, tout près de moi, face à face en fait, dit-elle dans un sourire gêné, et vous me caressez les cheveux et le bras en me disant « ça va passer Becky, ce n’est qu’une piqûre »…je sais c’est un petit souvenir ! Rit-elle doucement en nous regardant tour à tour. Mais c’est surtout votre voix, ajoute-t-elle, très douce qui résonne dans ma tête et là…en vous entendant ce soir...Personne ne m’a jamais appelée Becky, mais je sais que vous, vous m’avez déjà appelée comme ça…, finit-elle dans un murmure.

J’observe le docteur Cullen qui sourit doucement et dont la joie doit exploser un l’intérieur mais comme à son habitude, il se retient.

- Oui Becky, tu venais de te faire piquer par une ortie, annonce-t-il d’une voix presque inaudible. En nous promenant dans les bois…
- Dans les bois ? répète Rachel, surprise.
- Une ballade que nous faisions souvent, avoue Carlisle, sachant que cette révélation allait tout déclencher. Ici, autour de la Push…toi, ta mère…et moi.

Rachel semble ne pas comprendre et je vois à sa bouche entrouverte et à son regard perdu qu’elle est partie dans ses souvenirs les plus lointains. Puis elle finit par dire alors que je commençais à m’inquiéter de son silence :
- Vous êtes Paha Zi ! S’écrie-t-elle soudain en le fixant avec stupeur.

Je souris au surnom que Rachel avait du lui donner enfant : « cheveux jaune ».

Je vois aussitôt Carlisle se passer une main sur le visage, comme s’il n’y croyait pas. Il serre ensuite le poing contre sa bouche, retenant son émotion qui, je me doute, doit être très forte. Rachel se dégage complètement de moi pour avancer vers lui. Aussitôt, il baisse les yeux vers le sol, trop ému pour supporter cette rencontre. Malgré moi, malgré que ça ne soit pas son père, malgré tout ce que je peux ressentir pour sa famille, malgré tout ce que je pense, je souris, heureux pour la femme que j’aime et un peu pour ce médecin décidemment étonnant.

- Paha Zi…, répète Rachel en levant sa main vers lui.
- Oui Becky…

Et là, je vois Rachel passer sa main dans les cheveux du docteur Cullen, tremblante et émue de retrouver quelqu’un qu’elle avait du aimer enfant. Carlisle ne se retient plus et la prend contre lui en fermant les yeux dans son cou. Puis, il les braque sur moi et je peux y lire toute la joie qui l’habite à cet instant. J’entends ensuite Rachel dire d’une voix étouffée :

- J’ai crée un personnage à ton image ! Monsieur Soleil…depuis que je suis petite, j’avais ce personnage heureux dans ma tête. Il a des cheveux jaunes dorés…comme toi…

Je souris, voyant bien de quel petit personnage de ses livres elle parle. Un de mes préférés car il était l’ami de tout le monde, il voyait le bien même chez les personnages les moins gentils, c’était le soleil de ses histoires, le personnage le plus coloré. Si j’avais su qui l’avait inspirée…

- Maman est morte, sanglote-t-elle en plantant soudain ses yeux noirs dans les siens. Maman est morte et je n’ai pas pleuré…
- Je sais…, chuchote-t-il le visage crispé.
- Je n’ai rien ressenti ! Je n’ai pas pleuré !
- Tu étais en colère, lui dit-il calmement.
- Non ! J’ai voulu me protéger ! J’étais égoïste…je ne voulais pas souffrir, j’avais si peur de souffrir.
- Rachel…
- Où étais-tu Paha Zi ? Sanglote-t-elle avec une voix proche du désespoir.

Elle se blottit à nouveau dans son cou et je déglutis, réalisant que Rachel est en train de déverser sa peine avec du retard sur celui qui avait apparemment beaucoup compté pour elle.

- Je suis venu…j’étais derrière vous…tu étais trop bouleversée pour me voir et…tu ne m’aurais pas reconnu.
Je comprends qu’ils parlent de l’enterrement et en réfléchissant, je me souviens l’avoir vu près d’un arbre, à quelques mètres de nous. Mais j’avais seulement pensé qu’il venait en tant que médecin de Forks, car j’avais appris qu’il avait soigné Tisha pendant une semaine avant sa mort. Personne ne l’avait vu, je pense avoir été le seul. Peut-être Sam ? Mais Rachel non, ça j’en étais sûr car ce jour-là, je l’avais à peine quittée des yeux, ennuyé et attristé par ce masque froid qu’elle affichait depuis la mort de sa mère.

Je décide de les laisser seuls, imaginant qu’ils avaient des tonnes de choses à se dire. Mais au moment où j’avance vers la maison, Carlisle m’interpelle :

- Paul…je dois rentrer. Esmée va finir par se demander où je suis…

Il avance vers moi, Rachel le tenant par la taille, les yeux vers le sol, se remettant de ses émotions.
Il me tend la main et j’hésite une fraction de seconde avant de lui rendre son geste. Sans nous quitter des yeux, nous nous saluons et je finis par sourire légèrement en disant :

- Passez…à l’occasion. Rachel sera contente de vous voir.
- Je n’y manquerais pas, me répond-il dans un regard reconnaissant.
- Nous allons nous marier, lui annonce-t-elle de but en blanc. J’aimerai que tu viennes.

Surpris, je me retiens toutefois d’intervenir, sachant que Carlisle compte désormais beaucoup pour elle.

- Je sais, répond-il.

Elle le regarde, surprise que sa révélation ne soit pas un secret pour lui. Alors il ajoute :

- J’ai…certaines choses à t’avouer Becky…je reviendrai te voir, pour qu’on discute …mais pas ce soir.
- Très bien…
- Et je te donnerai ma réponse pour le mariage.

A regret, il se dégage de Rachel qui vient aussitôt se blottir contre moi.

- Bonne soirée, nous lance-t-il en regagnant sa voiture.
- Bonne soirée Carlisle, m’entends-je dire sans même réfléchir. Et merci !

Là, pour sûr, je me ramollis mais en voyant le visage rayonnant de Rachel levé vers moi, je ne regrette pas ma soudaine impulsivité positive.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
celine879
Dîne au restaurant en compagnie d'Edward
Dîne au restaurant en compagnie d'Edward
avatar

Féminin
Nombre de messages : 304
Age : 31
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Mon Ami, mon Soleil - Jacob/Bella - Paul/Rachel   Mar 17 Aoû - 12:39

Voilà! Bonus ratrappé! Lu, approuvé et adoré! Alors... Que dire? Sinon que j'aime autant les bonus que l'histoire principale si pas plus... Rosalie derriere tout ça! Et bien! C'est une vrai surprise, je ne l'avais pas vu venir celle là!
Evidement, je suis plus qu'impatiente d'avoir la suite!!! Vite vite jeudi!!!!!!


Dernière édition par celine879 le Mar 17 Aoû - 14:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vanille41
Retour fracassant de Jake
Retour fracassant de Jake
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1945
Age : 33
Localisation : dans les bois en compagnie d'une bande de ... loups
Date d'inscription : 25/10/2009

MessageSujet: Re: Mon Ami, mon Soleil - Jacob/Bella - Paul/Rachel   Mar 17 Aoû - 12:48

* je constate qu’il aide secrètement mon peuple sans rien en échange
Carlisle toujours égale à lui-même, la main sur le cœur.

* - J’ai connu Tisha avant son mariage et lorsqu’elle a choisi Billy, j’ai eu beaucoup de mal à m’en remettre L'histoire est triste et puis Tisha qui tombera malade, j'imagine que la blessure de Carlisle a dût se faire plus dure encore ... Neutral

* Pour moi, j’avais deux filles. C'est beau qu'il considère Rachel comme une personne de sa famille. Et le fait qu'il l'a suit au quotidien dans sa vie, c'est touchant.

* - Au début, oui…J’ai introduit Kate dans la vie de Rachel pour tout connaître d’elle…
Surprised ça va jusque là ? Heureusement, qu'une vraie amitié s'est tissée entre les deux amies.

* C'est cool que Paul incite Carlisle a rester pour voir Rachel.

* - Bonsoir Rachel, déclare Carlisle sans la quitter du regard, comme hypnotisé.
Je vois très bien son visage là.

* - Vous êtes Paha Zi ! Very Happy LOL Monsieur Soleil ça lui va bien !
C'est fou que Rachel se souvienne de petits détails comme ça. C'est génial pour Carlisle !

* Maman est morte et je n’ai pas pleuré… [...] - Je n’ai rien ressenti ! Je n’ai pas pleuré !
Là, on voit que Rachel se rend vraiment compte que Carlisle est quelqu'un d'important pour sa famille. L'entendre sortir ces phrases à cet instant rend le moment fragile et émouvant.

* Ce chapitre éclaircit beaucoup de choses et l'on découvre ici, le vrai Carlisle. Il est très touchant dans ce chapitre et le découvrir à travers Paul donne vraiment bien. D'un seul coup, je sens un Paul tout calme et serein et quelque chose se passe entre Rachel et Carlisle. sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bella55
Le combat
Le combat
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1730
Age : 32
Localisation : forks avec taylor lautner
Date d'inscription : 03/02/2009

MessageSujet: Re: Mon Ami, mon Soleil - Jacob/Bella - Paul/Rachel   Mar 17 Aoû - 13:00

hâte de lire la suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fande taylor
Inconsciente
Inconsciente
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2800
Age : 23
Localisation : sur la plage, en sécurité dans les bras de Taylor au coucher du soleil
Date d'inscription : 04/06/2010

MessageSujet: Re: Mon Ami, mon Soleil - Jacob/Bella - Paul/Rachel   Mer 18 Aoû - 20:52

désoler pour le retard!!! mais j'ai rattrapper. comme d'hab j'ai fait un petit tour sur la Push mais j'avoue que la j'ai un peu beuger j'étais super en bad !!! je savais que Carlisle était le donneur amomyme de Rachel mais toutes ses confidences sa fait un petit choc quand même et l'émotion qui passe entre Rachel et Carlisle sa m'a boulversé. je ne pensais pas qu'il étaient autant attaché l'un à l'autre. bravo

Même Paul m'a étonner pourtant j'ai l'habitude qu'il soit comme sa dans tes fic mais là il m'a bluffer

presser de lire la suite mais pas la fin
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tititof
Perd connaissance
Perd connaissance
avatar

Féminin
Nombre de messages : 831
Age : 39
Localisation : garde la main chaude de Jacob dans la sienne
Date d'inscription : 29/08/2009

MessageSujet: Re: Mon Ami, mon Soleil - Jacob/Bella - Paul/Rachel   Jeu 19 Aoû - 13:15

Voici donc comme promis le dernier chapitre de cette histoire ! Je suis en train de finir l'Epilogue et vous l'aurez bientôt. J'ai encore du mal à croire que je l'ai finie...j'ai commencé cette histoire en janvier et c'est comme si c'était hier.

@Celine879, merci d'avoir lu et encore désolée. J'aurai du mettre ce dernier bonus comme une suite normale de l'histoire et en tenir compte. Il m'est arrivé aussi pendant un moment de me plonger tellement dans l'histoire de Paul que j'avais envie d'y rester lol

@Vanille, Carlisle t'a touché et c'est tant mieux Smile C'est un personnage que j'estime énormément, que j'adore vraiment et j'étais très contente de pouvoir écrire un passage avec mes deux persos préférés qui ne s'étaient JAMAIS rencontrés dans mes histoires Smile j'ai vraiment adoré ce moment

@fande taylor, Paul qui t'étonne ? LOL Tu étais en 'bad" ? scratch ça veut dire quoi ça ? LOL Excuse, parfois je fais mes 33 ans ><


Merci à toutes pour votre fidélité !

Bonne lecture Very Happy

PS : Je crois que je vais finir par être une spécialiste du genre LOL vous comprendrez de quoi je parle après ce chapitre Wink

* * * * * *


66 - Les inséparables *


Lorsque je me gare devant la maison des Black, la première chose que je remarque est les fleurs accrochées après les essuie-glaces de la Golf de Jacob. Je souris tout en prenant la carte postale au timbre français que j’ai lancé sur mon siège passager après avoir croisé le facteur. Malgré les circonstances, malgré tout ça, le petit mot d’Edward me fait vraiment plaisir ! Je me sens même très heureuse pour lui. Enfin, il est en paix avec lui-même, avec ses convictions, avec sa destinée et avec son cœur. Sa souffrance est terminée, la mienne aussi. Je souris à nouveau à la carte en la reposant, comme si Edward pouvait me voir ! Puis, je sors de ma voiture en claquant ma portière. Je m’approche de la voiture de Jacob, toujours aussi nickel mais habillée pour l’occasion. Au moment où je me penche pour admirer les petits bouquets, je sens ses bras m’enlacer et son souffle dans ma nuque pendant qu’il y dépose un baiser :

- Tu es magnifique…
- Merci !

Je tourne la tête, souriante, et le découvre, ses cheveux courts sculptés par le gel et parsemés de petits épis qui lui donnent un air coiffé-décoiffé qui lui va finalement très bien. Je découvre alors son costume trois pièces noir et sa classe me surprend. Je me retourne complètement vers lui, le détaille en lui tenant les mains tout en m’écriant :

- Wouah ! Jacob ! Tu es …
- Oui ? Demande-t-il avec un demi-sourire, les yeux brillants de fierté.
- …Vraiment très beau !
- Je sais ! S’amuse-t-il en se mordant les lèvres, retenant un large sourire.
- Bon sang ! M’exclame-je, encore émerveillée par sa beauté. Rachel va t’adorer !

En réponse, Jacob m’enlace contre lui et me répond :

- J’adore ta robe !

Je baisse les yeux sur ma robe lavande, spécialement achetée pour l’occasion, un petit cadeau d’Alice avec qui j’avais fait les boutiques pendant le week-end.
Le regard insistant de Jacob me fait rougir et je lui tends mes lèvres qu’il capture aussitôt en soupirant. Puis il murmure contre ma bouche :

- Tu dors ici ce soir ?
- Oui…, chuchote-je, émue.
- Parfait !
- Pourquoi ? M’étonne-je.
- J’aimerai qu’on se lève tôt demain…pour faire une balade.
- Je lève sur lui un regard surpris et la lueur dans ses yeux m’interpelle.
- Tu les as retrouvés ? Demande-je, plein d’espoir.
- Mmm, je crois que j’ai une piste !
- C’est vrai ?!
- Nous verrons ça demain, confirme-t-il.

Soudain, mon cœur s’emballe de joie et j’ai hâte d’être au lendemain. Du coin de l’œil, je vois Billy sortir de la petite maison rouge, suivi de Sue Clearwater et de Rachel, belle à couper le souffle. Jacob suit mon regard et se retourne sur sa famille. Un large sourire éclaire son visage comme un soleil et il m’attire par la main vers le perron pour accueillir sa sœur. Lorsqu’elle nous voit arriver, Rachel sourit, les yeux brillants et aussitôt, Jacob me lâche pour la prendre dans ses bras en lui murmurant :

- Mon dieu, tu es si belle…si maman te voyait…
- Elle vit en elle ! Déclare Billy, très fier. J’ai l’impression de revivre mon mariage avec Tisha.

Personne ne rajoute un mot mais je sens soudain une présence, comme si l’âme de la mère de Jacob venait de se glisser entre nous. J’avais même l’étrange impression de la voir sourire en contemplant sa fille et son fils, si beaux et si heureux…oui Rachel devait beaucoup lui ressembler, j’en suis sûre.

- Je vous laisse, annonce soudain Sue, rompant la magie du moment. Je vais me préparer.
- Très bien, répond Rachel, et encore merci pour ton aide !

L’amie de mon père s’éloigne en me faisant un clin d’œil puis, Rachel pousse un profond soupir et déclare :

- Bon ! Je crois qu’il est temps…
- Oui ! Confirme Jacob dans un grand sourire malicieux, il est temps pour toi d’aller enchainer l’homme de ta vie !
- Jacob…, le gronde gentiment Rachel.
- Je sais …il ne faut pas dire ça devant lui ! Mais c’est pourtant ce qu’il va lui arriver, rajoute-t-il en riant.

Sur ses mots, Jacob empoigne le fauteuil de Billy et le dirige vers la voiture. Rachel reste sur le perron et je m’approche en disant :

- Tu sais, Paul est très heureux que tu l’enchaines pour la vie…j’en suis intiment persuadée.

Elle éclate de rire et répond :

- De toute façon, il n’a plus le choix ! Il le savait depuis toujours…s’il entrait dans ma vie, c’était pour ne plus en sortir. C’est pour cela que nous avons mis du temps à nous mettre ensemble…parce que nous attendions d’être prêt à cela…et pour que les choses soient bien claires, ajoute-t-elle faussement sérieuse, c’est lui qui a voulu ce mariage !

Son air triomphant me fait aussitôt penser à Jacob et j’éclate de rire puis je la contemple et ses yeux noirs de velours semblent se porter au loin…je la sens déjà près de lui et je lui dis :

- C’est si beau…votre amour est si puissant, c’est comme si vous étiez nés l’un pour l’autre…
- C’est votre cas aussi, me dit-elle avec douceur.

Comme je la regarde surprise, elle continue :

- Mon frère t’a dans la peau depuis si longtemps que son premier battement de cœur a dû être pour toi à sa naissance. Il est heureux avec toi, affirme-t-elle en le regardant installer Billy dans la Golf...il a eu raison de se battre et d’y croire !

J’observe Jacob, si sûr de lui, si heureux, si beau et je pense pendant un instant que j’ai failli passer à côté de lui…cette pensée me parait si intolérable que je secoue la tête et Rachel me demande alors :

- Que se passe-t-il ?
- Rien…je me disais que j’ai eu beaucoup de chance qu’il soit si patient…
- En effet, me confirme-t-elle.

Nous nous dévisageons alors et ma gêne doit être visible car Rachel rajoute :

- Mais tu as pris ta décision et tu t’y tiens…c’est le principal. Tu n’as pas à regretter.
- Je ne regrette rien !
- Tu ne le regretteras pas, insiste-t-elle. Jacob est l’être le plus pur que je connaisse.
- Je sais…dès que je l’ai revu, je l’ai senti, affirme-je. Et je l’ai tout de suite voulu pour moi…égoïstement…
- L’amour est égoïste…et il mérite toutes les batailles…par n’importe quel moyen, avoue-t-elle, si c’est pour que la récompense soit un amour unique et indestructible. Parfois, des couples se forment dans des situations très discutables…mais si à la fin, chacun trouve son bonheur et qu’il est indiscutable, alors peu importe comment on en est arrivé là…le principal est l’amour et sa force.

Je pense soudain à Edward, à son amour qu’il lui semblait impossible avec Lisa…je pense à Emilie, Sam et Leah, je pense à nous et je me dis alors que toutes les pièces du puzzle semblent s’être bien emboitées et que le résultat du tableau final semble parfait. Je regarde Rachel qui sourit doucement en regardant vers le ciel et lui dis :

- Je te souhaite beaucoup de bonheur avec Paul.
- Je suis déjà dans le bonheur et je te remercie Bella.
- Vous allez partir en voyage de noces ?
- Et bien…oui… après …
- Après quoi ?
- Après le tournoi de capoeira au Brésil …tu n’es pas au courant? Demande-t-elle en voyant ma surprise.
- Si…je me souviens que Jacob m’a parlé de cela mais c’était il y a longtemps…je ne savais pas que c’était toujours d’actualité.

Rachel rit et répond :

- Je crois que tu vas avoir ta première discussion avec mon frère …

Je souris car Rachel se trompe. Je ne compte pas ennuyer Jacob avec ça, sachant à quel point la capoeira avec Paul est important pour lui. Dans un petit hochement de tête, elle me quitte pour rejoindre son frère qui vient d’ouvrir la portière du 4 x 4 de Billy en grand afin que Rachel s’installe. Je m’approche d’eux et demande pendant qu’il claque la porte :

- Qui conduit la Golf ?
- Toi !
- Moi ? Rigole-je. Tu me laisses ta voiture ? TA voiture ? Insiste-je, encore étonnée.
- Bien sûr !

Seul Billy m’a jeté un regard septique lorsqu’il m’a vu m’installer au volant.



Je n’imaginais pas du tout la maison de Paul comme ça. Un petit pavillon de plein pied, à la sortie de la réserve, bordé d’une pelouse aussi brillante que la forêt qui l’entoure. Un vrai petit nid de verdure où il devait y prendre son souffle après chaque journée de travail. Un peu comme la maison des Black mais en plus lumineux, plus moderne…et je souris en repensant à notre conversation dans la chambre de Jacob. J’avais vu juste le concernant : Paul était le petit bourgeois des Quileute et se gardait bien d’en faire cas ! Il y a déjà beaucoup de voitures garées le long de la route lorsque je gare la Golf dans l’allée, derrière le gros 4 x 4 de Paul, aussi décoré que celui des Black pour l’occasion. J’entends Billy soupirer à côté de moi et je lui dis :

- Vous devez être très heureux aujourd’hui !
- Je le suis !
- Alors qu’est-ce qu’il ne va pas ?
- J’espère que cet idiot aura la décence de venir !
- Quel idiot ? M’étonne-je, pensant pendant un instant qu’il parle de Paul.
- Cullen ! Claque-t-il, hargneux.
- Oh…

Je réfléchis, pensant à nouveau à toute cette histoire que Jacob m’avait raconté après le retour de prison de Paul, un retour dû à Carlisle (à ma grande surprise), puis ajoute :

- Il viendra ! Croyez-moi ! Je le connais bien…c’est un homme de parole…
- Ah, je sais…, soupire-t-il encore grincheux, mais je ne voudrais pas que ce jour soit justement celui qui lui fasse manquer sa fameuse parole !
- Ne vous inquiétez pas…

A cet instant, ma portière s’ouvre et la tête de Jacob apparait devant mes yeux pendant qu’il dit :

- Bon, vous comptez camper là ?

Je sors alors de la voiture, pendant que Jacob fait le tour pour sortir Billy. Je vois que Rachel nous attend en lissant sa robe fluide de couleur crème nacrée, faisant ressortir la couleur de sa peau et le noir de ses cheveux. Ainsi elle ressemble à une naïade et je m’approche d’elle, captant soudain toute sa nervosité. Elle regarde son beau bouquet de lys orange et me demande :

- Comment je suis ?
- Magnifique !

J’entends une porte s’ouvrir derrière nous et je vois Rachel déglutir, le regard soudain troublé. Je me retourne et découvre Paul qui sort de chez lui, son regard noir braqué sur elle. Son allure me laisse bouche bée pendant une seconde car il est méconnaissable. Il avance vers nous et je détaille son costume gris trois pièces, sa cravate en soie gris-perle et le petit lys orange attaché à sa veste, identique au bouquet de Rachel. Même Jacob siffle à son arrivée et j’éclate de rire en voyant Paul rougir légèrement tout en grognant:

- Allez c’est bon hein ! Tu m’as vu une fois !
- J’espère bien que tu vas te marier qu’une fois ! Et tu pouvais bien faire un effort pour aujourd’hui non ? Riposte Jacob, moqueur.

Mais Paul ne l’entend déjà plus et se dirige droit sur Rachel qui semble clouée sur place, ne le quittant pas des yeux, rouge de plaisir. Je me dégage d’eux car je sens soudain un cercle d’amour si puissant qui les entoure et me projette à la fois que ça me déstabilise un instant. J’entends seulement Paul lui murmurer d’une voix rauque, pendant que je rejoins Jacob :

- Comme je t’aime…tu es si belle…

Jacob passe son bras autour de mes épaules et m’accueille en disant :

- Allons nous installer…laissons-leur le temps de se découvrir.

Bizarrement, ses paroles me touchent et je saisis soudain toute la magie de l’instant. Je jette un regard en arrière pour m’imprégner de l’image que me renvoient Paul et Rachel. Lui, la fixant intensément les yeux mi-clos, sa main brune posée sur sa joue, ses doigts sous sa chevelure pour mieux attirer son visage contre lui. Elle, hypnotisée, le corps arqué contre lui, ses longs cheveux noirs descendant le long de son dos nu où l’autre main de Paul est posée…possessive mais tellement à sa place. Rachel lui appartient et il lui appartient. Leur couple me donne un sentiment d’amour infini, indestructible et indiscutable comme le disait Rachel quelques minutes plus tôt. Je me tourne alors vers Jacob et j’ai ce même sentiment d’appartenance, comme si moi aussi j’étais possessive mais à ma place, faite pour lui et vivant un amour infini, indestructible et indiscutable. Je resserre ma main dans la sienne et le suit, légère.


Derrière la maison, il y a beaucoup de monde et je me rends compte que contrairement au jour de l’anniversaire de Leah, aujourd’hui, j’en connais les trois-quarts. Le quart restant étant ce que je devine être les collègues de Paul. Mon père me voit et me lance un petit coup de tête entendu. Je découvre Sue à ses côtés qui a eu le temps de se préparer mais aussi Leah et Sam, en pleine discussion avec elle. Je remarque que Leah s’est coupée les cheveux jusqu’aux épaules et que son visage respire un bonheur absolu. A ses côtés, Sam semble très sûr de lui, très à l’aise et j’en conclue que leur couple aussi est indiscutable. Enlacés ainsi, ils sont si beaux que j’entrevois déjà leur avenir. Au même moment, Leah tourne la tête vers moi et me sourit franchement. Je ne peux m’empêcher de faire la comparaison avec la première fois où je l’ai vue et ce jour là me semble si loin ! Jacob m’attire vers ce groupe et bêtement, je l’enlace par la taille de mes deux bras, comme Leah l’avait fait cette fois-là. Je ne sais pas pourquoi je veux montrer cette possession ? Surtout que Leah et lui ne sont plus du tout ensemble et que je ne risque pas de la rendre jalouse. Pourtant, je ne le lâche pas, fière de l’avoir contre moi et pleinement heureuse. C’est peut-être tout simplement pour ça ? Pour afficher mon bonheur aux yeux de tous ! Et je comprends que Leah est touchée par notre couple car elle sourit tendrement à Jacob. Une fois devant eux, je finis alors par le lâcher mais il rattrape mon bras et le replace sur sa taille tout en disant au groupe :

- Les amoureux vont arriver ! Mais ils sont un peu occupés là…

Tous éclatent de rire et Sam plaisante :

- Ils ne pouvaient pas s’approcher à moins d’un mètre et maintenant, ils sont impossibles à décoller !
- J’ai vraiment été surprise d’apprendre leur mariage, déclare Sue.
- Alors c’est que tu n’étais pas assez avec nous ! Rétorque Jacob en riant.

Sam et Leah rient également, repensant sûrement à des tas de situations où Paul et Rachel avaient dû alimenter les conversations.

- Des années de jeu du chat et de la souris, ajoute Sam, heureusement pour nous que Paul l’a chopée !
- C’est ma sœur qui l’a chopé, précise Jacob. Et c’est grâce à moi s’ils sont ensembles aujourd’hui ! Claironne-t-il alors.
- Qu’est-ce que tu sais d’eux ! Riposte Sam, amusé. Ils ont fait leur coup en douce, sans ne rien demander à personne.
- Il y en a d’autres ! Rappelle mon père, jetant un malaise furtif.

Mais comme l’avait dit Rachel, si ici certains couples s’étaient formés de manière discutable, je crois que nous étions tous maintenant très sûrs de nous et ce genre de remarque ne nous touchait pas vraiment finalement. Alors, je coupe le silence en déclarant :

- Et bien moi, je suis très heureuse d’être là aujourd’hui, pour fêter un mariage qui va durer toute la vie ! Paul et Rachel sont des inséparables à présent.
- C’est bien vrai, affirme Sam. Nous sommes tous heureux pour eux.


Mais soudain, les conversations autour de nous se coupent et j’entends même un murmure d’admiration en provenance du groupe des garçons qui se tiennent derrière nous. Jacob se retourne et je suis son mouvement pour voir Paul et Rachel main dans la main, les yeux baissés vers le sol, souriant et marchant ensemble d’un pas assuré au travers les invités puis vers le fond du jardin où se trouve un autel fleuri. Alors, nous les suivons tous en groupe, ma main dans celle de Jacob. Ce dernier m’installe devant toute l’assemblée, près de lui et juste derrière Rachel qui se tient devant l‘autel en bois. Je vois Sam et Leah se placer de l’autre côté de l’allée, à la même position que nous mais derrière Paul. Je comprends alors que Sam est le témoin, tout comme Jacob et je me dis alors que leur amitié à tous les trois est vraiment exceptionnelle.

Derrière eux se tient un couple qui ne peut être que les parents de Paul vu la fierté qu’ils affichent. Le vieux Quil vient se mettre devant les futurs mariés et commence un discours en Quileute qui me laisse perplexe pendant quelques secondes. En effet, je n’avais pas prévu que la cérémonie se ferait dans une langue que je ne comprends pas mais peu importe, ça rajoute de la magie à ce moment déjà fabuleux à mes yeux. Et puis, je pense qu’une déclaration d’amour éternelle doit être universelle et qu’il n’y a pas vraiment besoin de mots pour être comprise par tous. Les regards de Paul et Rachel à cet instant me confirment ma pensée.

La cérémonie se déroule comme une douce musique, sous un soleil encore bien présent pour ce début de mois d’Octobre. J’écoute chaque parole que je ne comprends pas, je mémorise chaque geste de cette tradition inconnue pour moi, m’imaginant tout naturellement à cette même place dans quelques années mais avec le Soleil de ma vie qui se tient à mes côtés. Le vieux Quil semble demander quelque chose à l’assemblée et je vois Jacob s’avancer vers sa sœur, en sortant un étui de sa poche. A ma grande surprise, je vois Leah effectuer le même mouvement que lui et tendre un anneau à Paul qui lui prend et dépose un baiser sur sa main avant qu‘elle ne retourne à sa place. Son choix de prendre Leah comme témoin me confirme que malgré son côté bourru et sa mauvaise réputation, Paul est un homme de cœur et d’une sensibilité extrême qu’il s’efforce de cacher mais qui transpire à chacun de ses gestes. Leah est maintenant près de Sam et Jacob me rejoint, souriant et fier. Je lui rends son sourire, aussi heureuse que lui. Rachel et Paul s’échangent leurs anneaux en murmurant ensemble une litanie qui ressemble à une prière indienne. Leur voix semble n’en faire qu’une seule et leurs mains enlacées se caressent avec une douceur infinie. Ils semblent tous les deux si heureux que je sens les larmes me monter aux yeux.

Je vois soudain le regard de Rachel se porter vers le fond de l’assemblée, brillant et plein de reconnaissance. Par curiosité, je me retourne et remarque que tout le monde en fait de même, aussi intrigué que moi. Je vois alors le docteur Cullen, debout près de mon père, son regard rempli de fierté accroché à celui de Rachel, ignorant les questions muettes des invités quand au message invisible que la mariée et lui viennent de se transmettre. Je constate aussi qu’il n’est pas venu seul. Esmée se tient près de lui, un léger sourire poli sur les lèvres mais elle est là, accompagnant son mari au mariage de la fille de ce qui fut sûrement sa pire ennemie. Mais cette décision ne me surprend pas. Esmée est quelqu’un de doux et de compréhensif, de tolérant et surtout, elle est très intelligente. Je sais qu’elle a sûrement tout pardonné à Carlisle et qu’elle a dû accepter sa « double vie » sinon elle ne serait pas là aujourd’hui. Je sais aussi qu’Esmée et lui s’aiment infiniment et que leur couple est aussi solide que de la pierre. A côté d’elle, je remarque une petite blonde dont les boucles en tire-bouchon ne passent pas inaperçues. Je ne la connais pas mais je la vois faire un clin d’œil à Jacob qui lui répond par un petit coup de tête amical.

Puis, le vieux Quil continue son discours et au bout de quelques minutes, je vois à nouveau Jacob et Leah avancer vers les mariés mais cette fois, Rachel prend la main de Jacob pour le garder près de lui et je vois que Paul en fait autant avec Leah. Main dans la main, Paul tenant fermement Rachel à sa gauche, ils sont maintenant tous « reliés » et face au vieux Quil qui leur demande de répéter des phrases en Quileute qui sonnent à mes oreilles comme un serment éternel d’amour et d’amitié. Encore une fois, leur voix n’en font qu’une et je trouve cette mélodie merveilleuse. A la fin du discours, ils se mettent tous sur un genou, baissent tous la tête et un long silence suit pendant lequel j’en profite pour mieux observer l’assemblée. Je souris en captant un clin d’œil simultané de Quil et Embry. Jared semble complètement absorbé par l’ambiance solennelle du moment. Je me tourne encore vers mon père qui me sourit puis vers Carlisle qui croise mon regard et hoche doucement la tête. Nous nous dévisageons quelques secondes et j’ai soudain l’impression de le voir tel qu’il est vraiment. Je vois son passé, je vois ses amours, je vois en lui le deuxième père de Rachel, je me rends compte que j’ai oublié ma vie d’avant, celle où lui et moi étions des Cullen. Car c’était ma destinée. Mais aujourd’hui, je suis juste Bella et je suis avec Jacob. Carlisle n’est plus le père d’Edward, le médecin réputé de Forks et l’homme le plus riche de la ville. Il est celui qui a aimé Tisha et aime Rachel plus que sa propre fille, il est celui qui a brisé toutes les barrières entre le monde bourgeois et celui des indiens, il est redevenu le Paha-Zi de Rachel et est le plus heureux des hommes après Billy dont le regard fier ne quitte pas sa fille.


Le vieux Quil reprend son discours et je vois Jacob et Leah lâcher les mariés, les embrasser puis retourner à leur place. Jacob me prend aussitôt la main lorsqu’il se retrouve près de moi et sa chaleur me fait un bien fou. Enfin, la cérémonie semble se terminer car tout le monde se met à applaudir au moment où Paul et Rachel se retournent vers l’assemblée, leur visage rayonnant de bonheur. J’applaudis très fort car cette union est pour moi la plus belle de toutes, connaissant leur histoire qui me touche beaucoup. Après un baiser passionné, ils traversent ensemble la pelouse au milieu de toutes les personnes présentes et sous les sifflements des garçons qui font un bruit assourdissant. Je ris de les voir si motivés à exprimer leur joie.

Je pense que cette journée restera une des plus belles que je vivrais à Forks. Comme toutes les fois où je me plonge dans l’univers des Quileute, je me sens complètement emportée dans ce monde merveilleux, chaleureux et fascinant. J’aime cette culture, j’aime ce peuple et j’aime Jacob. A partir de ce jour, je me fais une promesse : celle de tout apprendre des indiens Quileute, jusqu’à leur langue. Je ne sais pas si j’y parviendrais mais je compte bien sur Jacob pour m’aider. Et ce dont je suis sûre aujourd’hui, c’est que je suis faite pour vivre ici, à la Réserve, parmi eux et avec Jacob ! Je n’ai aucun regret, sauf peut-être celui de n’avoir pas assez prêté attention à lui avant. Parfois, j’ai l’impression d’avoir perdu du temps et j’ai du mal à respirer lorsque je me dis que j’ai failli passer à côté de lui. Mais heureusement, il n’en est rien. J’ai saisi ma chance et je compte bien en profiter toute ma vie.

Je sens une présence derrière moi et me retourne pour découvrir Paul, un léger sourire sur les lèvres. A ma grande surprise, il me prend dans ses bras et après une seconde d’hésitation, ressaisie, je l’enlace à mon tour puis le serre très fort afin de lui transmettre toute mon amitié. Il se dégage, les yeux baissé vers le sol, ému et peut-être surpris lui-même de son attitude alors je lui dis :

- Je suis si heureuse pour vous deux…Félicitations Paul !
- Merci Bella…et merci d’être là.
- Merci de m’avoir invitée ! Le taquine-je. Moi…celle que tu ne supportes pas !
- Je voulais dire : merci d’être là…avec Jacob, précise-t-il le visage soudain grave.
- Je serai toujours là, je te le promets, réponds-je en déglutissant, complètement envahie par l’émotion.
- J’y compte bien.

Malgré moi, je baisse les yeux, à nouveau intimidée par son regard franc et noir. Il a l’air si sérieux que j’ai peur qu’il ne me fasse pas confiance et ça m’ennuie. Il doit sentir mon malaise car il ajoute, plus léger :

- Bienvenue parmi nous Bella ! Je dois t’appeler comment maintenant ? Sœurette ?
- Ça serait génial ouais ! Réponds-je aussitôt, soulagée qu’il semble vraiment m’adopter dans leur famille.
- Alors on fait comme ça, conclue-t-il avec un petit sourire.

Il fronce les sourcils puis enchaîne :

- Je voulais aussi te dire que tu avais raison !
- A quel propos ?
- Ils ne sont pas tous mauvais…, m’avoue-t-il avec un sourire timide, le regard soudain fuyant.

Je réalise alors qu’il parle de la famille Cullen et je souris de plaisir, heureuse que finalement, il avait admis cela ! Puis, il plante son regard noir dans le mien et ajoute :

- Rachel commence à l’école de la Réserve en janvier ! Cadeau de mariage de son …

Comme il hésite à finir sa pensée, je le coupe en disant :

- Carlisle est vraiment génial ! Au moins, ses relations servent à quelque chose ! Je suis très contente !

Il hoche la tête gravement, septique malgré tout, retenant des mots qu’il allait surement regretter et un sourire…qu’il allait regretter aussi. Au même moment, Jacob nous rejoint et Paul lui lance :

- Prêt pour la semaine prochaine ?
- Prêt, affirme Jacob.

Je vois alors qu’il me jette un coup d’œil ennuyé et je fais semblant de ne pas l’avoir capté en disant :

- J’espère que vous gagnerez ! Vous êtes les meilleurs !

Jacob sourit, soulagé et Paul ajoute :

- J’y compte bien ! On va pouvoir enfin mettre toutes ses longues heures d’entrainement à profit ! Tu verras Jake, on va s’éclater ! S’exclame-t-il en lui donnant un petit coup de poing sur l’épaule.
- Ça oui ! Rigole-t-il. J’ai hâte d’y être !
- Et moi donc !

J’éclate de rire devant leur soudaine impatience. Je les imagine déjà, aussi beaux l’un que l’autre, dansant et virevoltant parmi les autres capoeristes. Au fond de moi, je sais déjà qu’ils vont gagner, cela ne fait aucun doute ! Jacob fera toute la fierté de Paul et reprendra ainsi pleinement confiance en lui. Car, même si aujourd’hui sa colère a disparu, même si tout va bien, je sais que cet échec restera cuisant pendant encore longtemps au fond de son cœur et qu’il ne se sentira fort que lorsqu’il aura prouvé à Paul qu’il a atteint le niveau escompté. Sam approche par l’arrière et attrape Jacob par le cou en lui disant à l‘oreille, joueur:

- Tu as intérêt à faire mieux que ton maitre !

Jacob éclate de rire en se dégageant puis répond, très sérieux, sans quitter Paul du regard :

- Je ne battrais jamais mon maitre ! Mais il sera fier de moi !

Tous les trois se regardent et je me sens alors de trop. Leur amitié est si forte qu’on pourrait voir le fil d’acier qui les unit si on observait bien. Je recule d’un pas et les laisse se chahuter pour rejoindre mon père. En me voyant approcher, je vois un petit sourire se dessiner sur ses lèvres et il m’accueille en disant :

- Comment te sens-tu aujourd’hui ma fille ?

Je réfléchis un moment puis répond en fixant Jacob au loin que je vois éclater de rire avec Sam et Paul :

- Libre…heureuse et …totalement amoureuse !

Je vois du coin de l’œil Charlie hausser les épaules, dépité mais amusé. Mais moi, je ne vois que Jacob, mon amour, mon ami…mon Soleil.



* Les Inséparables sont aussi des oiseaux, petit clin d'oeil à l'histoire de Paul et Rachel pour laquelle j'ai toujours mis des titres en référence aux oiseaux Wink


L'Epilogue bientôt !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
celine879
Dîne au restaurant en compagnie d'Edward
Dîne au restaurant en compagnie d'Edward
avatar

Féminin
Nombre de messages : 304
Age : 31
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Mon Ami, mon Soleil - Jacob/Bella - Paul/Rachel   Jeu 19 Aoû - 16:31

wahou! Magnifique dernier chapitre! Paul et Rachel qui se marie en octobre (comme moi)!!!!! J'adore! Le mariage est magnifique et je suis super contente que Jake aie un piste pour les petits loups!!! J'éspere qu'il les retrouve dans l'épilogue!

Impatiente de l'avoir cet épilogue! Vite vite!!! !Lol!
Je te ferais un message plus long aprés pour te dire tout le bien que je pense de ton histoire!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tititof
Perd connaissance
Perd connaissance
avatar

Féminin
Nombre de messages : 831
Age : 39
Localisation : garde la main chaude de Jacob dans la sienne
Date d'inscription : 29/08/2009

MessageSujet: Re: Mon Ami, mon Soleil - Jacob/Bella - Paul/Rachel   Dim 22 Aoû - 5:05

Voici donc l'Epilogue de cette aventure qui a commencé il y a maintenant 8 mois et que je clôture aujourd'hui avec un sacré pincement au cœur ...mais c'est comme ça.

J'espère qu'il vous plaira ! En tous cas, j'ai eu beaucoup de plaisir à l'écrire, tout comme l'histoire entière !

Bonne lecture à toutes et bon dimanche

PS : @ Celine, Je me suis aussi mariée en Octobre... avec un bouquet de lys orange


* * * * *



EPILOGUE



Nous marchons depuis plus de deux heures quand je sens derrière moi Bella pousser un soupir de fatigue. Je m’arrête aussitôt, me disant que nous devrions peut-être stopper pour aujourd’hui car son genou l’a fait énormément souffrir.

- Tu veux que te porte ? Propose-je, en sachant parfaitement ce qu’elle allait me répondre.
- Non ! Mais nous pouvons faire une pause.
- Ok…

Je me cale contre un arbre et me laisse glisser jusqu’au sol. Bella vient se mettre près de moi et une fois assise, pose sa tête sur mon épaule dans un mouvement las. Je ris doucement en répétant :

- Tu es sûre que tu ne veux pas que je te porte ?

En réponse, elle me jette un regard noir.

- Ok…, ajoute-je en me retenant de rire.

Nous restons un moment ainsi, moi le regard porté sur l’arbre d’en face, Bella les yeux dans le vide, tentant de reprendre son souffle et des forces. Puis, je sens une odeur humide et déclare :

- Il y a un vent épouvantable et il pleut quelque part, nous devrions rentrer maintenant.
- Oh non…restons encore un peu comme ça, murmure-t-elle. Nous sommes si bien, au calme et seuls, entourés de cette nature si belle. J’aime vraiment cette forêt !
- Moi aussi…

Je frotte mon visage contre le sommet de ses cheveux. J’aime sentir son parfum, j’aime la douceur sur ma joue, j’aime son contact tout entier…

- Tu ne devais pas m’apprendre à chasser ? Déclare-t-elle soudain.

Surpris, je me dégage et plante mon regard dans le sien, cherchant si elle est sérieuse ou pas. Et elle a l’air d’y être ! Alors je réponds :

- Tu auras ton arc la semaine prochaine !
- Je te croyais à Rio la semaine prochaine ! Me reproche-t-elle.

Je vois à son petit sourire en coin qu’elle me fait marcher. Mon départ pour le tournoi ne l’ennuie absolument pas et c’est une bonne chose. A une autre époque, Leah m’aurait fait une crise. Bella, elle était plutôt compréhensive et aimait sa liberté autant que moi. Pour ça, on se complétait bien ! Un cri d’oiseau déchire le ciel assombrit et je lève les yeux vers l’aigle qui tournoie lentement au-dessus de nous. Bella suit mon regard et me dit :

- Sais-tu que j’ai retrouvé ma plume d’aigle ?
- Ah oui ? M’étonne-je.
- Oui ! Avec tout ça, j’ai oublié de t’en parlé mais c’est Charlie qui l’avait.
- Ah oui ?
- Oui…heureusement que je l’ai…je ne sais pas ce que je ferais sans lui !
- Ce n’était qu’une plume Bella…
- Non, c’est TA plume !

Elle se mord les lèvres en fixant le sol, le visage grave et je n’insiste pas, comprenant à quel point cette histoire est importante à ses yeux. Cette plume perdue et retrouvée représentait un peu notre histoire, quand elle m’avait ignoré puis quand moi seul comptait à ses yeux. Elle accordait à cette plume une importance démesurée mais tout simplement parce qu’elle la liait à notre passé, à l’amour que j’éprouvais pour elle, à ma patience, à ma volonté et à toutes ses erreurs. J’aimerai que ce sentiment d’avoir loupé quelque chose lui passe mais je me doute qu’il va falloir du temps. Elle venait à peine de sortir de sa cage dorée, il fallait qu’elle se réconcilie avec elle-même, avec sa vie d’avant et celle qui se profilait…avec moi. L’aigle tournoie encore puis plonge. Il a trouvé ce qu’il cherchait : un morceau de chair avec encore un peu de fourrure. Je m’imagine soudain que les restes de charogne qu’il vient de trouver proviennent d’un animal tué par mes loups. Cette idée fixe soudain mon esprit avec une telle force que je me lève d’un bond.

- Qu’est-ce que tu as ? S’inquiète Bella.
- Continuons un peu ! Lancé-je, déterminé. Par là !

Bella suit le chemin indiqué par mon doigt, vers là où l’aigle avait plongé. Elle se relève avec difficulté et je lui tiens le bras pour qu’elle s’appuie. En voyant une petite grimace sur le coin de ses lèvres, je lui dis :

- Bon ok, laisse tomber ! On reviendra dans quelques jours !
- Non ! Non…tu as l’air si … allons-y !
- Tu es sûre ?
- Oui ! Répond-elle avec force. Je VEUX les retrouver, autant que toi !

Je hoche la tête et avance, Bella toujours accrochée à mon bras. Puis elle me lâche et nous descendons vers l’endroit où l’aigle a trouvé sa proie.
Au bout de quelques minutes, je ralentis un peu, cherchant au sol les restes de l’animal mort sur lequel l’aigle se serait servi. Soudain, mon regard se porte sur un cerf dont il ne reste presque plus rien. Mon cœur s’accélère car c’est comme ça que mes loups procèdent. Ils attaquent en meute : une fois la proie repérée, ils s'élancent et utilisent la technique de l'encerclement dite "catapulte", puis mangent ensemble et laissent la carcasse sur place en emportant ce qu’il faut pour les petits. C’est pour cette raison que Sam avait cru que c’était eux le jour de l’accident de Leah. Je fais le tour du cadavre, sous le regard inquiet et impatient de Bella. Je jette un coup d’œil aux alentours, pas un bruit.

- Bon sang ! Murmuré-je.
- Quoi ?
- Tu entends ?

Bella fronce les sourcils et regarde autour d’elle.

- Non…je n’entends rien…
- Justement !
- Quoi ? S’étonne-t-elle.
- Ils sont là…ce sont des prédateurs, explique-je, le cœur au bord de l’explosion.

Car je le sens au fond de mes tripes, ici, il y a des loups ! Peut-être pas MES loups, mais nous sommes près d’un territoire.

- Je ne comprends pas, chuchote Bella.
- Ce sont des prédateurs…, répète-je. C’est silencieux parce qu’ils sont là…ils veillent ou alors, nous sommes si près qu’aucun autre animal n’ose s’aventurer.
- Oh mon dieu !!! Jacob !

Son cri étouffé et ses yeux agrandit me font me retourner d’un bloc dans la direction qu’elle regarde. Je vois alors Patamon, là, devant nous, sur une butte entre deux pins, nous fixant avec méfiance, les oreilles droites et le regard noir. Un coup de vent balaye sa fourrure rousse que je ne pensais jamais revoir et j’avance d’un pas décidé vers lui, heureux. Mais il se met en alerte et son regard se noirci encore plus, ce qui stoppe aussitôt ma démarche.

- Patamon !

Mais c’est trop tard, il a filé. Alors, sans réfléchir, le cœur battant, je m’élance dans la direction qu’il a prise, derrière la butte. Une fois sur la hauteur, j’ai beau scruter la forêt, je ne vois rien. Je commence même à me demander si je n’ai pas rêver, à vouloir tant le revoir. Derrière moi, Bella me rejoint, essoufflée. Je constate alors qu’elle boite et demande :

- Bon sang, tu as mal ?
- J’ai démarré en même temps que toi, je n’aurai pas du…, explique-t-elle. Ça me brûle…
- Oh Bella…tu aurais dû attendre…je …
- Non, je veux les retrouver !

J’hésite puis ose demander :

- Tu l’as vu ? Je n’ai pas rêvé…
- Bien sûr ! Affirme-t-elle. Il est toujours aussi beau…
- Je vais marcher plus doucement, marmonne-je, m’insultant mentalement pour mon manque d’attention sur sa santé.

J’hésite, Bella semble vraiment mal en point. Je la regarde s’agripper après un pin et se masser le genou. Cette fois, ma décision est prise :

- Allez, on rentre ! On reviendra plus tard…
- C’est hors de question ! S’écrie-t-elle, en me lançant un tel regard que je me sens penaud. Jacob, nous y sommes ! Depuis tout ce temps, nous les avons retrouvés ! On ne part pas d’ici sans avoir revu les bébés loups…je veux voir s’ils sont tous en vie, finit-elle, la gorge serrée.
- Très bien, réponds-je au bout d’une minute de réflexion, comprenant que si je repars, elle restera de toute façon ou reviendra toute seule en risquant de se faire mal ou pire... Mais promets-moi de me laisser te porter pour le retour ! Insiste-je.

Elle hésite, soupire puis répond :

- Je déteste ça Jacob…je déteste être dépendante, être un boulet…ça me rappelle trop quand je dépendais d’Edward après mon accident.

Je m’approche vivement d’elle et déclare, durement :

- Je ne suis pas Edward ! Et tu n’es pas handicapée ! Tu es juste fatiguée ! Et moi, je ne veux pas que tu sois mal demain et après demain par ma faute !

Nous nous dévisageons pendant quelques secondes puis elle finit par baisser la tête en disant :

- ok pour le deal ! On continue et après tu me portes…
- Bien !
- Bien…

Je vois que cette décision la pèse mais je pense que nous sommes quittes !
Alors nous reprenons notre marche, lentement, droit devant nous. Au bout de quelques pas, Bella me prend la main et la serre fort. Son soutien me touche énormément. Je n’aurai jamais pensé vivre un tel bonheur.
Tout en marchant, je ne cesse de jeter des regards circulaires afin de retrouver la piste de Patamon. Je ne comprends pas pourquoi il s’est sauvé. J’espère qu’ils ne sont pas devenus à nouveau sauvages suite aux évènements passés. Mais soudain, je sens que nous ne sommes plus seuls. Je stoppe Bella qui reste aux aguets, le souffle coupé. Moi-même je retiens ma respiration tout en regardant aux alentours quand soudain, à nouveau, nos regards se croisent. Truffe au vent, Patamon nous fixe, les oreilles droites, tout son corps est tendu. Une bourrasque nous balaye et les cheveux de Bella me fouettent le visage. Si bien que lorsque ma vision est à nouveau claire, Patamon a disparu.

- Bon sang ! Grommelle-je.
- Où est-il ?
- J’en sais rien ! Je ne comprends pas !
- Tu crois qu’il t’en veut ? Me demande Bella.

Une chose que je me refuse de croire mais qui n’est pas à exclure, malheureusement. En réponse, je hausse les épaules, dépité. Je lâche la main de Bella et cours vers le dernier endroit où je l’ai vu. Je m’arrête, Bella derrière moi quand soudain, elle chuchote, retenant un cri :

- Là !

Et mon cœur fait un bond dans ma poitrine. Devant nous, en hauteur : Patamon, Bella et un autre loup de couleur sable qui semble avoir rejoint la meute. Je suis pétrifié. Premièrement parce que ça me fait un choc de les revoir, mais aussi parce que leurs regards et leurs attitudes ne sont pas du tout amicaux. Le loup sable hausse les babines et je sens la main de Bella se crisper sur mon avant-bras. Je réalise alors que nous sommes seuls…seuls face à trois loups et que je ne suis même pas armé ! Mais comment une telle pensée peut-elle me traverser l’esprit ?! Pourtant, je constate que je suis aussi tendu que Bella et peut-être que mon cœur cogne ma poitrine plus par peur maintenant que par joie ? Pourtant, je lève doucement ma main dans leur direction et avance d’un pas. Ils ne bougent pas et le vent est très fort, ce qui m’empêche d’entendre leurs éventuels grognements. Les oreilles de Bella pivotent face à moi. Elle semble étonnée de mon audace. Alors je murmure en Quileute :

- Bella …ma belle…c’est moi…viens…

A nouveau, ses oreilles pivotent et elle vient même de les abaisser vers l’arrière une seconde. Je ne comprends pas qu’ils n’avancent pas, qu’ils ne m’accueillent pas…Bella aurait-elle raison ? Est-ce qu’ils m’en veulent pour la mort d’Anoki ? Pour le feu ? Me mettent-ils dans le même panier que les jeunes imbéciles qui ont causé toute leurs pertes ? Sont-ils redevenus sauvages ? Je me mets accroupis, toujours paume tendue vers eux et appelle à nouveau Bella. Mon cœur se brise quand je vois Patamon baisser sa nuque et me fixer d’un regard noir. Intimidé et bouleversé, je baisse la tête en signe de soumission. Les larmes me montent aux yeux mais je les retiens, me jurant mentalement que j’allais tout faire pour récupérer leur confiance ! A côté de moi, je vois les chaussures de Bella et relève la tête vers elle, m’imaginant soudain qu’elle allait avancer trop vite vers eux et les faire fuir. Mais elle les fixe, les sourcils froncés puis baisse la tête vers moi, une étrange lueur dans les yeux. Elle me sourit alors et déclare en chuchotant :

- Ils ne te reconnaissent pas…
- Quoi ? M’étonne-je.
- Ils ne te reconnaissent pas ! Répète-t-elle plus clairement. Tu as changé Jacob…Physiquement…et ça fait longtemps maintenant qu’ils ne t’ont pas vu.
- Oui, murmuré-je la gorge serrée, réalisant alors à quoi je ressemblais avant et comment j’étais maintenant, à la tonne de gel que je me suis ce matin pour essayer de me coiffer.... Et comme ils distinguent moins bien les objets immobiles que ceux qui bougent et que nous sommes figés…., ajouté-je.

Je me redresse doucement, essayant de réfléchir à ce qu’elle venait de me dire. Un coup de vent très fort secoue les pins et je murmure :

- Le vent est face à nous…ils doivent capter plus difficilement mon odeur. C’est pour ça qu’ils ne savent pas s’ils doivent filer, m’attaquer ou venir vers moi…
- Tu crois qu’ils doutent ?
- Avec cette tempête, l’humidité et …ma nouvelle apparence…en effet, ils doivent douter…

Mais à peine ais-je fini ma phrase que je vois Bella descendre la butte sur laquelle elle se tenait et avancer d’un pas déterminé vers nous. Elle se trouve maintenant à un mètre à peine de moi. Je m’accroupis et tends lentement ma main vers elle. Une légère hésitation et elle avance sa gueule. Quand je sens l’humidité de sa truffe sur mes doigts, je souris de bonheur et mon cœur s’accélère quand la louve me les lèche affectueusement. Alors, j’ose caresser son museau pendant qu’elle me donne un coup de langue sur ma paume. D’un coup d’œil, je vois que les autres n’ont pas bougé mais qu’ils semblent moins méfiants…plutôt étonnés. Je plonge mon regard dans celui de Bella et l’amour que j’y lis me transporte de joie. Cette fois, je le sais, elle m’a reconnu et je passe ma main dans les poils de son encolure puis les deux pour mieux la caresser. Elle s’avance brusquement et me lèche le visage, provoquant un éclat de rire de Bella, à présent accroupie à mes côtés et qui ose lui caresser le flanc. Amusé par l’attitude de la louve, je ne remarque pas que Patamon s’est approché de nous, qu’il se trouve même près de moi. Alors je me dégage un peu de Bella et tend ma main vers lui, confiant. Il avance aussi sa tête, comme l’avait fait sa compagne quelques minutes plus tôt et sent mes doigts. Un léger coup de langue me fait frissonner mais contrairement à ce que je m’attendais, il se met assis et pivote la tête vers l’autre loup sans plus de démonstration. Un peu déçu, je me dis que ce n’est rien, que ça sera pour plus tard…que nos relations vont devoir se reconstruire petit à petit, la confiance se rétablir à nouveau … je reste optimiste ! Il est là, près de moi et ne se sauve plus.

- Il faudrait savoir si les petits sont encore en vie, murmure Bella.
- Oui…je ne sais pas trop quoi faire…il faudra sûrement revenir.

Nous nous relevons et la louve continue de nous fixer, attendant ce que nous allions faire. Alors je chope la main de Bella et décide d’avancer lentement, sans réel but, me disant que nous allions quand même jeter un coup d’œil aux alentours. Je me doute que leur terrier ne doit pas être loin mais introuvable pour le moment. Au fond de mon cœur, j’espère qu’ils me feront à nouveau pleinement confiance pour me le montrer.


Entourés des loups qui avancent à notre rythme, Bella et moi marchons en gardant le silence, réalisant notre chance et craignant aussi qu’ils s’enfuient à nouveau. Nous marchons ainsi depuis plus d’une demi-heure quand soudain, je vois Bella et Patamon changer d’attitude. Ils semblent se diriger vers l’Est d’un pas plus déterminé. Toujours sans parler, Bella et moi les suivons à distance, en essayant de se faire oublier. Je ne les quitte pas des yeux quand je vois alors Bella s’engouffrer sous une racine et disparaître.
Nous stoppons notre marche, le cœur battant. Patamon me jette un coup d’œil et semble attendre. L’autre loup s’engouffre à son tour dans le trou. Je n’ose plus bouger, serrant avec force la main de Bella quand soudain, la louve réapparait. Je retiens un cri de joie quand je constate qu’elle n’est pas seule. Deux louveteaux gris et un blanc la suivent ! Cette vision me bouleverse et je me mets accroupis, les mains sur mon visage, retenant mon souffle. Bella m’a imité et nous restons ainsi pendant quelques secondes lorsque je vois la louve s’approcher vivement vers nous, les louveteaux à son train. Du coin de l’œil, je vois Patamon s’asseoir et en conclu qu’il approuve cette rencontre. Alors j’arrive à me mettre debout, les jambes encore flageolantes car la petite meute se trouve devant moi.

- Oh Jacob…mais regarde-les ! souffle Bella près de moi, encore accroupis et tendant la main vers eux, sans crainte.
- Oui…je les vois, murmuré-je, ému.
- Qu’ils ont grandit !
- Ouais, c’est clair ! Rigolé-je.

La louve lèche la main de Bella et j’ose tendre la mienne vers les bébés mais ils sont très méfiants. Alors je les observe avec bonheur, constatant qu’ils semblent en pleine santé. Un mouvement attire mon attention et je vois les trois autres louveteaux manquants sortirent du terrier, étonnés de toute cette agitation. Je vois le petit brun, un autre gris et un blanc et noir comme sa mère. Soudain, quelque chose de doux soulève ma main et je baisse la tête pour découvrir Patamon à mes côtés. Je lui caresse alors le col lentement et le contact de ses poils entre mes doigts me procure un sentiment profond de plaisir et d’amour pour cet animal que j’ai sauvé. Je m’assois par terre, rejoignant Bella qui caresse toujours la louve et déclare :

- Je lutterais toute ma vie contre l'extermination par l'homme du loup sauvage. Je n’ai jamais compris cette peur et cette concurrence entre le loup et l’homme. La chasse, la déforestation et la bêtise humaine ont privé les loups de leurs grands espaces et donc, de nourriture car ils nous pouvaient plus chasser.
- Oui, tu m’avais expliqué, me répond Bella.
- Il y a eu alors les attaques de troupeaux d’élevage dans les prairies, voir même directement dans les fermes, car le loup n’a pas peur de l’homme, explique-je. Et la boucle infernale a continué pendant des années : l’homme a vu en lui son pire ennemi et l’a pourchassé jusqu’à ce qu’il n’en reste plus du tout dans beaucoup de pays pendant que le loup tentait de survivre en attaquant les troupeaux… Un conflit dans lequel l’animal n’avait aucune chance car l’homme a développé des techniques imparables pour le tuer. Évidemment, le fusil reste le moyen le plus direct mais le loup a du aussi subir des attaques redoutables, malheureusement efficaces, comme les pièges et le poison chimique : la strychnine.

Le visage de Bella se crispe et je continue, tout en caressant Patamon :

- Mes ancêtres vénéraient les loups et nous nous transmettons ce respect et cet amour de génération en génération. Moi, je dois être plus passionné que les autres, Rigolé-je, amusé par mon côté défenseur. Heureusement, aujourd’hui, il existe des lois comme la Convention de Berne* pour les protéger…les sales gamins qui ont détruit leur territoire et tués Anoki vont en faire les frais ! Les points capitaux de cette loi sont « pas de mise à mort intentionnelle », pas de « destruction intentionnelle des sites de reproduction » et pas de « perturbation intentionnelle de la faune sauvage »* !
- Oh…en effet, murmure Bella. Je ne savais pas…
- Ton père le sait !

Je marque une pause, me rappelant cet épisode où j’avais voulu les venger moi-même mais Charlie m’avait assuré que la loi ferait son travail. Bella n’interrompt pas mon silence alors je déclare :

- Des nombreuses associations ont vu le jour un peu partout dans le monde et je compte bien monter ma propre association ! Annonce-je en venant de prendre cette décision. J’aimerai que cette forêt de Forks devienne un espace protégé !
- C’est vrai ? S’étonne Bella. Alors, s’il existe des gens comme toi partout sur terre, ils sont sauvés !
- Ils survivent on va dire…certains sont dans des parcs comme celui de Yellowstone. Ils ont le statut d’espèce protégée dans le monde entier mais il reste un problème.
- Lequel ? Demande-t-elle.
- La mentalité des gens ! La peur du loup, ancrée depuis la nuit des temps dans toutes les chaumières, racontée dans toutes les histoires pour enfants, amplifiée par les récits des fermiers qui ont subi des attaques. Je comprends que ça doit être terrible de perdre son cheptel à cause d’un loup mais parfois, ce sont des chiens errants, parfois c’est parce qu’ils n’ont pas le choix pour survivre…et en général, ils n’attaquent pas l’homme !

Bella et moi portons nos regards sur la petite meute. Un violent coup de vent surprend un des bébés qui sursaute et file vers ses frères et sœurs. La pluie commence à tomber et nous levons nos visages au ciel. La louve nous quitte brusquement et rejoins les petits.

- Nous devrions rentrer, propose-je. Nous reviendrons dans quelques jours.

Je me lève tout en aidant Bella à se mettre debout. Patamon se dirige lentement vers le terrier et je réalise alors qu’ils m’ont accordé leur confiance, que c’est comme avant, malgré la perte de leur territoire, malgré la mort d’Anoki. Après un bref regard, il disparaît dans le terrier et nous nous retrouvons seuls sous la pluie. Alors, sans hésiter, je soulève Bella et la porte dans mes bras. Amusée, elle se laisse faire et entoure ma nuque puis se blottit dans mon cou.

- Je te porte comme une mariée, la taquiné-je.
- Oui…J’aimerai que tu me portes comme ça lorsque ça sera notre tour...dans ma famille, c’est la tradition !

Surpris, je baisse la tête vers elle et elle lève les yeux vers moi, des yeux remplis d’un amour sans limite. Je réalise alors le chemin que nous avons parcouru et qu’aujourd’hui, Bella m’appartient complètement, qu’elle envisage même le mariage ! Cette idée, même si je sais que ce n’est pas pour tout de suite, me rend fou de joie ! Je me sens si proche d’elle, si bien et si aimé. Mon amour pour elle s’agrandit de jour en jour, même si je pensais cela impossible, de l’aimer encore plus fort que ce que je l’aimais déjà…mais c’est pourtant le cas. Bella est toute ma vie et je suis heureux que ça soit réciproque.
Tout en marchant lentement, nous nous dévisageons et soudain, elle se hisse et lorsque nos lèvres se touchent, un frisson parcourt mon corps comme si c’était la première fois. Notre baiser doit être le plus passionné que nous ayons eu et lorsqu’elle stoppe notre étreinte, elle me chuchote, ses lèvres encore contre les miennes :

- Tu es si beau et je t’aime tant…je suis si fière de toi, de ce que tu es, de ta culture, de tes convictions et de ton amour pour ces loups ! Je serais à tes côtés toute ma vie, je me battrais avec toi et je les défendrais avec autant de force que toi !
- Merci Bella…, murmuré-je, la gorge serrée.
- Maintenant, emmène-moi vite à la Push, rigole-t-elle doucement. J’ai envie de passer la journée dans tes bras.
- Hum…excellente perspective…C’est comme si nous étions déjà !

Et je me décide à quitter cet endroit magique pour passer un moment de rêve avec la femme de ma vie, tout en me promettant d’y revenir vite car ces loups font partis de moi et qu’ils me manquent déjà.
Sans la quitter des yeux, j’avance sous la pluie pour la ramener chez nous, dans cet endroit qu’elle aime tant, dans lequel elle se sent si libre et heureuse…et tout ça, avec moi. Soudain, j’entends un jappement et me retourne. Derrière nous, Patamon nous regarde partir. Je souris, hypnotisé par sa beauté. Il est si majestueux comme ça, immobile, entouré par la brume que provoque la pluie dans cette forêt. Je mesure alors la chance que j’ai d’avoir des rapports aussi privilégiés avec ces animaux sauvages. J’ai l’impression que ses yeux transpercent mon âme et j’essaie de lui transmettre tout ce que je me suis promis : les sauver, les protéger et faire en sorte que tout ça n’arrive plus jamais ! D’un coup de tête, je dis « à plus tard » à mon ami et m’enfonce dans la forêt jusqu’à la Push, Bella contre mon cœur.



* * * * * * *


Pour conclure cette histoire, j'ai un "ami" indien qui a un petit message à faire passer Wink




" Je suis Alex Meraz, je joue le loup-garou Paul de la série de Twilight. Les loups dans l'État de Washington peuvent ressembler à la fantaisie pure mais ces animaux étonnants ont eu l'habitude de courrir à travers la Péninsule Olympique, où la Saga de Twilight a lieu. Les loups sont honorés par la Tribue Quileute à la Push et ont prospéré pendant des milliers d'années partout dans les États-Unis. Mais la croissance des populations humaines a presque effacé les loups du paysage. Les loups sauvages de l'Amérique sont toujours tués, empoisonnés et pris au piège par les gens qui détestent ou craignent ces créatures magnifiques. Mais grâce aux efforts de conservation consacrés par des groupes comme Defenders Of Wildlife, les loups commencent maintenant à faire un retour. Mais ils ont besoin de votre aide ! L'aide assure un avenir pour les loups de l'Amérique! Visitez s'il vous plaît www.defenders.org/twilight "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vanille41
Retour fracassant de Jake
Retour fracassant de Jake
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1945
Age : 33
Localisation : dans les bois en compagnie d'une bande de ... loups
Date d'inscription : 25/10/2009

MessageSujet: Re: Mon Ami, mon Soleil - Jacob/Bella - Paul/Rachel   Dim 22 Aoû - 16:57

* - Wouah ! Jacob ! Tu es …
- Oui ? Demande-t-il avec un demi-sourire, les yeux brillants de fierté.
- …Vraiment très beau !
- Je sais ! S’amuse-t-il en se mordant les lèvres, retenant un large sourire.
- Bon sang ! M’exclame-je, encore émerveillée par sa beauté. Rachel va t’adorer !

Very Happy Ah j'imagine !

* - Tu les as retrouvés ? Ah j'espère bien !

* - Elle vit en elle ! Déclare Billy, très fier. C'est beau ce que je dit Billy.

* il est temps pour toi d’aller enchainer l’homme de ta vie ! Lol ah je suis super contente pour eux !

* Son allure me laisse bouche bée pendant une seconde car il est méconnaissable. Il avance vers nous et je détaille son costume gris trois pièces, sa cravate en soie gris-perle et le petit lys orange attaché à sa veste, identique au bouquet de Rachel. Même Jacob siffle à son arrivée et j’éclate de rire en voyant Paul rougir légèrement tout en grognant:
- Allez c’est bon hein ! Tu m’as vu une fois !
LOL Paul super sapé ! Smile

* Carlisle est là ! Cool !

* Je ne la connais pas mais je la vois faire un clin d’œil à Jacob Qui c'est ?

* je suis juste Bella et je suis avec Jacob. Carlisle n’est plus le père d’Edward, le médecin réputé de Forks et l’homme le plus riche de la ville. Il est celui qui a aimé Tisha et aime Rachel plus que sa propre fille, il est celui qui a brisé toutes les barrières entre le monde bourgeois et celui des indiens, il est redevenu le Paha-Zi de Rachel J'aime bien ce passage.

* - Tu as intérêt à faire mieux que ton maitre ! Oui c'est vrai, maître Paul bravo

* je ne vois que Jacob, mon amour, mon ami…mon Soleil.sunny

*Très beau chapitre sur le mariage et de tout le bonheur de chacun flower
*************************************************************************

* - Tu es sûre que tu ne veux pas que je te porte ?
En réponse, elle me jette un regard noir.
- Ok…, ajoute-je en me retenant de rire.

Je les vois bien là lol

* - Ce n’était qu’une plume Bella…
- Non, c’est TA plume !
Je me souviens encore du jour où Bella était folle de ne plus la trouver.

* - Je ne suis pas Edward ! Razz Ah bah non lol !

* Shocked Oh punaise si Jacob flippe, alors Bella doit avoir encore plus peur !

* - Ils ne te reconnaissent pas… mdr je n'y avais pas pensé !

* Alors, s’il existe des gens comme toi partout sur terre, ils sont sauvés ! Rolling Eyes si seulement ...

* j’aimerai que tu me portes comme ça lorsque ça sera notre tour... Jacob n'a pas rêvé, elle l'a dit ! Very Happy

* Soudain, j’entends un jappement et me retourne. J'adore !

* Et voilà, c'est fini ! Ah très belle fin, j'aime bien cette petite balade dans les bois moi ! Merci de nous avoir transporté dans ton univers. Et merci d'avoir découvert dans cette fic', un Jacob humain (tu sais que je l'aime comme ça). Petit message d'Alex et bonne petite note de fin sur un réel problème qui subsiste encore.
Bon et bien voilà, je crois que j'ai tout dit, merci et je ne désespère pas qu'un jour tu reposteras un petit quelque chose ! Wink

bravo bravo bravo bravo bravo bravo bravo bravo bravo bravo bravo bravo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Becob85
Entretien avec un vampire
Entretien avec un vampire
avatar

Féminin
Nombre de messages : 374
Age : 31
Localisation : Dans les bras chauds de Jake...
Date d'inscription : 18/07/2010

MessageSujet: Re: Mon Ami, mon Soleil - Jacob/Bella - Paul/Rachel   Dim 22 Aoû - 17:44

Bon et bien voilà ta fic est finie No Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

Que dire de plus, à part que j'ai adoré te lire, tu écris vraiment très bien, ta fic était tout simplement géniale tu cartonnes

Merci à toi de nous avoir écrit une si belle histoire et de nous avoir fait "voyager" dans le monde magique de Forks, de la Push avec Jake et Bella principalement (me concernant) bravo bravo bravo bravo

J'espère te revoir très vite avec une nouvelle fic Very Happy
bisou bisou bisou bye
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jacoblemonfic.forumgratuit.org/forum.htm
celine879
Dîne au restaurant en compagnie d'Edward
Dîne au restaurant en compagnie d'Edward
avatar

Féminin
Nombre de messages : 304
Age : 31
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Mon Ami, mon Soleil - Jacob/Bella - Paul/Rachel   Dim 22 Aoû - 21:31

Ca y est c'est fini!

J'ai aimé ton histoire du début à la fin. Tu nous as emmener dans ton monde merveilleux avec beaucoup de brio. A chaque nouveau chapitre, c'était une nouvelle joie ou une nouvelle peine mais jamais de déception. Merci pour tout ça! Tu as vraiment beaucoup de talent.

Les bonus ont été de véritable petit bijoux. Je te l'ai deja dit, je les ai autant aimé que l'histoire principale si pas plus.

Tu as dévelloper le personnage du Jacob humain... Ce qu'il aurait pu devenir sans ces histoires de loup-garou... J'ai adoré ta vision. Merci pour ça également.

N'oublie pas de m'envoyer un MP si tu ecrit une nouvelle fic, je serais au rendez-vous!!!!

A bientôt!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laura64
Sauvée par Adonis
Sauvée par Adonis
avatar

Féminin
Nombre de messages : 172
Age : 24
Localisation : en pleine manifestation pour retrouver les auteurs disparus
Date d'inscription : 09/08/2010

MessageSujet: Re: Mon Ami, mon Soleil - Jacob/Bella - Paul/Rachel   Mar 24 Aoû - 9:31

magnifique histoire !!!

En gardant les personnages " humains" tu as reussi a faire que l'on peut encore plus s'dentifier a eux !!! tu as ecris des passages magnifiques pleins d'émotions et j'aime ta façon d'écrire qui est simple mais jolie. pas trop de longue phrase compliqué !

MERCI et BRAVO
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bella55
Le combat
Le combat
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1730
Age : 32
Localisation : forks avec taylor lautner
Date d'inscription : 03/02/2009

MessageSujet: Re: Mon Ami, mon Soleil - Jacob/Bella - Paul/Rachel   Mar 24 Aoû - 15:25

j'ai adorer ta fic et contente que les loups vont bien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fande taylor
Inconsciente
Inconsciente
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2800
Age : 23
Localisation : sur la plage, en sécurité dans les bras de Taylor au coucher du soleil
Date d'inscription : 04/06/2010

MessageSujet: Re: Mon Ami, mon Soleil - Jacob/Bella - Paul/Rachel   Ven 27 Aoû - 23:06

coucou désoloée pour le petit retard. tu as su encore me faire partir pour la Push. le mariage est magnifique j'aurais vraiment aimer entendre le discours du vieux Quil en langage quileute sa devait être magnifique!!!!



ILS SONT REVENUS !!!!!! c'est trop bien!!!! je suis trop heureuse pour eux sa fesait longtemps que j'attend ce moment!!!! sa m'a fait bizarre que les loups se montrent méfiant envers Jacob ce qui est normal vu qu'il a énormément changer !!!


NON NON et NON et encore NON je ne veux pas que ce soit la fin il y a forcément une suite ce n'est pas possible que ça s'arrete là!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tititof
Perd connaissance
Perd connaissance
avatar

Féminin
Nombre de messages : 831
Age : 39
Localisation : garde la main chaude de Jacob dans la sienne
Date d'inscription : 29/08/2009

MessageSujet: Re: Mon Ami, mon Soleil - Jacob/Bella - Paul/Rachel   Mar 31 Aoû - 11:54

Vanille41 a écrit:

* Je ne la connais pas mais je la vois faire un clin d’œil à Jacob Qui c'est ?
Kate…l’amie de Rachel

Vanille41 a écrit:
* - Ce n’était qu’une plume Bella…
- Non, c’est TA plume ! Je me souviens encore du jour où Bella était folle de ne plus la trouver.
Oui c’était le tout début lol

Vanille41 a écrit:

* Et voilà, c'est fini ! Ah très belle fin, j'aime bien cette petite balade dans les bois moi ! Merci de nous avoir transporté dans ton univers. Et merci d'avoir découvert dans cette fic', un Jacob humain (tu sais que je l'aime comme ça). Petit message d'Alex et bonne petite note de fin sur un réel problème qui subsiste encore.
Bon et bien voilà, je crois que j'ai tout dit, merci et je ne désespère pas qu'un jour tu reposteras un petit quelque chose !

Merci à toi car sans toi, cette histoire n’aurait pas existé ! Je rappelle que c’est ton histoire qui m’a inspirée la mienne et que toutes mes idées me sont venues un matin où j’ai lu ton premier chapitre.
Merci pour ton soutien quotidien et moi aussi j’espère te voir reposter un petit quelque chose un jour Wink

@Becob85

Merci de m’avoir lue et merci pour tes messages de soutien ! Je suis contente que mon petit voyage à la Push avec des personnages humains ait autant plu !


celine879 a écrit:


Les bonus ont été de véritable petit bijoux. Je te l'ai deja dit, je les ai autant aimé que l'histoire principale si pas plus.

Tu as dévelloper le personnage du Jacob humain... Ce qu'il aurait pu devenir sans ces histoires de loup-garou... J'ai adoré ta vision. Merci pour ça également.

Je suis heureuse que mes bonus t’ait autant plu. C’est vrai que parfois, je me dis que j’ai fait de Paul et Rachel mes personnages car mis à part leurs prénoms et leurs physiques qui sont créés par S.Meyer, je leur ai inventé toute une vie et je les aime beaucoup
Merci pour tes messages et ta lecture jusqu’au bout !

@ laura64

On laisse toujours une petite partie de soi dans un personnage, on lui donne même parfois nos souvenirs, nos envies, nos rêves etc…c’est encore mieux quand les lecteurs s’identifient à eux car c’est la preuve que tu as réussi à faire passer le message que tu voulais !
Merci à toi


@ bella55
Tu es là à chacune de mes histoires Merci pour ta fidélité !


@ fande taylor

Je me demandais où tu étais ? LOL et j’ai attendu ton message pour être sûre de remercier tout le monde. OUI, ils sont revenus et j’ai beaucoup pensé à toi en écrivant cet épilogue car je savais à quel point tu les attendais (je t’ai même tiré les oreilles pour ça LOL) Tes réactions passionnées m’ont fait souvent rire et plaisir. Merci pour ton enthousiasme à chacun de mes chapitres et merci pour ta fidélité.


Encore un gros merci à toutes et aussi à ceux qui lisent sans laisser de messages Smile
Votre soutien est une vraie motivation et fait chaud au cœur


smack smack smack
MERCI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fande taylor
Inconsciente
Inconsciente
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2800
Age : 23
Localisation : sur la plage, en sécurité dans les bras de Taylor au coucher du soleil
Date d'inscription : 04/06/2010

MessageSujet: Re: Mon Ami, mon Soleil - Jacob/Bella - Paul/Rachel   Ven 3 Sep - 21:07

dit tu en fera une autre ????? merci d'avoir penser a moi!!!! désoler j'étais partie en vacances.
contente de t'avoir fait rire !!! merci de m'avoir attendue!! ce petit mot me touche énormément!

si tu écrit une autre fic fais moi signe et conte sur moi pour te suivre le temps que tu écrira !!!! study study

tu cartonnes tu cartonnes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renesmée Cullen Black
Regarde son bien aimé demander sa main
Regarde son bien aimé demander sa main
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1803
Age : 19
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 06/11/2010

MessageSujet: Re: Mon Ami, mon Soleil - Jacob/Bella - Paul/Rachel   Mer 10 Nov - 5:21

Tes vraiment superbe en écriture.J'adore ta facon de mettre en communion Bella et Jacob,surtout au moment de la peche et de la baigmade.Coté Paul/Rchel ,cest trop romantique .

Je te leve une foix de plus mon chapeaux.

xoxo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fande taylor
Inconsciente
Inconsciente
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2800
Age : 23
Localisation : sur la plage, en sécurité dans les bras de Taylor au coucher du soleil
Date d'inscription : 04/06/2010

MessageSujet: Re: Mon Ami, mon Soleil - Jacob/Bella - Paul/Rachel   Mer 10 Nov - 8:23

je suis tout à fait d'accord avec toi. elle a un style d'écriture unique propre à elle -même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tititof
Perd connaissance
Perd connaissance
avatar

Féminin
Nombre de messages : 831
Age : 39
Localisation : garde la main chaude de Jacob dans la sienne
Date d'inscription : 29/08/2009

MessageSujet: Re: Mon Ami, mon Soleil - Jacob/Bella - Paul/Rachel   Jeu 11 Nov - 16:54

Renesmée Cullen Black a écrit:
Tes vraiment superbe en écriture.J'adore ta facon de mettre en communion Bella et Jacob,surtout au moment de la peche et de la baigmade.Coté Paul/Rchel ,cest trop romantique .

Je te leve une foix de plus mon chapeaux.

xoxo

Merci Renesmée Cullen Black Smile C'est très gentil et je suis contente que ces moments-là t'aient plu Wink J'ai pris beaucoup de plaisir à les écrire

@fande taylor Merci hug
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fande taylor
Inconsciente
Inconsciente
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2800
Age : 23
Localisation : sur la plage, en sécurité dans les bras de Taylor au coucher du soleil
Date d'inscription : 04/06/2010

MessageSujet: Re: Mon Ami, mon Soleil - Jacob/Bella - Paul/Rachel   Jeu 11 Nov - 16:55

de rien ma belle!!! alors elle est pour quand ta prochaine fic ??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renesmée Cullen Black
Regarde son bien aimé demander sa main
Regarde son bien aimé demander sa main
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1803
Age : 19
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 06/11/2010

MessageSujet: Re: Mon Ami, mon Soleil - Jacob/Bella - Paul/Rachel   Ven 12 Nov - 0:10

Ouais,moi je veux plus de tes fic sur les quileute!!! genioul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fande taylor
Inconsciente
Inconsciente
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2800
Age : 23
Localisation : sur la plage, en sécurité dans les bras de Taylor au coucher du soleil
Date d'inscription : 04/06/2010

MessageSujet: Re: Mon Ami, mon Soleil - Jacob/Bella - Paul/Rachel   Ven 12 Nov - 12:51

moi aussi j'aime bein la fason dont elle les décrit .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mon Ami, mon Soleil - Jacob/Bella - Paul/Rachel   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mon Ami, mon Soleil - Jacob/Bella - Paul/Rachel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 11 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 10, 11, 12  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pensez-vous que Bella aurait "survécue" sans l'aide de Jacob ?
» Discution sur la fin du 2ème tome et le debut du 3eme (Histoire Jacob Bella et Edward)
» Produits dérivés Jacob/Bella
» Cadeau d'anniversaire
» Amour Jacob/Bella, Edward/Bella

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twilighters France :: Le quartier des artistes :: Fanfics :: Fanfics tout Public-
Sauter vers: