Twilighters France


*** Twilighters France, votre source française depuis 4 ans!
 
AccueilTwilighters FranceFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chapitre 11 page 8 LES TUEURS MORTS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Vador
modérateur
modérateur


Masculin
Nombre de messages : 18039
Age : 26
Localisation : Sut Terre ♥
Date d'inscription : 26/01/2009

MessageSujet: Re: Chapitre 11 page 8 LES TUEURS MORTS   Sam 16 Jan - 18:45

Laughing Ben pourqoi c'est plus de ton âge ? ^^ xD

mdr Alala la ptite voix sait tout sourcil xD

Merci ma grande fan ^^

bizz

PS : Yeah une voisine!!!! xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vador
modérateur
modérateur


Masculin
Nombre de messages : 18039
Age : 26
Localisation : Sut Terre ♥
Date d'inscription : 26/01/2009

MessageSujet: Re: Chapitre 11 page 8 LES TUEURS MORTS   Lun 18 Jan - 10:52

Allé je continue, tant que j'ai de l'inspi ^^

Voilà le chapitre 7 ^^
En espérant qu'il vous plaise Wink

bizz

Chapitre 7




J'émis un grognement rauque en tentant d'attraper la main qui tenait l'arme qui "déchiquetait" mon corps mais elle vrilla aussitôt et je m'écroulais, la poitrine en feu et me tortillant dans tous les sens pour happer cet air qui se raréfiait à toute vitesse dans mes muscles.
- Preic t'es dingue !! Mugit un autre.
- Il aurait du la fermer ! Rétorqua le premier.
Mes yeux se fermèrent sans que je ne puisse m'y opposer et sentis malgré tout Sigma qui s'agenouillait à mes côtés puis je sombrais....

Mon souffle se faisait de plus en plus lent, mon coeur ralentissait et j'hoquetais désèspérément mais....


J'avais déjà entendu parler de personnes qui, en ayant fait un arrêt cardiaque, avaient vu une lumière d'une blancheur extraordinaire qui les happaient.
Ebloui par cette lumière je n'arrivais pas à lutter et me laissais, lentement, attiré par elle, plus rien ne me retenant de la où je venais , sauf peut être...


Bordel mec reviens !!
Mais qui es-tu ?


Un homme d'une vingtaine d'années apparut de nulle-part à côté de moi et je "reculais" brusquement", surpris par cette apparition.

Celui qui va éviter un enterrement de plus pour l'Humanité ! Allé maintenant viens !
Mais....non laisse moi, je ne peux rien y faire...
Si tu ne peux pas le faire alors je le ferais !


Il m'attrapa le bras mais je ne ressentis rien, c'était....invraisemblable...et je continuais toujours de me rapprocher de la lumière, je n'avais même plus la force de me battre....

Tu ne peux pas les oublier, fais pas ça !!
Je voudrais tellement mais.....j'y arrive plus....

- Oméga !

Une voix masculine tôna dans ma tête et je crus qu'elle allait exploser, une atmosphère bleutée m'entourant à nouveau....
- Ouvre les yeux si tu nous entends.
J'étais plongé dans un liquide glacé, et cette atmosphère bleue, non ce n'était pas possible, pas ça !!

Calme toi ça va aller.

J'ouvris brutalement et mon pire cauchemar se renouvela, j'étais dans un caisson de développement....

Non !!!!!!!
Oméga arrête !! Ils t'aident à cicatriser !
Je peux pas, y faut que je sorte !...


Mes gestes se faisaient plus désespérés que jamais, je pouvais tout supporter sauf de retourner la dedans ! Mes poumons me brûlaient mais je n'en avais que faire et mes bras s'élevèrent lentement vers le capot de la cuve, mes doigts triturant ce que j'avais à portée mais il s'ouvrit soudainement et le harnais qui enserrait ma poirtine fut relevé par une poulis.
- Arrête de gigoter comme ça ! Rugit une voix derrière moi. Sinon on t'attache.
Tournant la tête dans tous les sens je reconnus alors plusieurs sous-fifres d'Aslam qui encadraient ceux qui me soignaient.
- Bougez-vous, grogna l'un d'eux. Aslam veut le voir le plus tôt possible.
- Aslam...
Plusieurs d'entre eux se retournèrent vers moi alors que l'on me déposait sur une table, deux "infirmiers" se penchant sur mes blessures.
- Reste zen ils vont bien, me souffla l'homme.
- C...combien de temps ?...
Ils grimacèrent et je compris.
- Quatre jours....

Quatre jours....tu te rends compte de ce qu'ils ont du leur faire subir ?!
Mec arrête de te torturer bordel, il t'a dit qu'ils allaient bien !
Je ne leur fait pas confiance.
Tu vas bien le devoir.


- Alors ? S'enquit celui qui menait les traqueurs.
- Il lui faudra encore plusieurs heures pour arriver à remarcher, répondit un homme.
J'inspirais posément mais une vive douleur me coupa brusquement la respiration et je roulais sur le côté, hoquetant et crachant du sang...
Deux d'entre eux me saisirent par les bras mais les "infirmiers" s'interposèrent.
- Bon dieu vous voyez bien qu'il est pas en état ! S'écria une femme.
Mes mains s'agrippèrent désespérement au rebord de la table, comme si cela allait changer quelque chose, et j'aperçus vaguement un homme se précipiter sur moi avec un tube en plastique.
- Il faut l'intuber, grogna-t-il.
- Non ! Ordonna le chef.
Cette fois trois infirmiers se placèrent devant lui.
- Cet homme a besoin de soins urgents, dans trois heures il pourra se lever, pas avant !
Leur réaction aussi ferme que prompte les dérouta et ils furent reconduits à l'extérieur tandis qu'on m'insérait un tube dans la gorge et malgré les anésthésiants je sentis cette horrible sensation du plastique raclant ma gorge....
- Je suis désolé mais il n'acceptera pas plus de trois heures....

C'est déjà ça.
Non ! Qui sait ce qu'ils pourrait leur fair subir pendant ce temps !
Oméga arrête ! Ils vont bien, sinon Aslam se serait arrangé pour que tu les vois agoniser !

Agoniser ? Oh non pas ça, j'avais déjà trop "lu" de souffrances, toutes aussi atroces les unes que les autres, c'était quelque chose qui nous hantait à chaque seconde...
Ma vue se brouilla et je retournais une nouvelle fois dans mes souvenirs....


Flashback

J'étais agenouillé à côté d'Alpha, il avait eu le souffle coupé à cause d'un éclat d'obus, mais heureusement sans gravité, il avait juste encore un peu de mal à respirer normalement mais ça reviendrait.
- Je t'avais dis de ne pas t'exposer inutilement, lui soufflais-je en l'aidant à se relever.
Ils acquiesça d'un hochement de tête mais je me retournais brusquement quand un grognement gutural se faisait entendre, et je vis alors le bras ensanglanté d'un marine qui pendait depuis une fenêtre.
- Bordel ça sent mauvais, grognai-je en bondissant jusque là.
L'homme était écorché sur la majeure partie de son corps, des plaies sanguinolentes laissant s'écouler lentement le liquide rougeoyant, un pan de mur lui ayant broyé une bonne partie de la main droite après s'être écroulé.
- N...non laissez moi ! P...pitié...
Je m'accroupis face à lui et sortis ma trousse de soins mais il poussa un hurlement lorsqu'il faillit s'arracher le bras en tentant de "s'échapper".
- Eh calme toi mon gars, lui dit mon frère en posant la main sur son épaule.
Mais cela n'eut pour seul effet que de lui flanquer encore plus la frousse.
Il n'arrêtait pas de nous "scruter", ses yeux trahissant une peur immuable de nous, de la sueur coulant sur son visage depuis son front...
- On ne te veut aucun mal, on va faire en sorte que tu tiennes jusqu'à tes camarades.

On n'aurait dit un enfant qui méritait une punition, il tremblait de tout son corps, sa main valide toujours agrippée à son arme mais il ne semblait pas "prêt" à l'utiliser contre nous....
- P...pourquoi faites-vous ça ? Articula-t-il.
Je sortis une compresse imbibée, de désinfectant, de mon sacet l'approchais doucement de la plaie qui lui barrait le visage et il se laissa faire, gardant tout de même son fusil braqué dans note direction.
- Je n'ai pas de réponse tout prête à vous donner, je le fais, comme ça....
Son regard "s'éclaircit" légèrement mais il restait malgré tout "vide", comme si toute son âme c'était envolée....
- Laissez moi ! S'écria-t-il alors en levant brusquement son arme.
- Mec...
- Tirez-vous ! Beugla-t-il en appuyant légèrement sur la gachette.
Je rangeais mes affaires dans mon sac et me relevais, le regardant son comprendre.
- Passe moi le lance-grenade, dis-je à mon frère.
Il me le tendit et je l'armais avant de me tourner vers une statue au centre de la place adjacente à l'immeuble.
- Que tu le veuilles ou non je vais te donner un coup de main. (m'adressant alors à Alpha je dis) Dégage le et suis moi.
Il hocha la tête et dégagea le bras de l'homme avant de lui ôter son arme tandis que je sautais sur l'avenue.

Je visais le socle de la statue et y envoyais une charge en plein dessus, la délfagration la fit s'écraser sur le sol dans un grondement sourd.
- On le laisse là, ils arrivent.
Le marine ne se débattait pas, mais lorsque mon frère le déposa par terre il sembla vouloir nous cracher son venin et se renfrogna.
- Attention ils sont là !! Beugla une voix.
J'aperçus alors une troupe de soldats qui accouraient, leurs armes braquées sur nous, depuis la 23e avenue.
Des balles sifflèrent autour de nous et je jetais un coup d'oeil au marine, il me paru esquisser un sourire de remerciement mais mon frère me tira par le bras et nous filâmes...

Fin du flashback




Je ne sais pas comment je m'étais retrouvés assis sur la table mais ce qui étais sûr c'est que j'allais me manger le sol...
- Eh attention ! S'écria une voix.
Plusieurs bras m'attrapèrent et me rallongèrent alors que j'émergeais à nouveau de mes souvenirs.
- Je...je dois voir Aslam.
- Tu n'es pas en état de marcher, répondit une femme.
Je soupirais de frustration et lorsqu'elle s'approcha pour m'injecter une dose de morphine je sentis une lame glacial se glisser entre mon dos et le support (!!!)
- A toi de voir ce que tu veux faire, me souffla-t-elle à l'oreille en se penchant.

Mec fais pas ça.
Lache moi tu sais pas ce que c'est.


Je saisis le scalpel et me ruais littéralement vers la porte, renversant au passage une bassine, remplie de je ne savais combien d'instruments médicaux, et un infirmier, mais un des traqueurs m'attrapa par le col et m'envoya valser contre un mur.
Mais l'entremêlement de cables, tubes et autres, m'arrêta bien avant et je retombais au sol, un grondement rauque s'échappant de ma bouche.
- Tu es si pressé de le voir ? S'esclaffa-t-il.
- Bouge de là.
Trois de ses acolytes entrèrent à leur tour dans la pièce et me fusillèrent du regard, les autres personnes présentes ne bronchant pas, nous observant.
- Tiens, tes affaires, cracha l'un d'eux en me lançant mon pantatalon et mon treillis.
Je les attrapais au vol mais ce brusque mouvement me fit perdre l'équilibre et je me rattrapais de justesse à un cable, mes jambes ne me soutenant presque plus....
- Nom de dieu ! Grogna un médecin en se précipitant pour me relever.
- C...c'est bon, ça va, lui dis-je en m'affalant pour enfiler mes vêtements.
Mes côtes me faisaient affreusement mal mais je me forçais à ne pas y penser, et bizarrement le sang qui coulait sur ma peau m'apaisait, j'avais toujours vécu dans le sang et c'était devenu banal....
- Voyons Oméga, tu n'es pas en état, tu tiens à peine sur tes jambes.
-...ça va aller, murmurai-je en me relevant.
"J'enfonçais" le "couteau" dans la manche de ma veste de façon à l'avoir à portée de main et rejoignis, en m'appuyant sur le mur,
Ma respiratin se faisait saccadée et chaque inspiration relevait une de mes côtes fracturée, créant un élancement aussi bref que douloureux dans ma poitrine.
- Pauvre poussin, ça te fait si mal que ça ? Gloussa le plus trapu des quatre.

J'émis alors un grondement tellement rauque que je sentis tout mon corps "vibrer" et il rabaissa aussitôt les yeux alors que je rentrais ma main droite dans ma manche, saisissant discrètement l'instrument.
Les autres éclatèrent de rire et l'un d'eux tenta même de me tirer pour avancer mais lui passais sous le nez.
- Tu as si peur pour eux ?
Je ne lui accordais aucun regard et continuais de marcher, nous nous retrouvâmes peu après dans le hall de La Cité, mais cette fois il n'y avait personne, seuls un brouaha monstre se faisant entendre derrière les grandes portes de la "salle du trône".
- Toi tu n'as jamais peur, lui rétorquai-je.
Un grincement sourd retentit et les gardes s'écartèrent pour nous laisser entrer, un silence lourd de sous-entendus s'abattant alors dans la salle.
J'aperçus alors mon frère, mes soeurs, Sigma et Sarah, ce qui me fit échapper un soupir de soulagement mais les traqueurs s'arrêtèrent brusquement, le plus proche de moi m'attrapant le bras.
- Ils vont bien, comme tu peux le constater, dit Aslam en se levant de son siège.
Mon regard se posa sur Sarah, elle ne semblait pas avoir de plaies ouvertes mais je voyais des sillons que les larmes avaient creusés dans la poussière qui recouvrait son visage.
- Oméga, grâce à toi notre communauté est divisée, tu peux être fier de toi.
Des murmures se firent entendre dans l'assistance et j'aperçus alors Elia qui m'observait, adossée à une poutre.
- Que veux-tu ? Grognai-je.
- Oh mais mon cher, nous avons tout ce que nous voulons, dit-il avec un éclat de rire.
Ceux que j'appelais ses fidèles l'imitèrent et je soufflais, ils me faisaient tellement pitié...
- Assieds toi, ordonna-t-il en me désignant une place à côté de Darco.
Je m'exécutais, deux traqueurs m'encadrant, sûrement pour donner plus de poids aux paroles de leur chef, et toute l'assemblée fit de même.

Aslam me jeta quelques regards le temps qu'un silence absolu se soit imposé et il commença :
- Nous tous ici savons que j'ai donné l'ordre à un commando de prendre contact avec ce qu'ils appelent l'ONU, une sorte de police politique.
- Foutaises..., grommelai-je.
Des dizaines d'entre se tournèrent vers moi mais Aslam ne s'en préoccupa pas.
- Je te propose un deal, dit-il en descendant les quelques marches. Puisque tu sembles penser que tout ce que je fais n'a pour but que de faire du mal aux humains, je te propose d'aller les rejoindre, au moins tu pourras nous faire un rapport digne de ce que tu penses.
Je sentais mon estomac se nouer avec les centaines de paires d'yeux qui se tournaient vers moi, aucun entrainement n'avait, pour l'heure, réussi à m'ôter cette affreuse sensation lorsque j'étais observé et que je devais prendre la parole...
Je me levais lentement, une boule dans la gorge, et jetais un coup d'oeil à ma...famille avant de prendre la parole.
- Avant de te donner ma réponse je voudrais que tu regardes, une fois dans ta vie, la vérité en face. (il s'assit sur son siège et me regarda attentivement) Combien d'hommes et de femmes as-tu fait, ou tué de tes mains ?

Bien joué mon gars, là tu viens d'enflammer la scène !

- Tu veux ptêtre que je te rappelles Gamma et Théta ?
Je me mis à trembler de plus en plus en repensant à ce jour, Théta croûlant sous les coups des traqueurs et Gamma....

Non !!!
Oméga calme toi, ça ne sert à rien !


- Vous ne vous êtes jamais demandés comment les ving cinq traqueurs envoyés à notre poursuite sont morts, hein ? Je les ai tués, tous ! Un à un je les ai traqués comme ils l'avaient fait pour nous !!
Cette fois j'avais fait mouche , un couteau en plein coeur n'aurait pas fait pire, des visages se décomposaient et je vis même des larmes couler.
- J'ai tué 25 d'entre nous pour protéger mes deux soeurs et mon frère ! Je suis un assassin mais je n'oublierais jamais celui qui est la cause de tout ça, celui qui a tué ceux que nous appelions nos parents !
Je le fusillais du regard et là un brouaha monstre explosa dans l'assemblée.
- Sale traitre à ta chair ! Hurla un homme.
- Il a protégé sa famille !! Lui rétorqua une femme.
- Tu ne cherches que la vengeance et le pouvoir !! Beugla un autre homme.
Les loups avaient d'autant plus de mal à calmer leur colère que les murs en acier répercutaient encore plus fort les cris.
- SILENCE !!!

Je sursautais et me retournais brusquement, un homme, d'une soixantaine d'années d'après moi, s'avançait vers le mileu de la salle.
- Qui es-tu ? Gronda Preic, le chef des traqueurs.
- Pousse toi, lui répondit le vieillard lui faisant signe de s'écarter avec sa canne. Je dois vous parler, à tous.
J'esquissais un sourire, il venait de remballer l'un des gars les plus crains de la Cité.
- Je me prénomme Jaron et je suis le premier candidat survivant du programme, dit-il.

Putain là c'est la révélation du siècle.

Plus personne n'osait parler, ça avait fait l'effet d'une bombe et le nouvel arrivant gloussa avant qu'Aslam ne l'interrompe.
- Tu es un espion des humains, avoue !
Cette question déclencha une crise d'hilarité de la part de son interlocuteur et je reprimais un rire, apercevant mes camarades qui faisaient de même.
- Tu...tu ne connais rien au monde qui t'entoure, déclara-t-il avec aplomb. Le dénommé Oméga n'a fait que défendre les personnes qu'il aimait alors que toi tu ne cherches que le pouvoir.
- Comment oses-tu dire ça ?! Vieillard ! S'emporta celui-ci en braquant son arme sur lui.
Mon sang ne fit qu'un tour mais l'homme se jeta sur Aslam et lui arracha son revolver des mains avant de revenir à l'endroit où il se trouvait quelques secondes avant, il s'était déplacé si vite...
- Connaissez-vous la station de pompage Aqual II ? Demanda-t-il comme si rien ne c'était passé.
Des hochements de tête....
- Bien sûr qu'ils la connaissaient !! Hurla leur chef. Mais elle est contaminée par la radioactivité et l'accès en en a été interdit depuis 15 ans !
Jaron se retourna.
- Tu penses tout connaître mais tu ne sais même pas mettre fin à une guerre.
- Et toi tu le sais peut être ? Rigola l'autre.
Il se tourna légèrement la tête et m'adressa un clin d'oeil.
- Je ne sais pas mais je sais une chose. Tu en ignores autant que tu en sais.

Je vis alors trois des loups s'approcher de lui sous une injonction silencieuse d'Aslam et je sus qu'il n'y avait pas une seconde à perdre...
- Jaron !! M'écriai-je.
Je "dégainais" le scalpel que j'avais planqué dans ma manche et me ruais sur Preic, le "vieillard" effectuant un roulé boulé pour se dégager des deux autres.
- Oméga !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aphrody ♥
collée, serrée contre Edward
collée, serrée contre Edward


Féminin
Nombre de messages : 1453
Age : 28
Localisation : dans les bras de Edward ...
Date d'inscription : 24/10/2009

MessageSujet: Re: Chapitre 11 page 8 LES TUEURS MORTS   Lun 18 Jan - 12:26

ouahhh mon ptit barge

j'adore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rob-francophone.meilleurforum.com/forum.htm
beb
Danse avec Edward
Danse avec Edward


Féminin
Nombre de messages : 937
Age : 46
Localisation : Plutôt Loin du Lycée.. et pas toute seule/
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: Re: Chapitre 11 page 8 LES TUEURS MORTS   Lun 18 Jan - 13:46

Ahhhh z"enfin....lôl !!!

ch'uis contente, bravo
d'avoir une et des suites.. supercontent Exclamation
et de te revoir.. supercontent smack

Là, j'ai + la happy
et toi ? tu la la happy ?
Bonne journée,,, y'a du soleil..profite ! sunny bisou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuDeLiciOus*
Ecoute Blondie et le clébard se disputer
Ecoute Blondie et le clébard se disputer


Féminin
Nombre de messages : 2657
Age : 32
Localisation : Manoir Paradis - Avenue des enfers 666 - 0000 Perver'sLand
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: Chapitre 11 page 8 LES TUEURS MORTS   Lun 18 Jan - 16:18

OOhhhh contente d'avoir eu la fin de ce chapitre ^^

j'espere que malgré que tu face "une pause" tu continura d'écrire

bisoux pti matthieu ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://a-so-lemon-world.bbactif.com/forum
Vador
modérateur
modérateur


Masculin
Nombre de messages : 18039
Age : 26
Localisation : Sut Terre ♥
Date d'inscription : 26/01/2009

MessageSujet: Re: Chapitre 11 page 8 LES TUEURS MORTS   Mar 19 Jan - 7:02

Tout c'est réglé, ça a été bien plus rapide que je le pensais mais au moins ça m'a permis de mettre les chose sà plat.

Le chapitre 8 est en court d'écriture ^^

bizz Et encore merci Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
beb
Danse avec Edward
Danse avec Edward


Féminin
Nombre de messages : 937
Age : 46
Localisation : Plutôt Loin du Lycée.. et pas toute seule/
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: Re: Chapitre 11 page 8 LES TUEURS MORTS   Mer 20 Jan - 15:51

@ bientôt.... study
bravo Wink
bye
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aphrody ♥
collée, serrée contre Edward
collée, serrée contre Edward


Féminin
Nombre de messages : 1453
Age : 28
Localisation : dans les bras de Edward ...
Date d'inscription : 24/10/2009

MessageSujet: Re: Chapitre 11 page 8 LES TUEURS MORTS   Mer 20 Jan - 16:24

vivement le chap ^^ je t'attend au tournant Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rob-francophone.meilleurforum.com/forum.htm
Vador
modérateur
modérateur


Masculin
Nombre de messages : 18039
Age : 26
Localisation : Sut Terre ♥
Date d'inscription : 26/01/2009

MessageSujet: Re: Chapitre 11 page 8 LES TUEURS MORTS   Jeu 21 Jan - 7:09

Merci beaucoup les filles Wink

La suite en début de semaine prochaine peut être, ça avance bien ^^

bizz bisou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
beb
Danse avec Edward
Danse avec Edward


Féminin
Nombre de messages : 937
Age : 46
Localisation : Plutôt Loin du Lycée.. et pas toute seule/
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: Re: Chapitre 11 page 8 LES TUEURS MORTS   Lun 25 Jan - 19:29

Pas mal, du tout ta bannière, jolie .. Exclamation Exclamation

@bientôt !! bisou bye
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vador
modérateur
modérateur


Masculin
Nombre de messages : 18039
Age : 26
Localisation : Sut Terre ♥
Date d'inscription : 26/01/2009

MessageSujet: Re: Chapitre 11 page 8 LES TUEURS MORTS   Mar 26 Jan - 7:33

Embarassed Merci beaucoup Wink C'est Cindy86 ^^

Euh le chapitre 8 est pas est pas encore fini, je me dépêche Wink

bizz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
malycia
Découvre la clairière
Découvre la clairière


Féminin
Nombre de messages : 409
Age : 35
Date d'inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Chapitre 11 page 8 LES TUEURS MORTS   Mar 2 Fév - 15:35

Hello Vador!!!

Je te laisse juste un petit mot pour te dire que je continue de te lire, mais j'ai pas bcp de temps, et je lis petit à petit.... je n'ai pas laissé de com depuis longtemps, mais j'accroche toujours et je te suis toujours Wink

A bientot!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vador
modérateur
modérateur


Masculin
Nombre de messages : 18039
Age : 26
Localisation : Sut Terre ♥
Date d'inscription : 26/01/2009

MessageSujet: Re: Chapitre 11 page 8 LES TUEURS MORTS   Mar 2 Fév - 15:42

Hey malicya!! Smile

Oh mais t'inquiète pas, prends ton temps Wink
Merci beaucoup, c'est super gentil Wink

A bientôt Wink
bizz smack
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vador
modérateur
modérateur


Masculin
Nombre de messages : 18039
Age : 26
Localisation : Sut Terre ♥
Date d'inscription : 26/01/2009

MessageSujet: Re: Chapitre 11 page 8 LES TUEURS MORTS   Jeu 4 Fév - 8:15

Oyé Oyé gente damoiselle, après une absence prolongée sur le topic me revoilà!! ^^ xD

J'ai quelques problèmes à finir le chapitre 8 mais comme il est presque fini je vous le poste et l'éditerais ^^

En espérant que ça vous plaise Wink
Bonne lecture study

bizz

PS : J'ai réfléchi à une partie (qui ne sera pas avant plusieurs chapitres) et si vous voulez je vous la posterais Wink

Allé trève de blabla xD

Chapitre 8



Mais mon adversaire se retourna subitement et m'envoya son poing en pleine tête....un cri strident se fit alors entendre et Preic fut projeté contre un mur.
- A terre tout le monde !! Beugla Brilc, le garde du corps d'Aslam.
Malgré ma vue brouillée je me relevais le plus rapidement possible et me retrouvais alors encadré par deux présences que j'identifais aussitôt comme Sigma et Lambda.
- On se calme !! Calmez-vous !!
Un hoquet sourd se fit entendre sur ma gauche et je fis un pas en arrière en me plaçant en me positionnant de façon à me protéger.
- Sarah !!
Des bruits de chargement d'armes résonnèrent tout autour de moi et je parvins enfin à revoir, mais c'était vraiment pire que ce à quoi je m'attendais, trois traqueurs avaient violemment plaqués Jaron au sol et deux autres avaient pris l'adolescente en otage.
- Non !!
Alpha avait littéralement éclaté le sternum d'un homme qui c'était interposé, ce dernier étalé sur le sol avec du sang coulant sur son treillis, et braqué son arme sur les deux, la rage se lisant sans détour dans ses yeux.
- Lachez la ! Grogna-t-il. Aslam ! Dis leur !!
Leur chef esquissaun sourire sadique mais lorsque son regard croisa le mien il déglutit et dit :
- Paix mes frères. Hans.
L'homme qui la tenait souffla son mépris et la poussa légèrement en avant, la laissant rejoindre mon frère, ce dernier la serrant dans ses bras malgré l'arme toujours braquée sur les traqueurs.
Je savais qu'il ne fallait vraiment rien pour que la situation ne dérape, et là ça serait le pire carnage du siècle....je décidais donc de jeter le scalpel que je tenais, c'était toujours le premier pas qui primait sur la suite.
- Comment t'y prendrais-tu pour arrêter une guerre ?

La question avait fusée de je ne sais où et on le laissa se relever.
- Vous prônez le respect mais vous faites tout le contraire, répondit-il.
- Comment veux-tu que nous respections ceux qui nous déshumanisent ?!
C'était Elia qui avait pris la parole cette fois, placée dans l'ombre de la lumière elle semblait comme un fantôme, sa chevelure rousse rendant magistralement bien sous cet angle.
- Contrôler ses pulsions c'est ce qui fait de nous des Hommes ! Cracha-t-il. Vous n'êtes pas mieux que ceux qui vous ont créés !
- Comment se fait-il que tu ai réussi à venir jusqu'ici ? Demanda une femme.

Vachement maligne, il est resté dans Aqua II.
Tout le monde est tendu, elle essaye de calmer le jeu.


Le dénommé Jaron se tourna tranquillement vers elle et lui sourit.
- Le seul endroit où vous n'allez jamais est une excellente planque. Un peu rustique mais bon, on s'y fait à la longue.
J'aperçus Alpha et Sarah, main dans la main, et Delta qui se rapprochaient imperceptiblement de nous mais personne ne sembla s'y intéresser.
Toute l'assemblée était silencieuse à cette annonce, même les gardes avaient baissé leurs armes, seul le bruit des respirations plus ou moins rapides de chacune des personnes présentes.
- Comment es-tu arrivé (il insista bien sur ce mot) jusqu'ici ? Réitéra leur chef.
- Tu devrais demander aux gardes postés à l'entrée, répondit Jaron. Ils vont être un peu sonnés pendant quelques temps.
Des gloussements se firent entendre dans l'assistance tandis qu'Hans laissait échapper un juron en donnant l'ordre d'ouvrir les portes, révélant alors les cinq gardes écroulés par terre.
- Que veux-tu alors ?! S'écria Aslam malgré les éclats de rires qui fusaient de toutes parts.
Je sentis Sigma glisser sa main dans la mienne, le contact de sa chair contre la mienne réchauffant mon coeur qui c'était glacé en repensant eux....

Tu viens de te montrer aussi digne que le plus bel espoir qu'ils avaient de toi, valorise toi.
Le terme de "commando"ne me plait pas.
C'est un terme que nous utilisons couramment, comprends le.


- Tu n'acceptes pas que quelqu'un ait fait sécession à l'autorité de la communauté, arrêtes de te comporter comme un gamin.
Je sentis son interlocuteur monter en pression, depuis près de cinq minutes son autorité était sans arrêt remise en question, mais il parvenait encore à se contrôler.
- Si tu sais tant de choses, pourquoi n'as-tu pas essayé de négocier ?
- Auriez-vous accepter que je le fasse, sans me connaître ? Rétorqua-t-il en le fusillant du regard.
Je baissais les yeux en pensant à tout ce qu'il avait du, seul, supporter....
- Aslam !! S'écria une voix.
Nous nous tournâmes tous aussitôt vers sa source, un groupe d'une dizaine d'adolescents s'étant levés, un tatouage à tête de mort à moitié dissimulé sur leurs bras.
- Tu ne vas pas te laisser marcher sur les pieds ?! Grogna le plus barqué d'entre eux. Reprends toi en main nom de Dieu !
- Eh toi ! L'interpelai-je. Rengaine ton arme et retourne chez ta mère.
Sigma m'attrapa aussitôt le bras alors qu'ils se tournaient tous vers nous.
- C'est à moi que tu t'adresses, renégat ?! Gronda-t-il en braquant son fusil sur moi. Tu nous as trahi et maintenant tu reviens nous donner des ordres, tu ne mérites même pas que je gaspille une balle pour t'abattre.

Mec calme le jeu, ça va mal finir.
J'vais pas les laisser foutre la m****.


- Et ben vas y, tire, dis-je. On peut tous jouer sur le bluff mais là je ne le fais pas, allé vas y !
Malgré tout l'entrainement qu'il avait reçu ma réponse le désarçonna et je fis un peu en avant, trois d'entre eux levant légèrement leurs armes, juste assez pour arriver à me viser.
- C'est pour ça que je n'ai pas voulu négocier, dit Jaron. Pour des gars comme vous, qui n'en font qu'à leur tête, instinctivement.
- Qu'est-ce que t'as contre nous ?! S'écria un autre.
Cette fois le nouveau venu explosa littéralement.
- Je pourrais vous dire que j'ai vu crever mes frères à votre profit, parce qu'ils n'ont servi que d'hôte pour vous créer mais je ne le fais pas parce que je vous respecte ! Je vous respecte tous alors que peu d'entre vous le méritent !
Tout le monde c'était tu, un lourd silence s'étant imposé dans l'immense salle et même les respirations ne paraissaient n'être plus que des murmures.
- Et oui ! Reprit-il. Vous n'êtes pas les premiers qu'ils ont créés, vous êtes les quatrième !
- Et alors ?! Cracha Aslam. C'est contre nous qu'ils en ont, pas contre les trois autres générations !
Des centaines de questions se bousculaient dans ma tête "qui étaient les autres ?", "comment avait-il suvércu sans que nous le sachions ?", etc....
- Oméga est le seul qui puisse aller leur parler, lui seul a une vision assez subjective d....

Cette fois l'ambiance déjà tendue vola en éclat et des cris de protestation fusèrent de toutes part, aussitôt suivi par de l'approbation, mais en bien moindre quantité.
- Arrête de te foutre de nous !! Cria une femme.
- Dégage vieillard, tu n'as pas ta place parmi nous ! Beugla un des ados.
Plusieurs d'entre eux dévalèrent les gradins mais Aslam intima à ses gardes de ne pas les laisser approcher et ceux-ci les refoulèrent fermement....
- Paix mes frères, asseyez vous, ordonna leur chef.
- Tu n'as jamais pu accepter qu'il ait été notre plus fervent défenseur tout en ne tuant pas à tout va ! Répliqua une jeune femme.
Mais une autre, plus âgée, se jeta sur elle armée d'un couteau et se mis en devoir de lui planter.
- Non !! Hurlai-je en me précipitant vers elles.
Deux hommes d'Aslam me bloquèrent le passage mais j'avais déjà pris tellement de vitesse qu'ils furent projetés à terre alors que je bondissais vers elles.
- Stop !!!
Je m'agenouillais pour glisser entre les jambes d'un traqueur et lançais le scalpel dans le bras de l'agresseur avant de bondir sur elle, un léger tressaillement la parcourant lorsque la lame s'enfonça dans sa chair.
- Preic !
La femme qui m'avait défendue luttait désespérément pour repousser l'autre qui tenait l'arme à moins de cinq centimètres de sa gorge, une lueur de peur se lisant dans ses yeux.
- Lache la ! Grondai-je en attrapant l'assaillante par le col et en la jetant au bas de "l'estrade".
- On se calme, on se calme !! Hurlaient les gardes.
J'aidais la jeune femme à se relever mais un bras enserra ma gorge et une lame rougeoyante s'en approcha dangereusement. alors qu'un souffle se fit sentir à mon oreille.
- Tu devrais surveiller tes arrières.
- Imar lache le, tout de suite !
Lanton s'avança vers nous mais il ne braqua pas son arme sur celui qui me tenait, lui jetant juste un regard noir mais sans grande valeur face à une arme physique...

Destresse ça va aller. Regarde, même Sarah est plus calme que toi.
Je ne crois pas qu'elle mesure l'étendue du problème, elle ne voit que la partie immergée de l'iceberg....
Parfois il vaut mieux ne voir que ça tu sais.


- Il ne respecte rien, il va comprendre ce qu'il en coûte.
- Imar..., murmurai-je. C'est toi qui a abattu sans pitié un gosse, non ?
A ces mots il me lacha et me poussa légèrement en avant, je me retournais alors et deux de ses compères l'encadrant tandis que Sigma me rejoignait en se faufilant dans la foule.
- Et toi ptit Oméga, c'est toi le gentil protecteur des humains, non ?! S'esclaffa-t-il.
Quelques uns l'imitèrent mais je pris ma compagne par le bras et nous redescendîmes.
- Comment peux-tu les défendre, eux qui nous persécutent ?! Rugit-il.
- Parce que malgré le fait que nous ne devrions éprouver aucune compassion pour ceux qui nous ont déshumanisés je n'accepterais JAMAIS, jamais tu m'entends, qu'ils subissent ce que nous avions subi !!! Hurlai-je en le fusillant du regard. Si tu veux te battre choisis un adversaire à ton niveau ramène toi !
Il ôta aussitôt sa veste, saisis son couteau de combat et s'avança vers moi, un sourire sadique aux lèvres.
- Avec plaisir avorton, grogna-t-il. J'ai toujours rêvé de savoir quelle saveur avait ton sang.
- Oméga non, gémit Sigma en m'attrapant le bras.
Je me tournais vers elle et posais mes lèvres sur les siennes, un frisson me parcourut en la sentant qui s'aggripait encore plus à moi.
- Je ferais attention, je te le jure, dis-je en me reculant.
- Alors poussin tu fais quoi ? Gloussa mon adversaire. Ta chère et tendre te retrouvera dans très peu de temps, enfin....
Je sentis les respirations de mon frère et mes soeurs s'accélérer mais...
- Prépare toi à payer !!
- Viens j'vais te rendre la monnaie, rétorquai-je en dégainant à mon tour mon arme avant de me ruer vers lui.
Un grognement rauque sorti de ma gorge et sa lame m'écorcha le visage à la limite de mon oeil mais je n'y prêtais pas attention, pour l'instant j'avais toujours mes deux yeux, et lui enfonçais de toutes mes forces mon arme dans son épaule droite, lui arrachant un hurlement de douleur.
- Prends ça ! Grondai-je en lui envoyant mon genou dans la figure.

Il ne put l'éviter et sa tête valsa en arrière alors que j'enchainais avec une balayette, le faisant s'écraser lourdement sur le sol.
- Alors on continue ?! Soufflai-je en sautillant autour de lui.
- Tu...
Aslam se leva brutalement de son siège, manquant de renverser un de ses hommes.
- Oméga stop ! Tu as montré que tu défendrais la justice à tes risques et périls, maintenant arrête !
Je me tournais vers lui, la rage m'empêchant de réfléchir convenablement.
- J'irais retrouver ton commando.
- Oméga non ! S'écrièrent en même temps Sigma et mes soeurs.
Un éclat de rire parcourut les traqueurs et leur chef ne put s'empêcher de glousser, mais leur réaction m'arracha un grognement guttural.
- Je...
- La séance est levée, dit Aslam en se levant. Oméga reste ici nous allons voir comment organiser ta sortie.
Des murmures parcoururent l'assistance puis ils se levèrent et se dispersèrent sans bruit, certains me jetant des regards indescriptibles pendant que les compagnons d'Imar aidaient ce dernier rà se relever.
- On se retrouvera, grogna-t-il.
- A ton service, lui répondis-je. Mais la prochaine fois je serais complètement remis.
Il baissa légèrement les yeux et sortis avec les autres, mais je vis, en même ce n'était pas vraiment une surprise, que ma "famille" n'avait pas bougée d'un pouce, soudés en une seule entité à une dizaine de mètres de moi.
- On vient avec toi, dit Delta. Que ça te plaise ou non.
- Il ne sera pas possible de vous faire sortir en même temps, pour les notres il nous a fallut près de deux semaines.
Sigma fit un brusque pas en avant et je me rapprochais aussitôt d'elle, les gardes nous observant sans bouger, mais restant aux aguets.
- Aslam, je partirais en premier. Si il le faut tu les fera sortir pour me rejoindre, mais...(je me tournais vers eux cinq)...ça ne sera qu'en cas d'extrème nécessité...
- Ce n'est pas toi qui décidera pour moi, me coupa ma compagne.
- Pour nous non plus, continuèrent le reste du groupe.
Je soupirais en baissant les yeux.

Tu pensais vraiment qu'ils allaient te laisser y aller seul ?
Je ne veux pas qu'il leur arrive quelque chose, ça m'est insupportable de penser...
Mais tu piges pas bordel ! Tu as une chance sur 1 milliard de t'en sortir vivant, sans eux !


- Il n'y a pas de solution pour sortir à plusieurs ? Demandai-je.
Aslam fit signe à un homme qui se tenait, depuis le début, dans l'ombre, et celui-ci s'avança, révélant alors une horrible cicatrice barrant son visage.
- Si vous arrivez à vous caser dans une capsule, oui, sinon ça ne sera pas possible.
- Vous utilisez des capsules pour sortir ?
Un rire parcourut ceux qui se trouvaient là mais je restais de marbre.
- Ils ne peuvent pas détruire les obus, ça nous donne un avantage, répondit-il.
- Pardon ?! Hoqueta Sigma. Vous comptez nous faire sortir...
Hans s'avança vers nous, un sourire des plus crispants sur les lèvres, et je descendis prudemment ma main vers mon holster, alors qu'elle passait très lentement son bras autour de ma taille.
- Oh que c'est mignon, s'esclaffa Preic. Vous voulez peut être qu'on vous laisse un peu d'intimité ?
- Ferme la, gronda subitement mon frère. On ne cause pas aux sous-fifres dans ces affaires.
Son interlocuteur explosa de colère et je lachais aussitôt Sigma pour le repousser, mes poings remontant de son ventre vers sa gorge et le projetant en arrière, un mince filet de sang s'échappant de ses lèvres.
Trois autres traqueurs braquèrent leurs armes sur moi mais Aslam leur intima de ne rien faire, leur compagnon que je venais de frapper se relevant brutalement, la bave aux lèvres.
- ...
- Preic arrête ! Ordonna son chef.
Un brusque élancement dans ma poitrine me coupa la respiration et Sigma me retint de justesse alors que je manquais de m'écrouler, mon pouls augmentant subitement. Ma vue se brouilla et je clignais des yeux pour que ça revienne à la normale mais ça ne faisait qu'empirer...
Des sortes de flash ponctuaient ma vision et je sentais mes muscles se contracter de façon désordonnée, j'allais...
- Oméga !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angel*
Réunie avec les siens
Réunie avec les siens


Féminin
Nombre de messages : 8551
Age : 23
Localisation : Dans nos souvenirs, avec lui, quand il me l'a demandé, où je dis et redis oui pour la vie ♥
Date d'inscription : 07/04/2009

MessageSujet: Re: Chapitre 11 page 8 LES TUEURS MORTS   Jeu 4 Fév - 11:22

Aaaaah non mais ca va pas ca !!!! Qu'est-ce qui lui arrive ?!!
Sadique ! xD
Je t'ai déjà dit que la suite était génial et qu'on ressentait surper bien les sentiments Wink
Mais là, avec la fin c'est beaucoup trop de suspens !!!!!! ^^
Allé hop, au boulot mon coeur, j'veux une suite et rapidos !! mdr
hug Je t'aime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsangel.skyrock.com/
Aphrody ♥
collée, serrée contre Edward
collée, serrée contre Edward


Féminin
Nombre de messages : 1453
Age : 28
Localisation : dans les bras de Edward ...
Date d'inscription : 24/10/2009

MessageSujet: Re: Chapitre 11 page 8 LES TUEURS MORTS   Jeu 4 Fév - 13:07

géniale cette suite petit frère Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rob-francophone.meilleurforum.com/forum.htm
Vador
modérateur
modérateur


Masculin
Nombre de messages : 18039
Age : 26
Localisation : Sut Terre ♥
Date d'inscription : 26/01/2009

MessageSujet: Re: Chapitre 11 page 8 LES TUEURS MORTS   Jeu 4 Fév - 15:13

Merci mon coeur Wink
Laughing Rooh si je laisse pas de suspens c'est pas marrant xD
mdr Yep Sir, à vos ordres ^^
hug Je t'aime

Embarassed Merci beaucoup grande soeur Wink

bizz Je t'adore Wink

Et si j'arrive à avancer mon ptit bout de "suite" je vous la poste, enfin si vous la voulez sourcil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aphrody ♥
collée, serrée contre Edward
collée, serrée contre Edward


Féminin
Nombre de messages : 1453
Age : 28
Localisation : dans les bras de Edward ...
Date d'inscription : 24/10/2009

MessageSujet: Re: Chapitre 11 page 8 LES TUEURS MORTS   Jeu 4 Fév - 15:27

bien sur qu'on la veut ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rob-francophone.meilleurforum.com/forum.htm
Vador
modérateur
modérateur


Masculin
Nombre de messages : 18039
Age : 26
Localisation : Sut Terre ♥
Date d'inscription : 26/01/2009

MessageSujet: Re: Chapitre 11 page 8 LES TUEURS MORTS   Jeu 4 Fév - 15:30

OK merci beaucoup Wink

bizz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angel*
Réunie avec les siens
Réunie avec les siens


Féminin
Nombre de messages : 8551
Age : 23
Localisation : Dans nos souvenirs, avec lui, quand il me l'a demandé, où je dis et redis oui pour la vie ♥
Date d'inscription : 07/04/2009

MessageSujet: Re: Chapitre 11 page 8 LES TUEURS MORTS   Jeu 4 Fév - 15:40

De rien mon coeur Wink
Pff j't'ai trop bien appris à être sadique, mais qu'est-ce que j'ai fait ?! xD
Hum, à mes ordres ? J'peux m'amuser là Twisted Evil ^^
Tu demandes si on veut ? Suspect
Mais bien sur que oui voyons !!! Razz
hug Je t'aime fort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsangel.skyrock.com/
Vador
modérateur
modérateur


Masculin
Nombre de messages : 18039
Age : 26
Localisation : Sut Terre ♥
Date d'inscription : 26/01/2009

MessageSujet: Re: Chapitre 11 page 8 LES TUEURS MORTS   Jeu 4 Fév - 15:43

Wink
Ah ben ça, faut pas apprendre au Vador à être sadique, sinon ça dérape Laughing

mdr Euh...xD
Ben oui! xD
Ok ma chère Razz

bizz Je t'aime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angel*
Réunie avec les siens
Réunie avec les siens


Féminin
Nombre de messages : 8551
Age : 23
Localisation : Dans nos souvenirs, avec lui, quand il me l'a demandé, où je dis et redis oui pour la vie ♥
Date d'inscription : 07/04/2009

MessageSujet: Re: Chapitre 11 page 8 LES TUEURS MORTS   Jeu 4 Fév - 15:54

Toi ?? Déraper ?? Jamais ! lol!
xD T'as peur des ordres que je pourrais te donner ? lol!
Ba pas besoin, te lire est un plaisir, je veux tout ce que t'écris Razz
hug Je t'aime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsangel.skyrock.com/
Vador
modérateur
modérateur


Masculin
Nombre de messages : 18039
Age : 26
Localisation : Sut Terre ♥
Date d'inscription : 26/01/2009

MessageSujet: Re: Chapitre 11 page 8 LES TUEURS MORTS   Jeu 4 Fév - 16:01

mdr Oh mais oui...siffle

Laughing Moi ??? Non xD sourcil
Hum ok Razz

hug Je t'aime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angel*
Réunie avec les siens
Réunie avec les siens


Féminin
Nombre de messages : 8551
Age : 23
Localisation : Dans nos souvenirs, avec lui, quand il me l'a demandé, où je dis et redis oui pour la vie ♥
Date d'inscription : 07/04/2009

MessageSujet: Re: Chapitre 11 page 8 LES TUEURS MORTS   Jeu 4 Fév - 16:07

Un vrai p'tit ange Rolling Eyes siffle lol!

Hum, tu devrais ptete xD sourcil
WinkRazz
hug Je t'aime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendsangel.skyrock.com/
Vador
modérateur
modérateur


Masculin
Nombre de messages : 18039
Age : 26
Localisation : Sut Terre ♥
Date d'inscription : 26/01/2009

MessageSujet: Re: Chapitre 11 page 8 LES TUEURS MORTS   Jeu 4 Fév - 16:09

Bien sûr...Rolling Eyes siffle

lol! Fais gaffe à ce que tu dis xD

Je t'aime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chapitre 11 page 8 LES TUEURS MORTS   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chapitre 11 page 8 LES TUEURS MORTS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Reborn :)
» Bleach 443 - Dirty Boots Dangers
» Scan 567
» Bleach - Chapitre 375 BKT
» Bleach - Chapitre 321 BKT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twilighters France :: Le quartier des artistes :: Fanfics :: Fanfics tout Public-
Sauter vers: