Twilighters France


*** Twilighters France, votre source française depuis 4 ans!
 
AccueilTwilighters FranceFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Resurrection

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Emmett Cullen
Découverte des Cullen à la cafétéria
Découverte des Cullen à la cafétéria
avatar

Féminin
Nombre de messages : 86
Age : 24
Date d'inscription : 30/04/2009

MessageSujet: Resurrection   Sam 28 Nov - 17:20

Bonjour chers amis !
J'ai vu que, apparemment, c'est ici que l'on peut mettre ses écrits !
Bon alors j'ai décidé de me lancer en espérant que ma petite histoire vous plaise.
Cette histoire est inspirée de Twilight, les frères Scott et le temps d'un automne.


prologue :

Que voulez vous que je dise de moi ? Ma vie n'es pas assez interessante pour que je vous la raconte. Je suis une pauvre fille banale qui a tout perdu le jour de ses 17 ans. A présent je pourrai résumer ma vie comme un tunnel sans fin. Mais j'ai eu tout ce que je méritais.
Maintenant à moi d'en subir les conséquences.






Chapitre 1 : Désespoir
« Un écrivain a dit un jour que le désespoir le plus profond est celui qui marque les premiers instants de notre première grande peine.
Jusqu’à présent je n’avais jamais compris la réalité de cette phrase… Mais elle est tout à fait vraie. Tu t’es envolée vers un autre monde et… tu as emporté une partie de moi avec toi.
On dit que la vie est un court moment de notre passage sur Terre et que la souffrance est présente pour qu’on puisse connaître le bonheur. Mais comment le retrouver maintenant que tu es partie ? Tout ce que je veux c’est pouvoir oublier ce jour, cette heure, cette minute qui a changé nos vies à jamais. Je ne veux pas croire que c’était ton destin de mourir aussi jeune sans avoir réalisé tes rêves, ces rêves que nous partagions. La vie est faite d’évènements que nous ne comprendrons surement jamais. J’ai survécue, toi tu n’as pas eu cette chance…
Comment vais-je pouvoir vivre sans toi à mes côtés, à me rassurer durant mes périodes de doutes et de peurs ? Aujourd’hui, ma poitrine me brûle et mon cœur crie…
Mais je veux juste me rappeler tous mes moments de bonheur passés avec toi, nos fous rires et nos larmes. Ces instants que nous partagions, je ne les oublierais pas. Tu as été une personne formidable qui a réussi plus de chose que jamais nous en serions capable. Et je prie le seigneur pour que tu m’entendes et que tu saches à quel point je t’aime.
Meilleures amies pour toujours… et à jamais ! »


Je repris mon souffle, luttant de toutes mes forces contre les sanglots. Ma jambe me faisant mal, je descendis difficilement les marches de l’Eglise et m’approchai de ma mère, Renée, pour fondre en larmes dans ses bras. Je n’avais que dix-sept ans et toute ma vie venait de s’écrouler.


*******

4 jours plus tôt :

Je me réveillais avec des douleurs dans tous le corps. Que m’était-il arrivé ? Une main effleura mon épaule et j’ouvris doucement les yeux pour revenir au monde de la réalité. Ma mère me fixait les larmes aux yeux. Où étais-je ? Et pourquoi avais-je si mal ? Que m’arrivait-il ? Je tentais quelques mots vers Renée. Impossible. J’interrogeais ma mère du regard, non sans une grimace de douleur. Ses larmes avaient repris de plus belle.
- Ma puce comment te sens-tu ? me demanda-t-elle en pleurs.
Après quelques minutes de silence je décidais qu’il était temps que je sache ce qui m’était arrivée.
-Maman… Qu’est ce… Qu’est ce qu’il s’est passé ? Pourquoi j’ai aussi mal au bras et à la jambe ? Et pourquoi ma hanche me brûle autant ? Explique moi je t’en prie ! lui demandai-je apeurée.
Je respirais profondément voyant que mon souffle s’était coupé pendant le peu de temps que je m’étais accordé pour parler.
- Oh ma pauvre chérie, je suis vraiment désolée, je n’aurais jamais dû vous laissez sortir ! Si tu savais à quel point je m’en veux…
Elle ne put continuer, ses pleurs étant devenus incontrôlables. La peur venait de m’envahir en comprenant le sens de sa phrase.
- Comment ça vous ? Quelqu’un était avec moi ? Qui ?
Ma mère continuait à me fixer, les larmes inondaient ses joues, elle ne cessait de me demander pardon.
- S’il te plaît dis-moi ! Pourquoi je suis clouée sur un lit d’hôpital ? Et qui était avec moi ? Je t’en prie maman…
A présent je criais. Ce n’était pas un cri de colère plutôt de détresse. Les yeux de ma mère reflétaient quelque chose que je ne pus décrire mais qui me fendit le cœur. Je la suppliais de tout me révéler pour que je puisse revoir son sourire, ce sourire qui me manquait. Mes yeux étaient à présent baignés de larmes. Elle regarda ma main humide par ses pleurs.
- Bella… Tu te souviens d’hier, ton anniversaire ?
- Non ! Pourquoi ? lui répondis-je affolée.
- Toi et Haley, vous êtes allé vous promener, tu voulais la réconcilier avec Nathan mais… le conducteur de la voiture ne vous a pas vu… et il vous a percuté ! continua ma mère. Les urgences sont arrivées ; ils t’ont retrouvé inconsciente. Haley était à côté de toi, dans un mauvais état. Les ambulanciers ont essayé de me rassurer, ils m’ont dit que vous alliez vous en sortir. Mais…
C’était la seule fois qu’elle osait un regard vers moi depuis qu’elle avait commencé à me parler. Et ce que je vis me terrorisa, elle avait le visage défiguré par le chagrin.
- Maman, où est Haley ? sanglotai-je. Je veux la voir.
- Je suis désolée ma chérie. En arrivant à l’hôpital, les médecins ont découvert qu’elle avait fait une hémorragie interne, elle n’a pas survécue !
Je fus incapable de réagir, choquée par cette révélation.


*******

La musique de Yurima, la préférée de Haley, retentissait dans toute l’Eglise. Un moyen de lui faire hommage. A la fin du serment du pasteur, le moment de dire adieu fut arrivé. Ma mère m’aida à me lever et nous suivîmes, tous, le cercueil de ma meilleure amie. Arrivés au cimetière, devant la tombe d’Haley, les hommes le déposèrent doucement. Les parents de cette dernière s’approchèrent. Sa mère était dans les bras de son mari, essayant de stopper ses sanglots. Je fermais les yeux luttant contre le chagrin qui me submergeait. Je m’avançais, des images défilant dans ma tête ; les moments passés ensemble : Haley et moi se sautant dans les bras, dans notre endroit préféré en train de rigoler ou de pleurer. Je me concentrais pour que ces flashs disparaissent, ils me brisaient le cœur, je suffoquais. Je tombais à genoux, mon cœur me brûlait, ma vie n’était plus que peur et larmes. Je laissais la colère et la peine m’envahir.
- Pourquoi ? Tu m’avais promis qu’on ne se quitterait jamais. Tu n’as pas tenu ta promesse, je te faisais confiance pourtant ! Tu m’as trahi… Reviens… Je t’en prie, ne me laisse pas toute seule, j’ai besoin de toi…
Ma voix était redevenue supplice. Je poussais un cri de douleur, c’était une déchirure.
Je me remis à pleurer comme jamais. Les personnes autour de moi me regardaient avec pitié mais je n’en avais pas besoin. Tout ce que je voulais, c’était ma sœur de cœur, ma meilleure amie. Personne ne vint me voir, sachant que c’était la meilleure chose à faire pour moi, et ils avaient raison. Quelques minutes plus tard les gens commencèrent à partir, ils allaient reprendre leur vie là où ils l’avaient laissé. Mais moi comment pourrais-je y arriver ? C’était impossible ! Je ne vivais plus, je tentais de survivre.
Ma mère s’approcha lentement de moi, s’agenouilla et fixa, les yeux vides, l’endroit où le corps de Haley reposait. Elle me serra fort dans ses bras en nous balançant de droite à gauche.
- Je sais que c’est dur pour toi, Bella, mais il faut que tu te relève et que tu continue à vivre. Haley n’aimerait pas te voir ainsi. Elle voudrait, comme elle le disait souvent, que tu vives à fond.
Un sourire triste apparut sur mes lèvres, derrière les larmes qui n’arrêtaient plus de couler.
- Je ne pourrais jamais vivre sans elle à mes côtés. L’avenir me fait peur à présent, je l’ai toujours connue et me l’enlever aujourd’hui aussi brutalement, c’est trop dur. Haley était ma joie de vivre, elle était là constamment pour me guider mais je l’ai perdue à présent, répondis-je difficilement, dire son prénom était de plus en plus pénible.
Renée m’embrassa le front et me toucha le cœur.
- Si elle est encore là… Un jour, une personne m’a dit de ne pas avoir peur de la vie car elle valait la peine d’être vécue. Ne l’oublie pas ma chérie. Aller, il faut rentrer !
- Laisse-moi encore deux minutes ! la suppliai-je.
Ma mère se leva et se dirigea vers la voiture. Je me retrouvais seule dans le cimetière.


*******

2 ans plus tôt :

- Sandy Edges, Laura Cadwell, Stefan Drakus, Ahava Graden, Rachel Gatina,…
Les élèves qui entendirent leur nom s’approchèrent de cette voix qui portrait. Je pouvais voir que certains n’étaient pas ravis d’être ici. L’angoisse m’emporta, et si je me trouvais déçue, moi aussi. Comment ferai-je ? Je serrais plus fort le bras de ma meilleure amie, je ne voulais pas me séparer d’elle. Haley avait tout aussi peur que moi.
Aucune d’entre nous n’osait parler, ni même bouger. Je me concentrais sur cette voix, celle de Mr Turner, notre nouveau proviseur. Les noms défilaient, des noms inconnus. Je sentais mon sang circuler difficilement dans mes veines tant mon stress était intense. Je me trouvais tellement ridicule de me mettre dans cet état que je pestais intérieurement.
- Haley James !
Mon cœur s’emballa, je n’avais pas rêvé, il venait d’appeler mon amie. Haley jeta un œil dans ma direction et s’approcha lentement de cet homme. Maintenant, je ne cessais de regarder Mr Turner, espérant de toutes mes forces entendre mon nom. Les secondes me parurent des heures alors que l’appel continuait.
- Tara Harding, Alésia Larme, Nathan Lee…
Je soupirais, mon nom ne se faisait toujours pas entendre. Je le prononçais plusieurs fois pour qu’il l’entende et le répète. Je priais espérant qu’il exauce mon vœu.
- Isabella Swan.
Je levais la tête. Isabella Swan ? Je n’avais pas halluciné c’était moi qu’il venait d’appeler. Je me précipitai vers Haley et lui sautai dans les bras en riant. Nous ne serions pas séparées. Toute la classe suivit le professeur, non sans nous avoir regardés étrangement auparavant, mais cela ne me dérangeait pas. A présent je savais que mon année de seconde se passerait bien.
- Vous avez l’air heureuses de reprendre les cours ! Vous êtes bien les seules, nous accosta un beau brun aux yeux bleus. Au fait, je m’appelle Nathan et vous ?
Je souriais. Haley le trouvait vraiment à son goût et apparemment c’était réciproque. Je pris la parole devant ce silence gênant.
- Moi c’est Bella et elle c’est Haley.
- Salut ! ajouta mon amie gênée par la beauté de cet homme.
Le professeur nous invita à rentrer et ce fut avec réticence que nous nous exécutâmes.
- Il te plait, ma chère, dis-je en rigolant. Ta tête ne te trompe pas, tu es aussi rouge qu’une pivoine, pire que moi, et c’est dur pourtant.
- Hum, je te déteste Bella. Tu n’as pas intérêt à me dénoncer sinon je te pourrirais la vie jusqu’à ce que mort s’ensuive !
Elle me tira la langue et nous nous assîmes pour écouter ce que le professeur avait à nous dire.


*******

Ce souvenir me toucha droit au cœur, il me rappelait tout les bons moments passés avec elle et Nathan. Je respirais difficilement ravalant mes larmes au passage.
- Comment vais-je faire ? Tu me laisses seule sans personne ! J’ai besoin de toi moi tout comme Nathan. Je te promets de ne jamais t’oublier. J’espère que tu m’entends car tu resteras toujours dans mon cœur, tu vas terriblement me manquer, je t’aime si fort.
Je me relevais progressivement, mes genoux tremblaient et menaçaient à chaque instant de me laisser tomber. Je sortis lentement du cimetière retardant le moment où je quitterais Haley pour de bon. Je ne voulais pas la laisser seule ici, j’aurais voulu rester auprès d’elle pour pouvoir sentir sa présence. Mais c’était impossible.
Arrivée à la grille, je me retournais et prononçais un dernier adieu à mon amie, la seule qui pouvait me comprendre.
Je rentrais dans la voiture où ma mère m’attendait, prête à affronter la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twilight-resurection.skyrock.com
bella55
Le combat
Le combat
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1730
Age : 32
Localisation : forks avec taylor lautner
Date d'inscription : 03/02/2009

MessageSujet: Re: Resurrection   Mer 2 Déc - 6:20

c'est triste mais envie de lire la suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurely41
Traquée
Traquée
avatar

Féminin
Nombre de messages : 612
Age : 33
Localisation : Perdue dans mes pensées...
Date d'inscription : 31/03/2009

MessageSujet: Re: Resurrection   Mer 2 Déc - 10:07

Très émouvant et poignant, on comprend sa douleur et on la ressent...

J'ai bien envie de connaitre la suite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Resurrection   

Revenir en haut Aller en bas
 
Resurrection
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Halloween resurrection
» [PS3] Bleach Soul Resurrection
» Fan-film - Dark Resurrection
» PROBLEME DE ROM APRES RESURRECTION
» Resurrection County (2008, Matt Zettell)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twilighters France :: Le quartier des artistes :: Fanfics :: Fanfics tout Public-
Sauter vers: