Twilighters France


*** Twilighters France, votre source française depuis 4 ans!
 
AccueilTwilighters FranceFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 J&B Son imprégnation, ma révélation --> II - Evolution (p16) Jacob/Bella

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 13 ... 24  Suivant
AuteurMessage
Chikita
Arrive au studio de danse
Arrive au studio de danse


Féminin
Nombre de messages : 740
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/09/2009

MessageSujet: Re: J&B Son imprégnation, ma révélation --> II - Evolution (p16) Jacob/Bella   Mar 1 Déc - 21:08

Mdr ok merci pour l'explication lol...

Lol fautes de frappes lol je voulais dire croc (contente quoi lol)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vanille41
Retour fracassant de Jake
Retour fracassant de Jake


Féminin
Nombre de messages : 1945
Age : 33
Localisation : dans les bois en compagnie d'une bande de ... loups
Date d'inscription : 25/10/2009

MessageSujet: Re: J&B Son imprégnation, ma révélation --> II - Evolution (p16) Jacob/Bella   Mar 1 Déc - 23:15

Le baiser avec Leah ça paraît logique (qui peut résister à Jacob ?) bizz
Le passage de test avec Carlisle j'imagine la scène ça aurait été cool de voir ce genre de scène ! J'imagine tous le matos de Carlisle pour les tests ! Et je vois bien la tête de Jacob lorsqu'on lui sort - après tu rentres chez toi ! Le pauvre, il imagine Carlisle comme un monstre sanguinaire alors qu'il ressemble à un maître zen !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chikita
Arrive au studio de danse
Arrive au studio de danse


Féminin
Nombre de messages : 740
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/09/2009

MessageSujet: Re: J&B Son imprégnation, ma révélation --> II - Evolution (p16) Jacob/Bella   Mer 2 Déc - 20:48

Moi je suis pas très Carlisle... il est gentil mais trop parfait lol... cela dit j'ai beaucoup aimé la scéne entre Jacob et Carlisle...
Enfin j'ai beaucoup aimé la suite !! Enfin Bella est à Forks !!
Je veux trop savoir comment vont se passer leur retrouvailles !! lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tititof
Perd connaissance
Perd connaissance


Féminin
Nombre de messages : 831
Age : 39
Localisation : garde la main chaude de Jacob dans la sienne
Date d'inscription : 29/08/2009

MessageSujet: Re: J&B Son imprégnation, ma révélation --> II - Evolution (p16) Jacob/Bella   Mer 2 Déc - 20:56

Demain...Demain ... Wink

Merci les filles, je suis contente que ce partiel vous ait plu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chikita
Arrive au studio de danse
Arrive au studio de danse


Féminin
Nombre de messages : 740
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/09/2009

MessageSujet: Re: J&B Son imprégnation, ma révélation --> II - Evolution (p16) Jacob/Bella   Mer 2 Déc - 21:27

Ah tu fais exprès de nous faire patienter lol Razz
ça t'amuse de nous torturer lol Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tititof
Perd connaissance
Perd connaissance


Féminin
Nombre de messages : 831
Age : 39
Localisation : garde la main chaude de Jacob dans la sienne
Date d'inscription : 29/08/2009

MessageSujet: Re: J&B Son imprégnation, ma révélation --> II - Evolution (p16) Jacob/Bella   Jeu 3 Déc - 4:26

LOL j 'en étais sûre que t'allais râler Laughing

Désolée, la mise en page prend du temps, hier j'en avais pas trop.

Cette aprem, promis Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tititof
Perd connaissance
Perd connaissance


Féminin
Nombre de messages : 831
Age : 39
Localisation : garde la main chaude de Jacob dans la sienne
Date d'inscription : 29/08/2009

MessageSujet: Re: J&B Son imprégnation, ma révélation --> II - Evolution (p16) Jacob/Bella   Jeu 3 Déc - 12:20

16. Le revoir

Je me réveillais le matin, l’esprit embrumé. J’avais eu beaucoup de mal à me rendormir après ce que m’avait expliqué Edward et ses révélations sur le fameux loup qui hantait mes nuits depuis six semaines. Comment pouvais-je rêver d’un loup que je ne connaissais pas ? Faisais-je un rêve prémonitoire ? Si c’était le cas, j’avais du souci à me faire…mais la raison me rappelait que c’était impossible. Les loups-garous n’attaquaient pas les humains…à moins que dans ce rêve, je n’étais plus humaine ? Pourtant, je faisais un rêve similaire où ma gorge saignait, donc j’étais humaine …mais peut être que ça correspondait à autre chose ?

Je remarquais que j’étais seule. Soudain excitée à l’idée de ce que je devais faire ce matin, je me levais d’un bond. Il fallait que je me lave les cheveux ! Or de question que Jacob me dise encore que je puais à cent mètres, ça lui donnerait une raison de me rejeter et je voulais mettre toutes les chances de mon côté !

Comme tous les étés à Forks, le temps ne se prêtait pas aux petites tenues. Les vêtements que j’avais emportés pour notre séjour au pays de la pluie convenaient aussi pour ici. Pas besoin de passer chez mon père d’abord.
Lorsque je descendis pour rejoindre Edward, je découvris Esmée, Rosalie, Emmett, Alice et Jasper sur le grand canapé du salon. Ils ne parlaient pas et semblaient tendus. Ils tournèrent tous la tête vers moi à mon arrivée. Alice me sourit tendrement. Où était Edward ? Soudain, la porte du bureau de Carlisle s’ouvrit et je le vis sortir avec Edward dont le visage affichait une préoccupation profonde. Je connaissais cette expression ! Et je la haïssais ! La même que le jour où Jasper avait failli perdre le contrôle et qu’Edward avait décidé de me quitter pour ma propre sécurité ! Je l’interrogeais muettement du regard et à ma grande surprise, il me sourit. Mais ses yeux restaient soucieux. Carlisle m’accueillit dans un grand sourire.

- Bella, heureux de te revoir.
- Merci Carlisle…Moi aussi je suis contente d’être de retour…marmonnais-je, mais autre chose m’inquiétait. J’appelais Edward.

Carlisle tourna la tête vers son fils qui semblait à nouveau perdu dans ses pensées ou dans les pensées d’un autre … il releva la tête et se détendit immédiatement.

- Tu es prête mon amour ? Viens avec moi au garage.


Cette voiture n’allait pas assez vite…Pourtant la Volvo d’Edward avait de la ressource ! A ma grande surprise, il m’avait donné les clefs ce matin, se doutant sûrement que je voulais être à la Push le plus vite possible. Son attitude me déroutait. Voilà qu’il me poussait à aller voir Jacob ! Je n’arrivais pas à me concentrer sur la route. Mon cœur battait si fort que j’avais du mal à respirer …ajouté à ça les incessantes vagues brûlantes dans le bas de mon ventre, la boule compacte qui me pesait lourdement dans l’estomac…un mélange d’angoisse et d’excitation…deux sentiments complètement contradictoires mais qui traduisaient parfaitement mon incertitude quand à la façon dont Jake allait me recevoir. Edward me disait qu’il était calme, mais je connaissais mon ami, il était colérique.

J’appuyais à fond sur la pédale lorsque je reconnus le virage qui délimitait le territoire Quileute…voilà, j’étais seule ! Alice ne verrait plus les pensées que je m’efforçais de cacher depuis mon arrivée. Je me permis donc de réfléchir un peu à ce que j’allais lui dire… le souvenir de notre dernière rencontre brûla mes joues avec violence…Bon sang ! Mais pourquoi étais-je partie ? Ma lâcheté du moment me remplit de honte. J’aurai dû l’affronter, lui dire que je choisissais Edward, que rien n’avait changé…mais j’en avais été incapable ! J’étais minable ! Me trouver face à lui, recevoir sa souffrance en pleine figure, devoir lui mentir en lui disant que je ne ressentais rien de plus pour lui qu’une profonde amitié ? Mon baiser m’avait trahie … Mais aujourd’hui, qu’allais-je lui dire ? Serait-il encore en colère ? Edward lui avait envoyé ma lettre donc il connaissait mon état d’esprit. Une partie de moi le remerciait de ce geste qui allait me faciliter la tâche.

A la vue de la petite maison rouge, mes angoissent redoublèrent. Je garais la voiture et descendit si rapidement que je faillis tomber. Je marquais une hésitation devant la porte puis frappais. Aucun bruit en provenance de l’intérieur. Personne…Je pensais alors au garage et redescendis les petites marches à toute vitesse pour filer vers mon ancien refuge.

Je sus qu’il était là avant même de le voir. Mon cœur s’accéléra…je me demandais si j’allais parvenir à marcher jusqu’à lui ou si j’allais m’écrouler là. Dans moins d’une minute, j’allais pouvoir contempler son visage qui m’avait tant manqué. Dos à moi, il nettoyait quelque chose… Ainsi, pour lui, la vie continuait. Qu’est-ce que je croyais trouver ? Un dépressif ? Edward avait eu raison, il semblait calme…

Brusquement, Il releva la tête, humant l’air…Je déglutis, prête à l’appeler …mais il tourna instinctivement la tête dans ma direction. La colère qui envahissait ses yeux m’atteignit comme une balle. Je stoppais net ma marche vers lui. Il baissa la tête, crispant la mâchoire, ses bras étaient tendus à l’extrême.

- Jacob …dis-je dans un murmure.

J’entendis le bruit mat d’un bois qui se casse… Je fis un pas mais arrêtais mon mouvement lorsque je vis ses mains puis tout son corps trembler de plus en plus fort.

- Oh non …

Les contours de sa silhouette devenaient flous mais je vis qu’il tentait de se maîtriser. Je ne pouvais pas le laisser faire ! Sans réfléchir à ce que je risquais, je me jetais vers lui.

- Jacob, calme-toi ! Je t’en prie…, criais-je désespérée.

Mais il fut plus vif et s’écarta violemment de moi. Ce fut si rapide que j’en eu le souffle coupé lorsque je me retrouvais face au loup cuivré, les babines retroussées, ses yeux noirs emplis de fureur. Je ne bougeais plus, fixant un bout de tissu qui tombait sur mes chaussures… il voulait m’impressionner, c’était réussi ! Son souffle court trahissait une violence contenue. Je le fixais durement…il grogna. Bon sang ! Quel caractère ! Je fulminais.

- Jake, arrête ça tout de suite !

Le poil hérissé, il me sentit et je fus heureuse de m’être laver les cheveux le matin… Je tentais une approche de ma main mais stoppais mon geste quand il émit un gémissement douloureux et fila à toute vitesse vers la forêt. Je me retrouvais seule…je n’avais pas vraiment prévu une réaction aussi extrême…je me sentais stupide. Qu’avais-je espéré ? Je l’avais brisé, je l’avais abandonné et j’allais le payer.


Hors de question de laisser les choses se passer ainsi ! J’avais attendu trop longtemps ! Je retournais à la voiture et décidais d’attendre son retour…il finirait bien par se calmer et revenir. Jake était rancunier mais ses sauts d’humeur ne duraient jamais ! Seule à mon volant, j’eu la désagréable sensation de me retrouver quelques mois en arrière, après sa mutation…la situation était quasiment la même : des moments de bonheur, une longue séparation et des retrouvailles catastrophiques !
Un grand coup sur le capot de la voiture me fit sursauter violemment… mon cœur cognait dans mes tempes et je cru halluciner lorsque je vis le trou dans la tôle de la Volvo. Edward allait le tuer ! Les yeux plissés, Jacob me fixait tout en faisant les cents pas devant la voiture. Je remarquais qu’il avait pris le temps de se rhabiller. Cela dit, il dépassait les bornes ! La colère me monta et je descendis en claquant la portière. Je me plantais devant lui avec une furieuse envie de le gifler.

- Je te préviens Jake ! Ou tu te calmes ou je pars ! le menaçais-je.
- Pourquoi est-ce qu’il a fallu que tu reviennes ? ! Aboya-t-il.
- Quoi ? !
- Je ne veux plus te voir Bella ! Sors de ma vie !

Ses mots étaient tranchants, comme une lame. Sa voix trahissait une souffrance extrême. Il était à bout…je ne savais pas comment le calmer. Je décidais de me calmer moi-même …je tentais à nouveau de tendre la main vers lui. Il recula et me hurla dessus :

- Ne me touche pas !!!
- Pourquoi fais-tu ça Jake ? m’écriais-je, exaspérée par son attitude.
- Tu as couché avec lui ? demanda-t-il durement, son visage à quelques centimètres du mien.

Je sentis le sang quitter mon visage, mes jambes étaient devenues molles.

- Q…quoi ? !

Qu’est-ce qu’il lui avait mis cette idée en tête ?

- Laisse tomber ! lança-t-il dans un geste rageur. Tu serais déjà morte si c’était le cas ! Ou tu serais …
- Mais…mais tu n’as pas à me demander ça ! ça ne te regarde pas ! ripostais-je, hors de moi.

Ma réponse le fit grimacer de douleur. Allait-il se calmer ?! Ou continuer à gâcher ce moment ? Tant pis pour lui ! Je reviendrai une autre fois, aujourd’hui ça ne servait à rien. Je fis demi-tour.

- Oh non Bella …ne me quitte pas encore…, supplia-t-il dans mon dos, la voix brisée…

Je stoppais ma marche et me retournais d’un bloc.

- Tu veux quoi Jake ? ! D’abord tu me bannis, ensuite tu veux mon retour, tu me menaces et maintenant tu me supplies de rester ! m’écriais-je.
- Bella …c’est trop dur…

Je cru entendre comme un sanglot dans sa gorge, pourtant il ne pleurait pas. S’en était trop…j’avais tellement souffert de son absence et maintenant, nous étions là à nous déchirer ! Soudain, une violente colère m’envahie, tout était de SA faute ! S’il était moins colérique, on n’en sera pas là ! Je fonçais sur lui et me jetais violemment contre son torse. Ses bras se refermèrent sur moi comme un étau, évitant ma chute. Je le frappais de toutes mes forces:

- Comment as-tu osé ? ! Criais-je.
- Pardon Bella…, l’entendis-je murmurer à mon oreille.
- Comment as-tu pu ? !

Je frôlais l’hystérie.

- Bella chérie …pardonne-moi…
- Tu aurais pu me blesser ! J’étais tout prêt !
- Oui je sais…, souffla-t-il, resserrant plus fort son étreinte. Pardon…Pardon…
- Tu m’as bannie Jake ! Tu m’as jeté de Forks ! De mon père ! De toi !!!! Espèce de sale …

Je le frappais un dernier coup, à bout de force. Il n’avait pas bougé…je savais même qu’il n’avait rien senti de ma fureur. Je sanglotais, me vidant contre son torse.
Sa respiration était calme à présent, apaisante et la colère me quitta, laissant place à une profonde lassitude. Il laissa sa tête tomber sur mon épaule. Son énorme soupir en disait long sur ce qu’il ressentait…mes bras l’enlacèrent. Je lui plaquais un baiser dans le cou avec force en lui soufflant :

- Toi aussi tu m’as manqué Jacob.


17. Le toucher…

Nous restâmes un moment comme ça, à nous bercer doucement. Il n’avait pas relevé la tête de mes cheveux, je sentais sa respiration brûlante caresser mon cou. Je passais ma main doucement sur sa nuque, mes doigts jouant avec ses cheveux si courts à cet endroit, je contemplais le ciel en percevant les battements de son cœur cognant contre ma poitrine. L’odeur de sa peau envahit tous mes sens et je mesurais à quel point j’avais souffert de notre séparation. J’étouffais mais c’est ce que mon corps avait réclamé pendant toutes ces semaines. Je me sentais bien contre lui, malgré la chaleur qu’il dégageait et qui commençait à me faire transpirer.

Il finit par desserrer doucement son étreinte, m’arrachant un frisson lorsque le vent caressa mon dos humide…son regard était si triste…bon sang ! Est-ce qu’un jour je retrouverai le Jacob joyeux et chaleureux que j’avais connu et que j’aimais tant ? Il semblait ne plus pouvoir refaire surface…mon soleil ne parvenait plus à percer les nuages.

Une petite voix me donna la réponse : il suffisait que j’arrête de le faire souffrir et pour ça, il n’y avait pas mille solutions … je retirai mes mains de son cou mais ne m’écartais pas de lui. Il m’avait trop manqué, même un mètre serait intolérable pour l’instant ! Je le contemplais enfin, m’attardant sur chaque détail que je m’étais mentalement représenter si souvent pendant notre séparation: ses cheveux noirs en bataille, ses yeux si sombres et qui à cet instant, me dévisageaient avec la même intensité que moi, ses lèvres pleines qui pouvaient être si sauvages et tellement douces. Lorsqu’il me fixait ainsi, si sérieux, je n’avais aucun mal à voir le visage du loup qui l’habitait.

Je lui souris et lui pris la main. Il se laissa faire. Je fis balancer nos bras, l’invitant à marcher un peu. Nous n’avions toujours pas prononcé un mot…par peur de gâcher cet instant…Une conversation normale…voilà ce qu’il nous fallait, comme avant ! Je me raclais la gorge, nerveuse :

- Je ne sais pas si je te l’ai dit mais je me suis inscrite à l’université de Seattle, lui annonçais-je sur un ton que je voulais léger.
- Ah…

Je lui jetais un regard en biais, inquiète.

- C’est tout ce que tu as à répondre ?
- Non, c’est cool …
- Oui, je resterai chez Charlie, je pourrai venir souvent.
- Oui…

Bon sang ! Pourquoi se retenait-il autant ?

- Tu…tu as reçu ma lettre je crois…

Mauvaise pioche…je venais de sentir ses doigts se crisper.

- Oui…Ton petit ami de vampire a jugé bon de la sortir de la poubelle, répondit-il, amèrement.

Ma gorge se serra, douloureuse…c’était si facile avant…mais je n’avais plus envie de l’affronter sans cesse. Je lui caressais le dos de la main avec mon pouce, espérant le détendre. Il gardait la tête baissée vers le sol, continuant à marcher au même rythme que le mien. A quoi pensait-il ? Je m’arrêtais pour lui faire face, une furieuse envie de crever l’abcès.

- Jake…regarde-moi !

Il leva à nouveau ses yeux tristes sur moi…j’avais envie de le secouer. Je n’étais pas habituée à le voir rendre les armes aussi facilement.

- Je …je devais partir …pardonne-moi. J’en avais besoin, pour réfléchir, tu comprends ?
- Non !

Il lâcha ma main et avança, me bousculant légèrement au passage. Voilà que ça recommençait ! Il allait me mener la vie dure…j’allais devoir me battre.

- Jacob…s’il te plait…

Il s’arrêta puis se décida enfin à me faire face. Je lus une telle détermination dans ses yeux que soudain, je pris peur. Je n’aimais pas ce masque sur son visage, je voulais mon soleil.

- Bella, je t’aime. Déclara-t-il d’une voix grave. Je t’aime avec une telle force que ça m’empêche de respirer parfois mais …mais c’est trop dur. Je ne peux plus me contenter de ça … de ta présence passagère…de tes absences interminables…
- Jake…
- Non, laisse-moi finir, m’ordonna-t-il calmement. Je te le demande en tant qu’ami, puisqu’il n’y aura jamais rien d’autre…

Je baissais la tête, je ne voulais pas qu’il voit à quel point cette idée me coûtait …il continua :

- Laisse-moi Bella… si tu as un minimum de sentiments pour moi comme tu le prétends, laisse-moi. Ne viens plus me voir, ne m’appelle plus …Reste avec Lui ! Oublie-moi…
- Non …, murmurais-je, à nouveau les larmes aux yeux.

Je refusais d’entendre ces mots ! Ça sonnait faux ! Il ne pouvait pas être sincère !

- Bella, tu veux que je devienne fou ? s’écria-t-il, agacé par mon attitude. Pourquoi ne comprends-tu pas ? Je ne veux plus être ton ami ! Je ne peux plus jouer la comédie, c’est au-dessus de mes forces ! Je te veux pour moi, entièrement ! Tous les jours à mes côtés ! Je ne peux plus supporter de te partager, de t’attendre, de t’embrasser et de te regarder partir !
- Jake …
- Nom d’un chien Bella ! Tu étais partie…pourquoi es-tu revenue me voir ?

Sa question me blessa profondément. J’avais tellement pensé à lui…les larmes coulaient à présent, silencieuses.

- Fais ton choix Bella, mais qu’il soit définitif !
- Je …je ne peux pas Jacob…

C’était la vérité…j’en étais incapable. Je ne voulais pas quitter Edward et je voulais être plus avec Jake. Je voulais les deux ! J’étais égoïste mais à cet instant, je m’en fichais. J’étais au bord du désespoir. J’avais envie de lui crier à quel point je l’aimais, à quel point j’avais besoin de lui.

- Alors je vais le faire pour toi, déclara-t-il froidement.

Je relevai la tête, soudain terrorisée par ce qui allait suivre. Il irait jusqu’au bout ! Il voulait vraiment me jeter de sa vie !

- Tu…tu veux vraiment qu’on ne se revoit plus ?...Plus jamais ? Couinais-je, sentant l’hystérie me gagner à nouveau.

- Oui…c’est ce que je veux Bella.

Non, il ne pouvait pas dire ça ! Il voulait me pousser à bout ! Je me mordis les lèvres jusqu’au sang, les larmes inondant toujours mon visage. Il posa ses mains chaudes sur mes joues et les essuya par des caresses lentes.

- Ça sera mieux ainsi ma chérie …même si ça me coûte, même si au moment où tu vas me quitter, je vais souffrir comme jamais…ça ne peut pas continuer comme ça…je finirai par te faire du mal…, murmura-t-il.

Ses yeux caressait mes lèvres…je me surpris à espérer qu’il se laisse aller. Mais il fronça les sourcils et me lâcha. Sa retenue me frustra. Je secouais la tête…je ne savais plus où j’en étais… Faire un choix, prendre une décision…je n’étais plus capable de rien. Je me retrouvais dans le même état qu’avant mon départ…
Et si je restais là ? Je m’en sentais soudain capable…ne plus quitter la Push, rester dans les bras de Jacob, abandonner Edward … non ! C’était impossible…et pourtant, cette idée me traversait de plus en plus souvent l’esprit.

Les mains sur les hanches, il réfléchissait et je compris qu’il luttait intérieurement contre sa décision. Je posais mes mains sur les siennes, les caressant jusqu’à ce que ses doigts emprisonnent les miens. Je voulais qu’il capitule ! Nos contacts physiques étaient ce qu’il y avait de plus naturel entre nous, depuis le début. Pourquoi tout n’était pas aussi facile ?

Nous avions tous les deux les yeux sur nos doigts entremêlés quand il finit par me lâcher. D’une main ferme posée sur mes reins, il me dirigea doucement vers la voiture. Il m’ouvrit la portière, je le regardais faire, comme dans un mauvais rêve.

- Qu’est-ce que tu fais ? murmurais-je.
- Bella, je suis sérieux…retourne près de lui et laisse-moi s’il te plait.
- Non !
- Bella …
- Non !

Je claquais la portière et vint me poster à quelques centimètres de son visage.

- Tu ne te débarrasseras pas de moi comme ça Jacob Black ! Nous habitons la même ville je te rappelle ! Nos pères sont amis ! Nous serons forcément obligés de nous revoir ! Et là, tu comptes faire quoi ? m’écriais-je.

Il me sourit tristement et rouvrit la portière.

- Nous verrons à ce moment là. Et si c’est trop dur, je quitterai Forks.

J’étais anéantie. Jamais je ne l’avais vu aussi déterminé…alors, comme un automate, je m’installais au volant de la voiture.
Les mains tremblantes, je mis une minute à retrouver les clefs pendant qu’il m’observait, dans l’encadrement de la fenêtre.

- Il n’a pas peur que tu la plantes dans un arbre ? se moqua-t-il, soudain plus détendu.
- Il va me tuer …
- Allez, il peut s’en acheter dix des pareilles ! ça lui fera un souvenir de moi, ricana-t-il. Ouvre le capot tiens !
- Quoi ? !
- Vas-y, ouvre-le !

Je cherchais la manette pendant quelques secondes mais Jacob fut plus rapide que moi, il appuya sur un bouton près du volant. Je fus prise d’une légère appréhension…qu’allait-il encore faire ? Il se dirigea devant la voiture et souleva le capot. Puis j’entendis un gros Bang ! Et il le claqua aussitôt, un large sourire aux lèvres. Je sortis en trombe de la voiture pour aller voir les dégâts, horrifiée.

- Mais qu’est-ce que t’as fait ? !

Le trou avait disparu laissant place à de la tôle ondulée…Jacob avait frappé dans l’autre sens pour tenter de réparer les dégâts. Je fulminais.

- Et tu crois qu’il ne va pas le voir !
- Bien sur que si ! S’éclaffa-t-il. Mais ça fait moins tarte comme ça.

Je lui lançais un regard noir mais le voir rire ainsi chassa rapidement mon irritation. Ce Jacob là me manquait tellement…je me décidais malgré tout à remonter dans la voiture.
Il vint à nouveau à ma fenêtre et se pencha vers moi. Je me tendis vers lui et il déposa un baiser brûlant sur mon front. Ses lèvres s’attardèrent pendant quelques secondes. Puis, il repoussa une mèche de mes cheveux.

- Ma souffrance va être terrible…, murmura-t-il dans un demi-sourire, le regard voilé.

Ma gorge se serra, il fallait que je parte tant que j’en avais encore la force ! Je me dégageais et fit démarrer le moteur.

- Tu aimes ça ! Souffrir ! Ça te plait de jouer les martyres ! répondis-je, hargneuse. Mais que les choses soient bien claires Jake : c’est toi qui devras venir me rechercher !

Le regard indéchiffrable, il resta silencieux. J’enclenchais la vitesse d’un geste rageur afin qu’il ne voit pas les larmes qui envahissaient encore une fois mes yeux.


Dernière édition par Tititof le Jeu 3 Déc - 15:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vanille41
Retour fracassant de Jake
Retour fracassant de Jake


Féminin
Nombre de messages : 1945
Age : 33
Localisation : dans les bois en compagnie d'une bande de ... loups
Date d'inscription : 25/10/2009

MessageSujet: Re: J&B Son imprégnation, ma révélation --> II - Evolution (p16) Jacob/Bella   Jeu 3 Déc - 14:50

Ouah ! J'adore ! bravo sans hésiter, c'est mon passage préféré j'ai dévoré mon écran des yeux ! Vraiment bien ! Le bruit de la voiture qui fait sursauter Bella et alors la carosserie cabossée comme cadeau souvenir Top !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chikita
Arrive au studio de danse
Arrive au studio de danse


Féminin
Nombre de messages : 740
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/09/2009

MessageSujet: Re: J&B Son imprégnation, ma révélation --> II - Evolution (p16) Jacob/Bella   Jeu 3 Déc - 19:00

Wah j'adore !! Mais c'est trooop court lool !! (Jamais contente lool)
Et oui je râle je suis une râleuse !! je suis un peu comme Jacob j'ai mauvais caractére lol Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kittycatt
Départ de Phoenix
Départ de Phoenix


Féminin
Nombre de messages : 16
Age : 35
Date d'inscription : 27/11/2009

MessageSujet: Re: J&B Son imprégnation, ma révélation --> II - Evolution (p16) Jacob/Bella   Jeu 3 Déc - 19:15

Je ne trouve pas que Jacob ait mauvais caractère moi Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tititof
Perd connaissance
Perd connaissance


Féminin
Nombre de messages : 831
Age : 39
Localisation : garde la main chaude de Jacob dans la sienne
Date d'inscription : 29/08/2009

MessageSujet: Re: J&B Son imprégnation, ma révélation --> II - Evolution (p16) Jacob/Bella   Jeu 3 Déc - 20:54

Tiens Kitty qui vient faire un p'tit tour sur ma fic...merci Smile
Perso, je trouve quand même que Jacob a mauvais caractère mais c'est ce qui fait tout son charme. je l'aime avec tous ses défauts hug

@Vanille41, je suis contente que tu vois ce passage comme ton préféré mais j'espère qu'il y en aura d'autres Smile Merci à toi pour ton soutien quotidien.

@Chikita, aussi toujours fidèle au poste lol il me semble oui que tu as l'air d'avoir ton p'tit caractère (un coup trop rapide, un coup trop court LOL) mais ça doit faire tout ton charme aussi, non ? lol

Merci aussi à tous ceux qui me lisent même sans laisser de message. La suite samedi (ou demain si j'ai le temps Wink )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice_Cullen_57
Confessions de Rosalie
Confessions de Rosalie


Féminin
Nombre de messages : 1469
Age : 30
Localisation : A la Push, avec Jake
Date d'inscription : 26/07/2009

MessageSujet: Re: J&B Son imprégnation, ma révélation --> II - Evolution (p16) Jacob/Bella   Jeu 3 Déc - 21:12

Bon euh... Je viens de finir les chapitres que tu as publié... Et je me demande comment tu peux nous laisser sur une scène si parfaite entre Jake et Bella!!!!!!!! Razz

Sérieux, ta fanfiction est géniale, tu as un véritable talent!! Tu t'es très bien inspirée du style de SM, c'est super!! Vraiment, bravo à toi!!

Et puis tu cernes tellement bien le personnage de Jacob... On a l'impression de le retrouver!! Sinon, oui, il a son petit caractère colérique... Mais c'est effectivement ce qui fait tout son charme!! Ralala... Jacob, c'est Jacob, parfait à sa façon!! Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tititof
Perd connaissance
Perd connaissance


Féminin
Nombre de messages : 831
Age : 39
Localisation : garde la main chaude de Jacob dans la sienne
Date d'inscription : 29/08/2009

MessageSujet: Re: J&B Son imprégnation, ma révélation --> II - Evolution (p16) Jacob/Bella   Ven 4 Déc - 6:36

Alice_Cullen_57, Je suis super contente de voir ton post, je ne pensais pas que tu me lisais.
Oui, concernant le style SM, je m’en inspire pour les titres par exemple…Jacob a une façon bien à lui de décrire les choses, j’ai fait de mon mieux pour m’en rapprocher.
J’espère que tu liras cette histoire jusqu’au bout car des scènes entre eux, il y en aura beaucoup d’autre Smile Merci pour ton message
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice_Cullen_57
Confessions de Rosalie
Confessions de Rosalie


Féminin
Nombre de messages : 1469
Age : 30
Localisation : A la Push, avec Jake
Date d'inscription : 26/07/2009

MessageSujet: Re: J&B Son imprégnation, ma révélation --> II - Evolution (p16) Jacob/Bella   Ven 4 Déc - 11:46

Mais de rien!! Very Happy
Si si, je te lis!! Et je te lirai encore!! lol!! Tu as une supporter en plus!! lol!! Tu écris vraiment très bien!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tititof
Perd connaissance
Perd connaissance


Féminin
Nombre de messages : 831
Age : 39
Localisation : garde la main chaude de Jacob dans la sienne
Date d'inscription : 29/08/2009

MessageSujet: Re: J&B Son imprégnation, ma révélation --> II - Evolution (p16) Jacob/Bella   Ven 4 Déc - 17:59

Merci Alice_Cullen_57 Smile

Voilà, demain, je n'aurai pas le temps, alors je vous mets la suite ce soir Wink


* * *

18. Je ne suis qu’un gamin stupide…et lui, un vrai calculateur.

Je restais un moment ainsi, anéanti. Est-ce vraiment la dernière fois que je la voyais ? Non, bien sûr que non. Elle avait raison, je serai incapable de ne plus la voir. La brûlure était si intense, le choc avait été violent…j’aurai pu la blesser, qu’elle devienne comme Emily…je ne me le serai jamais pardonné, je ne me le pardonnerai jamais ! Je n’avais pas pu me contrôler … mais en y réfléchissant, je n’avais pas lutté très longtemps. Est-ce que j’en étais là ? A vouloir lui faire mal, lui faire peur ? Mais, j’aurai le temps de réfléchir à tout ça plus tard, en attendant, une forte odeur puante bien familière me chatouillait les narines. Je tournais la tête et me retrouvais face à Edward. En équilibre sur une branche basse d’un pin, à quelques mètres de moi, il me fixait de son sourire suffisant. J’avançais vers lui avec une furieuse envie de mordre.

- ça va ? Tu as bien profité du spectacle, sale parasite !
- Je ne tenais pas à suivre vos retrouvailles ni ici, ni à distance figure-toi, mais tu braillais tellement fort dans ta tête que tu as piqué ma curiosité….tu ne me facilites pas la tâche avec tes caprices, me lâcha-t-il, l’air faussement sévère.

Mais pourquoi je me sentais toujours comme un môme de dix ans face à ce type ?

- Ce ne sont pas des caprices ! J’essaie de passer à autre chose.
- C’est n’importe quoi …, ricana-t-il.
- Comment oses-tu me juger ! Tu n’as pas toujours pris les meilleures décisions il me semble !
- Sauf que dans mon cas, j’avais le choix. Toi non.

Son côté paternaliste avait le don de m’exaspérer.

- Ça me regarde ! aboyais-je.
- Tout ce qui touche à Bella me regarde. Carlisle m’a expliqué Jacob.

Nom d’un chien, j’aurai mieux fait de me taire ! Il allait encore bien se marrer avec cette histoire !

- Ne crois pas ça, pour moi ça change tout, déclara-t-il.
Je levais les yeux vers lui, étonné.
- Je croyais que ça marchait comme une sorte d’attraction…un truc magique, indestructible, pour lequel on ne peut pas lutter ? continua-t-il, réellement intrigué.
- Dans mon cas c’est ça oui…, marmonnais-je.

Je ressentais soudain une profonde lassitude face à tout ça. Ce truc d’imprégnation allait me suivre toute ma vie comme un boulet. Dans notre histoire, je serai « celui qui… »…ce n’était pas suffisant que toute la meute assiste à ma honte, fallait encore que les générations futures le soient. Je réalisais qu’Edward m’observait, me laissant me flageller avec mes réflexions idiotes sans intervenir, attendant sûrement la suite de ma phrase…je soupirais.

- Bella ne ressent pas ce que toutes les femmes imprégnées ressentent. Inconsciemment, elle me rejette.

Voilà, il devait être content.

- Es-tu sur que c’est inconsciemment ? railla-t-il.

Je lui jetais un regard noir et à ma grande surprise, son visage prit une expression plus sérieuse.

- Excuse-moi. Bella a …une sorte de don, quelque chose qui marche comme un bouclier…en tous cas, c’est comme ça que je le ressens.

Si seulement elle le rejetait aussi ! Il avait l’air d’être aussi agacé que moi.

- Explique-toi, demandais-je, me rappelant un truc que Bella m’avait déjà expliqué.

Il était maintenant debout, face à moi. Je ne l’avais pas vu descendre de son perchoir. Trop rapide…

- Je ne peux pas lire dans ses pensées, expliqua-t-il. Ça doit être la seule personne sur Terre qui est capable de résister à mon pouvoir…j’en conclue donc que c’est la même chose pour le tiens.

Je ne suis pas comme toi et je n’ai pas de pouvoir !

- On se comprend…, répondit-il à ma réflexion muette. Mais même si Bella ne ressent pas ton « attraction », les faits sont quand même là : je vous ai toujours vu comme deux âmes sœurs, mais là, elle devient celle qui doit assurer ta descendance.
- On ne parle plus comme ça à notre époque ! m’esclaffais-je.

Ce type a mille ans !

- Peut-être bien, murmura-t-il dans un sourire crispé. Mais, ça ne change rien au fait.
- Ce n’est que la théorie de Sam, y a rien de prouver sur le sujet…rétorquais-je, agacé d’en avoir trop dit à Carlisle.
- Tu es le seul à ne pas croire à cette théorie.
- Peut être parce que ça me permet de ne pas devenir fou !

Edward m’observait à nouveau en silence. Qu’est-ce qui pouvait bien encore se tramer dans son esprit torturé ?

- Côté torture, tu ne vas pas tarder à rattraper mon niveau, se moqua-t-il. Tu m’intrigues encore…je pensais que tu en informerais Bella, ça la concerne après tout …
- Je t’interdis de lui parler de quoique ce soit ! je te l’interdis ! ordonnais-je, mon visage à quelques centimètres du sien.

Il me souriait, content de m’avoir provoqué.

- Pourquoi est-ce que tu ne veux pas qu’elle le sache ? continua-t-il, sceptique.
- Et toi, pourquoi est-ce que tu tiens tant à ce qu’elle le sache ?
- Réponds à ma question puisque tu te forces à me cacher tes pensées.

Voilà, il reprenait son rôle de dominant ! Et puis, après tout, s’il était capable de comprendre, il réfléchirait peut être à deux fois avant d’aller moucharder auprès d’elle ! Encore une fois, je soupirais, essayant d’expliquer ça calmement.

- Une fois, elle m’a demandé si le phénomène m’avait touché et elle était soulagée lorsque je lui ai dis non…je ne veux pas lui faire peur et je ne veux pas qu’elle se sente encore obligée de se sacrifier.

Je laissais ce souvenir envahir ma tête afin qu’il voit son malaise ce jour-là et ce que j’avais ressenti face à ça.

- C’était il y a combien de temps ? demanda-t-il, toujours aussi perplexe.
- Quelle importance !
- Et bien, depuis, les choses ont évolué…

Bon sang, il jouait à quoi là !

- Ça te plait de remuer le couteau dans la plaie hein ! Tu viens là, à me faire ta morale et à jouer les grands seigneurs mais tu ne la lâcheras pas pour autant !

Il baissa les yeux, il ne pouvait pas me contredire…

- Ecoute Jacob, je sais que tu ne me crois pas mais je tiens plus que tout à ce que Bella reste en vie et pour moi, le fait qu’elle te soit destinée de cette façon est une solution à mon problème, m’expliqua-t-il gravement. Tu te souviens de mes quatre options ?

Comment pouvais-je les avoir oubliées ! Une seule me convenait, la première : qu’il la quitte !

- Je n’ai pas abandonné la première option, Jacob. Et je n’ai pas oublié ta proposition.

Celle qu’il me laisse du temps, pour la rendre heureuse …

- Et maintenant que ce que je craignais le plus pour toi s’est finalement produit avec elle, je n’ai plus aucune raison de m’inquiéter. Il est évident qu’elle t’appartient et que tu ne la laisseras jamais tomber pour une autre.
- Arrête ça tout de suite ! sifflais-je.

Pourquoi prenait-il autant de plaisir à me torturer l’esprit avec ses grandes idées ! J’allais encore passer des heures à laisser le poison envahir ma raison jusqu’à ce que la réalité me réveille et qu’elle me fasse hurler de douleur.

- Je sais parfaitement ce que tu ressens et je ne le souhaite à personne, affirma-t-il, comme pour s’excuser.
- Je ne veux pas de ta pitié ! crachais-je.
- Je n’ai pas pitié de toi Jacob Black ! J’essaie de comprendre pourquoi tu as cessé de te battre. Tu me disais encore il y a peu de temps que tu pouvais la rendre heureuse. Imprégnation ou pas. Sachant maintenant les sentiments qu’elle a pour toi, tu baisses les bras alors que ça semble plus facile qu’avant…, insista-t-il.

Est-ce que j’avais baissé les bras ? Est-ce que j’avais cessé d’y croire ? Bien sûr que non ! L’espoir ne m’avait jamais quitté.

- Alors pourquoi la rejettes-tu ? riposta-t-il. Oui, bien sûr…tu espères qu’elle se rendra compte qu’elle ne peut pas vivre sans toi, murmura-t-il.

Il y avait de ça peut –être mais c’était plus compliqué et je n’avais aucune envie de discuter de ça avec lui ! Il lisait dans mon esprit ? Il voulait savoir pourquoi ! Pour être sûr, je me forçais de lui envoyer en pleine figure les images de mes nuits agitées, prenant bien soin de penser aux pires de ces dernières semaines, de ce que j’avais ressenti en la prenant dans mes bras ce matin, de toutes les idées folles qui envahissaient ma tête quand je pensais à elle, quand elle était près de moi, quand elle n’y était pas… Qu’est-ce qu’il voulait ? Que je lui fasse un dessin !

- Non, ça ira, répondit-il. Je crois avoir saisi maintenant.

Il resta un long moment ainsi, les yeux dans le vide.

- Qu’est-ce qu’il se passe ? Je t’ai choqué ? Finis-je par demander.
- Non…c’est seulement que …sur ce coup-là, je dois dire que tu me bats, déclara-t-il en riant.

Son expression me fit pouffer de rire et pendant un instant, nous avions l’air de deux « copains normaux » en train de délirer sur la plus belle fille du lycée. Je fus le premier à reprendre mon sérieux. Je voulais qu’il comprenne bien la situation.

- Imagine ce que je fais subir aux autres ! Cette envie de la …toucher, de la sentir, c’est constant …c’est une attraction, une très forte attraction …et je sais que ce n’est pas ce qu’elle veut…alors pour ne pas la blesser, pour ne pas commettre un geste qui la ferait fuir à jamais en me haïssant, je préfère l’éloigner de moi.

Edward hochait la tête, perdu dans ses pensées…ou dans les miennes.

- Qu’est-ce que tu attends de moi au juste ? soupirais-je.
- J’attends que tu cesses de faire l’idiot. Je compte sur toi pour contrôler tes pulsions animales et aller la rechercher, comme elle te l’a demandé, me lança-t-il sur le ton de quelqu’un qui n’admettait aucun repli.
- Je vais encore avoir l’air d’un imbécile, marmonnais-je.
- Elle te pardonnera, comme toujours, répondit-il en haussant les épaules.

Ainsi, il la laissera passer du temps avec moi ? Sans limite…

- Je ne lui ai rien interdit…je ne suis pas son père, répondit-il à ma question.
- Et ceci en sachant ce qui peut se passer ? J’ai l’impression qu’il y a un truc qui ne tourne pas rond chez toi…

Est-ce qu’il se rendait bien compte du problème ? Fallait que je sois sûr.

- Je ne crois pas que tu ais l’intention de refaire la même erreur que la dernière fois…tu VEUX qu’elle s’imprègne donc tu attendras qu’elle fasse le pas elle-même, répondit-il en écho à ma pensée.
- Tu es conscient que si je me laisse aller, je risque de l’embrasser et peut être plus ? lui rappelais-je.
- Pour ça, il faudrait encore qu’elle se laisse faire !, s’éclaffa-t-il. Mais n’abuse pas de ma confiance, loup.

Décidemment, je ne saisirais jamais comment fonctionne ce type !

- Ne cherche pas, tu ne comprendrais pas.

Sympa ...En gros, je n’ai pas le droit de la toucher mais si elle me touche, ce n’est pas grave…, pensais-je.

- C’est un peu l’idée …, affirma-t-il dans un demi-sourire. Disons que, comme je te l’ai déjà dit, si c’est elle qui décide, je ne ferai rien contre sa décision. Si on la force, là je me fâche…, précisa-t-il sur un ton qui ne laissait aucun doute sur ses intentions.

J’étais quand même mal à l’aise. On avait l’air de deux conspirateurs.

- Comment peux-tu prétendre l’aimer alors que tu passes ton temps à la manipuler pour qu’elle renonce à toi ! m’exclamais-je.
- Je pensais que ma façon d’agir te conviendrait vu que tu en tireras tous les bénéfices.
- Ça n’empêche que tu la manipules ! Qu’est-ce que tu cherches ? Qu’elle te déteste ?

Je vis dans ses yeux une étrange lueur. Ce mec souffrait-il autant que moi ? Alors qu’il l’avait pour lui ?

- Je veux sauver son âme, m’avoua-t-il dans un souffle, en levant vers moi des yeux remplis d’une tristesse infinie.

Que pouvais-je lui répondre ? Je ne pouvais qu’être d’accord avec lui. Mais moi, je voulais en plus sauver son corps ! Je voulais qu’elle vive et vieillisse à mes côtés mais ça, elle ne le voulait pas.

- Je n’en suis plus aussi sûr…, déclara-t-il. Elle a passé toute la nuit à pleurer le jour de notre départ…à TE pleurer. Ça été un déchirement total et ça m’a redonné espoir lorsqu’elle m’a demandé de reporter sa …mort. Et bien que de te voir l’embrasser m’a mis dans une rage folle, j’ai compris à cet instant que tu venais de lui sauver la vie.

Je repensais au mot qu’il m’avait envoyé, lorsqu’il m’affirmait qu’il ferait tout pour la faire changer d’avis. L’autre partie du message me revint également, ranimant une sourde colère.

- C’est pour ça que tu nous as chassés de Forks ? avança Edward, captant ma pensée. Si ça peut te rassurer, elle ne me l’a plus jamais demandé depuis votre…baiser. Je voulais seulement te prévenir qu’elle avait ça dans la tête et tu la connais … elle est têtue.
- Oui … merci quand même.

Merci de ne pas l’avoir salie, merci de ne pas l’avoir tuée…précisais-je dans ma tête.

Je sentis qu’il s’apprêtait à partir mais il se ravisa.

- Au fait, je n’ai pas encore eu le temps de te remercier pour ma sœur.

L’image d’Alice mutilée, le bruit mat de sa cheville arrachée…je ne sais pas pourquoi mais cette vision me dérangeait, me remplissait de honte, comme si j’en avais quelque chose à faire de cette sangsue ! Mais bon…c’était l’amie de Bella et elle me faisait toujours penser à un petit lutin des bois. Pas bien dangereuse …

- Je n’ai fait que mon devoir.
- Non, tu as fait plus que ça. Ne sois pas si modeste, ça ne te va pas. J’ai vu dans ton esprit les difficultés que vous avez avec ces jeunes loups…
- Oui…ils nous posent problème en effet, admis-je.
- Vous comptez attendre encore longtemps comme ça ? Même si vous ne savez pas où ils sont, ce sont quand même des enfants ! Vous avez plus d’expérience qu’eux non ?

S’il croyait que c’était si facile ! Une fois qu’ils étaient sous leur forme humaine, pas moyen de les détecter ! Pourtant, nous les cherchions mais ils étaient rusés. Chacun de nous, à tour de rôle, montions la garde afin de les capter s’ils se décidaient à muter. La connexion se ferait, immédiate.

- Crois-tu qu’ils seraient capables de s’attaquer aux humains ?

Pourquoi pensait-il à ça ? Je repensais aux jumeaux et à leur frère, aux nombreuses fois où j’avais dû intervenir pour les calmer.

- Leur faire peur oui car ils l’ont déjà fait…autre chose, non, c’est contre-nature.

Il semblait soucieux. Pourquoi cette question ?

- Bella a rêvé du plus vieux, Fenq …

Bella ? Mais elle ne l’a jamais vu !

- Je sais …c’est pour ça que je te le dis.
- Ils finiront bien par sortir du bois ou de l’endroit où ils se cachent, et là, nous les choperons. Et puisque tu sais à quoi ils ressemblent …, marmonnais-je, réalisant trop tard mon erreur.
- Quoi ? Tu me proposes une nouvelle alliance ? s’étonna-t-il avant même que je n’aie formulé ma pensée.
- Ça vient de me traverser l’esprit, en effet, répondis-je dans un sourire, malgré moi. Après tout, vous chassez souvent, vous pouvez couvrir une bonne partie du territoire, bien que je sois persuadé qu’ils ne sont pas à Forks en ce moment.

Il réfléchit à ce que je venais de lui proposer. Il fallait quand même que je parle à Sam de toutes les décisions que j’avais prises depuis vingt quatre heures …

- Sam n’est toujours pas au courant pour ta nuit avec Carlisle ? Ah oui…, murmura-t-il en lisant dans mes pensées, tu ne veux toujours pas de ton rôle d’Alpha…enfin, si ça continue, tu vas finir par lui prendre sa place sans qu’il s’en rende compte, même si ce n’est pas ce que tu veux. Tu es né pour ça…

Il n’avait pas tort. J’avais fait un peu cavalier seul depuis quelques temps…
- Je vais l’informer maintenant, répondis-je, en rejetant sa remarque.
- Tiens-moi au courant de ce que tu veux que nous fassions.
- Comment je te contacte ?

Etais-je vraiment en train de refaire alliance avec le groupe des sangsues ? J’allais finir par croire que nous étions devenus potes.

- Pense à moi et je finirai par t’entendre, répliqua-t-il dans un sourire.

Ah, ça lui plaisait ça !

- Et félicite Sam de ma part …
- Quoi ?

Il avait filé, me laissant ainsi sur le carreau. Bon sang ! J’allais me faire allumer par Sam quand il apprendrait tout ça. Je devais reprendre ma place à ses côtés. Ma place de Bêta.


19. Charlie

Non, je n’allais encore pas m’effondrer et pleurer toutes les larmes de mon corps pour Jacob ! Son caractère colérique me révoltait ! Je m’accrochais à ce que j’avais décidé : il viendrait me chercher ou c’était terminé ! Cette pensée me brisa le cœur pendant quelques minutes mais je me ressaisis vite. Ce n’était pas la première fois qu’il était aussi excessif, ça lui passerait, comme le reste. Je garais la voiture devant chez Charlie. La sienne était encore là. Une vague de culpabilité mêlée à la joie de le revoir m’envahie. J’étais vraiment une égoïste. J’aurai dû venir le voir hier soir ou ce matin, avant d’aller perdre mon temps ! Je claquais la portière de la voiture un peu plus violemment que je ne l’aurai voulu.

- Allons, qu’est-ce qu’il se passe encore ? lança mon père qui était apparu sur le pas de la porte.
- Charlie !

J’avançais vers lui en prenant soin de me composer un sourire qui devait plus ressembler à une grimace car il ne convint pas mon père.

- Tu as piqué la voiture d’Edward ? Il ne voulait pas te laisser partir ?
- Quoi ? Mais non !

Qu’est-ce que mon père s’imaginait encore ? Ou espérait … Qu’Edward et moi nous étions disputés et que j’avais filé en trombe jusqu’ici avec sa voiture…

- Je suis contente de te revoir aussi papa !
- Oh…euh, oui. Tu es rentrée depuis quand ?
- Hier soir …, répondis-je d’une petite voix, espérant qu’il ne m’en voudrait pas d’avoir passé la nuit à la villa sans venir ici avant.
- Hum…bon, c’était bien les vacances ? Tu es encore plus blanche qu’avant de partir ! T’es sûre qu’il faisait beau ?
- Oui, oui mais tu me connais …j’ai horreur de passer du temps à me faire griller sur la plage …
- Oui mais quand même …tu as une sale tête ma fille.

Il rentra dans la maison, je le suivis jusqu’à la cuisine.

- Charlie ! Qu’est-ce qu’il s’est passé ici ?
- Quoi ?
- Mais c’est nickel ! Qu’est-ce qu’il t’est arrivé ? m’esclaffais-je.
- Oui…euh…merci.

Je regardais plus attentivement mon père…quelque chose clochait. Il s’était coupé les cheveux, il semblait avoir pris soin de lui pendant mon absence. Bon sang !

- Tu as rencontré quelqu’un Charlie ?
- Quoi ? Moi, mais non enfin…

C’est ça…et bien sûr, il ne voulait pas me dire qui c’était. Ce qui m’intriguait surtout c’était comment mon père avait-il pu rencontrer quelqu’un ? Il ne sortait jamais, passait son temps au poste…ça pouvait être une nouvelle recrue ? Quelqu’un qu’il avait arrêté ? Une femme qui l’avait appelée au secours ? Je voyais déjà le scénario d’ici…et s’il n’était pas au boulot, il traînait à la Push…et là bas ? Non, je ne voyais pas. En même temps, je ne connaissais pas tout le monde ici ou à la réserve.

- Tu restes ici aujourd’hui ? Me coupa mon père.
- Oui, pourquoi ? ça t’embête ? le taquinais-je dans un sourire.
- Non, non…non. Je file au poste et j’essaierai de rentrer tôt.

La perspective de passer une soirée pizza à ses côtés me séduisait. Un moment de tranquillité et de solitude, voilà ce dont j’avais envie.


Mais c’était sans compter sur Alice ! Je n’étais pas dans ma chambre depuis dix minutes que mon téléphone sonna.

- Ne compte pas là-dessus ! s’écria-t-elle.

Au même moment, Edward entrait par la fenêtre de ma chambre, un léger sourire aux lèvres. Je levais les yeux au ciel en répondant :

- Alice … Je n’ai pas revu mon père depuis six semaines …

Edward secoua la tête, captant les pensées de sa sœur.

- Tu ne le sais sûrement pas car tu étais trop occupée à foncer à la Push ce matin, mais ce soir, il y a le bal de l’été à Forks ! Donc pas du shopping ce matin, ok mais cet après-midi, tu n’y couperas pas !
- Alice …

Je jetais un œil à Edward qui haussa les épaules.

- Très bien, vas pour le shopping… capitulais-je, en raccrochant.
- Tu lui as beaucoup manqué mon amour…
- Je sais, soupirais-je. Elle aussi m’a beaucoup manqué.

Seulement, je voulais passer un peu de temps avec mon père aujourd’hui.
Edward rit doucement en passant sa main dans mes cheveux.

- Je crois que ton père ne sera pas fâché si tu sors ce soir Bella.
- Toi, tu sais qui c’est ! m’exclamais-je, heureuse qu’Edward pouvait lire dans les pensées de Charlie.

Il hocha la tête et déclara dans une petite moue :

- Je lui laisse le soin de t’expliquer …
- Oh non…
- Allez Bella, laisse-lui ses petits moments de cachotterie, ça lui fait du bien. Il a l’impression de revivre sa jeunesse…
- C’est quelqu’un du poste ? insistais-je.

Edward me fit un grand sourire tout en continuant à me passer la main dans les cheveux. Je fermais les yeux. Son contact sur la peau de mon crâne me faisait un bien fou, comme si je passais la tête sous une eau glacée, diminuant ainsi toutes les tensions de mon corps.

- ça s’est bien passé ce matin avec Jacob ? Murmura-t-il.

Je rouvris les yeux pour sonder son visage, il ne croisa pas mon regard, se contentant de fixer mes cheveux tout en les caressant.

- Tu sais bien que non! Rétorquais-je. Tu as dû lire dans ses pensées. J’espère qu’en ce moment, il se tape la tête contre les murs !

C’était plus une question qu’une supposition. J’espérais un peu qu’Edward me dirait dans quel état d’esprit était mon ami. Edward sourit et murmura :

- Il est vraiment jeune …parfois, je regrette ce côté fougueux de ma vie.
- Tu as ton côté colérique aussi Edward, répondis-je, néanmoins surprise par sa réflexion.
- Oui…mais Jacob est si…vivant, si humain. Une vraie cocotte minute ! continua-t-il en riant doucement.

Oui, Jake était un peu ça. Parfois, je voyais ses colères comme du lait qu’on oublie sur un feu. On ne s’y attend pas, ça fait des dégâts quand ça déborde mais dès qu’on coupe le gaz, tout retombe à plat, sans vague.

- Tu essaieras de t’amuser ce soir ? m’interrompit Edward.
- Quoi ? Tu ne viendras pas ? répondis-je, surprise.
- C’est une sortie entre filles, Alice est catégorique là-dessus.
- Ah …
- Enfin, Jasper compte vous servir de chaperon car il a très peur pour Alice depuis…mais, il va s’attirer les foudres de la Terre.

J’imaginais mal Alice s’énerver après Jasper. Je ris à l’idée.

- Que feras-tu pendant cette soirée ?
- J’ai besoin d’aller chasser.

Je tournais brusquement les yeux vers lui, scrutant son visage. Il avait les traits tirés et je ne l’avais pas remarqué.

- Bien sûr … excuse-moi, c’est vrai qu’entre le voyage et tout ça …
- Je t’attendrai. Profites-en.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chikita
Arrive au studio de danse
Arrive au studio de danse


Féminin
Nombre de messages : 740
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/09/2009

MessageSujet: Re: J&B Son imprégnation, ma révélation --> II - Evolution (p16) Jacob/Bella   Sam 5 Déc - 12:44

Tititof a écrit:
@Chikita, aussi toujours fidèle au poste lol il me semble oui que tu as l'air d'avoir ton p'tit caractère (un coup trop rapide, un coup trop court LOL) mais ça doit faire tout ton charme aussi, non ? lol

Lool ouais tu m'as bien cerné lol Razz je suis une petite emmerdeuse lol mais une gentille emmerdeuse lol Very Happy ça fait mon charme si on veut lol disons que parfois je tape sur les nerfs lol mais j'assume Very Happy je tiens ça de mon père c'est pas de ma faute lool

Bon ta suite est trop bien lol !! tu cartonnes
Trop choquée des réactions d'Edward !!
Mais finalement c'est vrai qu'il aurait surement réagit comme ça... Comment j'adore les scènes Jacob/Edward lol !! ça me fait toujours bien rire... Wink
A quand la suite lol ? supercontent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tititof
Perd connaissance
Perd connaissance


Féminin
Nombre de messages : 831
Age : 39
Localisation : garde la main chaude de Jacob dans la sienne
Date d'inscription : 29/08/2009

MessageSujet: Re: J&B Son imprégnation, ma révélation --> II - Evolution (p16) Jacob/Bella   Sam 5 Déc - 13:23

Qu'est-ce qui t'as choqué ? LOL
Je le cerne peut-être mal...faut pas m'en vouloir, même si j'adore écrire les scènes Jacob/Edward, j'ai parfois peur de mal le représenter parce que je ne suis pas spécialement fan. Tu vas rire, mais il a fallu que j'apprenne "à le connaitre" avant de me lancer dans cette histoire lol
J'ai même du demander à mon amie de me le décrire en quelques mots de son point de vue à elle pour voir si j'allais dans le bon ...

Enfin, si ça t'a plû quand même, tant mieux Smile

PS : t'inquiète, moi pour l'instant, tu ne me tapes pas sur les nerfs Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
appaloosa
Au cinéma avec Mike et Jacob
Au cinéma avec Mike et Jacob


Féminin
Nombre de messages : 1226
Age : 26
Localisation : dans les bras de jacob
Date d'inscription : 17/04/2009

MessageSujet: Re: J&B Son imprégnation, ma révélation --> II - Evolution (p16) Jacob/Bella   Sam 5 Déc - 17:05

je viens de tout lire et vraiment j'adore car j'esperai une fin de twilight avec jacob alors j'attend la suit avec impatience
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tititof
Perd connaissance
Perd connaissance


Féminin
Nombre de messages : 831
Age : 39
Localisation : garde la main chaude de Jacob dans la sienne
Date d'inscription : 29/08/2009

MessageSujet: Re: J&B Son imprégnation, ma révélation --> II - Evolution (p16) Jacob/Bella   Sam 5 Déc - 19:51

Contente de te compter parmi mes lectrices appaloosa Smile
Comme tu as dû le remarquer, nous sommes en petit comité et une de plus, ça me fait toujours super plaisir, surtout si tu aimes.
Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
appaloosa
Au cinéma avec Mike et Jacob
Au cinéma avec Mike et Jacob


Féminin
Nombre de messages : 1226
Age : 26
Localisation : dans les bras de jacob
Date d'inscription : 17/04/2009

MessageSujet: Re: J&B Son imprégnation, ma révélation --> II - Evolution (p16) Jacob/Bella   Sam 5 Déc - 21:16

je n'aime ,j'adooore et tune peut pas imagine a quelle point j'atten la suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tititof
Perd connaissance
Perd connaissance


Féminin
Nombre de messages : 831
Age : 39
Localisation : garde la main chaude de Jacob dans la sienne
Date d'inscription : 29/08/2009

MessageSujet: Re: J&B Son imprégnation, ma révélation --> II - Evolution (p16) Jacob/Bella   Dim 6 Déc - 5:06

Désolée, cette partie est courte mais elle est indépendante des autres.
La suite demain ou mardi. Et elle sera très très longue lol
Bonne lecture Smile

* * * * * * * *

20. L’inimaginable

Alice vint me chercher en début d’après-midi et nous filâmes vers Seattle à la recherche du « top idéal » pour la soirée. Malgré mon humeur mitigée, je passais un super moment en compagnie de mon amie qui avait le don de dénicher les meilleures affaires. De retour à la villa, je fus témoin d’un moment rare mais très amusant. Alice tentant par mille objections de convaincre Jasper qu’elle n’avait pas besoin de lui ce soir, pendant que Jasper réfutait chacun de ses arguments. Il ne comptait pas lâcher, il viendrait avec nous. Pour moi, ça n’avait aucune importance mais Alice voulait un moment privilégier avec moi et je ris lorsqu’elle me lança, après avoir capitulé.

- Il ne dansera même pas ! Je l’ai vu ! Il va rester là à jouer les gardes du corps !
- Alice…tu ne vois pas les loups-garous, c’est normal que Jasper s’inquiète.

Le bal était organisé en plein air, un moment rare à Forks vu le temps qu’il y faisait à longueur de l’année. Cette fête marquait la fin de l’été, bien qu’il n’y en ait pas vraiment ici mais ça marquait surtout la fin des vacances.
A ma grande surprise, je fus très heureuse de croiser des visages un peu oubliés. Des « amis » qui eux, ne m’avaient pas oublié. Jessica, Eric, Angela, Mike.

Alice était excitée comme une puce, traînant un Jasper qui était tendu comme un arc mais se laissait faire. Elle essaya de me faire danser mais j’étais une catastrophe et elle finit par abandonner. Je m’en voulais de ne pas savoir m’amuser plus que ça, je regardais des filles s’éclater sur la piste de danse et enviais leur facilité à se trémousser, à se laisser aller. Nous nous étions installés sur un des bancs qui entouraient la place, décorée de guirlandes et de lampions multicolores pour l’occasion.

- Oh ! s’exclama soudain Alice, son visage se fendant d’un large sourire.

Je suivis son regard et mon cœur fit un bond terrible dans ma poitrine lorsque je vis la bande de l’autre côté de la piste de danse. Sam et Emily, enlacés tendrement, Embry, Quil, Seth et Leah, Jared et Kim, Paul et une jeune femme indienne dont le visage ne m’était pas inconnu et Jacob qui me fixait avec une telle intensité que ça me coupa le souffle. Tous étaient vêtus de tee-shirts noirs sauf Jacob qui portait une chemise mettant en valeur sa musculature. Je ressentis soudain un picotement familier dans le bas du ventre. Tous semblaient détendus en apparence sauf lui.
Pendant une minute, j’eu la très nette impression de voir la « meute » et leurs femelles. C’était un spectacle saisissant et surtout une étrange sensation lorsque je me surpris à penser que ma place était avec eux. Girls just want to have fun démarra et Alice gloussa et me sortit de ma rêverie. Ses yeux s’allumèrent d’un coup, envahi par une soudaine excitation.

- J’ai envie de m’amuser !
- Mais où vas-tu ?

Elle nous abandonna en sautillant comme un lutin au rythme de la musique et je retins ma respiration lorsque je la vis se diriger vers les Quileute. Avant même qu’elle l’atteigne, je savais vers qui elle se dirigeait et je m’écriais :

- Alice ! Mais …

J’entendis Jasper grogner à mes côtés. Lorsque Alice fut assez proche, elle tendit une main vers Jacob qui à ma plus grande surprise, l’avait regardé s’approcher de lui en souriant, devinant avant moi ses intentions.

- Elle ne va quand même pas …murmurais-je.

Et là, l’improbable se produisit, un truc complètement dingue que je n’aurai jamais imaginé, même dans mes rêves les plus fous. Jacob, toujours souriant et visiblement très amusé par l’excitation d’Alice qui sautillait toujours au rythme de la musique, attrapa la main de mon amie et se laissa emporter vers la piste de danse. Elle lui passa les bras autour du cou, il posa ses mains sur sa taille, ils fronçaient tous les deux le nez, toujours aussi sensible à leur parfum mais riaient ! Je vis Jacob secouer la tête, amusé par l’attitude exubérante d’Alice, qui chantait à tue tête comme une petite folle. Il tentait de danser sur le même rythme qu’elle, pour le plus grand bonheur de mon amie. Abasourdie, je les regardais se trémousser jusqu’à la fin de la chanson, prenant lentement conscience du chemin qu’avait parcouru les deux clans…enfin du moins, Jacob et Alice. Jasper était très tendu à mes côtés mais c’était plus une attitude de jalousie qu’une envie de détruire celui qui semblait beaucoup s’amuser avec Alice. Elle était si petite et si frêle à côté de lui ! J’étais jalouse de la facilité avec laquelle ils dansaient, leurs mouvements étaient parfaits. Le rythme ralenti et j’hallucinais lorsque je vis Alice continuer à danser avec Jake. Il emprisonna sa taille tout en calquant ses pas sur le nouveau tempo. Ainsi enlacés, ils ressemblaient à un couple normal et je souris en pensant que tous ceux qui évoluaient lentement autour d’eux n’avaient aucune idée de ce qui était en train de se passer au milieu de la piste. Un loup-garou et un vampire dansaient ensemble. Je perdis soudain pied lorsque Jacob vrilla ses yeux noirs sur moi, un léger sourire aux lèvres. Oui, il avait raison, il pouvait être fier de lui. Je lui rendis son sourire.
Un mouvement de l’autre côté de la piste attira mon attention. Sam et les autres quittaient la soirée, visiblement écœurés par le spectacle. Je surpris le regard noir de Leah avant qu’elle ne suive la troupe. Seul Seth était resté et se dirigeait maintenant vers nous.

- Salut Bella !
- Seth ..., répondis-je en lui souriant franchement.

C’en était trop pour Jasper, il nous laissa.

- Edward n’est pas là ?

J’étais toujours étonnée de l’amitié que nourrissait Seth à l’égard d’Edward.

- Il n’a pas voulu venir…il voulait que nous nous amusions entre filles.
- Jasper n’a pas du comprendre le message, ricana Seth en lançant un coup de tête dans sa direction.
- Oui…il aurait peut-être du rester à la maison en effet, marmonnais-je.

Nous avions tous les deux tournés la tête vers Alice et Jacob qui continuaient de danser et semblaient en pleine conversation.

- Je n’aurai jamais cru ça possible, murmurais-je.
- Ouais, rigola Seth. Mais il l’aime bien …
- Quoi ?
- Oui, je l’ai vu dans ses pensées. Elle le fait rire.
- Oh …
- Jacob doit être soulagé qu’Alice soit …entière. Ça l’a beaucoup inquiété, déclara-t-il gravement.

Cette nouvelle m’étonna. De mieux en mieux…Jacob s’était inquiété pour Alice ! A cet instant, ils éclatèrent de rire ensemble et Seth et moi, nous joignirent à leur hilarité.

- Je crois qu’Alice aussi l’aime bien, répondis-je, réjouie.

Soudain Seth se crispa et je suivis son regard. Trois jeunes indiens à l’allure assez trash le fixaient hostilement. Je tournais à nouveau mon regard vers Seth qui les défiait tout aussi méchamment. Sans que je n’ais le temps de réaliser, Jacob était près de nous et ordonna :

- Seth, retourne près de Sam.

Son attitude m’inquiéta, j’en oubliais notre accord.

- Jake, que se passe-t-il ? Qui sont ces indiens ?
- Où est Edward ? demanda-t-il durement, à mon plus grand étonnement.
- Je suis là…

Je sursautais en le découvrant à mes côtés, l’air agressif. Mais ce n’était pas envers Jacob, tous deux fixaient méchamment les nouveaux arrivants.

- Où est Alice ? questionnais-je, soudain paniquée.

Je réalisais qu’elle n’était plus sur la piste de danse. La situation devait être grave pour qu’Edward nous rejoigne au plus vite.

- Merci de m’avoir prévenu Jacob, déclara Edward. Alice est à la maison, me rassura-t-il.
- Ce sont eux ? soufflais-je.

Il hocha la tête sans les quitter du regard.

- Qu’est-ce que tu comptes faire ? demanda Edward à Jacob.
- Nous allons les forcer à reculer dans la forêt, déclara une voix autoritaire que je reconnue immédiatement.

Sam venait de se planter près de nous, suivi de Paul, Quil, Embry et Jared. Les autres n’avaient toujours pas bougé. Le plus vieux des trois adolescents croisa mon regard et son expression me fit froid dans le dos. Ses yeux verts ne m’étaient pas inconnus. Edward grogna, captant le message que je ne parvenais pas à déchiffrer:

- Jacob, je vais mettre Bella à l’abri. Tâchez de vous en occuper cette fois ! siffla-t-il d’un air mauvais.
- Attends ! Qu’est-ce qu’il a ? Qu’est-ce qu’il me veut ? m’écriais-je.

Edward serra la mâchoire tout en jetant un regard à Jacob qui, soudain mal à l’aise, lui adressait une prière muette.

- Il sait que Jacob …tient à toi, déclara-t-il sans quitter des yeux mon ami.

J’entendis la respiration de Jake reprendre. Je ne compris pas ce qu’il venait de se passer entre eux mais il était hors de question qu’ils me cachent quelque chose ! Depuis quand Jacob suppliait Edward ? Mais je décidais de ne pas compromettre la sécurité de tout le monde et suivis Edward.

- Edward, attends ! s’écria Jacob.

Nous stoppèrent notre marche, Jacob nous rejoignit, l’air un peu penaud. Il jeta un bref coup d’œil à Edward, comme pour s’excuser ou demander la permission ou autre chose car depuis une minute, j’avais le sentiment que leur relation avait complètement changé, puis il posa les yeux sur moi.

- Bella, est-ce que je peux passer te prendre demain ? Sam fait une petite fête …
- Oh…

Il n’avait même pas tenu une journée ! Et malgré la situation, il prenait le temps de venir me parler. Mon cœur battait la chamade. Instinctivement, je me tournais vers Edward qui affichait un calme inhabituel. Je décidais de mettre ma fierté de côté et de ne pas laisser passer cette opportunité.

- Et bien … oui. Pourquoi pas ?

Nouveau regard échangé entre eux, je me sentis soudain agacée.

- Super ! Alors à demain, lança-t-il en nous quittant, l’air visiblement soulagé.

Je le regardais partir de sa démarche féline puis tournait la tête vers Edward qui m’adressa un bref sourire. Son attitude me déroutait un peu plus chaque jour. Il prit ma main et m’entraîna vers les bois. Dès que nous fûmes dans un endroit sombre, il m’installa sur son dos et nous filâmes vers la villa.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chikita
Arrive au studio de danse
Arrive au studio de danse


Féminin
Nombre de messages : 740
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/09/2009

MessageSujet: Re: J&B Son imprégnation, ma révélation --> II - Evolution (p16) Jacob/Bella   Dim 6 Déc - 20:57

Tititof a écrit:
Qu'est-ce qui t'as choqué ? LOL

Ben l'attitude d'Edward... il baisse les bras vachement facilement quand même... mais en y réfléchissant je pense qu'il aurait réagit comme ça lol
C'est juste que j'ai vraiment du mal avec ce personnage, je ne le comprends pas... j'arrive pas trop à le cerner... mais ça ne vient pas de toi lol.. ça vient du personnage à la base... je le trouve bizarre lol...

Enfin le nouveau chapitre lol Very Happy très bien comme d'habitude !!
J4attends la fête de Sam avec impatience lol !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice_Cullen_57
Confessions de Rosalie
Confessions de Rosalie


Féminin
Nombre de messages : 1469
Age : 30
Localisation : A la Push, avec Jake
Date d'inscription : 26/07/2009

MessageSujet: Re: J&B Son imprégnation, ma révélation --> II - Evolution (p16) Jacob/Bella   Dim 6 Déc - 21:19

Ah!!! Jacob et Alice qui deviennent "amis"!! Mes deux personnages préférés!! Very Happy

Très bon chapitre, j'attends la suite avec impatience!! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
appaloosa
Au cinéma avec Mike et Jacob
Au cinéma avec Mike et Jacob


Féminin
Nombre de messages : 1226
Age : 26
Localisation : dans les bras de jacob
Date d'inscription : 17/04/2009

MessageSujet: Re: J&B Son imprégnation, ma révélation --> II - Evolution (p16) Jacob/Bella   Dim 6 Déc - 21:34

trop bien le rapprochement entre alice et jacob et le comportement d'edwards qui a compris qu'il perdu bella en faveur de jacob
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice_Cullen_57
Confessions de Rosalie
Confessions de Rosalie


Féminin
Nombre de messages : 1469
Age : 30
Localisation : A la Push, avec Jake
Date d'inscription : 26/07/2009

MessageSujet: Re: J&B Son imprégnation, ma révélation --> II - Evolution (p16) Jacob/Bella   Dim 6 Déc - 22:03

Oui, Edward comprend vraiment qu'il est sur le point de perdre Bella... Et le comportement qu'il a (de laisser Jake l'inviter) est fidèle au personnage... Il baisse les bras pour faire passer le bonheur de Bella avant le sien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: J&B Son imprégnation, ma révélation --> II - Evolution (p16) Jacob/Bella   Aujourd'hui à 14:03

Revenir en haut Aller en bas
 
J&B Son imprégnation, ma révélation --> II - Evolution (p16) Jacob/Bella
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 24Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 13 ... 24  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'imprégnation de Jacob sur Renesmée : en êtes vous satisfait? Vous semble-t-elle cohérente?
» Votre avis sur l''imprégnation de Jacob sur Renesmée.
» [Débat]L''imprégnation chez les Loups Quileute.
» Révélation : le film
» doublage synthétique??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twilighters France :: Le quartier des artistes :: Fanfics :: Fanfics tout Public-
Sauter vers: