Twilighters France


*** Twilighters France, votre source française depuis 4 ans!
 
AccueilTwilighters FranceFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Et si tout n'était qu'un rêve.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
EverAfter
Au cinéma avec Mike et Jacob
Au cinéma avec Mike et Jacob


Féminin
Nombre de messages : 1223
Age : 24
Localisation : Montreal
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Et si tout n'était qu'un rêve.   Jeu 29 Oct - 23:26

Alors je vous met la suite.

Chapitre 7

PVO EDWARD

Alice me surprendrait toujours. J’avais toujours été septique quand a son dons mais cette fois-ci les doutes n’étaient plus de mise. Il se passait quelque chose. Quelque chose d’important et je devais savoir quoi. Alice pourrait m’y aider.
-Bon ces quoi le plan de match ?
-Ces toi la voyante pas moi.
-Tant que tu ne sais pas ce que tu va faire je ne peux rien voir. Prend une décision ! Après je t’aiderais.
-Limiter comme don tu trouve pas ?
-Hey ! Je fais comme je peux d’accord ? Mes capacités ne sont pas illimité. Du moins pas encore.
Elle avait murmuré cette dernière partie.
-Pas encore ?
-Tu verras par toi même. Pour l’instant on a plus urgent a faire. Tu dois parler a Bella.
-Et elle va pouvoir m’expliquer ce qui se passe ?
-Non pas du tout mais tu dois lui parler quand même.
Je n’étais pas trop sûr de comprendre la logique de ma cousine mais je passais par dessus.
-Bon j’attend qu’elle finisse ses cours et je vais la voir.
-Non. Tu dois lui parler tout de suite.
-Et comment je fais ça ?
***

Je marchais discrètement derrière Alice quand elle cogna a la porte. Le professeur a l’intérieur ,surpris, vint ouvrir. Je me cachais sur le côté tandis qu’Alice commençait son numéraux. Elle était plutôt doué a ça: charmer les gens. Elle l’attira jusqu’a une autre partie du corridor et j’entrais dans la classe. Je laissais voir seulement une partie de mon corps, l’autre caché par la porte.
-Bella !
Elle me regarda complètement perdu. Je lui fis signe de venir. Elle bougea la tête de droite a gauche signe qu’elle ne pouvait pas.
-Aller ! Il faut vraiment que je te parle.
Elle écarquilla les yeux.
-Maintenant ?
J’hochais la tête. Elle soupira puis ramassa son sac en vitesse tandis que les autres élèves nous regardais complètement perdue. Alice aperçu mon signal et entraîna le professeur plus loin encore dans le corridor. Je pris Bella par la main et la traînais avec moi discrètement vers la sortis. À un moment donné je crus que le professeur nous avait repéré mais Alice détournait toujours son attention a temps. Une fois que nous fûmes dehors j’amenais Bella a ma voiture sachant que Alice allait sûrement nous rejoindre bientôt.
-De quoi tu voulait me parler Edward ? Qu’est-ce qui était si urgent ?
-Pas ici. Pas maintenant. On va quelque part d’autre avant.
Contrairement a ce que je pensais elle ne me regarda pas comme un fou. Elle ne fit que pincer les lèvres et aquiécer. Alice nous rejoint en un rien de temps comme je l’avais prévu ,un grand sourire au lèvre. Elle se présenta a Bella.
-Bonjour je m’appelle Alice. Heureuse de faire enfin ta connaissance.
Bella ne sembla pas surprise un instant par ces paroles déstabilisante. On aurait dit qu’elle y était habitué.
-Voyons je sais qui tu...(elle se figea et pâlit) contente de te connaître Alice. Je suis sûr que nous allons devenir de grande amie.
-Ha moi aussi j’en suis sûr.
Sans d’autre mondanité Bella s’installa dans la voiture avec Alice. Sans que je sache vraiment pourquoi Alice m’avait dit qu’il était important que je parle a Bella dans la forêt. Dans un endroit spéciale. Elle ne m’avait pas dit ou exactement. Je savais juste que je devais m’arrêter sur une route perdue et aller dans la direction contraire au parcours indiqué. Étrangement j’avais plus confiance en Alice qu’en moi même en ce moment. Bella me prit la main dans la voiture, rassurante. Je lui fis un petit sourire désolé et me concentrais sur la route. Une fois arrivé là ou Alice m’avait dit d’aller je sortis de la voiture. Alice sortit juste après moi et m’entraîna un peu a l’écart. Je pensais qu’elle voulait me parler mais elle ne fis que me dire d’attendre. C’est là que je vis Bella pâlir en voyant l’endroit ou nous étions.

PVO BELLA

La clairière. Nous étions a l’endroit ou Edward m’avait embrasser pour la première fois en revenant de la clairière. Tant de souvenir accompagnait cette endroit. Et puis pourquoi Edward m’avait-il amené ici ? Et que faisait Alice avec nous ? Non que je ne sois pas contente de la voir. Au contraire. Elle m’avait manqué. Et la Alice humaine était celle qui ressemblait le plus a son double vampire. Je commençais sérieusement a me demander si tout ce que j’avais vécu était plus qu’un rêve. Avec les crises d’Edward. Et ses phrases qu’il avait dit. Pendant un instant je crus voir le Edward que je connaissais assis sur le capot de la voiture. Je clignais des yeux éblouis. Un peu paniqué je mis ma main sur mon visage et l’instant d’après il était partit. Quand je me rappelais ou j’étais et avec qui j’étais il était trop tard. Alice avait un petit sourire satisfait et Edward semblait encore plus perdu que moi.
-Bella il faut que tu me dises ce qui se passe.
De quoi parlait-il ? De mon rêve ? Et comment pouvait-il savoir a quoi j’avais pu rêver ou pas ? Et puis en quoi ça le concernait ? Mon rêve avait-il vraiment été plus qu’un rêve ?
-Je ne vois pas du tout de quoi tu parles Edward.
-Il parle de ton rêve Belle, intervint Alice.
-Mon rêve ? Mais ce n’était qu’un rêve. Un rêve des plus réel je te l’accorde mais quand même un rêve.
-C’était plus qu’un rêve Bella. Et tu le sais.
Elle sembla réfléchir un instant.
-Ou du moins tu va le savoir dans quelques instants. Ces évident Bella. Tout ce qui a exister dans ton rêve existe ici. Moi, Edward, Carlisle. Mon dons.
Je ris.
-Tu avais ton dons avant de devenir vampire Alice. Je n’y suis pour rien.
-Vraiment ? Avant de devenir vampire ? J’ai du manquer cette partie là. De toute façon tu pourras tout me raconter en détail.
Elle se tourna vers Edward qui avait pâlit et qui fixait le vide plus effrayer que jamais. Le pauvre !
-Par contre tu devras parler a Edward avant. Raconte lui ton rêve. Tu n’es pas obligé de tout lui raconter. Juste l’essentiel. Pour qu’il comprenne.
-Comprenne quoi ?
-Il a des visions. Des visions de ton rêve.
Edward sembla reprendre vie.
-Oui ! C’était mes mal de tête. La première fois je tes vue sur le parking de l’école avec cet inconnue. Il avait la peau pâle et des yeux jaune.
-Je crois deviner de qui tu parle. Continue !
-Ensuite dans la voiture en sortant de chez Carlisle j’ai vu cette homme(il frissonna au mot homme) qui allait chez toi. Il te regardait dormir sans que tu ne le saches. Et après tu était avec lui dans la maison.
Je souris nostalgiquement au souvenir de cette belle époque. Edward déglutit et sembla dire ce qu’il avait redouter de dire depuis le début.
-Cet homme. Il portait mon nom. Ce monstre portait mon nom.
-Qu’est-ce qui te fais dire que c’était un monstre ?
-Il t’a fait souffrir, me répondit-il sur la défensive.
-Et comment sais-tu ça ?
-Je le sais ces tout.
-Et bien sache Edward Cullen...
-Bella ! Ces Macen maintenant. N’oublie pas ! Macen ! Me souffla Alice.
-Peu importe sache Edward que tu n’es pas un monstre. Tu n’a rien fais dons tu devrais te sentir coupable. Je t’aime et je me fiche bien de ce que tu pense avoir fait dans un passé dont tu n’es même pas sur de l’existence. Tu ne ma pas fais souffrir. Et même si tu l’avais fait je refuserais que tu te considère comme un monstre.
Alice soupira fortement.
-Bella !
-Quoi ?
-Tu parles a l’humain là. Il n’était pas au courant que c’était lui l’homme de ses visions. Maintenant il va complètement paniquer.
Elle prit un air réprobateur. Je réalisais alors mon erreur. J’oubliais constamment que je parlais avec un humain et non un vampire. Je me retournais vers Edward effrayer a l’idée de le trouver hystérique. Il avait la tête penché et fixait le sol murmurant quelque chose d’incompréhensible. Il était visiblement en dénis.
-Edward ? Ça va ?
Il leva la tête et me regarda. Je n’oubliais jamais le regard qu’il me fit a cette instant. Comme je n’avais jamais oublié le regard qu’Edward avait eu quand il était torturer par Jane chez les Volturis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EverAfter
Au cinéma avec Mike et Jacob
Au cinéma avec Mike et Jacob


Féminin
Nombre de messages : 1223
Age : 24
Localisation : Montreal
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Et si tout n'était qu'un rêve.   Jeu 29 Oct - 23:28

Chapitre 8

PVO EDWARD

Non, non, non, non, non, non...
Ça ne pouvait pas être possible. Ce monstre, cette créature ne pouvait pas être... moi. Non je ne voulais pas le croire. Étrangement quand Alice et Bella avaient parler de vampire je n’avais pas été surpris outre mesure. On aurait dit que cette donné était quelconque pour mon cerveaux. Ce qui m’avait choquer c’était d’apprendre que j’étais le monstre(le vampire si vous tenez absolument a l’appeler comme ça) qui avait fait du mal a Bella. Je lui avais fait du mal. À Bella. À l’amour de ma vie. À cette femme dont la seule existence pouvait justifier la création du monde entier. J’aurais préféré apprendre que j’allais causer la fin du monde.
-Edward ! S’il te plaît ! Répond-moi !
Je levais la tête. Bella me regardait avec des yeux suppliant. Je fus soudain pris d’une bouffé de remord. Je me relevais et allais la serrer dans mes bars.
-Je suis désolé Bella. Vraiment, vraiment désolé. Si tu savais comme je m’en veux. Je vais empêcher tout ça je te le promet. Je ne te ferais aucun mal.
-Hmmm! Hmmm !
C’était Alice.
-Je ne voudrais pas te déranger dans ta culpabilité mais... On a comme un problème là.
Bella s’éloigna de moi et automatiquement je me sentis plus vide.
-Un problème ?
-On ne pourra pas l’empêcher.
-Empêcher quoi ?
-Tout ça d’arriver. Ton rêve. Edward, moi Carlisle, Esmée, Jasper, Emmett et Rosalie sommes condamné a devenir immortel. Toi aussi Bella.
-Quoi tu veux dire que je vais me transformer en ces créatures monstrueuse ?
J’étais horrifié et ces seulement a ce moment là que je compris pourquoi j’avais été si terrifié par le sourire de cette homme a la peau blanche. C’était le miens. Je l’avais reconnu et ça m’avait fait peur.
-Il y a pas de quoi paniquer. Bella ne sera pas mis en danger plus qu’il faut. Et nous serons végétarien.
-Végétarien ?
Des vampires végétariens. On aura tout vu !
-En gros nous ne boirons pas de sang humain. Seulement celui des animaux(Alice fit une petite grimace). Ce n’est pas le meilleur régime mais ça nous empêches de faire du mal.
Elle se figea un instant puis sortit de sa transe.
-WOW ! Bella tu te maîtrise bien.
Celle-ci lui fit un petit sourire gêné.
-Merci.
-De riens. Par contre Jasper aura besoin d’un peu d’entraînement. Je me demande pourquoi je me vois constamment a ces côtés.
Bella pinça les lèvres retenant évidemment un sourire.
-Attend ? Tu veux dire que... Moi et Jasper ? Dit Alice toute surprise(Je crois bien que c’était la première fois que je la voyais réellement surprise).
Bella ne répondit rien mais la regarda de façon assez éloquente.
-Quelqu’un pourrait m’expliquer ce qui sa passe exactement ?
Les yeux d’Alice et Bella se tournèrent vers moi au même moment.
-En claire ces simple. Bella a eut un rêve dans lequel elle était humaine et toi vampire. Vous tombiez éperdument en amour et tu finissais par la transformer en vampire. Il y a aussi quelque chose avec un Jacob et une Renesmée mais j’ai pas trop compris cette partie.
-D’accord et mes visions c’était quoi ?
-Des visons ,idiot !
-Et maintenant quoi ?
-Et bien ce n’est plus qu’une question de temps avant qu’un certain James te transforme en vampire. Je ne veux pas t’effrayer mais la transformation a l’air d’être atroce.
Pourtant Alice ne semblait pas plus énervé par tout ça qu’elle ne l’aurait été a propos d’un potin dans un magazine.
-Est-ce que toute la famille va être transformer ?
Cette fois c’était Bella.
-Oui. Pas dans le même ordre et de la même façon mais on va tous rejoindre Edward dans sa conditions d’immortel. Je n’en sais pas plus pour l’instant.
D’accord j’avais besoin d’un peu d’air pour digérer tout ça.
-Je crois que je vais aller prendre une petite marche dans le bois. J’ai besoin d’être seul.
-Je vois pas pourquoi tu t’inquiète frèro(depuis quand étions nous frère et soeur ?). Tu auras ce que tu a toujours voulu. Vivre avec Bella pour l’éternité.
Je l’ignorais et allais m’enfoncé dans la forêt sans même penser ou je mettais les pieds. Ma tête me tournait et je me sentais tout bizarre. À un moment donné j’entendis le bruit d’un animal qui passait tout près. J’eus l’impression qu’on me brûlait la gorge et je dus faire usage de tout mon contrôle pour ne pas attaquer. De toute façon l’animal aurait sûrement gagner. Pendant un temps indéterminé je retournais ce que je venais d’entendre dans ma tête encore et encore. J’y voyais un peu plus clair a chaque fois. Quand je sentis la lumière du jour décliner je rebroussais chemin jusqu’a la voiture. Je n’eus même pas a y penser. La trajectoire me vint toute seule. Quand j’arrivais je vis Bella et Alice qui était assise par terre l’air de s’ennuyer a mourir. Enfin surtout Alice. Bella, elle, avait l’ait inquiète.
-Je t’avais dis qu’il retrouverait son chemin
Bella se leva et me regarda l’air d’hésiter entre venir vers moi et me laisser de l’espace. J’hochais la tête en silence. J’allais mieux et j’avais définitivement besoin de la prendre dans mes bras. Sentir son coeur battre contre le mien me fit un bien fou. Elle me regardait toujours un peu anxieuse.
-Bon ! On peu rentrer là?
J’avais vraiment besoin de rentrer chez moi. D’aller me reposer un bon cou en gros. Alice hocha la tête soulagé. Elle se mit au volant tandis que j’allais m’asseoir a l’arrière avec Bella. Je la tenais toujours dans mes bras refusant de la lâcher. Elle ne montra aucun signe d’héritabilité et me laissa la serrer aussi fort que je le voulais. Elle devait sentir comme j’en avais besoin. Une fois arriver chez moi j’allais tout de suite m’allonger dans mon lit.
-Je sais. Je dors sur la canapé. Me dit Alice en passant devant ma porte de chambre.
Bella vint me rejoindre quelques minutes plus tard. Elle s’allongea a mes côté et ces en la serrant dans mes bras et en sentant l’odeur de sa peau que je me rendis compte que je me foutais bien de ce qui pourrait m’arriver. Tant qu’elle resterait a mes côté tout irait bien.

Le lendemain matin je fus réveillé par une vielle chanson disco qui jouait a tue tête dans la maison. Bella n’était plus là mais son odeur était encore sur l’oreiller. Je me levais encore un peu confus. Je titubait vers le bruit et ces seulement en passant par la salle de bain que je remarquais que quelqu’un m’avait enlevé mon jeans. J’était en boxer. Sur le moment je n’en fis pas grand cas mais quand en j’arrivais au bout du couloir ,d’ou je pouvais voir la cuisine et une grande partie du salon, je vis Bella assise sur sofa en train de me dévorer des yeux je me sentis un peu gêner. Alice ,de la cuisine ou elle s’activait a faire le petit déjeuner, partie d’un grand rire.
-Ne sois pas gêner Edward. Bella a déjà vu tout ce qu’il y avait voir de ton anatomie. Et pas seulement dans son rêve. Tu n’a pas remarquer que ton boxer est propre ?
En effet ce n’était pas le même que j’avais la veille en m’endormant. Bella m’avait donc changé elle-même.
-Et elle en a profiter pour ce rincer l’oeil si ces a quoi tu pense, dit Alice complétant ma pensée.
Je me retournais vers Bella et lui souris complice. Je savais pertinemment que j’en aurais fais autant a sa place. Bella ne sembla pas du tout gêner.
-Et alors j’étais comment ?
-Pas mal, répondit-elle après un moment de réflexion. Mais un peu de gym ne te ferais pas de tord. Et je me demandais si tu avais déjà entendu parler de ces crèmes qui allonge le...
Je me jetais sur elle joueur. Elle rit et continua a se moquer de moi. Je la chatouillais jusqu’a torture.
-Je. Ne. Permet. Pas. Qu’on. Insulte. Mon. Pénis. C’est clair miss ?
-Quoi ? Qu’est-ce que tu as dis ? Que tu te sentais mal a cause de ton infériorité par rapport aux autres garçons ? C’est ça ?
-Toi tu va voir toi.
Je la soulevais et la lançais pratiquement sur mon épaule.
-J’ai besoin de faire de la gym ,hein ?
Je commençais a la faire tournailler dans les air. Au bout de quelques minutes a jouer ainsi Bella finit par se rendre.
-Dit que je suis l’homme le plus sexy que tu n’es jamais vu.
-Tu es l’homme le plus... Non attend toi je peux pas dire ça.
-Bella, dis-je en la chatouillant un peu plus.
-D’accord, d’accord, d’accord. Je me rend. Tu es l’homme le plus sexy de la planète maintenant lâche moi.
Du salon je vis Alice danser sur le son de la vieille musique qu’elle avait mis tout en cuisant ses crêpe. Elle tourna son regard vers nous et soupira.
-Des vrai gamins ceux-là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EverAfter
Au cinéma avec Mike et Jacob
Au cinéma avec Mike et Jacob


Féminin
Nombre de messages : 1223
Age : 24
Localisation : Montreal
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Et si tout n'était qu'un rêve.   Jeu 29 Oct - 23:31

Chapitre 9

PVO EDWARD

Nous allâmes manger quelques minutes après. Bella et moi étions essouffler, un peu étourdie mais heureux. Alice ne cessai de se lever pour se mettre a bouger au rythme de la musique qu’elle refusait d’enlever. Elle réussit même a entraîner Bella avec elle a quelques reprises. Je dois avouer que voir Bella heureuse comme ça, en train de s’amuser avec Alice, me remplissait de joie. Son bonheur était mon bonheur. Vers midi nous nous habillâmes tous pour sortir. Bella devait passer chez elle et Alice avait quelques courses a faire. Moi et Bella nous habillâmes en même temps dans ma chambre pendant que j’en profitais pour me rincer un peu l’oeil. Elle me poussa sur le lit joueuse et m’embrassa a pleine bouche. Ses lèvres étaient douce et avide. Je ne croyais pas avoir déjà rencontrer haleine plus délicieuse. Lorsqu’elle s’éloigna se fut a regret. Il était vraiment le temps qu’on y aille. Une fois partie j’allais déposer Alice au centre commercial de Port Angeles et retournais a Forks vers la maison de Bella. Celle-ci commença a me raconter ce fameux rêve qui avait complètement changer ma vie. Je me pris a être fasciner par son histoire. C’était le mienne aussi mais je n,en avais que quelques souvenirs un peu flou. Quand elle me le racontait tout avait l’air merveilleux, magique. Elle était rendu au moment ou j’allais l’emmener dans la clairière avec moi quand nous arrivâmes chez elle.

Son père était mort d’inquiétude. Bella le rassura lui disant qu’elle avait passé la soirée chez des amies et qu’elle c’était endormie là-bas. Il accepta son explication sans broncher mais me regarda tout de même avec un air qui en disait long sur ce qu’il pensait. Bella passa dans sa chambre se changer et elle ressortie presque immédiatement. Nous étions censé retourner a l’école mais l’idée ne plaisait a aucun de nous deux. Alors nous allâmes a la recherche de la clairière. Bella tenait absolument a me montrer cette endroit magique. Cette endroit qui m’avait semblé si tragique, si effrayant quelques heures plus tôt se révéla très sympathique. Bella finit par retrouver cette clairière après quelques tentatives raté et nous allâmes nous y allonger. Nous passâmes un après-midi détendu a écouter les histoires de Bella et a nous coller dans l’herbe. Je me surprenais toujours aussi fasciner par cette histoire. Je me trouvais idiot a plusieurs occasions et détestais ce Jacob a d’autres occasions. Mais elle m’avait choisie. Elle avait choisie de se marier, chose qu’elle abhorrait plus que tout, pour moi. Elle avait renoncé a sa vie d’humaine pour moi. Elle aurait pu choisir la vie. Avoir des enfants avec ce grand amérindien et vivre heureuse pour toujours mais elle avait choisie la penne et la souffrance pour rester avec moi. La lune de miel me sembla idyllique et quand Bella me la raconta y allant de la façon le plus détailler possible(la provocatrice) je sentis quelque chose s’allumer en moi. Tranquillement je glissais ma main jusqu’a son bas ventre tandis qu’elle continuait ses descriptions détaillées. Au dernier moment elle me repoussa un sourire au lèvre et passa a une autre partie de son histoire. Cette fois-ci je ne pris plus autant de plaisir a l’écouter. Entendre Bella parler de sa souffrance n’était pas quelque chose que j’aimais particulièrement. Elle ne se rappelait pas de tout de cette période mais juste assez pour m’en donner une idée. Après elle passa a sa transformation. Elle ne parla pas de l’horrible douleur dont Alice avait parler. Elle dit que la morphine qu’elle avait reçu avait fait effet et qu’elle n’avait pratiquement rien ressentit. Je sentis que sa voix était mois sûr a ce moment là mais je ne suspectais rien. À la fin elle me fit vraiment peur avec cette histoire de Volturis. Heureusement que tout se finissais bien. Renesmée avait vraiment l’air adorable et on sentais l’amour que Bella avait eu pour cette enfant. J’avais beaucoup de difficulté a m’imaginer papa mais puisqu’elle le disait... Vers 6 heures Bella commença a avoir faim et moi aussi. Quand je le lui dis elle me regarda bizarrement avant de se rappeler que je mangeais. Nous retournâmes tranquillement a la voiture. Une fois a l’intérieur nous décidâmes d’aller manger un morceau a port Angeles. Le fameux restaurant ou nous avions manger après que j’ai sauver Bella de ces brigands. En y entrant Bella éclata d’un grand fou rire. Elle avait reconnue la serveuse qui était là le premier soir. Je levais les yeux au ciel et demandais a la serveuse de nous trouver une place tranquille. Comment Bella avait-elle pu être contente que je n’es pas remarquer la serveuse ? Elle n’était rien comparé a l’ange avec qui j’avais passé la journée. Une fois a table j’eus a nouveau ce mal de tête qui m’avait pris deux jours plus tôt. Je revis la scène dont Bella m’avait parler. Encore une fois je ne pus m’empêcher de voir cette homme a la peau blanche comme un monstre. De me voir un monstre. La serveuse était en effet la même. Je remarquais qu’elle m’avait glissé son numéraux avec la carte du menu. Bella ne l’avait apparemment pas remarqué. Je me vis la lui redonner avec l’addition. À ce moment j’eus l’impression qu’il y avait sûrement beaucoup de chose que Bella n’avait jamais remarquer et que je lui avais caché. Elle n’était au courant que de sa partie de l’histoire. J’aurais été curieux de savoir la mienne. En revenant a la réalité je vis Bella au dessus de moi anxieuse.
-Edward ! Edward ! Ça va ?
-Oui, oui. Ça va. Juste un flash-back.
Elle retourna s’asseoir a sa place.
-Cette scène ?
-Oui ! Et en passant ce quoi ces vêtement de merde que je porte ? Un col roulé beige ? Sérieux ?
Elle partit d’un grand rire.
-Ce n’était pas si mal. Mais bon j’avoue que j’aime mieux maintenant. Ces plus normal. Plus humain, moins riche.
Je levais les yeux au ciel. Je ne comprenais toujours pas comment Bella avait fait pour être attiré par moi. J’étais un monstre inhumain et elle était tombé amoureux de moi. J’avais plus confiance en moi humain que je ne n’avais sûrement jamais eux confiance en vampire.

La serveuse nous apporta nos menu Bella prit une lasagne tandis que je prenais des raviolis au champignon. La voir en manger dans mon flash-back m’en avait donné envie. Le souper se passa a merveille et la serveuse ne sembla pas intéressé a moi une seconde. Nous partîmes souriant et heureux. Rien ne semblait pouvoir gâcher cette journée. En arrivant a la voiture nous vîmes Alice des dizaines de sacs a la main qui nous attendait.
-Ce sont tous des sacs de vêtements ? Demanda Bella abasourdie.
-Non pas tous. Il y a des chaussures aussi.
Bella soupira puis leva les yeux au ciel.
-Tu n’a pas changer Alice.
-Tu veux dire je ne vais pas changer, ajouta cette dernière rieuse. Aller Edward ouvre moi ce coffre que je vois si il est de bonne qualité.
-De bonne qualité ?
-Si tout mes sacs rentre ces qu’il est de bonne qualité. Une seconde avant que j’ai débarré le coffre elle s’écria qu’il ferait l’affaire. Je l’aidais a installer ces sacs et retournais au volant. Alice s’installa a l’arrière un magasine a la main. Pendant tout le chemin de Port Angeles jusqu’a Forks elle nous lit tout haut les derniers potins concernant les stars d’Hollywood. Nous mîmes de la musique pour ne plus l’entendre car j’étais prêt a exploser. Belle ne cessait de se moquer de moi et entrait dans le jeux d’Alice. On aurait dit qu’elles avaient tout comploté et que leur but était de me faire fâcher. Mais je n’éclatais pas. J’étais tête de mule quand je le voulais et j’avais décidé de ne pas me mettre en colère alors je les laissais faire leur idioties. En arrivant chez moi nous nous installâmes devant la télé épuisé. Malgré les idioties des filles et ce flash-back que j’avais eu la journées avait été une des plus parfaite que je n’avais jamais eu. Une des meilleurs journées de ma vie. À la télé nous écoutâmes un film d’action quelconque avant d’aller dans ma chambre pour écouter un peu de musique. Vers 8 heures Alice clama qu’il était bien trop tôt pour aller ce coucher, ce qui était vrai, alors nous sortîmes a nouveau. Que faire dans une petite ville comme Forks quand on sortait le soir ? On allait chez Carlisle. Jasper y serait sûrement et j’étais sûr qu’il c’était ennuyé d’Alice. Il avait toujours eu une certaine affection pour elle. Ou pour être plus précis: il était amoureux d’elle depuis la première fois ou elle lui avait parlé. Il n’avait juste jamais eu le courage de lui dire. Je doutais qu’il lui parle ce soir mais je savais qu’il n’irait jamais jusqu’a refusé de la voir.


PVO BELLA

La journée avait été parfaite. D’abord rinçage d’oeil en changent Edward, ensuite petite bataille et bon déjeuné. Après un après midi dans la clairière et un dîner au restaurant. Et ensuite Alice et moi qui nous étions amusé comme des folles dans la voiture. Maintenant nous allions chez Jasper ou presque toute la famille serait réunie. Il ne manquerait plus qu’Emmett et Rosalie. En nous dirigeants vers la maison j’eus une impression de déjà vu très forte. Ce qui était normal il faut dire. Vu la situation. A l’intérieur j’eus la surprise de trouver Emmett assis a la table. Il buvait quelque chose.
-Edward ! Alice ! Tu as amené ta petite amie Edward ?
Carlisle qui descendait les marches a notre arrivé vint vers nous plus qu’heureux de nous voir. Esmée quitta sa cuisine et vin nous saluer a son tour. Jasper qui était installé au salon avec un jeux vidéo nous regardas curieux jusqu’au moment ou il aperçu Alice. Il était évident qu’il était amoureux. Il sembla hypnotisé a sa seule vue ce que je trouvais assez mignon. Je me murmurais a Alice que Jasper la regardais et elle lui fit un grand sourire. Emmett retournait déjà a son jeux vidéo avec Jasper tandis qu’Esmée ramassait son verre. J’allais directement a la cuisine suivis d’Edward pour voir ce qu’Esmée cuisinait. Elle faisait cuire un pain de viande et quelques patates. Malheureusement nous avions déjà mangé mais Esmée nous proposa de rester quand même. Le reste de la soirée ne fut qu’une succession de moments parfait. Avec les regards constant de Jasper sur Alice et celle-ci qui ne cessait de lui envoyer des sourires et des clins d’oeil. Avec l’humour d’Emmett et Carlisle qui était plus qu’accueillant. Esmée qui vint nous porter des collations pour ensuite venir nous rejoindre dans les bras de son mari. Edward qui me serrait contre lui toujours aussi souriant et les autres qui semblaient tous m’accepter si facilement. Alice ne cessait de me lancer des regards entendu. Tout ces gens si humains, si normaux étaient tous condamné a devenir immortel.




La qualiter est un peu moins bonne mais jai eu moins de temps pour les faire. Les devoirs scratch . En tout cas j espere que vous avez apprecier ces chapitre tout heureux que je vous es fait. Ne vous inquieter pas les chose vont redevenir plus sombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
appaloosa
Au cinéma avec Mike et Jacob
Au cinéma avec Mike et Jacob


Féminin
Nombre de messages : 1226
Age : 26
Localisation : dans les bras de jacob
Date d'inscription : 17/04/2009

MessageSujet: Re: Et si tout n'était qu'un rêve.   Ven 30 Oct - 8:07

tres jolie suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MissRpattz
Se rend au domicile des Black
Se rend au domicile des Black


Féminin
Nombre de messages : 1184
Age : 31
Localisation : assise sur un piano ecoutant rob jouer et les yeux dans les yeux
Date d'inscription : 21/06/2009

MessageSujet: Re: Et si tout n'était qu'un rêve.   Ven 30 Oct - 8:54

non c'était une super suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EverAfter
Au cinéma avec Mike et Jacob
Au cinéma avec Mike et Jacob


Féminin
Nombre de messages : 1223
Age : 24
Localisation : Montreal
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Et si tout n'était qu'un rêve.   Mar 3 Nov - 0:20

Chapitre 10

2 mois plus tard

PVO BELLA

Il y avait maintenant deux mois que Edward moi avions passé cette journée paradisiaque. Et nous en avions eux de nombreuse autres depuis. Nous allions à l’École ensemble, nous mangions ensemble, nous sortions le soir et souvent je m’endormais chez lui. Ma vie était parfaite. J’étais de plus en plus proche des futur Cullen. Emmett se moquait constamment de moi (j’avais espéré qu’humain il serait un peu plus mature mais c’était plutôt le contraire), Esmée et Carlisle me traitaient comme leur fille et Jasper était le garçon le plus ouvert que j’ai jamais vu. Il était complètement différent du vampire que j’avais connu. Il était jovial, blagueur et beaucoup moins malheureux. Il y avait cependant quelques détails qui me rappelaient son modèle vampire:son intelligence, son charisme et son côté silencieux et sombre, remarquer il était ainsi seulement quand Alice était a la maison. Celle-ci passait d’ailleurs le plus souvent possible. Elle avait du retourner chez elle mais elle passait tout de même a Forks une fois par semaine. De plus j’étais a peu près sûr qu’elle avait de longue conversation téléphonique avec Jasper le soir. Malgré cette vie idéale je n’avais pas oublié le danger à venir. Edward et sa famille seraient transformés un jour ou l’autre et selon Alice c’était pour bientôt. Elle ne savait pas qui ni comment mais ils se feraient transformer. En attendant je profitais au maximum de ce qui m’était offert: c’est-à-dire une vie humaine avec Edward.

Edward et moi étions de plus en plus proche. Physiquement et mentalement. Nous nous connaissions par coeur. Je pouvais deviner ses réactions comme il pouvait deviner les miennes. Nous avions beaucoup parlé et il m’avait raconté en détail son enfance avec sa mère. Je m’étais beaucoup rapproché de sa mère aussi. C’était quelqu’un d’ouvert et de très intelligente. Elle avait l’air de bien m’aimée. Physiquement les choses étaient un peu moins avancées. Je n’avais pas encore couché avec Edward. Pas que je ne le voulu pas loin de là. Le problème c’était le temps et le lieu. Mon père commençait à se poser de sérieuses questions et me laissait de moins en moins dormir chez Edward. La mère d’Edward, quand à elle, n’avait pas vraiment l’air de s’en soucier mais je refusais de le faire tant qu’elle serait dans la maison. Sans oublier qu’Edward ne me connaissait que depuis 2 mois. Ses flash-back étaient de plus en plus nombreux mais cela ne voulait pas dire qu’il se rappelait de tout. Un soir nous étions sorti à Port Angeles et ça lui avait prit alors qu’il conduisait la voiture. Nous avions frôlé un accident. Ce dont mon père avait fait tout un cas après ne connaissant pas la raison de la distraction de mon petit amie. Nous avions été forcé de lui faire à croire qu’Edward était épileptique. Il nous avait regardé septique puis n’avait plus rien dit jusqu’a ce que nous soyons seule lui et moi. Le soir dans ma chambre il m’avait sérieusement parlé et m’avait dit que mes professeurs se plaignait de mon inattention en classe. Mes notes baissaient et je manquais beaucoup trop de cour à son goût. Ne sachant pas que c’était le fait de tout recommencer qui me démotivait il attribua ces problèmes a Edward. Il me fallut une heure de discussion musclée pour le convaincre de ne pas m’empêcher de voir mon amoureux. De tout façon en devenant vampire je serais forcé de recommencer l’école encore et encore alors une fois de bâcler ne changerais pas grande chose. Malheureusement cet argument n’était pas vraiment viable étant donné que mon père ignorait l’existence des vampires.

Deux mois exactement depuis qu’Alice nous avait expliqué la situation je me levais en retard pour l’école. Mon père ne m’avait pas réveillé évidemment. Il était partit au travail. Je m’habillais en vitesse et allait me faire une toilette sommaire. Mes cheveux était horribles. Tant pis ! Je ferais avec. Je montais dans me voiture et roulais a toute vitesse chez Edward. Il m’attendait devant la maison. A mon arrivé il secoua la tête, désapprobateur.
-Encore en retard, dit-il tandis qu’il montait dans le véhicule. Laisse moi le volant on sera rendu plus vite.
-T’a oublié ce que mon père a dit. Tu n’as plus le droit de conduire tant que tu ne traitera pas ton épilepsie.
-Mais je ne fais pas d’épilepsie.
-Pas grave. Lui il le pense et tu a quand même tes flash-back. Ça revient au même.
Il grommela quelque chose d’incompréhensible et me fit la baboune tout le long du chemin. En arrivant a l’école je passais ma main dans ses cheveux.
-Je suis désolé. Mais tu sais comment est mon père. Déjà qu’il accepte que je passe mes nuits chez toi il ne faudrait pas trop en demander.
-Ouais.
-Edward !
Il me regarda.
-S’il te plaît !
-D’accord ! Dit-il en soupirant. Puis il prit ma main et sortit de la voiture. Il m’accompagna à mon premier cour puis partie un peu plus souriant au sien. La matinée passa lentement. Je dormis dans mon premier cour et passait mon temps à faire du dessin dans les deux autres. Quand le midi arriva j’eus l’impression de pouvoir enfin sortir de ma prison. J’allais m’asseoir avec Emmett et Edward. Ce dernier avait passé un main autour de ma taille et m’observais en silence tandis qu’Emmett sortaient blague sur blague concernant ma maladresse. Je répliquais comme je pouvais mais la plus part du temps je me faisais carrément humilié. Même Edward ne pouvait parfois retenir son fou rire. Cette après midi là j’allais a mes cours. J’avais sérieusement envisagé de les manquer mais je m’étais dis que vu mes fréquentes absences ce ne serait peut-être pas le bonne chose à faire. Je faillis me casser la gueule deux fois en gym. Heureusement que Mike était toujours là pour me rattraper a temps. Dans la réalité Mike était quelqu’un de très sympathique. Il semblait intelligent et bien élevé. Il ne semblait pas me considéré comme autre chose qu’une amie ce qui était un soulagement pour moi. Il était calme, posé et galant. Si je n’avais pas été éperdument épris de mon Edward j’aurais presque pu en tomber amoureuse. Heureusement cela n’arriverait jamais. Je parlais avec Mike en sortant du cour et Edward le remarqua. Celui-ci avait plus ou moins la même attitude envers Mike que celle qu’il avait au temps ou il était immortel. Mike, par contre, était plus courtois. Il trouvait étrange que ce garçon le déteste autant mais ne semblait pas s’en formaliser. Edward passa un bras autour de ma taille possessif et m’amena à la voiture. Avant que je n’es pu dire un mot il se mit au volant. En chemin pour aller chez moi il se détendit un peu et me serra contre lui. Bien qu’un peu énerver contre lui je ne le repoussais pas. Mon père n’était pas encore arriver alors Edward entre dans la maison avec moi. Il monta dans ma chambre et alla s’allonger sur le lit. J’allais le rejoindre rapidement. Allonger l’un a côté de l’autre nous parlâmes tranquillement pendant l’heure qui suivie. Vers 8 heure je le raccompagnais chez lui et l’embrassais avant de le laisser rentrer.

PVO JAMES

Nous n’avions pas mangé depuis des semaines et j’étais affamé. Je courrais à travers la forêt sans rien trouver à me mettre sous la dent tandis que Victoria et Laurent suivaient derrière. J’avais passé la nuit a baisé avec Victoria mais maintenant j’étais affamé. J’avais besoin de sang. Je m’arrêtais à la lisière de la forêt. Je vis une petite maison. Il y avait une personne à l’intérieur. Je me cachais dans la forêt quand je vis une camionnette rouge arriver. Une jeune fille et un adolescent. Ils étaient tout les deux en couple. Le fille avait l’odeur la plus délicieuse que j’ai jamais sentis. Automatiquement mon cerveaux commença à chercher un façon de la tuer correctement. L’idée me vint naturellement. Comme si je l’avais eu avant même d’avoir vu ces jeunes. J’allais transformer ce jeune. Il ferait sûrement un très bon et jeune vampire. Il voudrait protéger sa belle et m’offrirait le jeux le plus agréable du monde. En y repensant je me dis que un ce n’était pas assez. Je devrais trouver des gens dans leur entourage. Des gens unis qui seraient prêtent a tout sacrifier pour cette humaine. Pour cela j’aurais besoin de l’aide de mes compagnons. Je n’étais pas sûr que Laurent accepterait mais Victoria, elle, me suivrait. Je regardais la fille embrasser l’humain et puis partir inconsciente du danger qui l’a menaçait.


Je sais ces pas tres bon mais les prochains chapitres vont
sameliorer. Et comme ca je crois faire environ 15 ou 16 chapitres pas plus alors il ne vous en reste plus beaucoup a lire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EverAfter
Au cinéma avec Mike et Jacob
Au cinéma avec Mike et Jacob


Féminin
Nombre de messages : 1223
Age : 24
Localisation : Montreal
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Et si tout n'était qu'un rêve.   Mar 3 Nov - 23:45

Chapitre 11

PVO BELLA

Je sus qu’il se passait quelque chose au moment ou j’eus refermé la porte. Mon père était au salon et regardait la télé, relax. Tout était calme. Pourtant j’avais cette forte impression qu’il était arrivé quelque chose. Je me jetais sur le téléphone et appelais Alice. Si il c’était passé quelque chose elle l’aurait vu. Une sonnerie, deux sonneries, trois sonneries...
-Bella !
-Alice ! Tout va bien.
Elle ne répondit rien. Pourtant elle ne semblait pas avoir raccroché et si la situation était urgente je ne voyais pas pourquoi elle perdait un temps qui aurait pu nous être précieux.
-Bella va chez Edward.
-Pourquoi ?Qu’est-ce qui se passe ?
-TOUT DE SUITE J‘AI DIS. J’arrive.
Puis elle raccrocha. Paniqué je ne sus que faire ce qu’elle m’avait demander.
-Tu ressors déjà ? Me demanda mon père du salon.
-Oui c’est urgent. Alice a besoin de mon aide.
-Oublie pas de rentrer tôt. Ces un soir de semaine.
-Ouais ces ça !
Je sortis en vitesse sans même prendre mon manteau. Dehors il avait commencé a pleuvoir. En démarrant la voiture je crus entendre le grondement du tonnerre. Mes main bougeait tellement que j’arrivais a penne a conduire normalement. Je roulais a toute vitesse. Plus vite que je ne l’avais jamais fait. Je crus même a un moment donné que ma voiture allait lâcher. Le nuage noir qui sortit de mon capot et le bruit étrange qui l’accompagnait y était sûrement pour quelque chose. Malgré tout je me rendis. Je stationnais en vitesse devant la maison laissant la portière ouverte en sortant. La porte était ouverte a l’intérieur. J’entrais et découvrais les vestige de ce qui avait été au par avant une belle maison. A la cuisine je retrouvais la mère d’Edward vidé de son sang. Je fus désolé pour elle et dégoûté en même temps par ce cadavre. La chambre d’Edward était vide. Tout le reste de la maison était vide. Partout des signes de lutte. On aurait dit que la destruction était intentionnel. Je ressortis de la maison après avoir prit le cellulaire de la mère d’Edward. Je composais en vitesse la numéraux d’Alice. Cette fois elle répondit a la première sonnerie. Sa voix était paniqué.
-Bella ? C’est toi ?
-Oui Alice. Edward n’est pas chez lui. Que c’est-il passé ?
-Jasper,Carlisle et Emmett ont disparue eu aussi. Esmée et Rosalie sont en train de se vider de leur sang devant moi. Il faut que tu fasse quelque chose.
Qu’attendait-elle de moi exactement. Je n’étais ni magicienne ni un vampire. De toute façon il n’y avait qu’une seule chose qui pouvait tuer un vampire, en excluant les autres vampires bien sur, les loups-garous. Ces a ce moment que j’eus un éclair de génie.
-J’arrive Alice attend moi. J’ai une idée.
Je raccrochais avant de savoir ce qu’elle en pensait. Je remontais dans la voiture en deux temps trois mouvement et partie a toute vitesse en direction de la Push. Mon moteur allait de plus en plus mal et il lâcha justement a l’entrés de la réserve.
-MERDE !
Je descendis furieuse et de plus en plus anxieuse. Allait-il faire du mal a mon Edward ? À Emmett ? À Jasper ? Il fallait sauver Esmée et Rosalie. Je pensais a tout ça tandis que je courrais vers la maison des Black. Je n’avais pas seulement rêvé ce détail ci. Elle existait vraiment et a mon arriver je vis Billy regarder par la fenêtre pour voir qui cognait a sa porte ainsi. Ce ne fut pas un Jacob souriant qui m’accueillis mais un vieille homme en chaise roulante.
-Billy j’ai besoin de votre aide.
-Bella ! Mais que fais-tu là ?
-Je n’es pas le temps. Il faut vraiment que je parle a Sam.
-À Sam pourquoi ?
-Parce qu’il est le seule a pouvoir tuer James. Il est le seule a pouvoir tuer les vampires.
La visage du vieille homme se décomposa. Bon j’y avais peut-être été un peu fort sur ce coup ci mais la situation était urgente.
-Je ne vois pas de quoi tu parle.
-Arrêter ces vraiment urgent. Edward est en danger et je dois le sauver.
A bien y penser il était inévitable que Edward devienne un vampire et ainsi l’ennemie juré de la meute. Et c’était la même chose pour chaque membre des Cullen mais pour ça il fallait empêcher que James, car c’était nécessairement lui, ne les tue. Et il avait de forte probabilité de la faire étant donné son peu de retenue.

Mon visage dut convaincre Billy car il roula jusqu’au téléphone et appela Sam.
-Sam ! C’est Billy. On m’a signalé des sang-froid sur le territoire. Ils vont s’en prendre a des humains.
-...
-C’est Bella Swan qui m’en a avertie.
-...
-Je sais. Oui. Alors tu t’en occupe ou pas ?
-...
-Bon d’accord. Et avertis Jacob.
Il posa le combiné.
-C’est fait. Sam va avertir Jacob.
-Sam est le second de la meute? dis-je me rappelant mon rêve.
-Oui.
-Et Jacob le chef ?
-Oui.
Il ne semblait définitivement pas comprendre comment j’avais eu cette information. Il secoua la tête encore abasourdi.
-Je peux prendre la voiture de Jacob ? La mienne m’a lâché en chemin.
-Bien sûr. Les clefs sont dans l’entrée.
Je les pris et allait monter dans la coccinelle de Jacob. Elle était exactement comme dans mon rêve. Je roulais plus vite cette fois-ci. En moins de deux j’étais chez les Cullen. La maison avait été endommagé elle aussi. Beaucoup des vitres étaient brisé et du verre traînait un peu partout. Alice était assise au sol tout près de deux corps sans vie. C’était Rosalie et Esmée. Les larmes roulèrent de mes yeux.
-Les choses ne se sont pas passé comme je l’avais prévu, dit Alice encore sous le choque. James a changé son plan. Il les a tué. Il était trop affamé. On peu espéré qu’il va tout de même transformer Jasper, Edward et Emmett.
-J’ai envoyé quelqu’un s’occuper de James et Victoria.
Alice me regarda confuse.
-Les vampires qui ont fait ça, lui expliquais-je.
-Ha ! Et qui va être assez fort pour s’occuper de deux vampires ?
-Jacob.

PVO JACOB

Nous courions tous ensemble. Sam juste derrière moi les autres un peu plus a la traîne. J’étais rapide. Le plus rapide. Étant le chef de la meute c’était plutôt normal. J’étais un loup né comme m’avait déjà dis les autres. Ça m’était aussi facile que respirer. Sam, Jared, Paul et Embry étaient doué eux aussi mais pas autant que moi. Enfin nous avions quelques vampires a nous mettre sous la dent. Il y avait bien longtemps maintenant que c’était arrivé. Ils était plusieurs parait-il. Tant mieux. Ça ne ferait que rendre le jeux plus drôle. Je sentis l’odeur horribles des sangsues. Les autres aussi la sentirent.
Bon on fait quoi, demanda Embry.
Embry tu vas avec Paul et Jared. Vous prenez le côté nord. Sam et moi allons attaquer du côté sud.
Sam ne dit rien. Les autres s’excitèrent. Ils étaient tous énervé a l’idée d’aller tuer un vampire. Ce serait le première fois d’Embry et Paul. Avec leur tempérament je n’avais aucun doute qu’ils seraient a la hauteur.

J’allais par le sud avec Sam comme je l’avais ordonné. Les vampires étaient rassemblé dans une clairière. Ils étaient trois. Un semblait ne faire qu’observer tandis que les deux autres, un blond et une rousse, mordait leur victime a pleine dent. Après quelques secondes ils les lâchèrent. Que faisait-il ? Le blond alla mordre le troisième visage pâle pendant que la rousse allait mordre un autre blond dans la trentaine. Ils étaient 4 humains. Ils semblaient inconscient mais pas blessé. Du moins a première vu. Sam derrière moi observait tout aussi perdue. Ils allaient transformer ces humains en vampire. Ils se créaient des compagnons. Ils étaient malade. Ils fallaient intervenir tout de suite. La meute compris mon ordre et ils démarrèrent tous au bon moment. Courant et jappant nous nous jetâmes sur les monstres. Le blond nous remarqua et réussi a repousser l’attaque de Sam. L’autre vampire au cheveux noir un peu plus en retrait était quand a lui déjà en morceau, à moitié dans la gueule d’Embry, à moitié dans la gueule de Paul. La rousse réussie a esquiver mon attaque. A chaque fois que je tentais de l’atteindre elle esquivait. C’était plus qu’agaçant en vérité. Tout d’un cou j’entendis quelqu’un appeler mon nom.
-JACOB !
C’était une voix d’humaine. Une humain qui m’était étrangement familière mais sans que je sache exactement pourquoi. Je tournais ma grosse tête de loup dans sa direction. C’était une jeune fille, environ 17 ans, au cheveux brun foncé et a la peau pâle. Elle était très jolie mais ce n’était pas vraiment le moment de penser a ça. Elle semblait m’avoir reconnue pourtant je ne l’avais jamais vu au par avant. Je devinais que c’était la fille de Charlie Swan a son allure et général(Charlie m’en avait beaucoup parlé) mais elle comment me connaissait-elle ? Et pourquoi n’avait-elle pas peur de moi ? J’étais un loup géant de deux mètres après tout. Elle se figea a quelques mètres de nous. Jared et Paul finissait de démembrer Victoria et il ne me restait plus qu’a retourner sous ma forme humain pour allumer un feu. Ces ce que je fis. Bella me fit un grand sourire en me voyant. Mon coeur s’emballa. Quel réaction bizarre. Elle ne sembla pas gêné par ma nudité non plus. En faite elle se jeta sur moi tout cour en me remerciant sans cesse.
-Merci Jake. Merci ,merci. Je ne te remercierais jamais assez d’avoir sauvé Edward.

Chapitre 12

PVO BELLA

Jacob l’avait sauvé. Mon Jacob avait sauvé mon Edward. Je me sentais si heureuse a ce moment que j’en oubliais presque Rosalie et Esmée. Elles me manqueraient. Même Rosalie. Mais pour l’instant la chaleur de Jacob me réconfortait complètement. Je vis le regard des autres loups se tourner vers moi confus.
-Salut Embry ! Salut Jared ! Lançais-je.
Les deux loups se tournèrent l’un vers l’autre l’air de se dire que j’étais folle. J’éclatais d’un grand rire. Jacob silencieux me regardait toujours aussi perdue.
-Arrête de faire cette tête Jake.
-Tu es Bella ?
-Oui.
-On se connaît ?
-En quelque sorte oui.
-Ok si tu le dis. Et juste comme ça comment ce fait-il que tu n’es pas peur de nous ?
-L’habitude je crois. N’essaye pas de comprendre, ajoutais-je me doutant que je le perdrais encore plus. En tout cas merci d’avoir sauvé Edward. Et Jasper. Alice ne s’en serait pas remis.
-Tu parles des humains que les vampires ont mordu ?
-Oui bien sûr.
Je me précipitais vers le corps d’Edward. Je le voyais qui reprenais lentement conscience.
-Il sont été mordu, lança une voix.
Je vis que Paul avait retrouvé sa forme humaine.
-On ne peu pas les laisser vivre.
-Vous ne pouvez pas les tuer. Ils sont encore humain et tant qu’ils n’auront pas fait de mal a personne vous n’aurez aucune raison de les éliminer.
-Oui mais ils vont en faire. Pourquoi attendre ? Nous pourrions sauver des vies innocentes.
-Ta gueule Paul. Lança Jacob.
Ce dernier se tu.
-Bella tu les connais ?
-Oui!
-Et tu peux nous garantir qu’ils ne feront aucun mal ?
-Oui. Ils seront végétarien. Ils ne vont tuer que les animaux.
Les autres loups grognèrent septique.
-D’accord nous ne leur feront aucun mal tant qu’ils n’en n’auront pas fait eux même.
-Tu crois cette humaine ignorante ? Pourquoi ?
-Je n’en es aucune idée, murmura Jacob comme surpris par sa propre attitude.

À suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EverAfter
Au cinéma avec Mike et Jacob
Au cinéma avec Mike et Jacob


Féminin
Nombre de messages : 1223
Age : 24
Localisation : Montreal
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Et si tout n'était qu'un rêve.   Mar 10 Nov - 0:23

Je ne leur laissais pas le temps de changer d’idée je demandais a Jacob de m’aider a les transporter jusqu’a la villa. Les garçons retrouvèrent tous leur forme humaine et ramassèrent Carlisle, Jasper, Emmett et Edward. En chemin Edward se réveilla. Il était dans la bras de Jacob et cette image avait quelque chose d’hilarant. Jamais je n’aurais cru voir ça un jour.
-Bella ! M’appela Edward sortant de l’inconscient.
-Tout va bien aller mon amour. Jacob va nous aider a t’emmener dans un lieu sûr.
Je passais ma main dans ses cheveux rassurante. Jacob grogna quelque chose et Edward regarda Jacob suspect. Je pus voir la douleur monter tranquillement en lui. Jacob et ses frères furent un peu surprise lorsque celui-ci se mit a hurler de douleur. Et pour rajouter a la panique général Emmett se réveilla a son tour poussant un grand rugissement. Il se débattit dans les bras de Paul et Embry.
-Du calme Emmett ! Ça va passer. Pour l’instant essai juste d’endurer la douleur le plus calmement possible.
Il me regarda complètement perdue puis serra les dents. On aurait dit qu’il était en train de se faire arracher un bras. Edward quand à lui avait les larmes au yeux et serrait la mâchoire. Il ne semblait concentré qu’a une chose:endurer la douleur. C’était plus facile pour lui car il savait. Je l’avais prévenue que la douleur qui l’attendait serait pire que tout ce qu’il avait jamais connu. Pour Emmett c’était plus effrayant. J’étais contente que Jasper et Carlisle ne se soit pas encore réveillé. Au moins Alice pourrait être là pour les rassurer a leur réveil. Jacob me suivit jusqu’a la villa puis m’aida a les transporter a l’intérieur. Alice avait arrangé ce qu’elle pouvait mais les vitres était toujours brisé et laissait entrer l’air. Au moins il n’y avait plus de débris sur le sol et les meubles étaient arrangé un minimum. Edward et Emmett furent chacun installé sur les sofas du salon. Nous installâmes Carlisle et Jasper dans les chambres du haut. Sans plus porter attention au amérindiens nu devant elle Alice se rendit au côté de Jasper qui venait de se réveiller. Carlisle serait seul mais j’avais confiance qu’il pourrait se débrouiller tout seule pour l’instant. J’irais le voir plus tard. La plus part des loups partirent en courant de la maison. Seul Jacob et Embry restèrent.
-Tu as besoin d’aide ? Me demanda Jacob un peu gêné.
-Va t’habiller avant. Il y a du linge en haut.
Il partit de ce pas suivis d’Embry. Quand il revint ils portaient tout les deux des chemises blanche et des pantalons de toile pâle. Ça ne leur allait pas vraiment mais vu les circonstance sa ferait.
-D’accord la transformation dure au minimum 3 jours donc j’aurais besoin d’un maximum d’affaire. Premièrement il faudrait que vous recouvriez les vitres brisé avec quelque chose. On va mourir de froid nous ici. Ensuite on aurait besoin de nourriture et de couverture. Un max. Nous sommes 2 pour quatre et je doute qu’Alice quitte beaucoup Jasper. Pour finir il faudra que vous soyez là, tous, pour quand ils vont se réveillé. Ils seront désorienté et mourront de faim. Je ne serais pas en mesure de les contrôler. Et malgré ce que j’ai dis plus tôt je n’oublie pas que ce seront des vampires. J’aurais besoin de protection. Juste le temps qu’il s’habitue a leur nouvelle condition. Avec un peu de chance ça ne leur prendra pas plus que quelques jours. Alors vous pouvez faire ça pour moi ? S’il vous plaît ?
Jacob n’hésita pas un instant.
-Oui.
Embry quand a lui semblait incertain. Il finit pourtant pas hocher la tête en voyant l’approbation de son chef.
-Embry va chercher les autres. Dis leur qu’on aura besoin de matériel de construction. Il faut remettre cette maison en état le plus vite possible. Ensuite va chercher a bouffer et des couvertures tout le monde.
Embry ,sans un mot, partit faire ce que son chef lui avait demandé.
-Je peux les monter en haut si tu veux ? Ce sera plus facile pour s’occuper d’eux en même temps.
-D’accord. Va y doucement. Ils souffrent beaucoup.
Tandis qu’il prenait Edward dans ses bras Jacob me demanda:
-Comment sais-tu tout ça ? Tu es une humaine.
-Disons que je fais des rêves très réaliste.
Sans plus d’explication j’amenais Jacob jusqu’a la chambre d’Emmett, la plus grande. Il y avait un lit simple dans la chambre et j’installais Edward dessus. Celui-ci le remarqua a penne concentré comme il était dans sa douleur. Je demandais a Jacob d’aller me chercher deux autres lits simple dans la maison. Je le vis passer de chambre en chambre ramassant les lits. Il en ramena 4 autres dont un avec Jasper dessus. Alice suivait le mouvement comme attaché au lit d’une quelconque façon. Elle me dit qu’elle avait déjà tout expliqué a Jasper et que ce dernier prenait bien la chose. Jacob ensuite Carlisle et Emmett dans la chambre. Les quatre sur un lit. Il gémissait tous de douleur. Jacob les regardait fasciné et dégoûté a la fois.
-Bella !
C’était Carlisle.
-Veux-tu m’expliquer une bonne fois pour toute ce qui se passe ?
Il avait dit ces mots de façon saccadé s’empêchant de crier de tout son être. J’avais vraiment pitié de lui.
-D’accord mais je ne le répéterais pas deux fois. Écouter tous ! Emmett, Carlisle !
Les deux tournèrent leur yeux vers moi dans leur agonie.
-Vous êtes en train de devenir des sang-froid, des sangsues, des monstres.
-Jacob !
Je le frappais a l’épaule. Alice lui lança un regard mauvais.
-Écoutez-moi bien ,commençais-je, vous êtes en train de devenir...

***
Emmett avait un grand sourire crispé et Carlisle semblait pensif, du moins du plus qu’il pouvait dans sa douleur.
-Vraiment ? Je serais aussi fort que ça ? Me demanda Emmett après que je lui eus raconté une partie de baseball a la Cullen.
-Oui, répondis-je encourageante. Tu seras heureux en vampire. Fait moi confiance.
Il sourit a nouveaux avant d’étouffer un gémissement. Carlisle n’avait rien dit et Edward regardait leur réaction curieux. Jasper lui n’était concentré que sur Alice, tu parles d’une surprise, et celle-ci lui murmurait des mots apaisants. Le voir souffrir ainsi était terrible J’imaginais très bien ce qu’Alice devait ressentir. Et c’était pourquoi j’évitais de regarder Edward trop souvent. Je préférais voir Emmett qui semblait un peu mieux endurer la douleur après que lui eus raconté les détails de la vie des vampires. C’était moins douloureux.
-Bella !
C’était Edward. J’allais a son chevet immédiatement. Je tentais de cacher ma réaction face a sa souffrance mais il l’a remarqua. Ces pourquoi ce qu’il me dit me prit vraiment par surprise.
-Je suis désolé. Je sais que ces dure pour toi en ce moment.
-Ces toi qui souffre le martyr en ce moment. Je me rappel très bien ce que ces et vraiment ces toi qui a la pire situation.
Il ne répondit pas. Du moins pas à ça.
-As-tu souffert tout ça toi aussi ?
-Oui. Je te l’ais dis.
Au premier mot il sembla se briser en morceaux.
-Je suis vraiment désolé Bella. Vraiment désolé. Tu n’as pas idée.
-Peux-tu arrêter de penser a moi deux secondes? Ces toi qui souffre en ce moment pas moi. Alors cesse de penser a ça immédiatement. Ces un ordre.
Je tentais d’insufflé un petit ton autoritaire dans ma voix. Il me fit un pauvre sourire et retourna a ses pensées ne semblant pas pouvoir supporter une conversation plus longue. Pendant tout ça j’avais complètement oublié Jacob. Il était assis dans la porte, sa grande carcasse prenant toute la place, nous regardant frustré, fasciné, curieux, agacé et plein d’autres émotions que je n’aurais pu deviner. En bas j’entendis des gens entrer. Jacob se leva d’un bond.
-Les gars sont arrivés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EverAfter
Au cinéma avec Mike et Jacob
Au cinéma avec Mike et Jacob


Féminin
Nombre de messages : 1223
Age : 24
Localisation : Montreal
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Et si tout n'était qu'un rêve.   Mar 10 Nov - 0:24

Chapitre 13

PVO BELLA

Les garçons mirent des planchent de bois et condamnèrent tout les vitres de la villa. Il arrangèrent les murs qui avaient été brisé et se servir même de quelques meubles pour reconstruire l’entrée. Ils allaient vite et semblaient avoir fait ça toute leur vie. Quand ils eurent finis ils rentrèrent pour la plus part. Seul Embry et Jacob restèrent, encore une fois, alternant les heures de sommeil. Chacun a leur tour ils m’aidaient a faire la cuisine pour moi Alice et eux même. Ensuite ils m’aidaient à m’occuper des garçons. Ces chez Jasper que la douleur sembla diminuer le premier. Alice se détendit enfin un peu et moi j’eus droit à un peu de répits. Quand je me réveillais en pleine nuit le troisième soir je découvris que Jacob m’observait dormir depuis sûrement un moment déjà. Je m’assis encore un peu confuse et regardais autour de moi.
-J’ai l’impression que tu me cache quelque chose, dit Jacob directement.
Je le regardais surprise. Encore un. Au moins il ne semblait pas partie pour avoir des flash-back lui.
-Je ne te cache rien Jacob. En tout cas rien d’important.
-Et le fait que tu savais à propos loups et des vampires. Tu l’expliques comment? Ou encore que tu me connaissais déjà la première fois qu’on s’est vu.
-Jake pitié ! Arrête ! Ce serait compliqué a expliqué et ça ne ferait que te mélanger. Ta vie est simple pour l’instant. Ne la complique pas en te rapprochant de moi.
-Je me fiche de la compliquer. Je veux savoir.
Je le regardais. Il avait l’air tout ce qu’il y a de plus déterminé. Il ne lâcherait pas le morceaux je le savais. Pas avant de savoir. Jake était plutôt obsessionnel quand il s’y mettait.
-Bon d’accord mais dit-toi que c’était juste un rêve. Je ne tiens pas à ce que tout se reproduise.
Silence.
-D’accord tout a commencé la nuit ou je suis arrivé a Forks. J’ai fais ce rêve.
Je lui expliquais tout en détail. Ma rencontre avec Edward et ma découverte de l’univers des vampires. Je lui racontais en quelques mots comment et pourquoi Edward m’avait quitté. Je lui parlais de ma dépression et de comment il m’en avait sortie. Je mis plus de temps a lui raconter les partie le concernant. Il m’écoutait impassible en apparence mais je savais qu’a l’intérieur il bouillonnais. Je lui racontais le saut de la falaise, nos deux presque baisé, l’arrivé d’Alice, l’appel d’Edward, les Volturis, le retour d’Edward que je décris un peu moins en détail, leur confrontation et ensuite toute rivalité pour m’avoir. Je me surpris à rire de ma propre histoire à quelques reprises. Quand j’en arrivais a son départ je le sentis se renfrogner. Je continuais l’ignorant. Je lui parlais le plus rapidement possible du mariage et de son apparition. Je sautais la lune de miel et passais à ma grossesse. Il pâlit à plusieurs reprises mais ne m’interrompit pas. Il se révulsa lorsque je lui expliquais comment il c’était imprégné de Renesmée et rit bien malgré lui quand je lui dit comment j’avais voulu le tuer en l’apprenant. Il était 4 heures du matin quand j’eus finis de raconter mon histoire. Il était épuisé mais le suspense de mon rêve l’avait tenu réveillé.
-Je me suis réveillé ce matin là et j’ai réalisé que tout ça n’était qu’un rêve. Un beau rêve certes mais un rêve.
-Sauf que les choses se passent approximativement comme dans ton rêve. Ce n’était pas qu’un rêve. Mon père pourrait savoir ce que ça signifie. Les rêves sont très présents dans la culture Amérindienne. Peut-être que c’était un avertissement. Pour t’aider a faire les bon choix dans ta vie. Ou encore c’était peut-être pour les aider. Les Cullen. Sans toi ils seraient tous mort et peut-être que tu devais les sauver.

Le Jacob de cette réalité était définitivement plus adulte et mature que celui que j’avais été habitué à connaître.
-Oui mais Esmée et Rosalie sont mortes.
-Peut-être mais tu as sauver ces quatre là (il pointa Edward, Emmett, Jasper et Carlisle). Et puis Alice aura son Jasper.
OK. Il était définitivement plus mature.
-Si ce n’avait pas été de moi James ne leur aurait jamais fait de mal pour commencer.
-Bella tu ne pas continuer a te blâmer pour tout ce qui arrive. Les choses arrivent parfois sans raison. Tu as sauvé Edward et dit toi que sans toi Alice aurait perdue l’amour de sa vie...
-Sans toi tu veux dire.
-Ce que j’essais de dire ces que tu n’es peut-être pas le problème mais la solution. Tu dis que ces toi qui cause tout ça pour commencé mais ces toujours toi qui sauve tout le monde a la fin. À ta façon bien sûr mais ces toi qui les sauve. Il faudrait peut-être que tu commences à envisager que tu n’es pas ce qui cause le problème mais ce qui règle le problème. Tu es forte. Tu es courageuse. Tu as fais des erreurs mais tu as appris de celle-ci et surtout tu es quelqu’un d’aimante. Ton amour est si fort qu’il te pousse à faire des choses hors du commun.
-Oui mais tout ça ce n’était qu’un rêve Jake. Qu’est-ce qui te dit que je suis pareil dans la vraie vie.
-La façon dont tu as sauver les Cullen. Et je suis sûr que si ce qui s’est passé dans ton rêve venais à ce passer tu ferais exactement la même chose. Tu aurais les mêmes réactions. C’était toi dans ce rêve. Ces toi qui a eu cette enfant vampire et personne d’autre Bella. Ces toi qui a sauvé la situation encore et encore.
Jacob avait peut-être raison. Ce qu’il disait était logique dans un sens. Mais pourtant une partie de moi doutait toujours. Qu’avais-je de si spécial qui me démarquais des autres êtres humains? J’aurais bien aimé le savoir. La fatigue me submergea d’un coup. Je me mis alors à pleurer comme une idiote. Mon ami indien passa un bras réconfortant autour de mes épaules et me murmura des mots rassurants.
-Ça va aller Bella. Tout va bien aller.
-Je sais, je sais. Je suis fatigué ces tout.
-Repose-toi ma chérie. Je prends le relais. Ça ira mieux après. J’hochais la tête comme une enfant obéissante et m’allongeais. Une minute plus tard j’étais endormi. Quand je me réveillais il faisait noir. J’avais dormis toute la journée. Jacob était assis au côté d’Emmett et les deux garçons semblaient beaucoup s’amuser ensemble. Il parlait des futurs matchs de luttes qu’ils pourraient faire quand Emmett aurait fini sa transformation. Carlisle endormie mais je n’étais pas dupe. Avec la douleur il était impossible de s’endormir. Alice par contre était vraiment endormie dans les bras de Jasper qui semblait plus heureux que jamais malgré la douleur qui le torturait. Edward lui semblait me regarder depuis un moment déjà. La douleur semblait moins forte pour tous. Cela faisait maintenant trois jours alors c’était normal. Je m’approchais d’Edward et allais lui prendre la main. Je me sentais beaucoup plus forte que quand je m’étais endormie. Ces alors qu’Edward dit:
-Jacob est beaucoup plus mature que je l’imaginais.
-Il n’était pas comme ça dans mon rêve. Plus gamin. Plus joueur. De toute façon j’aime les deux Jacob.
Edward fronça les sourcils.
-Je me suis toujours demandé pourquoi tu m’avais choisie à sa place. Maintenant que je le connais je trouve carrément absurde que tu me sois choisie.
Maintenant c’était a moi de froncer les sourcils.
-De quoi tu parles ?
-Dans ton rêve pourquoi l’as-tu quitté pour retourner avec moi ?
-Parce que je t’aimais gros idiot. Et que je t’aimerais toujours.
-Je ne comprends toujours pas.
-Toi aurais-tu choisies Rosalie à ma place ? Tout aurait été plus simple. Elle est un vampire, elle est de ta famille, elle ne t’aurait pas mit en danger.
-Jamais. Je ne l’aimais pas.
-Et bien moi je n’aimais pas Jacob. En tout cas pas comme je t’aime.
Edward hocha la tête et s’en retourna à ses pensées. Il ne comprenait toujours pas mon raisonnement.
-Ça va ? Me demanda Jacob. Je peux m’en aller si je cause problème.
-Non, reste. Ces Edward qui fait ça tête.
-Il faut le comprendre. La douleur qu’il endure en ce moment est horrible. Ça le rend un peu plus exécrable mais je suis sûr qu’il t’aime de tout son coeur.
Ok là il y avait quelque chose qui clochait. Jacob venait de parler comme Carlisle dans ses meilleurs jours. Je lui fis un petit sourire crispé en retour et sortie.
-Je vais prendre l’air.
Une fois dehors je me dirigeai un peu au hasard dans les bois. J’avais cette étrange impression que rien n’était réel. Quelque chose clochait. Ça m’avait prit tout d’un coup en me réveillant. Tout était juste trop. Je n’aurais pas pu décrire exactement ce que je ressentais mais c’était vraiment effrayant. Comme si ma vie n’était pas ma vie ou que tout ceci n’était qu’un rêve. Encore une fois. Non pas cette fois. Je commençais à avoir mal à la tête. Ça cognait dans mon crâne. Puis je commençais à voir perdre l’équilibre. Les choses tournaient. Tout tournaient. Je tombais au sol à plusieurs reprises me relevant constamment, continuant mon chemin a travers les arbres. À un moment donné je me sentis trop faible pour me relevé et ces là que je m’évanouis.

Chapitre 14

PVO BELLA

Ce fut Paul qui me retrouva.
-Bella ! Que fais-tu là ? Tu n’étais pas sensé être avec Jacob a la villa?
Le loup me souleva et me porta marchant calmement dans la forêt.
-Je suis sortie prendre un peu l’air et je me suis évanoui.
-J’ai vu ça, dit-il en riant. Puis il redevint sérieux. Tu devrais faire plus attention a toi mon coeur.
J’ouvrais de grands yeux choqués.
-Pardon ?
-Quoi ? Demanda-t-il un peu dans la lune.
J’avais du rêvé. J’avais définitivement du rêver.
-Rien. Alors comment ça se passe avec Carole ?
-Pas mal. On va sa marier bientôt.
La seule mention de son imprégné lui donnait des étincelles aux yeux. Bon enfin quelque chose de normal.
-Jacob s’inquiétait. Quand il ne ta pas vu rentrer il m’a envoyé te chercher.
Nous arrivions en vus de la villa. Tout d’un coup Paul s’arrêta.
-Quoi ?
Paul eut l’air gêné. Il ne répondit pas.
-Quoi ?
-Rien. On va juste attendre un peu avant de rentrer.
Je le regardais intrigué. Que ce passait-il qui le rendait gêné a ce point ? Ces alors que j’entendis un grand cris, erreur deux grand cris unis, venir de la maison. C’était définitivement des cris de jouissances. Paul haussa les épaules puis s’avança vers la villa. Il avait finit maintenant semble-t-il.
Jacob était assis a la table de la cuisine et Emmett et Edward était tout les deux couché sur uns des sofas du salon. Jacob riait tandis qu’Edward avait l’air agacé. Je me demandais vaguement où était Carlisle. Jacob m’expliqua en me voyant entrer dans les bras de Paul.
-Alice et Jasper avaient besoin d’un peu d’intimité. Ça l’aide à calmer la douleur qu’ils disent.
Sur ce Emmett et Jacob éclatèrent a nouveaux de rire. Paul me déposa sur le sol et repartie en vitesse grand V de cette maison de fou. J’allais m’asseoir par terre tout près d’Edward.
-Que t’est t’il arrivé ? Me demanda-t-il d’une voix grognonne.
- Rien de bien ne grave. Je me suis évanoui dans la forêt en marchant.
Il ne réagit pas ce que je trouvais vraiment vraiment étrange. Jacob lui par exemple vint automatiquement vers moi.
-Quoi ? Tu t’es évanoui. Et toi tu ne t’inquiètes pas plus que ça pour elle ? Bien sûr que non. Espèce de sangsue égoïste.
-Jake !
Il prit une grande respiration et se calma.
-Désolé Bella ces juste que je m’inquiète pour toi. Je n’aurais pas du m’emporter vraiment. Je ne recommencerais pas promis.
Ok je n’en demandais pas tant. Les choses étaient de plus en plus bizarre ici.
-Alors qu’est-ce qui ces passé ?
-Je me suis évanoui.
-Pourquoi ? Comment ?
-Je n’en es aucune idée. Les choses ont commencé a tourné et une seconde plus tard j’étais dans les vapes.
-Je vais m’assurer que ça ne se reproduise plus ne t’inquiète plus. A partir de maintenant tu va manger et dormir correctement. Je refuse que tu mettes en péril ta santé.
-Il a raison Bella, dit Edward redevenant un peu lui même.
-Euh d’accord ces une conspiration ? Vous avez décidé d’échanger vos rôle pour une journée ces ça ? Et ne me regardez pas comme ça si vous voyiez votre façon d’agir vous comprendriez ce que je veux dire.
Les hommes me regardèrent toujours aussi perdu.
-Ha laissez tomber.

Après avoir prit une bonne douche et avoir remplis mon estomac je remontais pour veiller nos futurs vampires avec Jacob. Jasper avait maintenant finit sa transformation et il était partie chassez immédiatement avec Embry. En y repensant j’avais bien rit de ce qui c’étais passé avec Alice et Jasper plus tôt. Au moins eux leur relation était toujours aussi forte. Moi j’avais droit à un Edward qui se prenait pour le grincheux et un Jacob qui se prenait pour un Edward en puissance. Et c’était des plus déconcertant. Une fois assise au côté d’Edward je me préparais a subir la mauvaise humeur du siècle. Mais je n’eus pas le droit a ça. Non pas que Edward soit sortie de son mutisme. C’était Jacob qui me faisait la conversation plus souriant que jamais. Il me parla de sa vie de loup-garou, de ses motos, de l’école, de tout quoi. Et finalement je me retrouvais morte de rire sur le plancher de la chambre en moins de 20 minutes.
-Dites le si je dérange, nous interrompis Edward d’une voix cassante.
Emmett qui riait avec nous depuis le début se fâcha:
-Bon d’accord Eddie je crois que tout le monde en a assez ici. Si tu veux faire ton grincheux va le faire ailleurs. On comprend que tu souffre moi aussi j’ai mal mais bon dieu mec passe par dessus. Et en plus la douleur est presque partie. Dans quelque temps tu pourras courir comme une gazelle. Je vois vraiment pas pourquoi tu fais cette tête.
-Désolé de ne pas partager votre goût pour les blagues de babouins. Je préfère encore réfléchir dans mon coin.
J’étais choqué.
-Edward ! Excuse-toi tout de suite.
-Non ça va Bella, me dit Jacob. Il est de mauvaise humeur ces tout. Laisse lui un peu de temps pour décompresser.
Je ne répondis rien toujours furieuse. Je décidais d’aller passer le reste de la soirée au côté de Carlisle dans la chambre d’a côté. La mort d’Esmée l’avait complètement anéantit. Il semblait être mort avec elle. Son corps était présent mais son esprit était déjà loin. Ce qui ne le rendait pas très distrayant mais au moins j’avais la paix. Je ne dis pas un mot, lui non plus. Je le laissais faire son deuil. Vers 6 heures Jacob vint me chercher.
-Viens on mange Bella.
Je le suivis jusqu’a la cuisine. Sur la table un plat préparé expressément par Émilie. Elle avait du venir le porter un peu plus tôt dans la journée. En mangeant je m’aciérais de Jasper et Jacob m’informa que ce dernier n’était pas encore près a rentrer a la villa. Il ne voulait surtout pas mettre Alice en danger alors il préférait rester ou il était en ce moment. Pourtant dieu sait qu’elle devait lui manquer. Jake m’informa qu’Emmett allait avoir fini sa transformation d’ici quelques heures. Ce dernier était surexcité à l’idée de la force qui l’attendait. Paul et Embry allait venir pour s’occuper de lui le temps de sa première chasse et après Jacob irait sûrement faire un match de lutte avec lui comme il le lui avait promis. J’aurais bien aimé voir ça mais mon ami me l’interdisait. Emmett serait encore un nouveau né et aurait penne à se contrôler. Un peu plus tard Jacob me dit qu’il n’aurait jamais cru que lui et sa meute aurait pour mission de s’occuper de vampire. C’était complètement absurde quand on y pensait. Je n’y portais pas vraiment attention à ce moment là car je sentis a nouveau la tête me tourner. Tout allait trop vite. Tout était trop étrange. Ce n’était pas réel. Ce ne pouvait pas être réel. Je surpris Jacob à m’appeler ma chérie à quelques occasions mais encore une fois je ne notais pas. Je notais par contre la fois il m’appela « mon ange ». Il ne sembla pas le remarquer comme avec Paul. Je ne dis rien non plus le laissant continuer son monologue. Ce soir là je m’endormis dans les bras d’une Edward grincheux alors que Jacob se mettait à me fredonner une berceuse. Ma berceuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EverAfter
Au cinéma avec Mike et Jacob
Au cinéma avec Mike et Jacob


Féminin
Nombre de messages : 1223
Age : 24
Localisation : Montreal
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Et si tout n'était qu'un rêve.   Mar 10 Nov - 0:25

Chapitre 15

PVO BELLA

Je me réveillais paniqué. La ferme idée que quelque chose n’allait pas autour de moi était de plus en plus forte et par la même occasion ce terrible mal de tête. J’avais l’impression qu’on m’aspirait de l’intérieur. Je sortis de la maison en courant ne voyant pas Jacob a l’intérieur de toute façon. Je courrais de toute la vitesse dont j’étais capable dans cette forêt qui m’était familière. Je crus passer devant Jacob et Emmett qui faisait se battait. Jacob s’arrêta pour me suivre.
-Bella ! Bella ! Que ce passe-t-il ? Tu vas bien ?
-Non Jacob. Je ne vais pas bien. Tu n’es pas toi même, Edward n’es pas lui même, rien n’es normal.
Il me regarda impuissant. Tout d’un coup je compris ce qui clochais. Je souris d’un sourire de fou.
-Charlie. Je n’es pas appelé Charlie.
En gros le visage de Jacob ne reflétait que cette expression: Hein ?
-Tu ne comprend pas ? Charlie ne s’est pas inquiété. Il ne sait pas jeté ici dès ma disparition. Alors ça ne peut pas être réel. Comme tout le reste d’ailleurs.
A mesure que je prononçais ces mots la compréhension de la situation me vint tranquillement. Les jours d’écoles manqué sans conséquence, mon père aussi peu sévère, les flash-back d’Edward, les parents constamment absent, les journée trop parfaite pour être vrai, les gens disant des choses qu’ils n’étaient pas censé dire, Mike Newton polis et intelligent, Jacob en Edward puissance dix, Edward en grincheux de première...
Tout cela n’avait pas de sens. Non aucun parce que ce n’était pas réel.
Une voix angélique.
-Maman ! Maman ! Réveil-toi !
Une autre voix angélique.
-Bella ! Bella ! Mon amour réveil-toi je t’en pris.
C’est alors que je repris conscience. J’ouvris les yeux et je vis avec plus de clarté que jamais. Je voyais la poussière au plafond, je voyais les petits grains de sables sur le sol, je voyais les coutures du canapé. Et surtout je voyais Renesmée. Puis Edward, puis Alice, puis Esmée, puis le reste de la famille Cullen éparpillé dans la pièce.
-Qu’est-ce qui s’est passé ? M’entendis-je demander d’une petite voix carillonnante.
-Renesmée était en train de te montrer un rêve qu’elle avait faite quand tu t’es... Disons laisser emporter par ta tête. Comme une somnambule. C’était plutôt effrayant.
-Depuis combien de temps est-ce que je suis comme ça ? Demandais-je anxieusement.
-Je dirais deux jours, continua Edward. J’étais si inquiet.
-Et sur quoi portait le rêve de Renesmée ?
Il sembla surpris de ma question.
-Sur moi en humain ayant la personnalité de Jacob et Jacob ayant ma personnalité en un peu exagéré. En gros c’était ça.
Je soupirais.
-Ça explique beaucoup de chose. Maintenant vient par ici toi.
Je tirais Edward par les cheveux et l’embrassais comme je ne l’avais pas embrassé depuis longtemps. Les autres s’éloignèrent nous laissant un peu d’intimité. Nessie retourna en courant dans la cuisine ou Jacob était en train de vider le frigo. Elle lui sauta dans les bras lui faisant quasiment s’étouffer avec son hot-dog. Ce dernier ne sembla pas s’en offusquer. Il finit sa boucher et il vint vers nous ma fille dans les bras.
-Alors tu es de retour la somnambule? dit-il avalant un nouveau hot-dog.
Je délaissais alors Edward et allait lui sauter dans les bras. Il passa sérieusement proche de tomber mais s’accrocha au comptoir a la dernière minute. Le serrant jusqu’a l’étouffer avec ma fille je lui dis:
-Toi, ne change jamais.
Je me retournais alors vers les autres Cullen.
-Vous non plus. Ne changez jamais. Jamais.


FIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MissRpattz
Se rend au domicile des Black
Se rend au domicile des Black


Féminin
Nombre de messages : 1184
Age : 31
Localisation : assise sur un piano ecoutant rob jouer et les yeux dans les yeux
Date d'inscription : 21/06/2009

MessageSujet: Re: Et si tout n'était qu'un rêve.   Mar 10 Nov - 17:54

courte mais vraiment geniale et tres surprenante fin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EverAfter
Au cinéma avec Mike et Jacob
Au cinéma avec Mike et Jacob


Féminin
Nombre de messages : 1223
Age : 24
Localisation : Montreal
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Et si tout n'était qu'un rêve.   Mer 11 Nov - 23:17

Merci. Et puis quand jai dis que tout etait un reve ca revelait un peu ma fin. En quelque sorte. Il fallait deviner. Disons que je nes jamais preciser qu est-ce qui etait un reve. Alors ces peut-etre une sorte de punch a la fin. On s attend vraiment pas a ca.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kristianna
Confessions de Rosalie
Confessions de Rosalie


Féminin
Nombre de messages : 1460
Age : 21
Localisation : Dans le minuscule lit de Jake, sur la porte il y a écrit NE PAS DERANGER
Date d'inscription : 03/08/2009

MessageSujet: Re: Et si tout n'était qu'un rêve.   Jeu 12 Nov - 0:56

OMG, la fin est tous simplement surprenante, je ne m'attendais vraiment pas à sa, mais alors vraiment pas.

En tous cas, j'ai adoré ta fic et j'espère que tu en feras d'autres. Celle ci était tous simplement sublime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-my-broken-heart.skyrock.com
EverAfter
Au cinéma avec Mike et Jacob
Au cinéma avec Mike et Jacob


Féminin
Nombre de messages : 1223
Age : 24
Localisation : Montreal
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Et si tout n'était qu'un rêve.   Sam 14 Nov - 1:40

Tu n'as pas idée quel point ton commentaire me fait du bien. Ces cool de savoir que mes textes son apprécier. Par contre malheureusement je ne pense pas faire d'autre fanfic pour l'instant. J'écris mes propres histoires. J'aime mieux. Les fanfic ces juste pour m'amuser. Mais vraiment merci quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kristianna
Confessions de Rosalie
Confessions de Rosalie


Féminin
Nombre de messages : 1460
Age : 21
Localisation : Dans le minuscule lit de Jake, sur la porte il y a écrit NE PAS DERANGER
Date d'inscription : 03/08/2009

MessageSujet: Re: Et si tout n'était qu'un rêve.   Sam 14 Nov - 1:44

Je te comprends, mais le coin des fancfics c'est aussi un peu le coin des histoires que l'on fait. Par exemple, ma fic, c'est une histoire et dieu seul sait qu'est-ce qu'elle va finir, alors, moi je te conseillerais de quand même en mettre une et de voir les avis des gens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-my-broken-heart.skyrock.com
EverAfter
Au cinéma avec Mike et Jacob
Au cinéma avec Mike et Jacob


Féminin
Nombre de messages : 1223
Age : 24
Localisation : Montreal
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Et si tout n'était qu'un rêve.   Sam 14 Nov - 23:02

Je suis pas sûr que mes histoire intéresserait les gens. Mais peut-être un jour. Je verrai. En tout cas merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kristianna
Confessions de Rosalie
Confessions de Rosalie


Féminin
Nombre de messages : 1460
Age : 21
Localisation : Dans le minuscule lit de Jake, sur la porte il y a écrit NE PAS DERANGER
Date d'inscription : 03/08/2009

MessageSujet: Re: Et si tout n'était qu'un rêve.   Sam 14 Nov - 23:12

De rien, et je te conseille vivement de repenser à ma proposition. Et de venir lire mon histoire bien sur ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-my-broken-heart.skyrock.com
EverAfter
Au cinéma avec Mike et Jacob
Au cinéma avec Mike et Jacob


Féminin
Nombre de messages : 1223
Age : 24
Localisation : Montreal
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Et si tout n'était qu'un rêve.   Dim 15 Nov - 2:05

J'ai déja lu ou disons commencé ta fanfic et je l'aime bien. Surtout parce qu'il y a Jacob. J'irais lire la suite dès que j'aurais le temps.

edit:Scuser je voulais dire Myriam mais je me suis tromper de nom. Je parlais de Jacob a quelqu'un d'autre alors je me suis mélanger. En tout cas ce que je voulais dire c'était que je m'appelle Myriam et la fille qui fait chier dans le premier chapitre et ben elle porte mon nom.


Dernière édition par EverAfter le Dim 15 Nov - 2:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kristianna
Confessions de Rosalie
Confessions de Rosalie


Féminin
Nombre de messages : 1460
Age : 21
Localisation : Dans le minuscule lit de Jake, sur la porte il y a écrit NE PAS DERANGER
Date d'inscription : 03/08/2009

MessageSujet: Re: Et si tout n'était qu'un rêve.   Dim 15 Nov - 2:11

Ya pas jacob dans ma fic .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-my-broken-heart.skyrock.com
EverAfter
Au cinéma avec Mike et Jacob
Au cinéma avec Mike et Jacob


Féminin
Nombre de messages : 1223
Age : 24
Localisation : Montreal
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Et si tout n'était qu'un rêve.   Dim 15 Nov - 2:21

Je tes répondu dans mon édit jai pas eu le temps de changer la motavant que tu réponde. J'étais dans la lune je me suis tromper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kristianna
Confessions de Rosalie
Confessions de Rosalie


Féminin
Nombre de messages : 1460
Age : 21
Localisation : Dans le minuscule lit de Jake, sur la porte il y a écrit NE PAS DERANGER
Date d'inscription : 03/08/2009

MessageSujet: Re: Et si tout n'était qu'un rêve.   Dim 15 Nov - 12:45

Oh c'est pas grave. Et oui Myriam est une vraie peste dans mon histoire, mais je sais pas si elle aura un grand rôle à jouer ou pas. Enfin sa cogite dans ma tête et je vais bientôt me remettre à écrire, parce que là je suis à l'abours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-my-broken-heart.skyrock.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et si tout n'était qu'un rêve.   Aujourd'hui à 8:02

Revenir en haut Aller en bas
 
Et si tout n'était qu'un rêve.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» carla a dit que tout n'' était pas vrai...
» Un jour ou tout n'etait qu'azard et probabilités
» Affaire Lola à Perpignan - Tout n'était que Mensonge !
» Tout était fini ^
» Tout ce dont je rêve de te dire ... (Jisbon) ^

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twilighters France :: Le quartier des artistes :: Fanfics :: Fanfics tout Public-
Sauter vers: