Twilighters France


*** Twilighters France, votre source française depuis 4 ans!
 
AccueilTwilighters FranceFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une nouvelle vie (titre non définititf) !! (8èm ch en ligne ) Lemon Chap 8

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Aimez-vous ma fic ?
Oui
27%
 27% [ 3 ]
Un peu
9%
 9% [ 1 ]
Pas du tous
0%
 0% [ 0 ]
Tu peux faire mieux
0%
 0% [ 0 ]
Bof bof
0%
 0% [ 0 ]
Elle est super génial
64%
 64% [ 7 ]
Total des votes : 11
 

AuteurMessage
Kristianna
Confessions de Rosalie
Confessions de Rosalie
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1460
Age : 22
Localisation : Dans le minuscule lit de Jake, sur la porte il y a écrit NE PAS DERANGER
Date d'inscription : 03/08/2009

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie (titre non définititf) !! (8èm ch en ligne ) Lemon Chap 8   Mar 13 Oct - 21:53

Merci pour les com's les filles. La suite,je vous la poste dans la semaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-my-broken-heart.skyrock.com
Eryne B
Donne des maux de tête à Alice
Donne des maux de tête à Alice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2509
Age : 31
Date d'inscription : 14/06/2009

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie (titre non définititf) !! (8èm ch en ligne ) Lemon Chap 8   Mer 14 Oct - 17:54

Ok Ok !

Merci Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kristianna
Confessions de Rosalie
Confessions de Rosalie
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1460
Age : 22
Localisation : Dans le minuscule lit de Jake, sur la porte il y a écrit NE PAS DERANGER
Date d'inscription : 03/08/2009

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie (titre non définititf) !! (8èm ch en ligne ) Lemon Chap 8   Dim 18 Oct - 12:45

Alors la suite est la, un peu en retard je sais mais j'étais un peu malade cette semaine et je n'ai pas pu la poster, désolée.

Bon trève de bavardage et voici la suite.


---------------------------


IV
Rendez vous surprenant





Au rez-de-chaussée, mes parents étaient déjà attablé autours

dela table et regardait le journal. Un samedi matin, c’était tous à fait mes

parents ça. Prenant un bol et le remplissant de lait, je pensai avec envie à

la journée qui m’attendait. Mon horrible cauchemar déjà oublié, j’engloutis

rapidement mon petit-déjeuner.



De retour dans ma chambre, j’allumai l’ordinateur que mes

parents m’avaient offert pour mon entrée au lycée. Direction MSN, et

discutions interminable avec mes amis. En ce moment, il y avait toute ma

bande de copine qui était connecté, mais ce n’est pas cela qui attira mon

attention. Mon prince charmant était lui aussi dans les personnes

connectées. Vite, je cliquai sur son image perso et entama la

conversation.



Caramel dit :

- Salut Marco.

M. accro dit :

- Salut Gaëlle. Sa va ?

Caramel dit :

- Oui et toi ?

M. accro dit :

- Très bien, j’ai hâte d’être à tout à l’heure pour que tu me fasses visiter la ville et d’être avec toi.

A ces mots, je sentis mon cœur faire un bond dans ma poitrine. Ainsi il n’était pas aussi indifférent à mon charme. Cela me réconforta car je ne me voyais pas être la seule dans cette histoire à être accro.

Caramel dit :

- Oui moi aussi, j’ai hâte. Tu es déjà prêt j’espère ?

M. accro dit :

- Oui, prêt et impatient. Et toi ?

Caramel dit :

- Bien sûr. Et oui je suis déjà prête. Eh bien je te dis à tout à l’heure alors.

M. accro dit :

- Ok. Par contre j’ai oublié de te demandé ton adresse ?

Caramel dit :

- Oh, bien sur je te la donne, c’est le n°15 rue George Blue.

M. accro dit :

- Merci, je passe te chercher dans une dizaine de minutes. A tout à l’heure.

Caramel dit :

- Ok, à tout à l’heure.

Encore fébrile de la conversation qui venait de passé, je

commençai à discuté avec Solange qui n’était pas encore satisfaite de ce

que je lui avais dit la veille. Elle commença par me faire détailler la manière

dont j’étais habillée, comment je m’étais coiffé car elle plus que quiconque

savait les problèmes que j’avais à dompter me crinière brune. Ensuite elle

me dit tous ce que je devais lui dire pendant la journée. Après cela, elle

me dit que en fait, il fallait juste que je reste moi-même durant ce moment

et que il ne faut jamais l’écouter ce qu’elle disait. Morte de rire devant ce

qu’elle m’écrivait, je n’entendis pas tout de suite le bruit des pas dans

l’escalier menant à ma chambre. La porte s’ouvrit alors brusquement et

Marco apparut alors, tel un ange descendu du ciel.



- Bonjour Gaëlle.

- Salut Marco, comment vas-tu ? demandais-je un peu gênée qu’il m’ait découverte hurlant de rire.

- Très bien, et toi ?

- Idem. Comment as-tu trouvé le chemin de ma chambre ?

- Et bien en fait, c’est ta mère qui me l'a indiqué, avoua-t-il un peu honteux pour je ne sais qu’elle raison.

- Pourquoi ce regard honteux Marco. Tu n’as rien fait de mal.

- Non, mais ta mère croyait que nous sortions ensemble, rit-il un peu gênée.

- Oh, c’est tous ma mère ça, dis-je en me tournant devant l’écran de mon ordinateur et achevant ma discussion avec Solange. Croire des choses qui ne sont pas vraies.

- Qui est-ce ? coupa alors Marco en penchant sa tête près de mon épaule ce qui déclencha des frissons dans tous mon corps.

- Hum, marmonnai-je en m’éclaircissant la gorge à grand renfort de raclement. C’est Solange, ma meilleure amie.

- Et depuis quand êtes-vous meilleure amie ? s’enquit-il.

- 9 ans. Depuis que nous sommes en CE2 quad je suis venue habitée à Ducos en fait.

- Tu n’es pas originaire d’ici ? me demanda-t-il alors.

- Non, je arrivé en Martinique alors que j’avais 6

ans. Avant cela, j’habitais en Guyane et avant cela en France. Je suis née

là-bas et je suis partie en Guyane alors que j’avais 3 ans. Mes parents

n’arrêtent pas de me faire plein de petites remarques sur mon enfance.

Comme quand on était dans un parc, mon père et moi, et qu’il y avait des

hirondelles sur le terrain de jeux et que j’avais couru après eux alors que

mon père discutait avec un collègue de travail. Mes parents en ont pleins

de petites choses comme ça à raconter à mon sujets à leurs amis.


« Nous sommes revenus ensuite dans le pays natale de mes

parents. La Martinique. Et depuis que je suis ici, je n’ai qu’une envie c’est

de repartir en France et d’y rester y vivre.


- J’aimerais bien exaucer ton vœux mais je n’ai pas ce qu’il faut pour le faire, rit-il en me fixant de ces yeux gris.

- Merci, mais mes parents ont déjà exaucé ce vœux en m’offrant un billet pour Paris pour les grandes-vacances prochaine, murmurai-je un peu déçu de ne pas l’avoir comme génie qui exauce les vœux.

- Dommage, j’aurais bien aimé exaucer un de tes vœux.

Une demi-heure plus tard, nous étions dans les rues de ma ville

d’adoption et nous parlions, parlions et parlions sans nous arrêter. C’était

un interlocuteur fort agréable et bavard. Il ne se lassait jamais de parler et

de poser des questions. Lesquelles étaient plus à mon sujet que sur la ville

qu’il voulait sois disant découvrir.



- Alors, tu écoutes quoi comme sortes de musiques ? me demanda-t-il subitement.

- Euh, j’écoute de tous. Du rock au r’n’b, de la folk au reggae. De tous, lui répondis-je en riant avec un sourire jusqu’aux oreilles tellement j’étais heureuse d’être avec lui. Et toi ?

- J’aime un style de musique que peu de personnes comprennent, me répondit-il d’une voix affable.

- Quel genre de musique ? Du hard-core, de la salsa rock ou un truc du genre ? Tu sais, je ne vais pas me moquer, j’aime aussi des musiques que des gens ne comprennent pas forcement, le rassurai-je.

- D’accord, je vais te le dire. C’est la techno. J’aime particulièrement cette musique. Peu de gens la comprennent mais je trouve qu’il faut avoir un grand talent pour faire cette musique. Je ne sais pas si tu me comprends mai en tous les cas. . .

- Tu aimes cette musique, j’ai compris, terminais-je à sa place. Sans vouloir te vexer bien sûr.

- Tu ne me vexes pas du tout.

- Parce que j’aime beaucoup cette musique aussi. D’ailleurs, je ne te l’ai peut-être pas dit, mais j’écris. Des chansons, des poèmes, des citations. J’écris d’un peu de tous, lui avouai-je dans un brusque élan de désir de tous lui avouer.

- Tu me feras lire une de tes créations un de ces jours ? s’enquit-il impatient.

- Si tu veux, mais je te préviens, je suis encore au stade de l’exploration et donc je ne suis pas très doué en fait je trouve.

- Je suis sûre que c’est excellent. Tu es doué en tous, lança-t-il en me lançant un regard plein de sous entendu.

Je sentis ma peau chauffer sous la flamme de ce regard de

braise. Si je n’avais pas la peau aussi sombre que le chocolat, je suis sûre

qu’il aurait remarqué.


Tout d’un coup, je sentis des lèvres se poser doucement sur les

miennes. Un contact doux et excitant à la fois. Du haut de mes 16 ans et

demi, je n’avais jamais eu un pareil contact avec une personne. Non pas

que je n’avais jamais embrassé un garçon, mais pas de cette façon. Ses

lèvres étaient douces et voluptueuses sur les miennes, ses mains s’étaient

posé sur mon visage, les cueillant comme un pétale de fleur. J’étais tout

d’abord surprise, mais je me laissai vite aller à la passion nous unissant et

lui rendit son baiser avec douceur et attention. Nos lèvres bougeant à

l’unisson, nous étions entrelacé dans une étreinte pleine de passion. Mes

mains fourrageaient dans sa chevelure, descendait les long de son dos,

explorant les courbes de son torse et finissait par revenir au point de

départ. De son côté, ses mains à lui découvrait mes bras, ma poitrine, mon

visage et mes cheveux attaché.


Notre baiser semblait duré une éternité et j’aurais voulu qu’il en

soit ainsi, hélas il le rompit dans un souffle de martyre, comme si on lui

enlevait la plus belle chose qu’il n’ait au monde. Ses yeux plongèrent alors

dans les miens et ses paumes caressèrent mon visage. Un léger sourire

s’étendit sur ses lèvres, son regard étaient remplis d’étoiles illuminé. Je

devinais à son expression qu’il voyait la même chose de son côté. Un

sourire sur mes lèvres enfiévré de ce baiser intense, et un regard qui lui

criait des « je t’aime » à tous va.


- Je t’aime.

Sa voix était la même que celle de mon rêve de la veille. Ne me

souvenant à cet instant que du début de ce songe, je ne pus m’empêcher

de lui répondre à mon tour.


- Je t’aime moi aussi.

- Depuis le premier jour.

- Depuis le premier rêve.



Quelques minutes plus tard, nous nous retrouvâmes devant chez

moi. Entrant dans ma demeure, je la découvris vide, et m’en réjouit

intérieurement. Entrainant mon bel Apollon à l’intérieur, je montai

directement les marches de l’escalier et pénétra dans ma chambre. Marco

sur mes talons, je m’étendis sur mon lit et me débarrassa de mes

chaussures, et il s’assit à mes côtés. Posant ses lèvres sur les miennes, il

me murmura son amour pour moi tout en me caressant le visage de sa

main chaude. Faisant de même de mon côté, j’explorais une autre partie

de son anatomie, son torse musclé et puissant.


Il était inconcevable qu’un être aussi beau et gentil me fût

destiné.


- Si cela est concevable, souffla-t-il en contredisant une de mes pensées.

Une de mes pensées. Il avait perçu une de mes pensées.

- Que viens-tu de dire ?

- J’ai contredit ce que tu viens de me dire, souffla-t-il dans ma gorge en interrompant pas ses baiser.

- Ah bon, et qu’est-ce que j’avais dit ? m’enquis-je auprès de lui.

- Qu’il était inconcevable que je te sois destinée. Tu me la dis clairement à l’oreille, me répondit-il suspicieux en stoppant ses tendres baisers.

- Je ne l’ai pas dis, je l’ai pensé, fis-je en me relevant.

- Quoi ? Tu ne peux pas l’avoir pensé, je t’ai entendu me le dire à l’oreille. Et je te rappelle que jusqu’à maintenant je n’ai jamais développé un quelconque don pour la télépathie.

- Jusqu’à maintenant. Jusqu’à maintenant, je

n’avais jamais aimé une personne comme cela, je n’avais jamais eu ce

désir si intense que j’ai l’impression qu’il me consume, je n’avais pas encore

trouvé la personne avec qui je me sentais si bien. Il y a au moins une

chose que mes parents m’ont appris c’est qu’il ne faut jamais dire jamais.

Et j’ai bien retenue la leçon, le contredis-je.


- Gaëlle, ce que tu dis je le ressens aussi, mais si

je comprends bien ton résonnement, tu devrais réussir à percevoir mes

pensées à moi aussi. Donc dis-moi ce à quoi je pense là maintenant.


Brusquement, une pensée qui n’était pas la mienne résonna avec

force dans mon esprit « Je t’aime », une voix qui m’était que trop familière

retentit dans ma tête. Cette voix qui venait de me parler à l’instant,

venait de retentir dans ma tête. Sans savoir ni pourquoi, ni comment, je

ne me fis pas prier et embrassa ses lèvres d’un tendre et doux baisera

auquel il répondit de la même manière.



- Comment cela est-il possible ? Ce n’est pas normal, me surpris-je à dire.

- Je ne sais pas, mais je sais au moins une

chose, c’est que je suis follement et inconditionnellement amoureux de toi,

et que je veux pour moi seule depuis le premier jour où nos regards se

sont croisés.


- Je vais t’avouer quelque chose que je n’avais

jamais dis à personne d’autre, même pas à mon journal. J’étais amoureuse

de toi bien avant de te rencontré.


- Comment ça ? s’enquit-il.

- Et bien, la veille de ton arrivé au lycée, j’ai fais

un rêve, commençai-je. Il a commencé comme n’importe quel rêve que je

faisais. J’étais sur une plage, avec une mer d’un bleu magnifique te puis

soudainement le sable est devenue glacial et je me suis retrouvé dans une

forêt luxuriante. Et puis je me suis étendu dans l’herbe et quelques

instants plus tard, j’ai sentis une chose qui montait sur moi. Je n’y avais

pas prêté attention, je pensais que c’était le vent qui me caressait, mais

j’ai ouvert les yeux et tu étais là, sur moi en train de me fixer de tes yeux

gris magnifique. Je pensais ressentir un engourdissement au niveau de mes

jambes, mais non. Tu étais toujours là sur moi, me regardant. A un

moment tu m’as murmuré « je t’aime » auquel j’avais répondu moi aussi. Le

lendemain matin, je me suis réveillée comme une fleur, ce qui est très rare

chez moi.


Ce n’est pas possible.

- Qu’est-ce qui n’est pas possible, demandai-je un peu inquiète par son ton étrange.

- C’est que le rêve qui tu viens de décrire est

exactement celui que j’avais fait une semaine avant que je ne vienne ici,

en Martinique. C’était le même rêve à quelques exceptions près. Tout

d’abord, je me trouvai dans la forêt et après sur la plage, ensuite tu étais

sur moi et non le contraire, m’expliqua-t-il.


- C’est dingue. Je n’arrive toujours pas à y croire,

m’exclamai-je. Je n’ai jamais cru à aucune magie, à part celle de l’amitié.

Mais celle de l’amour, vu que je ne l’avais pas encore expérimenté, j’y

croyais sans y croire, si tu vois ce que je veux dire (il acquiesça). Sauf

que maintenant, je suis obligée d’y croire.


- Je pense exactement comme toi. Sauf que je

me demande moi, quel est l’étrangeté du destin pour que, toi, tu me sois

destiné, si on peut appeler sa comme ça.


- Tu délires, là ? Allez dis-moi que tu délires, ris-je.

- Non, je suis tous ce qu’il y a de plus sérieux. Tu

ne te vois pas d’une façon très claire, mais tu es particulièrement

attirante.


Et comme pour souligner ces arguments, il embrassa mon cou

avec tendresse et volupté.


- Comment peux-tu dire une chose pareille ? le

contredis-je. Tu as vus comment les autres se fichaient de moi vendredi.

Et bien, imagine que je vis cela tous les jours depuis que je en CE2.


- Ils sont vraiment à côté de la plaque alors. Car

ils passent à côté d’une merveille de la nature, souffla-t-il dans mon cou.


- Et peux-tu me dire ce que, moi, Gaëlle Topera,

élève de terminal E3, à de si fabuleux pour être une merveille de la

nature ? demandai-je d’un ton ironique.


- La couleur si particulière qu’on tes yeux de

passé du noir le plus sombre au chocolat le plus appétissant, commença-

t-il. Tes lèvres si pulpeuses qu’on a tout de suite envie de les embrasser.

Tes cheveux qui prennent des reflets chocolat au soleil. Le son de ta voix

lorsque tu es émus, si doux et si subtil qu’il en devient mélodieux. La forme

de tes yeux. La façon dont on a l’impression que tu lis notre esprit lorsque

ton regard se fixe sur nous. Toutes ses choses qui dans ton apparence

nous attire, nous, pauvres livré à ton charme perpétuels. Et je n’ai pas

encore parlé de ton caractère. Je n’ai beau te connaître que depuis 2

jours, j’ai l’impression que je te connais depuis toujours. Peut-être à cause

de ça (il m’envoya une salve d’amour dans mon esprit que je perçus si

clairement que je pensais qu’il l’avait crié).


Je sursautai tellement j’étais surprise qu’il puisse l’utiliser si

facilement en seulement quelques instants.


- Tu vois, je ne crois pas qu’un tel coud de

foudre existe dans le monde, ou alors on en a jamais entendu parler, ou ils

sont très bien cachés. Mais je sais que tu détestes que l’on t’appelle

comme on t’a surnommé lorsque tu étais en CE2 (à cette allusion, je sentis

une bouffé de haine me submerger). Je sais que tu adores être libre

comme le vent mais que tu as une confiance totale en tes amies. Je sais

que tu as un caractère explosif et que tu es, comme tu le dis si bien toi-

même, nerveuse et que tu dis à tous bout de champs que tu as un

caractère de « cochon ». Même si je trouve cela déplacé. Pour te définir,

je dirais que tu es libre comme le vent, imprévisible et aussi vivante qu’une

bouffé d’air frais. Tu ne t’en rends peut-être pas compte mais beaucoup

de personnes aimeraient te ressembler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-my-broken-heart.skyrock.com
Eryne B
Donne des maux de tête à Alice
Donne des maux de tête à Alice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2509
Age : 31
Date d'inscription : 14/06/2009

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie (titre non définititf) !! (8èm ch en ligne ) Lemon Chap 8   Dim 18 Oct - 12:54

Super suite !!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kristianna
Confessions de Rosalie
Confessions de Rosalie
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1460
Age : 22
Localisation : Dans le minuscule lit de Jake, sur la porte il y a écrit NE PAS DERANGER
Date d'inscription : 03/08/2009

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie (titre non définititf) !! (8èm ch en ligne ) Lemon Chap 8   Dim 18 Oct - 12:55

Merci beaucoup Eryne B !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-my-broken-heart.skyrock.com
Eryne B
Donne des maux de tête à Alice
Donne des maux de tête à Alice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2509
Age : 31
Date d'inscription : 14/06/2009

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie (titre non définititf) !! (8èm ch en ligne ) Lemon Chap 8   Dim 18 Oct - 12:56

De rien hâte de lire la suivante !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kristianna
Confessions de Rosalie
Confessions de Rosalie
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1460
Age : 22
Localisation : Dans le minuscule lit de Jake, sur la porte il y a écrit NE PAS DERANGER
Date d'inscription : 03/08/2009

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie (titre non définititf) !! (8èm ch en ligne ) Lemon Chap 8   Dim 18 Oct - 12:57

Merci et encore désolée pour l'attente !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-my-broken-heart.skyrock.com
Eryne B
Donne des maux de tête à Alice
Donne des maux de tête à Alice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2509
Age : 31
Date d'inscription : 14/06/2009

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie (titre non définititf) !! (8èm ch en ligne ) Lemon Chap 8   Dim 18 Oct - 12:58

Pas de soucis je peux comprendre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kristianna
Confessions de Rosalie
Confessions de Rosalie
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1460
Age : 22
Localisation : Dans le minuscule lit de Jake, sur la porte il y a écrit NE PAS DERANGER
Date d'inscription : 03/08/2009

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie (titre non définititf) !! (8èm ch en ligne ) Lemon Chap 8   Dim 18 Oct - 13:01

Oui et ta suite à toi, je l'attend moi depuis le temps !!!!!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-my-broken-heart.skyrock.com
Eryne B
Donne des maux de tête à Alice
Donne des maux de tête à Alice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2509
Age : 31
Date d'inscription : 14/06/2009

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie (titre non définititf) !! (8èm ch en ligne ) Lemon Chap 8   Dim 18 Oct - 13:06

Ba j'en ais poster une jeudi ....

L'autre la semaine prochaine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kristianna
Confessions de Rosalie
Confessions de Rosalie
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1460
Age : 22
Localisation : Dans le minuscule lit de Jake, sur la porte il y a écrit NE PAS DERANGER
Date d'inscription : 03/08/2009

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie (titre non définititf) !! (8èm ch en ligne ) Lemon Chap 8   Dim 18 Oct - 13:16

Ah ok, ben j'attend la suite avec impatiente alors.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-my-broken-heart.skyrock.com
Eryne B
Donne des maux de tête à Alice
Donne des maux de tête à Alice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2509
Age : 31
Date d'inscription : 14/06/2009

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie (titre non définititf) !! (8èm ch en ligne ) Lemon Chap 8   Dim 18 Oct - 15:25

Pas de soucis !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lina-twilight
Changement
Changement
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3098
Age : 23
Localisation : Dans les bras de Taylor, bien occupée !
Date d'inscription : 17/04/2009

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie (titre non définititf) !! (8èm ch en ligne ) Lemon Chap 8   Dim 18 Oct - 17:39

Aaaaaaaah bave waouuh cé trop beau jadore cettr suite quoi tecri tellement bien en plus cé un plaisir de te lire quoiii xD bizz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.liindiia-musiik.skyblog.com
Kristianna
Confessions de Rosalie
Confessions de Rosalie
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1460
Age : 22
Localisation : Dans le minuscule lit de Jake, sur la porte il y a écrit NE PAS DERANGER
Date d'inscription : 03/08/2009

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie (titre non définititf) !! (8èm ch en ligne ) Lemon Chap 8   Dim 18 Oct - 17:41

Merci lina, c'est trop gentil.

Je me demandais quan t'allais passer dis donc.

La suite prochainement, promis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-my-broken-heart.skyrock.com
lina-twilight
Changement
Changement
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3098
Age : 23
Localisation : Dans les bras de Taylor, bien occupée !
Date d'inscription : 17/04/2009

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie (titre non définititf) !! (8èm ch en ligne ) Lemon Chap 8   Dim 18 Oct - 17:42

mdrr et ba me voila xD et je suis contente d'etre passée !! Je me rejouis vraiment de la suite la xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.liindiia-musiik.skyblog.com
Kristianna
Confessions de Rosalie
Confessions de Rosalie
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1460
Age : 22
Localisation : Dans le minuscule lit de Jake, sur la porte il y a écrit NE PAS DERANGER
Date d'inscription : 03/08/2009

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie (titre non définititf) !! (8èm ch en ligne ) Lemon Chap 8   Dim 18 Oct - 17:44

Et bien je fais des heureux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-my-broken-heart.skyrock.com
lina-twilight
Changement
Changement
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3098
Age : 23
Localisation : Dans les bras de Taylor, bien occupée !
Date d'inscription : 17/04/2009

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie (titre non définititf) !! (8èm ch en ligne ) Lemon Chap 8   Lun 19 Oct - 10:48

Loooool, ouiii

et une heureuse, une !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.liindiia-musiik.skyblog.com
Kristianna
Confessions de Rosalie
Confessions de Rosalie
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1460
Age : 22
Localisation : Dans le minuscule lit de Jake, sur la porte il y a écrit NE PAS DERANGER
Date d'inscription : 03/08/2009

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie (titre non définititf) !! (8èm ch en ligne ) Lemon Chap 8   Lun 19 Oct - 21:11

Lol lina, toujours le mot pour rire toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-my-broken-heart.skyrock.com
lina-twilight
Changement
Changement
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3098
Age : 23
Localisation : Dans les bras de Taylor, bien occupée !
Date d'inscription : 17/04/2009

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie (titre non définititf) !! (8èm ch en ligne ) Lemon Chap 8   Mar 20 Oct - 11:25

Ahahah ba viii heiiiin jsuis pa Liina pour riien moi !!! xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.liindiia-musiik.skyblog.com
Kristianna
Confessions de Rosalie
Confessions de Rosalie
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1460
Age : 22
Localisation : Dans le minuscule lit de Jake, sur la porte il y a écrit NE PAS DERANGER
Date d'inscription : 03/08/2009

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie (titre non définititf) !! (8èm ch en ligne ) Lemon Chap 8   Mar 20 Oct - 23:16

C'est clair, si on avait pas unventé lina il aurait fallu le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-my-broken-heart.skyrock.com
lina-twilight
Changement
Changement
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3098
Age : 23
Localisation : Dans les bras de Taylor, bien occupée !
Date d'inscription : 17/04/2009

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie (titre non définititf) !! (8èm ch en ligne ) Lemon Chap 8   Mer 21 Oct - 11:47

Ahah c'est sure xD ^^ hug

sinon la suite elle vient quand ? cé bien bo de papoté xD mais fo aps oublié le sujet de mon bonheur !!! TA FIIC xD viite la suite lool bizz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.liindiia-musiik.skyblog.com
Eryne B
Donne des maux de tête à Alice
Donne des maux de tête à Alice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2509
Age : 31
Date d'inscription : 14/06/2009

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie (titre non définititf) !! (8èm ch en ligne ) Lemon Chap 8   Mer 21 Oct - 18:07

lol ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kristianna
Confessions de Rosalie
Confessions de Rosalie
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1460
Age : 22
Localisation : Dans le minuscule lit de Jake, sur la porte il y a écrit NE PAS DERANGER
Date d'inscription : 03/08/2009

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie (titre non définititf) !! (8èm ch en ligne ) Lemon Chap 8   Mer 21 Oct - 20:12

Je la poste ma suite, now.

---------------


V

Rencontre et découverte



Une semaine passa, et Marco et moi étions inséparable. Il fit, tout d’abord

connaissance avec Solange. Celle-ci étant ma meilleure amie, je tenais à

ce qu’elle le sache avant tout le monde, et surtout avant mes parents.

Malgré tout, elle n’était pas au courant de notre moyen de communication

favori, celui de la pensée. Je ne voulais pas que cela se sache, je voulais

qu’il reste notre petit secret à nous deux, une sorte d’engagement. Car

malgré les preuves d’amour que me donnait Marco, je voulais à tous prix

avoir une sorte de lien qu’ils nous étaient interdit de dévoiler à part si l’un

d’entre nous le permettait à l’autre. [/size]


Au lycée, le lundi matin, tout le monde était étonné de me voir

sortir de sa voiture, ma foi superbe et je savais de quoi je parlais vu que

j’étais particulièrement branché voiture à cause de mon père. A l’heure du

déjeuner, nous mangions tous ensemble à la même table, Solange, Elisa,

Elena, Louise, Céleste, et Ophéline, une nouvelle que j’avais rencontrée

durant un cours d’espagnol et qui était arrivé le jour même. Nous formions

à nous tous une bande très éclectique. Solange, avec sa peau chocolat

noire, et ses grands yeux noirs. Elisa, avec ses longs cheveux châtains et

sa peau mâte. Elena, avec ses cheveux bruns bouclés et ses lunettes

stylée. Louise, sa crinière brune lisse et sa peau blanche bronzé. Céleste,

sa masse de cheveux frisés et indomptable et sa peau noir. Ophélie, notre

nouvelle protégée, comme l’était Louise au début, avec sa coupe superbe

et sa grande taille effilé. Et bien sur, mon ange à moi et moi-même qui

étions assis en place d’honneur à cette table surchargé.



Nous avions prévue, pour le samedi après-midi, une sortie au

cinéma. Antonio le frère de Marco que j’avais rencontré durant le week-

end à plusieurs reprises, serait de la partie. J’avais en quelque sorte

organisé un rendez-vous pour Solange qui désespérait de ne pas avoir de

petit-ami. Antonio ne ressemblait pas tout à fait à son frère. Il avait des

cheveux bruns et des yeux bleu gris. D’après moi, il était mignon, même si

je n’avais d’yeux que pour mon Marco. Néanmoins, Solange devrait le

trouver à son goût.



Je m’étais un jour demandé d’où venait la couleur des yeux de

ses deux frères, et Marco avait fini par me dire que ses grands-parents

avaient des yeux bleus et gris, et que sa avait sauté une génération, celle

de ses parents. D’ailleurs en pensant à ces parents, ça m’avait fait que je

n’avais pas encore rencontré les siens. Lui n’était pas pressé de me les

faire rencontré de son côté.


Le soir, en rentrant chez moi, je me ruai sur mon ordinateur et

me connecta directement à mon logiciel de messagerie instantané favoris.

Quelle ne fut pas ma surprise lorsque je vis que Solange était connectée.


Caramel dit :

- Alors bestah, bien rentré ?

So.l.ange dit :

- Oui et toi ?

Caramel dit :

- Pareil, j’ai une bonne nouvelle pour toi.

So.l.ange dit :

- Et qu’elle est cette si bonne nouvelle que tu ne pouvais pas me dire demain ?

Caramel dit :

- Et bien, je t’invite au ciné avec moi, Marco et Antonio, son frère.

So.l.ange dit :

- Antonio ? Je rêve ou tu m’as carrément arrangé un rendez-vous avec le frère de ton copain.

Caramel dit :

- Non, tu ne rêves pas. Et oui je t’ai arrangé un rendez-vous, mais avant de t’énerver, il faut que tu saches que …

So.l.ange dit :

- Gaëlle, tu sais très bien que je déteste ce genre de truc. Je ne saurais pas quoi lui dire. D’ailleurs, il a quel âge cet Antonio ?

Caramel dit :

- Et bien, si tu ne sais pas quoi dire, dis le, il comprendra, sur ce point il est comme son frère. Et puis Antonio est plus âgé que nous d’une année, il a 19 ans. Enfin, il les aura le mois prochain.

So.l.ange dit :

- Bon, ok je veux bien venir. Mais qui est-ce qui me conduira parce que je ne sais pas si tu t’en souviens mais je n’ai pas encore 18 ans comparé à toi ?

Caramel dit :

- C’est moi qui viendrais te chercher, Marco et Antonio nous rejoindrons au cinéma.

So.l.ange dit :

- Très bien, et c’est quand ce fameux cinéma arrangé ?

Caramel dit :

- Samedi après-midi. Et bien, j’te laisse, faut que je commence mes devoirs. A plus.

So.l.ange dit :

- A plus.



La semaine passa à une vitesse effrayante et le samedi arriva

sans que personne ne s’en aperçoive. Solange surtout. J’avais beau n’avoir

d’yeux que pour mon prince charmant, j’étais quand même assez attentive

pour avoir vu que rendez-vous avait l’air d’angoisser un peu mon amie. Il

n’empêche que le samedi matin, je vins chez elle et l’emmena faire les

boutiques afin de pouvoir lui changer un peu les aider. Direction, Fort-de-

France, les boutiques sont à nous.


Trois heures durant, nous cherchâmes LA tenue parfaite pour

séduire nos beaux prétendants. Enfin, je dis « nous », mais c’est plutôt

elle qui chercha avec mon aide. A la fin de notre matinée boutique, nous

rentrâmes chez elle et passâmes en revue sa garde-robe. Comme je m’en

doutais, rien de ce qui apparut à mes yeux ne pouvait aller avec ce que

l’on avait acheté. Déballant ses achats, je les étalais sur son lit et

commença à associer les vêtements. Solange s’assit sur sa chaise de

bureau et m’observa longuement. Dix minutes passèrent, puis vingt et

enfin trente, où elle continuait de m’observer calmement et

silencieusement, ce qui me mit la puce à l’oreille et m’alerta un peu.

Solange avait beaucoup de mal à garder sa langue dans sa poche, et

quand elle ne parlait pas c’était parfois le signe de mauvais augure.

Interrompant ma tâche pendant quelques instants, je me tournai vers elle

et entreprit de savoir ce qui se passait.



- Il y a quelque chose qui cloche Solange ?

m’enquis-je un tantinet inquiet.


- Au contraire, je suis simplement anxieuse en

fait. Et heureuse en même temps.


- Et pourquoi ? Je te connais depuis le CE2 So. Et

tu n’as jamais été anxieuse.


- Je ne suis pas vraiment anxieuse, je suis plutôt

pressé de rencontré Antonio, avoua-t-elle.


- Ah c’est donc ce rendez-vous qui te perturbe ?

Mais il n’y a pas de quoi être anxieuse, la rassurais-je.


- Je sais, mais je n’ai jamais eu de copain, ni rien

d’approchant depuis que tu me connais Gaëlle. J’ai un peu peur en fait. Tu

peux me décrire Antonio ? s’enquit-elle alors.


- Et bien, il ressemble à son frère un peu sauf

qu’il est un peu plus C’est lui ? s’étonna-t-il.


- Oui, je t’ai dis que Marco et lui ne se

ressemblait pas, mais pas qu’il était à l’opposé l’un de l’autre.


- Oui, mais je ne pensais pas qu’il était comme

ça. C’est une beauté vivante, s’écria-t-elle.


- Et bien attend de le voir en vrai cet après-midi,

ok ?


- Très bien, je l’attends avec impatience.

Le reste de la matinée se passa sans encombre, et Solange

était maintenant pressée de voir son « dieu vivant ».


A quinze heures, Solange et moi étions déjà sur la route de

Madiana


- Alors, impatiente ?

- Oui, je ne peux plus tenir en place, dit-elle en

sautant comme une pièce.


- Je vois sa.

Arrivé au cinéma, je vis la voiture de Marco sur le parking. Rien

que de pensé à lui, une bouffée de chaleur ainsi que de paix intérieur

m’envahit. Devant le ciné, deux jeunes hommes nous attendaient. L’un

était mon ange à moi, mon Marco, celui qui occupait mes rêves et mes

pensées. Et l’un était le dieu vivant de ma meilleure amie. Même si ils ne

se connaissaient pas encore, je sentais que ces deux personnes feraient

un très joli couple. Nous avions convenu que nous allions à la séance de

20h et qu’avant cela nous irions nous détendre dans la salle de jeux.

J’avais pris une bonne dizaine d’euros afin de jouer. Masi au lieu de jouer,

je ne passais mon temps à contempler et embrasser mon ange. Quand aux

deux personnes que nous avions amenées, ils semblaient ne plus vouloir se

quitter. Se fixant, se touchant et se parlant à longueur de temps, je

pensai que nous allions rentrés avec un couple en plus.


Dix neuf heures trente arrivé et j’avertis tous notre beau monde

qu’il était temps d’aller acheter nos place, sinon la queue serait

interminable. Et j’avais raison, en sortant de la salle de jeux, une petite file

se profilait déjà devant nos yeux. Le film que nous allions voir était

L’incroyable histoire de Benjamin Botton avec Brad Pitt. Si l’acteur ne me

plaisait pas tant que ça, je fus quand même séduite par l’histoire

émouvante du film. Je versai même quelques larmes à la fin du film.

Solange et Antonio, que nous n’avions pas entendu durant tous le film, ce

qui étrange pour Solange, lorsque les lumières se rallumèrent, je les vis

s’embrassant amoureusement. Je les laissai quelques instants, puis me

racla la gorge pour qu’ils comprennent que la séance était terminé.

Confuse et un peu essoufflée, Solange leva la tête vers moi, et m’adressa

un sourire timide, mais néanmoins heureux. J’étais contente pour mon

amie, elle qui cherchait une personne depuis si longtemps l’avait trouvé en

la présence du frère que mon amoureux. Et bien, en voila une bonne

affaire, ma meilleure amie sort avec le frère de mon copain.


A la sortie du film, quelle ne fut pas ma surprise lorsque So

m’annonça qu’Antonio allait la remmenée chez elle. J’acquiesçai et Antonio

pris la voiture de son frère.


Marco, lui prit ma voiture et me raccompagna chez moi. Mes

parents étaient sortis, ils étaient dans une soirée. J’avais, une fois n’est

pas coutume, la maison pour moi seule.


Une fois dans ma chambre, nous nous installions, mon ange

allongé de traves sur mon lit, et moi assise et appuyé sur le mur.


- Je suis contente pour Solange. Elle a trouvé un

type bien maintenant, commençais-je.


- Oui, mon frère l’aime bien, tu sais. Et puis il

était temps qu’il trouve une petite-amie depuis le temps, se moqua-t-il.


- Il ne faut pas se moquer des gens Marco, ce

n’est pas bien. Et puis tu sais, moi non plus je n’ai pas eu de petit-ami

avant toi.


- Oui, mais toi ce n’est pas pareille. Tu ne

trouvais pas c’est tout. Alors que lui, il ne voulait pas. Je pense que

Solange le rendra heureux, conclut-il.


- Oui, moi aussi.

Je me penchai pour poser mes lèvres sur les siennes, et lui

donna un baiser. Il se releva et prit mon visage en coupe de ses mains

fermes. Passant mes doigts dans ces cheveux, je rapprochai son visage du

mien. N’interrompant pas mon baiser, je lui murmurai en pensée :


- Je t’ai trouvé enfin, et je suis heureuse maintenant.

- Moi aussi, me dit-il de la même manière.

Notre baiser se transforma, devenant plus passionné, plus

langoureux. Mes mains descendirent sur son torse, appréciant sa

musculature. Ses mains à lui, allèrent vers mon dos, le caressant, le

frottant. Tout à coup, il me souleva et m’allongea sur le lit. Son regard

était embrasé, plein de désir. Le mien aussi, je pense, car il plongea sur

moi et m’embrassa à en perdre haleine. Caressant chaque partie de mon

corps, produisant un réseau brulant de passion sur ma peau. La maison

pouvait prendre feu, un raz de marée pouvait avoir lieu, rien ne comptait

plus en ce moment que nous deux. Chaque fois que nos lèvres se

quittaient, il me disait son amour pour moi, et je lui répondais en retour de

la même manière, haletante et pleine de sentiment. Se mettant sur le dos,

Marco me fis monté sur lui. A présent, j’avais le loisir de le frôler autant

que je le voulais. Gémissant à mes moindres touchés, je sentis qu’il n’allait

pas tarder à perdre le contrôle de lui-même. Et moi aussi par la même

occasion, mais je ne voulais pas aller trop vite. Je ne l’avais jamais fait et

je ne me sentais pas encore tout à fait prête à le faire. Mais avec lui, tous

mes soucis s’envolaient, je me sentais terriblement bien en sa présence.

Malgré tous, je préférais stopper la machine pendant qu’il était encore

temps. Arrêtant l’exploration, je m’allongeai à son côté. Voyant que je

n’avais pas l’intension de reprendre notre activité, il m’entoura de ses bras

ambrés et forts, et me serra contre lui.


- Je t’aime Gaëlle, et je ne t’obligerais pas à le

faire si tu n’es pas encore prête. Je te le promets, me murmura-t-il à

l’oreille tendrement en déposant un léger baiser sur mon cou.


- Moi aussi je t’aime, et j’aimerais me donner

complètement à toi, mais il y a quelque chose qui m’en empêche, lui dis-je

en me retournant vers lui. Je sais que tu le veux, et moi aussi je le veux,

mais je suis désolée, je n’arrive pas…, m’interrompis-je sentant les larmes

arrivé.


- Ne t’inquiète pas, je te comprends, me dit-il

alors que je fondis en larmes dans ses bras.


Décidément, j’étais une vraie fontaine avec lui. Nous restâmes

allongé ainsi, longtemps, et nous endormîmes bien avant l’arrivé de mes

parents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-my-broken-heart.skyrock.com
Eryne B
Donne des maux de tête à Alice
Donne des maux de tête à Alice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2509
Age : 31
Date d'inscription : 14/06/2009

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie (titre non définititf) !! (8èm ch en ligne ) Lemon Chap 8   Mer 21 Oct - 20:30

J'adore !!!!! hâte de lire la suite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kristianna
Confessions de Rosalie
Confessions de Rosalie
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1460
Age : 22
Localisation : Dans le minuscule lit de Jake, sur la porte il y a écrit NE PAS DERANGER
Date d'inscription : 03/08/2009

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie (titre non définititf) !! (8èm ch en ligne ) Lemon Chap 8   Mer 21 Oct - 22:18

Merci Eryne, la suite vient promis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://in-my-broken-heart.skyrock.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une nouvelle vie (titre non définititf) !! (8èm ch en ligne ) Lemon Chap 8   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une nouvelle vie (titre non définititf) !! (8èm ch en ligne ) Lemon Chap 8
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les bérets verts - 1968
» Vous aimez le scrap Disney ... ??? Allez voir là
» Le Diable s'habille en Prada
» Nouvelle génération de la BD belge
» Comment choisir un bon titre de roman ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twilighters France :: Le quartier des artistes :: Fanfics :: Fanfics tout Public-
Sauter vers: