Twilighters France


*** Twilighters France, votre source française depuis 4 ans!
 
AccueilTwilighters FranceFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 -- " Rencontre fusionnelle"-- suite le 14/10 page 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
aurely41
Traquée
Traquée


Féminin
Nombre de messages : 612
Age : 33
Localisation : Perdue dans mes pensées...
Date d'inscription : 31/03/2009

MessageSujet: -- " Rencontre fusionnelle"-- suite le 14/10 page 2   Mer 30 Sep - 16:36

Voici le début de ma nouvelle fic....à vous de me dire ce que vous en pensez, en bien ou en mal bien sur ! S'il y a des choses à améliorer !!!

Merci d'avance de me lire !


- Noooonnnn ! Je mis ma main devant ma bouche mais c’était trop tard.



Mon cri se répercuta dans la grande salle sous les yeux consternés des quelques deux cents invités à la réception.



Je ne savais plus quoi dire, ni quoi faire. A mes pieds, gisait Pierre-Antoine dont le visage était décomposé, dans ses yeux brillait une lueur de haine et de colère, là ou il aurait du y avoir de la tristesse et du désespoir. Ce constat finit de me convaincre que je venais de faire le bon choix.



Il se releva rapidement et me pris par le bras pour m’entrainer au fonds de la salle, dans les cuisines.

Il me traina derrière lui et je lui demandais de me relâcher lorsque nous avons passé la grande porte à double battant. Il se rapprocha encore de moi tout en resserrant son étreinte sur mon bras. Ses yeux me lançaient des éclairs noirs et je devinais la colère qui grondait à l’intérieur et qu’il s’efforçait de contenir.

- Pourquoi tu m’as fait ça Eva ? et devant tous les invités ?de quoi j’ai l’air maintenant ?

- Ecoute Pierre-Antoine, je t’ai toujours dit que j’étais contre le mariage. Et puis, tu sais très bien que ça ne vas plus vraiment entre nous depuis quelques temps. Ta demande m’a juste permis de me rendre compte qu’il était mieux pour nous qu’on arrête tout maintenant.

Je suis désolée de t’avoir humilié de la sorte mais je ne pouvais pas imaginer que tu me ferais une demande en mariage devant plus de deux cents personnes lors d’un gala d’inauguration !



Je ne vis pas venir la gifle venir, je sentis un courant d’air, et une vive douleur sur la joue et ma lèvre supérieure.

C’était le geste de trop. Je me débattais pour me libérer de son étreinte. Il me serra fortement contre lui en me maintenant de ses deux mains et se rapprocha de moi jusqu'à ce que je sente son haleine sur ma joue. Ses yeux plantés dans les miens il me cracha au visage avant d’ajouter :



- Tu n’es qu’une garce. Je te ferais payer cher l’affront que tu viens de me faire, prends garde à toi et surveille tes arrières. Tu auras de mes nouvelles un jour ou l’autre. Peut importe ou tu te cacheras, je saurais te retrouver.



Il me lâcha enfin et une marque rouge vient prendre la place de sa main sur mon bras. Je sentais les larmes me monter aux yeux, tant à cause de la peur que de la douleur, mais je ne voulais pas pleurer devant lui. Je ne lui ferai certainement pas ce plaisir.
Je me mordis l’intérieur de la joue pour contenir mes larmes et consciente de ma liberté, je me précipitais vers la sortie de secours.




L’air frais de la nuit me fit du bien, je cherchais en tremblant mes clés de voiture dans mon sac à main et m’installa rapidement au volant. Enfin seule, je pouvais laisser libre cours à mes larmes. Je sentais le liquide chaud qui coulait sur mes joues, les sanglots montaient le long de ma gorge et je ne fis rien pour les arrêter.
J’avais besoin d’extérioriser tous ces pleurs que j’avais en moi depuis plusieurs mois. Je ne sais pas combien de temps je suis restée ainsi, allongée contre le dossier de mon siège, les bras ballants, les yeux embués.


Quand la source des mes larmes s’est enfin tarie je risquais un coup d’œil dans le rétroviseur intérieur.
J’avais les yeux rougis, des cernes mauves et ma lèvre supérieure ensanglantée. Je pris un mouchoir pour nettoyer grossièrement mon visage puis me décida à rentrer chez nous.

Je mis le contact et pris la route. Je devais profiter que Pierre-Antoine soit occupé par ce gala pour faire mes valises et partir rapidement. Je ne voulais surtout pas me retrouver de nouveau face-à-face avec lui.


Il était bloqué pendant quelques heures, il était l’instigateur de cette réception, il ne pouvait donc pas la quitter au risque de nuire à sa réputation. Déjà que j’avais du l’entacher sérieusement. Les journalistes vont faire leur chou gras de cette histoire !



En arrivant à la maison je me dirigeais tout de suite vers notre chambre à coucher et sorti ma valise du fond du dressing.
Tout en la remplissant de mes effets personnels je me réjouissais de cette nouvelle vie qui m’attendait.

J’ai 26 ans, je connais Pierre-Antoine depuis que j’ai 20 ans. Certes il m’a soutenu dans ma vie professionnelle mais c’est quand même à moi que je dois ce que je suis aujourd’hui.

Moi, une fille de province qui débarque à Paris et qui devient la nouvelle styliste à succès de la grande marque DIOR ! Cela n’a pas été sans mal mais je me suis toujours débrouillée seule depuis le divorce de mes parents.
Très jeune j’ai du apprendre à subvenir à mes besoins et puis d’efforts en efforts je suis arrivée à obtenir ce que je voulais.

Ma notoriété s’est accentuée grâce au succès de mes deux derniers défilés. Pierre-Antoine en a largement profité et mes relations ont beaucoup servies ces intérêts ces derniers temps.


Cela fait 5 ans que nous vivons ensemble.
Au départ j’étais réellement amoureuse de lui. Son aristocratie et son charme naturel m’ont séduite au premier abord.
Puis d’années en années, la passion et le désir se sont estompés. J’ai du changer mon caractère et mes manières pour entrer dans « son » monde. Moi qui était si joyeuse et bout en train je suis devenue une jeune femme terne et triste.
Je ne peux plus jouer ce rôle, je ne suis pas heureuse avec lui. Mon travail me permet de voyager et de subvenir convenablement à mes besoins.




C’est sans aucun remords que je ferme pour la dernière fois la porte de ma maison. Sans un regard en arrière ni regret je suis en train de dire adieu à mon ancienne vie pour vivre pleinement la nouvelle qui s’offre à moi.


Dernière édition par aurely41 le Mer 14 Oct - 11:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lilou8085
Joue au strip base-ball avec emmett
Joue au strip base-ball avec emmett


Féminin
Nombre de messages : 11138
Age : 31
Localisation : Nounours Addict
Date d'inscription : 23/03/2009

MessageSujet: Re: -- " Rencontre fusionnelle"-- suite le 14/10 page 2   Mer 30 Sep - 16:43

ah tres bon debut bravo !!!!




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
malycia
Découvre la clairière
Découvre la clairière


Féminin
Nombre de messages : 409
Age : 35
Date d'inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: -- " Rencontre fusionnelle"-- suite le 14/10 page 2   Mer 30 Sep - 21:04

Aurely!!!

Bon début oui!! Hate de lire la suite....!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurely41
Traquée
Traquée


Féminin
Nombre de messages : 612
Age : 33
Localisation : Perdue dans mes pensées...
Date d'inscription : 31/03/2009

MessageSujet: Re: -- " Rencontre fusionnelle"-- suite le 14/10 page 2   Jeu 1 Oct - 11:20

Merci pour vos coms....




Je stationnais ma voiture dans le parking de l’aéroport.
J’appellerai ma stagiaire qui a un double des clés, elle se fera un plaisir de venir la chercher.
Elle bavait littéralement devant mon coupé sport, seul petit plaisir que je me suis permis depuis ces deux dernières années.

Je pris ma valise et me dirigea vers jeune femme qui se tenait derrière le comptoir des réservations de billets.

Le premier vol en partance pour Londres partait dans trois bonnes heures. Mon billet en main, je profitais de mon temps libre pour m’installer à une table et commander un café.

La première chose que je fis lorsque le serveur m’apporta ma tasse brulante fut de téléphoner à mon patron. Je l’informais que je quittais la capitale pour quelques temps et lui expliquais brièvement les raisons de mon départ notamment ma séparation avec Pierre-Antoine.
Il fut très compréhensif et me ferait parvenir mes rendez vous et obligations par mail.

A peine ai-je raccroché que mon portable se mit à vibrer.

Un message de Pierre-Antoine, j’aurai du me douter qu’il ne me laisserait pas partir aussi facilement :

Eva, je t’en prie, je t’aime, ne me quitte pas, je ferais tout ce que tu voudras. Rentre à la maison.


Après la colère et les menaces, il me suppliait et implorait ma pitié. Comme si cela allait changer quelque chose entre nous.

Je rangeais mon téléphone dans mon sac et pris ma tasse entre mes mains pour les réchauffer.

J’aime regarder les gens qui marchent précipitamment dans les gares ou les aéroports.
Chacun se dépêche par peur d’être en retard, certains sont seuls et essayent de s’occuper comme ils peuvent, d’autres sont accompagnés par leur moitié ou leur famille et s’échangent des baisers avant leur départ. Il y a tant de gens différents, il n’y a que dans ces grands endroits que l’on trouve un tel mélange des cultures.


Je me demande encore pourquoi ai-je attendu si longtemps avant de réagir et de me rendre réellement compte que je n’étais pas heureuse ? Peut être par habitude.

Avec la routine, on peut aisément deviner ce que l’avenir nous réserve, on connaît l’autre et l’autre nous connaît.
Quitter ce cocon c’est plonger dans une mer agitée ou personne ne sait si le courant va nous ramener un jour sur la plage ou au contraire nous noyer au large.
Il faut oser faire ce grand saut, comme quand on est gamin et que l’on doit plonger du grand plongeoir.
Plus on grandit, moins il nous parait haut mais au moment de sauter l’angoisse est toujours la même.

Mon portable vibra de nouveau et me fis sortir de ma rêverie.

Je regardais le nom de mon correspondant, au cas où ce serait un appel important.

La mère de Pierre-Antoine !
Il avait du courir dans les jupons de sa maman se plaindre de tout le mal que je lui avais fait. J’avais déjà beaucoup de mal à la supporter en temps ordinaire mais là je n’imaginais même pas répondre à son appel pour entendre sa voix criarde me demander de retourner vivre avec son fils et m’accabler de tous les maux de celui-ci.

Pour la deuxième fois je rangeais mon téléphone un sourire aux lèvres. Je me sentais bien, libre, vivante, joyeuse.
J’allais décoller pour Londres, une ville que j’apprécie énormément. Je me sens plus chez moi là bas qu’ici à Paris. Je ne sais pas ou j’allais ni pour combien de temps mais je sentais qu’il fallait que je parte.
Comme si un lien invisible me reliait à certains endroits pour me guider, comme si quelqu’un m’appelait…

La voix neutre d’une femme se fit entendre dans l’aéroport en annonçant l’embarquement pour mon vol. D’un pas léger je me dirigeais vers la porte d’embarquement et quelques minutes plus tard me retrouva assise à mon emplacement, à coté d’un jeune homme et de sa petite fille. Mon regard se colla au hublot afin d’admirer la vue de la grande ville de nuit.

Le vol se passa sans aucuns problèmes.
Mon voisin ne m’a presque pas adressé la parole pendant tout le vol, il était bien trop occupé à rassurer sa fille qui devait prendre l’avion pour la première fois. Mon cœur s’emplit de joie lorsque l’avion se posa sur le sol Londonien.

Je descendis rapidement de l’avion et me pressa de sortir du bâtiment.

J’emplis d’air mes poumons et le sourire me monta aux lèvres.

Je pris un taxi qui me guida vers mon hôtel favori afin d’y déposer mes affaires.

La chambre était magnifique comme toujours dans cet établissement et puis il y avait un petit salon qui me permettait de déposer mon ordinateur portable et d’avoir un espace pour travailler.

Je rangeais mes vêtements, en remarquant que je n’avais pas emmené grand-chose de mon ancienne garde robe mais comme le reste je la mettrai au gout du jour. Londres ne manque pas de boutiques !

Je jetai un œil à mes emails. 2 de mon patron, 1 de ma stagiaire et 1 de Pierre-Antoine.

Mon patron m’informait que je devais être présente le lendemain à Londres même, pour le défilé de mode d’un nouveau styliste qui démarre dans le prêt-à-porter.
Dans l’autre mail il me demande de réfléchir à de nouvelles idées pour la collection de l’été prochain notamment aux maillots de bains et à la lingerie féminine. Il aimerait que la collection se centralise sur 2 teintes et avec des matériaux fluides, légers et transparents.

Héléna, ma stagiaire, regrettait que je sois partie par contre elle me remerciait de lui prêter mon petit bijou à moteur et me promettait d’y faire bien attention !

Je pris une grande bouffée d’air et ouvrit le mail de Pierre-Antoine.

Eva,

C’est la dernière demande que je te fais, s’il te plait reviens avec moi, dans notre maison.
Si tu ne me réponds pas, je considèrerais que tout est terminé mais je veux que tu saches que je ne laisserai pas tomber. Tu es à MOI, je te traquerai s’il le faut mais je jure que tu me le paieras.


Effectivement, ce message ne me donnai certes pas envie de revenir vers lui mais plutôt de m’enfuir !

Jamais il ne me parlait de ses sentiments, il m’a très rarement dis « Je t’aime », il n’avait que très peu d’attention à mon égard. Jusqu'à maintenant je m’en contentais, cela me suffisait. Mais c’est terminé, j’ai envie d’autre chose, j’ai envie de trouver quelqu’un qui m’aime réellement et pas pour les avantages que je pourrais lui apporter.

La journée avait été longue et fatigante, il était presque 4 h du matin, j’avais besoin d’une bonne nuit de sommeil.


Le lendemain, je fus réveillée par les bruits de la rue, les bus, les taxis, les gens qui se promènent à pied, qui font les boutiques.

Je regarde l’heure : 11 h !
J’avais vraiment bien dormi !

La douche fini de me réveiller et après une dernière vérification à mes emails, je sortis dans la rue.

Il y avait un café que j’affectionnais particulièrement et je décidais d’aller y déjeuner.

Je m’installais dans un coin tranquille, face à la vitre qui donnait sur l’extérieur.

Le climat était plutôt clément pour un début d’automne et on pouvait encore profiter du soleil même s’il était de moins en moins chaud.
J’avalais mon repas en quelques minutes tellement j’étais affamée, je n’avais rien mangé depuis le déjeuner de la veille et je mourrais de faim.

Mon regard se posa sur une jeune maman qui s’est assise dans le parc en face du café. Elle portait son bébé dans une écharpe et le regardait avec beaucoup d’amour.

Cette scène me fit penser à ma propre mère. Il y a bien longtemps que les liens maternels se sont dissous.
Nous sommes en contact et prenons de nos nouvelles régulièrement mais la complicité qui nous liait autrefois n’existe plus.

Lorsque mes parents se sont séparés je suis partie vivre avec ma mère, jusqu'à ce qu’elle refasse sa vie et qu’elle parte au bout du monde en me laissant me débrouiller toute seule.
Je n’ai toujours pas digérer ce geste qu’à l’époque j’ai vécu comme un abandon.

Mais aujourd’hui je ressentais le besoin de l’appeler, de prendre de ses nouvelles et même d’aller les voir elle et son nouveau mari. Vancouver, ce n’est pas si loin après tout. Cela fait au moins 4 ans que je ne l’ai pas vue.

Mon portable se mit à vibrer, de nouveau un message vient me sortir de ma torpeur.
Comme si elle avait ressenti ce à quoi je pensais, c’était ma mère qui m’écrivait :

Bonjour Eva, j’espère que tout va bien pour toi. Je ne sais pas pourquoi mais depuis hier soir je pense encore plus à toi que d’habitude et j’ai très envie de te voir. Tu nous manques. Porte toi bien, on t’embrasse très fort, je t’aime.


Je sentais que les larmes me montaient aux yeux. La dernière fois que ma mère m’a dit qu’elle m’aimait était la fois ou je l’ai accompagnée à l’aéroport pour son départ définitif.

Etait-ce une coïncidence si ma mère me demandait de venir la voir juste au moment ou j’y pensais moi-même ? Et si mon destin était de suivre mon instinct et de me laisser guider. Qu’est ce que je risque ?

Je ravalai mes larmes, ma décision était prise, après le défilé je filerais directement à l’aéroport et prendrais le premier avion pour Vancouver. Qui sait, peut être que ma véritable vie m’attendait là bas !


Dernière édition par aurely41 le Jeu 1 Oct - 15:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lilou8085
Joue au strip base-ball avec emmett
Joue au strip base-ball avec emmett


Féminin
Nombre de messages : 11138
Age : 31
Localisation : Nounours Addict
Date d'inscription : 23/03/2009

MessageSujet: Re: -- " Rencontre fusionnelle"-- suite le 14/10 page 2   Jeu 1 Oct - 13:34

ah j'aime beaucoup cette suite !!!!

bravo !!!




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MissRpattz
Se rend au domicile des Black
Se rend au domicile des Black


Féminin
Nombre de messages : 1184
Age : 31
Localisation : assise sur un piano ecoutant rob jouer et les yeux dans les yeux
Date d'inscription : 21/06/2009

MessageSujet: Re: -- " Rencontre fusionnelle"-- suite le 14/10 page 2   Jeu 1 Oct - 14:01

moi aussi j'adore cette fic.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mary35410
Retrouve son bien aimé
Retrouve son bien aimé


Féminin
Nombre de messages : 1359
Age : 33
Localisation : maryline prend son pied avec l'homme de ses rêves
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: -- " Rencontre fusionnelle"-- suite le 14/10 page 2   Jeu 1 Oct - 16:37

j'aime bocou!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
love-twilight59
Sauvée par Adonis
Sauvée par Adonis


Féminin
Nombre de messages : 174
Age : 25
Localisation : Toujours sur l'ordi à mater le forum...
Date d'inscription : 28/07/2009

MessageSujet: Re: -- " Rencontre fusionnelle"-- suite le 14/10 page 2   Jeu 1 Oct - 19:03

j'adore vraiment j'ai hâte d'avoir la suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
malycia
Découvre la clairière
Découvre la clairière


Féminin
Nombre de messages : 409
Age : 35
Date d'inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: -- " Rencontre fusionnelle"-- suite le 14/10 page 2   Jeu 1 Oct - 19:34

Très bonne suite Aurely, il me tarde de te lire encore!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurely41
Traquée
Traquée


Féminin
Nombre de messages : 612
Age : 33
Localisation : Perdue dans mes pensées...
Date d'inscription : 31/03/2009

MessageSujet: Re: -- " Rencontre fusionnelle"-- suite le 14/10 page 2   Mer 7 Oct - 8:58

Merci beaucoup pour vos commentaires....


Lorsque les lumières s’éteignirent et que la musique se mit à emplir la salle, je ressentis un frisson qui me parcourait le dos.

Je savais trop bien ce que devais ressentir le jeune styliste dans les coulisses, tant d’heures de travail pour être jugé sur 20 min de prestation.

Le premier mannequin fit son apparition, et le deuxième suivait. Le style était un peu trop original à mon gout pour pouvoir être porté par madame « tout le monde ».
Je remarquais que la finition et les détails laissaient à désirer, malgré tout il y avait quelques modèles qui méritaient qu’on s’y attarde.

Mon esprit vagabondait, et je n’étais pas réellement présente à cet évènement.
Je ne cessais de penser au voyage qui m’attendait. Je ne savais pas pourquoi j’étais si pressée de partir.

J’avais l’impression d’entendre une petite voix dans ma tête qui m’appelait et me guidait.
C’était vraiment étrange.
Je me rendis compte que je faisais tourner la bague que j’avais à mon annulaire.

J’avais oublié de l’enlever celle-là !

Je revois encore Pierre-Antoine, fier de lui, lorsqu’il m’avait offert cette bague de fiançailles, j’ai eu beau protester que je ne voulais pas me marier, il avait tellement insisté et m’avait assuré que ce n’était que pour officialiser notre union aux yeux du monde.

Lassée, j’avais accepté plus pour lui faire plaisir à lui plutôt qu’a moi. Surtout que ce diamant était beaucoup trop gros à mon gout et ne me plaisait pas vraiment.

Il avait choisi la bague la plus voyante et la plus chère afin de faire voir à tout le monde qu’il avait des moyens financiers démesurés.

Je retirais la bague et la mit dans la poche de ma veste. Le défilé se terminait, toute la salle applaudissait et je me joignis à eux.

Je retrouvais la lumière du jour à l’extérieur et me dirigeais vers mon hôtel.
Une fois seule dans ma chambre, je fis mes valises pour la deuxième fois en deux jours. J’envoyais un rapport du défilé à mon patron et l’informais que je partais pour le Canada le soir même.

Je pris une enveloppe et glissa la bague de fiançailles dedans avant de l’envoyer à Pierre-Antoine. Je laissai la lettre à jeune femme de la réception qui me promit de l’envoyer dès le lendemain matin.

Je réglai ma chambre et pris un taxi en direction de l’aéroport.

Il y avait peu de monde en ce milieu de journée, juste des hommes et des femmes d’affaires habillés en costumes ou tailleur portant une mallette ou une petite valise.

C’est avec le sourire que je me dirigeais vers le comptoir pour réserver ma place sur le prochain vol.
Je ne sais pas si c’est de la chance ou une coïncidence mais le premier vol à destination de Vancouver partait dans moins d’une heure.

Le temps pour moi de téléphoner à mes collègues de travail et de faire le point sur la prochaine collection, que l’embarquement commençait.

J’étais une des premières à m’installer dans l’avion et pour une fois, je m’étais permis de prendre un billet en classe affaires.
J’espérais pouvoir mettre à profit le temps du vol pour réfléchir et peut être même dessiner les quelques croquis que me demandait mon supérieur.

A peine installée, je sortais mon carnet à croquis et me mit à esquisser des corps de femmes.

Je me sentais inspirée et laisser mon esprit guider ma main. J’avais en tête un ensemble de lingerie mêlant de la soie et de la dentelle, un bustier avec un shorty.

Je peaufinais les détails de la dentelle lorsque je me sentis épiée. Je relevais la tête et balaya l’avion du regard.

Effectivement, tous les fauteuils étaient complets, et je n’avais vu personne monter.
J’étais tellement absorbée par mon travail que je n’avais pas fait attention au remue ménage qui avait lieu autour de moi.
Je tournai la tête vers mon voisin de gauche, je me retrouvai face-à-face avec une jeune femme très jolie qui me sourit lorsqu’elle s’aperçut que je l’avais surprise.

-C’est très joli, j’aime beaucoup le modèle que vous êtes en train de dessiner.
-Merci c’est gentil mais ce n’est pas encore terminé.
Sans le vouloir le ton de ma voix était rude, je n’aime pas vraiment que les gens voient mes croquis avant qu’ils soient présentables.

Elle du le ressentir car elle s’excusa tout de suite d’une jolie voix cristalline.

-Je suis désolée, je ne voulais pas être indiscrète. Je suis un peu curieuse c’est un vilain défaut !
Je ne pus m’empêcher de sourire devant la franchise de cette jeune femme et son air d’enfant pris la main dans le sac.

-Vous êtes excusée… et moi aussi je m’excuse. J’aurai du être plus agréable avec vous.
-Bon, on recommence à zéro alors ? Je m’appelle Kristen….
-Moi c’est Eva ! Enchantée de faire votre connaissance.
-Vous êtes styliste ?
-Oui c’est mon métier…et vous vous faites quoi dans la vie ?
-Je suis actrice.
-Effectivement, votre visage ne m’est pas inconnu…vous êtes la jeune actrice d’un film a succès en ce moment ?!
-Oui tout à fait. Et c’est pour cela que je vais à Vancouver, le tournage à lieu là-bas.
-Je suis désolée de ne pas vous avoir reconnue, mais je n’ai pas eu le temps jusqu'à maintenant d’aller au cinéma ou de m’intéresser à la vie des stars internationales !
-Oh, ne vous excusez pas, bien au contraire ! Ca fait du bien de pouvoir discuter normalement avec des personnes qui ne sont pas intéressées par votre notoriété ou votre argent !
-Exactement !

Nous avons passés un très long moment à discuter, de tout et de rien, de notre vie, de nos envies, de nos loisirs…et nous avons beaucoup ris, tellement que les autres voyageurs se sont retournés vers nous à plusieurs reprises.

Kristen était une jeune femme, simple, dynamique, enjouée et vraiment très sympathique. Juste avant l’atterrissage nous en étions venues à nous tutoyer et nous avions échangé nos numéros de téléphone.

Nous nous sommes quittées avant d’entrer dans le hall de l’aéroport afin de faciliter le travail des gardes du corps de Kristen et d’éviter les paparazzis en se promettant de se voir très bientôt.

J’arrivais dans le hall, le sourire aux lèvres cherchant du regard mes parents.

Je les vis, me cherchant eux aussi dans la foule des voyageurs qui sortaient avec leurs bagages.
Je me dirigeais vers eux et ma mère, me repérant, s’avança vers moi.

Je me jetai dans ses bras en la serrant fort contre moi. Ce geste la surpris, je lui ai très rarement montré mes sentiments, mais elle ne dit rien et resserra son étreinte autour de moi.
Je soupçonnais que cela lui faisait plaisir surtout depuis notre dernière entrevue.

Je me reculai et pris mon beau père dans mes bras à son tour.

J’avais vraiment beaucoup de plaisir à les retrouver et ils m’avaient manqué plus que je ne l’avais imaginé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lilou8085
Joue au strip base-ball avec emmett
Joue au strip base-ball avec emmett


Féminin
Nombre de messages : 11138
Age : 31
Localisation : Nounours Addict
Date d'inscription : 23/03/2009

MessageSujet: Re: -- " Rencontre fusionnelle"-- suite le 14/10 page 2   Mer 7 Oct - 9:18

j'aime beaucoup cette suite !!!

pis tu inove c bien lol pour une fois une femme rencontre une femme (fin tu m'as compris lol) !!!

hate de lire la suite !!!!




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
love-twilight59
Sauvée par Adonis
Sauvée par Adonis


Féminin
Nombre de messages : 174
Age : 25
Localisation : Toujours sur l'ordi à mater le forum...
Date d'inscription : 28/07/2009

MessageSujet: Re: -- " Rencontre fusionnelle"-- suite le 14/10 page 2   Mer 7 Oct - 15:40

j'adore trop vivement la suite!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mary35410
Retrouve son bien aimé
Retrouve son bien aimé


Féminin
Nombre de messages : 1359
Age : 33
Localisation : maryline prend son pied avec l'homme de ses rêves
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: -- " Rencontre fusionnelle"-- suite le 14/10 page 2   Jeu 8 Oct - 5:35

j'aimz bocou!!!!
attend la suite!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magnetic
1ère rencontre avec Edward Cullen
1ère rencontre avec Edward Cullen


Féminin
Nombre de messages : 109
Age : 22
Localisation : Dans une voiture de Sport en train de reflechir où aller chercher la prochaine dose de sang =)
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: -- " Rencontre fusionnelle"-- suite le 14/10 page 2   Jeu 8 Oct - 6:15

Ta Fic' est super ^^ j'aime beaucoup comment tu écris, mais aussi l'histoire =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
malycia
Découvre la clairière
Découvre la clairière


Féminin
Nombre de messages : 409
Age : 35
Date d'inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: -- " Rencontre fusionnelle"-- suite le 14/10 page 2   Jeu 8 Oct - 7:05

Super Aurely....! c'est vrai que ça change un peu au niveau des rencontres! Wink

J'ai hate de te relire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MissRpattz
Se rend au domicile des Black
Se rend au domicile des Black


Féminin
Nombre de messages : 1184
Age : 31
Localisation : assise sur un piano ecoutant rob jouer et les yeux dans les yeux
Date d'inscription : 21/06/2009

MessageSujet: Re: -- " Rencontre fusionnelle"-- suite le 14/10 page 2   Sam 10 Oct - 15:47

ca c'est sur et c'est plaisant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurely41
Traquée
Traquée


Féminin
Nombre de messages : 612
Age : 33
Localisation : Perdue dans mes pensées...
Date d'inscription : 31/03/2009

MessageSujet: Re: -- " Rencontre fusionnelle"-- suite le 14/10 page 2   Lun 12 Oct - 12:05

Merci beaucoup d'avoir pris le temps de me lire et de laisser des commentaires ! j'aprécie énormément !

Voici la suite......

smack


Ils eurent la gentillesse d’attendre que je sois installée dans leur voiture avant de m’assaillir de questions.
J’essayais de leur répondre le plus honnêtement possible en omettant volontairement l’épisode « demande en mariage de Pierre-Antoine » !

Evidemment le sujet arriva bientôt dans la discussion et je leur annonçais que nous nous étions séparés d’un commun accord. Cela ne les surprit pas surtout après tout ce que j’avais pu leur dire sur mon « fiancé » et ses manières, mes parents ne l’appréciaient guère.

La seule fois où ils se sont vus, la suffisance et l’arrogance de Pierre-Antoine avaient glacés d’effroi ma famille. Ma mère me demandant peu de temps après cette rencontre ce que je pouvais bien trouver de plaisant à ce personnage.

Nous arrivions à leur domicile. Ce chalet isolé en forêt, de dimensions plus que confortables à la décoration moderne, reflétait parfaitement le caractère de ses occupants. Sous des dehors simples et même rustiques, se cachait une belle grandeur d’âme et de cœur.

Un foyer de cheminée gisait au centre de l’immense pièce principale. Ce foyer était ouvert sur tous les cotés et diffusait une douce chaleur. Le mobilier choisi était simple mais moderne et confortable. La décoration était minimaliste mais toujours bien accordée. Je retrouvai là, la note familière de ma mère.

Mon beau-père me montra la chambre d’amis, qui sera ma chambre pour quelques temps.
Je le remerciai pour son hospitalité et il me rappela qu’ils étaient heureux de me voir et que je pouvais rester aussi longtemps que je le voudrais. J’acquiesçai d’un signe de tête et d’un sourire.

Je pris le temps de défaire ma valise qui n’était pas bien garnie et surtout j’installai mon ordinateur sur le petit bureau sous la fenêtre. Je consultais mes emails principalement ceux de mon patron. Celui-ci me demandait si j’avais déjà réfléchi et si j’avais des idées ou des modèles à lui proposer. J’allais devoir me mettre au travail rapidement ! Tant que je ne lui aurais pas envoyé quelques propositions il n’allait pas me lâcher !
Pour l’instant je n’avais qu’un seul modèle qui n’était même pas terminé… celui que j’avais commencé dans l’avion et sur lequel Kristen avait flashé.

Je souriais, me remémorant notre rencontre. Cette fille était vraiment sympa, et j’espérais vivement m’en faire une amie.
C’est mon carton à dessin sous le bras et mon téléphone à la main que je descendis rejoindre mes parents. Tandis que ma mère préparait le repas, je profitais de cet instant pour envoyer un message à Kristen. Je lui demandais si elle était bien arrivée et sans encombres et que j’espérais bien la revoir bientôt. Elle me répondit presque instantanément.

Salut Eva, je suis bien arrivée à mon hôtel, le tournage reprend demain matin de bonne heure ! Je t’envoi un message dès que j’ai un instant de libre pour qu’on se voit ! J’espère que les retrouvailles avec ta famille se sont bien passées !! Je suis ravie d’avoir fait ta connaissance, j’ai adoré nos délires dans l’avion et j’espère bien pouvoir faire du shopping avec toi prochainement ! Passe le bonjour à ta famille ! Biz


Je souriais en lisant ces mots, je ne suis pas d’une nature à aller facilement vers les gens ni à lier des liens sans connaître réellement la personne mais avec Kristen c’était différent. J’ai déjà l’impression de la connaître ! J’avais hâte de partager une journée de shopping avec elle, surtout que je n’ai plus grand-chose à me mettre.

Ma mère me sortit de mes songes en nous appelant pour le diner. Une fois installés tous les trois autour de la table, je leur racontai mon travail, les défilés et la nouvelle vie que j’avais envie de vivre ici.

Après le repas, ma mère s’installa devant son ordinateur et mon beau-père devant la télévision.
Je profitais de ce moment de solitude pour m’installer devant la cheminée avec mon carton à dessin. L’inspiration venant, je ne vis pas le temps passer.
Mes parents allèrent se coucher, moi je finissais mon 7ème modèle. J’étais plutôt contente de ces croquis et j’espérais qu’ils satisferaient aussi la maison de couture pour laquelle je travaillais.

Il était presque 2 heures du matin lorsque je rangeais mes dessins, je m’étirais et montais discrètement dans ma chambre. J’essayais de faire le moins de bruit possible, mes parents se lèvent tôt demain matin, ils partent pour 3 jours avec des amis en voyage.

Au début ils avaient voulu annuler leur séjour, à cause de ma venue. Ils ne voulaient pas me laisser seule et surtout ils avaient envie de profiter de moi au maximum ne sachant pas combien de temps je resterais.
Je leur ai affirmé que je séjournerai chez eux assez longtemps pour qu’ils finissent par en avoir assez et qu’ils me jettent dehors.
J’avais réussi à les convaincre de partir, ils n’ont pas beaucoup de congés et ils méritent bien de se reposer un peu.

Je me glissai avec délice dans mes draps. J’aimais cet instant ou l’on peut se détendre, sans faux-semblants, pouvoir repenser à la journée passée et me laisser glisser doucement vers le sommeil. Que de changements en ces derniers jours. Me voila, à Vancouver, chez mes parents que je n’ai pas vus depuis plus de 4 ans, séparée de mon fiancé…et tellement heureuse.
Il y a bien longtemps que je ne me suis pas sentie aussi bien.

Je me sentais partir doucement attirée par les bras de Morphée.

Je me mis à rêver, j’étais perdue au milieu d’une foule de gens qui couraient, hurlaient et partaient dans tous les sens comme s’ils étaient poursuivis. J’étais au milieu d’eux, ne sachant que faire, en essayant de ne pas me faire piétiner.
J’avais peur de bouger, soudain quelqu’un me pris par la main, je le suivis.

Il bousculait les gens pour nous frayer un passage au milieu de cette foule et bifurqua dans une petite ruelle calme.

Je me retrouvai face à cet inconnu, mon sauveur, je ne distinguai pas son visage. Je me suis blottie contre lui et me sentie rassurée. Il resserra son étreinte comme pour me protéger et se mit à murmurer des paroles douces et réconfortantes à mon oreille.

Je me sentais si bien contre lui, la chaleur de son corps, son souffle régulier, sa voix si douce et suave.
Je relevais la tête, je voulais voir son visage, le toucher, l’embrasser.
Je ne vis rien tout d’abord puis en m’y attardant plus longuement je commençais à distinguer ses yeux, d’une couleur bleu/gris qui pouvait virer au vert suivant la luminosité.

Des yeux magnifiques, je plongeais avec délice dans ce regard lorsque mon portable se mit à sonner et me réveilla en sursaut.
J’étais abasourdie, dans le brouillard, je cherchais mon téléphone sur ma table de chevet comme d’habitude, lorsque je repris conscience que je n’étais plus chez moi mais chez mes parents.

J’avais laissé mon téléphone sur le bureau à coté de mon ordinateur. Le temps que je me connecte avec la réalité et que je me lève, mon téléphone ne sonnait plus.

Je regardais le nom de la personne qui venait de briser mon si joli rêve, c’était ma mère. Je regardais l’heure : 11 h ! Elle m’a laissé un message sur mon répondeur pour me signaler qu’ils étaient bien arrivés et qu’ils m’embrassaient.

Je ne pouvais pas leur en vouloir, ils ne se doutaient surement pas que j’étais encore au lit à cette heure là et surtout que j’étais en train de faire un rêve très étrange.

Je descendis prendre mon petit déjeuner, que ma mère avait déjà préparé avant de partir, et pris une bonne douche pour me remettre de mes émotions.
Je n’arrivais pas à m’enlever cet homme de la tête. Sans cesse, il revenait hanter mes pensées. Je revoyais ses yeux magnifiques et je me sentais envahit d’une douce sensation. Pourtant je n’avais pas le sentiment de connaître cet homme. Ce rêve était un mystère.

Je passais une bonne partie de l’après midi à fignoler les détails de mes créations puis me décida à les envoyer à mon patron par courrier. Ce n’est qu’une fois habillée chaudement que je pris la direction du bureau de Poste avec la voiture de mes parents. Leurs amis étaient venus les chercher afin que je puisse disposer librement de leur véhicule pendant leur absence.

Après avoir envoyé mon courrier, je pris le temps de flâner et de découvrir la ville.

La nuit tombait de bonne heure mais je n’avais pas envie de rentrer dans une maison vide et manger seule.

Je trouvai un petit restaurant éloigné du centre ville qui m’attira et m’y installa.
Je commandai et en attendant je sortis mon carnet à croquis ayant en tête quelques nouvelles idées. Je devais les coucher sur le papier avant de les oublier.

J’étais tellement concentrée que je ne relevais même pas la tête lorsqu’un groupe de personne entra. Ils devaient être nombreux vu le bruit qu’ils faisaient mais plongée dans mes dessins et mes pensées j’occultais tout le reste.

Jusqu'à ce qu’une des personnes du groupe demande où était donc passée Kristen.

Entendre ce nom m’interpella et me sortit de ma rêverie. Se pourrait-il qu’il s’agisse de la même personne que j’ai rencontrée dans l’avion ?

Je relevai la tête en direction du groupe d’amis et me trouva face à un homme qui me dévisageai.

Ce n’était pas n’importe quel homme, mais celui que j’avais vu en rêve la nuit précédente. Ses yeux, ses mêmes yeux magnifiques qui m’avaient hanté toute la journée.

Je ne pus décrocher mon regard du sien, sentant mon pouls s’accélérer et mon cœur battre la chamade tellement fort que j’avais l’impression que tout le monde pouvait l’entendre.

Lui non plus ne bougeait plus, fixé à mon regard, un sourire venant étirer ses lèvres.

Jusqu'à ce que son ami, qui avait vu notre échange, le secoue.

-Hé Rob, tu la connais, tu l’as déjà vue ?

L’intéressé répondit à son ami sans même détacher son regard du mien.

-Oui, dans mes rêves.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mary35410
Retrouve son bien aimé
Retrouve son bien aimé


Féminin
Nombre de messages : 1359
Age : 33
Localisation : maryline prend son pied avec l'homme de ses rêves
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: -- " Rencontre fusionnelle"-- suite le 14/10 page 2   Lun 12 Oct - 12:46

magnifique j'attend la suite avec impatience
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
love-twilight59
Sauvée par Adonis
Sauvée par Adonis


Féminin
Nombre de messages : 174
Age : 25
Localisation : Toujours sur l'ordi à mater le forum...
Date d'inscription : 28/07/2009

MessageSujet: Re: -- " Rencontre fusionnelle"-- suite le 14/10 page 2   Lun 12 Oct - 17:40

tiens lui aussi a fait le même rève !!!! j'ai hâte de voir la suite bisou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
appaloosa
Au cinéma avec Mike et Jacob
Au cinéma avec Mike et Jacob


Féminin
Nombre de messages : 1226
Age : 26
Localisation : dans les bras de jacob
Date d'inscription : 17/04/2009

MessageSujet: Re: -- " Rencontre fusionnelle"-- suite le 14/10 page 2   Lun 12 Oct - 19:29

TRES JOLIE, IL S FONT LE MEMe REVE j'attend la suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurely41
Traquée
Traquée


Féminin
Nombre de messages : 612
Age : 33
Localisation : Perdue dans mes pensées...
Date d'inscription : 31/03/2009

MessageSujet: Re: -- " Rencontre fusionnelle"-- suite le 14/10 page 2   Mer 14 Oct - 11:12

Voici la suite....


- Eva !!!

La voix enjouée de Kristen me sortit de mes songes, son regard alla de Rob à moi et de moi à Rob.

-Vous vous connaissez ?
-Non… non pas du tout. Je suis super contente de te voir Kristen !
J’essayais de faire diversion pour ne pas me ridiculiser d’avantage.
-Oui moi aussi ! Viens à table avec nous, je vais te présenter !
-Ok.

Les amis de Kristen se décalèrent pour me laisser une place…juste en face de l’homme de mes rêves. Il semblait aussi troublé que moi, je sentais le rouge me monter aux joues dès que je posais les yeux sur lui. J’essayais de croiser son regard le moins souvent possible.

Kristen fit les présentations, et expliqua à ses collègues et amis notre rencontre.
- Eva est styliste pour la grande maison de couture Dior ! Quand on s’est rencontrée dans l’avion elle était en train de dessiner un merveilleux ensemble de lingerie très sexy !
Et voila, maintenant j’étais totalement rouge pivoine, sous les yeux étonnés de ses amis et surtout de Rob.

Tous semblaient surpris que je n’aie pas connaissance de leur notoriété avec tous les médias qui ne parlent que d’eux et de la sortie du prochain film. Je leur expliquai brièvement la vie trépidante que je menais jusqu'alors à Paris et mon ascension récente qui ne me laissait pas de temps libre. Tout le monde était vraiment adorable avec moi.
Ils étaient très complices et aimaient se chamailler comme des enfants. J’étais toujours très troublée par la présence de Rob et je ne comprenais pas comment j’avais pu rêver de lui alors que je ne l’avais jamais vu !

A la fin du repas, je sortis en m’excusant afin de répondre à un appel de mon patron, je lui expliquai que je lui avais fait envoyer des modèles ce jour même. Il devait me recontacter dès qu’il aurait pris connaissance de mon envoi.

Je raccrochai, je préférai rester dans le froid de la nuit, j’essayais de comprendre ce qui m’arrivait.
Tout d’abord cette envie de venir ici, au même moment ma mère qui me contacte pour que je vienne la voir, cette sensation étrange qui me suit depuis que je suis partie de Paris, le rêve de la nuit passée et maintenant je découvre que mon rêve est bien réel ! Ca fait beaucoup de coïncidences !

Je faisais les cents pas, sur la terrasse du restaurant, en ressassant mes idées, lorsque je me rendis compte que je n’étais pas seule.

Rob était sorti lui aussi et se tenait tout près de la porte du restaurant.
Je m’arrêtai et le regardai. Il s’approcha de moi.

-Je suis désolé, je ne voulais pas te déranger. J’avais envie de prendre l’air.
-Tu ne me dérange pas. Je… je réfléchissais.
-Hum. Eva…je peux te poser une question ?
-Oui bien sur
-On s’est déjà vu quelque part ?
-Non je ne crois pas ;… pourquoi ?
-Je…non…non rien, c’est juste une impression.
J’hochais la tête sans rien dire. Il fallait que je trouve quelque chose à lui dire.

-Vous avez l’air de bien vous entendre Kris et toi !
-Oui effectivement, on adore délirer ensemble. D’ailleurs la presse d’enflamme à notre sujet en nous prétendant une relation.

Je déglutis avec peine. Se pouvait-il que ma nouvelle amie sorte avec Rob ? Et si ce n’était pas elle, il devait surement avoir une petite amie. Il était tellement séduisant, il devait avoir l’embarras du choix !

-Mais tu sais, Kris est juste une amie, on est comme frère et sœur. Je l’adore mais elle peut être insupportable parfois ! Je souhaite bien du courage à Michael, son petit ami !
-Tu n’as pas besoin de te justifier tu sais.
-Je sais mais je ressens le besoin et l’envie de te dire que je suis célibataire, que malgré ma célébrité et le fait que toutes les filles me courent après, je n’ai pas encore trouvé celle qui me rendra heureux. J’ai quelques aventures évidemment, mais rien de bien sérieux.

Je respirais de nouveau. Il était libre ! Mais bon sang, pourquoi je m’enflamme ainsi !! Je le connais que depuis quelques heures et je suis déjà en train de fantasmer sur lui !

Ce qui est étrange c’est qu’il se livre à moi de cette manière alors qu’on ne se connaît pas.

Comme s’il avait lu dans mes pensées, il s’approcha de moi et me murmura doucement :

-Je ne sais pas pourquoi je te raconte tout ça, mais je me sens attiré par toi comme un aimant.

Je retiens ma respiration, mon envie de le toucher et de l’embrasser était de plus en plus forte. J’avais très envie de me laisser aller dans ses bras.

Plus il se rapprochait plus la tension entre nous était forte.
Sa confession ne faisait qu’accélérer les battements de mon cœur et enflammer un peu plus le désir qui naissait dans mon ventre.
Je décidais de laisser tomber les barrières entre nous et m’approcha encore un peu plus près de lui.
Je plantais mes yeux dans les siens. Sa respiration s’accéléra, ses yeux se perdaient dans les miens et descendaient jusqu'à mes lèvres.
Je pris l’initiative de m’avancer un peu plus, me mettant sur la pointe des pieds mes lèvres dangereusement proches des siennes.
Doucement j’avançais vers lui et effaçait les derniers centimètres qui nous séparaient. Mes lèvres se posèrent sur les siennes, douces, chaudes.
Un premier baiser un peu timide qui fut suivi par d’autres beaucoup plus appuyés.
Je senti sa main derrière mon dos qui me colla à lui et son autre main qui glissait dans mes cheveux emprisonnant ma tête et mon corps. Je m’abandonnais totalement à ces baisers, ses lèvres sur les miennes, sa langue venant jouer sur ma lèvre inférieure avant de venir rencontrer la mienne. Son corps contre le mien dégageait une douce chaleur. Je ne voulais pas que cette étreinte s’arrête. Je le voulais plus encore, sa peau contre la mienne, ses mains sur mon corps. J’avais une folle envie de faire l’amour avec lui.

Tout à coup nous avons entendu un bruit, la porte du restaurant s’ouvrait, les autres sortaient. On les avait totalement oubliés ! Pris en flagrant délit, nous nous éloignons l’un de l’autre à regret avant que les autres puissent remarquer notre air gêné.
Ce fut Kris qui nous remarqua la première :

-Ah vous êtes là ! On vous cherchait partout !

Je répondis rapidement, presque trop vite pour que cela paraisse naturel :
-Oui on avait envie de prendre l’air.
-Eva, ma belle, on y va, il faut qu’on se lève de bonne heure demain matin. Ca m’a fait réellement plaisir de te voir ! On s’appelle bientôt ?
-Bien sur Kris ! Moi aussi je suis contente de t’avoir revue et d’avoir fait votre connaissance à tous !

Tout le monde me salua, Rob partit avec ses amis sans même se retourner.

Je rentrai à l’intérieur pour récupérer mes affaires, le cœur battant encore à tout rompre, me demandant ce qu’il venait de se passer.

Je pris mes affaires et repartit en direction de ma voiture tout en saluant le serveur et lui souhaitant une bonne nuit. Je mis les mains dans mes poches pour chercher mes clés et mes doigts rencontrèrent un petit bout de papier.

Je le sorti et vit un numéro de téléphone, celui de Rob.

Il avait du le glisser discrètement pendant notre « échange ».

Je m’installai au volant de ma voiture, l’esprit embrumé. Je ne savais pas quoi penser de ce baiser.

Les kilomètres défilants, mon esprit semblait s'éclaircir.

Après tout, je n’avais rien à perdre. J’avais très envie de le revoir et de me rapprocher de lui.

Peut importe ce qu’il arrive par la suite, tout ce que je désirais c’était passer une nuit avec lui.

En me donnant son numéro il me laissait entrevoir la possibilité de se revoir et je n’avais pas envie de laisser passer cette occasion même si cela ne devait être qu’une aventure d’un soir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mary35410
Retrouve son bien aimé
Retrouve son bien aimé


Féminin
Nombre de messages : 1359
Age : 33
Localisation : maryline prend son pied avec l'homme de ses rêves
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: -- " Rencontre fusionnelle"-- suite le 14/10 page 2   Mer 14 Oct - 12:40

magnifique cette suite!!!
attend la prochaine suite!!
avec impatience je précise!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cee Ransom
Inconsciente
Inconsciente


Féminin
Nombre de messages : 2849
Age : 24
Localisation : Attend Robert dans un célèbre restaurant Parisien
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: -- " Rencontre fusionnelle"-- suite le 14/10 page 2   Mer 14 Oct - 13:05

J'adore j'adore j'adooore!
Vivement la suite Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliiiette
1ers mots échangés avec Edward Cullen
1ers mots échangés avec Edward Cullen


Féminin
Nombre de messages : 152
Age : 22
Localisation : Je fais de la Folk avec Bobby Long là et bien sûr avec Robert. Oh et puis il y a aussi Tom Sturridge et Sam Bradley et j'oubliai Marcus Foster 8D
Date d'inscription : 19/04/2009

MessageSujet: Re: -- " Rencontre fusionnelle"-- suite le 14/10 page 2   Mer 14 Oct - 13:35

Super cette suite 8D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MissRpattz
Se rend au domicile des Black
Se rend au domicile des Black


Féminin
Nombre de messages : 1184
Age : 31
Localisation : assise sur un piano ecoutant rob jouer et les yeux dans les yeux
Date d'inscription : 21/06/2009

MessageSujet: Re: -- " Rencontre fusionnelle"-- suite le 14/10 page 2   Sam 17 Oct - 14:42

j'adore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: -- " Rencontre fusionnelle"-- suite le 14/10 page 2   Aujourd'hui à 0:21

Revenir en haut Aller en bas
 
-- " Rencontre fusionnelle"-- suite le 14/10 page 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» "Pour la suite du monde" Perrault - Brault
» Les Nuits de Nacre " Ouverture " suite ...
» RESOLU-Ecran bloqué à la page de démarrage suite à un flash
» Petit tuto pour supprimer "Alarme désactivée" et changer la date sur la page d'acceuil
» Page d'acceuil > Thème "Sondage"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twilighters France :: Le quartier des artistes :: Fanfics :: Fanfics tout Public-
Sauter vers: