Twilighters France


*** Twilighters France, votre source française depuis 4 ans!
 
AccueilTwilighters FranceFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 une vie dans le genre fantastique >>titre non défini.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
debydebfun
A l'air d'une souillon
A l'air d'une souillon
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3102
Age : 23
Localisation : lodéve
Date d'inscription : 13/08/2009

MessageSujet: Re: une vie dans le genre fantastique >>titre non défini.   Mer 26 Aoû - 15:42

c'est super!!! je veux la suite je veux la suite!! mdr, plus sérieusement j'adore comment tu écrit et le suspens insoutenable!! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thecullenscoven.e3b.org
asony
Regarde Edward jouer du piano
Regarde  Edward jouer du piano
avatar

Féminin
Nombre de messages : 531
Age : 26
Localisation : au cotés de Cédric mon édward (voir fic')
Date d'inscription : 24/07/2009

MessageSujet: Re: une vie dans le genre fantastique >>titre non défini.   Mer 26 Aoû - 15:52

la suite>>

Chapitre 6-le remord

Je restai longtemps debout, figer sans rien faire. En attendant peu être qu’il revienne. Et puis après un quart d’heure, je me suis dit qu’il valait mieux que je rentre pour y réfléchir une fois chez moi. Dans le bus en écoutant mes musiques sur mon mp4, je repensais à ses derniers mots. Je culpabilisais, je l’avais forcé à partir. Il ne voulait que mon bien et je l’ai repoussé.

Mais en même temps, n’importe qui aurait fait la même chose que moi, à ma place, on aurait voulut savoir le but à toutes les coïncidences auquel j’ai été victime. Le fait qu’il avait été là, lui et pas un autre. Qu’il est pu repousser les deux hommes et qu’il m’est sauvé. Il m’intrigue.

Une fois à la maison, je réfléchissais. En une journée, j’avais eus le droit à au moins six entraves à une journée banal.
1-c’était la rentrée et j’étais en retard, la directrice, elle-même ma raccompagné.
2-personne n’a mangé avec moi, du coup, j’ai du mangé dans une pizzeria.
3-j’ai fais la rencontre de Cédric Vandle.
4-il s’avère que se garçon me suit.
5-je me suis fais harceler par deux hommes que je n’avais jamais vu.
6-Cédric m’a sauvé avec une force spectaculaire.
7-il a l’air perturber à chacune de mes questions, à croire qu’il les évite.
8-il avait un don pour s’éclipser.

Il faut que je sache pourquoi il est si bizard, il faut que je lui parle. J’espère qu’il ne me repoussera pas, comment mis prendre ?

Ses yeux m’obsède, son visage m’obsède, je ne peux pas m’empêcher de penser à lui. Il m’a sauvé, je n’avais aucune idée de ce que me voulaient ces personnes, mais ce n’était pas quelque chose de bien.

Je me devais d’être reconnaissante envers lui, mais lui dire que j’allais oublier se qui s’était passé m’étais impossible, se serrait lui mentir, et ça n’aurait servit à rien. Il faut que je sache pourquoi il cache temps de chose. Tout ça me tourmente, je ne peux pas oublier et encore moins l’oublier.
Bon, il faut que j’arrête d’y penser, du moins pour cette nuit, sinon demain je ne saurais pas capable de me mesurer à lui. Il arrive toujours à me contredire et à se défendre, trouver des arguments et des excuses. Si je ne suis pas au meilleure de ma forme, je n’arriverais pas à obtenir se que je veux, c'est-à-dire des réponses.

Trop de questions sans réponse bouillonnaient dans ma tête, il fallait que je les divulgue. La nuit promettait d’être longue, je n’arrivais pas à dormir ; demain, je m’expliquerais avec lui.

Difficilement, je ne pensai plus à rien et réussit de fatigue, à m’endormir.


j'attends vos impressions happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xxjust-mynexx.skyrock.com/
debydebfun
A l'air d'une souillon
A l'air d'une souillon
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3102
Age : 23
Localisation : lodéve
Date d'inscription : 13/08/2009

MessageSujet: Re: une vie dans le genre fantastique >>titre non défini.   Mer 26 Aoû - 15:57

c'est trop bien! moi aussi je veux les réponses au question! Very Happy
vivement la suite!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thecullenscoven.e3b.org
mary35410
Retrouve son bien aimé
Retrouve son bien aimé
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1359
Age : 33
Localisation : maryline prend son pied avec l'homme de ses rêves
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: une vie dans le genre fantastique >>titre non défini.   Mer 26 Aoû - 18:28

moi aussi je veux savoir il me tarde de savoir la suite!!!
j'ame bien ta façon d'écrire!!!!! quel talent!!!!!!!!
je te suit jusqu'au bout
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
asony
Regarde Edward jouer du piano
Regarde  Edward jouer du piano
avatar

Féminin
Nombre de messages : 531
Age : 26
Localisation : au cotés de Cédric mon édward (voir fic')
Date d'inscription : 24/07/2009

MessageSujet: Re: une vie dans le genre fantastique >>titre non défini.   Mer 26 Aoû - 18:39

merci beaucoup sa fait plaisir à entendre, moi qui doutais de mes performance de rédactrice!!! je te remercierais jamais assez pour le commentaire que tu m'as laissé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xxjust-mynexx.skyrock.com/
debydebfun
A l'air d'une souillon
A l'air d'une souillon
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3102
Age : 23
Localisation : lodéve
Date d'inscription : 13/08/2009

MessageSujet: Re: une vie dans le genre fantastique >>titre non défini.   Mer 26 Aoû - 18:46

ne doute plus tu ecrit vraiment bien!!!! je te lirai jusqu'a la fin et si tu fait une autre fic je la lirai aussi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thecullenscoven.e3b.org
mary35410
Retrouve son bien aimé
Retrouve son bien aimé
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1359
Age : 33
Localisation : maryline prend son pied avec l'homme de ses rêves
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: une vie dans le genre fantastique >>titre non défini.   Mer 26 Aoû - 18:52

c'est méritée croit moi!!!!!!!!!! tu cartonnes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
debydebfun
A l'air d'une souillon
A l'air d'une souillon
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3102
Age : 23
Localisation : lodéve
Date d'inscription : 13/08/2009

MessageSujet: Re: une vie dans le genre fantastique >>titre non défini.   Mer 26 Aoû - 18:53

oui sé clair!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thecullenscoven.e3b.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: une vie dans le genre fantastique >>titre non défini.   Mer 26 Aoû - 19:08

jaime bocou c 3suite
jai hate de voir la suite =)
Revenir en haut Aller en bas
tiffanie
Plonge dans le pan parfait de leur éternité
Plonge dans le pan parfait de leur éternité
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19648
Age : 24
Localisation : Dans ses bras ♥
Date d'inscription : 01/03/2009

MessageSujet: Re: une vie dans le genre fantastique >>titre non défini.   Mer 26 Aoû - 19:18

j'adore ùa chewiie !!!!

c'est super continue comme ça !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
asony
Regarde Edward jouer du piano
Regarde  Edward jouer du piano
avatar

Féminin
Nombre de messages : 531
Age : 26
Localisation : au cotés de Cédric mon édward (voir fic')
Date d'inscription : 24/07/2009

MessageSujet: Re: une vie dans le genre fantastique >>titre non défini.   Jeu 27 Aoû - 19:04

merci beaucoup!!! et voila la suite en deux chapitres

Chapitre 7-interrompu

Le lendemain, je ne l’aperçu qu’en fin de journée à la pause de trois heures. Je me dirigeais vers lui et son groupe quand, un garçon qui mesurait presque deux mètres me coupa la route. Il me fit tomber à la renverse, peu de temps après, m’aida à me relever.

Ses cheveux étaient coupés court, comme à l’armée ; ses yeux de couleur ambre me fixaient tout en ayant l’air de s’excuser. Il était vêtu d’un débardeur moulant et d’un short en jean déchiré qui lui allait merveilleusement bien : on distinguait très bien la musculature de son corps mate. Au fur et à mesure mes yeux s’écarquillaient pour mieux percevoir les courbes de son visage quand j’arrivais à hauteur de sa bouche, ses lèvres pulpeuses me firent frissonner.

_ désoler, s’excusa t-il, je n’avais pas l’intention de te faire tomber.
_ Hum, ce n’est rien, en contemplant les dégâts, ma main avait légèrement été égratignée.
_ Jason Hughat, se présenta t-il.
_ Laetitia Swan, mais c’est juste Titia.
_ Ok, Titia, tu te précipitais sur quoi ?
_ Euh, j’allais voir un gars de ce groupe, en les pointant du doigt, il fronça les sourcils.

_ Tu ne devrais pas aller les voir, ils sont… différents, ils ne sont pas fréquentables.
_ Et pourquoi ça, demandais-je intriguer.
_ Ils ne se mêlent jamais avec les autres, ils…interrompu par la sonnerie du lycée, il glissa une phrase avant de partir, attends moi sur « les cours », brusquement il disparut avec sa classe.

Je ne comprenais pas pourquoi Jason disait qu’ils n’étaient pas fréquentables. Pour se qu’il s’agit de différents, c’est possible, ils sont trois fois pus beaux que les autres garçons du lycée excepté Jason. Et puis, il était venu me parler hier, donc c’est bien qu’il est sociable. A moins que je sois la première personne au lycée excepté son groupe, à qui il avait annoncé la parole.

Pendant mon cour de mathématiques, mon professeur me reprochait de ne pas être attentive. Mais comment pouvait-on être attentive après ce qui s’est passé à la récré. Je me concentrais sur le cours de Mme Dusco, j’en saurais plus à la fin des cours.

La deuxième et dernière heure de la journée, en histoire, Mme Canri nous expliquais comment étais répartie la population dans le monde, ce qui m’intéressait guère. Et pourtant, si je voulais réussir mon Baccalauréat, il fallait que je m’y préoccupe un minimum. Les filles autours de moi discutaient, encore et toujours. Et moi, de temps en temps, je dessinais sur mes notes pour passer le temps. Quelques fois, la prof nous disputait car les garçons dans la classe faisaient les guignols ; elle haussait la voix puis la rebaissait aussitôt comme si de rien n’était. Je regardais mon portable pour savoir l’heure, il était moins le quart. Encore dix minutes et je pouvais sortir.

Les cinq minutes qui restais me paraissait interminable surtout parce que je ne décrochais pas mes yeux de la pendule fixé au mur cette année.

Quand, les cinq minutes était passé j’avais déjà rangé mes affaire dans mon sac et je m’apprêtais à sortir avant les autres. Quand Mme Canri m’interpela et me demanda de rester, elle désirait me parler. De quoi ? Je n’en savais rien, je n’avais pas bougé, ni parler durant l’heure.

_ Mademoiselle Swan, me dit-elle, je ne vous entends jamais dans mes cours. Si vous ne prenez pas la parole…ne prenant pas la peine de continué sa phrase, comme si j’allais deviner, elle enchaîna par une autre, vous savez qu’il y a une note de participation n’est ce pas ?
_ Oui, dis-je en boudant.
_ Et bien, vous devriez vous y mettre ma chère, je ne vous mettrai pas la moyenne si vous ne faites rien pour. C’est compris ? me demanda-t-elle d’un air supérieur.
_ Oui, répondis-je en soupirant.
_ Et ne soupirez pas, je ne fais que vous mettre en garde, dit-elle en me regardant d’un air narquois.

Je ne l’aimais, oh non, je la détestais avec son langage de noble, elle me répugnait. Cette fois si je ne pris pas la peine de me retourné, au cas où elle me rappellerai. Je fonçais dehors pourvu qu’il soit encore là.

Les filles ont surement déjà rejoint l’arrêt de bus : quand elles ne me voient pas, elles descendent toutes les deux pour ne pas rater le leur.



Spoiler:
 


Chapitre 8-le cadeau

Comme prévue, Jason m’attendait s’appuyant sur le muret dans les cours. Mais il n’était pas le seul, Cédric, au fond des cours derrière un arbre l’observait. Peut être, m’attendait-il ?

Je rejoignis Jason en traçant, traversant hors passage piéton la route devant le lycée. Il me souriait et je fis de même et il m’aida à grimper sur le muret.
_ Ta journée n’as pas été trop longue ?
_ Si, soupirais-je.
_ Et moi donc, dit-il, tu avais quoi en dernière heure pour bouder comme ça !?
Je m’esclaffais et lui répondit que ma prof d’histoire était insupportable. Il mit longtemps à se remettre à parler.

_ Tu viens ? Faut que j’aille acheter une bricole pour ma mère, c’est son anniversaire après demain et j’ai rien pour elle, tu pourras m’aider à choisir !
Je rigolai.
_ Tu veux que je vienne avec toi, pour chercher un cadeau, pour ta mère ! Je m’esclaffais de plus belle. D’accord mais on ne traine pas j’ai un bus à prendre.
_ Pas de soucis, si tu veux je te ramène.
_ Merci, mais surtout pas, mon père t’exploserai la tête, il va s’imaginer des choses. Je fonçais les sourcils tout en souriant.
_ ah, ah, ah, rigola t-il, tu crois que… je te déposerai plus loin, si ce n’est que ça.
_ Ok, bon on y va.

Cédric à l’arrière, ne cessait de nous regarder. Peut être attendait-il que Jaze s’en aille ? Il était seul et il avait l’intention de ne pas nous lâcher. En tout cas, il n’était pas discret même Jason l’avait repérer et il pressa le pas. Nous atterrîmes dans une boutique qui disposait que de vieillerie.
_ Tu veux y mettre combien ?
_ Euh, je n’en sais trop rien j’ai une bonne vingtaine de dollars.
_ Très bien, que penses-tu de ça ?
Je lui montrais un miroir avec des décorations en imitation de poils d’animal, pas forcément jolie, il mit sa main devant sa bouche et son nez comme pour éviter de respirer.

_ Qui a-t-il ? Lui demandais-je, est-ce qu’il était sensible à l’odeur du miroir ou était-ce une véritable peau d’un animal.
_c’est rien, j’ai juste sommeil,…, mais je ne pense pas que ma mère apprécierai.
_ Tu as raison, je le trouve pas terrible non-plus…et ces boucles d’oreilles, on dirait un chien dessus.

_ Oui, on dirait plutôt un loup.
A présent, il souriait comme s’il avait eu une illumination. Je relevais un sourcil.
_ Ça te plait ?

_ Bien sûr, c’est parfait.
Il prit les boucles d’oreilles que le vendeur emballait dans du papier cadeau soigneusement.


Dernière édition par asony le Ven 28 Aoû - 21:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xxjust-mynexx.skyrock.com/
mary35410
Retrouve son bien aimé
Retrouve son bien aimé
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1359
Age : 33
Localisation : maryline prend son pied avec l'homme de ses rêves
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: une vie dans le genre fantastique >>titre non défini.   Jeu 27 Aoû - 19:29

super j'attens la prochaine suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
debydebfun
A l'air d'une souillon
A l'air d'une souillon
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3102
Age : 23
Localisation : lodéve
Date d'inscription : 13/08/2009

MessageSujet: Re: une vie dans le genre fantastique >>titre non défini.   Jeu 27 Aoû - 20:38

LA SUITE LA SUITE LA SUITE!!!!!!!!!!!!!!!!!!! poste nous la suite hug je lirai jusqu'au bout!!! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thecullenscoven.e3b.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: une vie dans le genre fantastique >>titre non défini.   Jeu 27 Aoû - 22:28

èèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèè ve la suite moi =)
Revenir en haut Aller en bas
asony
Regarde Edward jouer du piano
Regarde  Edward jouer du piano
avatar

Féminin
Nombre de messages : 531
Age : 26
Localisation : au cotés de Cédric mon édward (voir fic')
Date d'inscription : 24/07/2009

MessageSujet: Re: une vie dans le genre fantastique >>titre non défini.   Ven 28 Aoû - 10:57

Chapitre 9-protecteur

Quand nous fûmes sortit du magasin, je me précipitais dans une ruelle. Il me demanda se qu’il me prenait et je lui répondis que je devais vérifier si mon bus était passé, au cas où il serrait en retard, on ne sait jamais. Il acquiesça d’un geste de la main et me suivit.

Devant la place, en face du lycée, je ne distinguais aucune personne de mon bus, j’en déduisis donc qu’il était partit.
_ Ta proposition tient toujours ? Demandais-je à Jaze.
_ Oui bien sûr, ma bagnole se trouve dans le parking d’à coté.
_ très bien, faudrait arriver dans les temps !
Il ne discuta pas et nous nous dirigeâmes à la voiture.

Mes connaissances en matière de voiture sont plutôt limitées mais je pouvais faire la différence avec un vieux modèle d’un nouveau. En l’occurrence, celle-ci était un modèle récent de la marque Honda. L’intérieur, plutôt sportive, me plaisait beaucoup. Il avait de bon goût de ce côté-là ! Mais pour ce qu’il s’agit du loup, il y avait mieux. D’accord, c’était moi qui avais choisit mais je n’ai jamais dis que les boucles d’oreilles étaient moche.

Bref, m’ouvrant la portière côté passager, je me glissais dans la voiture et attacha ma ceinture de sécurité puis je jetai un coup d’œil au miroir. Quand à son tour, il s’essaya son réflexe était d’allumer la radio. On écoutait du rock, je ne bronchais pas car je n’avais pas de préférence en genre de musique, j’écoute de tout.

Pendant le trajet, il me posa un tas de questions sur ma famille et je les lui retournais. Enfant unique, vivant dans un ranch avec ses deux parents, il n’avait pas trop de soucis côté liberté. Ce que je lui enviais. Il avait dix-sept ans et comptait se spécialisé dans la mécanique, malgré ses études agricole.
Depuis que nous avions prit la voiture, il n’y avait aucune trace de Cédric dans les parages. Il avait peut être abandonné, n’empêche j’aurais voulut lui parler sérieusement cette fois.

Nous arrivâmes près du bar à coté de chez moi. Je descendis en le remerciant. Il m’adressa un signe de la tête et un sourire amical en même temps, puis il s’en alla. C’était la première fois que je rentrais à la maison grâce à un copain et je préférais ça au bus.

Je me dirigeais vers le petit portail en fer et en bois qu’avait rénové mon père, quand une personne prononça mon prénom de loin. Je me retournais vers elle et, surprise. Enfin de compte, il m’avait bien suivit, Cédric Vandle m’adressa un sourire et me demanda de venir le voir, ce que je fis. Il était appuyer contre sa Seat Ibiza noir neuve avec vitre teinté et toit ouvrant, je m’esclaffais, la total quoi. Devant lui, j’étais soudain émerveillé : il tenait une rose blanche entre ses mains pâles, ma préférée comment savait-il ? J’étais contente, d’après moi il venait s’excuser.

_ viens avec moi, dit-il en me tendant la rose que j’attrapais d’une main délicate pour ne pas me piquer, il y avait encore pas mal d’épines.
_ Pour aller où ? Mes parents sont à la maison et ils vont s’inquiéter. Mon bus est déjà arrivé depuis un moment.
_ Juste pendant dix minutes.
_ Même ! Il faut que j’y aille, ne serais-ce que pour les prévenir.
_ Ok, mais reviens Laëtitia j’aimerais que l’on est une discussion, s’il te plait.
_ Titia,…, je vais voir ce que je peux faire, mais je ne te promets rien.
_ Ok, Titia, je t’attends.

J’appréciais grandement ces bonnes manières qui n’avait rien avoir avec le langage que ma prof de français employait. Avec lui, les mots étaient tendres et chaleureux, j’en frémissais.
Je n’aimais pas trop qu’il me suive, mais maintenant j’étais habitué, j’aimais sa présence et je me sentais protégé.


Spoiler:
 


Dernière édition par asony le Ven 28 Aoû - 21:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xxjust-mynexx.skyrock.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: une vie dans le genre fantastique >>titre non défini.   Ven 28 Aoû - 12:13

sniiiiiif c cour
mai jaime bien =)
ve la suite=)
Revenir en haut Aller en bas
asony
Regarde Edward jouer du piano
Regarde  Edward jouer du piano
avatar

Féminin
Nombre de messages : 531
Age : 26
Localisation : au cotés de Cédric mon édward (voir fic')
Date d'inscription : 24/07/2009

MessageSujet: Re: une vie dans le genre fantastique >>titre non défini.   Ven 28 Aoû - 12:24

attends, voila la suite^^, pas bien long non plus mais bon il est intéressant comme même normalement.

Chapitre 10-permission

Je rentrais chez moi et comme par hasard mon père m’attendait en regardant à travers la fenêtre de la cuisine pour voir s’il m’apercevait.
_ Bonjours papa, dis-je en s’approchant de lui afin de lui faire la bise.

Comme d’habitude, il me faisait la grimace en me saluant. Et bien sûr cela m’énervait donc je montai les escaliers pour rejoindre ma chambre. L’unique pièce où je pouvais, en partie, être seule. Je précise en partie car à chaque fois, disons toutes les deux heures environ, quelqu’un se permettait de rentrer sans autorisation.
Pour mon frère, c’était pour me parler de jeux en ligne dont il ne pouvait pas se détacher.
Pour ma mère, c’était pour me donner du linge et me demander de l’aider.
Et pour mon père, c’était soit pour regarder à travers la grande fenêtre de ma chambre, soit c’était pour m’espionner quand j’étais sur mon ordinateur ; même s’il n’y avait pas internet, ce que je trouvais totalement idiot. Enfin, j’arrivais dans ma chambre m’étendant sur le lit, ne pensant plus à rien.

Soudain, je me rappelai que j’avais un rendez-vous qui m’attendait devant la maison, alors je me précipitai dans la chambre de mes parents, sachant que mon père n’y était pas. Je trouvais ma mère qui était en train de trier les chaussettes et la lingerie qui trainaient dans son placard.

_ Maman, m’exclamais-je, je vais faire un tour dans Sorks, je reviens à huit heure.
_ Pourquoi à huit heures, me demandait-elle, il ne faut pas tant de temps pour faire le tour de cette ville.
_ Non mais, …, je vais prendre mon temps.
_ Quoi, mais on va bientôt manger !
_ Je n’ai pas faim.
_ Ok, vas-y, mais je veux que tu rentres avant huit heures.
_ D’accord maman, a plus.
Je dégringolais les escaliers deux par deux pour aller plus vite, puis je me dirigeais vers la sortie.

_ Hopopope ! Bafouillait Nèl, je peux savoir où tu va comme ça ?
_ Je vais marcher un peu.
_ Non, tu ne vas nulle part !
_ Toi qui dit toujours que je devrais faire du sports et bien la marche c’est pareil.
_ Ok, me dit-il en grognant, tu as raison, ça ne peut pas te faire du mal. Tu n’as qu’à y aller avec ton frère. Prenez les vélos et allez faire la voie verte.
_ Non papa, j’y vais à pied et je n’ai pas besoin de mon frère.

Il ne manquait plus que mon frère vienne avec moi, il allait tout cafter aux parents, il n’en était pas question. Mon père ne rouspéta pas et je profitai de son silence pour filer. Prenant soin de regarder mon visage qui se reflétait sur la vitre de la porte d’entrée, me recoiffant rapidement et je fermai le portail derrière moi.

Il m’attendait les bras croisés, regardant le sol. Ma rose était sur le siège arrière, je la lui avais rendue avant de rentrer chez moi. Nèl aurait vu ça, je ne sais pas ce qu’il en aurait pensé mais un truc était sûr c’est qu’il ne m’aurait pas laissé sortir.

Bref, il s’installa dans sa voiture et je fis de même. Il tourna la clé et nous roulâmes en direction de la rivière. Il s’arrêta près d’un précipice et je descendis, il fit pareil. Nous nous rejoignîmes près d’un rocher qui mesurait deux fois la taille de Cèd, qui était déjà quinze centimètres plus grand que moi.
_ Tu voulais me parler je crois ? Ne voulant pas commencer, je lui rappelais la raison de cette promenade.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xxjust-mynexx.skyrock.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: une vie dans le genre fantastique >>titre non défini.   Ven 28 Aoû - 13:11

roooo mai tu tarète la ou va iavoir la discution
lol
ve la suite vite moi =)
Revenir en haut Aller en bas
mary35410
Retrouve son bien aimé
Retrouve son bien aimé
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1359
Age : 33
Localisation : maryline prend son pied avec l'homme de ses rêves
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: une vie dans le genre fantastique >>titre non défini.   Ven 28 Aoû - 13:22

super j'ai adorée
attend la suite j'ai hate de savoir ce que cédric as a lui dire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
asony
Regarde Edward jouer du piano
Regarde  Edward jouer du piano
avatar

Féminin
Nombre de messages : 531
Age : 26
Localisation : au cotés de Cédric mon édward (voir fic')
Date d'inscription : 24/07/2009

MessageSujet: Re: une vie dans le genre fantastique >>titre non défini.   Ven 28 Aoû - 13:44

voila ce qu'il voulais lui montrer>>>

Chapitre 11-révélation

Il se rapprocha de moi sans un mot, me fixait de ses yeux d’anges. Aveuglé par sa beauté, je fermai les yeux. Je le sentais qui s’approchait de moi, sa peau rentra en contact avec celle de mes avant-bras puis ses mains glissaient jusqu’à atteindre les miennes brulantes. Soudain, je ne le sentais plus. Je relevai brusquement mes paupières et ne vis personne devant moi. Un vent glacial parcourait ma colonne vertébrale et deux mains aussi froides se posèrent sur mes épaules. Sans me retourner, je distinguais les mains que j’avais touché il y avait une minute à peine. Je prenais une bonne bouffé d’air, avant de me trouver face à lui.

Il avait changé, nous étions au soleil à présent et il avait retiré son sweet et sa casquette. Ses cheveux étaient si sombre, ce qui, sur son visage durcissait ses traits. Ses yeux qui étaient bleu-ciel avaient virés au gris-argenté. Sa peau blanchâtre était étincelante et glacée. Avant elle n’était pas si froide, avais-je remarqué.

Il me dévisageait comme pour guetter ma réaction.
_ Qu’en penses-tu ? Cette question n’était pas celle que j’attendais, je ne savais pas quoi répondre. Je ne pensais à rien, je me contentais de regarder.

Je m’approchai de lui, il recula. Je le regardai en fonçant les sourcils et je levai la main près de son visage en mordant ma lèvre inférieur, il ne bougea pas et je le touchais. Caressant sa joue, je faisais glisser ma main sur son menton si parfait et il me sourit.

_ Qu’es-tu, demandais-je, un ange ?
Il prit un air sérieux et inquiet, ferma les yeux deux secondes puis les rouvrit. On aurait dit qu’il était triste.

_c’est ce que tu penses ? dit-il en passant mes cheveux derrière mon oreille droite.
_ Oui, tu es si …beau.
_ Dans ce cas, je suis désolé de te décevoir.
_ Pourquoi tu me décevrais ?
_ Je ne suis pas celui auquel tu pense Titia.
_ alors répond moi !

_ Je ne peux pas, il n’y a que toi qui peux deviner.
Je restai longtemps à le contemplé, sans réfléchir, alors qu’il allait prendre la parole, je la lui coupai.
_ Un mythe.
_ Tu chauffe, me répondit-il pour me mettre sur la voie.
Il prit mon bras et renifla mon odeur. Je compris tout de suite que c’étais un indice.

J’eus un flash et je repensai à Jaze.
_ Un loup-garou !
Il rigola puis balaya cette réponse en disant que s’il avait été un loup-garou, sa peau n’aurait pas été aussi pâle. A ce moment là, je compris.

_ Tu es un …, retardant ma suggestion je mis fin à ma phrase pour être sûre que ce que j’allais dire n’étais pas une bêtise.
_ Un quoi, me demanda-t-il presque suppliant.

Je le regardais : Sa peau était blanchâtre
Son physique était parfait
Ses yeux claires changeai de couleurs
Il ne mange rien, d’après se que j’ai vu
La température de son corps était descendu si rapidement
Il évite le soleil
Et pour finir, il m’avait sentit ou plutôt il avait sentit le sang qui coulait dans mes veines.

_ Vampire.
Il ne dit rien, je pris cela pour un oui. Je me plaquai contre un rocher et il s’approcha.
_ Que vas-tu faire maintenant ? Me demanda t-il.

_ Rien
_ Rien ?
_ Oui

Il s’approcha de moi, à présent, il était presque collé à moi. Il renifla mes cheveux et descendit sur ma joue puis sur ma nuque et s’arrêta.

A ce moment là, je ne pensais plus à rien, fermant les yeux, j’attendais un réflexe de sa part.

Peut être allait-il me mordre,…, et si c’était le cas, que ferais-je. Est-ce que je me laisserais faire gentiment, est ce que je l’encouragerais en tendant mon cou vers lui. Je n’en savais rien, mais ce que je savais c’était que je n’avais plus les moyens de bouger. Non pas parce qu’il me coinçait, mais parce qu’il me fascinait.

_ Et si je te mordais, maintenant, que ferais-tu ?

Ce n’était pas une question, car juste après ces derniers mots, il déposa sa bouche contre mon cou…



Et déposa un baiser.


Spoiler:
 


voili voilou, mais je voulais un peu attendre c'est le commencement du fantastique!! xD


Dernière édition par asony le Mer 2 Sep - 10:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xxjust-mynexx.skyrock.com/
Vador
modérateur
modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 18039
Age : 27
Localisation : Sut Terre ♥
Date d'inscription : 26/01/2009

MessageSujet: Re: une vie dans le genre fantastique >>titre non défini.   Ven 28 Aoû - 13:53

ça y est, j'ai enfin lu ta fic !!! supercontent

C'est super bien écrit !!! Smile

La suite la suite !!!! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: une vie dans le genre fantastique >>titre non défini.   Ven 28 Aoû - 14:02

aaaaaaaaaaaaaaaa geniaaaaaaaaaal
c carémen troooooooo waouh
=)
Revenir en haut Aller en bas
mary35410
Retrouve son bien aimé
Retrouve son bien aimé
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1359
Age : 33
Localisation : maryline prend son pied avec l'homme de ses rêves
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: une vie dans le genre fantastique >>titre non défini.   Ven 28 Aoû - 14:03

moi aussi j'adore
attend la suite!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
asony
Regarde Edward jouer du piano
Regarde  Edward jouer du piano
avatar

Féminin
Nombre de messages : 531
Age : 26
Localisation : au cotés de Cédric mon édward (voir fic')
Date d'inscription : 24/07/2009

MessageSujet: Re: une vie dans le genre fantastique >>titre non défini.   Ven 28 Aoû - 15:06

bon allé, tant que tout le monde est encore là j'en mets une dernière pour aujourd'hui!

Chapitre 12-à cœur ouvert

Ses lèvres se décolèrent de mon cou et il expira, je sentis la douceur de son haleine fraiche sur ma peau qui me procurait des frissons. Il me regarda avec ses yeux de tombeur et je frémissais.

_ Qu’en as-tu pensé, Titia ? As-tu eu peur de moi, parce que tu n’avais pas l’air de réaliser se que je t’avais dis que j’allais faire.

Toujours bouche-bée, je fixais le fond de ses yeux et j’y lisais de la tristesse et de la stupéfaction. Le fait que je l’ai laissé faire, le laissa de glace. J’avais l’impression que pour lui, j’étais une proie beaucoup trop facile à cerner. Mais, il ne me considérait pas comme tel.

_ Je croyais que tu allais t’enfuir en courant, en voyant ce que je suis vraiment.
_ désoler de te décevoir, j’avais réutilisé sa réplique, mais, …, que suis-je pour toi ? Un jouet, un pantin que tu t’amuses à manipulé ? Après une minute de réflexion je lui dis, tu me testais ? C’est ça hein, ce n’était qu’un jeu !

Il baissa les yeux pour me répondre :
_ Je n’avais nullement l’intention de te blesser, commença-t-il, je suis navré que tu l’es pris ainsi…
Je l’interrompis en lui coupant la parole :
_ Et tu voulais que je le prenne comment, explique moi ! Je viens à peine d’apprendre que tu…
_ es un vampire, continua-t-il, oui, mais je devais savoir à tout prix, si je pouvais t’approcher sans pour autant te faire du mal.
_ Alors tu es en train de me dire que tu te testais, toi même ?
_ Tu as enfin compris.

Je réfléchis quelque instant, me remettant les idées en places, je me dirigeais vers lui, je n’avais pas peur et je commençais à ressentir de la peine pour lui.
_ Très bien, dis-je avec douceur, pourquoi m’avoir choisit moi pour te dévoiler et pas quelqu’un d’autre, je ne comprends pas pourquoi, tu m’as précisé que je devais deviner ton secret seul, mais pourquoi moi…

_ Quand je t’ai croisé pour la première fois en remontant la place qui menait au cours, je ressentis comme un pincement à la poitrine et quand je me suis retourné pour te regarder… il ne finissait pas sa phrase et en entama une autre. Quand je ne suis pas près de toi, j’ai envie de l’être. Depuis, ton visage me hante et dès que je te vois mon souffle est littéralement coupé. Grace au ciel, je suis un être qui n’a pas besoin de respirer toute les dix secondes pour vivre.

Sur ces mots, je bloquais et me les repassaient en boucle dans ma tête. Il avait su exprimer ce que moi aussi je ressentais au fond de moi. J’étais prête à lui sauter au cou (malgré ma nature humaine), il avait fait naitre en moi, un désir pour lui plus profond que je n’avais imaginé. Mon cœur s’emballait et au même moment, comme s’il avait comprit ce qui se passait, il caressa ma joue qui au même moment s’enflamma.

Je trébuchai et tomba sur lui maladroitement, il n’y avait pas de mal, c’était un vampire il est solide ! Il brandissait sa main pour la déposer sur mon visage et balayer mon regard de mes cheveux qui me gênait plus qu’autre chose.
Je me mis à coté de lui et me mis à discuter de tout et de rien.
_ Depuis combien de temps vis-tu à Sorks ?
_ Ça fait un bout de temps, nous ne comptons plus les années, le temps ne représente rien pour nous.
Je compris que le « nous » signifiait les vampires en générale.

_ Ah, et quand es-tu devenu un vampire ?
_ Depuis mille huit cent vingt, je suis dans cet état. C’est ma mère qui m’a transformé quand j’avais dix-huit ans.
_ Pourquoi a-t-elle fait cela ?
_ Je pense qu’elle avait peur comme toute mère avec son enfant, que je meurs avec elle le jour de sa création. Lors de sa transformation, je n’avais que neuve ans, mordue par un vampire qui venait lui aussi d’être crée. Désorienté quand il vit ma mère, il la mordit puis s’évada. Quand je vis ma mère effondrée au sol avec deux trous dans la gorge, je me cacha dans notre ancienne étable. Quand elle eut repris ses esprits, elle me chercha un peu paniqué mais elle se contrôlait. Je vins la voir tout en me souciant du danger. J’avais entendue parler des vampires et de ce qu’ils étaient capables, donc je savais à quoi je m’exposais et que ma mère était devenue l’une des leurs.
Lorsqu’elle me vit, elle eut un mouvement de recule car elle ne voulait pas me faire de mal, elle se convainquit que rien ne m’arriverai et me pris dans ses bras. Ensuite, mon père arriva de son travail et il eut un choc, il se réfugia dans sa chambre et ma mère le rejoignit en lui expliquant ce qui lui était arrivé.

Quand le jour de mes dix-huit ans arriva, alors que je venais à peine de me réveiller, elle m’a murmuré à l’oreille qu’elle allait me faire un cadeau. Quand elle me mordit, je sentais une douleur atroce qui n’en finissait pas. Une fois revenu à moi-même, je fus soudain pris d’une soif abominable. Ma mère l’avait prévue car devant moi était disposer deux cadavres de vieilles personnes.
J’éprouvais de la peine, mais ma soif l’emporta et tu connais la suite. Je ne sais pas ce qui lui avait passé par la tête se jour là, mais apparemment elle avait dût m’imaginé vieillir puis mourir.
Je pense que c’est pour cela qu’elle avait décidé de nous transformer à notre tour, moi et mon père évidement.

_ Je comprends mais c’est un peu égoïste, non ? Demandais-je, il ne me répondit pas alors j’enchainai, il n’est pas difficile de se retenir de boire le sang d’un être humain ?
_ Si, au début c’était difficile puis nous nous sommes habitués, nous avons rencontré de nombreux autres vampires et à présent nous nous approvisionnons avec la banque de sang.

Maintenant ça se complique, toi pour moi, c’est plus difficile à contrôler. Tout à l’heure, j’ai eu besoin de me tester, car avec toi c’est différent. Je serais capable de te tué sans en avoir réellement envie. C’est ton sang qui m’attire, plus que tous les autres et pour cela, je ne peux pas m’éloigner de toi.

Je regardai l’heure sur mon téléphone portable et je me rappelai que j’avais dis à mes parents que je rentrerais à huit heures et même avant. Il était huit heures moins dix, je n’avais pas beaucoup de temps et en voiture ça allais être difficile d’arriver en avance.
Encore une fois comme s’il avait deviné, il me proposa de s’agripper à lui, ce que je fis sans discuter. En seulement deux minutes même pas, je franchissais le seuil de ma maison en lui adressant un clin d’œil, en retour il me sourit puis s’éclipsa comme il sait si bien faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xxjust-mynexx.skyrock.com/
Vador
modérateur
modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 18039
Age : 27
Localisation : Sut Terre ♥
Date d'inscription : 26/01/2009

MessageSujet: Re: une vie dans le genre fantastique >>titre non défini.   Ven 28 Aoû - 15:16

C'est super bien écrit !!! Smile

J'adore !!!!! Franchement chapeau asony !!! Wink

bizz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: une vie dans le genre fantastique >>titre non défini.   

Revenir en haut Aller en bas
 
une vie dans le genre fantastique >>titre non défini.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mon 1er montage du genre fantastique
» Dans quel genre de films préférez-vous Kate ?
» Mrs Riddell et le fantastique à l'époque victorienne
» La Gaslamp Fantasy, le fantastique victorien revu à la sauce moderne
» dans le genre " je pollue et cela ne ce voit pas "

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twilighters France :: Le quartier des artistes :: Fanfics :: Fanfics tout Public-
Sauter vers: