Twilighters France


*** Twilighters France, votre source française depuis 4 ans!
 
AccueilTwilighters FranceFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 une vie dans le genre fantastique >>titre non défini.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
AuteurMessage
mary35410
Retrouve son bien aimé
Retrouve son bien aimé


Féminin
Nombre de messages : 1359
Age : 33
Localisation : maryline prend son pied avec l'homme de ses rêves
Date d'inscription : 11/06/2009

MessageSujet: Re: une vie dans le genre fantastique >>titre non défini.   Ven 23 Oct - 6:36

magnifique asony dsl j' avais une panne de'ordi mais je te suis toujours!!
biz ma belle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
asony
Regarde Edward jouer du piano
Regarde  Edward jouer du piano


Féminin
Nombre de messages : 531
Age : 25
Localisation : au cotés de Cédric mon édward (voir fic')
Date d'inscription : 24/07/2009

MessageSujet: Re: une vie dans le genre fantastique >>titre non défini.   Ven 23 Oct - 8:16

oh ba c pa grave, g trainer a publier le dernier chap.^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xxjust-mynexx.skyrock.com/
asony
Regarde Edward jouer du piano
Regarde  Edward jouer du piano


Féminin
Nombre de messages : 531
Age : 25
Localisation : au cotés de Cédric mon édward (voir fic')
Date d'inscription : 24/07/2009

MessageSujet: Re: une vie dans le genre fantastique >>titre non défini.   Mar 3 Nov - 12:16

Chapitre 27-retrouvailles et conséquences

Je courais droit sur les maisons dont la fumée s’échappait d’un conduit sur le toit de chacune. Tellement j’allais vite que je sentais le vent fouetter sur mon visage glacée, j’avais l’impression de faire a chaque enjambé, des pas de géant. A chaque respiration, je gagnais en vitesse et plus ça allait et plus je donnais l’impression de me téléporter.

J’arrivais sous le porche d’une grande maison blanche, par réflexe je humais l’air avant de saisir la poignée et d’ouvrir la porte d’entrée. Sans faire de bruit, j’essayai de franchir le seuil de la porte mais il y avait comme une autre porte invisible qui m’empêchait de m’approcher d’avantage. Je réessayai a plusieurs reprise mais sans succès. Alors furieuse, je me retournais et j’empruntai une petite ruelle à droite de la maison. Seul des petites lumières encastrées dans un muret éclaircissaient le chemin. Mais ce n’était pas un problème pour moi car plus il faisait sombre, mieux j’y voyais. C’est alors que je vis un groupe de jeune qui avançait dans ma direction. Tous vêtues de baggy, tee-shirt xxl et casquette sur le cotés, à la manière des chanteur de rap et de hip-hop.

J’en attrapai un, qui rodait autour de moi. L’odeur qu’il dégageait me fit décrocher un sourire au coin des lèvres. Mon cœur s’accélérait à chaque bouffé d’air. J’approchai ma bouche contre son cou, je me retins de mordre dedans mais en un instant je levai la tête et pris de l’élan pour planté mes crocs dans sa chaire. Il n’y avait que très peu de sang qui dégoulinaient de son cou car je ne lui laissais pas le temps de couler sur ses épaules et son torse.


Dans la forêt d’Amazonie, il s’arrêta d’emprisonné dans ses bras le puma qui se débattait à coup de griffe et se retourna instinctivement dans la direction de la ville qu’il venait de quitter.

_ Que ce passe t il Cédric, demanda Beth.
_ Laetitia a des ennuies, ou dû moins, elle va en avoir si on ne se dépêche pas pour l’arrêter ! répondit-il en paniquant.
_ ne t’inquiète pas ta mère va lui parler et lui dire de se calmé, c’est une gentille fille elle en est capable, le rassura son père.
_ Non, elle est trop perturbée pour ça, elle ne vous écoutera pas !
_ Dans ce cas, tu as raison, il faut aller la voir. Mais si elle s’est transformée, il n’y aura que les loups qui pourront la contrôler.
_ peut être, mais les loups ne doivent pas être au courant, si elle est dans cet état, c’est que personne n’est avec elle. Quelqu’un pourrait la voir se nourrir et je n’imagine pas les répercutions que cela aura pour elle. Tout a l’heure, j’ai sentis son désir de sang… elle ne peut pas se contrôler, il faut que quelqu’un l’aide !
_ oui, je vais essayer d’entré en contact avec elle comme même.
Plus personne ne faisait de bruit, Beth était concentré sur le visage de Laetitia et ne voyait qu’elle. Ses yeux se fermèrent et elle ressentit comme un choc dans sa poitrine. Elle gonfla ses poumons d’air et arrêta de respirer. Les oiseaux et le bruit que faisait l’herbe fasse au vent ne lui était pas audible. Seul Laëtitia et ses pensées résonnaient dans sa tête. En effet, la jeune fille était très perturbée. Sont corps et sa tête ne répondait pas au même envie. L’un désirait que tout cela cesse et l’autre avait soif de sang.
_ Titia, se décida Beth à essayer de lui faire entendre raison. Titia, c’est moi Beth, je sais que tu es dans un état de transe, mais il faut que tu m’écoute…
Soudain la mère de Cédric gémit et se prit la tête entre ses mains blanchâtre mais elle s’efforça de continué.
_ Titia laisse moi t’aider, Beth gémissait de plus belle. La douleur était insupportable et elle n’émanait pas d’elle, c’était Laëtitia qui en était responsable.

Le contact se rompit et Beth tomba a terre, grandement affaiblit. Victor vint la secourir et lui caressa son visage pour l’apaiser. Cédric voyant ses parents dans cet état décida de rejoindre sa moitié
.

Pendant ce temps, je continuais à boire ce délicieux breuvage en chaque humain que je croisais dans l’allée, ne les vidant pas de leur sang, je me contentais de les abandonnés sur le bas coté. Je me sentais plus forte que n’importe quel être que je connaissais même les parents de Cédric ne seront pas a ma hauteur malgré leur années d’expériences.

Je sentis derrière moi un bien être qui m’était familier. Je me retournai en un instant et fis face à l’homme que j’avais crue perdre. Me jetant dans ses bras, je fondis en larme, leva les yeux vers les siens et contempla la stupeur qui déformait son visage lorsqu’il regarda le massacre dont j’étais responsable. On voyait des corps d’humain affalé dans tout les sens, salement amochés, pétrifié dans un regard d’horreur, bouche ouverte sans crie qui retenti, blanc à la manière des cadavres qui ne laissait entrevoir aucune goute de sang et très peu dans leurs veines.

_ M… mon dieu Titia, c’est toi qui as fait ça !? Questionna Cédric en fixant tout ces pauvres gens qui étaient mes victimes. Une pointe d’amertume ressortait du son de sa voix.
_ Oui, je suis désoler je ne pouvais pas me contrôler, je ne les ai pas tué j’ai pu me retenir mais il m’en fallait plus. Je changeai de conversation, exigent des réponses à ce qui m’avait mise dans cet état… pourquoi es-tu partis ? Que voulait dire cette lettre ?
_ Je… je devais m’éloigner…
_ Mais pourquoi ? Le coupais-je
_ Je ne pouvais pas faire autrement, tu n’es pas… cherchant un mot qui ne me blesserais pas, il continua… comme moi. Nous risquerons gros si tu reste avec moi.
_ Mais de quoi tu parles, crois-tu vraiment que je suis si différentes de toi, crois-tu que tu es pareil que ton frère,…, serais-tu assez idiot pour risqué de perdre ce que nous éprouvons l’un pour l’autre à cause d’un différent ? Je ne te reconnais plus, je croyais que tu étais capable de tout, si l’on était ensemble, quoi qu’il se passe. Je pensais que c’était tout ce qui t’importais !
_ Je ne suis peu être pas aussi fort que tu le crois. J’ai moi aussi mes défauts, je n’ai prétendu être comme mon frère…
_ Mais tu t’es défilé !
_ J’ai seulement pris mes distances, je ne savais pas quoi faire justement !
_ Et tu m’as laissé avec eux, en qui tu n’avais aucune confiance… tu m’as délaissé…
_ Je serais revenu !
_ Ah oui, et qui me le prouve… dans cette fichu lettre que tu as laissé dans ton bureau, tu m’avais bien fais comprendre que tu ne reviendras pas !
_ Je serais revenue tout de même parce que… parce que je… t’aime.
Il eut du mal à sortir ce dernier mot, ce qui prouva que ce n’était pas des mots en l’air. Lentement je laissai apercevoir un sourire et je l’embrassai fougueusement.

Soudain ma dernière victime, saisissait un bout de bois provenant d’un poteau que j’avais détruit en projetant une de mes victimes. Elle s’approcha pointant le pieu que formait le bois dans ma direction et tout en se trainant vers nous, elle me l’enfonça dans la jambe. Je criai de douleur et m’effondra par terre, d’énorme quantité de sang jaillissait de ma plaie. J’enlevai le morceau de bois qui était planté dans ma chair et le jeta très loin de moi. Je n’avais jamais eu aussi mal de ma vie, même quand les vampires m’avaient mordue, ce n’était pas aussi douloureux. Comme ces derniers, je ne supportais pas la matière qui m’avait transpercé.

_ Tu vas bien ? me demanda le beau brun à mes cotés… apparemment les loups n’apprécie pas non plus le bois. Constata-t-il en souriant.
_ Je ne suis pas une louve, enfin pas vraiment.
_ Quoi ?
_ Je ne suis pas lycan.
_ Tu n’es pas vampire, je ne t’ai pas mordue et ça m’étonnerai que quelqu’un l’ai fait avant moi, tu n’as jamais sortie tes crocs avant aujourd’hui.
_ C’est vrai, je ne suis pas vampire mais un mélange des deux races.
_ Quoi, mais ça ne se peut pas.
_ Les Hughat m’ont expliqué comment j’ai pu le devenir et si, c’est possible.

Je lui racontai l’histoire de ma famille, en ne lui épargnant aucun détail. Je lui décrivis ce qui m’était arrivé dans les bois, comment j’avais découvert se dont j’étais capable et qui était enfouie en moi. Je lui fis constater par lui-même la force que je détenais sans même le savoir avant aujourd’hui.

Inspirer par mon récit, j’en avais oublié les humains qui jonchais sur le sol, que devrais-je faire pour effacer mon acte de leur souvenir ? Pour moi, c’était la seul solution que j’avais pour éviter les ennuies. Mais j’avais un autre souci comment faire disparaitre les traces que j’avais laissé sur leur cou si fragile et maintenant troués. Il n’y avait qu’un remède plus rapide qu’une cicatrisation, le sang d’un vampire. Je ne savais pas ce que pourrait produire mon sang chez les humains, aucun ne l’avaient touché et encore moins gouté. Je demandai donc à Cédric de m’aider grâce a son sang mais il me répondit qu’il ne fera jamais ça car les conséquences seront irrémédiables. Je cherchai donc une autre alternative mais je n’en voyais aucune, déjà il faudrait les persuader qu’il s’agit d’une morsure d’un animal. Ce qui, a mon avis est l’excuse la plus courante chez les vampires ou les loups.
D’après ce que j’avais appris sur le net, il me semblait que les vampires avaient le pouvoir d’hypnotiser leurs victimes pour éviter les ennuis justement mais apparemment d’après Cédric il n’y a que très peu de vampires qui le peuvent. Pour l’instant, ils nous trouver un endroit pour isoler les victimes pour chercher le vampire qui nous faut. Cédric et moi commençâmes à rassembler mes victimes pour les emmener dans son château.

Mais une question le tourmentais, étais-je capable de développer des pouvoirs comme lui ou ceux de son espèce. Moi aussi je voulais le découvrir, ce serait tellement excitant de déceler un autre potentiel beaucoup plus impressionnant que la force ou le développement de mes capacités auditoires, visuel et de rapidité.

Quand nous avions finit de déposer les humains dans le salon, en prenant soin d’installé des canapés et beaucoup d’autres objets de mise en scène au cas où il se réveille pendant notre absence. Nous avions même pensé à l’alcohl et nettoyer leur plaie pour qu’il ne la voie pas a l’œil nu. Nous partîmes en fermant toutes les issues possibles à clé.

Pendant que nous nous dirigeâmes dans la forêt auquel Cédric avait laissé ses parents pour me secourir, il eut une idée en même temps que nous avançâmes, il me fit tenter plusieurs expériences. Pour découvrir si je savais lire dans les pensés, il m’a demandé de décrire précisément l’image qu’il avait en tête. Je me concentrai le plus fort possible afin de détecter une parcelle de pixel de cette fameuse image mais je ne vis rien du tout, même en fermant les yeux. La deuxième expérience consistait à déplacer quelque chose par la pensé, je devais repérer n’importe quoi et le soulever. Là non plus, rien ne c’était produit. Nous abandonnâmes au bout de la troisième expérience car j’étais épuisé de courir et de me concentré sur la recherche de mes pouvoirs. Dernièrement je devais lire dans les pensés et c’était un nouvelle échec.

Arriver devant la cabane ou s’était installé ses parents, nous entrâmes et nous couvrîmes d’excuse leur attente et mes actes. Sans les faire paniqués, nous leur dévoilâmes ce que nous avions fait pour gagner du temps et nos idées pour nous défaire de ce problème compliqué. Ils acquiescèrent le fait que nous devrions retrouver un vampire pour contrôler les victimes et être certain de ne pas mettre en danger le monde surnaturel que j’avais découvert. Et moi par la même occasion, car je serais plus qu’une cible si on dévoilait mon existence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xxjust-mynexx.skyrock.com/
Vador
modérateur
modérateur


Masculin
Nombre de messages : 18039
Age : 26
Localisation : Sut Terre ♥
Date d'inscription : 26/01/2009

MessageSujet: Re: une vie dans le genre fantastique >>titre non défini.   Mar 3 Nov - 12:29

C'est....WAHOU !!!! Vraiment super cette suite Titia !!!! bravo

J'adore !!!!! supercontent

Gros bizz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
debydebfun
A l'air d'une souillon
A l'air d'une souillon


Féminin
Nombre de messages : 3102
Age : 22
Localisation : lodéve
Date d'inscription : 13/08/2009

MessageSujet: Re: une vie dans le genre fantastique >>titre non défini.   Mar 3 Nov - 14:51

C'est toujours aussi bien continue serieux!!!
bisous!!! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thecullenscoven.e3b.org
asony
Regarde Edward jouer du piano
Regarde  Edward jouer du piano


Féminin
Nombre de messages : 531
Age : 25
Localisation : au cotés de Cédric mon édward (voir fic')
Date d'inscription : 24/07/2009

MessageSujet: Re: une vie dans le genre fantastique >>titre non défini.   Mer 4 Nov - 18:26

wai wai wai, merciiiii a tout les deux, j'ai meme pas eu besoin de vous envoyer des messages pour vous faire lire la suite, <3
je vais continué dans les découvertes par la suite, attendez vous a tout!!!
bisouS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xxjust-mynexx.skyrock.com/
debydebfun
A l'air d'une souillon
A l'air d'une souillon


Féminin
Nombre de messages : 3102
Age : 22
Localisation : lodéve
Date d'inscription : 13/08/2009

MessageSujet: Re: une vie dans le genre fantastique >>titre non défini.   Mer 4 Nov - 18:44

Cool ^^
Bien sur j'adore ta fic, dés qu'ya une suite je le sais Wink
bisoussssss ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thecullenscoven.e3b.org
Vador
modérateur
modérateur


Masculin
Nombre de messages : 18039
Age : 26
Localisation : Sut Terre ♥
Date d'inscription : 26/01/2009

MessageSujet: Re: une vie dans le genre fantastique >>titre non défini.   Jeu 5 Nov - 9:42

Des découvertes ?? Hum, très intéressant !! xD

Alors patientons ! (enfin pas trop quand même :lool!Smile

bizz ptite ange Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
asony
Regarde Edward jouer du piano
Regarde  Edward jouer du piano


Féminin
Nombre de messages : 531
Age : 25
Localisation : au cotés de Cédric mon édward (voir fic')
Date d'inscription : 24/07/2009

MessageSujet: Re: une vie dans le genre fantastique >>titre non défini.   Jeu 5 Nov - 9:46

oé jferais mon possible^^

roo j'en avais oublier mon surnom merci Matty 'hug'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xxjust-mynexx.skyrock.com/
Vador
modérateur
modérateur


Masculin
Nombre de messages : 18039
Age : 26
Localisation : Sut Terre ♥
Date d'inscription : 26/01/2009

MessageSujet: Re: une vie dans le genre fantastique >>titre non défini.   Jeu 5 Nov - 9:52

Yes!!!!! ^^

De rien ptite ange Wink hug

bizz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: une vie dans le genre fantastique >>titre non défini.   Aujourd'hui à 20:14

Revenir en haut Aller en bas
 
une vie dans le genre fantastique >>titre non défini.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
 Sujets similaires
-
» Mon 1er montage du genre fantastique
» Dans quel genre de films préférez-vous Kate ?
» Mrs Riddell et le fantastique à l'époque victorienne
» La Gaslamp Fantasy, le fantastique victorien revu à la sauce moderne
» dans le genre " je pollue et cela ne ce voit pas "

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twilighters France :: Le quartier des artistes :: Fanfics :: Fanfics tout Public-
Sauter vers: