Twilighters France


*** Twilighters France, votre source française depuis 4 ans!
 
AccueilTwilighters FranceFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 twilight revisité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
bella55
Le combat
Le combat


Féminin
Nombre de messages : 1730
Age : 32
Localisation : forks avec taylor lautner
Date d'inscription : 03/02/2009

MessageSujet: Re: twilight revisité   Mer 1 Juil - 8:09

vivement la suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
twililyz
Fait connaissance avec un petit bout
Fait connaissance avec un petit bout


Féminin
Nombre de messages : 3275
Age : 39
Localisation : Dans mon Pays des Rêves...ou tout est permis...
Date d'inscription : 05/03/2009

MessageSujet: Re: twilight revisité   Mer 1 Juil - 9:42

c'est de mieux en mieux !

j'ai adoré ce passage de rapprochement entre eux, le jeux de question réponses où Ania c'est un peu ouverte a Edward... J'espère vraiment qu'un jour elle lui permettra de lire dans son esprit pour qu'il en sache un peut plus...

Tout comme la jalousie d'Edward face a Newton Razz et le fait de devoir prouver qu'elle est a lui bravo

Les choses vont se compliquer là, hate de voir où tu nous enmène, mais en tout cas j'adooore vraiment cette histoire ! Bravo a toi tu as beaucoup de talent !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
celineloustalet
Inscription au lycée de Forks
Inscription au lycée de Forks


Féminin
Nombre de messages : 57
Age : 34
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: chapitre 12   Mer 1 Juil - 11:10

J’allai ouvrir ma porte mais, comme à l’accoutumée, Edward m’avait devancée.
- Tu peux rester ici, lui proposai-je. Carlisle viendra te chercher lorsque ce sera fini.
- Non, je ne te quitte pas, trancha-t-il
Je n’insistai pas et nous rejoignîmes Carlisle. Il nous conduisit à Tulsa. Il s’était arrangé pour qu’elle est une chambre individuelle.
Je la trouvai endormie dans son lit, très amaigrie depuis la première fois où je l’avais vue. Un tuyau lui cachait les narines et elle était alimentée par une perfusion. Un bip régulier indiquait son rythme cardiaque.
Carlisle referma la porte, Edward s’assit sur un fauteuil. Les coudes sur les accoudoirs, la tête posée sur ses poings, il me fixait sans bouger. Une statut de marbre, pensai-je.
Je pris une chaise l’installai à côté de la fillette.
- Son cœur va s’arrêter, expliquai-je à Carlisle. Il ne faudrait pas que cela alarme les infirmières.
- Aucune danger, me rassura-t-il. J’ai débrancha l’alarme et je les ai prévenu que je restai auprès d’elle une partie de la nuit. Personne ne viendra te déranger.
Il diminua le son du cardiogramme et resta debout à m’observer. Je posai une main sur le front de Tulsa et l’autre au niveau de son cœur. Je m’approchai d’elle et posai mon front sur sa joue. Je fermai les yeux. Toutes mes pensées étaient concentrées vers elle. Je sondai son cœur, son cerveau, chaque cellule de son corps.
Elle était vraiment très faible, bien plus que je ne l’avais prévu. Il me faudrait lui donner beaucoup d’énergie. Je comprenais mieux pourquoi Alice m’avait vue malade aussi longtemps. L’effort que je devrai faire fournir serai considérable.
Je pris une profonde respiration et commençait le travail. Petit à petit, le plus lentement possible, j’aspirai son énergie. Le corps de Tulsa trembla un peu au départ puis redevint mou. Le bip ralentit jusqu’à lancer le son plaintif qui indiquait l’arrêt du cœur. Elle prit une dernier souffle et s’effondra sur le lit.
J’entendis Carlisle prendre son bras et tâter son pouls.
Toute son énergie était en moi. Je la filtrai, écartai le mauvais du bon.
Je me sentis brûlante, mon corps irradiait de toute part. J’avais trop d’énergie en moi et je devais faire vite avant que mon cerveau n’arrive plus à la maîtriser.
Alors, tout aussi lentement, je lui rendis un peu de vie, laissant son corps s’habituer à cette nouvelle nourriture. Cela dura plusieurs minutes, plusieurs heures, je ne savais pas combien de temps. Ma concentration était extrême, je ne devais pas rompre la mince fil qui nous reliait elle et moi à sa vie.
Le bip reprit alors un rythme très lent, une toutes les minutes puis progressivement s’accéléra.
Soudain, Tulsa ouvrit les yeux et prit un grande respiration, la plus profonde de sa vie, comme si elle cherchait à ré oxygéner chaque cellule de son être. Son corps se cabra sous les convulsions.
Je me projetai en arrière. Une forte nausée s’empara de moi. Je m’élançai vers une cuvette et vomit une bile noire immonde. Edward, en une fraction de secondes, me rejoint. Il posa sa main sur mon dos et attendit que je finisse de cracher le poison. Je me redressai enfin et respira :
- Ca va, me demanda-t-il.
- Non, répondis-je franchement et m’asseyant et posant mon dos contre le mur. Je dois partir maintenant avant que les convulsions ne commencent. Après je risque d’être intransportable.
Il me prit dans ses bras et se leva. Je posai ma tête au creux de son épaule. Il regarda Carlisle qui s’activait auprès de Tulsa qui s’était calmée.
- C’est incroyable, dit le docteur. Sa tension et son pouls sont bons. Elle n’a plus besoin de respirateur. C’est extraordinaire.
- Carlisle, grogna Edward.
- Oui, oui, comprit son père. Va dans ta voiture et part à la maison. Je te rejoins le plus vite possible.
En quelques secondes, je me retrouvai dans la voiture. Un froid intense me prit. Je tremblai de tous mes membres. Je regardai mes mains devenir bleues comme de la glace. Edward ne me quittait pas des yeux tandis qu’il conduisait à toute vitesse sur la petite départementale qui traversait Forks. Il me donna sa main et je serrai de toutes mes forces, m’enroulant autour de son bras.
Je connaissais le processus. La douleur s’intensifierait, l’impression que mes membres deviennent durs comme de la pierre et que mes os allaient se briser sous le poids. Elle serait de plus en plus intense jusqu’à l’intolérable et alors je me mettrai à hurler. Les convulsions viendraient et je m’évanouirai. Mon cœur s’arrêtera de battre, ma respiration stoppera durant de longues minutes.
Puis mon corps reprendra le dessus. Je me réveillerai pour vomir encore ce mal que j’avais extrait de Tulsa. Et le processus recommencera jusqu’à ce que je parvienne à expulser jusqu’à la dernière parcelle du poison.
Je ne voulais pas hurler devant Edward. Je serrai les dents le plus longtemps possible, réprimant ce cri qui venait du fond de mes entrailles. Je gémis, me serrant encore plus contre lui.
Des milliers de petites lumières apparurent devant mes yeux et mon esprit sombra dans le coma.
Je sentis lorsqu’il me prit à nouveau dans ses bras pour me monter à l’étage de la maison des Cullen. Dans une demi brume, j’aperçus le reste de la famille, effrayé par mon état. Il m’allongea dans un lit et me couvrit de plusieurs couvertures. J’étais frigorifiée, mes dents claquaient, j’avais la chair de poule.
Une douleur intense envahit mon cerveau. Je poussai un cri et je me mis à convulser, les yeux révulsés, mon corps cabré vers l’avant. Je perdis à nouveau connaissance.
Je me réveillai que par brefs moments, pour vomir la plupart du temps. J’entendais parfois Edward me parler, tenter de me rassurer. Il me chuchotait qu’il m’aimait, qu’il serait toujours là. Je sentais parfois ses mains sur moi, dans mes cheveux, son front sur le mien. J’entendais de la musique, je sentais l’odeur des fleurs. Cela me réconfortait le temps où j’étais consciente. Mais la douleur revenait subitement et je me refermais à nouveau sur moi-même, en position fœtale et je souffrais.
Parfois, je l’entendais supplier Carlisle de faire quelque chose, Carlisle tentant de le résonner.
- Elle n’arrive même plus à m’empêcher de lire dans ses pensées. La douleur est insupportable, tu dois lui donner quelque chose.
- Il n’y a rien à faire. Ania a été très claire là-dessus. Plus je ralentirai le processus d’expulsion du poison en lui administrant des calmants et plus longtemps elle souffrira. Il faut attendre. Tu dois être fort pour elle, Edward.
Mais la plupart du temps, je n’entendais rien. Je ne ressentais que le mal qui me rongeait l’intérieur. Des images confuses ressurgissaient. Je revivais mon passé, je revoyais mes parents, ma mère me coupant les veines, le regard fou, crachant ses mots qui m’avaient blessée durant le reste de mon existence. Je revoyais mon frère l’arrêter. Je revoyais les Volturi tentant de me séduire pour que j’accepte de faire parti de leur clan, que j’accepte de leur révéler mes secrets.
Et parfois, je voyais Edward. Je revoyais notre première rencontre. Je voyais mes mains sur moi, son corps collé au mien. Il m’embrassait furieusement, le plaisir parcourant mon corps. Et il finissait par me mordre et boire mon sang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aurely41
Traquée
Traquée


Féminin
Nombre de messages : 612
Age : 33
Localisation : Perdue dans mes pensées...
Date d'inscription : 31/03/2009

MessageSujet: Re: twilight revisité   Mer 1 Juil - 11:35

Whouuuaaa magnifique !! tu m'as scotché !!j'adore !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sariah
Histoires effrayantes
Histoires effrayantes


Féminin
Nombre de messages : 258
Age : 31
Localisation : 59
Date d'inscription : 17/02/2009

MessageSujet: Re: twilight revisité   Mer 1 Juil - 11:47

La suite!La suite!La suite!La suite!La suite!La suite!La suite!La suite!La suite!La suite!La suite!La suite!La suite!La suite!La suite!La suite!La suite!La suite!La suite!La suite!La suite!La suite!La suite!La suite!La suite!La suite!La suite!La suite!La suite!La suite!La suite!La suite!La suite!La suite!La suite!La suite!La suite!La suite!La suite!La suite!La suite!La suite!La suite!La suite!La suite!La suite!La suite!La suite!La suite!La suite!La suite!La suite!La suite!La suite!La suite!La suite!La suite! ................ .............. ..............

Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sariahtwilight.canalblog.com/
twililyz
Fait connaissance avec un petit bout
Fait connaissance avec un petit bout


Féminin
Nombre de messages : 3275
Age : 39
Localisation : Dans mon Pays des Rêves...ou tout est permis...
Date d'inscription : 05/03/2009

MessageSujet: Re: twilight revisité   Mer 1 Juil - 12:58

oh maman Shocked elle voit Edward lui boire son sang, c'est peut-etre de cela qu'elle parlait en prévenant Edward qu'elle mélangerais passé avec présent...

Hate de lire la suite !! bounce bounce bounce bounce bounce bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CC12
Départ de Phoenix
Départ de Phoenix


Féminin
Nombre de messages : 19
Age : 34
Date d'inscription : 29/05/2009

MessageSujet: Re: twilight revisité   Mer 1 Juil - 13:00

SUPER !!

Hâte de lire la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bellard
Ecoute les légendes Quileutes
Ecoute les légendes Quileutes


Féminin
Nombre de messages : 1516
Age : 35
Localisation : ""dans les bras edward""
Date d'inscription : 08/01/2009

MessageSujet: Re: twilight revisité   Mer 1 Juil - 13:30

c vraiment super j adore et veut la suite bien sur !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jenny91
Ecoute Blondie et le clébard se disputer
Ecoute Blondie et le clébard se disputer


Féminin
Nombre de messages : 2626
Age : 32
Localisation : En région parisienne
Date d'inscription : 07/05/2009

MessageSujet: Re: twilight revisité   Mer 1 Juil - 14:33

BRAVO POUR CETTE SUITE

C'était vraiment génial

A très vite

Biz Jennifer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
celineloustalet
Inscription au lycée de Forks
Inscription au lycée de Forks


Féminin
Nombre de messages : 57
Age : 34
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: chapitre 13   Mer 1 Juil - 16:35

Progressivement, je vomis moins.
J’eus moins froid, mon cœur s’interrompit moins souvent et moins longtemps et je sombrai enfin dans un sommeil réparateur.

Ma première pensée consciente fut pour me rendre compte
que j’avais très mal à la tête. Je fronçai les sourcils, et tentai d’ouvrir les
yeux. Mais la lumière me brûlait et je dus attendre que mes prunelles
parviennent à s’habituer.
Les couleurs apparurent puis je parvins à discerner les formes. J’étais dans la chambre d’Edward, sur un lit qui n’était pas là auparavant. Plusieurs couvertures me couvraient le corps jusqu’aux épaules et pourtant j’avais encore un peu froid.
Des notes de piano s’égrenaient dans la pièce, du Mozart si mes souvenirs étaient exacts et je vis plusieurs bouquets de fleurs autour de moi, de toutes les couleurs, sauf du rose.
Edward était assis sur un fauteuil et lisait un livre. Je l’observai quelques instants. Il avait la mine sombre, les sourcils crispés sous ses yeux noirs, inexpressifs. Sa bouche disparaissait sous un fin trait. Il était d’une beauté extraordinaire et je me dis que j’avais vraiment une chance inouïe d’avoir un être tel que lui à mes côtés.

J’entrouvris mes lèvres et je dus faire un effort durant plusieurs secondes avant de pouvoir émettre un son.
- Salut, parvis-je à murmurer.
Edward jeta son livre par terre et sauta à côté de moi. Il prit ma tête entre ses mains et me fixa un instant pour être sûre que j’étais bien éveillée. Je tentais un timide sourire mais je savais qu’il n’était pas très beau. Il posa son front contre le mien et soupira de soulagement. Lui aussi avait visiblement enduré un véritable supplice.
- Ne refais plus jamais ça ! me supplia-t-il.
- J’ai soif, demandai-je.
Il prit un verre d’eau sur son bureau. Délicatement, il m’aida à me relever et je bus trois gorgées.
- Comment te sens-tu ?
- Fatiguée mais ça va mieux.
- Est-ce que tu as encore mal ?
- Non, mais j’ai l’impression d’être passer sous un camion.
- Tu m’as fait une de ses peurs.
- Je sais. J’ai entendu certaines conversations. Je lui désolée,
Edward. Je ne voulais pas te faire du mal. Je ne voulais pas que tu puisse lire ce que je ressentais.
- Ce qu’a vu Alice, C’était de la pacotille, Ania. Si j’avais
su, je ne t’aurais jamais laisser faire.
- C’est bien pour cela que je ne voulais pas que tu saches.
Edwards râla. Je lui fis les yeux doux pour me faire pardonner.
- Comment va l’enfant ? demandai-je
- Un vrai miracle, une complète rémission. Elle est sortie de
l’hôpital au bout d’une semaine. Sa mère vénère Carlisle comme un demi-dieu.
Je souris de plaisir.
- C’est mieux comme cela. Depuis combien de jour suis-je dans ce
lit ?
- Vingt-deux jours !
Je frissonnai. Edward remonta les couvertures sur les épaules.
- Je vais dire à Carlisle que tu es réveillée.
- Non, suppliai-je. Est-ce que tu peux rester à côté de moi,
s’il te plait ?
Edward prit un mèche de cheveux et le passa derrière mon oreille.
- S’il te plait, suppliai-je une nouvelle fois.
Il s’allongea à côté de moi et me caressa doucement la joue. J’étais trop épuisée pour réagir comme d’habitude. Mais je voulais continuer à le regarder. J’avais trois semaines à rattraper.
- Quand as-tu mis un lit dans ta chambre ?
- Le jeudi avant que tu soignes Tulsa. Je voulais te mettre de
la musique tous les jours et je voulais t’avoir à côté de moi.
- Tu as bien fait. J’ai du déranger toute la famille.
- Ne t’inquiète pas pour cela. Dors maintenant.
- Je n’ai pas envie.
- Si, tu en as envie. Tes yeux se forment tout seul.
- Je veux parler avec toi.
- Tu auras tout le temps quand tu te seras reposée.
Il s’approcha pour que ma tête touche sa clavicule et se mit à fredonner une douce mélodie. J’avais beau lutter, je m’endormis presque immédiatement.


Je dormis le reste de la journée.
A mon second réveil, Carlisle était là. Il me fait un grand sourire.
- Bienvenue au royaume des vivants, me dit-il.
- Merci.
- Merci à toi. Sans toi, cette gamine serait morte aujourd’hui. Je te dois une fière chandelle.
- Tu ne me dois rien, Carlisle. Personne ne me doit rien. C’était mon choix, d’accord ?
Le docteur sourit mais ne répondit pas.
- Je t’ai apporté du chocolat – il le posa sur la table à côté de moi- Tu dois reprendre des forces.
- C’est gentil.
- Ania, nous sommes tous très heureux que tu ailles mieux. Et tu es ici chez toi autant de temps que tu le désireras.
Je lui souris. Carlisle ouvrit la porte pour laisser entrer Edward qui s’impatientait à l’extérieur.
- Elle va bien, le rassura-t-il.
Il parut soulagé et afficha un grand sourire. Je tentai de m’asseoir. Edward vient m’aider à placer les coussins derrière mon dos.
- Tu ne dois pas forcer, me dit-il.
- De toute façon, je crois que tu ne m’en laisseras pas
l’occasion.
Il ne répondit pas mais sa moue me prouva que je n’avais pas tord. A le voir aussi heureux, mon cœur chavira.
J’aurais donné n’importe quoi à cet instant pour qu’il m’embrasse. J’en avais
une folle envie et je fus très surprise de découvrir cela en moi. Je ne
comprenais pas ce qui me prenait. Je baissais les yeux pour tenter de chasser cette idée.
- Ca ne va pas, paniqua-t-il ne comprenant pas ce qui se
passait.
- Très bien, répondis-je en me raclant la gorge.
Je passai mes mains doucement surses épaules et me serrai contre lui. Il répondit à mon étreinte et nous restâmes ainsi silencieux. Une vague de chaleur m’envahit. Je fermai les yeux et goûtai à ce moment de pur bonheur. Sans m’en rendre compte, je m’endormis à nouveau.


Deux heures plus tard, j’ouvris mes yeux sur lui. Il n’avait pas bougé, telle une statut de la Renaissance, posant son doux regard sur mon repos. La même image me saisit. J’avais l’impression d’être obnubiler par cette idée, je ne pouvais pas m’empêcher de fixer ses lèvres.
Je respirai profondément. Edward ne comprenait pas ma réaction – je ne la comprenais pas moi non plus – et il paniquait.
- Ca va bien, le rassurai-je. J’ai juste les pensées un peu
confuses.
- Quelles pensées ?, me demanda-t-il.
Je secouai la tête, je ne voulais pas lui dire.
- Ania, tu ne me laisses pas lire dans tes pensées. Je ne peux
pas t’aider si tu ne me dis pas.
- C’est …
- Compliqué, continua Edward. C’est toujours compliqué avec toi. Ce serait peut-être plus simple qui tu te confiais un peu plus.
Je rougis jusqu’aux oreilles et baissai les yeux. Il me souleva le menton et planta son regard dans le mien.
- Quand j’ai envie de te dire quelque chose, je te le dis Ania. Et je n’ai pas peur de mes pensées et de mes émotions. Personne ne se moquera de toi.
- Je ne sais pas faire cela
- Tu sais le faire mais tu n’oses pas.
- Tu es dur avec moi. Je suis encore convalescente, je te rappelle.
- C’était ton choix. Tu ne peux pas demander d’être compatissant.
Il avait un large sourire. Je le trouvai fascinant. J’étais irrémédiablement attirée par lui, mon visage s’approchant du sien sans que je m’en rende compte. Je sentis son souffle sur ma peau, son odeur qui envahissait tous mes sens. Il était ma drogue, mon opium. Je ne pouvais plus me passer de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sariah
Histoires effrayantes
Histoires effrayantes


Féminin
Nombre de messages : 258
Age : 31
Localisation : 59
Date d'inscription : 17/02/2009

MessageSujet: Re: twilight revisité   Mer 1 Juil - 16:58

le bisou!le bisou!le bisou!le bisou!le bisou!le bisou!le bisou!le bisou!le bisou!le bisou!le bisou!le bisou!le bisou!le bisou!le bisou!le bisou!le bisou!le bisou!le bisou!le bisou!le bisou!le bisou!le bisou!le bisou!le bisou!le bisou!le bisou!le bisou!le bisou!le bisou!le bisou!le bisou!le bisou!le bisou!le bisou!le bisou!le bisou!le bisou!le bisou!le bisou!le bisou!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sariahtwilight.canalblog.com/
bella55
Le combat
Le combat


Féminin
Nombre de messages : 1730
Age : 32
Localisation : forks avec taylor lautner
Date d'inscription : 03/02/2009

MessageSujet: Re: twilight revisité   Mer 1 Juil - 17:52

hâte de lire la suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jenny91
Ecoute Blondie et le clébard se disputer
Ecoute Blondie et le clébard se disputer


Féminin
Nombre de messages : 2626
Age : 32
Localisation : En région parisienne
Date d'inscription : 07/05/2009

MessageSujet: Re: twilight revisité   Mer 1 Juil - 18:35

Aille aille aille t'es dure là de couper avant le bisous

C'était encore une fois vraiment super de lire cette suiite se suis à fond dedans

Biz et STP met nous la suite vite parce que je sens que leur premier baiser n'est pas très loin

Jennifer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
twililyz
Fait connaissance avec un petit bout
Fait connaissance avec un petit bout


Féminin
Nombre de messages : 3275
Age : 39
Localisation : Dans mon Pays des Rêves...ou tout est permis...
Date d'inscription : 05/03/2009

MessageSujet: Re: twilight revisité   Mer 1 Juil - 19:24

magnifique !!!
hate de lire ce que j'espère etre leur premier baiser et pas ler dernier ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
celineloustalet
Inscription au lycée de Forks
Inscription au lycée de Forks


Féminin
Nombre de messages : 57
Age : 34
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: chapitre 14   Jeu 2 Juil - 5:57

La porte s’ouvrit alors d’un coup
et Alice bondit dans la chambre.


- Ania, tu es réveillée.

Je bondis en arrière et me cachai le visage des mains en riant de confusion.


- Alice, grogna Edwards, visiblement en colère. Tu pourrais
frapper avant d’entrer.


- Tu veux plaisanter, s’exclama-t-elle avant de se retourner vers moi. Tu sais qu’il nous a interdit l’accès de sa chambre. Carlisle était le seul à pouvoir rentrer.


- Quel monstre ! m’indignai-je en le regardant d’un air moqueur.


- N’est-ce pas ? Mais maintenant que tu vas bien, on va pouvoir à nouveau faire les boutiques.


- Elle n’est même pas encore debout, Alice, s’indigna son frère.


- C’est l’affaire de quelques jours. On va faire une fête pour célébrer la guérison de Tulsa.


- Non, non, gémis-je. Pas de fête. Je ne veux pas que Tulsa sache.


- Mais non, on lui fera croire que c’est Carlisle qui l’a sauvée. Tu ne t’occupes de rien, la seule chose qui importe, c’est que tu sois sur pied.


Elle m’embrassa sur la joue et ressortit aussi sec. Je restai bouche bée.


- C’est définitif, m’exclamai-je. Je déteste ta sœur.


Edward s’esclaffa de rire.

Alice est Alice. Quand elle a une idée derrière la tête, il
est difficile de lui faire changer d’avis.

Dès le lendemain, je me levai et fit quelques pas, bien que j’eus l’impression qu’Edward me portait plus que ce que je me tenais toute seule. Nous avançâmes ensemble dans la chambre. Arrivés devant sa chaîne hi-fi, j’appuyai sur le bouton on et Debussy commença sa mélodie. Je me retournai vers lui et lui prit la main. Nous dansâmes doucement.
Je pouvais maintenant plonger mon regard dans le sien, plus confiante de moi, plus confiante de lui. Il avait un petit sourire ravageur, un de ces sourires de cinéma qui vous font chavirer le cœur. Mais bien vite, mes jambes me lâchèrent et je me collai à lui. Son visage était tellement proche du mien que nos nez se frôlèrent. Mon cœur s’emballa à nouveau, comme un taureau dans une arène.


- Désolée, lui dis-je, effrayée par mes sensations.


- Pas moi, me répondit-il, satisfait de ma réaction.


Il me prit dans ses bras set me recoucha dans le lit.


Dernière édition par celineloustalet le Jeu 2 Juil - 10:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jenny91
Ecoute Blondie et le clébard se disputer
Ecoute Blondie et le clébard se disputer


Féminin
Nombre de messages : 2626
Age : 32
Localisation : En région parisienne
Date d'inscription : 07/05/2009

MessageSujet: Re: twilight revisité   Jeu 2 Juil - 6:30

OUOUOUHHHHHHHHHHH tu l'as fait exprès hein avec Alice

Et là tu coupes au moment où ils sont entrain de danser et qu'ils sont de plus en plus proche

Alors Edward la pose sur le lit et.......................

JE VEUX LA SUITE MOI

Biz et à très vite

Jennifer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bellard
Ecoute les légendes Quileutes
Ecoute les légendes Quileutes


Féminin
Nombre de messages : 1516
Age : 35
Localisation : ""dans les bras edward""
Date d'inscription : 08/01/2009

MessageSujet: Re: twilight revisité   Jeu 2 Juil - 7:55

oué super j adore et veut la suite!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bella55
Le combat
Le combat


Féminin
Nombre de messages : 1730
Age : 32
Localisation : forks avec taylor lautner
Date d'inscription : 03/02/2009

MessageSujet: Re: twilight revisité   Jeu 2 Juil - 7:57

vivement la suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
twililyz
Fait connaissance avec un petit bout
Fait connaissance avec un petit bout


Féminin
Nombre de messages : 3275
Age : 39
Localisation : Dans mon Pays des Rêves...ou tout est permis...
Date d'inscription : 05/03/2009

MessageSujet: Re: twilight revisité   Jeu 2 Juil - 8:39

arggggggggg je veux qu'ils s'embrassent moi !! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lili94400
Soulagée
Soulagée


Féminin
Nombre de messages : 7216
Age : 39
Localisation : dans mes rêves avec rob
Date d'inscription : 14/01/2009

MessageSujet: Re: twilight revisité   Jeu 2 Juil - 10:12

je viens de lire ta fic d'une seule traite et j'adore littéralement et attends la suite avec impatience
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
celineloustalet
Inscription au lycée de Forks
Inscription au lycée de Forks


Féminin
Nombre de messages : 57
Age : 34
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: chapitre 15   Jeu 2 Juil - 10:26

Le jour suivant, je pus me lever
toute seule et prendre une douche. Je descendis en bas rejoindre le reste de la famille Cullen, suivi de près par mon ange gardien qui jouait toujours les gardes du corps. Tout le monde m’accueillit avec un large sourire.


- Alors, mère Térésa, on daigne enfin descendre vers le bas
peuple, me lança Emmett.


Esmé lui donna un coup de coude.


- Tais-toi, Emmet, lui ordonna-t-elle. Ania, nous sommes ravis
de voir que tu vas mieux.


- Merci, Esmé, répondis-je en lançant une grimace à Emmett.


Je m’assis sur le canapé. Edward arrangea les coussins derrière mon dos et m’apporta une pizza quatre fromages.
Je souris devant tant de sollicitude et j’entendis Emmett et Jasper ricaner à
l’arrière. Edward les ignora totalement et ne se concentrait que sur moi.


Alice entra alors, toujours aussi joyeuse. Elle semblait sautiller dans la pièce avec la grâce d’une petite fée.


- Ah Ania, tu es debout. C’est parfait, je peux enfin te voir sans demander l’autorisation à ton chien de garde – elle lança un regard noir vers son frère qui restait toujours inexpressif – J’ai besoin de ton aide : émeraude ou turquoise ?


- Quoi…donc ? balbutiai-je déroutée par sa question qui n’avait aucun sens pour moi.


- La couleur que tu préfères pour la fête : émeraude ou turquoise ? répéta-t-elle.


- C’est en effet une question fondamentale, admis-je un peu incrédule devant son insistance.


Le reste de la famille pouffa mais elle ne releva pas.


- Je choisirai donc turquoise , dit-elle. Il va falloir acheter une robe avant dimanche.


Il me fallut quelques fractions de seconde pour réaliser ce qu’elle était en train de me dire. Ma tête bourdonnait sous l’effort que j’avais du faire pour descendre et je n’étais pas aussi rapide qu’à l’ordinaire.


- Dimanche, sursautai-je.


- Oui ! C’est le jour de la fête. Tu ne comptes pas y assister habiller en jean et en tee-shirt tout de même.


Edward me prit la main pour me calmer. Je la serrai le plus fort que je pus, tentant de ne pas paniquer et de rationaliser les informations que sa sœur me transmettait.


- Mais nous sommes quel jour, demandai-je en me tournant vers lui.


- Mercredi, me répondit-il avec douceur.


- Quatre jours hurlai-je.


Derrière moi, j’entendis cette fois ricaner ouvertement.


- Oh ! Alors mère Teresa se dégonfle, lança Emmett, cynique.


Je me tournai vers lui et lui jeta un regard noir.


- Emmett ! Fous moi la paix et va chasser les rats ! aboyai-je.


Cette fois-ci, les rires se retournèrent vers le grand brun qui haussa les épaules. Mais il ne semblait pas fâcher. Après tout, c’était de bonne guerre.


- Allez, ça suffit, interrompit Edwards. Viens ! On a se balader.


Il m’entraîna vers la forêt. Le froid de décembre était vif. Il piquait le visage, ouvrait les bronchioles de mes poumons, s’engouffrait dedans et me vivifiait. J’adorai cela. Nous marchâmes quelques minutes à peine puis il m’installa sur un tronc d’arbre et s’agenouilla devant moi.


- Je suis désolé de leur réaction, me dit-il. Nous avons tous vécu sous tension durant ces trois semaines et c’est leur façon de décompresser.


- Ne t’excuse pas. C’est la première fois qu’ils ne me regardent pas comme une bête curieuse. Ils m’ont parlé comme ils se parlent entre eux.


Il sourit.


- Perspicace avec ça, jeta-t-il.


Je posai ma tête sur son épaule et il entoura ses mains autour de mon cou.


- Je ne veux pas aller à cette fête, Edward. Je déteste être le centre d’intérêt.


- Je te promets que nous n’y resterons pas longtemps. Tu dis bonjour à Tulsa et ses parents, tu laisses Alice faire son cinéma et je te promets que vingt minutes plus tard, tu seras dehors à admirer le paysage.


Je respirai un grand coup. Dis comme cela, cela ne paraissait pas aussi effrayant.


- C’est la façon de décompresser d’Alice, répondis-je en signe d’acquiescement.


- Tu as tout compris, ironisa-t-il.


- Je suis désolée, Edward. Je n’avais pas imaginé…- Je cherchai
mes mots pour expliquer ce que je ressentais – Lorsque les autres fois, j’avaispris la décision d’utiliser cette capacité là, je m’étais ensuite terrée dans un bois et j’avais géré cela toute seule. Je ne pensai pas que mes décisions puissent avoir des conséquences sur d’autres personnes que moi et celle que j’avais sauvé. Je suis sincèrement désolée.

Il me releva le menton et plongea à nouveau son regard dans le mien.


- Eh ! Arrête de t’excuser, Ania, me murmura-t-il. Il n’y a pas mort d’hommes.


Mes lèvres se relevèrent imperceptiblement.


- Ce que tu as fait, peu de vampires avant toi en aurait été capable. A part Carlisle, je ne connais pas beaucoup d’entre nous qui montre une telle compassion envers les humains. Même si nous avons décidé de ne plus
les tuer pour nous nourrir, nous l’avons fait avant tout pour nous-même, pour ne pas nous sentir des monstres. Nous ne l’avons pas fait pour eux. Ton geste était purement gratuit. Tu n’en as retiré aucun bénéfice.


Je pris sa main pour qu’il me lâche le menton et je baissai la tête. Ses compliments me gênaient affreusement et je me sentis rougir des pieds à la tête.


- Tu es quelqu’un de formidable, Ania. Il faut que tu apprennes à faire confiance aux autres.


Je le regardai à nouveau :


- Ca commence à venir, chuchotai-je.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
twililyz
Fait connaissance avec un petit bout
Fait connaissance avec un petit bout


Féminin
Nombre de messages : 3275
Age : 39
Localisation : Dans mon Pays des Rêves...ou tout est permis...
Date d'inscription : 05/03/2009

MessageSujet: Re: twilight revisité   Jeu 2 Juil - 10:37

tu nous gate !! Ton histoire est vraiment prenante et je peux plus m'en passer !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lili94400
Soulagée
Soulagée


Féminin
Nombre de messages : 7216
Age : 39
Localisation : dans mes rêves avec rob
Date d'inscription : 14/01/2009

MessageSujet: Re: twilight revisité   Jeu 2 Juil - 11:53

moi non plus c'est une drogue pour moi ta fic merci encore pour ces moments ci intense merci mille fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jenny91
Ecoute Blondie et le clébard se disputer
Ecoute Blondie et le clébard se disputer


Féminin
Nombre de messages : 2626
Age : 32
Localisation : En région parisienne
Date d'inscription : 07/05/2009

MessageSujet: Re: twilight revisité   Jeu 2 Juil - 12:44

AHHHHHHHHH GENIALE cette suite, ils se rapprochent de plus en plus c'est super

Hâte d'avoir la suite de l'histoire

Biz Jennifer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lili94400
Soulagée
Soulagée


Féminin
Nombre de messages : 7216
Age : 39
Localisation : dans mes rêves avec rob
Date d'inscription : 14/01/2009

MessageSujet: Re: twilight revisité   Jeu 2 Juil - 12:47

ro la la je suis vraiment impatiente de lire la suite je saute sur ma chaise comme une folle aaaaaaaaaaaaaaaahhhhhhhhhhhhhhhhh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: twilight revisité   Aujourd'hui à 8:33

Revenir en haut Aller en bas
 
twilight revisité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 10, 11, 12  Suivant
 Sujets similaires
-
» Twilight [Stephenie Meyer]
» À propos de la saga Twilight
» Twilight, le film : nos petits détails favoris et autres clins d'oeil...
» HG Vs Twilight : Quand la saga essaie de rameuter du fan de vampires...
» Twilight ou The Host ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twilighters France :: Le quartier des artistes :: Fanfics :: Fanfics tout Public-
Sauter vers: