Twilighters France


*** Twilighters France, votre source française depuis 4 ans!
 
AccueilTwilighters FranceFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Secret …

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
bella55
Le combat
Le combat
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1730
Age : 32
Localisation : forks avec taylor lautner
Date d'inscription : 03/02/2009

MessageSujet: Re: Secret …   Jeu 30 Juil - 11:24

vivement la suite car j'adore toujours
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jenny91
Ecoute Blondie et le clébard se disputer
Ecoute Blondie et le clébard se disputer
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2626
Age : 32
Localisation : En région parisienne
Date d'inscription : 07/05/2009

MessageSujet: Re: Secret …   Jeu 30 Juil - 12:38

Toujours aussi bien cette suite

Bisous à bientot

Jennifer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kat
Assiste au match de base-ball
Assiste au match de base-ball
avatar

Féminin
Nombre de messages : 563
Age : 38
Localisation : France
Date d'inscription : 24/04/2009

MessageSujet: Re: Secret …   Jeu 30 Juil - 16:17

Vraiment génial!!
vivement la suite!!
Et oui maintenant que tu as testé, tu peux l'écrire ton livre et tu me le dis dés qu'il sort que je puisse l'acheter!!
Bisousssssssssss
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sendreen
ça commence !
ça commence !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5839
Age : 32
Localisation : playing the piano and more with Rob...
Date d'inscription : 06/06/2009

MessageSujet: Re: Secret …   Jeu 30 Juil - 19:45

chouette cette suite, j'aime toujours autant skullbat, j'aime bien la relation entre kathy et stephan, ils sont droles.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fantastiqueworld.purforum.com/
sendreen
ça commence !
ça commence !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5839
Age : 32
Localisation : playing the piano and more with Rob...
Date d'inscription : 06/06/2009

MessageSujet: Re: Secret …   Mar 4 Aoû - 21:57

Pas de blabla (je voulais vous narguer un peu mais comme l'ordi que je squatte bug un peu) je vous met la suite de la fic à la place de skullbat dès ce soir, moi j'ai adoré:



-Ils sont d‘accord, cette nuit c’est moi et demain ça sera le tour de deux personnes de te surveillais. Je ne sais pas encore qui…
Il avait dit cette la dernière phrase d’une voix tendu. Il me cachait quelque chose mais quoi ?
La nuit se passa tranquillement. Les filles me laissèrent seule comme elles l’avaient promis. Juste une chose bizarre, je me réveillais couché au sol et… comme dans la chambre de Stephan, pourtant je ne me souvenais de rien. Je pouvais harceler Stephan pour me dire ce qui s’était passé il se contenter de se marrer et de me répéter que j’étais très vivante quand je dormais. Je lui ai même demandé s’il avait utilisé son don sur moi et il m’a assuré que non. J’ai donc laissé tomber, de toute façon j’ai une chose plus importante qui m’inquiète ; Ce soir, ce n’est pas Stephan qui me surveille et j’ai un très mauvais pressentiment. Tout d’abord il mange avec sa bande. Je n’ai pas voulu m’en mêler, ou plutôt j’ai étais forcé par le regard que m’ont lancé Brad et Will (décidemment ils me terrifiaient ces deux-là), j’ai donc préféré aller « manger » avec mes copines. Même si je n’écoutais que d’une oreille, j’appris que Jenny et Spike s’étaient fini (je le savais !!), et quand je l’ai cherché du regard je l’ai trouvé avec une nouvelle compagne sur ses genoux, Jenny devait être démoralisé, j’aurais peut-être dus lui dire en fin de compte. Ah ! sans oublier que Lili est toujours aussi accro à son Brad, qui me terrifie, et qu’il ne la regarde même pas, je ferais bien de lui parler à lui aussi. Elles me questionnaire bien évidemment sur la nuit en amoureux, je ne leur racontais pas grand-chose, juste les câlins. Voyant mon peu d’enthousiasme, elles me donnèrent la chambre jusqu’aux vacances, qui sont à la fin de la semaine. Bref…Ensuite Stephan regarde bizarrement sa bande aussi, et je ne pourrais dire qui il vise du regard ainsi. J’ai essayé de lui sous-titrer cette information mais sans grand succès.
En ce moment je suis dans ma chambre en pyjama décontracté : pantalon gris un peu grand, et T-shirt troué aussi grand, s’ils doivent tous finir en miette, autant garder les plus jolie pour la fin.
La vie se passait plutôt bien finalement. Pas de Drake ou de vampire à l’horizon, juste le souci de s’intégré dans la bande, mais ça ne devrais pas être bien dur. En tout cas c’est ce que je me disais. Peut-être que je vivrais une vie heureuse, malgré cette transformation (même si je ne sais pas trop si c’est une vie ou autre chose)
Mon ventre poussa des grognements, mais je n’avais plus de viande, sauf celle qui devait être pourri dans le frigo (je devrais penser à la jeter dehors, ou non mieux la poser sur le perron de la bécasse).
J’étais en train de préparer mon opération « bécasse puante », quand on toqua… à la fenêtre ?
Ne sachant pas trop à quoi m’attendre, j’ouvris la fenêtre et découvrit un sachet isotherme.
Qui que ce soit, mes protecteurs pensaient à moi, c’était bon signe.
Je dévorais la viande, et malgré la remarque de mon estomac, je ne voulus demander aux deux de dehors un autre sachet.
La nuit arriva beaucoup trop tôt à mon goût. Maintenant, mes deux espions devaient être posté juste en dessous de la fenêtre et j’avoue que je ne savais pas si je devais aller leur dire bonne nuit, leur faire un signe, ou tout simplement rester à ma place. Je pris la troisième solution.
Je fis ma dernière petite toilette et partis me coucher.
Je n’arrivais pas à m’endormir, je sais qu’on m’observe mais je ne sais pas qui c’est, et ça me tracasse.
Je peux me tourner, retourner dans tout les sens, rien à faire, les bras de morphes refuse de m’emporter avec eux.
J’essayais pourtant de fermer les yeux, sans succès. À la place, je me concentrais sur les chuchotis de mes gardes du corps, m’en servant- vu que je ne comprenais rien- comme une berceuse.
Le sommeil commença à arriver quand les chuchotis cessèrent net. Il devait y avoir un problème. J’attrapais mon portable de la table de chevet, mes il ne s’alluma pas, je pouvais appuyer sur les touches rien à faire. Je voulus regarder ma montre, mais je n’y voyais rien. Même le doux tic-tac de cette horloge avait cessé.
Un vent glacial s’engouffra dans la pièce.
Je m’assis sur mon lit, scrutant la fenêtre, mais il n’y avait rien, elle était fermée.
Une main de glace me caressa le cou.
-Bonsoir, Kathy, je suis content de te revoir.
Cette voix, douce et dangereuse à la fois. Drake.
-Tu sais, ce n’est pas bien de se promener dans les bois, toute seule, c’est dangereux quelqu’un pourrait te suivre.
Je n’osais pas bouger, il était derrière moi, et, au dernier faux-pas il me ferait quelque chose.
Il se retrouva devant moi en une fraction de seconde.
-Je n’ai pas mis beaucoup de temps à te retrouver, tu as une odeur si délicieuse,
une mi-humaine, mi-loup-garou. Tu ne dois pas savoir commet te transformer pour être si figée.
Devant mon silence, il continua.
-Tu as l’air de t’être parfaitement intégrait à ta nouvelle vie, c’est si dommage…
-Non réussis-je à dire.
Son œil brilla sous ma voix.
-C’est mon rôle, Kathy, et j’en suis désolé (il n’avait pas l’air sincère du tout). Bientôt mon venin coulera dans tes veines, tu seras à moi.
Sa main glissa le long de mon bras, pour arriver sur ma compresse. Il s’arrêta, et la décolla doucement.
-Tu t’ais blessé ? C’est bête la blessure est presque soigné. Me donnerais-tu un avant-goût de notre prochaine rencontre ?
Cette fois je ne pus dire un mot. Non parce que je ne voulais pas, mais parce que mes lèvres n’arrivèrent pas à s’ouvrir.
Il vint s’asseoir à mes côtés, passa une se ses mains contre mon dos, comme pour me retenir, et l’autre sur mon bras blessé.
Dorénavant tout mes membres étaient figés, je n’avais que les yeux pour voir ce qui aller suivre, et les cellules de ma peau qui s’agitais sans que je ne puisse rien faire. Même l’incendie qui devrait ce produire dans ce genre de situation ne s’embrasa pas.
Il posa son doigt sur mes lèvres qui se libérèrent du charme.
-Tu sais, ce serait bête de crier, je ne voudrais pas tuer un de tes amis, tu m’a bien compris.
Il attendait une réponse de ma part.
C’est les larmes au yeux que je lui répondis d’une petite voix
-Oui.
Il eu un sourire diabolique.
Il serra mon bras d’une poigne de fer, pour faire remonter le sang.
Il toucha délicatement, la croûte qui était en train de se former, et d’un coup vif que je ne vis pas venir, m’enfonça son ongle dans la plaie, laissant jaillir un liquide sombre.
Je serrais les dents, pour ne pas pousser un cri, seuls mes gémissements et mes larmes montraient ma souffrance.
-Chuuut… N’oublis pas tes amis.
Mais je ne pus retenir mes gémissements.
Il posa ses lèvres froides contre l’entaille et aspira.
Il n’y avait plus de douleur, seulement la sensation de me vider.
Plus il aspirait, plus il serrait fort mon bras.
J’avais l’impression d’être un ballon de baudruche se dégonflant.
Mon dos s’affaissa. Si sa main n’avait pas était là je me serais écroulé contre le mur.
Il décrocha ses lèvres de la plaie, léchant le sang qui s’était égaré.
Son bras m’encercla la taille et me rapprocha de lui, n’ayant plus de force, ma tête vint se poser, par malheur, sur son épaule. Il ne l’enleva pas.
Le monstre me souleva une mèche et me chuchota à l’oreille :
-Et dire que je pourrais te transformer maintenant sans que tu te défendes.
IL plongea sa tête dans le creux de ma gorge, et je sentis de lames glacées contre ma peau prête s’engoncer au moindre mouvements de ma part.
-Tu es encore plus bonne que ton odeur. Tu es à moi ! Ne l’oublis jamais.
Ayant terminé le travail, il me poussa contre le mur au fond de mon lit, tel un pantin désarticulé, les genoux pliés et rabattu contre mon ventre avec ma joue trempée de larmes dessus, et disparus comme il était apparus.
Je ne sentais plus mon bras, j’avais froid, très froid.
Je ne savais pas si je devais crier pleurer, bouger, ou m’endormir ainsi. Seules mes larmes continuaient à couler dans le silence de cette pièce.
La fenêtre s’ouvrit d’un coup. Le rideau dansa sous le souffle de vent.
Puis deux personnes entrèrent, un très grand et un de taille normale
-Elle est là, Will, dit le plus grand. C’était la voix de Brad.
Évidemment il fallait que ce soit les deux les plus terrifiants qui me surveillent.
-Elle est toute blanche dit Brad en approchant sa main de mon visage.
Je reculais instantanément. J’avais peur, peur de Drake, peur de la main de Brad, peur du bruit du vent. Je voulais qu’on me laisse tranquille, qu’on me laisse vivre mes derniers moments de joie.
-Il y a du sang sur le mur, tu crois qu’il a….
-Non elle serait entrain d’agonisait sur place. Prends ses affaires, je m’occupe d’elle.
Le plus grand, Will s’assit sur le lit, tandis que Brad vidait mes tiroirs dans un sac.
-Vien s’est fini, on s’en va. (Devant mon air apeuré il ajouta), N’aie pas peur, je vais t’aider.
Plus je me reculais, plus il avançait. J’étais à présent coincé dans le coin du mur.
Il attrapa mon bras invalide.
-Mais, tu saignes !
Je retirais mon bras violemment, le cachant contre ma poitrine.
-Écoute c’est vrai qu’on a pas très bien commencé tout les deux, mais là c’est pas une égratignure ton truc. Laisse-moi voir, je te jure que tu ne sentiras rien.
Sa façon de parler m’étonna, il n’avait jamais était comme ça avec moi.
Je lui donnai mon bras blessait, ou plutôt lui poussa, je ne pouvais plus le bouger.
Il parut d’abord surpris de comment je lui tendais mon bras, puis commença à l’occulter avec délicatesse.
-L’ordure ! C’est profond en plus ! Brad, passes moi une compresse, de l’alcool, du fil et une aiguille.
-Dac, je reviens tout de suite.
J’entendis la porte se refermer.
Même si sa façon de parler me surprenait, je voyais très mal cette grande brute me soigner
-Je suis désolé de tous ces regards que je t’ai lancés, j’ai été bête, méchant, je suis désolé.
Me faisait-il ces adieux ou essayait-il vraiment d’être pardonné.
Je devais vraiment saigner beaucoup, oui, les adieux, ça devrait être ça. .
Brad revint et déposa tout le matériel sur le lit, puis retourna à sa tâche vidant maintenant mon armoire.
La vitesse avec laquelle il était revenue m’étonna. L’infirmerie était à l’autre de bout du couloir, il ne pouvait avoir était aussi vite, même en courant.
Je me demande ou on devais aller aussi vite.
Will ne me laissa pas le temps de répondre à ma question mentale, et commença le travail.
Il versa l’alcool sur le coton, et le tamponna sur la plaie. Ça ma fit un mal de chien, mais montrer ma souffrance à Will je ne le ferais jamais. J’espérais juste qu’il ne voit pas les larmes coulant sur mon visage.
-C’est bientôt fini, m’informa mon apprenti médecin.
Il claqua des doigts faisant apparaître une flamme sur son pouce. J’en restais ébahie. Il passa l’aiguille sous dans le feu, enfila le fil.
-Là ça risque de faire un peu mal.
Il serra les lèvres de la plaie et enfonça l’aiguille dans la peau.
Un peu ! Non mais il rigolait ! J'essayais de retirer mon bras, même si je savais que je devais être soigner.
Puis, d’une rapidité impressionnante il cousu le reste. Le travail terminé il me souleva par le poignet, et me posa avec lui au sol.
-Brad ?
-C’est bon, je l’ai.
-Bon maintenant suis-nous. Tu as perdu beaucoup de sang, on trouveras un hôpital sur le chemin.
- Sur le chemin ? On va ou ?
-On doit partir et vite, maintenant qu’il sait où tu es…
-Non ! Non, je ne veux pas partir ! Et l’école alors ?
-Ce sont les vacances à la fin de la semaine.
-Et les pions ?
-Ils dorment à point fermés répondi Brad.
Il ne me restait qu’une solution, mentir, même si ça devait me faire du mal de dire ça.
-Et… Mes parents ?
Les larmes commencèrent à me monter aux yeux, je les ravalais rapidement.
Will me caressa la joue, tel un grand frère, et me regarda avec un sourire triste.
-Y a-il vraiment marqué idiot sur mon front ?
Je détournais la tête laissant couler mes larmes une nouvelle fois.
Il avait raison personne ne me regretterait.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fantastiqueworld.purforum.com/
jenny91
Ecoute Blondie et le clébard se disputer
Ecoute Blondie et le clébard se disputer
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2626
Age : 32
Localisation : En région parisienne
Date d'inscription : 07/05/2009

MessageSujet: Re: Secret …   Mer 5 Aoû - 6:08

T'as raison sendreen cette suite est super t merci à toi de nousla poster

gros bisous et a+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kat
Assiste au match de base-ball
Assiste au match de base-ball
avatar

Féminin
Nombre de messages : 563
Age : 38
Localisation : France
Date d'inscription : 24/04/2009

MessageSujet: Re: Secret …   Mer 5 Aoû - 7:16

Youpieeeeeeeee
Ca valait le coup d'attendre!!
Vivement la suite et encore merci!!
Bisouss
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
klo
Perd connaissance
Perd connaissance
avatar

Féminin
Nombre de messages : 832
Age : 42
Localisation : A Volterra
Date d'inscription : 21/05/2009

MessageSujet: Re: Secret …   Mer 5 Aoû - 13:20

Oh qu'est-ce qu'elle est belle ta fiction! J'ai tout lu d'un trait et je ne regrette pas. Vas-tu nous mettre une suite bientôt?

Bizzz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
skullbat
Partie faire du camping
Partie faire du camping
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1665
Age : 22
Localisation : Avec Rudyyyyyyy !!! <3
Date d'inscription : 10/05/2009

MessageSujet: Re: Secret …   Lun 17 Aoû - 18:16

Merci


Dernière édition par skullbat le Lun 17 Aoû - 18:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
skullbat
Partie faire du camping
Partie faire du camping
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1665
Age : 22
Localisation : Avec Rudyyyyyyy !!! <3
Date d'inscription : 10/05/2009

MessageSujet: Re: Secret …   Lun 17 Aoû - 18:17

Salut tout le monde !!!
Alors comme ça tu met la suite plus tôt !!! RRrrr (Non je rigole t'as bien fait, je t'en veux pas du tout. En fait ça m'arrangerais presque ^^ j'ai pas à me presser du coup XD) Merci à toi sendreen bisou !

Ouais je sais je suis rentrée plus tard que prévus mais si vous aviez vu les 8 beaux gosses que j'ai rencontré vous seriez vous aussi resté ^^.
Je suis très contente que ça vous plaise.
klo a écrit:
Oh qu'est-ce qu'elle est belle ta fiction! J'ai tout lu d'un trait et je ne regrette pas. Vas-tu nous mettre une suite bientôt?

Bizzz

Heureuse d'avoir une nouvelle fan ça fait vraiment plaisir !! J'espère que la suite te plaira ^^

Entre les soirées j'ai réussis à vous écrire plein de suites que je vous posterais ce soir ( parce que là je suis complètement crevé, mais surtout triste de ne plus revoir mes copains sniff... Mais bon avec vous je suis sûre que je vais aller mieux ^^)
Je vous fais de gros bisous et à ce soir pour la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sendreen
ça commence !
ça commence !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5839
Age : 32
Localisation : playing the piano and more with Rob...
Date d'inscription : 06/06/2009

MessageSujet: Re: Secret …   Mar 18 Aoû - 17:17

coucou la miss, ça y est de retour, ben y en qui ne s'ennui pas! 8 beau gosses rien que pr toi! à ce soir pr ta suite alors, le rdv est pris




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fantastiqueworld.purforum.com/
skullbat
Partie faire du camping
Partie faire du camping
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1665
Age : 22
Localisation : Avec Rudyyyyyyy !!! <3
Date d'inscription : 10/05/2009

MessageSujet: Re: Secret …   Mer 19 Aoû - 8:37

Désolé de ne pas avoir été au RDV mais tout le mnde à scoatter l'ordi sauf moi pffff.
aller une petite suite:

-Y a-il vraiment marqué idiot sur mon front ?
Je détournais la tête laissant couler mes larmes une nouvelle fois.
Il avait raison personne ne me regretterait.
Brad passa le premier par la fenêtre je l’imitais suivit de Will.
Epuisée j’avançais comme si de rien étais.
Les paroles de Drake résonnaient dans ma tête :
« C’est mon rôle, Kathy, et j’en suis désolé. Bientôt mon venin coulera dans tes veines, tu seras à moi. »
Je serais bientôt à lui. Rien dans cette vie ne me retenait de lui appartenir.
Tout était ma faute dans cette histoire. C’était ma faute si mes parents étaient mort dans cet idiot d’accident, c’est moi qui voulais qu’ils aillent au cinéma pour me laisser la maison. C’était ma faute si je n’étais pas proche de ma famille, c’est moi qui l’ai est obligé à m’envoyer ici. C’était encore de ma faute quand je suis sorti et que je me suis fait mordre par Stephan. Tout était de ma faute. Et je ne pouvais rien faire pour arranger ça.
On traversa le dernier grillage séparant le collège de la forêt, j’avais déjà emprunté ce chemin, je savais ou l’on allait.
Trois silhouettes nous barraient le chemin.
-C’est bon, on l’a ! Cria Will derrière moi.
Brad ralentis, prêt à s’arrêter devant Stephan. Moi, je continuais le chemin tout droit, sans faire attention à lui. Plusieurs sentiments faisaient rage en moi : La peur, la tristesse, encore la peur, et maintenant la colère. La colère que Stephan les ait envoyés me chercher, au lieu de venir l’arrêter et me sauver comme il avait souvent fait. Je n’avais pas envies de le voir ou même de lui parler.
Les autres me suivirent sans faire d’histoire.
Quand je n’entendis plus leurs pas derrière moi, je m’arrêtais à mon tour.
Ils étaient tous en train de préparer le campement : P.J et Alexandre semblaient faire un feu tout en papotant, Brad installait des couchettes en rond autour des deux précédents, et Will et Stephan discutaient.
Moi, je m’installais tête sur les genoux contre un arbre face à la forêt dense. Je réfléchissais :
Quand on passe devant une forêt, on ne voit qu’une grosse tache verte. Personne ne pensent au mystère que peux cacher cette forêt, des vampire, des loups-garous et maintenant je suis même prête à croire qu’il y est des leprechauns, des lutins et même des elfes. Mais, la question qui me tracassait était : Est-ce que je verrais cet endroit comme un mode magique comme maintenant, ou comme un terrain de chasse abondant.
Je m’interdisais de penser à ce qu’aller ce dire les filles de ma fugue, ça faisais trop mal.
À la place, j’écoutais les conversations sans ne rien comprendre. Ils chuchotaient.
Mes membres s’engourdissants, je me couchais en boule la tête sur une racine, les chuchotements cessèrent ce qui me fit comprendre qu’il devait parler de moi. Je dus même soupirais pour qu’elles reprennent. Puis le défilais des « je te comprends » débuta : Le premier candidat était P.J, et ça façon gênais de me parler me prouva que ce devait être le rigolos de service. Il allait être déçu parce que je ne parlerais à personne ce soir.
-Salut… Tu ne veux pas venir nous rejoindre… on pourrait faire connaissance. Je connais plein de vannes à propos de Brad, on pourrait ce moquer de lui. Je sais que tu en meurs d’envies.
Comme prévu, je ne répondis rien.
-Je peux comprendre ce que tu ressens, ce n’est pas facile de l’apprendre comme ça. À mes quatorze ans, j’ai subit ma première transformation et je sais ce que ça fais, je t’assure.
“Non tu ne sais rien de ce que je peux ressentir“ pensais-je.
-S’il te plaît, tu ne vas pas dormir ici quand même ?
“Ne t’en fais pas je ne dormirais pas cette nuit, ni les prochaines d’ailleurs“
Voyant que je ne lui répondais pas il abandonna.
-Si jamais tu change d’avis, il reste une place pour toi avec nous…
Je l’entendis s’éloignais.
“Alors à qui le tour“
J’entendis un « je me lance les gars »
Suivis des pas lourds de Brad.
-Kathy tu vas lever des fesses d’ici et venir nous rejoindre.
“Au moins c’était direct, et si je ne veux pas Monsieur muscle“
-Si tu ne bouge pas d’ici dans trois secondes, je m’en charge.
“Même pas cap !“
Il me prit sous les aisselles. Ne m’attendant pas à ça je me contentais de grogner. Il s’en moqua et me souleva de plus belle, cette fois je me débattis et alors que je me préparais à grogner une nouvelle fois, j’entendis une horde de grognements beaucoup plus terrifiants que le mien venir de derrière. Il me lâcha sans ménagement.
-Ça va les gars, je pensais que ça marcherait avec elle aussi !
Je n’étais apparemment pas la seule à avoir subit le caprice de monsieur muscle.
Le suivant fut celui auquel je m’attendais le moins. Stephan. Mon cœur battait à une vitesse folle comme la première fois que j’avais étais dans ses bras sans savoir ce que je devais dire.
Il posa une couchette à côté de moi. Et d’un geste doux passa le dos de sa main sur mon bras, s’arrêtant à la cicatrice que m’avait fait Drake.
-Je vais le tuer ce contenta-il de dire avec une rage qui me fit tressaillir. Ensuite il repartis.
Pourquoi ne l’avait-il pas tuer tout à l’heure ? Mais quand on y réfléchissait c’était son frère. Il ne pouvait rien contre son frère. C’était sa famille. Je haïssais mes grands-parents pourtant je ne pourrais les tuer ou leur faire de quelconques blessures. Si Stephan pensait comme moi il ne lui ferait rien, et je serais fichu.
Will arriva à son tour.
-Tu sais je crois comprendre mieux que les autre ce que tu ressens. Je l’ai vécu aussi, à mes quatorze ans je me suis enfuis de chez moi. Laissant mes parents mon frère et ma petite sœur.
“Mais comment il avait put faire ça, je me battrais contre tout pour avoir ce qu’il avait eu“
-Je crois que le plus dur pour moi a été de voir tous les êtres que j’aimais me regrettais, verser des larmes. Ou encore, voir mes grands-parents prés du vélo qu’ils voulaient m’offrir, pleurer mon absence.
chaque phrase qu’il me disais était un coup de poing me coupant le souffle. J’avais de plus en plus de mal à respirer. Les larmes étaient au bord de mes yeux et je faisais mon possible pour les contenir.
“Il avait quitté tous les gens qu’il aimait exprès, mais c’est un grand malade ce type !“
-Ensuite, continua-il j’ai été déclaré disparus. au bout de six mois, les enquêtes se sont arrêtée et on a enterré mes affaires dans le cimetière de la ville. J’ai même vu ma tombe, si tu veux savoir. Tu vois, je comprend ce…
-Will ! lança Stephan, ferme là !
Mes larmes se dérobèrent sous la tristesse et roulèrent sur mes joues.
-Mes pourquoi tu…( il avait dû entendre mes reniflements parce qu’il compris de suite)Non, non je suis désolé… Oh ! s’il te plaît excuse-moi.
-Casse-toi lança une voix qui m’étais inconnue, qui devait être Alexandre.
Il s’en alla s’apercevant de la bêtise qu’il avait commi.
Je n’avais personne, personne ne me regretterait. J’étais seule, Jenny et Lili me pleureront un certain temps certes, mais pas bien longtemps. Ma famille pensera que je suis partie en vacances et pas revenue. Ça leurs en feront à eux.
-Tu te trompe, tu sais, dit le dernier garçon, en s’asseyant à côté de moi.
“Non !“
Et si les gens avaient raison s’il y avait un paradis et un enfer, retrouverai-je mes parents là-bas ? Serais-je mieux ? En tout cas je serais bien mieux qu’ici c’est clair…
Dire que je voulais voyager… tant pis.
Mais pourquoi malgré tout ça je ne veux pas mourir ?
-Parce que tu es humaine, répondit Alex que j’avais presque oublié tellement il était silencieux.
“Tien, j’avais oublié le don de monsieur. Et toi tu ne me dit pas ta petite phrase commençant par je te comprends ?“
- Non. En fait, contrairement aux autres, je ne te comprends pas, qu’est-ce qu’il t’a fait exactement Stephan ? Pourquoi tu ne lui parles pas de tout ce que tu ressens ?
“Je ne…“
-Tu me réponds de vive voix sinon je ne t’écoute pas me, coupa-il.
-Je…(je me raclais la gorge et continuais)J’en ai marre d’être une fille à plaindre…Je dois l’ennuyer, et… je ne veux pas qu’il me considère ainsi… En plus si je boude comme ça c’est juste à cause de ce Drake, de… ce qu’il m’a dit. Et plus j’y pense, plus je me trouve bête…
-Ben tu fais bien je voulais pas te e dire je t’avous.
-Merci au moins c’est direct, ironisais-je.
Je remarquais que les conversations avaient cessés quand j’avais commencé à parler.
- Tu sais, on est tous comme ça au début. Demande à P.J ça fait seulement un ans qu’il est comme ça et il ne s’est toujours pas habitué.
“Un ans !!“
-Quand on doit vivre pendant l’éternité, le temps ne se compte pas en jours comme chez les humains.
“Je ne sais pas ce que je devrais faire…“
-Venir nous rejoindre, aller voir Stephan, remercier Will, rigolais avec P.J, et même allais taper Brad qui n’a pas le droit de lever la main sur toi, serait déjà une bonne chose.
Je m’assis en tailleur regardant Alex. Il arborait un sourire encourageant.
“Toi tu es le sensible.“
Il écarta les bras pour que je vienne le rejoindre.
Je l’enlaçais tendrement.
J’avais toujours voulu un grand frère. Peut-être que si je m’y faisais j’en aurait quatre d’un coup.
-Merci, tu es vraiment…
Je ne trouvais pas de mots pour le qualifier devant les autres.
“Tu est comme un grand frère pour moi“
Il me serra plus fort, en me murmurant à l’oreille :
-De rien petite sœur.
Je l’embrassais sur la joue et partis rejoindre les autres.
Je crus que j’allais mourire en essayant de leur parler, mais finalement ça se passa mieux que je pensais.
-Salut la dernière ! me dit P.J
-Salut l’avant dernier !
Je m’assis à ses côtés. Les 3 autres me regardaient sans ne savoir quoi dire.
-Je voulais vous remercier d’avoir essayé de me sortir de ma dépression. Merci Will et ne t’en veux pas, ça n’a rien avoir avec toi c’est… rien. P.J je t’adore simplement. Alex, je te l’ai dit. Stephan…
Je baissais la tête ne sachant pas quoi dire.
-Et moi alors s’énerva Brad.
-Ah excuse-moi de t’oublier monsieur muscle.
Je me levais pas très sure que ce soit une excellente idée. Alex hocha la tête pour m’encourager.
Je donnais une tapette sur la tête de monsieur.
-Merciii !
-À c’est comme ça ?!
Il m’attrapa la taille me tirant à lui, et écrasa son poing sur ma tête, pour me le frotter.
Ça me surpris je ne le connaissais vraiment pas finalement.
Quand il me relâcha, je me remis debout avec beaucoup de mal et fus attrapé par mon amoureux qui me fis tomber entre ses jambes.
-Hé !! me plaignais-je.
-Hé quoi ? Tu ne m’as pas remercié à moi non plus. rigola-il
-Et de quoi ? persiflais-je.
-De ça…
Il me donna un baiser magique, celui qui calme, qui relaxe, mon baiser.
-C’est de la triche. Marmonnais-je entre deux baisers.
-J’arrête alors.
-C’est peut-être de la triche, mais c’est pas une raison d’arrêter.
-Dégonflé souffla-il avant de m’en donner un nouveau.
Un raclement de gorge nous ramena sur terre.
Je me contentais de me collais à lui.
-Je suis désolé pour tout à l’heure, c’est les paroles de ton frère… elles m’ont fais peur.
-C’est du passé, tu n’as pas à t’expliquer j’ai tout entendu. Et tu n’as aucune craintes à avoir, tu es avec nous maintenant.
-Je t’aime.
Il m’embrassa. Me serran plus dans ses bras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
skullbat
Partie faire du camping
Partie faire du camping
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1665
Age : 22
Localisation : Avec Rudyyyyyyy !!! <3
Date d'inscription : 10/05/2009

MessageSujet: Re: Secret …   Mer 19 Aoû - 8:38

-Bon moi je me couche. Dit Brad rompant nos embrassades.
Après un lourd bâillement, Alex répondit que lui aussi.
J’avais prévu de parler toute la nuit avec P.J, mais il était déjà en train de dormir.
Bon ben Stephan alors, je me tournais vers celui-ci qui se couchait déjà.
Je déplaçais ma paillasse à côté de lui et m’allongea le front contre son torse.
-Tu veux vraiment dormir ?
-Mmm… dit-il déjà dans les vaps.
Je ne voulus pas le réveillais, il avait mérité de dormir.
Je me tournais vers les garçons déjà endormis.
Cette nuit promettait d’être longue. Dormir après la soirée que je venais de passer m’étais impossible.
Le silence qui régnait me terrorisés. Ça me rappelait l’attaque de Drake. À chaque clignement de paupières, je voyais son visage, ses yeux si rouges et sa bouche dégoulinante de mon sang. Je ne pus m’empêcher de toucher mon cou, là où ses dents s’étaient posées. Il n’y avait rien, ni trou, ni marques, pourtant j’avais l’impression que mon cou était glacé. Je devenais folle, il fallait que je me calme.
Pourtant j’étais sure qu’on me regardait, je n’osais pas lever la tête pour vérifier.
Le hululement d’une chouette me fit sursauter, je me collais plus à Stephan.
“Tu es à moi Kathy Stewart“ entendis-je dans ma tête.
Non, je devais vraiment délirer.
Pour me calmer je comptais les respirations de Stephan.
À la 8560ème respiration la couleur du T-shirt de Stephan s’éclaircit, j’entendis un léger gazouillement d’oiseau, puis toute la forêt repris vie. Les oiseaux quittant leurs nids, les lapins leurs terriers, et les fleurs s’ouvrèrent une à une. J’osais enfin tendre mes jambes et me tournais dos à Stephan pour admirais les ombre de la nuit rétrécirent et les feuilles retrouver leurs couleur. Je n’avais jamais vu de levé de soleil de ma vie. Quand les feuilles retrouvèrent une couleur moins foncée, je me redressais. C’était magnifique, la couleur orangée partant de l’horizon pour se perdre dans un dégradé de rose faisant brille les nuages. Quand la boule de feu atteignit la dernière branche du buisson de devant moi je me levais en criant : « J’ai réussi !!! »
Tous les garçons se levèrent en même temps. J’entendis même un rire venant du buisson bizarre. Brad me sortis de ma rêverie rapidement.
-Mais ça va pas, non ! Arrêtez cette taret !
-Chuuuut !!!! cria Will.
Stephan et P.J étaient alertés, tandis que Alex me regardait essayant de comprendre le sens de ce réveil quelque peu brutal.
J’avais réussi ! J’avais tenu une nuit sans dormir, sans avoir de problème, sans être attaqué. Ouaiiiis !!!
Ayant compris ce qui se passait mon grand frère rumina en s’étalant sur sa paillasse.
-Ce n’est rien les gars, juste Kathy qui fait sa première nuit blanche expliqua Alex la tête dans sa couchette.
-Tu nous a réveillé juste pour ça ?! lâcha monsieur muscle.
-Ce n’est pas « juste pour ça » monsieur ! rectifiais-je
-Ah et c’est pourquoi ? me questionna Stephan ouvrant la bouche pour la première fois.
Même au réveil, ses yeux étaient incandescents. Je me perdis dans ses iris. Je me préparais à me jeter sur lui quand un raclement de gorge me fit redescendre sur terre.
-Euh… Quoi ?
-Pourquoi ? répéta P.J.
-Pourquoi quoi ?
Alexandre pouffa toujours dans sa paillasse.
-Laisser tomber les mecs, lança-il.
-Bon, voyez le bon côté, elle nous a réveillé en avance pour les cours. Me secoura P.J.
Je lui répondis un « merci muet » qu’il l’accueillait d’une œillade.
-En avance ?!
-Du calme Brad. Kat’ tu reste ici, nous on y va.
J’allais répondre pourquoi à Stephan quand un bâillement m’échappa. Ça n’avait rien avoir avec Stephan. Non juste mon corps qui voulait récupérer sa nuit.
J’espérais que comme dans le livre de Bram Stocker, les vampires comme Dracula ne sortais pas le jour, et que Stepheny Meyer se trompait sur leurs comptes.
Je me couchais sur ma paillasse avec cette fois la conviction de m’endormir bientôt.
-Je crois que je vais t’écouter, marmonnais-je.
J’entendis les rires des autres mêlant le sien.
Alex m’embrassa le front en me chuchotant au creux de l’oreille « bonne nuit petite sœur », Je lui répondis un « bonne nuit grand frère » de la même façon. Ensuite tout le monde suivit le geste d’Alexandre.
Will me caressa la joue.
-Bonne nuit Kat’.
-Bonne nuit Will.
Puis vint le tour de P.J qui lança juste un « Bonne nuit la dernière ! » Je lui répondis « bonne nuit l’ancien ! » ce qui le fit s’esclaffer.
Et enfin vint mon amoureux.
-Bonne nuit ma gamine.
-Je t’aime.
Il m’embrassa le coin des lèvres. Me cherchait-il ? Je retiens ce coup-là.
Malgré tout il en manquait un. Quand j’entendis les pas s’éloigner, je soupirais puis criais :
-Bonne nuit monsieur muscle !!!
De grands pas tambourinèrent le sol, et je reçus une tapette sur la tête.
-Chacun son tour me dit Brad. Bonne nuit dégonflée. Veille sur elle dit-il ensuite à je ne sais qui.
Un léger rire, le même que la dernière fois, résonna à mes oreilles. Je ne pus m’y intéresser de plus près, morphe m’avait déjà enlevée.
Pour la première fois depuis longtemps, je rêvais :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
klo
Perd connaissance
Perd connaissance
avatar

Féminin
Nombre de messages : 832
Age : 42
Localisation : A Volterra
Date d'inscription : 21/05/2009

MessageSujet: Re: Secret …   Mer 19 Aoû - 17:22

Magnfique! J'adore ton histoire et ton humour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kat
Assiste au match de base-ball
Assiste au match de base-ball
avatar

Féminin
Nombre de messages : 563
Age : 38
Localisation : France
Date d'inscription : 24/04/2009

MessageSujet: Re: Secret …   Jeu 20 Aoû - 7:48

Trop trop bien comme d'habitude!!
Merci pour cette longue suite!!!
Viiiiitte la suiitteeee!!!!
Biz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bella55
Le combat
Le combat
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1730
Age : 32
Localisation : forks avec taylor lautner
Date d'inscription : 03/02/2009

MessageSujet: Re: Secret …   Jeu 20 Aoû - 8:23

vivement la suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sendreen
ça commence !
ça commence !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5839
Age : 32
Localisation : playing the piano and more with Rob...
Date d'inscription : 06/06/2009

MessageSujet: Re: Secret …   Jeu 20 Aoû - 15:48

J'ai beaucoup aimé cette partie, c'est bien de voir le lien qui se crée entre eux, et puis c'était une longue partie!




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fantastiqueworld.purforum.com/
skullbat
Partie faire du camping
Partie faire du camping
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1665
Age : 22
Localisation : Avec Rudyyyyyyy !!! <3
Date d'inscription : 10/05/2009

MessageSujet: Re: Secret …   Jeu 20 Aoû - 18:04

Merci pour vos coms! Ouais là pour le coups j'ai fais une longue suite pour rattrappé mon retard ^^. Je suis contente que l'humour vous plaise, en fait je m'arrange pour mettre les phrases que tout le monde répondrait face aux situations.
Encore merci de suivre ma fic et gros bisous à toutes ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jenny91
Ecoute Blondie et le clébard se disputer
Ecoute Blondie et le clébard se disputer
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2626
Age : 32
Localisation : En région parisienne
Date d'inscription : 07/05/2009

MessageSujet: Re: Secret …   Jeu 20 Aoû - 18:24

Très bien ces suites

bis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
skullbat
Partie faire du camping
Partie faire du camping
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1665
Age : 22
Localisation : Avec Rudyyyyyyy !!! <3
Date d'inscription : 10/05/2009

MessageSujet: Re: Secret …   Dim 23 Aoû - 19:29

Suite:

Pour la première fois depuis longtemps, je rêvais.
Tout se passait bien, j’étais dans un jardin couvert de fleurs multicolores, je cherchais Stephan pour lui dire quelque chose d’important, mais ne le trouvais pas. J’entendais juste son rire résonnais, et je pris ça pour un jeu comme un cache-cache. Je riais fort, dansais, quand ses bras m’encerclèrent.
« Et c’est moi la gamine ? »
Il m’embrassa les cheveux, et me pris dans ses bras. Je me laissais berçais par les mouvements de ses bras. Je ne savais où j’allais mais je m’en moquais, j’étais avec lui c’étais ce qui comptait. Puis tout bascula, les bras me posèrent au sol et le jardin disparus laissant place à une pièce noire, je ne savais même pas si le mot pièce était le mot adéquat. Puis des yeux rouges attirèrent mon attention. Une silhouette se forma dans l’ombre. La silhouette que je redoutais le plus, avec une peau blanche, des lèvres pleines, un nez parfait, et même sans le touché, je pouvais sentir la froideur de ses mains sur ma peau. Le sosie de Stephan. Drake. Il arborait se sourire, moqueur, qui rabaissait les autres, ce monstrueux sourire. Il était habillé de noir, dont seul le long blouson en cuir ressortait. Il vint vers moi avec grâce et me tendit la main m’invitant à la prendre.
-Vien avec moi susurra-il.
Je pris sa main sans réfléchir aux conséquences, et un froid s’engouffra en moi.
Il me tira doucement à lui, me callant dans l’étau de ses bras. Je pouvais même sentir son parfum sans pour autant mettre un nom dessus. De la vanille mélangée à un arôme de cannelle. Il m’inclina comme pour m’embrasser, et posa ses lèvres au-dessus de mon seins. Il me couvrit de baisés glacée en remontant jusqu’à ma gorge.
Je compris ce qu’il allait faire.
-Non… marmonnais-je
-Viens avec moi Kathy.
-Non redis-je d’une voie normale cette fois.
Je le sentis me faire un dernier baiser, puis ses lèvres s’entrouvrirent pour que de pointes gelées se pose sur ma nuque.
-Non ! hurlais-je en me réveillant en sursaut.
Je portais mes lèvres à mon cou, il n’y avait rien. Je me calmais quelque peu. Finalement même le jour ce monstre réussissait à me hanter.
-On a fait un cauchemar ? Me demanda quelqu'un.
Je tournais la tête vers un jeune homme à la peau pâle à queue-de-cheval blonde, assis à l’hombre d’un vieux chêne. Heureusement pour moi il n’avait pas les yeux rouge sang comme dans mon rêve, mais bleu vert.
Comme je ne répondais pas il continua :
- Salut Kathy, dit, tu savais que tu étais somnambule dans ton sommeil ? Cette nuit… ou plutôt ce matin, tu as voulu retournais au lycée et t’es tombé sur moi. Tu m’as dit des trucs, j’ai rien compris, puis tu as fini par « bonne nuit », et tu es tomber dans mes bras. Je t’ai porté jusqu’ici. En chemin, j’ai croisé un homme mate, qui en me voyant et partis en courant. Donc je t’ai surveillé.
J’étais rouge de honte, alors que lui me regardait ses yeux pétillant de malices.
-Alors ? C’est qui ce Stephan ?
Je secouais la tête essayant de comprendre qui étais cet homme, et l’homme mate.
-D’où connais-tu mon nom ? Qui es-tu ? demandais-je.
-Tu ne te souviens pas ! Tu étais jeune aussi à cette époque… Je m’appelle Jordan.
Jordan. Ce nom me disait quelque chose. Je voyais ce même visage d’une ancienne vision, d’une vision d’enfant où les détails n’étaient pas si visibles. Je voyais la même coiffure de blés, sans les mèches argentées. Je ne voyais pas ses rides qu’il y avait entre ses yeux maintenant. Puis ces très plutôt beau gosse n'était pas présents non plus. Ces lèvres pleines, ou encore ces cheveux qui sans les toucher avait l'air si soyeux, et ces mèches, mais d'où venaient ces mèches. Seule la couleur de ses yeux n’avait pas changée.
Je me trouvais dans un bac à sable avec cette même personne qui m’observait avec un grand sourire.
Je me souviens de la joie qui m’emportait dès que nous allions chez mes grands-parents juste parce que je savais qu’il serait présent. C’est lui qui m’offrait le bien-être qui m’abandonnait dès que je franchissais le seuil de cette maison, qui m’a dorénavant rejeté.
Puis du jour au lendemain il n’a plus était présent lors de ces visites quotidiennes.
Je demandais à ma mère, qui me répondait qu’il était parti, qu’il volait au-dessus des nuages.
Chaque fois, je lui demandais.
Un jour alors que ma mère s'activais dans la cuisine, je suis aller la voir et lui ais posée La question cruciale :
-Maman, Jordan est mort ?
J’avais 10 ans et je venais de voir un reportage ou une vielle dame racontait que son marie était partis au ciel.
Ma mère m’a serré dans ses bras, en me disant, des sanglots dans la voix, que Jordan serait toujours dans mon cœur.
À partir de ce jour, je me suis mise à lire des livres portant sur ces sujets.
J’appris que si on pensait durement au visage de la personne qu’on aime, on pouvait voir son visage se refléter à travers les nuages.
J’occupais alors mes journées à regarder le ciel. Mes parents m’avaient même fait consulter un psychologue, ne comprenant pas pourquoi je ne voyais plus mes copines, ou ne parlais que rarement.
Et aujourd’hui, alors que la faille de ma poitrine était définitivement fermée, le revenant de Jordan, mon cousin, était devant moi le même sourire aux lèvres.
-Jordan ? Balbutiais-je, mais Jordan est mort.
Je ne savais plus quoi penser. J’étais d’accord sur le fait que les loups-garous et les vampire existent. Limite pour les sorcières, mais les revenants, non. On ne peut pas vivre dans un monde en étant aveugle de toutes ces choses fantastiques qui pouvaient exister.
-D’une certaine façon, me répondit le jeune homme à queue-de-cheval
-T’es pas un fantôme quand même ?
-Tu ne serais pas une fan de fantastique par hasard.
-Un fantôme ! J’aurais tout vu.
Je me recouchais sous le choc. À tous les coups c’était encore un rêve, oui ça devait être ça.
-Je ne suis pas un fantôme, Kathy, soupira-il.
-Si tu n’es pas un fantôme, pourquoi es-tu encore en vie.
-Ne pas être un fantôme, ne veux pas dire mort.
Je me redressais, troublé par ces paroles.
-Qu’est-ce que tu es, exactement ?
Il détourna la tête les lèvres pincées.
-Répond-moi ! insistais-je.
-Ton ennemi. Me répondit-il d’une voix basse, me rappelant celle de Drake.
-Mon…Mon ennemi ne peut pas sortir à la lumière du jour… Bégayais-je.
Il eut un rire triste.
-Oh que si.
Il vint vers moi, tête baissée, plongeant dans un rayon de soleil qui nous séparait.
De petites boules rouges sortirent de sa peau.
Sortant d’un membre et rentrant dans un autre. Suivies par des queues de flammes, elles formaient un tracé autour de lui. On aurait dit des minis commettes.
Surprise, je reculais.
-Tu n’es pas mon ennemi lâchais-je d’une voix blanche.
-Si.
-Non ! Mon ennemi brûle au soleil !
Je sanglotais. Pourquoi ? Pour tout. Si les vampires ne brûle pas, je peux être traqué n’importe quand. Et surtout, Jordan ne devait pas être un vampire, il n’avait pas le droit.
-Kat’ ne pleure pas s’il te plaît.
Il osait me suplier, il inversait les rôles.
-Pourquoi ?!! Pourquoi m’as-tu abandonné ? pour devenir ça ?! Pourquoi ?!! Comment…
Avant que je finisse ma phrase, il était sur moi et m’enlacer tendrement.
-Non s’i te plaît ne m’en veux pas. Je ne mérite pas ces larmes. Kat’, jamais je n’ai voulus t’abandonner, je te le promet.
-Laisse-moi ! Tu ne veux pas de moi, tu me l’as dit, tu es mon ennemi.
-Kathy, jamais tu m’entends, jamais, malgré ce que je suis, je ne te ferais du mal.
-Mais… Mais…
-Chuuut, je te le jure.
M’enlaçant une nouvelle fois je me laissais aller, comme lorsque j’étais enfant contre, son torse.
-Lâche-là !!! cria Alexandre.
Lorsque je me retournais vers lui trois loup étaient postés à quelques mètres de moi :
Stephan était en tête, avec sur sa droite un loup blond qui devait être Brad, et un autre noir moins musclé qui devait être Will. P.J et Alex se trouvaient juste derrière les bêtes.
-Il t’as dit de la lâcher ! Rajouta P.J.
-Je pense que je dois y aller me chuchota Jordan.
-Non reste !
-Casse toi pauvre tâche !
-Alex, de quel droit tu lui parle comme ça !
-Tu sais ce que ce monstre à fais ? Il a attaqué mon frère pour t’avoir, il veut te tuer. Il n’est pas des notre !
-Non c’est faux ! Si ton frère est le petit mate, il a pris la fuite et m’a abandonné. Il m’a sauvé.
-Il t’as enlever Kathy.
-Ne t’en mêle pas P.J !
-Je me mêle de ce qui me chante.
-Ne t’en mêle pas je te dis !
Mon bras commençait à me démanger. Un incendie était en train de se former en moi.
-Qu’est-ce que tu vas faire si je m’en mêle hein ? C’est notre problème à tous.
-C’est mon problème.
-Kat’, ça va on se reverra. Me chuchota mon cousin.
-Tu restes. Ordonnais-je.
-Je t’aime aussi.
Il posa un délicat baiser sur mon front et disparus.
Encore une fois ma seule famille avait pris la fuite.
-Tu l’as fait fuir. Grognais-je.
-Ne me remercie pas.
-Tu as fais fuir ma seule famille ! Mon cousin !
“Ton cousin est mort, Kathy“ Dit la voix de Will dans ma tête.
-Sort de ma tête !
L’incendie se propagea, je les haïssais tous autant qu’ils étaient. Tous même ce loup noir aux yeux d’un bleu profond qui commandait ces êtres. Tout d’un coup toute ce que je savais sur eux disparus, ces bête étaient des inconnue en voulant à moi et mon bien-être. Ce loup noir, je voulais le voir souffrir, le voir saigner, voir son corps mort entre mes main.
-Kathy Non !! Hurla quelqu’un.
Trop tard, déjà des étincelles danser devant mes yeux. L’incendie était toujours là et je l’appréciais, chaque flamme qui chauffait mes veines me donnait la force. La force de tuer ce chef.
Elles m’entourèrent ne firent qu’un avec moi.
Une voix douce me parla, me rappela quelque chose “Kathy c’est moi. Kat’ on ne te veux pas de mal calme toi“.
J’entendis un craquement de vêtement. Puis avec une nouvelle vision, je me propulsais sur le chef de meute.
Curieusement il ne se défendait pas.
“Je ne te ferais pas de mal“
Je lui mordis l’oreille, un coup de croc de plus et son oreille droite ne serait plus. Voulant-le voir souffrir, je déchira un morceau de peau de son cou. Son sang dégoulina à grand flot, ce qui me réjoui.
Deux grosses paire de pattes se posèrent sur mon dos m’envoyant une décharge électrique qui me fit lâcher ma proie.
“Brad ne la touche pas !“
Brad me lâcha. Je tombais à la renverse, à côtés du chef, secouais par des sombres sauts.
“Kathy, ça va ? “
“Stephan ne t’approches pas d’elle !“
Stephan…Ses yeux magiques, ses pommettes saillantes, ce sourire charmeur…Ses lèvres, oh ! ses lèvres si douces, si délicieuses, si chaude…
Oh ! Stephan comme je t’aime.
Stephan était ce loup. Mon sauveur, et moi je lui avais sauté dessus.
Comment ais-je pus être aussi nul.
Mes sombres sauts ce calmant je pus rampais pour m'éloigner de lui.
Stephan si beau, propre classe n’était à présent qu’une boule de poil dégoulinant de sang.
Et cette image d’horreur était mon œuvre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jenny91
Ecoute Blondie et le clébard se disputer
Ecoute Blondie et le clébard se disputer
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2626
Age : 32
Localisation : En région parisienne
Date d'inscription : 07/05/2009

MessageSujet: Re: Secret …   Dim 23 Aoû - 21:13

BRAVO

Super suite

A très vite

Bisous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kat
Assiste au match de base-ball
Assiste au match de base-ball
avatar

Féminin
Nombre de messages : 563
Age : 38
Localisation : France
Date d'inscription : 24/04/2009

MessageSujet: Re: Secret …   Dim 23 Aoû - 22:53

OUIOUIOUI
vite vite une suite c'est trop trop bien!!
Pauvre Kat et pauvre Stefan!!
Quel histoire!!
Bon courage pour la suite!!
Biz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuDeLiciOus*
Ecoute Blondie et le clébard se disputer
Ecoute Blondie et le clébard se disputer
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2657
Age : 32
Localisation : Manoir Paradis - Avenue des enfers 666 - 0000 Perver'sLand
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: Secret …   Lun 24 Aoû - 1:00

WWaaaaaawwwwwww
Je viens de tout lire d une traite ... J ai les yeux exploser, la bouche seche a force d etre rester bouche bée mais j adore ... Pas moyen de decoller de l ecran et meme si je suis prete a tombée endormie sur mon clavier, fallais que je finisse...

WWWaaaaaWWW !!!!

Vivement la suite !!!!! Haaa oui j ai trop hate !!!

Sur ce Good Night ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://a-so-lemon-world.bbactif.com/forum
skullbat
Partie faire du camping
Partie faire du camping
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1665
Age : 22
Localisation : Avec Rudyyyyyyy !!! <3
Date d'inscription : 10/05/2009

MessageSujet: Re: Secret …   Lun 24 Aoû - 8:32

Eowylia a écrit:
WWaaaaaawwwwwww
Je viens de tout lire d une traite ... J ai les yeux exploser, la bouche seche a force d etre rester bouche bée mais j adore ... Pas moyen de decoller de l ecran et meme si je suis prete a tombée endormie sur mon clavier, fallais que je finisse...

WWWaaaaaWWW !!!!

Vivement la suite !!!!! Haaa oui j ai trop hate !!!

Sur ce Good Night ^^

lol! je suis super contente que ça te plaise tu me fais trop rire j'avoue lol te fais pas trop mal aux yeux quand même lol.

Merci à toutes. Pour la suite il va falloir attendre parce que ça va faire quatre fois que je la recommence, j'ai tellement d'idées qu'il faut que j'arrive à tout mixer.

Hé Kat je viens de remarquer un truc, j'avoue que je suis un peu à la bourg (pour tout te dire c'est mon frère qu'il a remarqué ^^) Mais t'es l'héroïne de mon histoire XD.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
klo
Perd connaissance
Perd connaissance
avatar

Féminin
Nombre de messages : 832
Age : 42
Localisation : A Volterra
Date d'inscription : 21/05/2009

MessageSujet: Re: Secret …   Lun 24 Aoû - 16:59

Bravo Skullbat. Quelle suite!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Secret …   

Revenir en haut Aller en bas
 
Secret …
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Barjavel, René] Le grand secret
» Mary C. Jane, auteur de la série Secret (Bibliothèque Rose)
» Un moment d'histoire (Le Secret de la Licorne)
» [SWEET SECRET]
» Secret absolu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twilighters France :: Le quartier des artistes :: Fanfics :: Fanfics tout Public-
Sauter vers: