Twilighters France


*** Twilighters France, votre source française depuis 4 ans!
 
AccueilTwilighters FranceFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Desperate Studients

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joj05
Inscription au lycée de Forks
Inscription au lycée de Forks


Masculin
Nombre de messages : 40
Age : 25
Date d'inscription : 18/01/2009

MessageSujet: Desperate Studients   Dim 3 Mai - 12:39

Coucou à tous et à toutes !

Bon je me lance dans une nouvelle fict'. En espérant que j'aurais des lecteurs et lectrices malgré que ce soit pas une fic twilight Lol. Et non pas de vampires ! Pas de Robert ! XD

Desperate Studients, c'est en quelque sorte un petit spin off (série dérivée) de Desperate Housewives.

A la place de faire des petites histoires de femmes au foyer, j'ai tout simplement développé des intrigues avec des étudiants de 17 et 18 ans.

Donc va y avoir du suspens, de l'amour, des trahisons, des rebondissements et tout ça...

J'ai déjà écrit quelques épisodes, pour prendre un peu d'avance.

Pour le début, je peux vous poster les deux premiers épisodes, et ensuite un épisode par semaine.

Voilà, ceux qui sont preneurs, vous n'avez qu'à poster un petit com... :biz: bye
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vador
modérateur
modérateur


Masculin
Nombre de messages : 18039
Age : 26
Localisation : Sut Terre ♥
Date d'inscription : 26/01/2009

MessageSujet: Re: Desperate Studients   Dim 3 Mai - 12:44

ça m'intrigue ta fic ^^

J'ai hâte de la lire Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
oxomaureen
Ecoute Blondie et le clébard se disputer
Ecoute Blondie et le clébard se disputer


Féminin
Nombre de messages : 2687
Age : 20
Localisation : Avec Edward! Où? Ah Ah! Si tu veux savoir tu devras courir!! Mouaaaaah! XD
Date d'inscription : 14/03/2009

MessageSujet: Re: Desperate Studients   Dim 3 Mai - 13:20

Trop hate de lire ta fic, comme j'adore desperate j'adorerai ta fic
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xXBloody-MaryXx.skyrock.com
Cee Ransom
Inconsciente
Inconsciente


Féminin
Nombre de messages : 2849
Age : 24
Localisation : Attend Robert dans un célèbre restaurant Parisien
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Desperate Studients   Dim 3 Mai - 15:00

J'aime bien l'idée, ca promet!
Vivement la suite Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lion-and-lamb
Déclaration de Jacob
Déclaration de Jacob


Féminin
Nombre de messages : 1543
Age : 23
Date d'inscription : 12/02/2009

MessageSujet: Re: Desperate Studients   Dim 3 Mai - 15:35

Ca a l'air super !!
J'adore Desperate En Plus ^^
Enfin Bref Vivement La Suite Wink
Bisous Vampiriques xLl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spideerxmonkeey.skyblog.com
MisaRose
A l'hôtel avec Alice et Jasper
A l'hôtel avec Alice et Jasper


Féminin
Nombre de messages : 662
Age : 23
Localisation : Dans ma chambre à attendre qu'Edward passe par la fenêtre
Date d'inscription : 07/11/2008

MessageSujet: Re: Desperate Studients   Dim 3 Mai - 17:58

J'aime beaucoup Desprate Housewives alors j'ai hâte de lire ta fic!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joj05
Inscription au lycée de Forks
Inscription au lycée de Forks


Masculin
Nombre de messages : 40
Age : 25
Date d'inscription : 18/01/2009

MessageSujet: Re: Desperate Studients   Lun 4 Mai - 10:01

Bon le début est assez...comment dirais je...neuneu ? lol!
Présentation vite fait de l'histoire, des personnages, de leur petits mondes à eux...va falloir environ 3/4 épisodes pour que quelques intrigues commencent à arriver...

Voilà donc les deux premiers épisodes !



DESPERATE STUDIENTS



EPISODE 1




La vie est remplie de surprises.
Lorsque vous croisez le regard d'un jeune adolescent bien habillé, bien coiffé, et qui vous salue bien poliment avec un sourire légèrement forcé, vous en conclurez rapidement que cet enfant a eu une très bonne éducation et qu'il sait se tenir.
Lorsque vous croisez le regard d'un adolescent au bord de la déprime, vêtements troués, et odorat pas très agréable, au contraire vous imaginerez bien que cet enfant ne bénéficie pas d'une bonne éducation.
C'est ainsi que chaque être humain que nous sommes fonctionne. Nous nous basons sur nos propres idées pour en faire de véritables préjugés.

Et pourtant comment pourriez vous savoir que cet adolescent exemplaire qui vient à peine de fêter ses 18 ans aujourd'hui serait en train d'avaler des comprimés, suivre un traitement intensif dans un hôpital psychiatrique ?
Non personne ne pouvait prévoir un tel avenir pour un élève studieux, et d'une générosité remarquable. Bien sûr, il existe quelques cas isolés qui seront internés dans un asile après avoir sombré dans une dépression, perdu des proches ou autres grands malheurs. Mais ce ne fut cependant pas le cas pour Jack Bowis.
Son futur est probablement désormais tracé. C'est pourquoi le passé reste le point important à étudier dans les moindres détails...



Voyez donc ce beau quartier...Freeklind...Un quartier comme on n'en voit pas souvent.
Des beaux logements, propriétés bien montées. Toutes construites de la même façon : La porte d'entrée principale située en face du petit portail en bois, après avoir longé le jardin plus ou moins fleuri selon les habitants. En ouvrant la porte principale, vous trouverez un beau salon où on peut au moins mettre une longue table pour manger en famille ou avec des amis, ainsi qu'un canapé ou une télévision tout en préservant un espace plus ou moins important. La cuisine n'est pas séparée du salon, c'est pourquoi certains habitants dès leur arrivée à leur nouvelle propriété ont préféré installer une porte ou un simple rideau permettant ainsi de séparer distinctement les deux pièces, préservant ainsi une certaine intimité et tranquillité.
Près de la porte d'entrée, un escalier menant ainsi à 3 chambres au premier étage. Dans le couloir de cet étage, une petite trappe permettant ainsi d'accéder au grenier à l'aide d'une échelle rangée soigneusement dans le garage.
Un logement idéal pour une famille.

Freeklind est donc comme vous l'aurez compris un quartier tranquille. Du moins il l'était quand il n'était pas encore habité par des adolescents accompagnés de leurs familles respectives.
Jack, Peter, Bill, Nicky et Debohra. Ils croyaient que leur vie serait paradisiaque à Freeklind. Et pourtant, bien de malheurs leur sont arrivés. Inutile de vous rappeler que je connais déjà toutes leurs histoires. Rien de plus terrible que de vous dire qu'on ne peut pas agir sur ce qu'il se passe de là où je suis. Je me contente de les observer et de prier pour eux pour que l'avenir leur réserve bien du bonheur, des moments merveilleux. Trop de larmes ont coulées, et j'espère sincèrement que pour eux les prochaines larmes seront des larmes de joie et de bonnes surprises.

Oh mais revenons donc à ces cinq jeunes adolescents. Leurs aventures commencent ici...


-Mère de Jack : Chéri tu veux bien nous aider à porter les cartons ? On doit les installer là haut avant que les voisins nous sautent dessus.
-Jack : On est les derniers à s'installer dans le quartier. Le moins qu'ils puissent faire c'est venir nous souhaiter la bienvenue. Ce serait la moindre des choses tout de même.
-Père de Jack : Oh je crois que Jackie a raison sur ce coup là. Rappelle toi chérie qu'on est venu ici pour démarrer une toute nouvelle vie et faire de nouvelles connaissances.
-Mère de Jack : C'est vrai qu'en ville les gens étaient bornés. Ils en voulaient beaucoup à notre argent. Et pourtant Dieu sait qu'on veille à l'utiliser en cas de besoin ou pour la bonne cause.
-Père de Jack : Pour la nourriture, les livres fantastiques intrigants de Jack et ses annales de Bac bien sûr.
-Jack : Merci de me rappeler que je passe le Bac cette année, j'avais presque oublié. Non sans rire, je pense que le Bac va être une bonne ouverture pour mes études futures.
-Père de Jack : Et c'est bien pour cela que nous avons pas choisi ce magnifique et agréable quartier pour rien. Freeklind est tout près du lycée ayant obtenu les meilleurs résultats du bac dans toute la côte est.
-Jack : J'espère que je me ferais des amis moi aussi. A première vue, les gens ont l'air d'avoir de belles mentalités.
-Mère de Jack : A quoi tu le vois mon chou ?
-Jack : Regarde la voisine. Elle a plutôt de bons atouts niveau physique. Et pourtant elle ne cherche pas à les exploiter.

Les regards de la famille se tournent ainsi vers la demoiselle d'en face, en train de réparer un jouet à son petit frère.

-Jack : En espérant qu'elle n'ait pas trop de lacunes dans sa tête.
-Père de Jack : Et oh !
-Mère de Jack : Tu vois pas qu'il ironise ? Allé Jack va donc la voir.
-Jack : J'attendais que tu me le dises maman !

Jack veille à poser le carton sur la table du salon, puis sort rejoindre sereinement sa nouvelle voisine.

-Jack : Hey !
-Nicky : Hey ! J'ai vu que tu venais d'arriver, je voulais pas déranger, alors j'attendais que vous finissiez de vous installer. D'ailleurs, les parents de Debohra ont préparé un diner bien garni pour vous accueillir chaleureusement ce soir. En espérant que vous pourrez vous libérer ?
-Jack : Oh je pense pas qu'il y aura un problème à cela. Et tu t'appelles...?
-Nicky : Oh excuse moi. Nicky.
-Jack : Moi c'est Jack. Et qui est Debohra ?
-Nicky : Oh c'est ma meilleure amie. Mes parents et les siens s'entendent aussi très bien. A vrai dire, on est deux familles inséparables ! On se connait depuis des années avec Debohra. On a grandi ensemble toutes les deux. Je parle beaucoup trop (un léger sourire s'échappe). Tu viens me dire bonjour et je te raconte déjà toute ma vie.
-Jack : Oh mais ça m'intéresse.
-Nicky : Tu joues le rôle du gamin qui veut donner une bonne impression de lui à ses voisins ? (rit)
-Jack : Non pas du tout, je le pense vraiment. Sans me vanter, j'ai toujours été très ouvert avec les autres.
-Nicky : Avec les autres ? Garçons inclus ?
-Jack : Hey arrête !
-Nicky : Je te taquine (rit). Et toi alors, qui est si ouvert aux autres, t'as pas quelque chose à dire sur toi ?
-Jack : J'aime beaucoup lire et écouter des chanteurs et chanteuses à grandes voix !
-Nicky : Oh ça alors ! Cela va peut être t'étonner mais j'adore chanter ! C'est ma grande passion !
-Jack : Sérieusement ?
-Nicky : Oh que oui ! Je contacte d'ailleurs pas mal de maisons de disques pour essayer de me faire connaître.
-Jack : Oh ça ne suffit pas d'aimer chanter. Il faut aussi savoir chanter. Interpréter la chanson avec des sentiments, se laisser entrainer par la mélodie, les notes qui s'enchainent plus ou moins vite. C'est tout un travail, ce n'est pas aussi simple malgré qu'on dit que la voix d'un chanteur est un don du ciel.
-Nicky : Je suis entièrement d'accord avec toi. Je sens qu'on va s'entendre toi et moi !
-Jack : Je ne voudrais pas prendre la place de Debohra et être ton nouveau meilleur ami.
-Nicky : Qui a dit qu'on pouvait pas avoir plusieurs meilleurs amis ? (sourit)
-Jack : J'aimerais beaucoup que tu me chantes un petit quelque chose.
-Nicky : Pas de souci. Ce soir je trouverais une petite place pour toi dans ma chambre pour te chanter quelque chose. Je joue du piano en même temps. J'espère que t'aimeras.
-Jack : Oh niveau franchise, il n'y a pas plus franc que moi.
-Nicky : La franchise est pour moi un compliment ça tombe bien.

-Mère de Jack : Jack tu peux venir ! On a besoin de toi pour déposer les objets fragiles dans le grenier ! Apporte l'échelle à l'étage s'il te plait !
-Jack : J'arrive !
-Nicky : Le devoir t'appelle .
-Jack : Ouais...Euh je parle du diner à mes parents et je viens te dire la réponse après ?
-Nicky : Ça marche ! De toute façon, je pense que les parents de Debohra se chargeront de venir frapper à ta porte pour te proposer l'invitation. Allé à plus tard.



"Chambre de Peter"
-Peter (au téléphone) : Ouais bébé moi aussi je t'aime et tu le sais très bien. Attend j'ai un double appel. Quitte pas bébé. (prend l'autre appel sur son portable). Ouais ? Oh ma chérie ça va ? Oui j'ai pensé à toi toute la journée moi aussi. C'est dur le week end de pas se voir. Plus qu'un jour et on se voit Lundi ma chérie. Il faut que je te laisse, ma mère m'appelle (reprend son autre appel). Oui excuse moi c'était ma voisine qui demandait si j'avais une tondeuse à gazon à lui prêter. Ah j'te jure les filles de mon quartier sont des putains de feignantes. Même pas foutues de bouger leur cul pour venir me le demander directement. (éclate de rire). T'as raison, elles ont trop peur de fondre devant ma gueule de beau gosse !
-Mère de Peter (entre dans la chambre sans frapper) : Peter..Oh excuse moi
-Peter : Combien de fois j't'ai dit de pas entrer sans frapper ! Bon je raccroche. A lundi. Bisous.
-Mère de Peter : Tu as une raison de me parler sur ce ton Peter ?
-Peter : Une raison ? Oh tiens j'en ai une. Papa est parti à cause de toi.
-Mère de Peter : Tu ne vas pas mettre ça sur le tapis à chaque fois que je n'obéis pas à ton cher petit règlement que tu m'imposes !
-Peter : Si tu étais aussi envahissante avec lui qu'avec moi je comprends ses raisons d'être parti quand j'avais 5 ans !
-Mère de Peter : Ton père est loin d'être parfait. La preuve il n'a pas voulu prendre contact avec toi, n'a laissé aucune trace de lui.
-Peter : Normal, il ne voulait plus t'avoir dans ses pattes !
-Mère de Peter : cesse donc tu veux ! J'ai été la seule à t'élever ! Et être seule pour élever un gamin c'est plus dur que tu le crois. J'ai fait de véritables efforts pour que de meilleures relations s'installent entre nous.
-Peter : Tu croyais qu'en déménageant à Freeklind , je changerais mon attitude ? C'est pas en voyant des belles pelouses vertes bien tondues et des voisins coincés que je vais devenir plus gai !
-Mère de Peter : Ils ne sont peut être pas aussi coincés que ça puisqu'on est invité ce soir à un diner entre tous les voisins du quartier.
-Peter : Compte pas sur moi pour y aller !
-Mère de Peter : Et tu dis que ce sont les voisins qui sont coincés ?
-Peter : Bon ok je viens ! Mais si quelqu'un doit mettre de l'ambiance à ce diner de merde, compte pas sur moi pour la mettre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joj05
Inscription au lycée de Forks
Inscription au lycée de Forks


Masculin
Nombre de messages : 40
Age : 25
Date d'inscription : 18/01/2009

MessageSujet: Re: Desperate Studients   Lun 4 Mai - 10:02

"Maison de Bill"
Bill vient voir son père allongé sur le canapé devant la télévision, buvant une bouteille de champagne, déjà à moitié vide.
-Bill : Papa, on mange quand ?
-Père : Attend que ta mère rentre.
Sa mère entre, claque la porte.
-Père : Tiens la voilà.
-Mère : Quoi encore ? Je viens de rentrer du boulot alors commence pas à m'énerver ! Parce que hey oui, moi j'ai un job par comme un certain chômeur qui se glande toute la journée en picolant devant sa télévision préférée !
-Père : J'te donne pas le droit de me faire la morale poupée, parce que ton p'tit job est loin d'être le job idéal.
-Mère : Ok je tiens une boîte de stripteaseuses et alors ?! C'est moi qui ramène du fric à la maison et le moins que tu puisses faire c'est t'abstenir, et de me faire passer pour une putain aux yeux de mon fils !
-Père : C'est mon fils aussi.
-Mère : Ça te donne pas le droit de me rabaisser sous ses yeux !
-Père : Et puis le fric que tu ramènes nous permet pas de vivre convenablement. Regarde toi avec ta mini jupe achetée à la boutique luxueuse du coin alors que Bill se traine avec un jean troué depuis une semaine.
-Mère : Je fais tout ce que je peux je te signale ! T'es mal placé pour me faire ce genre de remarque ! Parce que j'en ramène au moins du fric moi ! Sans moi ton fils serait déjà mort de faim, ou même j'ose le dire asphyxié. Parce que niveau hygiène c'est certain que t'as pas pris de douche depuis un mois. Et cette maison serait une véritable déchetterie si Bill la rangeait pas un peu le week-end !
-Bill : S'il vous plait arrêtez de vous disputer, c'est la même chose tous les soirs. J'ai faim moi...
-Mère : Je suis justement rentré 10 minutes plus tôt pour vous dire de vous préparer. Ce soir, on est invité à un diner chez les voisins. Alors primo, toi tu vas prendre une douche, je n'ai pas envi que tu attires l'attention de tout le monde ce soir.
-Bill : Et moi ? Tu peux recoudre mon jean s'il te plait ?
-Mère : Non j'ai pas que ça à faire Bill. Bon sang le minimum que je puisse faire pour ce soir, c'est d'être présentable !
-Bill : Mais les gens vont remarquer que j'ai mon jean troué et ils vont se moquer de moi comme au lycée...
-Mère : Je t'en prie Bill, ce genre de choses leur passe au dessus de la tête. On est là pour faire connaissance, pas pour se juger les uns les autres !
-Bill : Mais on a déjà fait connaissance. Ça fait 2 mois qu'on est installé ici, et j'ai déjà discuté avec les voisins.
-Mère : Oui mais il y a eu des nouveaux voisins depuis et c'est la première fois qu'on a la possibilité de se réunir avec tout le quartier. Allé dépêche toi, va te passer de l'eau sur le visage et attend que maman et papa soient prêts pour partir.



"Maison de Debohra"
-Debohra : T'as fini de faire tous les plats ?
-Mère : C'est fini oui. J'espère qu'ils ne vont pas trop critiquer ma cuisine. J'ai fait un gros effort ce soir.
-Debohra : Tant que tu leur a pas sorti un truc surgelé. (rit)
-Mère : Tu sais très bien que la cuisine c'est pas mon fort.
-Debohra : Oh oui je le sais malheureusement. Mais je tiens à souligner que ce petit défaut ne change en aucun cas les sentiments que j'ai pour toi ma petite maman adorée (sourire niais)
-Mère : Oh tu as quelque chose à me demander toi.
-Debohra : Tu me connais trop bien.
-Mère : Dis moi tout.
-Debohra : Est ce que Nicky pourrait dormir ici ce soir ?
-Mère : Oh encore ? Mais ça fait déjà plusieurs fois qu'elle a dormi chez nous.
-Debohra : Pas depuis qu'on s'est installé à Freeklind.
-Mère : Je t'en prie, on est ici depuis à peine 2 mois et demi.
-Debohra : A peine ? J'ai eu le temps de faire la connaissance de la moitié des élèves du lycée maman !
-Mère : Bon ok ok. C'est bien parce que c'est Nicky.
-Debohra : Merci merci merci merci.
-Mère : Les invités ne vont pas tarder à arriver. Tu as préparé la table j'espère ?
-Debohra : Oui. Je vais me mettre discrètement près de la fenêtre pour les voir arriver !


Le diner s'annonçait riche en émotions...Chaque famille prévoyait de venir tout en cachant leurs métiers peu idyllique ou encore leurs conflits avec leurs enfants ou leurs époux. Non, à un diner entre voisins, ce genre de choses doivent rester secrètes pour éviter les commérages du lendemain ou les scandales qui feraient très vite le tour du quartier, voir plus loin. Pourtant, un malheureusement événement allait se produire pour l'un des 5 adolescents ce soir. Personne ne pouvait le prédire et pourtant...



"Diner, chez la famille de Debohra"
Des rires éclataient et raisonnaient dans tout le salon. Plus de 2 heures s'étaient déjà écoulées durant le diner. Les adolescents étaient déjà sortis de table, et avaient rejoint la chambre de Debohra pour faire plus ample connaissance tandis que les adultes continuaient à discuter autour de la table du salon.
-Mère de Peter : Vous savez, vous avez vraiment une magnifique maison.
-Père de Debohra : Merci beaucoup, à vrai dire c'est ma femme qui veille à ce que la maison soit aussi bien disposée, de façon à ce qu'elle soit toujours agréable.
-Père de Bill : Tiens tu vois chéri ! Cela devrait être toi qui range la maison et pas Bill !
-Mère de Bill (rire forcé) : Veuillez excuser mon mari, je crois qu'il a légèrement trop bu ce soir. Mon mari a vite tendance à devenir ivre lorsqu'il y a quelques bouteilles alcoolisés à sa disposition si vous voyez ce que je veux dire.
-Mère de Nicky : Oh, beaucoup d'hommes ont malheureusement cette tendance là (sourit). Il ne faut surtout pas s'en cacher. Chacun de nous a une petite faille.
-Père de Bill : Vous voulez des failles les amis voisins ? (accent qui dérape, il est ivre). Ma femme ici présente tient une belle boîte de stripteaseuses !
La mère de Bill pose sévèrement les couverts qu'elle tenaient dans sa main droite et se lève de la table. Elle resta ainsi debout, fixant un regard haineux à son époux pendant une bonne dizaine de secondes, tandis qu'un blanc s'était installé.
-Mère de Jack : Je vous en prie, faites nous le plaisir de vous rassoir, nous ne sommes pas ici pour juger qui que ce soit.
-Mère de Debohra : Je suis entièrement d'accord, et puis il n'y a pas de quoi à en avoir honte. Votre mari a certes dérapé mais...
-Mère de Bill (interrompt sa voisine et parle sévèrement) : Dérapé ?! Il a volontairement balancé à tout le quartier que j'étais une pute !
-Père de Nicky : Voyons ne déformez pas ces propos, et puis il est ivre, excusez le...
-Mère de Bill : Non je ne l'excuse pas ! Il est toujours ivre ! Et il fallait en plus qu'il ait le malin plaisir à m'humilier publiquement ce soir ! Je m'en vais...
La mère de Bill s'en va en claquant la porte.

Le diner prit évidemment fin à partir de ce moment là. En l'espace d'une petite demie heure, chaque invité prit le temps de se dire au revoir.


Bill et son père rentrèrent ensuite chez eux et y découvrirent une mauvaise surprise.
Beaucoup d'objets avaient disparu dans la maison, et particulièrement des objets appartenant à la mère de Bill.
Bill commença à paniquer voyant que quelque chose n'allait pas.
-Bill : Maman ?!
Il monta à l'étage et trouva un mot de sa mère:
"Je suis partie pour toujours. Ne cherchez pas à me retrouver, je ne vous ai jamais aimé alors oubliez moi. Bonne continuation à vous deux."



Oui...Chaque habitant espérait trouver la tranquillité dans Freeklind.
Une mère espérait que ses conflits avec son fils disparaissent...
Une autre espérait que son fils ait le meilleur avenir possible...
Et une autre avait malheureusement planifié depuis le début son départ, laissant ainsi sa famille seule face à leur destin qui nous le verrons...ne sera pas un destin des plus tranquilles...dans Freeklind.



PS : Les phrases en italique sont les voix off durant l'épisode.
L'épisode 2 ce soir en ligne.
Lâchez vos impressions (pour ceux qui lient XD)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cee Ransom
Inconsciente
Inconsciente


Féminin
Nombre de messages : 2849
Age : 24
Localisation : Attend Robert dans un célèbre restaurant Parisien
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Desperate Studients   Lun 4 Mai - 11:08

Oh c'est triiiste T.T
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joj05
Inscription au lycée de Forks
Inscription au lycée de Forks


Masculin
Nombre de messages : 40
Age : 25
Date d'inscription : 18/01/2009

MessageSujet: Re: Desperate Studients   Lun 4 Mai - 15:15

La suite (tu trouves ça triste ? lol! t'en fais pas, là l'histoire set met en place comme j'ai dit...ensuite dès que vous connaitrez bien les personnages, il y aura plus d'humour...etc. Mais là place aux intrigues qui vont pas tarder à arriver...)







ÉPISODE 2


Précédemment dans Desperate Studients :

Un nouvel arrivant a fait la connaissance de sa voisine...
-Jack : Et tu t'appelles...?
-Nicky : Oh excuse moi. Nicky.
-Jack : Moi c'est Jack. Et qui est Debohra ?
-Nicky : Oh c'est ma meilleure amie.

Un adolescent s'est avéré être un véritable Dom Juan...
-Peter : Ouais bébé moi aussi je t'aime et tu le sais très bien. Attend j'ai un double appel. Quitte pas bébé. (prend l'autre appel sur son portable). Ouais ? Oh ma chérie ça va ? Oui j'ai pensé à toi toute la journée moi aussi.

Et une mère...

-Mère de Bill : Ok je tiens une boîte de stripteaseuses et alors ?! C'est moi qui ramène du fric à la maison et le moins que tu puisses faire c'est t'abstenir, et de me faire passer pour une putain aux yeux de mon fils !
A plié bagage...
"Je suis partie pour toujours. Ne cherchez pas à me retrouver, je ne vous ai jamais aimé alors oubliez moi. Bonne continuation à vous deux."



C'est ainsi qu'un scandale éclate dans Freeklind.

Le départ précipité de la mère de Bill fut le tour du quartier en l'espace de quelques appels téléphoniques.


-Nicky : Oui j'te jure. On était dans la chambre mais on a entendu des disputes dans le salon.
-Mère de Jack : C'est vrai que je ne m'attendais pas à ce que son mari nous expose clairement le job de sa femme qui disons le n'est pas très glorieux.
-Debohra : Elle a tellement eu honte qu'elle s'est barrée ! Pauvre Bill, les lycéens ont pas fini de se moquer de lui. Son père ne travaille pas. Il vivait grâce à l'argent de sa mère. Je ne sais pas comment ils vont faire pour continuer à vivre maintenant...

La nouvelle se répandit malheureusement un peu trop loin...
-Femme : Tu vas pas en croire tes oreilles mais elle s'est tirée. Quelle salope, qu'est ce que tu crois qu'on doit faire ?

Pour y voir un peu plus clair, revenons donc sur cette journée qui s'était déroulée à première vue plutôt bien pour nos 5 adolescents. Du moins, leurs histoires n'étaient pas plus intéressantes que cela. Pourtant pendant que Jack faisait connaissance avec Nicky, que Peter se disputait avec sa mère, que Debohra préparait soigneusement la table du diner qui aurait lieu le soir, et que Bill attendait que sa mère rentre,...Justine Freebour était déjà en train de planifier son départ pour ce soir...

Pour elle, la journée avait pourtant commencé normalement.
Elle veilla à faire beaucoup de bruit dans la salle de bain pour réveiller toute la maison.

(Laisse le robinet couler assez fort, puis déplace la poubelle à plusieurs reprises).
Elle veilla ensuite à démarrer sa voiture et faire un léger dérapage avant de se rendre à sa boîte.
En arrivant, elle veilla à donner comme toujours des ordres à ses employées.

-Justine : Bon sang mais frotte mieux cette table ! Sais tu combien de litres de baves dégueulasses ont coulé sur cette table pendant que tu dansais hier soir ?
Elle veilla à ensuite demander les pourboires de ses employées...
-Justine : Bien tu as eu 50 dollars et toi tu en as eu whoaw 450 ? Qu'est ce que tu as fait pour en avoir autant ? Peu importe, ce fric est comme d'habitude pour moi.
Et évidemment, comme chaque jour, une des stripteaseuse cachait son argent à Justine, par crainte qu'elle, comme tous les jours, le lui retire. Et comme chaque jour, Justine frappait sévèrement cette stripteaseuse et la menacer de la virer. Et c'est là que finalement elle lui donna l'argent qu'elle avait gagné la veille.
Oui, chaque soir, les stripteaseuses de la boîte de Justine Freebour dansaient devant des hommes plus que satisfaits. Et chaque lendemain qui suivait, Justine se faisait le grand plaisir à soutirer un maximum d'argent à ses employées, en leur en laissant la plus petite part possible. Pour Justine, c'était un rituel. Elle savait très bien que ses chères "putes" comme elle les appelait souvent, ne pouvaient en aucun cas la dénoncer à la police, car souvent elles étaient soit sans papiers, soit ruinées et en conséquence, gagner ne serait ce que quelques dollars était une question de survie pour elles.
Justine exploitait ses employées depuis plusieurs années. Elle s'était même installée à Freeklind avec sa famille dans une maison meilleure marché que son logement de départ, pour garder le maximum d'argent pour elle.
C'est pourquoi le soir, elle laissait ses danseuses remuer leurs fesses sur des tables, et rentrait chez elle cachant l'argent qu'elle avait récolté durant la journée dans une valise, sans que personne ne le sache.
C'est ainsi qu'hier soir, Justine a plié bagage, après avoir remarqué que sa valise était suffisamment pleine pour quitter la famille qu'elle n'avait jamais aimée. Oui Justine avait toujours été égoïste, depuis son plus jeune âge. Mais ce qu'elle n'avait pas prévu, c'est qu'en quittant Freeklind, elle avait laissé sa famille, qui s'avérera plus tard en danger, à cause de ses propres actes...




"Maison de Bill"

-Père de Bill : J'arrive pas à croire qu'elle soit partie !
-Bill : Moi je m'inquiète pas trop. On avait pas beaucoup d'argent, elle ne pourra pas aller bien loin.
-Père de Bill : Sur le mot, elle a été très claire ! Elle ne nous a jamais aimé ! Alors ne te donne pas de faux espoirs. De toute façon, c'est bien qu'elle soit partie. Si c'est pas elle qui le faisait, c'était moi. Ça devait arriver un jour !
-Bill : Vous êtes vraiment écœurants tous les deux ! Vous ne pensez qu'à vous, et moi c'est comme si je n'existais pas ! Je sors !



"Maison de Debohra"
Debohra et Nicky viennent de se réveiller. Nicky a dormi chez sa meilleure amie.
-Nicky : Quelle soirée hein ?
-Debohra : Tu m'étonnes. Peter a pas arrêté de nous draguer toi et moi.
-Nicky : Oui ça j'avais remarqué aussi. Mais bon, Peter enchaine les conquêtes amoureuses au lycée.
-Debohra : Faut dire qu'il a les atouts physiques pour le faire.
-Nicky : Tu m'étonnes, c'est un canon. Mais bon, le problème c'est que son cerveau est justement situé entre ses jambes.
-Debohra : Je confirme. J'ai aussi vu que Jack t'observait pendant toute la soirée.
-Nicky : Oh il voulait que je lui chante une chanson au piano. Mais disons que la présence de Bill et Peter m'ont perturbé. On se connait pas vraiment et j'avais pas envi de chanter devant ces deux là.
-Debohra : Nicky ? Jack vient d'arriver à Freeklind...Alors je crois pas que tu le connaisses vraiment non plus si ?
-Nicky : Non c'est vrai mais il y a quelque chose en lui qui m'intrigue. Je trouve ce mec fascinant.
-Debohra : Mais dis moi tu serais pas en train de tomber amoureuse toi ?
-Nicky : Arrête de dire n'importe quoi Deboh' !
-Debohra : Je te connais mieux que personne, je sais quand tu flashes sur quelqu'un.
-Nicky : Je le connais pas suffisamment pour en tirer une conclusion, surtout aussi rapidement, alors ne commence pas à me taquiner sur ça ! Tu sais très bien que je déteste ça en plus.
-Debohra (rit) : Ok je recommencerais plus. Mais quand je te verrais sortir de chez lui en soutien gorge, je serais la première à crier sur les toits que j'avais raison.
Nicky éclate de rire.
Quelqu'un frappe à la porte.
-Mère de Debohra : Nicky, il y a quelqu'un qui te demande !
-Nicky : Je reviens.
Nicky descend les escaliers. Jack l'attend sur le palier de la porte.
-Nicky : Jack !
-Jack : Hey Nicky, j'espère que je te dérange pas.
-Nicky : Non pas du tout.
-Jack : Dis moi, tu m'avais promis de chanter hier soir et tu l'as pas fait. J'aimerais vraiment que tu me chantes un petit quelque chose.
-Nicky : Hum j'arrive dans 10 petites minutes. Attend moi devant chez moi.
-Jack : Super !
Nicky remonte dans la chambre, tandis que Jack se rend devant chez Nicky.

En y allant, il croise Bill.
-Jack : Hey Bill !
-Bill : Salut Jack.
-Jack : J'ai appris pour ta mère. Je suis vraiment désolé.
-Bill : Merci.
-Jack : Je voudrais pas te démoraliser encore plus, mais en allant au toilette hier soir, j'ai entendu ta mère crier "Je m'en vais". Et ce qui m'a choqué, c'est que tous les adultes présents en bas, ont préféré se dire au revoir, plutôt que de l'empêcher de partir. Alors qu'elle avait clairement dit "Je m'en vais.".
-Bill : C'est vrai ? De toute façon mon père n'en a strictement rien à faire. Ils se sont jamais aimés, et ils ne m'ont jamais aimé.


Bill rentre chez lui...et en ouvrant la porte, il tombe sur une femme assise près de son père sur le canapé.
-Bill : Euh vous êtes ?
-Stella : Stella. Enchantée.
-Père de Bill : Stella était une amie de ta mère. Elle a appris la nouvelle et elle a aussitôt accouru pour en savoir plus.
-Bill : Vous devriez plutôt accourir pour vous acheter un col roulé Stella.
-Stella : Je vous demande pardon ?
-Bill : Ne faites pas comme si vous n'aviez pas remarqué que mon père a les yeux pointés vers votre poitrine.
-Stella : Sachez que je n'ai aucun problème avec ça. Être regardé par un homme est à vrai dire très flatteur.
-Bill : Super ! Bon beh je vous laisse !
Bill monte dans sa chambre.
-Père : Il est légèrement de mauvaise humeur depuis qu'il a su que sa mère était partie.
-Stella : Je le comprends parfaitement. Ce que je n'arrive pas à comprendre c'est qu'un si bel homme comme vous se soit marié avec Justine. Il est vrai qu'elle était elle aussi souvent de mauvaise humeur, et se sentait supérieure par rapport aux autres. Pour vous dire, j'étais amie avec elle, mais ça ne m'empêchait pas de la trouver quelque fois insupportable.
-Père : Elle était insupportable avec nous tout le temps.
-Stella (pose la main sur son genou) : Oh que je vous plains !
Le téléphone de Stella sonne. Elle a reçu un message.
-Stella : Je suis vraiment navrée, il va falloir que je vous laisse. En espérant qu'on va très vite se revoir.
-Père : Ça sera avec plaisir !
-Stella : Super !
Stella sort de la maison et compose un numéro.
-Stella (au téléphone) : Oui c'est moi. J'ai fait la connaissance avec la gentille famille. Le petit plan fonctionne pour l'instant à merveille. Le père est vraiment un sale imbécile. J'aurais aucun souci pour l'embobiner. Pour le gamin ça va être un peu plus dur, mais j'y parviendrais. Je te tiens au courant.



"Maison de Peter"
Peter chatte sur internet avec des amis. Soudain, son téléphone se met à vibrer.
-Peter : Allo ?
-Fille en larme au téléphone : T'es vraiment qu'un salop !
-Peter : Danielle ? Qu'est ce qu'il y a ma chérie ?
-Danielle : Comment oses tu m'appeler encore ta chérie ?! Alors que tu sors avec deux autres filles en même temps que moi !
-Peter : Danielle ? Mais enfin qui t'as raconté ces conneries ? Je t'aime plus que tout, jamais je pourrais te mentir sur mes sentiments pour toi.
-Danielle : T'es vraiment qu'un monstre ! J'étais folle amoureuse de toi et tu as joué avec mes sentiments. C'est immonde ! Je n'ai plus aucune raison de vivre ! Ma seule raison de vivre c'était toi ! Et tu as tout gâché !
Danielle raccroche.
-Peter : Danielle ?! Danielle ?! Ro et merde ! (balance son téléphone par terre)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joj05
Inscription au lycée de Forks
Inscription au lycée de Forks


Masculin
Nombre de messages : 40
Age : 25
Date d'inscription : 18/01/2009

MessageSujet: Re: Desperate Studients   Lun 4 Mai - 15:16

"Maison de Nicky"
Nicky commence à jouer du piano. Jack est assis sur le bord du lit, puis après quelques notes de piano, Nicky se met à chanter...(http://www.youtube.com/watch?v=pnkvhi1XOR8)
"...Making my way downtown
Walking fast
Faces passed
And I'm home bound

Staring blankly ahead
Just making my way
Making my way
Through the crowd

And I need you
And I miss you
And now I wonder....

If I could fall
Into the sky
Do you think time
Would pass me by
'Cause you know I'd walk
A thousand miles
If I could
Just see you
Tonight

It's always times like these
When I think of you
And I wonder
If you ever
Think of me

'Cause everything's so wrong
And I don't belong
Living in your
Precious memories

'Cause I need you
And I miss you
And now I wonder....

If I could fall
Into the sky
Do you think time
Would pass me by
'Cause you know I'd walk
A thousand miles
If I could
Just see you
Tonight

And I, I
Don't want to let you know
I, I
Drown in your memory
I, I
Don't want to let this go
I, I
Don't....

Making my way downtown
Walking fast
Faces passed
And I'm home bound

Staring blankly ahead
Just making my way
Making my way
Through the crowd

And I still need you
And I still miss you
And now I wonder....

If I could fall
Into the sky
Do you think time
Would pass us by
'Cause you know I'd walk
A thousand miles
If I could
Just see you...

If I could fall
Into the sky
Do you think time
Would pass me by
'Cause you know I'd walk
A thousand miles
If I could
Just see you
If I could
Just hold you
Tonight..."

Nicky poussa un léger souffle, et se tourna vers Jack.
Son regard était pétillant, plein d'admiration.
-Nicky : Tu as aimé ?
-Jack : Aimer est un trop faible mot.
-Nicky (sourit) : Arrête tu vas me faire rougir !
-Jack : C'était absolument remarquable. Tu as une voix extraordinaire et ta voix accompagnée du piano...ça rend vraiment bien ! C'était extraordinaire. Ce que tu viens faire de là...Ça a été un moment de pur bonheur, un moment que je n'avais pas eu depuis de nombreuses années.
-Nicky : T'es adorable, merci beaucoup.
-Jack : Si tu as besoin d'aide pour chercher la maison de disques, tu sais à qui demander !
-Nicky : Tu t'y connais un peu en maisons de disques pour jeunes talents ?
-Jack : Pas vraiment mais je peux faire des recherches. Mais je refuse que tu continues à chanter à ton piano. T'as du talent Nicky et on doit te laisser ta chance.
-Nicky : Ce que tu me dis là me touche vraiment beaucoup. D'autant que je suis passionnée par la musique.
-Jack : Raison de plus pour pas te décourager et pour poursuivre les recherches !



"Maison de Peter"
Le téléphone de Peter sonne.
-Peter : Oui allo ?
-Père de Danielle : Peter c'est bien toi ?
-Peter : Oui c'est moi, qui êtes vous ?
-Père de Danielle : Je suis le père de Danielle. Ma fille m'avait beaucoup parlé de toi et j'estime que tu devais être au courant.
-Peter : Au courant de quoi ?
-Père de Danielle : Danielle...s'est suicidée.
-Peter : Oh mon dieu...
-Père de Danielle : Elle était tout ce que j'avais le plus cher au monde et tu l'avais vraiment beaucoup épanoui jusqu'à aujourd'hui. Je..je n'arrive pas à comprendre. Elle n'a laissé aucun mot, aucun indice...Avec ma femme, nous sommes complètement désemparés...Elle avait retrouvé la joie de vivre depuis que vous aviez entamé cette relation amoureuse. Tu étais tout pour elle. Et je suppose que pour toi aussi sinon tu ne serais pas resté avec elle pendant 2 mois n'est ce pas ?
-Peter (choqué, ne sait pas à où se mettre...tourne en rond dans la pièce, en faisant des allers et retours rapides) : Oui bien sûr...je...
-Père de Danielle : Aurais tu alors une idée qu'est ce qui l'a pousser à se suicider ?
Peter resta là, immobile et silencieux, pendant quelques secondes.
-Père de Danielle : Peter ?
-Peter : Je suis vraiment désolé monsieur...Je ne sais pas pourquoi elle a fait ça. Je vais vous laisser.
-Père de Danielle : Quoi qu'il en soit, moi et ma femme on fera tout ce qui est de notre possible pour trouver les raisons du suicide de notre fille. On te tiendra au courant dès qu'on saura. Je tiens vraiment à te remercier pour ce que tu as fait pour elle ces dernières semaines. Elle n'avait jamais été aussi heureuse. Merci.
Peter raccroche, puis s'assoit. Il resta ainsi comme cela pendant deux bonnes minutes. Il venait de prendre conscience que pour Danielle, l'amour était très important. Et qu'il avait brisé son rêve...
Le téléphone de Peter se remit à sonner.
-Peter : Oui ?
-Fille : Mon petit Peter à moi !
-Peter : Hey ma chérie...
-Fille : Oh t'as l'air d'avoir une voix toute tristounette. C'est parce que je te manque avoue le ! Allé ne sois pas trop triste, on se voit demain. D'ailleurs je voulais te proposer de venir manger à la maison mercredi. J'ai demandé à mes parents et ils sont d'accords ! Alors t'en dis quoi mon chou ?!
-Peter : Je...Oui, d'accord.
-Fille (rit) : Pas très enthousiaste à ce que je vois.
-Peter : Je viens d'apprendre une mauvaise nouvelle, je suis un peu ailleurs, mais d'accord pour mercredi. Merci pour l'invitation.
-Fille : Oh, une mauvaise nouvelle ? Tu veux en parler ?
-Peter : Non, non, c'est pas très grave. Je dois te laisser. A demain.
-Fille : A demain mon chou.
Peter raccroche...


"Maison de Jack"
Jack est devant la télévision. Un reportage est diffusé.
-Présentateur (télévision) : Nous avons donc vu que pour LBC, beaucoup de catastrophes leur sont tombées dessus.
-Journaliste (sur place, près d'une scène de crime) : En effet. Susan est en effet la deuxième adolescente retrouvée morte en l'espace d'un mois seulement. Cette adolescente s'était engagée et avait signé son contrat à LBC, qui je le rappelle est une maison de disques de jeunes talents qui veulent se faire connaître. Claire, dirigeante et à la fois propriétaire de LBC est près de moi. Claire dites nous ce que vous ressentez actuellement.
-Claire : Écoutez, comme vous pouvez vous en douter, je suis vraiment choquée et profondément déçue. LBC a essentiellement pour but de faire connaître, de donner une chance à de jeunes adolescents qui rêvent de se faire connaître. Susan était vraiment une adolescente formidable, qui avait une voix exceptionnelle. Elle a signé son contrat la semaine dernière, et voilà qu'après je n'avais plus eu aucune nouvelle d'elle. J'en conclut que certains avaient appris qu'elle avait signé et par jalousie, elle a été tuée.
-Journaliste : Vous dites donc qu'une certaine personne assassine volontairement vos jeunes recrues par jalousie ?
-Claire : C'est la seule explication que je puisse vous donner. Certaines autres recrues de LBC ont d'ailleurs disparu et je l'ai aussi signalé. Et je suis navrée de dire que ça ne m'étonnerait pas qu'on les retrouve elles aussi mortes.
-Journaliste : Allez vous continuer à embaucher des jeunes talents ou allez vous prendre des précautions pendant une certaine période en stoppant les recrutements ?
-Claire : En aucun cas, je ne vais arrêter. C'est à la police de faire son travail et de trouver cet espèce de tueur en série qui s'acharne sur les adolescents de ma maison de disque. Personnellement, LBC doit garder son objectif principal. En aucun cas, LBC ne va arrêter ses activités. Je considérerais ça comme une défaite. J'ai travaillé dur pour monter cette maison de disque, et c'est insupportable de savoir qu'un fou qui traine dans la nature gâche tout ! Non, je vais continuer à recruter normalement, en espérant que la police fasse vite son travail.
-Journaliste : Merci à vous Claire.
-Claire : Merci.
-Présentateur : Vous l'aurez compris, un espèce de tueur un série, comme a dit Claire elle même, s'en prend aux jeunes recrues de LBC, maison de disque qui consiste à faire connaître des jeunes adolescents chanteurs talentueux.

Jack prend son téléphone portable et appelle Nicky.
-Nicky : Allo ?
-Jack : Nicky c'est moi !
-Nicky : Jack ! Je viens de sortir de la douche, tu veux pas me rappeler dans 10 petites minutes ?
-Jack : Non, c'est important ! J'ai trouvé une maison de disque !
-Nicky : Quoi ? C'est pas vrai !
-Jack : Je suis quasiment certain qu'ils vont vouloir t'embaucher ! J'ai fait des recherches sur la maison de disque et elle est vraiment super. Elle n'a reçu que des compliments !
-Nicky : C'est vrai ? C'est quoi son nom ?!
-Jack : LBC.
-Nicky : Jamais entendu parlé. Oh je suis toute excitée !
-Jack :On pourra commencer à les contacter dès demain si tu veux ?
-Nicky : Si je veux ?! Bien sûr que je le veux ! En espérant qu'ils voudront de moi.
-Jack : Crois moi, ils ne vont pas te refuser.



Oui...Il ne faut en aucun cas se fier aux apparences qui sont souvent trompeuses.
Une femme peut prétendre être une amie proche de votre famille pour parvenir à obtenir ce qu'elle veut...
Un jeune adolescent peut prétendre être amoureux d'une jeune fille pour rassurer un père qui ne connait pas les raisons du suicide de celle ci...
Et un jeune adolescent peut prétendre vouloir aider une voisine à se lancer dans un projet important à ses yeux...alors qu'en fait...il ne va lui attirer...que des graves ennuis...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MisaRose
A l'hôtel avec Alice et Jasper
A l'hôtel avec Alice et Jasper


Féminin
Nombre de messages : 662
Age : 23
Localisation : Dans ma chambre à attendre qu'Edward passe par la fenêtre
Date d'inscription : 07/11/2008

MessageSujet: Re: Desperate Studients   Mer 6 Mai - 17:10

J'aime bcp ces deux premiers chapitres, vivement la suite!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Desperate Studients   

Revenir en haut Aller en bas
 
Desperate Studients
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Votre personnage de desperate housewives préféré
» [ABC Studios] Desperate Housewives - Saison 5 (2008)
» Pas facile la vie des Desperate Housewives !
» Desperate Housewives
» Julie Benz dans Desperate Housewives (saison 6)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twilighters France :: Le quartier des artistes :: Fanfics :: Fanfics tout Public-
Sauter vers: