Twilighters France


*** Twilighters France, votre source française depuis 4 ans!
 
AccueilTwilighters FranceFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 We && They.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: We && They.   Dim 5 Avr - 9:47

Bonjour à tous !

C'est la première fic que je poste publiquement, l'espère qu'elle vous plaira ! Cette fic traite le fandom de Twilight, mais j'ai encore un peu de ml à me glisser dans leurs caractères, le m'en excuse.
Bon voilà, sur les quelques avis que j'ai récolté sur MSN, je me suis dit qu'il valait mieux poster tout de suite pour leur faire plaisir, surtout avant de tout recommencer ! Je vais poster ici le prologue, qui n'est pas du tout terminé, une première partie disons. Je verrais si je poste la suite suivant les avis !

We && they

Prologue -
Bienvenue chez eux !


« (...) Nous étions début Août, plus précisément le premier. Le vent sec qui caractérisait la fin de l’été soufflait paresseusement, entre les branches des arbres, s’immisçait entre chaque brin d’herbe et se glissait partout dans les maisons, faisaient virevolter les cheveux de quiconque s’aventurait dehors en débardeur... Cette brise emportait à son gré quelques feuilles d’arbres encore vertes qui avaient quitté leur nid plus tôt que prévu, cédant aux caprices de son kidnappeur. Il n’apportait par beaucoup de fraîcheur, ne donnait pas de frissons tel les rafales de l’hiver... Mais c’était pour ça que les gens appréciaient l’été. Le soleil qui brillait de mille feux, qui jouait habilement de ses rayons sur les visages bronzés ou blancs des gens qui s’aventuraient dehors, le ciel turquoise qu’on se plaisait à contempler, et ces quelques nuages qui s’effilochait dans les voûte célestes et qui rendait le bleu un peu plus pâle... Les arbres gardaient leurs feuilles vertes pour encore peu de temps, l’automne, saison des couleurs chaudes approchant à grands pas. Bientôt, ce temps idyllique disparaîtrait de l’horizon pour céder la place à un ciel gris et caché par les nuages...
Tous profitaient des derniers jours de grandes vacances, car les deux mois avaient filés à la vitesse de l’éclair. Le temps changeait aussi considérablement, raison supplémentaire de ce mouvement que constituaient ces jeunes qui s’aventuraient dehors en masse... Les étudiants prenaient bien le temps de sortir, certes différemment mais ils voulaient souffler et s’amuser pour ces quelques jours... Des balades entre amoureux dans la ville, des retrouvailles d’amis à la piscine, des séances de ciné seul ou en bande, rendez-vous au restaurant, pas des moins chers pour les bourges, sport entre mecs et shoppings entre nanas... Comme la plupart d’amusaient, l’anxiété et le stress qu’occasionnaient la reprise des cours qui débutaient dans trois jours n’avaient pas sa place dans les discussions, monopolisées par les dernières rumeurs croustillantes concernant relations et humiliations, les potins lus dans les magasines, et les récits plus ou moins longs des fantastiques vacances de ces adolescents. Bien sûr, il y avait toujours cette exaspération à l’achat des affaires scolaire, le déplaisir que tous ressentaient quand le sujet était abordé ou à la vue d’un objet rappelant fortement ce « désagrément »... Même ceux qui adoraient ces longues heures ennuyantes à souhait que les professeurs passaient à conter les aventures passionnantes de rois, à détailler plus que minutieusement de « grands » textes, à aider ces flemmard à résoudre des équations refusaient d’en parler, cela les déprimant grandement...
L’année paraissait pour tous didactique, le niveau augmentant comme les élèves passaient des classes. Aucun ne se s’était immergé dans ses livres, cela semblait bien trop dangereux... Il risquerait de faire un malaise, pauvres âmes sensibles qu’ils étaient !
Et puis, au fond certains aller tout le temps sécher, d’autres ne viendrait qu’occasionnellement... Pour des estudiantins, le lycée était facultatif. Et leurs parents les couveraient en dissuadant à l’aide de moyens plus ou moins légaux le proviseur de se plaindre, soit avec d’anodins billets d’absence ou au contraire, en lui graissant la patte... Mais de quoi ce serait plaint le proviseur, de toute façon ? Il ne rencontrerait les parents que rarement, sur rendez-vous ou lors des rares moments ou les géniteurs daigneraient se bouger pour venir chercher leurs enfants pourris gâtés le soir ou pendant les vacances... Le dirigeant de l’établissement n’avait pas à s’inquiéter !
Et puis, les élèves avaient été triés sur le volet, tous étaient intelligents et étaient pleinement conscient de leur potentiel ! Seuls les nouveaux ne savaient pas trop à quoi s’attendre, s’imaginant des professeurs inutilement sévères et qui devaient se couvrir de ridicule, des élèves dispersés en plusieurs catégories ou clan, qui se faisaient mutuellement la guerre... Ça contenait une part de vrai, c’était avouable. Les riches ne se ressemblaient pas tous mais avaient souvent de fort caractère qui leur faisait fréquemment se disputer à propos de broutilles...

Mais tous étaient différents.

Seconde année ou première année, anciens ou nouveaux, riches ou juste niveau finance, fille ou garçon, gentil ou méchant, généreux ou radin, beaux ou moches, ils avaient cependant tous un point commun : ils étaient les princes et princesses, régissant l’école de par leur charisme et le pouvoir qu’ils exerçaient sur la sociétés, ils étaient les futures stars du show-business, qu’ils deviennent chanteur, acteur, scénariste, écrivain, dessinateur, styliste, mannequin, danseur, médecin, ou tout simplement reprenant les sociétés de leurs parents...

Cette année pourtant, ma chère Satine, j’ai remarqué six personnes vraiment différentes... Trois filles et trois garçons, sûrement destinés à se compléter et à s’aimer passionnément, à braver tous les dangers pour se préserver de la mesquinerie extérieur, et près à tous pour garder leur secret... Oui, ma défunte Satine, ces six-là sortaient de l’ordinaire, possesseurs de tous pouvoirs... !
Et dire que dans une année, tout sera fini (...) »


[Voilà ! J'aime bien "dédicasser" mes chapitres... Ce début est pour mes priviligié(e)s (Choù et Lützen), et pour Choùp' et Chouchoù. Egalement à ma Satine (que je cite), mon amie morte il n'y a pas si longtemps...]
Voilààà !


Dernière édition par Kurumu le Lun 6 Avr - 16:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Bella Cullen
Plonge dans le pan parfait de leur éternité
Plonge dans le pan parfait de leur éternité
avatar

Féminin
Nombre de messages : 14857
Age : 21
Localisation : Edward's house
Date d'inscription : 01/02/2009

MessageSujet: Re: We && They.   Dim 5 Avr - 10:09

la suite!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! bave
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lützen
Fait face à une terrible nouvelle
Fait face à une terrible nouvelle
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1111
Age : 23
Date d'inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: We && They.   Dim 5 Avr - 11:06

LA SUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIITE !! (Je fais partis des quelques avis sur MSN je crois XD) Han une dédicace *.*

(Han faut que je te rep tiens d'ailleurs Razz)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
J.Cullen
Fait connaissance avec la meute
Fait connaissance avec la meute
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1296
Age : 27
Localisation : Dans notre monde,avec mon loup adoré
Date d'inscription : 13/12/2008

MessageSujet: Re: We && They.   Dim 5 Avr - 11:11

j'aime bcp Smile suit bien sur Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Twilighteur-du-70
1ère rencontre avec Edward Cullen
1ère rencontre avec Edward Cullen
avatar

Masculin
Nombre de messages : 103
Age : 23
Localisation : Dans les bras de ma lutz' <3
Date d'inscription : 04/03/2009

MessageSujet: Re: We && They.   Dim 5 Avr - 11:14

Waouw j'adore Smile
C'est pour quand la suite? Surprised
J'me demande en quoi les six sortent de l'ordinaire :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nessie
Danse avec Edward
Danse avec Edward
avatar

Féminin
Nombre de messages : 920
Age : 38
Localisation : plonger dans son regard
Date d'inscription : 14/03/2009

MessageSujet: Re: We && They.   Dim 5 Avr - 11:18

encore encore KURUMU c bien tourné
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: We && They.   Dim 5 Avr - 11:19

Ah, merci !
Merci Belle, Lützen (oui, tu es citée comme privilégiée !) abby (très soft mais ça fait plaiz')...
Pour te répondre Twilighteur, sans trop m'avancer, ça reste une fic de Twilight. Ils sortent du commun car ils n'usent pas trop la richesse comme atout et ne cherche pas à commander le monde... Mais tu verras, ça se mettras en place peu à peu ;P
Nessie, mercii ^^
Revenir en haut Aller en bas
Twilighteur-du-70
1ère rencontre avec Edward Cullen
1ère rencontre avec Edward Cullen
avatar

Masculin
Nombre de messages : 103
Age : 23
Localisation : Dans les bras de ma lutz' <3
Date d'inscription : 04/03/2009

MessageSujet: Re: We && They.   Dim 5 Avr - 11:22

Kurumu a écrit:
Ah, merci !
Merci Belle, Lützen (oui, tu es citée comme privilégiée !) abby (très soft mais ça fait plaiz')...
Pour te répondre Twilighteur, sans trop m'avancer, ça reste une fic de Twilight. Ils sortent du commun car ils n'usent pas trop la richesse comme atout et ne cherche pas à commander le monde... Mais tu verras, ça se mettras en place peu à peu ;P
Nessie, mercii ^^
Mdr t'en fait pas j'me fait deja quelques idées de se qu'ils pouraient etre Smile
Je suis pressé de lire la suite Smile
Et j'seré au RDV pour le prochain chap Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lützen
Fait face à une terrible nouvelle
Fait face à une terrible nouvelle
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1111
Age : 23
Date d'inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: We && They.   Dim 5 Avr - 11:37

Tu me préviendras par MSN au pire de ton prochain Chap' ma Sana ? ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: We && They.   Dim 5 Avr - 11:44

T'inquiète pas ma Lülü, je te préviendrais ;P Je t'informe la première, mais comme je doute que tu le liras sur le forum ^O^

Ouais Twilighter, mercii ^^

(Ca fait plaiziiiir =DD)
Revenir en haut Aller en bas
Bella Cullen
Plonge dans le pan parfait de leur éternité
Plonge dans le pan parfait de leur éternité
avatar

Féminin
Nombre de messages : 14857
Age : 21
Localisation : Edward's house
Date d'inscription : 01/02/2009

MessageSujet: Re: We && They.   Dim 5 Avr - 11:46

moi aussi!!!! ze veux a suite T-T
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: We && They.   Dim 5 Avr - 12:02

D'accord, toi aussi ! Je modifie quelques trucs et tu l'as pas MP ma Bel' ^^ Ouais, la suiite, elle arrive bientôt sur un plateau d'argent pour toi hug
Revenir en haut Aller en bas
Lützen
Fait face à une terrible nouvelle
Fait face à une terrible nouvelle
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1111
Age : 23
Date d'inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: We && They.   Dim 5 Avr - 12:11

Roooooooooooh purée jsuis impatiente de lire la suite x) Je vais te harceler sur MSN Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: We && They.   Dim 5 Avr - 12:35

Ah nan, une c'est déjà beaucoup alors deuuuux... Ouiiiin *se barre en courant* meuuh nan, je vais survivre. De toute façon si tu m'embête sur MSn et Bella ici, je pourrais pas écrire alors x)
Revenir en haut Aller en bas
krikri-28
Refuse qu'Edward fasse parti du combat
Refuse qu'Edward fasse parti du combat
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1635
Age : 24
Localisation : Dans ma bulle....loin de la vie...protégée par les rêves...
Date d'inscription : 31/03/2009

MessageSujet: Re: We && They.   Dim 5 Avr - 12:48

Ouiiiii ma chou viiiite une suite (je crois aussi que je fais partie des privilegiée Embarassed )...
Comme je te l'ai dit hier tu écrit vraiment super bien et j'attend avec impatience la suiiite ^^
Je t'adoOore ma chou bisou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://krikri28sang.skyrock.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: We && They.   Dim 5 Avr - 12:53

ma choùù !

Merci, ça fait croo plaisir ! Et ouais, je t'ai citée dans les priviégiées ma coù ;P
Merci, la suite arrive bientôt, juste une ou deux modif'...

Moi aussi je t'adore, bix !
Revenir en haut Aller en bas
Lützen
Fait face à une terrible nouvelle
Fait face à une terrible nouvelle
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1111
Age : 23
Date d'inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: We && They.   Dim 5 Avr - 14:10

Arrête avec tes "une ou deux" modif !! x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: We && They.   Dim 5 Avr - 14:35

Bon, ben toi tu lis et il sera posté plus tard x)
Revenir en haut Aller en bas
Bella Cullen
Plonge dans le pan parfait de leur éternité
Plonge dans le pan parfait de leur éternité
avatar

Féminin
Nombre de messages : 14857
Age : 21
Localisation : Edward's house
Date d'inscription : 01/02/2009

MessageSujet: Re: We && They.   Dim 5 Avr - 14:58

et moi? la suite!!! je vais crisé moi!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: We && They.   Dim 5 Avr - 15:06

tu écri vraimen trè bien,
vu ke sa mintrigue un peu, g trè hate de voir la suite =)
Revenir en haut Aller en bas
Lützen
Fait face à une terrible nouvelle
Fait face à une terrible nouvelle
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1111
Age : 23
Date d'inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: We && They.   Dim 5 Avr - 15:12

J'ai fini =D (ça veut dire que la suite va être posté ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bella Cullen
Plonge dans le pan parfait de leur éternité
Plonge dans le pan parfait de leur éternité
avatar

Féminin
Nombre de messages : 14857
Age : 21
Localisation : Edward's house
Date d'inscription : 01/02/2009

MessageSujet: Re: We && They.   Dim 5 Avr - 15:16

allez vite!!! mon PC va explosé sous mes coups!!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lützen
Fait face à une terrible nouvelle
Fait face à une terrible nouvelle
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1111
Age : 23
Date d'inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: We && They.   Dim 5 Avr - 15:18

Mdr Vite Sana' sauve son PC ai un peu de compassion !! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bella Cullen
Plonge dans le pan parfait de leur éternité
Plonge dans le pan parfait de leur éternité
avatar

Féminin
Nombre de messages : 14857
Age : 21
Localisation : Edward's house
Date d'inscription : 01/02/2009

MessageSujet: Re: We && They.   Dim 5 Avr - 15:20

pétage de plombs!!!!!!!!!!!! chaise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: We && They.   Dim 5 Avr - 15:34


We && They.

You are a true beauty...
---------Tu es une vraie beauté...


Des paroles lancées au gré du vent atteignaient les oreilles de ceux qui passaient rapidement à côté, sois chantées par les automobilistes qui s’ennuyaient et qui avaient mis la radio à fond et essayait de se caler au rythme du chanteur, sois des exclamations, affirmations ou discussions entre des amis, réunis dans une même voiture pour se rendre à un même endroit. Quelques coups de klaxons interrompaient parfois tout ça, provenant d’une voiture avec un conducteur fort mécontent des sottises des autos les précédant, ou leur rappelant qu’ils devaient avancer lorsqu’un feu passait du rouge au vert. Quelques bribes de conversations de piétons qui marchaient sur les trottoirs se faisaient aussi entendre... Lorsque que quelqu’un conduisait pour la première fois, il était peu enchanté de tous ces sons mélangés que l’on pouvait qualifier de dérangeants, mais lorsqu’on était un habitué de la route, ça devenait habituel, presque vital. Les conducteurs étaient des conducteurs, supportant peu de faire des distances à pied... Ils ne ressemblaient en rien à ces baladeurs qui aimaient faire des footings tôt le matin pour ensuite crever et être couvert de sueur, ni à ces marcheurs qui se plaisaient à admirer les parcs dans les moindres détails et pas à pas.
Les routes réunissaient tous ces gens qui ne se connaissaient pas...

Une jeune femme plus belle que n’importe quelle actrice de film bien maquillée se trouvait dans l’une de ces voitures qui devaient valoir une fortune, et qui par conséquent étaient très rares sur les routes de petite ville. Elle était quand même de celle qui adorait les voitures, mais qui pouvaient marcher des heures quand il s’agissait de shopping... Arrêtée à un feu rouge, les doigts de la main gauche tapant légèrement tour à tour sur le volant, son regard était fixé sur sa main droite, placée à hauteur de son regard. Elle cherchait sans doute à repérer un quelconque défaut sur ses longs ongles arrondis et parfaits couverts d’une légère couche de vernis rouge qui les mettaient en valeur, ou alors un minuscule bout de peau pas à sa place. Elle était là, dans sa décapotable, telle une déesse changée en statue de marbre. Elle sortit de sa complète immobilité, et sa main vint rejoindre l’autre sur le volant.
Son regard maintenant fixé sur la boutique de fleurs juste à côté qui semblait attirer bien des clients, elle ne se souciait aucunement de tous les regards admiratifs qui étaient fixés sur ce magnifique spectacle, digne d’un des plus grand chef-d’œuvre d’un grand peintre. Cette jeune femme aux yeux faits d’un or liquide, bouillonnant, et taillés en une douce forme d’amande. D’une autre part, complétant la magnificence du tableau, cette voiture à la ligne fine et svelte, tout dernier modèle sorti attirant l’envie des autres conducteurs, de tous les connaisseurs ; cette voiture n’était pas encore sorti sur le continent Américain, et encore moins dans une région aussi perdue que la petite bourgade... La couleur flashante de la peinture a effet métallisé n’était autre que le rouge vif, attirant les regard de tous ceux qui s’ennuyaient en attendant le changement de couleur de ce foutu feu. La voiture brillait sans l’aide du soleil, véritable miracle... Un regard plus insistant que les autres pesait dans le dos de la fille au regard de braise, mais elle ne s’en préoccupait pas ; soit un homme qui s’imaginait des choses ou alors une fille jalouse qui enviait sa beauté... Rien de nouveau par conséquent.
Enfin, le feu passa du rouge terne au vert peu fluo, et la fille qui regardait jusque là les fleurs présentée à l’extérieur du magasin reporta son attention sur la route, elle qui semblait si inattentive et qui ne voyait pas le feu. Les autres auraient jurés qu’elle n’aurait pu savoir le changement, son regard fixé sur autre chose, mais apparemment cette beauté fatale les dépassait ou les rendaient fous. La voiture démarra à toute vitesse, et ce ne fut que deux précieuses secondes plus tard que toute la fille se mit en route, prenant des directions fortement opposées et différentes.
La décapotable aux sièges en cuir blanc n’avait était rattrapée par aucune des autres voitures, et filait à toute allure vers une direction inconnue. Elle roulait magnifiquement bien, la vitesse ne faisant pas rechigner le moteur, qui aux oreilles des humains n’émettait aucun bruit ; la jeune conductrice, d’une nature très différente entendait cependant un léger ronronnement, mais félicitait intérieurement les constructeurs d’une telle discrétion. Son regard affûté repérait tous les virages à l’avance, et ses mains manipulaient le volant avec une grâce inhumaine. Les routes fraîchement reconstruites étaient goudronnées, formant une ligne plus noire que celles, grises et plutôt anciennes que l’on croisait bien plus souvent.
Elle avait été conçue pour la conduite et les sensations que cela apportait, et ça, elle le savait et en profitait... C’était plus que certain ! Le vent plus violent au vu de sa vitesse lui arrivait un peu dans le visage bien que le pare-brise la protège de beaucoup, mais n’apportait aucune fraîcheur à sa peau encore plus pâle que celle d’un mort et aussi dure que le granite. Ses longs cheveux étaient projetés en arrière, quelques rafales glissant sur les côtés les emmêlant... Elle y remédiait en passant toutes les minute une main dans sa chevelure d’un blond plus clair que ce que l’on aurait pu qualifier de normal mais plus foncé que le platine. Elle continuait sa route sans perdre le cap, mais ne semblait pas entendre le vent qui sifflait dans ses oreilles... Bien sûr, la fille à la peau de marbre en faisait totale abstraction ! Elle fouilla d’une main distraite dans son sac, évitant la trousse de maquillage et attrapa un petit étui en cuir. Dirigeant distraitement la voiture avec le coude, elle en sortit son Ipod et le brancha à l’aide d’un câble sur la sono. Cette dernière s’alluma automatiquement, et la Hale balança l’étui rouge sur le siège passager. Le lecteur ne mit que quelques secondes à répertorier les quelques mille chansons qui avaient été transférées dessus, et commença à lire la liste en mode aléatoire.
Dès les premières notes – les plus douces de la chanson – la jeune femme reconnut une chanson du groupe Nightwish, plus précisément Amaranth. Elle eut un vague sourire et se laissa entraînée par le rythme, et se mit à formuler les paroles anglais du bout des lèvres dès qu’elles se firent entendre. Les passants – qui se faisaient de plus en plus rares sur les trottoirs – entendaient sûrement la musique qui n’était pas peu forte. La jeune femme, bien qu’elle ait une ouïe hors du commun, aimait être submergée par la musique et pour cela, elle aimait augmenter le son...
Question d’habitude !

Elle fut bientôt obligée de s’arrêter à un autre feu, et elle grogna. La Hale était assurément pressée d’arriver à destination, les routes pouvaient se montrer très stressantes ou encore très énervantes. A droite et à gauche, de petites maisons cette fois-ci. Profitant de l’arrêt elle chercha à nouveau quelque chose du côté du siège passager, dans son manteau cette fois. Elle en retira un portable dernière technologie et se mit après avoir utilisé un ou deux boutons à taper sur les touches assez rapidement, pour envoyer un texto. Puis elle se regarda dans le rétroviseur. Ses lèvres, qui formaient une ligne à peu près droite s’étirèrent en un magnifique sourire, preuve que le reflet que lui renvoyait le miroir était plaisant.
Le second feu auquel elle s’était stoppée passa au vert, et abandonnant son « double » à regret, elle reprit de la vitesse pour poursuivre son chemin. La musique changea, enchaînant sur la chanson très connue de Linkin Park, Numb... Machinalement, la conductrice les traduisit dans sa tête en même temps que le chanteur les braillait. Cent mètres plus tard, elle s’engageait hors de la ville et de ces maisons très moches et ces petits magasins... La limite ne se démarqua nettement que trois secondes plus tard, puisque la voiture roulait sur une route grise qui ne risquait que d’abîmer les pneus, bordées d’arbres... Des deux côtés, ils étaient à perte de vue ! Une forêt. Elle ralentit l’allure, ne voulant sûrement pas alarmer ses colocataires ou encore sa famille. Elle tourna sur un chemin discret recouvert de gravier qui crissait à la moindre pression, et déboucha alors sur une magnifique villa. Elle était gigantesque, et on cernait de grandes baies vitrées étonnements propres, car la bâtisse semblait assez vieille. Les murs avaient été peints à la chaux, le blanc pur le prouvant. La porte du garage était grande ouverte, quelques fenêtres également ; les habitants n’avaient pas peur d’un cambriolage ni d’une intrusion !
La porte métallique du garage était ouverte, et on apercevait déjà plusieurs voitures de grandes marques et sans aucune rayure ni saleté. Avec un soupir supplémentaire, elle arrêta sa voiture là, mal garée en travers sur les graviers, et ouvrit d’un geste dénué de douceur la porte gauche. Avant de sortir, elle rangea l’Ipod dans son étui et l’étui dans le sac de marque, et prit son portable à la main. Attrapant le tout, elle se remit debout à l’extérieur, et claqua férocement la porte. N’importe qui aurait pu voler la voiture, les clés étant restés sur le contact. Les talons haut claquaient inlassablement et régulièrement sur les graviers, plus fort qu’une personne calme. De plus elle aisément réussi à marcher sans faire un seul bruit... Elle rentra dans la villa en laissant l’entrée grande ouverte, qui donnait accès à un vaste hall bien éclairé et lumineux...
Instinctivement et à l’aide de son odorat, elle se dirigea vers les douces notes d’instrument qui résonnait ; un piano. Elle imaginait déjà son frère, installé sur son haut tabouret recouvert de velours, se concentrant sur les touches d’un blanc immaculé en ivoire et sur celles noires et brillantes. Le son s’arrêta ; il l’avait entendue penser ou avait remarqué ses pas... La blonde le rejoignit en une seconde. Ne s’arrêtant pas sur l’image, parfait prototype du petit ami, elle repensa aux messages qu’il lui avait envoyé faute de pouvoir la rejoindre sans être vus, des messages au caractère exaspérant selon elle ; il lui avait ordonné de rentrer car il avait quelque chose à lui dire, et elle qui piquait des sprint sur les routes se retrouvais contrainte de le rejoindre, la curiosité piquée au vif.

« - J’espère que tu avais une bonne raison de me faire venir, parce sinon tu vas le regretter ! » S’exclama t-elle.
« - Eh bien, encore l’un de tes rencards ? » Se moqua le Cullen.
« - Tu vas voir... » Menaça la Hale.
« - C’est Carlisle, il m’a demandé de rapatrier toute la famille ici, une nouvelle à nous annoncer... » Avoua son frère.
« - Et je suppose que, devin comme tu es tu connais déjà cette géniale nouvelle ? » Ironisa la fille aux yeux d’or.
« - Exact... Et à mon avis, tu ne vas pas être déçue Rose... Carlisle a décidé qu’on avait passé assez de temps ici, qu’on allait déménager tout droit dans une ville plus grande pour que l’on se « fonde » dans la masse. »
« - Eh bien, on reviendra dans 100 ans ! Où est le problème, on a fait ça pendant des siècles ! » Rappela t-elle d’une voix excédée.
« - Non, pour toute notre vie. » Annonça t-il.

La jeune femme resta sous le choc un instant, sans montrer sa faiblesse sur son visage. Elle détestait être faible extérieurement, mais cela la peinait énormément, au fond. C’était certes la troisième fois qu’il revenait faire leur années lycée à Forks, mais de là à déménager dans une grande ville, et surtout pour ne jamais revenir ! Ça l’étonnait. Quelle mouche avait donc piqué Carlisle, leur « père » pourtant si rationnel et qui ne les faisaient déménager qu’en cas de nécessité ? Un an seulement qu’ils étaient revenus, pourquoi ce subit changement ?


Dernière édition par Kurumu le Lun 6 Avr - 16:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: We && They.   

Revenir en haut Aller en bas
 
We && They.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twilighters France :: Le quartier des artistes :: Fanfics :: Fanfics tout Public-
Sauter vers: