Twilighters France


*** Twilighters France, votre source française depuis 4 ans!
 
AccueilTwilighters FranceFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Histoire d'une Absence - Chapitre 2 - 06 Avril 2009

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Céline*
1ère rencontre avec Edward Cullen
1ère rencontre avec Edward Cullen
avatar

Féminin
Nombre de messages : 108
Age : 31
Date d'inscription : 02/04/2009

MessageSujet: Histoire d'une Absence - Chapitre 2 - 06 Avril 2009   Jeu 2 Avr - 7:59

Je vous poste une de mes fictions. Il y a mon Robert bien sur. ♥

Bonne Lecture, et dites-moi si vous désirer la suite !



Chapitre 1



Miami – Carlton Palace – Sur le toit…
Chanter devant tout ce monde devrait me faire peur, mais ce n’est pas de la peur que je ressens ce soir. Loin de là. Même si je n’ai jamais chanté devant personne, ce soir, c’est pour toi que je le fais. Tu es là, et je n’arrive toujours pas à y croire. Depuis tout ce temps, où j’espère te voir enfin, ce soir enfin c’est le cas.

Ses deux dernières années ont été tellement rapides, que j’ai l’impression que la première fois que je t’ai parlée, enfin vraiment parlé, c’était hier. Mais, le temps a passé et nous nous sommes rapprochés beaucoup plus que je ne l’aurais cru. Beaucoup m’ont dit de laisser tomber, que notre histoire était impossible. La distance était là, c’était clair. Mais rien n’y faisait, j’étais attirée comme un aimant. Je n’ai jamais pu me résoudre à laisser tomber.
Tu as toujours été là, et même s’il n’y a jamais eu de contact physique, ça me suffisait, jusqu’à ce soir. Tu as toujours été présent, bien plus que les personnes qui pouvaient être là, près de moi, alors que toi tu es étais à des milliers de kilomètres de moi.

Notre relation a toujours été particulière, différente. Toutes nos vidéos conférences, nos discussions, tes petits mots que tu me laissais quand je ne m’y attendais pas. Tout ça, on fait que j’ai craqué. La vie sans toi m’est devenue impossible, même si tu n’étais pas là. Nous voulions tous les deux être ensemble, mais c’était techniquement impossible. Nous avions chacun nos vies, et nous ne pouvions pas tout quitter comme ça.
Je l’aurais voulu pourtant, de toute mon âme, si j’avais pu je l’aurais fait dans la seconde. Mais, depuis une semaine, tu ne me parles plus. Plus de coups de téléphones, plus de messages, plus de petits mots. Tu m’avais prévenu que tu serais là, et je t’avais que je n’y serais pas. Tu me détestes pour ça. Mais, je voulais te faire la surprise. Ce n’était pas difficile de savoir que tu serais là, c’est mon frère l’organisateur de cette soirée. Je le savais depuis longtemps…

Je ne pensais pas que tu le prendrais si mal. Malgré moi, je ne peux t’empêcher de te regarder, tu es tellement beau. Tu sembles tellement à ta place. Tellement sur de toi, alors que moi, c’est totalement l’inverse. La musique commence. J’ai choisi cette chanson, car même si elle parle d’une histoire qui se termine. Elle me remontait le moral, quand je me sentais faiblir, quand tu me manquais, quand je pensais que tout s’effondrait. Tu sais ce qu’elle représente pour moi.

http://fr.youtube.com/watch?v=3jGmeP6sMqI

Au son de la musique, je te vois te retourner. En un instant, ton regard se pose sur moi. Je pensais y voir un sourire, la joie de me voir. J’avais tort. Tu me jettes un regard lourd de colère, de rage. Tu te retournes et attire un peu plus contre toi, la femme qui se tient à tes côtés. Je sens mon cœur se briser, j’ai mal. Je donnerais tout pour faire disparaître cette douleur, puissante, dévastatrice. Etait-ce juste un jeu pour toi ? Me faire souffrir de cette façon ? J’aimerais fuir, partir en courant, mais je ne peux pas. Des personnes comptent sur moi. J’entends alors Krayzie commencer à chanter.

Break break down,
Steady breakin me on down, break break down,
Steady breakin me on down,
Break break down, steady breakin me on down,
Break break down, steady breakin me on down.

Je n’ai aucun mal à dire ses paroles qui n’expriment que la souffrance. L’auditoire s’est tût et écoute. Je le vois malgré moi, se tourner à nouveau vers moi. Je fais comme s’il n’existait pas. Je le dois. Pour ma propre survie. Il ne m’a jamais aimé, il n’a jamais rien ressenti pour moi. J’ai été idiote de croire le contraire.

Je ferme les yeux, oublie tout, dès que j’entends cette musique et me lance. Quelle surprise, me diras-tu ! C’est moi qui suis surprise au contraire, et pas dans le bon sens du terme. Je laisse la douleur sortir de mes entrailles, il le faut où je n’y arriverais pas. La scène est ronde, et se trouve au centre de la terrasse, tout le monde est autour de moi. Krayzie est de l’autre côté, je suis seule. Seule face à ma peine. Je me lance, il est temps…

Oh, oh, oh….
Oh, oh, oh….
Oh, oh, oh….
Oh, oh, oh….

You called yesterday to basically say
That you care for me,
But that you're just not in love
Immediately I pretended
To be feeling similarly
And led you to believe it was okay
To just walk away from the one thing
That's unyielding and sacred to me

Chorus:
Well I guess I'm trying to be
Nonchalant about it
And I'm going to extremes to prove
I'm fine without you
But in reality I'm slowly losing my mind
Underneath a disguise of a smile
Gradually I'm dying inside
Friends ask me how I feel
And I lie convincingly
Cause I don't want to reveal
The fact that I'm suffering
So I wear my disguise
Till I go home at night
And turn down all the lights
And then I break down and cry
So what do you do
When somebody you're so devoted to
Suddenly just stops loving you
And it seems they haven't got a clue
Of the pain that rejection is putting you through
Do you cling to your pride
And sing "I will survive"
Do you lash out and say "How dare you leave this way?"
Do you hold on in vain as they just slip away
[….]

Je retiens mes larmes, elles ne couleront pas. Il ne le mérite pas. Je le vois rire avec ses amis, avec cette femme. Et, je comprends que j’ai eu tort de venir, de croire à quelque chose avec lui. J’aurais du écouter ceux qui m’ont prévenus, que ça ne donnerait rien de bon. Je me suis trompée. Lourdement. La chute en est d’autant plus difficile.

Je ne fais même plus attention aux autres, la douleur s’échappe, sort, tel un torrent. La chanson prend fin, enfin. Je veux m’en aller d’ici. Il le faut. Pendant que j’en ai encore la force. Après les applaudissements et les félicitations de quelques connaissances, je m’isole. Pas longtemps. Car mon frère m’invite à boire un verre avec quelques uns de ses amis. J’accepte. Je ne peux pas partir ainsi, ça éveillerait les soupçons. Je reste donc prêt d’eux un petit moment, une heure peut être. Parfois, je sens son regard se fixer sur mon moi. J’ignore les sensations que cela fait naître en moi. Je finis par prendre congé, prétextant la chaleur étouffante.

Je me faufile à travers les invités, et sans que je puisse l’éviter, une femme me rentre dedans de plein fouet. Elle se recule, s’excuse, tant pis que je masse l’endroit de la collision. Plus pour me donner une contenance qu’autre chose. Je lève les yeux vers elle, et manque de m’étouffer. C’est elle.

F : Désolée, Mademoiselle. J’étais pressée, je ne faisais pas attention.
E : Ce n’est pas grave ! Je ne faisais pas vraiment attention non plus !
F : Très belle prestation !
E : Merci.

Tout à coup, une voix que je ne connais que trop bien résonne.

R : Ou tu étais ? Je te cherchais partout, Julia.
J : Désolée, je suis rentrée par inadvertance dans la star de la soirée…
R : Ah…
E : Excusez-moi, je dois y aller…

Je passe devant lui, sans même me retourner. Avant que je m’effondre. Je presse le pas, quitte la terrasse, descend à l’ascenseur, et poursuis mon chemin jusqu’à ce que j’atteigne la plage. Il commence à faire nuit. Je respire un grand coup, abandonne mes hauts talons sur le sable. Je regarde mon poignet, et je vois le bracelet qu’il m’avait fait parvenir pour que je sache qu’il pensait toujours à moi. Foutaises. Il me brûle à cet instant, je le retire et il rejoint aussitôt les chaussures.

Je soulève la jupe de ma robe qui traîne sur le sol. Et puis, non. Je la laisse retomber. Plus à rien faire de cette robe. Elle est belle, pourtant, je l’avais choisi pour lui, pour lui faire plaisir. Je sais qu’il aime quand je porte une robe. Encore un de ses mensonges. Un grand couturier l’avait faite exprès. De couleur or, dos nu et décolleté sur le devant. Moulante jusqu’aux cuisses, et la jupe devenait plus large jusqu’au sol, comme une traîne. Magnifique création. Talent gâché ce soir. Ca ne servait à rien.
Et dire je venais pour toi, dans ce pays que je déteste plus que tout. Triste ironie du sort…


Dernière édition par Céline* le Lun 6 Avr - 20:36, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twilight-central.com
little_alice
Part en Italie précipitamment
Part en Italie précipitamment
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1337
Age : 28
Localisation : bain de minuit chaud bouillant avec Edward!!!
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: Histoire d'une Absence - Chapitre 2 - 06 Avril 2009   Jeu 2 Avr - 8:35

j'aime vraiment beaucoup, j'ai hâte de lire la suite!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nounette
Reçoit un baiser sur le front
Reçoit un baiser sur le front
avatar

Féminin
Nombre de messages : 881
Age : 26
Date d'inscription : 22/02/2009

MessageSujet: Re: Histoire d'une Absence - Chapitre 2 - 06 Avril 2009   Jeu 2 Avr - 8:41

Une nouvelle Ecrivain dans l'âme ?!

Tu peux sans hésiter nous mettre la suite tu peux être sur que je la lirais, mais j'aime déjà beaucoup ton premier chapitre ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BellaSwan
Entend sa voix
Entend sa voix
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1166
Age : 26
Date d'inscription : 05/03/2009

MessageSujet: Re: Histoire d'une Absence - Chapitre 2 - 06 Avril 2009   Jeu 2 Avr - 8:51

AH j'adore, j'attends la suite avec impatience!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Histoire d'une Absence - Chapitre 2 - 06 Avril 2009   Jeu 2 Avr - 13:22

J.A.D.O.R.EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE
c super bien ecrit
c super triste mai bo a la foi, jsui carémen fan,
hate de voir la suite
Revenir en haut Aller en bas
Céline*
1ère rencontre avec Edward Cullen
1ère rencontre avec Edward Cullen
avatar

Féminin
Nombre de messages : 108
Age : 31
Date d'inscription : 02/04/2009

MessageSujet: Re: Histoire d'une Absence - Chapitre 2 - 06 Avril 2009   Ven 3 Avr - 8:39

Merci pour vos Commentaires !

J'essaye de vous mettre une Suite ce Soir !

siffle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twilight-central.com
little_alice
Part en Italie précipitamment
Part en Italie précipitamment
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1337
Age : 28
Localisation : bain de minuit chaud bouillant avec Edward!!!
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: Histoire d'une Absence - Chapitre 2 - 06 Avril 2009   Lun 6 Avr - 19:44

toujours pas de suite???? sniff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Céline*
1ère rencontre avec Edward Cullen
1ère rencontre avec Edward Cullen
avatar

Féminin
Nombre de messages : 108
Age : 31
Date d'inscription : 02/04/2009

MessageSujet: Re: Histoire d'une Absence - Chapitre 2 - 06 Avril 2009   Lun 6 Avr - 20:35

Voilà donc la suite !

Elles sont plus longues à écrire car plus profonde ^^




Chapitre 2



Sans m’en rendre vraiment compte, je commence à m’éloigner de l’hôtel. Il fait nuit, je suis complètement, et je devrais peut être avoir peur. Mais, je ne ressens aucune peur. Juste un chagrin immense. J’aimerais être capable d’effacer ses deux dernières années. J’aurais voulu ne t’avoir jamais rencontré, n’avoir jamais posé les yeux sur toi. A notre rencontre, il ne s’était rien passé, et malgré la distance, nous avions fini par nous rapprocher.

Je m’en souvenais comme si c’était hier, j’étais en vacances chez mon frère, et il se trouvait que tu étais un de ses très bons amis. Le courant avait immédiatement passé entre nous, malgré notre timidité mutuelle. Il ne s’était rien passé, et puis quand les choses auraient pu changer, tu es parti. Tu commençais le tournage de Twilight, mais tu m’as dit que tu ne voulais pas en rester là. J’avais accepté, car je ressentais quelque chose de puissant pour toi, que je ne contrôlais pas du tout. J’avais cédé, alors que ma conscience me disait de refuser.

J’aurais du savoir que j’avais eu tort. Je n’avais pas pu venir une seule fois aux Etats Unis à cause de ma dernière année qui me prenait tout mon temps. Et quand, enfin je venais, je voyais clairement que tu n’en avais rien à faire de moi. Je n’aurais jamais du croire que toi et moi avions un avenir possible. C’était une folie de ma part.

Je finis par constater que je m’étais beaucoup éloignée de l’hôtel, il était peut être temps que je rentre. J’allais de voir affronter mon frère. Il savait toute l’histoire, et il allait vouloir savoir comment ça c’était passé. Il m’avait dit dès le départ que ce n’était pas une bonne idée. Je l’entendais déjà me dire : « Tu vois j’avais raison. Qu’est-ce que je t’avais dit ! » Je n’avais pas besoin de ses sermons, surtout ce soir. J’étais tombée de haut, et la chute était plus que douloureuse.

Je repris ma marche mais dans le sens inverse. Il ne faisait pas froid, il faisait même plutôt chaud malgré que la nuit soit tombée depuis un bon moment. Mes larmes avaient séchées, et mon mascara avait du couler, et je devais être affreuse. Au passage, je récupérais mes chaussures et uniquement celle-ci, le reste n’avait plus lieu d’être, et je remontais en direction de l’hôtel.

R : Tu oublies ton bracelet.

Je me figeais. Cette voix, toi ! J’étais tellement perdue dans mes pensées que je ne t’avais pas vu. Finalement, je me retourne lentement, et mon regard croise le tien. Mon cœur se met à battre un peu plus vite, je me hais intérieurement pour ça. Tu ne portes plus que ta chemise, ta veste a disparu, et tu as déboutonné quelques boutons. Tu as les cheveux en bataille comme à ton habitude, ca pourrait me faire sourire malgré moi. La colère m’envahit alors. Je te hais à cet instant.

E : Tu peux le mettre à la poubelle !
R : Eli…
E : Arrêtes ça tout de suite ! Tu te moques de moi depuis le début. Va retrouver ta copine, et laisse-moi tranquille. Tu as dû bien rire…
R : Tu sais très bien que c’est faux !
E : Je ne sais absolument rien du tout. Tout ce que je croyais se retrouve être des mensonges. (Comme pour moi-même) Pourquoi je suis venue ici, bordel de dieu ?
R : Tu sais très bien ce que je ressens pour toi !
E : Tu ne ressens absolument rien pour moi. Je l’ai vu dans tes yeux en montant sur scène. Mais qu’est-ce que tu crois, bon sang ? Que je suis comme toi, que je ne ressens rien ? Que ce soir, tu ne m’as pas brisé le cœur ? Tu crois que ça me rend heureuse. Je regrette tellement d’être venue ici ce soir, mais en même temps, je sais enfin la vérité. Ce n’était qu’un jeu pour toi.

Je ferme les yeux l’espace de quelques secondes, mes yeux se rouvrent et se porte sur ma main gauche. A mon annulaire, sa bague. Je souvenais exactement comment il me l’avait donné, et quel déchirement ça avait été.

Flash Back.

R : Je dois partir. L’avion ne va pas m’attendre.
E : Je sais.

Mais je ne m’étais pas défait de son étreinte pour autant. Les larmes aux yeux, je m’étais tout de même détachée. Il m’avait embrassé sur le front, et avait pris ma main et mis la bague et avait dit quelque chose que je n’oublierais jamais.

R : Même si je suis loin, sache que je suis à toi. Pour toujours. Si tu doutes, regarde cette bague, et tu sauras que je serais toujours à toi, quoi qu’il arrive.

Fin du Flash Back.


Encore un mensonge. Doucement, je fis glisser la bague le loin de mon doigt, et la serra dans mes mains. Je m’approche de toi, doucement. Tu crois certainement, que je te crois, que je reviens vers toi, je le vois à ton sourire. Je m’arrête à quelques centimètres de toi, je prends ta main, et l’ouvre à ma hauteur, et j’y dépose délicatement la bague. Ton regard se voile, je pourrais presque croire que tu souffres.

R : Eli. Ne fais pas ça, je t’en prie.
E (les larmes coulant sur mon visage) : Je te la rends. Elle ne m’est pas destinée. Tu n’es pas à moi, tu ne l’as jamais été.

Je me lève sur la pointe des pieds, dépose un léger baiser mouillé sur sa joue, et je lui murmure tout de même à l’oreille :

« Je suis désolée. Je pensais être celle qu’il te fallait mais j’avais tort. J’espère que tu trouveras celle qu’il te faut. Moi, je ne suis pas celle là. Mais il faut que tu saches que je t’aimerais toujours. Tu serais toujours une partie de moi. Quoi qu’il arrive… »

Ce fût mes dernières paroles, et je m’enfuie en courant, les larmes ruisselantes sur mon visage…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twilight-central.com
little_alice
Part en Italie précipitamment
Part en Italie précipitamment
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1337
Age : 28
Localisation : bain de minuit chaud bouillant avec Edward!!!
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: Histoire d'une Absence - Chapitre 2 - 06 Avril 2009   Lun 6 Avr - 20:43

j'adore c'est trop trop beau!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Histoire d'une Absence - Chapitre 2 - 06 Avril 2009   Lun 6 Avr - 23:14

c'est tro triste, mai keske J.A.D.O.R.EEEEEEEEEEEEEEEEE
ve la suite et vite hein =)
Revenir en haut Aller en bas
aurely41
Traquée
Traquée
avatar

Féminin
Nombre de messages : 612
Age : 34
Localisation : Perdue dans mes pensées...
Date d'inscription : 31/03/2009

MessageSujet: Re: Histoire d'une Absence - Chapitre 2 - 06 Avril 2009   Jeu 14 Mai - 8:58

j'adore !! j'aimerai bien la suite ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cokichou
Dit au revoir à Edward
Dit au revoir à Edward
avatar

Féminin
Nombre de messages : 622
Age : 37
Date d'inscription : 05/04/2009

MessageSujet: Re: Histoire d'une Absence - Chapitre 2 - 06 Avril 2009   Jeu 14 Mai - 9:15

c super bien céline
j'adore
vivement la suite !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Histoire d'une Absence - Chapitre 2 - 06 Avril 2009   

Revenir en haut Aller en bas
 
Histoire d'une Absence - Chapitre 2 - 06 Avril 2009
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» citation du 25 avril 2009
» [Jeu - MOTS MELANGES] Du samedi 04 au vendredi 10 avril 2009
» Avril 2009 au disney village
» Bleach - Chapitre 310
» Avril 2009 : animaux de Pâques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twilighters France :: Le quartier des artistes :: Fanfics :: Fanfics tout Public-
Sauter vers: