Twilighters France


*** Twilighters France, votre source française depuis 4 ans!
 
AccueilTwilighters FranceFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Seule au fond de la nuit.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
AuteurMessage
bella55
Le combat
Le combat


Féminin
Nombre de messages : 1730
Age : 32
Localisation : forks avec taylor lautner
Date d'inscription : 03/02/2009

MessageSujet: Re: Seule au fond de la nuit.   Mer 15 Juil - 9:10

que c'est triste, mais hâte de lire la suite en espérant que carlisle revienne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jenny91
Ecoute Blondie et le clébard se disputer
Ecoute Blondie et le clébard se disputer


Féminin
Nombre de messages : 2626
Age : 32
Localisation : En région parisienne
Date d'inscription : 07/05/2009

MessageSujet: Re: Seule au fond de la nuit.   Mer 15 Juil - 12:22

et bien dites donc,

Il dit y avoir une explication pour le comportement de Carlisle, là c'est trop triste en tout cas

J'espère qu'il va revenir et vite parce que sans lui ce n'est plus pareil

Bisous jennifer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marine
Regarde Edward jouer du piano
Regarde  Edward jouer du piano


Féminin
Nombre de messages : 537
Age : 23
Localisation : Allongé à côter d'Edward sur l'ile d'Esmée
Date d'inscription : 11/02/2009

MessageSujet: Re: Seule au fond de la nuit.   Ven 17 Juil - 5:11

XXXII) Merveilleuse décision


L’ambiance dans la maison était vraiment glaciale. Pire que ça même Nous eûmes notre première conversation entre nous une semaine et demi après le départ de Carlisle C’est Jasper qui commença après être descendu de la chambre d’Esmé Nous étions tous figé dans une expression de douleur sans parler Il nous entreprit donc avec une voie bizarre :
« Maman m’inquiète, son désespoir s’aggrave de jour en jour Sa soif aussi Il va falloir redoubler de vigilance, tout le temps deux personnes avec elle serait le mieux. Et l’obligé à boire. »
On hocha tous nos têtes et Emmet monta rejoindre Rosalie qui était partie veiller notre mère adorée mais qui malheureusement dépérissais à vue d’œil. J’essayais d’imaginer ce que ça pouvait être pour Jasper de sentir tout ce qu’elle ressentait. Alice dit d’une voie dénaturée :
« Il faut aller lui chercher des animaux elle a trop soif elle ne pourra pas résister. »
Son copain opina la tête. Edward m’effleura la joue et je me blottissais contre lui. Puis je décidais de partir avec ma sœur de cœur pour trouver des proies à ramener et chasser un peu peut-être. On disparu en courant. Une fois éloignée de la maison. On chassa et après avoir but je me mis à tuer un puma à ramener. Je lui brisais la nuque. Maman aura plus de mal à résister au sang de carnivore pensais-je. Alice revint avec un loup et un cerf. Ça suffirait je pense. Ma sœur s’écroula sur le sol et gémit :
« J’en ai marre. De la voir dépérir comme ça. Et Carlisle me manque je veux qu’il revienne. Sans lui nous ne sommes pas les même. »
Je la prenais dans mes bras. Moi aussi ça me manquait avant. Que la colère de notre père nous déchire à ce point. Au fond de moi j’espérais qu’il reviendrait. Pour nous remettre dans l’unité :
« Il reviendra. Esmé doit lui manquer et on doit aussi lui manquer. Nous sommes sa vie en quelque sorte»
Ma voie se brisa sur la derniére phrase. Je savais que c’était en quelque sorte un mensonge. Sinon il ne nous aurait pas laissé comme ça en plan. Alice se blottit dans mon épaule et continua à gémir. Le venin me monta aux yeux et je me mis également à gémir. On souffrait à l’unisson. Se lâcher faisait du bien après le silence morbide de la villa blanche. On resta comme ça l’une contre l’autre pendant quelques heures. Puis lors ce qu’on vit que la nuit tombée on commença à rentrer. Je chargeais le cerf et le puma sur mes épaules et partit. On rentra le plus vite possible. Quand on franchit le seuil je captais un regard inquiet de nos copains respectifs qui n’avaient pas bouger du canapé ou on les avaient laissé.

A deux on gravit les escaliers. Une fois devant la chambre Le couple qui veillait sortit nous laissant la voie libre il allait falloir qu’on la fasse boire et cela ne risquait pas d’être une mince à faire… On rentra. Esmé leva la tête sentant l’odeur du gibier. Ses yeux noirs étincelèrent mais elle se contrôla tant bien que mal. Elle s’était crispé cela se voyait. Je pris place sur le lit après avoir poser le « dîner ». Alice m’imita et après avoir respiré calmement plusieurs fois pour prendre une voie assurée elle commença :
« Il faut que tu boives ! On t’a ramené ce qu’il faut ! »
Je vis les lèvres de notre mère se pinçaient fortement. Elle se contenait. Et fit non de la tête. Je soupirais :
« Te faire souffrir ne sert à rien. Un jour ou l’autre tu flancheras et peut-être sur un humain ! »
Le même signe de la tête J’eu vraiment envie de la prendre et d’enfoncer ses dents dans le coup des bêtes. Je n’aurais aucun mal de le faire. Le manque de sang l’affaiblissait et j’avais encore la force d’un nouveau né et je venais de me rassasier un minimum. Mais ce n’était pas le mieux à faire. J’essayais un argument rationnel :
« Tu sais très bien qu’un vampire ne peux mourir de la soif. Donc que tu boives ou pas c’est la même chose. »
Un gémissement sortit de la bouche pinçait d’Esmé. J’avais touché un point sensible. Je ne pense pas qu’elle mettrait son plan à exécution car nous étions là. Mais elle aurait aimé mourir.
« Je ne veux pas… Je ne veux pas ! Je veux souffrir comme j’ai fait souffrir Carlisle »
Quoi en plus elle se mettait à culpabiliser. On n’était pas sortit de l’auberge pour la calmer et l’aider. Les autres en bas avaient retenue leurs souffles à l’entente de cette phrase, je l’entendais. Ce fut une Alice qui avait du mal à contenir la colère qui répondit :
« Esm’ tu n’as strictement rien fait ! C’est lui qui c’est énervé et qui as frappé Rose et Marina non ? Pas toi. Nous ne lui avons en aucun cas demander de partir ! »
C’était vrai. A la penser du coup que j’avais prit je souffris énormément. Il avait effectivement levé la main sur nous. J’appuyais sur le bras de ma sœur pour lui intimer le calme.
« Mais je lui est dit … Qu’il n’était pas le bienvenue ici !
-Tu n’as pas dit ça rectifiais-je tu as dit qu’il n’avait pas à nous frapper !
-Ce qui est totalement différend Tu n’aurais put lui dire ça de toute façon finit Alice. »
Maman retint son souffle quelques secondes. Pourquoi croyait-elle qu’elle l’avait congédié. Jamais elle n’avait dit quoi que ce soit qui s’en rapprochait. J’entendis des pas dans les pas. Rosalie sûrement. Effectivement ce fut elle qui pénétra dans la chambre. Les garçons devaient avoir compris qu’on préférait être entre femme. Pour lui parler c’était plus simple. J’entendais d’ici Emmet grinçait des dents. Je ne l’imaginais pas dans la chambre Notre blonde regarda droit dans les yeux Esmé et assena avec force :
« Je t’interdit de dire que tu es pour quoi que ce soit dans la fuite de Carlisle ! Il a plus de 300 ans. Il prend et d’assume ses décisions seul ! Ne t’en tient pas responsable »
Je fus frappé par la froideur glaciale de la voie. Jamais elle ne c’était adressé avec ce ton à l’un d’entre nous. Juste avec cet humain l’autre jours et encore. Je décidais de revenir au but premier de notre visite à 3 dans cette chambre. Je pris donc la suite :
« Bon revenons à nos mouton. Tu vas boire Esmé ! Il le faut et on usera de la force !
-Non ! »
Ce cri était celui d’une vraie et énorme tristesse. Il me fendit le cœur. Mais je ne devais pas lui céder je devais être forte. Je repris donc d’une voie que je voulais bien plus ferme.
« Esmé ! Boit !
-Non ! »
Je soupirais. Je ne voulais pas l’obliger mais j’allais le devoir je le sentais. Je me tournais vers Alice et Rosalie. Elles avaient l’air résignées aussi. Je me tournais vers maman :
« Vraiment désolé. Tu dois boire ! »
Je la serrais contre moi l’empêchant de bouger. Sa résistance fut pitoyable par rapport à ma force. Je l’obligeais à ouvrir la mâchoire avec ma main. Mes sœurs avaient comprit. Alice attrapa le cerf perça la veine du coup. Et fit couler le sang dans la gorge d’Esmé. Une fois que l’animal fut finit ma prisonnière se débattit avec une ardeur renouveler grâce au sang animal mais je la retint fermement. Rosalie lui fit boire le sang du loup sans en laisser une goutte dans la carcasse qu’elle emporta dehors. Je commençais à devoir forcer. Alice me jeta un coup d’œil. Je lui fis signe de continuer à donner. Alors qu’elle commençait à verser le sang du puma je me fis mordre. Je la lâchais en hurlant. Rosalie arriva et maîtrisa la rebelle avec l’aide de ma sœur de cœur. Je sentais une grosse brûlure en moi. Je l’ignorais et prit le puma le vidant dans la gorge d’Esmé. Une fois que j’eu finit je leurs dit de ne pas lâcher et j’envoyais dehors la bête vidé de son sang. Une fois que je revins Rosalie grommela :
« Comment t’as fait pour maîtriser seule cette furie. »
Je leurs fit signe de libérer la sois disant furie qui nous abreuva d’un flot de grognement mécontent. On n’y fit aucunement attention. Ça ne servait à rien.

Rose redescendit. Esmé se remit allonger et gémit de nouveaux. Ses prunelles avaient beau être maintenant ambre son état mental restait au noir. La brûlure dans mon bras continuait. Le venin sans doute qui devait faire son effet. Une fois qu’Edward et Jasper au matin vinrent prendre notre place on descendit. Je m’affalais sur le canapé. Et y restait toute la journée. Mon cœur était déchiré. Trois jours passèrent entre garde d’Esmé et période statique sur le canapé Figé par le chagrin cela faisait déjà deux semaines que Carlisle était partit Il nous manquait à tous Sans lui pas de guide. Edward pourrais essayer de prendre l’autorité mais ce ne serait pas la même chose ils étaient vraiment trop différend C’était impossible. L’espérance avait fané. Les Cullen c’était finit. Malheureusement. C’était impossible. Non. Nous étions indestructible. Cette pensée me détruit. Je ne pouvais exister en tant que vampire qu’avec eux. Je sortis. Ne voulant pas déprimer Jasper et alerter Edward sur mon état. J’allais dans la forêt. Je couru longtemps. Mais cela ne m’empêchait pas de réfléchir. Je préférais donc arrêter et m’affaler sur un tronc qui eu l’air de ne pas vraiment aimer mon poids. Je restais là. Sans bouger à gémir. En pensant à plusieurs choses : mon ange, la disparition de Carlisle et à cause de ce départ la fin des Cullen. Puis tout à coup j’entendis un bruit de course. Vampirique. Quelqu’un s’alertait de mon état. Edward ou Alice peut-être. Qui se demandaient certainement où j’étais alors que j’avais chassé peu de temps auparavant. Je refermais les yeux et entendit une voie :
« Qu’est ce que tu fiches là ? »
Mais, cette voie c’était, sa voie. J’ouvrais les yeux ne voulant pas y croire. Je rêvais. Mais non, dans la pénombre se tenait la tête blonde de Carlisle ! Je balbutiais car non remise de l’effet de surprise sous lequel j’étais, que faisait-il ici ?
« Que … Que fait tu là ?
-Je reviens m’excuser et revenir. Si vous voulez encore de moi bien sur. J’ai pris cette décision. »
C’était là, une merveilleuse décision qu’il avait prise. Je me levais et le serrais dans mes bras.


Je m'en vais en vacance pour 2 semaines et je n'aurais pas d'ordi donc pas de suite mais promis j'ai prit un cahier pour écrire et à mon retour je poste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://life-of-me-Marine.skyblog.com/
lilou8085
Joue au strip base-ball avec emmett
Joue au strip base-ball avec emmett


Féminin
Nombre de messages : 11138
Age : 31
Localisation : Nounours Addict
Date d'inscription : 23/03/2009

MessageSujet: Re: Seule au fond de la nuit.   Ven 17 Juil - 7:49

tres belle suite !!! pauvre esmée quand meme !!!!




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bella55
Le combat
Le combat


Féminin
Nombre de messages : 1730
Age : 32
Localisation : forks avec taylor lautner
Date d'inscription : 03/02/2009

MessageSujet: Re: Seule au fond de la nuit.   Ven 17 Juil - 10:27

vivement la suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jenny91
Ecoute Blondie et le clébard se disputer
Ecoute Blondie et le clébard se disputer


Féminin
Nombre de messages : 2626
Age : 32
Localisation : En région parisienne
Date d'inscription : 07/05/2009

MessageSujet: Re: Seule au fond de la nuit.   Ven 17 Juil - 11:38

AHHH enfin il revient

Bonne vacances et reviens nous avec pleins de suite

Bisous Jennifer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Seule au fond de la nuit.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Seule au fond de la nuit.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
 Sujets similaires
-
» Photos de Disneyland Paris en HDR (High Dynamic Range) !
» SEULE DANS LA NUIT d'Ann Rule
» Seule dans la nuit • Ann Rule
» Coccinelle de nuit
» Faire un fondu sur une seule partie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twilighters France :: Le quartier des artistes :: Fanfics :: Fanfics tout Public-
Sauter vers: