Twilighters France


*** Twilighters France, votre source française depuis 4 ans!
 
AccueilTwilighters FranceFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Seule au fond de la nuit.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Marine
Regarde Edward jouer du piano
Regarde  Edward jouer du piano
avatar

Féminin
Nombre de messages : 537
Age : 23
Localisation : Allongé à côter d'Edward sur l'ile d'Esmée
Date d'inscription : 11/02/2009

MessageSujet: Seule au fond de la nuit.   Jeu 19 Mar - 13:11

Moi aussi j'ai décidée de me lancer dans l'écriture d'une fic dites ce que vous en pensez SVP même si vous trouvez ça nul xd. Merci si vous lisez

I ) Mon ange disparue.




Moi c’est Marina j’ai 17 ans depuis déjà quelque mois. Je suis agenouillée dans une chambre d’hôpital à côte d’un lit les yeux lâchant des larmes sans discontinuer. Dans ce lit une petite silhouette replète est recroquevillée des tuyaux lui sortant du nez, de la gorge de partout. Je ne reconnais plus celle qui est pour moi la petite sœur que je n’ai jamais eu : ma cousine Lisa. Je me relève avec difficulté et la prend dans mes bras. Mes larmes mouille son petit visage d’ange de 7 ans et demi. Ma mère rentre dans ma chambre le visage tuméfié de douleur. Je doit avoir le même.
« Quel est le con qui lui a fait ça ?
-On ne sais pas. »
Mon visage se fige tendit que je tempête que tout le monde est des incapables ici. Quand je me tait ma mère rajoute les yeux pleins de larmes.
« Un homme l’aurais attraper à la sortie de l’école sa mère n’a rien vue. Il l’a battu et violée. »
Je resserre mon étreinte autour de son petit corps. Ma petite chérie. Comment l’aider ma belle.
« Marina, rentre tu es crevée tu veille depuis 24 heure je reste tu reviendras demain matin. Vas dormir.
-Non ! Je reste !
-Tu v’a m’obéir et à la seconde ! »
Pleurant toujours je récupère mon sac et je sort après avoir déposer un baiser sur le front d’ange de ma cousine. Et retourne chez moi. Je ne trouve pas le sommeil de suite malgré la fatigue qui m’engourdit. Mes yeux rouges de pleurer depuis que j’ai apprit l’effroyable nouvelle il y a 24 heures de cela. Mon âme est comme déchirée. Mon sommeil est plein de cauchemar. Je me réveille en plein milieux de la nuit. Je descend boire. Quelle n’est pas la surprise d’entendre le téléphone sonner alors qu’il est 3 h du matin. Je décroche.
« Allô ?
-Marina ? »
Je sent que ma mère pleure.
« Qu’est ce qu’il y a ?
-Lisa est ……… »
Je comprend instantanément. Je me met à pleurer aussi mais je ne veux pas le croire.
« Est ?
-Partie. »
Je raccroche le téléphone je crie, hurle pleure. Ma chérie m’a quittée. Sans elle je ne suis plus rien elle ne peux pas nous avoir quittée. Peu à peu je prend conscience de la terrible réalité. La vie sans mon ange ne m’intéresse pas. Elle est la seule que j’ai jamais appréciée ayant toujours été rejetée par les autres depuis mon plus jeune âge. Les yeux embuée je sort continuant à pleurer. Mon âme partit avec ma cousine. Je rentre dans un bois attenant à la ville ou je vivais. Quand sans comprendre je me retrouve face à un homme. Je le supplie
« Tuez moi ! »
Puis plus rien. Je sens qu’on me transperce la gorge avec férocité. Mon vœux est exaucé. Je vais mourir. Rejoindre ma belle. Là ou on ne sais pas ce qui va se passer. Tout à coup mon corps se met à brûler en partant du coup et se rependant jusqu'aux pieds. Je hurle. Une jeune femme se tient en face de moi alors que j’agonise. Je sent qu’elle m’attrape, elle s’envole à une vitesse phénoménale. C’est cela je souffre mais je suis morte. Ma souffrance est enfin finit.



Alors vos impressions ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://life-of-me-Marine.skyblog.com/
Marine
Regarde Edward jouer du piano
Regarde  Edward jouer du piano
avatar

Féminin
Nombre de messages : 537
Age : 23
Localisation : Allongé à côter d'Edward sur l'ile d'Esmée
Date d'inscription : 11/02/2009

MessageSujet: Chapitre 2   Jeu 19 Mar - 13:20

Voila le 2éme chapitre de la fic que j'avais déja écrit xd !


II ) Pourquoi ?


Au bout de peu de temps je ferme les yeux. Ma douleur est à chaque instant plus dévorante. Cette chaleur. Je suis certainement en cendre je me demande ce qui maintient la cohésion de mon corps. J’attend des voix proches. Je ne veux pas ouvrir les yeux ni parler. Cela ne sert à rien je hurlerais. Je veux être calme dans la mort. J’ai l’impression que j’entend mieux les bruits. C’est une des particularité de la mort ? Nos sens se développent ? Tout est confus. Je reste comme ça combien de temps ? Je ne le sais pas je ne veux pas le savoir l’important est d’être morte quoi qu’il m’arrive. Au bout d’un moment je sent que le brasier dans mon corps s’enlève de mes paumes puis de mes pieds. Est ce la fin ? Suis-je enfin morte ? Le feu s’enlève petit à petit de tout mon corps. Je sentit mon cœur battre faiblement. Puis plus du tout. Un silence de plomb se fit dans la pièce. Je sentit une pression s’effectuer sur ma main. Je sautait sans réfléchir ! Sur mes pieds. Je respirais doucement mais mes sensations étaient bizarre. Je ne me comprenais plus. Un homme blond les cheveux lisses se tenait devant moi. Juste derrière lui se tenait un blond avec des cicatrices impressionnantes, tout deux d’une pâleur lunaire. Je grognait. Quelques visages se tenaient derrière. Ses deux hommes. Je tombais assise avec une souplesse dont je ne me serais cru capable. Ou était ma cousine la seule que j’aurais voulue avoir dans la mort. Le blond aux cheveux lisse me regarda :
« Je m’appelle Carlisle. Et toi ?
-Marina. »
Ma voix ? Un soprano qui n’était pas à moi ! Mais de toute façon je ne voulais plus être Marina je voulais être avec Lisa. Pourquoi je me retrouvais avec des inconnues alors que je suis morte ???? Seule avec mon ange c’est ce que je voulais. Je n’arrivais pas à pleurer.
«Marina tu ne dois pas comprendre ?
-Pas vraiment balbutiais-je.
-Je m’en doute.
-La seule chose que je sais c’est que je suis morte.
-Et pour ça tu te trompe ! »
Une femme s’avança. Elle était brune les cheveux bruns, long et bouclés. Une douceur empreinte sur le visage et la peaux blanche. Elle avait parlée d’une voix douce de soprano encore plus haute que la mienne.
« Tu n’es pas morte.
-Mais ? la douleur ? Mon cœur arrêté ?
-C’est la transformation. »
La transformation laquelle ? Mes sens avaient changés ma voix aussi mais que se passe t-il ? Je ne suis pas morte ? Pourquoi ?
« Tu a été transformée en vampire. »
Un vampire ??? Qu’est ce que ce délire total ! Ils n’existent pas ! Je l’ai toujours su ! Une vampire ils avaient pas d’autre bonne farce comme ça ! Pourquoi pas des sorcières non plus ?
« Je sais que ça doit te paraître bizarre mais c’est la réalité. Nous en sommes aussi.
-Et on boit du sang aussi non ? »
J’avais essayer de mettre autant de sarcasmes que possible dans ma voix. Le grand blond derrière grogna.
« Tu as tout à fait raison
-Qu’est ce que ce délire total là. Les vampires n’existent pas. Alors si c’est une farce c’est pas marrant ! Franchement »
Je m’étais énervé. Le blond plein de cicatrice s’approcha de moi. Il sembla se concentrer. Je sentit un apaisement arriver.
« ça peux paraître fou mais c’est la stricte réalité. Tu doit l’admettre. Tu doit même être assoiffée. Nous sommes fait pour tuer des humains mais nous nous sommes des végétariens. Nous ne buvons que du sang animal. Tu pourras ou te joindre à nous ou partir tu choisiras. On ne t’imposera rien. Tu as de nouveaux atouts que l’on te montrera tout à l’heure. »
Il avait l’air d’un sérieux… Mais des vampires quand même ! Il faut pas exagérer. Ayant toujours été doter d’un esprit très rationnel j’avais un mal fou à admettre cela. Quasiment impossible. Une brune aux cheveux court ébouriffée s’approcha en sautillant son expression me fit légèrement sourire, elle ressemblait à un lutin, sa peaux pâle faisant contraste.
« Salut ! Moi c’est Alice ! Je suis sûre qu’on va bien s’entendre !
-Bonjour Alice ! »
Elle s’approcha à une vitesse plutôt lente et m’étreignit. Un grognement s’échappa du torse du grand blond ébouriffé
« Jasper ! Calme toi elle ne me fera rien ! Regarde elle ne me fait rien.
-Eloigne toi !
-Etre mon fiancé ne te donne pas le droit de me donner des ordres ! »
La brune aux cheveux long d’un air presque découragé les regardas tour à tour et leurs dit :
« Alice, Jasper stop s’il vous plaît. Moi c’est Esmé. La femme de Carlisle et je suis la mère adoptive de Rosalie.. »
Une grande blonde me gratifia d’un léger sourire. Elle aurait put être mannequin tellement elle était belle ! Ses cheveux sa peaux…
« Emmet »
Un homme pâle et brun baraquer qui enlaçait Rosalie me sourit franchement. Il avait une de ses carrures. Je n’avais pas franchement envie de le provoquer de quelque manière que ce soit. Il m’aurais réduit en bouillit très facilement.
« Alice, Jasper et Edward. »
Le seul garçon que je ne connaissait pas me sourit en coin. Ses cheveux blonds quelque peu en bataille sa peau pâle et ses yeux d’or lui donner un visage à croquer. Les présentations étaient finit mais je restais assisse sans bouger d’un poil. Carlisle s’approcha de moi doucement et sans aucun bruit.
« ça va ? »
Je ne voulais pas répondre mon seul souhait était de mourir et me voilà vampire. Ma cousine elle était morte pas vampire donc je voulais mourir. J’émit un gémissement plutôt animal qui me surpris mais qui déconcerta tout les membres de cette famille. Alice s’approcha de moi malgré que Jasper essaye de lui barrait le passage. Elle me passa sa main tiède sur ma joue. Sa peau était dure mais douce et soyeuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://life-of-me-Marine.skyblog.com/
bella55
Le combat
Le combat
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1730
Age : 32
Localisation : forks avec taylor lautner
Date d'inscription : 03/02/2009

MessageSujet: Re: Seule au fond de la nuit.   Jeu 19 Mar - 13:28

le début est triste, mais sinon ta fic est super vivement la suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Seule au fond de la nuit.   Jeu 19 Mar - 16:45

c triste, mai jai bien envie de voir la suite
Revenir en haut Aller en bas
bellard
Ecoute les légendes Quileutes
Ecoute les légendes Quileutes
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1516
Age : 36
Localisation : ""dans les bras edward""
Date d'inscription : 08/01/2009

MessageSujet: Re: Seule au fond de la nuit.   Jeu 19 Mar - 17:55

c est vrai c est triste mais hate de lire la suite !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marine
Regarde Edward jouer du piano
Regarde  Edward jouer du piano
avatar

Féminin
Nombre de messages : 537
Age : 23
Localisation : Allongé à côter d'Edward sur l'ile d'Esmée
Date d'inscription : 11/02/2009

MessageSujet: Chapitre 3   Ven 20 Mar - 15:44

Voila le chapitre 3. Je pense poster le 4éme à la fin du week-end dimanche soir probablement


III) Première chasse


Je ne sais pas si il se passa longtemps alors qu je restais muette mais ma gorge commença à me brûler. Je déglutis difficilement.
« Bon, Alice, Rosalie et Esmé vous allez chasser avec elle. Et expliquer lui en quoi consiste ses nouvelles capacités.
-Nos vos t’il pas mieux que Emmet ou moi les accompagnons ?
-Jasper je pense qu’elle a besoin de présence féminine. Et à 3 elles ne risquent rien.
-Allons y clama en se relevant le petit lutin »
Elle me tendit la main et je me remis sur mes jambes. Elle disparu en criant : « Mince ». Elle était de retour 2 seconde après portant un miroir.
« Tu doit avoir envie de te voir. »
Elle me le foutu devant. Je me regardais et ne put retenir d’avoir peur. Qui était la grande femme dans le miroir ? Mes yeux en amande étaient d’un rouge poignant qui me fit énormément froid dans le dos. Mes cheveux noir corbeau me descendait en ondulant au milieu du dos. Ma peau toujours bronzée d’habitude était du même blanc pâle que ceux de la famille. Des cernes épais et foncés se détachaient de mes yeux. Mes muscles habituellement plutôt rond étaient maintenant longiligne. J’avais l’impression d’avoir grandit énormément.
« Pour les yeux ils changeront de couleur si tu boit du sang animal. Moins si tu décide de boire de l’humain. »
C’était Edward qui avait parlé. Je le gratifiais d’une triste grimace. Alice m’attrapa par la main et me fit dévaler l’escalier. Mais comment je cours ?????? Je remarquais que les deux autres femmes nous avaient suivie.
« Ah oui tu as des capacités physique énorme maintenant. Tu t’en rendras compte petit à petit. Je te les expliquerais. »
Je ne répondis pas. Je les suivis dehors. On courut pendants quelques temps mais je ne ressentais aucune fatigue. Elles s’arrêtèrent net, je les imitais sans effort.
« Très bien, tout est instinctif je te rassure. Tu doit juste humer un animal tu suit la trace et voilà que dire de plus. Rien. Tu y arrivera seule concentre toi sur une trace. »
Je humais l’air quand une odeur me vint. Elle n’était pas très appétissante mais bon. Je courrais vers cette trace. Une biche apparament. Je m’élançais consciente des regards qui me suivaient. Je mordit dans le coup de l’animal et but son sang, qui me fit grimacer. Le goût animal était vraiment incommodant. Lors ce que je me relevais je sentais encore la brûlure de ma gorge.
« Je sais ce n’est pas facile au début mais on s’y fait au goût animal.
-Mais pourquoi j’ai encore soif ??
-Tu es jeune répondit Esmé avec douceur. »
Toutes trois me sourirent. Elles étaient vraiment gentilles. Je savais que j’étais libre de partir mais je ne pensais pas que j’arriverais à le faire. Une fois que j’eu but un peu plus je m’asseyais voulant pleurer un peux. Mais aucune larme ne sortit de mon corps malgré la douleur qui me tenaillait. Ma cousine. Je ne pensais qu’a elle. Ma petite chérie trop tôt enlevé à mon affection. Les 3 femmes s’approchèrent de moi. Rosalie s’agenouilla la première et me posa sa main sur l’épaule suivit des deux autres.
« Marina. Qu’est ce qu’il y a ? »
Je ne répondis pas. Je ne voulais pas en parler. Garder ma douleur. Et mourir. Le plus vite possible malgré cette famille aimante qui voulait m’aider ça ne changeais pas ma douleur ni mon sentiment de culpabilité. J’aurais du aller la chercher à l’école ce jours-la. Tout était ma faute. Seulement de ma faute. J’ai été indigne avec cette chérie qui m’offrait tout mon amour. Je gémissais faiblement. Alice me dit dans un souffle
« Quand je t’ai trouver tu avais été mordue je t’ai sauvée. Mais pourquoi était tu dans la forêt à cette heure ?
-Tu aurais du le laisser me tuer. Je serais avec elle au moins. »
Sans m’en rendre compte je gémissais encore plus fort. Sans que je comprenne pourquoi Esmé commença à gémir elle aussi. Sur son visage une tristesse semblait empreinte. Elle se précipita sur moi et me serra dans ses bras très fort.
« Qui est mort ? »
Ce mot m’arracha un long bruit avant que je ne réponde d’une voix bizarre :
« Lisa, ma cousine, ma fille de cœur. »
Alice m’attrapa une de mes mains et se mit à la serrer. Maladroitement je rendis son étreinte à Esmé. Rosalie me prévint :
« Fait attention quand tu nous serre les nouveaux-nés sont plus fort. Tu pourrais sans le vouloir lui faire mal. Où a tout le monde de la famille. Nous avons perdue cette force en gagnant en maturité. »
Je hochai la tête en faisant attention de ne pas blesser celle que je serrais. Cet instant dura longtemps mais je ne le vis pas passer. On décida de rentrés. Nous fûmes à la grande villa blanche assez rapidement.
[/font]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://life-of-me-Marine.skyblog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Seule au fond de la nuit.   Ven 20 Mar - 20:40

jaime bien et ve la suite =)
Revenir en haut Aller en bas
bella55
Le combat
Le combat
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1730
Age : 32
Localisation : forks avec taylor lautner
Date d'inscription : 03/02/2009

MessageSujet: Re: Seule au fond de la nuit.   Sam 21 Mar - 11:50

moi aussi je veux bien la suite s'il te plait
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marine
Regarde Edward jouer du piano
Regarde  Edward jouer du piano
avatar

Féminin
Nombre de messages : 537
Age : 23
Localisation : Allongé à côter d'Edward sur l'ile d'Esmée
Date d'inscription : 11/02/2009

MessageSujet: Re: Seule au fond de la nuit.   Sam 21 Mar - 18:19

La suite est écrite. Elle sera poster demain dans la journée !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://life-of-me-Marine.skyblog.com/
Orphée
1ers mots échangés avec Edward Cullen
1ers mots échangés avec Edward Cullen
avatar

Féminin
Nombre de messages : 153
Age : 42
Localisation : A Forks
Date d'inscription : 16/03/2009

MessageSujet: Re: Seule au fond de la nuit.   Sam 21 Mar - 18:47

et bé des futures écrivain ?? sa fait plaiz Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dreamland.frenchboard.com/forum.htm
bellard
Ecoute les légendes Quileutes
Ecoute les légendes Quileutes
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1516
Age : 36
Localisation : ""dans les bras edward""
Date d'inscription : 08/01/2009

MessageSujet: Re: Seule au fond de la nuit.   Sam 21 Mar - 20:43

j adore et veut la suite bien sur !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marine
Regarde Edward jouer du piano
Regarde  Edward jouer du piano
avatar

Féminin
Nombre de messages : 537
Age : 23
Localisation : Allongé à côter d'Edward sur l'ile d'Esmée
Date d'inscription : 11/02/2009

MessageSujet: Re: Seule au fond de la nuit.   Dim 22 Mar - 17:31

Voila le chapitre 4. C'est beaucoup de répétition de ce que l'on sait dans le livre mais c'est un chapitre de transition obligé

IV) Histoires et révélations


Peu après notre retour j’entendis la voix de Carlisle qui nous appelait. Je descendis à la vitesse de l’éclair. Il m’amena à la salle à manger ou tout le monde était assis. Je fis de même. Il m’imita et commença à parler. J’avais maintenant la preuve qu’il avait une position d’autorité dans la famille. Il trônait toujours au centre :
« Bon, très bien. Marina. Je vais te poser une question à la quelle je veux que tu réponde avec sincérité et sans peur de te blesser. Quelle que soit ta décision soit franche et ne fait rien par obligation. »
J’hochais la tête pour lui montrer que j’avais comprit.
« Très bien, la question est : Veux tu t’intégrer à nous ? En sachant que cette décision n’est pas irrévocable. Tu pourra partir des que tu le souhaitera. Mais saches que ça comporte deux règles une qui est vrai tout le temps l’autre juste dans ce clan :
-Garder notre existence vampiresque secrète
-Ne pas te nourrir de sang humain »
Je réfléchis. Ces règles ne me gênaient. Je ne supporterais pas d’ôter la vie de toute façon et garder notre existence secrète ça c’était compréhensible. Pour l’instant une vie solitaire ne me disait pas grand-chose. J’étais tellement triste. Autant essayer de m’en sortir de cette tristesse. Un minimum du moins.
« Si je ne vous dérange pas j’aimerais restée ici et respectée vos règles. »
Esmé me sauta quasiment dessus et m’élança fermement suivie d’Alice. Emmet, Edward, Jasper, Rosalie et Carlisle me sourirent. Ce dernier continua.
« Très bien et tu ne nous dérange nullement au contraire. Nous espérions que tu accepterais. Notre nom de famille est Cullen. Nous allons te raconter notre histoire je pense que tu es en droit de savoir je vais commencer : je vivais à Londres dans les années 1640 »
J’écarquillais mes yeux. Ceux qui eu le don de faire rire la famille entière et je me sentit soudain très bête !
« Ne savais tu pas que nous sommes incapable de pleurer ou de dormir ni de rougir ? Nous sommes immortel aussi. »
Je ne pus absolument pas retenir un hoquet de surprise. Mes derniers espoirs de revoir mon ange s’échappaient de moi en même temps que je gémissais. Donc je ne mourrais jamais je ne retrouverais jamais Lisa. Imperturbable Carlisle continua son récit :
« J’était le fils d’un pasteur anglican qui chassais les créatures comme les vampires. Un jour je suis partit en expédition pour en tuer quelques uns. J’avais 23 ans et je me suis fait mordre et j’ai été transformé. Après m’être mit à l’écart. Je ne voulais rien manger rien tuer. Mais un jour j’ai tué un animal et depuis je vis comme ça. J’ai fait des études de médecines et je me suis mit à travailler dans un hôpital à Chicago. Une épidémie de grippe espagnole a ravagé. J’ai rencontré les parents d’Edward et Edward qui avait 17 ans. Ses parents sont morts de la grippe espagnole et sa mère m’a fait promettre de sauver son fils mourrant. Je l’ai donc transformé. »
Edward lui fit signe de s’arrêter et continua de son ténor magnifique
« J’ai vécu avec Carlisle longtemps découvrant mon don : celui de lire dans les pensés de tout le monde jusqu'à ce qu’il trouve Esmé et la transforme. »
Maintenant c’est cette dernière qui continua
« J’avais sauté d’une falaise après avoir perdu mon enfant unique. Il est mort bébé j’avais 26 ans. Nous avons vécu à 3 jusqu'à ce que dans une ruelle Carlisle trouve Rosalie. »
Cette dernière balança ces cheveux en arrière et continua sur sa partie de l’histoire, sa vie avant :
« Je m’étais fait attaquer par mon futur mari qui avait trop bu avec ses amies alors que je rentrais chez nous. Ils m’ont violés puis laissé à moitié morte. Carlisle m’a trouver et m’a transformer je n’avais que 18 ans. Peu de temps après lors d’une chasse j’ai trouver Emmet que j’ai ramener pour qu’il soit transformer. »
J’étais passionnée par cette histoire et cette formation de clan. Que des circonstances. Emmet prit la parole
« J’était aller à la chasse ce jour-la peu après mes 20 ans et un ours m’avais attaqué et m’aurais tuer si Rose n’avais pas été là. J’ai été transformé. »
Je fut surprise de voir Jasper prendre la parole en suivant.
« Moi je me suis fait transformer par une femme Maria qui formait une armée de nouveaux-né, j’avais 19 ans. Sauf qu’elle ne m’a pas tuée comme tout les autres et m’a garder pour l’aider à tout contrôler car elle m’aimait et que vue que mon don est celui de contrôler les émotions il lui était très utile pour se faire obéir de nouveaux-nés instables et turbulents. Au bout d’un moment je me suis enfui avec 2 amies : Peter et Charlotte. Mais je suis tombé dans une sorte de dépression. Je suis allé dans une sorte de bar ou j’ai trouvé Alice »
Ce petit lutin me sourit amicalement avant de prendre sa part dans l’histoire du clan.
« Moi j’ai été interné car je faisais des rêves premoitoires. Un vampire m’a la bas prit sous son aile si je puis dire. Un traqueur James m’a trouvé à son goût et a voulu me vider de mon sang. Ce vampire protecteur m’a transformé pour me sauver alors que j’avais 17 ans mais James l’a tué. J ‘ai errer et avec le don de voir le futur dont je suis doter j’ai vu que Jasper m’attendait. Je suis allé le chercher puis j’ai vue le groupe de Carlisle et nous l’avons rejoint.
-Voilà l’histoire du clan finit Carlisle »
Je pensais encore à ces fabuleuses histoires sans ce rendre compte qu’on me fixait. Lors ce que je le remarquais j’essayais de voir ce que j’avais. Qu’avais-je fait comme impair ?
« Qu’est ce qu’il y a ?
-Nous aimerions connaître ton histoire.
-Bon, d’accord. J’ai vécue avec ma mère et à côte de chez ma Tati toute ma jeunesse. Lors ce que ma cousine est née j’avais 10 ans et c’est moi qui m’en suis beaucoup occupée j’était sa deuxième mère. »
Repensais à ma petite chérie réouvrit dans mon cœur une faille de douleur abominable. Je gémis doucement de douleur. Elle me manquait énormément. Ma douleur était abominable. Silencieux et respectueux les Cullen m’écoutaient. Je repris doucement ma respiration et me calma pour pouvoir continuer ce récit douloureux pour moi.
« Je me suis attachée à elle comme une mère s’attache à sa fille. Sa mère a elle ne s’en occupait pas. La petite me préférais et m’a toujours appelée maman Marina. »
La douleur m’envahit de nouveaux lors ce que je repensais à sa petite voix qui me répétais maman Marina tu ne m’abandonnera jamais hein. J’avais faillit à ma promesse.
« Il y a quelque jour de cela. Sa mère m’a dit qu ‘elle voulais allais récupérer sa fille à l’école elle y est aller sauf que la petite en sortant s’est fait attraper et à était violée et battue. »
Je du m’arrêter encore une fois. Esmé me regardait avec les yeux écarquillés d’horreur que je retrouvais en moindre sur Alice. Les autres avait la tête baisser. Si ils s’impatientaient ils ne dirent rien et je repris :
« Elle a été retrouvée et emportée à l’hôpital ou elle est restée dans le coma 24 heures ou j’ai été avec elle. Ma mère m’a dit de rentrer me reposer j’ai obéit. Et quelques heures après la petite étaient mortes. »
Je me recroquevillais sur ma chaise. Raconté était horrible. Elle me manquait, je ne la reverrais jamais. Mais pourquoi elle pleine de vie et qui méritais d’être heureuse et de vivre entourée au moins par moi.
« Je suis partit dans la forêt proche ou je me suis laisser aller. Mon créateur m’a attaqué. Et Alice m’a trouver et sauver. »
Je ne pouvais retenir des gémissements. Esmé gémissait aussi. Elle se leva et vint m’enlacer à son tour.


La suite sera posté mercredi soir au maximum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://life-of-me-Marine.skyblog.com/
PaP's *
JouJou SenSuel de DarK-EdwArd
JouJou SenSuel de DarK-EdwArd
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3437
Age : 43
Localisation : Dans la play-room d'Edward ...
Date d'inscription : 14/10/2008

MessageSujet: Re: Seule au fond de la nuit.   Dim 22 Mar - 18:38

Pour un début , il est plein de promesse ^^
Quelques répétitions , une faute ou deux par ci par là mais y'a pas de quoi fouetter un chat , j'en fais aussi moi !!
j'ai lu tes 4 suites d'une traite et j'aime beaucoup ton histoire , je viendrais avec plaisir suivre les aventures de Marina !
Bravo mamzelle !

bisou


*-._.-* *-._.-* No rules... No regrets... No return *-._.-* *-._.-*


http://mamzellepaps.tumblr.com

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mamzellepap-s.skyrock.com/
bella55
Le combat
Le combat
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1730
Age : 32
Localisation : forks avec taylor lautner
Date d'inscription : 03/02/2009

MessageSujet: Re: Seule au fond de la nuit.   Dim 22 Mar - 19:36

moi j'attend la suite de ta fic avec patience
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Seule au fond de la nuit.   Dim 22 Mar - 22:30

jadore, ta fic, elle tout simplemen genial et g tro hate de voir la suite
Revenir en haut Aller en bas
bellard
Ecoute les légendes Quileutes
Ecoute les légendes Quileutes
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1516
Age : 36
Localisation : ""dans les bras edward""
Date d'inscription : 08/01/2009

MessageSujet: Re: Seule au fond de la nuit.   Dim 22 Mar - 23:09

super et hate de lire la suite !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marine
Regarde Edward jouer du piano
Regarde  Edward jouer du piano
avatar

Féminin
Nombre de messages : 537
Age : 23
Localisation : Allongé à côter d'Edward sur l'ile d'Esmée
Date d'inscription : 11/02/2009

MessageSujet: Re: Seule au fond de la nuit.   Mer 25 Mar - 12:44

Voila la suite promise. Le 6éme chapitre est bien avancé. Je le posterais certainement vendredi soir.



V) Premier sourire vampiresque


Sans rien dire je me levais. Être assise ne me disait strictement rien. J’échappais à l’étreinte d’Esmé et sortit en courant. J’avais besoin d’être seule, avec ma douleur. Même si c’était méchant envers ma nouvelle famille. Je me réfugier non loin de la villa. Je ne voulais pas m’enfuir mais juste réfléchir. Au bout d’une heure à souffrir en solitaire assise contre un arbre qui se déracinait à mesure que je m’appuyait sur lui. J’entendis des pas et une voix :
« Marina c’est moi Alice. Je peux venir ?
-Tu peux. »
Elle ne se le fit pas dire deux fois. Elle fut prés de moi à me serrer contre elle 2 secondes après. J’enfui mon visage tuméfier de douleur dans son épaules. Nous restâmes là longtemps. Je ne pouvais m’empêcher de souffrir même avec Alice si gentille et aimante à mes côtes.
« Tu sais je comprend. Ça doit être dur pour toi. Je n’ai jamais vécue ça mais si je peux faire quelque chose.
-Merci. Mais c’est à moi de faire un travail sur moi mais c’est trop dur j’ai l’impression d’avoir perdue mon cœur. Pourquoi je vit et pas elle alors qu’elle en est plus digne ? »
Je pense qu’elle ne sut quoi répondre car elle se borna à se taire et à me serrer encore plus fort. Au bout d’un moment elle me répondit dans sa propre perception des événements :
« Vous êtes digne toute deux mais malheuresement elle est partit. Il va falloir que tu apprennes à vivre avec ça. Une mémoire vampiresque n’oublie pas. Demande à Esmé mais tu peux atténuer la douleur et vivre avec.
-Merci Alice. Tu es très gentille. Comme une sœur pour moi. »
Elle m’envoya un de ses sourires que je fus contente de lui avoir dit ça. Ça lui avait fait plaisir et c’est la vérité donc ! Même si moi je souffrais je ne voulais pas qu’elle souffre à cause de moi. Elle avait déjà la place d’une sœur dans mon cœur capable de me comprendre de compatir. Je n’avais jamais appréciait comme ça dans ma vie d’humaine à part ma cousine. Ma mère je ne l’avais jamais vraiment aimée. Au bout d’un moment je décidais qu’on devait rentrer. On fut à la villa en deux secondes. Je n’étais pas depuis une demi seconde dans le salon que j’avais Esmé pendu au coup.
« Ça va, je vais bien. Il me fallait évacuée tout ça. J’ai encore beaucoup de mal. Ma petite me manque tant. »
Tout le monde s’était éclipsé à la vitesse de la lumière. Elégante manière de permettre qu’on se parle étant dans une situation quelque peu similaire. Transformer à cause de la mort d’un proche ils espéraient peut-être qu’elle m’aiderait.
« J’ai ressentit la même chose quand j’ai été transformée par Carlisle juste après avoir perdue mon petit. Tu en souffriras et ça ne s’effacera jamais. Je peux te le dire. Ça fait presque 100 ans qu’il est mort mais j’ai toujours mal. Mais tu dois apprendre à tout atténuer. Ça viendra. L’esprit vampirique est infaillible et toi tu te comportes déjà comme une mature donc tu apprendras vite à apprivoiser ta douleur. Mais tu peux être sure que tu n’oublieras pas. C’est bien et mal. Bien car on se souvient de tout. Mal parce qu’on souffre moins en oubliant petit à petit. Je t’aiderais s’il le faut à remonter la pente. Mais tu y arriveras. »
Ayant peur d’être maladroite je ne savais quoi lui répondre. Un silence s’installa. Mais je le brisait quelques minutes après le trouvant quelque peu inconfortable entre nous :
« Merci, j’aimerais être heureuse prés de vous tous tellement gentil que vous êtes mais j’ai presque l’impression que c’est nuire à ma cousine. »
Elle me prit ses deux mains dans les miennes. Sa peau tiède et parfaite comme celle des vampires me calma légèrement.
« Si tu reste nous serons ta famille adoptive. Et ou qu’elle soit ta cousine ne voudrais pas que tu gâche ta vie elle te dirais de continué. Et tu vas devoir le faire. Mais c’est ce qu’elle voudrait. »
Esmé si gentille. Elle était déjà quasiment comme une mère que je n’avais pas eut la mienne plus intéressé par ma réussite que par ce que je ressentais. Une mère qu’on pouvait qualifier de parfaite en prenant ma respiration je décidais de lui faire plaisir comme j’avais illuminé le visage d’Alice Je lui murmurais doucement mais intelligiblement :
« Merci maman »
Elle retint sa respiration n’y croyant peut-être pas Elle resserra son étreinte autour de mon coup Lors ce qu’elle me lâcha je regardais cette femme les traits à la fois pleins de joie par le mot que j’avais prononcée mais aussi par la douleur de la perte qu’elle avait vécue. Je souris tristement certes mais je souriais. Sourire qu’elle me rendit.


Voila j'espere que ça vous a plut !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://life-of-me-Marine.skyblog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Seule au fond de la nuit.   Mer 25 Mar - 13:10

c ... ra jarive pa a trouver le mo, grrrr
jadore
ve la suite
Revenir en haut Aller en bas
bella55
Le combat
Le combat
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1730
Age : 32
Localisation : forks avec taylor lautner
Date d'inscription : 03/02/2009

MessageSujet: Re: Seule au fond de la nuit.   Mer 25 Mar - 22:17

la suite s'il te plait c'est trop bien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marine
Regarde Edward jouer du piano
Regarde  Edward jouer du piano
avatar

Féminin
Nombre de messages : 537
Age : 23
Localisation : Allongé à côter d'Edward sur l'ile d'Esmée
Date d'inscription : 11/02/2009

MessageSujet: Re: Seule au fond de la nuit.   Ven 27 Mar - 17:12

Voila la suite comme je l'avais promis !


VI) Installation

Deux secondes après Alice m’appelait. Je pris congé d’Esmé pour la rejoindre à l’étage de la maison. Elle sauta sur mon dos avec une vitesse phénoménale et me mit ses deux mains sur les yeux.
« Alice t’es pas un peu vieille pour jouer à ça ?
-Avance plutôt et quand je te le dirais tourne à droite. »
Je me laissais guider par son doux soprano. Tout d’un coup elle me libéra les yeux. J’étais dans une grande pièce avec un mur de baie vitrée. Sur les autres murs se répartissaient une bibliothèque, un bureau, un canapé, un lit, une grande glace avec à côte une étagère avec des produits de beauté.
« Elle te plaît ? S’enquis Alice. »
Puis vue que je ne répondais pas elle précisa ce qui me manquais pour comprendre :
« C’est ta chambre.
-C’est jolie mais je n’en ai pas besoin.
-Mais si on a tous besoin d’un peu d’intimité. Les garçons ont refais ça sous mon contrôle. Et derrière cette porte. Se trouve ton dressing. J’ai prévue qu’on aille faire du shopping toute les deux à Port Angeles demain. On te le rempliera !
-Ça va Alice. Ne t’inquiète pas je n’en ai pas besoin.
-Oh que si ! Tu va voir ça à deux on va faire des merveilles. »
Je n’osais pas lui dire que j’avais légèrement peur de ses « merveilles » qu’elle me promettait. Car je commençais à connaître ce petit lutin et je l’avais déjà vue avec 3 tenues différentes donc je ne préférais pas imaginer la taille de son dressing à elle. Ça devait être un sacré truc. Pour lui faire plaisir j’opinais de la tête avant de lui dire :
« Merci, la chambre est magnifique et d’accord pour le shopping demain. Mais je n’achèterais rien je n’ai pas d’argent.
-Un des avantages d’être une Cullen c’est que on a un compte pour tous qu’on réapprovisionne par la bourse plus le salaire de Carlisle. Avoir quelqu’un qui comme moi prévoit l’avenir nous donne une longueur d’avance sur les fluctuations boursière donc carte de crédit illimité pour toi aussi. Pour l’instant on utilisera la mienne mais tu en auras bientôt une à toi vue que tu es une des notre. Dés que Carlisle l’aura fait faire. Bon moi en tout cas je vais retrouver Jasper. Je lui est promis de rester avec lui ce soir. »
Elle m’envoya un clin d’oeuil coquin qui me fit tout de suite comprendre pourquoi elle retrouvait Jasper cette nuit. Ces intentions étaient très claires pour moi. Je me promis de ne jamais aller dans la chambre d’un des couples Cullen durant la nuit.
« Je t’attend à 9 h pétante dans le salon. Changes toi aussi. J’ai prit quelques affaires dans mon dressing et te les aient mit pour que tu puisses changer tes vêtements. Et ne restes pas avec cela sinon tu aura a faire à moi. Comprit !
-Oui vas y. J’ai besoin d’être seule. »
Elle sortit en trombe de ma chambre. Moi je m’affalais sur le lit sur le côte de la pièce laissant libre cours à mon chagrin afin seule. Recroquevillé. Je claquais des dents et gémissais doucement pour montrer mon chagrin vue que je ne pouvais plus pleurer. Mais un phénomène bizarre se produisit, comme les larmes auraient montées à mes yeux je sentit un afflux de venin monté dans mes yeux. Je ne savais plus ce que je voulais. Mon envie de mourir était loin d’être disparu, mon ange me manquait toujours autant. Et j’avais presque l’impression que ça empirais avec mes nouvelles sensations de vampires, les émotions plus fortes ne sont pas forcément un cadeaux et j’en eu la preuve cette nuit là que je passais seule à souffrir de la perte de ma cousine. Mais j’avais également envie de vivre avec les Cullen. Je les appréciais tous. Tous m’étaient sympathique. Bien entendue même ceux avec qui je n’avais que peux communiquer. Je ne savais pas quel penchant de ma personnalité écoutée. Je voyais Esmé toujours en vie mais qui souffre toujours de la perte 100 ans après. Je passais donc ma nuit ainsi. Recroquevillée à réfléchir et gémissant de temps en temps. En plein débat avec ma conscience. Vers 8 h 35 je me levais sentant que si jamais j’étais à la bourre j’aurais droit à des remontrances de la part de ma sœur de cœur. Je rentrais donc dans le dressing. Il était immense aussi grand que ma chambre ! Mais heureusement seul un portant était plein. Je pris une petite robe simple noire. En passant je me demandais ce qu’elle allais faire pour mes yeux d’un rouge sanglant. Pas une couleur vraiment normale pour une humaine. Ors n’étais-je pas censée me faire passée pour ? A 8 h 57 précise j’étais dans le salon. Alice apparu deux minutes après. Elle me regarda et hocha la tête comme pour approuver ma tenue. Elle me sauta au coup.
« Très bien Marina c’est parfait ! Bon, pour tes prunelles tient prend ses lentilles de contact. Ta vue n’est pas aussi bonne avec ça mais c’est le seul moyen. Au fait tu n’as pas soif ?
-Non pourquoi ?
-L’arôme des humains est douloureux et provoque une grosse soif et une irrésistible envie d’attaquer. Il faudra que tu résistes.
-Non ça va je résisterais.
-j’en suis certaine tu n’es pas comme les autres nouveaux-nés tu en est capable ! Et puis c’est mieux de se choisir ses fringues soi-même»
Après que j’eu mit mes lentilles elle m’amena au garage je vit une ribambelle de voiture alignée toutes plus belles les unes que les autres. Alice se dirigea vers une porche jaune. Devant mon air qui devait être ahuri elle sourit et m’expliqua alors que je m’asseyais à la place passagère :
« Nous avons une voiture par personne. On t’en choisira une en temps voulu.
-Mais je n’en veux pas !
-Tu en aura une rigola t’elle »
Elle sortit la voiture du garage et on partit à toute vitesse les vitres relevées le vent jouant avec mes long cheveux. On parlait des boutiques qu’on allait voir. Moi, j’essayais d’oublier un peux de vivre un minimum. Il le fallait bien. Pour faire plaisir à ma soeur je souriais et m’intéressais. On fit les magasins pendant des heures essayant (en vain) de refréner les ardeurs d’Alice sur mes et ses tenues et à penser moins à ma cousine et à m’amuser. Moi qui adorais le shopping avec elle j’étais servi. On revint la voiture pleine alors que le jour déclinait déjà. La conductrice était aux anges et souriait. Elle était magnifique et j’étais contente de la voir sourire
« T’aimes autant le shopping que moi c’est cool ! Même Rosalie et Esmé ne seraient pas rester aussi longtemps.
-Merci Alice ça a été une très bonne journée ! Je me suis amusée je ne pensais pas que s’était encore possible. »
Son sourire déjà lumineux et large le devint encore plus. Ce sourire je m’en souviendrais longtemps tellement il est magnifique.
« Ce n’est rien Marina ma sœur je suis heureuse d’avoir put t’aider. »
Lors ce qu’on arriva Jasper avait l’air de nous attendre avec impatiente. Après que Nous ayons tout déchargés on redescendit au salon ou Edward jouait au piano. Je ne pouvais m’empêcher de le contempler jouer. Ses doigts bougeant avec grâce sur le clavier. Il joua un long morceau que je trouvais splendide à la fois lent et rapide. Quand il s’arrêta il me sourit doucement puis se tourna vers sa sœur.
« Alors votre journée ?
-Très bien ! Parfait même j’ai enfin trouvée quelqu’un qui aime autant le shopping que moi !
-Tu as trouvée de belle tenue ? »
Je ne m’étais pas aperçut qu’il s’adressait à moi tellement je le contemplait, ma sœur de cœur assise à côte de moi du me donner un coup de coude dans les côtes pour que je comprenne.
« Ah oui, désolé. »
Il me sourit en coin et je ne pus m’empêcher de remarquer sa beauté.
« Ce n’est rien.
-Eh moi aussi j’ai trouvée plein de trucs ! Pépia Alice
-Tu en avais besoin ?
-Oui mon dressing était quasiment vide »
Je sentis Edward s’étouffer de rire silencieusement assis prés du piano. J’imaginais le dressing de la brunette. Le jour où il serait à moitié vide il faudrait m’appeler.
« Ton dressing ? A moitié vide ? Le jour où il le sera alors je te promets que je me tue sur le champ ! »
Elle lui lança un regard courroucé avant de répondre
« C’est pas par ce que le tient est désertique que le mien doit-être pareil ! »
Carlisle entra dans la pièce suivit d’Esmé. Les deux me lançant un coup d’œil rigolard. Ils s’installèrent
« Tu sais ma grande le dressing d’Edward est plein depuis que tu t’es occupée de ses vêtements il y a 2 mois.
-Eh ! Je t’ai pas sonnée Esm’ c’est pas par ce que vous m’interdisez l’axé à votre dressing à toi et à Carlisle que c’est la meilleure solution ! »
Je faillis moi aussi éclaté de rire comme ça les « parents » Cullen allaient jusqu'à interdire l’axé de leurs dressings à ma sœur de cœur pour évité qu’il ne soit pas plein. Je n’avais jamais vu ça. Et Edward se laissait habillé par sa sœur cadette. Ça me rappelais moi qui allais faire les magasins pour … Lisa. L’évocation de ce nom me fit apparaître une ouverture béate au milieu de mes entrailles. Etouffant un gémissement je m’excusais et sous prétexte de chasser je m’enfuis. Après avoir courut une demi-heure je m’appuyais le dos contre un arbre en m’affalant. Les yeux remplis de venin vampirique je me recroquevillais. Un puma qui passa prés de moi finit sous mes dents. Je revoyais sans cesse le visage de mon petit ange. Ses rigolades, ses bouderies quand je lui refusait quelque chose (ce qui arrivait rarement). Sa petite voix qui claironnais devant ses copines « ça c’est ma maman Marina ! » toute fière de moi. Dans ses moments là je me sentais tellement fière de l’avoir. Je gémis un peu plus fort ce qui me tira de ma torpeur et je vis que la nuit était à présent noire d’encre.




La suite dimanche soir si tout vas bien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://life-of-me-Marine.skyblog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Seule au fond de la nuit.   Ven 27 Mar - 18:01

jadore, ve la suite =)
Revenir en haut Aller en bas
bella55
Le combat
Le combat
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1730
Age : 32
Localisation : forks avec taylor lautner
Date d'inscription : 03/02/2009

MessageSujet: Re: Seule au fond de la nuit.   Ven 27 Mar - 21:26

moi aussi j'adore ta fic et vivement la suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marine
Regarde Edward jouer du piano
Regarde  Edward jouer du piano
avatar

Féminin
Nombre de messages : 537
Age : 23
Localisation : Allongé à côter d'Edward sur l'ile d'Esmée
Date d'inscription : 11/02/2009

MessageSujet: Re: Seule au fond de la nuit.   Lun 30 Mar - 6:00

Voila la suite avec 12 heures de retards mais la voici !


VII) Le défi



Je me relevais doucement. Je me mis à courir pour rentrer quand je rencontrais un fumet vampire qui ne m’était pas inconnu. Je décidais de le suivre. Humant l’air je courrais de toute la force de mes jambes quand tout à coup …
Je sentis une masse s’abattre sur moi et m’écraser à moitié. Un rayon de lune m’éclaira le visage doucement.
« Ah mince Marina désolé. Je ne me suis pas habituée à ton fumet je ne l’ai pas reconnu. »
C’est à ce moment là que je reconnus le ténor d’Edward qui venait de se relever arrêtant de m’écraser par la même occasion. Je me remis également sur mes deux jambes face à lui avant de lui répondre.
« Non je n’aurais pas du te suivre. Mais je savais que je connaissais ce fumet donc je voulais savoir qui c’était. »
Il m’adressa un léger sourire triste et rigolard à la fois. La lune éclairait son visage le rendant encore plus magnifique qu’il était déjà. Il rompit le silence qui s’était installé
« Alors ta chasse ?
-Euh ben bonne »
Je ne sais pas si il sentit que je lui avais mentit mais il me regarda longuement comme si il cherchait quelque chose au fond de moi
« J’allais y aller aussi j’en ai besoin. Et puis si j’étais toi je ne rentrerais pas tout de suite.
-Pourquoi ?
-Euh on va dire que Alice, Jasper, Rose et Emmet s’en donne à cœur joie ce soir. »
Il me fit un clin d’œil. Comprenant son allusion je gloussais une fois ou deux. Tout compte fait j’allais éviter de rentrer avant le lever de jour.
« OK je pense que je vais suivre ton conseil. Je rentrerais quand l’ambiance sera moins chaude. »
Il éclata de rire en me regardant tranquillement de son regard d’un brun foncé. Il s’adossa à un arbre.
« Tu sais c’est le lot de nous autres vampires célibataires dans une maison remplit de couple.
-Ouai, mais c’est comme ça tout les soirs ?
-Ça dépend. Le pire c’est quand les 3 couples s’y mettent. Je suis resté une fois ça m’a suffit je peux te le promettre et encore je me suis toujours éclipsé le jour de la St Valentin je n’ose pas imaginer… »
Je le regardais en souriant. Oui effectivement j’allais suivre son exemple et m’éclipser la nuit dés que les choses s’enflammeraient. C’était le mieux pour eux comme pour moi. Je n’osais pas imaginer ce qu’il avait pus entendre.
« Je vais faire comme toi il vaut mieux.
-Je pense »
Il commença à rire. Je le regardais bizarrement : qu’avais-je dit ? Puis ce qu’il préférait se foutre de moi je tournais les talons et partit. En moins de deux il m’avait rattrapé.
« Et ne te vexe pas je ne me moquais pas de toi.
-et ton rire ?
-Ben je repensais à une scène le seul soir ou je suis resté. On va dire que mon père est un homme comblé. »
Je le regardais les yeux ronds le sourire aux lèvres. Que c’étais t’il passait avec Carlisle et Esmé ? Ils n’étaient pas démonstratifs tout au moins face à moi. Je préférais ne pas relever cette boutade à l’encontre de son père. Je préférais rester dans l’ignorance et ne rien imaginer. Je hochais la tête pour lui montrer que j’avais compris
« Bon j’y vais. A demain Marina. Bonne nuit.
-Pareil pour toi. »
Il disparu à la vitesse de l’éclair. Grand dieux qu’il courait vite. Et moi qui pensais avoir une vitesse phénoménale. Je soufflais doucement. Me voila obligé de rester dehors toute la nuit. Et je n’avais rien à faire. Je repartis en courant moi aussi. Après p’être éloigné je m’allongeais pelotonner sur moi-même. Repensant à ma vie d’avant. Ne pouvant m’empêcher de gémir de temps en temps. De douleur. A tête dans mes genoux. Quand je me relever le soleil était déjà apparu. Je décidais de rentrer. Lors ce que je franchis le seuil je fut contente de voir la famille en entier habillé et ayant l’air de rien. Edward m’envoya un clin d’oeuil tandis que Alice nous regarda l’air suspicieux avant de me sauter au coup suivit d’Esmé. Jasper et Emmet se chamaillaient
« Mais non je suis le meilleur j’envoie la balle plus loin au base-ball !
-Emmet tu sais bien que je suis meilleur !
-Et au les gamins vous vous calmez ! »
Je regardais Rose qui me sourit gentiment. Elle avait l’air d’en avoir marre des disputes des deux frères.
« Eh ma belle. Dit à ton frère que je suis le meilleur.
-Tu ne l’es pas rétorqua la blonde. »
Je suivais l’échange interloqué qui pouvait être meilleur que Mister muscle ? Désoler mais même Jasper paraissait frêle à côte.
« Qui pense tu qu’il me détrône ?
-tu le sais bien : Marina ! »
Je manquais de m’étouffer moi meilleure que lui ? Moi ? Qui n’avais jamais joué au base-ball ou peut-être 3 fois. Mais c’était bien moi que Rosalie regardait. Sa langue n’avait pas fourché.
« Qu’elle me le prouve !
-On te rejoint dans 20 minutes au terrain ! Lança Alice»
Il partit vite. Je regardais les deux tours à tours avant de dire ce qui me tracassait :
« Mais je ne sais pas jouer !!!!!!
-C’est facile et tu as la force d’un nouveaux né.
-Ça ne fera pas de mal qu’on le remette à sa place
-Jasper oh eh je suis incapable de toucher une balle !
-tu verras : »
Alice me prit par la main et on partit tous ensemble aux « terrains » que je n’avais jamais vus. C’était en fait une grande plaine encaissée avec des arbres aux alentours. Emmet une batte à la main s’entraîner. Il était doué, je n’avais aucune chance. Mais tous me regardaient avec confiance. Ils allaient être déçut. Très même. Je pris une batte. A première vue ma sœur de cœur serait la lanceuse et Edward mesurerait la distance. Emmet prit place, me regardant d’un air féroce. Il lança avec une force prodigieuse. Un éclair n’aurait put faire plus de bruit. Le « métreur » revient peux de temps après et annonça « 1 km 2 » Comment faire mieux ? Impossible. Il relança mais fit 1 km. Moi je m’étais mis à désespérer. Je ne pourrais jamais faire mieux. Je me mettais à la place de mon frère la batte à la batte à la main. Alice m’envoya une balle que je ratais quasiment qui atterri à 500 m.
« Eh ben dites moi donc si c’est ça la meilleure que moi ! »
Oh qu’il m’énervait. Je me remis en place furieuse. Je levais ma batte et fit signe à la lanceuse de lancer. Avec toute la force de ma colère je percutais la balle. Qui en partant fit un bruit terrible. Edward partit en courant et revient le sourire au lèvre en annonçant « 1 km 8 ». J’avais gagnée. Je n’y croyais pas, Rose me sourit et Alice me serra au coup. Emmet quand a lui me tira la langue et partit. J’eu peur de l’avoir vexer. Je ne le voulais en aucun cas ! Esmé rigola et dit :
« Ne t’inquiète pas il n’aime pas perdre. »
J’hochai la tête alors que nous rentrions au bercail autrement dit à la villa blanche. Le perdant nous y attendait. Il me sera la main en rigolant et me dit d’un ton rigolard :
« Quand tu auras perdu ta force de nouveaux-nés je te reprend en duel ! »
Je lui donnais une boutade amicale. Je n’avais en aucun cas voulu l’offenser. On ne m’avait rien demandée à moi. Je finis l’après-midi dans le salon avec toute la famille. Alors que le soir tombait. Je m’éclipsais discrètement. J’avais besoin d’être seule. Je remontais me changer dans ma chambre. Puis je sortais laissant un mot dans ma chambre au cas ou on me chercherait. Ce qui m’aurais fortement étonné. Et puis je ne le voulais pas qu’on pense à moi. Je ne voulais pas ni qu’on me plaigne ni me cherche juste qu’on me laisse. J’en avais besoin. J’avais toujours eu une personnalité ayant besoin de solitude pour affronter les coups durs.



La sute mercredi ou vendredi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://life-of-me-Marine.skyblog.com/
bellard
Ecoute les légendes Quileutes
Ecoute les légendes Quileutes
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1516
Age : 36
Localisation : ""dans les bras edward""
Date d'inscription : 08/01/2009

MessageSujet: Re: Seule au fond de la nuit.   Lun 30 Mar - 9:13

super ve la suite !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Seule au fond de la nuit.   Lun 30 Mar - 12:14

c genial ve vite la suite moi
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Seule au fond de la nuit.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Seule au fond de la nuit.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Photos de Disneyland Paris en HDR (High Dynamic Range) !
» SEULE DANS LA NUIT d'Ann Rule
» Seule dans la nuit • Ann Rule
» Coccinelle de nuit
» Faire un fondu sur une seule partie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twilighters France :: Le quartier des artistes :: Fanfics :: Fanfics tout Public-
Sauter vers: