Twilighters France


*** Twilighters France, votre source française depuis 4 ans!
 
AccueilTwilighters FranceFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 CHAPITRE 1 : Et tout recommencer ? Pourquoi pas.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
LunaMoon
Visite guidée du lycée par Mike
Visite guidée du lycée par Mike


Féminin
Nombre de messages : 65
Age : 30
Date d'inscription : 03/03/2009

MessageSujet: CHAPITRE 1 : Et tout recommencer ? Pourquoi pas.   Mar 3 Mar - 15:50

Nouvelle et déjà un 1er chapitre, j'espère ainsi vous faire plaisir, alors si une ou deux personnes acceptaient de lire et me donner leur avis, ce serait génial pour moi!!!

Je m’appelle Bella. Isabella Swan pour être précise, mais je trouve ça bien trop long. J’ai 17 ans. Mes parents sont divorcés et je vis avec ma mère et son nouvel ami. Du coup, je ne vois pas père très souvent. Quelques vacances, lorsque ma mère en prévoit juste avec son amoureux. Je suis de nature plutôt maladroite et assez timide, cependant ma mère ne cesse de me répéter que je suis mature qu’elle. Son ami, Phil, est plus jeune qu’elle et joue au base-ball. Assez doué je trouve. Récemment, il a demandé ma mère en mariage, elle a bien évidemment dit « oui ». Je suis très heureuse pour elle, elle n’a jamais été aussi rayonnante. Par contre, de ce fait, beaucoup de changements s’imposent à moi. Le 1er étant que je vais devoir déménager chez mon père. Ce n’est pas que je ne veux pas vivre avec Phil et ma mère, mais à cause du base-ball Phil se déplace énormément. Ma mère étant une aventureuse cela la ravie, seulement ce n’est pas compatible avec mes études, d’autant que l’année prochaine je devrais passer mon bac. Je décidais de ne pas attendre la dernière minute pour aller m’installer, au grand désespoir de ma mère. La seule chose qui se trouve être un vrai désastre pour moi, c’est la pluie. Allez savoir pourquoi, mon père vit dans une petite bourgade dénommée Forks. Il n’y fait presque jamais beau. Comparer au soleil de Floride ça va me changer. Au moins, mon teint sera accordé au paysage. Hé oui, j’ai beau vivre au soleil, je suis blanche comme un linge. Même si ma mère et Phil vont me manquer, je suis plutôt contente d’aller vivre quelques temps avec mon père. Il n’est pas du genre bavard (je tiens ça de lui aucuns doutes), mais je l’aime énormément. Il voit les choses simplement, dit ce qu’il pense (enfin, s’il ne s’agit pas de sentiments bien sûr). En tout cas, ma vie va devenir bien tranquille, ce qui n’est pas si mal. Il arrive à mon père d’être très tête en l’air, j’aurais donc juré qu’il oublierait de venir me chercher à l’aéroport. Mais il était là, adossé à un pilier, tournant et retournant son portable dans ses mains. Amusée par cet air inquiet, je décidais de lui faire une petite farce. Je vins me nicher derrière le pilier, et posant mes doigts dans ses côtes comme si c’était un révolver, je criais « Hauts les mains ! ». Mon père sursauta, puis m’observa de bas en haut.
- Tu m’as fait peur ! mais tu es pardonnée car tu es magnifique ma chérie.
- Merci papa. Je suis contente de te voir ! lui répondis-je en souriant.
Au fait, je ne vous ai pas dit, mon père est policier, d’où la blague de tout à l’heure. Tout le long du chemin nous ne dîmes rien, mais au petit sourire caché derrière la moustache de mon père (il s’appelle Charlie), je savais qu’il était très heureux d’avoir un peu de compagnie. En arrivant, je restais figer face à l’entrée à tout observer.
- Je vais monter tes bagages, me dit alors mon père.
- Merci, je te rejoins tout de suite.
- Prends ton temps, je sais que ça fait longtemps que tu n’es pas venu.
Hé oui, 2 longues années depuis ma dernière visite, même s’il m’appelait souvent, ce n’est pas la même chose. Rien n’avait changé, tout était comme je les avais laissés il y a 2 ans. C’est aussi un autre aspect que j’aime chez mon père. Pas d’extravagances ni trop de changements. Je décidais d’entrer, mon père descendait juste à ce moment.
- Je n’ai pas ouvert tes valises mais tout est dans ta chambre.
- Merci papa. Je vais juste aller prendre une bonne douche.
- Je t’appelle pour dîner, je vais commander des pizzas.
- Ha non alors ! Tu dois bien avoir quelque chose dans le frigo, c’est moi qui cuisine.
- Attends demain pour te mettre aux fourneaux.
- Tu veux dire qu’il n’y a rien oui ! Bon, on ira faire des courses demain.
Mon père n’aime pas cuisiner, et s’il le fait, mieux vaut ne pas goûter. Ce qui est sûr, c’est qu’une femme dans cette maison ne serait pas de trop. Fatiguée, plus que je ne le pensais, par le voyage, je me couchais assez tôt. Le lendemain matin, je fus réveillée par le bruit d’un moteur autre que celui de la voiture de police de Charlie. Mais ce bruit m’était familier. Je me leva alors d’un coup, priant pour que ce soit ce que je croyais. J’enfilais un jogging, un tee-shirt, donna un coup de brosse à mes cheveux sans formes et bus un verre d’eau. Je descendis les escaliers à toute vitesse pour m’arrêter sur la dernière marche. J’étais face à un garçon très bronzé, plutôt grand et bien bâti, les cheveux noirs comme ses yeux, un sourire étincelant pendu aux lèvres. Jacob Black, mon meilleur ami.
- JAAKKKEEEE !! hurlais-je en lui sautant au cou.
Il m’attrapa au vol comme si j’avais été aussi légère qu’une plume. Il m’étreignit fermement, un peu trop même, mais j’étais trop heureuse de le voir. Pendant 2 ans, deux longues années, mails, webcam et téléphone étaient tout ce que nous avions. Mais pouvoir sentir sa chaleur, son odeur, ses bras musclés, avaient été un manque terrible.
- Jaaaake, dis-je doucement.
Il me regarda du coin de l’œil.
- Oui ?
- Tu m’étouffes ! explosais-je de rire. Qu’est-ce tu m’as manqué !
- A moi aussi !
- Rien que pour te voir c’est un vrai bonheur de venir vivre ici.
Il éclata de ce rire que je connais si bien.
- Tu n’as pas changé Bella.
Je lui assénais un bon coup dans les côtes pour me venger de cette moquerie. Il me dit alors :
- Un cadeau t’attend dehors.
- Un cadeau ? demandais-je pleine de curiosité.
Je me précipitais à l’extérieur. Une vieille 205 grise métallisée était garée là. La voiture de Billy, le père de Jacob. Mon père et lui discutaient. Jacob surgit derrière moi et regarda mon père.
- Je peux ? lui demanda-t-il.
Je le regardais sans comprendre. Il cacha ses mains dans son dos et me dit :
- Laquelle ?
- Mais à quoi tu joues ?
- Choisis une main, ne te fais pas prier !
- Tu sais très bien à quel point je ne suis pas chanceuse ! me plaignis-je.
- Hé bien je te donnerais un coup de pouce, dit-il en me faisant un clin d’œil.
- Huum, la gauche ?
Je le vis bouger ses bras, je m’étais donc trompée. Cependant, il me tendit sa main gauche d’où dépassait un ruban rouge. Je m’approchais et tentais d’écarter ses doigts sans succès.
- Jake, c’est pas drôle ! tu sais que je n’aime pas surprises.
Il ouvrit sa main dans laquelle se trouvait le ruban attaché à des clés de voiture. Je regardais partout autour de moi et m’arrêtais sur la 205.
- Celle-là ?
- Hé oui ! me répondit Jacob, celle-là !
Je regardais alors mon père d’un air qui parut certainement très incrédule. Il rougit et me dit :
- Vu que je suis souvent au travail, je me suis dit que tu n’aimerais pas rester enfermée, ni prendre le bus pour aller au lycée.
- C’est la meilleure surprise de ma vie !
Je le pensais vraiment. Elle n’était pas toute neuve mais j’adorais cette voiture. C’était notre cave à secrets à Jake et à moi. Lorsqu’on était petits et qu’on avait fait une bêtise, on se cachait à l’arrière et on se racontait des secrets. Je regardais Jacob qui compris tout de suite et nous éclatâmes de rire.
- Aller, viens l’essayer !
- Papa ?
- A tout à l’heure ma Bella.
Une fois dans la voiture, Jacob m’expliqua 2/3 fonctions que je ne connaissais pas puis nous partîmes. Ce dernier ne trouva rien de plus dôle que de me demander :
- Voyons voir si tu as eu ton permis dans une pochette surprise !
- C’est pourtant toi qui habite en campagne ! Je ne suis peut-être pas un pilote, mais je sais conduire.
J’enclenchais la 1ère et me dirigea vers le centre ville. Je roulais assez doucement histoire de pouvoir tout observer.
- En effet, tu conduis magnifiquement, me dit-il, une vraie grand-mère.
- Ro ça fait longtemps que je ne suis pas venu. Je reprends mes marques.
- D’accord, d’accord. Et tu si tu allais prendre tes marques au lycée hein ?!
- Oui, bonne idée.
Arrivés devant le grand bâtiment, je coupais le contact. Je regardais Jacob d’un air dépité.
- Hé ben quoi ? il ne te plaît pas ? je le trouve plutôt moderne moi !
- J’aurais préféré aller au lycée de la Push avec toi.
- Tu sais très bien qu’il n’est réservé qu’aux jeunes de la réserve, me dit-il en me donnant une tape sur la tête.
- Oui, mais…
- Et tu sais très bien que si ça ne tenait qu’à moi tu serais dans ma classe, me coupa-t-il.
- C’est vrai ?
Je le regardais comme une môme de 5 ans. Il me sourit et passa son bras au dessus de mes épaules.
- Bien sûr que c’est vrai, en me poussant vers le côté passager de la voiture. Bon maintenant, laisses-moi te montrer comment on conduit cette voiture.
- Qu’est-ce que tu insinues ?
- Simplement que lorsque ton père nous a dit chercher une voiture pour toi, je l’ai un peu retapé. J’ai surtout changé le moteur en fait. Il commençait à lâcher, c’était l’occaz d’en mettre un plus puissant.
Sur ce, il s’assit derrière le volant. Jacob est un excellent conducteur, ou pilote devrais-je plutôt dire, nous fûmes rentrés en trois fois moins de temps qu’à l’aller.
- Merci pour la ballade, dis-je en étouffant un rire.
- Tu veux venir à la Push ce soir ?
- Il y a quelque chose ?
- Oui, histoires qui font peur autour d’un feu sur la plage.
- Hé bien ma foi, pourquoi pas. Laisses-moi simplement demander à Charlie.
- Je suis sûr qu’il dira oui si tu es avec moi.
- C’est vrai, mais par…
- Principe, je sais.
Nous entrâmes. Billy et mon père étaient devant la télé à siroter une bière.
- Papa ? dis-je.
Mon père leva son doigt ce qui signifiait qu’il ne serait attentif que dans quelques instants. Jake et moi nous regardâmes d’un air complice (petite blague en vue). Nous dîmes en même temps :
- Bella : Papa ? est-ce que je peux accompagner Jacob à la soirée de la Push sur la plage ce soir ?
- Jacob : Papa ? est-ce que Bella peut m’accompagner à la soirée de la Push sur la plage ce soir ?
Ils se retournèrent tous les deux, consternés. Ils détestaient que l’on parle en parle tout les 2 en même temps, surtout pour dire la même chose. Finalement, un sourire apparut sur leurs visages. On savait très bien ce qu’ils allaient dire.
- Comment dire non ?
Nous rigolâmes tous ensemble. Je me dirigea vers la cuisine suivit de Jake.
- Papa ! j’en ai profité pour faire des courses ! billy, vous restez dîner, c’est moi qui cuisine !
- Avec plaisir dans ce cas !
- Jake tu m’aides ?
Il rangea les courses et mit la table. Le dîner se passa dans la joie et la bonne humeur comme avant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vador
modérateur
modérateur


Masculin
Nombre de messages : 18039
Age : 26
Localisation : Sut Terre ♥
Date d'inscription : 26/01/2009

MessageSujet: Re: CHAPITRE 1 : Et tout recommencer ? Pourquoi pas.   Mar 3 Mar - 16:05

J'aime bien.

Vivement la suite !!! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LunaMoon
Visite guidée du lycée par Mike
Visite guidée du lycée par Mike


Féminin
Nombre de messages : 65
Age : 30
Date d'inscription : 03/03/2009

MessageSujet: Re: CHAPITRE 1 : Et tout recommencer ? Pourquoi pas.   Mar 3 Mar - 16:10

T'inquiètes pas, le chapitre deux est bientôt terminer!!!, Merci pour l'encouragement!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vador
modérateur
modérateur


Masculin
Nombre de messages : 18039
Age : 26
Localisation : Sut Terre ♥
Date d'inscription : 26/01/2009

MessageSujet: Re: CHAPITRE 1 : Et tout recommencer ? Pourquoi pas.   Mar 3 Mar - 16:15

De rien LunaMoon, c'est un plaisir de te lire ^^ Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambre
Découverte des Cullen à la cafétéria
Découverte des Cullen à la cafétéria


Féminin
Nombre de messages : 91
Age : 20
Localisation : Quelque part dans le monde, dans un tout autre monde, a chercher mon amour éternel
Date d'inscription : 07/02/2009

MessageSujet: Re: CHAPITRE 1 : Et tout recommencer ? Pourquoi pas.   Mar 3 Mar - 16:29

moi aussi, j'aimerai avoir la suite.J'aime beaucoup.vivement la suite!!!

Ambre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LunaMoon
Visite guidée du lycée par Mike
Visite guidée du lycée par Mike


Féminin
Nombre de messages : 65
Age : 30
Date d'inscription : 03/03/2009

MessageSujet: Chapitre 2: Histoires et rencontres   Mar 3 Mar - 22:42

prions Je tiens tout de même à vous prévenir que mon intrigue est longue à mettre en marche, donc pour éviter que vous n'ayez pas envie de lire la suite, je poste déjà mon second chapitre, en espérant vous proposer la troisième avant la fin de la semaine. Sur ce bonne lecture!!

CHAPITRE 2 : Histoires et rencontres.
Une fois installée près du feu, je pris le temps d’observer qui était présent. Quelques visages m’étaient familiers, notamment celui de Quil et Embry (les amis de Jacob), ainsi que Sam que j’avais déjà croisé quelques fois. Cependant, 2 jeunes filles m’étaient totalement inconnues : Leah et Emilie. Cette dernière est la petite amie de Sam, Leah, elle, est la sœur de Set, qui ce soir n’était pas présent. En tant que bouffon, Jake lança la 1ère histoire.
- Ça remonte à une dizaine d’années. C’est une histoire vrai attention !
Je sentais la bêtise grosse comme une montagne, mais j’écoutais quand même.
- J’avais décidé de rendre visite à une amie en ville. Mais n’ayant que 8 ans mon père n’avait pas été d’accord. J’étais donc sorti en douce. J’avais longé la plage et j’eu envie de passer par les bois. Comme le chemin était long, je me suis arrêter histoire de me reposer un peu. Je m’assis donc au pied d’un arbre écoutant les environs. C’est alors que j’entendis des bruits de pas, mais sans réussir à savoir d’où ils provenaient.
- Jaaakkkeeee, non ! pas ça !, le coupais-je.
- Tais-toi et écoute !
Je me tus boudeuse, sachant ce qu’il allait raconter.
- Donc, je ne savais pas d’où venait le bruit. Peureux comme j’étais (à l’époque, bien sûr), je me collais à l’arbre espérant que l’horrible bête qui passerait ne me verrait pas. C’est alors qu’il n’y eu plus aucuns bruits. Pendant de longues minutes. Je m’étais calmé pensant qu’il s’agissait d’un oiseau qui avait fini par s’envoler. SOUDAIN !!! (tout le monde eu un sursaut mais de rire), surgit derrière l’arbre, dans un grognement terrible (il commençait à rire et j’en profitais pour lui donner un coup d’épaule) le plus horrible monstre qu’il m’était donné de voir dans ces bois (maintenant je cachais ma tête dans son dos en lui pinçant la cuisse). Bella, m’avait sauté dessus !
Ils éclatèrent tous de rire.
- Jacob Black, je te déteste.
Je devais sûrement être rouge comme une pivoine.
- Quoiqu’il en soit, ce jour-là, Bella avait eu la même idée que moi et était sortie en douce pour venir me voir. L’avantage c’est que dans les bois, elle m’a reconnu de loin puisque je sifflais. Elle m’a fait une belle frayeur.
- Tu exagères quand même. A l’époque j’étais toute petite, alors ton horrible monstre merci !
- J’ai quand même flippé à mort.
Sam se leva alors pour remettre une bûche dans le feu.
- Laissez-moi-vous raconter une légende indienne plutôt, dit-il. Ça c’est soi-disant passé il y a une centaine d’années. De nombreux meurtres incroyables d’animaux, oui d’animaux, tellement leur état faisait peur une fois mort. Personne ne savait de quoi ou comment ils étaient mort. Ils ne ressemblaient plus tellement à des animaux en fait, c’étaient des coques vides. Oui, ces pauvres animaux étaient vidés de leur sang. La seule piste qu’ils avaient à l’époque était deux petits trous dans la gorge. Ils arrivèrent vite à penser à des sangs-froids, plus couramment appelés… vampires. En même temps, que pouvaient-ils supposer d’autre. Ils s’estimaient heureux que seuls les animaux soient touchés et pas les êtres humains. Dans les mêmes temps une famille venait d’arriver en ville. Ils avaient la peau très pâle et étaient beaux comme des dieux. Ils étaient 4, le père, la mère, une fille et un garçon. Les soupçons se tournèrent vers eux bien évidemment, mais le shérif ne trouva rien que l’on puisse leur reprocher. On trouva alors de moins en moins de cadavres, puis au bout d’un an plus aucuns. Une dizaine d’années plus tard, la nouvelle famille déménagea. Puis une nouvelle (enfin, soi-disant les mêmes) revinrent il y a quelques années seulement, enfin il y a 3 ans à peu près. Ce sont les Cullen. La seule différence, c’est qu’ils sont 6 enfin 7. Nos ancêtres étant persuadés que ces personnes étaient les sangs-froids, ils passèrent un pacte avec eux citant qu’aucuns êtres humains ne devaient être mordus et ils leur étaient interdits de mettre les pieds à la Push. Vous imaginez, les prochains pourraient bien avoir envie de sang humain… qui prend le prochain tour ?
Nous terminâmes la soirée avec des histoires drôles plutôt qu’effrayantes. Personne ne voulait tenter de rivaliser avec Sam. Je passa ma journée du lendemain à ranger mes valises et surtout à me préparer mentalement pour la rentrée. Quand mon réveil se mit en marche, me résoudre à sortir du lit fut un vrai supplice. Une fois le petit déjeuner avalé, je pris la route du lycée. Je me garais à la même que lorsque j’étais venu avec Jacob. Je n’eue même pas le temps de couper le contact qu’un garçon toquait à ma vitre. J’arrêtais le moteur et descendis.
- Tu es Isabella Swan n’est-ce pas ?
- Bella, juste Bella.
- Salut ! je m’appelle Eric ! je suis dans le journal de l’école. je peux te prendre en photo pour l’article ?
- Un article ?
- Oui, sur toi, en 1ère page bien sûr.
- Non pitié pas ça. Mon but est de me fondre au maximum dans le paysage. Alors désolée, mais trouve autre chose à écrire.
- OK, pas d’article. En tout cas, si tu veux rejoindre le journal, je suis là !
Il me fit un clin d’œil et partit comme une flèche. Enfin seule. Du moins c’est ce que je croyais. A peine arrivée en haut des escaliers, un autre garçon accourut vers moi.
- Salut ! je m’appelle Mike ! tu es Isabella je parie !
- Appelle-moi juste Bella.
- Besoin d’un guide ?
- Non, mais si j’ai besoin j’y songe.
- Ne soit pas si agressive, je ne mords pas.
- C’est juste que je ne comprends pas comment tout le monde peut me connaitre alors que je viens d’arriver.
- C’est ça Forks ! une petite ville, donc tout se sait. Et puis ton père était trop content de ta venue pour pouvoir garder ça pour lui.
- Génial.
La sonnerie retentit et je fus plus qu’heureuse de l’entendre. Durant les cours de la matinée, je fis de nouvelles rencontres, notamment Angela et Jessica. Plutôt pipelettes mais sympas. Je m’installais donc elles à la cafétéria, où Mike et Eric nous rejoignirent. Il y avait pas mal de bruits vu que tout le monde discutait. D’un coup il n’y eu plus que des chuchotis, je regardais alors Angela :
- Qu’est-ce qui se passe ?
- Regarde qui arrive et tu comprendras.
Je me retournais vers la porte et eue l’impression de vivre un véritable ralentit. Un groupe d’élèves venaient d’arriver, ils étaient 5. Visiblement 2 couples et un garçon. Les deux filles étaient magnifiques, l’une blonde aux cheveux longs avec un sourire angélique, l’autre brune aux cheveux courts avec des airs d’elfes, très joyeuse. Le garçon lui tenant la main, à son contraire, semblait assez introverti. Aussi grand qu’elle, maigrichon à mon goût, brun. Un couple très contrasté, voilà ma 1ère idée. Mais l’autre couple jouait dans la même catégorie. Le garçon accompagnant la jolie blonde, ressemblait à un rugbyman, grand, baraqué, cheveux très courts. D’autant qu’ils avaient la peau étonnement blanche et lisse, sans défauts. Le garçon les suivant, était blanc mais plus comme s’il était malade.
- Qui est-ce ? demandais-je.
- Ce sont les enfants adoptifs du docteur Cullen. La blonde c’est Rosalie, son copain Emmett, la brune Alice avec Jasper, et le dernier c’est Edward. Il vient de se faire adopter par les Cullen il y a quelques semaines seulement. Me répondit Angela.
- Ha oui ?
- Les parents d’Edward sont morts d’une étrange maladie, il y a 3 mois. Le docteur Cullen s’occupait d’eux et il a décidé d’adopter Edward. Mais il semble malade. Si c’est la même chose que ses parents, je le plains.
- Mike ça ne se dit pas, rétorqua Jessica.
- Ça va !
Le bruit et les conversations reprirent leur cours normal. Un peu plus tard, en cours de bio, je me retrouva assise à côté d’Edward. Je décidais donc (difficilement) de me socialiser, surtout qu’il n’avait pas l’air bien.
- Bonjour ! Je suis Bella, je viens d’arriver ici.
- Salut. Moi c’est Edward. Je suis un ancien nouveau on va dire. Bienvenue.
- Merci.
Il ne semblait pas très motivé à me faire la conversation et douée comme j’étais, je ne sus pas quoi dire de plus. La seule chose qui me frappa pendant le cours, c’était qu’il avait l’air très intelligent. Il avait réponse à tout, du moins s’il réussissait à se maintenir attentif, la fatigue se lisait si profondément sur son visage que j’étais étonnée qu’il ne soit pas au lit. En sortant, je fus soulagée de ne pas avoir d’autres personnes se présentant à moi d’un coup d’un seul. Cependant, adossée à ma voiture, se tenait Alice, contrairement à lors de son entrée dans la cantine, elle semblait anxieuse.
- Bonjour Bella ! me dit-elle avec un sourire magnifique.
- Salut… tu es Alice c’est ça ?
- Oui, c’est moi ! dis donc, tu es arrivée tôt non ? Ton père avait laissé entendre que tu ne viendrais qu’au trimestre prochain.
- Hé bien tout ce sait vraiment ici. Bahh, oui, c’est vrai, mais je ne voulais pas attendre la dernière minute pour venir, donc autant commencer l’année en même temps que tout le monde.
Je ne savais pas pourquoi, mais j’étais à l’aise avec elle, lui parler ne me dérangeais pas autant qu’avec mes autres camarades rencontrés plus tôt. Sa compagnie était… apaisante. Par-dessus son épaule, je pus observer que ses compagnons commençaient à s’impatienter.
- Tu n’aurais pas dû venir si tôt, me dit-elle en partant.
Elle me l’avait dit si bas, que je faillis ne pas l’entendre. Je n’eue malheureusement pas le temps de la rappeler pour avoir des explications sur cette étrange phrase. Décidemment, je venais de vivre une bien étrange journée (cela parait assez ironique quand je pense à celles qui m’attendent), des garçons qui m’accostent (2 en une journée, je bats mon record), des élèves surprenant (les Cullen et Edward), et cette dernière phrase d’Alice que je ne cessais de retourner sous toute ses coutures. A tant réfléchir, je n’étais toujours pas montée dans ma voiture. Surgit alors derrière moi, Jacob. Il me souleva et me déposa sur le toit de ma voiture en éclatant de rire.
- Tu devrais voir ta tête c’est à tomber par terre !
- Hé bien, pousses toi donc de mon chemin que je puis y retourner, à terre ! Vraiment, toi alors ! t’en rates pas une !
- Tu n’as pas trouvé ça drôle ? Moi, très !
- Non, du tout ! Tu sais quoi, Alice Cullen est venu me parler, elle m’a dis un truc mais j’ai rien compris, je…
- Ho, Cullen… ouais, moi perso je m’approche pas d’eux, je peux vraiment pas.
- Et pourquoi ça ?
- Je peux pas c’est tout.
C’est bien la 1ère fois que je voyais Jacob mal à l’aise et me cacher la vérité. Mais, encore une fois, je n’eue le temps de rien qu’il avait déjà mis le moteur en route. Il roula comme un fou pour ramener, ce qui aujourd’hui me déplut fortement, car j’avais vraiment besoin de lui raconter cette 1ère journée. Il m’avait fait un plaisir énorme en venant me chercher, et il gâchait tout en diminuant le temps à passer avec moi. Arrivée à la maison, je descendis de voiture sans dire un mot.
- Je suis désolé Bella, mais aujourd’hui c’est compliqué. Je suis quand même venu non ?
- Oui, mais j’aurais voulu qu’on passe plus de temps ensemble.
- Et c’est pour ça que je m’excuse, puisque je ne peux pas répondre à ta demande.
- Tu me revaudras ça, parce que pour l’instant tu es la seule personne que j’aime voir ici, excepté mon père, alors profites avant que je ne fasse de nouveaux amis.
- D’accord, d’accord, c’est juré ! je passerais tout le week end avec toi alors !
- Il y a intérêt !! dis-je en rigolant.
Une fois à l’intérieur, mon père laissa dépasser sa tête du salon pour me regarder entrer.
- Bonjour ma chérie ! alors cette 1ère journée ?
- Epuisante, mais intéressante. Je monte prendre une douche et je ferais la cuisine.
- Prends ton temps !
Après dîner, je me posa sur mon lit, un baladeur dans les oreilles et une musique douce, du piano pour être précise. Je m’endormis comme une masse !


Dernière édition par LunaMoon le Mer 4 Mar - 13:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bellard
Ecoute les légendes Quileutes
Ecoute les légendes Quileutes


Féminin
Nombre de messages : 1516
Age : 36
Localisation : ""dans les bras edward""
Date d'inscription : 08/01/2009

MessageSujet: Re: CHAPITRE 1 : Et tout recommencer ? Pourquoi pas.   Mar 3 Mar - 23:00

j aime bien !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LunaMoon
Visite guidée du lycée par Mike
Visite guidée du lycée par Mike


Féminin
Nombre de messages : 65
Age : 30
Date d'inscription : 03/03/2009

MessageSujet: Re: CHAPITRE 1 : Et tout recommencer ? Pourquoi pas.   Mar 3 Mar - 23:14

j'accepte toute critiques et conseils^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bellard
Ecoute les légendes Quileutes
Ecoute les légendes Quileutes


Féminin
Nombre de messages : 1516
Age : 36
Localisation : ""dans les bras edward""
Date d'inscription : 08/01/2009

MessageSujet: Re: CHAPITRE 1 : Et tout recommencer ? Pourquoi pas.   Mar 3 Mar - 23:19

c est bien aller la suite!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Addict_To_Rob
Veut sauter à la gorge de Jake
Veut sauter à la gorge de Jake


Féminin
Nombre de messages : 3391
Age : 22
Localisation : devant mon ordi.
Date d'inscription : 19/02/2009

MessageSujet: Re: CHAPITRE 1 : Et tout recommencer ? Pourquoi pas.   Mer 4 Mar - 6:10

Coucou, pour le moment j'ai lu que le Chapitre 1 qui est intéressant ^^

J'ai fusionné tes deux sujets pour n'en faire qu'un et j'ai suprimé les messages inutiles ^^ Wink


Dernière édition par Addicted_Of_Rob le Mer 4 Mar - 11:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
phika17
Dans la chambre d'Edward
Dans la chambre d'Edward


Féminin
Nombre de messages : 546
Age : 39
Localisation : Le Forks de la France !
Date d'inscription : 12/02/2009

MessageSujet: Re: CHAPITRE 1 : Et tout recommencer ? Pourquoi pas.   Mer 4 Mar - 9:13

J'aime beaucoup ta fic', continue, j'ai vraiment hâte de lire la suite.

Un seul petit problème: la couleur du second chapitre, ça fait mal aux yeux, enfin aux miens lol.

Et, au fait, bienvenue parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LunaMoon
Visite guidée du lycée par Mike
Visite guidée du lycée par Mike


Féminin
Nombre de messages : 65
Age : 30
Date d'inscription : 03/03/2009

MessageSujet: CHAPITRE 3 : Rêves et réalités   Mer 4 Mar - 16:26

Voilàflower , le chapitre n°3. Un peu chaotique peut-être, mais j'écris comme ça me vient ou presque. Bonne lecture à tous!!bye


CHAPITRE 3 : Rêves et réalités.

Je suis du genre à faire mes nuits d’un bloc, sans me réveiller, sursauter, et même sans rêver. Vous imaginez donc ma surprise quant à mon réveil je ne vis s’afficher sur mon téléphone que 2h20 du matin. Je venais de rêver, enfin je me suis tout de même poser la question si c’était un rêve ou le simple souvenir de ma journée. En effet, tout concordais jusqu’à mon arrivée en classe de biologie. Je m’étais bien assise à côté d’Edward, je lui avais faites mes salutations, mais au lieu de me répondre banalement comme dans la journée, il s’était tu. Il m’avait dévisagé de mon arrivée en classe jusqu’à ce que je m’installe, avec un air de bête féroce, je ne trouvais pas d’autres termes. J’eue l’impression d’être une proie, comme un papillon face à la toile d’une araignée. Ensuite, les choses avaient repris leur cours normal, excepté le fait, qu’Edward s’était échappé comme un voleur au moment même où la sonnerie retentie. Je m’étais dirigée vers ma voiture et y avait trouvé Alice. Elle me parla exactement pareil, mais au lieu de me dire que j’étais arrivée trop tôt, elle me dit qu’il était temps que j’arrive. Jacob avait alors surgit de nulle part, et je m’étais réveillée. Etrange, c’est le sentiment que je garde de cette nuit, ainsi que la fatigue qui devait se lire sur mon visage, parce que bien évidemment, je ne pus me rendormir comme si de rien n’était. La fin de semaine se passa sans nouvelles rencontres ni rêves. Comme prévu samedi matin, Jake vint me chercher, mais rien que pour le plaisir de voir ma tête au réveil, il se pointa à l’aube ! Timbré ce mec, je vous jure. Pour la peine, je jouais ma vraie fille en mettant trois plombes à me préparer.

- Alors que vas-tu faire de moi aujourd’hui ? ou devrais-je plutôt dire, que m’as-tu préparé pour te faire pardonner ???

- Surprise !!!! ricana-t-il !!

- Nooonnn ! c’est de la triche ! Dis-moi tout de suite ou je ne monte pas dans la voiture !!!

- Tout d’abord je t’emmène surfer sur la plage de la Push, je t’expliquerais la suite au fur et à mesure ça te va ?

- Accordé, répondis-je suspicieuse.

- Monte !

- Je me demandais, vu qu’on prend toujours ma voiture comment tu fais pour venir ?

- Ça c’est un secret ! un jour, je t’expliquerais (quand tu seras prête).

- Quand quoi ?

- Rien du tout, moonnte !

Arrivés sur la plage, Jacob me dégota une combinaison et une planche. C’est alors que je remarqua le joli petit drapeau ROUGE flotté dans les airs.

- Jake. La journée commence très mal pour toi.

- Comment ça ?

- La baignade est interdite, c’est drapeau rouge !!!

- Justement, c’est la que les vagues sont les meilleures ! et ton âme aventureuse alors ?!

- Aventureuse pas suicidaire !

- Allez, te bile pas, ça ne souffle pas tant que ça.

Je finis par me laisser convaincre, comme d’habitude, impossible de résister quand il me fait sa tête d’enfant. Les 1ères vagues furent en effet exceptionnelles. Malheureusement pour moi, je n’ai pas une aussi bonne technique que Jake et je fus prise par surprise par une énorme vague. Comme si ça ne suffisait pas, nous étions près des rochers, j’eue la chance ? de frapper ma planche avant les récifs, mais le choc me fis couler à pic. Je ne suis pas sûr de ce que je crus voir alors. Une petite silhouette, s’approchait de moi, me tendait la main, Alice ? pourquoi était-elle là ? j’étais avec Jacob non ? Fondant sur elle comme une torpille, une … ombre ? à vrai dire je ne sus pas trop à quoi cela ressemblait, j’eue simplement la certitude que c’était poilu. Donc fondant sur elle, « la chose » alla l’exploser contre les rochers. C’est à ce moment que je perdis connaissance. J’étais allongée, sur du sable je crois, quelqu’un me parlait d’un air paniqué.

- Bella, Bella !! Bella, réponds je t’en prie !!

C’était Jake. J’avais donc rêvé d’Alice ? je ne comprenais rien, tout était flou.

- Bella, merde ! Toi j’te jure !

Je sentis alors une douce chaleur sur mes lèvres, m’embrassait-il ? il oserait profiter de ma faiblesse ? Non, impossible, nous somme amis, rien de plus, juste plus proches que d’autres c’est tout. Je crois que je ne devais plus respirer car je sentis de l’air s’engouffrer violemment dans ma gorge. Je me redressa d’un coup en crachant de l’eau.

- Bon sang Bella, je suis tellement désolé !!

Il me prit dans ses bras comme si j’avais failli mourir… mais c’est ça !! J’AVAIS FAILLI MOURIR !!! je m’agrippais alors à lui comme si j’avais encore été dans l’eau.

- Jake, Jake, j’ai eu si peur !!!

Je me mis à pleurer. Je n’aime pas ça, mais devant Jacob ça ne me gêne pas, il ne se moquera jamais.

- Allez rentrons, il faut que tu prennes un bain bien chaud et que tu te changes.

- Ne dis rien à Charlie ! S’il te plait, dis-je tout bas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LunaMoon
Visite guidée du lycée par Mike
Visite guidée du lycée par Mike


Féminin
Nombre de messages : 65
Age : 30
Date d'inscription : 03/03/2009

MessageSujet: Re: CHAPITRE 1 : Et tout recommencer ? Pourquoi pas.   Mer 4 Mar - 16:27

Voici la seconde partie du chapitre 3!!

J’eue un gros coup de fatigue et me mise à somnoler dans ses bras. Il me déposa à l’arrière de la voiture avec une couverture. Pour la première fois, Jake conduit doucement, je crois qu’il avait peur de me réveiller. Il me prit à nouveau dans ses bras pour me déposer dans mon lit. J’entendis l’eau coulé, le bain sûrement. Puis le bruit s’arrêta.

- Bella ? dit-il doucement. Bella, réveille-toi, le bain est près, je t’ai mis plein de mousse en plus !


- Hum ? Ok, Ok, j’y vais.

Il descendit afin que je puisse garder mon intimité. L’eau chaude me fit un bien énorme, mais cela m’endormait aussi. Je sentis comme une main caresser mes cheveux et quelqu’un murmurer.

- Ce n’est pas parce que tu es arrivée trop tôt que je te laisserais déjà partir…

Alice ? Je devais être en train de rêver. Je me souvins avoir cru la voir dans l’eau et cette chose foncer sur elle.

- JAKEE ! me rappeler la scène me fit paniquer.

- Quoi ? qu’est-ce qu’il y a ??

Il avait débarqué dans la salle de bain sans penser que j’étais encore dans l’eau, complètement nue. Heureusement, il est vif d’esprit, il se retourna immédiatement.

- Désolé, je voulais pas ! j’ai bien fait de mettre de la mousse hein !!

- Je me suis rappelée quand j’ai coulé, j’ai eu peur. Tu veux bien rester avec moi ?

- Tu es folle ou quoi ?

- Ben, je suis sous la mousse donc tout va bien, et puis tu n’as qu’à t’asseoir à l’entrée de la porte.

- Tu n’es vraiment pas bien ! dit-il en s’asseyant et secouant la tête. Je suis un garçon, je te rappelle. Tu es une jolie fille, nue dans un bain ! Vraiment, ce que tu me fais pas faire !!

- Jolie ? dis-je surprise. C’est la 1ère fois que tu me dis que je suis jolie.

- Je t’ai déjà dis que tu étais moche peut être ?!!

Ma demande qui m’avait paru naturelle il y a encore quelques minutes, me gêna instantanément. Je n’avais songé que Jacob puisse me voir comme une fille « jolie », enfin autre qu’amie. Du coup, je me dépêchais de terminer mon bain et de m’habiller.

- Au fait… merci.

- Huum ?

- Tu m’as quand même sauvé la vie sur la plage, tu as plongé ?

- Evidemment ! quand je me suis retourné et que j’ai vu ta planche vide, j’ai pas cherché, je me suis jeté à l’eau. Quand je t’ai récupéré tu étais déjà dans les vapes.

- Et… je déglutis rien qu’à l’idée de poser la question, où as-tu appris le bou… enfin la respiration artificielle ?

- Tu t’en es rendue compte ?

C’est la 1ère fois que je voyais Jacob rougir. J’étais stupéfaite, Jacob espérait-il plus que de l’amitié ? Je voulus croire que non.

- Comme toi, à l’école.

- Oui, je suis bête. Alors qu’avais-tu prévu pour la suite de la journée ?

Il m’emmena au cinéma puis dîner. Ensuite, il me ramena à la maison où je montais directement me coucher espérant oublier cette journée épuisante. Malgré tout, Jacob me trottait dans la tête, plus j’y pensais et plus je trouvais que la journée ressemblait à un RDV amoureux. Je suis toujours pendue à ses baskets, beaucoup de gens doivent le penser en fait. Et lui, qu’est-ce qu’il pensait ? Toutes ces questions sans réponses finir par m’endormir. Je ne sais pas si c’est le fait d’être venue habiter à Forks, mais j’étais très empreinte aux rêves ces temps-ci, car je fis de nouveau un. J’étais en haut d’une falaise de la Push, bizarrement juste au dessus d’où j’avais surfé avec Jacob. Alice était là, deux personnes surfaient en bas, je me concentra et vis avec stupeur qu’il s’agissait bien de Jake et moi. Et là, la vague qui m’emporta vers le fond. Alice plongea, Jacob la vit et plongea à son tour, je sentis un tremblement terrible qui fit perdre l’équilibre au point de tomber de la falaise. Etait-ce le fait que ce fut un rêve ? En tous cas, je ne sentis pas le contact violent de l’eau comme cela aurait du se passer, et je voyais clairement dans ses eaux troubles. Alice était encastrée dans les rochers, une bête immense là laissant ainsi. Où étais-je ? La bête m’agrippa, remontant à la surface. Quand moi je refis surface, c’est Jacob qui était avec moi, en train de… de me… ranimer. Je me réveillais en sursaut. Je ne comprenais plus rien ? Pourquoi mon esprit déformait-il toutes mes journées dès que je fermais les yeux. Pourquoi Alice se trouvait-elle toujours là ? Et pourquoi à la surface Jacob était lui-même et sous l’eau, cette bête ? Si seulement je pouvais comprendre ? Mes rêves prenaient le pas sur la réalité à tel point que je ne savais plus ce qui était et ce qui ne l’était pas. Le réveil ne tarda pas à complètement rétablir la réalité, du moins celle où j’étais à l’instant même. Je passa mon dimanche à ranger la maison de fond en comble afin de me vider l’esprit, puisque réfléchir m’embrouillais plus qu’autre chose. Je pensais qu’aller à l’école le lendemain serait une bonne chose surtout si je ne restais qu’avec Jess, Angela et Mike. Mais la 1ère personne que je croisais fut Alice.

- Bonjour Bella ! me dit-elle avec son sourire si gai.

- Bonjour Alice. Tu m’attendais ?

- Oui, tout à fait ! je voulais savoir comment tu allais ? je t’ai vu à la plage samedi…

- Tu étais là ? je commençais à paniquer, avais-je rêvé ou pas, tout se mélangeait. Je me souvins d’une chose. Mais tu n’es pas sensée avoir le droit d’y aller je crois, non ?

- C’est vrai. Mais, j’aime trop ce paysage.

Elle n’avait pourtant pas l’air convaincu de ce qu’elle disait.

- Je ne comprends rien, dis-je à haute voix sans m’en rendre compte.

- Tu es une fille intelligente, tu comprendras vite, me dit-elle en partant. A plus tard Bella !!

Décidemment, elle avait le don de me laisser sur ma faim à chaque conversation. Qu’étais-je sensé comprendre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bellard
Ecoute les légendes Quileutes
Ecoute les légendes Quileutes


Féminin
Nombre de messages : 1516
Age : 36
Localisation : ""dans les bras edward""
Date d'inscription : 08/01/2009

MessageSujet: Re: CHAPITRE 1 : Et tout recommencer ? Pourquoi pas.   Mer 4 Mar - 16:44

super !!!!
la suite!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: CHAPITRE 1 : Et tout recommencer ? Pourquoi pas.   Mer 4 Mar - 19:34

g lu tn 3ème chapitre, jte repon la fo ke tu mette ta suite ici blandine !!!

é en tou k jaime bien, et g hate de voir la suite :p
Revenir en haut Aller en bas
sosam66
Inscription au lycée de Forks
Inscription au lycée de Forks


Féminin
Nombre de messages : 42
Age : 27
Localisation : Mon Forks à moi
Date d'inscription : 07/12/2008

MessageSujet: Re: CHAPITRE 1 : Et tout recommencer ? Pourquoi pas.   Mer 4 Mar - 19:39

je veux bien une suite moi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LunaMoon
Visite guidée du lycée par Mike
Visite guidée du lycée par Mike


Féminin
Nombre de messages : 65
Age : 30
Date d'inscription : 03/03/2009

MessageSujet: Re: CHAPITRE 1 : Et tout recommencer ? Pourquoi pas.   Mer 4 Mar - 23:15

Ui! ui, je m'y mets bellard!! euh, pour les administrateurs, j'ai enfin compri comment mettre ma suite derrière le chap 1. alors si gentillement vous pouviez basculé mon chap 3 à la suite se serait très gentil^^ merki d'avance!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Addict_To_Rob
Veut sauter à la gorge de Jake
Veut sauter à la gorge de Jake


Féminin
Nombre de messages : 3391
Age : 22
Localisation : devant mon ordi.
Date d'inscription : 19/02/2009

MessageSujet: Re: CHAPITRE 1 : Et tout recommencer ? Pourquoi pas.   Jeu 5 Mar - 12:08

C'est bon j'ai fusionner tessujets mais après évite de toujours créer des sujets, fait à la suite ! Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LunaMoon
Visite guidée du lycée par Mike
Visite guidée du lycée par Mike


Féminin
Nombre de messages : 65
Age : 30
Date d'inscription : 03/03/2009

MessageSujet: Re: CHAPITRE 1 : Et tout recommencer ? Pourquoi pas.   Jeu 5 Mar - 14:29

oui, c'est promi! Merci bocou, maintenant que j'ai compri, pu de bétises!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LunaMoon
Visite guidée du lycée par Mike
Visite guidée du lycée par Mike


Féminin
Nombre de messages : 65
Age : 30
Date d'inscription : 03/03/2009

MessageSujet: Re: CHAPITRE 1 : Et tout recommencer ? Pourquoi pas.   Ven 6 Mar - 10:20

Chapitre 4 : Edward

Finalement, je passais la matinée en compagnie de Jessica, Angela, Mike et Eric, comme je l’avais prévu. Cela me fit du bien, puisqu’écouter leur week end me vida l’esprit. Le midi, afin de toujours penser à autre chose que ce curieux week end, je m’assis de sorte à être dos aux Cullen, et surtout pour ne pas croiser le regard d’Alice qui me replongerais des mes interrogations. Cependant, au cours de biologie je ne pus éviter Edward, car je suis assise à côté de lui.

- Bonjour, me dit-il avec un faible sourire.

- Euh… salut !

Je dois dire que j’étais assez étonnée qu’il engagea la conversation le 1er.

- Je suis désolé, la dernière fois je n’ai pas été très bavard. Mais il parait que tu as eu un sacré week end…

- Je vois qu’Alice est du genre pipelette. Que t’as-t-elle dis ?

- Que tu avais failli te noyer, c’est vrai ?

- Ha, ça ! (j’étais assez embarrassée, il avait plus en forme aujourd’hui et a bien le regarder, il n’était pas si mal). Hé bien, oui, c’est vrai. Je surfais avec mon meilleur ami et j’ai été prise de cours par une vague qui m’a renversé. Jake a plongé et m’a ramené sur plage puis chez moi.

- Quand même, dit-il étonné. Sinon…

- Monsieur Cullen ! Mademoiselle Swan ! peut être que votre conversation peut attendre un moment plus opportun vous permettant ainsi de suivre mon cours ?

Visiblement, le professeur n’attendait que nous. Nous ne dîmes plus rien. Au bout de la 1ère heure, Edward se tourna vers moi, j’eue l’impression qu’il m’observait.

- Il y a quelque chose ? demandais-je discrètement.

- Je me disais que tu accepterais peut être que l’on se voit en dehors de l’école demain après-midi.

- Demain ? Oui, oui, avec plaisir, je serais enchantée de faire plus ample connaissance.

- C’est conclu alors ! dit-il en souriant.

Cette fois c’était un vrai sourire, qui je dois l’avouer me fit de l’effet. Une fois rentrée à la maison, je trouvais un mot de Charlie me précisant qu’il serait absent pour dîner. Je me fis simplement un sandwich et partit me coucher. La matinée passa lentement, et je fus contente d’aller me poser à la cafète. Avant que je n’ai le temps de m’asseoir avec mes camarades, je vis Edward, à la « table des Cullen », mais seul et il me faisait signe de le rejoindre.

- Je suis désolée, aujourd’hui je vous abandonne, Edward est tout seul alors je vais aller lui tenir compagnie.

- VIP toi dis donc ! me cria Jessica alors que je partais.

Je m’installa donc face à Edward.

- Tu es tout seul aujourd’hui ?

- Oui, comme il fait beau, la famille est partie en… randonnée.

- Et toi ? pourquoi n’y es-tu pas ?

- Je suis trop fragile pour tant d’heures de marche.

- Ha c’est vrai. Je peux me permettre d’être indiscrète ?

- Dis toujours.

- Qu’as-tu exactement ? on m’a plus ou moins mis au courant de ta vie sans ta permission, alors je préfèrerais avoir ta version.

- Hé bien, comme tu dois le savoir, mes parents sont morts il y a peu et Carlisle, enfin le docteur Cullen, m’a pris sous son aile. Malheureusement je suis malade aussi, et bien comme il faut, mais je t’expliquerais ça plus en détail cet aprem si tu veux bien. Ici, ce n’est pas l’endroit idéal.

Je dus donc attendre que l’on parte. Je l’invitais à monter dans ma voiture.

- Y a-t-il un endroit où tu aimerais aller ? lui demandais-je.

- Je ne vais pas mourir demain tu sais. Mais profiter du soleil semble une bonne idée.

- Désolée, pour me faire pardonner je connais un endroit idéal !!

Je l’emmena dans une clairière que je connaissais bien dans les bois à mi chemin entre la Push et chez moi.

- C’est magnifique, comment connais-tu cet endroit ?

- J’y venais souvent avec Jacob quand j’étais petite.

- Ton meilleur ami c’est ça ?

- Oui.

- Je dois te dire certaines choses, mais j’ai peur de ta réaction.

- Comment ça ?

- Alice m’a dis que c’était impératif que je te parle… à toi. Je ne sais pas vraiment ce qu’elle a derrière la tête. Mais dans un sens, je me sens à l’aise avec toi, donc je me lance.

- Je t’écoute.

- Hé bien, en fait, je… je vais mourir. On ne sait pas vraiment dans combien de temps, Carlisle a dis que c’était une question de quelques petites semaines.

J’étais tellement stupéfaite qu’aucuns sons ne trouvaient le chemin pour sortir de ma gorge.

- Seulement, ils ont un moyen de me sauver, moyen que je ne peux te dévoiler, à vrai dire ce n’est pas vraiment ça qu’Alice voulait que je te dise. En fait, elle m’a dis que tu m’étais destiné. Je t’avoue que j’ai failli rigoler lorsqu’elle m’a dis ça. Mais elle semble très sérieuse. Donc si tu m’es destinée comme elle le prétend, je pense que t’en dire un peu plus que nécessaire ne peut pas être dérangeant.

Alors là, de plus en plus incroyable, Alice jouait les entremetteuses ? Qu’est-ce qui pouvait bien se passer dans la tête de cette fille ? Il poursuivit.

- Leur moyen, c’est en quelque sorte mourir pour renaître. Par contre, il va falloir te creuser les méninges pour comprendre je suis désolé, car je ne peux pas être plus précis sans courir de risques.

- Euh, je suis totalement perdue. Déjà que je fais des rêves de vous, de mes amis, alors que ça fait des années que mes nuits sont noires, Alice qui me parle sans rien me dire, et toi qui me pose des énigmes, c’est à devenir complètement dingue !!

- Alors, pour le temps qu’il me reste, accorde-moi une petite faveur. Restes avec nous, les Cullen. Sans vouloir être présomptueuse…

- présomptueuSE ?

- je reprends les paroles exactes d’Alice, « sans vouloir être présomptueuse, tes amis actuels ne t’apporteront rien de très intéressant. Des sorties de temps en temps, quelques fou rire, un peu d’hypocrisie et voilà. »

- sans vouloir te vexer, je crois qu’Alice est folle.

- Ne la juges pas trop vite, c’est une fille adorable, elle a le cœur sur la main. Si tu fais ce qu’elle te demande, je suis sûr que tu l’adoreras. Et puis, t’avoir avec nous me réconforterais. C’est vrai que je fais parti de leur famille, mais toi tu es quelqu’un d’autre que les personnes avec qui je passe chaque secondes.

- On verra je ne peux rien te promettre, j’ai besoin de mettre mes idées au clair.

- Je comprends, je serais paumé aussi, avec une demande pareille. En tout cas, c’est vraiment calme ici.

- Oui, généralement j’y viens pour écouter de la musique, vu que le soleil n’est pas très présent.

- Quel genre de musique ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LunaMoon
Visite guidée du lycée par Mike
Visite guidée du lycée par Mike


Féminin
Nombre de messages : 65
Age : 30
Date d'inscription : 03/03/2009

MessageSujet: Re: CHAPITRE 1 : Et tout recommencer ? Pourquoi pas.   Ven 6 Mar - 10:22

Nous partîmes dans une longue conversation sur nos goûts, nos envies, tout et rien. Et je me laissais embarquer dans tous les sujets qu’il choisissait. Je ne pensais plus à ce qu’il m’avait demandé, il réussissait à garder mon esprit vague, sans besoin de trop réfléchir sur quoique ce soit. Le lendemain, il m’attendait à nouveau à la fin des cours, et le jour suivant, et encore, ainsi de suite jusqu’à la fin de la semaine.

- Tu passeras me voir demain Bella ? je t’invite à la maison.

- Tu… tu veux dire chez les Cullen ??

- Où crois-tu que je vive !

- Oui, c’est vrai. Bien je ne sais pas trop en fait. Si je n’ai rien à faire je passerais, mais ne m’attends pas, d’accord ?

- Bon, très bien comme tu veux. A demain alors ! enfin, peut-être.

- Oui, bonne soirée.

J’aurais volontiers passée mon samedi avec Edward, cette semaine avec lui avait été formidable. Mais, la maison des Cullen, rien que d’y penser me tenais distante. C’est plutôt l’idée d’y savoir Alice qui me gênait, elle et ses paroles incompréhensibles, ses idées farfelues. Finalement, je n’eue vraiment rien à faire. Angela, Jess et les garçons étaient partis au cinéma et je n’avais pas envie de tenir la chandelle. Mon père était parti à la pèche avec Billy, et Jacob du surf avec ses potes de la Push. Il m’avait invité, mais vu ma dernière baignade, ma réponse fut négative. Comme je n’avais rien à ranger ni à nettoyer à la maison, il ne me restait plus qu’à aller voir Edward. Je pris la route, je n’y avais jamais été, mais je connaissais la route, tout du moins jusqu’à l’entrée dans la forêt. Lorsque j’aperçue la grande bâtisse blanche, je ne pus retenir un « Wouahou ! ». Elle était immense et claire. Comme je le craignais, Alice fut la 1ère à venir m’accueillir.

- Bonjour Bella ! s’exclama-t-elle joyeuse. J’étais sûre que tu viendrais

- Ha oui ? je ne savais pas trop quoi répondre, vu que j’avais cherché toutes raisons qui m’auraient évité cette visite.

- Edward est dans sa chambre, il n’est pas très bien aujourd’hui ?

- Comment ça ? j’étais inquiète. Toute cette semaine il avait eu l’air d’aller parfaitement bien.

Alice me fit entrer. Tout le monde était dans le salon. Emmet était affalé sur le canapé, Rosalie sur ses genoux, Jasper descendait les grands escaliers, puis deux autres personnes, près de la grande fenêtre. Un homme et une femme. Je supposais donc le docteur Cullen et sa femme.

- Bella, voici mes parents : Carlisle et Esmée.

- Enchantée, réussis-je à bredouiller.

Leur beauté m’avait bluffé. Déjà, leurs enfants étaient… différents, bien plus « beaux » que la moyenne normale, mais eux jouaient au même niveau. Alice me conduisit ensuite à Edward. Je toquais doucement à la porte. Je n’eue pas le temps d’attendre la réponse qu’Alice me poussa à l’intérieur. Edward était dans son lit, sous la couette, et il n’avait vraiment pas l’air ; je m’approchais vivement.

- Bonjour Edward…

- Tu es venu, dit-il en essayant de sourire. Je suis tellement content.

- Je n’avais rien à faire donc, me voilà !

- Ça ne va sans doute pas te plaire, mais Carlisle a établi un nouveau délai.

- Comment ça ? n… non, c’est pas possible.

- Quelques jours

- Il s’est trompé voilà tout.

Trop d’émotions, je ne pus retenir mes larmes. Je voulais passer encore du temps avec lui, il ne pouvait pas déjà partir en me laissant plantée là. C’est lui qui voulait que l’on passe du temps ensemble, mais il ne restait pas.

- Approche-toi Bella…

Je m’assis sur le bord du lit, j’essayais de me contrôler un maximum pour ne pas pleurer encore plus. Il passa alors ses doigts sur mes joues en me souriant, il me fixait encore et encore. Il posa sa seconde main sur mon visage, pour l’attirer à lui, je n’étais alors qu’à quelques centimètres du sien.

- Vous êtes belle mademoiselle Isabella Swan…

- Surtout en pleurs, voulus-je plaisanter.

Alors que je pensais qu’il allait s’endormir, il m’attira encore plus près et déposa ses lèvres sur les miennes. Elles étaient douces, et légèrement humides. Il lâcha alors mon visage, que je relevais doucement. Je l’observais sans savoir quoi dire.

- Ne t’inquiètes pas, je ne suis pas contagieux.

- Ha non, je ne… je…

- Je ne pensais pas te faire autant d’effets ! c’est plaisant de te voir rougir. En tout cas, merci pour ce baiser, je ne sais pas si j’aurais pu en avoir l’occasion en étant guéri.

- Parce que tu penses que j’accepte de t’embrasser parce que tu es malade ?

- Non, ce n’est pas pour ça que je dis ça.

Je ne compris pas pourquoi, il commença à s’agiter fortement, et j’entendis crier Alice d’en bas « Carlisle !! », puis des pas se précipiter à l’étage. Edward m’attrapa le bras, et me chuchota à l’oreille.

- Rappelle-toi tes rêves, tes conversations avec Alice et avec moi. TOUT ce que tu trouvais étrange. Il faut que tu comprennes si tu me revoir ;

A ce moment, tout le monde débarqua dans la chambre, Edward commençait à convulser, Alice me fit sortir de la chambre.

- Je te raccompagne, il vaudrait mieux que tu rentres. Désolée de t’avoir imposée cette journée, même s’il y en aura d’autres…

Elle ferma alors la porte, et je restais plantée là, devant la grande bâtisse blanche, incapable de bouger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
phika17
Dans la chambre d'Edward
Dans la chambre d'Edward


Féminin
Nombre de messages : 546
Age : 39
Localisation : Le Forks de la France !
Date d'inscription : 12/02/2009

MessageSujet: Re: CHAPITRE 1 : Et tout recommencer ? Pourquoi pas.   Ven 6 Mar - 13:24

Waouw, j'adore, j'ai hâte de lire la suite !
Très original !!!!!!!! Pour quand la suite ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bellard
Ecoute les légendes Quileutes
Ecoute les légendes Quileutes


Féminin
Nombre de messages : 1516
Age : 36
Localisation : ""dans les bras edward""
Date d'inscription : 08/01/2009

MessageSujet: Re: CHAPITRE 1 : Et tout recommencer ? Pourquoi pas.   Ven 6 Mar - 13:48

aller c est pour quand la suite
c est genial !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LunaMoon
Visite guidée du lycée par Mike
Visite guidée du lycée par Mike


Féminin
Nombre de messages : 65
Age : 30
Date d'inscription : 03/03/2009

MessageSujet: Re: CHAPITRE 1 : Et tout recommencer ? Pourquoi pas.   Ven 6 Mar - 13:50

merci bocou, heureuse que cela vous plaise. j'essai d'écrire un chapitre par jour, mais comme vous pouvez le constater, mes chapitres sont plutot longs, alors, j'essairai d'avoir le chapitre 5 pour demain!! bye
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bellard
Ecoute les légendes Quileutes
Ecoute les légendes Quileutes


Féminin
Nombre de messages : 1516
Age : 36
Localisation : ""dans les bras edward""
Date d'inscription : 08/01/2009

MessageSujet: Re: CHAPITRE 1 : Et tout recommencer ? Pourquoi pas.   Ven 6 Mar - 14:06

ok on attend alors !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CHAPITRE 1 : Et tout recommencer ? Pourquoi pas.   

Revenir en haut Aller en bas
 
CHAPITRE 1 : Et tout recommencer ? Pourquoi pas.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 7Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» [ Problème ] mon crédit se vide tout seul
» Voici pourquoi les bretons sont chauvins de leur pays !
» qu' avait vous resenti quand jacob a tout débaler a charlie?
» Celse (médecine)
» 2ème semaine: chapitres 15 à 28

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twilighters France :: Le quartier des artistes :: Fanfics :: Fanfics tout Public-
Sauter vers: